05/07/13 13:57Dans un an les municipales : les grandes batailles de Provence
Page 1 sur 3http://www.laprovence.com/print/2...
05/07/13 13:57Dans un an les municipales : les grandes batailles de Provence
Page 2 sur 3http://www.laprovence.com/print/2...
05/07/13 13:57Dans un an les municipales : les grandes batailles de Provence
Page 3 sur 3http://www.laprovence.com/print/2...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dans un an les municipales les grandes batailles de provence

164 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
164
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dans un an les municipales les grandes batailles de provence

  1. 1. 05/07/13 13:57Dans un an les municipales : les grandes batailles de Provence Page 1 sur 3http://www.laprovence.com/print/2250554?title=Dans%20un%20an%20…nicipales%20%3A%20les%20grandes%20batailles%20de%20Provence%20 Publié sur La Provence (http://www.laprovence.com) Dans un an les municipales : les grandes batailles de Provence Par Frédéric Guilledoux Créé le 11/03/2013 13:07 Et Aussi Url: http://www.laprovence.com/article/actualites/2250541/municipales-letang-la-metropole- pese-sur-le-scrutin.html Titre: Municipales - l'Etang : la métropole pèse sur le scrutin Url: http://www.laprovence.com/article/actualites/2250777/municipales-vaucluse-un-an-avant- on-compte-les-poings.html Titre: Municipales - Vaucluse : un an avant, on compte les poings En 2008, au terme de longues bagarres électorales, la Provence s'était caractérisée par une remarquable stabilité. Alors qu'une vague rose balayait la France et sonnait comme un premier coup de semonce pour Sarkozy, rares étaient les villes à avoir changé ici de couleurs. Le PS arrachait Carpentras grâce aux divisions de la droite. Une étrange alliance entre ex-FN et UMP perdait Marignane au profit d'un divers droite. L'UMP déboulonnait le PS à Pertuis. Rien de plus ou presque... (agrandir infographie) [1] Cinq ans après, à tout juste 12 mois des prochaines municipales, le jeu est paradoxalement plus ouvert. Alors qu'elle peut s'attendre à des élections nationalement difficiles, la gauche nourrit des espoirs raisonnés de conquête, particulièrement à Marseille et à Aix où Jean- Claude Gaudin et Maryse Joissains connaissent une inéluctable usure du pouvoir, voire à Avignon où la succession de Marie-Josée Roig est pour le moins tumultueuse. Autre postulant de taille, prêt à surfer sur le bon résultat de Marine Le Pen à la présidentielle (23,87 % en Paca), le FN rêve de renouer avec le temps des conquêtes, le millésime 95. Tour d'horizon... Marseille, "la mère des batailles" Dans la cité phocéenne, côté candidats, c'est toujours l'inconnue. En fait, même si l'hypothèse Gilbert Collard alimente régulièrement les médias, la seule certitude concerne le FN, qui devrait être représenté par Stéphane Ravier (déjà en lice en 2008). À l'UMP, Jean-Claude Gaudin ne sait toujours pas s'il briguera un quatrième mandat (décision sans doute cet automne...), ce qui complique l'alternative que pourrait représenter le député Guy Teissier. Au PS, une primaire sera organisée en octobre (parmi les candidats possibles, Marie-Arlette Carlotti, Patrick Mennucci, Eugène Caselli...).
  2. 2. 05/07/13 13:57Dans un an les municipales : les grandes batailles de Provence Page 2 sur 3http://www.laprovence.com/print/2250554?title=Dans%20un%20an%20…nicipales%20%3A%20les%20grandes%20batailles%20de%20Provence%20 Pour autant, la bataille fait rage, alimentée par des sondages à répétition. Réalisé par l'Ifop, le dernier en date donnait Jean-Claude Gaudin battu. Un véritable coup de tonnerre d'autant que le FN est pronostiqué très haut, à près de 20 % au second tour, ce qui signifie qu'il ne devrait pas s'effondrer. Pas une surprise pour autant quand on se souvient que la bataille de 2008 s'était jouée sur le fil et que François Hollande était majoritaire au second tour de la présidentielle (50,87 %), du jamais vu pour le PS depuis... 1981 ! Parti socialiste, objectif reconquêtes Alors que le PCF est solidement installé dans ses derniers bastions des Bouches-du-Rhône (les sortants Hervé Schiavetti à Arles, Gaby Charroux à Martigues et Daniel Fontaine à Aubagne ont annoncé qu'ils seraient au rendez-vous), le PS croit en ses chances. Rue de Solférino, on s'est fixé pour objectif de conserver les positions acquises et surtout de reprendre Marseille, Aix et Avignon, des villes autrefois tenues par le PS. Un défi trop ambitieux alors que Hollande et Ayrault sont en berne dans les sondages ? "La défiance majeure de l'opinion ne se mesure pas en intentions de vote pour l'opposition", répond Jérôme Sainte-Marie, un des responsables de l'institut CSA. Signe qui ne trompe pas sur son appétit électoral, le patron du PS Harlem Désir met depuis quelque temps en garde contre "la tentation d'alliance" entre l'UMP et le FN dans le sud-est. Un appel qui s'appuie sur l'expérience des dernières législatives, dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, autant que sur la récente proposition de Jean-Marie Le Pen d'un accord à Marseille. Mais aussi une stratégie de diabolisation de la droite, toujours payante auprès de l'électorat centriste... L'UMP ou la ligne Maginot du sud-est Ne rien lâcher... Et signer quelques conquêtes comme Salon, où Nicolas Isnard a fait 50 % en triangulaire lors des législatives, ou reconquêtes comme Carpentras, malgré de multiples querelles. Telle est la feuille de route de la droite provençale. Qui, si elle était remplie, pourrait par ricochet conforter le rêve secret de Jean-Claude Gaudin d'obtenir la présidence du Sénat en cas de retour en force de la droite. "Si on travaille bien, on peut y arriver", pronostique Bruno Gilles, le responsable de l'UMP dans les Bouches-du-Rhône. "Les gens en ont marre des socialistes au bout d'un an, alors vous pensez dans un an de plus...", lance la maire d'Aix Maryse Joissains. Pour autant, il faudra faire taire bien des divisions, ne pas se laisser déborder par le FN sans pour autant rompre avec les centristes et pour finir cesser de croire que les affaires judiciaires qui plombent la gauche dans les Bouches-du-Rhône sont une garantie de succès. En clair, un triple salto électoral. Pas gagné. Le retour du Front national Quasiment absent aux municipales de 2008, le FN renouera-t-il avec ses victoires de 1995 (Toulon, Marignane, Orange) ? Les lepénistes croient en leur chance dans le Vaucluse (Cavaillon et Sorgues ou Bédarrides où se présenterait Marion Maréchal Le Pen). À Marseille, Stéphane Ravier peut gagner dans les 13e et 14e arrondissements. À Tarascon, sur la lancée de législatives réussies, Valérie Laupies mettra l'UMP en difficulté. Plus largement, le FN se qualifiera pour le second tour dans de nombreuses villes, ce qui lui promet des élus et annonce des triangulaires explosives. "C'est normal, le sud, c'est un peu chez moi", s'en félicite d'avance Jean-Marie Le Pen.
  3. 3. 05/07/13 13:57Dans un an les municipales : les grandes batailles de Provence Page 3 sur 3http://www.laprovence.com/print/2250554?title=Dans%20un%20an%20…nicipales%20%3A%20les%20grandes%20batailles%20de%20Provence%20 Photos / vidéos Auteur : Photo Régis Cintas-Flores Légende : Avec 3,4 millions d'électeurs, la région Paca pèse lourdement sur la carte politique française. Visuel 1: Auteur : Infographie Roger Abate Légende : Visuel 2: Services: Achetez La Provence en ligne [2] URL source: http://www.laprovence.com/article/actualites/2250554/dans-un-an-les-municipales-les-grandes- batailles-de-provence.html Liens: [1] http://www.laprovence.com/media/les-plus/municipalregion.jpg [2] http://www.laprovence.com/services/achetez-la-provence-en-ligne

×