SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  28
Télécharger pour lire hors ligne
• CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1
Dr	
  Nicolas	
  PESCHANSKI	
  
SAU	
  Tenon	
  
HUEP	
  –	
  Hôpitaux	
  de	
  Paris	
  
• CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 2
•  Lilly©	
  
•  Daiichi-­‐Sankyo©	
  
•  Sanofi©	
  
•  AstraZeneca©	
  
•  Radiometer©	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 3
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 4
Thygesen	
  K.	
  Eur	
  Heart	
  J	
  2007;28:2525-­‐2538	
  
Reichlin	
  et	
  al./	
  Keller	
  et	
  al.	
  NEJM	
  2009	
  
SCA…	
  De	
  quoi	
  parle	
  t-­‐on	
  ?	
  
 Epidémiologie…	
  
  Douleur	
  thoracique	
  =	
  2-­‐7	
  %	
  des	
  passages	
  aux	
  urgences	
  
  15	
  à	
  35	
  %	
  sont	
  dues	
  à	
  une	
  maladie	
  coronaire	
  
SCA	
  ST+	
  
10% SCA	
  Non	
  
ST+	
  
10%
Angor	
  
Instable	
  
14%
Autres/
non-­‐IDM	
  
66%
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 5
Rapport	
  de	
  la	
  DRESS	
  2003,	
  215:1-­‐12	
  
O.	
  Lacroix.	
  Thèse	
  de	
  Médecine,	
  Strasbourg	
  2008	
  
SCA…	
  De	
  quoi	
  parle	
  t-­‐on	
  ?	
  
 Et	
  la	
  personne	
  âgée	
  dans	
  tout	
  ça…	
  
  PaTents	
  >	
  70	
  ans	
  =	
  12	
  à	
  21%	
  des	
  passages	
  aux	
  urgences	
  
  Taux	
  de	
  recours	
  annuel	
  aux	
  urgences	
  >	
  80	
  ans	
  =	
  38%	
  
  HospitalisaTons	
  >	
  75	
  ans	
  =	
  65%	
  
  Passage	
  aux	
  urgences	
  =	
  	
  
	
  indicateur	
  de	
  fragilité	
  
  C’est	
  une	
  populaTon	
  à	
  risque	
  !!!	
  
  Mêmes	
  pathologies	
  graves	
  
  DiminuTon	
  des	
  réserves	
  organiques	
  
  Comorbidités	
  importantes	
  	
  
	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 6Rapport	
  de	
  la	
  DRESS	
  2003,	
  215:1-­‐12	
  
Ma]u	
  A.	
  Univ	
  of	
  Maryland	
  School	
  of	
  Medicine,	
  2009	
  
SCA…	
  De	
  quoi	
  parle	
  t-­‐on	
  ?	
  
 Le	
  SCA	
  de	
  la	
  personne	
  âgée…	
  
  La	
  coronaropathie	
  est	
  la	
  première	
  	
  
	
  cause	
  de	
  décès	
  CV	
  chez	
  le	
  sujet	
  âgé	
  
  85%	
  des	
  décès	
  par	
  IDM	
  >	
  65	
  ans	
  
  Décès	
  par	
  IDM	
  en	
  foncTon	
  de	
  l’âge	
  
  3%	
  si	
  <	
  65	
  ans	
  
  9,5%	
  si	
  65-­‐74	
  ans	
  
  19,6%	
  si	
  75-­‐84	
  ans	
  
  30,3%	
  si	
  >	
  85	
  ans	
  
  50%	
  des	
  paTents	
  âgés	
  de	
  plus	
  de	
  75	
  ans	
  dont	
  le	
  
diagnosTc	
  de	
  SCA	
  a	
  été	
  omis	
  meurent	
  dans	
  les	
  72	
  h	
  !	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 7
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 8
La	
  douleur	
  de	
  la	
  personne	
  âgée…	
  
 Ce	
  que	
  l’on	
  apprend…	
  Les	
  mythes	
  !	
  
  Douleur	
  =	
  moins	
  forte	
  chez	
  le	
  sujet	
  âgé	
  
  Après	
  tout	
  «	
  Vieillir,	
  c’est	
  souffrir…	
  »	
  	
  
 Mais	
  il	
  reste	
  des	
  quesbons	
  bien	
  réelles…	
  
  La	
  douleur	
  est	
  une	
  sensaTon	
  :	
  diminue-­‐t-­‐elle	
  
avec	
  le	
  grand	
  âge	
  ?	
  «	
  presbyalgie	
  »	
  ?	
  
  Comment	
  sa	
  percepTon	
  affecte	
  t-­‐elle	
  la	
  
symptomatologie	
  associée	
  au	
  SCA	
  ?	
  
  Peut-­‐on	
  la	
  mesurer,	
  l’évaluer	
  et	
  la	
  
caractériser	
  ?	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 9
Kelly	
  BS.	
  Clin	
  Geriatr	
  Med,	
  2007;23:327–49	
  
Symptômes	
  de	
  SCA…	
  
 Les	
  mythes	
  ont	
  la	
  vie	
  dure	
  !	
  
  Douleur	
  thoracique	
  =	
  souvent	
  absente	
  chez	
  le	
  sujet	
  âgé	
  
  Sa	
  descripTon	
  est	
  souvent	
  peu	
  fiable	
  ou	
  impossible	
  
  Son	
  caractère	
  est	
  vague	
  ou	
  peu	
  évocateur	
  
  Oppression	
  thoracique,	
  pesanteur…	
  
  Brûlure,	
  indigesTon,	
  reflux…	
  
  Douleur	
  «	
  pleurale	
  »	
  	
  
  Sa	
  localisaTon	
  est	
  souvent	
  imprécise	
  et	
  les	
  irradiaTons	
  
absentes	
  
  Cependant,	
  aucun	
  argument	
  expérimental	
  n'autorise	
  à	
  
penser	
  que	
  les	
  sujets	
  âgés	
  auraient	
  une	
  plus	
  grande	
  
résistance	
  à	
  la	
  douleur	
  thoracique	
  du	
  SCA	
  !	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 10
Kelly	
  BS.	
  Clin	
  Geriatr	
  Med,	
  2007;23:327–49	
  
Swap	
  CJ.	
  JAMA.	
  2005;294:2623-­‐9	
  
Symptômes	
  de	
  SCA…	
  
 Dans	
  la	
  vraie	
  vie…	
  La	
  réalité	
  !	
  
  Infarctus	
  «	
  indolore	
  »	
  
  Dans	
  40%	
  des	
  cas	
  chez	
  le	
  sujet	
  >	
  65	
  ans	
  
  Jusqu’à	
  70%	
  des	
  cas	
  chez	
  les	
  paTents	
  >	
  85	
  ans	
  
  Mais	
  associé	
  à	
  des	
  signes	
  d’accompagnement	
  
dans	
  >	
  85%	
  des	
  cas	
  
  Dyspnée	
  :	
  le	
  plus	
  fréquent	
  
  Sueurs	
  :	
  le	
  plus	
  grave	
  
  Signes	
  digesTfs	
  :	
  le	
  plus	
  évocateur	
  
  Mais	
  après	
  tout,	
  ce	
  n’est	
  pas	
  si	
  différent	
  
du	
  sujet	
  <	
  65	
  ans	
  =	
  18	
  à	
  33%	
  des	
  cas	
  !	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 11Ma]u	
  A.	
  Univ	
  of	
  Maryland	
  School	
  of	
  Medicine,	
  2009	
  
Swap	
  CJ.	
  JAMA.	
  2005;294:2623-­‐9	
  
Symptômes	
  de	
  SCA…	
  
 Dans	
  la	
  vraie	
  vie…	
  
Le	
  SCA	
  n’est	
  pas	
  asymptomabque	
  ?	
  
  PrésentaTons	
  de	
  l’infarctus	
  «	
  indolore	
  »	
  
  Dyspnée	
  :	
  40-­‐50%	
  des	
  cas	
  
  Sueurs	
  :	
  25-­‐30%	
  
  Nausées-­‐vomissements	
  :	
  20-­‐25%	
  
  Syncope	
  :	
  15-­‐20%	
  	
  
  Confusion	
  /	
  troubles	
  de	
  la	
  conscience	
  :	
  5-­‐20%	
  
  AVC	
  ou	
  AIT	
  :	
  5-­‐9%	
  
  Faiblesse,	
  faTgue,	
  sensaTon	
  de	
  malaise	
  :	
  3-­‐8%	
  
  Mais	
  encore…	
  	
  Chutes,	
  AEG,	
  Hypotension,	
  Bradycardie,	
  AC/FA,	
   	
  
	
  Perte	
  d’autonomie,	
  d’appéTt…	
  etc,	
  etc,	
  etc…	
  
Dont	
  >	
  75%	
  
ont	
  un	
  TDM	
  !	
  }	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 12
Rich	
  MW.	
  Am	
  J	
  Geriatr	
  Cardiol	
  2006;15:7–11	
  	
  
Smith	
  SC.	
  J	
  Am	
  Coll	
  Cardiol.	
  1990;16:784-­‐92	
  	
  
Symptômes	
  de	
  SCA…	
  
 Dans	
  la	
  vraie	
  vie…	
  La	
  réalité	
  !	
  
  Dyspnée	
  
  Le	
  plus	
  fréquent	
  des	
  symptômes,	
  des	
  moTfs	
  
de	
  recours,	
  des	
  plaintes,	
  des	
  éléments	
  
d’anamnèse…	
  	
  
  OAP	
  inaugural	
  =	
  25%	
  des	
  cas	
  du	
  à	
  un	
  IDM	
  
  Sueurs	
  
  Le	
  plus	
  grave	
  des	
  symptômes	
  
  Mauvais	
  pronosTc	
  =	
  mortalité	
  x	
  3,7	
  
  Pas	
  uniquement	
  dans	
  l’IDM	
  inférieur	
  !	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 13
Ma]u	
  A.	
  Univ	
  of	
  Maryland	
  School	
  of	
  Medicine,	
  2009	
  
Kelly	
  BS.	
  Clin	
  Geriatr	
  Med,	
  2007;23:327–49	
  
Symptômes	
  de	
  SCA…	
  
 Dans	
  la	
  vraie	
  vie…	
  La	
  réalité	
  !	
  
  Douleurs	
  digesTves	
  (RV+	
  1,2	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  2,7)	
  
  IndigesTon/RGO	
  :	
  20%	
  
  Douleur	
  épigastrique	
  :	
  20%	
  
  Douleur	
  per-­‐prandiale	
  :	
  8%	
  
  Augmentée	
  lors	
  des	
  éructaTons	
  :	
  47%	
  
  Soulagée	
  par	
  les	
  IPP	
  :	
  15%	
  	
  
  et/ou	
  la	
  TNT	
  :	
  7	
  à	
  12%	
  
  Mais	
  une	
  pathologie	
  gastrique	
  et/ou	
  œsophagienne	
  
coexiste	
  dans	
  30	
  à	
  50%	
  des	
  cas	
  
Heartburn	
  !!!	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 14
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 15
Faire	
  de	
  la	
  bonne	
  médecine…	
  
 L’interrogatoire…	
  Pierre	
  angulaire	
  du	
  Dx	
  !	
  
  Revenir	
  plusieurs	
  fois	
  en	
  reposant	
  les	
  mêmes	
  
quesTons…	
  «	
  Disque	
  rayé	
  »	
  
  Policier…	
  mais	
  sans	
  torture	
  !	
  	
  
 Chercher	
  et	
  trouver	
  les	
  informabons…	
  
  Auprès	
  des	
  proches,	
  des	
  aidants,	
  des	
  EHPAD…	
  
  Sur	
  le	
  dossier	
  informaTque	
  du	
  paTent…	
  
  En	
  appelant	
  le	
  médecin	
  traitant…	
  
  A	
  parTr	
  des	
  ordonnances…	
  
  Pages	
  Jaunes,	
  «	
  Google	
  it!	
  »…	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 16
Faire	
  de	
  la	
  bonne	
  médecine…	
  
  65%	
  d’épisodes	
  douloureux	
  dans	
  la	
  
semaine	
  précédant	
  l’admission	
  
  De	
  20	
  à	
  75%	
  de	
  symptomatologie	
  
supplémentaire	
  au	
  3ème	
  interrogatoire	
  
  Douleur	
  thoracique	
  retrouvée	
  dans	
  33%	
  
des	
  cas	
  d’IDM	
  «	
  indolore	
  »	
  
	
  
Ma]u	
  A.	
  Univ	
  of	
  Maryland	
  School	
  of	
  Medicine,	
  2009	
  
 Oui,	
  ça	
  prend	
  du	
  temps…	
  Mais	
  c’est	
  payant	
  !	
  
 Encore	
  plus	
  que	
  les	
  examens	
  complémentaires…	
  
  ECG	
  non-­‐diagnosTques	
  :	
  43%	
  >	
  85	
  ans	
  vs	
  23%	
  <	
  65	
  ans	
  
  «	
  Razrapage	
  »	
  radiologique	
  ≈	
  15%	
  en	
  échocardiographie	
  
  Premier	
  dosage	
  de	
  Troponine	
  chez	
  le	
  sujet	
  âgé…	
  ?	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 17
Ubliser	
  l’ECG…	
  
 Examen	
  «	
  clinique	
  »	
  complémentaire	
  
  Non	
  invasif	
  et	
  indolore	
  
  Pas	
  cher	
  et	
  qui	
  peut	
  rapporter	
  gros	
  !	
  
  A	
  condiTon	
  de	
  connaître	
  la	
  sémiologie	
  chez	
  le	
  sujet	
  âgé	
  
  HVG	
  
  Blocs	
  de	
  branches	
  
  BAV	
  
  AC/FA	
  
  HTAP…	
  
  Cf.	
  Pierre	
  TABOULET	
  
  Restez	
  pour	
  le	
  prochain	
  topo	
  !	
  
  Equipez	
  vous	
  d’électrocardiographes	
  !	
  
  Répétez	
  les	
  ECG	
  !!!	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 18
 Scores…	
  Ublité	
  ou	
  Fublité	
  ?	
  
  Il	
  n'existe	
  pas	
  de	
  score	
  spécifique	
  SCA	
  de	
  la	
  personne	
  âgée	
  	
  
  L'uTlisaTon	
  de	
  scores	
  permet	
  le	
  plus	
  souvent	
  d'intégrer	
  le	
  
paTent	
  dans	
  un	
  algorithme	
  décisionnel	
  et	
  d'évaluer	
  le	
  
risque	
  pronosTc	
  
 GRACE…	
  La	
  référence	
  SCA	
  Non	
  ST+	
  !	
  
  Mais	
  score	
  de	
  straTficaTon	
  du	
  risque	
  
  Score	
  pronosTc	
  ≠	
  score	
  diagnosTque	
  !	
  
  Poids	
  de	
  l’âge	
  important	
  +	
  non	
  discriminant	
  
 TIMI…	
  Le	
  score	
  historique	
  
Risk	
  Score	
  STEMI	
  :	
  clinique	
  +	
  ECG	
  
Risk	
  Score	
  Non-­‐STEMI/UA	
  :	
  +	
  enzymes	
  cardiaques	
  
S’aider	
  de	
  scores…	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 19
 Scores…	
  Un	
  peu	
  de	
  simplicité	
  !	
  
  Score	
  HEART	
  
  Anamnèse 	
   	
  History	
  
  ECG 	
   	
   	
  ECG	
  
  Âge 	
   	
   	
  Age	
  
  Facteurs	
  de	
  risque 	
  Risk	
  Factor	
  
  Troponine 	
   	
  Troponin	
  
  Echelle	
  de	
  1	
  à	
  10	
  
  0	
  à	
  2	
  points	
  /	
  item	
  
  Permet	
  d’intégrer	
  une	
  anamnèse	
  
pauvre	
  /	
  ECG	
  atypique	
  
  Excellente	
  reproducTbilité	
  
S’aider	
  de	
  scores…	
  
HEART
*Risk factors for atherosclerotic disease:
Highly suspicious 2
Moderately suspicious 1
Slightly suspicious 0
Significant ST-deviation 2
Non specific repolarisation
disturbance / LBTB / PM
Normal 0
≥ 65 years 2
> 45 and < 65 years 1
≤ 45 years 0
≥ 3 risk factors or history of
atherosclerotic disease*
2
1 or 2 risk factors 1
No risk factors known 0
≥ 3x normal limit 2
> 1 and < 3x normal limit 1
≤ 1x normal limit 0
Total
Age
Risk factors
Troponin
HEART score for chest pain patients
History
ECG
1
Hypercholesterolemia
Hypertension
Diabetes Mellitus
Cigarette smoking
Positive family history
Obesity
Six	
  AJ.	
  Neth	
  Heart	
  J,	
  2008;16:191-­‐6	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 20
 Score	
  HEART…	
  Idéal	
  ?	
  
  Très	
  discriminant	
  pour	
  les	
  épisodes	
  coronaires	
  à	
  30	
  J	
  
	
  
	
  
  Permet	
  de	
  proposer	
  	
  
	
  un	
  algorithme	
  simple	
  
S’aider	
  de	
  scores…	
  
HEART
Highly suspicious 2
Moderately suspicious 1
Slightly suspicious 0
Significant ST-deviation 2
Non specific repolarisation
disturbance / LBTB / PM
Normal 0
≥ 65 years 2
> 45 and < 65 years 1
≤ 45 years 0
≥ 3 risk factors or history of
atherosclerotic disease*
2
1 or 2 risk factors 1
No risk factors known 0
≥ 3x normal limit 2
> 1 and < 3x normal limit 1
≤ 1x normal limit 0
Age
Risk factors
Troponin
HEART score for chest pain patients
History
ECG
1
Six	
  AJ.	
  Neth	
  Heart	
  J,	
  2008;16:191-­‐6	
  
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 21
 L’imagerie…	
  
  Radiographie	
  convenTonnelle	
  
  Echocardiographie	
  +++	
  
Coroscanner	
  +	
  
  IRM	
  cardiaque	
  ?	
  
 Les	
  biomarqueurs	
  cardiaques	
  !	
  
  La	
  troponine	
  +++	
  :	
  évoluTon	
  !	
  
  Les	
  pepTdes	
  natriuréTques	
  +/-­‐	
  en	
  cas	
  de	
  dyspnée	
  
Des	
  examens	
  complémentaires…	
  
ANPNH 2N-
COOH-
NH2
Urodilatin
BNP
CNP
H2N-
H2N-
HOOC-
ANPNH 2N- Ser
Leu
Arg
Arg
Ser
Ser Cys
Phe
Gly
Gly Arg
Cys
Gly
Arg
Tyr
Asn
Phe
Ser
Gly
Leu
Ser
Gin
Ala
Gly
IIe
Arg
Asp
Met
COOH-
S
S
NH2
Thr
Ala
Pro
Arg Ser
Leu
Arg
Arg
Arg
Asp
Met
ArgGly
Gly
PheSer
Ser
Urodilatin
BNP
CNP
S
S
H2N-
H2N-
HOOC-
Ser
Pro
Lys
Met
Val
Gin
Gly
CysGly
Ser Phe
Gly
Leu
Ser
His
Arg
Arg
Leu
Val
Lys
Cys
Gly
Leu
Gly Ser
Gly
Arg Lys
Met
Asp
IIe
Ser
Ser
Ser
Leu
LysLeu
Gly
Arg
CHU_Hôpitaux de Rouen - page 22
• CHU_Hôpitaux de Rouen - page 23
①  Le	
  SCA	
  de	
  la	
  personne	
  âgée	
  est	
  fréquent…	
  	
  
	
  …et	
  TRÈS	
  grave	
  »	
  
•  Y	
  penser	
  et	
  y	
  repenser…	
  
•  Le	
  recours	
  hospitalier	
  est	
  souvent	
  +	
  tardif	
  
•  La	
  coronaropathie	
  sous-­‐jacente	
  est	
  +	
  sévère	
  
•  La	
  démarche	
  diagnosTque	
  est	
  la	
  même	
  
•  Anamnèse	
  /	
  Examen	
  physique	
  /	
  ECG	
  /	
  ±	
  Tn	
  
•  Mais	
  doit	
  être	
  plus	
  poussée	
  !	
  
• CHU_Hôpitaux de Rouen - page 24
②  La	
  symptomatologie	
  et	
  l’anamnèse	
  sont	
  
souvent	
  pauvres…	
  	
  
	
  …mais	
  ne	
  demandent	
  qu’à	
  s’enrichir	
  !	
  
•  Ne	
  pas	
  se	
  fier	
  à	
  l’absence	
  de	
  douleur	
  
thoracique	
  dans	
  le	
  moTf	
  de	
  recours	
  
•  Répéter	
  l’interrogatoire	
  du	
  paTent	
  
•  Harceler	
  l’entourage	
  
• CHU_Hôpitaux de Rouen - page 25
③  Les	
  signes	
  cliniques	
  sont	
  atypiques…	
  	
  
	
  …mais	
  très	
  fréquents	
  !	
  
•  Une	
  présentaTon	
  atypique,	
  c’est	
  typique	
  !	
  
•  Triade	
  :	
  dyspnée	
  /	
  sueurs	
  /	
  troubles	
  digesTfs	
  
•  L’âge	
  à	
  lui	
  seul	
  doit	
  faire	
  praTquer	
  un	
  ECG	
  !	
  
•  S’acharner	
  à	
  trouver	
  la	
  douleur	
  thoracique	
  
•  Surtout	
  en	
  cas	
  de	
  «	
  reflux	
  »,	
  dyspnée,	
  sueurs	
  
•  Et	
  en	
  cas	
  de	
  chute	
  !	
  
•  OAP	
  =	
  pensez	
  SCA	
  !	
  
• CHU_Hôpitaux de Rouen - page 26
④  S’appuyer	
  sur	
  l’ECG	
  …	
  	
  
	
  …	
  même	
  si	
  cela	
  peut	
  être	
  compliqué	
  
•  C’est	
  un	
  examen	
  non	
  invasif	
  
•  ReproducTble	
  
•  Comparer	
  à	
  un	
  tracé	
  antérieur	
  
•  Répéter	
  à	
  chaque	
  modificaTon	
  clinique	
  
•  50	
  ECG/an	
  =	
  Se	
  95	
  %	
  pour	
  les	
  anomalies	
  
•  NSTEMI	
  >>>	
  STEMI	
  
Et	
  les	
  biomarqueurs…	
  	
  
• CHU_Hôpitaux de Rouen - page 27
 Ecoutez	
  le	
  pabent,	
  il	
  est	
  en	
  train	
  de	
  vous	
  donner	
  le	
  
diagnosbc. 	
   	
   	
   	
  Sir	
  William	
  Osler	
  
	
  
 Ne	
  jamais	
  laisser	
  notre	
  savoir	
  prendre	
  le	
  dessus	
  
sur	
  ce	
  qui	
  demeure	
  le	
  plus	
  important,	
  notre	
  
ignorance. 	
   	
   	
   	
  Henry	
  David	
  Thoreau	
  
• CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 28
Dr	
  Nicolas	
  PESCHANSKI	
  
SAU	
  Tenon	
  
HUEP	
  –	
  Hôpitaux	
  de	
  Paris	
  
Merci	
  de	
  votre	
  a]enbon	
  

Contenu connexe

En vedette

Doc mcd médicaments et grossesse
Doc mcd médicaments et grossesseDoc mcd médicaments et grossesse
Doc mcd médicaments et grossesseesf3
 
Cour n 23 embolie pulmonaires
Cour n  23 embolie pulmonairesCour n  23 embolie pulmonaires
Cour n 23 embolie pulmonairesRose De Sable
 
Vomissement chez l'enfant
Vomissement chez l'enfantVomissement chez l'enfant
Vomissement chez l'enfantkillua zoldyck
 
Détresses métaboliques esf.ppt
Détresses métaboliques esf.pptDétresses métaboliques esf.ppt
Détresses métaboliques esf.pptesf3
 
Buruli ulcer leaflet prin...
Buruli ulcer   leaflet prin...Buruli ulcer   leaflet prin...
Buruli ulcer leaflet prin...Idris Ahmed
 
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Comas
ComasComas
Comasesf3
 
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde Rose De Sable
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueClaude EUGENE
 
Cholangite sclérosante primitive
Cholangite sclérosante primitiveCholangite sclérosante primitive
Cholangite sclérosante primitiveClaude EUGENE
 
Guide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESPGuide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESPtfovet
 
LITHIASE BILIAIRE (Selon l'EASL, 2016)
LITHIASE BILIAIRE (Selon l'EASL, 2016)LITHIASE BILIAIRE (Selon l'EASL, 2016)
LITHIASE BILIAIRE (Selon l'EASL, 2016)Claude EUGENE
 

En vedette (20)

A h h_o
A h h_oA h h_o
A h h_o
 
Doc mcd médicaments et grossesse
Doc mcd médicaments et grossesseDoc mcd médicaments et grossesse
Doc mcd médicaments et grossesse
 
Cour n 23 embolie pulmonaires
Cour n  23 embolie pulmonairesCour n  23 embolie pulmonaires
Cour n 23 embolie pulmonaires
 
Vomissement chez l'enfant
Vomissement chez l'enfantVomissement chez l'enfant
Vomissement chez l'enfant
 
Iterm 197 24-11-2015
Iterm 197   24-11-2015Iterm 197   24-11-2015
Iterm 197 24-11-2015
 
Hematurie
HematurieHematurie
Hematurie
 
Détresses métaboliques esf.ppt
Détresses métaboliques esf.pptDétresses métaboliques esf.ppt
Détresses métaboliques esf.ppt
 
Buruli ulcer leaflet prin...
Buruli ulcer   leaflet prin...Buruli ulcer   leaflet prin...
Buruli ulcer leaflet prin...
 
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
 
03 pk vm
03 pk vm03 pk vm
03 pk vm
 
Comas
ComasComas
Comas
 
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatique
 
Cirrhose 2017
Cirrhose 2017Cirrhose 2017
Cirrhose 2017
 
Transaminases
TransaminasesTransaminases
Transaminases
 
Cholangite sclérosante primitive
Cholangite sclérosante primitiveCholangite sclérosante primitive
Cholangite sclérosante primitive
 
Guide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESPGuide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESP
 
LITHIASE BILIAIRE (Selon l'EASL, 2016)
LITHIASE BILIAIRE (Selon l'EASL, 2016)LITHIASE BILIAIRE (Selon l'EASL, 2016)
LITHIASE BILIAIRE (Selon l'EASL, 2016)
 
HEPATITE B
HEPATITE BHEPATITE B
HEPATITE B
 
Dha
DhaDha
Dha
 

Similaire à Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014

Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDODr A. ILBOUDO
 
Dépister le Cancer du Sein ?
Dépister le Cancer du Sein ?Dépister le Cancer du Sein ?
Dépister le Cancer du Sein ?DES Daughter
 
Dépister le cancer du sein? Une décision qui appartient à chaque femme-Brochu...
Dépister le cancer du sein? Une décision qui appartient à chaque femme-Brochu...Dépister le cancer du sein? Une décision qui appartient à chaque femme-Brochu...
Dépister le cancer du sein? Une décision qui appartient à chaque femme-Brochu...Cancer Rose
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13raymondteyrouz
 
Jumeau epu jbm
Jumeau epu jbmJumeau epu jbm
Jumeau epu jbmesf3
 
Résumé Thèse Consultation Pré Conceptionnelle
Résumé Thèse Consultation Pré ConceptionnelleRésumé Thèse Consultation Pré Conceptionnelle
Résumé Thèse Consultation Pré ConceptionnelleDidier Cosserat
 
La crise rénale sclérodermique
La crise rénale sclérodermiqueLa crise rénale sclérodermique
La crise rénale sclérodermiquekyste
 
Menu ischemiemyocardiaque-2003
Menu ischemiemyocardiaque-2003Menu ischemiemyocardiaque-2003
Menu ischemiemyocardiaque-2003great peace
 
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursIps: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursPascal Boulet
 
Amylose Al Fevrier 2010
Amylose Al Fevrier 2010Amylose Al Fevrier 2010
Amylose Al Fevrier 2010kyste
 
Complications dégénératives et suivi du diabete
Complications dégénératives et suivi du diabeteComplications dégénératives et suivi du diabete
Complications dégénératives et suivi du diabeteRose De Sable
 
Elisabeth frija orvoen
Elisabeth frija orvoenElisabeth frija orvoen
Elisabeth frija orvoenlifeiseasy
 
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdfSEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdfGabriel Shamavu
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016raymondteyrouz
 
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPEVESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPEClaude EUGENE
 
Registre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thromboseRegistre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thrombosesfa_angeiologie
 

Similaire à Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014 (20)

Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
 
Dépister le Cancer du Sein ?
Dépister le Cancer du Sein ?Dépister le Cancer du Sein ?
Dépister le Cancer du Sein ?
 
Dépister le cancer du sein? Une décision qui appartient à chaque femme-Brochu...
Dépister le cancer du sein? Une décision qui appartient à chaque femme-Brochu...Dépister le cancer du sein? Une décision qui appartient à chaque femme-Brochu...
Dépister le cancer du sein? Une décision qui appartient à chaque femme-Brochu...
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13
 
Jumeau epu jbm
Jumeau epu jbmJumeau epu jbm
Jumeau epu jbm
 
Résumé Thèse Consultation Pré Conceptionnelle
Résumé Thèse Consultation Pré ConceptionnelleRésumé Thèse Consultation Pré Conceptionnelle
Résumé Thèse Consultation Pré Conceptionnelle
 
La crise rénale sclérodermique
La crise rénale sclérodermiqueLa crise rénale sclérodermique
La crise rénale sclérodermique
 
Menu ischemiemyocardiaque-2003
Menu ischemiemyocardiaque-2003Menu ischemiemyocardiaque-2003
Menu ischemiemyocardiaque-2003
 
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursIps: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
 
Thème 4
Thème 4Thème 4
Thème 4
 
Dépistage aaa lille
Dépistage aaa lilleDépistage aaa lille
Dépistage aaa lille
 
SAS
SASSAS
SAS
 
Amylose Al Fevrier 2010
Amylose Al Fevrier 2010Amylose Al Fevrier 2010
Amylose Al Fevrier 2010
 
Complications dégénératives et suivi du diabete
Complications dégénératives et suivi du diabeteComplications dégénératives et suivi du diabete
Complications dégénératives et suivi du diabete
 
Elisabeth frija orvoen
Elisabeth frija orvoenElisabeth frija orvoen
Elisabeth frija orvoen
 
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdfSEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
SEPSIS ET CHOC SEPTIQUE CHEZ L'ENFANT By Dr Shamavu Gabriel (1).pdf
 
cours 4mai2009 OVR OAR NOIA
cours 4mai2009 OVR OAR NOIAcours 4mai2009 OVR OAR NOIA
cours 4mai2009 OVR OAR NOIA
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016
 
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPEVESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
VESICULE BILIAIRE: POLYPES ET PSEUDO-POLYPE
 
Registre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thromboseRegistre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thrombose
 

Plus de Nicolas Peschanski, MD, PhD

Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018Nicolas Peschanski, MD, PhD
 

Plus de Nicolas Peschanski, MD, PhD (20)

Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
Webinaire Détresse respiratoire - spécificité COVID-19 Urgences Le Mensuel 2021
 
Georges boussignac legacy with commentaries
Georges boussignac legacy with commentariesGeorges boussignac legacy with commentaries
Georges boussignac legacy with commentaries
 
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
Georges Boussignac legacy - Forum Risk Management, Italy Dec 2020
 
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
Georges boussignac, un destin hors du commun ESANUM 2020
 
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
Dos and donts in the emergency pre hospital setting covid-19 eccc 2020
 
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
DU SAMU Filière et traitements du Syndrome Coronarien Aigu en 2019
 
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
DU SAMU Diagnostic du Syndrome Coronarien Aigu 2019
 
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
 
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
Troubles conscience du sujet jeune - Un nouveau regard COMUN 2019
 
Neuro news COMUN 2019
Neuro news COMUN 2019Neuro news COMUN 2019
Neuro news COMUN 2019
 
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
Escale Coeur & Diabète 2019 Atelier 3 - ECGs en situations critiques v3
 
Quiz ECG Syncope EMC2 2019
Quiz ECG Syncope EMC2 2019Quiz ECG Syncope EMC2 2019
Quiz ECG Syncope EMC2 2019
 
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
ST+ Mimics - Session Etat de l'Art - Le Syndrome de Takotsubo Congrès Urgence...
 
ECG Quiz Atelier Pré-Congrès Urgences 2019
ECG Quiz Atelier Pré-Congrès Urgences 2019ECG Quiz Atelier Pré-Congrès Urgences 2019
ECG Quiz Atelier Pré-Congrès Urgences 2019
 
Diaporama DPC Urgences SFMU SCA ST+ 2019
Diaporama DPC Urgences SFMU SCA ST+ 2019Diaporama DPC Urgences SFMU SCA ST+ 2019
Diaporama DPC Urgences SFMU SCA ST+ 2019
 
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
SCA non-ST+ de la personne âgée - D.U. MUPA 2018
 
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
Syncope de la personne âgée : apport de l'ECG - Forum de l'urgence 2018
 
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
Oxygénation Nasale Humidifiée à Haut Débit - Optiflow aux urgences COMUN 2018
 
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
Décision diagnostique : apprendre de ses erreurs Journée Médecine d'Urgence N...
 
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
Nouveaux zombies - Nouvelles Drogues - Urgences 2018
 

Dernier

Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxrababouerdighi
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...Khadija Moussayer
 

Dernier (8)

Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
 

Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014

  • 1. • CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Dr  Nicolas  PESCHANSKI   SAU  Tenon   HUEP  –  Hôpitaux  de  Paris  
  • 2. • CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 2 •  Lilly©   •  Daiichi-­‐Sankyo©   •  Sanofi©   •  AstraZeneca©   •  Radiometer©  
  • 4. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 4 Thygesen  K.  Eur  Heart  J  2007;28:2525-­‐2538   Reichlin  et  al./  Keller  et  al.  NEJM  2009   SCA…  De  quoi  parle  t-­‐on  ?    Epidémiologie…     Douleur  thoracique  =  2-­‐7  %  des  passages  aux  urgences     15  à  35  %  sont  dues  à  une  maladie  coronaire   SCA  ST+   10% SCA  Non   ST+   10% Angor   Instable   14% Autres/ non-­‐IDM   66%
  • 5. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 5 Rapport  de  la  DRESS  2003,  215:1-­‐12   O.  Lacroix.  Thèse  de  Médecine,  Strasbourg  2008   SCA…  De  quoi  parle  t-­‐on  ?    Et  la  personne  âgée  dans  tout  ça…     PaTents  >  70  ans  =  12  à  21%  des  passages  aux  urgences     Taux  de  recours  annuel  aux  urgences  >  80  ans  =  38%     HospitalisaTons  >  75  ans  =  65%     Passage  aux  urgences  =      indicateur  de  fragilité     C’est  une  populaTon  à  risque  !!!     Mêmes  pathologies  graves     DiminuTon  des  réserves  organiques     Comorbidités  importantes      
  • 6. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 6Rapport  de  la  DRESS  2003,  215:1-­‐12   Ma]u  A.  Univ  of  Maryland  School  of  Medicine,  2009   SCA…  De  quoi  parle  t-­‐on  ?    Le  SCA  de  la  personne  âgée…     La  coronaropathie  est  la  première      cause  de  décès  CV  chez  le  sujet  âgé     85%  des  décès  par  IDM  >  65  ans     Décès  par  IDM  en  foncTon  de  l’âge     3%  si  <  65  ans     9,5%  si  65-­‐74  ans     19,6%  si  75-­‐84  ans     30,3%  si  >  85  ans     50%  des  paTents  âgés  de  plus  de  75  ans  dont  le   diagnosTc  de  SCA  a  été  omis  meurent  dans  les  72  h  !  
  • 8. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 8 La  douleur  de  la  personne  âgée…    Ce  que  l’on  apprend…  Les  mythes  !     Douleur  =  moins  forte  chez  le  sujet  âgé     Après  tout  «  Vieillir,  c’est  souffrir…  »      Mais  il  reste  des  quesbons  bien  réelles…     La  douleur  est  une  sensaTon  :  diminue-­‐t-­‐elle   avec  le  grand  âge  ?  «  presbyalgie  »  ?     Comment  sa  percepTon  affecte  t-­‐elle  la   symptomatologie  associée  au  SCA  ?     Peut-­‐on  la  mesurer,  l’évaluer  et  la   caractériser  ?  
  • 9. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 9 Kelly  BS.  Clin  Geriatr  Med,  2007;23:327–49   Symptômes  de  SCA…    Les  mythes  ont  la  vie  dure  !     Douleur  thoracique  =  souvent  absente  chez  le  sujet  âgé     Sa  descripTon  est  souvent  peu  fiable  ou  impossible     Son  caractère  est  vague  ou  peu  évocateur     Oppression  thoracique,  pesanteur…     Brûlure,  indigesTon,  reflux…     Douleur  «  pleurale  »       Sa  localisaTon  est  souvent  imprécise  et  les  irradiaTons   absentes     Cependant,  aucun  argument  expérimental  n'autorise  à   penser  que  les  sujets  âgés  auraient  une  plus  grande   résistance  à  la  douleur  thoracique  du  SCA  !  
  • 10. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 10 Kelly  BS.  Clin  Geriatr  Med,  2007;23:327–49   Swap  CJ.  JAMA.  2005;294:2623-­‐9   Symptômes  de  SCA…    Dans  la  vraie  vie…  La  réalité  !     Infarctus  «  indolore  »     Dans  40%  des  cas  chez  le  sujet  >  65  ans     Jusqu’à  70%  des  cas  chez  les  paTents  >  85  ans     Mais  associé  à  des  signes  d’accompagnement   dans  >  85%  des  cas     Dyspnée  :  le  plus  fréquent     Sueurs  :  le  plus  grave     Signes  digesTfs  :  le  plus  évocateur     Mais  après  tout,  ce  n’est  pas  si  différent   du  sujet  <  65  ans  =  18  à  33%  des  cas  !  
  • 11. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 11Ma]u  A.  Univ  of  Maryland  School  of  Medicine,  2009   Swap  CJ.  JAMA.  2005;294:2623-­‐9   Symptômes  de  SCA…    Dans  la  vraie  vie…   Le  SCA  n’est  pas  asymptomabque  ?     PrésentaTons  de  l’infarctus  «  indolore  »     Dyspnée  :  40-­‐50%  des  cas     Sueurs  :  25-­‐30%     Nausées-­‐vomissements  :  20-­‐25%     Syncope  :  15-­‐20%       Confusion  /  troubles  de  la  conscience  :  5-­‐20%     AVC  ou  AIT  :  5-­‐9%     Faiblesse,  faTgue,  sensaTon  de  malaise  :  3-­‐8%     Mais  encore…    Chutes,  AEG,  Hypotension,  Bradycardie,  AC/FA,      Perte  d’autonomie,  d’appéTt…  etc,  etc,  etc…   Dont  >  75%   ont  un  TDM  !  }  
  • 12. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 12 Rich  MW.  Am  J  Geriatr  Cardiol  2006;15:7–11     Smith  SC.  J  Am  Coll  Cardiol.  1990;16:784-­‐92     Symptômes  de  SCA…    Dans  la  vraie  vie…  La  réalité  !     Dyspnée     Le  plus  fréquent  des  symptômes,  des  moTfs   de  recours,  des  plaintes,  des  éléments   d’anamnèse…       OAP  inaugural  =  25%  des  cas  du  à  un  IDM     Sueurs     Le  plus  grave  des  symptômes     Mauvais  pronosTc  =  mortalité  x  3,7     Pas  uniquement  dans  l’IDM  inférieur  !  
  • 13. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 13 Ma]u  A.  Univ  of  Maryland  School  of  Medicine,  2009   Kelly  BS.  Clin  Geriatr  Med,  2007;23:327–49   Symptômes  de  SCA…    Dans  la  vraie  vie…  La  réalité  !     Douleurs  digesTves  (RV+  1,2                2,7)     IndigesTon/RGO  :  20%     Douleur  épigastrique  :  20%     Douleur  per-­‐prandiale  :  8%     Augmentée  lors  des  éructaTons  :  47%     Soulagée  par  les  IPP  :  15%       et/ou  la  TNT  :  7  à  12%     Mais  une  pathologie  gastrique  et/ou  œsophagienne   coexiste  dans  30  à  50%  des  cas   Heartburn  !!!  
  • 15. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 15 Faire  de  la  bonne  médecine…    L’interrogatoire…  Pierre  angulaire  du  Dx  !     Revenir  plusieurs  fois  en  reposant  les  mêmes   quesTons…  «  Disque  rayé  »     Policier…  mais  sans  torture  !      Chercher  et  trouver  les  informabons…     Auprès  des  proches,  des  aidants,  des  EHPAD…     Sur  le  dossier  informaTque  du  paTent…     En  appelant  le  médecin  traitant…     A  parTr  des  ordonnances…     Pages  Jaunes,  «  Google  it!  »…  
  • 16. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 16 Faire  de  la  bonne  médecine…     65%  d’épisodes  douloureux  dans  la   semaine  précédant  l’admission     De  20  à  75%  de  symptomatologie   supplémentaire  au  3ème  interrogatoire     Douleur  thoracique  retrouvée  dans  33%   des  cas  d’IDM  «  indolore  »     Ma]u  A.  Univ  of  Maryland  School  of  Medicine,  2009    Oui,  ça  prend  du  temps…  Mais  c’est  payant  !    Encore  plus  que  les  examens  complémentaires…     ECG  non-­‐diagnosTques  :  43%  >  85  ans  vs  23%  <  65  ans     «  Razrapage  »  radiologique  ≈  15%  en  échocardiographie     Premier  dosage  de  Troponine  chez  le  sujet  âgé…  ?  
  • 17. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 17 Ubliser  l’ECG…    Examen  «  clinique  »  complémentaire     Non  invasif  et  indolore     Pas  cher  et  qui  peut  rapporter  gros  !     A  condiTon  de  connaître  la  sémiologie  chez  le  sujet  âgé     HVG     Blocs  de  branches     BAV     AC/FA     HTAP…     Cf.  Pierre  TABOULET     Restez  pour  le  prochain  topo  !     Equipez  vous  d’électrocardiographes  !     Répétez  les  ECG  !!!  
  • 18. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 18  Scores…  Ublité  ou  Fublité  ?     Il  n'existe  pas  de  score  spécifique  SCA  de  la  personne  âgée       L'uTlisaTon  de  scores  permet  le  plus  souvent  d'intégrer  le   paTent  dans  un  algorithme  décisionnel  et  d'évaluer  le   risque  pronosTc    GRACE…  La  référence  SCA  Non  ST+  !     Mais  score  de  straTficaTon  du  risque     Score  pronosTc  ≠  score  diagnosTque  !     Poids  de  l’âge  important  +  non  discriminant    TIMI…  Le  score  historique   Risk  Score  STEMI  :  clinique  +  ECG   Risk  Score  Non-­‐STEMI/UA  :  +  enzymes  cardiaques   S’aider  de  scores…  
  • 19. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 19  Scores…  Un  peu  de  simplicité  !     Score  HEART     Anamnèse    History     ECG      ECG     Âge      Age     Facteurs  de  risque  Risk  Factor     Troponine    Troponin     Echelle  de  1  à  10     0  à  2  points  /  item     Permet  d’intégrer  une  anamnèse   pauvre  /  ECG  atypique     Excellente  reproducTbilité   S’aider  de  scores…   HEART *Risk factors for atherosclerotic disease: Highly suspicious 2 Moderately suspicious 1 Slightly suspicious 0 Significant ST-deviation 2 Non specific repolarisation disturbance / LBTB / PM Normal 0 ≥ 65 years 2 > 45 and < 65 years 1 ≤ 45 years 0 ≥ 3 risk factors or history of atherosclerotic disease* 2 1 or 2 risk factors 1 No risk factors known 0 ≥ 3x normal limit 2 > 1 and < 3x normal limit 1 ≤ 1x normal limit 0 Total Age Risk factors Troponin HEART score for chest pain patients History ECG 1 Hypercholesterolemia Hypertension Diabetes Mellitus Cigarette smoking Positive family history Obesity Six  AJ.  Neth  Heart  J,  2008;16:191-­‐6  
  • 20. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 20  Score  HEART…  Idéal  ?     Très  discriminant  pour  les  épisodes  coronaires  à  30  J         Permet  de  proposer      un  algorithme  simple   S’aider  de  scores…   HEART Highly suspicious 2 Moderately suspicious 1 Slightly suspicious 0 Significant ST-deviation 2 Non specific repolarisation disturbance / LBTB / PM Normal 0 ≥ 65 years 2 > 45 and < 65 years 1 ≤ 45 years 0 ≥ 3 risk factors or history of atherosclerotic disease* 2 1 or 2 risk factors 1 No risk factors known 0 ≥ 3x normal limit 2 > 1 and < 3x normal limit 1 ≤ 1x normal limit 0 Age Risk factors Troponin HEART score for chest pain patients History ECG 1 Six  AJ.  Neth  Heart  J,  2008;16:191-­‐6  
  • 21. CHU_Hôpitaux de Rouen - page 21  L’imagerie…     Radiographie  convenTonnelle     Echocardiographie  +++   Coroscanner  +     IRM  cardiaque  ?    Les  biomarqueurs  cardiaques  !     La  troponine  +++  :  évoluTon  !     Les  pepTdes  natriuréTques  +/-­‐  en  cas  de  dyspnée   Des  examens  complémentaires…   ANPNH 2N- COOH- NH2 Urodilatin BNP CNP H2N- H2N- HOOC- ANPNH 2N- Ser Leu Arg Arg Ser Ser Cys Phe Gly Gly Arg Cys Gly Arg Tyr Asn Phe Ser Gly Leu Ser Gin Ala Gly IIe Arg Asp Met COOH- S S NH2 Thr Ala Pro Arg Ser Leu Arg Arg Arg Asp Met ArgGly Gly PheSer Ser Urodilatin BNP CNP S S H2N- H2N- HOOC- Ser Pro Lys Met Val Gin Gly CysGly Ser Phe Gly Leu Ser His Arg Arg Leu Val Lys Cys Gly Leu Gly Ser Gly Arg Lys Met Asp IIe Ser Ser Ser Leu LysLeu Gly Arg
  • 23. • CHU_Hôpitaux de Rouen - page 23 ①  Le  SCA  de  la  personne  âgée  est  fréquent…      …et  TRÈS  grave  »   •  Y  penser  et  y  repenser…   •  Le  recours  hospitalier  est  souvent  +  tardif   •  La  coronaropathie  sous-­‐jacente  est  +  sévère   •  La  démarche  diagnosTque  est  la  même   •  Anamnèse  /  Examen  physique  /  ECG  /  ±  Tn   •  Mais  doit  être  plus  poussée  !  
  • 24. • CHU_Hôpitaux de Rouen - page 24 ②  La  symptomatologie  et  l’anamnèse  sont   souvent  pauvres…      …mais  ne  demandent  qu’à  s’enrichir  !   •  Ne  pas  se  fier  à  l’absence  de  douleur   thoracique  dans  le  moTf  de  recours   •  Répéter  l’interrogatoire  du  paTent   •  Harceler  l’entourage  
  • 25. • CHU_Hôpitaux de Rouen - page 25 ③  Les  signes  cliniques  sont  atypiques…      …mais  très  fréquents  !   •  Une  présentaTon  atypique,  c’est  typique  !   •  Triade  :  dyspnée  /  sueurs  /  troubles  digesTfs   •  L’âge  à  lui  seul  doit  faire  praTquer  un  ECG  !   •  S’acharner  à  trouver  la  douleur  thoracique   •  Surtout  en  cas  de  «  reflux  »,  dyspnée,  sueurs   •  Et  en  cas  de  chute  !   •  OAP  =  pensez  SCA  !  
  • 26. • CHU_Hôpitaux de Rouen - page 26 ④  S’appuyer  sur  l’ECG  …      …  même  si  cela  peut  être  compliqué   •  C’est  un  examen  non  invasif   •  ReproducTble   •  Comparer  à  un  tracé  antérieur   •  Répéter  à  chaque  modificaTon  clinique   •  50  ECG/an  =  Se  95  %  pour  les  anomalies   •  NSTEMI  >>>  STEMI   Et  les  biomarqueurs…    
  • 27. • CHU_Hôpitaux de Rouen - page 27  Ecoutez  le  pabent,  il  est  en  train  de  vous  donner  le   diagnosbc.        Sir  William  Osler      Ne  jamais  laisser  notre  savoir  prendre  le  dessus   sur  ce  qui  demeure  le  plus  important,  notre   ignorance.        Henry  David  Thoreau  
  • 28. • CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 28 Dr  Nicolas  PESCHANSKI   SAU  Tenon   HUEP  –  Hôpitaux  de  Paris   Merci  de  votre  a]enbon