EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES DU RUGBY A XV
Docteur France Tinant
Chef de clinique médecine de l'Appareil Locomoteur
CHU d...
l'espace et permettre à un joueur de marquer
__________________________________
RUGBY A XV
2° sport de contact ( Internati...
INCIDENCE DES BLESSURES
30 à 91 blessures motivant de quitter le terrain ou rendant compte d'une
indisponibilité / 1000 he...
la cuisse sont plus fréquentes chez les amateurs et juniors.
____________________________________________
TYPES DE BLESSUR...
Le rugby est considéré comme un sport le plus pourvoyeur de lésions du rachis cervical
étant entendu que l'incidence de ce...
les lésions du genou tributaires pour une grande part des plaquages, sont celles qui
occasionnent le plus grand délai d'in...
____________________________________________
Le risque de blessures consécutives au plaquage ( en moyenne 300 par équipe a...
30 % des cas : entrées en mêlées , les rucks et les mauls ( surtout les avants)
phases de course et changement de directio...
ET LES FEMMES ????
37,5 blessures ayant imposé une sortie de terrain / 1000 heures de jeu.
risque nettement majoré en comp...
les membres supérieurs, le tronc et les hanches sont le plus souvent touchés.
________________________________________
CON...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Epidemiologie des pathologies du Rugby à XV

346 vues

Publié le

Colloque SportS² 2015 - Présentation du Dr France Tinant, maman d'un rugbyman et chef de clinique en Médecine de l'appareil locomoteur, CHU de Liège

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
346
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Epidemiologie des pathologies du Rugby à XV

  1. 1. EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES DU RUGBY A XV Docteur France Tinant Chef de clinique médecine de l'Appareil Locomoteur CHU de Liège Maman d'un rugbyman ---------------------------------------------------------------------------------- RUGBY A XV 1° sport collectif qui se joue avec les avants ( 8 joueurs) et les arrières ( 7 joueurs) chacun ayant un rôle défini avec une position définie. Le but est de porter le ballon au-delà de la ligne de but de l'adversaire et à l'aplatir au sol pour marquer. Le ballon peut être botté vers l'avant pour autant que les coéquipiers du botteur soient en arrière du ballon au moment de la frappe ou alors le joueur décide de courir avec le ballon. Pour avancer, les passes doivent impérativement se faire vers l'arrière Les forces de l'équipe requièrent la domination des avants et leur puissance mais reposent également sur la création d'espace et l'utilisation de la vitesse. Le but est la conquête de ballons rapides permettant de déplacer le jeu loin d'une concentration de joueurs tout en apportant de la vitesse et la créativité en attaque pour créer de
  2. 2. l'espace et permettre à un joueur de marquer __________________________________ RUGBY A XV 2° sport de contact ( International Rugby Board 2004) car il implique des confrontations physiques avec des phases de « combat » où la lutte pour la possession du ballon est permanente ; les plus courantes sont le plaquage, le ruck, le maul et la mêlée. - La mêlée Le plaquage traditionnel ___________________________ 3° sport intense ( notamment en compétition). majoration du risque traumatique importance du nombres de blessure
  3. 3. INCIDENCE DES BLESSURES 30 à 91 blessures motivant de quitter le terrain ou rendant compte d'une indisponibilité / 1000 heures de match augmente avec l'âge bien plus fréquente en compétition qu'en entraînement. L'avènement du professionnalisme en 1995 , après la 3ème Coupe du Monde de Rugby. __________________________________________________ La pratique du rugby : 9 % des accidents de sports collectifs chez les hommes 5 % chez les femmes. Les traumatismes sont plus fréquents en deuxième mi-temps et touchent plus préférentiellement les arrières de terrain ( 9 à 15) La plupart des blessures sont considérées comme mineures ( - d'une semaine d'absence) à côté des blessures modérées( 1 à 3 semaines) et sévères (> 3 semaines ) ________________________________________________ LOCALISATION DES BLESSURES. Membres inférieurs : 30 à 55 % Tête et rachis cervical : 14 à 30 % membre supérieur : 15 à 20 % tronc : 10 à 14 % les blessures à la tête, le genou et la cuisse sont plus fréquentes chez les professionnels alors que les blessures à l'épaule, le genou et
  4. 4. la cuisse sont plus fréquentes chez les amateurs et juniors. ____________________________________________ TYPES DE BLESSURES. Professionnel ½ professionnel amateur Entorse ou lésions capsulaires ligamentaires 20-34 % 15.6% 17.2 % élongations ou lésions musculaires 20-29 % 32.9% 28.5 % plaies 12-27 % 14.5 % contusion hématome 10- 22 % 20,2 % fractures 4-14 % 4.1 % Luxation subluxation 4- 10 % 3.2 % commotion cérébrale 3– 10 % _________________________________________ les lésions musculaires ( notamment des ischiojambiers) sont les plus fréquentes ( joueurs de ligne arrière) la commotion cérébrale survenant dans les collisions et les plaquages – le gros risque étant la répétition de ce type d'accident ______________________________ les fractures de la face touchant l'angle mandibulaire et zygomatiques sont très spécifiques de la pratique du rugby ( 1ère ligne surtout) et sont en augmentation sur les 10 dernières années ( 2ème sport impliqué après le base ball ) __________________________________________________ les lésions rachidiennes dont 45 % touchent la colonne cervicales sont associées dans 43 % des cas à des commotions cérébrales.
  5. 5. Le rugby est considéré comme un sport le plus pourvoyeur de lésions du rachis cervical étant entendu que l'incidence de ce type de blessure a diminué avec la modification, ces dernières années, de certaines règles du jeu dont l'entrée en mêlée. _________________________________ les entorses de cheville ( 11 % des blessures en match) dans la moitié des cas, elles sont en rapport avec une action de contact. _______________________________________________
  6. 6. les lésions du genou tributaires pour une grande part des plaquages, sont celles qui occasionnent le plus grand délai d'indisponibilité ___________________________________ les lésion à la main souvent liées à des actions de jeu irrégulières _______________________________________________ les lésions de l'épaule arrivent 9/10 suite à un contact avec un autre joueur. _________________________________ CAUSES DES BLESSURES. 70 % des cas : contact avec un autre joueur et notamment le plaquage. ( latéral ou de face, les plus nombreux, ou par derrière).
  7. 7. ____________________________________________ Le risque de blessures consécutives au plaquage ( en moyenne 300 par équipe au cours d'un match) augmente avec : 1° le niveau de pratique 2° le nombre et la simultanéité des plaqueurs au moment de l'action 3° la vitesse des joueurs impliqués ( notamment celle du plaqueur). _______________________________ Les plaqués sont plus touchés que les plaqueurs. ( surtout les arrières) Les plaqués sont touchés surtout aux membres inférieurs à la tête et cou aux membres supérieurs les plaqueurs sont touchés surtout aux membres supérieurs à la tête et cou aux membres inférieurs __________________________________________
  8. 8. 30 % des cas : entrées en mêlées , les rucks et les mauls ( surtout les avants) phases de course et changement de direction _________________________________________________________________ sur l'ensemble des lésions , 5 % sont dues à des fautes ou à des comportements irréguliers ( sanctionnables) on évoque aussi la charge d'entraînement dans la genèse des blessures. ( qu'elle soit élevée ou faible avec en corollaire une mauvaise condition physique). ----------------------------------------------------------------------------------------
  9. 9. ET LES FEMMES ???? 37,5 blessures ayant imposé une sortie de terrain / 1000 heures de jeu. risque nettement majoré en compétition internationale les plus fréquentes : 1° hématome du quadriceps 2° lésion du genou 3° entorse de cheville joueuses de ligne avant ou lignes arrières. ( controverse). _________________________________________________ en plein essor depuis une quinzaine d'années sport olympique en 2016. l'intensité de jeu est plus élevée. La durée est de 2 x 7 minutes de jeu mais avec plusieurs matchs sur une journée la taille du terrain égale à celle du rugby à XV 249,27/1000 heures de jeu les commotions cérébrales sont plus sévères
  10. 10. les membres supérieurs, le tronc et les hanches sont le plus souvent touchés. ________________________________________ CONCLUSIONS.

×