SlideShare une entreprise Scribd logo

Lettre d'Isabelle Rauch à la secrétaire d'Etat française aux Affaires européennes

La députée En March de Thionville, Isabelle Rauch, a écrit à la secrétaire d'Etat aux Affaires européennes pour lui demander des éclaircissements.

1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 PARIS 07 SP - Tél. 01 40 63 04 09
Permanence parlementaire 24 rue de l’Ancien Hôpital 57100 Thionville - Tel 03 82 52 81 84
Contact : isabelle.rauch@assemblee-nationale.fr
www.isabelle-rauch-deputee.fr
Isabelle RAUCH
Députée de la Moselle
Conseillère Départementale
Madame Amélie de MONTCHALIN
Secrétaire d’Etat, chargée des Affaires
Européennes
37 quai d’Orsay
75007 PARIS
Thionville, le 10 juin 2020
Objet : Relations transfrontalières entre la France et le Luxembourg
Madame la Ministre,
Vous aviez sollicité, lors de précédents échanges, des suggestions pour améliorer les relations bilatérales
avec le Grand-Duché de Luxembourg, dans le but de faciliter la vie quotidienne des plus de 100.000 de
nos concitoyens qui s’y rendent quotidiennement pour travailler.
Les enseignements de la crise du COVID-19 peuvent nous aider à intensifier, en qualité et en résultats,
la coopération entre nos deux pays.
Ces deux mois ont, effectivement, encore intensifié le constat de notre inter-dépendance :
- sur le plan sanitaire, par le transfert de patients français en réanimation vers des équipements
hospitaliers luxembourgeois, mais aussi par le fait qu’une très grande partie des soignants exerçant
sur place sont résidents frontaliers ;
- sur le plan économique, en massifiant le recours au télétravail pour permettre la continuité de
l’économie de notre voisin ;
- sur le plan domestique, tant la fermeture des frontières -hors travail et impératifs familiaux- est
douloureusement vécue de part et d’autre par des citoyens qui partagent un espace commun.
On voit également, dans des actes du quotidien, comme la reprise des écoles dans le cadre des plans
respectifs de déconfinement, que le défaut de dialogue et l’absence d’harmonisation, crée des situations
ubuesques. Par exemple, la semaine du 25 mai n’est pas couverte par le chômage partiel au Grand-
Duché, si les parents ont prévu de rescolariser leurs enfants le 2 juin, pour la 2ème phase de réouverture
des écoles en France. Il en va de même pour la réouverture des cafés et des restaurants, décidée une
semaine plus tôt par nos voisins.
Interdépendance sanitaire, économique, espace de vie partagé, besoins d’harmonisation dans de
nombreux domaines de la vie quotidienne : nous tenons là les germes d’une relation repensée, qui
pourrait passer par une modification de notre propre gouvernance. Le temps me semble venu de
regrouper nos paroles et nos intentions derrière un interlocuteur français unique en charge de la relation
bilatérale, qui pourrait avoir rang de délégué interministériel, et qui travaillerait en mode-projet avec nos
interlocuteurs, tout en faisant taire les dissonances politiques et administratives locales.
Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 PARIS 07 SP - Tél. 01 40 63 04 09
Permanence parlementaire 24 rue de l’Ancien Hôpital 57100 Thionville - Tel 03 82 52 81 84
Contact : isabelle.rauch@assemblee-nationale.fr
www.isabelle-rauch-deputee.fr
Si le « mantra » de la rétrocession fiscale ne semble pas devoir être malhabilement remis sur la table,
cette gouvernance pourrait réellement donner corps à des projets de codéveloppement de part et d’autre
de la frontière, qui aille bien au delà des infrastructures de transports. Le Gouvernement
luxembourgeois a fait un pas récent sur la formation des infirmiers ; ce pourrait constituer un premier
objectif concret, susceptible de s’élargir rapidement aux modes de garde de la petite enfance, au
financement de la dépendance, à la régulation du marché de l’emploi par une offre de formation
conjointement élaborée, ainsi qu’à des dispositions propres au télétravail transfontalier.
1. En matière de garde d’enfants, le chèque service-accueil luxembourgeois se fonde sur des
critères qui ne semblent pas proportionnés aux objectifs recherchés. Il s’agit d’une aide financière
sous la forme d’un paiement en nature des gardes d’enfants et de certaines activités extra-scolaires
(activités artistiques ou sportives).
Avec le chèque-service accueil, les parents peuvent bénéficier de tarifs réduits dans les crèches, les
maisons relais, les mini-crèches, les foyers et auprès des assistants parentaux, à condition toutefois que
la structure d’accueil soit reconnue comme prestataire chèque-service accueil par le ministère de
l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse.
Tous les enfants âgés de 0 à 12 ans peuvent bénéficier du CSA, voire plus s’ils sont encore élèves dans
l’enseignement fondamental.
Les enfants dont au moins un des parents est issu d’un pays membre de l’UE et employé au Luxembourg
peuvent prétendre au CSA, à condition qu’ils bénéficient de l’allocation familiale au Luxembourg et que
leur parent soit affilié au Centre commun de la sécurité sociale ou travaille auprès d’une institution
européenne.
Les frontaliers peuvent bénéficier des chèques service accueil depuis septembre 2016 (réforme du
chèque service-accueil). Toutefois, on ne comptait que 726 français bénéficiaires du CSA en 2017.
En effet, l’Etat introduit un critère visant l’intégration des enfants au niveau de la communauté locale
dans la société luxembourgeoise, dans le but de faciliter leur scolarisation dans l’enseignement
fondamental luxembourgeois.
De ce fait, les langues parlées au Luxembourg doivent être représentées au sein de l’établissement
d’accueil du jeune enfant, avec un minimum de compétence niveau C1 en luxembourgeois et français
au sein des effectifs de l’établissement (par au moins une personne exerçant dans la structure). L’offre
de chacune de ces deux langues doit être assurée pendant au moins 40 heures par semaine (20 heures
chacune).
Ainsi, là où aucun critère d’implantation dudit établissement sur le sol luxembourgeois ne figure dans
les critères d’éligibilité, cette disposition concernant la maîtrise du luxembourgeois a pour effet d’évincer
toutes les structures d’accueil de la petite enfance en France.
Un assouplissement de cette disposition permettrait réellement d’entrer dans une dynamique de
co-développpement, et de soulager les collectivités françaises et les familles de coûts inhérents
à la prise en charge des enfants. Cette disposition serait d’autant plus logique que ce chèque service-
accueil est financé par la Sécurité sociale luxembourgeoise, à laquelle chacun des 106.000 frontaliers
français contribue.
2. Tous les salariés cotisent à l’assurance-dépendance, au seul profit des résidents
luxembourgeois.
La cotisation à l’assurance dépendance s’applique, pour les frontaliers français ainsi qu’aux travailleurs
résidant au Luxembourg de la même manière, c’est à dire 1,40% du revenu global d’un travailleur.
60% du financement de l’assurance dépendance proviennent des cotisations payées par les assurés,
et 40% de l’Etat. Ces financements sont mis en commun dans un fonds dédié à l’assurance-dépendance.
Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 PARIS 07 SP - Tél. 01 40 63 04 09
Permanence parlementaire 24 rue de l’Ancien Hôpital 57100 Thionville - Tel 03 82 52 81 84
Contact : isabelle.rauch@assemblee-nationale.fr
www.isabelle-rauch-deputee.fr
Pour qu’un frontalier puisse bénéficier de l’assurance dépendance, il faut que ce dernier soit affilié
à l’assurance maladie du Luxembourg. Dans ce cas, le Grand-Duché prend en charge les
prestations en espèces (qui ont pour but de rémunérer l’aidant informel et remplacent
partiellement ou intégralement les prestations en nature). Les prestations en nature (telles que les
actes essentiels de la vie, les activités d’appui à l’indépendance ou les activités de maintien à
domicile), ainsi que les forfaits pour le matériel d’incontinence et les aides techniques (fourniture
de fauteuils roulants, lit médicalisé, cadre de marche) restent à la charge de l’assurance maladie
française. Toutefois, comme en dispose le règlement CE n°883/2004 du Parlement Européen et
du Conseil du 29 avril 2004 portant sur la coordination des systèmes de sécurité sociale, les
personnes disposant d'une retraite dans deux ou plusieurs pays de l'Union européenne, sont
couvertes par le seul Etat de résidence.
La grande majorité des anciens travailleurs frontaliers, qui résident en France au moment de leur
retraite, sont donc affiliés à la sécurité sociale en France. Ces retraités ont cotisé à l'assurance
dépendance luxembourgeoise durant une période de leur vie active mais ils ne peuvent pas en
bénéficier une fois pensionnés, car ils ne sont plus affiliés à la sécurité sociale luxembourgeoise.
En projetant le montant de la cotisation au salaire moyen pour chacun des salariés
frontaliers français, on peut estimer à environ 60 ME leur contribution à la prise en charge
de la dépendance ... des seuls résidents.
En projetant, parallèlement, l’évolution linéaire du taux de dépendance en France et
l’augmentation du nombre de travailleurs frontaliers français au Luxembourg, il est
possible d’estimer à environ 13.000 le nombre de personnes dépendantes, ayant effectué
leur carrière au Luxembourg et nécessitant une prise en charge en France, en 2040.
3. La formation professionnelle construit des coopérations transfrontalières, alors qu’il
faudrait viser une sur-offre
Le contrat de plan régional pour le développement des formations et de l’orientation
professionnelles identifie bien les enjeux : repérer les opportunités d’emploi dans les pays voisins,
les besoins en compétences, affirmer les principes s’appliquant au développement de la formation
transfrontalière, avec un pilotage des projets selon le territoire.
Pour autant, les exemples « d’aspiration » d’une très grande partie des compétences françaises par
notre voisin sont nombreux : des postes peu qualifiés (dans le nettoyage, les services marchands
ou à domicile), des postes spécialisés (éducateur ou éducatrice, infirmier ou infirmière), des postes
de haut niveau (ingénieur ou ingénieure, analyste financier, opérateur ou opératrice de marchés).
Les employeurs français peinent à recruter et à fidéliser tous types de personnels et constatent
une réelle pénurie sur certains emplois.
Une des difficultés me semblent résider dans l’écart constaté entre l’identification des besoins et
les ressources en formation. Sur l’ensemble des secteurs en tension, en complément des
partenariats longs à construire et exigeants à animer, comme dans le domaine des études
infirmières (https://www.wort.lu/fr/luxembourg/former-plus-d-infirmieres-en-partenariat-
avec-la-france-5eaec094da2cc1784e35cf6b), une sur-offre générée et organisée par la Région
Grand-Est, par exemple dans le cadre d’un fonds de co-développement avec le Grand-Duché de
Luxembourg, permettrait de répondre largement au besoin du marché sans considération de
frontière, et ainsi générer du développement économique endogène pour l’ensemble de la zone
frontalière. Cette approche me semble à privilégier pour les emplois peu qualifiés et les emplois
spécialisés, ainsi que pour quelques disciplines de l’enseignement supérieur.
Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 PARIS 07 SP - Tél. 01 40 63 04 09
Permanence parlementaire 24 rue de l’Ancien Hôpital 57100 Thionville - Tel 03 82 52 81 84
Contact : isabelle.rauch@assemblee-nationale.fr
www.isabelle-rauch-deputee.fr
4. Les conséquences de la crise sanitaire nécessitent de massifier le recours au télétravail
transfrontalier et d’adapter le cadre fiscal et social
Vous avez communiqué, dès le début de la crise, avec Muriel PÉNICAUD, sur l’absence de toute
incidence fiscale et sociale aux activités professionnelles télétravaillées depuis la France, pendant
la durée du confinement. La reprise de l’activité au Grand-Duché de Luxembourg, ainsi que les
nombreux impacts positifs du télétravail, enfin constatés en situation réelle, nous imposent de
travailler rapidement sur un assouplissement du cadre social et une clarification du cadre fiscal.
En effet, pour de nombreux travailleurs frontaliers, le télétravail imposé, à temps complet ou
partiel, va s’imposer pour de longues semaines, bien au-delà de la période de confinement. De
nombreuses entreprises font part à leurs salariés de leur incapacité à les accueillir à nouveau en
présentiel, dans le strict respect du protocole sanitaire imposé au Grand-Duché.
Aussi, deux points me semblent particulièrement prégnants :
- la source juridique des règles d’exception retenues pendant la crise sanitaire, et
particulièrement leur date d’échéance. En effet, de nombreux salariés exercent, aujourd’hui,
depuis leur domicile, sans visibilité sur les conséquences induites en termes d’affiliation à la
sécurité sociale luxembourgeoise ou de fiscalité applicable, puisque le confinement a été levé.
Si le second aspect a peu d’incidence financière, le premier conditionne le niveau de cotisations
sociales, la couverture maladie et retraite, ainsi que la perception de prestations familiales
beaucoup plus généreuses qu’en France.
- Les assouplissements pérennes qui pourraient être engagés, à l’heure où le Parlement
luxembourgeois va délibérer sur l’instauration d’un droit au télétravail, à l’issue d’une procédure
pétitionnaire citoyenne (https://paperjam.lu/article/debat-est-mur-dans-societe).
Pour avancer opérationnellement sur l’ensemble de ces aspects, je souhaiterais que nous puissions
poursuivre l’échange, mais également que vos services procèdent à une expertise fine, en lien avec
vos collègues compétents en charge du travail ou des solidarités, afin que ces enjeux puissent se
décliner en réalités opérationnelles concrètes, avant le terme du quinquennat et de la législature.
Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma haute considération.
.
Isabelle RAUCH
Publicité

Recommandé

Contenu connexe

Tendances

Les Français et le service public local
Les Français et le service public localLes Français et le service public local
Les Français et le service public localIpsos France
 
Titres services Bruxelles
Titres services BruxellesTitres services Bruxelles
Titres services Bruxellesplaceclaus87
 
Présentation du service civique jeunes v1
Présentation du service civique jeunes v1Présentation du service civique jeunes v1
Présentation du service civique jeunes v1InfoJeunesse ValdOise
 
Asielcentrum Bilzen gaat open in juni 2020
Asielcentrum Bilzen gaat open in juni 2020Asielcentrum Bilzen gaat open in juni 2020
Asielcentrum Bilzen gaat open in juni 2020Thierry Debels
 
Contribution 19 - Ambassade de France au Portugal
Contribution 19 - Ambassade de France au Portugal Contribution 19 - Ambassade de France au Portugal
Contribution 19 - Ambassade de France au Portugal Olivier_envo
 
Bulletin communal Perwez - Mai 2014
Bulletin communal Perwez - Mai 2014Bulletin communal Perwez - Mai 2014
Bulletin communal Perwez - Mai 2014cristeljoiris
 
Note de plaidoirie
Note de plaidoirieNote de plaidoirie
Note de plaidoiriechleb07
 
Présentation du service civique - réseau information jeunesse Val d'Oise
Présentation du service civique - réseau information jeunesse Val d'OisePrésentation du service civique - réseau information jeunesse Val d'Oise
Présentation du service civique - réseau information jeunesse Val d'OiseInfoJeunesse ValdOise
 
Titres services Bruxelles
Titres services BruxellesTitres services Bruxelles
Titres services Bruxellesboltcup43
 
Plaquette generale
Plaquette generalePlaquette generale
Plaquette generaleIESF87
 
Tract sur les rythmes scolaires à Saint-Cloud
Tract sur les rythmes scolaires à Saint-CloudTract sur les rythmes scolaires à Saint-Cloud
Tract sur les rythmes scolaires à Saint-CloudBrunschvicg
 
Titres-services Bruxelles
Titres-services BruxellesTitres-services Bruxelles
Titres-services Bruxellesindialeo70
 
Programme d'Emmanuel Macron
Programme d'Emmanuel MacronProgramme d'Emmanuel Macron
Programme d'Emmanuel MacronEmmanuel Macron
 
En Marche Fiche santé synthèse
En Marche Fiche santé synthèseEn Marche Fiche santé synthèse
En Marche Fiche santé synthèseInfoEnMarche
 
Fiche synthèse budget : nos premières propositions | Emmanuel Macron
Fiche synthèse budget : nos premières propositions | Emmanuel MacronFiche synthèse budget : nos premières propositions | Emmanuel Macron
Fiche synthèse budget : nos premières propositions | Emmanuel MacronEmmanuel Macron
 
Rapport Thiriez sur la réforme de l'ENA, 2020
Rapport Thiriez sur la réforme de l'ENA, 2020Rapport Thiriez sur la réforme de l'ENA, 2020
Rapport Thiriez sur la réforme de l'ENA, 2020Société Tripalio
 
Enjeux de la réforme de la formation professionnelle
Enjeux de la réforme de la formation professionnelleEnjeux de la réforme de la formation professionnelle
Enjeux de la réforme de la formation professionnelleDefi_metiers
 

Tendances (20)

Les Français et le service public local
Les Français et le service public localLes Français et le service public local
Les Français et le service public local
 
Titres services Bruxelles
Titres services BruxellesTitres services Bruxelles
Titres services Bruxelles
 
Présentation du service civique jeunes v1
Présentation du service civique jeunes v1Présentation du service civique jeunes v1
Présentation du service civique jeunes v1
 
Asielcentrum Bilzen gaat open in juni 2020
Asielcentrum Bilzen gaat open in juni 2020Asielcentrum Bilzen gaat open in juni 2020
Asielcentrum Bilzen gaat open in juni 2020
 
Contribution 19 - Ambassade de France au Portugal
Contribution 19 - Ambassade de France au Portugal Contribution 19 - Ambassade de France au Portugal
Contribution 19 - Ambassade de France au Portugal
 
Bulletin communal Perwez - Mai 2014
Bulletin communal Perwez - Mai 2014Bulletin communal Perwez - Mai 2014
Bulletin communal Perwez - Mai 2014
 
Note de plaidoirie
Note de plaidoirieNote de plaidoirie
Note de plaidoirie
 
La Drôme, le Département - Budget 2015
La Drôme, le Département - Budget 2015La Drôme, le Département - Budget 2015
La Drôme, le Département - Budget 2015
 
Présentation du service civique - réseau information jeunesse Val d'Oise
Présentation du service civique - réseau information jeunesse Val d'OisePrésentation du service civique - réseau information jeunesse Val d'Oise
Présentation du service civique - réseau information jeunesse Val d'Oise
 
Titres services Bruxelles
Titres services BruxellesTitres services Bruxelles
Titres services Bruxelles
 
Rapport d'activites 2014
Rapport d'activites 2014Rapport d'activites 2014
Rapport d'activites 2014
 
Plaquette generale
Plaquette generalePlaquette generale
Plaquette generale
 
Tract sur les rythmes scolaires à Saint-Cloud
Tract sur les rythmes scolaires à Saint-CloudTract sur les rythmes scolaires à Saint-Cloud
Tract sur les rythmes scolaires à Saint-Cloud
 
Titres-services Bruxelles
Titres-services BruxellesTitres-services Bruxelles
Titres-services Bruxelles
 
P'tit chapellin numéro4 site
P'tit chapellin numéro4 siteP'tit chapellin numéro4 site
P'tit chapellin numéro4 site
 
Programme d'Emmanuel Macron
Programme d'Emmanuel MacronProgramme d'Emmanuel Macron
Programme d'Emmanuel Macron
 
En Marche Fiche santé synthèse
En Marche Fiche santé synthèseEn Marche Fiche santé synthèse
En Marche Fiche santé synthèse
 
Fiche synthèse budget : nos premières propositions | Emmanuel Macron
Fiche synthèse budget : nos premières propositions | Emmanuel MacronFiche synthèse budget : nos premières propositions | Emmanuel Macron
Fiche synthèse budget : nos premières propositions | Emmanuel Macron
 
Rapport Thiriez sur la réforme de l'ENA, 2020
Rapport Thiriez sur la réforme de l'ENA, 2020Rapport Thiriez sur la réforme de l'ENA, 2020
Rapport Thiriez sur la réforme de l'ENA, 2020
 
Enjeux de la réforme de la formation professionnelle
Enjeux de la réforme de la formation professionnelleEnjeux de la réforme de la formation professionnelle
Enjeux de la réforme de la formation professionnelle
 

Similaire à Lettre d'Isabelle Rauch à la secrétaire d'Etat française aux Affaires européennes

Gratuité des lycées français
Gratuité des lycées françaisGratuité des lycées français
Gratuité des lycées françaisAxelle Gamsi
 
Caritas_Brochure_Revendications_Elections2023_web.pdf
Caritas_Brochure_Revendications_Elections2023_web.pdfCaritas_Brochure_Revendications_Elections2023_web.pdf
Caritas_Brochure_Revendications_Elections2023_web.pdfMarie-Astrid Heyde
 
Le département de Loire-Atlantique recoit ses partenaires palestiniens
Le département de Loire-Atlantique recoit ses partenaires palestiniensLe département de Loire-Atlantique recoit ses partenaires palestiniens
Le département de Loire-Atlantique recoit ses partenaires palestiniensDépartement Loire-Atlantique
 
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane RevonLaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane RevonHugo Ferrer
 
Réforme de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage
Réforme de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage Réforme de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage
Réforme de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage Handirect 05
 
Lettre ouverte à Agnes Buzyn - Réforme de la Paje #PFLSS2018
Lettre ouverte à Agnes Buzyn - Réforme de la Paje #PFLSS2018Lettre ouverte à Agnes Buzyn - Réforme de la Paje #PFLSS2018
Lettre ouverte à Agnes Buzyn - Réforme de la Paje #PFLSS2018Make Mothers Matter France
 
Côté Agglo n°14
Côté Agglo n°14Côté Agglo n°14
Côté Agglo n°14Agglo
 
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane RevonLaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane RevonHugo Ferrer
 
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - Résumé
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - RésuméL'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - Résumé
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - RésuméHortense Billot
 
L'Appel du Coq - Décembre 2013
L'Appel du Coq - Décembre 2013L'Appel du Coq - Décembre 2013
L'Appel du Coq - Décembre 2013francoislietta
 

Similaire à Lettre d'Isabelle Rauch à la secrétaire d'Etat française aux Affaires européennes (20)

Gratuité des lycées français
Gratuité des lycées françaisGratuité des lycées français
Gratuité des lycées français
 
15 propositions
15 propositions15 propositions
15 propositions
 
Tract budget fg_fe_21112012
Tract budget fg_fe_21112012Tract budget fg_fe_21112012
Tract budget fg_fe_21112012
 
Caritas_Brochure_Revendications_Elections2023_web.pdf
Caritas_Brochure_Revendications_Elections2023_web.pdfCaritas_Brochure_Revendications_Elections2023_web.pdf
Caritas_Brochure_Revendications_Elections2023_web.pdf
 
Appel du coq n°8
Appel du coq n°8Appel du coq n°8
Appel du coq n°8
 
Plaquette stratégie HORIZON 2020
Plaquette stratégie HORIZON 2020Plaquette stratégie HORIZON 2020
Plaquette stratégie HORIZON 2020
 
Le département de Loire-Atlantique recoit ses partenaires palestiniens
Le département de Loire-Atlantique recoit ses partenaires palestiniensLe département de Loire-Atlantique recoit ses partenaires palestiniens
Le département de Loire-Atlantique recoit ses partenaires palestiniens
 
salon de l'étudiant
salon de l'étudiantsalon de l'étudiant
salon de l'étudiant
 
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane RevonLaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
 
Je tutelle 22
Je tutelle 22Je tutelle 22
Je tutelle 22
 
Réforme de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage
Réforme de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage Réforme de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage
Réforme de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage
 
Lettre ouverte à Agnes Buzyn - Réforme de la Paje #PFLSS2018
Lettre ouverte à Agnes Buzyn - Réforme de la Paje #PFLSS2018Lettre ouverte à Agnes Buzyn - Réforme de la Paje #PFLSS2018
Lettre ouverte à Agnes Buzyn - Réforme de la Paje #PFLSS2018
 
Accord fafih-cnml_11-2011
Accord fafih-cnml_11-2011Accord fafih-cnml_11-2011
Accord fafih-cnml_11-2011
 
Actualités.net 07 15oct10
Actualités.net 07 15oct10Actualités.net 07 15oct10
Actualités.net 07 15oct10
 
Actualités.net 07 15oct10
Actualités.net 07 15oct10Actualités.net 07 15oct10
Actualités.net 07 15oct10
 
Côté Agglo n°14
Côté Agglo n°14Côté Agglo n°14
Côté Agglo n°14
 
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane RevonLaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
LaPrimaire.Org / Le projet collectif porté par Roxane Revon
 
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - Résumé
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - RésuméL'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - Résumé
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - Résumé
 
Actualité.net 13 26nov10
Actualité.net 13 26nov10Actualité.net 13 26nov10
Actualité.net 13 26nov10
 
L'Appel du Coq - Décembre 2013
L'Appel du Coq - Décembre 2013L'Appel du Coq - Décembre 2013
L'Appel du Coq - Décembre 2013
 

Plus de Paperjam_redaction

rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfrapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfPaperjam_redaction
 
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfLere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfPaperjam_redaction
 
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfBank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfPaperjam_redaction
 
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfBank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfPaperjam_redaction
 
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPatents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPaperjam_redaction
 
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfRapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfPaperjam_redaction
 
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfEuropean innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfPaperjam_redaction
 
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Paperjam_redaction
 
IMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfIMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfPaperjam_redaction
 
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023Paperjam_redaction
 

Plus de Paperjam_redaction (20)

rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfrapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
 
ADC2023.pdf
ADC2023.pdfADC2023.pdf
ADC2023.pdf
 
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfLere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
 
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfBank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
 
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfBank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
 
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPatents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
 
Bulletin du Statec
Bulletin du StatecBulletin du Statec
Bulletin du Statec
 
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfRapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
 
Note 34.pdf
Note 34.pdfNote 34.pdf
Note 34.pdf
 
Note 35.pdf
Note 35.pdfNote 35.pdf
Note 35.pdf
 
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfEuropean innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
 
Lettre d'intention LU-BE.pdf
Lettre d'intention LU-BE.pdfLettre d'intention LU-BE.pdf
Lettre d'intention LU-BE.pdf
 
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
 
IMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfIMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdf
 
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
 
Asti.pdf
Asti.pdfAsti.pdf
Asti.pdf
 
2023-26-inf-fr.docx.pdf
2023-26-inf-fr.docx.pdf2023-26-inf-fr.docx.pdf
2023-26-inf-fr.docx.pdf
 
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdfCGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
 
OGBL.pdf
OGBL.pdfOGBL.pdf
OGBL.pdf
 
Meco.pdf
Meco.pdfMeco.pdf
Meco.pdf
 

Lettre d'Isabelle Rauch à la secrétaire d'Etat française aux Affaires européennes

  • 1. Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 PARIS 07 SP - Tél. 01 40 63 04 09 Permanence parlementaire 24 rue de l’Ancien Hôpital 57100 Thionville - Tel 03 82 52 81 84 Contact : isabelle.rauch@assemblee-nationale.fr www.isabelle-rauch-deputee.fr Isabelle RAUCH Députée de la Moselle Conseillère Départementale Madame Amélie de MONTCHALIN Secrétaire d’Etat, chargée des Affaires Européennes 37 quai d’Orsay 75007 PARIS Thionville, le 10 juin 2020 Objet : Relations transfrontalières entre la France et le Luxembourg Madame la Ministre, Vous aviez sollicité, lors de précédents échanges, des suggestions pour améliorer les relations bilatérales avec le Grand-Duché de Luxembourg, dans le but de faciliter la vie quotidienne des plus de 100.000 de nos concitoyens qui s’y rendent quotidiennement pour travailler. Les enseignements de la crise du COVID-19 peuvent nous aider à intensifier, en qualité et en résultats, la coopération entre nos deux pays. Ces deux mois ont, effectivement, encore intensifié le constat de notre inter-dépendance : - sur le plan sanitaire, par le transfert de patients français en réanimation vers des équipements hospitaliers luxembourgeois, mais aussi par le fait qu’une très grande partie des soignants exerçant sur place sont résidents frontaliers ; - sur le plan économique, en massifiant le recours au télétravail pour permettre la continuité de l’économie de notre voisin ; - sur le plan domestique, tant la fermeture des frontières -hors travail et impératifs familiaux- est douloureusement vécue de part et d’autre par des citoyens qui partagent un espace commun. On voit également, dans des actes du quotidien, comme la reprise des écoles dans le cadre des plans respectifs de déconfinement, que le défaut de dialogue et l’absence d’harmonisation, crée des situations ubuesques. Par exemple, la semaine du 25 mai n’est pas couverte par le chômage partiel au Grand- Duché, si les parents ont prévu de rescolariser leurs enfants le 2 juin, pour la 2ème phase de réouverture des écoles en France. Il en va de même pour la réouverture des cafés et des restaurants, décidée une semaine plus tôt par nos voisins. Interdépendance sanitaire, économique, espace de vie partagé, besoins d’harmonisation dans de nombreux domaines de la vie quotidienne : nous tenons là les germes d’une relation repensée, qui pourrait passer par une modification de notre propre gouvernance. Le temps me semble venu de regrouper nos paroles et nos intentions derrière un interlocuteur français unique en charge de la relation bilatérale, qui pourrait avoir rang de délégué interministériel, et qui travaillerait en mode-projet avec nos interlocuteurs, tout en faisant taire les dissonances politiques et administratives locales.
  • 2. Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 PARIS 07 SP - Tél. 01 40 63 04 09 Permanence parlementaire 24 rue de l’Ancien Hôpital 57100 Thionville - Tel 03 82 52 81 84 Contact : isabelle.rauch@assemblee-nationale.fr www.isabelle-rauch-deputee.fr Si le « mantra » de la rétrocession fiscale ne semble pas devoir être malhabilement remis sur la table, cette gouvernance pourrait réellement donner corps à des projets de codéveloppement de part et d’autre de la frontière, qui aille bien au delà des infrastructures de transports. Le Gouvernement luxembourgeois a fait un pas récent sur la formation des infirmiers ; ce pourrait constituer un premier objectif concret, susceptible de s’élargir rapidement aux modes de garde de la petite enfance, au financement de la dépendance, à la régulation du marché de l’emploi par une offre de formation conjointement élaborée, ainsi qu’à des dispositions propres au télétravail transfontalier. 1. En matière de garde d’enfants, le chèque service-accueil luxembourgeois se fonde sur des critères qui ne semblent pas proportionnés aux objectifs recherchés. Il s’agit d’une aide financière sous la forme d’un paiement en nature des gardes d’enfants et de certaines activités extra-scolaires (activités artistiques ou sportives). Avec le chèque-service accueil, les parents peuvent bénéficier de tarifs réduits dans les crèches, les maisons relais, les mini-crèches, les foyers et auprès des assistants parentaux, à condition toutefois que la structure d’accueil soit reconnue comme prestataire chèque-service accueil par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. Tous les enfants âgés de 0 à 12 ans peuvent bénéficier du CSA, voire plus s’ils sont encore élèves dans l’enseignement fondamental. Les enfants dont au moins un des parents est issu d’un pays membre de l’UE et employé au Luxembourg peuvent prétendre au CSA, à condition qu’ils bénéficient de l’allocation familiale au Luxembourg et que leur parent soit affilié au Centre commun de la sécurité sociale ou travaille auprès d’une institution européenne. Les frontaliers peuvent bénéficier des chèques service accueil depuis septembre 2016 (réforme du chèque service-accueil). Toutefois, on ne comptait que 726 français bénéficiaires du CSA en 2017. En effet, l’Etat introduit un critère visant l’intégration des enfants au niveau de la communauté locale dans la société luxembourgeoise, dans le but de faciliter leur scolarisation dans l’enseignement fondamental luxembourgeois. De ce fait, les langues parlées au Luxembourg doivent être représentées au sein de l’établissement d’accueil du jeune enfant, avec un minimum de compétence niveau C1 en luxembourgeois et français au sein des effectifs de l’établissement (par au moins une personne exerçant dans la structure). L’offre de chacune de ces deux langues doit être assurée pendant au moins 40 heures par semaine (20 heures chacune). Ainsi, là où aucun critère d’implantation dudit établissement sur le sol luxembourgeois ne figure dans les critères d’éligibilité, cette disposition concernant la maîtrise du luxembourgeois a pour effet d’évincer toutes les structures d’accueil de la petite enfance en France. Un assouplissement de cette disposition permettrait réellement d’entrer dans une dynamique de co-développpement, et de soulager les collectivités françaises et les familles de coûts inhérents à la prise en charge des enfants. Cette disposition serait d’autant plus logique que ce chèque service- accueil est financé par la Sécurité sociale luxembourgeoise, à laquelle chacun des 106.000 frontaliers français contribue. 2. Tous les salariés cotisent à l’assurance-dépendance, au seul profit des résidents luxembourgeois. La cotisation à l’assurance dépendance s’applique, pour les frontaliers français ainsi qu’aux travailleurs résidant au Luxembourg de la même manière, c’est à dire 1,40% du revenu global d’un travailleur. 60% du financement de l’assurance dépendance proviennent des cotisations payées par les assurés, et 40% de l’Etat. Ces financements sont mis en commun dans un fonds dédié à l’assurance-dépendance.
  • 3. Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 PARIS 07 SP - Tél. 01 40 63 04 09 Permanence parlementaire 24 rue de l’Ancien Hôpital 57100 Thionville - Tel 03 82 52 81 84 Contact : isabelle.rauch@assemblee-nationale.fr www.isabelle-rauch-deputee.fr Pour qu’un frontalier puisse bénéficier de l’assurance dépendance, il faut que ce dernier soit affilié à l’assurance maladie du Luxembourg. Dans ce cas, le Grand-Duché prend en charge les prestations en espèces (qui ont pour but de rémunérer l’aidant informel et remplacent partiellement ou intégralement les prestations en nature). Les prestations en nature (telles que les actes essentiels de la vie, les activités d’appui à l’indépendance ou les activités de maintien à domicile), ainsi que les forfaits pour le matériel d’incontinence et les aides techniques (fourniture de fauteuils roulants, lit médicalisé, cadre de marche) restent à la charge de l’assurance maladie française. Toutefois, comme en dispose le règlement CE n°883/2004 du Parlement Européen et du Conseil du 29 avril 2004 portant sur la coordination des systèmes de sécurité sociale, les personnes disposant d'une retraite dans deux ou plusieurs pays de l'Union européenne, sont couvertes par le seul Etat de résidence. La grande majorité des anciens travailleurs frontaliers, qui résident en France au moment de leur retraite, sont donc affiliés à la sécurité sociale en France. Ces retraités ont cotisé à l'assurance dépendance luxembourgeoise durant une période de leur vie active mais ils ne peuvent pas en bénéficier une fois pensionnés, car ils ne sont plus affiliés à la sécurité sociale luxembourgeoise. En projetant le montant de la cotisation au salaire moyen pour chacun des salariés frontaliers français, on peut estimer à environ 60 ME leur contribution à la prise en charge de la dépendance ... des seuls résidents. En projetant, parallèlement, l’évolution linéaire du taux de dépendance en France et l’augmentation du nombre de travailleurs frontaliers français au Luxembourg, il est possible d’estimer à environ 13.000 le nombre de personnes dépendantes, ayant effectué leur carrière au Luxembourg et nécessitant une prise en charge en France, en 2040. 3. La formation professionnelle construit des coopérations transfrontalières, alors qu’il faudrait viser une sur-offre Le contrat de plan régional pour le développement des formations et de l’orientation professionnelles identifie bien les enjeux : repérer les opportunités d’emploi dans les pays voisins, les besoins en compétences, affirmer les principes s’appliquant au développement de la formation transfrontalière, avec un pilotage des projets selon le territoire. Pour autant, les exemples « d’aspiration » d’une très grande partie des compétences françaises par notre voisin sont nombreux : des postes peu qualifiés (dans le nettoyage, les services marchands ou à domicile), des postes spécialisés (éducateur ou éducatrice, infirmier ou infirmière), des postes de haut niveau (ingénieur ou ingénieure, analyste financier, opérateur ou opératrice de marchés). Les employeurs français peinent à recruter et à fidéliser tous types de personnels et constatent une réelle pénurie sur certains emplois. Une des difficultés me semblent résider dans l’écart constaté entre l’identification des besoins et les ressources en formation. Sur l’ensemble des secteurs en tension, en complément des partenariats longs à construire et exigeants à animer, comme dans le domaine des études infirmières (https://www.wort.lu/fr/luxembourg/former-plus-d-infirmieres-en-partenariat- avec-la-france-5eaec094da2cc1784e35cf6b), une sur-offre générée et organisée par la Région Grand-Est, par exemple dans le cadre d’un fonds de co-développement avec le Grand-Duché de Luxembourg, permettrait de répondre largement au besoin du marché sans considération de frontière, et ainsi générer du développement économique endogène pour l’ensemble de la zone frontalière. Cette approche me semble à privilégier pour les emplois peu qualifiés et les emplois spécialisés, ainsi que pour quelques disciplines de l’enseignement supérieur.
  • 4. Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 PARIS 07 SP - Tél. 01 40 63 04 09 Permanence parlementaire 24 rue de l’Ancien Hôpital 57100 Thionville - Tel 03 82 52 81 84 Contact : isabelle.rauch@assemblee-nationale.fr www.isabelle-rauch-deputee.fr 4. Les conséquences de la crise sanitaire nécessitent de massifier le recours au télétravail transfrontalier et d’adapter le cadre fiscal et social Vous avez communiqué, dès le début de la crise, avec Muriel PÉNICAUD, sur l’absence de toute incidence fiscale et sociale aux activités professionnelles télétravaillées depuis la France, pendant la durée du confinement. La reprise de l’activité au Grand-Duché de Luxembourg, ainsi que les nombreux impacts positifs du télétravail, enfin constatés en situation réelle, nous imposent de travailler rapidement sur un assouplissement du cadre social et une clarification du cadre fiscal. En effet, pour de nombreux travailleurs frontaliers, le télétravail imposé, à temps complet ou partiel, va s’imposer pour de longues semaines, bien au-delà de la période de confinement. De nombreuses entreprises font part à leurs salariés de leur incapacité à les accueillir à nouveau en présentiel, dans le strict respect du protocole sanitaire imposé au Grand-Duché. Aussi, deux points me semblent particulièrement prégnants : - la source juridique des règles d’exception retenues pendant la crise sanitaire, et particulièrement leur date d’échéance. En effet, de nombreux salariés exercent, aujourd’hui, depuis leur domicile, sans visibilité sur les conséquences induites en termes d’affiliation à la sécurité sociale luxembourgeoise ou de fiscalité applicable, puisque le confinement a été levé. Si le second aspect a peu d’incidence financière, le premier conditionne le niveau de cotisations sociales, la couverture maladie et retraite, ainsi que la perception de prestations familiales beaucoup plus généreuses qu’en France. - Les assouplissements pérennes qui pourraient être engagés, à l’heure où le Parlement luxembourgeois va délibérer sur l’instauration d’un droit au télétravail, à l’issue d’une procédure pétitionnaire citoyenne (https://paperjam.lu/article/debat-est-mur-dans-societe). Pour avancer opérationnellement sur l’ensemble de ces aspects, je souhaiterais que nous puissions poursuivre l’échange, mais également que vos services procèdent à une expertise fine, en lien avec vos collègues compétents en charge du travail ou des solidarités, afin que ces enjeux puissent se décliner en réalités opérationnelles concrètes, avant le terme du quinquennat et de la législature. Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma haute considération. . Isabelle RAUCH