Une approche SIG pour
l'identification des zones et
des populations à risque en
          période de canicule

           ...
Le projet
 Mettre en place un inventaire de facteurs de
 risque (Patrick Herjean, Centre Léa-Roback)
 Accéder à ces donnée...
Qu’est-ce qu’un Îlot de chaleur
(urbain)
 On définit l’îlot de chaleur comme une zone
 urbanisée caractérisée par des temp...
Lien avec le milieu urbain




           Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   4
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   5
La mesure des
facteurs de risque
1.   L’environnement thermique
2.   Habitude de la climatisation
3.   Population âgée et ...
L’environnement thermique




          Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   7
La source des données
    Les valeurs sont obtenues par satellite (LANDSAT 5)
    Les cartes thermiques indiquent les vale...
La mesure de la température
de surface
 Ce satellite permet, entres autres, de mesurer la température
 avec une relative f...
Variations locales
 Les variations de
 températures
 observées sont en
 grande partie dues aux
 matériaux de surface:
   A...
Autres influences
environnementales
 Vent (vitesse)
 Conditions météos préalables (pluie)
 Architecture et matériaux des b...
Lien avec la demande
energétique…




      -12C                -1.1 C                        15.5   21.1 26.6



        ...
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   13
Zoom près du boulevard Acadie



                                              Photo C

                               Pho...
La réalité terrain
                                               Photo A




  Photo B                                   ...
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   16
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   17
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   18
Habitude de climatisation




           Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   19
Source des données
 Enquête sur l’utilisation de l’électricité dans le
 marché résidentiel fait par Hydro-Québec
 2006
 L’...
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   21
Dérivation par densité en mètres carré
de l’habitude de climatisation


Méthode appliquée:
 Densité calculé par méthode de...
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   23
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   24
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   25
Les personnes âgées et seules




          Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   26
La source des données
 Recensement canadien, 2006
 Proportion de personnes seules
 de 65 ans et plus
 Secteur de recenseme...
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   28
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   29
Vulnérabilité médicale




           Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   30
Source des données
                                         Diagnostic             Codes diagnostics CIM-9
 Fichier Med-Ec...
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   32
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   33
Cumul des risques
 Zones d’exposition thermique à risque
 Habitude de climatisation (65 ans et plus)
 Proportion de person...
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   35
Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008   36
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Îlot de chaleur urbain : une approche SIG

3 205 vues

Publié le

Conférence sur les changements climatiques - 23 mai 2008 - Montréal

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 205
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
25
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Îlot de chaleur urbain : une approche SIG

  1. 1. Une approche SIG pour l'identification des zones et des populations à risque en période de canicule Patrice Pitre Centre de recherche Léa-Roback Département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal Patrice.Pitre@UMontreal.ca Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 1
  2. 2. Le projet Mettre en place un inventaire de facteurs de risque (Patrick Herjean, Centre Léa-Roback) Accéder à ces données Construire une carte qui viendrait délimitée des zones à risque dans le but de priorisée les actions sur le terrain Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 2
  3. 3. Qu’est-ce qu’un Îlot de chaleur (urbain) On définit l’îlot de chaleur comme une zone urbanisée caractérisée par des températures estivales plus élevées que l’environnement immédiat (F. Guay, Y. Baudouin, 2005) Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 3
  4. 4. Lien avec le milieu urbain Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 4
  5. 5. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 5
  6. 6. La mesure des facteurs de risque 1. L’environnement thermique 2. Habitude de la climatisation 3. Population âgée et seules 4. Vulnérabilité médicale Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 6
  7. 7. L’environnement thermique Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 7
  8. 8. La source des données Les valeurs sont obtenues par satellite (LANDSAT 5) Les cartes thermiques indiquent les valeurs de températures mesurées au sol* le 27 juin 2005 (à 10h30) Cette date coïncide avec une période de chaleur intense à Montréal (Environnement Canada) 25 juin ( T° max 31,4 / Humidex 40) 26 juin (30,4 / Humidex 35) 27 juin (32,3 / Humidex 37) 28 juin (32,3 / Humidex 43) * Il s’agit de températures de surface des matériaux mesurées et non de l’air ambiant. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 8
  9. 9. La mesure de la température de surface Ce satellite permet, entres autres, de mesurer la température avec une relative fiabilité (sous estimation de 2 à 5°C) Les températures sont mesurées sur une surface de 30 m2 , les températures données sont donc une moyenne de l’ensemble de cette superficie Les endroits les plus minéralisés sont des endroits renfermant plus de risque de détection d’îlots de chaleur urbain et de zones thermiques élevées Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 9
  10. 10. Variations locales Les variations de températures observées sont en grande partie dues aux matériaux de surface: Asphalte (artères, stationnement, etc.) Béton, ciment, brique Terrains vacants Revêtement des toitures Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 10
  11. 11. Autres influences environnementales Vent (vitesse) Conditions météos préalables (pluie) Architecture et matériaux des bâtiments Topographie Espaces verts Densité urbaine (effet de concentration d’activités humaines) Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 11
  12. 12. Lien avec la demande energétique… -12C -1.1 C 15.5 21.1 26.6 http://eobglossary.gsfc.nasa.gov/Study/GreenRoof/greenroof2.html Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 12
  13. 13. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 13
  14. 14. Zoom près du boulevard Acadie Photo C Photo B Intersection Selwood / Lockhart Photo A Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 14
  15. 15. La réalité terrain Photo A Photo B Photo C Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 15
  16. 16. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 16
  17. 17. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 17
  18. 18. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 18
  19. 19. Habitude de climatisation Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 19
  20. 20. Source des données Enquête sur l’utilisation de l’électricité dans le marché résidentiel fait par Hydro-Québec 2006 L’échantillon est de 2470 répondants Les 65 ans et plus: 395 pondérés géographiquement selon quatre grandes zones Poids démographique sur chacun des répondants Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 20
  21. 21. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 21
  22. 22. Dérivation par densité en mètres carré de l’habitude de climatisation Méthode appliquée: Densité calculé par méthode de Kernel Pondération de la clientèle d’HQ par codes postaux Les valeurs sont classées par quintile et représentent une densité de l’habitude de la climatisation des personnes de 65 ans et plus Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 22
  23. 23. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 23
  24. 24. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 24
  25. 25. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 25
  26. 26. Les personnes âgées et seules Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 26
  27. 27. La source des données Recensement canadien, 2006 Proportion de personnes seules de 65 ans et plus Secteur de recensement Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 27
  28. 28. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 28
  29. 29. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 29
  30. 30. Vulnérabilité médicale Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 30
  31. 31. Source des données Diagnostic Codes diagnostics CIM-9 Fichier Med-Echo (J54) Insuffisance 428 cardiaque Taux pour 10000 Diabète 250 Secteur de MPOC 490-492 États psychotiques 290-294 recensement organiques Schizophrénie 295 2005 – 2006 Psychose affective 296 Diagnostics suivants: Parkinsonisme Sclérose en plaques 332 340 Maladie cérébro- 430-438 vasculaire Entérite et colite 555-558 non-infectieuse Insuffisance rénale 585 chronique Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 31
  32. 32. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 32
  33. 33. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 33
  34. 34. Cumul des risques Zones d’exposition thermique à risque Habitude de climatisation (65 ans et plus) Proportion de personnes seules (65 ans et plus) Taux d’hospitalisation à risque (65 ans et plus) Superposition des quintiles supérieures ou Cumul des percentiles par SR Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 34
  35. 35. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 35
  36. 36. Patrice Pitre, Centre-Léa-Roback, 23 mai 2008 36

×