SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  23
Télécharger pour lire hors ligne
- Page 1
La réforme des contrats responsables :
Evolution ou révolution ?
4 juin 2014
Enquête sur les
complémentaires santé
 Au travers de la réforme des contrats responsables, Nexialog Consulting a souhaité
apporter un éclairage particulier sur ces évolutions et leurs impacts sur l’écosystème de
la santé en donnant la parole aux acteurs intéressés pour mieux :
• Appréhender les besoins et attentes des entreprises en termes de conseil et d’offres sur la
couverture santé
• Apporter certaines clés aux assureurs et courtiers pour mieux répondre aux attentes du
marché
Les contrats responsables seront-ils une nouvelle évolution du
marché de la complémentaire santé ou une véritable révolution ?
2
Executive summary
Les Assureurs et courtiers y voient un changement radical à moyen terme dans le paysage de la couverture santé en France.
Au niveau des assureurs, certains se préparent à une révolution dans le mode de protection santé et de la consommation des
« produits de complémentaires santé », d’autres s’adaptent uniquement à la réglementation.
Les entreprises, avec des syndicats peu présents sur ce sujet, ont tendance à se retirer de l’engagement social de l’entreprise,
préférant la reconnaissance individuelle du travail du salarié plutôt que uniformisation des avantages.
Seuls les professionnels sont aux faits de la réforme. Ils n’informent pas encore leurs clients, ayant fait le choix de communiquer de
façon séquentielle sur les réformes règlementaires, très anxiogènes pour les entreprises et les salariés. La mise en conformité des
catégories objectives n’est pas encore terminée, et les forces des assureurs se concentrent sur la préparation de la généralisation
de la complémentaire santé et bien sûr les accords de branche.
La communication par la presse et le bouche à oreille sont les premiers vecteurs d’information, vient ensuite l’assureur historique.
Compte tenu du niveau d’information très faible des entreprises de – 50 salariés, elles n’ont pas les clés pour se positionner sur les
contrats responsables, leur priorité est la généralisation de la santé. La communication des conseils sera primordiale dans leur choix
or ce sont elles que les assureurs envisagent de mettre en « conformité de façon autoritaire » et de leur mettre à disposition des
outils de vente à distance (VAD, Digital…).
Les Grandes PME et grandes entreprises sont elles aussi à convaincre avec plus de 25% d’indécis sur les contrats responsables dont
seulement 50% d’entre elles pensent proposer une sur complémentaire facultative à leurs salariés. Mais là aussi encore beaucoup
d’incertitude et de réflexion à avoir avec leurs conseils.
Assureurs et courtiers vont devoir se déplacer et accompagner réellement leurs clients s’ils veulent gagner leur confiance et surtout
transformer cette contraintes réglementaires en opportunité commerciale ou du moins ne pas trop subir d’impact sur leur chiffre
d’affaires et marge.
Sur complémentaires individuelles ou collectives, les assureurs et courtiers vont devoir conseiller leurs clients très indécis et plutôt
enclin à laisser le salarié se débrouiller.
3
Contexte
règlementaire
En 2 ans, le paysage français de l’assurance Santé va se
transformer
Quel équilibre entre les complémentaires individuelles et collectives ?
Mise en application
le 30/06/2014
Catégories Objectives et couverture santé pour tous les salariés d’entreprises offrant déjà une couverture
santé collective à certains de ses salariés.
 80% des contrats à mettre en conformité
Décret du 9 janvier 2012
Mise en application
le 01/01/2016
Accord National Interprofessionnel pour une généralisation de la couverture complémentaire santé pour les
salariés n’en bénéficiant pas encore avec un panier de soin minimum
Loi sur la sécurisation de l’emploi qui amène le dispositif de la portabilité des droits de 9 à 12 mois
 500 000 TPE/PME à conquérir pour couvrir 9 millions d’assurés individuels en contrats collectifs
Décret du 11 janvier et du 16 juin 2013
Mise en application
le 01/01/2015
Contrats Responsables avec plancher et plafond pour les garanties Optiques et spécialiste.
 100% des contrats haut de gamme impactés par la baisse des garanties
Majoration de 9 à 14% de la TSCA pour les contrats non responsables
Suppression des clauses de désignation suite à la censure partielle de l’art. 14 par le Conseil Constitutionnel
 Développement de la concurrence sur la couverture Santé des branches professionnelles
LFSS 2014 du 3 décembre 2013
Mise en application
effectiveOuverture pour les mutuelles de la mise en place de réseaux de soins et d’approche différenciée
23 janvier 2014
5
Collectif
Individuel
Contrats
Responsables
ANI
Assureurs, entreprises et salariés : tous impactés
 Pour les Assureurs
• Augmentation de 9 à 14% de la
TSCA sur les contrats non
responsables
• Baisse attendue du CA liée aux
baisses des cotisations dues à la
diminution des garanties
• Repositionnement stratégique,
nouvelle imbrication Collectif/
individuel Obligatoire/facultatif
• Contrainte de refonte de la
majorité des contrats en stock
 Pour l’entreprise
• Perte des avantages sociaux sur
l’exonération de charges
patronales sur les primes
versées
• Risque social interne
 adaptation du mode de
rémunération
• Renégociation avec les
partenaires sociaux
 Pour le salarié
• Soumission à l’IR du complément
de rémunération constitué par la
prise en charge par l’employeur
de la partie des cotisations des
contrats collectifs frais de santé =
avantage en nature
• « Réduction » des « acquis
sociaux » des salariés par la forte
baisse des remboursements
« haut de gamme »
• Contrainte de trouver une
couverture individuelle
correspondant à ses besoins
 nécessairement plus chère
avec des couvertures moindres
• Un reste à charge plus important
Comment anticiper au mieux cette évolution ?
6
Comment l’entreprise
est-elle informée?
Seuls les professionnels de l’assurance maîtrisent le sujet
0
1
2
3
4
5
Assureurs
Courtiers
Experts-
compatbles
Professionnels de
santé
Syndicats
d'entreprise
Entreprises
8
9
1
10
16
27
5
13
19
3
0% 20% 40% 60% 80% 100%
Moins de 5 salariés
5 à 50 salariés
50 à 500 salariés
Plus de 500 salariés
Oui
Non
Un niveau d’information hétérogène selon les entreprises
Couverture
santé en place
 Seules les entreprises de plus de
500 salariés ont majoritairement
connaissance de la réforme
 Les TPE et PME manquent
d’informations et de maîtrise des
enjeux réglementaires :
• 5-50 salariés : 43% ont
connaissance de la réforme
• -5 salariés : 17% ont connaissance
de la réforme
OUI
Connaissance de la réforme par les entreprises
ayant une complémentaire
 Le niveau d’information est
proportionnel à la taille de
l’entreprise et aux obligations de
dialogue social
5
9
5
29
10
0% 20% 40% 60% 80% 100%
Moins de 5 salariés
5 à 50 salariés
50 à 500 salariés
Oui
NonNON
Connaissance ANI par les entreprises
n’ayant pas de complémentaire
Couverture
santé en place
La Presse et le bouche à oreille sont les premiers canaux
d’information des entreprises
 La presse, les assureurs et le
bouche à oreille sont les trois
canaux d’informations principaux
identifiés par les entreprises
 Principaux canaux différenciant :
• +500 salariés : La presse
spécialisée représente 31% des
réponses
• 50 à 500 salariés : 36% disent
s’informer par le bouche à oreille
• -50 salariés : l’assureur représente
42% des réponses et le bouche à
oreille 50%
• Par contre, aucun n’a validé
l’expert comptable comme canal
d’information
Canaux d'informations des entreprises
ayant une complémentaire santé
10
29%
30%
6%
35% Assureur
Bouche à oreille
Courtier
Presse
Expert-comptable 0%
Les décrets en attente bloquent et pénalisent l’information client
 Les assureurs comme les courtiers n’ont pas ou peu démarré la communication de masse
autour de cette réforme dû au manque de visibilité sur les niveaux de plafonds à venir et
l’enchainement de réglementations anxiogènes depuis 5 ans sur les sujets santé  Ils
privilégient une information de mise en conformité séquentielle
 Les assureurs attendent le décret pour communiquer :
• Discussion avec les courtiers sur les évolutions réglementaires santé sans focus particulier sur les CR
• Sur les assureurs étudiés, seuls 2 disposent d’une information générale relative à la réforme des
contrats responsables sur leurs sites internet
 Les courtiers distillent les informations de façon informelle pour ne pas obscurcir la vision
de leurs clients :
• 80% des courtiers présentent rapidement les contours de la réforme
• 20% ont choisi de faire aucune communication avant le décret
• D’après leurs retours, les clients manquent, d’une manière générale, de visibilité et de compréhension des
évolutions réglementaires Santé
 Les experts-comptables ont une connaissance de la réforme limitée, ce qui explique qu’ils
ne communiquent pas encore sur cette réforme avec leurs clients
 Les partenaires sociaux dans les sections d’entreprise apparaissent peu au fait de la
réforme et se mobilisent peu au niveau national 11
Que va offrir
l’entreprise à ses
salariés ?
3 principaux facteurs d’impacts sur les choix des entreprises
Environnement
réglementaire
 Définition des plafonds
de garanties
 Encadrement des
surcomplémentaires
Caractéristiques
de l’entreprise
 Taille/ Type d’entreprise
 Situation financière
 Niveau de dialogue social
 Niveaux de garanties actuels /
date de mise en place
Rôle des conseils
 Assureurs
 Courtiers
 Experts-comptables
13
Les PME et TPE ne se sentent pas concernées par les contrats
responsables
14
 Les entreprises de plus de 50 salariés
ayant une complémentaire se
préparent très largement à
l’application des contrats responsables
(+60%), mais près de 35% sont encore
indécises et surtout 6% des
entreprises 50-500 salariés pensent
conserver leurs contrats actuels.
 Les entreprises de -50 salariés sont
plus réticentes à passer aux contrats
responsables, en particulier celles ne
disposant pas encore de
complémentaire. Leur priorité est
l’ANI, alors même qu’un grand nombre
d’entre elles pensent ne pas appliquer
le panier de soin règlementaire
Mise en place des contrats responsables dans les
entreprises ayant une complémentaire
56% des entreprises ayant une complémentaire
pensent s’aligner sur les contrats responsables.
36% sont indécises. 8% disent ne pas souhaiter
s’aligner sur ces contrats.
Oui Non Indécis
8
18
22
4
2
11
14
8
0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%
5 à 50 salariés
50 à 500 salariés
Plus de 500 salariés
Les sur-complémentaires, aux compagnies de convaincre
 Les entreprises sont encore très indécises
sur l’ajout d’une sur-complémentaire santé :
• En particulier les segments supérieurs, +500
salariés (43% d’indécis) et 50 à 500 salariés
(63% d’indécis)
• Les segments inférieurs ( - de 50 salariés)
n’envisagent pas d’adopter de sur-
complémentaire (63% de non) ou n’y ont pas
songé (25% d’indécis)
 Sur les 50% des entreprises de plus de 500
salariés qui pensent proposer une sur-
complémentaire collective facultative :
• 40% n’ont pas défini leurs besoins en la matière
• 53% souhaiteraient conserver le même niveau
de garanties même avec un tarif plus élevé
• 7% envisagent des garanties moindres avec un
niveau de cotisation possiblement plus faible
Ajout d’une sur-complémentaire qu’elle soit
facultative ou obligatoire
26%
29%
45%
15
Oui Non Indécis
Base 86 entreprises tous segments
Les besoins des salariés risquent d’être peu défendus
 La négociation devrait être assez
faible :
• Les syndicats sont pas ou peu
informés de cette réforme, et ne
semblent pas actuellement en mesure
de se mobiliser sur cette question.
• Beaucoup de grandes entreprises
envisagent d’appliquer seulement une
démarche consultative.
• Sur les segments intermédiaires, le
niveau d’implication des salariés sur
ce sujet dépendra des pratiques
d’entreprises.
• Dans les TPE, les salariés auront peu
de marge de manœuvre, d’autant que
ces entreprises devraient se diriger
vers les planchers responsables (voire
rester au panier de soins ANI)
57%28%
15%
Négociation salariale sur les contrats responsables
Négociation avec les salariés
16
1
9
18
20
3
5
13
3
5
1
7
0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%
Moins de 5 salariés
5 à 50 salariés
50 à 500 salariés
Plus de 500 salariés
Oui Non Indécis
des contrats sur-mesures se
développent en fonction des
attentes des entreprises
les attentes des clients
diminuent en matière de
garanties collectives
l'entreprise propose un CR
avec une surcomplémentaire
facultative
l'entreprise prenne
uniquement CR
l'entreprise prenne un CR
aligné sur le panier de soins
l'entreprise conserve son
contrat actuel
TPE/ PME Grands Groupes
Le client des assureurs en collective était l’entreprise … il sera
probablement le salarié
Selon les courtiers rencontrés :
Probabilité que ...
 Les experts-comptables, conseillés privilégiés
des entreprises de – 50 salariés pensent avant
tout à simplifier la gestion de la complémentaire
santé de leur client et les orienteraient vers des
contrats responsables et à laisser le salarié libre
de choisir sa couverture
Verbatim des courtiers :
« Les réformes actuelles conduisent à
une standardisation de l’offre santé »
« La tendance du marché est de proposer
des produits sur-mesure, adaptés aux besoins de
chaque salarié via des sur-complémentaires »
« 2 tendances clients antinomiques selon les
entreprises : Avoir des garanties santé collective
élevées versus proposer uniquement le minimum
légal »
« Attente des offres des assureurs après le décret »
17
Faible Moyen Fort Très fort
prend
prend
À qui l’entreprise va
t-elle s’adresser ?
L’assureur historique, incontournable conseiller quelque soit la
taille de l’entreprise …
 47% des entreprises
interrogées citent leur
assureur historique comme
interlocuteur privilégié
 Les courtiers et experts-
comptables sont les deux
autres acteurs très attendus
par les entreprises
Interlocuteurs privilégiés pour passer aux contrats responsables
19
60%
40%
51%
43% 9%
24%
26%
17%
40%
28%
11%
22%
8%
13%
9%
0% 20% 40% 60% 80% 100%
Moins de 5 salariés
5 à 50 salariés
50 à 500 salariés
Plus de 500 salariés
Assureur (RDV ou tel) Avocat-conseil
Courtier (RDV ou tel) Expert-comptable
Autres (Etude interne, banquiers,…)
… les grandes entreprises plutôt fidèles surtout sur les sur-
complémentaires
 La réalisation d’appels d’offre
apparaît assez significative
sur l’ensemble des segments
d’entreprise souhaitant un
contrat responsable sans sur-
complémentaire :
• + 50 salariés : 2 entreprises
sur 5 pensent lancer un AO
• - 50 salariés : 1 entreprise
sur 3 pense lancer un AO
 80% des Grandes entreprises
n’envisagent pas de lancer
des appels d’offres pour la
mise en place de sur-
complémentaires
Le recours à un appel d’offre sur les contrats responsables
sans sur-complémentaire
Appels d’offre des entreprises de +500 salariés pensant
mettre en place une sur-complémentaire
20
20%
80%
7
11
6
4
13
8
0% 20% 40% 60% 80% 100%
5 à 50 salariés
50 à 500 salariés
Plus de 500 salariés
Oui
Non
Comment les
assureurs se
préparent-ils ?
« Simple » mise en conformité ou révolution organisationnelle, les
assureurs commencent doucement à se mobiliser
 Les assureurs ont conscience de l’enjeu de cette réforme et tentent d’anticiper les possibles
contours d’une offre « contrats responsables » généralement en couplant la stratégie avec
celle de l’ANI :
• Selon eux, plus des ¾ de leur portefeuille serait à revoir en fonction des niveaux de garantie
toujours en attente
• Seul 1 assureur dit n’avoir eu aucune une réflexion sur les contrats responsables, 85% ont initié
un projet dont plus de 60% en mode projet structuré
• Les niveaux d’avancements de ces projets, ainsi que leur contenu, diffèrent très fortement,
allant de la simple « adaptation » de la gamme et du portefeuille à une refonte
organisationnelle interne profonde (refonte de la gamme produit, restructuration de
l’organisation commerciale, mise en place de nouveaux canaux de distribution…)
 92% des assureurs auront une offre à jour avant le 1er janvier 2015 et parmi eux 54%
seront prêts dès septembre
 La moitié des assureurs ignorent encore s’ils corrèleront la campagne de renouvellement
avec la mise en place des contrats responsables mais 40% envisagent d’appliquer les
garanties du Contrat Responsable unilatéralement à au moins une partie de leur
portefeuille
22
Nous contacter
Virginie Degroote
Directrice associée
Mob. : +33 (0)6 35 14 65 20
vdegroote@nexialog.com
2, rue Parrot - 75012 Paris - Tel. : +33 (0)1 44 73 01 70
Bertrand Kerdiles
Consultant
Mob. : +33 (0)6 95 29 64 89
bkerdiles@nexialog.com
Baptiste Larbre
Consultant
Mob. : +33 (0)6 47 08 46 20
blarbre@nexialog.com
23

Contenu connexe

Tendances

Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Branches Info n°6 du 4 avril 2014Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Branches Info n°6 du 4 avril 2014Société Tripalio
 
GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE
GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALEGENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE
GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALEThierry Vachier
 
ITW vice président ACPR sur le courtage
ITW vice président ACPR sur le courtageITW vice président ACPR sur le courtage
ITW vice président ACPR sur le courtageLéo Guittet
 
Actualités ANI - OpusLine
Actualités ANI - OpusLineActualités ANI - OpusLine
Actualités ANI - OpusLineWilliamPiquard
 
Communication cfe cgc-20111202
Communication cfe cgc-20111202Communication cfe cgc-20111202
Communication cfe cgc-20111202cgcatos
 
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014Société Tripalio
 
Solucom - Les Cahiers d'Insurance Speaker
Solucom - Les Cahiers d'Insurance SpeakerSolucom - Les Cahiers d'Insurance Speaker
Solucom - Les Cahiers d'Insurance SpeakerWavestone
 
[ETUDE] Note Harris Interactive - Les attentes en matière de protection sociale
[ETUDE] Note Harris Interactive - Les attentes en matière de protection sociale [ETUDE] Note Harris Interactive - Les attentes en matière de protection sociale
[ETUDE] Note Harris Interactive - Les attentes en matière de protection sociale AG2R LA MONDIALE
 
France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé collective - Par Opi...
 France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé collective - Par Opi... France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé collective - Par Opi...
France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé collective - Par Opi...OpinionWay
 
Www.fil-social.com_article11767
  Www.fil-social.com_article11767  Www.fil-social.com_article11767
Www.fil-social.com_article11767Thierry Vachier
 
Drees complémentaire santé-contrats individuels
Drees complémentaire santé-contrats individuelsDrees complémentaire santé-contrats individuels
Drees complémentaire santé-contrats individuelsSociété Tripalio
 
Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015
Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015
Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015Becuwe Maëlle
 
Drees : rapport sur la situation financière des organismes de complémentaire ...
Drees : rapport sur la situation financière des organismes de complémentaire ...Drees : rapport sur la situation financière des organismes de complémentaire ...
Drees : rapport sur la situation financière des organismes de complémentaire ...Société Tripalio
 
Livre blanc sur la Protection Sociale | Assuré d'entreprendre
Livre blanc sur la Protection Sociale | Assuré d'entreprendre	Livre blanc sur la Protection Sociale | Assuré d'entreprendre
Livre blanc sur la Protection Sociale | Assuré d'entreprendre Equipe Assuré D'entreprendre
 

Tendances (19)

Rapport annuel 2012 du médiateur du CTIP
Rapport annuel 2012 du médiateur du CTIPRapport annuel 2012 du médiateur du CTIP
Rapport annuel 2012 du médiateur du CTIP
 
Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Branches Info n°6 du 4 avril 2014Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Branches Info n°6 du 4 avril 2014
 
Les garanties de santé dans les branches professionnelles
Les garanties de santé dans les branches professionnelles Les garanties de santé dans les branches professionnelles
Les garanties de santé dans les branches professionnelles
 
GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE
GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALEGENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE
GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE
 
ITW vice président ACPR sur le courtage
ITW vice président ACPR sur le courtageITW vice président ACPR sur le courtage
ITW vice président ACPR sur le courtage
 
Actualités ANI - OpusLine
Actualités ANI - OpusLineActualités ANI - OpusLine
Actualités ANI - OpusLine
 
Communication cfe cgc-20111202
Communication cfe cgc-20111202Communication cfe cgc-20111202
Communication cfe cgc-20111202
 
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
 
MINFR_LDPSF_CDPSF
MINFR_LDPSF_CDPSFMINFR_LDPSF_CDPSF
MINFR_LDPSF_CDPSF
 
Solucom - Les Cahiers d'Insurance Speaker
Solucom - Les Cahiers d'Insurance SpeakerSolucom - Les Cahiers d'Insurance Speaker
Solucom - Les Cahiers d'Insurance Speaker
 
[ETUDE] Note Harris Interactive - Les attentes en matière de protection sociale
[ETUDE] Note Harris Interactive - Les attentes en matière de protection sociale [ETUDE] Note Harris Interactive - Les attentes en matière de protection sociale
[ETUDE] Note Harris Interactive - Les attentes en matière de protection sociale
 
France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé collective - Par Opi...
 France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé collective - Par Opi... France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé collective - Par Opi...
France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé collective - Par Opi...
 
Www.fil-social.com_article11767
  Www.fil-social.com_article11767  Www.fil-social.com_article11767
Www.fil-social.com_article11767
 
Cbp plaquette-2011
Cbp plaquette-2011Cbp plaquette-2011
Cbp plaquette-2011
 
Drees complémentaire santé-contrats individuels
Drees complémentaire santé-contrats individuelsDrees complémentaire santé-contrats individuels
Drees complémentaire santé-contrats individuels
 
Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015
Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015
Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015
 
Drees : rapport sur la situation financière des organismes de complémentaire ...
Drees : rapport sur la situation financière des organismes de complémentaire ...Drees : rapport sur la situation financière des organismes de complémentaire ...
Drees : rapport sur la situation financière des organismes de complémentaire ...
 
Livre blanc sur la Protection Sociale | Assuré d'entreprendre
Livre blanc sur la Protection Sociale | Assuré d'entreprendre	Livre blanc sur la Protection Sociale | Assuré d'entreprendre
Livre blanc sur la Protection Sociale | Assuré d'entreprendre
 
Mutuelle
MutuelleMutuelle
Mutuelle
 

Similaire à La réforme des contrats responsables : Evolution ou révolution ? Enquête sur les complémentaires santé

Opinionway pour France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé colle...
Opinionway pour France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé colle...Opinionway pour France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé colle...
Opinionway pour France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé colle...contactOpinionWay
 
1448563186 fiche accord_sante habillement
1448563186 fiche accord_sante habillement1448563186 fiche accord_sante habillement
1448563186 fiche accord_sante habillementExpert Network
 
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016Société Tripalio
 
Deduction prime backservice
Deduction prime backserviceDeduction prime backservice
Deduction prime backserviceJérôme Havet
 
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)PwC France
 
[ETUDE DREES] Complémentaire santé : les charges réduites des organismes spéc...
[ETUDE DREES] Complémentaire santé : les charges réduites des organismes spéc...[ETUDE DREES] Complémentaire santé : les charges réduites des organismes spéc...
[ETUDE DREES] Complémentaire santé : les charges réduites des organismes spéc...AG2R LA MONDIALE
 
Dossier de presse assurances collectives nov-2014
Dossier de presse assurances collectives nov-2014Dossier de presse assurances collectives nov-2014
Dossier de presse assurances collectives nov-2014Crédit Agricole Assurances
 
Lisibilité des garanties : le récapitulatif à avoir en tête
Lisibilité des garanties : le récapitulatif à avoir en têteLisibilité des garanties : le récapitulatif à avoir en tête
Lisibilité des garanties : le récapitulatif à avoir en têteSociété Tripalio
 
Mémento : banque, assurance et clients
Mémento : banque, assurance et clientsMémento : banque, assurance et clients
Mémento : banque, assurance et clientsSalesforce France
 
Branches info n°3 18 février 2014
Branches info n°3 18 février 2014Branches info n°3 18 février 2014
Branches info n°3 18 février 2014Société Tripalio
 
Rapport commun IGAS et IGF sur l'encadrement des retraites chapeaux
Rapport commun IGAS et IGF sur l'encadrement des retraites chapeauxRapport commun IGAS et IGF sur l'encadrement des retraites chapeaux
Rapport commun IGAS et IGF sur l'encadrement des retraites chapeauxSociété Tripalio
 
Complémentaire santé: note des économistes atterrés
Complémentaire santé: note des économistes atterrésComplémentaire santé: note des économistes atterrés
Complémentaire santé: note des économistes atterrésSociété Tripalio
 
Mandataires judiciaires - complémentaire santé - Cahier des charges
Mandataires judiciaires - complémentaire santé - Cahier des chargesMandataires judiciaires - complémentaire santé - Cahier des charges
Mandataires judiciaires - complémentaire santé - Cahier des chargesSociété Tripalio
 
Santé flash novembre 2014
Santé flash novembre 2014Santé flash novembre 2014
Santé flash novembre 2014capec21
 
Utilisation du contrat dans la gestion de l'assurance collective
Utilisation du contrat dans la gestion de l'assurance collectiveUtilisation du contrat dans la gestion de l'assurance collective
Utilisation du contrat dans la gestion de l'assurance collectiveGFA Services Financiers
 
Planete CSCA : loi PACTE
Planete CSCA : loi PACTEPlanete CSCA : loi PACTE
Planete CSCA : loi PACTELéo Guittet
 

Similaire à La réforme des contrats responsables : Evolution ou révolution ? Enquête sur les complémentaires santé (20)

Projets décret santé cp ips 02 06 14
Projets décret santé cp ips 02 06 14Projets décret santé cp ips 02 06 14
Projets décret santé cp ips 02 06 14
 
Opinionway pour France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé colle...
Opinionway pour France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé colle...Opinionway pour France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé colle...
Opinionway pour France Mutuelle - Généralisation de la couverture santé colle...
 
1448563186 fiche accord_sante habillement
1448563186 fiche accord_sante habillement1448563186 fiche accord_sante habillement
1448563186 fiche accord_sante habillement
 
Escale santé n°3
Escale santé n°3Escale santé n°3
Escale santé n°3
 
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016
 
Deduction prime backservice
Deduction prime backserviceDeduction prime backservice
Deduction prime backservice
 
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
Etude PwC sur l'assurance à l'ère du digital (mars 2015)
 
[ETUDE DREES] Complémentaire santé : les charges réduites des organismes spéc...
[ETUDE DREES] Complémentaire santé : les charges réduites des organismes spéc...[ETUDE DREES] Complémentaire santé : les charges réduites des organismes spéc...
[ETUDE DREES] Complémentaire santé : les charges réduites des organismes spéc...
 
Dossier de presse assurances collectives nov-2014
Dossier de presse assurances collectives nov-2014Dossier de presse assurances collectives nov-2014
Dossier de presse assurances collectives nov-2014
 
Lisibilité des garanties : le récapitulatif à avoir en tête
Lisibilité des garanties : le récapitulatif à avoir en têteLisibilité des garanties : le récapitulatif à avoir en tête
Lisibilité des garanties : le récapitulatif à avoir en tête
 
Mémento : banque, assurance et clients
Mémento : banque, assurance et clientsMémento : banque, assurance et clients
Mémento : banque, assurance et clients
 
Branches info n°3 18 février 2014
Branches info n°3 18 février 2014Branches info n°3 18 février 2014
Branches info n°3 18 février 2014
 
Rapport commun IGAS et IGF sur l'encadrement des retraites chapeaux
Rapport commun IGAS et IGF sur l'encadrement des retraites chapeauxRapport commun IGAS et IGF sur l'encadrement des retraites chapeaux
Rapport commun IGAS et IGF sur l'encadrement des retraites chapeaux
 
Complémentaire santé: note des économistes atterrés
Complémentaire santé: note des économistes atterrésComplémentaire santé: note des économistes atterrés
Complémentaire santé: note des économistes atterrés
 
Mandataires judiciaires - complémentaire santé - Cahier des charges
Mandataires judiciaires - complémentaire santé - Cahier des chargesMandataires judiciaires - complémentaire santé - Cahier des charges
Mandataires judiciaires - complémentaire santé - Cahier des charges
 
Santé flash novembre 2014
Santé flash novembre 2014Santé flash novembre 2014
Santé flash novembre 2014
 
After des assurances du 16 juin 2016
After des assurances du 16 juin 2016After des assurances du 16 juin 2016
After des assurances du 16 juin 2016
 
Utilisation du contrat dans la gestion de l'assurance collective
Utilisation du contrat dans la gestion de l'assurance collectiveUtilisation du contrat dans la gestion de l'assurance collective
Utilisation du contrat dans la gestion de l'assurance collective
 
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
 
Planete CSCA : loi PACTE
Planete CSCA : loi PACTEPlanete CSCA : loi PACTE
Planete CSCA : loi PACTE
 

La réforme des contrats responsables : Evolution ou révolution ? Enquête sur les complémentaires santé

  • 1. - Page 1 La réforme des contrats responsables : Evolution ou révolution ? 4 juin 2014 Enquête sur les complémentaires santé
  • 2.  Au travers de la réforme des contrats responsables, Nexialog Consulting a souhaité apporter un éclairage particulier sur ces évolutions et leurs impacts sur l’écosystème de la santé en donnant la parole aux acteurs intéressés pour mieux : • Appréhender les besoins et attentes des entreprises en termes de conseil et d’offres sur la couverture santé • Apporter certaines clés aux assureurs et courtiers pour mieux répondre aux attentes du marché Les contrats responsables seront-ils une nouvelle évolution du marché de la complémentaire santé ou une véritable révolution ? 2
  • 3. Executive summary Les Assureurs et courtiers y voient un changement radical à moyen terme dans le paysage de la couverture santé en France. Au niveau des assureurs, certains se préparent à une révolution dans le mode de protection santé et de la consommation des « produits de complémentaires santé », d’autres s’adaptent uniquement à la réglementation. Les entreprises, avec des syndicats peu présents sur ce sujet, ont tendance à se retirer de l’engagement social de l’entreprise, préférant la reconnaissance individuelle du travail du salarié plutôt que uniformisation des avantages. Seuls les professionnels sont aux faits de la réforme. Ils n’informent pas encore leurs clients, ayant fait le choix de communiquer de façon séquentielle sur les réformes règlementaires, très anxiogènes pour les entreprises et les salariés. La mise en conformité des catégories objectives n’est pas encore terminée, et les forces des assureurs se concentrent sur la préparation de la généralisation de la complémentaire santé et bien sûr les accords de branche. La communication par la presse et le bouche à oreille sont les premiers vecteurs d’information, vient ensuite l’assureur historique. Compte tenu du niveau d’information très faible des entreprises de – 50 salariés, elles n’ont pas les clés pour se positionner sur les contrats responsables, leur priorité est la généralisation de la santé. La communication des conseils sera primordiale dans leur choix or ce sont elles que les assureurs envisagent de mettre en « conformité de façon autoritaire » et de leur mettre à disposition des outils de vente à distance (VAD, Digital…). Les Grandes PME et grandes entreprises sont elles aussi à convaincre avec plus de 25% d’indécis sur les contrats responsables dont seulement 50% d’entre elles pensent proposer une sur complémentaire facultative à leurs salariés. Mais là aussi encore beaucoup d’incertitude et de réflexion à avoir avec leurs conseils. Assureurs et courtiers vont devoir se déplacer et accompagner réellement leurs clients s’ils veulent gagner leur confiance et surtout transformer cette contraintes réglementaires en opportunité commerciale ou du moins ne pas trop subir d’impact sur leur chiffre d’affaires et marge. Sur complémentaires individuelles ou collectives, les assureurs et courtiers vont devoir conseiller leurs clients très indécis et plutôt enclin à laisser le salarié se débrouiller. 3
  • 5. En 2 ans, le paysage français de l’assurance Santé va se transformer Quel équilibre entre les complémentaires individuelles et collectives ? Mise en application le 30/06/2014 Catégories Objectives et couverture santé pour tous les salariés d’entreprises offrant déjà une couverture santé collective à certains de ses salariés.  80% des contrats à mettre en conformité Décret du 9 janvier 2012 Mise en application le 01/01/2016 Accord National Interprofessionnel pour une généralisation de la couverture complémentaire santé pour les salariés n’en bénéficiant pas encore avec un panier de soin minimum Loi sur la sécurisation de l’emploi qui amène le dispositif de la portabilité des droits de 9 à 12 mois  500 000 TPE/PME à conquérir pour couvrir 9 millions d’assurés individuels en contrats collectifs Décret du 11 janvier et du 16 juin 2013 Mise en application le 01/01/2015 Contrats Responsables avec plancher et plafond pour les garanties Optiques et spécialiste.  100% des contrats haut de gamme impactés par la baisse des garanties Majoration de 9 à 14% de la TSCA pour les contrats non responsables Suppression des clauses de désignation suite à la censure partielle de l’art. 14 par le Conseil Constitutionnel  Développement de la concurrence sur la couverture Santé des branches professionnelles LFSS 2014 du 3 décembre 2013 Mise en application effectiveOuverture pour les mutuelles de la mise en place de réseaux de soins et d’approche différenciée 23 janvier 2014 5 Collectif Individuel Contrats Responsables ANI
  • 6. Assureurs, entreprises et salariés : tous impactés  Pour les Assureurs • Augmentation de 9 à 14% de la TSCA sur les contrats non responsables • Baisse attendue du CA liée aux baisses des cotisations dues à la diminution des garanties • Repositionnement stratégique, nouvelle imbrication Collectif/ individuel Obligatoire/facultatif • Contrainte de refonte de la majorité des contrats en stock  Pour l’entreprise • Perte des avantages sociaux sur l’exonération de charges patronales sur les primes versées • Risque social interne  adaptation du mode de rémunération • Renégociation avec les partenaires sociaux  Pour le salarié • Soumission à l’IR du complément de rémunération constitué par la prise en charge par l’employeur de la partie des cotisations des contrats collectifs frais de santé = avantage en nature • « Réduction » des « acquis sociaux » des salariés par la forte baisse des remboursements « haut de gamme » • Contrainte de trouver une couverture individuelle correspondant à ses besoins  nécessairement plus chère avec des couvertures moindres • Un reste à charge plus important Comment anticiper au mieux cette évolution ? 6
  • 8. Seuls les professionnels de l’assurance maîtrisent le sujet 0 1 2 3 4 5 Assureurs Courtiers Experts- compatbles Professionnels de santé Syndicats d'entreprise Entreprises 8
  • 9. 9 1 10 16 27 5 13 19 3 0% 20% 40% 60% 80% 100% Moins de 5 salariés 5 à 50 salariés 50 à 500 salariés Plus de 500 salariés Oui Non Un niveau d’information hétérogène selon les entreprises Couverture santé en place  Seules les entreprises de plus de 500 salariés ont majoritairement connaissance de la réforme  Les TPE et PME manquent d’informations et de maîtrise des enjeux réglementaires : • 5-50 salariés : 43% ont connaissance de la réforme • -5 salariés : 17% ont connaissance de la réforme OUI Connaissance de la réforme par les entreprises ayant une complémentaire  Le niveau d’information est proportionnel à la taille de l’entreprise et aux obligations de dialogue social 5 9 5 29 10 0% 20% 40% 60% 80% 100% Moins de 5 salariés 5 à 50 salariés 50 à 500 salariés Oui NonNON Connaissance ANI par les entreprises n’ayant pas de complémentaire Couverture santé en place
  • 10. La Presse et le bouche à oreille sont les premiers canaux d’information des entreprises  La presse, les assureurs et le bouche à oreille sont les trois canaux d’informations principaux identifiés par les entreprises  Principaux canaux différenciant : • +500 salariés : La presse spécialisée représente 31% des réponses • 50 à 500 salariés : 36% disent s’informer par le bouche à oreille • -50 salariés : l’assureur représente 42% des réponses et le bouche à oreille 50% • Par contre, aucun n’a validé l’expert comptable comme canal d’information Canaux d'informations des entreprises ayant une complémentaire santé 10 29% 30% 6% 35% Assureur Bouche à oreille Courtier Presse Expert-comptable 0%
  • 11. Les décrets en attente bloquent et pénalisent l’information client  Les assureurs comme les courtiers n’ont pas ou peu démarré la communication de masse autour de cette réforme dû au manque de visibilité sur les niveaux de plafonds à venir et l’enchainement de réglementations anxiogènes depuis 5 ans sur les sujets santé  Ils privilégient une information de mise en conformité séquentielle  Les assureurs attendent le décret pour communiquer : • Discussion avec les courtiers sur les évolutions réglementaires santé sans focus particulier sur les CR • Sur les assureurs étudiés, seuls 2 disposent d’une information générale relative à la réforme des contrats responsables sur leurs sites internet  Les courtiers distillent les informations de façon informelle pour ne pas obscurcir la vision de leurs clients : • 80% des courtiers présentent rapidement les contours de la réforme • 20% ont choisi de faire aucune communication avant le décret • D’après leurs retours, les clients manquent, d’une manière générale, de visibilité et de compréhension des évolutions réglementaires Santé  Les experts-comptables ont une connaissance de la réforme limitée, ce qui explique qu’ils ne communiquent pas encore sur cette réforme avec leurs clients  Les partenaires sociaux dans les sections d’entreprise apparaissent peu au fait de la réforme et se mobilisent peu au niveau national 11
  • 12. Que va offrir l’entreprise à ses salariés ?
  • 13. 3 principaux facteurs d’impacts sur les choix des entreprises Environnement réglementaire  Définition des plafonds de garanties  Encadrement des surcomplémentaires Caractéristiques de l’entreprise  Taille/ Type d’entreprise  Situation financière  Niveau de dialogue social  Niveaux de garanties actuels / date de mise en place Rôle des conseils  Assureurs  Courtiers  Experts-comptables 13
  • 14. Les PME et TPE ne se sentent pas concernées par les contrats responsables 14  Les entreprises de plus de 50 salariés ayant une complémentaire se préparent très largement à l’application des contrats responsables (+60%), mais près de 35% sont encore indécises et surtout 6% des entreprises 50-500 salariés pensent conserver leurs contrats actuels.  Les entreprises de -50 salariés sont plus réticentes à passer aux contrats responsables, en particulier celles ne disposant pas encore de complémentaire. Leur priorité est l’ANI, alors même qu’un grand nombre d’entre elles pensent ne pas appliquer le panier de soin règlementaire Mise en place des contrats responsables dans les entreprises ayant une complémentaire 56% des entreprises ayant une complémentaire pensent s’aligner sur les contrats responsables. 36% sont indécises. 8% disent ne pas souhaiter s’aligner sur ces contrats. Oui Non Indécis 8 18 22 4 2 11 14 8 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 5 à 50 salariés 50 à 500 salariés Plus de 500 salariés
  • 15. Les sur-complémentaires, aux compagnies de convaincre  Les entreprises sont encore très indécises sur l’ajout d’une sur-complémentaire santé : • En particulier les segments supérieurs, +500 salariés (43% d’indécis) et 50 à 500 salariés (63% d’indécis) • Les segments inférieurs ( - de 50 salariés) n’envisagent pas d’adopter de sur- complémentaire (63% de non) ou n’y ont pas songé (25% d’indécis)  Sur les 50% des entreprises de plus de 500 salariés qui pensent proposer une sur- complémentaire collective facultative : • 40% n’ont pas défini leurs besoins en la matière • 53% souhaiteraient conserver le même niveau de garanties même avec un tarif plus élevé • 7% envisagent des garanties moindres avec un niveau de cotisation possiblement plus faible Ajout d’une sur-complémentaire qu’elle soit facultative ou obligatoire 26% 29% 45% 15 Oui Non Indécis Base 86 entreprises tous segments
  • 16. Les besoins des salariés risquent d’être peu défendus  La négociation devrait être assez faible : • Les syndicats sont pas ou peu informés de cette réforme, et ne semblent pas actuellement en mesure de se mobiliser sur cette question. • Beaucoup de grandes entreprises envisagent d’appliquer seulement une démarche consultative. • Sur les segments intermédiaires, le niveau d’implication des salariés sur ce sujet dépendra des pratiques d’entreprises. • Dans les TPE, les salariés auront peu de marge de manœuvre, d’autant que ces entreprises devraient se diriger vers les planchers responsables (voire rester au panier de soins ANI) 57%28% 15% Négociation salariale sur les contrats responsables Négociation avec les salariés 16 1 9 18 20 3 5 13 3 5 1 7 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Moins de 5 salariés 5 à 50 salariés 50 à 500 salariés Plus de 500 salariés Oui Non Indécis
  • 17. des contrats sur-mesures se développent en fonction des attentes des entreprises les attentes des clients diminuent en matière de garanties collectives l'entreprise propose un CR avec une surcomplémentaire facultative l'entreprise prenne uniquement CR l'entreprise prenne un CR aligné sur le panier de soins l'entreprise conserve son contrat actuel TPE/ PME Grands Groupes Le client des assureurs en collective était l’entreprise … il sera probablement le salarié Selon les courtiers rencontrés : Probabilité que ...  Les experts-comptables, conseillés privilégiés des entreprises de – 50 salariés pensent avant tout à simplifier la gestion de la complémentaire santé de leur client et les orienteraient vers des contrats responsables et à laisser le salarié libre de choisir sa couverture Verbatim des courtiers : « Les réformes actuelles conduisent à une standardisation de l’offre santé » « La tendance du marché est de proposer des produits sur-mesure, adaptés aux besoins de chaque salarié via des sur-complémentaires » « 2 tendances clients antinomiques selon les entreprises : Avoir des garanties santé collective élevées versus proposer uniquement le minimum légal » « Attente des offres des assureurs après le décret » 17 Faible Moyen Fort Très fort prend prend
  • 18. À qui l’entreprise va t-elle s’adresser ?
  • 19. L’assureur historique, incontournable conseiller quelque soit la taille de l’entreprise …  47% des entreprises interrogées citent leur assureur historique comme interlocuteur privilégié  Les courtiers et experts- comptables sont les deux autres acteurs très attendus par les entreprises Interlocuteurs privilégiés pour passer aux contrats responsables 19 60% 40% 51% 43% 9% 24% 26% 17% 40% 28% 11% 22% 8% 13% 9% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Moins de 5 salariés 5 à 50 salariés 50 à 500 salariés Plus de 500 salariés Assureur (RDV ou tel) Avocat-conseil Courtier (RDV ou tel) Expert-comptable Autres (Etude interne, banquiers,…)
  • 20. … les grandes entreprises plutôt fidèles surtout sur les sur- complémentaires  La réalisation d’appels d’offre apparaît assez significative sur l’ensemble des segments d’entreprise souhaitant un contrat responsable sans sur- complémentaire : • + 50 salariés : 2 entreprises sur 5 pensent lancer un AO • - 50 salariés : 1 entreprise sur 3 pense lancer un AO  80% des Grandes entreprises n’envisagent pas de lancer des appels d’offres pour la mise en place de sur- complémentaires Le recours à un appel d’offre sur les contrats responsables sans sur-complémentaire Appels d’offre des entreprises de +500 salariés pensant mettre en place une sur-complémentaire 20 20% 80% 7 11 6 4 13 8 0% 20% 40% 60% 80% 100% 5 à 50 salariés 50 à 500 salariés Plus de 500 salariés Oui Non
  • 22. « Simple » mise en conformité ou révolution organisationnelle, les assureurs commencent doucement à se mobiliser  Les assureurs ont conscience de l’enjeu de cette réforme et tentent d’anticiper les possibles contours d’une offre « contrats responsables » généralement en couplant la stratégie avec celle de l’ANI : • Selon eux, plus des ¾ de leur portefeuille serait à revoir en fonction des niveaux de garantie toujours en attente • Seul 1 assureur dit n’avoir eu aucune une réflexion sur les contrats responsables, 85% ont initié un projet dont plus de 60% en mode projet structuré • Les niveaux d’avancements de ces projets, ainsi que leur contenu, diffèrent très fortement, allant de la simple « adaptation » de la gamme et du portefeuille à une refonte organisationnelle interne profonde (refonte de la gamme produit, restructuration de l’organisation commerciale, mise en place de nouveaux canaux de distribution…)  92% des assureurs auront une offre à jour avant le 1er janvier 2015 et parmi eux 54% seront prêts dès septembre  La moitié des assureurs ignorent encore s’ils corrèleront la campagne de renouvellement avec la mise en place des contrats responsables mais 40% envisagent d’appliquer les garanties du Contrat Responsable unilatéralement à au moins une partie de leur portefeuille 22
  • 23. Nous contacter Virginie Degroote Directrice associée Mob. : +33 (0)6 35 14 65 20 vdegroote@nexialog.com 2, rue Parrot - 75012 Paris - Tel. : +33 (0)1 44 73 01 70 Bertrand Kerdiles Consultant Mob. : +33 (0)6 95 29 64 89 bkerdiles@nexialog.com Baptiste Larbre Consultant Mob. : +33 (0)6 47 08 46 20 blarbre@nexialog.com 23