Compte-rendu rencontre #2
COLLECTIF PERMACULTURE 44
Date: 3 mai 2014, 10h00-17h00.
Lieu: Ferme les Demains dans la Terre, ...
Léo travaille sur le projet http://lesjardinsdelavallee.jimdo.com/ .
Guillaume a une association de transmission des conna...
Echanges
Hubert, qui est paysan sur la ferme depuis plus de 30 ans explique que pour lui la permaculture est l'anti-
thèse...
Pour conclure la matinée, Yoann et Martin ont guidé le groupe dans une visite du terrain, expliquant son
agencement et les...
En conclusion, une première expérience de sortie très réussie. Une très belle ambiance et des participants
motivés. Le col...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Compte-rendu rencontre #2 Permaculture44

1 666 vues

Publié le

Compte-rendu de la 2eme rencontre du collectif Permaculture44, découverte de la ferme Les Demains dans la Terre, design de permaculture et chantier participatif

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 666
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 245
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compte-rendu rencontre #2 Permaculture44

  1. 1. Compte-rendu rencontre #2 COLLECTIF PERMACULTURE 44 Date: 3 mai 2014, 10h00-17h00. Lieu: Ferme les Demains dans la Terre, Chauvé Présents: Yoann, Kenan, Antoine, Léo, Richard, Marie, Audrey, Pauline, Octave, Annie, Claire, Bruno, Emelyne, Alexandre, Aurélien, Hubert, Martin Ordre du Jour Rencontre découverte des permaculteurs en Loire-Atlantique et de la ferme permacole Les Demains dans la Terre. Chantier participatif, buttes. Le samedi 3 mai 2014, le collectif Permaculture44 proposait une journée découverte de la permaculture et chantier participatif sur la ferme www.lesdemainsdanslaterre.fr . 1. Présentations Une vingtaine de participants est arrivée sur le terrain de Chauvé en matinée. Un tour d'échange a permis à chacun de présenter ses projets et ses attentes afin de faire connaissance. Kenan recherche un terrain et a un intérêt pour les formations et le savoir pratique autour de la permaculture. Antoine espère avoir un petit terrain pour permaculturer à petite échelle et apprécie les pratiques d'entre-aide.
  2. 2. Léo travaille sur le projet http://lesjardinsdelavallee.jimdo.com/ . Guillaume a une association de transmission des connaissances à Frossay. Richard et Marie se cultivent sur le sujet et Richard envisage un BPREA maraîchage et une reprise de ferme dans le Maine-et-Loire. En recherche de pratique après la culture théorique. Audrey et Antoine veulent quitter la ville et étoffer leur réseau de connaissance sur le thème agricole. Pauline et Octave font du maraîchage à Machecoul. Annie est formatrice en jardinage, elle intervient auprès des particuliers et collectivités. Elle cherche à revenir sur Nantes et propose un troc cours de jardinage contre logement. Claire réside en ville et cherche à pratiquer la permaculture en attendant l'achat d'un terrain. Bruno anime l'association http://hen44.org/ qui travaille sur le thème de l'auto- construction et de l'habitat groupé. Sa référence, Franck Nathié sur la question des jardins-forêts qui a fait le travail d'adaptation de la flore permacole au climat local. Alex et Mathilde ont un lieu de maraîchage où ils cultivent également des plantes médicinales à « Beau Soleil ». Emelyne s'intéresse à l'agroécologie et souhaite apprendre en participant notamment à des chantiers. Alexandre est un citadin orienté développement durable et qui a découvert la permaculture via internet, il souhaite découvrir le sujet. Aurélien s'intéresse au concept des jardins-forêts et envisage de monter un lieu qui pourrait être pédagogique. William, qui n'était pas présent pour cause de formation à la ferme agroécologique de Sainte Marthe, a découvert la permaculture via différentes rencontres dans le milieu alternatif. Au sein de la ferme les demains dans la terre, il souhaite développer tout ce qui touche à la transformation et l'artisanat : cardage de la laine, fromage de chèvre, etc... Le projet Les Demains dans la Terre Martin et Yoann ont ensuite présenté le projet et lieu d'accueil de la journée : Les Demains dans la Terre. Yoann est un passionné de la nature qui a réalisé son BPREA maraîchage biologique. Avec Les Demains dans la Terre, il s'agit de sa première année d'installation. Le projet est auto-financé, avec la volonté d'indépendence financière maximale vis à vis des banques et surtout des aides agricoles. La vente d'une trentaine de premiers paniers permet de rentrer de premières recettes. Le projet est financé par plusieurs sources principales : des prêts auprès des familles, la vente de paniers, la campagne de financement participatif et un prêt bancaire sur faible montant. Martin vient de réaliser sa formation permaculture à La Ferme du Bec- Hellouin. Il avait découvert le sujet en Belgique, où il résidait deux ans auparavant. Sa rencontre avec Yoann qui disposait d'un terrain sur Chauvé a permis de monter ce projet agricole en commun. Le 31 mai ils organisent une grande journée festive sur la ferme. Placée sous le signe de la permaculture, la journée entière sera dédiée à la découverte du lieu, privilégiant "le faire ensemble" autour d'ateliers proposés tout au long de la journée : Visite guidée de la ferme, construction d'une yourte en bambou, balades botaniques, découverte du cardage de la laine, jeu coopératif autour du "design permaculturel"...
  3. 3. Echanges Hubert, qui est paysan sur la ferme depuis plus de 30 ans explique que pour lui la permaculture est l'anti- thèse du productivisme. Il y a aujourd'hui 60 000 paysans sans terre en France, la question de l'accesibilité des terres marque un phénomène de retour à la campagne qui devient de plus en plus difficile pour les urbains. En moyenne, les propriétés agricoles font 60 à 70 hectares, même sur les propriétés en production biologique et en Loire-Atlantique. Il faut repenser la répartition des terres. D'autant que l'agriculture aujourd'hui vit essentiellement de subventions et oriente les types de productions et plantations ou déplantations de manière irrationnelle. Terre de Liens réalise un travail de soutien à l'achat de terre pour les petits paysans mais leur action est bien trop maigre. Une poignée de paysans installés chaque année quand des dizaines de milliers sont en attente. La question de l'accès aux terres tout comme de la libération des semences devrait être portée dans la logique du développement de la permaculture. Plusieurs questions ont également évoqué les CCP et les formations à la permaculture ou au maraîchage de manière générale. Il existe plusieurs niveaux de cours de permaculture. • L'initiation sur deux jours pour comprendre les principes de la permaculture. • Le cours certifié de Permaculture (CCP) que l'on peut réaliser à L'université Populaire de Permaculture où dans des centres privés. Il s'agit en général de deux semaines de cours qui suivent un programme établi. • Le diplôme en permaculture qui se déroule sur deux années et se base sur des travaux de conception pratique. Le Brevet Professionnel Responsable d'Exploitation Agricole (BPREA) est une formation qui se poursuit à la chambre agricole. L'accès aux prêts et à la terre agricole est bien plus difficile sans ce type de diplôme. De même, cela empêche d'avoir droit à la majorité des aides agricoles à l'installation. Cependant, compter sur l'entraide, la solidarité, commencer tout petit en recherchant un parrainage par une association, une commune, un paysan ou un collectif avec connaissances agricoles peut beaucoup aider pour trouver de la terre et s'installer, même sans BPREA. Des financements alternatifs sont aussi possibles avec notamment les Cigales. Les porteurs de projets ne doivent donc pas se décourager s'ils ne peuvent pas prendre deux ans pour cette formations ou s'ils n'ont pas ce diplôme car ils peuvent tout de même avancer en passant outre. Un autre sujet évoqué, celui des modèles économiques et de la rentabilité d'une production en maraîchage permaculturel. Il existe bien des initiatives professionnelles dans ce domaine. Le modèle de la Ferme du Bec-Hellouin est bien documenté et propose une alternative au maraîchage conventionnel ou même biologique. Chantier participatif
  4. 4. Pour conclure la matinée, Yoann et Martin ont guidé le groupe dans une visite du terrain, expliquant son agencement et les choix du design de permaculture mis en œuvre., présentant également les stars botaniques des lieux. Un repas convivial a permis d'échanger plus amplement et de consolider le groupe avant le début du chantier participatif. Le chantier s'effectua en 5 étapes. Retirer la paille des buttes, désherber à la main les vivaces et passer la grelinette pour assurer l'aération, remettre de la paille légèrement compostée sur les buttes, pour finir par planter des aromates qui s'épanouiront joyeusement dans le verger et permettront ensuite de contrer certaines maladies des arbres fruitiers, d'attirer des auxiliaires ou/et de repousser certains insectes nuisibles pour le verger. AVANT PENDANT APRÈS
  5. 5. En conclusion, une première expérience de sortie très réussie. Une très belle ambiance et des participants motivés. Le collectif continuera de proposer des rencontres régulières sur des fermes tout en soutenant les projets de chacun par des chantiers participatifs. Pour retrouver toutes les photos de la journée, se rendre sur l'adresse suivante : https://www.flickr.com/photos/123840225@N02/sets/72157644270803329/

×