SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
Communiqué de presse
Lancement d’une campagne nationale de marketing sur la finance durable :
Une campagne qui induit les citoyens en erreur
Luxembourg, le 21 mars 2023 – Dernièrement, la Fondation ABBL pour
l’éducation financière, la Commission de Surveillance du Secteur Financier
(CSSF), l’Association Luxembourgeoise des Fonds d’Investissement (ALFI) et
le Ministère de la Protection des consommateurs ont lancé une campagne de
« sensibilisation » nationale sur la finance durable. Nous, une coalition de six
organisations de la société civile1
, sommes critiques à l'égard de cette
campagne : au lieu d'informer la population sur les pièges et les limites des
produits financiers prétendument durables, elle les promeut de manière non
critique. Elle propose des investissements prétendument durables non
seulement comme contribution à la lutte contre la crise climatique, mais
également comme contribution à la protection des droits humains. La
campagne suscite ainsi de fausses attentes et induit les citoyens en erreur.
Les organisations de la société civile remettent notamment en question le fait
que cette approche ne garantit aucunement un vrai engagement pour une
finance au service d’une économie durable d’autant plus qu’elle n’est pas
cohérente avec les positions que certains acteurs de cette campagne ont
prises récemment.
Les « efforts pédagogiques » de cette campagne visent entre autres à « mobiliser
une partie de l’épargne privée » et à « passer à l’action et discuter avec un conseiller
financier avisé sur leurs préférences d’investissement ».
En tant que société en situation d’urgence climatique et confrontée à des violations
des droits humains dans le cadre des activités économiques, nous devons adopter
un modèle économique durable et équitable. Pour que les organisations et industries
puissent entreprendre avec succès cette tâche systémique, elles ont besoin de
beaucoup de capitaux. Réorienter l’argent afin de contribuer ainsi à l’innovation, à la
création d’emplois et à la transition vers une économie durable est donc une priorité
absolue.
Pourtant, les produits financiers “ESG”, “verts” ou “durables” peuvent-ils
vraiment réorienter les flux financiers pour qu’ils aient un effet positif sur
1 ASTM, Cercle de coopération des ONGD, etika, Greenpeace, Justice et Paix, SOS Faim
l’environnement et la société ? En l’absence d’exigences contraignantes
suffisantes concernant l’impact des investissements dites durables sur l’économie
réelle, il existe un risque élevé de Green- resp. Socialwashing, c’est-à-dire
prétendre que les investissements ont des conséquences bénéfiques pour le climat
et la société, alors que ce n’est pas le cas.
Pour les droits humains – J’investis ?
Il est étonnant que l’ALFI s’engage pour cette campagne alors qu’elle s’est
surtout « investie » ces derniers mois pour demander une exclusion absolue
des fonds de la directive européenne sur le devoir de vigilance en matière de
droits humains, environnement et climat. En suivant des arguments court-
termistes de certains lobbys financiers, le Luxembourg risque de rater l’opportunité
de positionner la place financière comme « un first mover » en matière de finance
durable et d’être à la hauteur de la responsabilité qui devrait être celle d'un membre
du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.
L’ABBL fait également partie des acteurs qui portent cette campagne. Or, il faut
noter qu’aucune banque membre de l’ABBL n’a signé le Pacte national
entreprises et droits humains afin de mettre en œuvre les Principes directeurs
des Nations Unies sur les entreprises et les droits humains.
Pour prendre soin de la planète – J’investis ?
Les promoteurs de la campagne d'information donnent l'impression que l'investis-
sement durable se fait tout simplement en achetant des parts de fonds d'investis-
sement labellisés “ESG” ou des obligations vertes, sociales ou durables. Cette
présentation est une simple stratégie de marketing pour attirer les investisseurs et
doit de ce fait être qualifiée de sérieusement déconnectée de la réalité.
Il devient de plus en plus évident et inquiétant que les instruments légaux du plan
d’action européen pour la finance durable, en particulier le règlement sur la
publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services
financiers (SFDR) et la taxonomie, ne sont pas à la hauteur de leurs ambitions.
Depuis son entrée en vigueur en mars 2021, le règlement SFDR a principalement
conduit à la reclassification et à l'auto-certification des fonds conventionnels en "vert
clair"(Article 8) ou "vert foncé" (Article 9) par de nombreux acteurs du marché. De
plus en plus souvent, des cas de Greenwashing financier se retrouvent devant les
tribunaux. Sans oublier une taxonomie européenne qui classe les centrales à gaz
fossiles et nucléaires parmi les technologies durables.
Des recherches indépendantes ont mis en évidence l'exposition de fonds dits
"durables" à des activités non durables. Selon une enquête publiée en novembre
2022 par un consortium de médias européens2
, les gestionnaires d'actifs européens
continuent d'investir des fonds qualifiés de durables dans des entreprises polluantes
utilisant des combustibles fossiles.
Une enquête mystère menée auprès de six banques luxembourgeoises a conclu
qu'aucun des produits d'investissement recommandés par les banques ne
répondait aux exigences minimales en matière de durabilité, en particulier en ce
qui concerne la compatibilité avec l’accord de Paris. Certains produits ont été
présentés comme ayant un impact positif sur l'environnement, alors qu'ils sont loin
d'avoir fait leurs preuves. Dans l’ensemble, les produits proposés manquaient de
transparence en ce qui concerne la conception concrète des approches de durabilité
(notamment l'approche d'investissement et la formulation d'objectifs), les critères de
durabilité (entre autres l'exclusion des sources d'énergie fossiles et d’autres activités
critiques) ainsi que l'évaluation des risques de durabilité pour l'ensemble du
portefeuille (par exemple l'empreinte carbone, la trajectoire de température,
l’exposition aux risques financiers liés au changement climatique).
À la lumière de l'écoblanchiment en cours dans le secteur financier, l'Autorité
européenne des marchés financiers (AEMF) a appelé les régulateurs nationaux à
mener des audits pour prévenir ces pratiques. On peut donc se demander si cette
campagne de marketing nationale est pertinente à ce stade d’autant plus qu’elle est
menée par un consortium d’acteurs qui ne sont pas désintéressés par les résultats. Il
est par ailleurs étonnant de trouver aux côtés des associations représentant
des intérêts privés, la CSSF et le Ministère de la protection des
consommateurs dont la participation dans cette campagne constitue un conflit
d’intérêts avec leur mission publique.
Les organisations de la société civile appellent donc les acteurs à revoir cette
campagne à la lumière des faits susmentionnés, et à s’investir pour une véritable
transition vers une économie, y inclus un secteur financier durable, dans le respect
des Principes directeurs des Nations Unies en matière des droits humains et
entreprises, de l’Accord de Paris et des conventions internationales au niveau
environnemental, avant de se lancer dans des campagnes de sensibilisation
nationale. Dans le cadre du développement d’une finance durable, il ne s’agit pas de
créer une niche supplémentaire au niveau du secteur financier mais bien d’entamer
une vraie transition de ce secteur au service d’une économie réellement durable.
Contacts : Julian Bernstein, etika (+49 1578 15331 30), Martina Holbach,
Greenpeace (+352 621233362), Jean-Louis Zeien, Commission Justice et Paix
(+352 621 180 105)
2 The Great Green Investment Investigation. L'enquête a passé au crible 838 fonds européens classés comme fonds de
l'article 9 ("fonds vert foncé") par leurs gestionnaires en vertu de la SFDR, afin d'identifier la présence d'entreprises du
secteur de l'aviation et des combustibles fossiles. Près de 50 % des fonds analysés comprenaient au moins un
investissement dans une entreprise de charbon, de pétrole ou de gaz.

Contenu connexe

Similaire à Une campagne qui induit les citoyens en erreur - communiqué.pdf

Economie verte numerique
Economie verte numeriqueEconomie verte numerique
Economie verte numeriquePhilippe Porta
 
Etude aides publiques Ernst&Young
Etude aides publiques Ernst&YoungEtude aides publiques Ernst&Young
Etude aides publiques Ernst&Youngechosentrepreneurs
 
Assurance citoyenne AXA France dossier de presse
Assurance citoyenne AXA France dossier de presseAssurance citoyenne AXA France dossier de presse
Assurance citoyenne AXA France dossier de presseAXA en France
 
Quelles contributions financières des entreprises du Nord au développement de...
Quelles contributions financières des entreprises du Nord au développement de...Quelles contributions financières des entreprises du Nord au développement de...
Quelles contributions financières des entreprises du Nord au développement de...bernardsaincy
 
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises Arnauld Bertrand
 
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptx
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptxPresentation_RTES_JML_rev_1.pptx
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptxdsironie
 
Baromètre de l'attractivité de la France 2013 France : Dernier appel
Baromètre de l'attractivité de la France 2013 France : Dernier appelBaromètre de l'attractivité de la France 2013 France : Dernier appel
Baromètre de l'attractivité de la France 2013 France : Dernier appelChristophe Robinet
 
TITRES À IMPACT SOCIAL (Social Impact Bons)
TITRES À IMPACT SOCIAL (Social Impact Bons)TITRES À IMPACT SOCIAL (Social Impact Bons)
TITRES À IMPACT SOCIAL (Social Impact Bons)Serge G Laurens
 
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'CoDécryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'CoAntoine Wintrebert
 
Avis de la Plateforme RSE - Empreinte biiodiversité des entreprises
Avis de la Plateforme RSE - Empreinte biiodiversité des entreprisesAvis de la Plateforme RSE - Empreinte biiodiversité des entreprises
Avis de la Plateforme RSE - Empreinte biiodiversité des entreprisesFrance Stratégie
 
Gouverner à l'ère du Big Data
Gouverner à l'ère du Big DataGouverner à l'ère du Big Data
Gouverner à l'ère du Big DataFrédéric GASNIER
 
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...polenumerique33
 
Relance: comment financer l'action climat
Relance: comment financer l'action climatRelance: comment financer l'action climat
Relance: comment financer l'action climatPatrickTanz
 
Achats publics durables étude juridique tunisi
Achats publics durables  étude juridique tunisiAchats publics durables  étude juridique tunisi
Achats publics durables étude juridique tunisiqarji
 
RSE et objectifs de développement durable : avis de la Plateforme RSE
RSE et objectifs de développement durable : avis de la Plateforme RSERSE et objectifs de développement durable : avis de la Plateforme RSE
RSE et objectifs de développement durable : avis de la Plateforme RSEFrance Stratégie
 

Similaire à Une campagne qui induit les citoyens en erreur - communiqué.pdf (20)

Economie verte numerique
Economie verte numeriqueEconomie verte numerique
Economie verte numerique
 
Etude aides publiques Ernst&Young
Etude aides publiques Ernst&YoungEtude aides publiques Ernst&Young
Etude aides publiques Ernst&Young
 
Etude aides publiques
Etude aides publiquesEtude aides publiques
Etude aides publiques
 
Assurance citoyenne AXA France dossier de presse
Assurance citoyenne AXA France dossier de presseAssurance citoyenne AXA France dossier de presse
Assurance citoyenne AXA France dossier de presse
 
Quelles contributions financières des entreprises du Nord au développement de...
Quelles contributions financières des entreprises du Nord au développement de...Quelles contributions financières des entreprises du Nord au développement de...
Quelles contributions financières des entreprises du Nord au développement de...
 
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
 
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptx
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptxPresentation_RTES_JML_rev_1.pptx
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptx
 
Barometre attractivite-france-2013
Barometre attractivite-france-2013Barometre attractivite-france-2013
Barometre attractivite-france-2013
 
Baromètre de l'attractivité de la France 2013 France : Dernier appel
Baromètre de l'attractivité de la France 2013 France : Dernier appelBaromètre de l'attractivité de la France 2013 France : Dernier appel
Baromètre de l'attractivité de la France 2013 France : Dernier appel
 
TITRES À IMPACT SOCIAL (Social Impact Bons)
TITRES À IMPACT SOCIAL (Social Impact Bons)TITRES À IMPACT SOCIAL (Social Impact Bons)
TITRES À IMPACT SOCIAL (Social Impact Bons)
 
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'CoDécryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
 
Avis de la Plateforme RSE - Empreinte biiodiversité des entreprises
Avis de la Plateforme RSE - Empreinte biiodiversité des entreprisesAvis de la Plateforme RSE - Empreinte biiodiversité des entreprises
Avis de la Plateforme RSE - Empreinte biiodiversité des entreprises
 
Approche de la compétitivité française
Approche de la compétitivité françaiseApproche de la compétitivité française
Approche de la compétitivité française
 
Financement participatif par le peuple pour le pays
Financement participatif par le peuple pour le paysFinancement participatif par le peuple pour le pays
Financement participatif par le peuple pour le pays
 
Gouverner à l'ère du Big Data
Gouverner à l'ère du Big DataGouverner à l'ère du Big Data
Gouverner à l'ère du Big Data
 
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
 
Relance: comment financer l'action climat
Relance: comment financer l'action climatRelance: comment financer l'action climat
Relance: comment financer l'action climat
 
Achats publics durables étude juridique tunisi
Achats publics durables  étude juridique tunisiAchats publics durables  étude juridique tunisi
Achats publics durables étude juridique tunisi
 
Le Grand Prix des Idees Durables - Suite
Le Grand Prix des Idees Durables - SuiteLe Grand Prix des Idees Durables - Suite
Le Grand Prix des Idees Durables - Suite
 
RSE et objectifs de développement durable : avis de la Plateforme RSE
RSE et objectifs de développement durable : avis de la Plateforme RSERSE et objectifs de développement durable : avis de la Plateforme RSE
RSE et objectifs de développement durable : avis de la Plateforme RSE
 

Plus de Paperjam_redaction

rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfrapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfPaperjam_redaction
 
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfLere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfPaperjam_redaction
 
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfBank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfPaperjam_redaction
 
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfBank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfPaperjam_redaction
 
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPatents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPaperjam_redaction
 
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfRapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfPaperjam_redaction
 
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfEuropean innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfPaperjam_redaction
 
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Paperjam_redaction
 
IMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfIMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfPaperjam_redaction
 
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdfConférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdfPaperjam_redaction
 
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023Paperjam_redaction
 

Plus de Paperjam_redaction (20)

rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfrapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
 
ADC2023.pdf
ADC2023.pdfADC2023.pdf
ADC2023.pdf
 
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfLere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
 
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfBank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
 
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfBank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
 
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPatents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
 
Bulletin du Statec
Bulletin du StatecBulletin du Statec
Bulletin du Statec
 
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfRapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
 
Note 34.pdf
Note 34.pdfNote 34.pdf
Note 34.pdf
 
Note 35.pdf
Note 35.pdfNote 35.pdf
Note 35.pdf
 
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfEuropean innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
 
Lettre d'intention LU-BE.pdf
Lettre d'intention LU-BE.pdfLettre d'intention LU-BE.pdf
Lettre d'intention LU-BE.pdf
 
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
 
IMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfIMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdf
 
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdfConférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
 
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
 
Asti.pdf
Asti.pdfAsti.pdf
Asti.pdf
 
2023-26-inf-fr.docx.pdf
2023-26-inf-fr.docx.pdf2023-26-inf-fr.docx.pdf
2023-26-inf-fr.docx.pdf
 
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdfCGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
 
OGBL.pdf
OGBL.pdfOGBL.pdf
OGBL.pdf
 

Une campagne qui induit les citoyens en erreur - communiqué.pdf

  • 1. Communiqué de presse Lancement d’une campagne nationale de marketing sur la finance durable : Une campagne qui induit les citoyens en erreur Luxembourg, le 21 mars 2023 – Dernièrement, la Fondation ABBL pour l’éducation financière, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF), l’Association Luxembourgeoise des Fonds d’Investissement (ALFI) et le Ministère de la Protection des consommateurs ont lancé une campagne de « sensibilisation » nationale sur la finance durable. Nous, une coalition de six organisations de la société civile1 , sommes critiques à l'égard de cette campagne : au lieu d'informer la population sur les pièges et les limites des produits financiers prétendument durables, elle les promeut de manière non critique. Elle propose des investissements prétendument durables non seulement comme contribution à la lutte contre la crise climatique, mais également comme contribution à la protection des droits humains. La campagne suscite ainsi de fausses attentes et induit les citoyens en erreur. Les organisations de la société civile remettent notamment en question le fait que cette approche ne garantit aucunement un vrai engagement pour une finance au service d’une économie durable d’autant plus qu’elle n’est pas cohérente avec les positions que certains acteurs de cette campagne ont prises récemment. Les « efforts pédagogiques » de cette campagne visent entre autres à « mobiliser une partie de l’épargne privée » et à « passer à l’action et discuter avec un conseiller financier avisé sur leurs préférences d’investissement ». En tant que société en situation d’urgence climatique et confrontée à des violations des droits humains dans le cadre des activités économiques, nous devons adopter un modèle économique durable et équitable. Pour que les organisations et industries puissent entreprendre avec succès cette tâche systémique, elles ont besoin de beaucoup de capitaux. Réorienter l’argent afin de contribuer ainsi à l’innovation, à la création d’emplois et à la transition vers une économie durable est donc une priorité absolue. Pourtant, les produits financiers “ESG”, “verts” ou “durables” peuvent-ils vraiment réorienter les flux financiers pour qu’ils aient un effet positif sur 1 ASTM, Cercle de coopération des ONGD, etika, Greenpeace, Justice et Paix, SOS Faim
  • 2. l’environnement et la société ? En l’absence d’exigences contraignantes suffisantes concernant l’impact des investissements dites durables sur l’économie réelle, il existe un risque élevé de Green- resp. Socialwashing, c’est-à-dire prétendre que les investissements ont des conséquences bénéfiques pour le climat et la société, alors que ce n’est pas le cas. Pour les droits humains – J’investis ? Il est étonnant que l’ALFI s’engage pour cette campagne alors qu’elle s’est surtout « investie » ces derniers mois pour demander une exclusion absolue des fonds de la directive européenne sur le devoir de vigilance en matière de droits humains, environnement et climat. En suivant des arguments court- termistes de certains lobbys financiers, le Luxembourg risque de rater l’opportunité de positionner la place financière comme « un first mover » en matière de finance durable et d’être à la hauteur de la responsabilité qui devrait être celle d'un membre du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies. L’ABBL fait également partie des acteurs qui portent cette campagne. Or, il faut noter qu’aucune banque membre de l’ABBL n’a signé le Pacte national entreprises et droits humains afin de mettre en œuvre les Principes directeurs des Nations Unies sur les entreprises et les droits humains. Pour prendre soin de la planète – J’investis ? Les promoteurs de la campagne d'information donnent l'impression que l'investis- sement durable se fait tout simplement en achetant des parts de fonds d'investis- sement labellisés “ESG” ou des obligations vertes, sociales ou durables. Cette présentation est une simple stratégie de marketing pour attirer les investisseurs et doit de ce fait être qualifiée de sérieusement déconnectée de la réalité. Il devient de plus en plus évident et inquiétant que les instruments légaux du plan d’action européen pour la finance durable, en particulier le règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (SFDR) et la taxonomie, ne sont pas à la hauteur de leurs ambitions. Depuis son entrée en vigueur en mars 2021, le règlement SFDR a principalement conduit à la reclassification et à l'auto-certification des fonds conventionnels en "vert clair"(Article 8) ou "vert foncé" (Article 9) par de nombreux acteurs du marché. De plus en plus souvent, des cas de Greenwashing financier se retrouvent devant les tribunaux. Sans oublier une taxonomie européenne qui classe les centrales à gaz fossiles et nucléaires parmi les technologies durables. Des recherches indépendantes ont mis en évidence l'exposition de fonds dits "durables" à des activités non durables. Selon une enquête publiée en novembre
  • 3. 2022 par un consortium de médias européens2 , les gestionnaires d'actifs européens continuent d'investir des fonds qualifiés de durables dans des entreprises polluantes utilisant des combustibles fossiles. Une enquête mystère menée auprès de six banques luxembourgeoises a conclu qu'aucun des produits d'investissement recommandés par les banques ne répondait aux exigences minimales en matière de durabilité, en particulier en ce qui concerne la compatibilité avec l’accord de Paris. Certains produits ont été présentés comme ayant un impact positif sur l'environnement, alors qu'ils sont loin d'avoir fait leurs preuves. Dans l’ensemble, les produits proposés manquaient de transparence en ce qui concerne la conception concrète des approches de durabilité (notamment l'approche d'investissement et la formulation d'objectifs), les critères de durabilité (entre autres l'exclusion des sources d'énergie fossiles et d’autres activités critiques) ainsi que l'évaluation des risques de durabilité pour l'ensemble du portefeuille (par exemple l'empreinte carbone, la trajectoire de température, l’exposition aux risques financiers liés au changement climatique). À la lumière de l'écoblanchiment en cours dans le secteur financier, l'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) a appelé les régulateurs nationaux à mener des audits pour prévenir ces pratiques. On peut donc se demander si cette campagne de marketing nationale est pertinente à ce stade d’autant plus qu’elle est menée par un consortium d’acteurs qui ne sont pas désintéressés par les résultats. Il est par ailleurs étonnant de trouver aux côtés des associations représentant des intérêts privés, la CSSF et le Ministère de la protection des consommateurs dont la participation dans cette campagne constitue un conflit d’intérêts avec leur mission publique. Les organisations de la société civile appellent donc les acteurs à revoir cette campagne à la lumière des faits susmentionnés, et à s’investir pour une véritable transition vers une économie, y inclus un secteur financier durable, dans le respect des Principes directeurs des Nations Unies en matière des droits humains et entreprises, de l’Accord de Paris et des conventions internationales au niveau environnemental, avant de se lancer dans des campagnes de sensibilisation nationale. Dans le cadre du développement d’une finance durable, il ne s’agit pas de créer une niche supplémentaire au niveau du secteur financier mais bien d’entamer une vraie transition de ce secteur au service d’une économie réellement durable. Contacts : Julian Bernstein, etika (+49 1578 15331 30), Martina Holbach, Greenpeace (+352 621233362), Jean-Louis Zeien, Commission Justice et Paix (+352 621 180 105) 2 The Great Green Investment Investigation. L'enquête a passé au crible 838 fonds européens classés comme fonds de l'article 9 ("fonds vert foncé") par leurs gestionnaires en vertu de la SFDR, afin d'identifier la présence d'entreprises du secteur de l'aviation et des combustibles fossiles. Près de 50 % des fonds analysés comprenaient au moins un investissement dans une entreprise de charbon, de pétrole ou de gaz.