La conflictualité sociale :
pathologie, facteur de cohésion
ou moteur du changement
social ?
Chapitre 7 - TES 4 - 2014/201...
Thèmes et questionnements Notions Indications complémentaires
2.2 La conflictualité
sociale : pathologie,
facteur de cohés...
Pourquoi nous
mobilisons nous ?
Sanitation workers protest in Memphis during their 1968 strike for better working conditions. Photo © Ernest Withers,
Faites une liste des différents
motifs de conflits sociaux que
vous pouvez connaitre
Petit exercice d’imagination…
Vous êtes membre d’une association de
défense de l’environnement (“L’Orge propre”)
et vous v...
Comment allez vous organiser votre action ?
Quels moyens pouvez vous utiliser ?
1° La diversité de la conflictualité
I- Diversité des conflits
A- Conflits et mouvements sociaux
Divers types de manifestations (vidéo)
Page
Page
Mouvemen
t social
Conflit avec
un adversaire
Dimension
sociétale ou
culturelle
Un mouvement social désigne une « forme d'action
collective concertée en faveur d'une cause »
(Erik Neveu, Sociologie des ...
2° Les conditions d'émergence d'un conflit
I- Diversité des conflits
A- Conflits et mouvements sociaux
Page
259
5 conditions + une...
• sentiment d'injustice
• adversaire commun
• partager des intérêts communs et en
avoir conscience
•...
Conditions ?
Frustration relative ?
La théorie de la frustration relative
Selon la théorie de la frustration relative, formulée par des
psychosociologues dans...
❝Ce n’est pas toujours en allant de mal en pis que l’on
tombe en révolution. Il arrive le plus souvent qu’un peuple
qui av...
1° L'évolution des conflits du travail
I- Diversité des conflits
B- Les formes de conflits évoluent
Campagne CGT de 1919
Page
259
Chronologie
Les mouvements sociaux ont pour effet, par le conflit, de
créer des institutions sociales. Ils créent des acteurs
reconnus...
Régulation des conflits: ensemble de règles
qui encadrent l’expression des conflits et les
manières de les résoudre.
2° Le répertoire d'actions change
I- Diversité des conflits
B- Les formes de conflits évoluent
Répertoire d’action collective: ensemble des
moyens d’actions collectives à la disposition des
mouvements contestataires à...
Page
1er décembre 1999
Campagne d'Act-up Place de la Concorde à Paris
Génération précaire
Flash Mob devant LVMH novembre 2006
Autres modes d'action...
Le concept de répertoire d’actions collectives
désigne le stock limité de moyens d’action à la
disposition des groupes con...
1° L'évolution du syndicalisme
I- Diversité des conflits
C- Les acteurs des mouvements sociaux
Plickers
Un petit QCM…
Mettre vers le
haut
la réponse
que vous
choisissez
Qu'est ce qu'un syndicat ?
Un syndicat est un groupement de personnes physiques
ou morales pour la défense ou la gestion d'intérêts
communs.
Le terme...
5 confédérations
reconnues
CGT
CFDT
FO
CFTC
CFE-CGC
UNSA
Solidaires
Chronologie Syndicalisme
1791 : promulgation du décret d'Allarde, les 2 et 17 mars, qui supprime les corporations et
de la...
1940 : le gouvernement de Vichy dissout les syndicats.
1944 Programme du Conseil National de la Résistance, création de la...
En vertu des règles légales et réglementaires antérieures
à la promulgation de la loi du 20 août 2008, d'une part,
seuls c...
D'autres syndicats (fédérations et
confédérations)
La structure d'un syndicat
Un exemple d'organigramme : la CGT
Un autre exemple : la CFDT
Page
262
Le
syndicalisme
est il en crise
?
Page 272
Source : Dares (Ministère du Travail)
Taux de syndicalisation depuis 1892, en % des actifs
Alternatives Economiques Hors-série n° 089 - avril
Les facteurs de la
désyndicalisation
• Chômage (“armée industrielle de réserve”)
• évolution des emplois (précarité, terti...
Mais..le syndicalisme
reste incontournable• si les syndicats sont peu présents dans les
PME, ils restent présents dans les...
La faiblesse du taux de syndicalisation en France (l’un
des plus bas d’Europe) incite à parler de déclin, mais
la présence...
2° De nouveaux acteurs des mouvements sociaux
I- Diversité des conflits
C- Les acteurs des mouvements sociaux
Page
263
Alain Touraine
(né en 1925)
D’après lui, un mouvement social se
définit par un principe d’identité
(définition de l’acteur...
Les acteurs des conflits et des mouvements sociaux
sont avant tout les personnes concernées par les
conflits : salariés de...
1° Pathologie sociale ?
II- Les effets des conflits
A- Les conflits sociaux sont-ils favorables à
l'intégration sociale ?
Page
Page
Les émeutes des banlieues en 2005 peuvent être
considérées comme une pathologie de l’intégration:
d’une part, parce que le...
2° Conflit et intégration sociale ?
II- Les effets des conflits
A- Les conflits sociaux sont-ils favorables à
l'intégratio...
Page
266
Les fonctionnalistes perçoivent les conflits sociaux comme
des signes de dysfonctionnement, comme des pathologies,
car pou...
1° Conflits et changement social
II- Les effets des conflits
B- Les conflits sociaux : résistance ou
modernisation de la s...
7 Avril 1971
❝Un million de femmes se font avorter chaque année en
France. Elles le font dans des conditions dangereuses e...
C'est la couverture de Charlie Hebdo du 12 avril 1971
qui a transformé le "Manifeste pour l'avortement" en
"Manifeste des ...
Page
268
Page
268
Les normes sociales, en général évoluent
plus vite que les normes juridiques..
Normes sociales
Normes
juridiques
Déviants
...
Mais les normes juridiques font aussi
évoluer les comportements...!
Normes sociales
Normes
juridiques
Des exemples ?
Mais ...
Page
270
Page
269
Page
271
Pour Marx, les conflits sociaux sont le moteur du
changement social. Ils sont économiques (la production)
et aussi sociaux...
2° Les conflits : facteur de résistance
II- Les effets des conflits
A- Les conflits sociaux : résistance ou
modernisation ...
NIMBY...?
[pas dans mon arrière-cour...]
Il existe aussi des mouvements de refus du
changement, sans que ceux-ci soient inscrits dans un
projet de société. Ainsi l...
Déjà les romains...
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2015 diapo chap 7-conflictualité

796 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
796
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2015 diapo chap 7-conflictualité

  1. 1. La conflictualité sociale : pathologie, facteur de cohésion ou moteur du changement social ? Chapitre 7 - TES 4 - 2014/2015 - PhW Manuel Sciences Economiques et Sociales Tle ES éd. 2012 Hatier pages 256 à 279
  2. 2. Thèmes et questionnements Notions Indications complémentaires 2.2 La conflictualité sociale : pathologie, facteur de cohésion ou moteur du changement social ? Conflits sociaux, mouvements sociaux, régulation des conflits, syndicat. On montrera que les conflits peuvent être appréhendés à partir de grilles de lecture contrastées : comme pathologie de l'intégration ou comme facteur de cohésion ; comme moteur du changement social ou comme résistance au changement. En s'appuyant sur quelques exemples, on s'interrogera sur la pertinence respective de ces différents cadres d'analyse en fonction de la nature des conflits et des contextes historiques. On s'intéressera plus particulièrement aux mutations des conflits du travail et des conflits sociétaux en mettant en évidence la diversité des acteurs, des enjeux, des formes et des finalités de l'action collective. 2. Intégration, conflit, changement social Acquis de première : groupe d'intérêt, conflit
  3. 3. Pourquoi nous mobilisons nous ?
  4. 4. Sanitation workers protest in Memphis during their 1968 strike for better working conditions. Photo © Ernest Withers,
  5. 5. Faites une liste des différents motifs de conflits sociaux que vous pouvez connaitre
  6. 6. Petit exercice d’imagination… Vous êtes membre d’une association de défense de l’environnement (“L’Orge propre”) et vous voulez protester contre un projet de papeterie qui risquerait de polluer fortement la rivière. Comment allez vous organiser votre action ? Quels moyens pouvez vous utiliser ?
  7. 7. Comment allez vous organiser votre action ? Quels moyens pouvez vous utiliser ?
  8. 8. 1° La diversité de la conflictualité I- Diversité des conflits A- Conflits et mouvements sociaux
  9. 9. Divers types de manifestations (vidéo)
  10. 10. Page
  11. 11. Page
  12. 12. Mouvemen t social Conflit avec un adversaire Dimension sociétale ou culturelle
  13. 13. Un mouvement social désigne une « forme d'action collective concertée en faveur d'une cause » (Erik Neveu, Sociologie des mouvements sociaux, La Découverte, 1996) Cela suppose l'identification d'un adversaire (employeur, administration, gouvernement)... En cela, un mouvement social se distingue a priori du groupe de pression et du lobbying . Tous les conflits sociaux ne peuvent être considérés comme étant des mouvements sociaux. Cela dépend de l'ampleur et de la finalité du conflit
  14. 14. 2° Les conditions d'émergence d'un conflit I- Diversité des conflits A- Conflits et mouvements sociaux
  15. 15. Page 259
  16. 16. 5 conditions + une... • sentiment d'injustice • adversaire commun • partager des intérêts communs et en avoir conscience • disposer d'une capacité d'organisation collective • militants actifs et expérimentés ✓la victoire doit être perçue comme possible...
  17. 17. Conditions ? Frustration relative ?
  18. 18. La théorie de la frustration relative Selon la théorie de la frustration relative, formulée par des psychosociologues dans les années 60, ce n'est pas la paupérisation qui pousse à se révolter comme le prétend la vulgate marxiste, mais le décalage entre ses conditions réelles de vie et le niveau qu'on s'estime en droit d'attendre à un moment donné.
  19. 19. ❝Ce n’est pas toujours en allant de mal en pis que l’on tombe en révolution. Il arrive le plus souvent qu’un peuple qui avait supporté sans se plaindre et comme s’il ne les sentait pas les lois les plus accablantes, les rejette violemment dès que le poids s’en allège. Le régime qu’une révolution détruit vaut presque toujours mieux que celui qui l’avait immédiatement précédé et l’expérience apprend que le moment le plus dangereux pour un mauvais gouvernement est d’ordinaire celui où il commence à se réformer. Il n’y a qu’un grand génie qui puisse sauver un prince qui entreprend de sauver ses sujets après une oppression longue. Le mal qu’on souffrait patiemment comme inévitable semble insupportable dès qu’on conçoit l’idée de s’y soustraire. ❞ Alexis de Tocqueville L’ancien Régime et la Révolution. 1856
  20. 20. 1° L'évolution des conflits du travail I- Diversité des conflits B- Les formes de conflits évoluent
  21. 21. Campagne CGT de 1919
  22. 22. Page 259
  23. 23. Chronologie
  24. 24. Les mouvements sociaux ont pour effet, par le conflit, de créer des institutions sociales. Ils créent des acteurs reconnus comme légitimes (par exemple, les syndicats) pour négocier de tel ou tel sujet. L'évolution des conflits sociaux dans le monde du travail est donc marquée par l'institutionnalisation de ces conflits. Les conflits antérieurs et les négociations successives ont donc amené les employeurs et les syndicats, et souvent l'État, à s’entendre pour édicter des règles qui régissent les situations de conflits potentiels. De ce point de vue, les entreprises ressemblent de plus en plus à la société, qui se civilise en remettant la charge de la résolution des conflits à une institution judiciaire indépendante.
  25. 25. Régulation des conflits: ensemble de règles qui encadrent l’expression des conflits et les manières de les résoudre.
  26. 26. 2° Le répertoire d'actions change I- Diversité des conflits B- Les formes de conflits évoluent
  27. 27. Répertoire d’action collective: ensemble des moyens d’actions collectives à la disposition des mouvements contestataires à une époque don née, dans un lieu donné.
  28. 28. Page
  29. 29. 1er décembre 1999 Campagne d'Act-up Place de la Concorde à Paris
  30. 30. Génération précaire Flash Mob devant LVMH novembre 2006
  31. 31. Autres modes d'action...
  32. 32. Le concept de répertoire d’actions collectives désigne le stock limité de moyens d’action à la disposition des groupes contestataires, à chaque époque et dans chaque lieu. Charles Tilly, à qui l’on doit ce concept, le définit comme « une série limitée de routines qui sont apprises, partagées et exécutées à travers un processus de choix relativement délibéré »
  33. 33. 1° L'évolution du syndicalisme I- Diversité des conflits C- Les acteurs des mouvements sociaux
  34. 34. Plickers Un petit QCM…
  35. 35. Mettre vers le haut la réponse que vous choisissez
  36. 36. Qu'est ce qu'un syndicat ?
  37. 37. Un syndicat est un groupement de personnes physiques ou morales pour la défense ou la gestion d'intérêts communs. Le terme a de nombreuses acceptions mais plus communément il désigne les organisations de défense de l'intérêt des salariés (ouvriers, employés ou cadres), souvent désignées sous le sigle « OS » (organisations syndicales) et protégées par une législation particulière (liberté syndicale, droit de grève, ...). (Fiche Wikipedia)
  38. 38. 5 confédérations reconnues
  39. 39. CGT CFDT FO CFTC CFE-CGC UNSA Solidaires
  40. 40. Chronologie Syndicalisme 1791 : promulgation du décret d'Allarde, les 2 et 17 mars, qui supprime les corporations et de la « loi le Chapelier » le 14 juin, qui interdit le droit de coalition des métiers et les grèves. 1864 : Le 25 mai, suppression du délit de coalition et de grève (loi Ollivier). Cette loi met un terme à la Loi Le Chapelier. Les syndicats sont toujours interdits, mais en constituer un n'est plus considéré comme un délit. 1884 : Le 21 mars, vote de la loi légalisant les syndicats professionnels ouvriers et patronaux à l'initiative de Waldeck-Rousseau. 1886 1er mai : grèves des ouvriers à Chicago pour une journée de travail de 8h. Une sévère répression s'ensuit. 1891 : première célébration française et internationale de la journée d'action du 1er mai. Le 1er mai 1891, à Fourmies (Nord) la troupe tire sur des grévistes : neuf morts, 35 blessés. 1891 : Publication de l'encyclique Rerum Novarum par le pape Léon XIII. 1895 : Congrès constitutif de la Confédération générale du travail CGT à Limoges 1906 : Charte d'Amiens : cette charte adoptée au congrès de la CGT, donne au syndicalisme confédéral de la CGT son orientation (lutte des classes, indépendance vis-à- vis des partis politiques. 1919 : Création de la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC). 1919 : loi sur les conventions collectives 1936 Front Populaire : accords de Matignon
  41. 41. 1940 : le gouvernement de Vichy dissout les syndicats. 1944 Programme du Conseil National de la Résistance, création de la CGC (cadres) 1947 Scission au sein de la CGT avec création de la CGT-Force Ouvrière 1964 Création de la CFDT issue de la déconfessionnalisation de la CFTC (maintien d’une mino 1968 Grève générale en mai. Accords de Grenelle 1988 Des militants démissionnaires de la CFDT créent Sud 1992 scission dans les syndicats de l’Éducation Nationale et création de la FSU 1994 Création de l’UNSA 2008 : "Position commune", signée le 9 avril par la CGT, la CFDT, le MEDEF et la CGPME, vis Chronologie Syndicalisme
  42. 42. En vertu des règles légales et réglementaires antérieures à la promulgation de la loi du 20 août 2008, d'une part, seuls ces syndicats pouvaient signer des accords à l'échelle nationale ou inter-professionnelle, et d'autre part, au sein d'une entreprise, tout syndicat professionnel affilié à l'une de ces organisations représentatives au niveau national était considéré comme représentatif. Ces cinq organisations sont présumées représentatives jusqu'en aout 2013 data à partir de laquelle les nouvelles lois sur la représentativité entreront en vigueur. Seuls les syndicats qui dépasseront 10 % dans les entreprises et 8 % dans les branches et au niveau national seront représentatifs en 2013. La loi de 2008 sur la représentativité syndicale
  43. 43. D'autres syndicats (fédérations et confédérations)
  44. 44. La structure d'un syndicat
  45. 45. Un exemple d'organigramme : la CGT
  46. 46. Un autre exemple : la CFDT
  47. 47. Page 262
  48. 48. Le syndicalisme est il en crise ? Page 272
  49. 49. Source : Dares (Ministère du Travail)
  50. 50. Taux de syndicalisation depuis 1892, en % des actifs Alternatives Economiques Hors-série n° 089 - avril
  51. 51. Les facteurs de la désyndicalisation • Chômage (“armée industrielle de réserve”) • évolution des emplois (précarité, tertiarisation,...) • l'éclatement des “collectifs de travail” • individualisme (“passager clandestin”) • divisions syndicales et moindre efficacité • institutionnalisation des syndicats (coupure avec la base ?)
  52. 52. Mais..le syndicalisme reste incontournable• si les syndicats sont peu présents dans les PME, ils restent présents dans les grandes entreprises et la Fonction publique • présence des syndicats dans de nombreuses instances (“Institutionnalisation”) • leur rôle reste essentiel dans les négociations globales (la législation du travail les rend obligatoires) • La capacité de mobilisation reste forte (sympathisants)
  53. 53. La faiblesse du taux de syndicalisation en France (l’un des plus bas d’Europe) incite à parler de déclin, mais la présence syndicale augmente et les syndicats conservent une grande capacité à mobiliser et à exprimer les revendications des salariés. Les établissements où les syndicats sont présents connaissent plus de conflits du travail et de grèves et les syndicats sont capables de mobiliser bien au-delà de leurs adhérents (cf. la mobilisation contre la réforme des retraites en 2010)
  54. 54. 2° De nouveaux acteurs des mouvements sociaux I- Diversité des conflits C- Les acteurs des mouvements sociaux
  55. 55. Page 263
  56. 56. Alain Touraine (né en 1925) D’après lui, un mouvement social se définit par un principe d’identité (définition de l’acteur par lui-même), un principe d’opposition et un principe de totalité, car aucun mouvement social ne se définit seulement par le conflit, mais tous aspirent à contrôler le mouvement de l’histoire.
  57. 57. Les acteurs des conflits et des mouvements sociaux sont avant tout les personnes concernées par les conflits : salariés des entreprises, victimes (les « sans », les malades du sida...). Ces personnes n’agissent pas seules, des organisations (syndicat, association, coordination, comité....) et leurs militants encadrent les contestations et les font également émerger. Les organisations peuvent s’appuyer sur des « personnes ressources » (personnalités connues ou experts) qui contribuent à la médiatisation des conflits et apportent leurs compétences pour faire aboutir les revendications. Victimes, personnes ressources et experts sont de nouveaux acteurs des mouvements sociaux.
  58. 58. 1° Pathologie sociale ? II- Les effets des conflits A- Les conflits sociaux sont-ils favorables à l'intégration sociale ?
  59. 59. Page
  60. 60. Page
  61. 61. Les émeutes des banlieues en 2005 peuvent être considérées comme une pathologie de l’intégration: d’une part, parce que le mouvement s’est traduit par des destructions d’équipements publics utiles aux jeunes casseurs eux-mêmes (école, gymnase ... ) ; d’autre part, les jeunes répondaient, à travers la violence, à la stigmatisation et au harcèlement policier à l’encontre d’une population considérée comme non intégrée. Mais ce fut un mouvement sans organisation, sans porte- parole, sans projet de société très défini.
  62. 62. 2° Conflit et intégration sociale ? II- Les effets des conflits A- Les conflits sociaux sont-ils favorables à l'intégration sociale ?
  63. 63. Page 266
  64. 64. Les fonctionnalistes perçoivent les conflits sociaux comme des signes de dysfonctionnement, comme des pathologies, car pour eux. a priori, la société est bien intégrée et ajustée. On peut aussi ranger Durkheim dans ce courant de pensée. En revanche pour des auteurs comme Simmel ou Dahrendorf, si l’origine du conflit est ce qui sépare (la haine, l’envie, la misère ... ), le conflit rassemble, il est créateur de lien et d’intégration sociale dans le groupe mobilisé. C’est le conflit qui assure la pérennité des groupes ou des associations.
  65. 65. 1° Conflits et changement social II- Les effets des conflits B- Les conflits sociaux : résistance ou modernisation de la société ?
  66. 66. 7 Avril 1971 ❝Un million de femmes se font avorter chaque année en France. Elles le font dans des conditions dangereuses en raison de la clandestinité à laquelle elles sont condamnées alors que cette opération, pratiquée sous contrôle médical, est des plus simples. On a fait le silence sur ces milliers de femmes. Je déclare que je suis l'une d'elles. Je déclare avoir avorté. De même que nous réclamons le libre accès aux moyens anticonceptionnels, nous réclamons l'avortement libre.❞
  67. 67. C'est la couverture de Charlie Hebdo du 12 avril 1971 qui a transformé le "Manifeste pour l'avortement" en "Manifeste des 343 salopes"...
  68. 68. Page 268
  69. 69. Page 268
  70. 70. Les normes sociales, en général évoluent plus vite que les normes juridiques.. Normes sociales Normes juridiques Déviants innovateurs Conflits sociaux"Entrepreneurs de morale"
  71. 71. Mais les normes juridiques font aussi évoluer les comportements...! Normes sociales Normes juridiques Des exemples ? Mais on s'éloigne de notre sujet...
  72. 72. Page 270
  73. 73. Page 269
  74. 74. Page 271
  75. 75. Pour Marx, les conflits sociaux sont le moteur du changement social. Ils sont économiques (la production) et aussi sociaux: ils concernent les rapports de pouvoir et de domination dans la société et sont porteurs d'un projet de société. Pour Alain Touraine. l'information et la connaissance sont les enjeux des mouvements sociaux de la seconde moitié du XXe siècle. Cependant, si les conflits étaient offensifs dans la décennie 1960, l’objectif étant d'obtenir de nouveaux droits ou avantages. ils sont aujourd’hui plus souvent défensifs. Il s'agit plus souvent de préserver des acquis: l’emploi, les services publics, la protection sociale, le droit à l'avortement ... et donc de préserver un modèle de société et un type d'intégration
  76. 76. 2° Les conflits : facteur de résistance II- Les effets des conflits A- Les conflits sociaux : résistance ou modernisation de la société ?
  77. 77. NIMBY...?
  78. 78. [pas dans mon arrière-cour...]
  79. 79. Il existe aussi des mouvements de refus du changement, sans que ceux-ci soient inscrits dans un projet de société. Ainsi les mouvements anti-éoliens se soucient plus de préservation des paysages que de développement durable. Ils sont qualifiés de NIMBY(Not In My Back Yard “pas dans mon jardin”), dans le sens où les acteurs ne s’opposeraient pas aux éoliennes, si elles n’étaient pas dans leur environnement. Ces mouvements apparaissent de plus en plus et peuvent être reliés au développement de l’individualisme évoqué dans le chapitre précédent.
  80. 80. Déjà les romains...

×