Inventaire du 15/08/13
Le 20/10/13
Inventaire de l’entomofaune sur le parc d’attractions
Aventure Land et informations sur...
Sommaire
Présentation du CNEHN et de ses activités! 3
Membres présents lors de l’inventaire! 3
Introduction! 4
Présentatio...
Présentation du CNEHN et de ses activités
! Le Cercle Naturaliste des Etudiants de Haute-Normandie (CNEHN) est une
associa...
Introduction
! Lors du printemps 2013, le parc Aventure Land a mis en place un hôtel à insectes,
dans le cadre du développ...
Liste des espèces rencontrées sur le site
Papillons :
• Piéride du chou - Pieris brassicae
• Piéride de la rave - Pieris r...
Présentation des espèces inventoriées
! Les photos accompagnant les descriptions d’espèces ont été prises par les
membres ...
La Piéride de la Rave
Pieris rapae
Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre.
Plantes hôtes : Les plantes hôtes s...
Le Citron
Gonepteryx rhamni
Période de vol : Du mois de février au mois d’octobre. Il fait donc partie des premières
espèc...
Le Collier de Corail
Aricia agestis
Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre.
Plantes hôtes : Souvent sur les Ge...
La Belle Dame
Vanessa cardui
Période de vol : Du mois de mars au mois d’octobre.
Plantes hôtes : Nombreuses espèces très v...
! Papilionidae :
Le Machaon
Papilio machaon
Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre.
Plantes hôtes : Sur des Om...
La Mégère
Lasiommata megera
Période de vol : Du mois de mars au mois d’octobre.
Plantes hôtes : Graminées, notamment la Fé...
! Zygaenidae :
La Zygène de la Filipendule
Zygaena filipendulae
Période de vol : Du mois de mai au mois de septembre.
Plant...
Orthoptères :
La Decticelle Bariolé (Sauterelle)
Metrioptera roeselii
Adulte observable de juillet à octobre. Actif le jou...
Diptères :
Gymnosome arrondi
Gymnosoma rotundatum
Plantes hôtes : Affectionne les Ombellifères.
Habitat : Milieux plus ou ...
Guêpe germanique
Vespula germanica ou Paravespula vulgare
Habitat : Niche sur les maisons, dans les cavités...
Statut : Co...
Dolycoris baccarum
Habitat : Friches, jardins, prairies... Pique différentes baies.
Lygus pratensis
Habitat : Divers habit...
Araignées :
Décrites à partir du site spécialisé : http://srs.britishspiders.org.uk
Epeire fascié
Argiope Bruennichii
Régi...
Colonisation de l’hôtel à insectes
! La colonisation de l’hôtel à insectes peut prendre quelques années. Il en est de
même...
Conclusion
! L’inventaire a permis d’observer plus de 30 espèces, dont des bourdons, mouches,
guêpes, syrphes... qui sont ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Inventaire des insectes au Parc Aventure Land - Vexin français

994 vues

Publié le

Biodiversité : Inventaire de l'entomofaune et impact du fauchage tardif facteur de développement de l'entomofaune.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
994
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Inventaire des insectes au Parc Aventure Land - Vexin français

  1. 1. Inventaire du 15/08/13 Le 20/10/13 Inventaire de l’entomofaune sur le parc d’attractions Aventure Land et informations sur les espèces observées
  2. 2. Sommaire Présentation du CNEHN et de ses activités! 3 Membres présents lors de l’inventaire! 3 Introduction! 4 Présentation des habitats prospectés et importance du fauchage tardif! 4 Présentation des espèces inventoriées! 6 Colonisation de l’hôtel à insectes! 19 Remerciements! 20 Page 2/20
  3. 3. Présentation du CNEHN et de ses activités ! Le Cercle Naturaliste des Etudiants de Haute-Normandie (CNEHN) est une association étudiante à but non lucratif, rattachée à l’Université de Rouen. Fondée en 1967 et agréée “association de protection de l’environnement”, cette association comprenant près de 50 membres chaque année s’investit de plusieurs manières dans l’étude et la protection de la nature. En effet, depuis plus de 45 ans, le CNEHN est un milieu de partage pour les différentes générations d’étudiants naturalistes de l’université de Rouen, mais aussi pour le public, étudiant ou non, qui souhaite s’investir pour l’environnement. ! Le CNEHN propose ainsi à ses membres et au public des activités (déterminations de plantes, insectes, mousses, lichens, champignons, oiseaux etc), ou des conférences animées par des professionnels de l’environnement. Il permet aussi la mise en place d’animations pour donner à ses membres l’occasion de se former à la sensibilisation du public (Communauté d’Agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe, mairies...). Aussi, le CNEHN assure des inventaires tels que celui mené sur le campus universitaire de Mont- Saint-Aignan ou sur le parc Aventure Land. Enfin, il met en place des chantiers natures, et se développe au sein d’un réseau d’associations en facilitant la mise en relation de ses membres avec le Groupe Mammalogique Normand, la Ligue de Protection des Oiseaux, le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande ou encore le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute-Normandie par exemple. Membres présents lors de l’inventaire Etaient présents lors de l’inventaire, et ont contribué à la rédaction de ce rapport : • Julien BENSLIMAN - 2ème année de Master Biodiversité - Université de Rouen • Sylvain DELABYE - 2ème année de Master Biodiversité - Université de Rouen • Donovan MAILLARD - 2ème année de Master Biodiversité - Université de Rouen Page 3/20
  4. 4. Introduction ! Lors du printemps 2013, le parc Aventure Land a mis en place un hôtel à insectes, dans le cadre du développement d’une thématique «biodiversité». Parallèlement à l’installation de cette structure, un fauchage tardif a été mis en place. Une telle mesure permet en effet aux végétaux de se développer jusqu’à la floraison, et permet une reproduction sexuée des plantes plus importante. Aussi, les manoeuvres de fauchage en elles-mêmes constituent une perturbation importante pour le milieu (baisse de la hauteur des plantes, augmentation de la matière végétale morte au sol...) et pour les insectes (fauchage des plantes hôtes, destruction des larves...) et autres animaux de la strate herbacée, comme les araignées. ! Afin d’accompagner ces mesures, le Cercle Naturaliste des Etudiants de Haute- Normandie a été sollicité une seconde fois pour inventorier les espèces présentes sur le site. ! Ce rapport a pour but de lister les espèces qui ont pu être observées le 15 août 2013, et d’apporter des informations sur ces dernières. Aussi, il vise à prévoir ce qui pourra se passer d’ici à quelques années si ces mesures sont maintenues. Présentation des habitats prospectés et importance du fauchage tardif ! Deux zones ont principalement été prospectées sur le site du parc lors de l’inventaire, à savoir les environs directs du l’hôtel à insectes, et la friche se trouvant à l’arrière du parc, non exploitée à l’heure actuelle pour des attractions. ! Les environs de l’hôtel à insectes ont été mis en fauchage tardif, et les effets de cette gestion montrent déjà des résultats encourageants. En effet, le milieu n’étant pas envahi par des espèces comme les ronces ou les orties, de nombreuses espèces végétales étaient en fleur dès cette année. La majorité des espèces observées durant l’inventaire étaient présentes dans ces zones de fauchage tardif, propices aux insectes et notamment aux papillons. ! La friche se trouvant derrière le parc a aussi permis d’observer des espèces d’insectes (l’Oedipode bleue, criquet au reflet bleu par exemple, ou l’Argiope rayée). Les papillons sont capables de se déplacer sur plusieurs centaines de mètres, des échanges entre les deux zones sont donc possibles. Il en est de même pour les bourdons, diptères, abeilles, qui pourront exploiter l’hôtel à insectes. Les connections faites par les bandes en fauchage tardif faciliteront ces échanges et constituent un bon apport de ressources pour l’alimentation, la reproduction et la ponte. Ces bandes constitueront aussi un habitat potentiel pour les larves de ces insectes. Page 4/20
  5. 5. Liste des espèces rencontrées sur le site Papillons : • Piéride du chou - Pieris brassicae • Piéride de la rave - Pieris rapae • Souci - Colias crocea • Citron - Gonepteryx rhamni • Azuré commun - Polyommatus icarus • Collier de corail - Aricia agestis • Paon du jour - Aglais io • Belle-dame - Vanessa cardui • Petite tortue - Aglais urticae • Machaon - Papilio machaon • Amaryllis - Pyronia tithonus • Mégère - Lasiommata megera • Tircis - Pararge aegeria • Procris - Coenonympha pamphilus • Zygène de la filipendule - Zygaena filipendula • Lambda - Autografa gamma Autres insectes : • Decticelle bariolée - Metrioptera roeselii • Criquet des pâtures - Chortippus parallelus • Oedipode turquoise - Oedipoda caerulescens • Anax empereur - Anax imperator • Gymnosome arrondi - Gymnosa rotundatum • La syrphe à lunule - Scaeva selenitica • Le bourdon des pierres - Bombus lapidarius • Guêpe germanique - Vespula germanica • ø - Ichneumon sarcitorius • ø - Carpocoris purpureipennis • ø - Dolycoris baccarum • ø - Lygus pratensis • ø - Notostira elongata • Oedemère ochracé - Oedemera podagrariae Araignées : • Epeire fascié - Argiope bruennichii • Epeire à dents de scie - Araneus angulatus • Frontinelle des buissons - Frontinella fruteforum • Pardosa sauteuse - Pardosa saltans Page 5/20
  6. 6. Présentation des espèces inventoriées ! Les photos accompagnant les descriptions d’espèces ont été prises par les membres ayant rédigé ce rapport. Elles peuvent donc être utilisées gratuitement pour constituer un panneau d’information pour le parc. ! Les informations présentées sur les espèces sont tirées des ouvrages suivants, et complétées par les connaissances des membres présents dans certains cas : • Bellmann H., 2008. Quel est donc ce papillon ?, Nathan. • Bellmann H., Luquet G., 2009. Le guide des sauterelles, grillons et criquets d'Europe occidentale, Delachaux et NIestlé. • Chinery M., 1988. Insectes de France et d’Europe occidentale. Arthaud. • Dijkstra K-D. B., 2009. Guide des libellules de France et d'Europe, Delachaux et Niestlé. • Lafranchis T., 2007. Papillons d’Europe, Diatheo. • Lafranchis T., 2000 - Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles. Collection Parthénope, éditions Biotope, Mèze (France). 448p. • Leraut P., 2012. Le guide entomologique : Plus de 5000 espèces européennes, Delachaux et Niestlé. Lépidoptères : ! Pieridae : La Piéride du Chou Pieris brassicae Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre. Plantes hôtes : Essentiellement les Brassicacées (ou Crucifères), sauvages ou cultivées, comme le Chou potager (Brassica oleracea), le Colza (Brassica napus) ou la Ravenelle (Raphanus raphanistum), ainsi que la Grande Capucine (Tropaelum majus), l’Alliaire (Alliaria petiolata) ou la Moutarde des champs (Sinapsis arvensis). Habitat : Habitats fleuris variés, potagers, friches, prairies, bords de routes ... Statut : Espèce commune, mais semble en déclin. Page 6/20
  7. 7. La Piéride de la Rave Pieris rapae Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre. Plantes hôtes : Les plantes hôtes sont les mêmes que celles de la piéride du Chou, à savoir des crucifères comme le Chou potager (Brassica oleracea), le Colza (Brassica napus), la Moutarde des Champs (Sinapis arvensis), la Ravenelle (Rapjanus raphanistrum), l’Alliaire officinale (Alliaria petiolata), le Réséda jaune (Reseda lutea) et la Grande Capucine (Tropaeolum majus). De nombreuses autres espèces lui conviennent, comme Eruca vesicaria, Cardamine hirsuta, Diplotaxis tenuifolia ... Habitat : Jardins, prairies, bords de routes, et autres habitats fleuris. Statut : Le plus commun des rhopalocères (papillons de jours). Remarque : Se reconnait par la petite tâche noire à l’extrémité de ses ailes, qui ne dépasse jamais la 5ème nervure de l’aile (contrairement à la piéride du Chou Pieris brassicae dont la tâche forme une faux). Le Souci Colias crocea Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre. Plantes hôtes : Le souci utilise de nombreuses Fabacées, plus particulièrement le Lotier (Lotus sp.), le Trèfle (Trifolium sp.) et la Luzerne (Medicago sp.). Habitat : Utilise des habitats fleuris tels que les prairies, friches, bords de routes... Statut : Commun en France. Page 7/20
  8. 8. Le Citron Gonepteryx rhamni Période de vol : Du mois de février au mois d’octobre. Il fait donc partie des premières espèces visibles chaque année. Plantes hôtes : Le citron utilise la Bourdaine (Frangula alnus) et le Nerprun purgatif (Rhamnus catharctica). Habitat : Zones plus ou moins boisées ou embroussaillées, comme les landes arbustives. Statut : Très répandu et abondant en France. Remarque : De par sa couleur jaune très vive et ses ailes pointues, le citron est très reconnaissable. ! Lycaenidae : L’Azuré commun Polyommatus icarus Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre. Plantes hôtes : Seulement sur les Fabacées, notamment la Luzerne cultivée (Medicago sativa), la Bugrane épineuse (Ononis spinosa), le Lotier corniculé (Lotus corniculatus), et le Trèfle rampant (Trifolium repens). Habitat : Habitats fleuris tels que les prairies, bords de routes, pelouses sèches de coteaux, friches ... Remarque : De nombreux azurés existent dans nos régions et sont reconnaissables par leurs teintes bleutées. La distinction entre les espèces demande une observation plus minutieuse, notamment de la face inférieure des ailes. Page 8/20
  9. 9. Le Collier de Corail Aricia agestis Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre. Plantes hôtes : Souvent sur les Geranium et Erodium, ou encore des Hélianthèmes (Helianthemum nummularium ou Helianthemum apenninum) ou le Lotus corniculé (Lotus corniculatus). Habitat : Milieux chauds comme les coteaux calcaires, pelouses sèches, vignes en friche, lisières forestières ensoleillées... Statut : Abondant, partout en France. Remarque : Facile à confondre avec la femelle de l’Azuré commun (Polyommatus icarus). ! Nymphalidae : Le Paon du Jour Aglais io Période de vol : Du mois de mars au mois d’octobre. Plantes hôtes : Nombreuses plantes, dont l’Ortie dioïque(Urtica dioica) ou des Urticacées du genre Parietaria. Plus rarement observé sur le Houblon (Humulus lupulus). Habitat : Espèce très ubiquiste. S’observe dans de très nombreux milieux, des bords de routes aux zones urbaines, parcs, jardins... Statut : Espèce très commune. Page 9/20
  10. 10. La Belle Dame Vanessa cardui Période de vol : Du mois de mars au mois d’octobre. Plantes hôtes : Nombreuses espèces très variées (près de 70), comme les Urticacées, les Boraginacées (notamment du genre Echium), les Malvacées (dont Malva sylvestris), les Chardons (Carlina sp, Cirsium sp...), Artichauts (Cyanara sp.) et autres Astéracées. Habitat : Milieux ouverts, même en zones légèrement urbanisées. Statut : Commune et répandue dans toute la France. La Petite Tortue Aglais urticae Période de vol : Du mois de février au mois d’octobre. Plante hôte : Exclusivement l’Ortie dioïque (Urtica dioica). Habitat : Milieux ouverts très divers, bords de routes, prairies, friches... Statut : Commune et très répandue, mais en déclin dans le nord de la France. Page 10/20
  11. 11. ! Papilionidae : Le Machaon Papilio machaon Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre. Plantes hôtes : Sur des Ombellifères (Apiacées), comme la Carotte sauvage (Daucus carota), le Panais cultivé (Pastinaca sativa), le Fenouil commun (Foeniculum vulgare), le Boucage saxifrage (Pimpinella saxifraga), ou le Peucédan des marais (Thysselinum palustre). Habitat : Habitats fleuris divers, tels que les jardins, bords de routes, prairies, friches... Statut : Commun, et semble de plus en plus abondant. ! Satyrinae : L’Amaryllis Pyronia tithonus Période de vol : Du mois de juillet à mi-septembre. Plantes hôtes : Diverses graminées, en particulier des genres Festuca et Poa. Habitat : Milieux légèrement boisés tels que les prairies boisées, lisières forestières, haies... Statut : Commun partout en France. Page 11/20
  12. 12. La Mégère Lasiommata megera Période de vol : Du mois de mars au mois d’octobre. Plantes hôtes : Graminées, notamment la Fétuque des brebis (Festuca agg. Ovina), le Brome dressé (Bromus erectus), le Dactyle pelotonné (Dactylis glomerata) ou la Palène (Brachypodium pinnatum). Habitat : En particulier dans les milieux chauds et ouverts, argileux ou sablonneux. Présent dans les carrières, les landes rocheuses, les pelouses grattées... Statut : Assez commune partout en France, semble être localement en déclin. Le Tircis Pararge aegeria Période de vol : Du mois de mars au mois d’octobre. Plantes hôtes : Graminées, telles que la Palène (Brachypodium pinnatum), la Canche bleue (Molinia caerula) le Roseau des bois (Calamagrostis epigejos) et la Laîche des bois (Carex sylvatica). Habitat : Souvent en milieu légèrement boisé, comme les orées forestières et les lisières. Statut : Commun presque partout en France. Le Procris Coenonympha pamphilus Période de vol : Du mois de mars au mois d’octobre. Plantes hôtes : Sur de nombreuses graminées, notamment des genres Festuca et Poa. Habitat : Milieux ouverts tels que les friches, prairies, pelouses, bords de routes... Statut : Très commun partout en France. ! Page 12/20
  13. 13. ! Zygaenidae : La Zygène de la Filipendule Zygaena filipendulae Période de vol : Du mois de mai au mois de septembre. Plantes hôtes : Utilise le lotier des marais (Lotus corniculatus) et, moins fréquemment les Spirées (Filipendula sp.) . Habitat : Milieux divers tels que les pelouses sèches, les prairies fauchées et prairies humides, mais aussi les alpages (jusqu’à 2500m d’altitude). Statut : Espèce la plus commune du genre presque partout en France, de par la diversité des habitats qu’elle occupe. Noctuidae : Le Lambda Autographa gamma Période de vol : Du mois de mars au mois de novembre. Plantes hôtes : Nombreuses plantes de diverses familles, telles que la Carotte sauvage (Daucus carota), l’Ortie dioïque (Urtica dioica), le Chou potager (Brassica oleracea), la Luzerne cultivée (Medicago sativa), le Trèfle des prés (Trifolium pratense), la Sauge des prés (Salvia pratensis) et le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale). Habitat : Le plus souvent dans les milieux ouverts (pelouses, prairies...). Se trouve aussi dans les cultures et les zones urbaines. Statut : Espèce très commune partout en France. Page 13/20
  14. 14. Orthoptères : La Decticelle Bariolé (Sauterelle) Metrioptera roeselii Adulte observable de juillet à octobre. Actif le jour, et lors des nuits durant lesquelles les températures sont les plus élevées. Habitat : Habitats divers, allant des prairies humides aux pelouses sèches. Alimentation : Se nourrit de graminées et, occasionnellement, de petits insectes. Statut : Espèce commune en France Le Criquet des pâtures (Criquet) Chorthippus parallelus Adulte observable de juin à novembre. Habitat : De préférence les endroits moyennement humides (fossés, bords de chemins...) mais peut aussi habiter les pelouses sèches ou les landes plus humides voire marécageuses. Statut : Parmi les espèces les plus communes de criquet en France. L’Oedipode turquoise (Criquet) Oedipoda caerulescens Adulte observable de juillet à octobre. Habitat : Milieux chauds à végétation basse. Prairies sèches et caillouteuses, carrières... Statut : Espèce présente partout en France. Remarque : Ce criquet laisse percevoir un reflet bleuté lors de son envol, de par la couleur de ses ailes. Odonates : L’Anax empereur Anax imperator Période de vol : Du mois d’avril au mois d’octobre. Habitat : Points d’eau stagnante ou à faible courant, vaste et fortement végétalisés. Statut : Espèce commune partout en France. Page 14/20
  15. 15. Diptères : Gymnosome arrondi Gymnosoma rotundatum Plantes hôtes : Affectionne les Ombellifères. Habitat : Milieux plus ou moins boisés, et prairies. Statut : Espèce assez commune. Remarque : Cette espèce est un parasite des punaises (Hémiptères). Le Syrphe à lunule Scaeva selenitica Habitat : Zones boisées et lisières. Statut : Espèce assez commune. Remarque : les syrphes sont des diptères (au même titre que les mouches...) mimétiques des hyménoptères (guêpes, frelons etc...). Hyménoptères : Le bourdon des pierres Bombus lapidarius Habitat : Habitats divers, constitue son nid sous les pierres. Statut : Espèce très commune. Page 15/20
  16. 16. Guêpe germanique Vespula germanica ou Paravespula vulgare Habitat : Niche sur les maisons, dans les cavités... Statut : Commune, en particulier les étés chauds. Remarque : Souvent attirée par les fruits et les jus de fruits. Ichneumon sarcitorius Ichneumon sarcitorius Plantes hôtes : En particulier les Ombellifères (Apiacées). Remarque : Parasite les chenilles des gros papillons. Hémiptères : Carpocoris purpureipennis Espèce observée du nord au sud de la France. Peu d’informations sur cette espèce. Page 16/20
  17. 17. Dolycoris baccarum Habitat : Friches, jardins, prairies... Pique différentes baies. Lygus pratensis Habitat : Divers habitats boisés tels que les prairies, talus, haies... Notostira elongata Habitat : Espèce présente sur les prairies et friches, en plaines ou sur collines. Plantes hôtes : Utilise diverses graminées. Coléoptère : Oedemère ochracé Oedemera podagrariae Habitat : Haies et habitats fleuris tels que les prairies. Statut : Espèce commune. Remarque : Les pattes postérieures du mâles sont renflées, contrairement à celles de la femelle. Page 17/20
  18. 18. Araignées : Décrites à partir du site spécialisé : http://srs.britishspiders.org.uk Epeire fascié Argiope Bruennichii Régime alimentaire : Insectes divers. Habitat : Milieux ensoleillés et secs, zones humides avec de fortes abondances de proies. Statut : Espèce commune. Dangerosité : aucune. Epeire à dent de scie Araneus angulatus Régime alimentaire: Insectes divers. Habitat : Milieux forestiers à friches, de préférence avec des herbes hautes. Statut : Espèce commune. Dangerosité : aucune. Frontinelle des buissons Frontinella fruteforum Régime alimentaire : Petits insectes. Habitat : Friches, bois et prairies. Statut : Espèce commune. Dangerosité: aucune. Pardosa sauteuse Pardosa saltans Régime alimentaire : insectes du sol, cloportes... Habitat : Forêts, bosquets, pelouses. Statut : Espèce commune. Dangerosité: aucune. Page 18/20
  19. 19. Colonisation de l’hôtel à insectes ! La colonisation de l’hôtel à insectes peut prendre quelques années. Il en est de même pour observer des résultats importants concernant les zones en fauchage tardif. En effet, certains insectes vivent sous forme larvaire durant quelques années avant d’arriver à la forme adulte (imago) qui vit généralement peu de temps, leur cycle prend alors un certain temps à se boucler, depuis la ponte de l’oeuf à la sortie de l’adulte dans l’hôtel. Ainsi, la colonisation de l’hôtel se fera progressivement, et des pontes s’y feront peu à peu chaque années, jusqu’a ce qu’un cycle s’y développe en continu. Aussi, l’usure du bois ou l’accumulation de bois morts seront propices à son bon fonctionnement. ! Les différents compartiments de l’hôtel à insecte attireront des insectes divers et variés : 1 : Boîte à bourdons avec planchette d’envol 2 : Bûches percées: Abeilles et Guêpes solitaires ; Bambou : Osmies 3 : Plaques perforées abritant du bois vermoulues : Insectes xylophages 4 : Bûches percées: Abeilles et Guêpes solitaires ; Bambou : Osmies 5 : Boîte remplie de fibres d’emballage : Chrysopes 6 : Bûches percées: Abeilles et Guêpes solitaires ; Bambou : Osmies ; Planchettes séparées par du gravier : Coccinelles 7 : Pots de terre remplis de paille : Perce-oreilles 8 : Bûches percées: Abeilles et Guêpes solitaires ; Bambou : Osmies ; Planchettes séparées par du gravier : Coccinelles 9 : Bûches percées : Abeilles et Guêpes solitaires 10 : Vieilles souches : Carabes 11 : Bûches percées : Abeilles et Guêpes solitaires 12 : Pierres : Refuge pour arthropodes et petits Vertébrés 13 : Bûche percée : Abeilles et Guêpes solitaires, Coléoptères saproxylophages 14 : Briques creuses : Osmies Page 19/20
  20. 20. Conclusion ! L’inventaire a permis d’observer plus de 30 espèces, dont des bourdons, mouches, guêpes, syrphes... qui sont directement ciblés par des structures telles que l’hôtel à insectes. Autres que ces insectes, des espèces de papillons diverses et variées bénéficieront des zones en fauchages tardif qui leur permettront de venir dans la partie publique du parc pour y butiner et non plus seulement pour passer. Ces espèces certes souvent communes, mais très colorées et reconnaissables, seront une curiosité de plus pour les visiteurs du parc. ! Les zones non fauchées peuvent être étendues à souhait, en favorisant au maximum la mise en place d’un réseau : ces zones sont des couloirs que suivront les insectes pour y butiner, et s’y reproduire. ! Les habitats offerts par l’hôtel et les espèces déjà présentes sur le site permettent donc d’espérer une colonisation rapide de la structure. Enfin, les abeilles installées en contrebas du site sont susceptibles d’utiliser l’hôtel et inversement. Comme la description des espèces permet de le constater, la plupart des insectes vivent à l’état adulte jusqu’en octobre, ou au plus tard jusqu’en novembre. Pour les zones fauchées tardivement, une fauche peut donc être réalisée après mi à fin octobre pour des résultats optimum. Remerciements ! ! De nouveau, le Cercle Naturaliste des Etudiants de Haute-Normandie remercie sincèrement la direction du Parc Aventure land pour la confiance qui lui est accordée, ainsi qu’à toute l’équipe du parc pour l’accueil réservé aux membres participants à ces inventaires. ! Photo d’un Bourdon des pierres (Bombus lapidarius) butinant et couvert de pollen : au coeur de son rôle de pollinisateur Page 20/20

×