Rapport de gestion 2011

1 072 vues

Publié le

Rapport de gestion 2011
Association Le Camji à Niort

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 072
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
40
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de gestion 2011

  1. 1. Rapport de gestion Assemblée Générale Ordinaire 29.06.2012 BILAN AU 31.12.2011
  2. 2. SOMMAIREPréambuleCompte de résultat Résultat / Grandes masses / Analyse des écarts / N-1 ..................................................... 4 [Analyse des produits] Répartition des produits ................................................................................................... 5 Evolution des produits / 4 ans .......................................................................................... 6 Evolution des recettes propres / 4 ans ............................................................................. 8 Analyse des recettes billetterie et bar / Fréquentation payante ..................................... 9 Analyse de la fréquentation des studios .......................................................................... 10 [Analyse des charges] Répartition & évolution des dépenses (charges indirectes / directes) / 4 ans ................ 9 Détail et évolution des charges d’exploitation des locaux / 4ans .................................... 12 Détail et évolution des charges de fonctionnement administratif / 4 ans ....................... 13 Les dépenses d’activités / Map ........................................................................................ 14 Répartition des dépenses de diffusion ............................................................................. 15 Evolution des coûts artistiques / 4 ans ............................................................................. 15 Economie d’une représentation payante intra-muros ..................................................... 16 Positionnement sectoriel national.................................................................................... 17 [Bilan social & économique] Ressources humaines mobilisées ..................................................................................... 18 Effectif salariés .................................................................................................................. 18 Répartition des charges de personnel .............................................................................. 19 Emplois artistiques ............................................................................................................ 20 Bilan économique, relations tiers fournisseurs ................................................................ 21Bilan comptable [Analyse du passif] Fonds associatifs / Résultat .............................................................................................. 23 Provisions et fonds dédiés ................................................................................................ 24 Dettes, passif circulant ...................................................................................................... 24 [Analyse de l’actif] Immobilisations / Investissements ................................................................................... 25 Créances / Disponibilités .................................................................................................. 26 [Analyse financière] FRNG / BFR / Trésorerie .................................................................................................... 27 Ratios financiers et de solvabilité ..................................................................................... 28 2
  3. 3. PréambuleLe bilan et le compte de résultat sont deux documents de synthèse qui permettent d’appréhender la situationfinancière de l’association à la fin d’un exercice comptable qui s’étend, en général, sur 12 mois.Ces deux documents comptables sont obligatoires et permettent d’établir une analyse financière de lasituation patrimoniale et de l’activité de l’association.Contrairement à une société commerciale où l’intérêt d’une analyse financière porte sur la rentabilité descapitaux investis, celui d’une association consiste à rechercher la structure financière des fonds dont elledispose pour financer son activité et vérifier sa solvabilité.Le rapport d’activités permet de vérifier la pertinence des fonds investis, de légitimer les missions d’intérêtgénéral confiées à l’association ainsi que leur impact sur la population du territoire.L’annexe apporte un complément d’information concernant, notamment, l’évolution de l’actif immobilisé, lesamortissements et les provisions (les augmentations et diminutions au cours de l’exercice), la nature des biensimmobilisés, leur valeur nette et la durée d’amortissement, le détail des créances et des charges constatéesd’avance, la nature des provisions, l’état des dettes et leur durée, le détail des charges à payer et des produitsconstatés d’avance.
  4. 4. PRESENTATION DU COMPTE DE RESULTAT AU 31.12.2011Résultat 2011 - Analyse des écarts / n-1 Le compte de résultat récapitule l’ensemble des charges et des produits réalisés sur l’exercice écoulé. Le résultat est la conséquence de l’activité de l’association. Il est égal à la différence entre les produits et les charges. L’étude de la structure des charges et des produits selon leur nature, leur importance ainsi que leur évolution dans le temps permet de mieux comprendre l’activité de l’association. Un résultat excédentaire de 15 260 €. Produits Charges Résultat 2011 666,986 € 651,726 € 15,260 € 2010 670,274 € 660,401 € 9,873 € 2009 642,180 € 628,560 € 13,619 € 2008 627,944 € 607,997 € 19,946 € Le total des produits s’élève à 666 986 € et l’ensemble des charges (hors excédent) atteint 651 726 € soit une diminution globale de 0.49% pour les produits et 1.31% pour les charges par rapport à l’exercice précédent. Le résultat net comptable est positif. Il représente 2.29% de l’ensemble des produits dégagés. Le résultat d’exploitation (cest-à-dire le résultat lié aux activités courantes de l’association) est un déficit de 11 158 € alors que le résultat exceptionnel de l’exercice s’élève à 21 052 €. Cet excédent est dû essentiellement à des ressources exceptionnelles notamment la cession d’éléments d’actifs pour 13 000 € et 5 000 € de libéralités reçues (parrainage de la Caisse d’Epargne). 4
  5. 5. Analyse des produitsRépartition des produits 2011 Des financements publics prépondérants 0.80% 3.27% 0.46% 2.47% Produits pour services rendus Etat - Subventions 15.61% Etat / Région - Emplois aidés Région - Subventions 7.50% Département - Subvention 1.31% Collectivité locale - Subventions & mad 4.55% Autres subventions - Organismes prof. 0.54% Produits financiers 63.48% Produits exceptionnels sauf 777 Produits calculés Le Camji porte un projet associatif d’intérêt général, qui s’insère dans les politiques publiques conduites par les collectivités territoriales et l’Etat. C’est pourquoi les financements publics restent prépondérants et représentent plus de 80% de son budget. La Ville de Niort est le principal financeur avec 360 530 € d’apport en numéraire et 62 898 € de valorisation pour la mise à disposition des locaux exploités par l’association. Le Ministère de la Culture est désormais le deuxième partenaire du Camji avec une aide de 50 000 € contre 40 000 € en 2010. La Région Poitou-Charentes est le troisième financeur du Camji avec une contribution globale de 38 367 € dont 8 027 € d’emploi tremplin (dispositif régional de soutien à l’emploi). A noter, la contribution du C.N.V. qui atteint 11 500 € contre 8 400 € en 2010. Le C.N.V. est un partenaire régulier du Camji, désormais reconnu par ses paires au sein de la profession. La Sacem a également renouvelé sont partenariat à hauteur de 5 000 € La participation du Conseil Général des Deux-Sèvres représente moins de 1% du budget de l’association, soit 3 600 €. Un partenariat durable : le label SMAC Après 10 ans d’existence, Le Camji est officiellement reconnu SMAC « Scène Musiques Actuelles » depuis le 13/07/2011. Il s’agit d’un label attribué par le Ministère de la Culture avec le soutien de la Ville de Niort et de la Région. Ce label regroupe plus de 135 établissements en France. Ce partenariat durable a pour vocation de structurer sur le long terme la qualité de l’offre artistique et l’activité professionnelle de l’association. C’est un atout majeur qui permet d’assurer la stabilité des financements publics et un déploiement serein du projet associatif.
  6. 6. Des ressources propres en hausse L’ensemble des ressources propres dégagé par l’association (20%) reste conforme à sa capacité d’exploitation et révèle une certaine dépendance de l’association vis-à-vis des pouvoirs publics. Cette incapacité à générer un chiffre d’affaires plus élevé, s’explique par la nature du bien à exploiter qui est structurellement déficitaire (la capacité d’accueil étant limitée à 300 places), mais aussi, par un positionnement sur un segment artistique « à risque » mais assumé : la diffusion d’artistes émergents à la notoriété naissante voire inexistante.Evolution des produits / 4 ans 600,000 € 520,658 € 532,537 € 532,615 € 509,198 € 500,000 € 400,000 € 300,000 € Recettes propres Subventions 200,000 € 110,297 € 104,136 € 95,040 € 92,335 € 100,000 € 0€ 2008 2009 2010 2011DESIGNATION 2011 % 2010 % 2009 % 2008 %Produits pour services rendus 104 136 € 15,61% 92 335 € 13,78% 110 297 € 17,18% 95 040 € 15,14%Etat - Subventions 50 000 € 7,50% 40 000 € 5,97% 25 400 € 3,96% 25 500 € 4,06%Etat / Région - Emplois aidés 8 747 € 1,31% 20 969 € 3,13% 37 710 € 5,87% 29 075 € 4,63%Région - Subventions 30 340 € 4,55% 30 340 € 4,53% 30 340 € 4,72% 30 340 € 4,83%Département - Subvention 3 600 € 0,54% 3 600 € 0,54% 3 600 € 0,56% 3 600 € 0,57%Collectivité locale - Subventions & mad 423 428 € 63,48% 423 428 € 63,17% 418 607 € 65,19% 419 482 € 66,80%Autres subventions - Organismes prof. 16 500 € 2,47% 14 200 € 2,12% 5 000 € 0,78% 1 201 € 0,19%Produits financiers 5 359 € 0,80% 2 555 € 0,38% 3 631 € 0,57% 9 967 € 1,59%Produits exceptionnels sauf 777 21 818 € 3,27% 13 338 € 1,99% 3 856 € 0,60% 12 404 € 1,98%Produits calculés 3 057 € 0,46% 29 510 € 4,40% 3 737 € 0,58% 1 336 € 0,21%TOTAUX 666 986 € 100,00% 670 274 € 100,00% 642 180 € 100,00% 627 945 € 100,00% Un chiffre d’affaires (produits pour services rendus) en progression (+13%) L’association a dégagé 104 136 € de chiffre d’affaires ce qui représente une hausse de 13% par rapport à l’exercice précédent soit 11 801 € supplémentaires. 6
  7. 7. Des subventions d’exploitation stablesLes partenaires publics ont maintenu leur soutien au Camji et ont reconduit leur financement à l’identique hormis pour laD.R.A.C. (Direction des affaires culturelles) qui a augmenté sa contribution de 10 000 €.Les subventions complémentaires proviennent notamment du C.N.V. (+3 100 €).Toutefois la hausse des subventions d’exploitation s’accompagne d’une baisse significative des aides à l’emploi (-12 222€).L’association ne percevra plus d’aide à l’emploi à compter de mars 2012. Un excédent net comptable reposant sur des produits exceptionnelsL’équilibre financier repose, en grande partie, sur l’encaissement de produits exceptionnels.En effet, le Camji a vendu une partie de son ancien matériel de sonorisation à la Ville de Parthenay, pour 13 000 €, dans lacadre d’un appel d’offre.Par ailleurs, l’association a bénéficié du parrainage de la Caisse d’Epargne à haute de 10 000 € répartis sur l’exercice 2011et 2012, dans le cadre de son programme de soutien à la musique, intitulé « Esprit musique ».http://espritmusique.fr/Figure parmi les produits exceptionnels, la quote-part de subvention d’investissement inscrite au résultat soit 3 057 €. Ils’agit d’un produit calculé qui s’amenuisera au fur et à mesure de l’amortissement du matériel financé avec lessubventions d’investissement.
  8. 8. Evolution des recettes propres / 4 ansAnnées 2011 2010 2009 2008 VariationBilletterie 36 611 € 30 258 € 44 095 € 31 633 € 21,00%Bar 28 484 € 25 412 € 23 392 € 18 990 € 12,09%Studios 6 542 € 6 260 € 6 537 € 7 246 € 4,50%Activités vidéo & NTIC 8 236 € 6 985 € 6 434 € 5 732 € 17,92%Activités médiation 16 039 € 11 971 € 16 763 € 14 616 € 33,98%Abonnements 3 170 € 1 560 € 2 341 € 2 152 € 103,17%Autres 4 560 € 9 888 € 10 735 € 14 670 € -53,89%Total 103 642 € 92 335 € 110 297 € 95 039 € 12,25% Accroissement global des recettes propres de 12% Les recettes billetterie et bar constituent l’essentiel du chiffre d’affaires de l’association. C’est une source de revenus stable liée à son activité principale. Ces recettes sont intimement liées à la fréquentation du lieu mais elles restent limitées dans la mesure où la capacité d’accueil de la salle de spectacle n’excède pas 300 places. Les recettes provenant de la location des studios de répétitions sont constantes. Des prestations ponctuelles Les recettes issues des activités NTIC & vidéos proviennent principalement la création d’un court métrage avec Pierre RENVERSEAU, réalisé avec les élèves du Lycée Paul Guérin. L’association a également facturé une prestation pour la captation vidéo du concert du groupe JOHK pour l’agence de communication Idéactif, en charge du partenariat « Esprit Musique » pour le compte de la BPCE. Les produits dégagés par l’activité médiation culturelle concernent : - Les prestations conseils et recensement, réalisées sur le volet Musique Information Ressource (7 500 €), - Des interventions à la maison d’arrêt de Niort pour l’organisation de concerts (804 €), - La mise en œuvre d’un projet fédérateur autour d’ateliers de Beat box avec l’Inspection Académique (2000 €). Sollicité par les collectivités locales ou les acteurs associatifs du territoire, Le Camji met à profit ses compétences internes pour l’organisation d’évènements ponctuels comme : ème - La célébration du 60 anniversaire de la convention de Genève avec le CADA (4 250 €), - La co-organisation d’évènements avec les acteurs culturels locaux (Accès rock, En vie urbaine, Nouvelles scènes, Music’s House), - La mutualisation de l’emploi de l’Agent d’entretien avec l’E.S.N. (2 443 €). Toutefois, certaines prestations restent marginales et ponctuelles. Elles ne génèrent aucune valeur ajoutée puisqu’il s’agit, le plus souvent, d’une refacturation des frais engagés à l’euro, l’euro. 8
  9. 9. Rapport des recettes billetterie et bar / Nombre d’entrées payantesAnnées 2011 2010 2009 2008Billetterie 36 611 € 29 732 € 44 095 € 31 633 €Recette bar (1) 15 841 € 14 056 € 18 559 € 12 491 €Nbre total de spectateurs (Productions Camji) 3846 3 258 5 073 3 550Nbre concerts payants (Productions Camji) 26 22 28 25Nbre d’entrées payantes (Productions Camji) 3321 2 727 4 253 2 886Prix moyen du billet vendu 11,02 € 10,90 € 10,37 € 10,96 €Nbre moyen entrées payantes / concert 128 124 152 115Nbre moyen de spectateurs / concert 148 148 181 142Recette moyenne billetterie / concert 1 408 € 1 351 € 1 575 € 1 265 €Recette moyenne bar / concert (2) 660 € 639 € 663 € 500 €Conso moyenne / spectateur (2) 5,38 € 4,31 € 3,66 € 3,52 €(1) Uniquement sur les productions Camji(1) Uniquement pour les évènements ayant générés une recette bar Croissance des recettes de billetterie de 21% Le Camji fait partie des salles dites de jauge moyenne (comprise entre 300 et 600 places). Pour ce type de lieu, les recettes de billetterie et bar sont logiquement prépondérantes et pèsent respectivement 46% et 35% des produits liés à la diffusion, ce qui correspond peu ou prou à la moyenne nationale pour ce type de salle. Le Camji a diffusé 26 concerts en assumant le risque billetterie. 3 846 entrées payantes ont été enregistrées, soit un prix moyen du billet vendu par spectateur de 11.02 €. Il se situe en moyenne entre 9 € et 14 € dans les autres salles de même catégorie. Le prix moyen du billet vendu au Camji n’a pas évolué depuis 4 ans alors qu’il a progressé de 7% entre 2009 et 2010 dans les salles de même catégorie. Les tarifs proposés par le Camji restent très attractifs et accessibles à tous grâce à une politique tarifaire différenciée. La fréquentation globale reste honorable pour atteindre 148 spectateurs en moyenne / concert, soit un taux de remplissage de 49% pour une jauge de 300 spectateurs. La consommation moyenne bar / spectateur connait une nette progression (+25%). Top 10 des évènements ayant générés le plus d’entrées Recette Recette Entrées Total Prix billet Conso /Evènements Date billetterie bar payantes fréquentation moyen spectAVISHAI COHEN 18/05/2011 11 296 € 0€ 660 701 17,12 € - €KANKA 05/02/2011 3 232 € 1 747 € 308 311 10,49 € 5,62 €KIEMSA 10/12/2011 2 372 € 1 540 € 303 335 7,83 € 4,60 €LOUDBLAST 20/04/2011 1 934 € 1 139 € 134 156 14,43 € 7,30 €BIRDPEN 30/04/2011 1 882 € 880 € 176 195 10,69 € 4,51 €MANU 05/03/2011 1 730 € 789 € 170 174 10,18 € 4,53 €THE TOASTER 02/12/2011 1 708 € 1 360 € 167 168 10,23 € 8,09 €JIMMY BURNS 03/11/2011 1 627 € 476 € 123 135 13,23 € 3,53 €FOOLS GOLD 26/10/2011 1 350 € 475 € 111 127 12,16 € 3,74 €PHOSPHO 10/06/2011 1 022 € 862 € 115 150 8,89 € 5,75 €WATCHA CLAN 19/03/2011 840 € 710 € 80 111 10,50 € 6,40 € Le Concert Avishaï Cohen est celui qui a généré le plus de recette de billetterie. Il s’agit d’une représentation hors-les- murs organisé dans la grande salle du Moulin du roc. Cette valeur extrême vient donc augmenter la moyenne des recettes billetterie et le prix du billet moyen / spectateur. Ainsi, on notera que la médiane des recettes billetterie s’élève à 785 € cest-à-dire que 50% des évènements organisés par le Camji ont généré plus de 785 € de recettes provenant de la vente de billets et l’autre moitié moins. Elle est donc très nettement inférieure à la moyenne.
  10. 10. Synthèse des recettes bar générées par l’ensemble des activités de diffusion 100% 1 3% 3 3% 90% 4% 4 898 € 14% 80% 8 70% 246 € 20% Fête de la musique 60% 306 € 7 Zic dating 50% 485 € Filages publiques 40% Cafés-concerts 30% 808 € 24 56% Co-organisations 20% Concerts Camji 10% 660 € 0% Nbre dévènements % recette bar Recette moyenne / évènement Les produits issus de la vente de boissons varient en fonction de la fréquentation du public. Toutefois, on notera que les recettes bar perçues sur les évènements co-organisés avec les acteurs locaux sont, en moyenne, plus élevées.Analyse de la fréquentation des studiosEvolution fréquentation studios 2011 2010 2009 2008Nbre dheures potentielles (1) 10 752 10 752 10 752 10 752Nbre dheures exploitables (2) 4 992 4 992 4 992 4 992Nbre dheures réalisées 3 165 3 343 3 574 3 593Taux doccupation / potentiel 29% 31% 33% 33%Taux doccupation / exploitable 63% 67% 72% 72%Nbre moyen dheure / créneau 4 4 4 4Coût horaire moyen 2 2 2 2Recettes potentielles / Heures effectives 6 330 € 6 686 € 7 147 € 7 016 €Recettes comptabilisées 6 542 € 6 260 € 6 537 € 7 246 €Ecart 212 € - 426 € - 610 € 230 € (1) 48 semaines dexploitation 7/7 jours et 16H/ jour (2) Créneaux horaires exploitables : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 20h à 24h, samedi et dimanche toute la journée Le taux d’occupation des studios est en baisse pour atteindre 63% d’occupation en 2011 sur les créneaux horaires exploitables (en soirée principalement et le WE). Les recettes évoluent parallèlement à la fréquentation des studios. Le contrôle et le suivi sont optimisés grâce à une gestion quotidienne rigoureuse et à des outils de gestion dédiés (système de contrôle d’accès et logiciel de suivi). A noter également que les tarifs n’ont pas évolué depuis 4 ans. 10
  11. 11. Analyse des charges 2011Répartition des dépenses (charges indirectes / charges directes) 34% du budget est consacré aux dépenses directes d’activités Exploitation Autres charges des locaux fonctionnement 23% 6% Diffusion de spectacles 30% Dépenses directes dactivités 34% Personnel administratif permanent Structuration & 38% Sensibilisation 4% Sur un budget total de 651 726 €, 66% des dépenses représentent des charges de fonctionnement (salaires et charges du personnel permanents, coût d’exploitation des locaux et frais administratifs divers) et 219 524 € concernent des dépenses directes d’activités, soit 34% du budget.Evolution des dépenses / 4 ans Des dépenses de fonctionnement maîtrisées Fonctionnement Locaux Activités 2008 256,500 € 141,774 € 209,724 € 2009 264,512 € 146,498 € 217,550 € 2010 280,981 € 150,785 € 228,636 € 2011 284,235 € 147,967 € 219,524 € L’association a toujours cherché à rationaliser ses dépenses de fonctionnement au profit des activités déployées.
  12. 12. Détail des charges d’exploitation des locaux/ 4 ans Locaux Salle deExploitation des locaux Cantine Studios Total 2011 % 2010 2009 2008 adm. diffusionFluides (eau, électricité, gaz) 2 774 € 16 643 € 2 753 € 986 € 23 156 € 27,2% 20 605 € 21 827 € 20 879 €Achat matériaux, équipement, travaux - € - € - € - € - € 0,0% - € 975 € - €Fournitures dentretien et petit équipement 209 € 1 615 € 183 € 177 € 2 184 € 2,6% 2 460 € 3 150 € 1 339 €Fournitures spécifiques - € 1 753 € - € 92 € 1 845 € 2,2% 1 851 € 4 548 € 3 428 €Location matériel technique - € - € - € - € - € 0,0% - € 0€ - €Assurance 317 € 4 142 € - € 341 € 4 800 € 5,6% 4 746 € 4 632 € 4 283 €Charges de personnel dentretien 3 349 € 5 679 € 2 184 € 3 349 € 14 561 € 17,1% 12 398 € 13 783 € 11 302 €Provision pour congés payés & risque demploi 1 228 € 2 082 € 801 € 1 228 € 5 338 € 6,3% 9 320 € 1 378 € 994 €Formation du personnel dentretien - € - € - € - € - € 0,0% - € 540 €Contrat de maintenance 362 € 2 610 € 348 € - € 3 319 € 3,9% 3 840 € 3 402 € 3 502 €Entretien et réparation 114 € 2 642 € 109 € 1 213 € 4 078 € 4,8% 3 067 € 2 276 € 5 115 €Enlèvement des ordures ménagères 239 € 239 € - € - € 478 € 0,6% 741 € 976 € 490 €Amortissements du matériel 3 929 € 19 493 € - € 1 863 € 25 285 € 29,7% 28 696 € 29 252 € 29 505 €Eléments dactif cédés - € 24 € - € - € 24 € 0,0% 162 € 0€ 314 €Total exploitation des locaux 12 521 € 56 922 € 6 377 € 9 250 € 85 069 € 15,5% 87 886 € 86 739 € 81 151 €Valorisation des loyers 10 724 € 37 346 € 10 303 € 4 525 € 62 898 € 62 899 € 58 077 € 58 952 €Total exploitation locaux avec les loyers 23 245 € 94 268 € 16 680 € 13 775 € 147 967 € 150 785 € 144 816 € 140 103 € Les frais d’exploitation des locaux s’élèvent à 85 069 € soit plus de 15% du budget hors valorisation des loyers. Les fluides, les charges du personnel d’entretien et la dotation aux amortissements sont les postes de dépenses les plus importants. L’association assume pleinement, depuis 2004, la prise en charge directe des frais d’exploitation (fluides, maintenance, fournitures d’entretien… etc.), lesquels constituaient auparavant un avantage en nature. Les frais d’eau, d’électricité et de gaz ont augmenté de 12% et les charges du personnel d’entretien de 17%. L’association ne bénéficie plus d’aide à l’emploi et des mesures d’exonération de charges sociales sur ce poste. On notera une diminution globale des charges d’exploitation de 3% par rapport à l’exercice précédent, due à une baisse des charges d’amortissement (notamment dû à un différé d’amortissement en fin d’année) et de la provision pour congés payés. Toutefois, le poids de l’amortissement sera plus important les années suivantes du fait du renouvellement du système de sonorisation. 12
  13. 13. Détail des charges de fonctionnement administratif / 3 ans VariationDEPENSES Fonctionnement administratif 2011 2010 2009 N/N-1Personnel administratif Montant % Montant % Montant %Charges de personnel administratif 224 883 € 34,5% 219 579 € 33,2% 207 456 € 33,0% 2%Formation du personnel administratif 4 495 € 0,7% 2 030 € 0,3% 3 790 € 0,6% 121%Personnel intérimaire - € 0,0% - € 0,0% - € 0,0%Provision pour congés payés - 924 € -0,1% 5 930 € 0,9% 2 655 € 0,4% -116%Provision pour risque demploi 5 150 € 0,8% - € 0,0% 9 388 € 1,5%Impôts, taxes sur rémunération 12 425 € 1,9% 13 048 € 2,0% 9 906 € 1,6% -5% Sous-total 1 - Charges personnel administratif 246 029 € 37,8% 240 588 € 36,4% 233 194 € 37,1% 2%Fournitures de bureau 5 356 € 0,8% 7 439 € 1,1% 3 670 € 0,6% -28%Location matériel bureautique, autres 6 256 € 1,0% 7 872 € 1,2% 7 295 € 1,2% -21%Maintenance bureautique 2 153 € 0,3% 1 714 € 0,3% 1 941 € 0,3% 26%Honoraires administratifs et autres prestations 3 870 € 0,6% 2 930 € 0,4% 2 930 € 0,5% 32%Assurances 363 € 0,1% 294 € 0,0% 287 € 0,0% 23%Frais postaux 3 080 € 0,5% 3 262 € 0,5% 2 183 € 0,3% -6%Frais de télécommunication 3 282 € 0,5% 3 243 € 0,5% 3 496 € 0,6% 1%Communication, promotion - € 0,0% - € 0,0% 57 € 0,0%Déplacements, missions, réceptions 8 650 € 1,3% 8 620 € 1,3% 8 116 € 1,3% 0%Services bancaires et assimilés 320 € 0,0% 305 € 0,0% 189 € 0,0% 5%Documentation administrative 829 € 0,1% 715 € 0,1% 803 € 0,1% 16%Prestations informatiques 2 022 € 0,3% 1 998 € 0,3% 1 923 € 0,3% 1%Cotisations diverses - € 0,0% - € 0,0% - € 0,0%Autres impôts, taxes, versements assimilés - € 0,0% - € 0,0% - € 0,0%Charges financières 2€ 0,0% - € 0,0% 73 € 0,0%Charges de gestion courante 1 990 € 0,3% 292 € 0,0% 38 € 0,0% 581%Charges exceptionnelles 31 € 0,0% 1 708 € 0,3% - € 0,0% -98% Sous-total 2 - Frais généraux 38 206 € 5,9% 40 393 € 6,1% 33 000 € 5,3% -5% Total des frais fonctionnement administratif 284 235 € 43,6% 280 981 € 42,5% 266 194 € 42,4% 1% L’ensemble des frais de fonctionnement administratif est relativement stable avec une progression globale de 1% contre une inflation de 2.3% sur l’année 2011. Les charges du personnel administratif représentent l’essentiel des dépenses. L’évolution de la masse salariale n’excède pas l’inflation et correspond à l’augmentation des minimas conventionnels et des charges sociales (variation des assiettes et des taux de cotisations, des tranches, etc.). La provision pour congés payés est négative car le nombre de jour de congés dus au 31 décembre 2011 est plus faible qu’en 2010.
  14. 14. Les dépenses d’activités Map des activités Camji en 2011 La diffusion de spectacles est l’activité principale de l’association 120% Le budget de l’activité de diffusion représente 72% des charges réparties après traitement analytique soit 471 457 €. 100% 17% 12% Le poids des activités dites de « structuration » ou « sensibilisation » a sensiblement évolué par atteindre 80% 14% 11% respectivement 17% et 11%. 60% L’activité de diffusion de spectacles peut prendre différentes formes : l’organisation de concerts par le Camji sous ses 40% propres licences, intra-muros ou hors-les-murs (espace public 72% 74% ou autre lieu), la mise à disposition gracieuse à des 20% associations dans le cadre de partenariats de confiance, la location du lieu à des producteurs privés (rare au Camji) ou 0% des organisateurs occasionnels. Il peut s’agir de 2011 2010 représentations gratuites ou payantes dans une ou plusieurs unités scéniques (salle de diffusion ou espace bar) selon une Diffusion Sensibilisation Structuration configuration classique type concert ou dans le cadre d’un filage public ou d’une séance improvisée (Zic dating). 14
  15. 15. Répartition des dépenses directes de diffusion 21,103 € , 11% 8,619 € , 4% Frais de plateaux 80,613 € Frais daccueil 36,685 € , 41% Frais de salle , 19% Taxes et redevances Promotion et communication 47,956 € , 25% Sont prises en considération l’ensemble des activités de diffusion de l’association. Les frais de plateaux artistiques sont prépondérants avec 41% des dépenses directes de l’activité diffusion. Ils comprennent les salaires des artistes et techniciens des groupes, les achats de cession et les quotes-parts de coréalisations, les frais de transport des artistes, les rémunérations des intermédiaires, le cas échéant, et les frais de location de backline. Les frais d’accueil des artistes et du public comprennent les frais de restauration, d’hébergement, le service d’ordre et de garde, les achats de boissons, les frais de billetterie. Les charges techniques ou frais de salle se composent des salaires des techniciens, de la location de matériel de sonorisation ou vidéo pour les représentations faisant l’objet d’une captation vidéo en multicam et d’une retransmission directe en streaming. La répartition de ces charges est pratiquement identique à celle de 2010.Evolution des coûts artistiques / 4 ansAnnées 2011 2010 2009 2008Coûts artistiques des évènements (Contrats cession, engagement, conv 79 253 € 83 159 € 76 714 € 65 754 €amateurs, frais déplacement) dont :Coûts artistiques concerts payants 73 996 € 65 372 €Coûts artistiques cafés-concerts 4 161 €Coûts artistiques autres concerts gratuits 1 136 €Nbre plateaux artistiques payants pris en charge 33 33 28 25Coût moyen plateau artistique dont : 2 402 € 2 520 € 2 740 € 2 630 €Coût moyen plateau artistique / concerts payants 2 846 € 2 842 €Coût moyen plateau artistique / cafés-concerts 520 €Evolution des coûts 0% 4% 4% 20%Recettes de billetterie 36 611 € 30 258 € 44 094 € 31 633 €Part billetterie / concerts payants 49% 46% 57% 48%*Les données 2010 ont fait l’objet d’un retraitement en enlevant l’incidence des évènements gratuits organisée à l’occasion des 10 ans du Camji Les coûts de production artistiques sont en légère diminution (2 402 € contre 2 520 € en 2010) après 2 années d’inflation autour de 4%. Les frais de plateaux sont intimement liés au nombre d’artistes par groupe.
  16. 16. Le Camji participe à la professionnalisation des artistes diffusés par le recours systématique à des contrats de cession ou d’engagement lorsque les artistes n’ont pas de producteur. Le strict respect de la réglementation de spectacle implique des coûts artistiques plus importants. Les recettes de billetterie ne couvrent pas le coût du plateau artistique pour atteindre 49% contre 46% l’an dernier.Economie d’une représentation payante intra-muros 100% 100% 528 € 90% 142 € 90% 80% 938 € 80% 70% 70% 60% 1,434 € 3,895 € 60% 50% 50% 40% 30% 40% 2,526 € 20% 30% 660 € 10% 20% 0% Dépenses moyennes 10% 1,013 € Frais artistiques Frais daccueil 0% Recettes moyennes Frais de salle Taxes et redevances Communication Billetterie Bar Subventions Les données représentées concernent uniquement les Les évènements traités sont identiques à ceux des représentations payantes organisées par Le Camji en dépenses à l’exception des recettes bar où seules les tant de détenteur de la billetterie et dans la salle de représentations ayant générées une recette bar ont diffusion, soit 25 concerts. été prises en compte. Seules les dépenses directes sont prises en La participation des spectateurs s’élèvent à 30% en considération indépendamment des charges de moyenne. fonctionnement et d’exploitation des locaux. Sans l’apport de subventions, les recettes de billetterie Les charges artistiques sont prédominantes avec 45% et bar sont insuffisantes pour couvrir les dépenses des dépenses ; Les frais de communication directes. représentent 9% du budget des dépenses directes et se situent dans la moyenne nationale qui varie entre En comparaison, l’économie du concert Avishaï 8% et 12%. Cohen, organisé dans la grande salle du Moulin du roc, est totalement différente : les recettes de Les frais techniques (Frais de salle) atteignent 17% des billetterie couvrent quasiment 70% des dépenses. dépenses et se situent également dans la moyenne L’équilibre budgétaire y est donc plus favorable que des charges des salles de même catégorie (entre 18% dans la salle de diffusion du Camji où celui-ci est plus et 21% si on ajoute les frais de location de backline). difficile à atteindre. 16
  17. 17. Positionnement sectoriel selon l’étude du CNV publiée en juin 2012Indicateurs par représentation payante – Réalisés sur 3722 représentations Ratio Coût moyen Taux de Nbre moyen moyen : Unité Recette de Prix moyen total des fréquentationType de lieu d’entrées Billetterie / scénique billetterie du billet contrats payant payantes Coût des artistiques moyen contratsTotal général 2 591 € 14 € 185 2 771 € 52% 94% Total Grandes scènes 5 785 € 17 € 345 4 635 € 56% 125% Grande salle ou scèneLES GRANDES unique de 7 608 € 17 € 437 5 552 € 59% 137%SCENES 900 à 2000 places Club 1 918 € 13 € 149 2 691 € 43% 71%Total salle de jauge moyenne 2 659 € 13 € 198 3 392 € 48% 78% Grande salle ou scèneLES SALLES DE unique de 2 819 € 14 € 207 3 537 € 48% 80%JAUGE 600 à 900MOYENNE places Club 834 € 9€ 95 1 752 € 50% 48%Le Camji 300 places 1 013 € 10 € 106 2 515 € 35% 40%LES PETITS < 300 places 699 € 9€ 77 1 091 € 52% 64%LIEUXLES LIEUX EN < 600 places 1 453 € 10 € 139 1 893€ 49% 77%MILIEU RURAL Ce tableau d’indicateurs, publié dans la lettre d’information du C.N.V. de juin 2012, est la synthèse d’une étude sur la diffusion dans les lieux de musiques actuelles de petite et moyenne jauge en France auprès de 104 lieux hormis Paris. Le positionnement économique du Camji se situe entre celui des petits lieux et celui des salles dites de jauge moyenne. Il conviendrait d’affiner cette analyse sectorielle avec des données issues du territoire régional.
  18. 18. Bilan social & économiqueLes ressources humaines mobilisées 7 emplois permanents / 84 bulletins / 5 CDI / 1 CDI Emploi Tremplin / 1 CDD soit Equipe 6.6 ETP professionnelle 196 contrats de travail émis : o 20 techniciens intermittents du spectacle / 129 CDDU / 1 344 h o 37 artistes engagés / 39 CDDU / 556h Artistes et des Emplois induits techniciens du o 4 emplois occasionnels : Le spectacle o 2 intervenants spécialisés pour les actions de sensibilisation / 3 CDDU JEP / 13h o 1 chef cuisinier / 24 CDD / 212h Camji o 1 médiateur culturel en remplacement / 1 CDD / 534h Intervenants 3 stagiaires (455h de stage) Bénévoles spécialisés & 33 bénévoles actifs (Bureau, membres (Bureau, mbres un chef actifs...) cuisinier actifs…) Des emplois induits (Agents de sécurité [364 h], hôtellerie, affichage…) Stagiaires Le Camji, une équipe de salariés permanents dont les emplois ne sont pas consolidés. L’effectif permanent de l’association est composé de 7 personnes dont 6 personnes à temps plein et 1 personne à temps partiel soit 6.6 ETP (Equivalent Temps Plein). Le personnel permanent au 31.12.2011 se répartit comme suit : Ventilation par CSP Ventilation par type de contrat Hommes Femmes Total CDI CDD Total Ouvriers 1 1 Emplois non aidés 5 1 6 Employés 2 2 Contrat de professionnalisation Agent de maîtrise et techniciens 2 2 Contrat d’apprentissage Ingénieurs et cadres 1 1 2 CA – CAE – CI-RMA – CIVIS Total 4 3 7 Emplois tremplin 1 1 Emploi jeune Total 6 1 7 Ventilation par âge Hommes Femmes Total Ventilation par ancienneté Moins de 25 ans Hommes Femmes Total 25 à moins de 35 ans 1 1 35 à moins de 45 ans 3 2 5 Moins de 1 an 45 à moins de 50 ans 1 an à moins de 5 ans 1 1 50 à moins de 55 ans 5 ans à moins de 10 ans 1 2 3 55 à moins de 60 ans 1 1 10 ans à moins de 15 ans 3 3 60 ans et plus 15 ans à moins de 20 ans Total 4 3 7 20 ans et plus Total 4 3 7 Seul un poste s’appuie sur un dispositif d’aide à l’emploi. Cela concerne le poste de Chargé de communication qui bénéficie d’une aide dans le cadre du dispositif régional « Emploi-Tremplin ». Ce soutien arrivera à terme en mars 2012. 18
  19. 19. Les flux d’entrées et de sorties du personnel permanent  Fin de contrat de Mathieu PILOT du fait du retour de congé maternité de Julie Russeil.  Passage à 32h / semaine de Julie Russeil dans le cadre d’un congé parental d’éducation au 01/09/2011.  Passage en CDD 12 mois de droit commun de Jean-Pierre LUCAS, Agent d’entretien, au 01/09/2011. Ce contrat devrait évoluer en CDI selon les souhaits exprimés du Conseil d’administration.  Aucun engagement de départ à la retraite n’a été constaté au 31.12.2011. Néanmoins, l’association a constitué une provision en vue du départ à la retraite de M. Jean-Pierre LUCAS à hauteur de 245 €.Répartition des charges de personnel Années 2011 % 2010 % 2009 % 2008 % Variation Charges globales du personnel 305 732 € 47% 311 327 € 47% 295 026 € 47% 263 413 € 44% -2% Personnel permanent 250 609 € 38% 250 139 € 38% 231 652 € 37% 199 751 € 34% 0% Personnel occasionnel 4 598 € 1% 4 386 € 1% 6 966 € 1% 7 377 € 0% 5% Techniciens intermittents 40 968 € 6% 44 259 € 7% 45 762 € 7% 47 487 € 8% -7% Artistes intermittents 9 277 € 1% 11 944 € 2% 9 886 € 2% 8 796 € 2% -22% Gratifications stagiaires 280 € 0% 600 € 0% 760 € 0% -53% Des charges de personnel en baisse de 2% La célébration des 10 ans avait mobilisé davantage de techniciens intermittents du spectacle en 2010. Le recours aux CDDU est revenu à des proportions normales au regard de la nature des activités en 2011. Les charges globales du personnel (toutes catégories confondues) atteignent 47% des dépenses contre 56% en moyenne des charges d’exploitation dans le secteur (selon le dernier rapport de branche 2011). Le Camji a une bonne maîtrise de ses dépenses de fonctionnement, ce ratio est stable depuis 3 ans. A titre indicatif, le ratio des charges du personnel permanent / subventions atteint 53%. Toutefois, ce ratio n’est pas significatif dans la mesure où il ne cessera d’évoluer si les subventions stagnent alors que les salaires augmentent mécaniquement du fait des évolutions des minimas conventionnels et de l’ancienneté du personnel. Les dépenses du personnel permanent s’élèvent à 250 609 € soit 38% du budget des dépenses. L’augmentation des charges de personnel permanent reste stable par rapport à 2010. La valeur du point conventionnel n’a pas augmenté en 2011 et la variation de la provision pour congés payés est négative par rapport à l’exercice précédent.
  20. 20. L’administration des payes est en évolution constante depuis 2003 300 Nbre de bulletins édités 250 279 256 235 200 219 218 180 150 155 137 100 102 50 0 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Le Camji soutient l’emploi artistique Nbre de CDDU émis (artistes & techniciens) 250 201 200 177 181 162 168 150 122 105 100 70 50 10 0 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011Les emplois de personnel occasionnel, de techniciens intermittents et artistes sont directement dépendants des activitésdéployées.Le soutien à l’emploi artistique se traduit par le recours à des professionnels du spectacle vivant (régisseurs son etlumière) pour la régie technique des spectacles à raison de 3 techniciens par concert et l’engagement d’artistesémergents régionaux qui réalisent souvent leur premier cachet professionnel au Camji.Recourir à des contrats d’engagement traduit la volonté du Camji de contribuer à l’emploi, à la professionnalisation et à lapromotion des artistes de la Région. Lien social, transmission des savoirs et partage des compétencesDe nombreux bénévoles (Agathe, Anne, Antoine, Anthony, Audrey, Aurélie, Benoit, Bertrand (El Présidente), Bertrand,Brice, Cécile, Céline, Christophe, Clémentine, Damien, David, Delphine, Didier, Emilie, Eric, Estelle, Fabien A., Fabien C.,Fabien G., Fabiola, Franck, François, Galien, Jean-Baptiste, Julie, Julien, Josquin, Karima, Kévin, Loïc, Lucie D., Lucie S.,Manu, Marie-Pierre, Marianne, Marine, Marion, Mathieu, Matthieu, Maxime, Mélanie, Mickaël, Nathalie, Nicolas,Perrine, Romain C., Romain M., Samuel, , Sophie, Stéphanie, Tony, Victor, Virginie, Vivoune, Yann… Mille excuses pour ceuxqui ne sont pas cités) participent à l’activité de l’association et contribuent à son dynamisme.L’association a accueilli 3 stagiaires en 2011 : Marine, Iéna, Clara. 20
  21. 21. Bilan économique, relations tiers fournisseurs L’ensemble des achats auprès des fournisseurs de biens, de marchandises et de prestations de service s’élève à 450 860 € en 2011. Cette somme comprend les dépenses d’exploitation et d’investissements. Plus de 66% de ces achats sont réalisés en région. Le Camji contribue pleinement au développement économique de son territoire.
  22. 22. PRESENTATION DU BILAN AU 31.12.2011Le bilan reflète la situation patrimoniale de l’association à une date donnée et se décompose en deux parties :l’actif et le passif.Les comptes du passif présentent l’origine des ressources qui ont été utilisées de diverses manières dont l’actifdu bilan donne une photographie. Le passif se décompose en deux parties : les fonds permanents quireprésentent la « richesse » de l’association, composés de fonds propres et des crédits obtenus à long termeet les dettes à court terme qu’il faudra régler dans moins d’un an (aux fournisseurs, à l’Etat, au personnel, auxorganismes sociaux, etc.).L’actif indique l’emploi fait des ressources. Les éléments figurant à l’actif peuvent se répartir en deux grandescatégories : l’actif immobilisé, cest-à-dire l’ensemble des biens dont dispose l’association (terrain,construction, mobilier, matériel, titres, etc.) et l’actif circulant qui correspond au cycle d’exploitation del’association : les stocks, les créances à moins d’un an (tiers débiteurs, débiteurs divers) et le disponible enbanque. 22
  23. 23. Analyse du passifFonds associatif = les ressources durables Des capitaux propres stables évalués à 236 955 € Le Camji possède un fonds associatif sans droit de reprise apporté par la Ville de Niort en installation technique, équipement, matériel et outillage spécialisés. Ce fonds reçu à la création de l’association constitue son capital d’une valeur de 236 955 €. Cet apport correspond, pour l’essentiel, à l’ensemble matériel spécifique de sonorisation, d’éclairage et structure scénique ainsi que l’équipement bar de la salle de diffusion. Ce capital garantit une certaine indépendance et autonomie financière appréciable auprès des établissements bancaires. Un déficit soldé En 2011, l’association présente un résultat excédentaire de 15 260 €. Cet excédent est proposé en report à nouveau pour désendetter la structure qui affiche un déficit cumulé de 15 246 € en début d’exercice. Ce déficit est constitué des charges d’amortissement sur les exercices 2002 et 2003. Il sera donc soldé au début de l’exercice 2011. Le report à nouveau présentera alors un excédent de 14 €. Le reste des capitaux propres représente les subventions d’investissement versées par le CNV, la Région Poitou-Charentes et le Ville de Niort pour un montant cumulé de 61 657 €. Ces subventions d’investissement constituent une ressource pour le financement du renouvellement du matériel de sonorisation, déduction faite des quotes-parts inscrites au compte de résultat.Provisions et fonds dédiés 150 146 € capitalisés pour prévenir les risques auxquels l’association sera exposée, notamment la fin des aides à l’emploi de l’Etat et de la Région Les provisions pour risques et charges figurent également au passif pour un montant cumulé de 150 146 € dont 131 051 € de provision pour risque d’emploi. L’association a puisé dans cette provision pour compenser la perte des aides à l’emploi en 2010. Ces reprises participent « artificiellement » à l’équilibre de son budget.
  24. 24. Reprise de la provision pour risque demploi 160,000 € 140,000 € 120,000 € 100,000 € 80,000 € 60,000 € 40,000 € 20,000 € 0€ 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Reprise lissée à 25 % du salaire chargé Solde provision A charges et recettes constantes, la provision sera totalement liquidée en 2014. Cette simulation devra être revue en fonction de nouveau positionnement des emplois lié au changement de la convention collective. En tout état de cause, elle ne pourra pas être plus optimiste. L’association doit d’ores et déjà anticiper ce risque pour garantir la pérennisation des emplois à terme. La consolidation des postes clés de l’association est nécessaire pour garantir le professionnalisme de la structure, l’expérience collective, la qualité des services rendus, la sécurité des publics afin de répondre aux exigences de performance du secteur dont la réglementation reste complexe et nécessite des niveaux de compétences importants. L’association n’a plus à démontrer son utilité sur le territoire, les partenaires publics doivent prendre la mesure de cette situation et permettre à l’association de continuer ses missions sereinement sur la base d’emplois durables quant à la gestion de ses ressources humaines.Dettes = le passif circulant Pas d’emprunt auprès des établissements de crédit L’association n’a pas d’emprunt auprès des établissements de crédit. Les 760 € inscrits au bilan représentent les cautions des badges d’accès aux studios de répétitions. 167 081 € de dettes à court terme Les autres dettes (161 764 €) sont des dettes à court terme. Elles représentent les sommes dues aux fournisseurs dont 55 016 € de dettes d’immobilisation, au personnel (provision pour congés payés) et aux organismes sociaux (les ème cotisations sociales du 4 trimestre étant prélevées au 15.01.2012). Ces dettes à court terme ont progressé du 60 228 € par rapport à l’exercice précédent. Cette hausse s’explique par l’acquisition d’immobilisation en fin d’année pour un montant total de 55 016 €. 24
  25. 25. Analyse de l’actifActif immobilisé = les emplois durables Un patrimoine enrichi et renouvelé L’actif immobilisé représente l’ensemble des biens appartenant à l’association. Ces biens sont constitués de l’équipement électro-acoustique, du matériel bar, du matériel informatique et vidéo, ainsi que du mobilier de bureau. La valeur nette de ces biens est de 193 347 € au 31.12.2011, déduction faite des amortissements cumulés de 288 957 €. L’association a réalisé différents investissements au cours de l’exercice 2011 pour un montant total de 125 045 € essentiellement pour l’acquisition d’un nouveau système de diffusion numérique. Le renouvellement de son outil de production était nécessaire pour garantir une diffusion de qualité tant auprès du public, que des artistes et du personnel technique. Acquisition en cours d’un système de sonorisation numérique Elaboration Concertation 01/09/2009 au Modélisation du cahier des (usagers & 31/01/2010 de la salle conseiller CNV) charges Mise en 01/03/2010 au Analyse des Rapport concurrence 30/06/2010 offres d’examen (MAPA) Phase test 01/07/2010 au Recherches Evaluation et financements (consoles 28/02/2011 validation numériques) Acquisition et Installation 01/03/2011 au Négociations installation du réseau 15/09/2011 (LOT A) (LOT B) numérique Formation Installation Installation & 16/09/2011 au des de la console programmation 31/12/2011 de la console face techniciens retours Acquisition & 01/01/2012 au Recherches Négociations installation kit financements 31/12/2012 (LOT C) microphonie & complémentaires diffusion retours On notera que la mise en œuvre de ce projet s’étale sur 2 ans. Il s’achèvera à la fin de l’année 2012.
  26. 26. Plan de financement du nouveau système de diffusion numérique BUDGET PREVISIONNEL Montant FINANCEMENT Montant Honoraires et ingénierie (1) Fonds propres du demandeur 50 690 € Assistance à Maîtrise dœuvre 3 690 € dont autofinancement 38 710 € dont cession d’actifs nets 11 980 € Equipements (2) Ville de Niort 23 000 € Diffusion public 35 170 € Région 51 845 € Consoles de mixage et courants faibles 113 746 € Drac (en cours) 30 000 € Diffusion retours 43 662 € CNV 51 845 € Microphonie & système dintercommunication 11 112 € TOTAL 207 380 € TOTAL 207 380 € La gestion des investissements est maîtrisée : l’équipement est financé par des ressources stables. Les subventions d’investissement obtenues, viendront amoindrir le poids de l’amortissement des biens acquis sur le budget de fonctionnement. L’association n’a pas eu besoin de recourir à l’emprunt, sa capacité d’autofinancement étant suffisante pour couvrir les besoins. Le coût d’amortissement de ce matériel, à la charge de l’association, une fois l’intégralité des subventions d’investissement versée, sera de 528 € par mois.Actif circulant = les stocks, créances et disponibilités Les stocks Les stocks concernent les marchandises bar et les consommables nécessaires à la régie des spectacles. Ils s’élèvent respectivement à 1 504 € pour les boissons bar et 1 949 € pour le fongible scénique. Les créances clients et autres comptes rattachés La variation des créances clients (+8 372 €) s’explique par la réalisation de prestations de services en fin d’exercice qui n’ont pas été payées à la date de clôture du bilan. L’essentiel des créances en cours concerne des subventions à recevoir (40 032 €) et des remboursements de l’OPCA Habitation formation (4 758 €). Une trésorerie suffisante pour faire face au paiement des dettes à court terme L’association dispose au 31.12.2011 de 305 916 € de disponibilités (l’argent en banque), trésorerie en baisse de 7% au regard de l’exercice précédent, du fait notamment du paiement des investissements réalisés en cours d’exercice. Une fois les dettes à court terme payées pour 161 764 €, la trésorerie nette s’élèvera à 144 152 €. Cet excédent de trésorerie comprend notamment la provision pour risque d’emploi pour la pérennisation les emplois permanents. 26
  27. 27. Analyse financièreFonds de roulement (FRNG), Besoin en fonds de roulement (BFR),Trésorerie Des indicateurs positifs et constants confirmant le redressement de l’association 400,000 € 300,000 € 200,000 € 100,000 € - € -100,000 € -200,000 € -300,000 € 2008 2009 2010 2011 FONDS DE ROULEMENT 123,220 € 137,847 € 195,536 € 106,038 € BESOIN EN FOND DE ROULEMENT -216,197 € -230,957 € -132,649 € -199,878 € TRESORERIE 339,417 € 368,804 € 328,185 € 305,916 € FONDS DE ROULEMENT = FONDS PERMANENTS – ACTIF IMMOBILISE = 106 038 € Le fonds de roulement est défini comme lexcédent des capitaux stables, par rapport aux emplois durables, pour financer une partie de lactif circulant. Le fonds de roulement vise à montrer comment les capitaux durables (appelés aussi "permanents") à la disposition de l’association, ont financé les immobilisations (qui font partie des actifs de la structure). Le fonds de roulement est positif. L’équilibre financier de l’association est préservé : Le cycle d’investissement est financé par des ressources durables (subventions d’investissement notamment). La baisse du fonds de roulement s’explique par l’acquisition d’un nouveau système de diffusion et le recouvrement partiel des subventions d’investissement. Le fonds de roulement équivaut à 2 mois de budget, la moyenne se situant à 3 mois. BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT = ACTIF CIRCULANT – D ETTES A COURT TERME = - 199 878 € Le besoin en fonds de roulement résulte du décalage entre les encaissements et les décaissements des flux de trésorerie liés à lactivité courante de lassociation. Il n’y a pas de besoin en fonds de roulement, plus exactement il est négatif, il s’agit donc d’une ressource en fonds de roulement. L’association a peu de créances clients, elle encaisse rapidement, voire immédiatement le fruit des services rendus. Le cycle d’exploitation est court. TRESORERIE = FRNG – BFR OU TRESORERIE D’ACTIF – TRESORERIE DE PASSIF = 305 916 € La situation de trésorerie est confortable à la fin de l’exercice. Elle permettra de couvrir les dettes à court terme. L’excédent de trésorerie, déduction faite de la provision pour risque d’emploi, servira à réaliser de nouveaux investissements. Le FRNG est supérieur au BFR, l’association dispose d’une marge de sécurité de financement.
  28. 28. Ratios financiers « Un ratio est un rapport calculé entre deux masses fonctionnelles du Bilan et/ou du Compte de résultat. Il se traduit par un pourcentage ou un coefficient. Il existe plus de cent ratios permettant de formuler une opinion motivée sur la situation financière dune entreprise, den apprécier lévolution dune année sur lautre ou de permettre un positionnement sectoriel en rapprochant les valeurs des ratios de lentreprise de celles des entreprises qui appartiennent au même secteur ». Ce sont des outils de comparaison qui visent à analyser la gestion, la rentabilité et la structure financière de l’association. Les ratios contribuent à déceler rapidement les forces et les faiblesses de l’association en ce qui concerne son autonomie et son indépendance financière, ses performances, sa solvabilité et sa trésorerie.Ratios de structure financière Ils permettent de connaître la capacité de l’association à se financer par ses propres moyens (fonds associatif, réserves). Ratios de structure financière 2008 2009 2010 2011 RATIO DEQUILIBRE FINANCIER 2,48 2,70 4,36 1,55 RATIO DENDETTEMENT RATIO DINDEPENDANCE FINANCIERE 2,92 2,90 3,24 2,85 RATIO D’EQUILIBRE FINANCIER = FONDS PERMANENTS / VALEURS IMMOBILISEES NETTES = 1.55 > 1 L’équilibre financier est assuré grâce aux excédents successifs réalisés. RATIO D’ENDETTEMENT = FONDS PROPRES (HORS DOTATION AUX AMORT.) / DETTES A LONG TERME L’association n’est pas endettée et ses fonds propres ne sont pas financés par des emprunts à long terme. Il n’y a pas d’endettement car il n’y a pas d’emprunt. RATIO D’INDEPENDANCE FINANCIERE = TOTAL DE L ’ACTIF / DETTES = 2.85 > 1 Ce ratio permet d’apprécier dans quelle mesure les créanciers sont garantis du paiement de leur facture par la valeur des biens et créances qui figurent à l’actif.Ratios de liquidité (finance de l’association) : Ces ratios permettent de mesurer laptitude de lassociation à rembourser rapidement ses dettes si elle devait cesser brutalement son activité. Ratios de liquidité 2008 2009 2010 2011 RATIO DE TRESORERIE GLOBALE 1,47 1,47 1,76 1,30 RATIO DE TRESORERIE IMMEDIATE 1,37 1,39 1,34 0,97 RATIO DE TRESORERIE GLOBALE = (CREANCES + DISPONIBILITES) / DETTES A COURT TERME = 1.30 > 1 Ce ratio aussi appelé ratio de liquidité relative montre que l’association est théoriquement capable de rembourser ses dettes à court terme assez facilement en revendant ou encaissant ses créances clients. RATIO DE TRESORERIE IMMEDIATE = DISPONIBILITES / DETTES A COURT TERME = 0.97 > 0.8 Une trésorerie positive est importante pour la pérennité de l’association. Ce ratio mesure la capacité de l’association à rembourser ses dettes très rapidement. L’association est solvable. Par ailleurs, une partie de sa trésorerie est placée. 28

×