REVUE DE PRESSE                                      2012                         Olmix SA Le Lintan ZA du Haut du Bois 56...
19 novembre 2012                              QuotidienSUPPLEMENT Ecofutur
19 novembre 2012                              QuotidienSUPPLEMENT Ecofutur
18 novembre 2012                   QuotidienEconomie                       p28
16 novembre 2012                                    QuotidienEntreprises et Innovation               p14-15
16 novembre 2012                                    QuotidienEntreprises et Innovation               p14-15
12 novembre 2012                                                                                  QuotidienInstitutions - ...
8 novembre 2012                                                              HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filiè...
8 novembre 2012                                                              HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filiè...
8 novembre 2012                                                              HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filiè...
Novembre 2012                   MensuelEntreprises
Novembre/Décembre 2012                                BimestrielSupplier Update                    p67
NOV 12                                                                                                                    ...
2012         Vol 20 n°9Review       p23-25
2012         Vol 20 n°9Review       p23-25
2012         Vol 20 n°9Review       p23-25
Octobre 2012                         MensuelMatières Premières                  p38-39
Octobre 2012                         MensuelMatières Premières                  p38-39
Octobre 2012                         MensuelMatières Premières                  p38-39
Octobre 2012    Mensuel         p34
Sept.-Oct. 2012       Monthly          p10-13
Sept.-Oct. 2012       Monthly          p10-13
Sept.-Oct. 2012       Monthly          p10-13
Sept.-Oct. 2012       Monthly          p10-13
14/20 OCT 12                                                                                                              ...
11 OCT 12                                                                                                                 ...
11 OCT 12                                                                                                                 ...
11 OCT 12                                                                                                                 ...
11 OCT 12                                                                                                                 ...
11 OCT 12                                                                                                                 ...
LE JOURNAL DES ENTREPRISES EDITION MORBIHAN                                                                               ...
16 OCT 12                                                                                                                 ...
11 OCT 12                                                                                                                 ...
11 OCT 12                                                                                                                 ...
10 octobre 2012                                                                                      QuotidienAlgues verte...
24 SEPT 12                                                                                                                ...
24/30 SEPT 12                                                                                                             ...
14 SEPT 12                                                                                                                ...
14 SEPT 12                                                                                                                ...
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Olmix-Press Clipping 2012
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Olmix-Press Clipping 2012

3 906 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 906
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 066
Actions
Partages
0
Téléchargements
25
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Olmix-Press Clipping 2012

  1. 1. REVUE DE PRESSE 2012 Olmix SA Le Lintan ZA du Haut du Bois 56580 Bréhan FranceTéléphone: +33 (0)297 38 81 03 Télécopie: +33 (0)297 38 86 58 Email: contact@olmix.com Website: www.olmix.com Société Anomyne au capital de 428 396, 20 € - RCS Vannes B 402 120 034 Siret: 402 120 034 00010 - Code NAF: 241 E - N° TVA Intracommunautaire: FR 20 402 120 034
  2. 2. 19 novembre 2012 QuotidienSUPPLEMENT Ecofutur
  3. 3. 19 novembre 2012 QuotidienSUPPLEMENT Ecofutur
  4. 4. 18 novembre 2012 QuotidienEconomie p28
  5. 5. 16 novembre 2012 QuotidienEntreprises et Innovation p14-15
  6. 6. 16 novembre 2012 QuotidienEntreprises et Innovation p14-15
  7. 7. 12 novembre 2012 QuotidienInstitutions - BDI, Bretagne Développement Innovation, publie une étude demarché sur les alguesCette enquête est de portée internationale, elle sinscrit dans le programme BreizhAlgqui vise à développer cette filière encore balbutiante dans la région quand la concurrencemondiale sactive.Cette enquête très complète a été réalisée avec le soutien de cabinets spécialisés, elle aété commandée par Bretagne Développement Innovation, elle permet de faire le pointsur le marché mondial des algues, les débouchés commerciaux et industriels, le poids depays comme la Chine. Dans cet ensemble, la Bretagne représente 1% du marchémondial, elle se situe au 10ème rang, elle assure 90% de la production française de cesvégétaux marins. 26 entreprises de transformation sont installées dans la région etvalorisent les produits principalement dans la cosmétologie et lalimentaire. Cetteenquête met en perspective cette filière qui dispose dopportunités, les fabricants français de lalimentation animale par exemple, vont être amenés à utiliser davantage desextraits dalgues, notamment pour le déploiement daliments naturels moins chargés enantibiotiques. Cette enquête concernant la filière algue a été réalisée en Bretagne dans lecadre du programme BreizhAlg. Bretagne Développement Innovation. * Le programme Breizh’Alg vise à fédérer les acteurs en région, à identifier les besoins de lalgoculture, à proposer des voies de diversification et à développer une filière durable. Programme mené en partenariat avec le cluster Produits de la Mer Nutrition Santé, le CNC (Comité National de la Conchyliculture) et le CEVA (Centre dEtudes et de Valorisation des Algues).Quotidien Électronique Numéro du 12 novembre 2012
  8. 8. 8 novembre 2012 HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filière algues en Bretagne p10-12
  9. 9. 8 novembre 2012 HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filière algues en Bretagne p10-12
  10. 10. 8 novembre 2012 HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filière algues en Bretagne p10-12
  11. 11. Novembre 2012 MensuelEntreprises
  12. 12. Novembre/Décembre 2012 BimestrielSupplier Update p67
  13. 13. NOV 12 Mensuel11 AVENUE FRANCIS DE PRESSENSE Surface approx. (cm²) : 19493571 SAINT DENIS LA PLAINE CE - 01 41 62 80 00 N° de page : 58 Page 1/1 ENVIRONNEMENT ULVANS : UNE NOUVELLE FILIERE DE VALORISATION DES ALGUES EN BRETAGNE Cinq PME bretonnes se sont regroupées pour creer une nouvelle filiere de valorisation des algues, de la recolte à la transformation en produits innovants pour les secteurs de la nutrition, de la sante animale et vegetale et de la fertilite des sols. Le groupement Ulvans réunit, sous limpulsion dOlmix (specialiste des solutions naturelles pour la nutntion et la sante animale et vegetale), PRP Technologies (fertilisants naturels), Melspnng (chaleurs naturels), Amadeite (sante animale), Agnval (valorisation des coproduits vegetaux par stabilisation et extraction de molecules d intérêt) et deux centres de recherche, universite de Bretagne Sud et CNRS de Mulhouse « Ce programme innovant doit notamment permettre dapporter une solution a la problématique des algues sur le littoral breton en les collectant avant de les transformer en produits naturels pour lagriculture, destines, a une commercialisation en France et a linternational », précise Herve Balusson, fondateur du groupe Olmix Inscnt dans un programme innovation strategique industrielle dOseo, Ulvans va permettre aux cinq PME douvrir de nouveaux marches a lexportation, y compris vers des destinations complexes comme la Chine UN TEST GRANDEUR NATURE Le projet Ulvans doit permettre la mise au point de chacune des phases de traitement de 15 000 tonnes dalgues vertes afin de valider la faisabilité du procede ainsi que le developpement des produits finaux Lobjectif final est de traiter plus de 60 000 tonnes d algues a lannée Des technologies innovantes seront mises en œuvre ainsi, la collecte des algues vertes en mer fait appel a une nouvelle technologie de pompage et de pressage qui permet de laisser une partie de I eau et du sable dans le milieu naturel Parmi les developpements attendus, de nouveaux produits pour le secteur de la sante animale substituant aux molecules chimiques des molecules biosourcees favorisant le developpement des défenses immunitaires, le remplacement de protéines animales utilisées dans lalimentation animale et lélevage aquacole, ou encore le remplacement de certains produits phytosamtaires et engrais par des produits naturels issus de matières algales M-C BOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et6159604300505/GBM/ARN/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  14. 14. 2012 Vol 20 n°9Review p23-25
  15. 15. 2012 Vol 20 n°9Review p23-25
  16. 16. 2012 Vol 20 n°9Review p23-25
  17. 17. Octobre 2012 MensuelMatières Premières p38-39
  18. 18. Octobre 2012 MensuelMatières Premières p38-39
  19. 19. Octobre 2012 MensuelMatières Premières p38-39
  20. 20. Octobre 2012 Mensuel p34
  21. 21. Sept.-Oct. 2012 Monthly p10-13
  22. 22. Sept.-Oct. 2012 Monthly p10-13
  23. 23. Sept.-Oct. 2012 Monthly p10-13
  24. 24. Sept.-Oct. 2012 Monthly p10-13
  25. 25. 14/20 OCT 12 Hebdomadaire Paris Surface approx. (cm²) : 23015 PLACE DE LA PORTE DE PARIS77000 MELUN - 01 64 37 05 64 Page 1/1 SOCIÉTÉ Les algues : un eldorado pour (agroalimentaire Bientôt des algues dans lassiette? tion. Lindustrialisation, cest aussi lob- production arrivent "à saturation", jectif dAleor, qui sappuie sur le modèle affirme M. Sassi. La Chine, qui a pris Plutôt mal perçu, ce "légume de la de la coopérative agricole pour déve- 60 % des parts de marché en 10 ans mer" encore sous-exploité en France lopper une filière de production des selon lui, se trouve confrontée à des dif- recèle un fort potentiel de croissance algues. Elle démarre à grande échelle ficultés "daccès au milieu maritime" et sur le marché de (agroalimentaire, en septembre, pour une première à la "dégradation de sa qualité", pour- récolte en janvier 2013 dont la tonne suit le spécialiste. Tous ces éléments prédisent chercheurs et entrepreneurs pourrait être rachetée I 300 euros. Len- font dire à M. Sassi que la Bretagne, "le qui se sont lancés à la conquête de cet treprise vise à se substituer aux impor- deuxième pays de lalgue vu du Japon", eldorado. tations en France, en surfant notam- a toutes ses chances. Dautant que cer- ment sur la vague "des sushis et des taines professions, comme les éleveurs salades préparées", affirme Jean-Fran- dhuîtres et de moules, qui ont accès au L a France, qui importe plus de çois Sassi, responsable du département domaine maritime, "sont prêtes à se 50 DOO tonnes dalgues par an algues produits au Centre détude et de diversifier dans la production dalgues", et en produit 70 DOO, consi- valorisation des algues (Ceva), parte- indique-t-il. Certains sont dailleurs par- dère les algues "comme un naire à la fois dAleor et dOlmix. tie prenante au projet Aleor. À terme, déchet", déplore Jean-Yves de Chaise- "on pense raisonnablement atteindre martin, maire de Paimpol (Côtes-dAr- Potentiel de croissance en Asie une production de lordre dun million mor) et vice-président dAleor, spécia- de tonnes par an", dans la région nord- lisé dans la culture et la transformation "Des entreprises de la grande distribu- ouest de lEurope, avance M. Sassi. À des algues à destination de lalimenta- tion et de lagroalimentaire" sintéressent titre de comparaison, ce sont 15 mil- tion et des cosmétiques. En dépit de dailleurs au sujet, affirme-t-il sans don- lions de tonnes dalgues qui sont pro- cette mauvaise image, liée notamment ner plus de détails. Actuellement, les- duites dans le monde par an pour un au scandale des algues vertes deve- sentiel des importations est toutefois chiffre daffaires de 8 milliards de dol- nues toxiques en se décomposant sur utilisé "comme matière première par lars, affirme le spécialiste. Ces algues les plages de Bretagne, plusieurs entre- lindustrie pour les gélifiants1 (flans, sont issues à 90 % de lalgoculture et uti- preneurs se sont engouffrés dans la cosmétiques...), précise M. Sassi, inter- lisées à 80 % comme "algue légume", brèche. Car la matière première dispo- rogé cette semaine en marge des ren- précise M. Sassi. • nible est abondante. Olrnix, un groupe contres dInnov Eco sur léconomie breton créée en 1995 par Hervé Balus- verte à Paris. En France, "nous ne Cécile de Corbière son et spécialisé dans la chimie verte, sommes pas sur une consommation de développe actuellement un projet de masse", prévient dailleurs M. de Chai- récolte en mer des algues vertes, brunes semartin, interrogé en marge du salon et rouges, notamment pour lalimenta- Invest in Blue sur léconomie marine, tion des poissons dans le cadre de qui sest tenu simultanément dans la laquaculture. Lentreprise veut mettre capitale. Ailleurs dans le monde, le sur pied une "filière de valorisation" potentiel de croissance est important, allant de la collecte à la transforma- notamment en Asie où les capacités deOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4455004300506/GGF/AAH/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  26. 26. 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 1/5 Q^.^ — i Olmix peut transformer les algues vertes pour nourrir la planète. ITA refuse les 100 emplois proposés. bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  27. 27. 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 2/5 Dossier Faut-il valoriser les algues vertes qui enva- hissent les plages ou tenter par de lourds programmes de les éradiquer ? La question est dè plus en plus dactualité. Les élus tré- gorrois disent subir des pressions des in- dustriels. Les chefs dentreprise prétendent pouvoir valoriser en toute sécurité cette al- gue. Parmi eux Hervé Balusson, le PDG dOlmix. Spécialiste de solutions naturelles pour la nutrition et lhygiène animale, il a dé- veloppé une filière mondiale. La société bretonne veut accéjérer le mouvement et annonce une révolution verte. Les élus, eux, sont très frileux. Enquête. Christophe Canne Éradiquer plutôt que valoriser Pourquoi les élus sont contre as de valorisation nous P cherchons I eradication » Voila le message des elus qui planchent et œuvrent déjà depuis bon nombre dannées pour trouver une solution au ra- massage des algues vertes Une autre position que celle des indus- triels Jean Claude Lamande, I elu de Plestin en charge de ce dossier pour Lannion Tregor Aggloméra lion le reconnaît « ll y a beau- coup de pression de la part des in- dustriels pour prof iter de ce gise ment Cela vient surtout de deux industriels en particulier Lun est pret nous dit-il lautre est en cours de faire valider son process • Jean-Claude Lamande « Tant que les projets ne sont Cestvrai ça nous met en porte a faux On nest pas la pour faire du pas clairs, on ne peut pas business avec les algues vertes » jouer avec ça ». Travail ler en amont LÉtat doit prendre Pour les elus, il s agit aussi les choses en main dune autre strategie mise en place depuis des annees avec le Les elus locaux, et principale monde agricole sur les bassins ment les elus des quatre commu- versants «Le gros morceau dans nes concernées que sont Plestin, tout ça, cest le travail que nous Saint Michel,TreduderetTredrez, menons avec les agriculteurs se tournent dans ce cas aussi vers Nous jouons depuis le début la lEtat «C est a lEtat de prendre la carte de /amont avec le change- decision On ne peut pas engager ment de systeme agricole On la responsabilite de nos petites verra les resultats dans dix ans ll communes Un produit comme ça devrait y avoir des repercussions se degrade entre les différentes dabord dans la qualite de leau » etapes, entre le moment ou elles Face aux emplois promis, les sont récoltées, puis lavées et em elus résistent également « On menées a lusine La responsabi- nous parle demplois maîs ça ne lite des communes ne peut pas serait que des emplois precaires etre engagée car stl y a un pro Ou adviendra-t-il stl ny a plus de blême en bout de chaîne, quest- ressource ? Car e est le ramas- ce qui va se passer La on se sage en mer qui les interesse Lin tournera alors vers les commu- dusine! ne s engage pas sur des nes » financements, au contraire, il nous Pour Jean-Claude Lamande, demande dè les aider Je ne vois < on demande a quatre commu- franchement pas la population ac- nes de valider des process indus- cepter quelque chose de ce triels sans savoir ou ça les mené type » souligne le president du Ce n est pas possible On ne peut comite des bassins versants de la pas pérenniser un tel systeme Lieue de G reve Que lEtat le fasse et la on verra » bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  28. 28. 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 3/5 Olmix veut valoriser les algues vertes de Saint-Michel cc Je peux fabriquer le soja de la mer et créer uelle est votre inven- toxines dans les aliments pour sagit de capter les algues en la matière verte on a trouvé un Q tion à partir de lalgue verte? Les chercheurs du CNRS de entrer dans le cycle de la diges- tion Aujourdhui, cest devenu une poudre préventive que lon grand volume en mer, de sépa- rer les sucres, les jus et la marche spectaculaire Par un procédé dhydrolyse on en fait une sorte de soja de la mer. Et le Mulhouse plus ceux que jai en met à la place des antibiotiques matière marche, cest la substitution des interne ont mis au point en 2002 Donc, inévitablement, on a be- verte. Le farines de poissons Aujourdhui, un brevet à partir du sucre qui se soin de volumes dalgues vertes jus sert pour laquaculture des millions trouve dans I algue verte, et qui pour des de tonnes de poissons sont sappelle lulvan. Ce sucre a des herbidi- broyées en Amérique du sud capacites à faire gonfler de lar- « Notre produit ces etpour nourrir les poissons déle- gile de dix fois On a fait breveter remplacera pourvage en Chine et sur le continent ça, il a de gros intérêts, en cos- les larmes indien. Nous, nous proposons metique comme en beaucoup une technique de substitution de choses. On la appelé Ama- de poissons » Quavez-vous dit aux res- déite. Cest un nouveau maté- ponsables de ITA ? riau hybride avec des propriétés Pourtant, il y a quèlques Je les ai rencontres la se- de résistance incroyables. On a années, vous aviez déjà tenté maine dernière. Eux, ils sont sur levé des fonds, on a beaucoup des choses à Saint-Michel ? une position ferme et définitive, travaillé pour essayer de les A lépoque à Saint-Michel, on disant que les algues vertes, mettre dans les pare-chocs de avait essayé de travailler en en- cest la faute aux nitrates et donc voitures, dans des cosmetiques, voyant un bateau et tout ça, maîs elles doivent disparaître. Notre maîs lorigine algues vertes est ça na pas été tres concluant valorisation ne leur plaît pas du un gros problème et dans ce do- Aujourdhui, on a monté un pro- tout Pour faire un produit dex- maine, personne na jamais gramme avec Oseo. Jusquà cellente qualité, il faudrait les voulu nous en acheter un kilo ici present on avait un marché seu- prendre en amont Les prendre En Asie et aux Etats-Unis, ça lement pour les sucres avec les dans leau avant quelles narri- marche. Et pourtant, on sait par algues, or jai trouvé un autre • Hervé Balusson : « Je ne vent, et lidéal serait danticiper exemple fabriquer aujourdhui marche On va monter quatre cherche pas à cultiver les al- en allant les chercher quand el- de lanti-ride en fixant les toxi- usines en Bretagne (Plouenan, gues, je veux juste prendre les sont au repos lhiver en nes. On a aussi réussi à fixer les Nantes et deux à Bréhan) ll celles qui sont là ». haute mer, en les pompant. Dix-sept ans dexpériences dans le monde pour Olmix réée à Bréhan, à la limite Quinze ans plus tard, les an- nes doivent voir le jour prochai- deuros de lEurope pour payer C du Morbihan et des Côtes- dArmor, par le Costamori- cam Herve Balusson, Olmix tibiotiques sont montres du doigt et les soins au naturel devien- nent incontournables. nement aux Etats-Unis et en Asie. Mais le Costarmoricain sait que pour tenir et se dévelop- des chercheurs pour travailler sur le su/et. À lépoque on rn a dit que jamais mes mixtures à base sest fait un nom dans le monde per, ii faut miser sur linnovation dargile et dalgues nauraient eu entier dans la nutrition et le bien- 13 DOO tonnes paran ll embauche des ingénieurs et leur place par rapport à toute ètre animal. « Comme ici cétait difficile, investit dans la recherche. « En lindustrie de la pharmacie Sauf Depuis 1995, le groupe Ol- nous sommes alles nous déve- 2002, jai mis une equipe de quaujourdhui, les antibiotiques mix travaille pour trouver des so- lopper de façon spectaculaire en chercheurs pour travailler sur le dans les aliments on nen veut lutions alternatives naturelles Asie et aux Etats-Unis Au- digestif. En effet, si ce produit est plus » Doù des perspectives de aux additifs utilisés dans lagri- jourdhui on produit 13 000 ton- bon en hygiène extérieure, il doit marchés énormes. culture Cest devenu lun des nes de produits et on en vend lêtre aussi pour tout ce qui est Le Ceva de Pleubian a fourni spécialistes mondiaux de la chi- partout » Deux nouvelles usi- digestif. Jai obtenu un million des extraits d algues. Olmix a mie verte. « Au départ je livrais réalisé les tests. Dix ans après, de largile pour la cosmetique », ce projet a abouti à la creation se souvient le PDG. Cest alors dun nouveau matériau hybride que lui vient lidée dassocier original dénommé Amadéite, largile a des huiles essentielles une argile dont la structure a eté et des oligo-éléments pour soi- modifiée par des extraits dal- gner les animaux au naturel. gues — et notamment des al- « Quand on marque un petit ani- gues vertes— pour le rendre ul- mal à la naissance avec un pro- tra-résistant. "Aveclalgue verte duit, il sen souvient et le garde nous avons aussi, grâce a un en mémoire, il sen sert ensuite procéde, pu lui augmenter ses un peu comme un doudou. Mon capacités à booster la catalyse idée cest du spa pour digestive. » animaux » Le patron travaille, Le groupe compte mainte- développe le procédé et obtient, nant quatorze filiales et est pre- un prix dè linnovation en 1995. sent dans soixante pays dans le " On était des précurseurs dans monde ll emploie 250 salariés, ce quon appelle aujourdhui le est côté en bourse et réalise un bien-être animal, maîs le lobby chiffre daffaires de 54,5 millions vétérinaire et pharmaceutique • Les algues vertes de Saint-Michel-en-Grève seront-elles exploi- deuros, dont 80 % à lexporta- ne nous a pas fait de cadeaux » tées un jour dans une filière industrielle ? (Photo darchives) tion. bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  29. 29. 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 4/5 cent emplois, mais les élus nen veulent pas « Les élus ont une position dogmatique » Doù vient le blocage, alors ? Le blocage avec LTA, cest du dogmatisme Politiquement, ils se sont engages a les faire dispa- raître maîs elles sont la depuis 3 milliards et demi dannées Nous ne demandons pas a cultiver des algues sur toutes les côtes bre- tonnes La seule chose que je de- mande e est de pouvoir en col- lecter 20 a 30 DOO tonnes par an en Bretagne pour monter un schema industriel, pour le mon- ter ensuite sur la Chine et ailleurs dans le monde, maîs je veux bre- veter tout ça en France pour être protege Le blocage est-il définitif ? Je ne pense pas que les elus soient totalement bloques, cest I Depuis dix ans, les chercheurs dOlmix travaillent sur la separation des sucres, des jus et dè la une premiere reaction En effet, matiere verte. entre la position politique quils ont depuis dix ans et la réalité Que faudrait-il changer ? <( Refaire le coup Plouenan pour leur montrer On scientifique, il y a maintenant un Je compare le syndrome al- du Minitel, ce serait leur a prouve quil ny avait plus tournant 11 faut quon fasse beau- gues a celui du Minitel ALannion, de risque, que ça devenait une coup de pédagogie on était les premiers dans le dommage » matiere premiere, cest de la va- monde avec le Minitel et, derrière, leur ajoutee, de lemploi, cest de on na pas eu dindustrialisation Combien une telle filière lexport, une nouvelle filiere De- « Lalgue verte, ce Le problème de fond, cest le man- peut-elle créer demplois ? main les pays qui avancent vite nest pas lor vert » que de connaissances On a les Dans mon programme Oseo, comme la Chine cultiveront les meilleurs chercheurs en Bretagne jai promis cent emplois et jen ai algues vertes Je suis le premier maîs ils ne communiquent pas en- déjà embauche trente cette an- au monde a avoir travaille sur les Lalgue verte, ce nest pas I or tre eux Dans la Silicon Valley, on nee Maîs cest carrément une fi- algues vertes Les Chinois sont vert Cest une matiere renouve- ma propose des schémas de de- liere quil y a a monter, qui va de en tram de mattirer maîs, si je lable qui peut nous servir a met- veloppement incroyables Je la culture au processing pars, je sais quils vont me piller tre au point des produits utilisa- comprends la frilosité des politi- Comment voyez-vous la Malheureusement, ça ne se fera bles dans une agriculture dura- ques ll y a vingt ans, le politique suite ? peut-être pas en Bretagne maîs ble Lhistoire de la substitution qui sopposait au lobby porcin, il On va y aller doucement On ça se fera Sil faut partir au Ca- des farines de poissons, cest un en prenait plein la gueule et donc va commencer par le Finistere nada ou a Singapour, eh bien, reel enjeu Nourrir 9 milliards cest le balancier qui est revenu de avec Douarnenez ou ils sont on le fera Maîs ça serait dom- dhommes demain, cest un reel lautre côte Maintenant, il faut quil plus ouverts On a déjà fait venir mage On referait alors le sujet revienne au centre 50 elus en juillet a lusine de Minitel i bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  30. 30. 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 5/5 Une unité travaille déjà à Plouénan I A Plouénan, le travail sur les nouveaux produits a déjà com- mence peu avant lété. - -mn dernier, le groupe Cl- A partir de la, de nouveaux E ic sest associe avec qua- PME bretonnes pour creer une nouvelle filiere de valori- produits seront crées Notamment dans le domaine de la sante ani- male, le remplacement de protéi- sation des algues nes animales et la substitution de Ulvans, nom du projet, réutilise certains herbicides, insecticides le site industriel de Samt-Pol de etfongicides Lusine a commence Leon avec la Sica de Samt-Pol a travailler au début du mois de pour traiter dans un premier juillet sur le site de Plouénan Se- temps 15 000 tonnes dalgues, lon les initiateurs du projet, lentre- puis 60 DOO par an « La Sica cher- prise devrait dici a 2020 générer chait aussi a traiter 20 DOO tonnes un chiffre daffaires de 150 millions de legumes par an quils envoient deuros autrement au compost Ce sont les mêmes machines qui nous serviront a laveries algues et a les mettre en cuve Malheureuse- ment on comptait sur les gros vo- lumes de Saint-Michel et la il y a un blocage », explique Herve Ba- lusson 169 000 euros en 2012 Au 31 août 2012, il avait ete ra- Au final tout cela a un coût masse 25 545 m3 dalgues sur le Le ramassage va coûter pour sable de la baie contre 33 082 en lensemble des quatre com- 2011 18 660 m3 ont ete epandus munes concernées 169 338 en frais sur des parcelles agrico- les chez 133 agriculteurs cette an- euros en 2012 Soit un total de nee 180 m3 ont ete traites a la pla- 464 958 euros sur les trois teforme de Lantic en avril dernieres annees bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  31. 31. LE JOURNAL DES ENTREPRISES EDITION MORBIHAN OCTOBRE 12BP 243 Mensuel29205 MORLAIX CEDEX - 02 40 35 39 34 Surface approx. (cm²) : 52 N° de page : 13 Page 1/1 • EN BREF Olmix Invité spécial à Londres Hervé Balusson, P-dg du groupe Olmix basé à Bréhan pres de Pontivy, sera lun des intervenants de La convention daffaires Biomarine, qui se tiendra Les 24 et 25 octobre à Londres IL viendra y présenter son expertise en matière de recherche sur Les algues Lentrepreneur côtoiera Le secrétaire dEtat à la Mer portugais Manuel Pmto de Abreu ou Bernhard Friess, commissaire europeen aux affaires maritimes et pêche Sofiproteol tiendra également deux "think tank" Lévénement se déroulera au Fishmongers Hall de La capitale britannique, www biomarine orgOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9819583300503/GLB/ALA/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  32. 32. 16 OCT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 9410 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 « Marées vertes : un fléau, rien dautre ! » Nicolas Kerdraon, maire-adjoint de Saint- rechauffement climatique Vouloir valoriser Michel-en-Grève et Christophe Kergosien, les « marees vertes » est, par contre, contre conseiller municipal de Tréduder, sont productif et ne vise qua faire accepter la opposés au projet dexploiter à échelle pollution originale des nvieres Les tenants industrielle les algues vertes. « Elus de dun systeme agricole intensif se cachent communes sinistrées par les marees vertes, (mal) derrière des societes comme Olmix nous refusons les tentatives dexploitation du Pour ne pas résorber une pollution dont on fléau qui nous touche Depuis plus de 40 est responsable, il suffirait donc de lm ans, des milliers de tonnes dalgues vertes chercher une quelconque valeur Cest séchouent sur une plage autrefois réputée commode Surtout en période de cnse [ ] Ces algues sont naturellement présentes dans Les marees vertes sont bien un fléau, une le milieu et, en quantite normale, ne posent pollution symptomatique dune autre pas de problème Malheureusement, ces pollution, un grave danger et une plaie quantites normales nont plus ete observées a economique Les emplois détruits dans le Saint-Michel en Greve et a Tréduder depuis tourisme a léchelle de la Bretagne 1970 La prolifération de ces algues est le représentent bien plus que les quèlques symptôme visible et nocif dune pollution emplois sortis du chapeau par Ulvans [ ] » invisible celle de leau de nos rivières, par les nitrates Vouloir valoriser les algues sous formes de matenaux, daliments, de carburant ou dénergie est une demarche louable, potentiellement porteuse dinnovations positives contre la faim dans le monde ou le 557D759553101A0752F14404580E459123C9BC0B81E22E8805BA753OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4284293300504/GFS/FDP/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  33. 33. 11 OCT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 179 N° de page : 1510 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 Algues vertes : faut-il en tirer « profit » ?Beaucoup voudraient sen débarrasser. quaujourdhui on broie des poissons en sont dangereuses. Les personnels doiventQuèlques industriels en feraient bien leur Amérique latine pour nourrir... des être protégés dun bout à lautre de lamatière première. Les élus se retrouvent poissons chinoisexphque son PDG, Herve chaîne. Si Olmix apportait des garantiesface à un dilemme. Balusson Demain, il faudra nourrir là-dessus et si les missions de chacun« Je ressens des pressions de la part des 9milliards dhommes sur la planète; si les étaient bien établies, la discussion pourraitindustriels », lâche Jean-Claude Lamande, algues peuvent permettre davoir du se rouvrir avec lentreprise et souvrirelu réfèrent sur les algues vertes a Lannion poisson... » Olmix avance pour linstant un avec la population », estime Jean-ClaudeTregor agglomeration (LIA) « Les chiffre de 15 DOO tonnes dalgues par an a Lamande Sur ce point-la, la récente entrevuecourriers des entreprises qui veulent prelever dici trois ans si le projet est valide chez le prefet entre LIA et Olmix (a lasaccaparer le gisement, je les trouve Sur son site internet, « lobjectif final est de demande dOlmix) na pas porte ses fruitsinsistants. Ds veulent nous faire glisser traiter plus de 60000 tonnes dalgues à Lindustriel affirme pour sa part ne pas «vers leur stratégie. «Ils », ce sont deux lannée. » Lindustriel met aussi en avant remettre en cause le plan algues vertes desgroupes Au printemps, lun demandait VO lemploi la reindustrialisation dun site élus, surtout que ceux de LTA sont ceux000 tonnes dalgues (plus que la production inutilisé a Saint-Pol-de-Leon Dans bien qui ont le plus travaillé sur le sujet ».bretonne annuelle) pour en faire des dautres secteurs, les collectivites locales Maîs pour lui, « une fois lavées, broyées,emballages biodégradables « Au téléphone, seraient ravies dêtre ainsi sollicitées mises au congélateur, il ny a aucun risqueils promettaient 150 emplois et la création Seulement voila, avec les algues vertes, les avec les algues vertes. Si ça ne se fait pasdune unité de production. Je leur ai dit elus sont hyper prudents, et pas tres a laise en Bretagne, ça se fera ailleurs. » Peut-êtreEt si demain il ny avait plus dalgues?. Sur le fond, une industrie peut-elle miser sur la fameuse « pression » que ressentent lesIls mont répondu quil serait possible une matiere premiere que les collectivites elus Sylvie RIBOT (I) 55 millions dedutiliser dautres déchets verts. » espèrent éradiquer dici 15-20 ans ? « Si on chiffre daffaires prévu en 2012, 250 salaries,Lagglomération lannionnaise na pas donne commence à en faire un métier, souligne 15 filiales a létrangersuite Paradoxe Lautre demande vient du Jean-Claude Lamande,cest admettre que,groupe breton Olmix (I), base a Brehan finalement, il y aura toujours des algues(Morbihan), et positionne depuis longtemps vertes. On ne veut pas faire de business àsur le marche de lalgue Olmix compte se partir dune pollutionîOn craint que celaservir des algues pour les secteurs de la naboutisse à produire des algues quinutrition et de la sante animale et vegetale « deviendraient nécessaires pour lemploi.»On pourrait produire, par exemple, des Sur la forme, lélu trouve quil manque dealiments pour poissons. Alors garanties sur la secunte « Les algues vertes BF7C659B5340B60032EA45C43C0705E82948D65811202354B3170ECOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et7799683300509/GNK/FDP/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  34. 34. 11 OCT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 202381 Surface approx. (cm²) : 1907 VOIE DACCES AU PORT29672 MORLAIX CEDEX - 09 69 36 05 29 Page 1/1 VILLE Algues vertes. La lutte et rien dautre ?La valorisation desalgues vertes par une défenseur de lenvironnement «Si ces algues la qualite de leau et lon constate tres peupotentielle exploitation industrielle (*) sont valorisées, même ponctuellement, cela devolution Lamélioration est engagée maîscontinue de faire débat. Les associations voudrait dire quelles sont bonnes Notre personne nest capable de dire sil y auraenvironnemen- taies rejettent cette idée. point de vue sur les marees vertes pourrait encore des algues dans dix ans ou dansPour lesagriculteurs, elle demande en être change Ce nest pas les algues vertes quinze ans» En attendant, le responsableréflexion. quil faut valonser, cest leau de nos agricole se veut pragmatique et nest pasDes industriels auraient des vues sur les nvieres», conclut-il hostile a dautres solutions Pour lui, lealgues vertes de la baie de Lanmon le projet Lever toute ambiguïté procede curatif nest donc pas contradictoireOlmix dextraction de molecules pour les Lassociation Eau & Rivières de Bretagne avec une exploitation éventuelle des ditesplantes et de protéines dalgues pour nourrir dénonce, elle aussi, «la fuite en avant que algues «La dynamique est lancée et installée,les poissons, maîs aussi la production dun constituerait cette demarche» Pour Gilles on peut encore saméliorer Ici, il ne sagitnouveau type demballage par un grand Huet, son delegue general, cette pas de creer des algues pour alimenter ungroupe europeen Lun comme lautre «pseudo-valorisation encouragerait le projet industriel La bataille contre lulvepromettent a la fois embauches et solutions maintien des echouages dulves, étant déjà de longue haleine, coûteuse, sil ytoutes trouvées pour éradiquer les ulves nauséabondes et dangereuses pour la sante a des procedes industriels mis en place pournéfastes Pour Yves-Marie Le Lav, publique» Eau & Rivières demande donc «a leradiquer, pourquoi ne pas aussi lesresponsable de lassociation Sauvegarde du tous les acteurs publics de rejeter toute utiliser?»Tregor, aucun doute, on marche sur la tête demande de financement dune quelconque * Lire notre article du mercredi lOoctobre en«Dun côte, on engagerait des fonds pour demarche de collecte ou de transformation page9reduire les marees vertes, de lautre, on des algues » Lassociation demandera, en «Ce nest pas lesalgues vertes quil fautsolliciterait encore le contribuable pour les outre, que cette question «soit mscnte a valoriser, cest leau de nosnvieres» Ives-valoriser» «A nos yeux, lactuel Plan algues lordre du jour de la prochaine reunion du 4ane Le Lay, de lassociation Sauvegardevertes qui se donne pour objectif moitié comite de pilotage regional du Plan de lutte du Tregormoins dalgues dici a 2027 nest pas suffisant contre les algues vertes, afin que soit levéemaîs a au moins le mente dexister», toute ambiguïté a ce sujet » Marie-Hélène Clampoursuit-il Evoquant le refus des elus de Profiter de toutes les possibilitésLanmon-Tregor Agglomeration de céder aux Jean-Noël Sidaner, president du comitesirènes des entrepnses pnvees, Yves-Marie professionnel agncole de la Lieue de Greve,Le Lav applaudit des deux mains «Je ne a une approche plus nuancée «Je nepeux que les féliciter sur leur position dans comprends pas que les elus ne veuillent pasce dossier, notamment quand ils évoquent les profiter de toutes les possibilités On a déjàrisques sanitaires» Autre nsque pour ce modifie nos pratiques pour la reconquête de 6C7FD59C57D03903E27C4C94EA0425922AF8B05CE13129351F4736EOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et7634683300503/GCP/FFG/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  35. 35. 10 octobre 2012 QuotidienAlgues vertes. Fléau pour les uns, filon pour les autresRichesses ou déchets ? Alors que des industriels convoitent le gisementdalgues vertes en baie de Lannion, lagglo dénonce des «pressions». Et refusedhypothéquer le plan de lutte au nom de lemploi.«Est-ce la mort du Plan algues vertes?». Jean-Claude Lamandé, vice-président de Lannion-Trégor agglomération, ne mâche pas ses mots. La semaine dernière, au conseilcommunautaire, lélu de Plestin-les-Grèves a dénoncé des «pressions» dont serait victime lacollectivité. Pointés du doigt, des industriels, empressés de vouloir transformer le fléau enfilon. Également dans le collimateur, les services de lÉtat, suspectés de vouloir forcer lamain de lagglo (*). Pour Jean-Claude Lamandé, envisager «une filière sur un déchet» netient pas la route. Primo, parce que les algues vertes «ne sont pas une richesse». Secundo,parce que confier leur ramassage et leur exploitation au privé revient, «quelque part, àencourager la pollution. Cestléradication des algues vertes quon vise, non leurprolifération».250 emplois à la cléUn «problème majeur de déontologie» que Jean-Claude Lamandé étaye en évoquant ladangerosité de lulve, comparée à un «produit chimique. Tant quil ny aura pas deréglementation sur letransport, le stockage et lamanipulation de ces algues, cenest pasacceptable», estime lélu qui rappelle que la responsabilité des maires peut être engagée encas de pépin. Et ce ne sont pas «les150emplois» promis au printemps dernier «par ungroupe européenqui ne nous a pas dit son nom (il recherche 70.000tonnes annuelles pourpouvoir produire un emballage, NDLR) qui vont changer la donne», précise Jean-ClaudeLamandé. Lequel nest pas davantage séduit par le projet dUlvans, groupement qui associelentreprise Olmix (56) et la Sica de Saint-Pol-de-Léon (29). Un projet qui vise à extraire desmolécules stimulant les défenses des plantes ainsi que des protéines très nutritives pour lespoissons. Avec ces protéines, «on pourra nourrir des poissons en Asie », senthousiasmeHervé Balusson, P-dg dOlmix. À la clé, une centaine demplois, à Plouénan (29). «Cest uncomble! Plus on sera pollué et plus on créera de lemploi, cest ça?», sétrangle RenéRopartz, maire de Saint-Michel-en-Grève, qui renvoie au préjudice subi par lindustrietouristique. «On ne demande davoir accès quà 2.000 ou 3.000 tonnes dalgues (sur 20.000échouées chaque année), pour valider ces technologies et faire démarrer notre usine»,répond le patron dOlmix, qui rejette tout risque sanitaire dans le process. «Le principe deprécaution ne doit pas devenir une précaution de principe», prévient Éric Perchais, chargédaffaires dOseo, établissement public financier qui soutient le projet Ulvans. «Lesalgues nesont pas une pollution quand elles ne sont pas encore échouées. On peut en tirer desproduits qui améliorent lenvironnement. Je connais Olmix depuis une douzaine dannées etcest lune des entreprises les plus vertes de Bretagne.» Hervé Balusson regrette «cedogmatisme, selon lequel on doit faire disparaître les algues. En Bretagne, on connaît lesalgues et on sait les valoriser. Cest une technologie qui peut sexporter ». Etquil ne veut paslaisser à dautres.*Contactée, la préfecture sest dite dans limpossibilité de sexprimer hier sur le sujet.Jean-Luc Le Roux et Arnaud Morvan
  36. 36. 24 SEPT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 202381 Surface approx. (cm²) : 1857 VOIE DACCES AU PORT29672 MORLAIX CEDEX - 09 69 36 05 29 Page 1/1 LOCALE Algues et innovations. Un végétal surdouéLes premières rencontres scientifiques nches en ohgo-elements utilises en nutrition Deslandes, ont aussi donne la parole a Remysanté, mer et algues, au Quartz vendredi et sante animales et végétales Les produits Lucas, P-Dg dAlgopack Cette entrepnseet samedi, ont permis de mesurer le vaste permettent de reduire le recours aux engrais maloume fabrique des emballages abasepotentiel de ces végétaux aquatiques, chimiques et aux pesticides, pour les plantes, dalgues qui remplacent le plastique Certainsmême des indésirables algues vertes! et aux antibiotiques, pour les animaux Et, la produits sont constitues en totalité dalgues,Venise et les côtes du Finistere ont au moins aussi, ce sont les fameuses algues vertes qui maîs Remy Lucas reste discret sur sonun point commun les algues vertes Un sont utilisées Le ramassage pour Olmix a procede et sur lalgue brune utilisée «Onindustriel italien du papier, Favim, dont les déjà commence en Bretagne et en Vendee, a peut realiser tout objet en matiere ngide avecusines sont en Venetie, a ete sollicite il y a la fois en mer par des bateaux et sur le Algopack 100% a base dalgues, et20 ans par les responsables de la cite des nvage avec des engins adaptes totalement exempt de perturbateursDoges, confrontes a une prolifération Nee en 1995, Olmix est aujourdhui une endocriniens comme les phtalates Et dansdalgues dans la lagune lors des fortes entreprise de 250 salaries pour un chiffre notre gamme demballage alimentairechaleurs dete Une prolifération qui menaçait daffaires de 55M6 Algoblend, on introduit jusquà 50% deléquilibre ecologique de la lagune en captant Nourrir les poissons dérives dalgues Son utilisation industrielletout loxygène «Nous avons commence a «La nutrition des poissons daquaculture est facile et dun moindre coût energetiquefabriquer du papier en mélangeant 500kg de chinois ou indiens pourrait passer par les Lobjectif est de remplacer au maximum lespoudre dalgues desséchées a une tonne de algues également On ne va pas pouvoir matenaux issus du petrole On sait que lescellulose Actuellement, nous produisons des encore longtemps les nourrir de farines de biomatenaux issus du maîs ou de la pommepapiers contenant entre 30 et 50% dalgues, poisson produites en Amenque du Sud Le de terre sont limites par les capacites deon le remarque par les particules visibles prix de la tonne de farine est passe de production»dans le papier», dit Marc Boudahl, directeur ISOdollars a SOOdollars lan dernier, lacommercial de Favim France Le principe demande explose et la ressource sappauvnt Catherine Le Ouennest cependant pas tres diffuse, la demande Les protéines dalgues seraient une solutiondes clients reste limitée elle a porte en 2010 de substitution, il y a la un marche asur ISOtonnes, alors que la societe produit prendre, on pourra nourrir les neufmilliardsVO OOOtonnes de papiers divers par an dêtres humains en cultivant les algues», ditSoigner les animaux Herve Balusson, P-Dg dOlmixMaîs en Bretagne, dautres industriels Remplacer le plastiqueexploitent les qualites des algues Ainsi, dans Ces premieres rencontres scientifiques autourle Morbihan, la societe Olmix travaille-t-elle des algues, organisées par le groupe Batteurdes mélanges dargile et dextraits dalgues en partenariat avec lUBO et le Pr Eric 097085885260A402424547D48105854622662581E11522139C06DF0OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et3979463300507/GVB/FDP/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  37. 37. 24/30 SEPT 12 Hebdomadaire Paris8 BIS RUE JULES FERRY92100 BOULOGNE BILLANCOURT - 01 55 74 62 00 Surface approx. (cm²) : 68 N° de page : 4 Page 1/1 • Pontivy : capitale des sciences de la mer sous limpulsion dOLMIX En marge du t i ISPACE (13-16 1^..,, •> septembre - Rennes), la so- ciété bretonne OLMIX a orga- nisé un sympo- sium scientifique sur le thème : « Algues : la Révolution Bleue pour une chimie durable » Près dune trentaine de scientifiques de très haut niveau, spécialistes bretons des sciences de la mer et des algues, re- présentants des laboratoires de re- cherches, du CNRS Roscoff, de lUniversité de Bretagne Occidentale, de Luniversité de Bretagne Sud, de MNRA et des PME de la région, ont pré- senté la richesse et le potentiel des algues pour apporter des solutions aux problématiques mondiales de la nutri- tion et de la santé, en particulier ani- male et vêgétale.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et5272463300507/GHC/ARL/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  38. 38. 14 SEPT 12 Hebdomadaire Province OJD : 82031 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 35476260 EU - 02 35 50 10 05 Page 1/2Olmix Bréhan > Premier symposium dédié aux algues Des spécialistes du monde entier Pionnier dans lutilisation des algues en alimenta- tion animale, le groupe Olmix a organisé son pre- mier symposium dédié à lutilisation des algues dans les secteurs de la nutrition et de la santé. 22 nationalités étaient représentées. « Ce nest pas un hasard si nous avons choisi Pon- tivy (Napoléonville) pour organiser notre premier symposium consacré à lutilisation des algues La remise aux intervenants scientifiques du symposium du Trophée du savoir : une algue incrus- dans les secteurs de la tée dans une forme de Bretagne, symbolisant la richesse en algues de nos côtes. nutrition et de la santé, » et halieutiques de Côte possible daugmenter Ic gué ct dargile, breveté dans explique Hervé Balusson, dIvoire, le plateau dex- potentiel dadsoiption des Ic monde entier pdg de la société Olmix, perts, composé dune tren- argiles en v introduisant des basée a Bréhan. « Jean- taine de chercheurs a littéra- polysaccharides, extraits Révolution bleue claude Narcy, présenta- lement dissèque le thème des algues teur du symposium a dail- phare de ce symposium • Aujourdhui, le nouveau leurs rappelé quen son lutilisation dcs algues Lidée était daugmenter programme Ulvans - grou- temps, Napoleon avait su lespace interfoliaire naturel pement composé d Olmix élever la france au premier Amadéïte dune argile montmonllo- et de quatre PME, destine a rang des puissances scien- nite Un programme a ete creer une nouvelle filière de tiliques dominantes... » Lutilisation dcs polysac- développé avec le CNRS valorisation des algues en I ace a pres de 400 spécialis- charides et ohgo-eléments (Centre National de la Bretagne depuis leur récolte tes de la nutrition animale extraits des algues est Recherche Scientifique) ct le |usqua leur transforma- et de lélevage, représentant devenu un metier poui CLVA (Centie dEtude et de tion- (Gazette du 30 juin pas moins dè 22 pavs, en Olmix Tout a commence Valorisation des Algues) et a 2012) vise a fournir a ces presence de Kobenan quand léquipe recherche et donne naissance a lAma- marchés, des solutions Kouassi Ad]oumani, minis- developpement dOlmix a deitc®, matériau hybride incorporant plus de techno- tre dcs ressources animales eu la conviction quil était révolutionnaire, à base dal- logie, grâce à de nouvelles 2574c52d53406406b2cb4394a60ee5a420e5ab7c415226cOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0023553300502/GAW/AVH/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  39. 39. 14 SEPT 12 Hebdomadaire Province OJD : 82031 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 35476260 EU - 02 35 50 10 05 Page 2/2 techniques dhydrolyse lement permettre de dyna- enzymatique et de sépara- miser léconomie locale tion appliquées depuis la bretonne en favorisant la récolte jusquau produit création dune centaine final. demplois, avec notam- « Ce projet ambitieux ment la réindustrialisa- répond parfaitement aux tion du site industriel de enjeux de demain, dans Plouénan. Avec Ulvans, une période où linnova- nous nous engageons litté- tion, lécologie, lemploi et ralement dans ce que lon lexportation sont au cœur pourrait nommer la révo- de toutes les préoccupa- lution bleue des algues, tions », souligne Hervé pour une chimie dura- Balusson. ble... » Cette iniative doit éga- J.-M. F. ie ministre des ressources animales et halieutiques de Côte dIvoire : Kobenan Kouassi Adjoumani, avec Jean-Paul Simier de Bretagne Développement International et Jean Pierre Le Roch, députe du Morbihan. 2574c52d53406406b2cb4394a60ee5a420e5ab7c415226cOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0023553300502/GAW/AVH/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix

×