SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
Quel avenir pour la (les) Méditerranée(s) ?

                                                                                                Auteur : Jean MASCLE
                                                               Laboratoire GéoAzur, Villefranche-sur-Mer
     Membre du Conseil scientifique de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco


Le petit espace marin, dont nous apprécions tous les côtes pour leur beauté et souvent pour nos vacances,
qui a vu à son pourtour la naissance de nombreuses religions et de la plupart des grandes civilisations, est
un domaine très fragile hérité d’une très longue histoire géologique et inexorablement condamné à
disparaître comme ses grands ancêtres dont témoignent encore, à sa périphérie, les nombreuses chaînes
de montagnes qui l’entourent (figure).

Qu’est ce que la Méditerranée ?
La Méditerranée d’aujourd’hui, presque totalement déconnectée de l’océan mondial (seul l’étroit détroit
de Gibraltar, fonctionnant comme une pompe ou un véritable poumon, permet qu’elle ne s’évapore pas
complètement), est en fait un véritable puzzle géologique fait de pièces juxtaposées d’âges très différents.
Son bassin oriental, comportant pour l’essentiel le bassin du Levant et la mer Ionienne ainsi que leurs
bordures, n’est que le reliquat, en train de finir de disparaître sous l’Europe, d’un vieil océan créé au cours
de l’ère secondaire (entre –150 et –130 millions d’années) ; son bassin occidental, qui inclut le bassin
algéro-provençal, la mer d’Alboran (entre sud de l’Espagne et Maroc) et la mer Tyrrhénienne (entre Italie
péninsulaire, est de la Corse et nord de la Sicile) est lui-même constitué d’ensembles beaucoup plus récents
résultant de la fragmentation et de la dérive successive de petits blocs continentaux arrachés à l’Europe
méridionale entre –30 et –5 millions d’années (figure). L’ancêtre d’Homo sapiens a sans doute vu la mer
Tyrrhénienne et ses volcans profonds se créer devant lui !
Ce contexte géologique si particulier, qui résulte de la convergence, depuis plus de 80 millions d’années,
des deux grandes plaques Eurasie et Afrique, a entraîné, par subduction (enfoncement d’une plaque sous
l’autre), la disparition presque totale du vaste espace océanique qui les séparait alors et la collision entre
elles des bordures des continents (ou marges continentales), baignées au nord comme au sud par cet
océan. De nos jours on retrouve la trace de ces marges, et parfois même quelques restes préservés de
l’ancien plancher océanique (volcanique) qu’elles bordaient au cœur des chaînes périphériques.

Les risques géologiques nés de ce contexte
Les processus accompagnant ces phénomènes de convergence et de subduction, tels que la déformation
de l’épaisse pile sédimentaire, l’expulsion des fluides piégés dans ces sédiments, le volcanisme ou encore
les tremblements de terre, sont bien sûr toujours actifs de nos jours en Méditerranée et peuvent être
analysés par les scientifiques directement en fond de mer. C’est en fait la subduction de l’Afrique sous
l’Europe, qui est à l’origine de l’activité de volcans explosifs tels le Stromboli, Santorin ou encore le Vésuve.
Ce sont les frictions nées du plongement du panneau lithosphérique (ensemble de la croûte et du manteau
terrestre) africain sous l’Europe, qui sont à la base de la majeure partie des séismes qui, presque
quotidiennement, secouent avec plus ou moins d’intensité le domaine méditerranéen (figure) et y
génèrent, occasionnellement, des tsunamis dont certains peuvent traverser l’ensemble des bassins en
quelques dizaines de minutes, compte tenu des relatives faibles distances entre les masses continentales.



DATE DE CREATION : AVRIL 2012                      SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITE DE L’INSTITUT OCEANOGRAPHIQUE SUR   WWW.OCEANO.ORG
La disparition de la Méditerranée ?
La Méditerranée est un espace qui devrait disparaître dans les temps géologiques. Peut-on estimer quand ?
On sait que la convergence Afrique-Europe est actuellement de l’ordre de quelques millimètres à un
centimètre par an suivant les régions. En admettant que ce taux de rapprochement demeure plus ou moins
constant (ce que confirment à la fois la vitesse moyenne au cours des temps géologiques et les vitesses
actuelles mesurées par GPS), il suffit de rapporter cette vitesse aux distances séparant les deux grands
continents africain et européen pour estimer que dans une dizaine de millions d’années la Méditerranée
que nous connaissons devrait avoir pratiquement disparu ! Suivant les régions, ce processus pourrait être
même beaucoup plus précoce car le mouvement indépendant de microplaques plus ou moins coincées
entre Eurasie et Afrique ou Arabie (par exemple l’Ibérie ou encore la microplaque Anatolie/Égée) peut être
beaucoup plus rapide, de l’ordre de 3 cm/an pour la plaque Anatolie/Égée. La Méditerranée devrait alors
donner naissance à de nouvelles chaînes de montagnes, par exemple au niveau du Maghreb, dans le sud de
l’Italie et en particulier entre Crète et Libye, dans une région du bassin oriental où s’édifie déjà, lentement
mais sûrement une chaîne de montagnes, encore sous-marine, que les géologues marins avaient découvert
voici une cinquantaine d’années et qu’ils avaient alors nommé « ride méditerranéenne », pensant alors
qu’il s’agissait d’une dorsale océanique, c’est-à-dire d’une zone d’ouverture océanique ! Les quelques petits
bassins marins résiduels, coincés çà et là entre les hauts reliefs de ces nouvelles chaînes, devraient voir se
déposer d’épaisses séries sédimentaires provenant de l’érosion et sans doute d’épaisses couches salifères
(riches en dépôts de sel). Ce scénario renouvellera sans doute celui de la crise dite « messinienne » qui vit,
entre –6 et –5 millions d’années, le niveau de la Méditerranée s’abaisser de plus de 1 000 mètres du fait
d’un arrêt des connexions entre océan Atlantique et Méditerranée. Cette crise entraîna alors l’évaporation
répétée de cette dernière et le dépôt, en moins d’un million d’années, d’épaisses couches de sel, pouvant
localement dépasser 1 à 1,5 km d’épaisseur. Outre l’impact environnemental considérable que cette
sédimentation chimique entraîna à l’époque, la présence, en sandwich dans les sédiments, de ces dépôts si
particuliers, constitue toujours de nos jours un élément fondamental de l’évolution du domaine
méditerranéen marin.




                                Les grands ensembles constituant la Méditerranée actuelle.



DATE DE CREATION : AVRIL 2012                           SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITE DE L’INSTITUT OCEANOGRAPHIQUE SUR   WWW.OCEANO.ORG
Cette toponymie est superposée à un fond morphologique détaillé, incluant les principales déformations tectoniques
et les séismes (supérieurs à magnitude 4, entre 1974 et 2011). À terre, la topographie est également indiquée et
souligne l’ensemble des chaînes de montagnes qui entourent la Méditerranée ; seule la région entre l’est de la Tunisie
et le Levant n’est pas caractérisée par de forts reliefs montagneux, mais la chaîne de montagnes « manquante », la
ride méditerranéenne, est en train de se former sous l’eau entre la Libye au sud et la bordure méridionale de la mer
Égée. (Source : J. Mascle et G. Mascle : Morphotectonic of the Mediterranean Sea, (2012,) carte publiée par la
Commission de la Carte Géologique du Monde.



En savoir plus
[1] Jolivet L. & Facenna C. (2000). Mediterranean extension and the African-Eurasia collision. Tectonics, 6,
1095-1106.
[2] Jolivet L., Prouteau G., Brun J.-P., Meyer B., Rouchy J.-M. & Scallet B. (2008). Géodynamique
méditerranéenne. Vuibert, 232 pp.
[3] Mascle J. & et G. Mascle G. 2012, Morphotectonic of the Mediterranean Sea, (sous presse), carte publiée
par la Commission pour la Carte Géologique du Monde (CCGM/CGMW) de l’Unesco, Paris.
[4] Mascle J. & Réhault J.-P. (1988). Il était une fois la Méditerranée… Once upon a time in the
Mediterranean… Spéciale Publication CRDP Nice-Corse et CNRS, Nice, 34 pp.
[5] Mascle J. & Réhault J.-P., (1991). Le Destin de la Méditerranée. La Recherche, 229, 187-196.
Tectonics, 6, 1095-1106.
[6] Stampfli G.M. & Borel G.D. (2002). A plate tectonic model for the Paleozoic and Mesozoic constrained
by dynamic plate boundaries and restored synthetic oceanic isochrons. Earth and Planetary Sciences
Letters, 196, 17-33.




DATE DE CREATION : AVRIL 2012                        SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITE DE L’INSTITUT OCEANOGRAPHIQUE SUR   WWW.OCEANO.ORG

Contenu connexe

En vedette

Square One Insurance
Square One InsuranceSquare One Insurance
Square One Insurance
dallash
 
LES TRAJECTOIRES SINGULIERES
LES TRAJECTOIRES SINGULIERESLES TRAJECTOIRES SINGULIERES
LES TRAJECTOIRES SINGULIERES
sandrine261181
 

En vedette (10)

Echanges ocean-atmosphere par Paul nival
Echanges ocean-atmosphere par Paul nivalEchanges ocean-atmosphere par Paul nival
Echanges ocean-atmosphere par Paul nival
 
Apport de la genomique - Denis Allemand
Apport de la genomique - Denis AllemandApport de la genomique - Denis Allemand
Apport de la genomique - Denis Allemand
 
Hardware tp
Hardware tpHardware tp
Hardware tp
 
Square One Insurance
Square One InsuranceSquare One Insurance
Square One Insurance
 
L’approche ecosystemique des peches – P. Cury
L’approche ecosystemique des peches – P. CuryL’approche ecosystemique des peches – P. Cury
L’approche ecosystemique des peches – P. Cury
 
Ecologie de la glace de mer - Paul Nival
Ecologie de la glace de mer - Paul NivalEcologie de la glace de mer - Paul Nival
Ecologie de la glace de mer - Paul Nival
 
LES TRAJECTOIRES SINGULIERES
LES TRAJECTOIRES SINGULIERESLES TRAJECTOIRES SINGULIERES
LES TRAJECTOIRES SINGULIERES
 
Ressources et Energie - Jean Mascle
Ressources et Energie - Jean Mascle Ressources et Energie - Jean Mascle
Ressources et Energie - Jean Mascle
 
Luxury in Europe in 2011 / Le luxe en Europe en 2011
Luxury in Europe in 2011 / Le luxe en Europe en 2011Luxury in Europe in 2011 / Le luxe en Europe en 2011
Luxury in Europe in 2011 / Le luxe en Europe en 2011
 
Leaflet of the "Littoral Zone" by Marc Quinn
Leaflet of the "Littoral Zone" by Marc QuinnLeaflet of the "Littoral Zone" by Marc Quinn
Leaflet of the "Littoral Zone" by Marc Quinn
 

Similaire à Quel avenir pour la mediterranee - par Jean Mascle

La pollution de la mediterranee 1
La pollution de la mediterranee 1La pollution de la mediterranee 1
La pollution de la mediterranee 1
slahGt
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
Fernando Alcoforado
 
Paleoecology based on ostracoda
Paleoecology based on ostracodaPaleoecology based on ostracoda
Paleoecology based on ostracoda
hamdi riadh
 

Similaire à Quel avenir pour la mediterranee - par Jean Mascle (20)

La pollution de la mediterranee 1
La pollution de la mediterranee 1La pollution de la mediterranee 1
La pollution de la mediterranee 1
 
La pollution de la mediterranee 1
La pollution de la mediterranee 1La pollution de la mediterranee 1
La pollution de la mediterranee 1
 
stratigraphie du quatérnaire
stratigraphie du quatérnaire stratigraphie du quatérnaire
stratigraphie du quatérnaire
 
GEOLOGIE-DU-MAROC-cours-6.pdf
GEOLOGIE-DU-MAROC-cours-6.pdfGEOLOGIE-DU-MAROC-cours-6.pdf
GEOLOGIE-DU-MAROC-cours-6.pdf
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
 
Carabane
CarabaneCarabane
Carabane
 
H. NAIT-SI et al - Apport du SIG dans l'analyse physique et hydrographique da...
H. NAIT-SI et al - Apport du SIG dans l'analyse physique et hydrographique da...H. NAIT-SI et al - Apport du SIG dans l'analyse physique et hydrographique da...
H. NAIT-SI et al - Apport du SIG dans l'analyse physique et hydrographique da...
 
education
educationeducation
education
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
 
L'energie interne et le relief
L'energie interne et le reliefL'energie interne et le relief
L'energie interne et le relief
 
Paleoecology based on ostracoda
Paleoecology based on ostracodaPaleoecology based on ostracoda
Paleoecology based on ostracoda
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagneCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
 
B1040719
B1040719B1040719
B1040719
 
B1040719
B1040719B1040719
B1040719
 
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
 
B plan pisciculture
B plan piscicultureB plan pisciculture
B plan pisciculture
 
PARIE .2 .LA GEODYNAMIQUE INTERNE DE LA TERRE..pptx
PARIE .2 .LA GEODYNAMIQUE INTERNE DE LA TERRE..pptxPARIE .2 .LA GEODYNAMIQUE INTERNE DE LA TERRE..pptx
PARIE .2 .LA GEODYNAMIQUE INTERNE DE LA TERRE..pptx
 
La hausse actuelle du niveau de la mer - Anny Cazenave
La hausse actuelle du niveau de la mer - Anny CazenaveLa hausse actuelle du niveau de la mer - Anny Cazenave
La hausse actuelle du niveau de la mer - Anny Cazenave
 
C04431024
C04431024C04431024
C04431024
 
L'histoire des calanques
L'histoire des calanquesL'histoire des calanques
L'histoire des calanques
 

Dernier

Dernier (12)

Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 

Quel avenir pour la mediterranee - par Jean Mascle

  • 1. Quel avenir pour la (les) Méditerranée(s) ? Auteur : Jean MASCLE Laboratoire GéoAzur, Villefranche-sur-Mer Membre du Conseil scientifique de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco Le petit espace marin, dont nous apprécions tous les côtes pour leur beauté et souvent pour nos vacances, qui a vu à son pourtour la naissance de nombreuses religions et de la plupart des grandes civilisations, est un domaine très fragile hérité d’une très longue histoire géologique et inexorablement condamné à disparaître comme ses grands ancêtres dont témoignent encore, à sa périphérie, les nombreuses chaînes de montagnes qui l’entourent (figure). Qu’est ce que la Méditerranée ? La Méditerranée d’aujourd’hui, presque totalement déconnectée de l’océan mondial (seul l’étroit détroit de Gibraltar, fonctionnant comme une pompe ou un véritable poumon, permet qu’elle ne s’évapore pas complètement), est en fait un véritable puzzle géologique fait de pièces juxtaposées d’âges très différents. Son bassin oriental, comportant pour l’essentiel le bassin du Levant et la mer Ionienne ainsi que leurs bordures, n’est que le reliquat, en train de finir de disparaître sous l’Europe, d’un vieil océan créé au cours de l’ère secondaire (entre –150 et –130 millions d’années) ; son bassin occidental, qui inclut le bassin algéro-provençal, la mer d’Alboran (entre sud de l’Espagne et Maroc) et la mer Tyrrhénienne (entre Italie péninsulaire, est de la Corse et nord de la Sicile) est lui-même constitué d’ensembles beaucoup plus récents résultant de la fragmentation et de la dérive successive de petits blocs continentaux arrachés à l’Europe méridionale entre –30 et –5 millions d’années (figure). L’ancêtre d’Homo sapiens a sans doute vu la mer Tyrrhénienne et ses volcans profonds se créer devant lui ! Ce contexte géologique si particulier, qui résulte de la convergence, depuis plus de 80 millions d’années, des deux grandes plaques Eurasie et Afrique, a entraîné, par subduction (enfoncement d’une plaque sous l’autre), la disparition presque totale du vaste espace océanique qui les séparait alors et la collision entre elles des bordures des continents (ou marges continentales), baignées au nord comme au sud par cet océan. De nos jours on retrouve la trace de ces marges, et parfois même quelques restes préservés de l’ancien plancher océanique (volcanique) qu’elles bordaient au cœur des chaînes périphériques. Les risques géologiques nés de ce contexte Les processus accompagnant ces phénomènes de convergence et de subduction, tels que la déformation de l’épaisse pile sédimentaire, l’expulsion des fluides piégés dans ces sédiments, le volcanisme ou encore les tremblements de terre, sont bien sûr toujours actifs de nos jours en Méditerranée et peuvent être analysés par les scientifiques directement en fond de mer. C’est en fait la subduction de l’Afrique sous l’Europe, qui est à l’origine de l’activité de volcans explosifs tels le Stromboli, Santorin ou encore le Vésuve. Ce sont les frictions nées du plongement du panneau lithosphérique (ensemble de la croûte et du manteau terrestre) africain sous l’Europe, qui sont à la base de la majeure partie des séismes qui, presque quotidiennement, secouent avec plus ou moins d’intensité le domaine méditerranéen (figure) et y génèrent, occasionnellement, des tsunamis dont certains peuvent traverser l’ensemble des bassins en quelques dizaines de minutes, compte tenu des relatives faibles distances entre les masses continentales. DATE DE CREATION : AVRIL 2012 SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITE DE L’INSTITUT OCEANOGRAPHIQUE SUR WWW.OCEANO.ORG
  • 2. La disparition de la Méditerranée ? La Méditerranée est un espace qui devrait disparaître dans les temps géologiques. Peut-on estimer quand ? On sait que la convergence Afrique-Europe est actuellement de l’ordre de quelques millimètres à un centimètre par an suivant les régions. En admettant que ce taux de rapprochement demeure plus ou moins constant (ce que confirment à la fois la vitesse moyenne au cours des temps géologiques et les vitesses actuelles mesurées par GPS), il suffit de rapporter cette vitesse aux distances séparant les deux grands continents africain et européen pour estimer que dans une dizaine de millions d’années la Méditerranée que nous connaissons devrait avoir pratiquement disparu ! Suivant les régions, ce processus pourrait être même beaucoup plus précoce car le mouvement indépendant de microplaques plus ou moins coincées entre Eurasie et Afrique ou Arabie (par exemple l’Ibérie ou encore la microplaque Anatolie/Égée) peut être beaucoup plus rapide, de l’ordre de 3 cm/an pour la plaque Anatolie/Égée. La Méditerranée devrait alors donner naissance à de nouvelles chaînes de montagnes, par exemple au niveau du Maghreb, dans le sud de l’Italie et en particulier entre Crète et Libye, dans une région du bassin oriental où s’édifie déjà, lentement mais sûrement une chaîne de montagnes, encore sous-marine, que les géologues marins avaient découvert voici une cinquantaine d’années et qu’ils avaient alors nommé « ride méditerranéenne », pensant alors qu’il s’agissait d’une dorsale océanique, c’est-à-dire d’une zone d’ouverture océanique ! Les quelques petits bassins marins résiduels, coincés çà et là entre les hauts reliefs de ces nouvelles chaînes, devraient voir se déposer d’épaisses séries sédimentaires provenant de l’érosion et sans doute d’épaisses couches salifères (riches en dépôts de sel). Ce scénario renouvellera sans doute celui de la crise dite « messinienne » qui vit, entre –6 et –5 millions d’années, le niveau de la Méditerranée s’abaisser de plus de 1 000 mètres du fait d’un arrêt des connexions entre océan Atlantique et Méditerranée. Cette crise entraîna alors l’évaporation répétée de cette dernière et le dépôt, en moins d’un million d’années, d’épaisses couches de sel, pouvant localement dépasser 1 à 1,5 km d’épaisseur. Outre l’impact environnemental considérable que cette sédimentation chimique entraîna à l’époque, la présence, en sandwich dans les sédiments, de ces dépôts si particuliers, constitue toujours de nos jours un élément fondamental de l’évolution du domaine méditerranéen marin. Les grands ensembles constituant la Méditerranée actuelle. DATE DE CREATION : AVRIL 2012 SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITE DE L’INSTITUT OCEANOGRAPHIQUE SUR WWW.OCEANO.ORG
  • 3. Cette toponymie est superposée à un fond morphologique détaillé, incluant les principales déformations tectoniques et les séismes (supérieurs à magnitude 4, entre 1974 et 2011). À terre, la topographie est également indiquée et souligne l’ensemble des chaînes de montagnes qui entourent la Méditerranée ; seule la région entre l’est de la Tunisie et le Levant n’est pas caractérisée par de forts reliefs montagneux, mais la chaîne de montagnes « manquante », la ride méditerranéenne, est en train de se former sous l’eau entre la Libye au sud et la bordure méridionale de la mer Égée. (Source : J. Mascle et G. Mascle : Morphotectonic of the Mediterranean Sea, (2012,) carte publiée par la Commission de la Carte Géologique du Monde. En savoir plus [1] Jolivet L. & Facenna C. (2000). Mediterranean extension and the African-Eurasia collision. Tectonics, 6, 1095-1106. [2] Jolivet L., Prouteau G., Brun J.-P., Meyer B., Rouchy J.-M. & Scallet B. (2008). Géodynamique méditerranéenne. Vuibert, 232 pp. [3] Mascle J. & et G. Mascle G. 2012, Morphotectonic of the Mediterranean Sea, (sous presse), carte publiée par la Commission pour la Carte Géologique du Monde (CCGM/CGMW) de l’Unesco, Paris. [4] Mascle J. & Réhault J.-P. (1988). Il était une fois la Méditerranée… Once upon a time in the Mediterranean… Spéciale Publication CRDP Nice-Corse et CNRS, Nice, 34 pp. [5] Mascle J. & Réhault J.-P., (1991). Le Destin de la Méditerranée. La Recherche, 229, 187-196. Tectonics, 6, 1095-1106. [6] Stampfli G.M. & Borel G.D. (2002). A plate tectonic model for the Paleozoic and Mesozoic constrained by dynamic plate boundaries and restored synthetic oceanic isochrons. Earth and Planetary Sciences Letters, 196, 17-33. DATE DE CREATION : AVRIL 2012 SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITE DE L’INSTITUT OCEANOGRAPHIQUE SUR WWW.OCEANO.ORG