SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  13
Télécharger pour lire hors ligne
Santé et social
                                                                L’autonomie, la sécurité des personnes dépendantes ou fragilisées par l’âge, la maladie
                                                                ou le handicap sont des questions au cœur des préoccupations des collectivités
                  France, Grèce                                 locales. L’augmentation de l’espérance de vie conduit à une augmentation de la
                                                                demande de soins. Les technologies de l’information et de la communication sont
SANTÉ ET SOCIAL




                                                                susceptibles d’apporter les solutions permettant de mieux gérer, comprendre et
                                                                résoudre ces questions essentielles. Les innovations portées par ces technologies
                                                                nouvelles permettent de développer de nombreux services à la personne ou aux
                                                                professionnels de la santé et du social. Au fil des jours, de nouvelles relations se
                                                                tissent autour d’une nouvelle sociabilité.




              76 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                               Santé et social / 77
Télémédecins de campagne
                                                                                                                                          p La télémédecine au chevet
                                                                                                                                          de la ruralité : téléconsultations
Arzacq-Arraziguet




                                                                                                                                          entre médecins et patients,
                                                                                                                                          télé-expertise, meilleure
                                                                                                                                          qualité de service sanitaire
                                                                                                                                          à la personne, meilleur suivi
                                                                                                                                          à distance des résidents
                                                                                                                                          des maisons de retraite... Un
                                                                                                                                          défi relevé sur la communauté
                                                                                                                                          d’Arzacq-Arraziguet.



                                                                                                                                         p Enjeux                                        p Mise en œuvre                               p Bilan et perspectives
                                                                                                                                         Ce projet de télémédecine doit permet-          Initié en 2005 par le docteur Bordenave,      Ce projet de télémédecine en territoire
                                                                                                                                         tre aux habitants d’Arzacq-Arraziguet           médecin à Arzacq, en lien avec le pro-        rural est tout juste opérationnel. Avant
                                                                                                                                         de consulter à distance des spécialis-          fesseur Larreng du centre hospitalier de      son lancement, une étude de faisabilité
                                                                                                                                         tes médicaux et aux personnels des              Toulouse, ce projet – mis en service fin      du projet avait été menée par le Dr Bor-
                                                                                                                                         organismes de service à la personne             2008 – répond à une forte attente de          denave avec le soutien de l’ensemble
                                                                                                                                         (maisons de retraite) de suivre des for-        l’association “l’Arribet” qui gère les qua-   des élus du canton. À moyen terme, le
 SANTÉ ET SOCIAL




                                                                                                                                         mations à distance. Il doit surtout limiter     tre maisons de retraite du canton. Il a       développement de nouvelles applications




               p Projet
                                                                                                                FrANCE
                                                                                                     Communauté de communes
                                                                                                        d’Arzacq-Arraziguet
                                                                                                       (Pyrénées-Atlantiques)
                                                                                                              5 473 habitants
                                                                                                                                         les déplacements des personnes âgées
                                                                                                                                         devant consulter. Cette initiative s’inscrit
                                                                                                                                         dans une politique de développement
                                                                                                                                         de la qualité des services à la personne.
                                                                                                                                         Elle intervient en pleine mutation de ce
                                                                                                                                         canton béarnais, qui veut s’adapter au
                                                                                                                                         vieillissement de la population et à la forte
                                                                                                                                         pression urbanistique.
                                                                                                                                                                                         ’’
                                                                                                                                                                                         été soutenu par l’État dans le cadre du
                                                                                                                                                                                         dispositif Pôle d’excellence rural (PER) et
                                                                                                                                                                                         sa mise en œuvre a été impulsée par la
                                                                                                                                                                                         signature d’une convention avec France
                                                                                                                                                                                         Télécom Orange. Budget global du dis-
                                                                                                                                                                                         positif de télémédecine : 96 000 € HT en
                                                                                                                                                                                         investissement et 1 200 € de fonction-
                                                                                                                                                                                         nement annuel.
                                                                                                                                                                                                                                       devrait permettre d’élargir la cible des
                                                                                                                                                                                                                                       utilisateurs (crèches, scolaires, emploi et
                                                                                                                                                                                                                                       formation).




               Le réel atout des technologies innovantes et des services de télémédecine                                                                                                 Un territoire rural excentré peut compenser son
               est de fournir à un territoire rural le bénéfice d’installations dernier cri et les                                                                                       handicap par une utilisation intensive des multiples
               compétences ad hoc pour maintenir sur place les citoyens les plus fragiles,                                                                                               applications. France Télécom Orange a compris
               au premier rang desquels les personnes âgées. Le dispositif de téléconsul-
                                                                                                                                                                                         que ces objectifs ambitieux ne peuvent être atteints
               tations mis en œuvre par la communauté de communes d’Arzacq-Arrazi-                   En limite des Landes, au nord-est
                                                                                                                                                                                                      par les seuls effets de la technologie.
               guet répond clairement à cet objectif, reliant ainsi en réseau les différentes           du Béarn, sur un territoire de

               maisons de retraite et maisons médicales du canton. Une démonstration
                                                                                                     23 communes rurales et agricoles,
                                                                                                       à faible densité de population                                                                 Il faut aussi promouvoir des partenariats
               efficace de ce que pourrait être la couverture sanitaire de la France demain
                                                                                                           (29 habitants au km2).
                                                                                                                                                                                                      forts et équilibrés avec les collectivités.”
                                                                                                         Contact Bernard Dupont
               grâce au développement des nouvelles technologies.                                          Tél. : 06 82 65 13 05
                                                                                                      Courriel : communaute-arzacq@                                                                           Bernard Dupont, président de la communauté
                                                                                                                  wanadoo.fr
                                                                                                                                                                                                              de communes d’Arzacq-Arraziguet

               78 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                                                                                                                                             Santé et social / 79
Pour le sang, les SMS ont le don !
                                                                                                                                                                                                                           p En Martinique, la générosité
                                                                                                                                                                                                                           et la fidélité des donneurs de
Martinique




                                                                                                                                                                                                                           sang, stimulés par la réception
                                                                                                                                                                                                                           de SMS – grâce à la mise en
                                                                                                                                                                                                                           place de la solution Contact
                                                                                                                                                                                                                           Everyone – sont essentielles
                                                                                                                                                                                                                           pour maintenir les réserves
                                                                                                                                                                                                                           sanguines et faire face
                                                                                                                                                                                                                           à tous les aléas, y compris
                                                                                                                                                                                                                           climatiques et telluriques.



                                                                                                                                p Enjeux                                     p Mise en œuvre                              p Bilan et perspectives
                                                                                                                                En Martinique, les donneurs de sang          Souhaitée de longue date par l’Établis-      Même s’il est trop tôt pour tirer des
                                                                                                                                (environ 10 000 personnes chaque             sement français du sang (EFS) de Marti-      conclusions de l’envoi de SMS aux don-
                                                                                                                                année) forment un public jeune : 30 %        nique, une première plateforme Contact       neurs fidélisés de Martinique, le début
                                                                                                                                ont moins de 25 ans et 60 % moins de         Everyone de France Télécom Orange            d’année 2008 a vu le retour à l’autosuf-
                                                                                                                                50 ans. D’où l’idée de les fidéliser en      était mise en œuvre en 2007, puis une        fisance totale en dons de sang, après
                                                                                                                                systématisant les invitations aux collec-    deuxième phase d’essais était lancée en      quinze ans de dépendance extérieure.
SANTÉ ET SOCIAL




                                                                                                                                tes par SMS, en se dotant d’outils de        mars 2008. En quelques clics, à partir       À souligner, l’impact particulièrement




              p Projet
                                                                                                        FrANCE
                                                                                               établissement français
                                                                                                du sang (Martinique)
                                                                                                    400 000 habitants
                                                                                                                                réponse en temps réel à un besoin spé-
                                                                                                                                cifique (par exemple appels d’urgence
                                                                                                                                pour les donneurs universels), tout en
                                                                                                                                gardant le lien avec les donneurs par des
                                                                                                                                messages personnalisés durant l’année
                                                                                                                                (anniversaires, vœux, journée mondiale
                                                                                                                                du don, etc.). Avec possibilité d’une ges-
                                                                                                                                tion optimale en cas d’urgence.
                                                                                                                                                                             ’’
                                                                                                                                                                             d’une interface web, l’EFS peut gérer
                                                                                                                                                                             ses listes de diffusion (jusqu’à 50 000
                                                                                                                                                                             donneurs en simultané), personnaliser
                                                                                                                                                                             ses messages, valider l’envoi de SMS.
                                                                                                                                                                             Compte tenu des retombées positives et
                                                                                                                                                                             de l’impact très fort de ces opérations
                                                                                                                                                                             auprès des jeunes, l’EFS Martinique a
                                                                                                                                                                             signé un partenariat avec l’opérateur.
                                                                                                                                                                                                                          fort de la campagne étudiante du prin-
                                                                                                                                                                                                                          temps 2008, avec des résultats multipliés
                                                                                                                                                                                                                          par trois par rapport à 2007. Faciliter la
                                                                                                                                                                                                                          communication entre équipes locales de
                                                                                                                                                                                                                          l’EFS et donneurs Martiniquais apporte
                                                                                                                                                                                                                          plus de réactivité à la collecte, ce qui
                                                                                                                                                                                                                          devrait permettre de pérenniser l’auto-
                                                                                                                                                                                                                          suffisance.



              La demande en produits sanguins ne cesse d’augmenter partout en France,                                                                                        Le SMS s’est imposé à l’établissement français
              y compris dans les départements et territoires d’outre-mer. Depuis 1993,                                                                                       du sang comme un outil majeur du lien avec
              l’île de la Martinique n’assure plus son autosuffisance en dons de sang                                                                                        les donneurs, facilitant leur engagement citoyen
              et se trouve désormais tributaire d’un approvisionnement à partir de la         Perle des Caraïbes au carrefour
                                                                                               des influences caribéennes,                                                   au service des Martiniquais et contribuant
              métropole. Or l’insularité et l’éloignement constituent autant de contraintes    européennes et américaines.
                                                                                                                                                                                         à l’autosuffisance en produits sanguins.”
              fortes pour ces ressources extérieures, avec des délais d’acheminement            Contact Pascale Richard,
                                                                                                  Tél. : 05 96 75 79 00
              incompressibles. Atteindre l’autosuffisance en dons de sang – en invitant                  Courriel :
                                                                                               pascale.richard@efs.sante.fr
              systématiquement via SMS les donneurs fidèles à participer aux collec-             u www.dondusang.net
              tes – doit aider à redonner une place primordiale aux groupes sanguins
              collectés en local.                                                                                                                                                               Docteur Pascale richard, directeur de l’EFS Martinique

              80 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                                                                                                                                 Santé et social / 81
Géolocalisation pour premiers soins
                                                                                                                                                                                 L’expérimentation de géolocalisation des médecins et
                                                                                                                                                                                 infirmiers libéraux grâce aux nouvelles technologies
Saône-et-Loire




                                                                                                                                                                                 Orange, menée sur le territoire de Louhans par les
                                                                                                                                                                                 sapeurs-pompiers et financée par le conseil général
                                                                                                                                                                                              de Saône-et-Loire, améliore sensiblement
                                                                                                                                                                                              la sécurité sanitaire de nos concitoyens.”


                                                                                                                                                                                                     rémi Chaintron, maire de Louhans-Châteaurenaud,
                                                                                                                                                                                                     vice-président du conseil général de Saône-et-Loire

                                                                                                                                  p Enjeux                                       p Mise en œuvre                               p Bilan et perspectives
                                                                                                                                  L’expérimentation du dispositif, soutenue      L’expérimentation repose sur un partena-      Le SDIS 71, premier en France à expé-
                                                                                                                                  par le conseil général, a pour ambition        riat entre le SDIS 71, le conseil général,    rimenter ce dispositif de géolocalisation,
                                                                                                                                  d’améliorer l’intervention médicale d’ur-      le SAMU et France Télécom Orange.             est actuellement équipé de vingt télé-
                                                                                                                                  gence en milieu rural. Elle apporte en         Ce projet est totalement opérationnel         phones mobiles SPV, opérationnels dans
                                                                                                                                  effet une réponse graduée avec le méde-        depuis septembre 2007 avec la remise          des interventions sur 1/5e du territoire de
                                                                                                                                  cin, l’infirmier, puis les secouristes. Elle   de 20 mallettes aux intervenants, com-        Saône-et-Loire, soit 40 communes. L’ex-
SANTÉ ET SOCIAL




                                                                                                                                  optimise l’acheminement des secours en         prenant un téléphone mobile data avec         périmentation est satisfaisante puisqu’elle
                                                                                                                                  zone rurale au meilleur coût, en évitant       abonnement voix et une option de géo-         offre une plus grande efficacité des pre-
                                                                                                                                  certaines interventions très onéreuses         localisation Orange. En pratique, il faut     miers secours. Sa généralisation est envi-
                                                                                                                                  du SAMU. Le projet assure en outre une         non seulement obtenir un accord signé         sagée d’ici deux ans sur l’ensemble du
                                                                                                                                  meilleure coordination sur le terrain entre    des personnels médicaux et de secours,        département de Saône-et-Loire. À plus
                                                                                                                                  pompiers, SAMU et libéraux. Il garan-          mais aussi valider juridiquement l’emploi     long terme, elle pourrait être déployée sur
                                                                                                                                  tit une équité départementale face aux         ponctuel de médecins libéraux n’appar-        les 100 SDIS implantés en France.
                                                                                                        FrANCE                    situations d’urgence, y compris pour les       tenant pas au SDIS.
                                                                                               Conseil général et SDIS            zones les plus éloignées des hôpitaux.
                                                                                                  (Saône-et-Loire)
              p Projet
              Le SDIS 71 expérimente sur le territoire de Louhans, en coordination avec                                                                                                                                         p Grâce aux TIC,
              le SAMU, une solution innovante de géolocalisation des médecins et infir-                                                                                                                                         et notamment à la
                                                                                                                                                                                                                                géolocalisation, le SDIS 71
              miers libéraux. Sur les lieux d’un accident, lorsqu’une personne en détresse
                                                                                                                                                                                                                                est capable d’apporter une
              contacte le SAMU ou le 18, les services de secours géolocalisent les inter-                                                                                                                                       réponse médicale optimisée
                                                                                                 Un périmètre de quarante
              venants les plus proches : le médecin ou l’infirmier, qui reçoivent sur leur    communes centré sur Mâcon et                                                                                                      aux situations d’urgence :
                                                                                             couvrant principalement le secteur
              téléphone mobile data un courriel indiquant l’adresse de l’intervention et             rural de Louhans.                                                                                                          il peut fournir le meilleur
              la description de l’accident. Par un simple clic, un guidage GPS peut être                  Contact
                                                                                                                                                                                                                                des secouristes sur tout le
              déclenché jusqu’au lieu du sinistre afin d’assurer les premiers soins d’ur-    Commandant Didier Eisenbarth                                                                                                       territoire, y compris dans les
                                                                                             Courriel : deisenbarth@sdis71.fr
                                                                                             u www.pompiers71.com/lesdis/                                                                                                       zones les plus isolées.
              gence. La victime se trouve ainsi au cœur d’un dispositif coordonné, très             projet-service.html
              attendu en zone rurale.

              82 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                                                                                                                                      Santé et social / 83
Le guide social
                                                                                                                                      p Le guide social en ligne
                                                                                                                                      offre un état des lieux des
Martigues




                                                                                                                                      dispositifs existants et une
                                                                                                                                      meilleure lisibilité des modalités
                                                                                                                                      d’accueil. Outil original pour
                                                                                                                                      les professionnels de l’accueil
                                                                                                                                      social, il évite les démarches
                                                                                                                                      inutiles indiquant quelles pièces
                                                                                                                                      sont nécessaires auprès de tel
                                                                                                                                      intervenant.



                                                                                                                                     p Enjeux                                        p Mise en œuvre                                p Bilan et perspectives
                                                                                                                                     Le guide social, baptisé Guide d’informa-       Dès 1999, la ville a lancé le projet de        Depuis janvier 2006, 437 codes d’accès
                                                                                                                                     tions et d’orientation à l’usage des pro-       création d’un guide social en version          sécurisés ont été délivrés et les internau-
                                                                                                                                     fessionnels de l’accueil social, améliore       papier. Il compte aujourd’hui 350 parte-       tes ont effectué en moyenne 3 600 visites
                                                                                                                                     l’accueil et l’orientation des publics en       naires. Après la mise en ligne du guide        par an. Il s’agit d’une bonne audience
                                                                                                                                     apportant des réponses précises à leurs         sur l’intranet de la ville en 2004, le site    considérant le public très spécialisé
                                                                                                                                     demandes et en rendant leurs démar-             www.guide-social.com a été ouvert en           auquel le guide en ligne est destiné. La
SANTÉ ET SOCIAL




                                                                                                                                     ches plus efficaces. L’outil centralise les     avril 2005. Pour répondre aux besoins          version 2008 s’articule aussi avec le site




              p Projet
                                                                                                            FrANCE
                                                                                                  Commune de Martigues
                                                                                                   (Bouches-du-Rhône)
                                                                                                        46 700 habitants
                                                                                                                                     informations, ce qui simplifie le travail des
                                                                                                                                     agents et des partenaires. Le guide social
                                                                                                                                     en ligne offre une plus grande interacti-
                                                                                                                                     vité et une diffusion rapide d’informations
                                                                                                                                     réactualisées en temps réel. Il apporte
                                                                                                                                     une solution de proximité aux usagers
                                                                                                                                     dans un contexte de politiques sociales
                                                                                                                                     de plus en plus complexes.
                                                                                                                                                                                     ’’
                                                                                                                                                                                     des professionnels de l’accueil, l’outil est
                                                                                                                                                                                     construit avec eux et par eux. Chaque
                                                                                                                                                                                     rubrique représente un travail de docu-
                                                                                                                                                                                     mentation et d’élaboration qui dure envi-
                                                                                                                                                                                     ron trois mois. La version électronique a
                                                                                                                                                                                     nécessité un investissement de 16 800 €,
                                                                                                                                                                                     pour un coût de fonctionnement annuel
                                                                                                                                                                                     de 3 000 €.
                                                                                                                                                                                                                                    www.service-public.fr, ce qui assure des
                                                                                                                                                                                                                                    contenus fiables mis à jour en temps réel.
                                                                                                                                                                                                                                    À l’avenir, le site devrait fournir les indi-
                                                                                                                                                                                                                                    cateurs sociaux du territoire, notamment
                                                                                                                                                                                                                                    des tableaux de bord, et proposer un
                                                                                                                                                                                                                                    forum de discussion ouvert au public.




              Afin d’améliorer l’accueil dans les services publics et de faciliter le travail                                                                                        De par le travail en réseau qui le “sous-tend”,
              des associations, la ville de Martigues a créé un guide social en ligne. Cet                                                                                           le guide social contribue à la coordination de l’action
              outil complet recense les procédures locales en matières d’action sociale,                                                                                             sociale locale dont le maire est le garant.
              d’accompagnement socio-éducatif et d’accès aux droits. Destiné à la fois
                                                                                                  4e ville des Bouches-du-Rhône,                                                     De par la mutualisation des moyens, il participe
              aux professionnels de l’accueil et aux usagers professionnels, il propose            point de passage obligé entre
                                                                                                      Marseille et le complexe                                                                   à une meilleure construction et cohésion
              des informations sur divers thèmes (logement, retraite, emploi ou fiscalité).      industrialo-portuaire Fos-Lavéra.
              Il est complété par un répertoire téléphonique, un glossaire et un index des
                                                                                                                                                                                                 du projet social du territoire.”
                                                                                                  Contact Tél. : 04 42 44 31 62
                                                                                                           Courriel :
              mots-clés. Accessible sur l’intranet de la ville et sur un site Internet avec un   helene.panaia@ville-martigues.fr
              code d’accès réservé aux partenaires, le guide facilite les démarches.                u www.guide-social.com
                                                                                                                                                                                                          Françoise Eynaud, adjointe au maire de Martigues,
                                                                                                                                                                                                          chargé des affaires sociales et de la solidarité

              84 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                                                                                                                                            Santé et social / 85
La communication au service de la santé
                                                                                                                                                                                                                                      p Le centre de rééducation
                                                                                                                                                                                                                                      fonctionnelle s’est
CRF / Saint-Blancard




                                                                                                                                                                                                                                      équipé de technologies
                                                                                                                                                                                                                                      de communication : les
                                                                                                                                                                                                                                      informations circulent mieux
                                                                                                                                                                                                                                      et la relation au patient, à sa
                                                                                                                                                                                                                                      famille est également améliorée.
                                                                                                                                                                                                                                      Le centre a su s’adapter aux
                                                                                                                                                                                                                                      besoins du malade en gardant
                                                                                                                                                                                                                                      son humanité.



                                                                                                                                       p Enjeux                                      p Mise en œuvre                                 p Bilan et perspectives
                                                                                                                                       Pour devenir un pôle d’expertise régio-       Lancé en 2005, le projet a nécessité            Depuis la mise en place des terminaux
                                                                                                                                       nal et national, le CRF mise sur la com-      la mise en place, en septembre 2006,            multimédias, la communication s’est
                                                                                                                                       munication entre les professionnels, les      d’un réseau (IPBX) de voix sur IP (VoIP)        améliorée. Après une période d’adapta-
                                                                                                                                       patients et leur famille. L’établissement a   qui assure au sein de l’établissement           tion à l’utilisation du terminal, l’ensemble
                                                                                                                                       fait le choix des nouvelles technologies      l’acheminement des appels, les liaisons         des patients, quelle que soit leur patho-
                                                                                                                                       et d’une infrastructure réseau adaptée.       informatiques filaires et via Wifi. Fin 2007,   logie, adhèrent au système et le plébis-
 SANTÉ ET SOCIAL




                                                                                                                                       Le multimédia améliore les soins rendus       le centre de rééducation fonctionnelle a        citent. Pour réussir un tel projet, il est




                  p Projet
                                                                                                              FrANCE
                                                                                                     Centre de rééducation
                                                                                                         fonctionnelle
                                                                                                    de Saint-Blancard (Gers)
                                                                                                            260 habitants
                                                                                                                                       aux patients en favorisant la consulta-
                                                                                                                                       tion des documents médicaux et le suivi
                                                                                                                                       avec le réseau de soin extérieur (Samu,
                                                                                                                                       hôpitaux). Cet équipement technologi-
                                                                                                                                       que préfigure l’hôpital du futur : il offre
                                                                                                                                       un confort aux patients et au personnel
                                                                                                                                       soignant. La communication au sein de
                                                                                                                                       l’établissement s’en trouve améliorée.
                                                                                                                                                                                     ’’
                                                                                                                                                                                     signé le contrat de mise à disposition
                                                                                                                                                                                     d’une centaine de terminaux multimé-
                                                                                                                                                                                     dias. L’investissement de 640 000 € est
                                                                                                                                                                                     financé à la fois sur fonds propres et par
                                                                                                                                                                                     des partenaires. Le projet a en outre
                                                                                                                                                                                     demandé un accompagnement des soi-
                                                                                                                                                                                     gnants et des patients pour appréhender
                                                                                                                                                                                     ces nouveaux outils technologiques.
                                                                                                                                                                                                                                     nécessaire de bien définir un cahier des
                                                                                                                                                                                                                                     charges et de coordonner les partena-
                                                                                                                                                                                                                                     riats. Le centre de rééducation souhaite
                                                                                                                                                                                                                                     désormais utiliser l’ensemble du concept
                                                                                                                                                                                                                                     afin d’améliorer la communication des
                                                                                                                                                                                                                                     patients les moins communicants.




                  Établissement innovant de 85 lits, le Centre de rééducation fonctionnelle                                                                                          Ce système offre de nouvelles techniques
                  (CRF) accueille des équipes multidisciplinaires qui prennent en charge des                                                                                         thérapeutiques et d’évaluation, et facilite la
                  patients cérébro-lésés en phase d’éveil ou en état végétatif chronique. Le                                                                                         communication entre soignants ; et entre les
                  CRF a souhaité améliorer la communication entre les équipes soignan-
                                                                                                                                                                                     soignants et les patients. Les nouvelles technologies
                  tes, les patients et leur famille. Grâce à des terminaux installés au lit des    Structure hyperspécialisée située
                                                                                                    dans une commune fortement                                                                  compensent certaines contraintes
                  patients, le personnel a accès au dossier informatisé, notamment à l’image-          rurale du Gers, comptant
                  rie médicale. Les patients disposent de la télévision, du téléphone, de jeux
                                                                                                   17 habitants au kilomètre carré.                                                             et humanisent la relation.”
                                                                                                        Contact Docteur Lange
                  interactifs et d’Internet. La vidéosurveillance et la géolocalisation assurent         Tél. : 05 62 66 19 19
                                                                                                                Courriel :
                  en outre la sécurité des patients et des soignants.                                crfgers@crf-st-blancard.com
                                                                                                     u  www.crf-st-blancard.com
                                                                                                                                                                                                          Docteur Bernard Lange, directeur du CrF

                  86 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                                                                                                                                         Santé et social / 87
Téléphone solidaire
                                                                                                                                                                                           L’Eure se veut un département solidaire. À cet égard,
                                                                                                                                                                                           nous consacrons près de 42 % de notre budget à
Conseil général de l’Eure




                                                                                                                                                                                           l’action sociale. Le maintien du lien avec nos aînés
                                                                                                                                                                                           est l’une de mes priorités. Je suis particulièrement
                                                                                                                                                                                                       fier de cette opération qui est une
                                                                                                                                                                                                       première à l’échelle d’un département.”


                                                                                                                                                                                                               Jean Louis Destans,
                                                                                                                                                                                                               président du conseil général de l’Eure

                                                                                                                                             p Enjeux                                      p Mise en œuvre                                p Bilan et perspectives
                                                                                                                                             Après avoir assuré “l’égalité numérique”      Ergonomique, le combiné téléphonique           Difficile aujourd’hui de dresser un bilan de
                                                                                                                                             du département par le haut débit, le          dispose d’une écoute et d’une sonnerie         l’opération mise en place en mai 2008,
                                                                                                                                             conseil général de l’Eure a voulu accom-      amplifiées, de touches de grande taille        même si en l’espace d’un mois, 500 ins-
                                                                                                                                             plir un geste de solidarité fort en direc-    et de touches d’appels d’urgence ; il est      tallations ont été réalisées avec un très
                                                                                                                                             tion des plus fragiles – personnes âgées      relié à un bracelet d’appel automatique        fort taux de satisfaction des utilisateurs et
                                                                                                                                             seules, à mobilité réduite, handicapées.      à distance. En cas d’urgence, la touche        de leur entourage. Les services médico-
 SANTÉ ET SOCIAL




                                                                                                                                             Pour favoriser leur maintien à domicile, le   d’appel envoie un message préenregis-          sociaux du conseil général ont été en
                                                                                                                                             conseil général propose une solution ras-     tré au premier numéro programmé avant          première ligne, avec France Télécom
                                                                                                                                             surante, simple et efficace : un téléphone    de mettre l’appelant en communication          Orange, pour informer les bénéficiaires
                                                                                                                                             “adapté” (un seul bouton appelle jusqu’à      mains libres. Si le premier numéro ne          potentiels que cette offre du département
                                                                                                                                             six personnes). Ce téléphone concerne         répond pas, l’appel est automatique-           était gratuite. Coût du projet : 315 000 €
                                                                                                                                             potentiellement 3 500 personnes, souf-        ment orienté vers le deuxième numéro           d’investissement, et 245 000 € pour
                                                                                                                                             frant d’isolement ou de handicap (visuel,     programmé puis vers le troisième… jus-         les services. À terme, les services d’as-
                                                                                                                   FrANCE                    auditif, locomoteur, etc.), titulaires de     qu’à obtenir une réponse.                      sistance et d’écoute à distance seront
                                                                                                         Conseil général de l’Eure           l’APA et classées GIR 3 ou 4.                                                                enrichis.
                                                                                                               565 500 habitants
                      p Projet
                      “Il faut faire quelque chose pour rompre l’isolement des personnes seules et                                            p Au-delà des bénéficiaires
                      fragiles du département...” : le vieillissement de la population, spécialement                                          directs de ce service
                                                                                                                                              téléphonique d’assistance
                      dans les territoires à dominante rurale, est l’une des questions de société
                                                                                                                                              d’un genre nouveau, c’est
                      propres à notre époque. Au-delà des aides matérielles, les élus s’inter-             Territoire apprécié pour sa
                                                                                                                                              toute la famille et les amis
                                                                                                        qualité de vie et son dynamisme
                      rogent – comme ici Jean Louis Destans, président du conseil général de             économique (7e département           de ces personnes fragiles
                                                                                                       industriel), à mi-chemin de la côte
                      l’Eure – sur les moyens à mettre en œuvre pour rapprocher concrètement            normande et de l’Ile-de-France.       qui se trouvent ainsi rassurés.
                      les habitants d’un même département et resserrer les liens de proximité et         Contact Tél. : 02 32 31 50 50
                                                                                                                                              Et les témoignages les plus
                      de solidarité. D’où cette idée de mise à disposition gratuite d’un téléphone     Courriel : bernard.foucaud@cg27.fr,    enthousiastes émanent des
                                                                                                              francis.perna@cg27.fr
                                                                                                                                              enfants des bénéficiaires...
                      “adapté”...                                                                                 u www.cg27.fr



                      88 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                                                                                                                                          Santé et social / 89
Vieillir dignement avec Columba
                                                                                                                                   p À l’ombre des magnifiques
                                                                                                                                   châteaux de la Loire, il fait
Loir-et-Cher




                                                                                                                                   bon vivre à condition, une fois
                                                                                                                                   âgé, de pouvoir se maintenir à
                                                                                                                                   domicile. Dans le département
                                                                                                                                   du Loir-et-Cher, un dispositif
                                                                                                                                   de géolocalisation et
                                                                                                                                   de téléalarme développé
                                                                                                                                   par France Télécom Orange,
                                                                                                                                   a été retenu.



                                                                                                                                  p Enjeux                                      p Mise en œuvre                               p Bilan et perspectives
                                                                                                                                  Outre les bénéfices d’un tel dispositif       Pour le financement, une enveloppe de         S’il est aujourd’hui trop tôt pour en dres-
                                                                                                                                  – rassurer les familles, limiter les consé-   55 000 € a été votée par le conseil géné-     ser un bilan, l’expérimentation traduit la
                                                                                                                                  quences des errances, retarder l’entrée       ral de Loir-et-Cher destinée à la phase       volonté du conseil général, qui, dès juillet
                                                                                                                                  en institution – le bracelet Columba          expérimentale (36 mois) du projet, l’Allo-    2004, s’était engagé en faveur des nou-
                                                                                                                                  proposé par France Télécom Orange             cation personnalisée d’autonomie (APA)        velles technologies et du haut débit avec
                                                                                                                                  satisfait le souhait des personnes âgées      devant prendre ensuite le relais pour cha-    la signature de la charte “Département
SANTÉ ET SOCIAL




                                                                                                                                  de rester le plus longtemps possible à        que malade. Programmé en juin 2008, le        Innovant”. Cet engagement se poursuit




              p Projet
                                                                                                        FrANCE
                                                                                                    Conseil général
                                                                                                    de Loir-et-Cher
                                                                                                    321 883 habitants
                                                                                                                                  leur domicile. Au-delà, cet outil répond
                                                                                                                                  à une stratégie territoriale : impulser une
                                                                                                                                  dynamique économique locale autour du
                                                                                                                                  maintien à domicile en favorisant le déve-
                                                                                                                                  loppement des services à la personne.
                                                                                                                                  Une démarche qui s’inscrit dans le nou-
                                                                                                                                  veau schéma gérontologique départe-
                                                                                                                                  mental 2008-2012.
                                                                                                                                                                                ’’
                                                                                                                                                                                lancement du projet Columba répond à
                                                                                                                                                                                la volonté du président du conseil géné-
                                                                                                                                                                                ral, Maurice Leroy, d’orienter l’action du
                                                                                                                                                                                département du Loir-et-Cher vers des
                                                                                                                                                                                projets innovants et diversifiés de main-
                                                                                                                                                                                tien à domicile, en mettant à disposition
                                                                                                                                                                                des citoyens des solutions par le biais
                                                                                                                                                                                des nouvelles technologies.
                                                                                                                                                                                                                              en 2008 dans le cadre d'un partenariat
                                                                                                                                                                                                                              avec l’association “Alzheimer 41” pour
                                                                                                                                                                                                                              la mise à disposition des bracelets et le
                                                                                                                                                                                                                              suivi des prestations. Le conseil géné-
                                                                                                                                                                                                                              ral va par ailleurs adapter l’équipement
                                                                                                                                                                                                                              départemental à l’accueil des personnes
                                                                                                                                                                                                                              les plus dépendantes.




              Le constat est le même partout en France : la population vieillit. En 2005,                                                                                       Je me réjouis que notre conseil général s’engage
              le Loir-et-Cher comptait 26,2 % d'habitants de plus de 60 ans, et 10,4 %                                                                                          dans la mise à disposition de ces bracelets GPS
              de plus de 75 ans. Le nombre de personnes atteintes de pathologies de                                                                                             auprès des familles du Loir-et-Cher dont l’un des
              type Alzheimer ne cesse d’augmenter. Le conseil général de Loir-et-Cher
                                                                                                                                                                                proches est touché par la maladie d’Alzheimer. Nous
              a donc décidé d’expérimenter un bracelet de géolocalisation et de téléa-            L’inscription de la Loire au
                                                                                             patrimoine mondial de l’humanité                                                              expérimentons un projet concret qui va
              larme, baptisé “Columba”. Un dispositif qui vient en aide aux familles des    par l’Unesco a confirmé la vocation
              malades, sujets aux fugues ou aux errances, et les accompagne dans la              touristique du Loir-et-Cher.                                                              sécuriser les personnes malades comme
                                                                                               Une terre dotée d’un florilège
              prise en charge de leurs proches victimes de troubles de la mémoire. Un          exceptionnel de monuments                                                                   leur entourage !”
                                                                                                          historiques.
              bracelet pour les rassurer sur leur maintien possible à domicile.               Contact Tél. : 02 54 58 41 41
                                                                                                u www.le-loir-et-cher.fr                                                                            Maurice Leroy, président du conseil général,
                                                                                                                                                                                                    député de Loir-et-Cher

              90 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                                                                                                                                      Santé et social / 91
Mon hôpital, sous très haut débit
                                                                                                                                                    p De même que des routes,
                                                                                                                                                    il faut des réseaux de
Vesoul, Lure, Luxeuil-les-Bains




                                                                                                                                                    communication puissants
                                                                                                                                                    pour irriguer les territoires,
                                                                                                                                                    garantir l’autonomie
                                                                                                                                                    de leur réseau de santé et
                                                                                                                                                    assurer leur attractivité.
                                                                                                                                                    Ce réseau haut débit véhicule
                                                                                                                                                    les flux téléphoniques et
                                                                                                                                                    informatiques.



                                                                                                                                                   p Enjeux                                     p Mise en œuvre                                 p Bilan et perspectives
                                                                                                                                                   Pour le Centre hospitalier intercommunal     Dès avril 2006, le CHI de la Haute-Saône        Outre la transmission de l’ensemble des
                                                                                                                                                   de la Haute-Saône, le transfert de don-      et France Télécom Orange expérimen-             données informatisées et la gestion des
                                                                                                                                                   nées entre services est un enjeu majeur :    taient une interconnexion à 8 Mbit/s entre      flux téléphoniques, le très haut débit
                                                                                                                                                   sa performance et sa capacité à répondre     le site central de Vesoul et ceux distants      apporte sa contribution à la mise en œuvre
                                                                                                                                                   aux futures évolutions du monde hospita-     de Lure et Luxeuil-les-Bains (auparavant        du Dossier patient informatisé, l’un des
                                                                                                                                                   lier en dépendent. Chaque jour, l’hôpital    reliés à 2 Mbit/s maximum). Après une           axes majeurs du projet d’établissement
  SANTÉ ET SOCIAL




                                                                                                                                                   réalise en effet des milliers d’échanges     phase de test, qui s’est déroulée de            2005-2010. À terme, ce réseau très haut




                            p Projet
                                                                                                                         FrANCE
                                                                                                                   Centre hospitalier
                                                                                                                    intercommunal
                                                                                                                     (Haute-Saône)
                                                                                                                                                   administratifs et d’images médicales
                                                                                                                                                   entre sites, ce qui nécessite des besoins
                                                                                                                                                   croissants en matières de débit et de
                                                                                                                                                   services. Au-delà, en optant pour la ToIP
                                                                                                                                                   (téléphonie via Internet) d’Orange, le CHI
                                                                                                                                                   a anticipé ses besoins futurs, notamment
                                                                                                                                                   la possibilité d’interconnecter des sites
                                                                                                                                                   du CHI avec d’autres centres distants.
                                                                                                                                                                                                ’’
                                                                                                                                                                                                début juin à mi-septembre 2006, le CHI
                                                                                                                                                                                                validait la solution Ethernet Link, soit qua-
                                                                                                                                                                                                tre fois plus de débit à un coût pratique-
                                                                                                                                                                                                ment identique. Trois mois plus tard, la
                                                                                                                                                                                                connexion très haut débit des trois sites
                                                                                                                                                                                                hospitaliers du CHI de Haute-Saône
                                                                                                                                                                                                était effective, constituant une première
                                                                                                                                                                                                en France.
                                                                                                                                                                                                                                                débit permettra la montée en charge et
                                                                                                                                                                                                                                                l’accroissement du nombre des données
                                                                                                                                                                                                                                                dématérialisées afin d’aboutir, à plus long
                                                                                                                                                                                                                                                terme, au “zéro papier”. À commencer,
                                                                                                                                                                                                                                                prochainement, par les comptes-rendus
                                                                                                                                                                                                                                                de passage aux urgences et les comp-
                                                                                                                                                                                                                                                tes-rendus de radiologie, consultables sur
                                                                                                                                                                                                                                                l’ensemble des sites.



                            Le Centre hospitalier intercommunal (CHI) de Haute-Saône dessert                                                                                                    L’hôpital réalise quotidiennement des milliers
                            370 communes, soit un territoire de 150 000 personnes. Depuis le 1er jan-                                                                                           d’échanges administratifs et d’images médicales
                            vier 2002, ce CHI regroupe trois sites hospitaliers distants d’une trentaine                                                                                        entre Vesoul, Lure et Luxeuil. Avec quatre fois plus
                            de kilomètres environ : Vesoul, en charge de l’activité médecine, chirurgie
                                                                                                               Trois sites du Centre hospitalier
                                                                                                                                                                                                de débit à un coût identique, il bénéficie d’une vitesse
                            et gynéco-obstétrique, Lure et Luxeuil-les-Bains, qui regroupent la méde-        intercommunal de la Haute-Saône                                                                de transfert améliorée. Le déploiement
                            cine, les soins de suite et l’accueil pour les personnes âgées, ainsi que les      (Vesoul, Lure, Luxeuil-les-Bains)

                            urgences non vitales. Fin 2006, ces trois sites hospitaliers étaient connectés
                                                                                                               distants de 30 kilomètres et qui
                                                                                                              desservent 370 communes, soit
                                                                                                                                                                                                            du haut et très haut débit est un enjeu
                            entre eux à très haut débit. Une innovation technologique indispensable à
                                                                                                                      150 000 habitants.                                                                    majeur pour l’attractivité de Vesoul.”
                                                                                                                           Contact
                            la modernisation des liaisons télécoms et informatiques.                            Courriel : direction@chi70.fr
                                                                                                                     uwww.chi70.fr                                                                                   Alain Joyandet, maire de Vesoul,
                                                                                                                                                                                                                     secrétaire d’État à la Coopération et à la Francophonie

                            92 / paroles d’élus p pour une Europe innovante                                                                                                                                                                                         Santé et social / 93
Tome 4 : Sante et social
Tome 4 : Sante et social
Tome 4 : Sante et social
Tome 4 : Sante et social

Contenu connexe

En vedette

Checkliste: Entscheidungshilfe Einführung Balanced Scorecard (020165)
Checkliste: Entscheidungshilfe Einführung Balanced Scorecard (020165)Checkliste: Entscheidungshilfe Einführung Balanced Scorecard (020165)
Checkliste: Entscheidungshilfe Einführung Balanced Scorecard (020165)Karin Essig
 
Open Government Data (OGD) in der BRZ GmbH, Carl-Markus Piswanger
Open Government Data (OGD) in der BRZ GmbH, Carl-Markus PiswangerOpen Government Data (OGD) in der BRZ GmbH, Carl-Markus Piswanger
Open Government Data (OGD) in der BRZ GmbH, Carl-Markus PiswangerSemantic Web Company
 
Descubrimientos
DescubrimientosDescubrimientos
Descubrimientosmjestebang
 
HANZEL und GRETYL - Photo Binder
HANZEL und GRETYL - Photo BinderHANZEL und GRETYL - Photo Binder
HANZEL und GRETYL - Photo Binderredrockmanagement
 
Guide: travail des personnes handicapees mentales
Guide: travail des personnes handicapees mentalesGuide: travail des personnes handicapees mentales
Guide: travail des personnes handicapees mentalesChristophe Lemesre
 
Journal%20 entries[1]
Journal%20 entries[1]Journal%20 entries[1]
Journal%20 entries[1]Jawz1615
 
11 novembre 2012
11 novembre 201211 novembre 2012
11 novembre 2012chatloupe
 
25 juin 2011 - Financer l’innovation
25 juin 2011 - Financer l’innovation25 juin 2011 - Financer l’innovation
25 juin 2011 - Financer l’innovationPeople in action
 
Zukunftsszenarien läs 111214
Zukunftsszenarien läs 111214Zukunftsszenarien läs 111214
Zukunftsszenarien läs 111214Kai Sostmann
 
Tome 1 : Sensibilisation des publics aux usages
Tome 1 : Sensibilisation des publics aux usagesTome 1 : Sensibilisation des publics aux usages
Tome 1 : Sensibilisation des publics aux usagesparoles d'élus
 
Pages From 76 87
Pages From 76 87Pages From 76 87
Pages From 76 87guest6b685
 
Sir2
Sir2Sir2
Sir2javim
 
Nouvellefrance
NouvellefranceNouvellefrance
Nouvellefrancedesintocx
 
Soin du visage
Soin du visageSoin du visage
Soin du visageWafa Memmi
 
Recherche simple
Recherche simpleRecherche simple
Recherche simplevincentOOL
 
Jufo base tdot-syb2
Jufo base tdot-syb2Jufo base tdot-syb2
Jufo base tdot-syb2JufoBase
 

En vedette (19)

Checkliste: Entscheidungshilfe Einführung Balanced Scorecard (020165)
Checkliste: Entscheidungshilfe Einführung Balanced Scorecard (020165)Checkliste: Entscheidungshilfe Einführung Balanced Scorecard (020165)
Checkliste: Entscheidungshilfe Einführung Balanced Scorecard (020165)
 
Open Government Data (OGD) in der BRZ GmbH, Carl-Markus Piswanger
Open Government Data (OGD) in der BRZ GmbH, Carl-Markus PiswangerOpen Government Data (OGD) in der BRZ GmbH, Carl-Markus Piswanger
Open Government Data (OGD) in der BRZ GmbH, Carl-Markus Piswanger
 
Descubrimientos
DescubrimientosDescubrimientos
Descubrimientos
 
HANZEL und GRETYL - Photo Binder
HANZEL und GRETYL - Photo BinderHANZEL und GRETYL - Photo Binder
HANZEL und GRETYL - Photo Binder
 
Guide: travail des personnes handicapees mentales
Guide: travail des personnes handicapees mentalesGuide: travail des personnes handicapees mentales
Guide: travail des personnes handicapees mentales
 
Journal%20 entries[1]
Journal%20 entries[1]Journal%20 entries[1]
Journal%20 entries[1]
 
11 novembre 2012
11 novembre 201211 novembre 2012
11 novembre 2012
 
25 juin 2011 - Financer l’innovation
25 juin 2011 - Financer l’innovation25 juin 2011 - Financer l’innovation
25 juin 2011 - Financer l’innovation
 
Zukunftsszenarien läs 111214
Zukunftsszenarien läs 111214Zukunftsszenarien läs 111214
Zukunftsszenarien läs 111214
 
Tome 1 : Sensibilisation des publics aux usages
Tome 1 : Sensibilisation des publics aux usagesTome 1 : Sensibilisation des publics aux usages
Tome 1 : Sensibilisation des publics aux usages
 
Pages From 76 87
Pages From 76 87Pages From 76 87
Pages From 76 87
 
Best friends
Best friendsBest friends
Best friends
 
Connecting Branches 10/2010
Connecting Branches 10/2010Connecting Branches 10/2010
Connecting Branches 10/2010
 
Monet (exposicion)
Monet (exposicion)Monet (exposicion)
Monet (exposicion)
 
Sir2
Sir2Sir2
Sir2
 
Nouvellefrance
NouvellefranceNouvellefrance
Nouvellefrance
 
Soin du visage
Soin du visageSoin du visage
Soin du visage
 
Recherche simple
Recherche simpleRecherche simple
Recherche simple
 
Jufo base tdot-syb2
Jufo base tdot-syb2Jufo base tdot-syb2
Jufo base tdot-syb2
 

Similaire à Tome 4 : Sante et social

Télémédecine
TélémédecineTélémédecine
Télémédecinejdidry
 
Tome 5 : Santé et Social
Tome 5 : Santé et SocialTome 5 : Santé et Social
Tome 5 : Santé et Socialparoles d'élus
 
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...Agnès TIRIFAHY
 
Ce05 lien social-letti
Ce05 lien social-lettiCe05 lien social-letti
Ce05 lien social-lettiCNR_Sante
 
Tome 9 - Santé et social
Tome 9 - Santé et socialTome 9 - Santé et social
Tome 9 - Santé et socialparoles d'élus
 
Bernard COUËDEL : Agir face au risque de désertification médicale
Bernard COUËDEL : Agir face au risque de désertification médicaleBernard COUËDEL : Agir face au risque de désertification médicale
Bernard COUËDEL : Agir face au risque de désertification médicaleidealconnaissances
 
La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé Alain Tassy
 
Les objets connectés au coeur de l'ecosystème santé
Les objets connectés au coeur de l'ecosystème santé Les objets connectés au coeur de l'ecosystème santé
Les objets connectés au coeur de l'ecosystème santé Interaction Healthcare
 
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Le parcours de santé des personnes â...
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Le parcours de santé des personnes â...2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Le parcours de santé des personnes â...
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Le parcours de santé des personnes â...ASIP Santé
 
Cominfo18
Cominfo18Cominfo18
Cominfo18ATD13
 
Talents de la e-santé  : 9 lauréats
Talents de la e-santé  : 9 lauréatsTalents de la e-santé  : 9 lauréats
Talents de la e-santé  : 9 lauréatsbenj_2
 
La Lettre de Carole Delga
La Lettre de Carole DelgaLa Lettre de Carole Delga
La Lettre de Carole DelgaCaroleDelga
 

Similaire à Tome 4 : Sante et social (20)

Paré à innover 46
Paré à innover 46Paré à innover 46
Paré à innover 46
 
Télémédecine
TélémédecineTélémédecine
Télémédecine
 
Tome 5 : Santé et Social
Tome 5 : Santé et SocialTome 5 : Santé et Social
Tome 5 : Santé et Social
 
Tome 1 : La sante
Tome 1 : La santeTome 1 : La sante
Tome 1 : La sante
 
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
 
Ce05 lien social-letti
Ce05 lien social-lettiCe05 lien social-letti
Ce05 lien social-letti
 
Tome 9 - Santé et social
Tome 9 - Santé et socialTome 9 - Santé et social
Tome 9 - Santé et social
 
Livre blanc hopital numérique
Livre blanc hopital numériqueLivre blanc hopital numérique
Livre blanc hopital numérique
 
Télémédecine.
Télémédecine.Télémédecine.
Télémédecine.
 
Bernard COUËDEL : Agir face au risque de désertification médicale
Bernard COUËDEL : Agir face au risque de désertification médicaleBernard COUËDEL : Agir face au risque de désertification médicale
Bernard COUËDEL : Agir face au risque de désertification médicale
 
Paré à innover 5
Paré à innover 5Paré à innover 5
Paré à innover 5
 
La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé
 
Les objets connectés au coeur de l'ecosystème santé
Les objets connectés au coeur de l'ecosystème santé Les objets connectés au coeur de l'ecosystème santé
Les objets connectés au coeur de l'ecosystème santé
 
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Le parcours de santé des personnes â...
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Le parcours de santé des personnes â...2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Le parcours de santé des personnes â...
2016-02-12 ASIP Santé Parcours de soins "Le parcours de santé des personnes â...
 
Cominfo18
Cominfo18Cominfo18
Cominfo18
 
Talents de la e-santé  : 9 lauréats
Talents de la e-santé  : 9 lauréatsTalents de la e-santé  : 9 lauréats
Talents de la e-santé  : 9 lauréats
 
Bilan mandat
Bilan mandatBilan mandat
Bilan mandat
 
Bilan mandat
Bilan mandatBilan mandat
Bilan mandat
 
Lettre carole delga
Lettre carole delgaLettre carole delga
Lettre carole delga
 
La Lettre de Carole Delga
La Lettre de Carole DelgaLa Lettre de Carole Delga
La Lettre de Carole Delga
 

Plus de paroles d'élus

orange territoires connectés_valloire
orange territoires connectés_valloireorange territoires connectés_valloire
orange territoires connectés_valloireparoles d'élus
 
Cp orange territoiresconnectés_chaumontsurtharonne__janvier2017_vdef
Cp orange territoiresconnectés_chaumontsurtharonne__janvier2017_vdefCp orange territoiresconnectés_chaumontsurtharonne__janvier2017_vdef
Cp orange territoiresconnectés_chaumontsurtharonne__janvier2017_vdefparoles d'élus
 
Orange et le département de l’Orne annoncent une amélioration des débits inte...
Orange et le département de l’Orne annoncent une amélioration des débits inte...Orange et le département de l’Orne annoncent une amélioration des débits inte...
Orange et le département de l’Orne annoncent une amélioration des débits inte...paroles d'élus
 
Communiqués de presse (Pont Saint Esprit et Verfeuil - Gard)
Communiqués de presse  (Pont Saint Esprit et Verfeuil - Gard)Communiqués de presse  (Pont Saint Esprit et Verfeuil - Gard)
Communiqués de presse (Pont Saint Esprit et Verfeuil - Gard)paroles d'élus
 
Orange Territoires Connectés dans le Poitou
Orange Territoires Connectés dans le PoitouOrange Territoires Connectés dans le Poitou
Orange Territoires Connectés dans le Poitouparoles d'élus
 
Orange Territoires Connectés en Poitou
Orange Territoires Connectés en Poitou Orange Territoires Connectés en Poitou
Orange Territoires Connectés en Poitou paroles d'élus
 
Communiqué de presse : Le refuge d’Ayous s’équipe d’une connexion Internet Ha...
Communiqué de presse : Le refuge d’Ayous s’équipe d’une connexion Internet Ha...Communiqué de presse : Le refuge d’Ayous s’équipe d’une connexion Internet Ha...
Communiqué de presse : Le refuge d’Ayous s’équipe d’une connexion Internet Ha...paroles d'élus
 
MOOK Paroles d'élus 2015
MOOK Paroles d'élus 2015MOOK Paroles d'élus 2015
MOOK Paroles d'élus 2015paroles d'élus
 
Mook paroles d'elus 2015 préface e. macron
Mook paroles d'elus 2015 préface e. macronMook paroles d'elus 2015 préface e. macron
Mook paroles d'elus 2015 préface e. macronparoles d'élus
 
Mook 21015 edito cyril_luneau
Mook 21015 edito cyril_luneauMook 21015 edito cyril_luneau
Mook 21015 edito cyril_luneauparoles d'élus
 
Demain, la société connectée
Demain, la société connectéeDemain, la société connectée
Demain, la société connectéeparoles d'élus
 
La décennie des pionniers
La décennie des pionniersLa décennie des pionniers
La décennie des pionniersparoles d'élus
 

Plus de paroles d'élus (20)

orange territoires connectés_valloire
orange territoires connectés_valloireorange territoires connectés_valloire
orange territoires connectés_valloire
 
Plaquette Nordnet
Plaquette NordnetPlaquette Nordnet
Plaquette Nordnet
 
Cp orange territoiresconnectés_chaumontsurtharonne__janvier2017_vdef
Cp orange territoiresconnectés_chaumontsurtharonne__janvier2017_vdefCp orange territoiresconnectés_chaumontsurtharonne__janvier2017_vdef
Cp orange territoiresconnectés_chaumontsurtharonne__janvier2017_vdef
 
Orange et le département de l’Orne annoncent une amélioration des débits inte...
Orange et le département de l’Orne annoncent une amélioration des débits inte...Orange et le département de l’Orne annoncent une amélioration des débits inte...
Orange et le département de l’Orne annoncent une amélioration des débits inte...
 
Communiqués de presse (Pont Saint Esprit et Verfeuil - Gard)
Communiqués de presse  (Pont Saint Esprit et Verfeuil - Gard)Communiqués de presse  (Pont Saint Esprit et Verfeuil - Gard)
Communiqués de presse (Pont Saint Esprit et Verfeuil - Gard)
 
Cp nra madirac
Cp nra madiracCp nra madirac
Cp nra madirac
 
Otc 4 g_anet v3
Otc 4 g_anet v3Otc 4 g_anet v3
Otc 4 g_anet v3
 
Orange Territoires Connectés dans le Poitou
Orange Territoires Connectés dans le PoitouOrange Territoires Connectés dans le Poitou
Orange Territoires Connectés dans le Poitou
 
Orange Territoires Connectés en Poitou
Orange Territoires Connectés en Poitou Orange Territoires Connectés en Poitou
Orange Territoires Connectés en Poitou
 
Communiqué de presse : Le refuge d’Ayous s’équipe d’une connexion Internet Ha...
Communiqué de presse : Le refuge d’Ayous s’équipe d’une connexion Internet Ha...Communiqué de presse : Le refuge d’Ayous s’équipe d’une connexion Internet Ha...
Communiqué de presse : Le refuge d’Ayous s’équipe d’une connexion Internet Ha...
 
Orange au SMCL 2016
Orange au SMCL 2016Orange au SMCL 2016
Orange au SMCL 2016
 
Orange au SMCL 2016
Orange au SMCL 2016Orange au SMCL 2016
Orange au SMCL 2016
 
MOOK Paroles d'élus 2015
MOOK Paroles d'élus 2015MOOK Paroles d'élus 2015
MOOK Paroles d'élus 2015
 
Mook paroles d'elus 2015 préface e. macron
Mook paroles d'elus 2015 préface e. macronMook paroles d'elus 2015 préface e. macron
Mook paroles d'elus 2015 préface e. macron
 
Mook 21015 edito cyril_luneau
Mook 21015 edito cyril_luneauMook 21015 edito cyril_luneau
Mook 21015 edito cyril_luneau
 
Ruralitic 2015
Ruralitic 2015Ruralitic 2015
Ruralitic 2015
 
Demain, la société connectée
Demain, la société connectéeDemain, la société connectée
Demain, la société connectée
 
Le numérique en action
Le numérique en actionLe numérique en action
Le numérique en action
 
La décennie des pionniers
La décennie des pionniersLa décennie des pionniers
La décennie des pionniers
 
Les editos du tome 10
Les editos du tome 10Les editos du tome 10
Les editos du tome 10
 

Dernier

Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"tachakourtzineb
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsTechnologia Formation
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfDafWafia
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Technologia Formation
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptBOULANORICHRAF
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 

Dernier (12)

Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 

Tome 4 : Sante et social

  • 1. Santé et social L’autonomie, la sécurité des personnes dépendantes ou fragilisées par l’âge, la maladie ou le handicap sont des questions au cœur des préoccupations des collectivités France, Grèce locales. L’augmentation de l’espérance de vie conduit à une augmentation de la demande de soins. Les technologies de l’information et de la communication sont SANTÉ ET SOCIAL susceptibles d’apporter les solutions permettant de mieux gérer, comprendre et résoudre ces questions essentielles. Les innovations portées par ces technologies nouvelles permettent de développer de nombreux services à la personne ou aux professionnels de la santé et du social. Au fil des jours, de nouvelles relations se tissent autour d’une nouvelle sociabilité. 76 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 77
  • 2. Télémédecins de campagne p La télémédecine au chevet de la ruralité : téléconsultations Arzacq-Arraziguet entre médecins et patients, télé-expertise, meilleure qualité de service sanitaire à la personne, meilleur suivi à distance des résidents des maisons de retraite... Un défi relevé sur la communauté d’Arzacq-Arraziguet. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Ce projet de télémédecine doit permet- Initié en 2005 par le docteur Bordenave, Ce projet de télémédecine en territoire tre aux habitants d’Arzacq-Arraziguet médecin à Arzacq, en lien avec le pro- rural est tout juste opérationnel. Avant de consulter à distance des spécialis- fesseur Larreng du centre hospitalier de son lancement, une étude de faisabilité tes médicaux et aux personnels des Toulouse, ce projet – mis en service fin du projet avait été menée par le Dr Bor- organismes de service à la personne 2008 – répond à une forte attente de denave avec le soutien de l’ensemble (maisons de retraite) de suivre des for- l’association “l’Arribet” qui gère les qua- des élus du canton. À moyen terme, le SANTÉ ET SOCIAL mations à distance. Il doit surtout limiter tre maisons de retraite du canton. Il a développement de nouvelles applications p Projet FrANCE Communauté de communes d’Arzacq-Arraziguet (Pyrénées-Atlantiques) 5 473 habitants les déplacements des personnes âgées devant consulter. Cette initiative s’inscrit dans une politique de développement de la qualité des services à la personne. Elle intervient en pleine mutation de ce canton béarnais, qui veut s’adapter au vieillissement de la population et à la forte pression urbanistique. ’’ été soutenu par l’État dans le cadre du dispositif Pôle d’excellence rural (PER) et sa mise en œuvre a été impulsée par la signature d’une convention avec France Télécom Orange. Budget global du dis- positif de télémédecine : 96 000 € HT en investissement et 1 200 € de fonction- nement annuel. devrait permettre d’élargir la cible des utilisateurs (crèches, scolaires, emploi et formation). Le réel atout des technologies innovantes et des services de télémédecine Un territoire rural excentré peut compenser son est de fournir à un territoire rural le bénéfice d’installations dernier cri et les handicap par une utilisation intensive des multiples compétences ad hoc pour maintenir sur place les citoyens les plus fragiles, applications. France Télécom Orange a compris au premier rang desquels les personnes âgées. Le dispositif de téléconsul- que ces objectifs ambitieux ne peuvent être atteints tations mis en œuvre par la communauté de communes d’Arzacq-Arrazi- En limite des Landes, au nord-est par les seuls effets de la technologie. guet répond clairement à cet objectif, reliant ainsi en réseau les différentes du Béarn, sur un territoire de maisons de retraite et maisons médicales du canton. Une démonstration 23 communes rurales et agricoles, à faible densité de population Il faut aussi promouvoir des partenariats efficace de ce que pourrait être la couverture sanitaire de la France demain (29 habitants au km2). forts et équilibrés avec les collectivités.” Contact Bernard Dupont grâce au développement des nouvelles technologies. Tél. : 06 82 65 13 05 Courriel : communaute-arzacq@ Bernard Dupont, président de la communauté wanadoo.fr de communes d’Arzacq-Arraziguet 78 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 79
  • 3. Pour le sang, les SMS ont le don ! p En Martinique, la générosité et la fidélité des donneurs de Martinique sang, stimulés par la réception de SMS – grâce à la mise en place de la solution Contact Everyone – sont essentielles pour maintenir les réserves sanguines et faire face à tous les aléas, y compris climatiques et telluriques. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives En Martinique, les donneurs de sang Souhaitée de longue date par l’Établis- Même s’il est trop tôt pour tirer des (environ 10 000 personnes chaque sement français du sang (EFS) de Marti- conclusions de l’envoi de SMS aux don- année) forment un public jeune : 30 % nique, une première plateforme Contact neurs fidélisés de Martinique, le début ont moins de 25 ans et 60 % moins de Everyone de France Télécom Orange d’année 2008 a vu le retour à l’autosuf- 50 ans. D’où l’idée de les fidéliser en était mise en œuvre en 2007, puis une fisance totale en dons de sang, après systématisant les invitations aux collec- deuxième phase d’essais était lancée en quinze ans de dépendance extérieure. SANTÉ ET SOCIAL tes par SMS, en se dotant d’outils de mars 2008. En quelques clics, à partir À souligner, l’impact particulièrement p Projet FrANCE établissement français du sang (Martinique) 400 000 habitants réponse en temps réel à un besoin spé- cifique (par exemple appels d’urgence pour les donneurs universels), tout en gardant le lien avec les donneurs par des messages personnalisés durant l’année (anniversaires, vœux, journée mondiale du don, etc.). Avec possibilité d’une ges- tion optimale en cas d’urgence. ’’ d’une interface web, l’EFS peut gérer ses listes de diffusion (jusqu’à 50 000 donneurs en simultané), personnaliser ses messages, valider l’envoi de SMS. Compte tenu des retombées positives et de l’impact très fort de ces opérations auprès des jeunes, l’EFS Martinique a signé un partenariat avec l’opérateur. fort de la campagne étudiante du prin- temps 2008, avec des résultats multipliés par trois par rapport à 2007. Faciliter la communication entre équipes locales de l’EFS et donneurs Martiniquais apporte plus de réactivité à la collecte, ce qui devrait permettre de pérenniser l’auto- suffisance. La demande en produits sanguins ne cesse d’augmenter partout en France, Le SMS s’est imposé à l’établissement français y compris dans les départements et territoires d’outre-mer. Depuis 1993, du sang comme un outil majeur du lien avec l’île de la Martinique n’assure plus son autosuffisance en dons de sang les donneurs, facilitant leur engagement citoyen et se trouve désormais tributaire d’un approvisionnement à partir de la Perle des Caraïbes au carrefour des influences caribéennes, au service des Martiniquais et contribuant métropole. Or l’insularité et l’éloignement constituent autant de contraintes européennes et américaines. à l’autosuffisance en produits sanguins.” fortes pour ces ressources extérieures, avec des délais d’acheminement Contact Pascale Richard, Tél. : 05 96 75 79 00 incompressibles. Atteindre l’autosuffisance en dons de sang – en invitant Courriel : pascale.richard@efs.sante.fr systématiquement via SMS les donneurs fidèles à participer aux collec- u www.dondusang.net tes – doit aider à redonner une place primordiale aux groupes sanguins collectés en local. Docteur Pascale richard, directeur de l’EFS Martinique 80 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 81
  • 4. Géolocalisation pour premiers soins L’expérimentation de géolocalisation des médecins et infirmiers libéraux grâce aux nouvelles technologies Saône-et-Loire Orange, menée sur le territoire de Louhans par les sapeurs-pompiers et financée par le conseil général de Saône-et-Loire, améliore sensiblement la sécurité sanitaire de nos concitoyens.” rémi Chaintron, maire de Louhans-Châteaurenaud, vice-président du conseil général de Saône-et-Loire p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives L’expérimentation du dispositif, soutenue L’expérimentation repose sur un partena- Le SDIS 71, premier en France à expé- par le conseil général, a pour ambition riat entre le SDIS 71, le conseil général, rimenter ce dispositif de géolocalisation, d’améliorer l’intervention médicale d’ur- le SAMU et France Télécom Orange. est actuellement équipé de vingt télé- gence en milieu rural. Elle apporte en Ce projet est totalement opérationnel phones mobiles SPV, opérationnels dans effet une réponse graduée avec le méde- depuis septembre 2007 avec la remise des interventions sur 1/5e du territoire de cin, l’infirmier, puis les secouristes. Elle de 20 mallettes aux intervenants, com- Saône-et-Loire, soit 40 communes. L’ex- SANTÉ ET SOCIAL optimise l’acheminement des secours en prenant un téléphone mobile data avec périmentation est satisfaisante puisqu’elle zone rurale au meilleur coût, en évitant abonnement voix et une option de géo- offre une plus grande efficacité des pre- certaines interventions très onéreuses localisation Orange. En pratique, il faut miers secours. Sa généralisation est envi- du SAMU. Le projet assure en outre une non seulement obtenir un accord signé sagée d’ici deux ans sur l’ensemble du meilleure coordination sur le terrain entre des personnels médicaux et de secours, département de Saône-et-Loire. À plus pompiers, SAMU et libéraux. Il garan- mais aussi valider juridiquement l’emploi long terme, elle pourrait être déployée sur tit une équité départementale face aux ponctuel de médecins libéraux n’appar- les 100 SDIS implantés en France. FrANCE situations d’urgence, y compris pour les tenant pas au SDIS. Conseil général et SDIS zones les plus éloignées des hôpitaux. (Saône-et-Loire) p Projet Le SDIS 71 expérimente sur le territoire de Louhans, en coordination avec p Grâce aux TIC, le SAMU, une solution innovante de géolocalisation des médecins et infir- et notamment à la géolocalisation, le SDIS 71 miers libéraux. Sur les lieux d’un accident, lorsqu’une personne en détresse est capable d’apporter une contacte le SAMU ou le 18, les services de secours géolocalisent les inter- réponse médicale optimisée Un périmètre de quarante venants les plus proches : le médecin ou l’infirmier, qui reçoivent sur leur communes centré sur Mâcon et aux situations d’urgence : couvrant principalement le secteur téléphone mobile data un courriel indiquant l’adresse de l’intervention et rural de Louhans. il peut fournir le meilleur la description de l’accident. Par un simple clic, un guidage GPS peut être Contact des secouristes sur tout le déclenché jusqu’au lieu du sinistre afin d’assurer les premiers soins d’ur- Commandant Didier Eisenbarth territoire, y compris dans les Courriel : deisenbarth@sdis71.fr u www.pompiers71.com/lesdis/ zones les plus isolées. gence. La victime se trouve ainsi au cœur d’un dispositif coordonné, très projet-service.html attendu en zone rurale. 82 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 83
  • 5. Le guide social p Le guide social en ligne offre un état des lieux des Martigues dispositifs existants et une meilleure lisibilité des modalités d’accueil. Outil original pour les professionnels de l’accueil social, il évite les démarches inutiles indiquant quelles pièces sont nécessaires auprès de tel intervenant. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Le guide social, baptisé Guide d’informa- Dès 1999, la ville a lancé le projet de Depuis janvier 2006, 437 codes d’accès tions et d’orientation à l’usage des pro- création d’un guide social en version sécurisés ont été délivrés et les internau- fessionnels de l’accueil social, améliore papier. Il compte aujourd’hui 350 parte- tes ont effectué en moyenne 3 600 visites l’accueil et l’orientation des publics en naires. Après la mise en ligne du guide par an. Il s’agit d’une bonne audience apportant des réponses précises à leurs sur l’intranet de la ville en 2004, le site considérant le public très spécialisé demandes et en rendant leurs démar- www.guide-social.com a été ouvert en auquel le guide en ligne est destiné. La SANTÉ ET SOCIAL ches plus efficaces. L’outil centralise les avril 2005. Pour répondre aux besoins version 2008 s’articule aussi avec le site p Projet FrANCE Commune de Martigues (Bouches-du-Rhône) 46 700 habitants informations, ce qui simplifie le travail des agents et des partenaires. Le guide social en ligne offre une plus grande interacti- vité et une diffusion rapide d’informations réactualisées en temps réel. Il apporte une solution de proximité aux usagers dans un contexte de politiques sociales de plus en plus complexes. ’’ des professionnels de l’accueil, l’outil est construit avec eux et par eux. Chaque rubrique représente un travail de docu- mentation et d’élaboration qui dure envi- ron trois mois. La version électronique a nécessité un investissement de 16 800 €, pour un coût de fonctionnement annuel de 3 000 €. www.service-public.fr, ce qui assure des contenus fiables mis à jour en temps réel. À l’avenir, le site devrait fournir les indi- cateurs sociaux du territoire, notamment des tableaux de bord, et proposer un forum de discussion ouvert au public. Afin d’améliorer l’accueil dans les services publics et de faciliter le travail De par le travail en réseau qui le “sous-tend”, des associations, la ville de Martigues a créé un guide social en ligne. Cet le guide social contribue à la coordination de l’action outil complet recense les procédures locales en matières d’action sociale, sociale locale dont le maire est le garant. d’accompagnement socio-éducatif et d’accès aux droits. Destiné à la fois 4e ville des Bouches-du-Rhône, De par la mutualisation des moyens, il participe aux professionnels de l’accueil et aux usagers professionnels, il propose point de passage obligé entre Marseille et le complexe à une meilleure construction et cohésion des informations sur divers thèmes (logement, retraite, emploi ou fiscalité). industrialo-portuaire Fos-Lavéra. Il est complété par un répertoire téléphonique, un glossaire et un index des du projet social du territoire.” Contact Tél. : 04 42 44 31 62 Courriel : mots-clés. Accessible sur l’intranet de la ville et sur un site Internet avec un helene.panaia@ville-martigues.fr code d’accès réservé aux partenaires, le guide facilite les démarches. u www.guide-social.com Françoise Eynaud, adjointe au maire de Martigues, chargé des affaires sociales et de la solidarité 84 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 85
  • 6. La communication au service de la santé p Le centre de rééducation fonctionnelle s’est CRF / Saint-Blancard équipé de technologies de communication : les informations circulent mieux et la relation au patient, à sa famille est également améliorée. Le centre a su s’adapter aux besoins du malade en gardant son humanité. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Pour devenir un pôle d’expertise régio- Lancé en 2005, le projet a nécessité Depuis la mise en place des terminaux nal et national, le CRF mise sur la com- la mise en place, en septembre 2006, multimédias, la communication s’est munication entre les professionnels, les d’un réseau (IPBX) de voix sur IP (VoIP) améliorée. Après une période d’adapta- patients et leur famille. L’établissement a qui assure au sein de l’établissement tion à l’utilisation du terminal, l’ensemble fait le choix des nouvelles technologies l’acheminement des appels, les liaisons des patients, quelle que soit leur patho- et d’une infrastructure réseau adaptée. informatiques filaires et via Wifi. Fin 2007, logie, adhèrent au système et le plébis- SANTÉ ET SOCIAL Le multimédia améliore les soins rendus le centre de rééducation fonctionnelle a citent. Pour réussir un tel projet, il est p Projet FrANCE Centre de rééducation fonctionnelle de Saint-Blancard (Gers) 260 habitants aux patients en favorisant la consulta- tion des documents médicaux et le suivi avec le réseau de soin extérieur (Samu, hôpitaux). Cet équipement technologi- que préfigure l’hôpital du futur : il offre un confort aux patients et au personnel soignant. La communication au sein de l’établissement s’en trouve améliorée. ’’ signé le contrat de mise à disposition d’une centaine de terminaux multimé- dias. L’investissement de 640 000 € est financé à la fois sur fonds propres et par des partenaires. Le projet a en outre demandé un accompagnement des soi- gnants et des patients pour appréhender ces nouveaux outils technologiques. nécessaire de bien définir un cahier des charges et de coordonner les partena- riats. Le centre de rééducation souhaite désormais utiliser l’ensemble du concept afin d’améliorer la communication des patients les moins communicants. Établissement innovant de 85 lits, le Centre de rééducation fonctionnelle Ce système offre de nouvelles techniques (CRF) accueille des équipes multidisciplinaires qui prennent en charge des thérapeutiques et d’évaluation, et facilite la patients cérébro-lésés en phase d’éveil ou en état végétatif chronique. Le communication entre soignants ; et entre les CRF a souhaité améliorer la communication entre les équipes soignan- soignants et les patients. Les nouvelles technologies tes, les patients et leur famille. Grâce à des terminaux installés au lit des Structure hyperspécialisée située dans une commune fortement compensent certaines contraintes patients, le personnel a accès au dossier informatisé, notamment à l’image- rurale du Gers, comptant rie médicale. Les patients disposent de la télévision, du téléphone, de jeux 17 habitants au kilomètre carré. et humanisent la relation.” Contact Docteur Lange interactifs et d’Internet. La vidéosurveillance et la géolocalisation assurent Tél. : 05 62 66 19 19 Courriel : en outre la sécurité des patients et des soignants. crfgers@crf-st-blancard.com u www.crf-st-blancard.com Docteur Bernard Lange, directeur du CrF 86 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 87
  • 7. Téléphone solidaire L’Eure se veut un département solidaire. À cet égard, nous consacrons près de 42 % de notre budget à Conseil général de l’Eure l’action sociale. Le maintien du lien avec nos aînés est l’une de mes priorités. Je suis particulièrement fier de cette opération qui est une première à l’échelle d’un département.” Jean Louis Destans, président du conseil général de l’Eure p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Après avoir assuré “l’égalité numérique” Ergonomique, le combiné téléphonique Difficile aujourd’hui de dresser un bilan de du département par le haut débit, le dispose d’une écoute et d’une sonnerie l’opération mise en place en mai 2008, conseil général de l’Eure a voulu accom- amplifiées, de touches de grande taille même si en l’espace d’un mois, 500 ins- plir un geste de solidarité fort en direc- et de touches d’appels d’urgence ; il est tallations ont été réalisées avec un très tion des plus fragiles – personnes âgées relié à un bracelet d’appel automatique fort taux de satisfaction des utilisateurs et seules, à mobilité réduite, handicapées. à distance. En cas d’urgence, la touche de leur entourage. Les services médico- SANTÉ ET SOCIAL Pour favoriser leur maintien à domicile, le d’appel envoie un message préenregis- sociaux du conseil général ont été en conseil général propose une solution ras- tré au premier numéro programmé avant première ligne, avec France Télécom surante, simple et efficace : un téléphone de mettre l’appelant en communication Orange, pour informer les bénéficiaires “adapté” (un seul bouton appelle jusqu’à mains libres. Si le premier numéro ne potentiels que cette offre du département six personnes). Ce téléphone concerne répond pas, l’appel est automatique- était gratuite. Coût du projet : 315 000 € potentiellement 3 500 personnes, souf- ment orienté vers le deuxième numéro d’investissement, et 245 000 € pour frant d’isolement ou de handicap (visuel, programmé puis vers le troisième… jus- les services. À terme, les services d’as- FrANCE auditif, locomoteur, etc.), titulaires de qu’à obtenir une réponse. sistance et d’écoute à distance seront Conseil général de l’Eure l’APA et classées GIR 3 ou 4. enrichis. 565 500 habitants p Projet “Il faut faire quelque chose pour rompre l’isolement des personnes seules et p Au-delà des bénéficiaires fragiles du département...” : le vieillissement de la population, spécialement directs de ce service téléphonique d’assistance dans les territoires à dominante rurale, est l’une des questions de société d’un genre nouveau, c’est propres à notre époque. Au-delà des aides matérielles, les élus s’inter- Territoire apprécié pour sa toute la famille et les amis qualité de vie et son dynamisme rogent – comme ici Jean Louis Destans, président du conseil général de économique (7e département de ces personnes fragiles industriel), à mi-chemin de la côte l’Eure – sur les moyens à mettre en œuvre pour rapprocher concrètement normande et de l’Ile-de-France. qui se trouvent ainsi rassurés. les habitants d’un même département et resserrer les liens de proximité et Contact Tél. : 02 32 31 50 50 Et les témoignages les plus de solidarité. D’où cette idée de mise à disposition gratuite d’un téléphone Courriel : bernard.foucaud@cg27.fr, enthousiastes émanent des francis.perna@cg27.fr enfants des bénéficiaires... “adapté”... u www.cg27.fr 88 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 89
  • 8. Vieillir dignement avec Columba p À l’ombre des magnifiques châteaux de la Loire, il fait Loir-et-Cher bon vivre à condition, une fois âgé, de pouvoir se maintenir à domicile. Dans le département du Loir-et-Cher, un dispositif de géolocalisation et de téléalarme développé par France Télécom Orange, a été retenu. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Outre les bénéfices d’un tel dispositif Pour le financement, une enveloppe de S’il est aujourd’hui trop tôt pour en dres- – rassurer les familles, limiter les consé- 55 000 € a été votée par le conseil géné- ser un bilan, l’expérimentation traduit la quences des errances, retarder l’entrée ral de Loir-et-Cher destinée à la phase volonté du conseil général, qui, dès juillet en institution – le bracelet Columba expérimentale (36 mois) du projet, l’Allo- 2004, s’était engagé en faveur des nou- proposé par France Télécom Orange cation personnalisée d’autonomie (APA) velles technologies et du haut débit avec satisfait le souhait des personnes âgées devant prendre ensuite le relais pour cha- la signature de la charte “Département SANTÉ ET SOCIAL de rester le plus longtemps possible à que malade. Programmé en juin 2008, le Innovant”. Cet engagement se poursuit p Projet FrANCE Conseil général de Loir-et-Cher 321 883 habitants leur domicile. Au-delà, cet outil répond à une stratégie territoriale : impulser une dynamique économique locale autour du maintien à domicile en favorisant le déve- loppement des services à la personne. Une démarche qui s’inscrit dans le nou- veau schéma gérontologique départe- mental 2008-2012. ’’ lancement du projet Columba répond à la volonté du président du conseil géné- ral, Maurice Leroy, d’orienter l’action du département du Loir-et-Cher vers des projets innovants et diversifiés de main- tien à domicile, en mettant à disposition des citoyens des solutions par le biais des nouvelles technologies. en 2008 dans le cadre d'un partenariat avec l’association “Alzheimer 41” pour la mise à disposition des bracelets et le suivi des prestations. Le conseil géné- ral va par ailleurs adapter l’équipement départemental à l’accueil des personnes les plus dépendantes. Le constat est le même partout en France : la population vieillit. En 2005, Je me réjouis que notre conseil général s’engage le Loir-et-Cher comptait 26,2 % d'habitants de plus de 60 ans, et 10,4 % dans la mise à disposition de ces bracelets GPS de plus de 75 ans. Le nombre de personnes atteintes de pathologies de auprès des familles du Loir-et-Cher dont l’un des type Alzheimer ne cesse d’augmenter. Le conseil général de Loir-et-Cher proches est touché par la maladie d’Alzheimer. Nous a donc décidé d’expérimenter un bracelet de géolocalisation et de téléa- L’inscription de la Loire au patrimoine mondial de l’humanité expérimentons un projet concret qui va larme, baptisé “Columba”. Un dispositif qui vient en aide aux familles des par l’Unesco a confirmé la vocation malades, sujets aux fugues ou aux errances, et les accompagne dans la touristique du Loir-et-Cher. sécuriser les personnes malades comme Une terre dotée d’un florilège prise en charge de leurs proches victimes de troubles de la mémoire. Un exceptionnel de monuments leur entourage !” historiques. bracelet pour les rassurer sur leur maintien possible à domicile. Contact Tél. : 02 54 58 41 41 u www.le-loir-et-cher.fr Maurice Leroy, président du conseil général, député de Loir-et-Cher 90 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 91
  • 9. Mon hôpital, sous très haut débit p De même que des routes, il faut des réseaux de Vesoul, Lure, Luxeuil-les-Bains communication puissants pour irriguer les territoires, garantir l’autonomie de leur réseau de santé et assurer leur attractivité. Ce réseau haut débit véhicule les flux téléphoniques et informatiques. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Pour le Centre hospitalier intercommunal Dès avril 2006, le CHI de la Haute-Saône Outre la transmission de l’ensemble des de la Haute-Saône, le transfert de don- et France Télécom Orange expérimen- données informatisées et la gestion des nées entre services est un enjeu majeur : taient une interconnexion à 8 Mbit/s entre flux téléphoniques, le très haut débit sa performance et sa capacité à répondre le site central de Vesoul et ceux distants apporte sa contribution à la mise en œuvre aux futures évolutions du monde hospita- de Lure et Luxeuil-les-Bains (auparavant du Dossier patient informatisé, l’un des lier en dépendent. Chaque jour, l’hôpital reliés à 2 Mbit/s maximum). Après une axes majeurs du projet d’établissement SANTÉ ET SOCIAL réalise en effet des milliers d’échanges phase de test, qui s’est déroulée de 2005-2010. À terme, ce réseau très haut p Projet FrANCE Centre hospitalier intercommunal (Haute-Saône) administratifs et d’images médicales entre sites, ce qui nécessite des besoins croissants en matières de débit et de services. Au-delà, en optant pour la ToIP (téléphonie via Internet) d’Orange, le CHI a anticipé ses besoins futurs, notamment la possibilité d’interconnecter des sites du CHI avec d’autres centres distants. ’’ début juin à mi-septembre 2006, le CHI validait la solution Ethernet Link, soit qua- tre fois plus de débit à un coût pratique- ment identique. Trois mois plus tard, la connexion très haut débit des trois sites hospitaliers du CHI de Haute-Saône était effective, constituant une première en France. débit permettra la montée en charge et l’accroissement du nombre des données dématérialisées afin d’aboutir, à plus long terme, au “zéro papier”. À commencer, prochainement, par les comptes-rendus de passage aux urgences et les comp- tes-rendus de radiologie, consultables sur l’ensemble des sites. Le Centre hospitalier intercommunal (CHI) de Haute-Saône dessert L’hôpital réalise quotidiennement des milliers 370 communes, soit un territoire de 150 000 personnes. Depuis le 1er jan- d’échanges administratifs et d’images médicales vier 2002, ce CHI regroupe trois sites hospitaliers distants d’une trentaine entre Vesoul, Lure et Luxeuil. Avec quatre fois plus de kilomètres environ : Vesoul, en charge de l’activité médecine, chirurgie Trois sites du Centre hospitalier de débit à un coût identique, il bénéficie d’une vitesse et gynéco-obstétrique, Lure et Luxeuil-les-Bains, qui regroupent la méde- intercommunal de la Haute-Saône de transfert améliorée. Le déploiement cine, les soins de suite et l’accueil pour les personnes âgées, ainsi que les (Vesoul, Lure, Luxeuil-les-Bains) urgences non vitales. Fin 2006, ces trois sites hospitaliers étaient connectés distants de 30 kilomètres et qui desservent 370 communes, soit du haut et très haut débit est un enjeu entre eux à très haut débit. Une innovation technologique indispensable à 150 000 habitants. majeur pour l’attractivité de Vesoul.” Contact la modernisation des liaisons télécoms et informatiques. Courriel : direction@chi70.fr uwww.chi70.fr Alain Joyandet, maire de Vesoul, secrétaire d’État à la Coopération et à la Francophonie 92 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Santé et social / 93