L’impact des dynamiques de peuplement sur les mutationsagraires
250%42%33%27%22%01002003004005006007002010 2020 2030 2040 2050MillionsPopulation agricolePopulation non agricolePopulation...
3290359436518588151208 290371465145 151 146 139 1321.001.381.992.753.55011010011010010002010 2020 2030 2040 2050coordonées...
42030
5connexion aux marchésniveau d’urbanisationconditions agro-écologiques
6020406080%Côte d’Ivoire 93 Côte d’Ivoire 02 Côte d’Ivoire 08Part des achats sur les marchés dansles dépenses alimentaires...
7% des exploitationsha914,53366,5 millions d’hectaresSoit 38% des surfaces cultivées10% des exploitations agricolesTaille ...
8Evaluer les potentiels réels desterres cultivables
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Impact des dynamiques de peuplement sur les mutations agraires

83 vues

Publié le

Réflexions extraites du rapport 2013 du Club du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest de l'OCDE

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
83
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • L’impact des dynamiques de peuplement sur les mutations agraires : réflexions extraites du rapport 2013 du SSCAO/OCDE consacré aux Perspectives ouest-africaines en termes de peuplement, marché et sécurité alimentaire.
  • La population agricole c’est-à-dire productrice de biens alimentaires va décroitre au cours des 40 prochaines années. Dans un premier temps en termes de pourcentage de la population totale de 48% aujourd’hui à 22% en 2050. Puis en valeur absolue déclinant à partir des années 2020 et stagnant autour de 131 millions en 2050.Cette tendance est une manifestation de la transition urbain rural traversée par la plupart des autres régions du monde. Elle entraine des mutations des systèmes agricoles.Proposition d’animations:Commencer en 2010 jusqu’en 2050 avec PA, PNA et Population totale (histogrammes?). Puis focus sur 150,8 et 130,9
  • La population agricole c’est-à-dire productrice de biens alimentaires va décroitre au cours des 40 prochaines années. Dans un premier temps en termes de pourcentage de la population totale de 48% aujourd’hui à 22% en 2050. Puis en valeur absolue déclinant à partir des années 2020 et stagnant autour de 131 millions en 2050.Cette tendance est une manifestation de la transition urbain rural traversée par la plupart des autres régions du monde. Elle entraine des mutations des systèmes agricoles.Proposition d’animations:Commencer en 2010 jusqu’en 2050 avec PA, PNA et Population totale (histogrammes?). Puis focus sur 150,8 et 130,9
  • Si, au niveau régional et dans la plupart des pays côtiers, la population non agricole égalise ou dépasse désormais la population agricole; Au Burkina Faso, auTchad, au Mali, auNiger, cetinversement se fera vers 2030. Illustrantla diversification croissante des activités en milieu rural, la proportion des non agriculteurs y augmentera.Les évolutions sont et seront différentes dans l’espace et le temps en fonction de la connexion aux marchés, du niveaud’urbanisation et des conditions agro-écologiques.Cartes:Mettre 2010, 2030 pour inversement pays sahéliens. Mettre blanc pour inférieur à 1 puis de plus en plus foncé Faire venir les trois critères les uns après les autres c(onnexion aux marchés, du niveaud’urbanisation et des conditions agro-écologiques)
  • Une part croissante de la production est commercialisée pour répondre à la demande croissante de la population non agricole. Cette tendance est visible par l’augmentation de la part des achats sur le marché par les ménages. Les exploitations agricoles sont incitées à augmenter d’une part la productivité de la main-d’œuvre grâce à la mécanisation ou d’autre part en cas de contrainte foncière, à accroître les productions à l’hectare et les investissements dans les intrants agricoles.Ne prendre que la CIV. A-t-on des données pour montrer part croissante commercialisée puis à côté laisser la part de la population non agricole dans la population totale. Changer primaire en agricole.
  • Les évolutions des systèmes agricoles seront dominées par deux orientations ; la spécialisationdes petites et moyennes exploitations dans des productions orientées vers le marché avec une image à 2050 de 73% d’exploitations sur des surfaces moyennes de 4 hectares l’émergence de très grandes exploitations avec 10% d’exploitations sur des surfaces moyennes de 33 hectares
  • En termes de perspectives politiques, deux points semblent cruciaux:1. Les données sur les disponibilités et potentiel en terre révèlent d’importantes divergences. Le manque de précision des définitions entraîne une surestimation des terres potentiellement cultivables notamment dans les zones sahéliennes. Il y a donc un besoind’uneévaluation plus fine des terresrééllementdisponibles2. Second point, les transformations agricoles se feront à des rythmes, spatialement et temporellement, différents. Les politiques agricoles devraient donc décliner des dispositifs ciblés à ces différents profils. 3 minutes.
  • Impact des dynamiques de peuplement sur les mutations agraires

    1. 1. L’impact des dynamiques de peuplement sur les mutationsagraires
    2. 2. 250%42%33%27%22%01002003004005006007002010 2020 2030 2040 2050MillionsPopulation agricolePopulation non agricolePopulation agricole + Population non agricole = Population totaleSource : CSAO/OCDE 2012
    3. 3. 3290359436518588151208 290371465145 151 146 139 1321.001.381.992.753.55011010011010010002010 2020 2030 2040 2050coordonéessemi-logarythmiquesPopulation totalePopulation non agricolePopulation agricolePNA/PA(échelle droite)Source : CSAO/OCDE 2012
    4. 4. 42030
    5. 5. 5connexion aux marchésniveau d’urbanisationconditions agro-écologiques
    6. 6. 6020406080%Côte d’Ivoire 93 Côte d’Ivoire 02 Côte d’Ivoire 08Part des achats sur les marchés dansles dépenses alimentaires des ménagesPart de la population non agricoledans la population totalePart de la population urbainedans la population totaleSource : CSAO/OCDE 2012
    7. 7. 7% des exploitationsha914,53366,5 millions d’hectaresSoit 38% des surfaces cultivées10% des exploitations agricolesTaille moyenne: 33 ha57,8 millions d’hectaresSoit 33% des surfaces cultivées72,5% des exploitations agricoles, Taille moyenne: 4haT m = 9 ha50 10 27,5 50 100Surfaces cultivées totales : 175 millions haNombre des exploitations agricoles : 20 millionsTaille moyenne des exploitations agricoles : 9 ha50,8 millions d’hectaresSoit 29% des surfaces cultivées17,5% des exploitations agricolesTaille moyenne: 14,5 haTotales des surfaces cultivéesSource : CSAO/OCDE 2012
    8. 8. 8Evaluer les potentiels réels desterres cultivables

    ×