SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  37
Conjoncture  15/07/08 Mounir BOURRAN
Plan ,[object Object],[object Object]
La crise actuelle est le résultat de 2 hausses simultanées  ,[object Object],[object Object]
Le pétrole au centre de tous les maux ….
 
Le prix du baril: une hausse exponentielle  ,[object Object],Cours du pétrole sur les 3 derniers mois en US$ le baril
Et peu de la spéculation  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],La prix du baril est la conséquence de la tension entre l'offre et la demande de pétrole... et non l'inverse.  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Les matières premières n’y échappe pas …
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Matières premières: les prix explosent L’Expansion Juin 2008
Les causes de la hausse des matières 1ères Alimentaires -  Les ressources vitales comme la nourriture (cultures et élevage) et l'eau sont limitées.  - Une population mondiale de plus en plus grande (7 milliards d'êtres humains aujourd'hui et 8 milliards en 2023). -  Augmentation de la demande des pays émergents - L’avènement du biocarburant - Un facteur aggravant : les aléas climatiques Industrielles - Demande constamment en hausse (acier, de plus en plus de grosse construction: JO, TP…) La production mondiale de l’acier est passée de 850 millions de tonnes en 2001 à 1 344 millions de tonnes en 2007. La hausse du prix des carburants a un impact sur le prix des intrants (engrais, charbon, fer…) et le coût du transport
[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],Les conséquences économiques  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Fr: 3,3% ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Au niveau macroéconomique
Conséquence sur l’économie réunionnaise Le marché réunionnais est basé essentiellement sur la distribution, cela à pour effet que la crise est plus fortement ressentie ici qu’en Métropole où il y a des activités de production. Les entreprises sont de petites tailles, alors seuls les plus grands groupes peuvent faire des économies d’échelle.
Les conséquences sur les consommateurs  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Le prix prend une place considérable, attrait pour les promos, les 1ers prix, les bonus produits ou services. L’achat réfléchi prend le pas sur l’achat d’impulsion d’où un délai d’achat beaucoup plus long. Les périodes de vente seront intimement liées à des événements particuliers(Noël, Pacques, …). ! Equipement TIC Réunion Ordinateur 69% Internet à domicile 57%  GSM 83% bouquets de chaînes 48%
Des situations insupportables dans le Monde ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Les prévisions ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Ce n’est pas une petite crise que nous traversons, c’est un état durable dans lequel nous entrons. Les 10 années à venir verront plus de changement que les 20 années passées.
Un monde divisé en 2 ,[object Object],[object Object]
Analyse générale sur les activités du Groupe
Impact sur l’automobile Baromètre GC Juin 2008 ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Marques Volume Variation P E U G EO T  475 19,9 O P E L  62 -26,2 B .M .W . 69 -9,2 F IA T  50 ++ S U ZU K I  39 ++ C H E V R O LE T  34 30,8 M IN I  12 -25 K IA  6 -45 A L F A R O M E O  6 20 L A N D R O V E R  7 ++
Prévision automobiles ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Impact sur la Grande Distribution Fromage, lait, yaourts : + 10% à 15%  Légumes: + 15% Bière : +7% à 9%  Biscuits : +8%  ALERTE SUR L’ALIMENTAIRE ET LE NON ALIMENTAIRE LSA 2008 JDN 2008 Pâtes : + 20% Chocolat : +6% à 10% Papier : +7% à 10% Poulet : +7% à 9%
Prévision Grande Distribution ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],JDN 2008
Préconisations « Toute désagréable quelle soit une période de récession peut apporter autant d’opportunités qu’une période de croissance »  Chris Ingram , Ingram Enterprise Business Week 20/03/08
Préconisation Automobiles Mouvement de concentration de l’automobile mondiale*   Stratégie Multimarques Phénomène de cannibalisation « Toute entreprise doit se cannibaliser elle-même avant qu’une autre ne le fasse »(P. Kotler 2007) L’effet PIRANHAS : Les plus gros vont manger les petits où plusieurs petits vont manger les gros
Préconisation Automobiles ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Préconisation Automobiles ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Préconisation Grande Distribution ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Préconisation Grande Distribution ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Préconisation Grande Distribution ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],Préconisation Grande Distribution
[object Object],Préconisation Grande Distribution
[object Object],Préconisation Grande Distribution
[object Object],Préconisation Grande Distribution Vitrine interactive Visio Conseil
[object Object],Préconisation Grande Distribution Etiquetage électronique Télé Cabine virtuel
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Préconisation Grande Distribution Innovation magasin
Préconisation Grande Distribution ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Conclusion ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]

Contenu connexe

Similaire à Conjoncture 15 07 08

Croissance, Energie et Technologie
Croissance, Energie et TechnologieCroissance, Energie et Technologie
Croissance, Energie et Technologiethierry31
 
Le crédit à la consommation dans le Monde (fin 2008)
Le crédit à la consommation dans le Monde (fin 2008)Le crédit à la consommation dans le Monde (fin 2008)
Le crédit à la consommation dans le Monde (fin 2008)CA Consumer Finance
 
La conjoncture économique en martinique au 5 Aout 2009
La conjoncture économique en martinique au 5 Aout 2009La conjoncture économique en martinique au 5 Aout 2009
La conjoncture économique en martinique au 5 Aout 2009guest7b6b16
 
conjonture économique en martinique au 5 Aout 2009
conjonture économique en martinique au 5 Aout 2009conjonture économique en martinique au 5 Aout 2009
conjonture économique en martinique au 5 Aout 2009lafontaine
 
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas MeilhanQuelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhanchristophemangeant
 
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...Nicolas Meilhan
 
Cours afd ens_coursera_s2
Cours afd ens_coursera_s2Cours afd ens_coursera_s2
Cours afd ens_coursera_s2Alain Ducass
 
SC 143 : La France face aux choix énergetiques
SC 143 : La France face aux choix énergetiquesSC 143 : La France face aux choix énergetiques
SC 143 : La France face aux choix énergetiquesFondation iFRAP
 
Présentation climat ICHEC 2015
Présentation climat ICHEC 2015Présentation climat ICHEC 2015
Présentation climat ICHEC 2015Nicolas VanNuffel
 
Correction les espaces productifs agricoles
Correction les espaces productifs agricolesCorrection les espaces productifs agricoles
Correction les espaces productifs agricolesppilard
 
Largent Public C'est le vôtre Présentation de Lionnel Tardy 1340195821
Largent Public C'est le vôtre Présentation de Lionnel Tardy 1340195821Largent Public C'est le vôtre Présentation de Lionnel Tardy 1340195821
Largent Public C'est le vôtre Présentation de Lionnel Tardy 1340195821Jean-Claude MORAND
 
Transition Energétique - la fakenews du siècle
Transition Energétique - la fakenews du siècleTransition Energétique - la fakenews du siècle
Transition Energétique - la fakenews du siècleNicolas Meilhan
 
Etat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiquesEtat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiquesRAC-F
 
efficycle effinews décisions n°100
 efficycle effinews décisions n°100 efficycle effinews décisions n°100
efficycle effinews décisions n°100david zentao
 
Quelles réponses des entreprises de la grande distribution aux évolutions des...
Quelles réponses des entreprises de la grande distribution aux évolutions des...Quelles réponses des entreprises de la grande distribution aux évolutions des...
Quelles réponses des entreprises de la grande distribution aux évolutions des...Institut de l'Elevage - Idele
 
ESCP/Centrale - Manufacturing from a political and prospectivist point of view
ESCP/Centrale - Manufacturing from a political and prospectivist point of viewESCP/Centrale - Manufacturing from a political and prospectivist point of view
ESCP/Centrale - Manufacturing from a political and prospectivist point of viewGuillaumeParent9
 
Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendance
Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendanceLes émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendance
Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendanceThe Shift Project
 
De quoi sera fait demain ?
De quoi sera fait demain ?De quoi sera fait demain ?
De quoi sera fait demain ?Philippe Crevel
 

Similaire à Conjoncture 15 07 08 (20)

Les négociations transatlantiques thierry pouch
Les négociations transatlantiques thierry pouchLes négociations transatlantiques thierry pouch
Les négociations transatlantiques thierry pouch
 
Croissance, Energie et Technologie
Croissance, Energie et TechnologieCroissance, Energie et Technologie
Croissance, Energie et Technologie
 
Le crédit à la consommation dans le Monde (fin 2008)
Le crédit à la consommation dans le Monde (fin 2008)Le crédit à la consommation dans le Monde (fin 2008)
Le crédit à la consommation dans le Monde (fin 2008)
 
La conjoncture économique en martinique au 5 Aout 2009
La conjoncture économique en martinique au 5 Aout 2009La conjoncture économique en martinique au 5 Aout 2009
La conjoncture économique en martinique au 5 Aout 2009
 
conjonture économique en martinique au 5 Aout 2009
conjonture économique en martinique au 5 Aout 2009conjonture économique en martinique au 5 Aout 2009
conjonture économique en martinique au 5 Aout 2009
 
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas MeilhanQuelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
 
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
 
Cours afd ens_coursera_s2
Cours afd ens_coursera_s2Cours afd ens_coursera_s2
Cours afd ens_coursera_s2
 
SC 143 : La France face aux choix énergetiques
SC 143 : La France face aux choix énergetiquesSC 143 : La France face aux choix énergetiques
SC 143 : La France face aux choix énergetiques
 
Présentation climat ICHEC 2015
Présentation climat ICHEC 2015Présentation climat ICHEC 2015
Présentation climat ICHEC 2015
 
152 infose avr2020
152 infose avr2020152 infose avr2020
152 infose avr2020
 
Correction les espaces productifs agricoles
Correction les espaces productifs agricolesCorrection les espaces productifs agricoles
Correction les espaces productifs agricoles
 
Largent Public C'est le vôtre Présentation de Lionnel Tardy 1340195821
Largent Public C'est le vôtre Présentation de Lionnel Tardy 1340195821Largent Public C'est le vôtre Présentation de Lionnel Tardy 1340195821
Largent Public C'est le vôtre Présentation de Lionnel Tardy 1340195821
 
Transition Energétique - la fakenews du siècle
Transition Energétique - la fakenews du siècleTransition Energétique - la fakenews du siècle
Transition Energétique - la fakenews du siècle
 
Etat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiquesEtat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiques
 
efficycle effinews décisions n°100
 efficycle effinews décisions n°100 efficycle effinews décisions n°100
efficycle effinews décisions n°100
 
Quelles réponses des entreprises de la grande distribution aux évolutions des...
Quelles réponses des entreprises de la grande distribution aux évolutions des...Quelles réponses des entreprises de la grande distribution aux évolutions des...
Quelles réponses des entreprises de la grande distribution aux évolutions des...
 
ESCP/Centrale - Manufacturing from a political and prospectivist point of view
ESCP/Centrale - Manufacturing from a political and prospectivist point of viewESCP/Centrale - Manufacturing from a political and prospectivist point of view
ESCP/Centrale - Manufacturing from a political and prospectivist point of view
 
Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendance
Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendanceLes émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendance
Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendance
 
De quoi sera fait demain ?
De quoi sera fait demain ?De quoi sera fait demain ?
De quoi sera fait demain ?
 

Conjoncture 15 07 08

  • 1. Conjoncture 15/07/08 Mounir BOURRAN
  • 2.
  • 3.
  • 4. Le pétrole au centre de tous les maux ….
  • 5.  
  • 6.
  • 7.
  • 8. Les matières premières n’y échappe pas …
  • 9.
  • 10. Les causes de la hausse des matières 1ères Alimentaires - Les ressources vitales comme la nourriture (cultures et élevage) et l'eau sont limitées. - Une population mondiale de plus en plus grande (7 milliards d'êtres humains aujourd'hui et 8 milliards en 2023). - Augmentation de la demande des pays émergents - L’avènement du biocarburant - Un facteur aggravant : les aléas climatiques Industrielles - Demande constamment en hausse (acier, de plus en plus de grosse construction: JO, TP…) La production mondiale de l’acier est passée de 850 millions de tonnes en 2001 à 1 344 millions de tonnes en 2007. La hausse du prix des carburants a un impact sur le prix des intrants (engrais, charbon, fer…) et le coût du transport
  • 11.
  • 12.
  • 13. Conséquence sur l’économie réunionnaise Le marché réunionnais est basé essentiellement sur la distribution, cela à pour effet que la crise est plus fortement ressentie ici qu’en Métropole où il y a des activités de production. Les entreprises sont de petites tailles, alors seuls les plus grands groupes peuvent faire des économies d’échelle.
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18. Analyse générale sur les activités du Groupe
  • 19.
  • 20.
  • 21. Impact sur la Grande Distribution Fromage, lait, yaourts : + 10% à 15% Légumes: + 15% Bière : +7% à 9% Biscuits : +8% ALERTE SUR L’ALIMENTAIRE ET LE NON ALIMENTAIRE LSA 2008 JDN 2008 Pâtes : + 20% Chocolat : +6% à 10% Papier : +7% à 10% Poulet : +7% à 9%
  • 22.
  • 23. Préconisations « Toute désagréable quelle soit une période de récession peut apporter autant d’opportunités qu’une période de croissance » Chris Ingram , Ingram Enterprise Business Week 20/03/08
  • 24. Préconisation Automobiles Mouvement de concentration de l’automobile mondiale* Stratégie Multimarques Phénomène de cannibalisation « Toute entreprise doit se cannibaliser elle-même avant qu’une autre ne le fasse »(P. Kotler 2007) L’effet PIRANHAS : Les plus gros vont manger les petits où plusieurs petits vont manger les gros
  • 25.
  • 26.
  • 27.
  • 28.
  • 29.
  • 30.
  • 31.
  • 32.
  • 33.
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37.

Notes de l'éditeur

  1. La demande mondiale a rattrapé l’offre La demande des pays émergents et les transports tirent à la hausse => Minerai rare (encore 40ans d’exploitation), Perspective du déclin de la production pétrolière Justifie des prix élevés. => demande pays émergents: Avec ses 320 millions de tonnes en 2006, la Chine est ainsi devenue le deuxième consommateur mondial , derrière les Etats-Unis => la production de pétrole est en grande partie limitée par le plus célèbre des cartels, l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP). Ce groupement de pays contrôle environ 42% de la production actuelle (et environ les trois quarts des réserves mondiales) et a instauré volontairement des quotas de production pour contrôler les prix. Or, jusqu’à présent, l’OPEP a refusé d’augmenter les quotas de production => Une faute industrielle Pas assez d’investissements : production, transport, raffinage. les compagnies vont chercher l'or noir au-delà des endroits traditionnels facile d'accès, offshore profond en Antarctique, ou alors avec des technologies avancées , comme pour le pétrole lourd vénézuélien ou celui des sables canadiens) => Subprime: La crise bancaire des crédits hypothécaires: les gens expulsés de chez eux et se retrouvent à la rue => Une exploitation politique et financière Iran, Russie, Venezuela, Bolivie, Nigeria, Et puis il y a les menaces israéliennes d'attaques contre les installations nucléaires iraniennes. N'oubliez pas que l'Iran est le quatrième producteur mondial de pétrole Instabilité du Moyen-Orient qui bloque les investissements, Spéculation financière et surtout gourmandise des actionnaires => Nécessité de se désengager des combustibles fossiles pour réduire les émissions de CO 2 => Exxon chevron : nigéria: huitième producteur mondial
  2. => Livraison juillet, le blé cotait vendredi 8,15 $ le boisseau sur le Cbot. Quel rebond ! Livraison juillet, Le soja cotait lui 14,68 $ le boisseau sur le Cbot. 83% d’augmentation pour le prix du blé 13 février, la FAO
  3. Aux Etats-Unis, premier producteur et exportateur de blé au monde, la prochaine récolte devrait retomber au niveau des années 1950 -- soit un peu plus de 600 millions de tonnes. Cela suffirait tout juste à alimenter la consommation mondiale pendant quatre jours et demi ! En fait, en 2008, la production de blé devrait être inférieure à tout ce qui a été consommé en 2007 . => A ce rythme, en 2023, nous serons 8 milliards d'êtres humains sur notre bonne vieille planète. Or huit milliards, selon certaines estimations, c'est la population maximum que la Terre puisse supporter . D'autres chiffres, plus optimistes, estiment qu'une stabilisation démographique se fera vers 10 à 11 milliards. Mais qu'on parle de huit milliards ou 11 milliards... ça ne change rien à la réalité actuelle des faits : les capacités de production de notre Terre sont non-renouvelables et limitées -- je dirais même qu'elles sont en voie d'épuisement... => Augmentation de la demande des pays émergents Certains pays ont vu leur croissance exploser, et leurs besoins multipliés : à titre d’exemple, l’Inde et la Chine sont passés du statut d’exportateur à celui d’importateur, à cause de l’évolution de l’alimentation des habitants et de leur niveau de vie. => Sans compter que -- paradoxe de la course aux énergies de substitution -- les biocarburants viennent désormais perturber les marchés de l'alimentation ! Ils consomment des quantités astronomiques de céréales -- ce qui a déjà provoqué des troubles sociaux dans des pays comme le Mexique. 65 millions de tonnes de maïs ont ainsi été détournés de leur utilisation alimentaire pour terminer dans des réservoirs de voitures aux Etats-Unis -- un chiffre qui devrait doubler dans les trois prochaines années. => Les ressources agricoles sont considérablement en baisse. Et le moindre souci climatique sur les cultures peut générer une véritable hécatombe humanitaire. C’est le cas du Bengladesh : l’automne dernier, les inondations ont causé de grosses pertes sur les productions de riz, devenues alors insuffisantes pour nourrir les paysans…confrontés à une pénurie et une hausse des prix sur les rares cultures épargnées. D’après Tamara Kummer, porte-parole du programme alimentaire mondial (PAM) à Paris, « personne ne prévoit la fin de la flambée des prix d’ici à deux ans » . Une tragédie en vue puisque d’après l’ONU, « l’insécurité alimentaire » pourrait engendrer la famine d’1,2 milliards d’êtres humains d’ici 2025. => Hausse du prix des carburants Le premier critère est évidemment lié à la hausse du prix du baril de pétrole : avec des coûts de transports plus lourds, c’est toute la chaîne alimentaire qui subit de plein fouet la flambée des prix. Tous les produits de consommation sont concernés, il ne s’agit pas uniquement des matières premières mais cela se répercute d’autant plus sur les pays en voie de développement . Selon la FAO, les prix des céréales ont augmenté en moyenne de + 131%… Concernant les pays occidentaux, certains disent que les caisses sont vides… Notre pouvoir d’achat est également touché mais notre survie n’est pas encore en jeu. TP: travaux publics
  4. la spéculation ne représente sur ce marché que 10%
  5. Zone euro 3,7% (record historique) au lieu de 2,2% US: 4% au lieu de 2,2% L'inflation française atteint 3,3% en mai, au plus haut depuis dix-sept ans Baisse de 20 % des émissions de GES/ niveau de 1990 (30% si accord international pour scénario D/4) Baisse de 20 % de la consommation énergétique primaire totale, « global primary energy use », en 2020 : soit un niveau de consommation de – 13% par rapport à la consommation actuelle de 1 750 Mtep primaire Part EnR dans le mix énergétique de la production primaire de 20 % (actuellement 7%)   Part minimale de biocarburants dans la consommation des transports de 10 % les émissions de dioxyde de carbone dégradation des ressources naturelles variation et changement climatique (glissement des isohyètes du Nord au sud) : sécheresse, inondation Témoignage 21 fevrier 2008: inflation alimentaire de 6,8% Projet Gerry: la Réunion a un fort potentiel: canne a sucre: biocarburant avec éthanol, la bagasse(résidu canne) produit l’electricité
  6. Equipement TIC Réunion Ordinateur 69% (+14% en un an) Internet à domicile 57% (+12% en 1 an !) GSM 83% (+5%) bouquets de chaînes 48% (-1%) Les TICS: créent de nouveaux besoins et progressent La téléphonie engloutit la moitié des dépenses technologiques des Français La part des produits technologiques représente désormais 4,2% de la consommation des ménages, contre 1,3% en 1960. Consommateur devient conso-acteur Consommation du « Ou »: Il choisit les produits dans lesquels il croit gagner et laisse tomber les autres! Alors le réflexe du client, c’est d’AR BI TRER et d’avoir une exigence maximale envers le distributeur. Il a pris conscience qu’il est devenu l ‘arbitre économique, Il veut être cajolé, il veut obtenir le maximum d’attentions. Il fait payer aux distributeur le choix qu’il est obligé de faire, Le consumérisme désigne l'ensemble des doctrines , actions et organisations ayant pour objectif la défense des intérêts des consommateurs . La forme la plus fréquente du consumérisme est l' association de consommateurs . Ses actions couvrent les domaines de la protection, de l' information , de l' éducation et le respect des droits des consommateurs. Le terme consumérisme est utilisé pour qualifier une idéologie économique où la consommation de biens et services dispose d'une place capitale dans la société , sans qu'une idéologie politique lui soit clairement associée, ou si c'est le cas, de manière subtile et insidieuse. On parle alors de société de consommation . L'information fait frémir ! Le budget consacré au transport vient de dépasser celui pour se nourrir. Au sein d'un foyer, le podium est dorénavant organisé avec sur la première marche le logement, vient en deuxième le transport et enfin l'alimentation. En terme chiffré, 25 % des ressources des Français en 2006 étaient allouées au logement, 17,5 % aux transports et 14 % à l'alimentation. En 2008 et les années à venir, la tendance ne devrait pas s'inverser. Car deux raisons justifient cette courbe. Le prix de l'immobilier dans les centres-ville à obliger les gens à partir dans les périphéries et donc augmenter le budget transport... ne serait-ce que pour le trajet domicile-travail. Ensuite, on assiste depuis cette année à une inflation spectaculaire du prix du litre de carburant. Au final, le sociologue Eric Le Breton explique dans un entretien avec le journal Le Parisien : "Plus un ménage est modeste, plus il habite loin. Un cadre parcourt ainsi en moyenne 18 km entre son lieu de vie et son lieu de travail, contre 28 km pour un ouvrier. Un smicard peut ainsi dépenser jusqu'à plus de 20 % de ses revenus en déplacement". Pour le moment, les seules solutions développées se résument à une aide directe de la part de l'Etat pour réduire le coût des trajets domicile-travail (cheque-transport), un développement des transports en commun, le covoiturage... et surtout préparer pour le long terme des énergies alternatives. Volte-face des axes stratégiques de développement : dorénavant l'offre s'adaptera à la demande. Et celle-ci veut des autos plus petites, qui consomment moins. Cap également sur les véhicules hybrides et bientôt 100% électriques. La planète ne s'en portera que mieux à moyen terme, les ménages peuvent modifier leurs trajets quotidiens, ou acheter des voitures moins puissantes. Les constructeurs automobiles américains ont ainsi bien compris les risques que l'augmentation des prix du pétrole fait peser sur les ventes de Jeep et autres 4x4 : la dernière innovation promotionnelle consiste à garantir aux nouveaux acheteurs un prix maximum garanti du gallon de pétrole pendant 3 ans. Un changement fiscal temporaire a cependant peu de chances d’affecter ces choix. Pourtant, même à court terme, la demande de pétrole n’est pas complètement inélastique, car les ménages peuvent facilement agir sur les trajets des vacances. Le week-end prolongé du Memorial day qui vient de se terminer aux Etats-Unis a vu une réduction des trajets automobiles et une augmentation des trajets en train, attribuée en grande partie aux prix actuels du gallon d’essence. Or ce sont précisément ces trajets estivaux qui sont visés par la baisse temporaire de la taxe Même les postiers s'y mettent Ils suivent des formations pour apprendre à conduire plus "cool". Objectif de La Poste : réduire de 8% sa facture annuelle de carburant. Sachant qu'elle consomme quelque 76 millions de litres de carburant par an, le jeu en vaut la chandelle ! Et la planète n'en respirera que mieux. Même mon conjoint me parle moins du 4X4 qui lui ferait tant plaisir. Voilà des mois que je me bats contre l'irruption d'un véhicule aussi polluant dans le cocon familial. Il a tendance à oublier qu'il habite à Paris et non pas dans la brousse africaine. Et si cela ne suffit pas, l'argument choc tombe, implacable : c'est le 4x4... ou moi ! Préférence des véhicules qui consomment peu
  7. Car, pendant ce temps là, le pouvoir d'achat des Ménages n'augmentent pas de la même manière. Et cela crée des situations désastreuses chez certaines familles . Les pêcheurs français bloquent les ports, les Espagnols les imitent. Les camionneurs britanniques bloquent les routes A la réunion planteurs pour le prix des intrants (engrais)
  8. Logement restant toujours tête (25 % ) Le taxi est un mode de déplacement très prisé dans l'émirat, où les transports en commun ne sont quasiment utilisés que par les travailleurs immigrés. Et si les émirats ne sont pas réputés pour leur souci d'économiser l'énergie, les choses sont en train de changer chez eux aussi. Pour preuve, la mise en service de taxis hybrides. Les dubaïotes étant habitués au confort, les véhicules retenus sont des grosses Chevrolet. Des Malibu (une berline de la taille d'une Peugeot 607), et surtout des Tahoe (photos), la plus grosse voiture hybride du monde. Il s'agit d'un essai de 12 mois, à l'initiative du gouvernement de Dubaï, qui a décidé d'innover (pour la région), en recherchant des moyens de transports alternatifs. Il a en effet une double incitation à agir, puisqu'en sus du réchauffement climatique, il garantit le prix de l'essence. Et au tarif en vigueur dans l'émirat (moins du quart du prix en France), il risque d'avoir des difficultés à pouvoir maintenir un prix aussi bas... Avec une consommation urbaine de 11,2 l/100 km, ridicule pour cet engin de plus de 2 tonnes et demie, le Chevrolet Tahoe hybride est le taxi parfait pour les émirats. Bien sûr, les émiratis pourraient aussi envisager des Volkswagen Touran diesel, mais ce n'est pas possible, puisque personne ne roule dans une voiture diesel dans ce pays. Et quant à la Prius, elle n'est pas au catalogue local. Toyota n'essaie même pas de la vendre dans les émirats, où la clientèle locale apprécie par contre beaucoup le Land Cruiser V8. Pour ces gens du golfe, le Chevrolet Tahoe hybride représente un grand progrès..
  9. Baisse des ventes => baisse des CA, PDM, marges Cout du fret et distribution LSA et JDN 2008 Les prix à la production dans l'industrie agroalimentaire ont grimpé de 4,5 % depuis un an, et même de 10 % les trois derniers mois. Car les cours de plusieurs matières premières comme le blé, le lait ou le papier frôlent des records
  10. Green living : je suis ce que je mange => consommateur en demande de produits respectueux de l’environnement, bio, commerce equitable
  11. Leclerc fut le 1 er a équiper ses stations services d’agrocarburants, composée de 85% d’éthanol et 15% d’essence (22 pompes de bioéthanol) VO: vers une industrialisation des ventes Remarketing VO pour professionnels de la location: activités de LLD de VO basé sur plusieurs activités: Expertise Transport Reconditionnement Commercialisation Plate forme (VP) « Internet n’est qu’un complément pour aider la vente il ne se substitue pas aux magasin d’exposition. » Christophe bergerand directeur comercial Peugeot france Site institutionnel Webstore VN (particulier) Clic peugeot : bonnes affaires professionnel(VO) Autres sites: occasion caillé lancement dans un hypermarché Stand en magasin avec vendeur ou près tete gondoles accessoires voitures. La voiture est livré 8 a 10 semaines plus tard sur le parking Alléger certains coûts (économie d’énergie)
  12. Électrique: batterie lithium, Pile à combustible Ethanol: moto ou auto => installation simple: boitier à mettre véhicule à injection electrique coût boitier 590 euros, installation 110 euros on roule soit a l’ethanol soit essence soit mélange essence ethanol prix ethanol moins de 0,90 centimes Leclerc fut le 1 er a équiper ses stations services d’agrocarburants, composée de 85% d’éthanol et 15% d’essence (22 pompes de bioéthanol) Vers une industrialisation des ventes: REMARKETING: le juste prix Concessions font appel a des sociétés de remarketing direct c’est Remarketing VO: activités liées à la location de longue durée: l’expertise, le transport, le reconditionnement et la commercialisation de VO Proposer les VO au professionnels en LLD Plates formes VO: Centraliser ses forces la mise en commun des véhicules sur internet et création d’un site dédié au reconditionnement et à la vente Internet Distribution Pièces détachées Entretien Exemple: Bernard Auto Exemple: Oscar lancé en janvier 2007 par le groupe Dubreuil: propre label VO afin d’offrir une qualité de services et de prestations identiques pour tous nos clients. En fonction de l’âge, du segment et du kilométrage ils ont mis en place 3 programmes: Premium, privilège et sérénité. « Internet n’est qu’un complément pour aider la vente il ne se substitue pas aux magasin d’exposition. » Christophe bergerand directeur comercial Peugeot france Clic peugeot, peugeot, webstore lancement dans un hypermarché Stand en magasin avec vendeur ou près tete gondoles accessoires voitures. La voiture est livré 8 a 10 semaines plus tard sur le parking Alléger certains coûts (économie d’énergie)
  13. Fiat topolino rivale de la toyota iQ première puce de haut de gamme des villes pour 2009
  14. Un espace: segment express => on retrouve tous les aliments rapide..
  15. Un espace: segment express => on retrouve tous les aliments rapide..
  16. Nouvelles tendances « green living » :nouvelles angoisses(OGM, réchauffement climatique), de moins en moins individuel, montée en puissance du niveau d’education: tendance bio et équitable: « je suis ce que je mange