Travailler en équipe
Verrous et leviers...

Philippe Watrelot - CRAP-Cahiers Pédagogiques
Saintes - Mardi 3 décembre 2013
Philippe Watrelot
•
•

54 ans

•

Professeur à l'ESPÉ de Paris en temps
partagé

•

Président du CRAP-Cahiers Pédagogiques...
Le CRAP-Cahiers
Pédagogiques

http://www.cahiers-pedagogiques.com
Prof de SES et formateur
Professeur agrégé de SES
au lycée Corot de Savigny sur Orge
Enseignant depuis 1981
Formateur IUFM...
Chronique éducation

Depuis mai 2003...
Propositions les “équipes”
• Introduction définir
• Verrous et leviers
• Quelles compétences pour le travail
en équipe ?

...
Préambule...
N° 452 Éditorial
Yannick Mevel et
Dominique Natanson

“Car c’est là le premier constat auquel nous convions le
lecteur : n...
Une équipe,
des équipes...
• Est-ce que mettre ensemble des profs suffit à
faire une équipe ?

• Faut-il être semblables pour travailler en
équipe ?
...
Une équipe, des équipes
•Les équipes disciplinaires.
•Les équipes pluridisciplinaires
•Les équipes inter-degrés.
•L ’équip...
Construction des
équipes
Équipe imposée
3 cas de
figure

Équipe autorisée,
encouragée

“Seule la voie médiane me
semble po...
Se méfier des
contrefaçons
Toujours de Perrenoud...

Les pseudo-équipes: imposée “devanture sans
substance”
L’équipe lato ...
Partage de
ressources

Pseudo-équipe =
arrangement matériel

Équipe lato-sensu =
groupe d’échange

Équipe stricto-sensu =
...
De l’incantation à la
pratique
• « Aucune administration ne peut le faire à la

place des intéressés. Elle peut bien, à
tr...
“L’équipe ne peut
se décréter de
façon
hiérarchique et
descendante”
Une équipe peut être définie comme étant un groupe de
personnes interagissant afin de se donner ou d'accomplir une
cible c...
Les sept caractéristiques du
travail en équipe
(selon F. Muller)

• un petit nombre de personnes, gage d'efficacité
• une ...
Vivre avec des différences et
rechercher des convergences

• « Il n’est pas nécessaire de s’aimer pour travailler
ensemble...
Question de confiance
« Pratiquer l'équipe, c'est accepter de concevoir la confiance
comme un processus relationnel tellem...
Les paradoxes de
l’action collective

❝L’autorité du groupe sur ses membres est un phénomène d’autant plus

complexe que l...
Tous les textes de
Philippe Perrenoud
sont disponibles sur le
site de l’université de
Genève
www.unige.ch/fapse/SSE/teache...
En guise de transition...
Excès de laisser-faire...
Risque de perte de cohérence

Deux excès
pour les équipes...

Excès de...
Verrous et leviers...
Dans les établissements

Verrous
Chez les enseignants
Ce que les établissements ont à Ce que les établissements ont à
perdre
gagner
les équipes pédagogiques sont des sources de...
Et puis, avec ces élèves, tu comprend, c'est pas possible...

On a déjà essayé et ça n’a pas marché...
On n’a pas les moye...
Une culture individualiste ?
Résistances...
• enjeux de pouvoir et d’autonomie lié au
partage des responsablilités

• on expose ses “routines” et donc ...
...et vraies questions
• le travail en équipe est-il toujours efficace ?
• travailler en équipe permet une division du tra...
Un autre verrou ?
Quels leviers ?
Le travail en équipe se décrète t-il ?

Non !
Quoique...
Mais il peut y avoir des déclencheurs...
Nouveaux programmes
Nouv...
sept critères possibles pour
déclencher le travail en équipe

Françoise Cros.
Il existe un laboratoire d’idées : distincti...
Des dispositifs propices
• Les cycles
• Conseil pédagogique
• Travail sur l’évaluation et le socle
• liaison école-collège...
Des acteurs déjà
formés...
• Professeurs documentalistes
• CPE
• chefs d’établissement ?
Travailler en équipe
Quelles compétences ?
❝Travailler en équipe est donc une affaire de compétence aussi

bien que d’adhésion à la coopération comme valeur
professi...
Savoir travailler efficacement en équipe et passer d’une
“ pseudo-équipe ” à une véritable équipe.

Travailler en équipe :...
• Élaborer un projet d’équipe, des représentations
communes

Problème du leadership

• Animer un groupe de travail, condui...
“Ami critique”
Créer de la compétence collective
J. BEILLEROT introduit brièvement, mais de manière
éclairante, le concept de compétences collectives en partant
d'un postu...
❝ La production de savoir collectif nouveau implique au
moins trois séries de compétences aux unités de production de
ce s...
Quelques outils et
ressources
Éviter la “réunionite”
•Déterminez un calendrier prévisionnel de réunions d’équipe, ni trop, ni trop peu, de sorte à
perme...
Mafpen
Nantes
Quelle formation au
travail en équipe ?
Six pistes pour une formation
professionnelle à la coopération
1. se rendre compte que la coopération n’est pas la figure
...
Prendre conscience que
l’individualisme n’est pas “naturel”
Doter TOUS les enseignants d’un bagage en
sociologie, en psych...
L’établissement formateur
é
mp
Co

ces
te n

010
2

les 10 compétences des enseignants
10 compétences des
enseignants

•
•
•
•
•
•
•
•
•

Agir en fonctionnaire de l’État et de façon éthique et responsable

•

...
Travailler en équipe et coopérer
avec les parents et les partenaires
de l’école
é te
mp
Co

010
s2
nce

Le professeur part...
Travailler en équipe et coopérer
avec les parents et les partenaires
de l’école
é te
mp
Co

010
s2
nce

...Il travaille av...
Travailler en équipe et coopérer
avec les parents et les partenaires
de l’école
C

pé
om

ces
te n

010
2

Connaissances
L...
C

pé
om

Travailler en équipe et en
partenariat...

ces
te n

010
2

Capacités

Le professeur est capable :
- d’inscrire ...
Travailler en équipe et en
partenariat...

[...]

C

é
mp
o

ces
te n

010
2

- de communiquer avec les parents :
- en con...
Travailler en équipe et en
partenariat...
é te
mp
Co

010
s2
nce

Attitudes
Le professeur observe, dans l’exercice de son ...
Ré

013
2
iel
ent
fér
013
2
iel
ent
r
éfé
R

10. Coopérer au sein d’une équipe
Inscrire son intervention dans un cadre collectif, au service
de ...
Conclusion
Où l’on voit que le travail en équipe touche à de
nombreux enjeux de la refondation...
Une question peut en
cacher plein d’autres...
• Les services et statuts des enseignants
• La gouvernance des établissement...
Logique curriculaire ?
En général, le curriculum renvoie d’abord à
l’idée de plan et d’organisation, de
construction intel...
Ils développent une conception large du curriculum, considéré
comme une vision d’ensemble des directives pédagogiques
comp...
Liberté
pédagogique ?

autonomie des
équipes?

Faire confiance aux enseignants...
Plus clair et plus ferme sur les finalit...
empowerement
“L’École fait des réformes, la médecine fait des progrès”
Philippe Meirieu

« plus d’Etat, plus de pilotage, moins de
bure...
❝ Comment travailler au sein de structures d’hier avec
des méthodes d’aujourd’hui pour résoudre des
problèmes de demain es...
Bibliographie
Roger Mucchielli
Le travail en équipe,
Clé pour une meilleure efficacité collective
ESF 2003
François Muller
Manuel de survie à l’usage de l’enseignant
(même débutant)
L’Étudiant

Chapitre 6
Marc-Henry Broch
Travailler en équipe à un projet pédagogique.
Chronique Sociale, 1996.
Philippe Perrenoud
Enseigner : agir dans l'urgence, décider dans l'incertitude.
Savoirs et compétences dans un métier comp...
Cahiers Pédagogiques
N° 452 L’esprit d’équipe
Coordonné parYannick Mevel et Dominique Natanson
Rapport de la DEP
Les dossiers évaluations et statistiques
 N°131 - août 2002
http://fr.slideshare.net/PhilippeWatrelot/presentations
Travailler en équipe poitiers-decembre 2013
Travailler en équipe poitiers-decembre 2013
Travailler en équipe poitiers-decembre 2013
Travailler en équipe poitiers-decembre 2013
Travailler en équipe poitiers-decembre 2013
Travailler en équipe poitiers-decembre 2013
Travailler en équipe poitiers-decembre 2013
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Travailler en équipe poitiers-decembre 2013

3 807 vues

Publié le

Ce diaporama a été conçu avec un logiciel Apple qui s'appelle Keynote puis ensuite converti au format .ppt.
Ces conversions peuvent expliquer que certaines animations et le format peuvent ne pas être semblables à l'original.

Publié dans : Formation

Travailler en équipe poitiers-decembre 2013

  1. 1. Travailler en équipe Verrous et leviers... Philippe Watrelot - CRAP-Cahiers Pédagogiques Saintes - Mardi 3 décembre 2013
  2. 2. Philippe Watrelot • • 54 ans • Professeur à l'ESPÉ de Paris en temps partagé • Président du CRAP-Cahiers Pédagogiques Professeur de Sciences économiques et sociales Mon Blog: http://philippe-watrelot.blogspot.com Facebook : https://www.facebook.com/philippe.watrelot Twitter : @phwatrelot LinkedIn : http://www.linkedin.com/pub/philippe-watrelot/42/162/255 Google + : https://plus.google.com/+PhilippeWatrelot/ Slideshare (partage de diaporamas) : http://fr.slideshare.net/PhilippeWatrelot/presentations
  3. 3. Le CRAP-Cahiers Pédagogiques http://www.cahiers-pedagogiques.com
  4. 4. Prof de SES et formateur Professeur agrégé de SES au lycée Corot de Savigny sur Orge Enseignant depuis 1981 Formateur IUFM/ESPÉ depuis 2006
  5. 5. Chronique éducation Depuis mai 2003...
  6. 6. Propositions les “équipes” • Introduction définir • Verrous et leviers • Quelles compétences pour le travail en équipe ? • Peut-on se former au travail en équipe ?
  7. 7. Préambule...
  8. 8. N° 452 Éditorial Yannick Mevel et Dominique Natanson “Car c’est là le premier constat auquel nous convions le lecteur : nous sommes toujours des débutants du travail collectif. Travailler ensemble dans notre système éducatif cela demeure innovant. Les textes rassemblés montrent le lien fort entre esprit d’équipe et esprit pionnier. Ils soulignent la place du projet, noyau dur du travail conjoint. Ils montrent aussi que la motivation du travail en commun n’est pas seulement l’urgence d’un public difficile. Le carburant des équipes réelles est au moins autant le plaisir que la nécessité”
  9. 9. Une équipe, des équipes...
  10. 10. • Est-ce que mettre ensemble des profs suffit à faire une équipe ? • Faut-il être semblables pour travailler en équipe ? • Faut-il s’être choisi pour constituer une équipe ? • Faut-il s’aimer pour travailler en équipe ? • Faut-il un leader dans une équipe ? • présentiel ou numérique ?
  11. 11. Une équipe, des équipes •Les équipes disciplinaires. •Les équipes pluridisciplinaires •Les équipes inter-degrés. •L ’équipe éducative de classe •L’équipe du réseau…
  12. 12. Construction des équipes Équipe imposée 3 cas de figure Équipe autorisée, encouragée “Seule la voie médiane me semble porteuse d’avenir” Ph. Perrenoud Équipe prohibée, découragée Philippe Perrenoud “Enseigner : agir dans l’urgence, décider dans l’incertitude” ESF 1996 chapitre 5 pp.109-127
  13. 13. Se méfier des contrefaçons Toujours de Perrenoud... Les pseudo-équipes: imposée “devanture sans substance” L’équipe lato sensu : groupe de réflexion et d’échange L’équipe stricto sensu : des personnes qui agissent véritablement ensemble, se constituent en un système d’action collective. Philippe Perrenoud “Enseigner : agir dans l’urgence, décider dans l’incertitude” ESF 1996 chapitre 5 pp.109-127
  14. 14. Partage de ressources Pseudo-équipe = arrangement matériel Équipe lato-sensu = groupe d’échange Équipe stricto-sensu = coordination de pratiques Partage d’idées Partage de pratiques X X X X X X Équipe stricto-sensu = co-responsaibilité Philippe Perrenoud Travailler en équipe Voyage autour des competences 1997 Partage d’élèves
  15. 15. De l’incantation à la pratique • « Aucune administration ne peut le faire à la place des intéressés. Elle peut bien, à travers la gestion du personnel, créer des pseudo-équipes pédagogiques et leur enjoindre de travailler de façon coopérative. Si l’esprit n’y est pas, il s’ensuivra une mascarade bien connue. » • Philippe Perrenoud 1994
  16. 16. “L’équipe ne peut se décréter de façon hiérarchique et descendante”
  17. 17. Une équipe peut être définie comme étant un groupe de personnes interagissant afin de se donner ou d'accomplir une cible commune, laquelle implique une répartition de tâches et la convergence des efforts des membres de l'équipe. Cette définition fait ressortir trois caractéristiques essentielles que présente une équipe de travail: • une cible commune : un but ultime à atteindre, un produit final à réaliser; • une tâche à opérationaliser : une opération qui s'appuie sur les moyens, ressources et outils de chacun-e ainsi que sur une procédure spécifique à suivre; • la convergence des efforts de chacun des membres : une collaboration, lors de la réalisation des tâches, qui s'exerce dans un climat de travail sain et de solidarité.
  18. 18. Les sept caractéristiques du travail en équipe (selon F. Muller) • un petit nombre de personnes, gage d'efficacité • une qualité du lien interpersonnel témoignant d'une acceptation et d'une volonté d'adhésion • un engagement personnel dans une communauté d'action, une complémentarité • une unité mentale et sociale • une intentionnalité commune vers un objectif défini • des contraintes acceptées relevant de la tactique, de la coordination, de la discipline • une organisation des rôles et une distribution du travail
  19. 19. Vivre avec des différences et rechercher des convergences • « Il n’est pas nécessaire de s’aimer pour travailler ensemble » Marcelle Bonjour à ARt’RESEAU 2003 • « Partager les mêmes élèves, ce n’est pas nécessairement avoir la même religion, la même philosophie de l’existence, les mêmes valeurs. Ce n’est pas non plus s’entendre comme des larrons en foire, tout se dire, être des complices ou des amis dans tous les registres de l’existence. Mais c’est au minimum justifier les divergences, et surtout rechercher les convergences qui donnent de la cohérence au parcours éducatif proposé aux élèves. » • Philippe Perrenoud
  20. 20. Question de confiance « Pratiquer l'équipe, c'est accepter de concevoir la confiance comme un processus relationnel tellement fécond qu'il vaut le risque que l'on prend. » Claire Héber Suffrin Co-initiatrice des Réseaux d'échanges réciproques de savoirs  
  21. 21. Les paradoxes de l’action collective ❝L’autorité du groupe sur ses membres est un phénomène d’autant plus complexe que l’équipe réunit des égaux, qu’il n’y a pas de chef pour incarner le pouvoir. Chacun est donc partagé entre deux logiques : s’identifier au groupe, et donc adhérer aux décisions communes, fût-ce au prix de certains sacrifices ; ou suivre ses propres préférences et se désolidariser, au risque d’avoir mauvaise conscience ou de subir les griefs des autres. Tous les membres de l’équipe n’exercent pas le même leadership, tous n’ont pas les mêmes ressources pour concilier allégeance et indépendance, tous ne font pas la même balance entre influence et autonomie, action collective et action individuelle. Si bien qu’il s’en trouvera toujours pour incarner plus volontiers l’orthodoxie doctrinale, le projet, l’institution interne, la mémoire collective, la fidélité aux décisions prises, alors que d’autres joueront les individualistes, en rupture avec un collectif qu’ils ont pourtant aidé à construire ou rejoint de leur plein gré… Tels sont les paradoxes de l’action collective.❞ Philippe Perrenoud “Enseigner : agir dans l’urgence, décider dans l’incertitude” ESF 1996 chapitre 5 pp.109-127 Problème du pouvoir
  22. 22. Tous les textes de Philippe Perrenoud sont disponibles sur le site de l’université de Genève www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/
  23. 23. En guise de transition... Excès de laisser-faire... Risque de perte de cohérence Deux excès pour les équipes... Excès de contrôle... Risque de conflit et d’éclatement
  24. 24. Verrous et leviers...
  25. 25. Dans les établissements Verrous Chez les enseignants
  26. 26. Ce que les établissements ont à Ce que les établissements ont à perdre gagner les équipes pédagogiques sont des sources de problèmes : elles compliquent la gestion du personnel, puisqu’il faut tenir compte des choix mutuels des enseignants ; elles interfèrent avec les procédures bureaucratiques d’attribution des classes, d’élaboration des horaires ; elles créent des clivages supplémentaires au sein du corps enseignant : ceux qui travaillent en équipe et les individualistes ; elles demandent des franchises, des dérogations, des aménagements, des ressources supplémentaires ; elles mettent l’établissement et parfois le système en danger, lorsqu’elles se lancent dans des innovations audacieuses ; elles constituent un contre-pouvoir face à la direction, plus fort que des personnes isolées ;elles contestent les règles communes, menacent l’ordre traditionnel ; elles peuvent créer une “ école dans l’école ”, avec ses propres règles, sa propre politique. Les équipes pédagogiques sont des sources de renouvellement et de dynamisme : elles animent le débat dans l’établissement, amènent des idées nouvelles, bousculent les traditions ; elles donnent à certains enseignants envie de rompre avec leur individualisme ; elles permettent une organisation plus souple des classes et des enseignements ; elles influencent le climat général vers plus d’optimisme et moins de passivité face au système ; elles prennent en charge certains problèmes difficiles et certaines crises mieux qu’un ensemble de professeurs qui n’ont aucune habitude de travailler ensemble ; elles poussent la direction à avancer ; elles facilitent une certaine déconcentration ou décentralisation des pouvoirs de gestion. Philippe Perrenoud “Enseigner : agir dans l’urgence, décider dans l’incertitude” ESF 1996 chapitre 5 pp.109-127
  27. 27. Et puis, avec ces élèves, tu comprend, c'est pas possible... On a déjà essayé et ça n’a pas marché... On n’a pas les moyens ! On n’a pas été formé pour ça !!! L’inspection ne veut pas ! On n’a pas le TEMPS de faire le programme !
  28. 28. Une culture individualiste ?
  29. 29. Résistances... • enjeux de pouvoir et d’autonomie lié au partage des responsablilités • on expose ses “routines” et donc son “intimité” au regard des autres • “réunionite” et crainte d’une perte de temps... • préserver sa “part de folie” (Perrenoud) • ...
  30. 30. ...et vraies questions • le travail en équipe est-il toujours efficace ? • travailler en équipe permet une division du travail mais le taylorisme n’est pas forcément un progrès • il y un attachement à nos “bricolages” alors que le travail en équipe conduit à utiliser du matériel pédagogique produit par d’autres. • ...
  31. 31. Un autre verrou ?
  32. 32. Quels leviers ?
  33. 33. Le travail en équipe se décrète t-il ? Non ! Quoique... Mais il peut y avoir des déclencheurs... Nouveaux programmes Nouveaux dispositifs Situation critique...
  34. 34. sept critères possibles pour déclencher le travail en équipe Françoise Cros. Il existe un laboratoire d’idées : distinction et répartition des rôles, existence de choix collectifs prioritaires. Il y a des investissements de forme : moyens matériels alloués (crédits, heures rétribuées, salles, temps), réunions de travail, temps de concertation. Les individus entrent en relation professionnelle par l’intermédiaire d’objets techniques et/ou symboliques : existence de fiches de travail, d’outils, de documents, de textes officiels circulant entre les personnes. Les acteurs sont mobiles : parcours géographique, statutaire, professionnel, des personnes, appartenance à des réseaux internes et externes. Réalisation d’expériences réussies. Le chef d’établissement favorise la constitution d’un réseau sociotechnique : degré de participation effective au laboratoire, faire connaître et reconnaître le travail à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement, intérêt pour l’action et les personnes. Il existe dans l’établissement des controverses qui amènent à aligner les intérêts particuliers dans un projet d’ensemble minimum : temps de problématisation avant d’agir ; aller-retour entre théorie et pratique, négociations, régulations. Des porte-parole mobilisent des réseaux : partenaires de l’équipe (parents, communes, collectivités territoriales, rectorat), un système organisé de communication.
  35. 35. Des dispositifs propices • Les cycles • Conseil pédagogique • Travail sur l’évaluation et le socle • liaison école-collège • Histoire des arts, nouveaux enseignements • PEDT (rythmes...) : travail en partenariat •…
  36. 36. Des acteurs déjà formés... • Professeurs documentalistes • CPE • chefs d’établissement ?
  37. 37. Travailler en équipe Quelles compétences ?
  38. 38. ❝Travailler en équipe est donc une affaire de compétence aussi bien que d’adhésion à la coopération comme valeur professionnelle. Les deux aspects sont plus liés qu’on ne le pense : on dévalorise volontiers ce qu’on ne maîtrise pas ; une partie des réticences à l’égard du travail d’équipe masquent la peur de ne pas savoir tirer son épingle du jeu, de se faire “ manger ” ou dominer par le groupe ou ses leaders. À l’inverse, une adhésion enthousiaste au principe faiblira, si l’on découvre qu’on ne sait pas fonctionner de façon coopérative, que cela prend beaucoup de temps ou crée un ressentiment ou un stress qu’on n’arrive ni à dépasser, ni à verbaliser. ❞ Philippe Perrenoud Travailler en équipe Voyage autour des competences 1997
  39. 39. Savoir travailler efficacement en équipe et passer d’une “ pseudo-équipe ” à une véritable équipe. Travailler en équipe : 3 grandes compétences (selon Monica Gather Thurler) Savoir discerner les problèmes qui appellent une coopération intensive. Etre professionnel, ce n’est pas travailler en équipe “ par principe ”, c’est savoir le faire à bon escient, lorsque c’est plus efficace. Savoir ne pas travailler en équipe lorsque le jeu n’en vaut pas la chandelle ! Savoir percevoir, analyser et combattre les résistances, obstacles, paradoxes et culs de sacs liés à la coopération, savoir s’autoévaluer, porter un regard compréhensif sur un aspect de la profession qui n’ira jamais de soi, vu sa complexité ”
  40. 40. • Élaborer un projet d’équipe, des représentations communes Problème du leadership • Animer un groupe de travail, conduire des réunions Y a t-il un animateur ? une équipe • Former et renouvelerles départs etpédagogique gérer les arrivées • Confronter et analyser ensemble des situations complexes, des pratiques et des problèmes profesionnels regard extérieur ? • Gérer des crises ou des conflits entre personnes Référentiel genevois de formation continue “ami critique” ?
  41. 41. “Ami critique”
  42. 42. Créer de la compétence collective
  43. 43. J. BEILLEROT introduit brièvement, mais de manière éclairante, le concept de compétences collectives en partant d'un postulat : "il y a des compétences (et donc des savoirs) qu'aucun n'aurait pu détenir, ni inventer ou construire seul". Ainsi, on ne peut apprendre à négocier qu'à plusieurs, et une négociation réussit ou échoue pour tous.  Ces compétences collectives résultent de la conjugaison de compétences individuelles (agencement de savoirs différents ou agencements de savoirs mis différemment en oeuvre), qui sont plus que l'addition de chacune.  extraits de J. BEILLEROT, Octobre 1991, Les compétences collectives et la question des savoirs, Cahiers pédagogiques, n°297 pp.40-41.
  44. 44. ❝ La production de savoir collectif nouveau implique au moins trois séries de compétences aux unités de production de ce savoir :  •des capacités techniques (de l'animation de réunion à l'usage de matériels informatiques);  •des capacités d'élaboration à plusieurs, ce qui met en jeu aussi bien les dimensions affectives des personnes que la capacité à la rationalité dans l'étude des problèmes;  •la nécessité pour chaque groupe de "gérer" les phénomènes de pouvoir internes et externes (la responsabilité collective est une condition nécessaire à la possible production de savoirs)."  extraits de J. BEILLEROT, Octobre 1991, Les compétences collectives et la question des savoirs, Cahiers pédagogiques, n°297 pp.40-41.
  45. 45. Quelques outils et ressources
  46. 46. Éviter la “réunionite” •Déterminez un calendrier prévisionnel de réunions d’équipe, ni trop, ni trop peu, de sorte à permettre à chacun de s’organiser en terme de disponibilité matérielle (et mentale). •Quelques jours avant une réunion, consultez et fixez un ordre du jour réaliste en quelques points, centrés sur le projet mené ou le problème rencontré, afin d’éviter tout débordement ou toute surcharge qui ferait dévier l’objet même de la réunion. •Donnez-vous un protocole des rôles, tournants si possibles, à tenir : animateur, secrétaire de séance, gardien de l’ordre du jour, ambassadeur de l’équipe, etc. •Chaque fin de réunion doit se clore par la récapitulation des points de décision prise, des questions encore à traiter, de la date de la prochaine réunion. •Organisez le travail entre deux réunions en constituant des mini-groupes, ou des binômes chargés de collecter de l’information, de produire un document qui sera soumis au groupe •Tenez un cahier de bord de l’équipe, collectant à la fois les relevés de décision, les documents de travail, les documents ressources utilisés ; cela permettra de dépasser l’impression pénible de la stagnation, et d’informer les éventuels absents ponctuels. François Muller
  47. 47. Mafpen Nantes
  48. 48. Quelle formation au travail en équipe ?
  49. 49. Six pistes pour une formation professionnelle à la coopération 1. se rendre compte que la coopération n’est pas la figure dominante de la professionnalité enseignante; 2. ne pas confondre coopération et affinités électives; 3. entretenir un rapport utilitariste et sélectif à la coopération; 4. s’approprier les outils psychosociologiques, éthiques et juridiques pertinents; 5. apprendre à affronter les crises, les conflits, les non dits et à réguler l’action collective; 6. apprendre par la pratique à fonctionner dans plusieurs registres. Monica GATHER THURLER, Philippe PERRENOUD Coopération entre enseignants : La formation initiale doit-elle devancer les pratiques ? Recherche et formation n° 49 - 2005
  50. 50. Prendre conscience que l’individualisme n’est pas “naturel” Doter TOUS les enseignants d’un bagage en sociologie, en psychologie sociale, etc. Apprendre par la pratique... Importance de l’écriture professionnelle Isomorphisme de la formation (ne pas faire un exposé magistral sur la coopération...?) Et les formateurs ? est-ce qu’ils savent coopérer ?
  51. 51. L’établissement formateur
  52. 52. é mp Co ces te n 010 2 les 10 compétences des enseignants
  53. 53. 10 compétences des enseignants • • • • • • • • • Agir en fonctionnaire de l’État et de façon éthique et responsable • Se former et innover Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale Concevoir et mettre en oeuvre son enseignement Organiser le travail de la classe Prendre en compte la diversité des élèves Évaluer les élèves C pé om ces te n 010 2 Maîtriser les TIC Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l’école
  54. 54. Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l’école é te mp Co 010 s2 nce Le professeur participe à la vie de l’école ou de l’établissement. Il contribue également à la vie de l’institution scolaire à l’échelle de la circonscription du premier degré, du département, de l’académie ou même à celle du territoire national en participant à la formation initiale et continue des professeurs.[...]
  55. 55. Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l’école é te mp Co 010 s2 nce ...Il travaille avec les équipes éducatives de l’école et de ses classes ainsi qu’avec des enseignants de sa ou de ses disciplines. Le conseil des maîtres à l’école, le conseil pédagogique au collège ou au lycée constituent des instruments privilégiés du travail en équipe. Le professeur coopère avec les parents et les partenaires de l’école. Il aide l’élève à construire son projet d’orientation.
  56. 56. Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l’école C pé om ces te n 010 2 Connaissances Le professeur connaît : - le rôle et la fonction des associations de parents d’élèves ; - les partenaires et les interlocuteurs extérieurs à l’école avec lesquels il est amené à travailler ; - pour ce qui le concerne, les conventions et protocoles liant le ministère de l’éducation nationale à d’autres ministères ou organismes ; - les dispositifs d’aide à l’insertion des élèves ; - les procédures d’orientation et les différentes voies dans lesquelles les élèves peuvent s’engager.
  57. 57. C pé om Travailler en équipe et en partenariat... ces te n 010 2 Capacités Le professeur est capable : - d’inscrire sa pratique professionnelle dans l’action collective de l’école ou de l’établissement, notamment : - dans le domaine de la programmation des enseignements ; - dans le domaine de l’évaluation (supports et échelles d’évaluation harmonisés, livrets scolaires, bulletins trimestriels...) ; - dans le domaine de l’orientation ; - dans le domaine de l’aide et de l’insertion des élèves, en collaboration avec les autres personnels (professeurs principaux, conseillers principaux d’éducation, enseignants du réseau d’aide spécialisée aux élèves en difficulté (RASED), personnels d’orientation et du secteur médico-social...) ; - dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle par la connaissance des principaux partenaires (professionnels et établissements relevant du ministère chargé de la culture, collectivités territoriales, associations) ; - dans le domaine des partenariats éducatifs avec les services de l’État (culture, emploi, justice, police, environnement et développement durable, défense...) ; [...]
  58. 58. Travailler en équipe et en partenariat... [...] C é mp o ces te n 010 2 - de communiquer avec les parents : - en contribuant à l’établissement d’un dialogue constructif dans le but de les informer sur les objectifs de son enseignement ou de son acti vité, de rendre compte des évaluations dans un langage adapté, d’examiner les résultats, les aptitudes de leurs enfants, les difficultés constatées et les possibilités d’y remédier ; - en mobilisant ses connaissances dans le domaine de l’orientation pour aider l’élève et ses parents dans l’élaboration d’un projet professionnel ; - de contribuer, en coopérant avec des partenaires internes ou externes à l’institution, à la résolution des difficultés spécifiques des élèves dans le domaine de la santé, des comportements à risques et de la grande pauvreté ou de la maltraitance ; - d’utiliser les possibilités offertes par les services éducatifs installés auprès des musées et autres institutions culturelles, notamment dans le cadre de l’éducation artistique et culturelle ; - de favoriser l’engagement des parents dans la vie de l’établissement comme dans la valorisation des savoirs ; - de s’impliquer dans des tâches de formation.
  59. 59. Travailler en équipe et en partenariat... é te mp Co 010 s2 nce Attitudes Le professeur observe, dans l’exercice de son activité professionnelle, une attitude favorisant le travail collectif, le dialogue avec les parents et la dimension partenariale.
  60. 60. Ré 013 2 iel ent fér
  61. 61. 013 2 iel ent r éfé R 10. Coopérer au sein d’une équipe Inscrire son intervention dans un cadre collectif, au service de la complémentarité et de la continuité des enseignements comme des actions éducatives. Collaborer à la définition des objectifs et à leur évaluation. Participer à la conception et à la mise en œuvre de projets collectifs, notamment, en coopération avec les psychologues scolaires ou les conseillers d’orientation psychologues, le parcours d’information et d’orientation proposé à tous les élèves.
  62. 62. Conclusion Où l’on voit que le travail en équipe touche à de nombreux enjeux de la refondation...
  63. 63. Une question peut en cacher plein d’autres... • Les services et statuts des enseignants • La gouvernance des établissements : autonomie, évaluation des résultats • Comment mesurer/évaluer (et récompenser ?) l’investissement dans le travail en équipe? • les contenus enseignants : passer à une logique curriculaire ? • ...
  64. 64. Logique curriculaire ? En général, le curriculum renvoie d’abord à l’idée de plan et d’organisation, de construction intellectuelle qui englobe tout le processus d’enseignement-apprentissage : intentions, contenus, organisations, méthodes, environnement, évaluation... (Audigier, Crahay & Dolz, 2006). Curriculum néo-zélandais pour l'ensemble de la scolarité obligatoire Des chercheurs belges proposent une définition voisine : « un curriculum consiste en un plan d’action. Il s’inspire des valeurs qu’une société souhaite promouvoir ; ces valeurs s’expriment dans les finalités assignées à l’ensemble du système d’éducation » (Demeuse, Strauven & Roegiers, 2006, p. 11).
  65. 65. Ils développent une conception large du curriculum, considéré comme une vision d’ensemble des directives pédagogiques comprenant : – les apprentissages à installer ; – les stratégies pédagogiques et les processus didactiques à mettre en œuvre ; – les supports didactiques ou les aides pédagogiques (dont les documents et manuels scolaires) ; – les contenus-matières ou contenus disciplinaires ; – les résultats attendus et les modalités d’évaluation ; – les modalités de gestion du curriculum. Le curriculum s’organise donc autour de trois pôles : les apprentissages visés, les processus didactiques mis en œuvre pour les atteindre et les situations d’évaluation. Dossier d’actualité de la VST, n° 53 – avril 2010
  66. 66. Liberté pédagogique ? autonomie des équipes? Faire confiance aux enseignants... Plus clair et plus ferme sur les finalités Plus souple sur les procédures et les modalités
  67. 67. empowerement
  68. 68. “L’École fait des réformes, la médecine fait des progrès” Philippe Meirieu « plus d’Etat, plus de pilotage, moins de bureaucratie » Philippe Meirieu 1eres assises de la pédagogie organisée par le CRAP en 2007
  69. 69. ❝ Comment travailler au sein de structures d’hier avec des méthodes d’aujourd’hui pour résoudre des problèmes de demain essentiellement avec des personnes qui ont mis en place au sein de cultures d’avant-hier ces structures d’hier et qui ne connaitront jamais l’avenir de nos entreprises ? ❞ Reinhard K. Sprenger Cité par Monica Gather Thurler Innover au coeur de l’établissement scolaire ESF 2000
  70. 70. Bibliographie
  71. 71. Roger Mucchielli Le travail en équipe, Clé pour une meilleure efficacité collective ESF 2003
  72. 72. François Muller Manuel de survie à l’usage de l’enseignant (même débutant) L’Étudiant Chapitre 6
  73. 73. Marc-Henry Broch Travailler en équipe à un projet pédagogique. Chronique Sociale, 1996.
  74. 74. Philippe Perrenoud Enseigner : agir dans l'urgence, décider dans l'incertitude. Savoirs et compétences dans un métier complexe. ESF, 1996 Chapitre 7
  75. 75. Cahiers Pédagogiques N° 452 L’esprit d’équipe Coordonné parYannick Mevel et Dominique Natanson
  76. 76. Rapport de la DEP Les dossiers évaluations et statistiques  N°131 - août 2002
  77. 77. http://fr.slideshare.net/PhilippeWatrelot/presentations

×