Vivez un étéVivez un été
d'une éclatante beauté
Douche bronzante
U.V.A.
Gommage visage
et corpset corppss
Sauna - Onglerie...
Profil
LIVAROTFOUGÈRES
Livarot/Fougères190.5KM
188m86m
4S
210m
CôtedeCanapville
CALVADOS
CALVADOS
ORNE
0190,5kmORNE
158m
A...
PourlaChronique,lepatrondelaGrande
Boucle évoque ce Tour 2015, les étapes bre-
tonnes et plus particulièrement celle de
Fo...
ASTANA
PRO TEAM
(KAZAKHSTAN)
Manager :
Alexandre
VINOKOUROV
Directeur sportif :
Giuseppe
MARTINELLI
Leader
Vincenzo NIBALI...
en chiffres
Le Tour
de France
Nombre de coureurs
Nombre de kilomètres
parcourus
Etape la plus longue
en distance
En 1903, ...
Le plus grand nombre…
… de victoires
Jacques Anquetil (Fra)..................................................................
S
i le Tour de France de
France passe à Livarot le
10 juillet prochain,
François Lemarchand y est
pour beaucoup. L’ancien ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pages spéciales tour de france 2015 étape n°7

493 vues

Publié le

Tour de France 2015 : l'étape Livarot-Fougères, le cahier spécial du Réveil normand

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
493
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
145
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pages spéciales tour de france 2015 étape n°7

  1. 1. Vivez un étéVivez un été d'une éclatante beauté Douche bronzante U.V.A. Gommage visage et corpset corppss Sauna - Onglerie - Soins visage et corps 42, rue Aristide-Briand - RUGLES NOUVEAU Le LUNDI ouvert uniquement sur rdv 02 32 24 62 55 Possibilité de soins à domicile Renseignez-vous ! Ex. : mariage maquillage à domicile Ouvert tout l'été .fr Le rendez-vous actudans Le Réveil Normand eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeetttttttttttttttttttttttttttt rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrreeeeeeeeeeeeeeeettttttttttttttttrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrooooooooooooooooooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuvvvvvvvvvvvvvvvvvveeeeeeeeezzzzzzzzzzzzzzzzz------------nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnooooooooooooooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuussssssssssssssssss sssssssssssssssssssssuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuurrrrrrrrrrrrrrrrrrr wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww...............fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaacccccccccccccccccccccccccccccccccccccceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeebbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooookkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk....................cccccccccccccccccccccccooooooooooooommmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm///////////////////////////RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRReeeeeeeeeeeeeevvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvveeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiilllllllllllllllllllllllllNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooorrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnddddddwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwet retrouvez-nous sur www.facebook.com/ReveilNormand LIVAROT DÉPART : 12h50 NOTRE-DAME- DE-COURSON LES MOUTIERS- HUBERT VIMOUTIERSGUERQUESALLES N175 D562 CÔTE DE CANAPVILLE (13h07) 4 Livarot - FougèresVendredi 10 juillet 190,5 km EEEETTTTAAAAPPPPEEEE Mercredi 8 juillet 2015 • 33
  2. 2. Profil LIVAROTFOUGÈRES Livarot/Fougères190.5KM 188m86m 4S 210m CôtedeCanapville CALVADOS CALVADOS ORNE 0190,5kmORNE 158m ARGENTAN 123m AMBRIÈRES LES-VALLÉES 262m CARROUGES 117m CHAMBOIS 176m COUPTRAIN 173m GORRON 188m SAINT ELLIER DU-MAINE 257m EXMES 226m LASSAY LES-CHÂTEAUX 136mVIMOUTIERS MAYENNEILLE ET-VILAINE 12,516,534,547,565,588,5109,5127139152,5171,5 Votresécurité: les7conseilsàsuivre 1.Surveillezbienvosenfants. Neleslaissezpastraverserouallersurlaroute. 2.Nevousinstallezpasensortiedevirage,sansvisibilité. 3.Attentionaupassagedelacaravanepublicitaire. Restezsurleborddelarouteetnevousprécipitezpas surlesobjetstombéssurlachaussée. 4.Sivousavezunchien,tenez-leimpérativementenlaisse 5.Attentionlorsquevousfilmezouprenezdesphotos. N'oubliezpasquelesdistancessontmodifiéesparl'objectif. 6.N'allezjamaisaudevantdescoureurs. Necourezpasàleurscôtés,mêmepourlesencourager. 7.Attentionàlachaleur! Munissez-vousdeboissons(sansalcool), dechapeauxetdecrèmesolaire. Nelaissezjamaisunenfantsereposer dansunevoitureenpleinsoleil. LIVAROT DÉPART:12h50 FOUGÈRES ARRIVÉE:17h22 NOTRE-DAME- DE-COURSON LESMOUTIERS- HUBERT VIMOUTIERSGUERQUESALLES CHAMBOIS LEBOURG- ST-LÉONARD SILLY-EN-GOUFFERN ARGENTAN FLEURÉ BOUCÉLEMÉNIL-SCELLEUR CARROUGESLIGNIÈRES- ORGÈRES COUPTRAIN MADRÉ ST-JULIEN- DU-TERROUX LASSAY-LES-CHÂTEAUX CHANTRIGNÉ GORRON HERCÉ LEVARÉ ST-ELLIER-DU-MAINE LELOROUX LACHAPELLE- JANSON AMBRIÈRES- LES-VALLÉES ST-MARTIN- DES-LANDES OMMÉEL EXMES LEPIN-AU-HARAS D976 D924 D311 N12 N12 N175 A28 D562 D977 D524D512 D511 CÔTEDECANAPVILLE(13h07)4 ARGENTAN(14h23)S 15h40 Départ.Arrivée. Ravitaillement. 4Côtede4ecatégorie. SSprint. Heureapproximative depassage (pourunemoyennede43km/h) 13h50 Livarot-FougèresVendredi10juillet 190,5km KILOMÈTRESHORAIRES À parcourirParcourusÉtape7Caravane44km/h42km/h40km/h CALVADOS(14) D4LIVAROTDÉPARTFICTIF10:4012:4012:4012:40 190.50LIVAROTDÉPARTRÉEL10:5012:5012:5012:50 184.56NOTRE-DAME-DE-COURSON(D4-D64)10:5812:5812:5812:58 1837.5D64LESMOUTIERS-HUBERT11:0113:0013:0013:01 ORNE(61) 180.510D33CarrefourD33-D1611:0513:0313:0413:05 17812.5D16CôtedeCanapville11:0813:0613:0713:08 CALVADOS(14) ORNE(61) 17416.5VIMOUTIERS(D16-D916-D16)11:1513:1213:1313:15 17020.5GUERQUESALLES11:2013:1713:1913:20 16525.5LaBruyère-Fresnay(CHAMPOSOULT,SURVIE)11:2813:2513:2613:28 16030.5MémorialdeMontormel(COUDEHARD,MONT-ORMEL)11:3513:3113:3313:35 15634.5CHAMBOIS(D16-D13)11:4113:3713:3913:41 152.538D13OMMÉEL11:4713:4113:4413:47 14941.5LeCalvaire(SAINT-PIERRE-LA-RIVIÈRE)(D13-D26)11:5213:4713:4913:52 14347.5D26EXMES(D26-D14-D26)12:0113:5413:5814:01 138.552LaTête-au-Loup(D26-D926)12:0714:0014:0414:07 13852.5D926LEPIN-AU-HARAS12:0914:0114:0514:09 13456.5LEBOURG-SAINT-LÉONARD12:1414:0714:1014:14 13159.5SILLY-EN-GOUFFERN(près)12:1914:1114:1514:19 125.565ARGENTAN(D926-VC-D924)(entrée)12:2714:1814:2314:27 12565.5ARGENTAN12:2814:1914:2314:28 120.570D924CarrefourD924-D212:3414:2514:2914:34 11773.5D2FLEURÉ12:4014:3014:3414:40 11179.5BOUCÉ12:4914:3814:4314:49 106.584LEMÉNIL-SCELLEUR12:5614:4414:5014:56 10387.5L’Être-Gautier(SAINTE-MARGUERITE-DE-CARROUGES)13:0114:4914:5415:01 10288.5LeVaugeroux13:0214:5014:5615:02 10288.5CARROUGES13:0214:5014:5615:02 10189.5CARROUGES(D2-D908-D909)13:0414:5114:5715:04 97.593D909SAINT-MARTIN-DES-LANDES(D909-D548)13:0914:5715:0315:09 95.595D548LaRousselière13:1214:5915:0515:12 94.596CarrefourD548-D1613:1315:0015:0715:13 94.596D16LaBrousse13:1415:0115:0715:14 MAYENNE(53) 9298.5D3LIGNIÈRES-ORGÈRES(D3-D221-D3)13:1815:0415:1115:18 88.5102LesSénaillières13:2315:0915:1515:23 81109.5COUPTRAIN13:3415:1915:2615:34 80.5110CarrefourD3-D21413:3515:2015:2715:35 79111.5D214Courflux(NEUILLY-LE-VENDIN)13:3715:2215:2915:37 74116.5CarrefourD214-D21813:4415:2815:3615:44 74116.5D218CarrefourD218-D21413:4415:2815:3615:44 74116.5D214MADRÉ13:4415:2915:3615:44 71.5119SAINT-JULIEN-DU-TERROUX(D214-D147-D214)13:4815:3215:4015:48 68122.5LaBaroche-Gondouin13:5315:3715:4515:53 67.5123CarrefourD214-D3413:5415:3715:4515:54 63.5127D34LASSAY-LES-CHÂTEAUX(D34-VC-D33)14:0015:4315:5116:00 60.5130D33LaBarberie14:0415:4715:5516:04 57133.5CHANTRIGNÉ14:1015:5216:0116:10 51.5139AMBRIÈRES-LES-VALLÉES14:1815:5916:0816:18 49.5141LaRaimbaudière14:2116:0216:1116:21 49141.5LaJarriais14:2216:0216:1216:22 38152.5GORRON(D33-VC-D107-D33)14:3916:1816:2816:39 33.5157HERCÉ14:4516:2416:3416:45 29161.5LEVARÉ14:5216:3016:4016:52 23.5167LaTannière(SAINT-BERTHEVIN-LA-TANNIÈRE)15:0016:3816:4817:00 19171.5SAINT-ELLIER-DU-MAINE15:0716:4416:5517:07 MÈTRESHORAIRES ParcourusÉtape7Caravane44km/h42km/h Mercredi 8 juillet 2015 • 34
  3. 3. PourlaChronique,lepatrondelaGrande Boucle évoque ce Tour 2015, les étapes bre- tonnes et plus particulièrement celle de Fougères, mais aussi le potentiel des cou- reurs tricolores. Quelle est la spécificité, l’ADN de ce Tour 2015 ? Ce sera la première fois depuis 2006 que nous avons dix jours en plaine. Par ailleurs, ce sont les 40 ans du maillot à pois de meilleur grimpeur et nous avons une génération de grimpeurs exceptionnels. Ces deux choses-là se retrou- vent dans le tracé du Tour de France puisqu’il y a deux parties très distinctes. Le Grand départ se fera des Pays-Bas à Utrecht et nous avions la volonté d’aller jusqu’enBretagne.Lamanièredeconce- voir les parcours, de regarder les épreu- ves a beaucoup changé ces dernières an- nées. Et puis il y a la géographie de la France et les régions de France qui aiment le plus le vélo et le Tour. Dans celles-ci, il y a naturellement la Bretagne. Nous n’envisagions pas de ne pas aller en Bretagne en 2015. Et, puisque nous partions des Pays-Bas, il y a forcément dix jours de plaine ! (rire) Dans ces dix premiers jours de plaine, nous avons essayé de met- tre tous les ingrédients qui font le sel de la compétition. Jouer avec des arrivées en bosse : c’est vrai que le mur de Huy, théâtre de l’arrivée de la Flèche wal- lonne depuis 30 ans, sera la première fois dans l’his- toire du Tour de France ; Mûr-de-Bretagne, qui avait été un succès for- midable en 2011 avec la victoire de Cadel Evan qui avait gagné le Tour de France ensuite. Il y auralespavéspourla deuxième année c o n s é c u t i v e . Depuis 2010, on remet régulière- ment les pavés de manière forte. Et puis on joue aussi avec le vent, pour une arrivée inédite en Zeland sur une di- gue avec la mer, le ciel partout et, au milieu, des coureurs, mais aussi en Seine-Maritime avec l’étape le long des falaises d’Etretat notamment avant d’arriver au Havre. Et la Bretagne ? Ilyavraimentunweek-endbretonou- vertàtouslestypesdecoureurs,dessprin- teurs pour l’arrivée à Fougères, les puncheurs et les favoris du Tour de France sur l’étape qui va s’élancer de Rennes et se terminer à Mûr-de- Bretagne et puis les rouleurs natu- rellement de Vannes à Plumelec sur le contre- la-montre par équipes qui sera atypique, lui- aussi, à l’image de la première semaine, c’est-à- dire qu’il y aura une arrivée en bosse à Plumelec par Cadoudal. Donc des vrais questions tacti- ques pour les équipes : est ce qu’on préserve dans l’essentiel du parcours un coureur qui va aiderpourlesdeuxdernierskilomètresd’ascen- sion, préfère- t-on parier sur les rouleurs quitte à perdre un grimpeur qui pourrait être utile sur la fin ? La 2e partie du Tour sera très concentrée « montagne ». Il n’y a pas plus de montagne que les autres années. En revanche, elle est concen- trée sur les derniers jours avec à la fois des som- mets emblématiques comme le plateau de Beille ou l’Alpe-d’Huez placée pour la première fois la veille de l’arrivée à Paris, mais aussi avec de nouvelles ascensions comme le final à la pierre Saint-Martin ou les somptueux lacets de Montvernier. S u r l ’ é t a p e L i v a ro t Fougères, aura-t-on forcément une arrivée au sprint ? (Rires) Ça je n’en sais rien, mais il y a quand même de fortes probabi- lité pour que cela se termine commeçapuisqu’ilyaurapeu d’occasions pour les s p r i n - teurs, type Marcel Kittel ou Mark Cavendish, de s’imposer dans la première semaine alors qu’en se disant ‘’il y a dix jours de plaine, on va gagner chacun trois fois’’. Cela ne va certaine- ment pas être le cas ! Ils ont une possibilité en Zéland si le vent ne s’en mêle pas, mais aussi à Amiens et une autre à Fougères. Les équipes de sprinteurs, assurément, feront tout pour qu’il y ait un sprint massif. Maintenant, tout est tou- jours possible. Livarot- Fougères, je trouve que cela sonne bien. Cela fleure bon le terroir. Livarot évidem- ment et son fromage. Fougères et son château magnifique. Ce sont des sites qui ont de l’allure. Pour nous, Livarot, c’est aussi François Lemarchand,notrecollaborateurquiacouru10 Tour s de France et a été équipier ô combien ap- précié de Greg Lemond, et salarié ô combien apprécié d’ASO. Et Fougères : c’est rare que l’on revienne avec un intervalle si court dans une ville.C’étaitFougèrespourundépartd’étape vers Tours en 2013 pour la 100e édition. Si nousrevenonsdeuxansaprèsavecunear- rivée, c’est que clairement que cela s’était très bien passé en 2013. Justement, pourquoi deux res D’une part, il y a le parcours qui fait que, bien sûr. Et puis ensuite, comme je viens de vous le dire, des relations de confiance se sont tissées à tous les niveaux avec les élus, Louis Feuvrier, avec les équipes tech- niques entre elles. Si vous me voyiez tra- cer une étape, vous verriez que je mets ma main au-dessus de ma tête pour simu- ler une sorte d’hélicoptère. Il y a l’aspect sportif et qu’est-ce que cela donne pour les millions de gens qui sont dans leur ca- napé et qui regardent le Tour de France à la télé. C’est ça le plus important. La vé- rité du Tour, c’est ce que voient les gens à la télé. Le château de Fougères, cela a une sacrée belle allure. Jean-Maurice Ooghe (le réalisateur du Tour à France Télévisions) va évidemment s’en délecter. A vol d’oiseau, la distance entre l’arrivéeetlechâteauestde1,1kmetentrel’ar- rivée et le centre-ville 700 m. Donc, pour l’héli- coptère, ce n’est évidemment rien ! Pour les gens, l’arrivée d’étape sera au pied du château. Ce sont des images qui comptent évidemment pour nous. Le Tour de France est la plus grande compétition cycliste mondiale. C’est aussi un moyenabsolumentexceptionneldemontrerles richesses de notre pays et de notre territoire : nos châteaux, nos égli- ses, la montagne, la mer, la campagne. Le tourisme a un rôle absolument fon- damental pour la France et quelmeilleurmoyendemettre en lumière nos beautés que par une retransmission du Tour de France ! L’étape de Fougères n’arrivera pas tout à fait au pied du château (mais dans le boulevard des Déportés). C’était trop difficile d’arriver à côté du château ? Là où arrivera l’étape, c’était le seul endroit dans la ville où nous puissions arriver. On prend de la place ! Maintenant, vous savez, pour les millions de gens à la télé, on sera clairement au piedduchâteau.Souvenez-vousd’uneétapeau CapFréhelen2011,onn’étaitpasauCapFréhel mais à 3,5 km. Mais, par la magie des hélicop- tèresetdel’image,nousyétions!EtàFougères, ce sera exactement la même chose, on sera très clairementaupiedduchâteaupourlestéléspec- tateurs, qu’ils soient en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Australie... Sur ce Tour 2015, un Français peut-il ga- gner ? Ecoutez, je ne le sais pas. Ce qui est certain, c’est que l’année dernière à la même époque, je vous aurais répondu non. La 2e et 3e place de Jean-Christophe Péraud et de Thibault Pinot, la 6e de Romain Bardet et la 11e de Pierre Rolland, après sa 4e place au Tour d’Italie, Waren Barguil, grand espoir, a coché assurément Mûr-de- Bretagne sur la liste de ses ambitions et de ses rêves. Je pense qu’ils seront là. De là à gagner le Tour, je ne sais pas. Il faut aussi des circons- tances favorables. Ce qui est certain, c’est que les dix premiers jours du Tour seront détermi- nants parce que tout est possible. Sur les jour- nées de pavés, avec le vent, il peut y avoir des surprises énormes. L’un des favoris peut être re- légué à plusieurs minutes. Bref, ce seront pour les favoris dix jours où il faudra éviter les piè- ges. Et pour ceux qui sont au deuxième rang, comme nos Français de talent, il y a l’occasion de faire un coup absolument formidable. L’histoire est n’est pas écrite. Il n’y a pas de rai- sondecroirequelesFrançaisneserontpasaussi bons que l’année dernière. Recueilli par Benoît FOUQUE Interview Christian Prud’homme, directeur du Tour de France Près de 4500 personnes oeuvrent sur le Tour de France pendant trois semai- nes.Outrelescoureurs,lepu- blic vient aussi pour assister àlaparadedelacaravanepu- blicitaireetses14millionsde cadeaux distribués. L’ensemble de la caravane du Tour de France représente envi- ron 4500 personnes. Des 200 coureurs aux staff des équipes, enpassantparlesjournalistes,le personnel qui monte et dé- monte les décors aux départs et aux arrivées, ainsi que les mem- bre de la caravane publicitaire... LaGrandebouclereprésenteun impressionnantballetquidanse de ville en ville pendant trois se- maines. La caravane publicitaire du Tour de France, créée en 1930, concentre plus de 180 véhicules actuellement. De nombreuses marquesetsponsorssontrepré- sentés. Le défilé douverture, qui pré- cèdedequelquesheureslescou- reurs, fait le bonheur des spec- tateurs et surtout des enfants, très friands des objets, cadeaux etgadgetsdistribuésparlesmar- queslelongdelaroute.S’étirant surenvirondouzekilomètres,la caravanedistribuepasmoinsde 14 millions de cadeaux. D’ailleurs, le public ne vient pas seulement sur le Tour pour voir passer les coureurs, mais aussi la caravane. D’après une étude, 47 % des spectateurs viennent en priorité pour la ca- ravane,préciseleTourdeFrance. L’Armada de la caravane du Tour La caravane du Tour fait le bonheur des petits et des grands, comme ici a u d é p a r t d e l ’ é t a p e de Fougères en 2013 « Livarot-Fougères, cela fleure bon le terroir » Mercredi 8 juillet 2015 • 35 Christian Prud’homme, ici à Fougères en 2013 : « Pour les mil- lions de gens à la télé, on sera clairement au pied du château de Fougères »
  4. 4. ASTANA PRO TEAM (KAZAKHSTAN) Manager : Alexandre VINOKOUROV Directeur sportif : Giuseppe MARTINELLI Leader Vincenzo NIBALI ETIXX QUICK STEP (BELGIQUE) Manager : Aldag ROLF Directeur sportif : Bramati DAVIDE portif : VIDE Leader Mark CAVENDISH BORA- ARGON 18 (ALLEMAGNE) Manager : Ralph DENK Directeur sportif : Enrico POITSCHKE Leader Sam BENNETT TEAM CANNONDALE GARMIN (ETATS-UNIS) Manager : Jonathan WAUGHTERS Directeur sportif : Robert HUNTER MTN QHUBEKA P/ B SAMSUNG (AFRIQUE DU SUD) Manager : Brian SMITH Directeur sportif : Jens ZEMKE Leader Edvald BOASSON HAGEN LAMPRE- MERIDA (ITALIE) Manager : Brent COPELAND Directeur sportif : Orlando MAINI Leader Rui COSTA TEAM LOTTO NL - JUMBO (PAYS-BAS) Manager : Richard PLUGGE Directeur sportif : Franck VERHOEVEN Leader Robert GESINK FDJ (FRANCE) Manager : Marc MADIOT Directeur sportif : Martial GAYANT Leader Thibaut PINOT COFIDIS SOLUTIONS CREDITS (FRANCE) Manager : Yvon SANQUER Directeur sportif : Didier ROUS Leader Daniel NAVARRO MOVISTAR TEAM (ESPAGNE) Manager : Eusebio UNZUE Directeur sportif : José-Luis ARIETA Leader Nairo QUINTANA BMC RACING TEAM (ETATS-UNIS) Manager : James OCHOWICZ Directeur sportif : Alan PEIPER Leader Greg Van AVERMAET LOTTO SOUDAL (BELGIQUE) Manager : Marc SERGEANT Directeur sportif : Mario AERTS Leader Tony GALLOPIN ORICA GREEN EDGE (AUSTRALIE) Manager : Shayne BANNAN Directeur sportif : Mattew WHITE AG2R LA MONDIALE (FRANCE) Manager : Vincent LAVENU Directeur sportif : Gilles MAS Leader Jean-Christophe PERRAUD RS UNTER Leader Ryder HESJEDAL Leader Simon GERRANS TEAM EUROPCAR (FRANCE) Manager : Jean René BERNAUDEAU Directeur sportif : Dominique ARNOULD Leader Pierre ROLLAND Dimanche BELGIQUE ZÉLANDE CAMBRAI ARRAS AMIENS ABBEVILLE LE HAVRE LIVAROT FOUGÈRES SÈVRES RENNES MÛR-DE-BRETAGNE PLUMELEC LA PIERRE SAINT-MARTIN TARBES CAUTERETS LANNEMEZAN PLATEAU DE BEILLE MURET RODEZ MEND VALEN BOURG-D Mard PAU Lundi 13 juillet : REPOS PARIS CHAMPS 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 1 21 VANNES Dépar Tour France 2015 de Du 4 au 26 juillet
  5. 5. en chiffres Le Tour de France Nombre de coureurs Nombre de kilomètres parcourus Etape la plus longue en distance En 1903, en vue de stimuler la vente du journal« L’Auto », Henri Desgrange, Victor Goddet et Géo Lefèvre se lancent dans un pari insensé : organiser un Tour de France cycliste. La caravane La première caravane du Tour composée de six camions, naît en 1930, pour financer en partie l'épreuve. Aujourd'hui, la caravane s'étire sur 12 kilomètres et réunit 180 véhicules qui distribuent pas moins de 14 millions de cadeaux. Vitesse moyenne Total des gains 1903 2014 1903 2014 2015 201520141903 1903 60 21 198 164 Départ Arrivée 3 3443 664 2 428 Km Km Km 25,68 km/h 2014 40,662 km/h 20 000 F (77 000 euros) millions d'euros 1903 2,2 2014 Prime du vainqueur 6 000 F (23 000 euros) Prime du vainqueur 450 000 e Seraing - Cambrai : 223,5 km Carcassonne Bagnères-de-Luchon 237,5 km Paris - Lyon 467 km Locminé TEAM GIANT ALPECIN (ALLEMAGNE) Manager : Iwan SPEKENBRINK Directeur sportif : Rudi KENNA Leader Warren BARGUIL TEAM SKY (GRANDE-BRETAGNE) Manager : David BRAIL SFORD Directeur sportif : Nicolas PORTAL Leader Christopher FROOME TINKOFF- SAXO (RUSSIE) Manager : Bjorn RIIS Directeur sportif : Ricardo SCHEIDECKER rtif : R Leader Alberto CONTADOR TEAM KATUSHA (RUSSIE) Manager : Viacheslav EKIMOV Directeur sportif : Dimitri KONYCHEV Leader Simon SPILAK TREK FACTORY RACING (ETATS-UNIS) Manager : Lucia GUERCILENA Directeurs sportifs : Kim ANDERSEN et Alain GALLOPIN Leader Bauke MOLLEMA BRETAGNE SECHE ENVIRONNEMENT (FRANCE) Manager : Emmanuel HUBERT Directeurs sportifs : Sébastien HINAULT et Roger TRÉHIN E Leader Eduardo SEPÚLVEDA Grand Départ UTRECHT Samedi 4 juillet e 26 juillet PAYS-BAS ANVERS SERAING HUYI DE NCE DE-PÉAGE DIGNE- LES-BAINS PRA-LOUP ALPES D'HUEZ MODANE LA TOUSSUIRE SAINT-JEAN- DE-MAURIENNE GAP di 21 juillet : REPOS S S-ELYSÉES 1 2 3 15 16 17 18 19 20 rt Arrivée UTRECHT UTRECHT SAMEDI 4 JUIL. UTRECHT ZÉLANDE DIMANCHE 5 JUIL. ANVERS HUY LUNDI 6 JUIL. SERAING CAMBRAI MARDI 7 JUIL. ABBEVILLE LE HAVRE JEUDI 9 JUIL. LIVAROT FOUGÈRES VENDREDI 10 JUIL. RENNES MÛR-DE- BRETAGNE SAMEDI 11 JUIL. VANNES PLUMELEC DIMANCHE 12 JUIL. TARBES LA PIERRE ST-MARTIN MARDI 14 JUIL. PAU CAUTERETS MERCREDI 15 JUIL. LANNEMEZAN PLATEAU DE BEILLE JEUDI 16 JUIL. MURET RODEZ VENDREDI 17 JUIL. RODEZ MENDE SAMEDI 18 JUIL. MENDE VALENCE DIMANCHE 19 JUIL. BOURG- DE-PÉAGE GAP LUNDI 20 JUIL. DIGNE-LES- BAINS PRA-LOUP MERCREDI 22 JUIL. GAP ST-JEAN-DE- MAURIENNE JEUDI 23 JUIL. ST-JEAN-DE- MAURIENNE LA TOUSSUIRE- LES SYBELLES VENDREDI 24 JUIL. MODANE VALFRÉJUS ALPE D'HUEZ SAMEDI 25 JUIL. SÈVRES PARIS CHAMPS- ELYSÉES DIMANCHE 26 JUIL. PAULUNDI 13 JUIL. GAPMARDI 21 JUIL. ARAS COMMUNAUTÉ URBAINE AMIENS MÉTROPOLE MERCREDI 8 JUIL. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE REPOS REPOS VAINQUEUR DE L'ÉTAPE MAILLOT JAUNE 13,8 km 166 km 159,5 km 223,5 km 189,5 km 191,5 km 190,5 km 181,5 km 28 km 167 km 188 km 198,5 km 178,5 km 183 km 201 km REPOS REPOS 161 km 186,5 km 110,5 km 109,5 km 138 km 195 km
  6. 6. Le plus grand nombre… … de victoires Jacques Anquetil (Fra)..................................................................................5 Eddy Merckx (Bel)............................................................................................5 Bernard Hinault (Fra) ..................................................................................5 Miguel Indurain (Esp) .................................................................................. 5 Philippe Thys (Bel) ........................................................................................3 Louison Bobet (Fra)........................................................................................3 Greg LeMond (USA)......................................................................................3 … de jours en jaune Eddy Merckx (Bel) ..................................................................................111 Bernard Hinault (Fra) .............................................................................. 79 Miguel Indurain (Esp) ................................................................................60 … de victoires d’étape Eddy Merckx (Bel) ......................................................................................34 Bernard Hinault (Fra) ................................................................................28 André Leducq (Fra) .................................................................................. 25 Mark Cavendish (Gbr)................................................................................25 … de victoires d’étape sur un seul tour Charles Pélissier (Fra, 1930)..................................................................8 Eddy Merckx (Bel, 1970 et 1974) ......................................................8 Freddy Maertens (Bel, 1976) ................................................................ 8 … de podiums Raymond Poulidor (Fra) ..............................................................................8 … de participations George Hincapie (USA), Stuart O’Grady (Aus) et Jens Voigt (Ger) ......................................................................................17 … de maillots verts Erik Zabel (Ger)..................................................................................................6 … de maillots blancs à pois rouges Richard Virenque (Fra)..................................................................................7 … de maillots blancs Jan Ullrich (Ger) ................................................................................................3 Nombre de victoires par nation France ....................................................................................................................36 Belgique................................................................................................................18 Espagne ..............................................................................................................12 Italie ........................................................................................................................10 Luxembourg ..........................................................................................................5 Etats-Unis ..............................................................................................................3 Pays-Bas, Royaume-Uni et Suisse ..................................................2 Allemagne, Australie, Danemark et Irlande ................................1 Ecart entre le maillot jaune et son suivant au classement… Le plus grand 2h49’21’en 1903 entre Maurice Garin (Fra) et Lucien Pothier (Fra) Le plus petit 8 secondes en 1989 entre Greg LeMond (USA) et Laurent Fignon (Fra) Le vainqueur le plus âgé et le plus jeune Firmin Lambot (Bel) en 1922 .................................. 36 ans Henri Cornet (Fra) en 1904..................................... 20 ans Le vainqueur du Tour 2014, Vincenzo Nibali (Ita), était âgé de 29 ans. Le public 10 à 12 millions de spectateurs 64 % d’hommes et 36 % de femmes 81 % de spectateurs français et 19 % d’étrangers 6 heures 30 de présence en moyenne au bord de la route. Les médias en chiffres (2014) 637 médias. 100 chaînes de télévision dont 60 en direct. 70 sites Internet. 2 000 journalistes/photographes/cameramen/réalisa- teurs représentant 36 nationalités. Diffusion TV dans 190 pays. 6.100 heures de diffusion. Internet : 14,3 millions de visiteurs uniques et 124 mil- lions de pages vues*. Réseaux sociaux : environ 3 millions de fans et follo- wers (Facebook : 1,7 M ; Twitter : 700 000; Google + : 500 000; Instagram : 80 000).L’Italien Vincenzo Nibali, vainqueur du Tour de France 2014 Coiffeur Cordonnerie Brasserie Fleuriste Piste Poids-Lourds TOUS UNIS CONTRE LA VIE CHÈRE L’AIGLE3, av. Comtesse de Ségur 02 33 24 04 67 Ouverture du lundi au samedi de 8 h 30 à 19 h 30 (sauf jours fériés) Vos courses au même prix qu'en magasin CONTR 2 possibilités de paiement : • Paiement en ligne • Paiement à la livraison rses Un service 100% gratuit TOUS UNISNIS • Plusde14000 références E LA VIE CHÈRE L Garantie des meilleures DLC (dates limites de consommation) Au Drive Intermarché, vous pouvez utiliser votre carte de fidélité et donc cumuler des euros lundi Vos cour ê cour U l di Accès à tous les rayons du magasin (épicerie,liquide, entretien,bazar,fruits et légumes) et aussi à tous les rayons traditionnels (boucherie,charcuterie, poissonnerie,boulangerie) Plus rapide qu'un sprint pour faire vos courses : LE DRIVE ! OUVERTURE EXCEPTIONNELLE (hors Drive) MARDI 14 JUILLET 9 h - 12 h 30 Mercredi 8 juillet 2015 • 38
  7. 7. S i le Tour de France de France passe à Livarot le 10 juillet prochain, François Lemarchand y est pour beaucoup. L’ancien co- équipier de Greg LeMond, qui a passé sa jeunesse à Livarot, se dévoile. Entretien. François Lemarchand, votre vie est étroitement liée au Tour de France comme coureur et désor- mais comme organisateur ? Il s’agira, en effet, de mon 23e Tour de France. J’en ai fait dix en tant que coureur et ce sera mon 13e en tant qu’organisateur. J’ai la chance d’être encore dans ce milieu. Qu’est-ce qui a changé entre le cyclisme des 80-90 et maintenant ? Avant on passait chez les professionnels à 24 ou 25 ans, ce n’est désormais plus le cas. Maintenant, à 19 ans, on est professionnel… et ce sont les meilleurs coureurs du mo- ment qui sont sur le Tour de France. Est-ce plus facile ou plus compliqué de faire le Tour de France ? Avant, il y avait plus de chance de faire le Tour de France quand on entrait dans une équipe car il n’y avait que 18 coureurs… aujourd’hui, ils sont 30 par équipe pour neuf places. Greg LeMond, en 1989, gagne le Tour de France pour huit secondes sur les Champs-Elysées… quel souvenir gardez-vous de votre leader ? Quand je revois Greg LeMond, j’ai beaucoup de plaisir… je ne suis pas certain que les coéquipiers de Lance Armstrong, par exemple, aient autant de plaisir à le re- voir. Que pensez-vous du do- page notamment dans le cy- clisme ? Quand on fait des contrô- les… on trouve. Le cyclisme est beaucoup plus contrôlé que les autres sports. Il y a énormément de contrôles. De plus, les gars se prêtent au jeu ce qui n’est pas forcément vrai dans d’autres disciplines. Il y a parfois 15 coureurs qui se suivent dans un couloir d’hôtelà6h30dumatinpour un contrôle anti dopage ino- piné. Pensez-vous qu’il y ait encore des tricheurs ? S’il y a encore des tricheurs, je pense que nous sommes sur la bonne voie. « J’ai appris ce métier avec Laurent Fignon » Quel souvenir avez- vous de la période où vous avez décidé d’arrêter et de votre reconversion ? J’ai arrêté en septembre 1997. Je pouvais encore faire deux ou trois saisons. Il faut savoir s’arrêter au bon mo- ment. Il ne faut pas faire l’an- née de trop. Cela devenait difficile pour moi de partir m’entraîner l’hiver. J’ai dé- cidé d’arrêter… soit on ne fait rien mais pas sûr que les coureurs puissent vivre toute leur vie de leurs gains. Il faut donc trouver un emploi. J’ai appris ce métier aux côtés de Laurent Fignon. On faisait tout. On prend plus d’expé- rience que l’on se limite à une activité précise, ce qui m’a permis ensuite de rentrer dans la grande maison du Tour de France. Et vous êtes devenu l’un des hommes clés du Tour de France et donc de la ve- nue à Livarot… Non, il fallait qu’il y ait une candidature de Livarot pour que nous puissions amener le Tour de France à Livarot… et elle est arrivée. Nous avions déjà amené le Tour de France en 2011 lorsque l’arrivée avait eu lieu à Lisieux. 2013 et 2014, cela n’avait pas été pos- sible, mais en 2015, j’avais dit pourquoi pas avec le départ en Hollande et la volonté du Tour de France d’aller vers la Bretagne. En 2015, de par la configuration du tracé du Tour, cela s’y prétait. On avait Le Havre pour une ville arri- vée, il nous fallait une ville de départ avant de nous diriger vers la Bretagne. Pour l’étape Livarot- Fougères, comment avez- vous choisi le tracé ? Pour le tracé de l’étape Livarot-Fougères, nous avons fait beaucoup de réunions. Je voulais que l’on aille ailleurs, pas par Saint-Pierre-sur-Dives ou Lisieux. Je voulais montrer d’autres routes qui n’avaient pas encore été prises par le Tour de France. Il faut mon- trer de belles choses à la télé dès lors que la sécurité des coureurs est maintenue. « Il y a des villes qui attendent le Tour de France depuis près de 30 ans » Livarot est une ville qui vibre pour le cyclisme… est-ce qu’il y a une volonté de la société du Tour de France de favoriser les en- droits où le cyclisme est bien implanté ? Bien sûr, nous avons envie de récompenser les gens qui aiment le cyclisme. Il faut for- cément un petit coup de pis- ton aussi car il y a des villes qui attendent le Tour de France depuis près de 30 ans. Livarot sera ville départ, mais Le Havre sera ville d’arrivée la veille… que pensez-vous de cette étape Abbeville-Le Havre ? L’étape du Havre, si les conditions météorologiques sont bonnes, cela devrait être une superbe étape avec une arrivée en bosse, cela devrait être magnifique. Le Tour de France partira en 2016 de la Manche, peut-on imaginer une nouvelle étape dans le Pays d’Auge et notam- ment à Lisieux ? On ne peut rien dire pour l’instant. Maintenant, on ne peut pas rester tout le temps en Normandie (sourire). Quelles sont les retom- bées économiques pour une ville départ ? Le Tour de France, c’est 4.500 suiveurs avec les cou- reurs. Les retombées écono- miques sont difficiles à quan- tifier. Maintenant, la société du Tour de France va faire une étude pour cela et se ser- vira du départ de Livarot pour faire son étude. Livarot est-il prêt pour le départ ? Livarot a eu dix mois pour se préparer. Tout va bien se passer. Nous, avec la société du Tour de France, nous avons un schéma de course. Il faut l’appliquer. Il faut aussi fédérer car le Tour de France peut ne pas revenir avant 20 ans. Il faut que les gens qui viennent à Livarot pour le TourdeFranceaientenvied’y revenir ensuite. Patrick OGER François Lemarchand ancien coureur professionnel et membre du comité d’organisation “J’ai la chance d’être encore dans ce milieu” C oéquipier de Laurent Fignon et de Bernard Hinault dans les années 80 et 90, Thierry Marie était à Livarot vendredi soir. L’ancien coureur de l’ESL a évoqué ses souvenirs. Si Thierry Marie est encore dans toutes les mémoires à Livarot, c’est parce qu’il a porté les couleurs de l’ES Livarot, le super club local. « Il a signé chez nous » confie Robert Vogt lors de la saison 83 et il a fait toute l’année 84 chez nous avant de signer professionnel le 1er juin 1985. Je me souviens que Cyrille Guimard, le directeur sportif, avait téléphoné chez nous et dans la journée, le contrat a été signé. » De ses débuts à Livarot, Thierry Marie se souvient : « Je suis arrivé à Livarot à la sortie des juniors au cours de la saison 83-84… et je suis passé professionnel le 1er juin 1985. J’ai continué d’avoir une licence à Livarot tout en étant professionnel. » « A la fois loin et encore présent dans ma mémoire » Si Thierry Marie fait partie de la légende du cyclisme français, c’est assurément pour ses qualités de rouleur en contre-la-montre, mais pas seulement. En effet, sur le Tour de France 91, Thierry Marie, dans l’étape qui mène au Havre, s’extirpe du peloton… une minute, deux minutes, cinq minutes et même plus de 20 minutes d’avance… une incroyable échappée de près de200kilomètres.Al’arrivée, une victoire au Havre et le maillot jaune qu’il gardera quelques jours ensuite et no- tamment sur l’étape suivante qui a traversé Livarot : « C’est àlafoisloinetencoreprésent dans ma mémoire. Porter le maillot jaune, c’est bien, mais chez soi… c’est encore mieux. Si j’ai fait cet exploit, c’est parce que j’arrivais en Normandie, mais je n’ai pas pu m’arrêter à Livarot (ri- res). » Ce qu’il est devenu ! Né à Bénouville en 1963, Thierry Marie, après douze Tour de France, quatre Tour d ’ I t a l i e e t d e u x To u r d’Espagne, met un terme à sa carrière en 1996 : « J’ai arrêté en 1996. J’ai eu pas mal de difficultés car arrêter, c’est une petite mort. On quitte les feux des projecteurs. Je suis mieux maintenant qu’à cette époque. Après, on est obligé de rebondir. J’ai travaillé d a n s u n e f i l i a l e d e Castorama, un peu plus tard, j’ai fait agent commercial de vélo. Avec la conjoncture et la concurrence, j’ai repris mon premier métier, celui de jardinier… et je me sens mieux. J’ai beaucoup d’es- time pour les commerciaux qui subissent beaucoup… Aujourd’hui, je suis jardinier à Evreux, à mon compte. J’ai une petite société. » Patrick OGER Thierry Marie « Porter le maillot jaune c’est bien, mais chez soi, c’est mieux ! » Thierry Marie, ancienne gloire du cyclisme français, était, ce vendredi, à Livarot… une ville dont il a porté les couleurs avant qu’il ne devienne professionnel Mercredi 8 juillet 2015 • 39

×