Les nouveaux fondements de la légitimité managériale

64 463 vues

Publié le

Extrait du livre : La stratégie du Thé, agilité, innovation et engagement dans un monde digital, incertain et complexe. Voir chapitre 1, page 44. Site du livre : http://www.axiopole.com/book/detail/la-strategie-du-the#page/44

Je vous propose une présentation sur les nouveaux fondements de la légitimité managériale. Dans un monde complexe et incertain, chaque manager doit faire un choix, quel sera votre choix ?

Cette présentation permet également de clarifier les finalités de l’intelligence collective : agilité, innovation et engagement. D’après l’étude Gallup 2013, 91% des salariés français sont désengagés. 91% de personnes en souffrance au travail qui attendent avec impatience de rejoindre les 9% de personnes qui ont du plaisir au travail. Et tout cela dépend d’un simple choix…

Conférence d'Olivier Zara disponible sur YouTube : https://youtu.be/GCikOdJT9Wk

Découvrez tous mes livres sur l'intelligence collective, le management digital et le leadership paradoxal : http://www.axiopole.com/

Publié dans : Formation, Technologie
12 commentaires
83 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Retrouver le contenu de cette présentation dans mon 7ème livre : La stratégie du Thé, agilité, innovation et engagement dans un monde digital, incertain et complexe. Voir chapitre 1, page 38. Site du livre : http://axiopole.com/book/la-strategie-du-the
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Merci Cyril ! On a eu un bel échange ;-)
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Merci pour cette présentation à Frontenac !
    Cyril Bouille - Parcours croisés
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • @AmauryVanEspen

    Merci pour ce commentaire très riche ;-)

    - L’ordre s’incarne dans une institution. Le chaos s’incarne dans l’individu à travers sa créativité, ses initiatives,…
    - Sur Axio, comme décrit dans mon livre, il y a effectivement une boucle itérative entre E5 et E1. Je ne peux pas rentrer dans le détail sur un ppt ou dans une conférence.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Un excellente présentation, Merci M. Zara,

    Ce concept de 'l'entre deux' me semble effectivement très pertinent. à l'orée du chaos et de l'ordre. Le point de rencontre entre deux univers.
    Le slide 13 m’interpelle tout particulièrement, pourquoi 'ranger'/'catégoriser' le 'management de l'intelligence collective' dans la logique 'Chaos & individu' ? Autant pour la dimension chaos je peux le comprendre, autant la dimension 'individu' m'interroge ?
    Les méthodes présentées me semblent très juste.
    Je vous suggérerai, si je peux me permettre, l'ajout d'une boucle itérative, entre le E5 de la matrice AXIO et le E1.
    Pour ma part, (cette position étant partagé pour certain et le deviendra peut être pour tous, ou non, à l'inverse), je pense que la capitalisation de l'information et la recherche de l'information son intrinsèquement liés dans le cadre du partage de celle-ci. Je 'veux croire' qu'une information mise à disposition et éclairée dans chacun de ses termes par son auteur est la véritable plus-value dans l'accès à l'information et sa diffusion.
    Cette dimension offrant l'opportunité à chacun de contribuer au collectif et de bénéficier de la contribution du collectif. de 'se faire sa propre idée' en dehors de tout arbitraire.
    Dès lors, la boucle itérative entre la recherche-partage et la capitalisation-partage est le 'point clé' de la mise en action du collectif.
    Un exemple d'illustration pourrait être la mise en oeuvre d'un 'processus' de veille stratégique 'co-élaborative' (collective, collaborative & coopérative) tel que le présente H. Lesca.
    (Attention à ne pas se 'formaliser' sur le concept de processus => ordre, mais de bien vouloir l'entendre comme 'matrice de mise en action', d'un élément d'entré vers un élément de sortie, passant par les différentes phases de traitement sous la responsabilité du collectif.)
    En terme de 'mise en action' par exemple, je pousserai l'idée d'utiliser un 'outil' pour la centralisation de l'information (recherche-partage-capitalisation) tel que Scoop.It.
    Celui-ci n'est pas 'la solution' (je n'ai pas étudié précisément votre besoin et vos attentes, je répond simplement aux miennes dans le cas présent, dans une optique collective).
    Je m'explique, Scoop.It offre ici l'opportunité de partager et de commenter, mais aussi 'd’étiqueter' l'information de façon co-élaborative. Ainsi, la richesse des commentaires sur le présent sujet pourrait être retrouvée en un seul et même endroit afin d'en avoir une vision globale et de faciliter son appréhension, sa compréhension, son traitement, (collecte, stockage, analyse, [re-]stockage, diffusion) à la 'lumière' du management de l'intelligence collective.
    C'est ce que l'on nomme (injustement) le concept d'approche globale pour un enrichissement mutuel.
    (techniquement, cela implique que l'on accepte de 'désactiver' la fonction commentaire sur tous les autres supports pour ne la conserver que sur un seul et même espace => facilitant/optimisant le processus de 'recherche-partage-capitalisation'.
    Dès lors, la notion de 'mesure' prend son sens en comparant ce qui est comparable -éviter le double/triple/quadruple compte d'un visiteur unique sur différentes publication d'un même support- et active un levier de 'pertinence' de l'information statistique collectée.

    Je vous propose un exemple ci-près :
    http://bit.ly/17QRDhj
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
64 463
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
30 604
Actions
Partages
0
Téléchargements
1 098
Commentaires
12
J’aime
83
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Vous et moi, nous partageons peut-être quelques croyances…

    Je crois…

    Expert en ignorance :

    L’ignorance comme moyen d’être agile dans un monde complexe où malheureusement la réalité n’est pas comme on la voit.
  • Une perception mono-dimensionnelle, c’est le chef dans sa tour d’ivoire. Il se dit que si ça fonctionne dans l’exécution (compliqué) pour les petites décisions d’exécution, ce sera pareil dans la conception (complexe). Il se dit ça parce qu’il ne sait pas faire la différence entre compliqué et complexe.
  • Si vous partez au Sud alors qu’il fallait partir à l’Est, on dira de vous que vous êtes à l’Ouest !
  • Les nouveaux fondements de la légitimité managériale

    1. 1. Par Olivier Zara Consultant en management et médias sociaux L’intelligence collective, moteur de l’agilité, de l’innovation et de l’engagement
    2. 2. Intelligence collective comme outil de développement durable Olivier Zara Consultant en management & médias sociaux Technologies sociales comme levier de l’intelligence collective
    3. 3. Site des livres www.axiopole.com
    4. 4. Une stratégie pour que vos rêves de transformation infusent la réali-Thé !
    5. 5. Performance ProductivitéOptimisation Un « Must Have » pour réduire les gaspillages !
    6. 6. Engagement InnovationAgilité Passer « Nice To Have » (bon vouloir) au « Must Have »
    7. 7. C’est une somme d’intelligences de la situation conjuguées à des savoirs.
    8. 8. 1. L’intelligence de la situation est la bonne compréhension du contexte et des enjeux. Objectif : 1 + 1 = 3 2. Ce n’est pas une question de QI façon 1 idiot + 1 idiot = 0 qui fait partie des croyances des dirigeants Dans une entreprise : Intelligence collective = ∑ des intelligences situationnelles des salariés
    9. 9.  Développement de performance / Stratégies  Problème technique complexe / Gestion des risques / Sécurité au travail  Gouvernance / Modes de travail  Innovation Quelle est votre page blanche en ce moment ?
    10. 10. Quelles dimensions impactent votre page blanche ? ProcessusOrga KM Stratégie ComSocial Juridique Sécurité MarketingProduction MarqueT.I. Syndicats Fournisseurs FIN.RH Ventes Conduite change- ment CultureStabilité
    11. 11. Quelles sont les interactions entre vos dimensions ?
    12. 12.  Compliqué = Je sais avec certitude (savoirs, connaissances, expérience)  Complexité = Je ne sais pas avec certitude : je crois (croyances), j’ai la conviction, j’ai l’intuition (imprévisibilité, incertitude) Si vous êtes sûr à 100% d’avoir pris LA bonne décision, c’est que votre situation est juste compliquée.
    13. 13. Manager une équipe c’est savoir… …qu’on sait ou qu’on ne sait pas ! Situation Exemple A Je ne sais pas avec certitude ET personne ne sait dans le collectif Est-ce qu’il faut déménager ? (impact social et organisationnel - complexe) B Je sais avec certitude MAIS j’ai besoin de l’adhésion du collectif Quand et comment déménager ? (impact social et organisationnel - compliqué) C Je sais avec certitude ET je n’ai pas besoin de l’adhésion du collectif Quelle est la société qui va s’occuper du déménagement ? (pas ou peu d’impact social et organisationnel - simple)
    14. 14. Manager une équipe c’est savoir… …qu’on sait ou qu’on ne sait pas ! Situation Mode de management adapté A Complexe Management de l’intelligence collective B Compliquée Management d’équipe en mode participatif ou collaboratif C Simple Management individuel en mode délégatif
    15. 15.  Intelligence collective = réflexion collective.  Décision liée au principe de subsidiarité.  Si la délégation de pouvoir est individuelle, la décision aussi.  Face à la complexité (imprévisibilité), personne ne sait avec certitude ce qu’il faut faire. On doit suivre son intuition et non le consensus (qui ne peut avoir du sens que dans le compliqué).
    16. 16.  Définition de « Réfléchir » : Se poser des questions et chercher des réponses.  Réfléchir ensemble, c’est donc se poser des questions ensemble et chercher des réponses ensemble.  Une réunion de réflexion collective débute par 50 à 100 questions avant de chercher les réponses.  Quelle est la date de la dernière réunion qui a démarré avec 50 à 100 questions dans votre organisation ? On discute certes, mais est-ce qu’on réfléchit ?
    17. 17. Discuter = partager ses idées… et parfois vouloir les imposer (ego-système) = management participatif Réfléchir = se poser des questions puis chercher des réponses en co-construisant sur les idées des autres (eco-système, tours de table) = management de l’intelligence collective On discute toujours un peu quand on réfléchit. Mais, on ne réfléchit pas toujours quand on discute.
    18. 18. De la conception à l'exécution
    19. 19. Action Coordination – Tâches Mise en œuvre des décisions Objectif : Trouver la bonne solution Réflexion Rassembler les idées existantes Objectif : Trouver le vrai problème. Création Produire des idées nouvelles Objectif : Être créatif Intelligence de la conception REFLEXION COLLECTIVE Management Intelligence collective Intelligence de l’exécution DISCUSSION COLLECTIVE Management participatif, Lean Management, Holacratie Intelligence de la création BRAINSTORMING Complexe Compliqué
    20. 20. Intelligence de la conception Intelligence de l’exécution Intelligence de la création
    21. 21. Action Excellence opérationnelle Performance aval Petites décisions Réflexion Excellence décisionnelle Performance amont Grandes décisions Intelligence de la conception Gestion des risques décisionnels Intelligence de l’exécution Efficacité collective opérationnelle
    22. 22. Réalité objective mono-dimensionnelle Perception mono-dimensionnelle = réalité objective Réalité objective multi-dimensionnelles Perception mono-dimensionnelle = réalité subjective donc fictive Intelligence de la conception Gestion des risques décisionnels Intelligence de l’exécution Efficacité collective opérationnelle La réalité subjective est une perception mono-dimensionnelle d’une réalité multi-dimensionnelles qui devient de facto une réalité fictive puisqu’on invente une réalité qui n’existe pas !
    23. 23. Productivité & Micro-agilité Courir le plus vite possible sur le grand chemin (90% du temps) en s’ajustant sur les besoins du client final (10% du temps). Macro-agilité Trouver le grand chemin en cherchant les signaux faibles pour identifier les menaces et saisir les opportunités Intelligence de la conception Gestion des risques décisionnels Intelligence de l’exécution Efficacité collective opérationnelle La macro-agilité permet de trouver les vrais problèmes (réalité objective) sur des enjeux collectifs. La productivité et la micro-agilité permettent de trouver les bonnes solutions.
    24. 24. Le management paradoxal
    25. 25. Produire & Vendre Manager du paradoxe Boite à réflexions Axio Synergy4 Produire & Vendre 1. Savoir identifier les 4 pages blanches pour les traiter sur le bon niveau de logique (Manager du paradoxe) 4. Savoir animer des réunions de réflexion collective (Synergy4) 2. Savoir traiter l’important avant qu’il soit urgent (Boite à réflexions) 3. Savoir décider seul, mais éclairé par l’intelligence collective (AXIO)
    26. 26. Logique Ordre & Institution Autorité, discipline, territoire, hiérarchie Moteur de l’exécution Logique Chaos & Individu Sens, savoirs, transversalité, liberté Moteur de la conception
    27. 27. Meilleur système pour exécuter une décision Pire système pour prendre une décision Ordre & Institution ET Ordre & Institution
    28. 28. Compétences Ordre Management individuel et d’équipe Command and control Chaos Management de l’intelligence collective Co-construire
    29. 29. 4 situations complexes qui imposent de passer du command and control au management de l’intelligence collective STRATEGIE & PERFORMANCE PROBLEMES TECHNIQUES COMPLEXES GOUVERNANCE INNOVATION Grandes décisions
    30. 30. Être un manager du paradoxe Produire & vendre Au quotidien, 90% du temps, fixer des objectifs, contrôler mais… Être agile …face à une page blanche, 10% du temps, mobiliser l’intelligence collective.
    31. 31. Question centrale du manager / leader : La situation est-elle « compliquée » ou « complexe » ? Produire & vendre Compliqué : du temps et de l’expertise Territoire des experts dans le cadre de l’exécution Être agile Complexe : holistique et systémique Territoire de l’intelligence collective dans le cadre de la conception (4 pages blanches)
    32. 32. Les nouveaux fondements de la légitimité managériale
    33. 33. Produire & vendre Je décide (un responsable) Être agile On réfléchit(un collectif)
    34. 34. Ordre Capacité de réflexion individuelle supérieure Expertise (je sais avec certitude) Charisme / Statut Management (Discussion collective) ET Chaos Capacité à générer une réflexion collective supérieure Pages blanches (je ne sais pas avec certitude) Ouverture d’esprit Management (Réflexion collective)
    35. 35. Ordre Capacité de réflexion individuelle supérieure ET Chaos Capacité à générer une réflexion collective supérieure Préjugé : Si je fonde une partie de ma légitimité sur le Chaos, je vais perdre ma légitimité dans l’Ordre Réalité : Si vous ne fondez pas une partie de votre légitimité sur le Chaos, vous allez perdre votre légitimité dans l’Ordre
    36. 36. Ordre Capacité de réflexion individuelle supérieure ET Chaos Capacité à générer une réflexion collective supérieure Dirigeants, chefs de projet, responsables innovation : vous gérez beaucoup de pages blanches, votre légitimité repose principalement sur… Managers de proximité ou intermédiaires : vous gérez peu de pages blanches, votre légitimité repose principalement sur…
    37. 37. Capacité de réflexion individuelle supérieure Capacité à générer une réflexion collective supérieure Dirigeants Leadership charismatique Celui qui sait, le spécialiste Leadership partagé Celui qui ne sait pas, celui qui mobilise l’intelligence collective, le généraliste Management intermédiaire, chefs de projet, responsables innovation Managers de proximité
    38. 38. Capacité de réflexion individuelle supérieure Leadership charismatique Capacité à générer une réflexion collective supérieure Leadership partagé Dirigeants 10 % 90 % Management intermédiaire, chefs de projet, responsables innovation 50 % 50 % Managers de proximité 90 % 10 %
    39. 39. Vos dix années de succès en tant que manager de proximité sont liées à la nature de vos fonctions et non aux méthodes que vous avez utilisées à l’époque. Nouvelles fonctions = nouvelles méthodes !
    40. 40. Conclusion…
    41. 41. 1. Ne jamais critiquer les méthodes existantes (neutralité absolue) 2. Ne jamais promouvoir ses nouvelles méthodes de travail (pas de prosélytisme)
    42. 42. Livres, prochaines conférences sur www.axiopole.com Olivier Zara
    43. 43. Tous droits de diffusion & reproduction de cette présentation réservés Copyright © 3-6TY, LLC www.3-6TY.com

    ×