SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  58
Télécharger pour lire hors ligne
rapport
d'activités
14|15
La filière céréalière,céréalière,
du client à la semence
1
Le grain, du client à la semence
Axéréal est la première coopérative céréalière française, collectant 5 millions de tonnes
de grains auprès de ses 13 000 adhérents sur le principal bassin de production
de la grande région Centre allant du sud de Paris jusqu’au nord de l’Auvergne.
Sa mission est de valoriser et de pérenniser la production de ses adhérents
et ainsi de contribuer au développement d’une offre alimentaire de qualité.
Sur des marchés mondialisés sans mécanisme de régulation, Axéréal assure
cette mission en plaçant la satisfaction client au cœur de sa stratégie.
Pour accompagner ses clients dans leur développement, Axéréal déploie toute la chaîne
des Métiers du Grain, depuis la prise en compte de leurs besoins jusqu’à la semence
qui permet à l’agriculteur d’assurer une production de qualité.
Axéréal commercialise 10 millions de tonnes de grains en l'état et ou transformés en
farine, malt et alimentation animale, dans ses propres outils en France et en Europe.
En associant maîtrise de ses métiers, innovation, recherche et internationalisation,
Axéréal est en mesure de proposer à ses clients des solutions complètes à forte valeur
ajoutée et d’être un acteur référent de la filière céréalière.
Fort de 3 218 collaborateurs, Axéréal réalise un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros.
En créant plus de valeur et plus de richesse, en développant les débouchés,
la coopérative a l’ambition d’être toujours plus proche de ses adhérents
pour mieux sécuriser leur revenu.
2
leGroupe
Une forte
présence locale...
Nord
Beauce
Francilienne
Perche Nord
Perche Sud
Orléanais
Blésois
Touraine
Val de Loire Sologne
Boischaut Nord
Boischaut Sud
Champagne Berrichonne
Centre Nord
Vallées du Cher
Epis Bocage
Nièvre
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
ORGANISATION
Du local à l'international
13 000
agriculteurs adhérents
3 218
salariés
10
13
11
2
9
6
16
14
5
8
7
15
12
3
4
1
Orléans
Blois
Tours
Bourges
Vierzon
Nevers
St Amand
Moulins
Vichy
Montluçon
La Chatre
Châteauroux
Montargis
Pithiviers
Châteaudun
OLIVET
Chartres
Dreux
Verneuil sur Avre
Sarthe
Orne
61
YonneYonneY
89
Allier
03
72
91
Val de Marne
94
75Hauts-
de-Seine
92
Essonne
77
Loiret
45
Seine-
et-Marne
41
Loir-et-Cher
36
Indre
18
Cher
58
Nièvre
Indre-et-Loire
37
Eure
27
Eure-et-Loir
28
Yvelines
78
PARIS
3
...au service d'une
clientèle mondiale
350
silos de proximité
5Mt
de grains collectées
Buckie
U N I T E D - K I N G D O MU N I T E D - K I N G D O MU N I T E D - K I N G D O MI R LLL AAA N D E
Athy
BBBuuurrryyy St Edmondsss AntwerpenAntwerpenAntwerpenAntwerpenAntwerpen
B E L G I U MU MU MU MU MU M
A L G E R I A
Alger
Novaaa GGGGradiška
Novi Saddd
SSS E R B I A
Buuuudddaaapppeeest
H U N G A R YH U N G A R YH U N G A R YH U N G A R Y
CCCCCCRRRROATOATOATOATIA
R O M A N I A
Bucaaaarrrreeeestttt
DDDDuuuunaújváros
Glenesk
Knapton
Geeeeeembloux
Olivvet
OrléansOrléans
PPPPoorrt-la-nouvellet-la-nouvellet-la-nouvellet-la-nouvellet-la-nouvelle
... et européenne,
MÉTIERS DU GRAIN
Zone de collecte
Station de semence
TRANSFORMATION
Nutrition animale
Malterie
Meunerie
Ebly®
- site de production
NÉGOCE INTERNATIONAL
Granit
ACTIVITÉS SPÉCIALISÉES
Galys laboratoires leGroupe
4
leGroupe
Une démarche orientée
du client à la semence
ORGANISATION
68,7M€
d'investissement
2,8Mt
de grains transformées
Semence
Production
Récolte
Silo de stockage
Transport routier
Transport ferroviaire
Transport
maritime
Clients
Transformation
interne/externe
France
International
Innovation
Recherche
5
leGroupe
Les deux piliers
de notre organisation
orGanisation
10Mt
de grains mises en marché
en l'état ou transformées
43 %
du CA réalisé à l'international
PÔLE AGRICOLE,
COMMERCE
ET LOGISTIQUE
PÔLE TRANSFORMATION
3,2milliards d'Euros
de chiffre d'affaires
Malterie
5ème
malteur mondial
Nutrition Animale
Leader régional
Meunerie
2ème
meunier français
Activités Spécialisées
Analyses agricoles et sensorielles,
Vigne, Distribution
Négoce International
1er
opérateur méditerranéen
Métiers du Grain
1er
collecteur français
6
Afin de valoriser les productions de ses adhérents, Axéréal se
connecte directement aux attentes des clients, en France et
à l’international.
D’une façon générale, les politiques agricoles initiées depuis
50 ans s’étiolent. Les mécanismes de régulation des marchés
s’abandonnent à la volatilité, aux aléas mondiaux de la
géopolitique, de la démographie galopante dans certaines
régions du monde, de la spéculation financière.
Dans ces conditions, les agriculteurs ont besoin de sécurité,
de visibilité afin de produire pour des clients et de dégager
des bénéfices.
Axéréal s’inscrit dans cette optique et développe depuis
quelques années une stratégie autour du "grain", du client à
la semence.
Notre groupe coopératif s’est structuré sur deux pôles :
Le Pôle agricole logistique et commerce qui
permet de proposer aux clients une chaîne d’expertise de la
semence, de la production des quelques 12 000 adhérents
coopérateurs, de l’analyse des grains récoltés, du stockage,
de la logistique (route, fer, fluvial et maritime) jusqu’au
destinataire final où qu’il soit dans le monde.
Le Pôle transformation avec l’industrie du malt,
de la farine et de la nutrition animale. Aller chercher plus
de valeurs, plus de gains en transformant la moitié de la
production des adhérents en France et à l’international,
sécurise aussi les débouchés agricoles. Dans ce pôle, les
Activités Spécialisées accompagnent le développement sur
le territoire.
"Nous sommes fiers
de ce que devient Axéréal"
7
Être compétitif ne se réduit pas à être moins cher à l’instant T
sur un produit acheté par un adhérent. Pour Axéréal, être
compétitif signifie être cohérent dans la relation globale
avec les adhérents, mais aussi avec les clients. Les cahiers
des charges de plus en plus exigeants sur la qualité, la
logistique, les délais de paiement et la régularité, imposent le
professionnalisme des équipes.
Axéréal attire les talents dans de très nombreux métiers.
L’ensemble des collaborateurs œuvre au quotidien pour
assurer performance et efficacité avec des principes d’action
basés sur la proximité, la rentabilité, l’innovation.
Cela s’est traduit par un exercice tout à fait remarquable.
Avec une collecte de 5 millions de tonnes de grains, Axéréal
a appréhendé très tôt la qualité en confiant à son laboratoire
Galys le soin de qualifier les récoltes et ainsi d’être en mesure
de répondre rapidement aux attentes des clients.
Un exercice marqué par un niveau d’investissement
important, 68 M€ consacrés aux Métiers du Grain et à
l’industrie de la transformation. Que ce soit à Ambrault dans
l’Indre, à Montereau-Fault-Yonne sur la Seine en partenariat
avec la coopérative Cavap, ou à Temerin en Serbie aux côtés
du groupe Avril, Axéréal consolide le maillon essentiel du
stockage et de la logistique.
Transporter les céréales est une évidence, cela d’autant plus
quand il faut pallier à la défaillance de l’État qui n’assure pas
la qualité du réseau ferroviaire sur les petites lignes. De fait,
Axéréal a initié le partenariat avec les collectivités territoriales
concernées et a participé pour un tiers à la rénovation de la
ligne Montoire-Vendôme.
Être acteur et référent de la filière céréalière nécessite une
vision claire et une stratégie efficace. L’innovation est au
cœur de cette stratégie, elle concerne tous nos métiers :
apporter aux adhérents des solutions en agronomie (Le
Chaumoy) dans les systèmes de conduite des cultures, dans
l’appréciation de la protection et l’alimentation des plantes ;
apporter des solutions dans la gestion des risques qualité,
météo, marchés ; apporter aussi des solutions innovantes aux
clients au travers de marques, de process de fabrication.
L’innovation sert les objectifs de différenciation, de
reconnaissance et de rentabilité.
"Innover pour trouver des
solutions différenciantes"
"La compétitivité
n’est pas une option,
c’est une nécessité"
"Chaque
investissement
construit un
gage d’avenir"
8
L’international répond à la stratégie de conquête de valeur
ajoutée. Les relais de croissance sont aujourd’hui hors de
notre pays. Ils sont sur les zones à fort développement
démographique, là où les hommes et les femmes souhaitent
accéder au confort, à la qualité, là où les croissances
économiques sont les plus fortes.
Axéréal lie à la fois le local et l’international : ancrée sur
le territoire des adhérents, avec la responsabilité d’être
acteur du développement durable (social, économique,
environnemental) et aussi implantée en Europe, en relation
commerciale avec les clients en Amérique du Sud, en Asie,
en Afrique Australe, en Inde. Axéréal prospecte les zones
agricoles où la production d’orge de brasserie permet d’établir
un partenariat gagnant-gagnant avec les clients locaux.
Ce cercle vertueux est illustré par le développement du malt.
Grâce à l’investissement de la malterie d’Issoudun, Axéréal a
travaillé avec des clients hors France. Ceux-ci sont devenus
mondiaux et ont amené le Groupe à investir dans dix usines
en Europe, ce qui fait de Boortmalt le 5ème
malteur mondial
(1 Mt de malt). L’ensemble de ces relations internationales
sécurise l’usine française et sécurise les adhérents de la
coopérative, producteurs de 30 000 ha d’orge de brasserie.
"Il faut aller
chercher les relais
de croissance à
l’international"
"Être local et global,
une complémentarité
évidente"
leGroupe
9
Créer des alliances pour être plus fort, tel est le sens des
partenariats établis : Durum pour le commerce du blé dur
avec la coopérative du sud-ouest Arterris, Sercomex avec
les coopératives de la Bourgogne ; mais aussi cette année,
avec le groupe Terrena dans l’activité d’analyses au sein du
laboratoire Galys, avec Tereos qui nous rejoint au capital de
Boortmalt et qui apporte son expertise dans l’innovation
et dans la prospection à l’international, avec Dijon Céréales
par l’apport de son activité meunerie au sein d’Axiane, par le
partenariat sans faille depuis 15 ans avec le groupe Mars au
sein d’Ebly®, et avec le groupe coopératif Limagrain qui nous
a accueillis au sein du pôle de compétitivité Céréales Vallée.
Tous ces éléments structurants installent Axéréal sur une
trajectoire positive. Grâce à la contribution de toutes
les activités du Groupe, la performance économique se
traduit par un Excédent Brut d’Exploitation de 130,7 M€,
en progression régulière depuis la création d’Axéréal. La
réduction de l’endettement global est aussi au rendez-vous
avec un ratio de levier de 2,9 (DFN/EBE).
Fort d’une situation financière solide et saine, Axéréal a réalisé
au printemps dernier une opération de refinancement. Au-
delà des partenariats financiers, pour un montant de près
de 1  milliard d'euros, un ensemble de nouveaux entrants
appelé "placements privés" arrive aux côtés d’Axéréal. Pour
un montant de 150 M€, ces nouveaux partenaires partagent
les projets du Groupe Axéréal. Ainsi, une meilleure visibilité se
dégage pour avancer vers de nouveaux horizons rentables.
Fort de résultats opérationnels, fort d’une très bonne
contribution au résultat des activités agricoles et des activités
agro-industrielles, le Conseil d’Administration Axéréal a
décidé le versement de dividendes de façon conséquente, à
savoir 6,2 %. De ce fait, Axéréal démontre toute l’utilité des
activités à la fois en France et à l’International.
Être en phase avec le marché des céréales, être capable de
verser des dividendes provenant des activités non agricoles
est un gage de réussite, de compréhension que partagent les
adhérents.
Axéréal trace sa route de façon claire, lisible, efficace.
Les mouvements actuels des entreprises sur tous les
continents, l’abandon complet de politiques agricoles
structurantes, cohérentes, constructives, amènent les
coopératives à développer des partenariats.
Depuis quatre ans, Axéréal construit un modèle efficace et
attractif.
Les 3 200 collaborateurs du Groupe œuvrent au quotidien en
coopération totale avec les 400 élus répartis sur le territoire.
Chacun des 12 000 associés coopérateurs a pris acte du
véritable changement de modèle auquel nous assistons.
Le rapprochement des acteurs dans les différentes filières est
une nécessité. Dans ces conditions, Axéréal peut regarder
l’avenir avec sérénité, et saura initier le modèle économique
dufutur,capabled’apportersécuritéetconfianceàl’ensemble
des adhérents du Groupe.
Jean-François Loiseau, Président
Philippe de Raynal, Directeur Général
"Axéréal est sur une
trajectoire positive"
"L’émergence de leaders agricoles
au-delà de l’échelle nationale
sera demain une réalité"
"Les alliances
intelligentes
accélèrent le
développement"
leGroupe
10
LE CONSEIL AXÉRÉAL LA REPRÉSENTATION DES ADHÉRENTS
1 2
3
8
9
7
4
17
24
6
19
23
12
15
22
13
18
16
10
14
11
5
2120
Président : Jean-François LOISEAU (1)
Vice-Président : Bruno BOUVAT-MARTIN (2)
Membres du Bureau :
Alex BERTRAND (3)
Jean-Marc DUPRE (4)
Olivier GERNEZ (5)
David GONIN (6)
Dominique JACQUET (7)
Pierre MELLIN (8)
Guillaume PERDEREAU (9)
Patrick TETARD (10)
Administrateurs :
François CHOLLET (11)
Yves DEBONO (12)
Bernard de VERNEUIL (13)
Dominique DHUY (14)
Paul-Henri DOUBLIER (15)
Dominique DUREL (16)
Jean-Luc GITTON (17)
Gilles GOUSSEAU (18)
Jean-François ISAMBERT (19)
Bruce JOLLY (20)
Olivier LEGRAND (21)
Antoine LESTOURGIE (22)
Fabien MAY (23)
Vincent MICHELET (24)
Le Conseil Axéréal
Le Conseil d’Administration de la coopérative Axéréal est chargé de la
gestion de la coopérative et de ses filiales. Il définit la stratégie. Il est
l’organe décisionnel pour la coopérative et le Groupe.
Le Bureau
Constitué de 10 administrateurs élus parmi les membres du Conseil
d’Administration, le Bureau est en charge de la préparation des dossiers
qui seront présentés en Conseil Axéréal.
Au sein du Bureau (ou du Conseil), des administrateurs "référents"
suivent plus spécifiquement les enjeux stratégiques liés aux métiers
de la Nutrition Animale, de la Malterie, de la Meunerie et du Négoce
International.
Le Conseil de liaison
Le rôle du Conseil de liaison est d’assurer une communication efficace
entre les Conseils de région et le Conseil d’Administration sur les sujets
du Groupe en général.
Les régions
Le Conseil de région est composé de membres élus en assemblée de
section pour un mandat de 3 ans. Le Conseil a un rôle consultatif, il est
force de proposition. Il est chargé du suivi de la vie du territoire dans
ses différentes composantes. 16 régions opérationnelles prennent place
dans l’organisation de la coopérative Axéréal.
leGroupe
ORGANISATION
Le Conseil Axéréal
11
COMITÉ DE DIRECTION
1
2
9
4
11
3
7
8
6105
Philippe de Raynal Directeur Général, Directeur Négoce
International (1)
Tanguy Poupart Directeur Général Adjoint du Groupe en
charge des Métiers du Grain, de la Meunerie, de l'Innovation
et la Recherche & Développement (2)
Sébastien Essioux Directeur Général Adjoint du Groupe en
charge de la Direction Finance & Stratégie (3)
Stéphane Michel Secrétaire Général du Groupe en
charge du Développement International, Directeur du
Développement et des Affaires Juridiques (4)
Jean-Michel Boussit Directeur Pôle Animal (5)
Damien François Directeur adjoint Métiers du Grain (6)
David Hubert Directeur des Activités Spécialisées (7)
François Laurin Directeur de l’Organisation et des
Systèmes d’Information (8)
Thierry Renard Directeur Communication (9)
Yvan Schaepman Directeur CEO Boortmalt (10)
Sophie Tuja Directrice Ressources Humaines Groupe (11)
Des évolutions au sein du comité de Direction Groupe sont
intervenues en début d'été 2015 pour mettre en œuvre les
orientations stratégiques définies par le Conseil d'Administration.
Dans un marché particulièrement concurrentiel, Axéréal développe
deux axes prioritaires, l’Internationalisation et la R&D/innovation.
Répondre aux besoins des clients où qu’ils soient, dans le cadre
d’une démarche du client à la semence va permettre à Axéréal
de poursuivre sa mission de valorisation des productions de ses
adhérents.
leGroupe
Le Comité de direction
ORGANISATION
12
leGroupe
faits marQuants
Axéréal ADHÈRE au
Pôle de Compétitivité
CÉRÉALES VALLÉE
Axéréal et Tereos développent un
PARTENARIAT STRATÉGIQUE dans
le malt, développement de gammes,
recherche, synergies industrielles...
En mars 2015, Tereos entre au capital
du groupe Boortmalt.
TRÈS FORTE ACTIVITÉ
d’analyses de grains au
laboratoire GALYS
Juillet
aoÛt
octoBre
RÉCOLTE 2014, des rendements corrects
mais une qualité affectée par des problèmes
de Hagberg.
350 SALARIÉS s’installent
dans le NOUVEAU SIÈGE
SOCIAL À OLIVET
septemBre
Le SIÈGE EST
INAUGURÉ
13
leGroupe
GALYS, l’expert de l’analyse
agricole en France,
SE RENFORCE avec l’apport
du laboratoire central de
TERRENA INNOVATION
AXEREAL réalise son 1ER
PLACEMENT
PRIVÉ OBLIGATAIRE pour un montant
de 150 MILLIONS D’EUROS et boucle un
refinancement total de 1,2 milliard d’euros
noVemBre
16 ASSEMBLÉES DE SECTION
réunissent les adhérents d’Axéréal
CENTRE BIO,
acteur majeur
du Bio en France,
unit AXÉRÉAL,
CAVAP ET DIJON
CÉRÉALES
Les RENCONTRES AXÉRÉAL
se tiennent au Zénith d’Orléans
Lancement des
gammes de farines
CŒUR DE BLÉ et
CŒUR DE MAMAN
sous la marque
EBLY®
(en partenariat
avec Mars)
JanVier 2015 mars 2015
mai 2015
DécemBre
01
AXÉRÉAL ET DIJON CÉRÉALES
signent le regroupement au sein
d’une société, de leurs activités
meunerie. AXIANE devient
le 2ÈME
GROUPE MEUNIER
sur le marché français.
14
Une MOISSON
CONTINUE sous
un SOLEIL de plomb
Boortmalt, filiale d’Axéréal,
est le 1ER
MALTEUR
INTERNATIONAL CERTIFIÉ
ISO 50001 sur le management
de l’énergie
faits marQuants
Juin 2015
Juillet 2015
aoÛt 2015
1 200 adhérents participent aux
JOURNÉES AGRONOMIQUES
Simplification des structures en Nutrition
Animale, AGRALYS THOREAU
REGROUPE MORIZE ET AXALIMENT
FUSION de Vitivini
Val de Loire et
d’Espace Vigne
= AX’VIGNE
Les sociétés du Groupe en
Europe Centrale prennent
les couleurs d’AXEREAL
CENTRAL EUROPE
leGroupe
15INAUGURATION DU
SILO D’AMBRAULT
dans l’Indre : Axéréal
investit régulièrement
dans une logistique
compétitive et de
proximité
Axéréal, acteur de la filière céréalière
en Europe centrale, INAUGURE LE
SILO DE TEMERIN EN SERBIE
Axéréal, Granit et Boortmalt
participent à la BOURSE
INTERNATIONALE
DE BARCELONE
Le PROJET DE FUSION CAVAP/ AXÉRÉAL
est proposé aux adhérents en Assemblées
Générales
septemBre 2015
noV./DécemBre 2015
INAUGURATION DU TERMINAL
FLUVIAL DE MONTEREAU-
FAULT-YONNE associant Cavap
et Axéréal
octoBre 2015
leGroupe
16
17
Produire
pour des clients
Pôle agriculture,
commerce & logistique
Collecte & Commercialisation 18
Agrofournitures 20
Production de semences 22
Agronomie 23
Activités bio 24
Activités diversifiées 25
Activités Europe Centrale 26
Négoce International 27
Opérateurs portuaires 28
18
COLLECTE
Une campagne exceptionnelle,
une réorganisation des flux logistiques
produire
Réactivité et transparence
15 jours avant la moisson, la qualité observée de la
production semblait excellente. C’était sans compter sur
les pluies intervenues à un niveau de maturité avancé des
blés. À première vue le grain était sain. La dégradation n’a pu
être détectée qu’après analyses en laboratoire décelant un
mauvais niveau de Hagberg*.
Les incidences d’une campagne
exceptionnelle
Toutes les régions ont été concernées à divers degrés à
l’exception d’un croissant de production au sud-ouest du
territoire d’Axéréal.
Le savoir-faire et la réactivité des équipes ont permis d’établir
rapidement une cartographie des qualités. Pour réaliser
ces analyses en un temps record, un plan d’urgence a
été mis en place au sein de nos laboratoires, accrédités
COFRAC, permettant d’obtenir des résultats transparents et
incontestables.
La connaissance rapide de la qualité de la collecte a permis
de faire évoluer le plan de charge des silos, d’anticiper les
impacts sur la commercialisation et de modifier les flux. De
leurs côté, les industriels ont dû s’organiser : gestion des flux
à l’export, tests de panification en meunerie... qui ont modifié
considérablement la relation commerciale.
Il aura fallu déployer une vraie
expertise du travail du grain
Une bonne analyse sur une cellule ne garantit pas l’exécution
de la marchandise. L'échantillon officiel se fait à l’arrivée. La
diversité des qualités de récolte a demandé aux équipes une
coordination sans faille pour assurer au client la traçabilité et
la qualité attendues.
Contrairement aux PS et aux protéines, les mélanges de
lots Hagberg ne sont pas additifs ce qui rend l’identification
des qualités et l’homogénéité d’une cellule beaucoup plus
difficiles. Pour assurer une bonne représentativité du lot,
il est primordial de multiplier le nombre de prises, la taille
et la localisation des échantillons. La mesure faite au silo
est indicative mais non contractuelle. Les réfactions ne se
négocient pas au cas par cas, mais sont prévues en France par
le règlement du commerce des céréales « Incograins ».
Le Hagberg n’a pas été le seul élément à poser problème cette
année. L’exportation voulait notamment un PS minimum de
77. Les protéines et surtout le PS pouvaient descendre à 75 ou
74. Or un blé à 220 de Hagberg et 11,5 % de protéines n’est
pas exportable avec un PS aussi faible.
Commercialisation :
une campagne hors norme
Avant la récolte les prix du blé meunier étaient soutenus dûs à
la situation géopolitique en Ukraine. Les problèmes de qualité
en France et en Europe ont fait chuter considérablement le
marché. Ces prix bas ont rendu la production française très
compétitive sur les marchés des blés fourragers asiatiques
permettant d’équilibrer un bilan ce qui était loin d’être assuré
10 mois plus tôt.
Quant au blé meunier, les approvisionnements des clients
méditerranéens et africains se sont reportés sur les pays de la
Mer Noire : Russie, Urkraine…
En blé dur, les bonnes relations tissées avec les clients
industriels depuis longtemps et leur adaptation
technologique aux qualités de l’année, ont permis de
maintenirlesdébouchésnaturelsavecunecommercialisation
optimisée dans ce contexte exceptionnel.
Les destinations habituelles de chaque silo comme
l’ensemble des flux logistiques ont été modifiés. La meilleure
solution logistique pour les livraisons des agriculteurs n’était
pas forcément la plus proche !
Le manque de souplesse du rail a fait considérablement
augmenter les coûts de transport. Le nombre de trains vers
4,76Mt
collectées
Blé tendre
2,2 Mt
Blé dur
242 000 t
Orge de
printemps
141 000 t
Colza
500 000 t
Orge d'hiver
820000 t
Maïs
728 000 t
Tournesol
74 000 t
Autres
111 000 t
L'OFFRE AXÉRÉAL
MISE EN MARCHÉ
Filiales 33 %
Hors Groupe 67 %
Bénélux & Allemagne
20 %
Italie 7 %
3 %
30 %
17 %
2 %
20 %
5 %
Marché intérieur 60 %
Export 40 %
19
* Le temps de chute de Hagberg est mesuré par les
organismes stockeurs et les meuniers pour évaluer la
valeur technologique des lots de blé.
nos destinations classiques a diminué. Pour atteindre nos
nouvelles destinations, nous avons eu recours à des camions
qui sont de fait plus chers.
Au final, la quantité de blé meunier a été moins importante
que notre moyenne historique et a poussé les industriels à
s’organiser et à s’adapter. À l’inverse nous avons dû trouver
de nouveaux marchés pour vendre le blé fourrager. Ce
reclassement du blé a entraîné des réfactions importantes
pour les productions de nos adhérents.
Perspectives
Depuis 4 ans nous vivons des moissons atypiques. Précoce
en 2011, avec un début en juin et une fin début juillet, elle a
été suivie par trois années de récoltes avec arrêts répétés dus
à la pluie. Cette année, nous avons vécu une moisson fluide,
sans interruption (absence de pluie) ou presque, marquée par
plusieurs épisodes caniculaires et une fin annoncée pour tous
le 31 juillet.
Le volume collecté à la moisson d’été dépasse 3,2 millions de
tonnes toutes espèces confondues, soit 150 000 t de plus que
l’année dernière, en lien avec les bons rendements constatés,
en moyenne.
Au niveau des orges d’hiver, les quantités collectées par
Axéréal sont supérieures aux prévisions de 4 % soit atteignant
un total de 735 000 t. La qualité est également au rendez-
vous tant au niveau du calibrage, du taux de protéines que
du PS.
En orges de printemps, la qualité et les bons rendements
escomptés sont confirmés. Le blé dur, quant à lui, présente
de très bons rendements. La qualité et l’état sanitaire sont
excellents sur le PS, le fusarié, la moucheture, le mitadin et les
taux de protéines convenables.
En blé tendre, les rendements sont corrects malgré les
températures élevées du mois de juin. Aucun problème
de qualité avec particulièrement un très bon PS, même si
les taux de protéines ne sont pas toujours à la hauteur des
espérances.
La moisson du colza a été plus étalée. Arrivé plus tardivement
à maturité, le colza atteint le niveau de rendement moyen
escompté malgré des résultats hétérogènes.
Concernant la moisson d’automne, la baisse des assolements
en maïs (-15 %) et tournesol (-30 % environ) associée à la
sécheresse de cet été, incite à envisager une baisse très
significative de la production.
Le niveau des prix provoque l'attente des adhérents. La
commercialisation, à mi-octobre, accuse un retard significatif.
Ilpourraitêtrepréjudiciablepourlagestionlogistiquedecette
moisson et pour la gestion du risque de commercialisation
des exploitations.
4 services innovants
pour l’année 2015
La Garantie Production permet aux agriculteurs
Axéréal de sécuriser leurs coûts de production dès le semis, en
leur garantissant un chiffre d'affaires minimum personnalisé
quelle que soit l'origine de l'aléa : perte de rendement, baisse
des prix et défaut de qualité.
La Garantie Altéo est une couverture météo
entièrement personnalisable (période, intensité de l'aléa,
niveau d'indemnisation,...), proposée en exclusivité par la
coopérative Axéréal.
Le bilan d'affaires : Faire le point de la récolte passée
sur l'activité globale de l’exploitation appro/collecte avec
Axéréal. Etablir les coûts de production pour une décision de
commercialisation plus sereine.
Le Schéma de vente : pour visualiser le niveau de
risque, réaliser des simulations de stratégies différentes afin
d'arriver à une gestion de risque acceptable.
20
AGROFOURNITURES
L’optimisation grâce à un
accompagnement personnalisé
La céréaliculture française souffre d’un manque de
compétitivité. Outre des prix bas sur la campagne écoulée,
les moyens de production (intrants) subissent des contraintes
réglementaires fortes et doivent donc être optimisés de plus
en plus finement. Dans ce contexte de tensions, Axéréal
investit dans l’accompagnement très personnalisé de ses
adhérents :
proximité avec le réseau dense des technico-commerciaux,
disponibles et compétents,
réactivité face aux aléas climatiques et parasitaires grâce à
un réseau de surveillance cultures et d’alertes,
adaptation fine aux multiples contextes pédoclimatiques
avec un réseau d’essais dense,
multiples outils d’aide à la décision pilotés par nos
agronomes pour des conseils précis à la parcelle et toujours
disponibles,
traçabilité des diagnostics, préconisations et conseils pour
assurer l’adéquation réglementaire des itinéraires culturaux,
anticipation pour assurer la disponibilité produit.
Protection des cultures :
un automne actif
et un printemps calme
La campagne 2014/2015 a été marquée par un désherbage
d’automne record, notre anticipation et notre proximité ont
permis d’anticiper les besoins de nos adhérents.
L’hiver a été marqué pour la deuxième année consécutive
par une absence de grands froids, permettant aux céréales
de démarrer vite. Le printemps et l’été ont battu des records
de chaleur avec des pics de température qui ont pénalisé
l’installation des cultures de printemps jusqu’à la récolte.
Au final, une année très atypique qui montre qu’il vaut mieux
prévoir et anticiper.
Pour ce qui concerne le volet réglementaire, il est de plus en
plus présent et demande une vigilance toute particulière pour
ne pas faire d’erreur. Axéréal développe les services permettant
d’accompagner ses adhérents sur la route de la simplicité.
Dans ces conditions le chiffre d’affaires protection des plantes
est en recul de 3 % et s’établit à 135 M€.
En semences, plus d’automne
moins de printemps
La récolte 2014 a été marquée par des problèmes de qualité
notamment en triticale et blé dur.
Malgré cela, le travail important de nos usines a permis
de fournir des volumes de semences de céréales à paille
équivalents à la campagne précédente.
Sur l'automne 2014/2015, une attention particulière a été
apportée aux délais de livraison. Les besoins ont été satisfaits
en temps et en heure.
Les semis de céréales d'hiver ont été très importants. Les
semis d'espèces de printemps ont donc été significativement
à la baisse (-9,5 % en maïs et -17,4 % en tournesol) pour
revenir à des surfaces équivalentes aux années antérieures.
Contexte toujours très volatil
des engrais
La campagne reste marquée par des restructurations
industriellestellesquel’extensiondescapacitésdeproduction
en Afrique du Nord (Algérie-Maroc) et le développement
aux USA de l’utilisation du gaz de schiste pour la fabrication
d’engrais.
Ces investissements répondent à la fois à une demande de
fertilisants qui reste ferme, et à la réduction des coûts de
production.
Dans un contexte céréalier difficile en début de campagne,
les commandes ont connu une baisse en volume. Le
retard s’est rattrapé tardivement dans un contexte haussier.
Comme l’année précédente, la volatilité est restée très forte,
notamment sur les produits azotés.
Un manque d’anticipation pénalisant
L’activité à 202 M€ marque un retrait de 8 % illustré par une
baisse de consommation sur les engrais PK d’environ 15 % et
un tassement des volumes facturés en produits azotés.
Le retard assez général des prises de commandes sur
l’ensemble des engrais a sensiblement tendu le marché au
fil des mois.
produire
441M€
de chiffre d'affaires
RÉPARTITION DU CHIFFRE
D'AFFAIRES APPRO
Engrais et compléments nutritionnels 202 46 %
Protection des cultures 135 31 %
Semences 68 15 %
Aliments 22 5 %
Équipements et prestations 14 3 %
LOCAX, la fertilisation au plus
près des racines pour exprimer
tout le potentiel des cultures.
21
Les outils industriels de nos fournisseurs parfois défaillants et
saturés plus tardivement ont donné lieu à des hausses tout
au long de la campagne. Cette situation a parfois compliqué
la logistique, alors même que les conditions d’épandage
permettaient des apports précoces au printemps.
Élevage, une offre élargie
Le service Élevage et Agroéquipement porte les offres du Pôle
Animal auprès des adhérents éleveurs de bovins du Berry-
Nivernais.Àcelas’ajouteuneoffredegammecomplémentaire
(minéraux, seaux, sels, aliments d’allaitement, aliments
diététiques) et de matières premières en l’état ou en mélange
(MASH) dont le service gère la distribution au moyen d’une
flotte "VRAC-VIS" dédiée.
L’exercice 2014-2015 a été caractérisé par des conditions
climatiques très favorables aux éleveurs. Ils ont pu
reconstituer des stocks en ensilage (herbe, maïs), en foin et
en enrubannage. La pousse d’herbe a été continue tout l’été.
En élevage allaitant, cela n’a pas favorisé la consommation
de concentrés en nourrisseurs, si bien que les croissances
des animaux n’ont paradoxalement pas été à la hauteur des
espérances. L’ouverture du marché export vers la Turquie,
pays acheteur d’animaux légers, a favorisé cette catégorie
d’animaux peu complémentés. Ce nouveau débouché, qui
a un effet direct sur les fournitures d’aliment du bétail, s’est
beaucoup développé au printemps 2015.
Les trésoreries dans les élevages se sont généralement
dégradées et c’est un facteur d’inquiétude pour la pérennité
des exploitations d’élevage. Nous avons recensé également
un recul de cheptel de souche dans les départements de
l’Indre, du Cher et de la Nièvre.
La coopérative a globalement enregistré, comme son
environnement, une baisse conjoncturelle des ventes
d’aliments du bétail.
Dans ce contexte, les efforts d’investissement sont maintenus.
Deux ensembles neufs de transport vrac ont été mis en
circulation.
Les Techniciens Productions Animales ont été formés pour
acquérir ou développer leur expertise dans le domaine
des semences fourragères. De même, dans le domaine
du contrôle du parasitisme interne (strongles, coccidioses,
paramphistoses) facteur important pour améliorer la
productivité des élevages, Axéréal a décidé de développer
l’offre "NUTRAL" (solutions homéopathiques destinées à
renforcer les défenses immunitaires des ruminants et leur
résistance aux parasites internes).
Dans ces deux domaines, les résultats du 1er
semestre 2015
sont prometteurs.
Enfin,lesTPA,"pierreangulaire"delarelationavecleséleveurs,
profitent, dans le cadre d’un programme de travail initié par
le Pôle Animal Axéréal, d’un cycle de formation commerciale
renforcé sur le thème "Notre cœur de métier : la relation avec
nos adhérents".
L'agroéquipement en 1 clic
L’offre produit s’étoffe dans le domaine du stockage des
céréales (éléments murs béton) et dans le domaine
de l’équipement du bâtiment (éclairage professionnel,
conditions d’ambiance).
Mais l'important chantier qui doit aboutir courant novembre
2015, est la mise en place du magasin en ligne "CLIC APPRO"
à l’usage des adhérents. Accessible directement sur axereal.
pro avec deux fonctionnalités : catalogue en ligne et
commerce en ligne, cet outil sera un moyen supplémentaire
pour s’informer sur les gammes de produits et il permettra de
passer sa commande pour enlèvement au magasin de son
choix.
CHIFFRE
D'AFFAIRES
AGROÉQUIPEMENT
7,4M€
VENTES D’ALIMENTS
DU BÉTAIL
réalisées par la coopérative
(majoritairement dans le bassin
allaitant du Berry-Nivernais.)
Aliments
simples
23300t
24000t
Aliments
granulés TNA
Journée de l'herbe Axéréal.
22
Le Pôle Semences d’Axéréal couvre les activités semences
toutes espèces (production, achats et mise en marché) à
destination des adhérents de la coopérative Axéréal, des
clients des négoces du Groupe, de ceux du circuit long
national ainsi que tous les contrats de sous-traitance pour le
compte de nos partenaires obtenteurs.
Poursuite du plan
de modernisation
Pour répondre aux besoins croissants de services et de
réactivité de ses différents circuits de vente (interne et externe)
et accompagner sur le long terme la montée en puissance
des céréales à paille hybrides, Axéréal a engagé un plan de
développement ambitieux dès 2014. Ce plan porte sur :
la modernisation de ses outils, à savoir ses 5 sites industriels
de production de semences (Issoudun, Lutz-en-Dunois,
Blois, Moulins-sur-Yèvre et Châteauroux),
la spécialisation des sites :
• sous-traitance obtenteurs en maïs et céréales à paille
hybrides sur Blois,
• circuit long, mélanges et couverts, Bio sur Issoudun
• sous-traitance obtenteurs en fourragères sur Châteauroux,
• circuit court et circuit long sur Moulins-sur-Yèvre et Lutz-
en-Dunois,
l’amélioration des process et la résolution du problème
de l’ergot par la mise en place à partir de 2016 de trieurs
optiques,
la mise en place d’une nouvelle organisation.
Ce plan, soutenu par 12 M€ d’investissements, en cours de
réalisation permettra la montée en puissance des outils pour
passerde630000qà730000qpourlessemencesd’automne
en 3 ans, l’amélioration qualitative de la production et la
réduction des délais de livraison (objectif déjà atteint dès
l’automne 2014 et performance renouvelée sur l’automne
2015 déjà constatée).
Multiplication et
développement industriel :
l’enjeu, la compétitivité de notre bassin
de production de semences
Le réseau de multiplicateurs Axéréal assure la production des
céréales à paille autogames et protéagineux pour la marque
Axem en circuit court, les semences de couverts végétaux,
mélanges, CIPAN pour la marque Géovert en circuit long,
les céréales, maïs semences, céréales à paille hybrides et les
fourragères pour les sous-traitants et obtenteurs. Dans un
contexte de surstock de semences de maïs important en
France, le plan de production maïs Axéréal a été divisé par
2 en 2015. Pour les mêmes raisons, les plans de productions
pour la récolte 2016 en blés hybrides et orges hybrides vont
connaitre provisoirement des réductions du même ordre.
Après audit réalisé avec succès en mars 2015, l’ensemble du
réseau des multiplicateurs d’Axéréal est certifié Agriconfiance.
Au cours de l’exercice, les équipes techniques dédiées au
suivi des hybrides ont été renforcées en phase avec le plan
de développement des hybrides blé tendre et orge. L’objectif
est d’améliorer encore la qualité et la quantité produite par ha
optimisant ainsi le prix de revient par dose pour le donneur
d’ordre. L’enjeu est d’accroître la compétitivité de notre bassin
de production par rapport aux autres bassins en France et en
Europe.
Axéréal Semences travaille pour des marchés. 52 % de la
production sont destinés à la commercialisation pour le
marché français et pour des donneurs d’ordres.
Le déploiement du plan d’investissement se poursuit avec
la mise en place d’une nouvelle chaîne de triage céréales
et maïs à Blois et l’aménagement d’une ligne complète
semences fragiles à Moulins-sur-Yèvre. Au total 5,6 M€ ont été
investis sur l’exercice sur un programme de 12 M€ sur 3 ans.
En fourragères, 1 M€ sera investi sur 3 ans. L’accroissement
de la demande se traduit par 1 000 ha supplémentaires de
contrats en trèfle et luzerne.
Amélioration de la satisfaction
des adhérents
Les conditions climatiques de récolte de l’été 2014 n’ont pas
été sans impact sur le disponible et la qualité germinative des
lots livrés par les multiplicateurs dans les usines. Les blés durs
et triticales ont été fortement impactés. Un très gros travail de
triage a été effectué dans nos usines.
Dans ce contexte particulier, la nouvelle organisation
opérationnelle mise en place au sein des Métiers du Grain
Axéréal avec notamment un ordonnancement de la "supply
chain" a permis une mise à disposition des semences dans les
dépôts en quantité et en qualité avec plus de 8 jours d’avance
par rapport aux automnes précédents. Axéréal Semences
affiche un taux de satisfaction adhérents de 86 % (enquête
menée auprès d’un panel de 300 adhérents).
Perspectives 2015-2016
La chute des cours des céréales a significativement impacté
le taux de renouvellement des semences certifiées de cet
automne 2015, qui hors blé dur, a baissé de quelques points
et sur le développement des céréales à paille hybrides dont la
croissance a connu un palier cette campagne.
12M€
investis sur 3 ans
617000q
de semences grandes
cultures commercialisés
PRODUCTION DE SEMENCES
Pôle Semences Axéréal,
une dynamique de progrès
produire
RÉPARTITION DES VENTES
PAR CIRCUIT
Grandes cultures : 617 000 q
Circuit court
48 %
Circuit long
et sous traitance 52 %
Investissement dans des
trieurs optiques.
23
Agronomie et innovation
étroitement liées
La vision d’Axéréal depuis plusieurs années est d’appréhender
l’agronomie et l’innovation comme un ensemble totalement
lié. La pérennisation de nos débouchés passe avant tout par
l’anticipation de l’évolution des habitudes de consommation
de la population mondiale. Il faut donc constamment
réorienter nos recherches pour nous adapter à la réalité de
cette demande au regard de notre savoir-faire agronomique
et de l’intérêt de nos adhérents.
Les solutions gagnantes
La mission première du service agronomie & innovation
d’Axéréalestdetrouverlessolutionspermettantàl’agriculteur
d’obtenir une production de qualité, adaptée aux besoins de
nos clients et économiquement rentable.
Une production quantitative, régulière et qualitative avec
desteneursenprotéinessuffisantes,unequalitéboulangère
optimaledublérespectantlesdifférentscahiersdescharges
de nos clients.
Une amélioration de la performance technico-économique
des exploitations de nos adhérents.
Répondre à un double enjeu sociétal et environnemental :
produire plus et produire mieux dans le respect de la
réglementation, la pérennisation de notre modèle de
production, et de protection de l’environnement.
Parce que relever les défis d’aujourd’hui et de demain
demande de nouvelles solutions, Axéréal investit dans des
projets collaboratifs sur des thématiques d’avenir : agriculture
numérique,agriculturedeprécision,outilsd’aideàladécision,
intégration de la dimension filière… Dans cette optique,
Axéréal a adhéré en 2014 au pôle de compétitivité Céréales
Vallée, une pépinière de projets croisés entre différents
acteurs ayant pour point commun la volonté d’innover.
Le conseil personnalisé
L’autre force du service est d’être connecté au terrain, au
concret. Nos 210 technico-commerciaux apportent des
conseils personnalisés à chaque adhérent en s’appuyant sur :
un réseau d’expérimentation en micro-parcelles qui teste
nos innovations et les adapte aux différents territoires
d’Axéréal,
notre ferme d’expérimentation au Chaumoy qui teste
différents systèmes de production en grande parcelle et
dans la durée (simplification du travail du sol, réduction
d’intrants…), en collaboration avec l’institut technique
Arvalis,
le suivi de l’état des cultures : participation au Bulletin de
Santé du Végétal, rédaction de conseils hebdomadaires
sur Ax’Agro, observ.pro accessibles pour nos adhérents sur
Axéréal.pro,
les visites des plateformes d’essais, les rendez-vous
techniques et la diffusion de documents techniques sur
axéréal.pro,
nos conseils qui intègrent les obligations réglementaires
notamment grâce à un outil informatique de traçabilité du
conseil.
275
essais/an
3 000
visiteurs
uniques par an
lisent Ax’agro
20 000
micro-parcelles/an
AGRONOMIE
Investir dans l’innovation
pour anticiper l’avenir
produire
C100 - M0 - J0 - N0 • R0 - V158 - B227
C50 - M0 - J100 - N0 • R149 - V193 - B30
C35 - M60 - J80 - N30 • R139 - V91 - B51
FARMSTAR
Axéréal propose des
outils performants
d’aide à la décision
Farmstar outil de pilotage
des cultures et de la
fertilisation déployé sur
230 000 ha en 2015.
Stratéos démarche "clé
en main" pour moduler ses
densités de semis, ses apports
de fumures et d’engrais…
Objectif pour Stratéos et la
modulation intra-parcellaire =
10 % des surfaces en 2020.
Phylia : outil de pilotage
des interventions contre les
maladies du blé.
1200 adhérents participent aux 7 visites d'essais
24
produire
Axéréal Bio
en progression régulière
Avec l’arrivée de 36 nouveaux membres sur l’exercice, Axéréal
Bio compte 452 adhérents au 30 juin 2015 soit 8 % de plus.
La collecte de grain progresse de 21 000 à 24 000t (+14 %)
mais restera marquée par les problèmes qualitatifs et la
faiblesse des temps de chute (Hagberg). La difficile moisson
estivale avec une météo particulièrement humide a été
compensée par une collecte d'automne très abondante,
réalisée dans des conditions particulièrement favorables.
À noter une première récolte encourageante en soja, culture
qu’Axéréal Bio compte développer avec le renfort d’un
nouveau technicien.
En semences, la production approche les 1 500 ha (+7 %). Le
taux de semences inaptes s’est avéré plus élevé du fait des
conditions particulières de la campagne.
En fertilisants, 8 500 t ont été commercialisées en parfaite
corrélation avec la réalité agronomique correspondant à
5 700 ha.
Concernant l’élevage, la situation reste tendue sur l’ensemble
des productions animales. L’activité en sels et minéraux reste
légèrement au-dessus de 20 t, pendant que la vente de
semences fourragères approche les 55 t.
Des perspectives
de développement
Le projet de fusion entre Axéréal et Cavap/Vanagri sera
proposé aux adhérents en Assemblées Générales et la
décision sera connue le 15 décembre 2015. Les producteurs
bio de Cavap se verront naturellement proposer un
rapprochement avec Axéréal Bio.
Centre Bio renforcé
En 2014, les coopératives Cavap et Dijon Céréales sont entrées
au capital de Centre Bio, société commerciale, aux côtés de la
coopérative Axéréal et de la Sica Axéréal Bio. Pour la première
fois Centre Bio a commercialisé les collectes bio, de Cavap,
de Dijon Céréales et d’Axéréal Bio sur l’exercice 2014/2015.
Centre Bio gère la conservation du grain, assure la mise en
marché et le bon suivi de l’exécution des ventes.
38 400 t ont été mises en marché, 63 % en provenance
d’Axéréal Bio, 10 % de CAVAP, 10 % de Dijon Céréales et 17 %
en achat négoce.
À ces tonnages s’ajoute une prestation de mise en marché,
réalisée pour les comptes d’UCBC et d’Acolyance pour 7 500 t.
Centre Bio a géré (en propre ou par délégation) 45 900 t de
grain sur l’exercice, la production nationale se situant autour
de 290 000 t. De fait, Centre Bio se positionne comme un des
leaders du Bio en France.
En co-produits, environ 4 700 t (+12 %) ont été livrées. Il
s’agit surtout de matières riches en protéines, tourteaux de
tournesol en tête, son de blé et tourteau de soja.
En semences, l’activité progresse de 5 % à 4,5 M€. Cela
représente l’équivalent de 26 000 ha en lignées et 4 400 ha en
hybrides. 47 % sont réalisés avec la Sica et 53 % sur le circuit
long.
Accompagner les conversions
Afin d’améliorer la conservation, un programme d’aide au
stockage à la ferme a été lancé par Axéréal Bio. Il connaît un
franc succès (environ 40 demandes en cours). Parallèlement,
un essai d’inertage du grain va être mis en place sur un silo.
En relation étroite avec le Pôle Nutrition Animale d’Axéréal,
l’approvisionnement en protéines reste un point de vigilance.
C’est un axe de travail prioritaire, tant en production locale
(développement du soja, essai en lupin), qu’à l’import (en lien
avec les autres filiales du Groupe).
Au niveau national, une vague importante de conversion bio
est attendue, de l’ordre de + 30 %, dans les 3 années à venir.
Axéréal Bio confirme son rôle de structure organisée, tant au
niveau de la collecte que du conseil technique. La Sica est
prête à accueillir ces nouveaux producteurs.
Centre Bio jouera son rôle d’organisation de la filière. De
nouveaux investissements sont à l’étude, en cohérence avec
les besoins et les disponibilités sur l’ensemble de notre zone
d’activité. Rappelons que le marché français est importateur
net, à hauteur du tiers de ses besoins. Centre Bio pourra
accompagner ce développement.
452
adhérents
Axéréal Bio
46000t
de grains mises
en marché par
Centre Bio
24000t
collectées par
Axéréal Bio
Centre Bio commercialise
16 % de la production
céréalière bio française
ACTIVITÉS BIO
Développer le soja bio
25
produire
Lentilles vertes du Berry
La qualité très moyenne de la récolte 2014 de lentilles
vertes a obligé la société à réduire les contrats commerciaux
afin d’éviter une rupture de stocks précoce. Le volume trié
disponible n’était pas à la hauteur des attentes des clients en
raisond’untauxdedéchetssupérieuràlamoyennehabituelle
(réduction de 14 % en volume label rouge commercialisé). Le
chiffre d’affaires s’établit à un peu plus d’1 million d’euros.
La récolte 2015, malgré son rendement moyen, devrait
permettre de satisfaire les clients grâce à son excellente
qualité. À noter que la société Cibèle a passé la barre des
600 ha avec 37 producteurs en 2015.
Légumes frais
Le chiffre d’affaires légumes frais est réalisé avec trois
productions spécialisées : pommes de terre bio, asperges
vertes "Chambord" et poireaux (fût et poireaux ébarbés).
Asperges vertes "Chambord" : un produit
recherché mais une saison décevante !
La récolte 2015 a été très décevante en plein champ en raison
d’une météo à nouveau défavorable.
Toutefois 3 motifs de satisfaction pour cette filière :
le développement de la production précoce tient toutes ses
promesses tant sur le plan technique que commercial,
la marque "Chambord" confirme sa notoriété et son image
de qualité avec une gamme renouvelée,
la reprise des plantations prévue pour 2016 se confirme,
permettant de rajeunir le potentiel de production et
d’accueillir de nouveaux producteurs.
Pommes de terre BIO :
objectif qualité et contractualisation
La saison 2014/2015 a connu une baisse sensible des prix
sans toutefois subir la situation catastrophique de la filière
conventionnelle. Ce marché fragile conserve des possibilités
de croissance régulières mais limitées qui imposent de
privilégier la contractualisation.
Poireaux
Stabilité des volumes commercialisés sur un marché un peu
plus tendu que l’an passé.
Filière Noix :
premières récoltes attendues en 2017
La première phase du projet engagé en 2011 s’est achevée
en 2015. Au total ce sont près de 27 000 arbres qui ont été
plantés sur 160 ha. Les vergers sont répartis sur certains
terroirs "céréaliers" du nord Loir-et-Cher.
Travaux agricoles
Belisa assure les prestations betteraves (semis, arrachage,
débardage) et pommes de terre (fraisage, plantation, buttage,
broyage, arrachage, triage et transport).
La pomme de terre garde une part prépondérante malgré
une chute importante de son cours sur le deuxième semestre
2014. Les mauvaises conditions climatiques du début de l’été
2014 ont rendu les parcelles de pommes de terre difficiles à
arracher.
Ladiversificationdesactivitésestenréflexiontantsurl’activité
pommes de terre que betteraves ou l’épandage des vinasses.
Ventes de matériel
La société Eurodealer maintient ses parts de marché, soit
environ 95 % en pommes de terre et 20 % en betteraves.
Le chiffre d’affaires enregistre une hausse des ventes de
matériel d’arrachage, plantation en pommes de terre mais
aussi de matériel de récolte des betteraves.
Sur le prochain exercice, le chiffre d’affaires va connaître une
baisse assez significative due notamment à une baisse du
marché de la pomme de terre sans précédent.
Recyclage et granulation
Les établissements Lallemand dans l’Yonne fabriquent des
granulés à partir d’issues de céréales.
Lesbonnesrécoltesdefourrages,lamiseàl’herbeimportante,
ajoutées à une offre importante de céréales fourragères se
sont traduites par une réduction de 13 % de l’activité après
deux années de progression. 27 500 t de granulés ont été
produites dont 37 % pour Axéréal.
ACTIVITÉS DIVERSIFIÉES
Valoriser nos
productions spécialisées
sur des marchés de niche
Lentilles
vertes
Légumes
frais
Travaux
agricoles
Ventes de
matériel
Recyclage et
granulation
CHIFFRE
D'AFFAIRES :
1M€
2,7M€
3,9M€
8,5M€
2,7M€
volume recyclage
granulation
27500t
26
EUROPE CENTRALE
Une organisation structurée et claire
pour développer l’activité
Axéréal, un acteur de la filière
céréalière en Europe Centrale
Depuis plus d’une dizaine d’années, Axéréal s’est fortement
investi dans le développement de la filière céréalière en
Europe Centrale. Les acquisitions puis le développement des
malteries en Croatie et en Hongrie (Boortmalt), ont été le
point de départ du déploiement de l’activité Métiers du Grain
sur cette région.
Progressivement ont été mises en œuvre, l’organisation de la
production, la collecte et la commercialisation de grains ainsi
quelaproductiondesemences(enpartenariataveclamaison
Florimond Desprez). La distribution d’approvisionnement et
le conseil agronomique sont en cours de déploiement en
Croatie, en Hongrie, en Roumanie et en Serbie.
Un rattachement
aux Métiers du Grain
Afin de renforcer l’activité Collecte/Appro sur cette zone,
de créer des synergies entre les pays d'implantation et d'en
avoir une vision globale et harmonisée, les filiales de la zone
Europe Centrale ont été rattachées aux Métiers du Grain et
placées sous la responsabilité d’Augustin Michel.
Dessynergiessemettentenplacesurlesgammesdeproduits,
sur le transfert et la valorisation du savoir-faire d’Axéréal en
agronomie, collecte et appro, sur le contrôle financier et sur
la gestion des silos.
Une même bannière
En parallèle, pour accompagner ce développement et
pour accroître la notoriété d’Axéréal en Europe Centrale, les
sociétés filiales changent de noms :
Granit Agriculture devient Axereal Hungary
Ratarstvo i Stocarstvo devient Axereal Croatia
Agricesem devient Axereal Romania
Agrobaza devient Axereal Serbia
Une activité en progression
La collecte 2014/2015 progresse de 17 %, notamment avec
l’amélioration des rendements en orges. Cependant en
Croatie et Serbie, la récolte a été impactée par une météo
défavorable, inondations et pluies à répétition.
En semences, les objectifs sont atteints avec une progression
de 27 % des tonnages vendus.
EnHongrie,lamarcheenavantcontinueaveclerenforcement
des équipes commerciales (terrain et vente de grains).
L’objectif est clairement de gagner des parts de marché.
Axéréal poursuit également son développement sur le grand
marché roumain.
Un silo à Temerin
Depuis 2008, la filiale d’Axéréal en Serbie, a connu une
croissance soutenue avec deux objectifs, organiser la
production d'orge de brasserie à destination de la malterie
de Boortmalt en Croatie et développer l’activité de négoce de
céréales. Rapidement, de nouvelles voies commerciales ont
été ouvertes : vente de semences de blé pour rachat de la
production et export, mais aussi l'exclusivité de distribution
d'hybrides de maïs et de tournesol Maïsadour.
Pour poursuivre ces développements et de surcroît
avec 40  000 t de céréales commercialisées, Axéréal a fait
l’acquisition d’un silo à Temerin. Ainsi, une opportunité a
été saisie en partenariat avec le groupe Sanders. Celui-ci a
racheté une usine d’aliments tandis qu’Axéréal a acquis sur le
même site le silo embranché de 10 000 t.
La situation du silo de Temerin est idéale en Voïvodine et
à seulement 18 km du port de Novi Sad sur le Danube, ce
qui permettra de développer l'export de céréales par barges
(principalement du maïs, culture dominante en Voïvodine).
278000t
de collecte
130
salariés
Axéréal
159000qx
de semences
commercialisés
COLLECTE
EN EUROPE
CENTRALE
PAR PAYS (kt)
4,1
44,8
55,5
Roumanie
Serbie
Croatie
Hongrie173
produire
Silo de Temerin
27
NÉGOCE INTERNATIONAL
Le rôle de la branche
Négoce International
conforté par les conditions de marchés
Dans un contexte de marché international des céréales
marqué par sa complexité en 2014/2015, liée notamment
aux problèmes qualitatifs des blés tendres français, à la
rareté de l’offre sur le marché du blé dur et d’autres facteurs
exogènes (euro/dollar…), la branche Négoce International a
démontré toute l’importance stratégique qu’elle revêtait pour
le Groupe et ses partenaires en commercialisant des volumes
importants d’origine française tout en maîtrisant ses risques
et en améliorant la performance opérationnelle. La branche
a également conforté sa place d’acteur de référence sur le
marché du blé dur et a initié le développement du commerce
international d’orge de brasserie, ce qui permet de donner
accès aux agriculteurs du Groupe à de nouveaux marchés
notamment en Chine ou en Afrique.
Une activité importante
dans un contexte de marché
international porteur mais
complexe
Granit Négoce profite de la compétitivité
des céréales d’origine française à l’export
Granit Négoce a su tirer parti de la compétitivité des céréales
d’origine française, portée par des niveaux de frets maritimes
basetuneparitéeuro/dollaravantageantlescéréalesd’origine
UE. En s’appuyant notamment sur les outils portuaires de la
Manche et de l’Atlantique, et sur son partenariat initié avec
GranIT CEreaL, Granit Négoce a commercialisé des volumes
importants de céréales d’origine française en Algérie et en
Egypte. Parallèlement la part des industriels s’est renforcée
et augmente de plus de 10 % par rapport à la précédente
campagne. La stratégie de développement du commerce
des orges de brasserie a permis de commercialiser 0,2 Mt
dès la première année, et illustre la capacité et l’expertise des
équipes de la branche Négoce International à commercialiser
des céréales à destination de nouveaux acheteurs (Chine,
Afrique) sur des marchés spécifiques.
Durum conforte sa place d’acteur
majeur du marché du blé dur
Dans un contexte global de baisse de l’offre de blé dur,
et pour sa deuxième année d’exploitation, la société
Durum commercialise 0,9 Mt de blé dur et confirme ainsi
le succès opérationnel et commercial du partenariat
initié avec la coopérative Arterris en 2013. Les ventes aux
principaux groupes industriels européens de transformation
représentent plus de 60 % de l’activité et progressent de plus
de 10 %. En prenant en compte les contrats "cadres" des
coopératives avec la semoulerie française, Durum, associée
à ses deux actionnaires, Axéréal et Arterris, commercialise
1,2 Mt et conforte ainsi sa place d’acteur majeur du marché
du blé dur.
Le partenariat Sercomex
est pleinement opérationnel
Le partenariat commercial entre les Groupes Cerevia et
Axéréal pour le commerce de céréales à destination du Nord
del’Italieencamionsetparbateauestopérationneldepuisfin
juillet 2014. Malgré la baisse des volumes commercialisables
d’origine française (notamment de maïs) en France et la
concurrence des céréales d’origine d’Europe de l’Est, les
équipes commerciales de Cerevia et de Granit Négoce ont pu
travailler conjointement au développement des ventes sur
l’Italie et en Sardaigne avec une hausse des ventes de 71 %
par rapport à la campagne précédente.
911M€
de chiffre d'affaires
4,3Mt
commercialisées
75%
des achats sont
d'origine française
VENTES PAR
DESTINATION
Europe du Sud 25 %
Europe du Nord 13 %
Moyen Orient 10 %
Maghreb 45 %
Asie 5 %
produire
30
salariés
Silo Centre Grains à Sète.
28
produire
OPÉRATEURS PORTUAIRES
Le maillon essentiel
entre importateurs et exportateurs
2 silos portuaires
sur la Méditerranée
Axés sur l’exportation et l’importation notamment avec les
pays tiers, les silos portuaires les Silos du Sud et Centre Grains,
situés respectivement à Port-la-Nouvelle et à Sète, font
transiter par leurs installations des céréales, des oléagineux
et de l’alimentation animale. Le site de Sète a la particularité
de travailler pour une part importante de son activité à
l’alimentation de l’usine de trituration de Saipol.
Lesclientssouhaitentunelogistiqueportuaireperformanteet
des services complets. Les silos portuaires peuvent s’appuyer
sur les filiales du Groupe pouvant assurer la consignation de
navires ou l’ensachage et le conditionnement de produits
pour y répondre.
Les investissements importants réalisés dans les outils
portuaires du Groupe permettent aujourd’hui d'avoir des
installations et des outils de premier plan en Méditerranée.
En 2016, la réhabilitation de deux tronçons de quai sera
réalisée à Port-la-Nouvelle et de nouvelles installations
de chargement vrac de céréales de 1000 t/h seront
opérationnelles. Les Silos du Sud investiront 4 M€ et seront
accompagnés par la région à hauteur de 12 M€.
A Sète, Centre Grains a investi dans une nouvelle chaîne de
manutention pour traiter et alimenter en Biomasse (pellets
de coques de tournesol) l’unité de cogénération de l’usine
Saipol représentant 40 kt de volumes supplémentaires.
L’amélioration de la fluidité des réceptions et des transferts
ainsi que l’adaptation des horaires d’ouverture ont permis
d’accompagner l’augmentation des flux avec Saipol, pour
l’importation des graines et l’exportation des tourteaux.
1 million de tonnes en transit
Les problèmes qualitatifs et quantitatifs de la récolte 2014
en France se sont traduits par une diminution sensible de
l’activité portuaire notamment sur Port-la-Nouvelle. Les
tonnes en transit sont passées de 1, 25 million de tonnes à
1 million de tonnes.
SUD SERVICES/SPS
Un service complémentaire apprécié
Sud Services, à Port-la-Nouvelle, et S.P.S à Sète assurent
les activités de consignation de navires, de manutention
portuaire, de passage en douane et de contrôle, pour tout
produit transitant par les ports de Port-la-Nouvelle et de
Sète, à destination ou en provenance de l’Union Européenne
comme des pays tiers.
Ces sociétés sont reconnues pour leurs prestations et leurs
services sur mesure. Elles disposent de moyens logistiques
performants. Ce savoir-faire a été mis en avant lors des salons
auxquels Sud Services a participé : Break Bulk Turquie, SITL,
Logismed…
Sud Services et S.P.S sont des sociétés certifiées ou accréditées
suivant leurs activités (HACCP, COFRAC, OEA, GAFTA…). Sud
Services est engagée dans une démarche de certification
ISO 9001 pour l’ensemble de ses activités.
Sud Services, avec 108 navires manutentionnés dont 58 pour
le Groupe, enregistre une baisse de son activité en relation
avec la baisse des tonnages en entrées/sorties à Port-la-
Nouvelle.
S.P.S. bénéficie du développement du trafic en provenance
de Turquie (remorques EKOL représentant 2 navires par
semaine), assure la manutention portuaire d’éoliennes et
profitera prochainement du démarrage de combinés trains
vers le Nord de la France et Montpellier. S.P.S. fait preuve
7,1M€
de chiffre d'affaires
25
salariés
RÉPARTITION DE
L'ACTIVITÉ PORTUAIRE
Port-la-Nouvelle 339 000 t
Sète (Silos de la Méditerranée
et Centre-Grains) 625 000 t
54%
Espagne
Italie
Algérie
Tunisie
Grèce
12%
8%
10%
13%
DESTINATIONS
HORS FRANCE
Les Silos du Sud
à Port-la-Nouvelle.
29
produire
d’une véritable dynamique avec une équipe renouvelée et de
nouveaux équipements.
SMTP
SMTP assure les activités d’importation et d’exportation
d’engrais, les mélanges et le conditionnement en big bag. Sur
cet exercice, 65 000 t ont été traitées. L’urée reste la matière
principale.
D’importants investissements ont été réalisés pour répondre
à la demande croissante de mélanges. Un hangar a été
aménagé pour ce stockage spécifique.
Granit Services
Une capacité de transport ferroviaire au
service d’Axéréal et de ses partenaires
L’activité transport ferroviaire s’appuie sur une flotte de
300 wagons Granit détenus en propre. 1 million de tonnes
a été transporté par ces wagons à l’identique de l’exercice
précédent. L’activité location progresse de 100  000  t
pour s’établir à 715 000 t, les chargements de trains se
maintiennent avec 291 trains réalisés. La hausse du trafic
à destination d’Anvers (orges de brasserie) permet de
compenser partiellement la baisse de trafic en provenance
du Sud-Ouest et à destination de Port-la-Nouvelle.
Une compétitivité qui se renforce
Les compétences techniques des équipes ferroviaires
de Granit Services s’expriment sur plusieurs dossiers
structurants. En étroite collaboration avec le Techni-centre
SNCF, l’optimisation des révisions a permis de réaliser des
gains importants sur les entretiens et sur l’immobilisation des
wagons. Les équipes techniques viennent en support des
filiales, notamment dans le cadre de missions d’expertises
pour des sinistres tiers ou pour le support aux appels d’offres
de prestations de transports ferroviaires (engrais liquides,
flux ferroviaires de la coopérative vers les industries de
transformation du Groupe…)
Activité d’affrètement maritime
L’activité d’affrètement maritime de la branche Négoce
International a été soutenue en 2015, en lien étroit avec la
hausse des volumes commercialisés. 2,9 millions de tonnes
de grains ont été transportées, et le nombre de bateaux
affrétés est passé de 258 à 308 entre les deux exercices.
La hausse des volumes vendus dans les pays tiers (Algérie,
Chine notamment) conduit à affréter des navires de tailles
importantes. Plus de 25 % des navires affrétés ont une taille
supérieure à 15 000 t, et conforte la tendance amorcée depuis
5 ans.
Granit Services, a vendu 16 frets maritimes en 2015 aux
sociétés du Groupe, apportant leur support technique,
commercial et légal afin de sécuriser les opérations d'export
et d'approvisionnement des branches Axéréal.
ACTIVITÉS
FERROVIARES
Location wagons : 715 kt + 19 %
Transport sur Anvers : 271 kt + 6 %
Transport Berry/Méditerranée : 63 kt – 6 %
Transport Sud-Ouest / Port-la-Nouvelle : 26 kt - 60 %
ACTIVITÉS
PORTUAIRES
Expéditions navire 39 %
Expéditions camions 7 %
Réception et transfert
vers usine Saipol 54 %
1Mt
transportées
par le fer
Sud Services
/SPS
SMTP
Granit
Services
CHIFFRE
D'AFFAIRES :
6,5M€
1,4M€
10,7M€
Sud Services
/SPS
SMTP
EFFECTIF
30
7
Manutention portuaire.
30
31
Valoriser
dans les filières
Pôle transformation
& Activités Spécialisées
Meunerie 32
Malterie 34
Activités portuaires Anvers 37
Pôle Animal 38
Participations minoritaires 40
Galys 41
Distribution 42
Vigne 43
32
valoriser
Un marché de la farine
stable qui cache
des évolutions divergentes
Cette année a encore été marquée par la baisse des volumes
de farines vendus aux artisans. Le poids de la boulangerie
artisanaleseréduitaufildutempsenraisondesmodifications
des modes de consommation et des comportements d’achat.
La boulangerie traditionnelle subit également l’assaut
des chaînes de boulangeries qui détournent leurs clients
en proposant des gammes complètes de produits (pains,
viennoiseries et pâtisseries) à des prix compétitifs. Seuls les
boulangers qui ne font pas de concession sur la qualité, la
saine gestion et le dynamisme commercial, tirent leur épingle
du jeu.
La contraction de l’activité a entraîné des difficultés chez
de nombreux artisans. Cette année, plus qu’auparavant, les
banques ont contenu leurs financements.
Avec 1,3 million de tonnes, l’artisanat reste bien entendu un
débouché très important derrière le segment de l’industrie
qui totalise cette année un nouveau record à 1,8 million de
tonnes.
Ce segment en progression se porte bien dans l’ensemble.
Certains industriels sont devenus incontournables et
affichent de très bons résultats.
Les segments de GMS consommateurs de farine (rayon
épicerie et boulangerie de GMS) se maintiennent.
Axiane conforte ses positions
sur ses différents marchés
Artisanat : la Croquise grignote
des parts de marché
Dans un contexte économique encore difficile, Axiane a
poursuivi sa politique de dynamisation de l’offre auprès de
ses clients.
La marque Croquise continue sa progression et se présente
comme une vraie alternative qualitative aux marques
nationales plus poussives.
En novembre 2014, Axiane a lancé avec Axéréal, la filière
"raison et sélection" pour accompagner le développement
de la marque Croquise. Cette filière repose sur des pratiques
culturales responsables, respectueuses de l’environnement et
une sélection rigoureuse des variétés utilisées.
Le succès de l’Absolue s’est confirmé cette année. L’Absolue
est réalisée à partir de farines bios (produit 100 % sain, 100 %
saveur, 100 % naturel) et a fait mouche auprès des clients en
quête de naturalité et de nouveauté.
La profession a continué les campagnes en faveur du pain
avec, entre autres objectifs, celui d’amener les jeunes à en
apprécier la consommation. Axiane a pris une part active
dans cette campagne.
Cette année le "sans gluten" a trouvé une résonnance
particulière dans les médias. Tantôt décrié comme effet
de mode, tantôt justifié avec force et conviction, semant la
confusion sur le vrai risque encouru par un malade cœliaque
(1 % de la population).
GMS : Ebly®
Cœur de Blé investit les linéaires
Grand bouleversement dans le rayon épicerie d’Axiane cette
année avec la mise en place dès janvier d’une synergie de
marques entre Ebly® et Cœur de Blé (OFG – Origine France
Garantie). L’accès à une plus forte notoriété pour "Cœur de
blé" appelée communément Ebly® Farine a contribué à
conforter sa position de premier challenger, avec un taux
de fidélisation en hausse dans un contexte de très forte
agressivité commerciale de Francine.
RÉPARTITION DES VENTES DE FARINES
(en volume)
MEUNERIE
Axiane accompagne ses clients,
innove et se renforce
170M€
de chiffre d'affaires
316000t
de farine
commercialisées
510
salariés
Axéréal
Sachets GMS 14 %
Industries utilisatrices 46 %
GMS Labo 14 %
Artisans 25 %
Autres 1 %
33
La gamme de farines de sarrasin de la marque incontournable
"Treblec" s’est étoffée avec la mise sur le marché d’une
préparation pour pâte à galettes dont l’objectif premier est
de répondre à un besoin de praticité.
Pas de surprise en GMS labo qui malgré le souhait des
enseignes de soutenir les producteurs locaux ("Alliances
locales" chez E.Leclerc par exemple), a consolidé les volumes
et marges cette année par un travail notamment sur le mix
produit (progression des farines de tradition).
Axiane, apporteur de solutions en Industrie
Afin de mieux accompagner ses clients dans leur
développement, Axiane a travaillé la proximité, l’écoute et la
recherche de solutions. Ce segment de marché regroupe des
réalités très différentes (taille, influence géographique, types
de produits et débouchés…) mais l’attente est identique :
accompagnement, qualité, régularité et réactivité.
Axiane a su se montrer à la hauteur des attentes des clients,
ce qui améliore ses marges cette année encore.
Nette amélioration
de la situation financière
Malgré la mauvaise qualité de la récolte 2014, Axiane a
continué à améliorer sa performance financière. Un élément
important de ce redressement est que la baisse des prix du
blé n’a pas été totalement répercutée au marché, ce qui
a permis de reconstituer une partie des marges. Certains
meuniers mal éclairés continuent toutefois à jouer sur les prix
dans le but de récupérer des volumes.
Axiane, 2ème
meunier
sur le marché français
Dans ce contexte plus favorable, Axiane a souhaité étendre
son périmètre géographique tout en profitant de synergie
de marques. C’est avec Dijon Céréales Meunerie, affiliée au
groupement Festival, qu’une nouvelle organisation a été
décidée pour se concrétiser dès juillet 2015. Axiane étant
historiquement affiliée au groupement Banette, seules des
synergies sur les marques propres sont envisagées. Les deux
réseaux seront donc préservés dans la nouvelle organisation.
Par ailleurs, pour renforcer sa place en boulangerie artisanale
au nord de Paris, Axiane a travaillé à la reprise des clients de
Courteuil. Cette reprise a pris effet en septembre 2015.Caen
Chartres
Semblançay
La Jarrie
Vivonne
Reuilly
Vincelles
Gallardon
Saint Maurice
sous les Côtes
Maure de
Bretagne
10 MOULINS RÉPARTIS SUR LA FRANCE
34
valoriser
471M€
de chiffre d'affaires
MALTERIE
Boortmalt poursuit sa progression avec une
deuxième année record à tous points de vue
Des positionnements marchés
qui restent porteurs
Depuis déjà longtemps, Boortmalt commercialise ses malts
de qualité à parité entre des marchés dits matures et des
marchés qualifiés d’émergents.
Nos malts sont commercialisés
dans plus de 130 pays
Les marchés matures que couvre Boortmalt sont
essentiellement les pays de la zone euro ainsi que ceux
de l’Europe de l’Est. Malgré le caractère plutôt stagnant de
ces marchés, des segments offrent des relais de croissance
intéressants sur lesquels le Groupe se développe avec succès
(malts spéciaux, distillerie, construction de filières dédiées
danslatracedemarquesdebièreporteuses,bièresd’Abbayes,
micro-brasseurs…). Notre positionnement favorable sur
le marché écossais des whiskies (toujours en croissance),
offre une diversification importante à hauteur de 30  %
des tonnages commercialisés sur l’Europe. L’ensemble des
initiatives prises par la division commerciale en 2014-2015
touche à l’innovation. Elles nécessitent un travail en étroite
collaboration avec les autres branches du Groupe et visent
à améliorer en continu nos offres commerciales et notre mix
clients dégageant ainsi de la marge brute supplémentaire.
Le marché de la bière en Europe Centrale reste compliqué,
en déclin, alors que l’offre de malt abonde et que les droits
d’importation depuis des pays hors zone euro disparaissent,
ce qui aggrave encore plus le déséquilibre entre l’offre et
la demande. Malgré cette réalité, Boortmalt est parvenu à
utiliser et à commercialiser 100 % des capacités des deux
malteries hongroise et croate, grâce à un travail d’équipe
remarquable, ce qui représente une véritable amélioration
par rapport à l’année dernière.
Enfin, les marchés dits émergents que Boortmalt alimente
depuis Anvers avec l’appui de la malterie d’Issoudun, sont
l’Amérique Latine, l’Afrique et l’Asie. Ces marchés s’appuient
sur des fondamentaux solides de croissance démographique
et d’augmentation progressive du pouvoir d’achat d’un plus
grand nombre de consommateurs. Boortmalt reste attaché
à ces marchés et cette année, a noué avec succès des
partenariats stratégiques pour le futur.
Quelle réponse à la consolidation
des brasseurs ?
Les clients de Boortmalt sont les principaux brasseurs et
fabricants de spiritueux mondiaux. Ces multinationales
poursuivent leur consolidation. Il est clair que l’industrie
du malt se consolide moins rapidement, ce qui peut
globalement créer un ensemble de conditions moins
favorables pour l’avenir. La nécessité d’accompagner nos
clients par l’accroissement de la taille de notre Groupe reste
donc un enjeu indéniable.
Mais il est également important d’approfondir certains
partenariats stratégiques nous permettant de nous
différencier, tout en apportant de la valeur dans un esprit
gagnant-gagnant. Cette capacité à construire et à vivre ces
partenariats nous permet de mieux nous projeter sur le
moyen et le long terme, ouvrant des opportunités certaines,
pour la plupart sur les pays dits émergents.
Enfin, continuer à apporter une réponse adéquate à nos
nombreux clients de tailles plus modestes comme les
fabricants "locaux" de Scotch écossais et de Whiskies
irlandais, les brasseurs au rayonnement plus "régional" et les
brasseurs et distillateurs artisanaux, constitue une des pierres
angulaires de notre dispositif d’amélioration de la rentabilité
du Groupe.
L’entrée de Tereos au capital de Boortmalt
Fin mars 2015, le groupe Tereos (5ème
producteur mondial
de sucre) est entré au capital du groupe Boortmalt. Ce
rapprochement est très significatif car les deux Groupes
travaillent ensemble à l’élaboration d’une offre innovante et
génératrice de valeur pour les clients brasseurs et distillateurs
que les deux Groupes servent. De nombreuses synergies
ont été identifiées et sont à l’étude. Ces projets couvrent des
domaines variés pouvant aller de l’agriculture dans certains
pays émergents, à l’achat conjoint d’énergies tout en passant
par la valorisation potentielle de nos sous-produits.
1,05Mt
commercialisées
285
salariés
523000t
400000t
130000t
Belgique
France
UK
Irlande
Croatie
Hongrie
PRODUCTION
PAR ORIGINE
35
Ce rapprochement, également très axé recherche et
innovation, sera rapidement générateur de valeur.
Enfin, il est bon de signaler que ce rapprochement a été reçu
auprèsdesgrandsbrasseurs etdistillateurs demanièrepositive.
L’amélioration continue,
le développement durable
et le bien-être au travail
pour plus de performance
Depuis 2009 dans les 10 malteries du Groupe, Boortmalt s’est
engagé dans une démarche d’amélioration continue visant à
créer de la valeur en limitant au maximum les pertes de toute
nature, sur le modèle duTotal Productive Management (TPM)
venant du Japon.
Poursuite du programme
d’Excellence Opérationnelle
En2014/2015,nousavonseffectuélarefontedeceprogramme
en faisant appel à des compétences extérieures permettant
ainsi d’apporter un nouveau souffle sur cette initiative clé.
Le programme à présent nommé BOPEX (pour Boortmalt
Operational Excellence) adopte une stratégie de mise en place
plus professionnelle et plus orientée résultat.
Les initiatives liées à l’amélioration de notre empreinte
carbone et eau se poursuivent, mais ont été moins marquées
cette année que l’année 2013/2014 ; car nous devons
apporter des modifications nécessitant des investissements
en cours de réalisation. Nous nous attendons donc à une
plus forte réduction de notre empreinte carbone sur l’année
2015/2016 lorsque les investissements porteront leurs fruits.
Notre méthode de travail a été auditée par SGS et a été
validée ISO 50001 ce qui représente une grande satisfaction
pour le groupe Boortmalt. Nous poursuivons l’étude et la
préparation des futurs projets et actions qui alimentent notre
réservoir d’idées permettant de continuer à nous améliorer.
La politique de sécurité et de protection du personnel et des
installations poursuit avec satisfaction son développement.
Des ressources supplémentaires ont été déployées afin
d’accélérer notre capacité d’anticipation dans ce domaine.
Boortmalt participe activement à de nombreux forums
sur le développement durable en agriculture (orges de
brasserie), sur l’éthique dans les affaires et partage de
nombreuses informations opérationnelles avec certains
clients stratégiques.
Enfin, le projet de mise en place d’un système informatique
unique ERP au sein des 10 malteries du Groupe se concrétise.
Certaines fonctionnalités spécifiques à notre métier relevant
de progiciels dédiés ont été acquises en sus de l’ERP.
L’amélioration de la performance
opérationnelle étant en marche,
des dimensions moyen et long terme
entrent en jeu…
En 2014/2015, le pôle Recherche et Innovation et la Direction
des Ressources Humaines ont été mis en place avec succès.
Pour la R&I, une dizaine de projets de recherche est en cours
d’étude et se focalisent soit sur de l’innovation produit (et
service), soit sur de l’innovation des procédés de fabrication,
soit sur de l’innovation touchant à la parfaite intégrité de nos
malts. De nombreux travaux sont réalisés avec des centres de
recherches externes, essentiellement européens à ce jour.
> Anvers, 1ère
malterie d'Europe
avec une capacité
de production de
330000 t.
36
valoriser
L’accélération de la mise en place de la politique consistant
à améliorer le bien-être au travail de nos collaborateurs a
été un thème central cette année, et permet clairement
d’attirer de nombreux talents au sein de notre entreprise
tout en motivant les équipes en place. Les valeurs définies
collectivement par tous les collaborateurs d’Axéréal prennent
progressivement vie et se reflètent dans les évaluations de
la performance des managers. Dans sa communication et
ses actes auprès des équipes, le Comité Exécutif continue
son action de proximité auprès de toutes les personnes
constituant le Groupe aujourd’hui, afin de créer encore plus
de compréhension, de cohésion, de fierté et de passion pour
la réalisation de nos objectifs, mais aussi - et surtout - afin de
susciter l’innovation. Un cadre servant de réceptacles d’idées
et d’outil de motivation a été prévu à cet effet.
Un management participatif
Afin d’impliquer toutes les forces vives de Boortmalt à sa
construction (et afin d’atteindre notre objectif de rentabilité
ultime), le top 70 des managers du Groupe participe
activement à l’initiative‘Boortmalt To The Next Level’, BTTNL.
Cette initiative consiste en 9 groupes de travail se focalisant
sur des sujets sélectionnés collectivement et plutôt orientés
court et moyen termes. Ces sujets peuvent couvrir des
thématiques proches des ressources humaines, soit de la R&D,
soit de la logistique ou encore sur l’utilisation de brevets que
nous détenons… La construction transversale du business
est l’affaire de tous.
Global Malting Services (GMS)
La branche GMS de Boortmalt a pour mission de vendre du
conseil aux clients brasseurs (voire malteurs) qui le désirent.
GMS travaille aussi au développement de notre Groupe.
À titre d’exemple, une filiale GMS a démarré en 2014/2015
ses activités en Éthiopie afin d’offrir aux brasseurs locaux des
solutions permettant d’accélérer leur production d’orges
de brasserie locale, ainsi que leur qualité. Sur l’exercice
2014/2015, beaucoup d’autres activités similaires ont eu lieu
en Afrique, soit dans le cadre de partenariats avec des clients
clés, soit en prospection avec Tereos.
Développements
La capacité des torréfacteurs de Knapton en Angleterre a
été augmentée, nous permettant ainsi de doubler notre
production de malts spéciaux torréfiés – une ancienne
tradition de Boortmalt (anciennement Pauls Malt).
Pour répondre de manière adéquate aux besoins des
brasseurs artisanaux, Boortmalt a mis en place en Irlande, au
travers de notre marque Minch, un département spécifique
et dédié à ce segment. Dotée d’outils de conditionnement,
de savoir-faire brassicole et de gestion des réseaux sociaux,
l’approche retenue semble très prometteuse et va être
développée dans d’autres pays.
Notre site d’Anvers, qui est central dans notre dispositif
industriel reste la plateforme Européenne du malt puisque
Boortmalt possède la plus importante malterie d’Europe avec
une capacité de production de 330 000 t de malt, et que la
quasi-totalité des malteurs européens passe par Anvers pour
exporter une partie de ses malts. Des projets d’extension de
la malterie sont à l’étude.
Une année record
Le chiffre d’affaires de Boortmalt s’établit cette année à
471  millions d’euros en légère diminution par rapport à
l’année dernière du fait de la baisse du prix des orges de
brasserie récolte 2014, par rapport à la récolte 2013. L’EBE a
continué sa progression pour la 4ème
année consécutive, a
surpassé son objectif budgétaire annuel et est devenu cette
année le nouveau record du Groupe (en absolu et à la tonne).
À cela s’ajoute un travail collectif quotidien important visant
à réduire les capitaux employés dans la durée. En découle
une rentabilité des capitaux employés (ROCE) en forte
amélioration cette année encore.
Les malteries ont à nouveau fonctionné à plein régime
(même celles de l’Europe Centrale grâce à notre nouvelle
approche intégrée Groupe). Les contrats à long terme (LTA)
ont été renouvelés à des conditions satisfaisantes.
Les perspectives marchés nous semblent globalement
plutôt favorables. L’ensemble des initiatives retenues est en
cours de réalisation et amène à notre Groupe une meilleure
maîtrise des risques et de la volatilité. Des axes de travail sont
encore possibles pour poursuivre l’amélioration continue
que nous avons choisie. Les partenariats stratégiques
ouvrent des perspectives intéressantes, créatrices de valeur.
Le rapprochement avec Tereos renforce notre culture
industrielle et nous permet aussi de mieux appréhender
l’internationalisation. Vivre les valeurs d’Axéréal nous
rapproche et nous permet de fournir un meilleur travail
collectif, ayant du sens.
Case de germination.
37
valoriser
ACTIVITÉS PORTUAIRES ANVERS
La logistique vrac
et containers
Avec près de 1,4 million de tonnes en entrée,
les silos du port d’Anvers occupent une
position importante dans la logistique du
commerce mondial du grain et du malt.
Silos portuaires :
Sobelgra et Samga
L’emplacementidéal(hinterland,portd’Anvers,réseauexport)
que présente le Port d’Anvers par rapport aux activités export
de Boortmalt, et de certains de nos concurrents malteurs
qui utilisent nos installations, reste un point fort de notre
empreinte industrielle.
Quant au site de Samga qui fait l’objet d’une expropriation
par l’État Belge, les discussions relatives à cette expropriation
sont en cours et devraient permettre de pouvoir continuer
notre activité de stockage de grains dans le Port d’Anvers.
ATO
Notre filiale ATO à Anvers en partenariat avec la SNCB (Société
Nationale des Chemins de fer Belge) s’est développée suite au
comblement d’une darse de 10 hectares en 2013.
Depuis, l’activité occupe une surface de 17 hectares pour la
manutention de containers : le stockage, la logistique (train,
camion, bateau) et les réparations.
L’activité est appelée à encore se développer en intégrant un
terminal ferroviaire (8 ha) et en intégrant un quai adjacent
permettant l’affrètement de porte-containers.
Pour Boortmalt, c’est la mutualisation des moyens logistiques
dont dispose ATO, qui permet d’être compétitif sur le segment
d’activité malt en containers.
silos portuaires :
1368kt
(en entrée)
ATO :
17Ha
400000TEU*
SOBELGRA
SAMGA
1131kt
237kt
*Twenty-foot Equivalent Unit
ATO se développe sur la darse
comblée du site d'Anvers
38
valoriser
PÔLE ANIMAL
Leader régional Centre Auvergne en nutrition
animale et dans l’organisation des filières
En s’appuyant sur le groupe Axéréal, le Pôle Animal est une
référence et un leader régional en nutrition animale et dans
l‘organisation de productions.
Fabricant d’aliments, accouveur et organisateur de production,
ces 3 métiers s’articulent autour d’une même logique de filière
et de satisfaction clients.
Acteur dans un contexte
de crise
La nutrition animale française, et plus généralement les filières
animales, continuent de connaître un contexte difficile. Les
filières animales françaises vivent des heures sombres depuis
plusieurs mois. Différentes raisons expliquent ces difficultés
: la consommation française de viande est en décroissance,
l’embargo russe a bousculé les équilibres de la filière porcine,
les enseignes de grande distribution se livrent une guerre de
prix, sans oublier la difficulté des élevages qui ont des coûts de
production élevés.
Dans ce contexte, le Pôle Animal travaille sur les points suivants :
continuer d’être au plus proche de ses éleveurs pour
répondre à leurs besoins de demain,
optimiser les outils de production pour atteindre les
standards européens en vue d’un aliment toujours plus
qualitatif et sécurisé au prix le plus compétitif,
développer son périmètre et présenter de nouvelles activités
et de nouveaux métiers, dans une logique de filière,
innover en investissant dans la Recherche et Développe-
ment pour toujours améliorer la qualité des aliments, la
performance zootechnique des animaux et la rentabilité des
élevages.
Auvergne Poussin,
un nouveau métier et un maillon
de plus dans la filière
Reprise par le Pôle Animal en 2014, Auvergne Poussin est
spécialisée dans la production de poussins d'élevage. Un
investissement de plus d'un million d'euros dans l’amélioration
du couvoir pour une meilleure qualité de ses produits, préserve
un maillon unique et indispensable de la filière avicole en
Auvergne.
Auvergne Poussin gère l’élevage de 110 000 reproducteurs
destinés à l’approvisionnement en œufs à couver. Sont ainsi
produits 300 000 poussins par semaine, dont plus de 70 %
sont destinés aux productions certifiées Bio et Label Rouge.
L’objectif d’Auvergne Poussin est de produire des poussins
de qualité permettant d’assurer aux éleveurs un haut niveau
technique ; c’est un savoir-faire de plus à leur service pour la
garantie de leur rentabilité.
Les organisations de production
au service des débouchés
Le Pôle Animal, au travers des organisations de production
Force Centre, Boviperche ou encore de son partenaire Feder,
détient toute l’expertise nécessaire pour répondre aux
débouchés de la filière volaille chair, volaille ponte et bovins.
Force Centre est un acteur majeur de la filière volaille au niveau
régionale et maîtrise les élevages à travers une production
sous signe de qualité (poulet Label et poulet Bio). Force Centre
accompagne ses éleveurs techniquement et financièrement
dans le montage de leur dossier d’investissement. L’innovation
estaussiaucœurdespréoccupationsdeForceCentre:lepoulet
garanti sans antibiotique est un bel exemple de réussite.
Avec 109 millions d’œufs produits en qualité bio, plein air et
alternatifs, le Pôle Animal est un acteur important de la filière.
> Une expertise
technico-
économique au
service de nos
éleveurs
514000t
d'aliments
46000t
de volailles vivantes
52000t
de matières
premières
109M
d'œufs
39
S’appuyant sur un parc récent de bâtiments et des éleveurs
compétents, Force Centre contrôle son approvisionnement
en poules pondeuses.
L’innovation :
une vraie valeur ajoutée
Plus qu’un concept, c’est vraiment une approche globale
de l’entreprise. Le Pôle Animal change avec le monde :
innovation en formulation et technique, innovation dans son
management, c’est toute l’entreprise qui se remet en cause
pour un seul objectif : la performance et l’efficience pour ses
clients. Le Pôle Animal informe ses clients de leur livraison par
un envoi sms. Des essais sont également mis en place chez
des éleveurs partenaires pour valider l’efficacité d’additifs, des
concepts alimentaires et l’influence de process industriels,
répondre à des attentes sociétales : démédication avec des
solutions alternatives, étude sur la coloration de la viande,
travail sur la réduction du stress en volaille de chair, etc.
Traçabilité et sécurité sanitaire
En recentrant son activité sur 10 sites de production, le
Pôle Animal fournit à ses clients des aliments sous forme
de granulés, miettes ou farines. Les investissements
technologiques réalisés ont pour objectif d’apporter des
produits toujours plus techniques et sécurisés. Les usines du
Groupe thermisent les aliments volaille reproducteurs et tous
les sites sont certifiés Guides Bonnes Pratiques en aliments
composés. Certains sites sont polyvalents multi-espèces et
d’autres dédiés à certaines productions.Toutes les usines sont
désormais automatisées : l’usine de Lapeyrouse dédiée aux
aliments Bio a vu tout son automatisme remis à neuf pour
atteindre des objectifs d’efficacité technique, de rentabilité
économique et de sécurité alimentaire.
Membre de l’association nationale Oqualim, le Pôle Animal
met en commun toutes ses analyses matières premières avec
d’autres fabricants français, soit 80 % de l’aliment composé
français. Adhérent au CNEF (Club de Nutrition Équine
Française), c’est une garantie de plus au profit de la sécurité
sanitaire des éleveurs.
Une proximité avec nos
éleveurs et des services pour
répondre à leurs besoins
Toutes les équipes du Pôle Animal sont composées d’experts
en nutrition animale, de conseillers compétents et proches
des éleveurs, de personnels administratifs au service du client.
La mise en commun d’une logistique professionnelle et
réactive est une force supplémentaire et indispensable :
nous pouvons approvisionner un client à partir du site le plus
proche et le plus à même de fabriquer l’aliment commandé.
Le Pôle Animal informe ses clients par sms du jour et du
créneau horaire de leurs livraisons.
Le monde change, nos clients évoluent et le Pôle Animal
accompagne ces changements et saisit des opportunités
d’évolution. Un service complémentaire de produits
nutritionnels et d’hygiène est proposé aux éleveurs pour leur
assurer encore plus de sécurité et d’efficacité en volaille et en
ruminant.
Afin de proposer un panel complet de solutions
nutritionnelles, le Pôle Animal développe l’activité de revente
de matières premières en s’appuyant sur des compétences
internes en analyse de marché, sur des propositions en
marché spot ou sur des garanties à terme.
> 300 000 poussins
par semaine dont
70 % en bio et label
ALIMENTS PAR PRODUCTION :
UN PORTEFEUILLE ÉQUILIBRÉ
30 % ruminant
32 % volaille chair
15 % volaille ponte
15 % porc
3 % cheval
3 % gibier
1 % lapins
1 % divers
40
valoriser
Ebly®
Ebly® est une joint-venture appartenant à 49 % à Axéréal et
à 51 % à Mars, inc. Le site de production de Marboué (28)
emploie plus de 90 salariés et produit le Blé Ebly® ainsi que
les riz Uncle Ben’s® à cuisiner qui représentent les 2/3 de la
production.
L’ensemble des produits Ebly® est commercialisé en Grande
et Moyenne Surfaces et en Restauration Hors Foyers, en
France et à l’étranger. Ebly® est distribué en Allemagne, en
Suisse mais aussi en Turquie et au Japon… Cette année a été
marquée par la conquête de nouveaux marchés, tels que les
Etats-Unis !
Grâce à la progression des ventes d’Ebly® et d’Uncle Ben’s®
à cuisiner, Ebly® enregistre une croissance de 4 % au
31 décembre 2014 par rapport à 2013 et atteint un chiffre
d’affaires de 40,5 M€, pour un bénéfice supérieur à 2 M€.
Le développement durable tient une part importante dans
la stratégie d’Ebly® qui s’approvisionne en blé dur de Beauce
via Axéréal. Fin 2014, la gamme de blé sec Ebly® a d’ailleurs
reçu la labellisation "Origine France Garantie" qui sera mise
en avant sur les emballages, afin de communiquer clairement
l’engagement de la marque pour un approvisionnement local
et une fabrication française. En 2015, la marque Ebly® s’étend
à la farine d’Axiane sous licence, pour toucher le quotidien
d’encore plus de familles françaises.
Trituration- Biocarburants
Chimie verte
Une implication dans La trituration
ARIANE est impliquée financièrement dans Avril Pôle végétal
qui regroupe Saipol, Lesieur, Diester Industrie et Diester
Industrie International, Oleon et Novance.
Avril Pôle végétal assure la première transformation des
graines en huiles et tourteaux destinés à l’alimentation
humaine, la nutrition animale, les énergies et la chimie
renouvelables. Elle en est le leader français.
Éthanol-Alcool-Amidon
Axéréal présent dans Tereos internacional
Axéréal, aux côtés des céréaliers, est impliqué financièrement
dansTereosInternacional,leadermondialdel’agroalimentaire
et des bioénergies, regroupant les actifs de Tereos au Brésil,
les actifs céréaliers en Europe ainsi que les actifs canne à sucre
dans l’Océan Indien.
40,5M€
de chiffre d'affaires
90
salariés
PARTICIPATIONS MINORITAIRES
Des participations minoritaires
qui prolongent nos activités
EBLY®
:
41
valoriser
Galys a la particularité d’évoluer sur trois marchés totalement
distincts : l’agricole, l’environnement et l’agro-alimentaire à
travers plus spécifiquement l’évaluation sensorielle.
Analyses agricoles :
une activité soutenue
Les conditions particulières de la moisson 2014 ont impacté la
qualité des récoltes. Les OS ont eu recours au service de Galys
pour avoir une bonne connaissance des qualités stockées et
notamment des temps de chute d’Hagberg. Sur le seul mois
d’août, 15 000 analyses ont été réalisées. Galys a fait preuve
d’une très grande réactivité pour répondre aux besoins de ses
clients et à l’urgence de la situation, en mettant en place des
équipes en 3x8.
En matière de reliquat azoté, Galys se démarque avec un
nouveau bulletin plébiscité par les clients : très pédagogue et
en adéquation avec les évolutions GREN.
Une réorganisation industrielle
de l’activité agricole
L’adaptabilité et la compétitivité induite demandées par les
clients a conduit Galys à repenser son organisation industrielle.
La performance des laboratoires d’analyses dépend de
leur qualité de service, mais aussi des volumes traités qui
leur assurent la compétitivité. Pour gagner en productivité,
pour être en capacité d’innover dans ce secteur, la taille est
un réel atout. Terrena et Axéréal en étaient bien conscients,
d’où l’idée d’avancer ensemble, en mutualisant outils et
compétences pour renforcer GALYS comme acteur majeur
dans son domaine. Cela s’est traduit par deux opérations
concomitantes. Terrena a apporté le fonds de commerce de
son laboratoire situé à Ancenis (44) et pris une participation
de 16 % dans le cadre d’une augmentation de capital de
Galys.
"Galys, se renforce en analyse
fourrages et nutrition animale"
Depuisle1er
juillet2015,celaboratoirespécialisé,alliéàl’expertise
des équipes en fourrage, nutrition animale et produits laitiers,
permet d’accroître le champ d’action de Galys pour conduire
tous les projets d’analyses en proximité directe avec le besoin de
ses clients des secteurs céréalier et élevage.
Les analyses végétales et environnementales qui étaient
réalisées précédemment à Toulouse, le sont désormais à
Ancenis. Toulouse réunit un centre de collecte d’échantillons,
un bureau commercial et l’expertise agronomique. Le
laboratoire de Blois se consacre aux analyses de sol (terre et
reliquat azoté) et à la qualité des récoltes céréalières.
Dans ces évolutions d’organisation, l’accompagnement au
changement est le maître mot. Il traduit la volonté de Galys
d’être aux côtés de ses collaborateurs dans la réussite de leurs
nouveaux challenges, et dans leur intégration.
Une extension du laboratoire
de Toulouse Sensoriel pour
répondre à l’accroissement
de la demande
L’activité de Galys Sensoriel a évolué de 20 % en 2 ans.
Pour cette raison, les sites se sont réorganisés et agrandis.
À Toulouse, un espace d’accueil consommateurs et une
nouvelle salle de test de 8 boxes ont été construits, ce qui
porte à 46 le total des cabines de dégustation pour les deux
laboratoires. Galys Sensoriel, c’est près de 400 m² de locaux
dédiés sur les villes de Toulouse et Lille, accrédités par le
Cofrac ; c’est 15 salariés qualifiés et attentifs à toutes les
étapes du process d’analyse, qui accompagnent les clients
pour leur permettre de mieux comprendre les attentes et les
préférences des consommateurs d’aujourd’hui.
L’expertise est le maître mot de cette activité que l’on retrouve
dans la nouvelle vidéo de Galys Sensoriel destinée à tous ses
clients de l’Agro-industrie, de la Grande Distribution, de la
Cosmétique, des Pet food…
ACTIVITÉS SPÉCIALISÉES
Galys,
l'expertise à vos côtés
RÉPARTITION DU CHIFFRE D'AFFAIRES
46 % Sol
7 % Végétaux /
Nutrition Animale
20 % Sensoriel
4 % Environnement
14 % Qualité des Récoltes
8 % Services
7,4M€
de chiffre d'affaires
4
laboratoires
63
salariés
> Apporter
l’offre
d’analyses la
plus complète
à nos adhérents
et nos clients
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal
Rapport d'activité 2015 Axéréal

Contenu connexe

Tendances

Pages de découverte des entreprises pays de vitré (3)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (3)Pages de découverte des entreprises pays de vitré (3)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (3)
Academie_des_metiers_industrie
 
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Academie_des_metiers_industrie
 
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (1)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (1)Pages de découverte des entreprises pays de vitré (1)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (1)
Academie_des_metiers_industrie
 
Inauguration du centre commercial Le Millenaire
Inauguration du centre commercial Le MillenaireInauguration du centre commercial Le Millenaire
Inauguration du centre commercial Le Millenaire
ICADE
 

Tendances (10)

Rencontre algéro-francaise 2017: élevage, nutrition et santé animales
Rencontre algéro-francaise 2017: élevage, nutrition et santé animales Rencontre algéro-francaise 2017: élevage, nutrition et santé animales
Rencontre algéro-francaise 2017: élevage, nutrition et santé animales
 
Eco actu 30. Revue économique du Pays de Lorient, avril 2019
Eco actu 30. Revue économique du Pays de Lorient, avril 2019Eco actu 30. Revue économique du Pays de Lorient, avril 2019
Eco actu 30. Revue économique du Pays de Lorient, avril 2019
 
dp_premiere_pierre_cooper
dp_premiere_pierre_cooperdp_premiere_pierre_cooper
dp_premiere_pierre_cooper
 
Eco actu n°28. AudéLor, juillet 2017. Revue économique du Pays de Lorient
Eco actu n°28. AudéLor, juillet 2017. Revue économique du Pays de LorientEco actu n°28. AudéLor, juillet 2017. Revue économique du Pays de Lorient
Eco actu n°28. AudéLor, juillet 2017. Revue économique du Pays de Lorient
 
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (3)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (3)Pages de découverte des entreprises pays de vitré (3)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (3)
 
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
 
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (1)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (1)Pages de découverte des entreprises pays de vitré (1)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (1)
 
Entreprendre en Vallée de la Rance - Samento
Entreprendre en Vallée de la Rance - Samento Entreprendre en Vallée de la Rance - Samento
Entreprendre en Vallée de la Rance - Samento
 
Plein champ
Plein champPlein champ
Plein champ
 
Inauguration du centre commercial Le Millenaire
Inauguration du centre commercial Le MillenaireInauguration du centre commercial Le Millenaire
Inauguration du centre commercial Le Millenaire
 

Similaire à Rapport d'activité 2015 Axéréal

Advitam participations
Advitam participationsAdvitam participations
Advitam participations
Aurelieadvitam
 
L économie-laitère-en-chiffres-2012
L économie-laitère-en-chiffres-2012L économie-laitère-en-chiffres-2012
L économie-laitère-en-chiffres-2012
marjorie55
 

Similaire à Rapport d'activité 2015 Axéréal (20)

Ra 2014
Ra 2014Ra 2014
Ra 2014
 
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraître
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraîtreLe rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraître
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraître
 
Vertdis
VertdisVertdis
Vertdis
 
Advitam participations
Advitam participationsAdvitam participations
Advitam participations
 
Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016 Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016
 
Saint-Grégoire du Québec à la Bretagne : frontière intelligente et transforma...
Saint-Grégoire du Québec à la Bretagne : frontière intelligente et transforma...Saint-Grégoire du Québec à la Bretagne : frontière intelligente et transforma...
Saint-Grégoire du Québec à la Bretagne : frontière intelligente et transforma...
 
Triskalia - Plaquette Institutionnelle
Triskalia - Plaquette Institutionnelle Triskalia - Plaquette Institutionnelle
Triskalia - Plaquette Institutionnelle
 
La filière porcine 2015
La filière porcine 2015La filière porcine 2015
La filière porcine 2015
 
Advitam participations
Advitam participationsAdvitam participations
Advitam participations
 
Aliteams
AliteamsAliteams
Aliteams
 
Paré à innover numéro 60
Paré à innover numéro 60Paré à innover numéro 60
Paré à innover numéro 60
 
800031 pai 60-bd_page à page
800031 pai 60-bd_page à page800031 pai 60-bd_page à page
800031 pai 60-bd_page à page
 
800031 pai 60-bd_page à page
800031 pai 60-bd_page à page800031 pai 60-bd_page à page
800031 pai 60-bd_page à page
 
Rapport de développement durable Groupe Avril 2016
Rapport de développement durable Groupe Avril 2016Rapport de développement durable Groupe Avril 2016
Rapport de développement durable Groupe Avril 2016
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...
 
L économie-laitère-en-chiffres-2012
L économie-laitère-en-chiffres-2012L économie-laitère-en-chiffres-2012
L économie-laitère-en-chiffres-2012
 
Article Différence Coiffure dans l'Anjou Eco de 11 2014
Article Différence Coiffure dans l'Anjou Eco de 11 2014Article Différence Coiffure dans l'Anjou Eco de 11 2014
Article Différence Coiffure dans l'Anjou Eco de 11 2014
 
Rapport vertdis
Rapport vertdisRapport vertdis
Rapport vertdis
 
Le déploiement Ferme laitière Bas Carbone par Laita
Le déploiement Ferme laitière Bas Carbone par LaitaLe déploiement Ferme laitière Bas Carbone par Laita
Le déploiement Ferme laitière Bas Carbone par Laita
 

Rapport d'activité 2015 Axéréal

  • 2. 1 Le grain, du client à la semence Axéréal est la première coopérative céréalière française, collectant 5 millions de tonnes de grains auprès de ses 13 000 adhérents sur le principal bassin de production de la grande région Centre allant du sud de Paris jusqu’au nord de l’Auvergne. Sa mission est de valoriser et de pérenniser la production de ses adhérents et ainsi de contribuer au développement d’une offre alimentaire de qualité. Sur des marchés mondialisés sans mécanisme de régulation, Axéréal assure cette mission en plaçant la satisfaction client au cœur de sa stratégie. Pour accompagner ses clients dans leur développement, Axéréal déploie toute la chaîne des Métiers du Grain, depuis la prise en compte de leurs besoins jusqu’à la semence qui permet à l’agriculteur d’assurer une production de qualité. Axéréal commercialise 10 millions de tonnes de grains en l'état et ou transformés en farine, malt et alimentation animale, dans ses propres outils en France et en Europe. En associant maîtrise de ses métiers, innovation, recherche et internationalisation, Axéréal est en mesure de proposer à ses clients des solutions complètes à forte valeur ajoutée et d’être un acteur référent de la filière céréalière. Fort de 3 218 collaborateurs, Axéréal réalise un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros. En créant plus de valeur et plus de richesse, en développant les débouchés, la coopérative a l’ambition d’être toujours plus proche de ses adhérents pour mieux sécuriser leur revenu.
  • 3. 2 leGroupe Une forte présence locale... Nord Beauce Francilienne Perche Nord Perche Sud Orléanais Blésois Touraine Val de Loire Sologne Boischaut Nord Boischaut Sud Champagne Berrichonne Centre Nord Vallées du Cher Epis Bocage Nièvre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ORGANISATION Du local à l'international 13 000 agriculteurs adhérents 3 218 salariés 10 13 11 2 9 6 16 14 5 8 7 15 12 3 4 1 Orléans Blois Tours Bourges Vierzon Nevers St Amand Moulins Vichy Montluçon La Chatre Châteauroux Montargis Pithiviers Châteaudun OLIVET Chartres Dreux Verneuil sur Avre Sarthe Orne 61 YonneYonneY 89 Allier 03 72 91 Val de Marne 94 75Hauts- de-Seine 92 Essonne 77 Loiret 45 Seine- et-Marne 41 Loir-et-Cher 36 Indre 18 Cher 58 Nièvre Indre-et-Loire 37 Eure 27 Eure-et-Loir 28 Yvelines 78 PARIS
  • 4. 3 ...au service d'une clientèle mondiale 350 silos de proximité 5Mt de grains collectées Buckie U N I T E D - K I N G D O MU N I T E D - K I N G D O MU N I T E D - K I N G D O MI R LLL AAA N D E Athy BBBuuurrryyy St Edmondsss AntwerpenAntwerpenAntwerpenAntwerpenAntwerpen B E L G I U MU MU MU MU MU M A L G E R I A Alger Novaaa GGGGradiška Novi Saddd SSS E R B I A Buuuudddaaapppeeest H U N G A R YH U N G A R YH U N G A R YH U N G A R Y CCCCCCRRRROATOATOATOATIA R O M A N I A Bucaaaarrrreeeestttt DDDDuuuunaújváros Glenesk Knapton Geeeeeembloux Olivvet OrléansOrléans PPPPoorrt-la-nouvellet-la-nouvellet-la-nouvellet-la-nouvellet-la-nouvelle ... et européenne, MÉTIERS DU GRAIN Zone de collecte Station de semence TRANSFORMATION Nutrition animale Malterie Meunerie Ebly® - site de production NÉGOCE INTERNATIONAL Granit ACTIVITÉS SPÉCIALISÉES Galys laboratoires leGroupe
  • 5. 4 leGroupe Une démarche orientée du client à la semence ORGANISATION 68,7M€ d'investissement 2,8Mt de grains transformées Semence Production Récolte Silo de stockage Transport routier Transport ferroviaire Transport maritime Clients Transformation interne/externe France International Innovation Recherche
  • 6. 5 leGroupe Les deux piliers de notre organisation orGanisation 10Mt de grains mises en marché en l'état ou transformées 43 % du CA réalisé à l'international PÔLE AGRICOLE, COMMERCE ET LOGISTIQUE PÔLE TRANSFORMATION 3,2milliards d'Euros de chiffre d'affaires Malterie 5ème malteur mondial Nutrition Animale Leader régional Meunerie 2ème meunier français Activités Spécialisées Analyses agricoles et sensorielles, Vigne, Distribution Négoce International 1er opérateur méditerranéen Métiers du Grain 1er collecteur français
  • 7. 6 Afin de valoriser les productions de ses adhérents, Axéréal se connecte directement aux attentes des clients, en France et à l’international. D’une façon générale, les politiques agricoles initiées depuis 50 ans s’étiolent. Les mécanismes de régulation des marchés s’abandonnent à la volatilité, aux aléas mondiaux de la géopolitique, de la démographie galopante dans certaines régions du monde, de la spéculation financière. Dans ces conditions, les agriculteurs ont besoin de sécurité, de visibilité afin de produire pour des clients et de dégager des bénéfices. Axéréal s’inscrit dans cette optique et développe depuis quelques années une stratégie autour du "grain", du client à la semence. Notre groupe coopératif s’est structuré sur deux pôles : Le Pôle agricole logistique et commerce qui permet de proposer aux clients une chaîne d’expertise de la semence, de la production des quelques 12 000 adhérents coopérateurs, de l’analyse des grains récoltés, du stockage, de la logistique (route, fer, fluvial et maritime) jusqu’au destinataire final où qu’il soit dans le monde. Le Pôle transformation avec l’industrie du malt, de la farine et de la nutrition animale. Aller chercher plus de valeurs, plus de gains en transformant la moitié de la production des adhérents en France et à l’international, sécurise aussi les débouchés agricoles. Dans ce pôle, les Activités Spécialisées accompagnent le développement sur le territoire. "Nous sommes fiers de ce que devient Axéréal"
  • 8. 7 Être compétitif ne se réduit pas à être moins cher à l’instant T sur un produit acheté par un adhérent. Pour Axéréal, être compétitif signifie être cohérent dans la relation globale avec les adhérents, mais aussi avec les clients. Les cahiers des charges de plus en plus exigeants sur la qualité, la logistique, les délais de paiement et la régularité, imposent le professionnalisme des équipes. Axéréal attire les talents dans de très nombreux métiers. L’ensemble des collaborateurs œuvre au quotidien pour assurer performance et efficacité avec des principes d’action basés sur la proximité, la rentabilité, l’innovation. Cela s’est traduit par un exercice tout à fait remarquable. Avec une collecte de 5 millions de tonnes de grains, Axéréal a appréhendé très tôt la qualité en confiant à son laboratoire Galys le soin de qualifier les récoltes et ainsi d’être en mesure de répondre rapidement aux attentes des clients. Un exercice marqué par un niveau d’investissement important, 68 M€ consacrés aux Métiers du Grain et à l’industrie de la transformation. Que ce soit à Ambrault dans l’Indre, à Montereau-Fault-Yonne sur la Seine en partenariat avec la coopérative Cavap, ou à Temerin en Serbie aux côtés du groupe Avril, Axéréal consolide le maillon essentiel du stockage et de la logistique. Transporter les céréales est une évidence, cela d’autant plus quand il faut pallier à la défaillance de l’État qui n’assure pas la qualité du réseau ferroviaire sur les petites lignes. De fait, Axéréal a initié le partenariat avec les collectivités territoriales concernées et a participé pour un tiers à la rénovation de la ligne Montoire-Vendôme. Être acteur et référent de la filière céréalière nécessite une vision claire et une stratégie efficace. L’innovation est au cœur de cette stratégie, elle concerne tous nos métiers : apporter aux adhérents des solutions en agronomie (Le Chaumoy) dans les systèmes de conduite des cultures, dans l’appréciation de la protection et l’alimentation des plantes ; apporter des solutions dans la gestion des risques qualité, météo, marchés ; apporter aussi des solutions innovantes aux clients au travers de marques, de process de fabrication. L’innovation sert les objectifs de différenciation, de reconnaissance et de rentabilité. "Innover pour trouver des solutions différenciantes" "La compétitivité n’est pas une option, c’est une nécessité" "Chaque investissement construit un gage d’avenir"
  • 9. 8 L’international répond à la stratégie de conquête de valeur ajoutée. Les relais de croissance sont aujourd’hui hors de notre pays. Ils sont sur les zones à fort développement démographique, là où les hommes et les femmes souhaitent accéder au confort, à la qualité, là où les croissances économiques sont les plus fortes. Axéréal lie à la fois le local et l’international : ancrée sur le territoire des adhérents, avec la responsabilité d’être acteur du développement durable (social, économique, environnemental) et aussi implantée en Europe, en relation commerciale avec les clients en Amérique du Sud, en Asie, en Afrique Australe, en Inde. Axéréal prospecte les zones agricoles où la production d’orge de brasserie permet d’établir un partenariat gagnant-gagnant avec les clients locaux. Ce cercle vertueux est illustré par le développement du malt. Grâce à l’investissement de la malterie d’Issoudun, Axéréal a travaillé avec des clients hors France. Ceux-ci sont devenus mondiaux et ont amené le Groupe à investir dans dix usines en Europe, ce qui fait de Boortmalt le 5ème malteur mondial (1 Mt de malt). L’ensemble de ces relations internationales sécurise l’usine française et sécurise les adhérents de la coopérative, producteurs de 30 000 ha d’orge de brasserie. "Il faut aller chercher les relais de croissance à l’international" "Être local et global, une complémentarité évidente" leGroupe
  • 10. 9 Créer des alliances pour être plus fort, tel est le sens des partenariats établis : Durum pour le commerce du blé dur avec la coopérative du sud-ouest Arterris, Sercomex avec les coopératives de la Bourgogne ; mais aussi cette année, avec le groupe Terrena dans l’activité d’analyses au sein du laboratoire Galys, avec Tereos qui nous rejoint au capital de Boortmalt et qui apporte son expertise dans l’innovation et dans la prospection à l’international, avec Dijon Céréales par l’apport de son activité meunerie au sein d’Axiane, par le partenariat sans faille depuis 15 ans avec le groupe Mars au sein d’Ebly®, et avec le groupe coopératif Limagrain qui nous a accueillis au sein du pôle de compétitivité Céréales Vallée. Tous ces éléments structurants installent Axéréal sur une trajectoire positive. Grâce à la contribution de toutes les activités du Groupe, la performance économique se traduit par un Excédent Brut d’Exploitation de 130,7 M€, en progression régulière depuis la création d’Axéréal. La réduction de l’endettement global est aussi au rendez-vous avec un ratio de levier de 2,9 (DFN/EBE). Fort d’une situation financière solide et saine, Axéréal a réalisé au printemps dernier une opération de refinancement. Au- delà des partenariats financiers, pour un montant de près de 1  milliard d'euros, un ensemble de nouveaux entrants appelé "placements privés" arrive aux côtés d’Axéréal. Pour un montant de 150 M€, ces nouveaux partenaires partagent les projets du Groupe Axéréal. Ainsi, une meilleure visibilité se dégage pour avancer vers de nouveaux horizons rentables. Fort de résultats opérationnels, fort d’une très bonne contribution au résultat des activités agricoles et des activités agro-industrielles, le Conseil d’Administration Axéréal a décidé le versement de dividendes de façon conséquente, à savoir 6,2 %. De ce fait, Axéréal démontre toute l’utilité des activités à la fois en France et à l’International. Être en phase avec le marché des céréales, être capable de verser des dividendes provenant des activités non agricoles est un gage de réussite, de compréhension que partagent les adhérents. Axéréal trace sa route de façon claire, lisible, efficace. Les mouvements actuels des entreprises sur tous les continents, l’abandon complet de politiques agricoles structurantes, cohérentes, constructives, amènent les coopératives à développer des partenariats. Depuis quatre ans, Axéréal construit un modèle efficace et attractif. Les 3 200 collaborateurs du Groupe œuvrent au quotidien en coopération totale avec les 400 élus répartis sur le territoire. Chacun des 12 000 associés coopérateurs a pris acte du véritable changement de modèle auquel nous assistons. Le rapprochement des acteurs dans les différentes filières est une nécessité. Dans ces conditions, Axéréal peut regarder l’avenir avec sérénité, et saura initier le modèle économique dufutur,capabled’apportersécuritéetconfianceàl’ensemble des adhérents du Groupe. Jean-François Loiseau, Président Philippe de Raynal, Directeur Général "Axéréal est sur une trajectoire positive" "L’émergence de leaders agricoles au-delà de l’échelle nationale sera demain une réalité" "Les alliances intelligentes accélèrent le développement" leGroupe
  • 11. 10 LE CONSEIL AXÉRÉAL LA REPRÉSENTATION DES ADHÉRENTS 1 2 3 8 9 7 4 17 24 6 19 23 12 15 22 13 18 16 10 14 11 5 2120 Président : Jean-François LOISEAU (1) Vice-Président : Bruno BOUVAT-MARTIN (2) Membres du Bureau : Alex BERTRAND (3) Jean-Marc DUPRE (4) Olivier GERNEZ (5) David GONIN (6) Dominique JACQUET (7) Pierre MELLIN (8) Guillaume PERDEREAU (9) Patrick TETARD (10) Administrateurs : François CHOLLET (11) Yves DEBONO (12) Bernard de VERNEUIL (13) Dominique DHUY (14) Paul-Henri DOUBLIER (15) Dominique DUREL (16) Jean-Luc GITTON (17) Gilles GOUSSEAU (18) Jean-François ISAMBERT (19) Bruce JOLLY (20) Olivier LEGRAND (21) Antoine LESTOURGIE (22) Fabien MAY (23) Vincent MICHELET (24) Le Conseil Axéréal Le Conseil d’Administration de la coopérative Axéréal est chargé de la gestion de la coopérative et de ses filiales. Il définit la stratégie. Il est l’organe décisionnel pour la coopérative et le Groupe. Le Bureau Constitué de 10 administrateurs élus parmi les membres du Conseil d’Administration, le Bureau est en charge de la préparation des dossiers qui seront présentés en Conseil Axéréal. Au sein du Bureau (ou du Conseil), des administrateurs "référents" suivent plus spécifiquement les enjeux stratégiques liés aux métiers de la Nutrition Animale, de la Malterie, de la Meunerie et du Négoce International. Le Conseil de liaison Le rôle du Conseil de liaison est d’assurer une communication efficace entre les Conseils de région et le Conseil d’Administration sur les sujets du Groupe en général. Les régions Le Conseil de région est composé de membres élus en assemblée de section pour un mandat de 3 ans. Le Conseil a un rôle consultatif, il est force de proposition. Il est chargé du suivi de la vie du territoire dans ses différentes composantes. 16 régions opérationnelles prennent place dans l’organisation de la coopérative Axéréal. leGroupe ORGANISATION Le Conseil Axéréal
  • 12. 11 COMITÉ DE DIRECTION 1 2 9 4 11 3 7 8 6105 Philippe de Raynal Directeur Général, Directeur Négoce International (1) Tanguy Poupart Directeur Général Adjoint du Groupe en charge des Métiers du Grain, de la Meunerie, de l'Innovation et la Recherche & Développement (2) Sébastien Essioux Directeur Général Adjoint du Groupe en charge de la Direction Finance & Stratégie (3) Stéphane Michel Secrétaire Général du Groupe en charge du Développement International, Directeur du Développement et des Affaires Juridiques (4) Jean-Michel Boussit Directeur Pôle Animal (5) Damien François Directeur adjoint Métiers du Grain (6) David Hubert Directeur des Activités Spécialisées (7) François Laurin Directeur de l’Organisation et des Systèmes d’Information (8) Thierry Renard Directeur Communication (9) Yvan Schaepman Directeur CEO Boortmalt (10) Sophie Tuja Directrice Ressources Humaines Groupe (11) Des évolutions au sein du comité de Direction Groupe sont intervenues en début d'été 2015 pour mettre en œuvre les orientations stratégiques définies par le Conseil d'Administration. Dans un marché particulièrement concurrentiel, Axéréal développe deux axes prioritaires, l’Internationalisation et la R&D/innovation. Répondre aux besoins des clients où qu’ils soient, dans le cadre d’une démarche du client à la semence va permettre à Axéréal de poursuivre sa mission de valorisation des productions de ses adhérents. leGroupe Le Comité de direction ORGANISATION
  • 13. 12 leGroupe faits marQuants Axéréal ADHÈRE au Pôle de Compétitivité CÉRÉALES VALLÉE Axéréal et Tereos développent un PARTENARIAT STRATÉGIQUE dans le malt, développement de gammes, recherche, synergies industrielles... En mars 2015, Tereos entre au capital du groupe Boortmalt. TRÈS FORTE ACTIVITÉ d’analyses de grains au laboratoire GALYS Juillet aoÛt octoBre RÉCOLTE 2014, des rendements corrects mais une qualité affectée par des problèmes de Hagberg. 350 SALARIÉS s’installent dans le NOUVEAU SIÈGE SOCIAL À OLIVET septemBre Le SIÈGE EST INAUGURÉ
  • 14. 13 leGroupe GALYS, l’expert de l’analyse agricole en France, SE RENFORCE avec l’apport du laboratoire central de TERRENA INNOVATION AXEREAL réalise son 1ER PLACEMENT PRIVÉ OBLIGATAIRE pour un montant de 150 MILLIONS D’EUROS et boucle un refinancement total de 1,2 milliard d’euros noVemBre 16 ASSEMBLÉES DE SECTION réunissent les adhérents d’Axéréal CENTRE BIO, acteur majeur du Bio en France, unit AXÉRÉAL, CAVAP ET DIJON CÉRÉALES Les RENCONTRES AXÉRÉAL se tiennent au Zénith d’Orléans Lancement des gammes de farines CŒUR DE BLÉ et CŒUR DE MAMAN sous la marque EBLY® (en partenariat avec Mars) JanVier 2015 mars 2015 mai 2015 DécemBre 01 AXÉRÉAL ET DIJON CÉRÉALES signent le regroupement au sein d’une société, de leurs activités meunerie. AXIANE devient le 2ÈME GROUPE MEUNIER sur le marché français.
  • 15. 14 Une MOISSON CONTINUE sous un SOLEIL de plomb Boortmalt, filiale d’Axéréal, est le 1ER MALTEUR INTERNATIONAL CERTIFIÉ ISO 50001 sur le management de l’énergie faits marQuants Juin 2015 Juillet 2015 aoÛt 2015 1 200 adhérents participent aux JOURNÉES AGRONOMIQUES Simplification des structures en Nutrition Animale, AGRALYS THOREAU REGROUPE MORIZE ET AXALIMENT FUSION de Vitivini Val de Loire et d’Espace Vigne = AX’VIGNE Les sociétés du Groupe en Europe Centrale prennent les couleurs d’AXEREAL CENTRAL EUROPE leGroupe
  • 16. 15INAUGURATION DU SILO D’AMBRAULT dans l’Indre : Axéréal investit régulièrement dans une logistique compétitive et de proximité Axéréal, acteur de la filière céréalière en Europe centrale, INAUGURE LE SILO DE TEMERIN EN SERBIE Axéréal, Granit et Boortmalt participent à la BOURSE INTERNATIONALE DE BARCELONE Le PROJET DE FUSION CAVAP/ AXÉRÉAL est proposé aux adhérents en Assemblées Générales septemBre 2015 noV./DécemBre 2015 INAUGURATION DU TERMINAL FLUVIAL DE MONTEREAU- FAULT-YONNE associant Cavap et Axéréal octoBre 2015 leGroupe
  • 17. 16
  • 18. 17 Produire pour des clients Pôle agriculture, commerce & logistique Collecte & Commercialisation 18 Agrofournitures 20 Production de semences 22 Agronomie 23 Activités bio 24 Activités diversifiées 25 Activités Europe Centrale 26 Négoce International 27 Opérateurs portuaires 28
  • 19. 18 COLLECTE Une campagne exceptionnelle, une réorganisation des flux logistiques produire Réactivité et transparence 15 jours avant la moisson, la qualité observée de la production semblait excellente. C’était sans compter sur les pluies intervenues à un niveau de maturité avancé des blés. À première vue le grain était sain. La dégradation n’a pu être détectée qu’après analyses en laboratoire décelant un mauvais niveau de Hagberg*. Les incidences d’une campagne exceptionnelle Toutes les régions ont été concernées à divers degrés à l’exception d’un croissant de production au sud-ouest du territoire d’Axéréal. Le savoir-faire et la réactivité des équipes ont permis d’établir rapidement une cartographie des qualités. Pour réaliser ces analyses en un temps record, un plan d’urgence a été mis en place au sein de nos laboratoires, accrédités COFRAC, permettant d’obtenir des résultats transparents et incontestables. La connaissance rapide de la qualité de la collecte a permis de faire évoluer le plan de charge des silos, d’anticiper les impacts sur la commercialisation et de modifier les flux. De leurs côté, les industriels ont dû s’organiser : gestion des flux à l’export, tests de panification en meunerie... qui ont modifié considérablement la relation commerciale. Il aura fallu déployer une vraie expertise du travail du grain Une bonne analyse sur une cellule ne garantit pas l’exécution de la marchandise. L'échantillon officiel se fait à l’arrivée. La diversité des qualités de récolte a demandé aux équipes une coordination sans faille pour assurer au client la traçabilité et la qualité attendues. Contrairement aux PS et aux protéines, les mélanges de lots Hagberg ne sont pas additifs ce qui rend l’identification des qualités et l’homogénéité d’une cellule beaucoup plus difficiles. Pour assurer une bonne représentativité du lot, il est primordial de multiplier le nombre de prises, la taille et la localisation des échantillons. La mesure faite au silo est indicative mais non contractuelle. Les réfactions ne se négocient pas au cas par cas, mais sont prévues en France par le règlement du commerce des céréales « Incograins ». Le Hagberg n’a pas été le seul élément à poser problème cette année. L’exportation voulait notamment un PS minimum de 77. Les protéines et surtout le PS pouvaient descendre à 75 ou 74. Or un blé à 220 de Hagberg et 11,5 % de protéines n’est pas exportable avec un PS aussi faible. Commercialisation : une campagne hors norme Avant la récolte les prix du blé meunier étaient soutenus dûs à la situation géopolitique en Ukraine. Les problèmes de qualité en France et en Europe ont fait chuter considérablement le marché. Ces prix bas ont rendu la production française très compétitive sur les marchés des blés fourragers asiatiques permettant d’équilibrer un bilan ce qui était loin d’être assuré 10 mois plus tôt. Quant au blé meunier, les approvisionnements des clients méditerranéens et africains se sont reportés sur les pays de la Mer Noire : Russie, Urkraine… En blé dur, les bonnes relations tissées avec les clients industriels depuis longtemps et leur adaptation technologique aux qualités de l’année, ont permis de maintenirlesdébouchésnaturelsavecunecommercialisation optimisée dans ce contexte exceptionnel. Les destinations habituelles de chaque silo comme l’ensemble des flux logistiques ont été modifiés. La meilleure solution logistique pour les livraisons des agriculteurs n’était pas forcément la plus proche ! Le manque de souplesse du rail a fait considérablement augmenter les coûts de transport. Le nombre de trains vers 4,76Mt collectées Blé tendre 2,2 Mt Blé dur 242 000 t Orge de printemps 141 000 t Colza 500 000 t Orge d'hiver 820000 t Maïs 728 000 t Tournesol 74 000 t Autres 111 000 t L'OFFRE AXÉRÉAL MISE EN MARCHÉ Filiales 33 % Hors Groupe 67 % Bénélux & Allemagne 20 % Italie 7 % 3 % 30 % 17 % 2 % 20 % 5 % Marché intérieur 60 % Export 40 %
  • 20. 19 * Le temps de chute de Hagberg est mesuré par les organismes stockeurs et les meuniers pour évaluer la valeur technologique des lots de blé. nos destinations classiques a diminué. Pour atteindre nos nouvelles destinations, nous avons eu recours à des camions qui sont de fait plus chers. Au final, la quantité de blé meunier a été moins importante que notre moyenne historique et a poussé les industriels à s’organiser et à s’adapter. À l’inverse nous avons dû trouver de nouveaux marchés pour vendre le blé fourrager. Ce reclassement du blé a entraîné des réfactions importantes pour les productions de nos adhérents. Perspectives Depuis 4 ans nous vivons des moissons atypiques. Précoce en 2011, avec un début en juin et une fin début juillet, elle a été suivie par trois années de récoltes avec arrêts répétés dus à la pluie. Cette année, nous avons vécu une moisson fluide, sans interruption (absence de pluie) ou presque, marquée par plusieurs épisodes caniculaires et une fin annoncée pour tous le 31 juillet. Le volume collecté à la moisson d’été dépasse 3,2 millions de tonnes toutes espèces confondues, soit 150 000 t de plus que l’année dernière, en lien avec les bons rendements constatés, en moyenne. Au niveau des orges d’hiver, les quantités collectées par Axéréal sont supérieures aux prévisions de 4 % soit atteignant un total de 735 000 t. La qualité est également au rendez- vous tant au niveau du calibrage, du taux de protéines que du PS. En orges de printemps, la qualité et les bons rendements escomptés sont confirmés. Le blé dur, quant à lui, présente de très bons rendements. La qualité et l’état sanitaire sont excellents sur le PS, le fusarié, la moucheture, le mitadin et les taux de protéines convenables. En blé tendre, les rendements sont corrects malgré les températures élevées du mois de juin. Aucun problème de qualité avec particulièrement un très bon PS, même si les taux de protéines ne sont pas toujours à la hauteur des espérances. La moisson du colza a été plus étalée. Arrivé plus tardivement à maturité, le colza atteint le niveau de rendement moyen escompté malgré des résultats hétérogènes. Concernant la moisson d’automne, la baisse des assolements en maïs (-15 %) et tournesol (-30 % environ) associée à la sécheresse de cet été, incite à envisager une baisse très significative de la production. Le niveau des prix provoque l'attente des adhérents. La commercialisation, à mi-octobre, accuse un retard significatif. Ilpourraitêtrepréjudiciablepourlagestionlogistiquedecette moisson et pour la gestion du risque de commercialisation des exploitations. 4 services innovants pour l’année 2015 La Garantie Production permet aux agriculteurs Axéréal de sécuriser leurs coûts de production dès le semis, en leur garantissant un chiffre d'affaires minimum personnalisé quelle que soit l'origine de l'aléa : perte de rendement, baisse des prix et défaut de qualité. La Garantie Altéo est une couverture météo entièrement personnalisable (période, intensité de l'aléa, niveau d'indemnisation,...), proposée en exclusivité par la coopérative Axéréal. Le bilan d'affaires : Faire le point de la récolte passée sur l'activité globale de l’exploitation appro/collecte avec Axéréal. Etablir les coûts de production pour une décision de commercialisation plus sereine. Le Schéma de vente : pour visualiser le niveau de risque, réaliser des simulations de stratégies différentes afin d'arriver à une gestion de risque acceptable.
  • 21. 20 AGROFOURNITURES L’optimisation grâce à un accompagnement personnalisé La céréaliculture française souffre d’un manque de compétitivité. Outre des prix bas sur la campagne écoulée, les moyens de production (intrants) subissent des contraintes réglementaires fortes et doivent donc être optimisés de plus en plus finement. Dans ce contexte de tensions, Axéréal investit dans l’accompagnement très personnalisé de ses adhérents : proximité avec le réseau dense des technico-commerciaux, disponibles et compétents, réactivité face aux aléas climatiques et parasitaires grâce à un réseau de surveillance cultures et d’alertes, adaptation fine aux multiples contextes pédoclimatiques avec un réseau d’essais dense, multiples outils d’aide à la décision pilotés par nos agronomes pour des conseils précis à la parcelle et toujours disponibles, traçabilité des diagnostics, préconisations et conseils pour assurer l’adéquation réglementaire des itinéraires culturaux, anticipation pour assurer la disponibilité produit. Protection des cultures : un automne actif et un printemps calme La campagne 2014/2015 a été marquée par un désherbage d’automne record, notre anticipation et notre proximité ont permis d’anticiper les besoins de nos adhérents. L’hiver a été marqué pour la deuxième année consécutive par une absence de grands froids, permettant aux céréales de démarrer vite. Le printemps et l’été ont battu des records de chaleur avec des pics de température qui ont pénalisé l’installation des cultures de printemps jusqu’à la récolte. Au final, une année très atypique qui montre qu’il vaut mieux prévoir et anticiper. Pour ce qui concerne le volet réglementaire, il est de plus en plus présent et demande une vigilance toute particulière pour ne pas faire d’erreur. Axéréal développe les services permettant d’accompagner ses adhérents sur la route de la simplicité. Dans ces conditions le chiffre d’affaires protection des plantes est en recul de 3 % et s’établit à 135 M€. En semences, plus d’automne moins de printemps La récolte 2014 a été marquée par des problèmes de qualité notamment en triticale et blé dur. Malgré cela, le travail important de nos usines a permis de fournir des volumes de semences de céréales à paille équivalents à la campagne précédente. Sur l'automne 2014/2015, une attention particulière a été apportée aux délais de livraison. Les besoins ont été satisfaits en temps et en heure. Les semis de céréales d'hiver ont été très importants. Les semis d'espèces de printemps ont donc été significativement à la baisse (-9,5 % en maïs et -17,4 % en tournesol) pour revenir à des surfaces équivalentes aux années antérieures. Contexte toujours très volatil des engrais La campagne reste marquée par des restructurations industriellestellesquel’extensiondescapacitésdeproduction en Afrique du Nord (Algérie-Maroc) et le développement aux USA de l’utilisation du gaz de schiste pour la fabrication d’engrais. Ces investissements répondent à la fois à une demande de fertilisants qui reste ferme, et à la réduction des coûts de production. Dans un contexte céréalier difficile en début de campagne, les commandes ont connu une baisse en volume. Le retard s’est rattrapé tardivement dans un contexte haussier. Comme l’année précédente, la volatilité est restée très forte, notamment sur les produits azotés. Un manque d’anticipation pénalisant L’activité à 202 M€ marque un retrait de 8 % illustré par une baisse de consommation sur les engrais PK d’environ 15 % et un tassement des volumes facturés en produits azotés. Le retard assez général des prises de commandes sur l’ensemble des engrais a sensiblement tendu le marché au fil des mois. produire 441M€ de chiffre d'affaires RÉPARTITION DU CHIFFRE D'AFFAIRES APPRO Engrais et compléments nutritionnels 202 46 % Protection des cultures 135 31 % Semences 68 15 % Aliments 22 5 % Équipements et prestations 14 3 % LOCAX, la fertilisation au plus près des racines pour exprimer tout le potentiel des cultures.
  • 22. 21 Les outils industriels de nos fournisseurs parfois défaillants et saturés plus tardivement ont donné lieu à des hausses tout au long de la campagne. Cette situation a parfois compliqué la logistique, alors même que les conditions d’épandage permettaient des apports précoces au printemps. Élevage, une offre élargie Le service Élevage et Agroéquipement porte les offres du Pôle Animal auprès des adhérents éleveurs de bovins du Berry- Nivernais.Àcelas’ajouteuneoffredegammecomplémentaire (minéraux, seaux, sels, aliments d’allaitement, aliments diététiques) et de matières premières en l’état ou en mélange (MASH) dont le service gère la distribution au moyen d’une flotte "VRAC-VIS" dédiée. L’exercice 2014-2015 a été caractérisé par des conditions climatiques très favorables aux éleveurs. Ils ont pu reconstituer des stocks en ensilage (herbe, maïs), en foin et en enrubannage. La pousse d’herbe a été continue tout l’été. En élevage allaitant, cela n’a pas favorisé la consommation de concentrés en nourrisseurs, si bien que les croissances des animaux n’ont paradoxalement pas été à la hauteur des espérances. L’ouverture du marché export vers la Turquie, pays acheteur d’animaux légers, a favorisé cette catégorie d’animaux peu complémentés. Ce nouveau débouché, qui a un effet direct sur les fournitures d’aliment du bétail, s’est beaucoup développé au printemps 2015. Les trésoreries dans les élevages se sont généralement dégradées et c’est un facteur d’inquiétude pour la pérennité des exploitations d’élevage. Nous avons recensé également un recul de cheptel de souche dans les départements de l’Indre, du Cher et de la Nièvre. La coopérative a globalement enregistré, comme son environnement, une baisse conjoncturelle des ventes d’aliments du bétail. Dans ce contexte, les efforts d’investissement sont maintenus. Deux ensembles neufs de transport vrac ont été mis en circulation. Les Techniciens Productions Animales ont été formés pour acquérir ou développer leur expertise dans le domaine des semences fourragères. De même, dans le domaine du contrôle du parasitisme interne (strongles, coccidioses, paramphistoses) facteur important pour améliorer la productivité des élevages, Axéréal a décidé de développer l’offre "NUTRAL" (solutions homéopathiques destinées à renforcer les défenses immunitaires des ruminants et leur résistance aux parasites internes). Dans ces deux domaines, les résultats du 1er semestre 2015 sont prometteurs. Enfin,lesTPA,"pierreangulaire"delarelationavecleséleveurs, profitent, dans le cadre d’un programme de travail initié par le Pôle Animal Axéréal, d’un cycle de formation commerciale renforcé sur le thème "Notre cœur de métier : la relation avec nos adhérents". L'agroéquipement en 1 clic L’offre produit s’étoffe dans le domaine du stockage des céréales (éléments murs béton) et dans le domaine de l’équipement du bâtiment (éclairage professionnel, conditions d’ambiance). Mais l'important chantier qui doit aboutir courant novembre 2015, est la mise en place du magasin en ligne "CLIC APPRO" à l’usage des adhérents. Accessible directement sur axereal. pro avec deux fonctionnalités : catalogue en ligne et commerce en ligne, cet outil sera un moyen supplémentaire pour s’informer sur les gammes de produits et il permettra de passer sa commande pour enlèvement au magasin de son choix. CHIFFRE D'AFFAIRES AGROÉQUIPEMENT 7,4M€ VENTES D’ALIMENTS DU BÉTAIL réalisées par la coopérative (majoritairement dans le bassin allaitant du Berry-Nivernais.) Aliments simples 23300t 24000t Aliments granulés TNA Journée de l'herbe Axéréal.
  • 23. 22 Le Pôle Semences d’Axéréal couvre les activités semences toutes espèces (production, achats et mise en marché) à destination des adhérents de la coopérative Axéréal, des clients des négoces du Groupe, de ceux du circuit long national ainsi que tous les contrats de sous-traitance pour le compte de nos partenaires obtenteurs. Poursuite du plan de modernisation Pour répondre aux besoins croissants de services et de réactivité de ses différents circuits de vente (interne et externe) et accompagner sur le long terme la montée en puissance des céréales à paille hybrides, Axéréal a engagé un plan de développement ambitieux dès 2014. Ce plan porte sur : la modernisation de ses outils, à savoir ses 5 sites industriels de production de semences (Issoudun, Lutz-en-Dunois, Blois, Moulins-sur-Yèvre et Châteauroux), la spécialisation des sites : • sous-traitance obtenteurs en maïs et céréales à paille hybrides sur Blois, • circuit long, mélanges et couverts, Bio sur Issoudun • sous-traitance obtenteurs en fourragères sur Châteauroux, • circuit court et circuit long sur Moulins-sur-Yèvre et Lutz- en-Dunois, l’amélioration des process et la résolution du problème de l’ergot par la mise en place à partir de 2016 de trieurs optiques, la mise en place d’une nouvelle organisation. Ce plan, soutenu par 12 M€ d’investissements, en cours de réalisation permettra la montée en puissance des outils pour passerde630000qà730000qpourlessemencesd’automne en 3 ans, l’amélioration qualitative de la production et la réduction des délais de livraison (objectif déjà atteint dès l’automne 2014 et performance renouvelée sur l’automne 2015 déjà constatée). Multiplication et développement industriel : l’enjeu, la compétitivité de notre bassin de production de semences Le réseau de multiplicateurs Axéréal assure la production des céréales à paille autogames et protéagineux pour la marque Axem en circuit court, les semences de couverts végétaux, mélanges, CIPAN pour la marque Géovert en circuit long, les céréales, maïs semences, céréales à paille hybrides et les fourragères pour les sous-traitants et obtenteurs. Dans un contexte de surstock de semences de maïs important en France, le plan de production maïs Axéréal a été divisé par 2 en 2015. Pour les mêmes raisons, les plans de productions pour la récolte 2016 en blés hybrides et orges hybrides vont connaitre provisoirement des réductions du même ordre. Après audit réalisé avec succès en mars 2015, l’ensemble du réseau des multiplicateurs d’Axéréal est certifié Agriconfiance. Au cours de l’exercice, les équipes techniques dédiées au suivi des hybrides ont été renforcées en phase avec le plan de développement des hybrides blé tendre et orge. L’objectif est d’améliorer encore la qualité et la quantité produite par ha optimisant ainsi le prix de revient par dose pour le donneur d’ordre. L’enjeu est d’accroître la compétitivité de notre bassin de production par rapport aux autres bassins en France et en Europe. Axéréal Semences travaille pour des marchés. 52 % de la production sont destinés à la commercialisation pour le marché français et pour des donneurs d’ordres. Le déploiement du plan d’investissement se poursuit avec la mise en place d’une nouvelle chaîne de triage céréales et maïs à Blois et l’aménagement d’une ligne complète semences fragiles à Moulins-sur-Yèvre. Au total 5,6 M€ ont été investis sur l’exercice sur un programme de 12 M€ sur 3 ans. En fourragères, 1 M€ sera investi sur 3 ans. L’accroissement de la demande se traduit par 1 000 ha supplémentaires de contrats en trèfle et luzerne. Amélioration de la satisfaction des adhérents Les conditions climatiques de récolte de l’été 2014 n’ont pas été sans impact sur le disponible et la qualité germinative des lots livrés par les multiplicateurs dans les usines. Les blés durs et triticales ont été fortement impactés. Un très gros travail de triage a été effectué dans nos usines. Dans ce contexte particulier, la nouvelle organisation opérationnelle mise en place au sein des Métiers du Grain Axéréal avec notamment un ordonnancement de la "supply chain" a permis une mise à disposition des semences dans les dépôts en quantité et en qualité avec plus de 8 jours d’avance par rapport aux automnes précédents. Axéréal Semences affiche un taux de satisfaction adhérents de 86 % (enquête menée auprès d’un panel de 300 adhérents). Perspectives 2015-2016 La chute des cours des céréales a significativement impacté le taux de renouvellement des semences certifiées de cet automne 2015, qui hors blé dur, a baissé de quelques points et sur le développement des céréales à paille hybrides dont la croissance a connu un palier cette campagne. 12M€ investis sur 3 ans 617000q de semences grandes cultures commercialisés PRODUCTION DE SEMENCES Pôle Semences Axéréal, une dynamique de progrès produire RÉPARTITION DES VENTES PAR CIRCUIT Grandes cultures : 617 000 q Circuit court 48 % Circuit long et sous traitance 52 % Investissement dans des trieurs optiques.
  • 24. 23 Agronomie et innovation étroitement liées La vision d’Axéréal depuis plusieurs années est d’appréhender l’agronomie et l’innovation comme un ensemble totalement lié. La pérennisation de nos débouchés passe avant tout par l’anticipation de l’évolution des habitudes de consommation de la population mondiale. Il faut donc constamment réorienter nos recherches pour nous adapter à la réalité de cette demande au regard de notre savoir-faire agronomique et de l’intérêt de nos adhérents. Les solutions gagnantes La mission première du service agronomie & innovation d’Axéréalestdetrouverlessolutionspermettantàl’agriculteur d’obtenir une production de qualité, adaptée aux besoins de nos clients et économiquement rentable. Une production quantitative, régulière et qualitative avec desteneursenprotéinessuffisantes,unequalitéboulangère optimaledublérespectantlesdifférentscahiersdescharges de nos clients. Une amélioration de la performance technico-économique des exploitations de nos adhérents. Répondre à un double enjeu sociétal et environnemental : produire plus et produire mieux dans le respect de la réglementation, la pérennisation de notre modèle de production, et de protection de l’environnement. Parce que relever les défis d’aujourd’hui et de demain demande de nouvelles solutions, Axéréal investit dans des projets collaboratifs sur des thématiques d’avenir : agriculture numérique,agriculturedeprécision,outilsd’aideàladécision, intégration de la dimension filière… Dans cette optique, Axéréal a adhéré en 2014 au pôle de compétitivité Céréales Vallée, une pépinière de projets croisés entre différents acteurs ayant pour point commun la volonté d’innover. Le conseil personnalisé L’autre force du service est d’être connecté au terrain, au concret. Nos 210 technico-commerciaux apportent des conseils personnalisés à chaque adhérent en s’appuyant sur : un réseau d’expérimentation en micro-parcelles qui teste nos innovations et les adapte aux différents territoires d’Axéréal, notre ferme d’expérimentation au Chaumoy qui teste différents systèmes de production en grande parcelle et dans la durée (simplification du travail du sol, réduction d’intrants…), en collaboration avec l’institut technique Arvalis, le suivi de l’état des cultures : participation au Bulletin de Santé du Végétal, rédaction de conseils hebdomadaires sur Ax’Agro, observ.pro accessibles pour nos adhérents sur Axéréal.pro, les visites des plateformes d’essais, les rendez-vous techniques et la diffusion de documents techniques sur axéréal.pro, nos conseils qui intègrent les obligations réglementaires notamment grâce à un outil informatique de traçabilité du conseil. 275 essais/an 3 000 visiteurs uniques par an lisent Ax’agro 20 000 micro-parcelles/an AGRONOMIE Investir dans l’innovation pour anticiper l’avenir produire C100 - M0 - J0 - N0 • R0 - V158 - B227 C50 - M0 - J100 - N0 • R149 - V193 - B30 C35 - M60 - J80 - N30 • R139 - V91 - B51 FARMSTAR Axéréal propose des outils performants d’aide à la décision Farmstar outil de pilotage des cultures et de la fertilisation déployé sur 230 000 ha en 2015. Stratéos démarche "clé en main" pour moduler ses densités de semis, ses apports de fumures et d’engrais… Objectif pour Stratéos et la modulation intra-parcellaire = 10 % des surfaces en 2020. Phylia : outil de pilotage des interventions contre les maladies du blé. 1200 adhérents participent aux 7 visites d'essais
  • 25. 24 produire Axéréal Bio en progression régulière Avec l’arrivée de 36 nouveaux membres sur l’exercice, Axéréal Bio compte 452 adhérents au 30 juin 2015 soit 8 % de plus. La collecte de grain progresse de 21 000 à 24 000t (+14 %) mais restera marquée par les problèmes qualitatifs et la faiblesse des temps de chute (Hagberg). La difficile moisson estivale avec une météo particulièrement humide a été compensée par une collecte d'automne très abondante, réalisée dans des conditions particulièrement favorables. À noter une première récolte encourageante en soja, culture qu’Axéréal Bio compte développer avec le renfort d’un nouveau technicien. En semences, la production approche les 1 500 ha (+7 %). Le taux de semences inaptes s’est avéré plus élevé du fait des conditions particulières de la campagne. En fertilisants, 8 500 t ont été commercialisées en parfaite corrélation avec la réalité agronomique correspondant à 5 700 ha. Concernant l’élevage, la situation reste tendue sur l’ensemble des productions animales. L’activité en sels et minéraux reste légèrement au-dessus de 20 t, pendant que la vente de semences fourragères approche les 55 t. Des perspectives de développement Le projet de fusion entre Axéréal et Cavap/Vanagri sera proposé aux adhérents en Assemblées Générales et la décision sera connue le 15 décembre 2015. Les producteurs bio de Cavap se verront naturellement proposer un rapprochement avec Axéréal Bio. Centre Bio renforcé En 2014, les coopératives Cavap et Dijon Céréales sont entrées au capital de Centre Bio, société commerciale, aux côtés de la coopérative Axéréal et de la Sica Axéréal Bio. Pour la première fois Centre Bio a commercialisé les collectes bio, de Cavap, de Dijon Céréales et d’Axéréal Bio sur l’exercice 2014/2015. Centre Bio gère la conservation du grain, assure la mise en marché et le bon suivi de l’exécution des ventes. 38 400 t ont été mises en marché, 63 % en provenance d’Axéréal Bio, 10 % de CAVAP, 10 % de Dijon Céréales et 17 % en achat négoce. À ces tonnages s’ajoute une prestation de mise en marché, réalisée pour les comptes d’UCBC et d’Acolyance pour 7 500 t. Centre Bio a géré (en propre ou par délégation) 45 900 t de grain sur l’exercice, la production nationale se situant autour de 290 000 t. De fait, Centre Bio se positionne comme un des leaders du Bio en France. En co-produits, environ 4 700 t (+12 %) ont été livrées. Il s’agit surtout de matières riches en protéines, tourteaux de tournesol en tête, son de blé et tourteau de soja. En semences, l’activité progresse de 5 % à 4,5 M€. Cela représente l’équivalent de 26 000 ha en lignées et 4 400 ha en hybrides. 47 % sont réalisés avec la Sica et 53 % sur le circuit long. Accompagner les conversions Afin d’améliorer la conservation, un programme d’aide au stockage à la ferme a été lancé par Axéréal Bio. Il connaît un franc succès (environ 40 demandes en cours). Parallèlement, un essai d’inertage du grain va être mis en place sur un silo. En relation étroite avec le Pôle Nutrition Animale d’Axéréal, l’approvisionnement en protéines reste un point de vigilance. C’est un axe de travail prioritaire, tant en production locale (développement du soja, essai en lupin), qu’à l’import (en lien avec les autres filiales du Groupe). Au niveau national, une vague importante de conversion bio est attendue, de l’ordre de + 30 %, dans les 3 années à venir. Axéréal Bio confirme son rôle de structure organisée, tant au niveau de la collecte que du conseil technique. La Sica est prête à accueillir ces nouveaux producteurs. Centre Bio jouera son rôle d’organisation de la filière. De nouveaux investissements sont à l’étude, en cohérence avec les besoins et les disponibilités sur l’ensemble de notre zone d’activité. Rappelons que le marché français est importateur net, à hauteur du tiers de ses besoins. Centre Bio pourra accompagner ce développement. 452 adhérents Axéréal Bio 46000t de grains mises en marché par Centre Bio 24000t collectées par Axéréal Bio Centre Bio commercialise 16 % de la production céréalière bio française ACTIVITÉS BIO Développer le soja bio
  • 26. 25 produire Lentilles vertes du Berry La qualité très moyenne de la récolte 2014 de lentilles vertes a obligé la société à réduire les contrats commerciaux afin d’éviter une rupture de stocks précoce. Le volume trié disponible n’était pas à la hauteur des attentes des clients en raisond’untauxdedéchetssupérieuràlamoyennehabituelle (réduction de 14 % en volume label rouge commercialisé). Le chiffre d’affaires s’établit à un peu plus d’1 million d’euros. La récolte 2015, malgré son rendement moyen, devrait permettre de satisfaire les clients grâce à son excellente qualité. À noter que la société Cibèle a passé la barre des 600 ha avec 37 producteurs en 2015. Légumes frais Le chiffre d’affaires légumes frais est réalisé avec trois productions spécialisées : pommes de terre bio, asperges vertes "Chambord" et poireaux (fût et poireaux ébarbés). Asperges vertes "Chambord" : un produit recherché mais une saison décevante ! La récolte 2015 a été très décevante en plein champ en raison d’une météo à nouveau défavorable. Toutefois 3 motifs de satisfaction pour cette filière : le développement de la production précoce tient toutes ses promesses tant sur le plan technique que commercial, la marque "Chambord" confirme sa notoriété et son image de qualité avec une gamme renouvelée, la reprise des plantations prévue pour 2016 se confirme, permettant de rajeunir le potentiel de production et d’accueillir de nouveaux producteurs. Pommes de terre BIO : objectif qualité et contractualisation La saison 2014/2015 a connu une baisse sensible des prix sans toutefois subir la situation catastrophique de la filière conventionnelle. Ce marché fragile conserve des possibilités de croissance régulières mais limitées qui imposent de privilégier la contractualisation. Poireaux Stabilité des volumes commercialisés sur un marché un peu plus tendu que l’an passé. Filière Noix : premières récoltes attendues en 2017 La première phase du projet engagé en 2011 s’est achevée en 2015. Au total ce sont près de 27 000 arbres qui ont été plantés sur 160 ha. Les vergers sont répartis sur certains terroirs "céréaliers" du nord Loir-et-Cher. Travaux agricoles Belisa assure les prestations betteraves (semis, arrachage, débardage) et pommes de terre (fraisage, plantation, buttage, broyage, arrachage, triage et transport). La pomme de terre garde une part prépondérante malgré une chute importante de son cours sur le deuxième semestre 2014. Les mauvaises conditions climatiques du début de l’été 2014 ont rendu les parcelles de pommes de terre difficiles à arracher. Ladiversificationdesactivitésestenréflexiontantsurl’activité pommes de terre que betteraves ou l’épandage des vinasses. Ventes de matériel La société Eurodealer maintient ses parts de marché, soit environ 95 % en pommes de terre et 20 % en betteraves. Le chiffre d’affaires enregistre une hausse des ventes de matériel d’arrachage, plantation en pommes de terre mais aussi de matériel de récolte des betteraves. Sur le prochain exercice, le chiffre d’affaires va connaître une baisse assez significative due notamment à une baisse du marché de la pomme de terre sans précédent. Recyclage et granulation Les établissements Lallemand dans l’Yonne fabriquent des granulés à partir d’issues de céréales. Lesbonnesrécoltesdefourrages,lamiseàl’herbeimportante, ajoutées à une offre importante de céréales fourragères se sont traduites par une réduction de 13 % de l’activité après deux années de progression. 27 500 t de granulés ont été produites dont 37 % pour Axéréal. ACTIVITÉS DIVERSIFIÉES Valoriser nos productions spécialisées sur des marchés de niche Lentilles vertes Légumes frais Travaux agricoles Ventes de matériel Recyclage et granulation CHIFFRE D'AFFAIRES : 1M€ 2,7M€ 3,9M€ 8,5M€ 2,7M€ volume recyclage granulation 27500t
  • 27. 26 EUROPE CENTRALE Une organisation structurée et claire pour développer l’activité Axéréal, un acteur de la filière céréalière en Europe Centrale Depuis plus d’une dizaine d’années, Axéréal s’est fortement investi dans le développement de la filière céréalière en Europe Centrale. Les acquisitions puis le développement des malteries en Croatie et en Hongrie (Boortmalt), ont été le point de départ du déploiement de l’activité Métiers du Grain sur cette région. Progressivement ont été mises en œuvre, l’organisation de la production, la collecte et la commercialisation de grains ainsi quelaproductiondesemences(enpartenariataveclamaison Florimond Desprez). La distribution d’approvisionnement et le conseil agronomique sont en cours de déploiement en Croatie, en Hongrie, en Roumanie et en Serbie. Un rattachement aux Métiers du Grain Afin de renforcer l’activité Collecte/Appro sur cette zone, de créer des synergies entre les pays d'implantation et d'en avoir une vision globale et harmonisée, les filiales de la zone Europe Centrale ont été rattachées aux Métiers du Grain et placées sous la responsabilité d’Augustin Michel. Dessynergiessemettentenplacesurlesgammesdeproduits, sur le transfert et la valorisation du savoir-faire d’Axéréal en agronomie, collecte et appro, sur le contrôle financier et sur la gestion des silos. Une même bannière En parallèle, pour accompagner ce développement et pour accroître la notoriété d’Axéréal en Europe Centrale, les sociétés filiales changent de noms : Granit Agriculture devient Axereal Hungary Ratarstvo i Stocarstvo devient Axereal Croatia Agricesem devient Axereal Romania Agrobaza devient Axereal Serbia Une activité en progression La collecte 2014/2015 progresse de 17 %, notamment avec l’amélioration des rendements en orges. Cependant en Croatie et Serbie, la récolte a été impactée par une météo défavorable, inondations et pluies à répétition. En semences, les objectifs sont atteints avec une progression de 27 % des tonnages vendus. EnHongrie,lamarcheenavantcontinueaveclerenforcement des équipes commerciales (terrain et vente de grains). L’objectif est clairement de gagner des parts de marché. Axéréal poursuit également son développement sur le grand marché roumain. Un silo à Temerin Depuis 2008, la filiale d’Axéréal en Serbie, a connu une croissance soutenue avec deux objectifs, organiser la production d'orge de brasserie à destination de la malterie de Boortmalt en Croatie et développer l’activité de négoce de céréales. Rapidement, de nouvelles voies commerciales ont été ouvertes : vente de semences de blé pour rachat de la production et export, mais aussi l'exclusivité de distribution d'hybrides de maïs et de tournesol Maïsadour. Pour poursuivre ces développements et de surcroît avec 40  000 t de céréales commercialisées, Axéréal a fait l’acquisition d’un silo à Temerin. Ainsi, une opportunité a été saisie en partenariat avec le groupe Sanders. Celui-ci a racheté une usine d’aliments tandis qu’Axéréal a acquis sur le même site le silo embranché de 10 000 t. La situation du silo de Temerin est idéale en Voïvodine et à seulement 18 km du port de Novi Sad sur le Danube, ce qui permettra de développer l'export de céréales par barges (principalement du maïs, culture dominante en Voïvodine). 278000t de collecte 130 salariés Axéréal 159000qx de semences commercialisés COLLECTE EN EUROPE CENTRALE PAR PAYS (kt) 4,1 44,8 55,5 Roumanie Serbie Croatie Hongrie173 produire Silo de Temerin
  • 28. 27 NÉGOCE INTERNATIONAL Le rôle de la branche Négoce International conforté par les conditions de marchés Dans un contexte de marché international des céréales marqué par sa complexité en 2014/2015, liée notamment aux problèmes qualitatifs des blés tendres français, à la rareté de l’offre sur le marché du blé dur et d’autres facteurs exogènes (euro/dollar…), la branche Négoce International a démontré toute l’importance stratégique qu’elle revêtait pour le Groupe et ses partenaires en commercialisant des volumes importants d’origine française tout en maîtrisant ses risques et en améliorant la performance opérationnelle. La branche a également conforté sa place d’acteur de référence sur le marché du blé dur et a initié le développement du commerce international d’orge de brasserie, ce qui permet de donner accès aux agriculteurs du Groupe à de nouveaux marchés notamment en Chine ou en Afrique. Une activité importante dans un contexte de marché international porteur mais complexe Granit Négoce profite de la compétitivité des céréales d’origine française à l’export Granit Négoce a su tirer parti de la compétitivité des céréales d’origine française, portée par des niveaux de frets maritimes basetuneparitéeuro/dollaravantageantlescéréalesd’origine UE. En s’appuyant notamment sur les outils portuaires de la Manche et de l’Atlantique, et sur son partenariat initié avec GranIT CEreaL, Granit Négoce a commercialisé des volumes importants de céréales d’origine française en Algérie et en Egypte. Parallèlement la part des industriels s’est renforcée et augmente de plus de 10 % par rapport à la précédente campagne. La stratégie de développement du commerce des orges de brasserie a permis de commercialiser 0,2 Mt dès la première année, et illustre la capacité et l’expertise des équipes de la branche Négoce International à commercialiser des céréales à destination de nouveaux acheteurs (Chine, Afrique) sur des marchés spécifiques. Durum conforte sa place d’acteur majeur du marché du blé dur Dans un contexte global de baisse de l’offre de blé dur, et pour sa deuxième année d’exploitation, la société Durum commercialise 0,9 Mt de blé dur et confirme ainsi le succès opérationnel et commercial du partenariat initié avec la coopérative Arterris en 2013. Les ventes aux principaux groupes industriels européens de transformation représentent plus de 60 % de l’activité et progressent de plus de 10 %. En prenant en compte les contrats "cadres" des coopératives avec la semoulerie française, Durum, associée à ses deux actionnaires, Axéréal et Arterris, commercialise 1,2 Mt et conforte ainsi sa place d’acteur majeur du marché du blé dur. Le partenariat Sercomex est pleinement opérationnel Le partenariat commercial entre les Groupes Cerevia et Axéréal pour le commerce de céréales à destination du Nord del’Italieencamionsetparbateauestopérationneldepuisfin juillet 2014. Malgré la baisse des volumes commercialisables d’origine française (notamment de maïs) en France et la concurrence des céréales d’origine d’Europe de l’Est, les équipes commerciales de Cerevia et de Granit Négoce ont pu travailler conjointement au développement des ventes sur l’Italie et en Sardaigne avec une hausse des ventes de 71 % par rapport à la campagne précédente. 911M€ de chiffre d'affaires 4,3Mt commercialisées 75% des achats sont d'origine française VENTES PAR DESTINATION Europe du Sud 25 % Europe du Nord 13 % Moyen Orient 10 % Maghreb 45 % Asie 5 % produire 30 salariés Silo Centre Grains à Sète.
  • 29. 28 produire OPÉRATEURS PORTUAIRES Le maillon essentiel entre importateurs et exportateurs 2 silos portuaires sur la Méditerranée Axés sur l’exportation et l’importation notamment avec les pays tiers, les silos portuaires les Silos du Sud et Centre Grains, situés respectivement à Port-la-Nouvelle et à Sète, font transiter par leurs installations des céréales, des oléagineux et de l’alimentation animale. Le site de Sète a la particularité de travailler pour une part importante de son activité à l’alimentation de l’usine de trituration de Saipol. Lesclientssouhaitentunelogistiqueportuaireperformanteet des services complets. Les silos portuaires peuvent s’appuyer sur les filiales du Groupe pouvant assurer la consignation de navires ou l’ensachage et le conditionnement de produits pour y répondre. Les investissements importants réalisés dans les outils portuaires du Groupe permettent aujourd’hui d'avoir des installations et des outils de premier plan en Méditerranée. En 2016, la réhabilitation de deux tronçons de quai sera réalisée à Port-la-Nouvelle et de nouvelles installations de chargement vrac de céréales de 1000 t/h seront opérationnelles. Les Silos du Sud investiront 4 M€ et seront accompagnés par la région à hauteur de 12 M€. A Sète, Centre Grains a investi dans une nouvelle chaîne de manutention pour traiter et alimenter en Biomasse (pellets de coques de tournesol) l’unité de cogénération de l’usine Saipol représentant 40 kt de volumes supplémentaires. L’amélioration de la fluidité des réceptions et des transferts ainsi que l’adaptation des horaires d’ouverture ont permis d’accompagner l’augmentation des flux avec Saipol, pour l’importation des graines et l’exportation des tourteaux. 1 million de tonnes en transit Les problèmes qualitatifs et quantitatifs de la récolte 2014 en France se sont traduits par une diminution sensible de l’activité portuaire notamment sur Port-la-Nouvelle. Les tonnes en transit sont passées de 1, 25 million de tonnes à 1 million de tonnes. SUD SERVICES/SPS Un service complémentaire apprécié Sud Services, à Port-la-Nouvelle, et S.P.S à Sète assurent les activités de consignation de navires, de manutention portuaire, de passage en douane et de contrôle, pour tout produit transitant par les ports de Port-la-Nouvelle et de Sète, à destination ou en provenance de l’Union Européenne comme des pays tiers. Ces sociétés sont reconnues pour leurs prestations et leurs services sur mesure. Elles disposent de moyens logistiques performants. Ce savoir-faire a été mis en avant lors des salons auxquels Sud Services a participé : Break Bulk Turquie, SITL, Logismed… Sud Services et S.P.S sont des sociétés certifiées ou accréditées suivant leurs activités (HACCP, COFRAC, OEA, GAFTA…). Sud Services est engagée dans une démarche de certification ISO 9001 pour l’ensemble de ses activités. Sud Services, avec 108 navires manutentionnés dont 58 pour le Groupe, enregistre une baisse de son activité en relation avec la baisse des tonnages en entrées/sorties à Port-la- Nouvelle. S.P.S. bénéficie du développement du trafic en provenance de Turquie (remorques EKOL représentant 2 navires par semaine), assure la manutention portuaire d’éoliennes et profitera prochainement du démarrage de combinés trains vers le Nord de la France et Montpellier. S.P.S. fait preuve 7,1M€ de chiffre d'affaires 25 salariés RÉPARTITION DE L'ACTIVITÉ PORTUAIRE Port-la-Nouvelle 339 000 t Sète (Silos de la Méditerranée et Centre-Grains) 625 000 t 54% Espagne Italie Algérie Tunisie Grèce 12% 8% 10% 13% DESTINATIONS HORS FRANCE Les Silos du Sud à Port-la-Nouvelle.
  • 30. 29 produire d’une véritable dynamique avec une équipe renouvelée et de nouveaux équipements. SMTP SMTP assure les activités d’importation et d’exportation d’engrais, les mélanges et le conditionnement en big bag. Sur cet exercice, 65 000 t ont été traitées. L’urée reste la matière principale. D’importants investissements ont été réalisés pour répondre à la demande croissante de mélanges. Un hangar a été aménagé pour ce stockage spécifique. Granit Services Une capacité de transport ferroviaire au service d’Axéréal et de ses partenaires L’activité transport ferroviaire s’appuie sur une flotte de 300 wagons Granit détenus en propre. 1 million de tonnes a été transporté par ces wagons à l’identique de l’exercice précédent. L’activité location progresse de 100  000  t pour s’établir à 715 000 t, les chargements de trains se maintiennent avec 291 trains réalisés. La hausse du trafic à destination d’Anvers (orges de brasserie) permet de compenser partiellement la baisse de trafic en provenance du Sud-Ouest et à destination de Port-la-Nouvelle. Une compétitivité qui se renforce Les compétences techniques des équipes ferroviaires de Granit Services s’expriment sur plusieurs dossiers structurants. En étroite collaboration avec le Techni-centre SNCF, l’optimisation des révisions a permis de réaliser des gains importants sur les entretiens et sur l’immobilisation des wagons. Les équipes techniques viennent en support des filiales, notamment dans le cadre de missions d’expertises pour des sinistres tiers ou pour le support aux appels d’offres de prestations de transports ferroviaires (engrais liquides, flux ferroviaires de la coopérative vers les industries de transformation du Groupe…) Activité d’affrètement maritime L’activité d’affrètement maritime de la branche Négoce International a été soutenue en 2015, en lien étroit avec la hausse des volumes commercialisés. 2,9 millions de tonnes de grains ont été transportées, et le nombre de bateaux affrétés est passé de 258 à 308 entre les deux exercices. La hausse des volumes vendus dans les pays tiers (Algérie, Chine notamment) conduit à affréter des navires de tailles importantes. Plus de 25 % des navires affrétés ont une taille supérieure à 15 000 t, et conforte la tendance amorcée depuis 5 ans. Granit Services, a vendu 16 frets maritimes en 2015 aux sociétés du Groupe, apportant leur support technique, commercial et légal afin de sécuriser les opérations d'export et d'approvisionnement des branches Axéréal. ACTIVITÉS FERROVIARES Location wagons : 715 kt + 19 % Transport sur Anvers : 271 kt + 6 % Transport Berry/Méditerranée : 63 kt – 6 % Transport Sud-Ouest / Port-la-Nouvelle : 26 kt - 60 % ACTIVITÉS PORTUAIRES Expéditions navire 39 % Expéditions camions 7 % Réception et transfert vers usine Saipol 54 % 1Mt transportées par le fer Sud Services /SPS SMTP Granit Services CHIFFRE D'AFFAIRES : 6,5M€ 1,4M€ 10,7M€ Sud Services /SPS SMTP EFFECTIF 30 7 Manutention portuaire.
  • 31. 30
  • 32. 31 Valoriser dans les filières Pôle transformation & Activités Spécialisées Meunerie 32 Malterie 34 Activités portuaires Anvers 37 Pôle Animal 38 Participations minoritaires 40 Galys 41 Distribution 42 Vigne 43
  • 33. 32 valoriser Un marché de la farine stable qui cache des évolutions divergentes Cette année a encore été marquée par la baisse des volumes de farines vendus aux artisans. Le poids de la boulangerie artisanaleseréduitaufildutempsenraisondesmodifications des modes de consommation et des comportements d’achat. La boulangerie traditionnelle subit également l’assaut des chaînes de boulangeries qui détournent leurs clients en proposant des gammes complètes de produits (pains, viennoiseries et pâtisseries) à des prix compétitifs. Seuls les boulangers qui ne font pas de concession sur la qualité, la saine gestion et le dynamisme commercial, tirent leur épingle du jeu. La contraction de l’activité a entraîné des difficultés chez de nombreux artisans. Cette année, plus qu’auparavant, les banques ont contenu leurs financements. Avec 1,3 million de tonnes, l’artisanat reste bien entendu un débouché très important derrière le segment de l’industrie qui totalise cette année un nouveau record à 1,8 million de tonnes. Ce segment en progression se porte bien dans l’ensemble. Certains industriels sont devenus incontournables et affichent de très bons résultats. Les segments de GMS consommateurs de farine (rayon épicerie et boulangerie de GMS) se maintiennent. Axiane conforte ses positions sur ses différents marchés Artisanat : la Croquise grignote des parts de marché Dans un contexte économique encore difficile, Axiane a poursuivi sa politique de dynamisation de l’offre auprès de ses clients. La marque Croquise continue sa progression et se présente comme une vraie alternative qualitative aux marques nationales plus poussives. En novembre 2014, Axiane a lancé avec Axéréal, la filière "raison et sélection" pour accompagner le développement de la marque Croquise. Cette filière repose sur des pratiques culturales responsables, respectueuses de l’environnement et une sélection rigoureuse des variétés utilisées. Le succès de l’Absolue s’est confirmé cette année. L’Absolue est réalisée à partir de farines bios (produit 100 % sain, 100 % saveur, 100 % naturel) et a fait mouche auprès des clients en quête de naturalité et de nouveauté. La profession a continué les campagnes en faveur du pain avec, entre autres objectifs, celui d’amener les jeunes à en apprécier la consommation. Axiane a pris une part active dans cette campagne. Cette année le "sans gluten" a trouvé une résonnance particulière dans les médias. Tantôt décrié comme effet de mode, tantôt justifié avec force et conviction, semant la confusion sur le vrai risque encouru par un malade cœliaque (1 % de la population). GMS : Ebly® Cœur de Blé investit les linéaires Grand bouleversement dans le rayon épicerie d’Axiane cette année avec la mise en place dès janvier d’une synergie de marques entre Ebly® et Cœur de Blé (OFG – Origine France Garantie). L’accès à une plus forte notoriété pour "Cœur de blé" appelée communément Ebly® Farine a contribué à conforter sa position de premier challenger, avec un taux de fidélisation en hausse dans un contexte de très forte agressivité commerciale de Francine. RÉPARTITION DES VENTES DE FARINES (en volume) MEUNERIE Axiane accompagne ses clients, innove et se renforce 170M€ de chiffre d'affaires 316000t de farine commercialisées 510 salariés Axéréal Sachets GMS 14 % Industries utilisatrices 46 % GMS Labo 14 % Artisans 25 % Autres 1 %
  • 34. 33 La gamme de farines de sarrasin de la marque incontournable "Treblec" s’est étoffée avec la mise sur le marché d’une préparation pour pâte à galettes dont l’objectif premier est de répondre à un besoin de praticité. Pas de surprise en GMS labo qui malgré le souhait des enseignes de soutenir les producteurs locaux ("Alliances locales" chez E.Leclerc par exemple), a consolidé les volumes et marges cette année par un travail notamment sur le mix produit (progression des farines de tradition). Axiane, apporteur de solutions en Industrie Afin de mieux accompagner ses clients dans leur développement, Axiane a travaillé la proximité, l’écoute et la recherche de solutions. Ce segment de marché regroupe des réalités très différentes (taille, influence géographique, types de produits et débouchés…) mais l’attente est identique : accompagnement, qualité, régularité et réactivité. Axiane a su se montrer à la hauteur des attentes des clients, ce qui améliore ses marges cette année encore. Nette amélioration de la situation financière Malgré la mauvaise qualité de la récolte 2014, Axiane a continué à améliorer sa performance financière. Un élément important de ce redressement est que la baisse des prix du blé n’a pas été totalement répercutée au marché, ce qui a permis de reconstituer une partie des marges. Certains meuniers mal éclairés continuent toutefois à jouer sur les prix dans le but de récupérer des volumes. Axiane, 2ème meunier sur le marché français Dans ce contexte plus favorable, Axiane a souhaité étendre son périmètre géographique tout en profitant de synergie de marques. C’est avec Dijon Céréales Meunerie, affiliée au groupement Festival, qu’une nouvelle organisation a été décidée pour se concrétiser dès juillet 2015. Axiane étant historiquement affiliée au groupement Banette, seules des synergies sur les marques propres sont envisagées. Les deux réseaux seront donc préservés dans la nouvelle organisation. Par ailleurs, pour renforcer sa place en boulangerie artisanale au nord de Paris, Axiane a travaillé à la reprise des clients de Courteuil. Cette reprise a pris effet en septembre 2015.Caen Chartres Semblançay La Jarrie Vivonne Reuilly Vincelles Gallardon Saint Maurice sous les Côtes Maure de Bretagne 10 MOULINS RÉPARTIS SUR LA FRANCE
  • 35. 34 valoriser 471M€ de chiffre d'affaires MALTERIE Boortmalt poursuit sa progression avec une deuxième année record à tous points de vue Des positionnements marchés qui restent porteurs Depuis déjà longtemps, Boortmalt commercialise ses malts de qualité à parité entre des marchés dits matures et des marchés qualifiés d’émergents. Nos malts sont commercialisés dans plus de 130 pays Les marchés matures que couvre Boortmalt sont essentiellement les pays de la zone euro ainsi que ceux de l’Europe de l’Est. Malgré le caractère plutôt stagnant de ces marchés, des segments offrent des relais de croissance intéressants sur lesquels le Groupe se développe avec succès (malts spéciaux, distillerie, construction de filières dédiées danslatracedemarquesdebièreporteuses,bièresd’Abbayes, micro-brasseurs…). Notre positionnement favorable sur le marché écossais des whiskies (toujours en croissance), offre une diversification importante à hauteur de 30  % des tonnages commercialisés sur l’Europe. L’ensemble des initiatives prises par la division commerciale en 2014-2015 touche à l’innovation. Elles nécessitent un travail en étroite collaboration avec les autres branches du Groupe et visent à améliorer en continu nos offres commerciales et notre mix clients dégageant ainsi de la marge brute supplémentaire. Le marché de la bière en Europe Centrale reste compliqué, en déclin, alors que l’offre de malt abonde et que les droits d’importation depuis des pays hors zone euro disparaissent, ce qui aggrave encore plus le déséquilibre entre l’offre et la demande. Malgré cette réalité, Boortmalt est parvenu à utiliser et à commercialiser 100 % des capacités des deux malteries hongroise et croate, grâce à un travail d’équipe remarquable, ce qui représente une véritable amélioration par rapport à l’année dernière. Enfin, les marchés dits émergents que Boortmalt alimente depuis Anvers avec l’appui de la malterie d’Issoudun, sont l’Amérique Latine, l’Afrique et l’Asie. Ces marchés s’appuient sur des fondamentaux solides de croissance démographique et d’augmentation progressive du pouvoir d’achat d’un plus grand nombre de consommateurs. Boortmalt reste attaché à ces marchés et cette année, a noué avec succès des partenariats stratégiques pour le futur. Quelle réponse à la consolidation des brasseurs ? Les clients de Boortmalt sont les principaux brasseurs et fabricants de spiritueux mondiaux. Ces multinationales poursuivent leur consolidation. Il est clair que l’industrie du malt se consolide moins rapidement, ce qui peut globalement créer un ensemble de conditions moins favorables pour l’avenir. La nécessité d’accompagner nos clients par l’accroissement de la taille de notre Groupe reste donc un enjeu indéniable. Mais il est également important d’approfondir certains partenariats stratégiques nous permettant de nous différencier, tout en apportant de la valeur dans un esprit gagnant-gagnant. Cette capacité à construire et à vivre ces partenariats nous permet de mieux nous projeter sur le moyen et le long terme, ouvrant des opportunités certaines, pour la plupart sur les pays dits émergents. Enfin, continuer à apporter une réponse adéquate à nos nombreux clients de tailles plus modestes comme les fabricants "locaux" de Scotch écossais et de Whiskies irlandais, les brasseurs au rayonnement plus "régional" et les brasseurs et distillateurs artisanaux, constitue une des pierres angulaires de notre dispositif d’amélioration de la rentabilité du Groupe. L’entrée de Tereos au capital de Boortmalt Fin mars 2015, le groupe Tereos (5ème producteur mondial de sucre) est entré au capital du groupe Boortmalt. Ce rapprochement est très significatif car les deux Groupes travaillent ensemble à l’élaboration d’une offre innovante et génératrice de valeur pour les clients brasseurs et distillateurs que les deux Groupes servent. De nombreuses synergies ont été identifiées et sont à l’étude. Ces projets couvrent des domaines variés pouvant aller de l’agriculture dans certains pays émergents, à l’achat conjoint d’énergies tout en passant par la valorisation potentielle de nos sous-produits. 1,05Mt commercialisées 285 salariés 523000t 400000t 130000t Belgique France UK Irlande Croatie Hongrie PRODUCTION PAR ORIGINE
  • 36. 35 Ce rapprochement, également très axé recherche et innovation, sera rapidement générateur de valeur. Enfin, il est bon de signaler que ce rapprochement a été reçu auprèsdesgrandsbrasseurs etdistillateurs demanièrepositive. L’amélioration continue, le développement durable et le bien-être au travail pour plus de performance Depuis 2009 dans les 10 malteries du Groupe, Boortmalt s’est engagé dans une démarche d’amélioration continue visant à créer de la valeur en limitant au maximum les pertes de toute nature, sur le modèle duTotal Productive Management (TPM) venant du Japon. Poursuite du programme d’Excellence Opérationnelle En2014/2015,nousavonseffectuélarefontedeceprogramme en faisant appel à des compétences extérieures permettant ainsi d’apporter un nouveau souffle sur cette initiative clé. Le programme à présent nommé BOPEX (pour Boortmalt Operational Excellence) adopte une stratégie de mise en place plus professionnelle et plus orientée résultat. Les initiatives liées à l’amélioration de notre empreinte carbone et eau se poursuivent, mais ont été moins marquées cette année que l’année 2013/2014 ; car nous devons apporter des modifications nécessitant des investissements en cours de réalisation. Nous nous attendons donc à une plus forte réduction de notre empreinte carbone sur l’année 2015/2016 lorsque les investissements porteront leurs fruits. Notre méthode de travail a été auditée par SGS et a été validée ISO 50001 ce qui représente une grande satisfaction pour le groupe Boortmalt. Nous poursuivons l’étude et la préparation des futurs projets et actions qui alimentent notre réservoir d’idées permettant de continuer à nous améliorer. La politique de sécurité et de protection du personnel et des installations poursuit avec satisfaction son développement. Des ressources supplémentaires ont été déployées afin d’accélérer notre capacité d’anticipation dans ce domaine. Boortmalt participe activement à de nombreux forums sur le développement durable en agriculture (orges de brasserie), sur l’éthique dans les affaires et partage de nombreuses informations opérationnelles avec certains clients stratégiques. Enfin, le projet de mise en place d’un système informatique unique ERP au sein des 10 malteries du Groupe se concrétise. Certaines fonctionnalités spécifiques à notre métier relevant de progiciels dédiés ont été acquises en sus de l’ERP. L’amélioration de la performance opérationnelle étant en marche, des dimensions moyen et long terme entrent en jeu… En 2014/2015, le pôle Recherche et Innovation et la Direction des Ressources Humaines ont été mis en place avec succès. Pour la R&I, une dizaine de projets de recherche est en cours d’étude et se focalisent soit sur de l’innovation produit (et service), soit sur de l’innovation des procédés de fabrication, soit sur de l’innovation touchant à la parfaite intégrité de nos malts. De nombreux travaux sont réalisés avec des centres de recherches externes, essentiellement européens à ce jour. > Anvers, 1ère malterie d'Europe avec une capacité de production de 330000 t.
  • 37. 36 valoriser L’accélération de la mise en place de la politique consistant à améliorer le bien-être au travail de nos collaborateurs a été un thème central cette année, et permet clairement d’attirer de nombreux talents au sein de notre entreprise tout en motivant les équipes en place. Les valeurs définies collectivement par tous les collaborateurs d’Axéréal prennent progressivement vie et se reflètent dans les évaluations de la performance des managers. Dans sa communication et ses actes auprès des équipes, le Comité Exécutif continue son action de proximité auprès de toutes les personnes constituant le Groupe aujourd’hui, afin de créer encore plus de compréhension, de cohésion, de fierté et de passion pour la réalisation de nos objectifs, mais aussi - et surtout - afin de susciter l’innovation. Un cadre servant de réceptacles d’idées et d’outil de motivation a été prévu à cet effet. Un management participatif Afin d’impliquer toutes les forces vives de Boortmalt à sa construction (et afin d’atteindre notre objectif de rentabilité ultime), le top 70 des managers du Groupe participe activement à l’initiative‘Boortmalt To The Next Level’, BTTNL. Cette initiative consiste en 9 groupes de travail se focalisant sur des sujets sélectionnés collectivement et plutôt orientés court et moyen termes. Ces sujets peuvent couvrir des thématiques proches des ressources humaines, soit de la R&D, soit de la logistique ou encore sur l’utilisation de brevets que nous détenons… La construction transversale du business est l’affaire de tous. Global Malting Services (GMS) La branche GMS de Boortmalt a pour mission de vendre du conseil aux clients brasseurs (voire malteurs) qui le désirent. GMS travaille aussi au développement de notre Groupe. À titre d’exemple, une filiale GMS a démarré en 2014/2015 ses activités en Éthiopie afin d’offrir aux brasseurs locaux des solutions permettant d’accélérer leur production d’orges de brasserie locale, ainsi que leur qualité. Sur l’exercice 2014/2015, beaucoup d’autres activités similaires ont eu lieu en Afrique, soit dans le cadre de partenariats avec des clients clés, soit en prospection avec Tereos. Développements La capacité des torréfacteurs de Knapton en Angleterre a été augmentée, nous permettant ainsi de doubler notre production de malts spéciaux torréfiés – une ancienne tradition de Boortmalt (anciennement Pauls Malt). Pour répondre de manière adéquate aux besoins des brasseurs artisanaux, Boortmalt a mis en place en Irlande, au travers de notre marque Minch, un département spécifique et dédié à ce segment. Dotée d’outils de conditionnement, de savoir-faire brassicole et de gestion des réseaux sociaux, l’approche retenue semble très prometteuse et va être développée dans d’autres pays. Notre site d’Anvers, qui est central dans notre dispositif industriel reste la plateforme Européenne du malt puisque Boortmalt possède la plus importante malterie d’Europe avec une capacité de production de 330 000 t de malt, et que la quasi-totalité des malteurs européens passe par Anvers pour exporter une partie de ses malts. Des projets d’extension de la malterie sont à l’étude. Une année record Le chiffre d’affaires de Boortmalt s’établit cette année à 471  millions d’euros en légère diminution par rapport à l’année dernière du fait de la baisse du prix des orges de brasserie récolte 2014, par rapport à la récolte 2013. L’EBE a continué sa progression pour la 4ème année consécutive, a surpassé son objectif budgétaire annuel et est devenu cette année le nouveau record du Groupe (en absolu et à la tonne). À cela s’ajoute un travail collectif quotidien important visant à réduire les capitaux employés dans la durée. En découle une rentabilité des capitaux employés (ROCE) en forte amélioration cette année encore. Les malteries ont à nouveau fonctionné à plein régime (même celles de l’Europe Centrale grâce à notre nouvelle approche intégrée Groupe). Les contrats à long terme (LTA) ont été renouvelés à des conditions satisfaisantes. Les perspectives marchés nous semblent globalement plutôt favorables. L’ensemble des initiatives retenues est en cours de réalisation et amène à notre Groupe une meilleure maîtrise des risques et de la volatilité. Des axes de travail sont encore possibles pour poursuivre l’amélioration continue que nous avons choisie. Les partenariats stratégiques ouvrent des perspectives intéressantes, créatrices de valeur. Le rapprochement avec Tereos renforce notre culture industrielle et nous permet aussi de mieux appréhender l’internationalisation. Vivre les valeurs d’Axéréal nous rapproche et nous permet de fournir un meilleur travail collectif, ayant du sens. Case de germination.
  • 38. 37 valoriser ACTIVITÉS PORTUAIRES ANVERS La logistique vrac et containers Avec près de 1,4 million de tonnes en entrée, les silos du port d’Anvers occupent une position importante dans la logistique du commerce mondial du grain et du malt. Silos portuaires : Sobelgra et Samga L’emplacementidéal(hinterland,portd’Anvers,réseauexport) que présente le Port d’Anvers par rapport aux activités export de Boortmalt, et de certains de nos concurrents malteurs qui utilisent nos installations, reste un point fort de notre empreinte industrielle. Quant au site de Samga qui fait l’objet d’une expropriation par l’État Belge, les discussions relatives à cette expropriation sont en cours et devraient permettre de pouvoir continuer notre activité de stockage de grains dans le Port d’Anvers. ATO Notre filiale ATO à Anvers en partenariat avec la SNCB (Société Nationale des Chemins de fer Belge) s’est développée suite au comblement d’une darse de 10 hectares en 2013. Depuis, l’activité occupe une surface de 17 hectares pour la manutention de containers : le stockage, la logistique (train, camion, bateau) et les réparations. L’activité est appelée à encore se développer en intégrant un terminal ferroviaire (8 ha) et en intégrant un quai adjacent permettant l’affrètement de porte-containers. Pour Boortmalt, c’est la mutualisation des moyens logistiques dont dispose ATO, qui permet d’être compétitif sur le segment d’activité malt en containers. silos portuaires : 1368kt (en entrée) ATO : 17Ha 400000TEU* SOBELGRA SAMGA 1131kt 237kt *Twenty-foot Equivalent Unit ATO se développe sur la darse comblée du site d'Anvers
  • 39. 38 valoriser PÔLE ANIMAL Leader régional Centre Auvergne en nutrition animale et dans l’organisation des filières En s’appuyant sur le groupe Axéréal, le Pôle Animal est une référence et un leader régional en nutrition animale et dans l‘organisation de productions. Fabricant d’aliments, accouveur et organisateur de production, ces 3 métiers s’articulent autour d’une même logique de filière et de satisfaction clients. Acteur dans un contexte de crise La nutrition animale française, et plus généralement les filières animales, continuent de connaître un contexte difficile. Les filières animales françaises vivent des heures sombres depuis plusieurs mois. Différentes raisons expliquent ces difficultés : la consommation française de viande est en décroissance, l’embargo russe a bousculé les équilibres de la filière porcine, les enseignes de grande distribution se livrent une guerre de prix, sans oublier la difficulté des élevages qui ont des coûts de production élevés. Dans ce contexte, le Pôle Animal travaille sur les points suivants : continuer d’être au plus proche de ses éleveurs pour répondre à leurs besoins de demain, optimiser les outils de production pour atteindre les standards européens en vue d’un aliment toujours plus qualitatif et sécurisé au prix le plus compétitif, développer son périmètre et présenter de nouvelles activités et de nouveaux métiers, dans une logique de filière, innover en investissant dans la Recherche et Développe- ment pour toujours améliorer la qualité des aliments, la performance zootechnique des animaux et la rentabilité des élevages. Auvergne Poussin, un nouveau métier et un maillon de plus dans la filière Reprise par le Pôle Animal en 2014, Auvergne Poussin est spécialisée dans la production de poussins d'élevage. Un investissement de plus d'un million d'euros dans l’amélioration du couvoir pour une meilleure qualité de ses produits, préserve un maillon unique et indispensable de la filière avicole en Auvergne. Auvergne Poussin gère l’élevage de 110 000 reproducteurs destinés à l’approvisionnement en œufs à couver. Sont ainsi produits 300 000 poussins par semaine, dont plus de 70 % sont destinés aux productions certifiées Bio et Label Rouge. L’objectif d’Auvergne Poussin est de produire des poussins de qualité permettant d’assurer aux éleveurs un haut niveau technique ; c’est un savoir-faire de plus à leur service pour la garantie de leur rentabilité. Les organisations de production au service des débouchés Le Pôle Animal, au travers des organisations de production Force Centre, Boviperche ou encore de son partenaire Feder, détient toute l’expertise nécessaire pour répondre aux débouchés de la filière volaille chair, volaille ponte et bovins. Force Centre est un acteur majeur de la filière volaille au niveau régionale et maîtrise les élevages à travers une production sous signe de qualité (poulet Label et poulet Bio). Force Centre accompagne ses éleveurs techniquement et financièrement dans le montage de leur dossier d’investissement. L’innovation estaussiaucœurdespréoccupationsdeForceCentre:lepoulet garanti sans antibiotique est un bel exemple de réussite. Avec 109 millions d’œufs produits en qualité bio, plein air et alternatifs, le Pôle Animal est un acteur important de la filière. > Une expertise technico- économique au service de nos éleveurs 514000t d'aliments 46000t de volailles vivantes 52000t de matières premières 109M d'œufs
  • 40. 39 S’appuyant sur un parc récent de bâtiments et des éleveurs compétents, Force Centre contrôle son approvisionnement en poules pondeuses. L’innovation : une vraie valeur ajoutée Plus qu’un concept, c’est vraiment une approche globale de l’entreprise. Le Pôle Animal change avec le monde : innovation en formulation et technique, innovation dans son management, c’est toute l’entreprise qui se remet en cause pour un seul objectif : la performance et l’efficience pour ses clients. Le Pôle Animal informe ses clients de leur livraison par un envoi sms. Des essais sont également mis en place chez des éleveurs partenaires pour valider l’efficacité d’additifs, des concepts alimentaires et l’influence de process industriels, répondre à des attentes sociétales : démédication avec des solutions alternatives, étude sur la coloration de la viande, travail sur la réduction du stress en volaille de chair, etc. Traçabilité et sécurité sanitaire En recentrant son activité sur 10 sites de production, le Pôle Animal fournit à ses clients des aliments sous forme de granulés, miettes ou farines. Les investissements technologiques réalisés ont pour objectif d’apporter des produits toujours plus techniques et sécurisés. Les usines du Groupe thermisent les aliments volaille reproducteurs et tous les sites sont certifiés Guides Bonnes Pratiques en aliments composés. Certains sites sont polyvalents multi-espèces et d’autres dédiés à certaines productions.Toutes les usines sont désormais automatisées : l’usine de Lapeyrouse dédiée aux aliments Bio a vu tout son automatisme remis à neuf pour atteindre des objectifs d’efficacité technique, de rentabilité économique et de sécurité alimentaire. Membre de l’association nationale Oqualim, le Pôle Animal met en commun toutes ses analyses matières premières avec d’autres fabricants français, soit 80 % de l’aliment composé français. Adhérent au CNEF (Club de Nutrition Équine Française), c’est une garantie de plus au profit de la sécurité sanitaire des éleveurs. Une proximité avec nos éleveurs et des services pour répondre à leurs besoins Toutes les équipes du Pôle Animal sont composées d’experts en nutrition animale, de conseillers compétents et proches des éleveurs, de personnels administratifs au service du client. La mise en commun d’une logistique professionnelle et réactive est une force supplémentaire et indispensable : nous pouvons approvisionner un client à partir du site le plus proche et le plus à même de fabriquer l’aliment commandé. Le Pôle Animal informe ses clients par sms du jour et du créneau horaire de leurs livraisons. Le monde change, nos clients évoluent et le Pôle Animal accompagne ces changements et saisit des opportunités d’évolution. Un service complémentaire de produits nutritionnels et d’hygiène est proposé aux éleveurs pour leur assurer encore plus de sécurité et d’efficacité en volaille et en ruminant. Afin de proposer un panel complet de solutions nutritionnelles, le Pôle Animal développe l’activité de revente de matières premières en s’appuyant sur des compétences internes en analyse de marché, sur des propositions en marché spot ou sur des garanties à terme. > 300 000 poussins par semaine dont 70 % en bio et label ALIMENTS PAR PRODUCTION : UN PORTEFEUILLE ÉQUILIBRÉ 30 % ruminant 32 % volaille chair 15 % volaille ponte 15 % porc 3 % cheval 3 % gibier 1 % lapins 1 % divers
  • 41. 40 valoriser Ebly® Ebly® est une joint-venture appartenant à 49 % à Axéréal et à 51 % à Mars, inc. Le site de production de Marboué (28) emploie plus de 90 salariés et produit le Blé Ebly® ainsi que les riz Uncle Ben’s® à cuisiner qui représentent les 2/3 de la production. L’ensemble des produits Ebly® est commercialisé en Grande et Moyenne Surfaces et en Restauration Hors Foyers, en France et à l’étranger. Ebly® est distribué en Allemagne, en Suisse mais aussi en Turquie et au Japon… Cette année a été marquée par la conquête de nouveaux marchés, tels que les Etats-Unis ! Grâce à la progression des ventes d’Ebly® et d’Uncle Ben’s® à cuisiner, Ebly® enregistre une croissance de 4 % au 31 décembre 2014 par rapport à 2013 et atteint un chiffre d’affaires de 40,5 M€, pour un bénéfice supérieur à 2 M€. Le développement durable tient une part importante dans la stratégie d’Ebly® qui s’approvisionne en blé dur de Beauce via Axéréal. Fin 2014, la gamme de blé sec Ebly® a d’ailleurs reçu la labellisation "Origine France Garantie" qui sera mise en avant sur les emballages, afin de communiquer clairement l’engagement de la marque pour un approvisionnement local et une fabrication française. En 2015, la marque Ebly® s’étend à la farine d’Axiane sous licence, pour toucher le quotidien d’encore plus de familles françaises. Trituration- Biocarburants Chimie verte Une implication dans La trituration ARIANE est impliquée financièrement dans Avril Pôle végétal qui regroupe Saipol, Lesieur, Diester Industrie et Diester Industrie International, Oleon et Novance. Avril Pôle végétal assure la première transformation des graines en huiles et tourteaux destinés à l’alimentation humaine, la nutrition animale, les énergies et la chimie renouvelables. Elle en est le leader français. Éthanol-Alcool-Amidon Axéréal présent dans Tereos internacional Axéréal, aux côtés des céréaliers, est impliqué financièrement dansTereosInternacional,leadermondialdel’agroalimentaire et des bioénergies, regroupant les actifs de Tereos au Brésil, les actifs céréaliers en Europe ainsi que les actifs canne à sucre dans l’Océan Indien. 40,5M€ de chiffre d'affaires 90 salariés PARTICIPATIONS MINORITAIRES Des participations minoritaires qui prolongent nos activités EBLY® :
  • 42. 41 valoriser Galys a la particularité d’évoluer sur trois marchés totalement distincts : l’agricole, l’environnement et l’agro-alimentaire à travers plus spécifiquement l’évaluation sensorielle. Analyses agricoles : une activité soutenue Les conditions particulières de la moisson 2014 ont impacté la qualité des récoltes. Les OS ont eu recours au service de Galys pour avoir une bonne connaissance des qualités stockées et notamment des temps de chute d’Hagberg. Sur le seul mois d’août, 15 000 analyses ont été réalisées. Galys a fait preuve d’une très grande réactivité pour répondre aux besoins de ses clients et à l’urgence de la situation, en mettant en place des équipes en 3x8. En matière de reliquat azoté, Galys se démarque avec un nouveau bulletin plébiscité par les clients : très pédagogue et en adéquation avec les évolutions GREN. Une réorganisation industrielle de l’activité agricole L’adaptabilité et la compétitivité induite demandées par les clients a conduit Galys à repenser son organisation industrielle. La performance des laboratoires d’analyses dépend de leur qualité de service, mais aussi des volumes traités qui leur assurent la compétitivité. Pour gagner en productivité, pour être en capacité d’innover dans ce secteur, la taille est un réel atout. Terrena et Axéréal en étaient bien conscients, d’où l’idée d’avancer ensemble, en mutualisant outils et compétences pour renforcer GALYS comme acteur majeur dans son domaine. Cela s’est traduit par deux opérations concomitantes. Terrena a apporté le fonds de commerce de son laboratoire situé à Ancenis (44) et pris une participation de 16 % dans le cadre d’une augmentation de capital de Galys. "Galys, se renforce en analyse fourrages et nutrition animale" Depuisle1er juillet2015,celaboratoirespécialisé,alliéàl’expertise des équipes en fourrage, nutrition animale et produits laitiers, permet d’accroître le champ d’action de Galys pour conduire tous les projets d’analyses en proximité directe avec le besoin de ses clients des secteurs céréalier et élevage. Les analyses végétales et environnementales qui étaient réalisées précédemment à Toulouse, le sont désormais à Ancenis. Toulouse réunit un centre de collecte d’échantillons, un bureau commercial et l’expertise agronomique. Le laboratoire de Blois se consacre aux analyses de sol (terre et reliquat azoté) et à la qualité des récoltes céréalières. Dans ces évolutions d’organisation, l’accompagnement au changement est le maître mot. Il traduit la volonté de Galys d’être aux côtés de ses collaborateurs dans la réussite de leurs nouveaux challenges, et dans leur intégration. Une extension du laboratoire de Toulouse Sensoriel pour répondre à l’accroissement de la demande L’activité de Galys Sensoriel a évolué de 20 % en 2 ans. Pour cette raison, les sites se sont réorganisés et agrandis. À Toulouse, un espace d’accueil consommateurs et une nouvelle salle de test de 8 boxes ont été construits, ce qui porte à 46 le total des cabines de dégustation pour les deux laboratoires. Galys Sensoriel, c’est près de 400 m² de locaux dédiés sur les villes de Toulouse et Lille, accrédités par le Cofrac ; c’est 15 salariés qualifiés et attentifs à toutes les étapes du process d’analyse, qui accompagnent les clients pour leur permettre de mieux comprendre les attentes et les préférences des consommateurs d’aujourd’hui. L’expertise est le maître mot de cette activité que l’on retrouve dans la nouvelle vidéo de Galys Sensoriel destinée à tous ses clients de l’Agro-industrie, de la Grande Distribution, de la Cosmétique, des Pet food… ACTIVITÉS SPÉCIALISÉES Galys, l'expertise à vos côtés RÉPARTITION DU CHIFFRE D'AFFAIRES 46 % Sol 7 % Végétaux / Nutrition Animale 20 % Sensoriel 4 % Environnement 14 % Qualité des Récoltes 8 % Services 7,4M€ de chiffre d'affaires 4 laboratoires 63 salariés > Apporter l’offre d’analyses la plus complète à nos adhérents et nos clients