Gestion de-classe-compléments

1 742 vues

Publié le

Ce diaporama a été réalisé avec un logiciel Apple (Keynote) et converti ensuite au format.pps
Cela peut entrainer des problèmes de conversion et de disparition de certaines animations.
Il est possible de remodifier cette présentation dans le respect du droit d'auteur.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 742
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
104
Actions
Partages
0
Téléchargements
54
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gestion de-classe-compléments

  1. 1. Autorité et Gestion des conflits Quelques conseils (inspirés des travaux québécois) Formation des contractuels (Ph.Watrelot) Novembre 2013
  2. 2. « Tous ceux qui ont tenté de laisser les enfants maîtres de leur propre destinée ont compris qu’un adulte qui prend les choses en main avec calme est moins cruel qu’un enfant à qui on confie trop de responsabilités » D. W. Winnicott (1896-1971, pédiatre, psychiatre et psychanalyste britannique)
  3. 3. Sommaire I - Des règles explicites II - Établir une relation de confiance III - Communiquer clairement IV - Gérer les perturbations
  4. 4. I - Des règles explicites • Des règles explicites constituent un « cadre » dans lequel les élèves se sentent en sécurité • Le fait qu’il y ait des règles ne se discute pas • Mais certaines règles peuvent être discutées, modifiées, adaptées...
  5. 5. Quelles règles ? • Celles qui sont précisées dans le règlement intérieur de l’établissement et qui s’imposent à tous : horaires, absences, punitions, sanctions,.... • Celles que l’enseignant installe dans ses classes, selon son « style » propre : comment entrer en classe (ce sont parfois des « rituels »), quel matériel apporter, le travail à rendre, l’organisation des situations de travail en classe...
  6. 6. Règles et autorité • Exercer l’autorité a à voir avec les règles • Ce pourrait être le fait • d’accepter d’être celui qui installe et maintient les règles • savoir comment s’y prendre pour le faire : choisir des règles, les communiquer clairement, savoir traiter les contestations, les manquements à la règle...et les ignorer parfois quand ils ne perturbent pas l’activité en cours • installer en même temps des situations d’apprentissage et des règles de comportement (et non « la discipline pour elle-même »)
  7. 7. À retenir pour l’organisation • Expliciter les attentes (comportements, connaissances) • Être constant, cohérent, agir avec fermeté pour préserver l’ordre dans la classe mais aussi savoir s’adapter à ce qui se passe dans la classe
  8. 8. II - Établir une relation de confiance • Montrer de la tolérance et du respect envers ses élèves • S’intéresser au succès de l’élève, encourager et souligner les progrès • Fournir à l’élève des occasions de réussite • Quand un élève rencontre des difficultés ou nous met en difficulté, essayer de comprendre comment il ressent la situation (ce qui ne signifie pas approuver)
  9. 9. III - Communiquer clairement • Il ne suffit pas de dire pour être entendu et encore moins compris • La communication n’est pas seulement verbale • Les partenaires d'une classe n’arrêtent pas de communiquer sous forme de rétroaction permanente
  10. 10. Pour communiquer clairement • Avoir clarifié pour soi ce que l’on veut dire / demander • Avoir un vocabulaire adapté • Exposer uniquement les informations nécessaires • Vérifier qu’on a été compris : faire reformuler
  11. 11. UN EXEMPLE D’ESCALADE VERBALE « Michel, c’est le moment de commencer à faire tes maths. – Quelles maths ? – Les maths que tu n’as pas finies ce matin. – Je les ai finies. – Bien, montre-les moi. » Michel a fait quatre problèmes. « C’est bien. Tu en as fait quatre, mais il y en a dix à faire. – Je ne savais pas ça. – Je vous ai dit au début de la journée qu’il y en avait dix. – Je ne me rappelle pas ça. – Arrête ! Plus de questions ! Tes maths, de un à dix. Tu les fais maintenant. – Je ne fais pas ça. Ce n’est pas juste. – Si tu ne les fais pas tout de suite, tu auras à les faire à la récréation. – Mange de la... – Ce langage est inacceptable. – Tu veux des maths, les v’là ! » Michel lance son livre de mathématiques à l ’ e n s e i g n a n t .
  12. 12. 2 grands types de directives données par un adulte à un élève en classe Consignes «alpha» une demande claire, directe et précise à l'élève, sans verbalisation additionnelle, un temps de réponse raisonnable est accordé. Consignes «bêta» de vagues ou multiples directives, données simultanément, aucun critère précis pour déterminer s'il y a eu obéissance ou aucun temps donné à l’élève ou de chance d'obéir.
  13. 13. Consignes «alpha» - Soyez précis et direct. Attirez l'attention de l‘élève, appelez-le par son nom et faites une pause jusqu'à ce que le contact visuel soit établi. - Donnez seulement une consigne à la fois. - Faites suivre la consigne d'un laps de temps pour permettre à l’élève d’y répondre. Aucune verbalisation ni directive additionnelle ne doit être donnée durant ce temps. •Consignes précises et rationnelles; •Entraînent l’obéissance ou la désobéissance; •Fournissent un temps suffisant pour répondre positivement; •Accroissent et maintiennent le degré d’obéissance « Sylvie, je veux que tu finisses l’activité avant de ranger tes affaires. »
  14. 14. Consignes «bêta» • Consistent en des consignes vagues ou multiples; • N’entraînent ni obéissance ni désobéissance mais insatisfaction de l’adulte; • Ne donnent aucun critère pour déterminer si l’élève a répondu à la demande; • Ne laissent ni le temps ni la chance à l’élève d’obéir; • Abaissent le taux de discipline. • « Nadia, arrête de parler avec Karine, à moins que tu ne discutes de l’activité d’aujourd’hui. D’ailleurs, tu es censée parler seulement si tu as terminé tout ton travail! »
  15. 15. IV - Gérer les per turbations Être proactif plutôt que réactif Certains élèves parfois ne se contiennent plus •Connaître quelques signes avant coureurs permet de mieux gérer, voire prévenir la perturbation •Connaître quelques principes d’action peut favoriser la gestion de la perturbation
  16. 16. Regard fuyant, mouvements , appel aux autres Regards, tension, paroles, acte Défi, escalade verbale, irrationnel Comportement agressif Peur, gêne
  17. 17. Comment agir face à la crise ? PHASE 1 : être attentif aux signes de tension afin d’intervenir le plus tôt possible •rester calme, pratiquer une écoute active •pas d’impatience, pas de remarques agressives
  18. 18. PHASE 1 signes comportementaux : • Exagération ou changement notable dans le comportement : tête/épaules vers l’arrière pour impressionner, regard froid, mains sur les hanches, pointe du doigt, etc. • Agitation psychomotrice : bouge, marche, agite les bras, tremblements, etc. • Réactions physiologiques : respiration rapide, sudation, visage rouge ou blanc, etc. • Signes de frustration : plaintes, jérémiades, haussement du ton de la voix, expression ou actions agressives (lèvres serrées sur les dents, menace du poing, etc.)
  19. 19. Comment agir face à la crise ? PHASE 2 : faire passer la crise en mots et tenter de désamorcer la situation •écouter, refléter l’émotion de la personne, émettre une directive pour préciser ce qu’on attend •pas d’impatience, ne pas monter le ton
  20. 20. Comment agir face à la crise ? PHASE 2 signes comportementaux : • L’agitation augmente. • Pose des questions non productives, argumente, s’agite, tout en refusant de se calmer. • N’a plus ses retenues ou ses inhibitions sociales. • Communique de façon agressive.
  21. 21. Comment agir face à la crise ? PHASE 3 : établir des limites •préciser le comportement à arrêter et dire pourquoi, nommer les conséquences positives en cas d’arrêt, les conséquences négatives s’il n’y a pas arrêt (la personne a un choix) •pas de menace, ne pas faire la morale, ne pas monter le ton
  22. 22. PHASE 3 signes comportementaux : • Adopte des comportements défensifs : offre des excuses, se plaint, se contredit, accuse les autres, insulte, pleure, tout en refusant de se calmer. • Commence à perdre le contrôle. • Ses propos peuvent apparaître incohérents et non liés à la situation ou à vos propos ; le ton monte.
  23. 23. Comment agir face à la crise ? PHASE 4 : sommet de la crise •se protéger et éventuellement se retirer •assurer la sécurité, demander à la personne de se retirer dans un endroit calme
  24. 24. Comment agir face à la crise ? PHASE 4 signes comportementaux : • Perd totalement le contrôle d’elle-même et fait une crise de colère en adoptant des comportements agressifs verbaux (cris, insultes, sacres, etc.) ou physiques (coups, lancement d’objets, bris de matériel, etc.). •Peut agresser les autres personnes de son entourage ou l’environnement physique. •Peut également s’en prendre à elle-même.
  25. 25. Comment agir face à la crise ? PHASE 5 / 6 : décompression et récupération • fin de la crise : laisser l’agresseur reprendre ses esprits, puis rétablir le contact • laisser la personne se reposer, ne pas engager la discussion tout de suite

×