SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  15
UNIVERSITÉ CENTRALE
     DU ÉQUATEUR

           ÉCOLE DE LANGUE


MEMBRES:   Paulina Parra
           Kevin Quevedo
           Zulema Toscano
Le sentiment est la composante de l'émotion qui implique les
fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier. Le
sentiment est à l'origine d'une connaissance immédiate ou d'une
simple impression. Il renvoie à la perception de l'état physiologique du
moment. Le sens psychologique de sentiment qui comprend un
état affectif est à distinguer du sens propre de sensibilité.
L´INDIFFERÉNCE
       L'indifférence est une mesure
    d'intérêt. La mesure indique "zéro",
       signifiant l'absence d'intérêt.

       Intonation désabusée, lexique

EXAMPLES

•     Je m´en fiche

•     Ca m´est égal

•     Rien à faire
LA COLÈRE
  La colère est considérée comme
    une émotion secondaire à une
blessure, un manque, une frustration.
Elle est affirmation de sa personne et
  sert au maintien de son intégrité
physique et psychique ou alors elle est
     l'affirmation d'une volonté
 personnelle plus ou moins altruiste.
LA JALOUSIE
 Est souvent considérée d'emblée comme
 une émotion malsaine. En réalité, il s'agit
d'une émotion au même titre que les autres,
ni saine ni malsaine en soi. Sa fonction est la
 même que celle des autres émotions: nous
renseigner sur nos besoins. Ce qui pose un
problème dans le cas de la jalousie, comme
   avec certaines autres émotions, ce sont
      plutôt les conduites morbides et
  dangereuses qui en découlent souvent.
LA JOIE
 La joie est une notion qui désigne,
  dans son sens le plus courant, le
sentiment d'une personne en présence
     d'un bien qui lui convient..
LA PEUR
La peur est une émotion (peur de perdre un
  proche, peur de la mort etc.) et aussi un
instinct de survie (fuir un prédateur, fuir une
catastrophe etc.) ressentie généralement en
      présence ou dans la perspective
 d'une menace. La peur est un mécanisme
       de survie primaire en réponse à
un stimulus spécifique, tel que la douleur ou
 un danger. En bref, la peur est la capacité
de reconnaître le danger et de le fuir ou de le
combattre, également connue sous le terme
LA DÉCEPTION
La déception n'est pas une émotion. La
déception indique mon insatisfaction et
 comme cette dernière, elle ne contient
  pas sentiment en elle-même. Elle se
distingue de la simple insatisfaction par
le fait qu'elle indique non seulement que
je suis insatisfait, mais encore qu'il y a un
 écart entre les attentes que j'avais et ce
        qui s'est réellement passé.
LE RANCUNE
 La rancune est une émotion, parfois forte et
                       vive.
  ressentie à l'égard d'un ou plusieurs individus
pour une ou plusieurs raisons particulières. Elle
       est provoqué par un désir stabilisé
  de vengeance et survient lorsqu'une émotion
négative telle que la jalousie, tristesse, la colère,
    d'émotion forte, de peur est ressentie. La
 rancune survient également lorsqu'un individu
n'admet pas ce qui lui a été infligé, cela peut-être
une souffrance émotionnelle ou physique aussi
 bien dans les relations sociales qu'interactives
LA TENDRESSE
Différente de l'amour et du désir, se
          rapprochant de
  l'affection, la tendresse est une
forme d'attachement qui lie un être à
 un autre sans qu'il existe entre eux
d'élément de contrainte, telle que la
  passion pourrait en imposer. La
tendresse transparaît avant tout dans
l'absence de tout sentiment négatif.
SOUS LE VENT
    ET SI TU CROIS QUE J'AI EU PEUR
                   C ' E S T FAU X
J E D O N N E D E S VA C A N C E S À M O N C Œ U R
              UN PEU DE REPOS

   ET SI TU CROIS QUE J'AI EU TORT
                  ATTENDS
   RESPIRE UN PEU LE SOUFFLE D'OR
       Q U I M E P O U S S E E N AV A N T
                      ET

 F A I S C O M M E S I J ' AV A I S P R I S L A M E R
        J'AI SORTI LA GRAND'VOILE
       ET J'AI GLISSÉ SOUS LE VENT
FA I S C O M M E S I J E QU I T TA I S L A T E R R E
         J'AI TROUVÉ MON ÉTOILE
        JE L'AI SUIVIE UN INSTANT
                SOUS LE VENT
ET SI TU CROIS QUE C'EST FINI
                          JAMAIS
    C ' E S T J U S T E U N E PAU S E , U N R É P I T
                A P R È S L E S DA N G E R S

    ET SI TU CROIS QUE JE T'OUBLIE
               ÉCOUTE
OUVRE TON CORPS AUX VENTS DE LA NUIT
            FERME LES YEUX
                  ET

   F A I S C O M M E S I J ' AV A I S P R I S L A M E R
          J'AI SORTI LA GRAND'VOILE
         ET J'AI GLISSÉ SOUS LE VENT
  FA I S C O M M E S I J E QU I T TA I S L A T E R R E
           J'AI TROUVÉ MON ÉTOILE
          JE L'AI SUIVIE UN INSTANT
                  SOUS LE VENT
GAROU
     G A R O U C O M M E N C E PA R Ê T R E U N É L È V E M O D È L E AU
       SÉMINAIRE DE SHERBROOKE PUIS À L'ENTRÉE DE
   L'ADOLESCENCE, CE REBELLE A DU MAL À SUPPORTER
        TOUTE FORME D'AUTORITÉ, NOTAMMENT CELLE
 DESPROFESSEURS (MÊME CELLE DE MUSIQUE QUI LE MIT
À LA PORTE DE SON COURS). L'OCCASION DE S'EXPRIMER
      À T R AV E R S L A M U S I Q U E L U I E S T D O N N É E PA R D E S
       C O PA I N S D E C L A S S E QU I " L ' E N G AG E N T " C O M M E
   GUITARISTE POUR LEUR GROUPE " THE WINDOWS AND
D O O R S " . G A R O U C O M M E N C E D O N C PA R S E P R O D U I R E S U R
         LA SCÈNE DE SON LYCÉE EN INTERPRÉTANT LE
    RÉPERTOIRE DES BEATLES. POUR LUI, C'EST À CETTE
 PÉRIODE QU'IL A ATTRAPÉ LE "FEELING" DE LA SCÈNE.
      C'EST DE CETTE PÉRIODE QUE DATE SON SURNOM
" G A R O U " . E N E F F E T, L ' H A B I T U D E D E S E S A M I S É TA N T D E
S ' A P P E L E R PA R L E U R N O M D E FA M I L L E , G A R A N D D E V I N T
                                      G A R O U.
A P R È S S E S É T U D E S S E C O N DA I R E S, G A RO U S ' I N S C R I T
           DA N S L A FA N FA R E D E S F O RC E S A R M É E S
 CANADIENNES EN TANT QUE TROMPETTISTE. C'EST
 EN 1992 QU'IL DÉCIDE DE RACCROCHER, ESTIMANT
       N'Y ÊTRE PLUS D'AUCUNE UTILITÉ. L'ANNÉE
        S U I VA N T E E S T C E L L E D E S P E T I T S B O U L O T S
   ( D É M É N AG E U R , V E N D E U R , V E N DA N G E U R … ) M A I S
  C E L A N ' E M P Ê C H E PA S G A R O U D E S O R T I R L A N U I T
DA N S L E S BA R S D E S H E R B RO O K E . A L E U R S O RT I E I L
L U I A R R I VA I T D E C R É E R D E S A T T R O U P E M E N T S D A N S
          L A R U E Q UA N D, A R M É D E S A G U I T A R E , I L
          ENTONNAIT LE RÉPERTOIRE QUÉBÉCOIS.

Contenu connexe

En vedette

Plan conceptuel : Champ des Possibles
Plan conceptuel : Champ des PossiblesPlan conceptuel : Champ des Possibles
Plan conceptuel : Champ des Possiblesmarkeambard
 
Présentation intelli3
Présentation intelli3 Présentation intelli3
Présentation intelli3 Intelli³
 
Slideshare15 09-2014 prgm svb
Slideshare15 09-2014 prgm svbSlideshare15 09-2014 prgm svb
Slideshare15 09-2014 prgm svbEmma Vila
 
PréSentation Planet Explo 2
PréSentation Planet Explo 2PréSentation Planet Explo 2
PréSentation Planet Explo 2Philippe
 
Nord ouest proces_verbaux_mis_a_l_ecart_octobre_2015 (1)
Nord ouest proces_verbaux_mis_a_l_ecart_octobre_2015 (1)Nord ouest proces_verbaux_mis_a_l_ecart_octobre_2015 (1)
Nord ouest proces_verbaux_mis_a_l_ecart_octobre_2015 (1)Daniel Alouidor
 
ANRT Report - Morocco - French
ANRT Report - Morocco - FrenchANRT Report - Morocco - French
ANRT Report - Morocco - FrenchA.N.
 
IMPORTANCIA EXPONENCIAL
IMPORTANCIA EXPONENCIALIMPORTANCIA EXPONENCIAL
IMPORTANCIA EXPONENCIALramses isasis
 
Vitraux virtuels 01 par jeplor
Vitraux virtuels 01 par jeplorVitraux virtuels 01 par jeplor
Vitraux virtuels 01 par jeplorJep Lor
 
Commerce Électronique - Enjeux et tendances B2C
Commerce Électronique - Enjeux et tendances B2CCommerce Électronique - Enjeux et tendances B2C
Commerce Électronique - Enjeux et tendances B2CTechSolCom
 
Testament St Thomas Me Winston Tuttle 20 Nov 09
Testament St Thomas   Me Winston Tuttle 20 Nov 09Testament St Thomas   Me Winston Tuttle 20 Nov 09
Testament St Thomas Me Winston Tuttle 20 Nov 09wince_tuttle
 

En vedette (20)

Plan conceptuel : Champ des Possibles
Plan conceptuel : Champ des PossiblesPlan conceptuel : Champ des Possibles
Plan conceptuel : Champ des Possibles
 
portabilidad numerica
portabilidad numericaportabilidad numerica
portabilidad numerica
 
La presse
La presseLa presse
La presse
 
Europa
EuropaEuropa
Europa
 
Présentation intelli3
Présentation intelli3 Présentation intelli3
Présentation intelli3
 
Programacion juegos dia_paz_2012
Programacion juegos dia_paz_2012Programacion juegos dia_paz_2012
Programacion juegos dia_paz_2012
 
Slideshare15 09-2014 prgm svb
Slideshare15 09-2014 prgm svbSlideshare15 09-2014 prgm svb
Slideshare15 09-2014 prgm svb
 
PréSentation Planet Explo 2
PréSentation Planet Explo 2PréSentation Planet Explo 2
PréSentation Planet Explo 2
 
2choix R Lpays Et EmblèMes
2choix R Lpays Et EmblèMes2choix R Lpays Et EmblèMes
2choix R Lpays Et EmblèMes
 
Colegio ignacio carrera pinto
Colegio ignacio carrera pintoColegio ignacio carrera pinto
Colegio ignacio carrera pinto
 
Nord ouest proces_verbaux_mis_a_l_ecart_octobre_2015 (1)
Nord ouest proces_verbaux_mis_a_l_ecart_octobre_2015 (1)Nord ouest proces_verbaux_mis_a_l_ecart_octobre_2015 (1)
Nord ouest proces_verbaux_mis_a_l_ecart_octobre_2015 (1)
 
F1 Ch5 1
F1 Ch5 1F1 Ch5 1
F1 Ch5 1
 
ING1000 Rencontre 1
ING1000 Rencontre 1ING1000 Rencontre 1
ING1000 Rencontre 1
 
Linfen
LinfenLinfen
Linfen
 
ANRT Report - Morocco - French
ANRT Report - Morocco - FrenchANRT Report - Morocco - French
ANRT Report - Morocco - French
 
IMPORTANCIA EXPONENCIAL
IMPORTANCIA EXPONENCIALIMPORTANCIA EXPONENCIAL
IMPORTANCIA EXPONENCIAL
 
Vitraux virtuels 01 par jeplor
Vitraux virtuels 01 par jeplorVitraux virtuels 01 par jeplor
Vitraux virtuels 01 par jeplor
 
Commerce Électronique - Enjeux et tendances B2C
Commerce Électronique - Enjeux et tendances B2CCommerce Électronique - Enjeux et tendances B2C
Commerce Électronique - Enjeux et tendances B2C
 
Testament St Thomas Me Winston Tuttle 20 Nov 09
Testament St Thomas   Me Winston Tuttle 20 Nov 09Testament St Thomas   Me Winston Tuttle 20 Nov 09
Testament St Thomas Me Winston Tuttle 20 Nov 09
 
Gestor u1
Gestor u1Gestor u1
Gestor u1
 

Similaire à PAULINA PARRA UCE SENTIMENTS

Sentiments Zulema Toscano Idiomas
Sentiments Zulema Toscano IdiomasSentiments Zulema Toscano Idiomas
Sentiments Zulema Toscano IdiomasNinfaDorada
 
UCE ESCUELA DE IDIOMAS "SENTIMENTS" KEVIN QUEVEDO
UCE ESCUELA DE IDIOMAS "SENTIMENTS" KEVIN QUEVEDO UCE ESCUELA DE IDIOMAS "SENTIMENTS" KEVIN QUEVEDO
UCE ESCUELA DE IDIOMAS "SENTIMENTS" KEVIN QUEVEDO kevin Quevedo
 
Emotions au travaill agile grenoble_2020
Emotions au travaill agile grenoble_2020Emotions au travaill agile grenoble_2020
Emotions au travaill agile grenoble_2020Vanessa Humphreys
 
Lecture 4 Les registres de langue
Lecture 4 Les registres de langue Lecture 4 Les registres de langue
Lecture 4 Les registres de langue Christophe Gagne
 
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 1
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 1CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 1
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 1BRIAN MOORE
 
Apprendre par les chansons...
Apprendre par les chansons...Apprendre par les chansons...
Apprendre par les chansons...Marina Marino
 
Guide pour se préparer avant l'écriture d'un roman.pdf
Guide pour se préparer avant l'écriture d'un roman.pdfGuide pour se préparer avant l'écriture d'un roman.pdf
Guide pour se préparer avant l'écriture d'un roman.pdfl_autrice
 
Hegp réunion acouphènes 08 Janvier 2016
Hegp réunion acouphènes 08 Janvier 2016Hegp réunion acouphènes 08 Janvier 2016
Hegp réunion acouphènes 08 Janvier 2016MedecineComportementale
 
ANAËL - PARTIE 2 - MAI 2017
ANAËL - PARTIE 2 - MAI 2017ANAËL - PARTIE 2 - MAI 2017
ANAËL - PARTIE 2 - MAI 2017Geary Web Media
 
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 2
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 2CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 2
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 2BRIAN MOORE
 
Conférence ICF Synergie - Sylvie Timmers - L'intelligence somatique, un levie...
Conférence ICF Synergie - Sylvie Timmers - L'intelligence somatique, un levie...Conférence ICF Synergie - Sylvie Timmers - L'intelligence somatique, un levie...
Conférence ICF Synergie - Sylvie Timmers - L'intelligence somatique, un levie...Sylvie Timmers
 
Argent comptant, argent content
Argent comptant, argent contentArgent comptant, argent content
Argent comptant, argent contentConstanceGl
 
OMA et L’ESPRIT DU SOLEIL – Avril 2015 - Q-R - 1ère Partie
OMA et L’ESPRIT DU SOLEIL – Avril 2015 - Q-R - 1ère PartieOMA et L’ESPRIT DU SOLEIL – Avril 2015 - Q-R - 1ère Partie
OMA et L’ESPRIT DU SOLEIL – Avril 2015 - Q-R - 1ère PartieGeary Web Media
 

Similaire à PAULINA PARRA UCE SENTIMENTS (20)

Sentiments Zulema Toscano Idiomas
Sentiments Zulema Toscano IdiomasSentiments Zulema Toscano Idiomas
Sentiments Zulema Toscano Idiomas
 
UCE ESCUELA DE IDIOMAS "SENTIMENTS" KEVIN QUEVEDO
UCE ESCUELA DE IDIOMAS "SENTIMENTS" KEVIN QUEVEDO UCE ESCUELA DE IDIOMAS "SENTIMENTS" KEVIN QUEVEDO
UCE ESCUELA DE IDIOMAS "SENTIMENTS" KEVIN QUEVEDO
 
Prez studios clés lors de la conférence HEC Alumni
Prez studios clés lors de la conférence HEC AlumniPrez studios clés lors de la conférence HEC Alumni
Prez studios clés lors de la conférence HEC Alumni
 
Emotions au travaill agile grenoble_2020
Emotions au travaill agile grenoble_2020Emotions au travaill agile grenoble_2020
Emotions au travaill agile grenoble_2020
 
L'Amour
L'AmourL'Amour
L'Amour
 
Advaïta
AdvaïtaAdvaïta
Advaïta
 
Lecture 4 Les registres de langue
Lecture 4 Les registres de langue Lecture 4 Les registres de langue
Lecture 4 Les registres de langue
 
TAL _ Le sens de la Vie
TAL _ Le sens de la VieTAL _ Le sens de la Vie
TAL _ Le sens de la Vie
 
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 1
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 1CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 1
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 1
 
Apprendre par les chansons...
Apprendre par les chansons...Apprendre par les chansons...
Apprendre par les chansons...
 
Guide pour se préparer avant l'écriture d'un roman.pdf
Guide pour se préparer avant l'écriture d'un roman.pdfGuide pour se préparer avant l'écriture d'un roman.pdf
Guide pour se préparer avant l'écriture d'un roman.pdf
 
Aphorismes
AphorismesAphorismes
Aphorismes
 
Méthode ESPERE
Méthode ESPEREMéthode ESPERE
Méthode ESPERE
 
Hegp réunion acouphènes 08 Janvier 2016
Hegp réunion acouphènes 08 Janvier 2016Hegp réunion acouphènes 08 Janvier 2016
Hegp réunion acouphènes 08 Janvier 2016
 
ANAËL - PARTIE 2 - MAI 2017
ANAËL - PARTIE 2 - MAI 2017ANAËL - PARTIE 2 - MAI 2017
ANAËL - PARTIE 2 - MAI 2017
 
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 2
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 2CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 2
CHAINE D'OR SUR LES PSAUMES 2
 
Conférence ICF Synergie - Sylvie Timmers - L'intelligence somatique, un levie...
Conférence ICF Synergie - Sylvie Timmers - L'intelligence somatique, un levie...Conférence ICF Synergie - Sylvie Timmers - L'intelligence somatique, un levie...
Conférence ICF Synergie - Sylvie Timmers - L'intelligence somatique, un levie...
 
Nrp unité 5 suite
Nrp unité 5 suiteNrp unité 5 suite
Nrp unité 5 suite
 
Argent comptant, argent content
Argent comptant, argent contentArgent comptant, argent content
Argent comptant, argent content
 
OMA et L’ESPRIT DU SOLEIL – Avril 2015 - Q-R - 1ère Partie
OMA et L’ESPRIT DU SOLEIL – Avril 2015 - Q-R - 1ère PartieOMA et L’ESPRIT DU SOLEIL – Avril 2015 - Q-R - 1ère Partie
OMA et L’ESPRIT DU SOLEIL – Avril 2015 - Q-R - 1ère Partie
 

Dernier

Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 

Dernier (16)

Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 

PAULINA PARRA UCE SENTIMENTS

  • 1. UNIVERSITÉ CENTRALE DU ÉQUATEUR ÉCOLE DE LANGUE MEMBRES: Paulina Parra Kevin Quevedo Zulema Toscano
  • 2.
  • 3. Le sentiment est la composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier. Le sentiment est à l'origine d'une connaissance immédiate ou d'une simple impression. Il renvoie à la perception de l'état physiologique du moment. Le sens psychologique de sentiment qui comprend un état affectif est à distinguer du sens propre de sensibilité.
  • 4. L´INDIFFERÉNCE L'indifférence est une mesure d'intérêt. La mesure indique "zéro", signifiant l'absence d'intérêt. Intonation désabusée, lexique EXAMPLES • Je m´en fiche • Ca m´est égal • Rien à faire
  • 5. LA COLÈRE La colère est considérée comme une émotion secondaire à une blessure, un manque, une frustration. Elle est affirmation de sa personne et sert au maintien de son intégrité physique et psychique ou alors elle est l'affirmation d'une volonté personnelle plus ou moins altruiste.
  • 6. LA JALOUSIE Est souvent considérée d'emblée comme une émotion malsaine. En réalité, il s'agit d'une émotion au même titre que les autres, ni saine ni malsaine en soi. Sa fonction est la même que celle des autres émotions: nous renseigner sur nos besoins. Ce qui pose un problème dans le cas de la jalousie, comme avec certaines autres émotions, ce sont plutôt les conduites morbides et dangereuses qui en découlent souvent.
  • 7. LA JOIE La joie est une notion qui désigne, dans son sens le plus courant, le sentiment d'une personne en présence d'un bien qui lui convient..
  • 8. LA PEUR La peur est une émotion (peur de perdre un proche, peur de la mort etc.) et aussi un instinct de survie (fuir un prédateur, fuir une catastrophe etc.) ressentie généralement en présence ou dans la perspective d'une menace. La peur est un mécanisme de survie primaire en réponse à un stimulus spécifique, tel que la douleur ou un danger. En bref, la peur est la capacité de reconnaître le danger et de le fuir ou de le combattre, également connue sous le terme
  • 9. LA DÉCEPTION La déception n'est pas une émotion. La déception indique mon insatisfaction et comme cette dernière, elle ne contient pas sentiment en elle-même. Elle se distingue de la simple insatisfaction par le fait qu'elle indique non seulement que je suis insatisfait, mais encore qu'il y a un écart entre les attentes que j'avais et ce qui s'est réellement passé.
  • 10. LE RANCUNE La rancune est une émotion, parfois forte et vive. ressentie à l'égard d'un ou plusieurs individus pour une ou plusieurs raisons particulières. Elle est provoqué par un désir stabilisé de vengeance et survient lorsqu'une émotion négative telle que la jalousie, tristesse, la colère, d'émotion forte, de peur est ressentie. La rancune survient également lorsqu'un individu n'admet pas ce qui lui a été infligé, cela peut-être une souffrance émotionnelle ou physique aussi bien dans les relations sociales qu'interactives
  • 11. LA TENDRESSE Différente de l'amour et du désir, se rapprochant de l'affection, la tendresse est une forme d'attachement qui lie un être à un autre sans qu'il existe entre eux d'élément de contrainte, telle que la passion pourrait en imposer. La tendresse transparaît avant tout dans l'absence de tout sentiment négatif.
  • 12. SOUS LE VENT ET SI TU CROIS QUE J'AI EU PEUR C ' E S T FAU X J E D O N N E D E S VA C A N C E S À M O N C Œ U R UN PEU DE REPOS ET SI TU CROIS QUE J'AI EU TORT ATTENDS RESPIRE UN PEU LE SOUFFLE D'OR Q U I M E P O U S S E E N AV A N T ET F A I S C O M M E S I J ' AV A I S P R I S L A M E R J'AI SORTI LA GRAND'VOILE ET J'AI GLISSÉ SOUS LE VENT FA I S C O M M E S I J E QU I T TA I S L A T E R R E J'AI TROUVÉ MON ÉTOILE JE L'AI SUIVIE UN INSTANT SOUS LE VENT
  • 13. ET SI TU CROIS QUE C'EST FINI JAMAIS C ' E S T J U S T E U N E PAU S E , U N R É P I T A P R È S L E S DA N G E R S ET SI TU CROIS QUE JE T'OUBLIE ÉCOUTE OUVRE TON CORPS AUX VENTS DE LA NUIT FERME LES YEUX ET F A I S C O M M E S I J ' AV A I S P R I S L A M E R J'AI SORTI LA GRAND'VOILE ET J'AI GLISSÉ SOUS LE VENT FA I S C O M M E S I J E QU I T TA I S L A T E R R E J'AI TROUVÉ MON ÉTOILE JE L'AI SUIVIE UN INSTANT SOUS LE VENT
  • 14. GAROU G A R O U C O M M E N C E PA R Ê T R E U N É L È V E M O D È L E AU SÉMINAIRE DE SHERBROOKE PUIS À L'ENTRÉE DE L'ADOLESCENCE, CE REBELLE A DU MAL À SUPPORTER TOUTE FORME D'AUTORITÉ, NOTAMMENT CELLE DESPROFESSEURS (MÊME CELLE DE MUSIQUE QUI LE MIT À LA PORTE DE SON COURS). L'OCCASION DE S'EXPRIMER À T R AV E R S L A M U S I Q U E L U I E S T D O N N É E PA R D E S C O PA I N S D E C L A S S E QU I " L ' E N G AG E N T " C O M M E GUITARISTE POUR LEUR GROUPE " THE WINDOWS AND D O O R S " . G A R O U C O M M E N C E D O N C PA R S E P R O D U I R E S U R LA SCÈNE DE SON LYCÉE EN INTERPRÉTANT LE RÉPERTOIRE DES BEATLES. POUR LUI, C'EST À CETTE PÉRIODE QU'IL A ATTRAPÉ LE "FEELING" DE LA SCÈNE. C'EST DE CETTE PÉRIODE QUE DATE SON SURNOM " G A R O U " . E N E F F E T, L ' H A B I T U D E D E S E S A M I S É TA N T D E S ' A P P E L E R PA R L E U R N O M D E FA M I L L E , G A R A N D D E V I N T G A R O U.
  • 15. A P R È S S E S É T U D E S S E C O N DA I R E S, G A RO U S ' I N S C R I T DA N S L A FA N FA R E D E S F O RC E S A R M É E S CANADIENNES EN TANT QUE TROMPETTISTE. C'EST EN 1992 QU'IL DÉCIDE DE RACCROCHER, ESTIMANT N'Y ÊTRE PLUS D'AUCUNE UTILITÉ. L'ANNÉE S U I VA N T E E S T C E L L E D E S P E T I T S B O U L O T S ( D É M É N AG E U R , V E N D E U R , V E N DA N G E U R … ) M A I S C E L A N ' E M P Ê C H E PA S G A R O U D E S O R T I R L A N U I T DA N S L E S BA R S D E S H E R B RO O K E . A L E U R S O RT I E I L L U I A R R I VA I T D E C R É E R D E S A T T R O U P E M E N T S D A N S L A R U E Q UA N D, A R M É D E S A G U I T A R E , I L ENTONNAIT LE RÉPERTOIRE QUÉBÉCOIS.