SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  28
Télécharger pour lire hors ligne
© Pierre TARISSI - 2019
De l’ « écologie » bien comprise
à l’éducation pour tous …
Construisons la France du XXIe siècle,
scientifique, innovante et prospère !
© Pierre TARISSI - 2019
Avec la température, les cervelles
des Savonarole du XXIe siècle s’échauffent :
Parlons-leur « technique » …
Construisons la France du XXIe siècle,
scientifique, innovante et prospère !
© Pierre TARISSI - 2019
Efficacité climatique :
Que peut faire d’utile un français ?
• La France (67 millions habitants) représente :
• Moins de 1% de la population mondiale, en baisse,
• Environ 4% du PIB mondial, en baisse également,
• Moins de 1% des émissions de GES mondiales, aussi en baisse ;
• Pour « faire semblant » de « sauver le climat » :
• Un français peut « faire semblant » de prendre des mesures individuelles :
rouler en vélo, devenir végétarien, cesser de consommer, ne pas avoir d’enfants …
• Nos gouvernants peuvent aussi « faire semblant »
en interdisant les Q-tips, les « sacs à bretelles, et en installant des éoliennes chinoises …
• Tout cela portera sur des pouillèmes de pourcent de GES mondiaux ;
• Pour contribuer vraiment au progrès de l’humanité, un français peut avoir
des idées et de l’audace pour agir potentiellement sur toute l’humanité :
• Travailler dans un laboratoire de recherche scientifique
qui crée des solutions technologiques nouvelles
bénéfiques « pour le climat et la planète »,
• Créer ou financer ou travailler dans les startups ou entreprises
qui développent des produits nouveaux à partir de ces avancées scientifiques,
• Vendre ces produits aux chinois aujourd’hui,
indiens, subsahariens et brésiliens demain
(pas loin de 4 milliards d’humains aujourd’hui, 6 milliards demain …),
• On pourra aussi, bien sûr, les appliquer en France …
De nombreux citoyens le font déjà de leur propre initiative …
Qu’attendent nos gouvernants pour s’y mettre ?
© Pierre TARISSI - 2019
Réduisons vraiment le CO2
avec une électricité française
100% hydronucléaire !
• On arrête d’acheter aux chinois
éoliennes et panneaux photovoltaïques « PV » :
ils nous coûtent un « pognon de dingue »
et augmentent nos émissions de CO2 ;
• On entretient notre parc électronucléaire, on le pousse à fond,
et on construit de nouveaux réacteurs,
qui diminuent nos émissions de CO2, appuyés par notre hydro-STEP.
On remarque la disponibilité de ce parc et de l’hydraulique,
beaucoup plus élevée (et pour cause) que celle des « ENR »
• On ferme TOUTES les centrales charbon-fuel-gaz
ainsi qu’éoliennes et PV « en plein champ » ou marines ;
• On force la cadence sur les isolations de bâtiments,
en tendant vers l’énergie positive,
y compris en s’aidant localement d’éolien+PV+stockage,
et on les passe une fois isolés en chauffage électrique,
• On investit massivement en parallèle
dans les recherches sur la fusion nucléaire
en visant une électricité française 30% fusion en 2060
et la production d’hydrocarbures de synthèse …
• Sources : https://www.connaissancedesenergies.org/bilan-electrique-de-la-france-que-retenir-de-2018-190214
https://bilan-electrique-2017.rte-france.com/production/le-parc-de-production-national/
https://prix-elec.com/energie/production/mix-energetique
Abandonnons l’objectif insensé
« 50% maxi d’électricité nucléaire en 20XX »
imposé par les Savonarole du XXIe siècle !!
Nos 5 GW de « STEP »
seul outil actuel efficace
de stockage d’électricité
« ITER » est en France :
à nos gouvernants de l’activer !
Isoler son logement
doit être rentable, même en copropriété
avec chauffage collectif !
48% de la puissance installée
produit 70% de l’électricité
© Pierre TARISSI - 2019
France :
CO2, climat et compagnie …
• Depuis 1990, en France :
• PIB global et consommation d’énergie augmentent,
• Mais les émissions de GES baissent,
• La France est un très modeste pollueur mondial ;
• Si on accélère des progrès massifs sur :
• Transports,
• Résidentiel et tertiaire …
 On infirme tranquillement les « courbes Meadows »,
mais surtout en exportant les innovations testées en France …
© Pierre TARISSI - 2019
« Réduire les émissions de CO2 ! »
Est-ce suffisant ?
• « Réduire les émissions de CO2 » est aujourd’hui
une objurgation du GIEC et des gouvernants occidentaux
pour « sauver le climat » …
• Rien ne permet d’affirmer
que cette seule réduction des émissions de CO2 suffira
à faire évoluer le climat dans le sens souhaité,
faute de qualité des modèles actuellement employés …
• C’est la première tentative – très primitive – de « géo-ingéniérie »,
à savoir de modification volontaire du climat terrestre par l’Homme ;
• Pour cela, il convient d’agir sur l’atmosphère avec :
• Masse totale atmosphère 5,2 millions de milliards de tonnes,
• Émissions CO2 humaines annuelles de 40 milliards de tonnes environ,
• Masse totale actuelle de CO2 atmosphérique : 3 200 milliards de tonnes ;
• L’élimination du « trou de la couche d’ozone »
par action directe sur l’atmosphère entre sa découverte
dans les années 1980, et sa résolution depuis 2015-2016
est un précédent favorable, mais d’ampleur limitée ;
• Mais dans l’histoire de la Terre, qui se compte en milliards d’années, les grandes
opérations de « géo-ingéniérie »
ont été largement involontaires : voir graphique …
Urgence absolue :
augmenter fortement les crédits de Recherche pour comprendre vraiment
les systèmes climatiques continents  océans  atmosphère  espace
et apprendre à agir efficacement sur eux …
© Pierre TARISSI - 2019
Le climat n’est qu’un aspect
de la construction
du monde prospère du XXIe siècle …
Construisons la France du XXIe siècle,
scientifique, innovante et prospère !
© Pierre TARISSI - 2019
Entre transhumanisme et catastrophisme,
construisons la prospérité « hypertech » du XXIe siècle !
Chiffres mondiaux annuels
(en $ internationaux ppa) :
Longue histoire humaine longtemps stagnante !
Année PIB Population PIB / tête
JC 102 Mds $ 200 millions 510 $
1000 117 300 390
1500 247 480 514
1600 329 620 530
1700 371 630 590
1820 694 1 130 614
1870 1 101 1 450 760
1913 2 705 1 750 1 546
1950 5 336 2 500 2 134
2010 74 004 6 929 10 680
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_historique_des_r%C3%A9gions_et_pays_par_PIB
https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale
• Cahier des charges technologique XXIe siècle :
• Energie à volonté sans hydrocarbones fossiles,
• Production zéro déchets non recyclés hors entropie,
• Remplacement des matières premières en voie de raréfaction ...
Recherche et industrialisation MASSIVES à conduire dans ce but
La France en est TRES loin :
La France préfère collectivement
« nourrir » à perte de vue
son prétendu « modèle social » :
 21 % du PIB en 1980
 32 % du PIB en 2012 (+ 52%) …
• Chiffres « prospérité future » …
• 2017 PIB monde : 80 000 Mds US$ 7 400 M hab
PIB France : 2 470 Mds US$ 67 M hab
Monde au niveau de vie France : 272 250 Mds US$ = 3,4 x PIB mondial actuel
• Dans l’idéal :
• En partant d’un niveau de vie mondial « France » en 2017,
• Avec une croissance de 3,75 % l’an,
on arriverait en 2100 à environ :
PIB mondial = 3 270 000 Mds US$ pour 12 Mds habitants
soit 40 fois le PIB mondial 2017
• Pour obtenir cela « sainement »,
on a besoin que le « cahier des charges » ci-dessus produise :
• Energie produite (et consommée) multipliée par au moins 20 (si « fortes » économies),
• Nouvelles matières premières remplaçant quasiment toutes les actuelles,
• Evidemment, activité humaine à « zéro déchet non recyclé » …
Une fois ce niveau atteint vers 2100, on peut rester en « équilibre écologique » terrestre,
l’étape suivante de développement humain nécessitant les ressources du système solaire …
Chinois et coréens sont partis pour CONSTRUIRE ce brillant monde futur,
pendant que nous glosons en Europe, et surtout en France,
sur une prétendument nécessaire « DECROISSANCE » …
Démarrage concret perceptible
du « progrès » technologique
© Pierre TARISSI - 2019
• Le pari pour un XXIe siècle prospère et « Hypertech »
• D’abord un Cahier des charges technologique du XXIe siècle simple et exigeant :
• Energie à volonté et à bas coût sans hydrocarbones fossiles,
• Production zéro déchets non recyclés (y compris CO2), à l’entropie près,
• Remplacement des matières premières en voie de raréfaction par des « renouvelables » …
• Ce Cahier des charges :
• est irréalisable avec les technologies ACTUELLES,
• rien ne PROUVE qu’on pourra l’appliquer un jour (on n’arrivera peut-être pas à déployer les technologies indispensables à temps) …
• Mais en 2020, 20 millions de chercheurs s’activeront sur Terre, beaucoup plus que tous les chercheurs humains connus depuis Néandertal.
Ils travaillent déjà en réseau mondial, n'ont jamais eu d'outils aussi performants ni autant de crédits - sauf en France, et dans une certaine mesure en Europe ;
• L’avenir de l’Humanité sera radieux, sur Terre d’abord, puis dans le système solaire, voire plus loin si affinités,
à condition qu’ils parviennent avec des millions d’entreprises en aval à appliquer ce Cahier des Charges d’ici 2100 :
Faisons tout pour réussir cet « autre chose, autrement »,
sans crainte de risquer en cas d’échec (possible) un retour au XVIIIe siècle : il est inévitable en ne faisant rien !
• Si cela se « plante », l'avenir de l'humanité est en effet extrêmement sombre !
Elle revient au XVIIIe siècle, plus ou moins violemment : 1,5 Mds d'humains, avec le niveau de vie de l’époque …
Régression bien pire qu’en Europe après la « dissolution » de l'Empire romain !
ALORS  Aidons la Recherche, finançons-la massivement, assurons sa promotion !
 Investissons dans les entreprises « high tech » !
 Formons le maximum de chercheurs, entrepreneurs, ingénieurs !
• Certains en France font le pari inverse et toxique de la « décroissance » : ils veulent « décroître » pour, selon eux, « sauver la planète » … Mais :
• Ils veulent en clair réaliser tout de suite le scénario du « plantage » de la recherche scientifique.
Ils pensent qu’ainsi, on pourra mieux se « préparer au retour XVIIIe » (concrètement, en faisant quoi ? Rien n’est plus simple que vivre plus mal avec moins) …
• 6 milliards d’humains ne vivent QUE grâce aux technologies appliquées et aux hydrocarbones fossiles : ils en font quoi ?
• Chinois, indiens, coréens, subsahariens et autres – et ils sont 4 milliards – ne seront JAMAIS d’accord avec eux ; aujourd’hui, ils font exactement l’inverse …
• Mais pour le moment, en France, ils « gagnent » : le PIB par tête français baisse ou stagne depuis plus de 10 ans …
Les « décroissants » nous promettent à 100 % le retour au XVIIIe siècle pour « sauver la planète » !
Le « pari gagnant » de l’hypertech !
Cassons
par la Recherche et l’innovation technologique
les prophéties apocalyptiques
des modèles « déclinistes » !
© Pierre TARISSI - 2019
• Et aussi que
« c’était mieux
avant ! » …
… même
si c’est archifaux !
Source : https://ourworldindata.org/
« Progrès ? »
• Chacun a le droit
de penser que :
• Le monde va de mal en pis,
• Les « inégalités »
s’accroissent sans cesse,
© Pierre TARISSI - 2019
« Besoins » et progrès technologique
• L’avantage des « besoins » de l’être humain
est qu’ils sont tout aussi infinis que son imagination …
• L’ennui est qu’on ne peut pas imaginer ces nouveaux besoins
tant qu’on ne connaît pas les technologies qui permettront leur naissance …
© Pierre TARISSI - 2019
Si nous gouvernants comprenaient
que la Recherche est la clé
du monde de demain …
Construisons la France du XXIe siècle,
scientifique, innovante et prospère !
© Pierre TARISSI - 2019
Chinois, coréens et quelques autres ont tout compris …
L’effort de R&D français dans la durée …
• L’ « Etat stratège » est censé préparer l’avenir lointain …
Quoi de plus efficace pour cela que la Recherche ?
• Il est clair que les réalités sont loin des ambitions affichées :
« transition écologique », « transition énergétique », etc.
Source : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/reperes/telechar/rers/rers2016/rers-2016-chap113.pdf
os
Nos gouvernants
ont des marges de progrès …
© Pierre TARISSI - 2019
Finançons massivement la Recherche,
le meilleur investissement imaginable !
Nous croyons au potentiel de la Recherche française ? Prouvons-le TOUT DE SUITE !
• Aujourd’hui, le financement public de la Recherche est misérable :
• 7,5 Mds de budgets annuels (stagnants ou en baisse …),
• De faibles incitations fiscales pour les particuliers (66 à 75 % des dons, plafonnés),
• Quelques opérations à grand spectacle, genre Sidaction ou Téléthon, mais « en silos » ;
• Mettons en place rapidement un financement massif « à la française »
• Un particulier ou une entreprise fait un don de 1 000 € à un Labo de Recherche ou Fondation de son choix,
• Le bénéficiaire remet à son donateur un « bon » de 1 040 € payable par le Trésor Public un an plus tard,
• Quand l’Etat rembourse 1 040 € un an plus tard, il :
• S’assure une créance en € constants sur le bénéficiaire à 30 ans,
• Est tenu par la loi de trouver une économie nouvelle équivalente (n’augmente ni impôt ni dette),
• L’émission de bons par les bénéficiaires est limitée par exemple à 1 % du PIB N-1 (soit 22 Mds €)
• Pendant et au bout des 30 ans :
• Dette et dépense publique n’ont jamais augmenté,
• L’Etat a bénéficié des suppléments de recettes fiscales obtenues par la croissance induite,
• Il récupère enfin les fonds, que le Labo bénéficiaire a eu le temps de provisionner sur ses royalties
Sans Recherche ni Innovation, aucune croissance possible !
© Pierre TARISSI - 2019
Produire des richesses
à court et long terme : soyons clairs !
• Les richesses produites par notre pays
dépendent directement de la formation de sa population ;
• La formation de la population est assurée avant tout
par l’enseignement en maternelle, primaire et secondaire ;
• Les professeurs devant une classe
sont le vecteur quasi-unique de cette transmission du savoir :
• Ils sont aujourd’hui très mal payés par rapport à ce qu’ils produisent (les richesses de demain),
• Ils ne peuvent être bien payés que si leurs élèves d’il y a 5 à 50 ans produisent
au jour le jour assez de richesses pour prélever (entre autres) la rémunération des professeurs
avec un arbitrage suffisant de la dépense publique en leur faveur – aujourd’hui absent ;
• Depuis le milieu des années 1980, et c’est totalement nouveau dans l’Histoire :
• Participer à produire des richesses demande de plus en plus de qualification adaptée à CHACUN,
• ET tout citoyen doit posséder la formation minimale pertinente pour en être capable,
• Le % de « bacheliers » d’une classe d’âge est passé de 26 % à plus de 70 % : inadapté et insuffisant ;
• L’enseignement doit donc impérativement intégrer cette nécessité
pour que chacun puisse produire globalement dans sa vie
beaucoup plus de richesses qu’il ne recevra de prestations sociales, et pour cela :
• Réhabiliter les filières technologiques et d’apprentissage dans l’enseignement général,
• Introduire les concepts de base de l’innovation et de la production de richesses par l’entreprise
© Pierre TARISSI - 2019
Etat d’esprit souhaitable :
• Ces 200 000 personnes assurent notre prospérité, augmentons leur nombre en revoyant dans ce sens :
• le système éducatif,
• la fiscalité pour conserver les français et attirer les étrangers en France …
• Augmentons massivement les dépenses consacrées collectivement à la recherche et à l’innovation
Soignons les « locomotives » françaises !
• Nombre de chercheurs français : 300 000
Source : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56383/grands-chiffres-de-la-recherche.html
• Nombre d’« entrepreneurs » français (hors micro-entreprises) : 150 000
Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1372802/ENTFRA14g_FTLo1_prod.pdf
• Nombre d’investisseurs significatifs (K > 2 M€) : 500 000
Source : http://www.revolution-fiscale.fr/simuler/distrib/patrimoine.php
• Total : moins d’un million sur 30 millions d’actifs : environ 3,3 %
Comme partout, environ 20 % des effectifs produisent 80 % des résultats :
les vraies « forces vives » françaises ne dépassent donc pas 200 000 personnes
chercheurs, entrepreneurs et investisseurs qui assurent la prospérité de tous
Etat d’esprit français actuel :
« Ces salauds vivent de la sueur du peuple,
taxons-les, ils rendront l’argent qu’ils ont volé ! »
On augmente la « redistribution »,
dont nous sommes déjà les champions du monde,
pour tenter de « redistribuer » aux « pauvres »
une partie de ce que l’on prend aux « riches » :
zéro création de richesses supplémentaires …
Non, tous les individus ne sont pas « égaux » !
Chercheurs, entrepreneurs et investisseurs, bien moins de 5 % de la population,
sont nos rares et précieux instigateurs de prospérité !
C’est la seule façon d’augmenter
la production de richesses de chacun
et donc la prospérité de tous …
© Pierre TARISSI - 2019
Ayons bien conscience des limites
de notre monde physique
pour mieux les contourner …
Construisons la France du XXIe siècle,
scientifique, innovante et prospère !
© Pierre TARISSI - 2019
La « croissance » jusqu’où ?
• Les besoins en matériaux de chaque être humain sont FINIS, comme les ressources terrestres :
• La population humaine actuelle pèse environ 300 millions de tonnes (0,3 gigatonne),
à comparer à une biomasse totale de l’ordre de 1 000 gigatonnes qui lui assure sa nourriture :
environ 11 gigatonnes de nourriture par an pour 12 Mds d’habitants, soit 1,1 % renouvelables : c’est difficile, et demande du travail ;
• Les humains ont surtout besoin d’« énormes » masses de matériaux pour leurs logements :
grossièrement, 150 tonnes par personne ou 1 800 gigatonnes pour 12 Mds d’habitants,
énorme mais ridicule par rapport à la masse de la croûte terrestre (30 milliards de gigatonnes) ;
• Les besoins en énergie de l’humanité sont en revanche quasi-infinis, cela tombe bien, les ressources aussi :
• Aujourd’hui, l’humanité consomme moins de 15 gigatonnes équivalent pétrole par an,
• Le disque terrestre intercepte chaque année en rayonnement solaire plus de 6 000 fois cette énergie,
• Les réserves terrestres de deutérium (fusion) contiennent des millions d’années de cette consommation,
• L’humanité peut donc consommer sans problème pendant des siècles
l’équivalent de 15, ou même 200 gigatonnes équivalent pétrole …
Nourrir, loger, vêtir, soigner, transporter, éduquer, distraire durablement 12 milliards d’humains à partir de 2100
n’est pas un problème de ressources terrestres, mais de technologies adaptées et déployées massivement
Evidemment, ensuite, sans stabilisation de la population, cela se gâtera fortement …
• Cela nécessite la maîtrise de la fusion nucléaire,
et des technologies industrielles beaucoup plus développées qu’aujourd’hui ;
en somme des progrès technologiques déployés à l’échelle mondiale inimaginables à ce jour …
• Louis Blériot, atterrissant à Douvres le 25 juillet 1909, pouvait-il imaginer un Airbus A380 ? Non …
Nous ne pouvons pas plus que lui imaginer ce que seront les réalisations technologiques disponibles en 2100
Mais, contrairement à lui, nous connaissons certains des problèmes qu’elles devront résoudre d’ici-là :
• « Réchauffement climatique », la seule réduction des émissions de CO2 risquant de ne pas être suffisante,
• Pollution, y compris les émissions de « gaz à effet de serre », comprenant le recyclage des déchets à 100%, à l’entropie près,
• Raréfaction de certaines matières premières actuellement utilisées, et donc à remplacer …
© Pierre TARISSI - 2019
- Energie, es-tu là ?
- Oui !
• Consommation annuelle d’énergie de l’humanité
• Aujourd’hui : environ 15 Gtep
• Pour le bien-être de 12 milliards d’humains
sans doute une dizaine de fois plus en 2 100 : disons 200 Gtep
• Hydrocarbones fossiles (pétrole + gaz + charbon)
• Ressources connues : environ 1 000 Gtep
• Energie solaire annuelle :
• Interceptée par le disque terrestre,
plus de 6 000 fois la consommation actuelle (renouvelés) : > 92 000 Gtep / an
• Dont stockée par la photosynthèse dans la biomasse actuelle : 79 Gtep / an
• Energie nucléaire
• Les ressources connues en fissile représentent : plus de 10 000 Gtep
• Le deutérium de l’eau de mer (fusion) : plus de 400 Milliards de Gtep
L’Humanité a de l’énergie sur Terre pour des siècles
avec un confort infiniment amélioré pour 12 Mds d’hommes et SANS hydrocarbones fossiles …
1 « Gtep » = un Gigatep » = 1 milliard de « tonnes équivalent pétrole »
© Pierre TARISSI - 2019
« Anthropocène » ? Quelques chiffres …
• La Terre pèse 6 000 milliards de milliards de tonnes
• Croûte terrestre (accessible aux forages) : 30 milliards de milliards de tonnes
• Un logement moyen pour deux personnes pèse 300 tonnes
soit en tout pour 12 milliards d’habitants 1 800 milliards de tonnes
• Tout le pétrole extrait en une année, 4 milliards de tonnes
• Masse d’eau terrestre : 1,4 milliard de milliards de tonnes
Un homme boit deux litres d’eau par jour
soit pour 12 milliards d’habitants et par an 9 milliards de tonnes
• Masse de l’atmosphère terrestre 5,2 millions de milliards de tonnes
Masse totale de CO2 atmosphérique 3 000 milliards de tonnes
Emissions annuelles de CO2 anthropique 40 milliards de tonnes 1,3 % du total CO2 atmosphérique
Avec des extractions totales annuelles depuis la croûte terrestre de l’ordre de 90 milliards de tonnes
équivalent de 0,03 gramme par an pour une maison de 300 tonnes,
il n’y a pas de vrai risque de pénurie de matériaux à un terme prévisible …
• La biomasse terrestre, tout compris, semble peser environ 1 000 milliards de tonnes
• La biomasse animale environ 5 milliards de tonnes
• Vers de terre (lombrics) 4 milliards de tonnes
• Humains (6% de la masse animale totale) 0,3 milliard de tonnes
Depuis 1970, il y a près de 4 milliards d’hommes en plus sur Terre, dont plus de 3 milliards en Asie et Afrique
• Chaque humain mange environ 2 500 grammes de nourriture par jour,
soit environ par an pour 12 milliards d’habitants : 12 milliards de tonnes 1,2 % de la biomasse
• Consommation humaine de viande 2017 310 millions de tonnes par an (= masse de l’humanité) 6,2 % de la biomasse animale
• 37% des terres émergées consacrées à l’agriculture - en hausse dans les pays « pauvres », en baisse dans les pays « développés »
Le sujet « biomasse » est tout autre, avec une utilisation massive pour produire de la nourriture humaine …
Est-il raisonnable dans ces conditions de parler aujourd’hui de « bio-carburants » et de « bio-matériaux » ?
© Pierre TARISSI - 2019
Halte à la « décroissance », idéologie mortifère !
• Le PIB mondial moyen par tête en 2016 est d’environ 16 000 US$ ppa courants.
Il représente certes assez mal le volume des biens et services consommés par chaque humain. Libre à chacun de penser que :
• C’est suffisant pour assurer un « niveau de vie décent » par exemple aux chinois, indiens et subsahariens qui sont nettement au-dessous,
Faire « décroître » la consommation des pays « riches » et la « partager » donnera cette « prospérité » à 16 000 US$/an au monde entier,
On y arrivera avec des méthodes « simples » et « naturelles » sans « produits chimiques » ni autres éléments « artificiels »,
• Certains ne veulent voir que des catastrophes annoncées : Epuisement des ressources, dérèglement climatique, chaos politique
et retour de l’humanité à la situation de 1800 ou avant : un milliard d’hommes, énergie humaine ou animale, niveau de vie à l’avenant.
lls l’espèrent même parce qu’au fond, ils haïssent l’humanité et la civilisation industrielle qui les a faits naître et vivre.
Ils représentent une minorité active et significative de la population. Leur ambition suprême est d’aller survivre tout seuls au fond des bois …
• La réalité est sans doute « légèrement » différente :
• Avec les techniques actuelles, la poursuite de la « croissance » conduit sans doute aux scénarios du « rapport Meadows » des années 1960,
Nous avons de très nombreux problèmes techniques à régler courant XXIe siècle : climat, ressources, pollution, énergie, alimentation, biodiversité …
• Ils n’ont qu’une solution réaliste, déployer massivement et aussi rapidement que possible des innovations technologiques et organisationnelles
mondiales, dont l’énergie nucléaire. Mais elles restent à construire et sans garantie de succès ;
• Aujourd’hui, fournir à un individu un bien ou service donné demande de moins en moins d’énergie et de matières premières.
La prochaine étape est de fournir à toute l’humanité chaque bien ou service avec de moins en moins d’énergie et de matières premières en tout.
Mais pour cela il faudra toujours globalement, pour la totalité des biens et services, de plus en plus d’énergie …
• Avec BEAUCOUP, BEAUCOUP plus de recherche, R&D et industrialisation, il FAUT donc courant XXIe siècle arriver à :
• Produire de l’énergie utilisable à volonté et à très bas coût mais sans emploi d’hydrocarbones fossiles,
• Réduire à zéro le volume des déchets non recyclés,
• Contrôler l’utilisation des matières premières et remplacer celles (nombreuses) qui se raréfieront …
Si on ne fait RIEN, on n’y arrivera PAS … raison de plus pour s’y mettre tout de suite !
• C’est en cours … Dans le monde, en 2020, des millions d’entreprises et 20 millions de chercheurs y travailleront,
beaucoup plus que le nombre total de chercheurs ayant sévi parmi les humains depuis Cro-Magnon …
Aujourd’hui, chinois, coréens, demain indiens et subsahariens - des milliards d’hommes –
sont déjà lancés ou se lancent à fond dans la recherche et l’innovation.
Nos « décroissants » peuvent juste arriver à « sortir » totalement la France des grands projets et des futurs succès technologiques du XXIe siècle …
Une seule réponse possible à cette idéologie mortifère : financer massivement recherche et innovation à ce jour négligées en France !
Construire le meilleur est un travail acharné et jamais assuré ; s’adapter au pire ne demande aucune préparation …
Source : https://donnees.banquemondiale.org/indicator/NY.GDP.PCAP.PP.CD
© Pierre TARISSI - 2019
Evidemment,
tout cela commence à la maternelle :
en France, ce n’est pas gagné !
Construisons la France du XXIe siècle,
scientifique, innovante et prospère !
© Pierre TARISSI - 2019
Allocation de ressources
éducation France ?
• Le gamin qui arrive en CP en connaissant 500 mots de vocabulaire ou moins
est handicapé à vie par rapport à celui qui en maîtrise 2 500 ou plus …
• Quand l’effort financier de l’Etat commence (au collège)
il est déjà trop tard depuis longtemps
pour les beaucoup plus de 100 000 jeunes par an
qui sortent du système scolaire « non qualifiés » et le resteront à vie …
• De l’autre côté du spectre, les filières d’excellence françaises
donnent de très bons résultats en y mettant le prix (encore que …).
Il convient donc plus d’aligner les universités sur les « Grandes Ecoles »,
en particulier en y instaurant une sélection franche à l’entrée
et non pas hypocrite sur la « première année »
(faire croire aux « Bac Pro » qu’ils ont un passeport
pour l’enseignement supérieur)
que d’aligner lesdites écoles sur l’université …
• C’est la seule façon d’augmenter nettement
le nombre de chercheurs et entrepreneurs dont le pays a besoin
– à condition, par la suite, de savoir les retenir en France, voire y attirer des étrangers …
• Le financement est aujourd’hui médiocre en France malgré une dépense publique globale record.
En tenant compte de l’urgente nécessité de mieux rémunérer les enseignants, on pourrait l’organiser :
• Par l’impôt jusqu’au niveau minimal requis de formation nécessaire
pour avoir une place dans notre société : équivalent à un « Bac + 2 » …
• Pour les « second cycle » universitaires, en demandant une participation importante
à ceux qui, diplômés, auront des postes supérieurs dans la société,
• Pour les troisième cycle et au-delà, doctorants et post-docs, qui alimentent la Recherche,
en revenant à du « gratuit » et même à des étudiants-chercheurs rémunérés
Sources : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/18/01016-20101018ARTFIG00772-les-enfants-inegaux-devant-le-vocabulaire.php
https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-01520905/document
https://www.inegalites.fr/Depenses-d-education-la-France-un-eleve-mediocre
http://cache.media.education.gouv.fr/file/revue_80/29/4/Depp-EetF-2011-80-comparaison-couts-education-pays-financement-depenses_203294.pdf
© Pierre TARISSI - 2019
« Le niveau baisse » : slogan vérifié
• « Le niveau baisse » n’est hélas plus un slogan de « vieux con » aigri,
mais une réalité constatée en fin de primaire par les publications officielles de l’Education Nationale …
• Au lieu de gloser sur l’analyse sans fin des causes, il y a lieu de faire le nécessaire
pour inverser concrètement la tendance : elle définit la place de la France dans le monde pour le XXIe siècle
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/docsjoints/depp-ortho2016.pdf
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/docsjoints/NI-0838.pdf
https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/15/9/depp-ni-2019-19-08-evolution-des-performances-en-calcul-des-eleves-CM2-a-trente-ans-d-intervalle-1987-2017_1100159.pdf
© Pierre TARISSI - 2019
Qu’est-ce qui « ne va pas »
dans l’éducation en France ?
• De 1975 à 1988,
le chômage – en particulier celui des jeunes –
grandit et s’installe de façon endémique en France …
• De 1981 à 1997,
les gouvernants réagissent en augmentant massivement
le nombre de jeunes munis d’un diplôme « équivalent Bac »,
mais sans le moindre effet sur le chômage !
• On sait par ailleurs que le taux de chômage
est directement corrélé au niveau de formation … • Alors ?
© Pierre TARISSI - 2019
« Non qualification » : notion relative
• En 1900, TOUT LE MONDE est « non qualifié »,
et les « hussards noirs », au sortir de l’Ecole Normale, ont un diplôme de niveau baccalauréat actuel
qui les classe parmi les trois « lettrés » de leur village, avec le notaire et le curé …
• En 2018 un illettré (7 % de la population) est un exclu total
et un « professeur des écoles » a un diplôme « Bac + 5 » ;
• La formation de tous (adultes compris) est un enjeu fondamental du XXIe siècle …
Sources : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/EESR7_ES_07-le_baccalaureat_et_les_bacheliers.php
https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1975_num_30_3_15826
Le drame du français « non qualifié »
• Un « français non qualifié » est un habitant de la France qui n’a aucune formation :
20 % des actifs et plus de 100 000 nouveaux jeunes par an ;
• Ils ne trouvent du travail - donc « non qualifié » -,
qui demande juste de la force musculaire et ½ journée de « formation »
que si les payer pour ce boulot coûte moins cher
que d’automatiser le travail en question ou de s’en passer …
• Depuis le milieu des années 1980 :
• Le nombre de jobs non qualifiés dégringole
parce que le prix de l’automatisation baisse et le prix du travail non qualifié augmente,
• Le nombre de jeunes de 20 ans « sans baccalauréat »
est passé de 74 % (large majorité) à moins de 30 % (forte minorité de parias …)
• Un français non qualifié est « heureux » s’il a un CDI payé au SMIC, sans aucun espoir de progression
car la France ne sait pas – ou très mal – former des adultes,
malgré les 35 Mds € annuels de « formation professionnelle »
et au prix du chômage structurel de très nombreux autres « non qualifiés », qui restent chômeurs …
© Pierre TARISSI - 2019
• Depuis le milieu des années 1980, fait totalement nouveau dans l’Histoire, les « non qualifiés » ne peuvent plus
produire suffisamment de richesses pour « gagner leur vie décemment ».
Les gens « qualifiés » - plombiers, soudeurs, techniciens, ingénieurs … - en plein emploi,
sont trop peu nombreux pour créer suffisamment de richesses – donc, le PIB par tête baisse …
Le choix collectif pour les « non qualifiés » est entre « chômeurs » et « travailleurs pauvres »
La France a choisi le chômage (SMIC très élevé et CDI très protecteur des salariés en poste)
• Les « plus de 50 ans », quelle que soit la formation, sont eux aussi massivement inactifs
• Pendant des décennies, on les a mis à la retraite anticipée dans l’enthousiasme général sous prétexte de « faire de la place aux jeunes » …
• La France n’a jamais eu autant d’inactifs à l’insu de leur plein gré, en pleine forme, et bien formés !
Les solutions aux problèmes franchouillards commencent à la maternelle (plus de chercheurs, entrepreneurs, investisseurs, population qualifiée)
et se terminent avec l’emploi des seniors !
Chômeurs français …
© Pierre TARISSI - 2019
Fin !

Contenu connexe

Similaire à De l'"écologie" bien comprise à l'éducation pour tous ...

Ecologie humaniste, industrielle et technique - 11 - La France, pionnière de ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 11 - La France, pionnière de ...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 11 - La France, pionnière de ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 11 - La France, pionnière de ...Pierre TARISSI
 
RC 2 degres : les sociétés face au changement climatique
RC  2 degres : les sociétés face au changement climatiqueRC  2 degres : les sociétés face au changement climatique
RC 2 degres : les sociétés face au changement climatiqueChristelle Gillet
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 3 - Solutions techniques éco...
Ecologie humaniste, industrielle et technique  - 3 - Solutions techniques éco...Ecologie humaniste, industrielle et technique  - 3 - Solutions techniques éco...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 3 - Solutions techniques éco...Pierre TARISSI
 
Crises climat chantier-du-plan-shift-project
Crises climat chantier-du-plan-shift-projectCrises climat chantier-du-plan-shift-project
Crises climat chantier-du-plan-shift-projectthierry jolaine
 
Jancovici Centrale Nantes 11 février 2020.pdf
Jancovici Centrale Nantes 11 février 2020.pdfJancovici Centrale Nantes 11 février 2020.pdf
Jancovici Centrale Nantes 11 février 2020.pdfLCh78
 
Collection of Historical Data on the Uses of Petroleum : programme de recherc...
Collection of Historical Data on the Uses of Petroleum : programme de recherc...Collection of Historical Data on the Uses of Petroleum : programme de recherc...
Collection of Historical Data on the Uses of Petroleum : programme de recherc...The Shift Project
 
Final etat de la planète mars 2011
Final etat de la planète mars 2011Final etat de la planète mars 2011
Final etat de la planète mars 2011nicolaslandy
 
developpement_durable_comprendre_et_agir.ppt
developpement_durable_comprendre_et_agir.pptdeveloppement_durable_comprendre_et_agir.ppt
developpement_durable_comprendre_et_agir.pptTipho
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 10 - Besoins énergétiques de ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 10 - Besoins énergétiques de ...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 10 - Besoins énergétiques de ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 10 - Besoins énergétiques de ...Pierre TARISSI
 
Diaporama conférence de Jancovici - Ademe -13 avril 2018
Diaporama conférence de Jancovici - Ademe -13 avril 2018Diaporama conférence de Jancovici - Ademe -13 avril 2018
Diaporama conférence de Jancovici - Ademe -13 avril 2018Joëlle Leconte
 
Etat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiquesEtat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiquesRAC-F
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 5 - Déchets (CO2 inclus) ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 5 - Déchets (CO2 inclus) ...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 5 - Déchets (CO2 inclus) ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 5 - Déchets (CO2 inclus) ...Pierre TARISSI
 
Diaporama : Audition sur le changement climatique de J-M Jancovici à l'Assemb...
Diaporama : Audition sur le changement climatique de J-M Jancovici à l'Assemb...Diaporama : Audition sur le changement climatique de J-M Jancovici à l'Assemb...
Diaporama : Audition sur le changement climatique de J-M Jancovici à l'Assemb...Joëlle Leconte
 
De la société Formule 1 à la société tout-terrain
De la société Formule 1 à la société tout-terrain De la société Formule 1 à la société tout-terrain
De la société Formule 1 à la société tout-terrain Dimitri Carbonnelle
 
la décroissance : vivons mieux (moins de quantité, plus de qualité)
la décroissance : vivons mieux (moins de quantité, plus de qualité)la décroissance : vivons mieux (moins de quantité, plus de qualité)
la décroissance : vivons mieux (moins de quantité, plus de qualité)courtscircuits
 

Similaire à De l'"écologie" bien comprise à l'éducation pour tous ... (20)

Ecologie humaniste, industrielle et technique - 11 - La France, pionnière de ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 11 - La France, pionnière de ...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 11 - La France, pionnière de ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 11 - La France, pionnière de ...
 
RC 2 degres : les sociétés face au changement climatique
RC  2 degres : les sociétés face au changement climatiqueRC  2 degres : les sociétés face au changement climatique
RC 2 degres : les sociétés face au changement climatique
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 3 - Solutions techniques éco...
Ecologie humaniste, industrielle et technique  - 3 - Solutions techniques éco...Ecologie humaniste, industrielle et technique  - 3 - Solutions techniques éco...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 3 - Solutions techniques éco...
 
Crises climat chantier-du-plan-shift-project
Crises climat chantier-du-plan-shift-projectCrises climat chantier-du-plan-shift-project
Crises climat chantier-du-plan-shift-project
 
Jancovici Centrale Nantes 11 février 2020.pdf
Jancovici Centrale Nantes 11 février 2020.pdfJancovici Centrale Nantes 11 février 2020.pdf
Jancovici Centrale Nantes 11 février 2020.pdf
 
Ecocitoyenneté
EcocitoyennetéEcocitoyenneté
Ecocitoyenneté
 
Rc 2 degres
Rc  2 degresRc  2 degres
Rc 2 degres
 
Collection of Historical Data on the Uses of Petroleum : programme de recherc...
Collection of Historical Data on the Uses of Petroleum : programme de recherc...Collection of Historical Data on the Uses of Petroleum : programme de recherc...
Collection of Historical Data on the Uses of Petroleum : programme de recherc...
 
Final etat de la planète mars 2011
Final etat de la planète mars 2011Final etat de la planète mars 2011
Final etat de la planète mars 2011
 
Reinventer la-france-03-07-2020
Reinventer la-france-03-07-2020Reinventer la-france-03-07-2020
Reinventer la-france-03-07-2020
 
developpement_durable_comprendre_et_agir.ppt
developpement_durable_comprendre_et_agir.pptdeveloppement_durable_comprendre_et_agir.ppt
developpement_durable_comprendre_et_agir.ppt
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 10 - Besoins énergétiques de ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 10 - Besoins énergétiques de ...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 10 - Besoins énergétiques de ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 10 - Besoins énergétiques de ...
 
Diaporama conférence de Jancovici - Ademe -13 avril 2018
Diaporama conférence de Jancovici - Ademe -13 avril 2018Diaporama conférence de Jancovici - Ademe -13 avril 2018
Diaporama conférence de Jancovici - Ademe -13 avril 2018
 
Etat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiquesEtat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiques
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 5 - Déchets (CO2 inclus) ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 5 - Déchets (CO2 inclus) ...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 5 - Déchets (CO2 inclus) ...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 5 - Déchets (CO2 inclus) ...
 
Diaporama : Audition sur le changement climatique de J-M Jancovici à l'Assemb...
Diaporama : Audition sur le changement climatique de J-M Jancovici à l'Assemb...Diaporama : Audition sur le changement climatique de J-M Jancovici à l'Assemb...
Diaporama : Audition sur le changement climatique de J-M Jancovici à l'Assemb...
 
plancactus
plancactusplancactus
plancactus
 
De la société Formule 1 à la société tout-terrain
De la société Formule 1 à la société tout-terrain De la société Formule 1 à la société tout-terrain
De la société Formule 1 à la société tout-terrain
 
Eco2050
Eco2050Eco2050
Eco2050
 
la décroissance : vivons mieux (moins de quantité, plus de qualité)
la décroissance : vivons mieux (moins de quantité, plus de qualité)la décroissance : vivons mieux (moins de quantité, plus de qualité)
la décroissance : vivons mieux (moins de quantité, plus de qualité)
 

Plus de Pierre TARISSI

Ecologie humaniste, industrielle et technique - 12 - Innovation et industrial...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 12 - Innovation et industrial...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 12 - Innovation et industrial...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 12 - Innovation et industrial...Pierre TARISSI
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 9 - Rendre le souhaitable pos...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 9 - Rendre le souhaitable pos...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 9 - Rendre le souhaitable pos...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 9 - Rendre le souhaitable pos...Pierre TARISSI
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 8 - Anthropocène
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 8 - AnthropocèneEcologie humaniste, industrielle et technique - 8 - Anthropocène
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 8 - AnthropocènePierre TARISSI
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 7 - « Décroissance » et « sob...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 7 - « Décroissance » et « sob...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 7 - « Décroissance » et « sob...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 7 - « Décroissance » et « sob...Pierre TARISSI
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 2 - Humanisme technique
 Ecologie humaniste, industrielle et technique - 2 - Humanisme technique Ecologie humaniste, industrielle et technique - 2 - Humanisme technique
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 2 - Humanisme techniquePierre TARISSI
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 1 - Dialogue
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 1 - Dialogue Ecologie humaniste, industrielle et technique - 1 - Dialogue
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 1 - Dialogue Pierre TARISSI
 
Construisons la prospérité énergétique de l'humanité (juillet 2022).pptx
Construisons la prospérité énergétique de l'humanité (juillet 2022).pptxConstruisons la prospérité énergétique de l'humanité (juillet 2022).pptx
Construisons la prospérité énergétique de l'humanité (juillet 2022).pptxPierre TARISSI
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Pierre TARISSI
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Pierre TARISSI
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Pierre TARISSI
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Pierre TARISSI
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Pierre TARISSI
 

Plus de Pierre TARISSI (12)

Ecologie humaniste, industrielle et technique - 12 - Innovation et industrial...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 12 - Innovation et industrial...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 12 - Innovation et industrial...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 12 - Innovation et industrial...
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 9 - Rendre le souhaitable pos...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 9 - Rendre le souhaitable pos...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 9 - Rendre le souhaitable pos...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 9 - Rendre le souhaitable pos...
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 8 - Anthropocène
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 8 - AnthropocèneEcologie humaniste, industrielle et technique - 8 - Anthropocène
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 8 - Anthropocène
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 7 - « Décroissance » et « sob...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 7 - « Décroissance » et « sob...Ecologie humaniste, industrielle et technique - 7 - « Décroissance » et « sob...
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 7 - « Décroissance » et « sob...
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 2 - Humanisme technique
 Ecologie humaniste, industrielle et technique - 2 - Humanisme technique Ecologie humaniste, industrielle et technique - 2 - Humanisme technique
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 2 - Humanisme technique
 
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 1 - Dialogue
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 1 - Dialogue Ecologie humaniste, industrielle et technique - 1 - Dialogue
Ecologie humaniste, industrielle et technique - 1 - Dialogue
 
Construisons la prospérité énergétique de l'humanité (juillet 2022).pptx
Construisons la prospérité énergétique de l'humanité (juillet 2022).pptxConstruisons la prospérité énergétique de l'humanité (juillet 2022).pptx
Construisons la prospérité énergétique de l'humanité (juillet 2022).pptx
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
 

De l'"écologie" bien comprise à l'éducation pour tous ...

  • 1. © Pierre TARISSI - 2019 De l’ « écologie » bien comprise à l’éducation pour tous … Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
  • 2. © Pierre TARISSI - 2019 Avec la température, les cervelles des Savonarole du XXIe siècle s’échauffent : Parlons-leur « technique » … Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
  • 3. © Pierre TARISSI - 2019 Efficacité climatique : Que peut faire d’utile un français ? • La France (67 millions habitants) représente : • Moins de 1% de la population mondiale, en baisse, • Environ 4% du PIB mondial, en baisse également, • Moins de 1% des émissions de GES mondiales, aussi en baisse ; • Pour « faire semblant » de « sauver le climat » : • Un français peut « faire semblant » de prendre des mesures individuelles : rouler en vélo, devenir végétarien, cesser de consommer, ne pas avoir d’enfants … • Nos gouvernants peuvent aussi « faire semblant » en interdisant les Q-tips, les « sacs à bretelles, et en installant des éoliennes chinoises … • Tout cela portera sur des pouillèmes de pourcent de GES mondiaux ; • Pour contribuer vraiment au progrès de l’humanité, un français peut avoir des idées et de l’audace pour agir potentiellement sur toute l’humanité : • Travailler dans un laboratoire de recherche scientifique qui crée des solutions technologiques nouvelles bénéfiques « pour le climat et la planète », • Créer ou financer ou travailler dans les startups ou entreprises qui développent des produits nouveaux à partir de ces avancées scientifiques, • Vendre ces produits aux chinois aujourd’hui, indiens, subsahariens et brésiliens demain (pas loin de 4 milliards d’humains aujourd’hui, 6 milliards demain …), • On pourra aussi, bien sûr, les appliquer en France … De nombreux citoyens le font déjà de leur propre initiative … Qu’attendent nos gouvernants pour s’y mettre ?
  • 4. © Pierre TARISSI - 2019 Réduisons vraiment le CO2 avec une électricité française 100% hydronucléaire ! • On arrête d’acheter aux chinois éoliennes et panneaux photovoltaïques « PV » : ils nous coûtent un « pognon de dingue » et augmentent nos émissions de CO2 ; • On entretient notre parc électronucléaire, on le pousse à fond, et on construit de nouveaux réacteurs, qui diminuent nos émissions de CO2, appuyés par notre hydro-STEP. On remarque la disponibilité de ce parc et de l’hydraulique, beaucoup plus élevée (et pour cause) que celle des « ENR » • On ferme TOUTES les centrales charbon-fuel-gaz ainsi qu’éoliennes et PV « en plein champ » ou marines ; • On force la cadence sur les isolations de bâtiments, en tendant vers l’énergie positive, y compris en s’aidant localement d’éolien+PV+stockage, et on les passe une fois isolés en chauffage électrique, • On investit massivement en parallèle dans les recherches sur la fusion nucléaire en visant une électricité française 30% fusion en 2060 et la production d’hydrocarbures de synthèse … • Sources : https://www.connaissancedesenergies.org/bilan-electrique-de-la-france-que-retenir-de-2018-190214 https://bilan-electrique-2017.rte-france.com/production/le-parc-de-production-national/ https://prix-elec.com/energie/production/mix-energetique Abandonnons l’objectif insensé « 50% maxi d’électricité nucléaire en 20XX » imposé par les Savonarole du XXIe siècle !! Nos 5 GW de « STEP » seul outil actuel efficace de stockage d’électricité « ITER » est en France : à nos gouvernants de l’activer ! Isoler son logement doit être rentable, même en copropriété avec chauffage collectif ! 48% de la puissance installée produit 70% de l’électricité
  • 5. © Pierre TARISSI - 2019 France : CO2, climat et compagnie … • Depuis 1990, en France : • PIB global et consommation d’énergie augmentent, • Mais les émissions de GES baissent, • La France est un très modeste pollueur mondial ; • Si on accélère des progrès massifs sur : • Transports, • Résidentiel et tertiaire …  On infirme tranquillement les « courbes Meadows », mais surtout en exportant les innovations testées en France …
  • 6. © Pierre TARISSI - 2019 « Réduire les émissions de CO2 ! » Est-ce suffisant ? • « Réduire les émissions de CO2 » est aujourd’hui une objurgation du GIEC et des gouvernants occidentaux pour « sauver le climat » … • Rien ne permet d’affirmer que cette seule réduction des émissions de CO2 suffira à faire évoluer le climat dans le sens souhaité, faute de qualité des modèles actuellement employés … • C’est la première tentative – très primitive – de « géo-ingéniérie », à savoir de modification volontaire du climat terrestre par l’Homme ; • Pour cela, il convient d’agir sur l’atmosphère avec : • Masse totale atmosphère 5,2 millions de milliards de tonnes, • Émissions CO2 humaines annuelles de 40 milliards de tonnes environ, • Masse totale actuelle de CO2 atmosphérique : 3 200 milliards de tonnes ; • L’élimination du « trou de la couche d’ozone » par action directe sur l’atmosphère entre sa découverte dans les années 1980, et sa résolution depuis 2015-2016 est un précédent favorable, mais d’ampleur limitée ; • Mais dans l’histoire de la Terre, qui se compte en milliards d’années, les grandes opérations de « géo-ingéniérie » ont été largement involontaires : voir graphique … Urgence absolue : augmenter fortement les crédits de Recherche pour comprendre vraiment les systèmes climatiques continents  océans  atmosphère  espace et apprendre à agir efficacement sur eux …
  • 7. © Pierre TARISSI - 2019 Le climat n’est qu’un aspect de la construction du monde prospère du XXIe siècle … Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
  • 8. © Pierre TARISSI - 2019 Entre transhumanisme et catastrophisme, construisons la prospérité « hypertech » du XXIe siècle ! Chiffres mondiaux annuels (en $ internationaux ppa) : Longue histoire humaine longtemps stagnante ! Année PIB Population PIB / tête JC 102 Mds $ 200 millions 510 $ 1000 117 300 390 1500 247 480 514 1600 329 620 530 1700 371 630 590 1820 694 1 130 614 1870 1 101 1 450 760 1913 2 705 1 750 1 546 1950 5 336 2 500 2 134 2010 74 004 6 929 10 680 https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_historique_des_r%C3%A9gions_et_pays_par_PIB https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale • Cahier des charges technologique XXIe siècle : • Energie à volonté sans hydrocarbones fossiles, • Production zéro déchets non recyclés hors entropie, • Remplacement des matières premières en voie de raréfaction ... Recherche et industrialisation MASSIVES à conduire dans ce but La France en est TRES loin : La France préfère collectivement « nourrir » à perte de vue son prétendu « modèle social » :  21 % du PIB en 1980  32 % du PIB en 2012 (+ 52%) … • Chiffres « prospérité future » … • 2017 PIB monde : 80 000 Mds US$ 7 400 M hab PIB France : 2 470 Mds US$ 67 M hab Monde au niveau de vie France : 272 250 Mds US$ = 3,4 x PIB mondial actuel • Dans l’idéal : • En partant d’un niveau de vie mondial « France » en 2017, • Avec une croissance de 3,75 % l’an, on arriverait en 2100 à environ : PIB mondial = 3 270 000 Mds US$ pour 12 Mds habitants soit 40 fois le PIB mondial 2017 • Pour obtenir cela « sainement », on a besoin que le « cahier des charges » ci-dessus produise : • Energie produite (et consommée) multipliée par au moins 20 (si « fortes » économies), • Nouvelles matières premières remplaçant quasiment toutes les actuelles, • Evidemment, activité humaine à « zéro déchet non recyclé » … Une fois ce niveau atteint vers 2100, on peut rester en « équilibre écologique » terrestre, l’étape suivante de développement humain nécessitant les ressources du système solaire … Chinois et coréens sont partis pour CONSTRUIRE ce brillant monde futur, pendant que nous glosons en Europe, et surtout en France, sur une prétendument nécessaire « DECROISSANCE » … Démarrage concret perceptible du « progrès » technologique
  • 9. © Pierre TARISSI - 2019 • Le pari pour un XXIe siècle prospère et « Hypertech » • D’abord un Cahier des charges technologique du XXIe siècle simple et exigeant : • Energie à volonté et à bas coût sans hydrocarbones fossiles, • Production zéro déchets non recyclés (y compris CO2), à l’entropie près, • Remplacement des matières premières en voie de raréfaction par des « renouvelables » … • Ce Cahier des charges : • est irréalisable avec les technologies ACTUELLES, • rien ne PROUVE qu’on pourra l’appliquer un jour (on n’arrivera peut-être pas à déployer les technologies indispensables à temps) … • Mais en 2020, 20 millions de chercheurs s’activeront sur Terre, beaucoup plus que tous les chercheurs humains connus depuis Néandertal. Ils travaillent déjà en réseau mondial, n'ont jamais eu d'outils aussi performants ni autant de crédits - sauf en France, et dans une certaine mesure en Europe ; • L’avenir de l’Humanité sera radieux, sur Terre d’abord, puis dans le système solaire, voire plus loin si affinités, à condition qu’ils parviennent avec des millions d’entreprises en aval à appliquer ce Cahier des Charges d’ici 2100 : Faisons tout pour réussir cet « autre chose, autrement », sans crainte de risquer en cas d’échec (possible) un retour au XVIIIe siècle : il est inévitable en ne faisant rien ! • Si cela se « plante », l'avenir de l'humanité est en effet extrêmement sombre ! Elle revient au XVIIIe siècle, plus ou moins violemment : 1,5 Mds d'humains, avec le niveau de vie de l’époque … Régression bien pire qu’en Europe après la « dissolution » de l'Empire romain ! ALORS  Aidons la Recherche, finançons-la massivement, assurons sa promotion !  Investissons dans les entreprises « high tech » !  Formons le maximum de chercheurs, entrepreneurs, ingénieurs ! • Certains en France font le pari inverse et toxique de la « décroissance » : ils veulent « décroître » pour, selon eux, « sauver la planète » … Mais : • Ils veulent en clair réaliser tout de suite le scénario du « plantage » de la recherche scientifique. Ils pensent qu’ainsi, on pourra mieux se « préparer au retour XVIIIe » (concrètement, en faisant quoi ? Rien n’est plus simple que vivre plus mal avec moins) … • 6 milliards d’humains ne vivent QUE grâce aux technologies appliquées et aux hydrocarbones fossiles : ils en font quoi ? • Chinois, indiens, coréens, subsahariens et autres – et ils sont 4 milliards – ne seront JAMAIS d’accord avec eux ; aujourd’hui, ils font exactement l’inverse … • Mais pour le moment, en France, ils « gagnent » : le PIB par tête français baisse ou stagne depuis plus de 10 ans … Les « décroissants » nous promettent à 100 % le retour au XVIIIe siècle pour « sauver la planète » ! Le « pari gagnant » de l’hypertech ! Cassons par la Recherche et l’innovation technologique les prophéties apocalyptiques des modèles « déclinistes » !
  • 10. © Pierre TARISSI - 2019 • Et aussi que « c’était mieux avant ! » … … même si c’est archifaux ! Source : https://ourworldindata.org/ « Progrès ? » • Chacun a le droit de penser que : • Le monde va de mal en pis, • Les « inégalités » s’accroissent sans cesse,
  • 11. © Pierre TARISSI - 2019 « Besoins » et progrès technologique • L’avantage des « besoins » de l’être humain est qu’ils sont tout aussi infinis que son imagination … • L’ennui est qu’on ne peut pas imaginer ces nouveaux besoins tant qu’on ne connaît pas les technologies qui permettront leur naissance …
  • 12. © Pierre TARISSI - 2019 Si nous gouvernants comprenaient que la Recherche est la clé du monde de demain … Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
  • 13. © Pierre TARISSI - 2019 Chinois, coréens et quelques autres ont tout compris … L’effort de R&D français dans la durée … • L’ « Etat stratège » est censé préparer l’avenir lointain … Quoi de plus efficace pour cela que la Recherche ? • Il est clair que les réalités sont loin des ambitions affichées : « transition écologique », « transition énergétique », etc. Source : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/reperes/telechar/rers/rers2016/rers-2016-chap113.pdf os Nos gouvernants ont des marges de progrès …
  • 14. © Pierre TARISSI - 2019 Finançons massivement la Recherche, le meilleur investissement imaginable ! Nous croyons au potentiel de la Recherche française ? Prouvons-le TOUT DE SUITE ! • Aujourd’hui, le financement public de la Recherche est misérable : • 7,5 Mds de budgets annuels (stagnants ou en baisse …), • De faibles incitations fiscales pour les particuliers (66 à 75 % des dons, plafonnés), • Quelques opérations à grand spectacle, genre Sidaction ou Téléthon, mais « en silos » ; • Mettons en place rapidement un financement massif « à la française » • Un particulier ou une entreprise fait un don de 1 000 € à un Labo de Recherche ou Fondation de son choix, • Le bénéficiaire remet à son donateur un « bon » de 1 040 € payable par le Trésor Public un an plus tard, • Quand l’Etat rembourse 1 040 € un an plus tard, il : • S’assure une créance en € constants sur le bénéficiaire à 30 ans, • Est tenu par la loi de trouver une économie nouvelle équivalente (n’augmente ni impôt ni dette), • L’émission de bons par les bénéficiaires est limitée par exemple à 1 % du PIB N-1 (soit 22 Mds €) • Pendant et au bout des 30 ans : • Dette et dépense publique n’ont jamais augmenté, • L’Etat a bénéficié des suppléments de recettes fiscales obtenues par la croissance induite, • Il récupère enfin les fonds, que le Labo bénéficiaire a eu le temps de provisionner sur ses royalties Sans Recherche ni Innovation, aucune croissance possible !
  • 15. © Pierre TARISSI - 2019 Produire des richesses à court et long terme : soyons clairs ! • Les richesses produites par notre pays dépendent directement de la formation de sa population ; • La formation de la population est assurée avant tout par l’enseignement en maternelle, primaire et secondaire ; • Les professeurs devant une classe sont le vecteur quasi-unique de cette transmission du savoir : • Ils sont aujourd’hui très mal payés par rapport à ce qu’ils produisent (les richesses de demain), • Ils ne peuvent être bien payés que si leurs élèves d’il y a 5 à 50 ans produisent au jour le jour assez de richesses pour prélever (entre autres) la rémunération des professeurs avec un arbitrage suffisant de la dépense publique en leur faveur – aujourd’hui absent ; • Depuis le milieu des années 1980, et c’est totalement nouveau dans l’Histoire : • Participer à produire des richesses demande de plus en plus de qualification adaptée à CHACUN, • ET tout citoyen doit posséder la formation minimale pertinente pour en être capable, • Le % de « bacheliers » d’une classe d’âge est passé de 26 % à plus de 70 % : inadapté et insuffisant ; • L’enseignement doit donc impérativement intégrer cette nécessité pour que chacun puisse produire globalement dans sa vie beaucoup plus de richesses qu’il ne recevra de prestations sociales, et pour cela : • Réhabiliter les filières technologiques et d’apprentissage dans l’enseignement général, • Introduire les concepts de base de l’innovation et de la production de richesses par l’entreprise
  • 16. © Pierre TARISSI - 2019 Etat d’esprit souhaitable : • Ces 200 000 personnes assurent notre prospérité, augmentons leur nombre en revoyant dans ce sens : • le système éducatif, • la fiscalité pour conserver les français et attirer les étrangers en France … • Augmentons massivement les dépenses consacrées collectivement à la recherche et à l’innovation Soignons les « locomotives » françaises ! • Nombre de chercheurs français : 300 000 Source : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56383/grands-chiffres-de-la-recherche.html • Nombre d’« entrepreneurs » français (hors micro-entreprises) : 150 000 Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1372802/ENTFRA14g_FTLo1_prod.pdf • Nombre d’investisseurs significatifs (K > 2 M€) : 500 000 Source : http://www.revolution-fiscale.fr/simuler/distrib/patrimoine.php • Total : moins d’un million sur 30 millions d’actifs : environ 3,3 % Comme partout, environ 20 % des effectifs produisent 80 % des résultats : les vraies « forces vives » françaises ne dépassent donc pas 200 000 personnes chercheurs, entrepreneurs et investisseurs qui assurent la prospérité de tous Etat d’esprit français actuel : « Ces salauds vivent de la sueur du peuple, taxons-les, ils rendront l’argent qu’ils ont volé ! » On augmente la « redistribution », dont nous sommes déjà les champions du monde, pour tenter de « redistribuer » aux « pauvres » une partie de ce que l’on prend aux « riches » : zéro création de richesses supplémentaires … Non, tous les individus ne sont pas « égaux » ! Chercheurs, entrepreneurs et investisseurs, bien moins de 5 % de la population, sont nos rares et précieux instigateurs de prospérité ! C’est la seule façon d’augmenter la production de richesses de chacun et donc la prospérité de tous …
  • 17. © Pierre TARISSI - 2019 Ayons bien conscience des limites de notre monde physique pour mieux les contourner … Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
  • 18. © Pierre TARISSI - 2019 La « croissance » jusqu’où ? • Les besoins en matériaux de chaque être humain sont FINIS, comme les ressources terrestres : • La population humaine actuelle pèse environ 300 millions de tonnes (0,3 gigatonne), à comparer à une biomasse totale de l’ordre de 1 000 gigatonnes qui lui assure sa nourriture : environ 11 gigatonnes de nourriture par an pour 12 Mds d’habitants, soit 1,1 % renouvelables : c’est difficile, et demande du travail ; • Les humains ont surtout besoin d’« énormes » masses de matériaux pour leurs logements : grossièrement, 150 tonnes par personne ou 1 800 gigatonnes pour 12 Mds d’habitants, énorme mais ridicule par rapport à la masse de la croûte terrestre (30 milliards de gigatonnes) ; • Les besoins en énergie de l’humanité sont en revanche quasi-infinis, cela tombe bien, les ressources aussi : • Aujourd’hui, l’humanité consomme moins de 15 gigatonnes équivalent pétrole par an, • Le disque terrestre intercepte chaque année en rayonnement solaire plus de 6 000 fois cette énergie, • Les réserves terrestres de deutérium (fusion) contiennent des millions d’années de cette consommation, • L’humanité peut donc consommer sans problème pendant des siècles l’équivalent de 15, ou même 200 gigatonnes équivalent pétrole … Nourrir, loger, vêtir, soigner, transporter, éduquer, distraire durablement 12 milliards d’humains à partir de 2100 n’est pas un problème de ressources terrestres, mais de technologies adaptées et déployées massivement Evidemment, ensuite, sans stabilisation de la population, cela se gâtera fortement … • Cela nécessite la maîtrise de la fusion nucléaire, et des technologies industrielles beaucoup plus développées qu’aujourd’hui ; en somme des progrès technologiques déployés à l’échelle mondiale inimaginables à ce jour … • Louis Blériot, atterrissant à Douvres le 25 juillet 1909, pouvait-il imaginer un Airbus A380 ? Non … Nous ne pouvons pas plus que lui imaginer ce que seront les réalisations technologiques disponibles en 2100 Mais, contrairement à lui, nous connaissons certains des problèmes qu’elles devront résoudre d’ici-là : • « Réchauffement climatique », la seule réduction des émissions de CO2 risquant de ne pas être suffisante, • Pollution, y compris les émissions de « gaz à effet de serre », comprenant le recyclage des déchets à 100%, à l’entropie près, • Raréfaction de certaines matières premières actuellement utilisées, et donc à remplacer …
  • 19. © Pierre TARISSI - 2019 - Energie, es-tu là ? - Oui ! • Consommation annuelle d’énergie de l’humanité • Aujourd’hui : environ 15 Gtep • Pour le bien-être de 12 milliards d’humains sans doute une dizaine de fois plus en 2 100 : disons 200 Gtep • Hydrocarbones fossiles (pétrole + gaz + charbon) • Ressources connues : environ 1 000 Gtep • Energie solaire annuelle : • Interceptée par le disque terrestre, plus de 6 000 fois la consommation actuelle (renouvelés) : > 92 000 Gtep / an • Dont stockée par la photosynthèse dans la biomasse actuelle : 79 Gtep / an • Energie nucléaire • Les ressources connues en fissile représentent : plus de 10 000 Gtep • Le deutérium de l’eau de mer (fusion) : plus de 400 Milliards de Gtep L’Humanité a de l’énergie sur Terre pour des siècles avec un confort infiniment amélioré pour 12 Mds d’hommes et SANS hydrocarbones fossiles … 1 « Gtep » = un Gigatep » = 1 milliard de « tonnes équivalent pétrole »
  • 20. © Pierre TARISSI - 2019 « Anthropocène » ? Quelques chiffres … • La Terre pèse 6 000 milliards de milliards de tonnes • Croûte terrestre (accessible aux forages) : 30 milliards de milliards de tonnes • Un logement moyen pour deux personnes pèse 300 tonnes soit en tout pour 12 milliards d’habitants 1 800 milliards de tonnes • Tout le pétrole extrait en une année, 4 milliards de tonnes • Masse d’eau terrestre : 1,4 milliard de milliards de tonnes Un homme boit deux litres d’eau par jour soit pour 12 milliards d’habitants et par an 9 milliards de tonnes • Masse de l’atmosphère terrestre 5,2 millions de milliards de tonnes Masse totale de CO2 atmosphérique 3 000 milliards de tonnes Emissions annuelles de CO2 anthropique 40 milliards de tonnes 1,3 % du total CO2 atmosphérique Avec des extractions totales annuelles depuis la croûte terrestre de l’ordre de 90 milliards de tonnes équivalent de 0,03 gramme par an pour une maison de 300 tonnes, il n’y a pas de vrai risque de pénurie de matériaux à un terme prévisible … • La biomasse terrestre, tout compris, semble peser environ 1 000 milliards de tonnes • La biomasse animale environ 5 milliards de tonnes • Vers de terre (lombrics) 4 milliards de tonnes • Humains (6% de la masse animale totale) 0,3 milliard de tonnes Depuis 1970, il y a près de 4 milliards d’hommes en plus sur Terre, dont plus de 3 milliards en Asie et Afrique • Chaque humain mange environ 2 500 grammes de nourriture par jour, soit environ par an pour 12 milliards d’habitants : 12 milliards de tonnes 1,2 % de la biomasse • Consommation humaine de viande 2017 310 millions de tonnes par an (= masse de l’humanité) 6,2 % de la biomasse animale • 37% des terres émergées consacrées à l’agriculture - en hausse dans les pays « pauvres », en baisse dans les pays « développés » Le sujet « biomasse » est tout autre, avec une utilisation massive pour produire de la nourriture humaine … Est-il raisonnable dans ces conditions de parler aujourd’hui de « bio-carburants » et de « bio-matériaux » ?
  • 21. © Pierre TARISSI - 2019 Halte à la « décroissance », idéologie mortifère ! • Le PIB mondial moyen par tête en 2016 est d’environ 16 000 US$ ppa courants. Il représente certes assez mal le volume des biens et services consommés par chaque humain. Libre à chacun de penser que : • C’est suffisant pour assurer un « niveau de vie décent » par exemple aux chinois, indiens et subsahariens qui sont nettement au-dessous, Faire « décroître » la consommation des pays « riches » et la « partager » donnera cette « prospérité » à 16 000 US$/an au monde entier, On y arrivera avec des méthodes « simples » et « naturelles » sans « produits chimiques » ni autres éléments « artificiels », • Certains ne veulent voir que des catastrophes annoncées : Epuisement des ressources, dérèglement climatique, chaos politique et retour de l’humanité à la situation de 1800 ou avant : un milliard d’hommes, énergie humaine ou animale, niveau de vie à l’avenant. lls l’espèrent même parce qu’au fond, ils haïssent l’humanité et la civilisation industrielle qui les a faits naître et vivre. Ils représentent une minorité active et significative de la population. Leur ambition suprême est d’aller survivre tout seuls au fond des bois … • La réalité est sans doute « légèrement » différente : • Avec les techniques actuelles, la poursuite de la « croissance » conduit sans doute aux scénarios du « rapport Meadows » des années 1960, Nous avons de très nombreux problèmes techniques à régler courant XXIe siècle : climat, ressources, pollution, énergie, alimentation, biodiversité … • Ils n’ont qu’une solution réaliste, déployer massivement et aussi rapidement que possible des innovations technologiques et organisationnelles mondiales, dont l’énergie nucléaire. Mais elles restent à construire et sans garantie de succès ; • Aujourd’hui, fournir à un individu un bien ou service donné demande de moins en moins d’énergie et de matières premières. La prochaine étape est de fournir à toute l’humanité chaque bien ou service avec de moins en moins d’énergie et de matières premières en tout. Mais pour cela il faudra toujours globalement, pour la totalité des biens et services, de plus en plus d’énergie … • Avec BEAUCOUP, BEAUCOUP plus de recherche, R&D et industrialisation, il FAUT donc courant XXIe siècle arriver à : • Produire de l’énergie utilisable à volonté et à très bas coût mais sans emploi d’hydrocarbones fossiles, • Réduire à zéro le volume des déchets non recyclés, • Contrôler l’utilisation des matières premières et remplacer celles (nombreuses) qui se raréfieront … Si on ne fait RIEN, on n’y arrivera PAS … raison de plus pour s’y mettre tout de suite ! • C’est en cours … Dans le monde, en 2020, des millions d’entreprises et 20 millions de chercheurs y travailleront, beaucoup plus que le nombre total de chercheurs ayant sévi parmi les humains depuis Cro-Magnon … Aujourd’hui, chinois, coréens, demain indiens et subsahariens - des milliards d’hommes – sont déjà lancés ou se lancent à fond dans la recherche et l’innovation. Nos « décroissants » peuvent juste arriver à « sortir » totalement la France des grands projets et des futurs succès technologiques du XXIe siècle … Une seule réponse possible à cette idéologie mortifère : financer massivement recherche et innovation à ce jour négligées en France ! Construire le meilleur est un travail acharné et jamais assuré ; s’adapter au pire ne demande aucune préparation … Source : https://donnees.banquemondiale.org/indicator/NY.GDP.PCAP.PP.CD
  • 22. © Pierre TARISSI - 2019 Evidemment, tout cela commence à la maternelle : en France, ce n’est pas gagné ! Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
  • 23. © Pierre TARISSI - 2019 Allocation de ressources éducation France ? • Le gamin qui arrive en CP en connaissant 500 mots de vocabulaire ou moins est handicapé à vie par rapport à celui qui en maîtrise 2 500 ou plus … • Quand l’effort financier de l’Etat commence (au collège) il est déjà trop tard depuis longtemps pour les beaucoup plus de 100 000 jeunes par an qui sortent du système scolaire « non qualifiés » et le resteront à vie … • De l’autre côté du spectre, les filières d’excellence françaises donnent de très bons résultats en y mettant le prix (encore que …). Il convient donc plus d’aligner les universités sur les « Grandes Ecoles », en particulier en y instaurant une sélection franche à l’entrée et non pas hypocrite sur la « première année » (faire croire aux « Bac Pro » qu’ils ont un passeport pour l’enseignement supérieur) que d’aligner lesdites écoles sur l’université … • C’est la seule façon d’augmenter nettement le nombre de chercheurs et entrepreneurs dont le pays a besoin – à condition, par la suite, de savoir les retenir en France, voire y attirer des étrangers … • Le financement est aujourd’hui médiocre en France malgré une dépense publique globale record. En tenant compte de l’urgente nécessité de mieux rémunérer les enseignants, on pourrait l’organiser : • Par l’impôt jusqu’au niveau minimal requis de formation nécessaire pour avoir une place dans notre société : équivalent à un « Bac + 2 » … • Pour les « second cycle » universitaires, en demandant une participation importante à ceux qui, diplômés, auront des postes supérieurs dans la société, • Pour les troisième cycle et au-delà, doctorants et post-docs, qui alimentent la Recherche, en revenant à du « gratuit » et même à des étudiants-chercheurs rémunérés Sources : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/18/01016-20101018ARTFIG00772-les-enfants-inegaux-devant-le-vocabulaire.php https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-01520905/document https://www.inegalites.fr/Depenses-d-education-la-France-un-eleve-mediocre http://cache.media.education.gouv.fr/file/revue_80/29/4/Depp-EetF-2011-80-comparaison-couts-education-pays-financement-depenses_203294.pdf
  • 24. © Pierre TARISSI - 2019 « Le niveau baisse » : slogan vérifié • « Le niveau baisse » n’est hélas plus un slogan de « vieux con » aigri, mais une réalité constatée en fin de primaire par les publications officielles de l’Education Nationale … • Au lieu de gloser sur l’analyse sans fin des causes, il y a lieu de faire le nécessaire pour inverser concrètement la tendance : elle définit la place de la France dans le monde pour le XXIe siècle http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/docsjoints/depp-ortho2016.pdf http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/docsjoints/NI-0838.pdf https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/15/9/depp-ni-2019-19-08-evolution-des-performances-en-calcul-des-eleves-CM2-a-trente-ans-d-intervalle-1987-2017_1100159.pdf
  • 25. © Pierre TARISSI - 2019 Qu’est-ce qui « ne va pas » dans l’éducation en France ? • De 1975 à 1988, le chômage – en particulier celui des jeunes – grandit et s’installe de façon endémique en France … • De 1981 à 1997, les gouvernants réagissent en augmentant massivement le nombre de jeunes munis d’un diplôme « équivalent Bac », mais sans le moindre effet sur le chômage ! • On sait par ailleurs que le taux de chômage est directement corrélé au niveau de formation … • Alors ?
  • 26. © Pierre TARISSI - 2019 « Non qualification » : notion relative • En 1900, TOUT LE MONDE est « non qualifié », et les « hussards noirs », au sortir de l’Ecole Normale, ont un diplôme de niveau baccalauréat actuel qui les classe parmi les trois « lettrés » de leur village, avec le notaire et le curé … • En 2018 un illettré (7 % de la population) est un exclu total et un « professeur des écoles » a un diplôme « Bac + 5 » ; • La formation de tous (adultes compris) est un enjeu fondamental du XXIe siècle … Sources : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/EESR7_ES_07-le_baccalaureat_et_les_bacheliers.php https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1975_num_30_3_15826 Le drame du français « non qualifié » • Un « français non qualifié » est un habitant de la France qui n’a aucune formation : 20 % des actifs et plus de 100 000 nouveaux jeunes par an ; • Ils ne trouvent du travail - donc « non qualifié » -, qui demande juste de la force musculaire et ½ journée de « formation » que si les payer pour ce boulot coûte moins cher que d’automatiser le travail en question ou de s’en passer … • Depuis le milieu des années 1980 : • Le nombre de jobs non qualifiés dégringole parce que le prix de l’automatisation baisse et le prix du travail non qualifié augmente, • Le nombre de jeunes de 20 ans « sans baccalauréat » est passé de 74 % (large majorité) à moins de 30 % (forte minorité de parias …) • Un français non qualifié est « heureux » s’il a un CDI payé au SMIC, sans aucun espoir de progression car la France ne sait pas – ou très mal – former des adultes, malgré les 35 Mds € annuels de « formation professionnelle » et au prix du chômage structurel de très nombreux autres « non qualifiés », qui restent chômeurs …
  • 27. © Pierre TARISSI - 2019 • Depuis le milieu des années 1980, fait totalement nouveau dans l’Histoire, les « non qualifiés » ne peuvent plus produire suffisamment de richesses pour « gagner leur vie décemment ». Les gens « qualifiés » - plombiers, soudeurs, techniciens, ingénieurs … - en plein emploi, sont trop peu nombreux pour créer suffisamment de richesses – donc, le PIB par tête baisse … Le choix collectif pour les « non qualifiés » est entre « chômeurs » et « travailleurs pauvres » La France a choisi le chômage (SMIC très élevé et CDI très protecteur des salariés en poste) • Les « plus de 50 ans », quelle que soit la formation, sont eux aussi massivement inactifs • Pendant des décennies, on les a mis à la retraite anticipée dans l’enthousiasme général sous prétexte de « faire de la place aux jeunes » … • La France n’a jamais eu autant d’inactifs à l’insu de leur plein gré, en pleine forme, et bien formés ! Les solutions aux problèmes franchouillards commencent à la maternelle (plus de chercheurs, entrepreneurs, investisseurs, population qualifiée) et se terminent avec l’emploi des seniors ! Chômeurs français …
  • 28. © Pierre TARISSI - 2019 Fin !