ÉLECTIONS
MUNICIPALES
23 ET 30
MARS 2014

une équipe
un projet
une dynamique
Agglomération Sud Pays Basque : pour une nouvelle dynamique
Pour la première fois, aux élections municipales de mars 2014,...
Chère Luzienne, Cher Luzien,
Après un mandat 2008–2014 intense et un bilan particulièrement réussi malgré la crise économi...
UNE ÉQUIPE, UN PROJET, UNE DYNAMIQUE
Peyuco Duhart // 67 ans

Elisabeth Garramendia // 55 ans

Eric Soreau // 42 ans
Altur...
Talde bat, egitasmo bat, dinamika bat
Gaëlle Ganet-Lapix // 43 ans

Aurore Prieur // 37 ans

Christine Gonzalo // 40 ans

...
UNE VILLE À VIVRE POUR TOUS LES LUZIENS
Notre bilan 2008 – 2014
u 320 logements locatifs sociaux


construits.
u 140 logem...
Donibandar guzientzat bizitzeko hiri bat
Notre bilan 2008 – 2014
u La redynamisation du quartier des


Halles : un nouveau...
UNE VILLE À VIVRE POUR TOUS LES LUZIENS
Notre bilan 2008 – 2014
u 9 kilomètres de pistes cyclables


et de cheminements do...
Donibandar guzientzat bizitzeko hiri bat
Un cadre de vie et un environnement préservés
Bizimolde eta ingurumen zaindua
Not...
UNE VILLE DYNAMIQUE POUR TRAVAILLER,
CRÉER SON ENTREPRISE, ATTIRER DES TALENTS…
Notre bilan 2008 – 2014
u Création d’un of...
Lan egiteko bere lantegia sortzeko eta
talentuak erakartzeko hiri dinamiko bat

/
/

Une ville attractive
Hiri erakargarri...
UNE VILLE SOLIDAIRE ET ACCUEILLANTE
Notre bilan 2008 – 2014
La solidarité, à Saint-Jean-de-Luz, c’est bien sûr un budget :...
Adin guzietan elkarkide eta abegitsu hiri bat
3 - FAMILLE

5 - VIVRE ENSEMBLE

C
•  onforter

notre politique familiale au...
UNE VILLE SPORTIVE, CULTURELLE ET ANIMÉE TOUTE L’ANNÉE
Notre bilan 2008 – 2014

Créer du lien et faire vivre la ville tout...
Kirolari, kultural eta urte guzian animatu hiria

/
/

Une ville animée
Hiri biziduna
Le questionnaire lancé auprès des Lu...
Un projet respectueux de nos finances

Écouter pour mieux décider

La période 2008-2014 a été marquée par une profonde cri...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Peyuco Duhart, une équipe, un projet, une dynamique : le programme !

7 185 vues

Publié le

Notre projet, dont vous lirez les détails dans ces quelques pages, n’est pas un simple catalogue de promesses.
C’est certes un programme de mandature mais c’est aussi une vision d’avenir qui nous amène bien au-delà de 2020.

Il repose sur une équipe d’hommes et de femmes impliqués dans la vie active, prêts à mettre leur expérience et leurs compétences au service de Saint-Jean-de-Luz.

Dans un contexte national difficile, où toutes les communes sont victimes du désengagement de l’Etat, nous avons voulu un projet sincère, réaliste et avant tout respectueux du contribuable Luzien.

Ce projet n’a qu’un seul but. Celui de toujours améliorer notre quotidien autour d’axes clairs : le logement, les transports, l’emploi et notre qualité de vie quotidienne.

Les enjeux sont importants et, avec vous, nous réussirons le développement de Saint-Jean-de-Luz.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 185
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 934
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Peyuco Duhart, une équipe, un projet, une dynamique : le programme !

  1. 1. ÉLECTIONS MUNICIPALES 23 ET 30 MARS 2014 une équipe un projet une dynamique
  2. 2. Agglomération Sud Pays Basque : pour une nouvelle dynamique Pour la première fois, aux élections municipales de mars 2014, nous serons appelés à élire directement les futurs conseillers communautaires qui siégeront à l’Agglomération Sud Pays Basque. Une désignation qui se fera par un fléchage, à partir des listes municipales. Sur le plan de la démocratie locale, il s’agit d’un véritable pas en avant pour rapprocher les citoyens de l’Agglomération. Aujourd’hui, l’Agglomération Sud Pays Basque fait partie intégrante de notre vie quotidienne, au travers de l’exercice de ses compétences : transports publics, habitat, langue basque, éducation artistique et culturelle, échanges transfrontaliers, qualité des eaux de baignade, préservation des milieux naturels, gestion de l’eau et enfin, développement économique. Sur le plan de l’efficacité de l’action publique, il s’agit, également, d’un rendez-vous important entre le territoire et les intercommunalités du Pays Basque. Les prochains mois seront, en effet, marqués par des échéances essentielles pour le développement du territoire : préparation du contrat Etat-Région et négociation du contrat spécifique Pays Basque 2014/2020. Un chantier qui s’ouvrira autour de questions clefs pour le développement de nos communes et du Pays Basque : l’enseignement supérieur et la recherche, l’économie de demain, la mobilité, la couverture Très Haut Débit et les usages numériques, la transition écologique et énergétique, l’emploi, la formation et le dialogue social, le logement, la langue basque, la culture, l’aménagement du territoire et l’accès aux services. Répondre à ces enjeux d’avenir va nous pousser à faire preuve d’ambition et d’audace ! C’est pourquoi, je proposerai au nouvel exécutif de l’Agglomération d’engager une dynamique nouvelle autour d’un Projet d’Agglomération, pour penser notre développement à l’horizon de 2025. U • n Projet d’Agglomération construit sur une vision partagée de l’avenir que nous souhaitons pour nos enfants. U •n Projet d’Agglomération assis sur un projet de développement cohérent pour nos douze communes, quelle que soit leur taille. U •n Projet d’Agglomération élaboré sur la base d’une confiance renouvelée entre les maires de l’Agglomération. U •n Projet d’Agglomération associant les forces vives du territoire dans l’élaboration de notre stratégie de développement. U •n Projet d’Agglomération fédérant, enfin, les énergies à la ville et à l’Agglomération Sud Pays Basque pour susciter une dynamique en faveur de la création d’emplois. 2 Projet 2014 - 2020 Focus : informations pratiques sur l’élection des conseillers communautaires Parce que l’Agglomération occupe une place grandissante dans notre vie quotidienne, les conseillers communautaires seront désormais élus au suffrage universel direct. Cette nouvelle règle électorale offre à chacun de nous l’opportunité de connaître ses représentants, donc de mieux comprendre leur action et ainsi de choisir ce qui est le mieux pour nous. Pour la première fois, les habitants de SaintJean-de-Luz seront appelés, au mois de mars, à designer directement leurs représentants à l’Agglomération Sud Pays Basque* Sur le plan pratique, le bulletin de vote comportera deux listes associées : l • a première colonne avec le nom des 33 candidats à la mairie de Saint-Jean-de-Luz, l • a seconde colonne avec le nom des 9 candidats à l’Agglomération Sud Pays Basque. * ’Agglomération Sud Pays Basque est composée de 12 communes : L Ahetze, Ainhoa, Arbonne Ascain Biriatou, Ciboure, Guéthary, Hendaye, Saint-Jean-de-Luz, Saint-Pée-sur-Nivelle, Sare, Urrugne Vos 9 candidats à l’élection communautaire • eyuco Duhart P • arie Etchebaster M • icole Ithurria N • ean-Luc Casteret J • hilippe Juzan P • athalie N Morice-Passicot • axuxa G Elhorga-Dargains • anuel de Lara M • enis Artola D
  3. 3. Chère Luzienne, Cher Luzien, Après un mandat 2008–2014 intense et un bilan particulièrement réussi malgré la crise économique, je me présente aux élections municipales des 23 et 30 mars 2014. Entouré d’une équipe renouvelée, composée d’hommes et de femmes impliqués dans la vie active, prêts à mettre leur expérience et leurs compétences au service de la commune, j’ai construit avec eux un projet sérieux et réaliste. Notre projet, dont vous lirez les détails dans les pages suivantes, n’est pas un simple catalogue de promesses. C’est certes un programme de mandature mais c’est aussi une vision d’avenir qui nous amène bien au-delà de 2020. La sincérité de ce projet est basée sur les résultats des six années passées. Six ans au cours desquels nous avons donné à Saint-Jean-de-Luz les équipements indispensables à son développement et au progrès tout en préservant son identité, son âme. J’ai aussi tenu à gérer les finances communales en bon père de famille sans vous demander d’effort important sur les impôts locaux. Nous avons en effet les taux les plus bas comparés aux villes d’Aquitaine de la même taille. Cela restera une absolue priorité. Ceux qui se sont opposés pendant six ans à ma politique essaient aujourd’hui de vous prouver à grand renfort de ratios et de pourcentages, de chiffres erronés, que rien ne va. Ne vous laissez pas abuser par leurs propos. Ceux qui donnent aujourd’hui des leçons de gestion sont les mêmes qui soutiennent le matraquage fiscal du gouvernement que nous avons subi en 2013… et ce n’est pas terminé ! Ce sont les mêmes qui prônent la division et le repli sur soi, par pur dogmatisme, dans une ville qui doit être ouverte et accueillante. Ce sont les mêmes qui n’hésitent pas à échafauder des alliances partisanes passéistes alors que Saint-Jean-de-Luz a besoin de mener une politique moderne dès aujourd’hui pour l’avenir de ses enfants. Le projet que je vous propose n’a qu’un seul but, celui de toujours améliorer le quotidien des Luziens autour d’axes clairs : le logement, les transports, l’emploi et notre qualité de vie quotidienne. Les enjeux sont importants et nous devons réussir le développement de Saint-Jean-de-Luz. Toutes générations confondues, nous devons vivre de façon harmonieuse au quotidien dans un environnement préservé. Dès le 23 mars, faites le choix de l’avenir, le choix de la confiance autour d’ « Une équipe, un projet, une dynamique ». Martxoaren 23tik, etorkizunaren hautua egizue, konfiantzaren hautua « Talde bat, egitasmo bat, dinamika bat » en inguruan. 3
  4. 4. UNE ÉQUIPE, UN PROJET, UNE DYNAMIQUE Peyuco Duhart // 67 ans Elisabeth Garramendia // 55 ans Eric Soreau // 42 ans Alturan Libraire 1er vice-président de la Communauté d’Agglomération Sud Pays Basque. Andénia - Stade Infirmière de bloc opératoire Cadre supérieur de santé auprès des personnes âgées et des personnes handicapées, Elizabeth Garramendia souhaite mettre ses compétences au service des Luziens. Nicole Ithurria // 61 ans Jean-Daniel Badiola // 47 ans Michèle Lacaze // 68 ans Acotz Directrice d’un établissement hospitalier privé Spécialiste des problématiques de santé, Nicole Ithurria est une professionnelle de la gestion administrative et financière. Centre Médecin Layats – Chingaletenia Enseignante à la retraite Médecin angiologue à Saint-Jean-de-Luz, père de trois enfants, Jean-Daniel Badiola cultive une passion pour le sport. Son crédo : ouvrir la pratique sportive à tous. Jean-François Irigoyen // 51 ans Nathalie Noël // 50 ans Professeur des écoles, spécialiste de l’enfance inadaptée, ancienne directrice de l’école du centre, Michèle Lacaze est très impliquée dans la vie associative depuis plus de 20 ans. Alturan Chef d’entreprise à Jalday Adjoint en charge des travaux et de la proximité depuis 2008, Jean-François Irigoyen gère une société spécialisée dans la maintenance des poids lourds. Passionné par la mer, il est membre de plusieurs associations liées au monde maritime et au nautisme. Centre Femme au foyer Patricia Arribas-Olano // 59 ans Pello Etcheverry // 45 ans Homme de communication, rompu au montage de projets territoriaux innovants, Manuel de Lara a dirigé, de 1999 à 2011, l’Agence Pays Basque des Technologies de l’Information et de la Communication (aNTIC). Karsinenea Commerçant Marie Etchebaster // 55 ans CC Jaï Alaï Maire de Saint-Jean-de-Luz CC Ichaca Femme au foyer Dans le cadre de son mandat d’adjointe, Patricia Arribas-Olano s’est spécialisée dans les problématiques de l’enfance et de la scolarité. Elle a également développé de nouvelles structures et animations en direction de la jeunesse luzienne. Philippe Juzan // 66 ans CC Chantaco Biologiste Philippe Juzan dirige un laboratoire d’analyses médicales aux Halles. Investi dans les questions de développement et d’aménagement du territoire, il est adjoint à l’urbanisme, Conseiller Général et préside le Syndicat Bizi Garbia. CC : Candidats au Conseil Communautaire 4 Projet 2014 - 2020 Ancien journaliste, Eric Soreau est conseiller municipal délégué à la ville numérique depuis 2008, au protocole et à la vie des quartiers. Sa passion : être au service des Luziens. Manuel de Lara // 46 ans Mère de quatre enfants, diplômée de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, Nathalie Noël a collaboré avec diverses institutions. Quincaillier aux Halles, conseiller municipal en charge de l’organisation des fêtes patronales, Pello Etcheverry est très impliqué dans la vie associative, festive et musicale luzienne. Gaxuxa Elhorga-Dargains // 66 ans CC Halles Professeur d’anglais à la retraite Gaxuxa Elhorga-Dargains a défendu durant toute sa carrière l’enseignement bilingue basque-français au sein des écoles catholiques. Conseillère municipale déléguée à la langue basque, elle promeut l’Euskara au sein de notre collectivité. CC Erromardie Directeur de la communication CC Bordacho Directrice clientèle à l’Office 64 de l’Habitat Juriste de formation, Marie Etchebaster a toujours travaillé dans des collectivités aux missions sociales (logement mais aussi CCAS). Justice et qualité du service rendu sont deux idées qui ont toujours guidé sa vie professionnelle. Stéphane Alvarez // 48 ans Duconténia Agent général d’assurance prévoyance et patrimoine Stéphane Alvarez préside en marge de ses activités professionnelles plusieurs associations humanitaires, cultuelles et culturelles.
  5. 5. Talde bat, egitasmo bat, dinamika bat Gaëlle Ganet-Lapix // 43 ans Aurore Prieur // 37 ans Christine Gonzalo // 40 ans Quartier du Lac Professeur de musique en lycée et collège Argi Eder Cadre bancaire Avenue Ithurralde Assistante commerciale Instrumentiste, Gaëlle Ganet-Lapix est impliquée dans de nombreux projets artistiques et éducatifs (comédies musicales, chef de chœur, projets Hand’Y’Fest...). Directrice commerciale dans le secteur bancaire, Aurore Prieur accompagne les entreprises dans leur développement. Jeune mère de famille luzienne, Christine Gonzalo travaille dans un groupe national spécialisé dans l’habitat et l’accession à la propriété. Jean-Luc Casteret // 42 ans Thomas Ruspil // 23 ans Bruno Garraialde // 53 ans Saint-Joseph Artiste musicien Fargeot Etudiant doctorant Urquijo Restaurateur Soliste à l’Orchestre Symphonique d’Euskadi, JeanLuc Casteret mène une carrière musicale européenne. C’est un défenseur des patrimoines culturels et linguistiques régionaux. Doctorant en sciences de gestion (marketing), Thomas Ruspil est engagé dans la vie associative et culturelle luzienne depuis près de 10 ans. Il a siégé au conseil communal des jeunes de 2006 à 2008. Conseiller municipal, Bruno Garraialde gère avec le sourire depuis 20 ans son restaurant familial. Nathalie Morice-Passicot // 49 ans Valérie Othaburu-Fischer // 48 ans CC CC Karsinenea Agent technico-administratif Nathalie Morice-Passicot est impliquée depuis plus de 20 ans dans le milieu associatif. Présidente de l’Artha Surf Club de 2009 à 2011, elle est aujourd’hui vice-présidente de la Peña Almonte. Denis Artola // 41 ans CC Fargeot Artisan coiffeuse Valérie Othaburu-Fischer est présidente de l’association des commerçants de Fargeot. Elle est une des chevilles ouvrières des fêtes du quartier. Guillaume Colas // 42 ans Acotz Agriculteur Bailenia / Chantaco Conseiller Eco-habitat Jeune chef d’entreprise, Denis Artola partage sa vie entre ses trois passions : son métier, les sports mécaniques et bien-sûr son quartier : Acotz ! Conseiller municipal délégué au développement durable et aux espaces naturels, Guillaume Colas bénéficie de plus de 15 ans d’expérience dans l’environnement et l’écologie. Il a fait de sa passion sa profession. Margarett Girard // 63 ans Urtaburu Naturopathe Parallèlement à son activité professionnelle, Margarett Girard est impliquée dans la défense des droits des femmes. Sa démarche associative l’a amenée à s’engager contre les violences faites aux femmes. Jean-Marc Quijano // 55 ans Urdazuri Enseignant (secondaire, université) Amoureux du Pays Basque, Jean-Marc Quijano est passionné par la culture basque et défenseur de son ouverture au monde. Sylvie Dargains // 30 ans Urdazuri Commerçante Fière de sa ville, Sylvie Dargains a fait le choix de vivre et travailler à Saint-Jean-de-Luz. Elle est à la tête de l’imprimerie familiale du quartier des halles. Manuel Vaquero // 48 ans Erromardie Magistrat Défenseur de la culture et de la langue basque, Manuel Vaquero est juge administratif, professionnel du droit et amoureux de sa ville. Il souhaite mettre ses compétences au service de Saint-Jean-de-Luz. Béatrice Chauffard // 47 ans Anterenea Fleuriste Fleuriste boulevard Thiers, Béatrice Chauffard souhaite s’impliquer dans l’animation commerciale et festive de Saint-Jean-de-Luz. Jacques Bove // 65 ans Fargeot Expert en automobiles à la retraite Gérant d’un garage auto avant de diriger son propre cabinet d’expertises pendant 22 ans, Jacques Bove souhaite s’investir et apporter toute son expérience pour Saint-Jean-de-Luz. Anne-Marie Bidart-Labrousse // 73 ans Boulevard Thiers Retraitée de la Poste Au service des autres depuis de nombreuses années, conseillère municipale déléguée à la précarité, AnneMarie Bidart-Labrousse est présidente de l’association caritative Denen Etchea. Laurent Desloques // 38 ans Vieille route de Saint-Pée Radiologue Jeune médecin radiologue, Laurent Desloques a choisi de rejoindre l’équipe de Peyuco Duhart au service de Saint-Jean-de-Luz. 5
  6. 6. UNE VILLE À VIVRE POUR TOUS LES LUZIENS Notre bilan 2008 – 2014 u 320 logements locatifs sociaux construits. u 140 logements locatifs sociaux en cours de construction et 45 supplémentaires déjà financés. u 119 logements en accession sociale à la propriété livrés ou en construction. u 668 familles ont, depuis 2008, bénéficié d’un logement social. u Près de 4 millions d’euros investis dans la mise aux normes des logements HLM existants. u Une nouvelle antenne locale de l’Office 64 de l’Habitat à Urdazuri, créée pour plus de proximité avec les bailleurs sociaux. / / Permettre aux Luziens de se loger à chaque étape de la vie Bizi denboraldi bakoitzan donibandarrei etxeak eskaini Un effort sans précédent a été fourni en matière de logement au cours des 6 dernières années. Aujourd’hui, avec près de 1350 logements locatifs sociaux, Saint-Jean-de-Luz propose 16% d’habitat social. Nous maintiendrons cette dynamique qui profitera aux 296 demandes luziennes en attente. L’habitat, c’est aussi l’accession à la propriété, le logement des seniors et l’entretien des immeubles existants. Notre projet est de renforcer une offre de logements équilibrée et adaptée à chaque étape de la vie (jeunes, familles, personnes âgées). M • aintenir la dynamique de production de logements sociaux avec de nouveaux programmes publics d’habitat (location sociale et accession), et l’obligation d’intégrer 30% de logements locatifs sociaux dans les opérations privées. C • onstruire une résidence seniors en plein cœur de ville. R • éaliser des opérations de construction-réhabilitation en centre-ville et dans les quartiers en poursuivant notre politique d’acquisition et de valorisation du foncier communal. R • énover et mettre aux normes les logements HLM anciens. I • mposer la réalisation d’aires de jeux pour enfants et d’espaces verts de qualité à l’intérieur des programmes immobiliers neufs, publics et privés. E • ngager avec l’Agglomération la révision du Programme Local d’Habitat car le meilleur moyen de maîtriser la hausse des prix et des loyers est d’augmenter l’offre de logements de façon équilibrée sur l’ensemble du territoire Sud Pays Basque. C • entraliser l’ensemble des aides aux particuliers pour la première accession à la propriété de leur résidence principale avec un « Guichet unique habitat » associant les collectivités, les organismes publics, les promoteurs, les établissements financiers. compétence Ville Le saviez-vous ? u Avantage fiscal aux Luziens : exonérations et abattements à taux maximum pour les Luziens (les résidences secondaires sont toutes imposables, sans exonération, ni abattement). u Depuis 2012, Saint- Jean-de-Luz n’est plus contrainte de payer la « pénalité SRU » pour carence de logements sociaux. u 362 € : c’est le loyer mensuel moyen des 21 logements sociaux (du T2 au T4) programmés sur l’îlot des Erables. u En 2012, la ville a adopté la taxation des logements vacants. / compétence Agglomération
  7. 7. Donibandar guzientzat bizitzeko hiri bat Notre bilan 2008 – 2014 u La redynamisation du quartier des Halles : un nouveau pôle de vie et d’activités en cœur de ville (cinéma, parking, parvis, nouveaux commerces et espaces publics, programme de logements…). u Création de voies piétonnes et d’espaces partagés : place Louis XIV, rue Tourasse, Port, Elgar, Urdazuri, Erromardi, route de Chantaco... u Mise en sécurité des axes de circulation : giratoires du Pavillon bleu, du commissariat, d’Urquijo, Layatz... u 4,8 millions d’euros d’investissements de proximité dans le cadre des programmes annuels de réfection des routes et des rues. u Mise aux normes accessibilité de la Médiathèque, de la piscine, de l’Eglise et de la mairie. / / Aménager la ville pour tous Hiria denentzat egokitu Notre dynamique repose sur un choix : celui d’un développement réaliste, adapté aux besoins et respectueux de l’identité de chaque quartier. A • ménager l’ensemble du secteur entre la gare et la place Louis XIV afin d’assurer une meilleure liaison entre la gare, le port et le centre ancien : espaces publics, cheminements piétonniers, espaces verts… E • tendre la piétonisation du centre-ville sans pour autant exclure la voiture : nouveau parking souterrain, requalification des parkings existants afin de maintenir le nombre de places, développement des bornes gratuites d’arrêt minute… A • chever l’aménagement de l’îlot des Erables. E • ngager la réfection des principaux axes de circulation (boulevard Victor Hugo, rue Philippe Veyrin, avenue de l’Ichaca, chemin d’Erromardie, rue Paul Gelos…). P • oursuivre la réfection des rues et des trottoirs dans les quartiers (Sopite, Habas, Ximista, Quartier du Lac, Clos Argi Eder…) ainsi que l’enfouissement des lignes électriques. u 180 places de stationnement pour personnes handicapées réparties sur toute la commune. u Enfouissement des réseaux avenue Pierre Loti, route des plages, chemin de Kokotia, rue de la Rhune, rue Bibal, rue de la Gabarre, impasse des Maronniers… u Programme de mise aux normes des 11 aires de jeux pour enfants dans tous les quartiers. Le saviez-vous ? u Saint-Jean-de-Luz a été classée 1ère commune du département au Baromètre de l’accessibilité 2013 par les associations de personnes handicapées. u L’aménagement de l’îlot des Erables est une opération largement bénéficiaire pour les contribuables luziens : 5,4 millions d’euros d’investissements / 13,8 millions de recettes financières et patrimoniales. u Depuis 2008, les normes « Personnes à Mobilité Réduite » (fauteuils, personnes âgées, poussettes…) sont systématiquement intégrées dans tous les travaux d’aménagements urbains. A • ssurer un partage harmonieux des trottoirs et des rues pour des quartiers accessibles et sécurisés. P • roposer un programme de rénovation des places et des placettes pour de nouveaux espaces de vie, conviviaux et embellis (Thiers/Gambetta, Ichaca, Urdazuri, Erromardie, Acotz, promenade Alfred Pose…). P • oursuivre la mise en accessibilité des bâtiments publics. compétence Ville / compétence Agglomération
  8. 8. UNE VILLE À VIVRE POUR TOUS LES LUZIENS Notre bilan 2008 – 2014 u 9 kilomètres de pistes cyclables et de cheminements doux créés et aménagement complet des espaces publics traversés. u 200 nouvelles places de stationnement gratuit derrière la gare (Marañon, Larramendy, Elgar). u Un nouveau parc relais de 200 places au Pavillon bleu. u 250 nouveaux emplacements deux roues pour lutter contre le stationnement sauvage sur les trottoirs. u 50 000 utilisateurs par an pour la navette Itzulia. u 45% du territoire communal protégé au PLU par des zones naturelles et agricoles. u Gestion durable des espaces verts (économie d’eau, suppression des pesticides). u 6 000 visiteurs en 2013 au jardin botanique municipal. u Falaise de Sainte-Barbe : réalisation des travaux de confortement. u 300 000 m3 de bassins de rétention des eaux sur toute la commune. u 50 millions d’euros d’investissement de l’Agglomération (2010-2015) pour la réalisation de stations d’épuration, la mise aux normes du réseau d’assainissement et la création de bassins de rétention. 8 Projet 2014 - 2020 / / La qualité de vie, notre priorité Biziaren kalitatea, gure lehentasuna Parce que notre qualité de vie dépend directement de la qualité de ville, nous portons un projet ambitieux en matière de déplacements, de transports et de préservation de notre cadre de vie. Une politique des déplacements innovante Garraio politika berritzaile bat E • xpérimenter un dispositif de vélos en libre service (en période estivale) et des bornes de recharge pour véhicules électriques. 1 - DÉVELOPPER LES TRANSPORTS EN COMMUN ET FAVORISER L’INTERMODALITÉ 3 - FACILITER LA CIRCULATION ET LE STATIONNEMENT CAR L’AUTOMOBILE RESTE LE PRINCIPAL MODE DE DÉPLACEMENT A • ssurer F • luidifier la complémentarité entre notre actuel système de navette (Itzulia) et le futur réseau de transports en commun mis en œuvre par l’Agglomération. T • ransformer notre gare SNCF de centre-ville et la halte routière en pôle d’échanges multimodal pour faciliter la connexion entre les différents moyens de déplacements : train, voiture, bus, vélo, marche à pied. les déplacements, toute l’année, autour d’un « Plan Stationnement » : nouveaux parkings, circuits de livraison des commerces, développement des navettes estivales, dispositifs de gestion en temps réel du trafic et du stationnement… C • réer un nouveau parking relais, intégré et végétalisé, en entrée de ville à Layatz. compétence Ville N • égocier avec la Région un nouveau cadencement des Trains Express Régionaux entre Bayonne, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Hendaye et Saint-Sébastien. 2 - PROMOUVOIR LES MODES DE DÉPLACEMENTS DOUX F • aciliter les déplacements à pied dans le cadre d’un « Plan Piéton » : création des nouveaux cheminements (parcours, signalétique, mise en sécurité). D • évelopper notre réseau cyclable à partir des pistes existantes, améliorer sa sécurité et l’offre de stationnement pour deux roues dans le cadre d’un « Plan Vélo ». / compétence Agglomération
  9. 9. Donibandar guzientzat bizitzeko hiri bat Un cadre de vie et un environnement préservés Bizimolde eta ingurumen zaindua Notre environnement quotidien, naturel et urbain, nous offre un cadre de vie privilégié. Il constitue une richesse que nous devons préserver afin de mieux la partager… et la transmettre aux générations futures. 1 - L’EAU : PROTÉGER, PRÉSERVER, MIEUX CONSOMMER P • oursuivre avec l’Agglomération la mise aux normes du réseau d’assainissement, la construction d’ouvrage de rétention et la surveillance de la qualité des eaux des bassins versants (Nivelle et Ichaca). D • resser avec le Groupement d’Intérêt Public Littoral un état des lieux complet de l’érosion du trait côtier afin d’anticiper l’évolution naturelle du littoral. A • nticiper le prochain contrat communautaire de gestion de l’eau potable (2018) en faisant étudier au sein de l’Agglomération, par une autorité indépendante, toutes les hypothèses et leurs coûts pour le contribuable. 2 – VALORISER NOTRE ENVIRONNEMENT QUOTIDIEN R • éaliser la 1ère révision de notre AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine) pour protéger et valoriser nos patrimoines bâtis et naturels. A • chever le confortement de la falaise de Sainte-Barbe afin de préserver ce site exceptionnel. C • réer un Pôle communal environnement au jardin botanique municipal afin d’accompagner la mise en œuvre du Plan Communal de Développement Durable. P • roposer de nouveaux jardins familiaux. compétence Ville / compétence Agglomération S • outenir les circuits courts et le développement des AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). 3 – AMÉLIORER SANS CESSE NOTRE CADRE DE VIE F • aire de la propreté de tous nos quartiers une priorité. P • oursuivre l’enfouissement des conteneurs à déchets et développer le tri sélectif en porte à porte déjà engagé par Bizi Garbia sur le Centre et Fargeot. E • ngager un plan de réduction des déchets de livraison en partenariat avec les commerçants et les fournisseurs. L • ancer un plan de requalification et de valorisation des espaces verts afin que chaque Luzien, toutes générations confondues, puisse bénéficier d’espaces de détente de qualité à proximité de son domicile. Le saviez-vous ? u La qualité des u Toutes nos plages sont eaux de baignade est une compétence communautaire : l’Agglomération a fait le choix d’anticiper la directive européenne applicable en 2015. classées « excellente » et « bonne » qualité au niveau européen. u Notre Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine fut la 1ère AVAP créée en France.
  10. 10. UNE VILLE DYNAMIQUE POUR TRAVAILLER, CRÉER SON ENTREPRISE, ATTIRER DES TALENTS… Notre bilan 2008 – 2014 u Création d’un office municipal du commerce et de l’artisanat afin de dynamiser et développer l’offre locale. u Lancement d’une concertation avec les commerçants et création de groupes de travail participatifs. u Aménagement du parvis des Halles en un espace de commerce en plein cœur de ville. u Des bornes d’arrêt minute pour plus de facilité. / / Une ville dynamique Hiri dinamikoa Le tourisme est un moteur économique puissant pour notre ville. Il lui a permis d’amortir les effets de la crise. Mais avec 2 200 entreprises, un port de pêche, deux zones d’activités économiques regroupant 2 500 emplois et 550 commerces répartis dans les quartiers de la ville, Saint-Jean-de-Luz est également le premier bassin d’emploi du Sud Pays Basque. Notre ambition est de continuer à créer des emplois ! C’est pourquoi, nous allons mobiliser, à la ville comme à l’Agglomération, toutes nos énergies pour rendre Saint-Jean-de-Luz la plus accueillante possible aux entreprises. 1 - SOUTENIR LES CRÉATEURS D’ENTREPRISES 2 - PRÉPARER LES EMPLOIS DE DEMAIN E • ngager M • ettre en place une politique d’acquisition du foncier avec l’Agglomération une politique globale de requalification (voirie, éclairages, cheminements sécurisés, etc.) et de valorisation (image, signalétique, etc.) de Jalday et de Layatz. u Remise aux normes de la Halle aux poissons pour un service de qualité. u De nouveaux commerces dans le centre et en entrée de ville. C • réer un Comité Local de Développement pour réunir autour du maire les acteurs socio-économiques et construire une stratégie concertée de développement économique. u 200 nouvelles places de stationnement gratuit derrière la gare en plus des 365 du Parking Cœur de ville. • O uvrir sur le site web de la mairie un guichet d’accueil pour faciliter les démarches d’implantation des entreprises en ville comme en zones d’activités. A • ménager la tranche 4 de Jalday pour favoriser à terme la création d’emplois supplémentaires. A • ccompagner les professionnels de la pêche et les coopératives dans le développement de leurs projets en lien avec le Conseil Général, la CCI et le Comité local des pêches. et du bâti à vocation économique ainsi qu’un suivi des besoins des métiers de l’artisanat. L • ancer en lien avec l’Agglomération une démarche de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (G.P.E.C), car la question de l’emploi est au cœur de notre projet de ville. C • réer du lien entre les travailleurs indépendants en offrant des lieux d’accueil mutualisés (espaces de coworking) pour donner un nouvel élan à leurs activités. E • tudier l’ouverture d’une pépinière d’entreprises tournée vers les métiers du design, de l’image, du numérique et du tourisme du futur. compétence Ville / compétence Agglomération
  11. 11. Lan egiteko bere lantegia sortzeko eta talentuak erakartzeko hiri dinamiko bat / / Une ville attractive Hiri erakargarri bat 1 - SUR LE PLAN COMMERCIAL Dynamiser le commerce dans le centre et les quartiers (qualité des espaces publics, stationnement fluidifié, animations...) est au cœur de notre projet. F • aire du boulevard Thiers et du boulevard Victor Hugo un axe commercial fort dans la ville et redynamiser la rue Gambetta. P • oursuivre la concertation lancée avec les commerçants du centre-ville sur des problématiques ciblées (charte qualité, baux précaires…). A • méliorer la signalétique commerciale en centreville et en direction des pôles commerciaux des quartiers. P • romouvoir les animations commerciales en s’appuyant sur l’office de commerce et les associations de commerçants. 2 - SUR LE PLAN DU TOURISME I • mpulser des opérations de communication et d’animation coordonnées entre les commerçants et les professionnels du tourisme. V • aloriser le tourisme de plein air (équivalent à 6 447 lits) et travailler avec la CCI à un meilleur accueil des bateaux de croisière dont les retombées économiques sont importantes. U • tiliser la signature « Saint-Jean-de-Luz » pour attirer des entreprises innovantes dans le domaine du M-tourisme : des services touristiques sur tablettes, sur smartphones et netbooks. E • ngager avec l’Agglomération et « Terre et Côte Basque » une action collective pour accompagner les professionnels dans la nouvelle économie du tourisme : services numériques mobiles, évolution des marchés, nouvelles pratiques et attentes… / / Une ville innovante et interconnectée Hiri berritzaile eta konektatua Engager avec l’Agglomération une véritable politique en faveur de l’innovation et du numérique pour attirer de nouveaux talents sur le territoire, développer les activités existantes et rendre des services en ligne utiles (infos chantiers, propreté, accessibilité, animations, démarches administratives) pour ses habitants. A • ccompagner, dès 2015, le déploiement du Très Haut Débit (mobile et fixe) dans les quartiers et dans les zones d’activités. F • avoriser le déploiement des solutions numériques pour une gestion durable de la ville (stationnement, énergie, Open Data…). Le saviez-vous ? u 90 : c’est le montant F • avoriser u 7 800 : c’est le nombre annuel en millions d’euros total d’emplois liés à des retombées économiques l’économie luzienne. liées au tourisme. u 150 000 : c’est le u 285 : c’est le nombre de nombre d’utilisateurs par commerces présents sur le an du parking souterrain centre-ville de Saint-Jean- Cœur de ville. de-Luz. u 200 000 : c’est le u 1 390 : c’est la capacité hôtelière en nombre de lits nombre de spectateurs par an au cinéma «Le Select». la micro industrie par l’ouverture d’un « LABoratoire de Fabrication » (FabLAB), espace de création accessible à tous (étudiants, artistes, designers, entreprises, etc.) pour apprendre, inventer et réaliser sur des machines numériques : imprimante 3D, etc. C • réer un comité local de développement des usages du numérique pour suivre, évaluer et adapter les actions engagées. compétence Ville / compétence Agglomération 11
  12. 12. UNE VILLE SOLIDAIRE ET ACCUEILLANTE Notre bilan 2008 – 2014 La solidarité, à Saint-Jean-de-Luz, c’est bien sûr un budget : 6,8 millions d’euros de subventions versées au secteur social et familial. Mais c’est aussi une politique de proximité, attentive aux besoins et attentes de chacun. Notre ambition pour Saint-Jean-de-Luz est de cultiver du lien entre les générations afin que les familles, les jeunes et les seniors s’y sentent bien. u Un nouveau Centre Communal d’Action Sociale au cœur du quartier des Halles. u Une convention « Politique seniors » signée avec le Conseil Général. u Création du « Pôle seniors et / / C • onsolider et moderniser un pôle de santé gériatrique à Saint-Jean-de-Luz (sur les sites de Trikaldi et d’Udazkena) doit être une priorité de l’Hôpital de Bayonne car il s’agit d’un service public essentiel pour les familles et pour la ville. u Installation du Club Lagun Artean dans le nouveau lieu de vie du quartier des Halles. de soutenir les Luziens dans leurs démarches administratives. u Création du Pôle Petite Enfance à Ichaca pour la garde et les loisirs des jeunes de 0-6 ans. u Aménagement d’un nouvel Espace Jeunes pour les loisirs des ados. u Réalisation de 2 nouveaux Skate-Parks (Jalday et Marañon). u Réhabilitation du Point Accueil Jour, des Restos du Cœur et de Denen Etchea. u Soutien aux associations de lutte contre les addictions et création d’un groupe de travail sur les violences faites aux femmes. 12 Projet 2014 - 2020 Gertutasun osasun eskaintza 1 - MAINTIEN DU SERVICE PUBLIC À SAINT-JEAN-DE-LUZ dépendance » afin de favoriser le maintien à domicile. u Ouverture du Point Info Famille afin Une offre de santé de proximité / / 2 - CONSOLIDER UNE OFFRE DE SOINS PUBLIQUE ET PRIVÉE MODERNE À SAINT-JEAN-DE-LUZ A • utour de la polyclinique et des établissements de santé, maintenir un pôle de santé de proximité. Cela passe par une nouvelle répartition des équipements (IRM, etc.) indispensables pour un service performant sur le sud de la Côte basque. Une ville accueillante à tous les âges Adin guzientzat hiri abegitsua 1 - PETITE ENFANCE ET ENFANCE A • ccompagner le développement de tous les modes de garde complémentaires autour du pôle petite enfance : assistantes maternelles, crèche, etc… F • avoriser l’épanouissement des enfants en mettant en œuvre dans les meilleures conditions possibles la réforme des rythmes scolaires voulue par le gouvernement. P • oursuivre l’équipement numérique des écoles : tableaux interactifs, tablettes, environnement numérique de travail, etc… 2 - JEUNESSE P • roposer un centre de loisirs (3-6 et 6-12 ans) dans le cadre du Pôle petite enfance d’Ichaca et inviter les jeunes de la ville à alimenter une page du magazine municipal. I • nstaller la nouvelle Ikastola, avenue Marañon et engager une réflexion sur le devenir d’Harriet Baïta. P • oursuivre les actions engagées pour soutenir les jeunes dans leurs projets : aides au passage du permis de conduire, du BNSSA… E • ncourager les échanges scolaires dans le cadre d’une politique de jumelages, d’échanges internationaux et transfrontaliers. D • évelopper régulièrement des journées thématiques de l’orientation (1 jeune - 1 métier - 1 parrain) et activer tous les dispositifs d’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi. compétence Ville / compétence Agglomération
  13. 13. Adin guzietan elkarkide eta abegitsu hiri bat 3 - FAMILLE 5 - VIVRE ENSEMBLE C • onforter notre politique familiale autour d’un pôle « famille et parentalité » ouvert aux professionnels et associations. C • réer O • rganiser un forum de la santé et du bien-être. M • ettre en ligne sur le site de la ville une liste réactualisée C • réer (chaque semaine) de covoiturage, babysitting ou autres petits services. 4 - SENIORS des « clubs » pour les aidants naturels dans le cadre d’un point d’accueil jour sur le pôle de santé de Saint-Jean-de-Luz. dans les quartiers des « sentinelles de la précarité » pour une meilleure approche, écoute et aide aux personnes précarisées. R • ompre la solitude qui touche certaines personnes âgées et agir contre l’isolement des parents seuls avec enfants. A • ménager pour les seniors autonomes une résidence en centre-ville. compétence Ville P • révoir des installations sportives de plein air adaptées à leur utilisation par les seniors dans une logique de sport pour tous. O • rganiser des journées de rencontres entre enfants et seniors à Noël et pour les fêtes de la ville. Le saviez-vous ? u 150 : c’est le nombre u 68 : c’est le nombre de seniors formés à l’informatique. d’enfants partis en vacances avec l’aide de la commune. u 23 : c’est le nombre de défibrillateurs installés dans des lieux publics depuis 2008. u 680 : c’est le nombre de u 148 000 : c’est le u La nouvelle école nombre de repas portés à domicile par le CCAS. d’Urdazuri a permis la création du pôle petite enfance à Ichaca et le transfert de l’Ikastola à Marañon. u 180 : c’est le nombre d’enfants aidés pour l’accès à la cantine. titulaires de la carte Pass 15-25 ans. / compétence Agglomération
  14. 14. UNE VILLE SPORTIVE, CULTURELLE ET ANIMÉE TOUTE L’ANNÉE Notre bilan 2008 – 2014 Créer du lien et faire vivre la ville toute l’année est notre engagement ! Il passera par une action de fond articulée autour d’axes clairs et par une mobilisation forte du tissu associatif et des Luziens. u 5,6 millions d’euros attribués depuis 2008 aux associations sportives, culturelles ou de loisirs luziennes. u Au quotidien, un accompagnement technique et logistique des associations. u Des locaux et équipements communaux mis à disposition : matériel de sonorisation, équipements techniques, prêt de salles, de gymnases, etc. u Des manifestations de qualité toute l’année autour de la musique (Académie Ravel, Musique en Côte Basque, festi-contes, Conservatoire…), du cinéma, des sports de la mer et de la culture basque. u 9 spectacles organisés en partenariat avec la Scène Nationale. u Un soutien accru à l’Euskara par le spectacle vivant et, au quotidien, par la signalétique urbaine et la communication municipale qui intègre la langue basque dans ses supports. u 5ème étoile du label « Ville sport pour tous » décernée à Saint-Jean-de-Luz. / / Une ville culturelle Kultura sustatzen duen hiria Notre ambition, mettre en place les conditions favorables à la création et à la diffusion toute l’année d’événements culturels éclectiques et innovants. L • ancer, dès 2014, des Assises culturelles afin de mobiliser toutes les forces vives pour l’élaboration d’un projet partagé. E • tudier et préparer en concertation avec les associations et les Luziens, un projet de salle culturelle (lieu, capacité, programmation) avant d’engager la réalisation de ce programme avec l’Agglomération. A • ménager le théâtre de la nature pour faire de Duconténia un lieu d’expressions artistiques. E • diter deux fois par an une revue dédiée à la vie festive, artistique et culturelle luzienne. C • onforter notre politique en faveur de la culture et de la langue basque avec l’Agglomération, l’Office Public de la Langue Basque (OPLB) et l’Institut Culturel Basque (ICB). compétence Ville / compétence Agglomération / / Une ville associative et créative Elkarteak eta sorkuntzak dituen herria Notre ambition est de donner au site des « anciens tennis couverts » une véritable dimension associative et créative. Un lieu ouvert aux associations et un espace au service de la création d’aujourd’hui et demain. A • ménager une «  Halle créative  un lieu d’accueil », des associations et un espace au service de la création d’aujourd’hui et demain dans les domaines de la danse, du théâtre, de l’image, du design, du numérique… M • ettre à disposition des associations, dans la « Halle créative », une salle modulable (Black Box) adaptée pour des répétitions et créations artistiques variées : théâtre, danse, musique, spectacles, expo multimédia. / / Une ville patrimoniale Bere ondarea zaintzen duen hiria Dans le cadre de la candidature déposée conjointement avec Ciboure pour obtenir le prestigieux label « villes d’art et d’histoire », il s’agit de : A • ménager sur la presqu’île des Récollets un centre d’interprétation et de valorisation de notre patrimoine architectural et maritime. E • tablir des partenariats avec des villes d’art et d’histoire en France et dans l’Eurorégion pour construire des échanges culturels. 14 Projet 2014 - 2020
  15. 15. Kirolari, kultural eta urte guzian animatu hiria / / Une ville animée Hiri biziduna Le questionnaire lancé auprès des Luziens sur l’animation de notre ville a été un succès : plus de 550 réponses en 8 jours. Sur la base de ce travail participatif, notre ambition est de mobiliser et d’impliquer les associations dans le projet d’animation de Saint-Jean-de-Luz. M • ettre en place une commission extra-municipale pour l’animation de la ville. C • oncevoir une politique d’animation globale et articulée entre animation touristique, commerciale, festive et culturelle. F • avoriser les initiatives associatives et privées (Wake-up, BaleaPop, etc) par une politique d’accompagnement accrue. / / V • aloriser l’organisation des lotos et des vide-greniers associatifs par une communication et une logistique renforcées. D • évelopper les spectacles de rue et les animations de plein air. A • ffirmer, par une politique d’animation renforcée, l’identité maritime de la Cité des Corsaires. compétence Ville Denentzat kirol ak dituen hiria Saint-Jean-de-Luz bénéficie d’un niveau d’équipements sportifs élevé assurant aux associations locales des pratiques diversifiées et de qualité. Notre objectif est d’ouvrir toujours d’avantage le sport pour tous. S • outenir M • aintenir D • évelopper ARIN, Amis de la fonte, etc) au Pavillon bleu. u 200 000 : c’est le nombre de l’aide logistique et les subventions aux associations sportives. U •n nouveau terrain synthétique pour faciliter et diversifier la pratique des sports collectifs. spectateurs par an au cinéma « Le Select ». u 180 : c’est le nombre de clubs sportifs, associations culturelles ou de loisirs que compte la commune. u 1,5 million : c’est le nombre d’entrées à la piscine depuis son ouverture, il y a 10 ans. compétence Agglomération La ville du sport pour tous P • roposer des locaux adaptés aux clubs sportifs (SJLO, Le saviez-vous ? / • U n nouveau court de tennis couvert afin de répondre aux besoins du Tennis Club Luzien et de ses 620 adhérents. O • rganiser des événements sportifs et festifs autour de nos nouveaux skate-parks. les initiatives des clubs visant à ouvrir la pratique du sport aux enfants et aux seniors. une politique « sport bien-être » en créant des parcours santé et des équipements accessibles à tous les publics, sur toute la commune. P • roposer à l’année des activités multisports (parcours initiation et découverte) pour les très jeunes. C • réer pendant l’été un pôle sport pour ceux qui veulent poursuivre une activité en dehors de leurs clubs. 15
  16. 16. Un projet respectueux de nos finances Écouter pour mieux décider La période 2008-2014 a été marquée par une profonde crise économique et financière. Grâce à un programme de maîtrise des dépenses publiques, Saint-Jeande-Luz a réussi à maintenir des taux d’imposition particulièrement faibles, une dette stable et un niveau d’investissement élevé. L’enjeu du Saint-Jean-de-Luz de demain est d’impliquer et faire participer activement ses habitants au projet. Il s’agira de développer de nouvelles modalités de participation, de communication et de concertation : u Des u Mettre M • ontant de la dette en 2008 : 20,06 M€ M • ontant de la dette en 2014 : 19,80 M€ La dette, c’est un montant, mais c’est avant tout un ensemble de réalisations publiques dont vous bénéficiez quotidiennement : des aménagements urbains, une piscine, une nouvelle école à Urdazuri, des équipements sportifs, un cinéma de centre-ville, de nouveaux logements, de nouveaux parkings… Toutes ces réalisations confortent le patrimoine communal qui dépasse aujourd’hui les 120 millions d’euros. « Notre 1er engagement est de maintenir des finances publiques solides, respectueuses des contribuables luziens ». contact@peyuco-duhart.fr Tél. 07 88 10 43 32 peyuco-duhart.fr PERMANENCE 35, boulevard Victor Hugo 64500 Saint-Jean-de-Luz Tél. 05 59 54 15 33 u Maintenir les permanences d’élus, à l’écoute des Luziens. en œuvre de nouvelles actions d’information trimestrielles ou semestrielles. u Organiser u Ouvrir u Créer la concertation sur les grands thèmes. une plateforme de consultation des Luziens sur les projets urbains. une délégation en charge du débat public et de la communication. Ne pas jeter sur la voie publique - Crédit photos : DR/Fotolia - RC : 721 780 757 B - Vu le candidat. taux d’imposition parmi les plus bas du Département et de la Région. u Une pression fiscale contenue : seulement 1 point d’évolution en 6 ans. u 18/20 : c’est la note attribuée à Saint-Jean-de-Luz par le journal économique « Les Echos » pour sa politique fiscale. u 13,5 millions d’euros d’excédent public depuis 2008 grâce aux réductions des dépenses de la ville. u -8% : c’est la baisse des dépenses courantes de fonctionnement de la commune entre 2008 et 2014. u 110 euros : c’est le montant moyen de l’annuité de la dette rapportée au nombre de contribuables. u 40 millions d’euros investis dans le développement de la ville avec une dette communale totalement stable depuis 2008.

×