CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS
Avenant n°2 portant modifications de l’accord du 18 janvier 2010 rel...
Il a été convenu ce qui suit :
Préambule :
Le présent avenant a pour objet de modifier le mécanisme de portabilité conform...
b) Mise en œuvre de la portabilité
Pour la mise en œuvre du dispositif auprès de l'organisme assureur, l'entreprise doit a...
d) Salaire de référence
Le salaire de référence servant de base au calcul des prestations reste constitué par le salaire
d...
NAVSA
FND Fédération nationale de l'encadrement, du
commerce et des services FNECS CFE-CGC
UPCP
PRS
Syndicat national des ...
NAVSA
FND Fédération nationale de l'encadrement, du
commerce et des services FNECS CFE-CGC
UPCP
PRS
Syndicat national des ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

IDCC 573 : portabilité prévoyance dans le commerce de gros

487 vues

Publié le

Avenant sur la portabilité de la prévoyance dans la CCN du commerce de gros

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
487
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
37
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

IDCC 573 : portabilité prévoyance dans le commerce de gros

  1. 1. CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS Avenant n°2 portant modifications de l’accord du 18 janvier 2010 relatif à la mise en place d’un régime de prévoyance collective ENTRE LES SOUSSIGNÉS :  Organisations patronales : Union nationale du commerce en gros des fruits et légumes (UNCGFL) ; Fédération nationale du commerce des produits laitiers et avicoles (FNCPLA) ; Fédération nationale des syndicats de commerce de gros en produits avicoles (FENSCOPA) ; Fédération européenne du commerce et de la distribution des produits sous température dirigée, glaces, surgelés et réfrigérés (SYNDIGEL) ; Fédération nationale des grossistes en fleurs coupées (FNGFP) ; Chambre syndicale nationale de vente et services automatiques (NAVSA) ; Fédération nationale de la décoration (FND) ; Union professionnelle de la carte postale (UPCP) ; Syndicat national des papetiers répartiteurs spécialisés (PRS) ; Syndicat national des grossistes en fournitures générales pour bureaux de tabac ; Chambre syndicale nationale de l'importation et de l'exportation de verrerie, céramique, cadeau et luminaire (VCI) ; Syndicat national des distributeurs aux coiffeurs et parfumeurs ; Fédération des syndicats de la distribution automobile (FEDA) ; Union des industries et de la distribution des plastiques et du caoutchouc (UCAPLAST) ; Fédération française des négociants en appareils sanitaires, chauffage, climatisation et canalisations (FNAS) ; Fédération nationale des syndicats de grossistes distributeurs en matériel électrique (FGME) ; Fédération française de la distribution industrielle (FEDIN) ; Confédération française du commerce de gros et du commerce international (CGI).  Organisations syndicales de salariés : Fédération des services CFDT ; Fédération nationale commerce, service et force de vente CFTC ; Fédération nationale de l'encadrement, du commerce et des services FNECS CFE-CGC ; Fédération nationale de cadres des industries et commerces agricoles et alimentaires CGC ; Fédération des employés et cadres FEC CGT-FO. Fédération Générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et allumettes et des services connexes – FGTA FO Fédération des personnels du commerce de la distribution et des services - CGT
  2. 2. Il a été convenu ce qui suit : Préambule : Le présent avenant a pour objet de modifier le mécanisme de portabilité conformément aux dispositions relatives à la loi n° 2013-504 du 14 juin 2013 de sécurisation de l’emploi. ARTICLE 1 : Conformément aux dispositions de l’article L911-8 du code de la Sécurité sociale, les dispositions concernant la « Portabilité des droits des chômeurs » instaurées par l’article 1.8 de l’accord de branche du 18 janvier 2010 sont remplacées comme suit : « Maintien des garanties au titre de l’article L911-8 du code de la Sécurité sociale : Les dispositions qui suivent prennent effet pour les cessations de contrat de travail intervenant à compter du 1er juin 2015. a) Bénéficiaires Conformément à l’article L911-8 du code de la Sécurité sociale, les salariés bénéficient, du maintien à titre gratuit des garanties du régime en cas de cessation du contrat de travail, non consécutive à une faute lourde, ouvrant droit à prise en charge par le régime d’assurance chômage selon les conditions suivantes : 1° Le maintien des garanties est applicable à compter de la date de cessation du contrat de travail et pendant une durée égale à la période d'indemnisation du chômage, dans la limite de la durée du dernier contrat de travail ou, le cas échéant, des derniers contrats de travail lorsqu'ils sont consécutifs chez le même employeur. Cette durée est appréciée en mois, le cas échéant arrondie au mois supérieur, sans pouvoir excéder douze mois ; 2° Le bénéfice du maintien des garanties est subordonné à la condition que les droits à remboursements complémentaires aient été ouverts chez le dernier employeur ; 3° Les garanties maintenues au bénéfice de l'ancien salarié sont celles en vigueur dans l'entreprise ; 4° Le maintien des garanties ne peut conduire l'ancien salarié à percevoir des indemnités d'un montant supérieur à celui des allocations chômage qu'il aurait perçues au titre de la même période ; 5° L'ancien salarié justifie auprès de son organisme assureur, à l'ouverture et au cours de la période de maintien des garanties, des conditions prévues au présent article, en fournissant également les justificatifs mentionnés ci-après ; 6° L'employeur signale le maintien de ces garanties dans le certificat de travail et informe l'organisme assureur de la cessation du contrat de travail mentionnée au premier alinéa.
  3. 3. b) Mise en œuvre de la portabilité Pour la mise en œuvre du dispositif auprès de l'organisme assureur, l'entreprise doit adresser à ce dernier une demande nominative de maintien de garantie pour chaque ancien salarié. Pour bénéficier du maintien, le salarié doit fournir l’ensemble des justificatifs qui lui sont demandés par l’organisme gestionnaire, et notamment le justificatif de versement des allocations chômage du mois correspondant à celui pour lesquelles les prestations sont dues. En outre, l'ancien salarié doit l'informer de la cessation du versement des allocations du régime d'assurance chômage lorsque celle-ci intervient au cours de la période de portabilité des droits. L’ancien salarié bénéficie des garanties au titre desquelles il était affilié lors de la cessation de son contrat de travail. Les garanties Incapacité Temporaire de Travail prévues à l’article L. 1226-1 du Code de travail et celles prévues par la Convention collective dites « maintien de salaire », ne sont pas prises en charge au titre de la présente portabilité. Les évolutions des garanties du régime sont opposables aux anciens salariés. c) Durée de la portabilité Le maintien des garanties prend effet dès le lendemain de la date de cessation du contrat de travail de l’ancien salarié. L’ancien salarié bénéficie de ce maintien des garanties pendant une durée égale à la période d’indemnisation du chômage dans la limite de la durée du dernier contrat de travail ou, le cas échéant, des derniers contrats de travail lorsqu’ils sont consécutifs chez le même employeur. Cette durée est appréciée en mois, arrondie au nombre supérieur, sans pouvoir excéder douze mois de couverture. En tout état de cause, le maintien des garanties cesse : • à la reprise d'une nouvelle activité rémunérée de l'ancien salarié, que celle-ci donne droit ou non à des garanties de prévoyance complémentaire, dès lors qu'elle met fin au droit à indemnisation du régime d'assurance chômage, • en cas de cessation de payement des allocations du régime d'assurance chômage pour tout autre motif (notamment en cas de retraite, de radiation des listes du Pôle Emploi, de décès), • en cas de manquement par l'ancien salarié à son obligation de fourniture des justificatifs de prise en charge par le régime d'assurance chômage auprès de l’Organisme assureur, • à la date d'effet de la résiliation de l'adhésion de l'entreprise. La suspension des allocations du régime d'assurance chômage, pour cause de maladie ou pour tout autre motif, n'a pas d'incidence sur le calcul de la durée du maintien des garanties qui ne sera pas prolongée d'autant.
  4. 4. d) Salaire de référence Le salaire de référence servant de base au calcul des prestations reste constitué par le salaire défini pour chaque garantie, précédant la date de cessation du contrat de travail, à l’exclusion des sommes devenues exigibles du fait de la cessation du contrat de travail. S'agissant des indemnités journalières versées en cas d'incapacité temporaire, elles seront limitées au montant des allocations nettes du régime d'assurance chômage que l'ancien salarié aurait perçues au titre de la même période. e) Financement Ce dispositif de maintien de couverture est financé par un système de mutualisation intégré aux cotisations des salariés actifs (part patronale et part salariale). ARTICLE 2 : La date d’effet du présent avenant est fixée au 1er juin 2015. Il sera établi un nombre suffisant d’exemplaires pour être remis à chacune des parties signataires et effectuer les formalités de dépôt. A l'expiration du délai d'opposition prévu à l'article L2231-8 du code du travail, le présent avenant fera l'objet d'une procédure de dépôt. Il fera ensuite l'objet de la procédure d'extension conformément aux dispositions de l'article L2261-15 du code du travail. Fait à Paris, le 2 Juillet 2015 Organisation d’employeurs : Organisation syndicales : UNCGFL Fédération des services CFDT FNCPLA FENSCOPA SYNDIGEL Fédération nationale commerce, service et force de vente CFTC FNGFP
  5. 5. NAVSA FND Fédération nationale de l'encadrement, du commerce et des services FNECS CFE-CGC UPCP PRS Syndicat national des grossistes en fournitures générales pour bureaux de tabac Fédération nationale de cadres des industries et commerces agricoles et alimentaires CGC VCI Syndicat national des distributeurs aux coiffeurs et parfumeurs FEDA Fédération des employés et cadres FEC CGT-FO UCAPLAST FNAS FGME Fédération Générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et allumettes et des services connexes – FGTA FO FEDIN CGI
  6. 6. NAVSA FND Fédération nationale de l'encadrement, du commerce et des services FNECS CFE-CGC UPCP PRS Syndicat national des grossistes en fournitures générales pour bureaux de tabac Fédération nationale de cadres des industries et commerces agricoles et alimentaires CGC VCI Syndicat national des distributeurs aux coiffeurs et parfumeurs FEDA Fédération des employés et cadres FEC CGT-FO UCAPLAST FNAS FGME Fédération Générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et allumettes et des services connexes – FGTA FO FEDIN CGI

×