NiamaMESMOUKI
Cheick Sidi Alkhairi IshaaqKONE
[TAPEZ LE TITRE DU DOCUMENT]
Année scolaire : 2013/2014
ATTITUDES
VIS-A-VIS
...
2
Attitude vis-à-vis de l’école :
Effets de l’environnement de l’élève
Encadré par :
Pr. Fouzi MOURJI
Mémoire de fin d’étu...
3
Remerciements
Nous sommes très reconnaissants en premier lieu aux ménages des divers villages et quartiers
au sein desqu...
4
SOMMAIRE
Introduction P4
Chapitre 1 : L’enfantetl’école :Généralités
 Section1: Renseignementsdesrevusetouvrage
 Viole...
5
Introduction
Le développementde toutpaysne disposantpasde ressourcesnaturellessuffisantesest
indiscutablementliéàsesress...
6
Chapitre 1 : l’enfant et l’école
Section1 : L’attitude des enfants vis-à-vis de l’école : Renseignements
des revus et ou...
7
établissementsscolaires.Lalutte contre l’absentéismes’estdéveloppée,aufil desannées.
Aujourd’hui destextesréglementaires...
8
En effet,audébutde leurparcoursscolaire,lamajorité desélèvessontconfiantsetdéterminésà
apprendre età réussir; ilsmontren...
9
Section2 : Présentationdes variables explicatives de l’attitude vis-à-
vis de l’école
Avantd’analyseretd’expliquerl’atti...
10
Q21.1 Que pense les
parentsde l’école ?
Fréquences Percent Cum.
Source de culture 1112 16.74 16.74
Source d’apprentissa...
11
Q :81 Quelle estla
nature desrelations
entre l’élève etses
camarades? Fréquences Percent Cum.
Très conflictuelle 115 4....
12
4- Présentationdesvariablesrelatifsàl’attitudeet à l’abandon:Chiffresclés:
Selonlesrésultatsde l’enquête :
-14,74% desé...
13
Chapitre 2 : Indicateurs de l’attitude
vis-à-vis de l’école et facteurs
explicatifs :
Noussommestousd’accordque l’envir...
14
Le tableausuivantprésente lesvariationsdutaux d’absentéismeenfonctionducontrôle parental
représenté ici parlavérificati...
15
3- L’absentéismeetla relationcamarade-camarade:
est ce qu'il
s'absente/s'absentait
beaucoup à l'école
la nature des rel...
16
Section2 : L’intérêt porté aux résultats
Comme nousavonsvu dansle premierchapitre,lamotivationesttrèsimportante pourlar...
17
2- L’intérêtporté auxrésultatset lesystème demotivationadoptépar l’école :
l'enfant est-il
(était-il) sensible
à ses ré...
18
Q61 :
l’enfant
est-il
(était-il)
sensible
à ses
résultats
scolaire ?
Q46.1 : votre enfant a-t-il une idole ?
Non Un
mem...
19
Chapitre3 : Attitude vis-à-vis de l’école
et abandon scolaire :
L’objectif principalde cette étude estd’analyserlescaus...
20
Section2 : L’intérêt porté aux résultats et l’abandon scolaire
Abandon Q61 : l’enfantest-il(était-il)sensible àsesrésul...
21
Conclusion
En dépitdesprogrèsimportantsaccomplisdansle domaine de l’éducationcesdernièresannées,le
Maroc se trouve actu...
22
BIBLIOGRAPHIE
- Sobhi Tawil, Sophie Cerbelle et Amapola Alama, Educationau Maroc : Analyse dusecteur,
UNESCO, Bureau mu...
23
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mémoire: Attitude vis à vis de l'école, effets de l'environnement de l'élève

598 vues

Publié le

L’objet de cette étude est d’expliquer et analyser l’attitude des élèves, essentiellement ceux du primaire et secondaire, vis-à-vis de l’école et les facteurs qui influencent leurs comportements.

Publié dans : Formation
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Travail riche en informations, bonne continuation.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
598
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mémoire: Attitude vis à vis de l'école, effets de l'environnement de l'élève

  1. 1. NiamaMESMOUKI Cheick Sidi Alkhairi IshaaqKONE [TAPEZ LE TITRE DU DOCUMENT] Année scolaire : 2013/2014 ATTITUDES VIS-A-VIS DE L’ECOLE : EFFETS DES CARACTERISTIQUES DE L’ENVIRONNEMENT DE L’ELEVE Encadré par : Pr. Fouzi MOURJI Université Hassan II Casablanca FSJES Ain Chock Centre Jacques Berque de Rabat
  2. 2. 2 Attitude vis-à-vis de l’école : Effets de l’environnement de l’élève Encadré par : Pr. Fouzi MOURJI Mémoire de fin d’études Licence Fondamentale ECONOMIE ET GESTION Réalisé par : Niama MESMOUKI Cheick Sidi Alkhairi Ishaaq KONE Juin 2014
  3. 3. 3 Remerciements Nous sommes très reconnaissants en premier lieu aux ménages des divers villages et quartiers au sein desquels nous avons réalisé nos interviews. L’accueil a souvent été hospitalier et chaleureux et la qualité des réponses nous a permis de parvenir à une riche base de données. Nous remercions également toutes les personnes ayant proposé des idées lors des phases initiales de la confection du questionnaire : Hijri Noureddine (inspecteur de l’enseignement secondaire / académie de rabat), Saadia Radi (CJB), Jean-Noël férié (CJB), Mohamed Douidich (Inspecteur général au HCP) pour nous avoir donné accès aux données globales sur l’abandon scolaire au Maroc et Ireton François en nous fournissant des articles et études de référence très instructifs. Nous remercions vivement Messieurs Said Essaket (Pacha de la Bachaouia de Mansouria- Mohamédia), qui a perçu l’intérêt de cette étude et nous a facilité les autorisations pour effectuer les enquêtes auprès des populations, ainsi qu’un appui des Chouyoukhs et Mokadems auxquels nous sommes reconnaissants. Nos vifs remerciements à Kawtar El Aida et Mounir El Kadiri (Master d’économétrie appliquée de la FSJEC – Université Hassan II Aïn Chock) qui nous ont accompagné dans cette étude et qui sous la supervision Mr Abdeljaouad Ez-Rari (chef de service à l’Observatoire du Niveau de Vie des Ménages / HCP- Rabat) ont conçu le masque pour la saisie des questionnaires remplis et nous ont formé à son utilisation et a ainsi facilité l’exploitation ultérieure des données. Hajar Nokry et Zineb Moukrim nous ont également accompagnés dans cette exploitation grâce au logiciel stata, nous les remercions pour leur disponibilité. Cette étude a bénéficié du soutien du Centre Jacques Berque qui, dans le cadre de ses activités d’appui à la recherche au Maroc, nous a accordé une aide destinée à financer les déplacements pour la réalisation de l’enquête. Mr Mourji a défini la thématique de cette étude et en a conçu le design de réalisation : les outils d’investigation, l’échantillonnage et le choix des villages et quartiers à enquêter, de façon à disposer d’échantillons adéquats. Il nous a également initiés aux méthodes d’enquêtes et d’analyse des résultats.
  4. 4. 4 SOMMAIRE Introduction P4 Chapitre 1 : L’enfantetl’école :Généralités  Section1: Renseignementsdesrevusetouvrage  Violence etagressivité scolaire P5  Absentéisme scolaire P6  Motivationetintérêtporté aux études P7  Section2: Présentationdesvariables(tri àplat)  Variablesrelativesàl’environnementfamilial P8  Variablesrelativesàl’école P9  Variablesrelativesàl’enfant P10 Chapitre2: Attitude vis-à-visde l’école :Indicateursetfacteursexplicatifs  Section1: Explicationde l’absentéisme  Absentéisme etcontrôle parental P12  Absentéisme etrelationélève-enseignant P13  Absentéisme etrelationentre camarades P14  Section2: Explicationde l’intérêtporté aux résultats  L’intérêtporté aux résultats et conceptionde l’école chezlesparents P15  L’intérêtporté aux résultats et système de motivationadopté parl’école P16  L’intérêtporté aux résultatsetidole Chapitre 3 : Abandonscolaire etattitudesvis-à-visde l’école  Section1: Abandonscolaire etabsentéisme P18  Section2: Abandonscolaire etintérêtporté aux études P19 Conclusion P20
  5. 5. 5 Introduction Le développementde toutpaysne disposantpasde ressourcesnaturellessuffisantesest indiscutablementliéàsesressourceshumaines,etdoncleurdéveloppementdevientune question primordiale.Etc’estlàou apparaît le rôle de l’enseignementetde laformation. Depuisdesdécennies,lesÉtatsontcommencé à s’intéresseràcette questionenadoptantdes politiquesvisantàaméliorerlesconditionsde l’enseignementet le rendre àla portée de toute personne enâge concerné quelquesoitsonsexe,sonappartenance géographique ousonniveaude vie. Le Maroc, comme d’autrespays,consacre depuissonindépendance une partassezimportante de son budgetàl’éducation.Cette partaatteint,pourl’enseignementprimaireetsecondaire,4,8% du PIB en2007 contre 4,4 % en1999 (date de la mise enplace du programme COSEF) soitune augmentationde 0,4 point.Enterme monétaire,28,3milliardde dhsen2007 contre 17,3 en 1999 soitun accroissementannuelmoyende l’ordrede 6,5%. Cependant,malgré leseffortsalloués,le taux de déscolarisationetle nombre desélèvesqui abandonnentl’école restenttoutde même importants. Les étudesrécentesontcommencé às’intéresseràlaquestiondesattitudesetcomportementsdes élèvesface àde l’école plusqu’aux lacunesdes systèmeséducatifs.Eneffet,enobservantla situationde l’enseignement,il apparaît que dansune même classe aveclesmêmesenseignants,le même programme etlesmêmesconditionsil yadesélèvesqui réussissent etd’autresqui échouent. Les questionsqui se posentalors:existe-t-il desfacteursqui conditionnentl'attitudede l'enfantvisà visde l’école autresque laperformance desprofesseurs,le système éducatif ouencore les conditionsde vie desparents ?L'environnementdanslequel évoluel’élève influence-t-il sonattitude face à l'école aupointde le pousserà abandonner? L’objetde cette étude estdoncd’expliqueretanalyserl’attitudedesélèves,essentiellementceux du primaire etsecondaire,vis-à-visde l’écoleetlesfacteursqui influencentleurscomportements,surla base desinformationsapportéespardesrecherches ainsi que lesrésultatsstatistiquesd’une enquête effectuée auprèsdesménageshabitants le GrandCasablanca. Cette analyse seradéveloppée en troisgrandschapitres,le premierdonne une visiongénéralesurles comportementsetattitudesdesenfantsàl’écoleainsi qu’uneprésentationdesvariablesstatistiques traitantsde ce sujet.Ensuite undeuxièmequi étudielesindicateursde l’attitude vis-à-visde l’école ainsi que lesfacteurs explicatifsde cette attitude. Etenfin,dansuntroisièmechapitre,noustentons d’expliquerl’abandonscolaire parl’attitudedesélèves.
  6. 6. 6 Chapitre 1 : l’enfant et l’école Section1 : L’attitude des enfants vis-à-vis de l’école : Renseignements des revus et ouvrages Le sujetde l’attitude vis-à-visde l’écoledevientaucœurde lapolémique.Lesétudesetrecherches enmatière de l’éducationetd’enseignements’intéressentde plusen plusàcette questionetla considèrentprimordiale danslamesure oùle comportementde l’enfantvis-à-visde cette institution, qui marque lespremièresannéesde savie sociale,conditionnesonapprentissage,sonintégration dans lasociété etsondéveloppementpersonnel. Au-delàdesrendementsscolairesinsatisfaisants,dutaux d’abandonetde redoublementélevés, l’école d’aujourd’hui se caractérise parle développementde comportementsde violence, agressivité,nonrespectdesrèglesimposéesparl’établissement,nonrespectdesenseignants,etun taux d’absentéisme de plusenplusélevé.Toutceci entre dansle cadre d’attitudesnégativesqui freinent,d’unemanière oud’une autre,le processusd’apprentissage. 1- Violenceetagressivitéscolaire Desenquêtesmontrentqu’il existedepuisune trentaine d’année une montée des imagesde violence scolaire.Le phénomènede Racket,parexemple,se développede plusenplusdanslesécoles primairesetcollèges.Selonleschiffresduministèrede l’intérieurfrançais, le nombred'élèves rackettésa augmenté danslesdix dernièresannées de 77%. Ceci estconsidéré le fruitde laliberté d’agiret d’expression,lesimagesde violencevéhiculéesparlesmédiasetdanscertainsrapports comme le résultatd’une mauvaise éducationauseinde lafamilleetmanque de contrôle parental. Depuislesannéesquatre-vingt-dix,onparle plutôtd’incivilitéscolairepourdésignerlaviolence etla délinquancedanslesétablissementsscolairesqui représententunvéritable défipolitique,éducatifet social dansla mesure oùsesconséquencesdégradentle climatéducatif.Eneffet, EricDebardieux, universitaire françaisconnuparsestravaux sur laviolence àl’école, danssonessai "violence à l’école,undéfi mondial ?" parle de " microviolences".Selonlui,cesincivilitéscorrespondentbienà de petitesdélinquancesrépétitives. Ellespeuventallerdusimpleparasitage descoursjusqu’au meurtre. 2- L’absentéismescolaire Quant à l’absentéisme c’estunphénomènequi estapparuavecla massificationàlafindesannées 70. Il touche aujourd’hui enmoyenne7%descollégiensetdeslycéens françaisselonleschiffresdu ministère de l’EducationNational. Sondéveloppement aconduitlespersonnelsenseignantsetde directionàs’interrogersurlespolitiquesd’accueil desélèvesetde suivi desabsencesdansles
  7. 7. 7 établissementsscolaires.Lalutte contre l’absentéismes’estdéveloppée,aufil desannées. Aujourd’hui destextesréglementairesontété élaborés,danscertainspays,dansle butde mettre fin à l’absentéisme oud’enlimiterlesdégâts. SelonlaRevue Généraliste de RecherchesenEducationetFormation«Recherche&Education », l’absentéismeaété considéré comme le symptôme de l’incapacitéàtrouversaplace dans le cadre scolaire,àtrouverun sensà la scolarité ;il se traduitpar descomportementsd’évitementscolaire dontles causespeuvent être classifiéesenquatre catégories :scolaires,psychologiques, contingentesetsociales. Les causesscolairesdésignentlesdifficultésd’apprentissage,d’acquisitiondessavoir scolaires. L’échecscolaire,le manque de méthode,d’autonomie dansle travail peuventconduire l’élève àla phobie scolaire ouàson rejet.Larésolutionde cescausesdépenddescompétencesdespersonnels desétablissementsscolaires :lescapacitésde repérage,d’alerte,d’analyse etde résolutiondes problèmesde méthodologie;maisaussi,d’organisationdansl’apprentissage desleçons,de mémorisationou de concentration. Les causespsychologiquesdésignentdesblocagesqui entraventlabonne intégrationet l’épanouissementde l’élève aucollège.Qu’ils’agissede perte de confiance ensoi,d’estime de soi,de la peurde l’inconnu,cessentimentsconduisentl’individuàune certaine forme d’isolement,se traduisant,selonlapersonnalitéetle vécude l’élève,parlasolitude,lesrapportsconflictuelsoula rébellionsystématique àl’autorité.Certainsfacteursde rupture impliquentdesdifficultés psychologiques(déménagement,changementd’établissement).L’importance descauses psychologiquesvarie d’unindividuàl’autre,enfonctiondescaractéristiquesde soncadre familial,de sa personnalitépropre etde laqualité de sonintégrationdanslaclasse. L’expression« causescontingentes »,désigne lesproblèmesetincidentsparticuliersponctuelsqui peuventconduire l’élève àfuirle collège (problèmesrelationnelsavecunpersonnel enseignantou d’éducation,problèmesde socialisation,racket,etc.) Les « causessociales » sontdéfiniesparlesfacteursqui concernentlaplace desindividusdansla société,dansla« hiérarchie sociale».Distinguonslesfamillesde primoarrivantsde cellesdontle faible niveauéconomiqueetle capital culturel ontdesincidencessurlaplace etlaréussite desélèves dans l’école. 3- La motivationscolaire etl’intérêtportéauxétudes Pourréussirl’école,lescapacitéscognitivesne sontpassuffisantes,il fautporteruncertainintérêt aux étudesqui peutêtre définie parlamotivation.Eneffet,lesspécialistesaffirmentque la motivationscolaire estessentiel voireprimordialepourfaire desétudesetyallerjusqu’aubout.Il s’avère doncnécessaire de connaître sessources,sesindicateursetlesvariablesqui l’expliquent dans le butde mettre enplace desstratégiesd’intervention mieuxcibléespourlafavoriser. Selonune étude menéeparl’université duQuébecàTrois-Rivières,lamotivationdesélèvescomme dans lavie professionnelle estvariable,ellepeutêtre influencée parplusieursfacteurs, essentiellementlacompréhensionqu’il ade lui-même etde sonenvironnement.
  8. 8. 8 En effet,audébutde leurparcoursscolaire,lamajorité desélèvessontconfiantsetdéterminésà apprendre età réussir; ilsmontrentunniveauélevé d’engagementetde persévérance dans l’accomplissementdestâches.Avecle temps,ilss’évaluentetse jugentenfonctiondestâchesqu’on leurdemande d’accompliretcette évaluationde soi estenrichie etinfluencée parlescommentaires desmembresde leurentourage (parents,pairs,enseignants,etc.).L’élève accueilleradifféremment le travail qui lui estproposé selonsaperceptionde sacapacité à le réussir. Seloncette même recherche,lamotivationpeutêtre déterminée par troisprincipaux indicateursqui, représententdesconséquencesde lamotivationetdonc,peuventêtre observésetévaluésdansle but de porterun jugementsurle niveaude motivationd’unélève. Cesindicateurssont :le choix,la persévérance etlaperformance. Le choix de s’engagerconcerne le choix que faitl’élèvede s’engagerdansune activité endéployant desstratégiesd’apprentissage,alorsqu’unautre élèvepeut,s’il n’estpasmotivé àfaire le travail demandé,adopte descomportementsd’évitementface àcette activité.Parmi cescomportements d’évitement,onverraparexemple:poserdesquestionsinutiles,se leveràplusieursreprisespour taillersoncrayon,dérangerl’enseignantlorslatransmissiondesconsignes,questionnerl’enseignant sur la pertinence de l’activité,etc.Ce qui peutnotamments’expliquerparlapeurdesconséquences psychologiquesd’unéchec. La persévérance s’observe parle tempssuffisammentimportantque l’élèveconsacre àsesactivités scolairespourlui permettre de bienlesaccomplir.Certainsélèvesn’hésiterontpas,aprèsavoirpassé une journée àl’école,às’affaireràleursdevoirsetleçons,etmême ày consacrerplusde tempsqu’à l’habitude afinde mieux comprendre unpointde matière nébuleux ouplusardu.Malheureusement, pour d’autresélèves,laréussite n’estpassynonyme de tempsinvestietilsonttendance àcompléter leurstravaux eny consacrant le moinsde tempspossible. La performance estunindicateurde lamotivationscolaire danslamesure où,habituellement,un élève motivérisquedavantage de faire le choix de s’engagerdansune activité,de persévérerpour réussir.Bienentendu,certainsélèvesne sontpasmotivés,fournissentunminimumd’effortset réussissenttoutde même.C’estpourquoi laperformance ne doitpasêtre le seul indicateur considéré pourévaluerle niveaude motivation.Parailleurs,celle-ci peutêtre influencée négativementpardeséchecsrépétésqui portentatteinteàl’une desprincipalessourcesde la motivation:le sentimentd’efficacité interpersonnelle de l’élève.Lesparentsetlesintervenantsdes milieux scolairesdoiventdemeurerprudentsetne paslimiterleurattentionàlaperformance de l’élève. La motivationscolaire estessentielleàlaréussite éducativedesélèvesetlesintervenantsscolaires peuventcontribueràson développement.Ilsdoiventd’abordintervenirsurlessourcesde la motivationense préoccupantdesélémentssuivants:favoriserune perceptionpositivechezles élèvesde lavaleurdesactivitésoude lamatière (intérêt,importanceetutilité) etsoutenirle développementdusentimentd’efficacité chezlesélèves.
  9. 9. 9 Section2 : Présentationdes variables explicatives de l’attitude vis-à- vis de l’école Avantd’analyseretd’expliquerl’attitude desenfantsvis-à-visde l’école,il esttoutd’abord nécessaire de présenterlesvariablesexplicativesde cette attitude. Dans notre étude,comme nousallonsvoirdansle deuxième chapitre,nousnoussommesintéressés pour expliquerl’attitude vis-à-visde l’écoleà: - desvariablesrelativesàl’environnementfamilial(le contrôle parental,lavisionde l’écolechezles parents), - desvariablesrelativesàl’école(la relationélève-enseignant,larelationentrecamarades,la motivationetlagratificationdesélèves), - etdesvariablesrelativesàl’enfant (idole) Les tableaux suivantsprésententlesrésultats,de l’enquête qui aété menée surunéchantillonde 2585 élèvesdanslarégionduGrand Casablanca,relatifsàcesvariablesexplicatives. 1- L’environnementfamilial Q31 : Est-ce que les parentsvérifient souventsonabsence au prêtde l’administration ? fréquence Percent Cum. Jamais 774 29.93 29.93 Une foispar ans 301 11.64 41.57 Chaque semestre 664 25.68 67.25 Tous lesmois 560 21.66 88.90 Touteslessemaines 287 11.10 100 Total 2.586 100.00 D’aprèsle tableauci-dessus,774 sur 2586 enfants enquêtésontdesparentsqui ne vérifientjamais leurabsence auprèsdesadministrations,soitunpourcentage de 29,93%.25,68% ontdesparentsqui vérifientleurabsence chaque semestre auprèsde l’administration.Et287 seulementle fonttoutes lessemaines.
  10. 10. 10 Q21.1 Que pense les parentsde l’école ? Fréquences Percent Cum. Source de culture 1112 16.74 16.74 Source d’apprentissage 1647 24.80 41.54 Permetl’éducationet la discipline 408 6.14 47.68 Moyenspour réussirsa vie 1684 25.35 73.04 Obligatoire 1569 23.62 96.66 Juste poursavoirlire et écrire 174 2.62 99.28 Elle n’estpasutile (sansintérêt) 36 0.54 99.82 Autre 12 0.18 100.00 Total 6.642 100.00 Le tableauci-dessus montre que 16,74 % desparentsestimentque l’école estune source de culture, 6,14% pensentqu’ellepermetl’éducationetladiscipline,25,35% trouventque c’estunmoyende réussirsavie et 0,54 % seulementpensentqu’elle n’estpasutile. 2- Variablesrelativesàl’école : Q77 : Selonl’enfantles enseignantssont : Fréquences Percent Cum. Tous gentils 1318 50.99 50.99 Quelques-unssont méchants 1141 44.14 95.13 Tous méchants 126 4.87 100.00 Total 2585 100.00 Le tableauprécédentnous donneune idéesurlarelationélève-enseignent.Il montre que 50,99% desenfantstrouventleursenseignantsgentils,et126 sur 2585 élèvestrouventque leursenseignants sontméchants. Quant à la relationentre camarade,le tableauci-dessous montre que 67,85% desélèvesenquêtés ont une bonne relationavecleurscamaradeset4,45% ontune relationtrèsconflictuelle.
  11. 11. 11 Q :81 Quelle estla nature desrelations entre l’élève etses camarades? Fréquences Percent Cum. Très conflictuelle 115 4.45 4.45 Moyennement conflictuelle 437 16.91 21.35 Bonne 1754 67.85 89.21 Très bonne 279 10.79 100.00 Total 2585 100.00 L’école de cetenfant gratifie t’elle les bonnes performances ? fréquences Percent Cum. Non 949 36.68 36.68 Oui 1638 63.32 100.00 Total 2587 100.00 Selonle tableauQ75,1638 élèvessur2587 fréquententune école qui gratifie lesbonnes performances.Contre 38,86%qui sont dansdesécolesqui ne donnentpasd’importance àla gratificationetl’encouragement. 3- L’idole: Selonle tableauci-dessous,16,16%des enfantsconsidèrentdespersonnesintellectuellescomme desidoles,6,82 %dessportifs,et1,58% deschanteurs. Q61.1 : votre enfanta- t-il une idole Fréquences Percent Cum. Non 1447 45.21 45.21 Un(e) membre de la famille 200 7.88 53.09 Autre membre du ménage 172 6.78 59.87 Un(e) sportif (ve) 173 6.82 66.69 Un(e) chanteur/se 40 1.58 68.27 Un(e) acteur(trice) 42 1.66 69.93 Un(e) artiste /peintre 321 12.65 82.58 Une personne intellectuelle 410 16.16 98.74 Une personnalité politique 29 1.14 99.88 Autre 3 0.12 100.00 Total 2537 100.00
  12. 12. 12 4- Présentationdesvariablesrelatifsàl’attitudeet à l’abandon:Chiffresclés: Selonlesrésultatsde l’enquête : -14,74% desélèvesne sontpasscolarisésactuellementet0,50 % n’ontjamaisfréquentél’école. -1180 enfantssonttrèssensiblesàleursrésultatset486 sur 2585 ne le sont pas dutout, soità peu près20%. -5,34% desélèvess’absentent2foispar semaine et87,47% ne s’absententjamais.
  13. 13. 13 Chapitre 2 : Indicateurs de l’attitude vis-à-vis de l’école et facteurs explicatifs : Noussommestousd’accordque l’environnementfamilial etsocial constituele premiersystème éducatif,parlequel unjeune enfantacquiertetdéveloppesescompétencescognitivesetsociales.Sa situationscolaire,peutêtre doncd’une manière oud’une autre,le refletde cetenvironnement. Nouscherchonsdoncà expliquer,àtraversce chapitre,l’attitude des enfantsvis-à-visde l’écolepar lescaractéristiquesde leurenvironnement. Pourdéterminercette attitudenousnoussommesconcentréssur2 variablesendogènes : l’absentéismeetl’intérêtporté aux étudesqui traduisent lamotivationscolaire.Ceci vaêtre traité en 2 sectionstraitantchacune à part l’une de cesvariables. Section1 : Explicationde l’absentéisme Selonl’étudeeffectuée nousavonspudéduireque l’absentéisme scolaire peutêtre expliqué par multiple raisons,onretientici deux catégories:desvariablesrelativesàla familleetd’autres relativesàl’école. 1- L’absentéismeetle contrôleparental : est ce qu'il s'absente/s'absentait beaucoup à l'école les parents vérifient-t-ils souvent l'absence de leurs enfants total Jamais une fois par an chaque semestre tous les mois toutesles semaines Jamais 28,92 11,56 25,69 22,41 11,43 100 84,59 86,71 87,61 90,36 89,9 87,45 1 jour par semaine 37,63 12,37 26,88 15,59 7,53 100 9,07 7,64 7,55 5,18 4,88 7,2 2 jours par semaine 35,51 12,32 23,19 18,12 10,87 100 6,35 5,65 4,83 4,46 5,23 5,34 Total 29,9 11,66 25,64 21,69 11,12 100 100 100 100 100 100 100
  14. 14. 14 Le tableausuivantprésente lesvariationsdutaux d’absentéismeenfonctionducontrôle parental représenté ici parlavérificationdesparentsde l’absence de leursenfantsauprèsde l’administration. Selonle tableau,90,36%desparentsqui vérifientchaque moisl’absence de leursenfantsauprèsde l’administration,leursenfantsne s’absententjamais,et35,51% desélèvesqui s’absentent2foispar semaine,ontdesparentsqui ne vérifientjamaisleurabsence. A partirde cesrésultats,onpeutdoncestimerque le contrôle parental aune incidence surle taux d’absentéisme desélèves.Pluslesparentsvérifient l’absence de leursenfantsauprèsde l’administrationmoinsilss’absentent. 2- L’absentéismeetla relationélève-enseignant: Le tableauci-dessusmetenrelationl’absentéisme desenfantsetl’appréciation qu’ilsontde leurs enseignants. Il montre d’uncôté que,92% desélèvesqui trouventque leursenseignantssonttous gentilsne s’absententjamaiset3,43%de ces élèvess’absententdeuxfoisparsemaine ce qui peut être expliqué pard’autresraisons(maladiesparexemple).D’unautre côté,60% desélèvesqui s’absententchaque semaine estimentque leursenseignantsne sontpastousgentils. Selonce tableau,onpeutdoncdire que la relationélève-enseignantestunfacteurde motivation et de bienêtre au seinde l’école.Etque les enfantsqui n’ontpasde bonnesrelationsavecleurs enseignantsoù ne lestrouventpasgentils,onttendance às’absenter. est ce qu'il s'absente/s'absentait beaucoup à l'école appréciations que l'élève a de ses enseignants total tous gentils quelques uns sont gentils tous méchants Jamais 53,57 42,88 3,55 100 92 84,9 63,49 87,47 1 jour par semaine 32,43 60 7,57 100 4,57 9,75 11,11 7,18 2 jours par semaine 32,61 44,2 23,19 100 3,43 5,36 25,4 5,35 Total 50,93 44,18 4,89 100 100 100 100 100
  15. 15. 15 3- L’absentéismeetla relationcamarade-camarade: est ce qu'il s'absente/s'absentait beaucoup à l'école la nature des relations entre l'élève et ses camarades total très conflictuelle moyennement conflictuelle bonne très bonne Jamais 3,42 16,24 68,72 11,62 100 67,54 83,75 88,56 94,58 87,47 1 jour par semaine 10,27 20 64,86 4,86 100 16,67 8,47 6,86 3,25 7,18 2 jours par semaine 13,04 24,64 57,97 4,35 100 15,79 7,78 4,57 2,17 5,36 Total 4,42 16,96 67,87 10,75 100 100 100 100 100 100 Le tableauci-dessusnousdonne une idéesurlarelationentre l’absentéisme etlarelationentre l’élèveetsescamarades.94,58% desélèvesqui ontune trèsbonne relationavecleurscamaradesne s’absententjamais,le reste peutêtre expliquépard’autresraisonscomme lesmaladiesparexemple. 15,79% desélèvesqui ontune relationtrèsconflictuelle avecleurscamaradess’absententaumoins 2 foispar semaine.Ce qui montre qu’ilya une relationplusoumoinsforte entre larelation camarade-camarade etl’absentéisme.Pluslarelationestbonne moinsl’élèves’absente.
  16. 16. 16 Section2 : L’intérêt porté aux résultats Comme nousavonsvu dansle premierchapitre,lamotivationesttrèsimportante pourlaréussite scolaire.Cette motivation peutêtre illustréeparl’intérêtporté parl’enfantàsesrésultatsc’est-à- dire à quel pointil estsensibleàsa réussite ou àson échecscolaire. Nousnoussommesintéressés,àtraverscette recherche,aux variablesqui peuventexpliqueret influencercetintérêtetnousavonspudéduire qu’il existe troistypesde variables :variables relativesàlafamille,àl’écoleetàl’enfant : 1- L’intérêtporté auxrésultatset laconceptiondel’écolechezlesparents : l'intérêt porté aux résultats perception des parents sur l'intérêt de l'école total source de culture source d'apprentissage permet l'éducation et la discipline moyenpour réussirsa vie obligatoire juste pour savoir lire et écrie n'est pas utile autre Non 17,49 22,84 6,38 26,34 23,05 3,09 0,62 0,21 100 19,95 16,37 19,5 19,28 19,21 25,42 25 25 18,8 un peu 15,67 23,29 5,98 26,44 24,7 3,05 0,76 0,11 100 33,6 31,56 34,59 36,6 38,94 47,46 58,33 25 35,55 oui beaucoup 16,69 29,92 6,19 24,83 20,68 1,36 0,17 0,17 100 46,24 52,06 45,91 44,13 41,85 27,12 16,67 50 45,65 Total 16,48 26,23 6,15 25,69 22,55 2,28 0,46 0,15 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 Selonle tableau,qui tente d’expliquerl’intérêtporté parlesétudiantsàleursrésultatsparce que pense leursparentsde l’école,montre que 25,42% desparentsqui pensentque l’école n’estrien d’autre qu’unmoyenpourapprendre àlire età écrire ont desenfantsqui ne sontpas dutout sensible àleursrésultats.58,33% desélèvesdontlesparentspensentque l’écolen’estpasutile ne sontpas très sensiblesàleursrésultats.Etlamajorité desparentsqui pensentque l’école estun moyend’apprentissage,source de culture oumoyende réussirlavie ontdesenfantsqui sonttrès sensible àleursrésultats. A partirde ce tableau,onpeutdoncdéduire que laconceptionde l’école chezlesparentsinfluence beaucouplafaçon de voirl’école chezlesenfantsetl’intérêtqu’ilsyportent.
  17. 17. 17 2- L’intérêtporté auxrésultatset lesystème demotivationadoptépar l’école : l'enfant est-il (était-il) sensible à ses résultats scolaires ? l'école gratifie-t-elle les bonnes performances ? total non oui non 40,95 59,05 100 20,99 17,55 18,82 oui un peu 35,33 64,67 100 34,18 36,27 35,5 oui beaucoup 36,02 63,98 100 44,83 46,18 45,68 total 36,7 63,3 100 100 100 100 Le tableauci-dessusmontre que 64,67% desélèvesdontl’écolegratifie lesbonnesperformances sontsensiblesàleursrésultats.Et40,95% dontl’école n’encouragepaslesbonnesperformancesne sontpas du tout sensible àleursrésultats.Ceci démontre que plusl’école motive lesélèvesen gratifiantleursbonsrésultatsplusilsfournissentdeseffortspourréussiret s’intéressentàleurs résultats. 3- L’intérêtporté auxrésultatset l’idole : Le tableauci-dessousmontre que le faitd’avoirune idole influence nonseulementles comportementsdesenfantsetleursfaçonsde voirleschoses,maisaussi etsurtoutl’intérêtqu’ils portentà l’école etnotammentàleursrésultatsscolaires. En effet,56,89% desélèvesqui ne sontpassensiblesàleursrésultatsn’ontpasd’idole.Pourles élèvesqui sontunpeusensiblesàleursrésultats,63,58% d’entre eux ontcomme idole une personne sportive et18,62% une personne intellectuelle.Quantaux élèvesqui sonttrèssensiblesàleurs résultats76,91% ont comme idole une personne intellectuelle.
  18. 18. 18 Q61 : l’enfant est-il (était-il) sensible à ses résultats scolaire ? Q46.1 : votre enfant a-t-il une idole ? Non Un membre de la famille Autre membre du ménage Un(e) sportif (ve) Un(e) chanteuse /se Un(e) acteur (trice) Un(e) artiste /peintre Une personne intellectuelle Une Personnalité politique Autre non 56.89 2.51 5.03 11.38 1.32 4.43 2.87 15.33 0.24 0.00 28.36 7.27 20.9 2.19 28.21 28.03 4.28 2.24 1.68 0.00 Oui,un peu 8.28 1.75 1.17 63.58 0.29 0.69 4.04 18.62 1.57 0.02 32.48 39.79 38.31 96.13 48.72 34.09 47.24 21.39 86.55 33.33 Oui, bien 11.56 2.70 1.44 1.29 0.16 0.88 4.79 76.91 0.25 0.04 39.16 52.94 40.80 1.68 23.08 37.88 48.48 76.31 11.76 60.67 total 12.81 2.21 1.54 33.21 0.30 1.01 4.29 43.71 0.91 0.02 100.00 100.00 100.00 100.00 100.00 100.00 100.00 100.00 100.00 100.00
  19. 19. 19 Chapitre3 : Attitude vis-à-vis de l’école et abandon scolaire : L’objectif principalde cette étude estd’analyserlescausesde l’abandonscolaire.Doncnous cherchonsdansce chapitre à analyserlarelationde l’attitudevis-à-visde l’école avecl’abandon. Ceci sera traité endeux sections : Section1 : L’absentéisme et l’abandon scolaire Le tableauci-dessousmontre d’uncôté que 97,65% desélèvesqui ne se sontjamaisabsentéssont toujoursscolariséset2,35%seulementde cesélèvesontquitté l’école ;ce qui peutêtre expliqué par d’autresraisons.Etd’autre part, 81,14% desélèvesqui s’absentaientaumoinsdeux foisparsemaine ont fini parquitterl’école,et18,86 seulementsonttoujoursscolarisés. Il s’avère doncque l’absentéismeaune influence surle taux d’abandonscolaire.Parce qu’unélève qui s’absente nonseulementil rate sescoursmaisceci se répercute aussi sursesrésultatsscolaires et sa relationavecsesenseignants. Abandon Q29 : Est-ce qu’il s’absente /s’absentaitbeaucoupà l’école ? Total Jamais 1 jourpar semaine 2 jourspar semaine Non 98.86 0.88 0.2 100.00 97.65 52.90 18.86 95.89 Oui 55.57 18.34 26.09 100.00 2.35 47.10 81.14 4.11 Total 99.08 1.60 1.32 100.00 100.00 100.00 100.00 100.00
  20. 20. 20 Section2 : L’intérêt porté aux résultats et l’abandon scolaire Abandon Q61 : l’enfantest-il(était-il)sensible àsesrésultats scolaire ? Total Non Oui,un peu Oui beaucoup Nom 3.00 38.40 58.60 100.00 58.63 96.42 98.74 95.88 Oui 49.30 33.24 17.46 100.00 41.37 3.58 1.26 4.12 Total 4.90 38.19 56.91 100.00 100.00 100.00 100.00 100.00 Le tableauci-dessusmetenrelationl’abandonscolaire etl’intérêtporté aux études,il montre qu’il y a une relationassezforte entre le taux d’abandonscolaire etl’intérêtporté aux étudespuisque 98,88% desélèvesqui sonttrèssensiblesàleursrésultatsscolaire sonttoujoursscolarisés.Et49,30% desélèvesqui ontabandonné n’étaientpas,dutout,sensiblesàleursrésultatsscolaires.
  21. 21. 21 Conclusion En dépitdesprogrèsimportantsaccomplisdansle domaine de l’éducationcesdernièresannées,le Maroc se trouve actuellementàuntournantdécisif dansle développementde sonsystème éducatif. A cet effet,une séried’évaluationdusystème éducatif nationalapermisd’identifierde nombreux problèmestelsque le taux élevéd’abandonscolaire. Dans cette optique,nousavonstenté d’expliquerparcette étude,ce phénomène àtraversles différentesvariablesétudiéessursix thèmes. En ce qui nousconcerne,nousnous sommesdonnéspourobjectif d’expliquerl’attitudedesenfants vis-à-visde l’écoleàtraversl’absentéisme,le degréd’intérêtporté aux résultats,etl’impactde cette même attitude surl’abandonscolaire. Les résultatsde cette étude,ont démontréd’abordqu’il yaune relationassezforte entre le taux d’abandonscolaire etl’attitudedesenfantsvis-à-visde l’école.Plusl’enfantauncomportement correct à l’école etestmotivé moinsil songe àabandonner. Ensuite,l’environnementdans lequel se développel’enfantaun grand impactsur sa situation scolaire.L’intérêtque portentlesparentsàlascolarisationde leursenfants estunfacteur déterminantde laréussite.Aussi le systèmede motivationadopté parl’écoleetlesenseignants influencedirectementl’élève danslamesure oùil le pousse àfournirplusoumoinsd’effortdansses études. Notre recherche esttributaire de diversélémentsdontl’influencesurlesrésultatsrelatifsànotre thème nousinvite àencernerleslimites. L’une deslimitesde notre recherche se rapporte àlaprocédure de l’enquête.L’utilisationd’un questionnaire avecdesquestionsfermées diminue lapertinence desrésultats.Nousn’avonspaspu recueillirassezd’informationse rapportantàl’attitude vis-à-visde l’école. Ensuite le faitde s’adresserauchef de ménage pourremplirle questionnaire peutêtre une limite dans lamesure oùnousn’avonspas puavoir desréponsesdirectementde lapartdesenfantsce qui permetde cernerlesraisonspsychiquesderrière leursattitudes. Enfin,ladernière limite que nousentrevoyonsse rapporte aumode de traitementdesdonnées relativesaux caractéristiques« type d’occupationdesmembresde ménage» et« dernierdiplôme obtenu».En raisond’impossibilitéde lesregrouperpoursavoirs’il ya adéquationentre le type d’occupationdesmembresde ménage etleursdiplômes,il ne nousapas été possible de distinguer d’éventuellesdifférencesd’attitudesenfonctionde cette variable. Pourclore,l’analyse de l’impactde cette montée fulgurante de l’addictionaux réseaux sociaux et touslesautresmoyensde communicationsurlesattitudesdesélèvesetleursrendementsscolaires, avecla prise enconsidérationdeslimitesetcontraintesdéjàcitées,sauraapprofondirnotre étude.
  22. 22. 22 BIBLIOGRAPHIE - Sobhi Tawil, Sophie Cerbelle et Amapola Alama, Educationau Maroc : Analyse dusecteur, UNESCO, Bureau multipays pour le Maghreb, 2010 - Revue Généraliste de RecherchesenEducationetFormation«Recherche&Education». rechercheseducation.revues.org - site de laRevue de L’AssociationFrançaise desActeursde l’Education « Administration&Education ».www.education-revue-afae.fr - Site duMinistère de l’EducationNationale,de l’EnseignementSupérieure etde laRecherche Français. www.education.gouv.fr - site de l’OrientationScolaire etProfessionnelle. www.osp.revues.org - site de laFondationMAIF(Mutuelle d’assurance desInstituteursenFrance). http://www.maif.fr/enseignants/prevention-ecole/dossiers-speciaux/absenteisme-scolaire.html
  23. 23. 23

×