Mémoire de recherche appliquée
Présenté devant l'École de Commerce Européenne
Pour l'obtention du
Diplôme de l'ECE
N° d’or...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20142
Table des Matières
REMERCIEMENTS	
   4	
  
INTRODUCTION	
   5	
  ...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20143
a) Informations et chiffres clés 43	
  
b) Equipe Cosmopolit Home...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20144
REMERCIEMENTS
Je souhaite remercier pour leur soutien :
Ma famill...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20145
Introduction
1. Pourquoi parler d’économie collaborative
Depuis 1...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20146
La spéculation sur le marché des devises découle du même principe...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20147
Internet joue le rôle de médiateur entre ces personnes et communa...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20148
Afin d’illustrer rapidement les 3 piliers de l’économie Collabora...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20149
2. Formulation
L’émergence de l’économie collaborative est donc à...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201410
La problématique choisie pour ce mémoire s’exprime plutôt alors ...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201411
I. CONTEXTE HISTORIQUE ET ECONOMIQUE
1) Préambule et dates clés
...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201412
b) XIVe – XVIe siècle : La Renaissance et la naissance de l’indi...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201413
(1441) Début du Commerce Triangulaire
Le Portugal continue sa co...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201414
(1804 – 1815) Premier Empire Français
(1840) Boom ferroviaire
• ...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201415
2) Epoque contemporaine
a) Du XIX au XXe siècle
Dans cette fréné...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201416
(1929) Krach boursier
Jeudi 24 octobre 1929 : première vente mas...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201417
b) De 1970 au XXIe siècle
La Technologie se développe de façon e...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201418
d) Conséquences
Hyperconsommation
Nous sommes désormais dans une...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201419
II. Revue Littéraire
En ce qui concerne le volume d’œuvres litté...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201420
Neal Gorenflo : Sheareable.net
• Co-fondateur de la plateforme h...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201421
III. Emergence de l’Economie Collaborative
Introduction
Comme no...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201422
1. Mise en réseau du monde
L’économie collaborative est un conce...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201423
• 90% des données numériques ont été créées durant ces deux dern...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201424
Pour finir, ce graphique représente la répartition des utilisate...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201425
Ce medium sert aussi de vecteur de propagation d’idées et dévelo...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201426
2. Accès vs. Possession
Apres avoir vu son support, l’autre pili...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201427
Le « Product Service » renvoie à l’idée de transformer un bien q...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201428
limités. De plus, dans l’industrie de la musique et du cinéma pa...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201429
3. Evolution de l’Economie Collaborative
1993 – en cours : Mise ...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201430
Au même moment, des économistes, chercheurs, étudiants et autres...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201431
4. Analyse des Acteurs
Afin d’illustrer de manière plus concrète...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201432
a) Consommation Collaborative
Blablacar (http://www.covoiturage....
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201433
LE CA en chiffres de Le Bon Coin
Année Chiffre d’affaire Croissa...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201434
La vraie valeur ajoutée d’Airbnb à l’économie collaborative ne s...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201435
b) Production Collaborative
FabLabs (http://fablab.fr)
Fablabs e...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201436
Illustration du développement des coworking en Ile de France :
S...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201437
c) Finance Collaborative :
KickStarter (www.kickstarter.com)
Kic...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201438
MyMajorCompany (http://www.mymajorcompany.com)
Dans la finance p...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201439
5. Circuit Collaboratif
1 : Colocation (apartager.com)
2. Transp...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201440
IV. ETUDE COSMOPOLIT HOME
Préambule :
L’objet de cette étude por...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201441
Introduction
Cosmopolit Home est une entreprise basée à Lyon et ...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201442
1. Le concept
Le Nightswapping est un concept unique d’échange d...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201443
2. L’entreprise
a) Informations et chiffres clés
Créée en 2012 p...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201444
b) Equipe Cosmopolit Home
Serge	
  Duriavig
Fondateur	
  &	
  PD...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201445
Anne-­‐Laure	
  Vericel
Graphiste
Reponsable	
  de	
  tous	
  le...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201446
c) Organisation du travail
Première phase : de Septembre 2013 à ...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201447
3. Environnement
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201448
4. Marché
Pour Cosmopolit Home le marché est composé d’utilisate...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201449
5. Positionnement
Acteurs du e-tourisme collaboratif :
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201450
Les acteurs majeurs de l’hébergement de loisir :
Positionnement ...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201451
Positionnement de Cosmopolit Home par rapport au service de loca...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201452
Les forces de Cosmopolit Home
Les 3 grands avantages concurrenti...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201453
6. Stratégie Communication
a) OFFLINE
Une stratégie de communica...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201454
Vous pouvez retrouvez l’ensemble de la revue de presse sur Passl...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201455
b) ONLINE
En raison de la nature du service, du support et du ma...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201456
Twitter
Facebook
Linkedin
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201457
Cosmopolit Home est également présent sur Linkedin et anime le g...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201458
7. Model économique
a) Abonnement
Lors du lancement de la versio...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201459
Ils décident de basculer sur un droit d’accès entièrement gratui...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201460
8. City Ambassadeurs : Crowdsourcing
Le programme de City Ambass...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201461
V. QUESTIONNAIRE
Les sondés
38 personnes d’âge, de genre, de pro...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201462
Connaissez vous le nightswapping
21% OUI
Conclusions
Concept « c...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201463
VI. CONCLUSIONS ET OUVERTURE
A travers l’étude du cas Cosmopolit...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201464
Confiance
La confiance est aujourd’hui au centre de la problémat...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201465
Vient alors la question de l’e-réputation et des avis. En sommes...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201466
Le programme de City Ambassadeur peut aussi être du crowdsourcin...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201467
BIBLIOGRAPHIE
http://www.oivo-crioc.org/files/fr/4148fr.pdf
http...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201468
ANNEXES
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201469
Questionnaire - Mémoire de Recherche Appliquée (ECE Lyon)
Cette ...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201470
Si oui, lesquels ?
Utilisez vous ou avez vous déjà utilisé un de...
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201471
Communiqué de presse Cosmopolit Home
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201472
Charte FabLabs
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201473
Article presse interview Serge Duriavig
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201474
L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201475
Infographie BlaBlaCar
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mémoire de recherche appliquée

101 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Mémoire de recherche appliquée

  1. 1. Mémoire de recherche appliquée Présenté devant l'École de Commerce Européenne Pour l'obtention du Diplôme de l'ECE N° d’ordre : 62498 Problématique  :  Quelles  sont  les  facteurs  clé  de  succès  d’un  marché  basé  sur  la   consommation  collaborative  et  quels  sont  les  impacts  sociaux-­‐économiques  de   l’économie  collaborative  ?     Quentin Mittelette Promotion 2014 ECE | Établissement reconnu par l'État | Diplôme visé par l'État Groupe INSEEC
  2. 2. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20142 Table des Matières REMERCIEMENTS   4   INTRODUCTION   5   1. Pourquoi parler d’économie collaborative 5   2. Formulation 9   I.  CONTEXTE  HISTORIQUE  ET  ECONOMIQUE   11   1) Préambule et dates clés 11   a) Antiquité - XVe siècle : Naissance des nations 11   b) XIVe – XVIe siècle : La Renaissance et la naissance de l’individualisme 12   c) XVe- XVIIIe siècle : L’expansion coloniale européenne outre-mer 12   d) XVIIIe – XIXe siècle : Révolutions 13   2) Epoque contemporaine 15   a) Du XIX au XXe siècle 15   b) De 1970 au XXIe siècle 17   c) XXIe siècle 17   d) Conséquences 18   II.  REVUE  LITTERAIRE   19   III.  EMERGENCE  DE  L’ECONOMIE  COLLABORATIVE   21   Introduction 21   1. Mise en réseau du monde 22   2. Accès vs. Possession 26   3. Evolution de l’Economie Collaborative 29   4. Analyse des Acteurs 31   a) Consommation Collaborative 32   b) Production Collaborative 35   c) Finance Collaborative : 37   5. Circuit Collaboratif 39   IV.  ETUDE  COSMOPOLIT  HOME   40   Introduction 41   1. Le concept 42   2. L’entreprise 43  
  3. 3. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20143 a) Informations et chiffres clés 43   b) Equipe Cosmopolit Home 44   c) Organisation du travail 46   3. Environnement 47   4. Marché 48   5. Positionnement 49   6. Stratégie Communication 53   a) OFFLINE 53   b) ONLINE 55   7. Model économique 58   a) Abonnement 58   b) Gratuit 58   8. City Ambassadeurs : Crowdsourcing 60   V.  QUESTIONNAIRE   61   VI.  CONCLUSIONS  ET  OUVERTURE   63   Confiance 64   Communication Collaborative 66   100% Collaboratif 66   ANNEXES   68   Questionnaire - Mémoire de Recherche Appliquée (ECE Lyon) 69   Communiqué de presse Cosmopolit Home 71   Charte FabLabs 72   Article presse interview Serge Duriavig 73   Infographie BlaBlaCar 75  
  4. 4. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20144 REMERCIEMENTS Je souhaite remercier pour leur soutien : Ma famille, l’ECE, Mr Dumont, toute l’équipe de Cosmopolit Home et les amis qui ont bien voulu répondre au questionnaire.
  5. 5. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20145 Introduction 1. Pourquoi parler d’économie collaborative Depuis 100 ans, l’économie mondiale évolue de manière exponentielle repoussant sans cesse les limites : chemins de fer, automobiles, électricité, électronique, informatique, biosciences, mp, pf, etc. Plus récemment, avec l’essor de la mondialisation et Internet, les échanges continuent à se multiplier et augmenter, que ce soit au niveau de l’information, de la culture, des biens et services ou des flux monétaires. En effet il est maintenant possible de posséder deux voitures, le dernier iPhone et de consommer de la viande tous les jours à moindre coût. Ces possibilités posent cependant des problèmes, qui jusqu’à présent restaient sous-jacents et invisibles. Quelles sont les conséquences de vouloir posséder et consommer toujours plus pour toujours moins cher ? Entrent alors en action les dérives du consumérisme actuel avec des aliments qui font quatre fois le tour de la planète avant d’arriver dans notre assiette, des entreprises qui délocalisent pour profiter de la main d’œuvre des pays défavorisés, pour qu’on puisse tous posséder une perceuse au plus bas prix et qui nous servira en moyenne 12 minutes dans sa vie. Ces dérives s’inscrivent plus largement dans une économie mondiale elle aussi biaisée. Suite à la crise des subprimes, le monde a pris une direction d’austérité pour la majorité et d’opulence pour la minorité, une fois de plus non sans conséquences. Lorsque l’actionnaire exige une profitabilité de 20% dans sa société sans considération du réalisme économique, un objectif inatteignable pour la conjoncture économique actuelle, cela impacte directement par exemple le salaire des forces de vente, dont la partie variable en dépend directement ainsi que l’intéressement des autres employés.
  6. 6. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20146 La spéculation sur le marché des devises découle du même principe. On ne peut pas générer de l’argent sans valeur ajoutée ou sans inflation. Amasser des fortunes sur ce marché engendre des dommages collatéraux, déstabilisant des pays et des économies, et ce sont toujours les mêmes personnes qui en payent le prix. Ces aberrations existent aussi au sein de la politique et de la gouvernance économique des nations. Continuer à augmenter les taxes qui étouffent le pouvoir d’achat plutôt que d’endiguer les milliards d’euros en fuite dans nos dépenses incontrôlées semble toujours avoir pignon sur rue, comme les profits spéculatifs sans réelle création de biens qui continuent de vivre confortablement sans être inquiété le moins du monde. D’une manière générale, ces mécanismes, qui dépassent largement nos frontières, participent activement à la détérioration d’un modèle économique mondial en pleine perte de vitesse et qui est de plus en plus inégal, injuste et déséquilibré. Nous verrons pourquoi par la suite et les mécanismes en jeu y conduisant. Ainsi, au cours du XXIe siècle, une idée a vu le jour puis une nouvelle économie est née, l’économie dite collaborative. Elle a pour valeur et ambition de replacer l’individu au sein d’une communauté, rééquilibrer les forces du système et surtout privilégier l’accès à la possession. On parle alors d’une économie d’accès. Le principe est très simple car basé sur des méthodes ancestrales comme le troc, le prêt et le don mais revisité à l’ordre du jour grâce aux technologies actuelles, notamment Internet, permettant la mise en contact des participants ayant ce désir d'échange et de partage. Il s’agit alors de mutualiser besoins et ressources pour échanger, partager, donner en réseau ou communauté et ainsi optimiser ces ressources en vue d’une consommation plus collaborative et durable.
  7. 7. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20147 Internet joue le rôle de médiateur entre ces personnes et communautés et facilite la connectivité entre besoin et ressources. Il existe 3 grandes branches de l’Economie Collaborative à savoir la Consommation Collaborative, la Production Collaborative et la Finance Collaborative. Définition Wikipédia : L’économie collaborative est une activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles formes d'organisation du travail. Elle s'appuie sur une organisation plus horizontale que verticale, la mutualisation des biens, des espaces et des outils (l'usage plutôt que la possession), l'organisation des citoyens en "réseau" ou en communautés et généralement l'intermédiation par des plateformes Internet (à l'exception de modèles comme les réseaux d'échanges réciproques de savoirs). L’économie collaborative est entendue dans un sens large, qui inclut la consommation collaborative (AMAP, couchsurfing, covoiturage etc.) mais également les modes de vie collaboratifs (coworking, colocation, habitat collectif), la finance collaborative (crowdfunding, prêt d'argent de pair à pair, monnaies alternatives), la production contributive (fabrication numérique, DIY, Fablabs, imprimantes 3D, maker spaces), incluant les produits en Open Source (applications logicielles, architecture, ...) et la culture libre . Ce type d'économie s'inscrit dans un contexte de défiance des acteurs institutionnels du système capitaliste traditionnel, de crise économique mais aussi dans un prise de conscience croissante et collective d'éthique environnementale
  8. 8. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20148 Afin d’illustrer rapidement les 3 piliers de l’économie Collaborative, un schéma visuel est joint en annexe. J’ai choisi de rapprocher la « Consommation» et la « Production » collaborative car il me semble qu’elles sont étroitement liées. Il s’agit en effet dans les deux cas d’optimiser des ressources afin de mieux produire/ consommer. De plus, la Culture Libre ne figure pas sur ce schéma car mise a part l’utilisation de Wikipedia pour ces références et citations, cette notion n’interviendra que très peu dans ce mémoire. Elle sera néanmoins traité dans la partie 3, ainsi que les exemples d’entreprises en dessous de chaque bulle du schéma ci-dessus. A titre informatif, le magazine Forbes a estimé le marché de l’Economie Collaborative à 3,5 milliards de dollars en 2013. Les problèmes sociaux-économiques dans l’économie mondiale actuelle, liés à une baisse du pouvoir d’achat, sont paradoxalement à mettre en face de l’évolution des besoins des consommateurs. Leurs besoins et les ressources associées mis en réseau grâce à Internet représentent alors un marché qui pèse aujourd’hui ce chiffre significatif de 3,5 milliards de dollars. Ainsi, de nombreuses entreprises et startups se lancent aujourd’hui dans ce secteur avec un modèle économique inédit pour tenter de répondre à ces besoins et trouver leurs réponses.
  9. 9. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 20149 2. Formulation L’émergence de l’économie collaborative est donc à l’initiative des besoins du consommateur et risque de changer la façon dont on consomme de façon plus ou moins importante sur les décennies à venir. Après avoir cerné les études existantes sur le sujet et situé le contexte économique et historique mondiale du dernier siècle, je tenterai de déterminer les impacts sociaux économiques de l’économie collaborative. Cette approche sera donc théorique et prospective, centrée sur les acteurs économiques et macro. Le marché est jeune et porteur, la concurrence est faible, le marché énorme mais le modèle économique est loin d’être habituel ni validé. Intégrer ce dernier et maintenir une performance, voire dégager une profitabilité sera un défi. La nouveauté rime avec la prise de risque, le manque de données, l’absence de modèle type impose d’être très ouvert, à l’écoute et se remettre perpétuellement en question pour mieux s’ajuster. Pas le biais de mon expérience vécue au sein de Cosmopolit Home, jeune startup lyonnaise dans le domaine de la consommation collaborative, nous tenterons de mettre en avant les best practices observées directement sur le terrain mais aussi les erreurs à éviter et les efforts à maintenir en vue de bâtir l’ébauche d’un business model collaboratif à « succès ». Cette approche prendra donc une forme beaucoup plus dynamique et pragmatique nourrie de mon expérience personnelle, des données et analyses de l’entreprise mais aussi de tout le contexte économique et historique analysé au préalable. Il s’agit donc d’étudier l’environnement macro économique en vue de proposer un environnement plus restreint et ciblé, afin de mieux en comprendre son fonctionnement.
  10. 10. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201410 La problématique choisie pour ce mémoire s’exprime plutôt alors de la façon suivante : « Quelles sont les facteurs clé de succès d’un marché basé la consommation collaborative et quels sont les impacts sociaux économiques de l’économie collaborative ? »
  11. 11. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201411 I. CONTEXTE HISTORIQUE ET ECONOMIQUE 1) Préambule et dates clés Afin de mieux comprendre et appréhender l’économie mondiale d’aujourd’hui, il est important de connaître la succession d’évènements historique et économique qui nous a menés jusqu’ici. Nous verrons donc les grands évènements du XXe et XXIe siècle en se concentrant d’abord sur la période 1900 à 1970, correspondant à la seconde ère industrielle, puis de 1970 à aujourd’hui, la troisième ère industrielle. Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de replacer ci-dessous quelques dates symboliques de l’Europe, avec les évènements marquant les étapes clé de l’évolution socio-économique, parcours démarrant de l’économie agraire jusqu’à l’ère post industrielle dans laquelle émerge le concept d’Economie Collaborative. a) Antiquité - XVe siècle : Naissance des nations Définition de nation d’après le Dictionnaire de la langue française : «Ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique” Prémices (-3000 à 476) : Civilisation Egyptienne, Perse & Grecque ; Royaume de Macédoine & Empire Romain Moyen Age (843 -1378) Développement lent de l’idée de nation à cause de toutes les guerres européennes et du système de monarchie féodal qui rattache des peuples à des rois plutôt que des terres.
  12. 12. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201412 b) XIVe – XVIe siècle : La Renaissance et la naissance de l’individualisme La Renaissance commence à Florence au XIVe siècle suite à l’immigration des Grecs à l’apogée de leur savoir qui fuient l’empire Ottoman (Chute de Constantinople), marquant ainsi la fin de l’âge médiéval et l’entrée dans l’ère moderne. (1450) Naissance de l’imprimerie avec Gutenberg (1453) Chute de Constantinople Marque la fin de l’Empire Byzantin et donc de l’Empire Romain. (1516) Humanisme : Prémices de l’individualisme Wikipedia : « L’individu, correctement instruit, reste libre et pleinement responsable de ses actes dans la croyance de son choix. Les notions de liberté ou libre arbitre, de tolérance, d’indépendance, d’ouverture et de curiosité sont, de ce fait, indissociables de la théorie humaniste classique. » (XIVe – XVIe siècle) Développement de la bourgeoisie Née au XIe siècle, la bourgeoisie émerge lorsque les villes se développent grâce au commerce. Par l’expansion du commerce au fil des siècles, notamment à partir de la Renaissance et l’expansion coloniale, cette classe progressive se développe et se posera comme le fondement du libéralisme puis du capitalisme. c) XVe- XVIIIe siècle : L’expansion coloniale européenne outre-mer Sur ces trois siècles d’histoire, l’Europe d’Occident a pu étendre ses frontières et augmenter considérablement son économie. Par exemple, suite à la découverte du Nouveau Monde et de l’extraction de ses ressources, la masse monétaire en Europe a été multipliée par 8. Ces influx massifs d’argent et de matières premières posent les bases de la révolution industrielle et à posteriori de l’économie mondiale actuelle.
  13. 13. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201413 (1441) Début du Commerce Triangulaire Le Portugal continue sa conquêtes des archipels atlantiques au large de l’Afrique et développe une économie surplace (exportations cannes à sucre puis traite négrière.) (1499 – 1507) Découverte de l’Amérique par Amerigo Vespucci (1511 – 1534) Conquête du Nouveau Monde Massacre des populations locales (estimé à 30 millions en 100 ans) contre une population en Europe de 50 à 80 millions et recours à la traite négrière (XVIIe siècle) L’expansion mercantiliste : développement de l’économie nationale Théorie économique à plusieurs variantes selon les pays. Définition d’après Wikipédia : « Le mercantilisme espagnol (bullionisme) se concentre sur l’accumulation de métaux précieux ; le mercantilisme français (colbertisme) est davantage tourné vers l’industrialisation ; et le mercantilisme anglais ou hollandais (commercialisme) est plus ouvert sur le commerce extérieur.» (1756-1763) Guerre de Sept Ans Guerre majeure opposant les principales puissances Occidentales en Europe, Inde, Amérique. La France perd beaucoup de ses colonies du Nouveau Monde au profit de la Grande Bretagne et se voit interdire la présence de troupes armées en Inde. Le contrôle de l’Inde revient alors aux Britanniques. d) XVIIIe – XIXe siècle : Révolutions (XVIIIe Siècle) Siècle des Lumières Les idées des philosophes français voyagent de part le monde. (1789) Révolution Française Suite aux idées des Lumières, les Français se révoltent et prennent la Bastille le 14 Juillet 1789.
  14. 14. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201414 (1804 – 1815) Premier Empire Français (1840) Boom ferroviaire • (XIXe siècle) Suprématie de la Grande Bretagne et révolution industrielle Par ses colonies, la Grande Bretagne représente presque ¼ de la population mondiale (550 millions) sur 33 millions de km2. L’Angleterre se lance dans un programme de développement marin très ambitieux, qu’elle concrétisera en devenant la première puissance maritime. Grâce à l’arrivé de l’industrie, de la machine à vapeur, un fort taux de capital et un réseau économique très développé, la Grande Bretagne va délaisser l’agriculture au profit de l’industrialisation à vitesse exponentielle, c’est le début de la Révolution Industrielle. (1867) Découverte du téléphone par Alexander Graham Bell (1879) Commercialisation des premières ampoules électriques par Edison & Swan (1873) Premières voitures à vapeur en vente (1875) Prémices de l’aviation (XVIIIe-XIX siècle) Libéralisme et Nationalisme Le libéralisme économique s’est développé dans le siècle des Lumières et s’oppose à la souveraineté nationale en terme économique. Un libéralisme qui existait déjà par défaut car le commerce était détenu par la bourgeoisie.
  15. 15. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201415 2) Epoque contemporaine a) Du XIX au XXe siècle Dans cette frénésie d’échanges et de découvertes en Europe, on s’empresse de développer son industrie afin de produire et équiper sa population. On assiste alors à l’exode rural au profit d’une nouvelle population : La classe ouvrière Alors que l’économie bat son plein et que tous les pays avancent dans l’industrialisation, soudainement tous les échanges entre pays vont s’interrompre face à la guerre. (1914-1918) Première Guerre Mondiale (1917- 1921) Révolution Russe (1911) Révolution Chinoise (Début XXe siècle) Arrivée du consumérisme (1921-1928) Les années folles Lors de cette période, c’est la pleine production, les bourses s’enflamment : «Le cours des titres augmente plus que les profits des entreprises, qui eux-mêmes augmentent plus que la production, la productivité, et enfin plus que les salaires, bons derniers dans cette course.» Jacques Brasseul à propos des années ’20. En effet, à la fin des années 20 la production diminue et l’économie ralentit car les capitaux produits se retrouvent principalement à la bourse. (1929 – 1939) Grande dépression Suite d’évènements économique allant du krach de ’29 jusqu’à la montée en puissance d’Hitler en Europe et la seconde guerre mondiale
  16. 16. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201416 (1929) Krach boursier Jeudi 24 octobre 1929 : première vente massive de titres et dévaluation vertigineuse des cours. L’indice Dow Jones perd 22%. La perte pour les Etats Unis est de plus de 30 milliards de dollars. Résultats aux Etats Unis : déflation, chute de la consommation et de l’investissement Résultats en Europe : retraits des avoirs Américains des banques Européennes, dispersion de la crise, développement de mesures protectionnistes aux Etats Unis et en Europe (1930-1940) Montée du fascisme Suite à la crise économique, le chômage explose, la précarité et la peur s’installe. (1939 – 1945) Seconde Guerre Mondiale Guerre totale, Shoah, Bombes nucléaires, Pertes totales : 73 000 000 de personnes (1946-1954) Guerre d’Indochine (1947-1989) La Guerre Froide (1950-1953) Guerre de Corée (1964-1975) Guerre du Vietnam (1957-1969) Conquête Spatiale Premier satellite dans l’espace (’57), premier homme dans l’espace (’61) et premier homme sur la Lune ‘(69). (1968) Mai ‘68
  17. 17. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201417 b) De 1970 au XXIe siècle La Technologie se développe de façon exponentielle à l’image de la démographie avec l’avènement des semi-conducteurs, des circuits intégrés de plus en denses et de l’informatique, celle-ci devenant de plus en plus présente au travail et au foyer. (1973) Guerre en Moyen Orient : Kippour et Choc Pétrolier (1975) Naissance de l’ordinateur personnel (PC) (1979) Révolution Iranienne (1989) Chute du mur de Berlin (1990-1991) Guerre du Golfe (1991-2001) Guerre de la Yougoslavie c) XXIe siècle (2000) Bulle spéculative Internet (2001) Attentats du 11 Septembre aux Etats Unis, Guerre d’Afghanistan « contre le terrorisme » (2003) Guerre d’Irak « contre les armes de destructions massives» (2007) Crise des subprimes aux USA (2009) Récession économique mondiale (2010-11) Révoltes dans le monde arabe (2011- en cours) Mouvement « Occupy Wall Street » dénonçant le capitalisme financier Essor des pays BRIC Emergence de l’économie collaborative (2014) La Russie annexe la Crimée
  18. 18. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201418 d) Conséquences Hyperconsommation Nous sommes désormais dans une société où on consomme des besoins superflus à outrance, au détriment de besoins primaires insatisfaits dont la qualité est dépréciée. Nous changeons plusieurs fois de téléphones et ordinateur (obsolescence programmée), possédons tous une voire deux voitures, des perceuses, DVD et autres qu’on laisse dormir dans le placard au détriment de nos vacances (moins de 1 Français sur 2 part en vacances d’été en 2014), d’une nourriture saine (OGM, antibiotiques, pollution) et de conditions de vie (environnements sociaux- économiques, écologique, travail) saine. Les situations se dégradent sur la planète (réchauffement climatique, pollution, catastrophe naturelle), sur le territoire (chômage, insécurité, monté des partis politiques extrémistes), au travail (stress, abus divers en temps de crises) et dans nos corps (augmentation de la résistance face à l’absorption d’antibiotiques à outrances via la nourriture absorbée, développement des cancers). L’acteur économique aujourd’hui est dans une société mondiale qui le pousse à travailler toujours plus pour consommer toujours plus au lieu de consommer intelligemment et équilibré pour profiter de vraies valeurs (convivialité et partage vs individualisme et possession). La balance penche dorénavant de manière trop importante du coté des abus, des extrêmes, des inégalités et de l’individualisme et va amener comme à chaque fois dans l’histoire un lot de changements sur tous les plans. Problèmes écologiques Nous avons pu identifier de façon certaine l’impact négatif de l’homme sur l’écosystème et l’environnement. En effet, consommer quotidiennement de la viande demande une agriculture intensive qui détruit la flore. Consommer de manière excessive demande une production excessive. Cependant le consommateur n’est pas le seul responsable. Malgré la responsabilité de ses actes, notamment lorsqu’il fait ses courses, il est également soumis à un matraquage publicitaire qui l’encourage dans cette voie plutôt que dans l’autre. Une fois de plus, que ça soit la consommation, la finance ou l’environnement la clé de l’équilibre se trouve dans la modération. Nous avons réussi à comprendre et surtout faire passer le message pour l’alcool, saurons nous adopter une consommation de biens modérée, équilibré et responsable ?
  19. 19. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201419 II. Revue Littéraire En ce qui concerne le volume d’œuvres littéraires traitant de l’économie collaborative, autant dire qu’il est très faible. En effet, nous sommes aujourd’hui aux prémices de cette économie et tout reste encore à explorer et définir. Ces changements sont récents et progressifs donc encore inconnus de tous et le manque de recul rend l’analyse de ce secteur également difficile. Cependant il existe toujours des avant-gardistes, pionniers et passionnés qui promeuvent ces idées et oeuvrent à leur développement. Ci dessous se trouve donc une liste des théoriciens et promoteurs clés de l’économie collaborative. Rachel Botsman : « What’s Mine Is Yours : The Rise of Collaborative Consumption » • Une des figures les plus emblématiques de l’économie collaborative ayant notamment réalisé plusieurs conférences sur TED : • TEDxSydney 2010 : http://www.ted.com/talks/rachel_botsman_the_case_for_collaborative_consu mption • TEDGlobal 2012 : http://www.ted.com/talks/rachel_botsman_the_currency_of_the_new_econom y_is_trust • Elle a mis le nom sur la consommation collaborative et schématisé sa structure. • Une plateforme d’échanges et de recueil de données, idées et évènements est aussi le fruit de son initiative : http://www.collaborativeconsumption.com/ Lisa Gansky : « The Mesh : Why the Future of Business is Sharing » • Entrepreneuse et écrivain, Lisa Ganksy a travaillé chez AmericaOnLine, avant de publier plus tard son livre sur l’économie collaborative et de promouvoir ces valeurs à travers sa plateforme d’échange : http://meshing.it/. • Elle est aussi intervenue sur TED : http://www.ted.com/talks/lisa_gansky_the_future_of_business_is_the_mesh
  20. 20. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201420 Neal Gorenflo : Sheareable.net • Co-fondateur de la plateforme http://www.sheareable.net (recueil d’informations, actualités, projets, etc.) Antonin Léonard : OuiShare.net • Co-fondateur de la plateforme française http://www.ouishare.net qui recense, promeut et participe a toutes les actions collaboratives. • Antonin Léonard mène en revue les acteurs principaux de l’économie collaborative dans le documentaire « Global Partage » de Canal+ sorti en Mai 2014 : http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/c-global-partage/pid7105-le- documentaire.html • Avec l’aide de OuiShare, Anne-Sophie Novel publiera « La Vie Share »
  21. 21. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201421 III. Emergence de l’Economie Collaborative Introduction Comme nous avons pu le constater lors du contexte historique et économique le modèle économique mondial semble arriver à saturation avec la crise des subprimes en 2007 et la récession économique depuis 2009. Ce sera d’abord une prise de conscience collective sur les abus et les dérives du système financier actuel, puis des abus du système ultra-capitaliste et de l’hyperconsommation pour finir avec l’incapacité de la classe politique à adresser ces problèmes. Les votes contestataires sans précédent des Elections Européennes de mai 2014 attesteront de ces mécontentements profonds des populations concernées. Cette prise de conscience et une baisse du pouvoir d’achat amèneront le consommateur à faire évoluer sa manière de consommer ainsi que ces besoins. A titre d’exemple pour cet été 2014, moins d’un Français sur deux partira en vacances et une partie de ces Français auront recours à des alternatives plus économiques financièrement.
  22. 22. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201422 1. Mise en réseau du monde L’économie collaborative est un concept qui repose sur deux principaux piliers. Le premier est une communauté mondiale mise en réseau grâce à Internet. Nous avons longtemps cru qu’Internet était en rupture avec le monde réel, aliénait les utilisateurs et favorisait le repli sur soi conduisant à l’individualisme. Nous ne pouvions pas être plus dans le faux. Avec l’arrivé de l’ADSL et de l’équipement des pays moins développés ou émergents, l’inter-connectivité entre les personnes du même monde n’a cessé d’augmenter de manière exponentielle. Aujourd’hui ce tissu de connections et de réseaux, permet de former des communautés autour d’un même intérêt (musique), de problèmes de société (Printemps Arabes), de besoins matériels (eBay) avec énormément de facilité. Ce support devenu la base de l’Economie Collaborative permet aux individus avec un besoin de se replacer au sein d’une communauté avec un besoin, et d’utiliser Internet aux fins de rencontres, échanges et consommation dans la vie réelle. Quelques chiffres à propos d’Internet aujourd’hui et de son évolution : • 4,8 heures par jour via un ordinateur, 2,1 heures via un mobile. • En France : 4,1 heures par jour (ordinateur), 1 heure (mobile). • Évolution depuis l’an 2000 : +566% • 70% des internautes sont des utilisateurs quotidiens • 8 nouveaux utilisateurs chaque seconde • L’accès à l’Internet mobile double chaque année • 144 milliards d’emails sont échangés chaque jour • 68,8% d’entre eux sont des spams. • 822 240 nouveaux sites Internet sont mis en ligne chaque jour • 380 milliards de photos ont été mises en ligne aux États-Unis en 2012 (+342% en 10 ans)
  23. 23. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201423 • 90% des données numériques ont été créées durant ces deux dernières années. • 9,567 petabytes, c’est le poids estimé de données piratées chaque mois en 2012. • On estime à 432 millions, le nombre de pirates à travers le monde. Source : NBC et TorrentFreak • Aux États-Unis, Google représente 25% du trafic Internet selon Deepfield. • 3,1 Mbps, c’est la vitesse moyenne d’Internet dans le monde. (Akamai) • En France, la vitesse moyenne d’Internet est estimée à 5,2 Mbps. L’iPad représente 84,3% du trafic en provenance des tablettes, (Chitika) Source : (http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-Internet/) Ci-dessous, un graphique qui retrace l’évolution mondiale du nombre d’utilisateurs connectés à Internet entre 1993 et 2014 : Source : www.Internetlivestats.com
  24. 24. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201424 Pour finir, ce graphique représente la répartition des utilisateurs connectés à Internet dans le monde en 2014 : Source : www.Internetlivestats.com A retenir : Il y a actuellement 2,9 milliards d’utilisateurs connecté à Internet dans le monde, ce qui représente 40% de la population mondiale. Pour en savoir plus au sujet des évolutions Internet, voir en annexe. Nous avons donc longtemps pensé s’aliéner les uns des autres au profit de contacts et de rencontres virtuels via les réseaux sociaux ou autres mais la réalité est en fait loin de cette idée. Un monde interconnecté a fait surface, dans lequel les échanges virtuels favorisent les rencontres dans le monde réel. Cette inter-connectivité, qui est également l’un des piliers de la mondialisation, représente les fondations et le support de l’économie collaborative. Internet permet aujourd’hui de mettre des personnes avec des besoins similaires et des personnes avec des ressources en contact de manière instantanée. Cette toile d’utilisateurs créé une communauté qui interagit ensemble dans le monde réel.
  25. 25. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201425 Ce medium sert aussi de vecteur de propagation d’idées et développe ainsi la notoriété de l’économie collaborative. L’évolution d’Internet nous montre que des initiatives inattendues et novatrices prennent corps, dont nous commençons à en mesurer l’ampleur et le potentiel dans ses étapes initiales.
  26. 26. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201426 2. Accès vs. Possession Apres avoir vu son support, l’autre pilier de l’économie collaborative est l’idée d’accès versus la possession. En effet, si Internet est l’outil qui permet le rassemblement et les idées de partage, échange et accès sont ceux qui fédèrent ces consommateurs. Suite aux contraintes sociaux-économiques, les consommateurs ont vu leur pouvoir d’achat en baisse et se retrouvent dans l’incapacité de satisfaire leurs besoins. Une nouvelle façon de consommer est en train de faire surface, qui privilégie l’accès à un bien ou service, plutôt que de posséder son contenant matériel. La réunion des deux idées ci-dessus explique la réussite de la consommation collaborative et donc du développement de ces idées au secteur de la production et la finance qui amèneront enfin l’essor de l’économie collaborative. Consommation Collaborative A l’origine du mot se trouve Rachel Botsman, écrivain et promoteur de la consommation collaborative. En effet, elle est l’auteur du livre « What’s mine is yours : The rise of collaborative consumption » et défend un model basé sur 3 axes :
  27. 27. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201427 Le « Product Service » renvoie à l’idée de transformer un bien que l’on possède en service pour les autres avec le covoiturage ou Airbnb par exemple. Les « Redistribution Markets » sont des marchés virtuels ou physiques qui permettent de mieux connecter les besoins et ressources entre consommateurs et rallongent ainsi la durée de vie des produits (eBay, MyRecycleStuff). Les « Collaborative Lifestyles » représentent des échanges plus immatériels et intangibles telle que l’espace, le temps, les compétences… Production Collaborative Suite à l’émergence de ces idées pour mieux consommer, elles ont rapidement été transmises en amont vers la production dans un cadre professionnel. Le coworking est dorénavant un service qui se répand et des entreprises commencent à donner accès à des outils de production collaborative tel que FabLabs. Il est possible que les entreprises BtoB à succès de demain soit spécialisées dans la mise à disposition de matériel industriel sur un modèle ouvert de pay per use ou d’abonnement. Finance Collaborative Face aux difficultés financières dues à la récession économique, des dérives de la finance et de la standardisation des industries, le modèle collaboratif se développe aussi dans le domaine de la finance. Il est maintenant possible pour le particulier de financer des projets d’entreprise, artistiques ou communautaires par système de don, récompenses ou intéressement grâce à des plateformes qui mettent en relation les porteurs de ces projets et les particuliers qui croient en eux. En effet, c’est une alternative en un temps où il est difficile d’obtenir des plans de financement pour des projets qui ne sont pas à haute profitabilité et à risque très
  28. 28. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201428 limités. De plus, dans l’industrie de la musique et du cinéma par exemple, les normes qu’imposent les grandes maisons de production ne sont pas au goût de tout le monde et la finance collaborative leur offre ainsi l’opportunité d’écouter ou de voir autre chose et d’être récompensé ou pas dans le cas de la réussite. Pour rappel, le marché de l’Economie Collaborative est évalué à 3,5 milliards de dollars en 2013.
  29. 29. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201429 3. Evolution de l’Economie Collaborative 1993 – en cours : Mise en réseau du monde grâce à Internet (40% effectué) Années 2000s : Prémices de l’économie collaborative avec l’arrivé d’eBay, le téléchargement Peer-to-Peer, Covoiturage et Couchsurfing. 2009 – en cours : Récession + baisse du pouvoir d’achat amènent une vulgarisation de ces services et le développement de nouveaux qui s’en inspirent et répondent à d’autres besoins. Le développement se caractérise également par une diversification des secteurs concernés. On assiste alors à l’émergence de leaders tels que Airbnb, KickStarter ou encore le concept de Coworking. Citons encore :
  30. 30. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201430 Au même moment, des économistes, chercheurs, étudiants et autres commencent à mettre des mots et des noms sur ce phénomène et ces nouveaux services. En 2010, lors d’une conférence TED, l’écrivaine et entrepreneuse Rachel Botsman posera les termes de « consommation et économie collaborative », regroupant ainsi toutes ces pratiques au sein d’une structure économique organisée et identifiée. Deux ans plus tard, un groupe de Français, parmi lesquels Antonin Léonard, seront à l’initiative de OuiShare, un collectif qui recense tous les services de l’économie collaborative (entreprises, actualités, festivals, etc.) Ainsi, avec la démultiplication de ces tentatives concrètes de répondre à un nouveau besoin, encadré par des analyses et projections théoriques, un nouveau modèle économique semble se mettre en place au fil du temps. Nous en sommes néanmoins à l’instant t=0 sur la courbe d’évolution de l’économie collaborative, c’est à dire que le recul est encore très insuffisant. Le modèle est loin d’être figé ou défini et les entreprises se lançant dans cette économie doivent être très flexibles pour se remettre en question fréquemment pour mieux se réadapter. Pour finir sur une citation d’un des fondateurs d’Airbnb : « Si l’économie collaborative était un livre long de 800 pages, nous en serions aujourd’hui à la page 2 », ce qui semble faire écho à l’histoire d’Internet.
  31. 31. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201431 4. Analyse des Acteurs Afin d’illustrer de manière plus concrète et pragmatique les acteurs de cette économie, ci-dessous
  32. 32. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201432 a) Consommation Collaborative Blablacar (http://www.covoiturage.fr) La plateforme d’échange Blablacar, anciennement Covoiturage.fr est lancé en 2004 par Frédéric Medizza. Cette plateforme permet aux internautes d’échanger et de réserver des covoiturages afin de diviser le montant des frais pour des déplacements en France et en Europe. Le service sera gratuit jusqu’en 2011 où un prélèvement est instauré à hauteur de 11% pour rémunérer le site. Blablacar compte aujourd’hui 8 sites Internet au sein de l’Europe regroupant plus de 7 millions de membres, le plaçant comme leader en Europe sur son segment. Le Bon Coin (www.leboncoin.fr) Lancé en 2006 par Spir Communication, Le Bon Coin est une plateforme Internet de petites annonces en France. Son service est gratuit, l’interface minimaliste et l’entreprise est leader sur son segment. Le Bon Coin permet d’échanger des biens et services avec d’autres consommateurs pour une contrepartie financière ou matérielle. De parfaits inconnus se rencontrent et échangent rapidement sur Internet avant de se rencontrer dans la vraie vie pour réaliser une action concrète. La durée de vie des produits est prolongée, repoussant l’obsolescence et le gaspillage, grâce à une communauté connectée en réseau qui échange dans la vraie vie.
  33. 33. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201433 LE CA en chiffres de Le Bon Coin Année Chiffre d’affaire Croissance n-1 2011 64 M€ 77% 2012 97,7 M€ 50% 2012– Médiamétrie le déclare 2e site le plus consulté derrière Facebook (France) 2013 - 6e site le plus consulté en France, devant eBay 2013 –1er site d’annonces immobilières devant les leaders historique Seloger.com et pap.com Airbnb (https://www.airbnb.fr) En 2006/2007 à San Francisco, x et y n’ont pas assez d’argent pour payer le loyer alors ils ont l’idée de gonfler un matelas et de facturer la nuit pour des gens de passages. Le concept décolle, ils décident d’en fonder en 2008 une entreprise appelé Airbnb pour Airbed’n’breakfast (« matelas gonflable et petit déjeuner ») 6 ans plus tard, Airbnb pèse 10 milliards d’euros. Airbnb permet aux propriétaires et locataires de rejoindre un réseau, une plateforme afin de proposer son logement à la location courte durée. Pour les locataires il existe certaines règles à respecter qui peuvent varier entre les pays et les villes même. En effet, les capitales dont notamment New York se montrent assez hostiles envers ce service qui élimine une grosse partie des taxes hôtelières collectées par la ville. Airbnb a pourtant un modèle très proche de la location particulier à particulier mais sa force vient de la mise en contact par réseau des hébergeurs et voyageurs, ainsi que sa communauté mondiale en perpétuel développement.
  34. 34. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201434 La vraie valeur ajoutée d’Airbnb à l’économie collaborative ne se trouve pas dans son modèle mais dans la vulgarisation d’une pratique. Airbnb participe activement au soutien de la thèse qu’il est possible de rencontrer des gens sur Internet que l’on ne connaît pas, les rencontrer physiquement et même leur faire confiance. Ci dessous, une infographie sur la success story d’Airbnb
  35. 35. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201435 b) Production Collaborative FabLabs (http://fablab.fr) Fablabs est un ensemble d’espaces de création commun où toutes sortes de machines sont mises à la disposition des particuliers et des professionnels pour la réalisation de maquettes et d’objets. Le premier, dénommé MediaLab, fut mis en place par Neil Gershenfeld au MIT en 1990. Depuis, un réseau se développe à travers le monde dont Paris, Amsterdam, Londres. Pour officiellement appartenir au réseau et être référencé comme un espace FabLabs, il faut nécessaire de respecter la charte de FabLabs que vous pourrez retrouver en Annexe. FabLabs est un parfait exemple de la mutualisation des outils ou ressources pour produire de manière plus efficace et intelligente. Coworking Dans le même ordre d’idée que FabLabs, il s’agit également d’optimiser des ressources mais cette fois ce ne sont pas les outils qui sont partagés mais l’espace. Le coworking est né dans les années 2005 à San Francisco avant que le modèle soit exporté dans le reste du monde suite à son succès. On compte aujourd’hui près de 1800 espaces de coworking présent à travers le globe. Plutôt que de travailler seul chez soi, ou de louer un espace individuel trop couteux, le coworking, modèle simple et efficace, offre l’alternative idéale avec un véritable espace de travail individuel mais au sein d’une communauté. Il est également fréquent de voir des échanges de compétences et de l’entraide dans ces espaces.
  36. 36. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201436 Illustration du développement des coworking en Ile de France : Source : http://www.coworking-paris-centre.fr/informations/revue-de-presse/80-les- chiffres-du-coworking-en-france-et-ailleurs
  37. 37. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201437 c) Finance Collaborative : KickStarter (www.kickstarter.com) Kickstarter est un programme de finance collaborative lancé en 2009 à New York qui se pose un pionnier dans le milieu aux côtés de MyMajorCompany. Cette entreprise donne la possibilité aux internautes d’apporter un soutien financier à des projets qui leurs plaisent. La gratification est faite sous forme de récompenses, le modèle se situe alors entre l’investissement et le don. Si l’objectif financier pour le projet n’est pas atteint, l’intégralité des sommes est reversée aux internautes. Pour un professionnel de la chaussure qui souhaite lancer une nouvelle paire de tongs au design exotique en passant par la rénovation d’un château ou encore la production d’un long-métrage, Kickstarter permet de financer ces projets grâce à la finance participative en échanges de contrepartie. En fonction du montant, dans le cadre du film par exemple, on verra un exemplaire du DVD pour une participation de 30€, cumulé avec son nom dans le générique pour 50€, cumulé avec une journée sur le tournage pour 100€, cumulé avec un rôle dans le film pour 500€. Les récompenses sont variables en fonction du projet et du prix mais la réelle motivation première des internautes reste l’intérêt qu’ils portent au projet. Les chiffres Kickstarter 2013 : • En 2013, 3 millions d’internautes ont injecté 480 millions de dollars dans des projets sur Kickstarter, soit 1,315 millions de dollars par jour. • Ces 3 millions d’internautes proviennent de 214 pays, des 7 continents. • 27% des investisseurs ont participé à plus d’un projet ; 2,7% ont participé à plus de 10 projets. Et 975 internautes ont investi dans plus de 100 projets sur Kickstarter. Au total, 19 911 projets ont rempli leur objectif grâce à Kickstarter. Des centaines d’autres ont été réalisés, malgré le fait qu’ils n’atteignent pas leur objectif. Source : http://www.blogdumoderateur.com/les-chiffres-et-les-projets-kickstarter-en-2013/
  38. 38. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201438 MyMajorCompany (http://www.mymajorcompany.com) Dans la finance participative, il existe aussi les micros crédits entre particuliers ou les plateformes d’investisseurs type SmartAngels sur le même modèle d’investissement que Business Angels mais via un réseau Internet. Cependant j’ai choisi de développer un autre précurseur de la finance participative fondé en 2007 avec une cible bien spécifique : la création musicale. En effet, MyMajorCompany propose aux internautes de financer les artistes qu’ils préfèrent, en vue de les voir arriver sur scène ou dans les bacs alors qu’ils ne correspondent pas forcément aux critères des grandes maisons de production. Le principe ressemble à celui des labels indépendants sauf que dans le cas de MyMajorCompany c’est une communauté qui finance et le risque est donc partagé. En contrepartie les internautes touchent des royalties à hauteur de ce qu’ils ont investi. MyMajorCompany représente 17M€ levés par 423359 membres pour 42000 artistes en France et à l’étranger et depuis 2007. Pour finir, en reprenant certaines des entreprises étudiées plus haut, ci dessous se trouve une illustration de ce à quoi pourrait ressembler un circuit 100% collaboratif ainsi que les entreprises qui délivrent le service :
  39. 39. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201439 5. Circuit Collaboratif 1 : Colocation (apartager.com) 2. Transport en libre service (Vélo’v/Vélib, Autolib) 3. Coworking 4. Transport en commun (Bus/ Metro) 5. Retour Maison 6. Agriculture bio et locale (AMAP, LaRucheQuiDitOui) 7. Financement collaboratif (KissKissBankBank, Kickstarter) 8. Service de vente, troc et don de biens (MyRecycleStuff, eBay, Le Bon Coin) 9. Covoiturage pour un départ en vacances (Blablacar) 10. Hébergement chez un particulier (Couchsurfing, Airbnb, Cosmopolithome) 11. Découverte de la ville avec un local (Vayable, Greeters) 12. Restauration chez un particulier (Cookening) 13. Location de bateau entre particuliers (SailSharing)
  40. 40. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201440 IV. ETUDE COSMOPOLIT HOME Préambule : L’objet de cette étude portera sur l’entreprise Cosmopolit Home fondé en 2012 et dans laquelle j’ai effectué mon stage de fin d’étude du 28 Juin 2013 au 1er Janvier 2014. Après des missions de prospections clients, phase d’apprentissage du produit et des divers domaines de compétences au sein de l’entreprise, M Duriavig me positionne sur le développement et pilotage du concept aux Etats Unis. J’effectuerai un voyage à New York en Novembre afin de rencontrer certains acteurs du tourisme Américain. J’ai rendez vous à la fin de mes examens pour discuter de la suite. Sur la durée de mon stage, j’ai été amené à évoluer au sein de plusieurs départements tels que le service commercial, communication off et online, le webmarketing et les relation clients/ SAV. J’ai assisté au lancement de la plateforme beta été 2013, puis de la version officielle en Octobre 2013 jusqu’à l’évolution du modèle économique d’un système payant à gratuit ainsi qu’à l’internalisation du service communication et aux déploiements d’offres d’affiliation. Je ne suis plus au sein de l’entreprise depuis 5 mois mais viens tout juste d’avoir le plaisir de tous les revoir et suis l’évolution du site et du blog régulièrement. Ils sont dans l’attente de réponse d’investisseurs fin Juin.
  41. 41. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201441 Introduction Cosmopolit Home est une entreprise basée à Lyon et fondée en 2012 par Serge Duriavig. Cet acteur du tourisme collaboratif propose un service d’échange de nuits pour de l’hébergement entre particuliers appelé le Nightswapping. C’est un modèle très ouvert basé sur une communauté, les membres gagnent des nuits en hébergeant d’autres membres du réseau. Les nuits sont ensuite utilisées pour se loger chez le même ou d’autres membres. Ce modèle est le plus ouvert et libre qui existe aujourd’hui sur le marché : les inscriptions sont gratuites, le SAV irréprochable et seulement 10€ de frais de connexion sont demandés lorsqu’on réserve un séjour. Sa vrai force et liberté viennent du retrait de l’aspect financier entre les membres et la liberté/ flexibilité des échanges (réciproques ou pas, chambre d’amis ou logement, court ou long terme…tout est possible). Cette équipe réunit déjà plus d’une dizaine de collaborateurs qui développent le Nightswapping en France et à l’étranger et compte plus de 200 parutions presse à travers le monde. Cosmopolit home réunit plus de 6000 membres dans 54 pays différents avec un site entièrement traduit en 7 langues. Le site est développé en Angular JS, le dernier langage de codage web et également « full responsive », qui s’adapte à tous les supports (PC, portable, tablette).
  42. 42. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201442 1. Le concept Le Nightswapping est un concept unique d’échange de nuits pour voyager gratuitement grâce à son logement. Le principe : Le principe révolutionnaire du Nightswapping se pose dans sa flexibilité et sa liberté. Ce concept n’est plus face à la barrière de réciprocité que provoque l’échange de maison traditionnel, ni l’aspect financier et potentiellement illégale d’Airbnb par exemple. Il existe 3 modes de séjours : L’échange réciproque Non Réciproque En chambre d’’amis
  43. 43. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201443 2. L’entreprise a) Informations et chiffres clés Créée en 2012 par Serge Duriavig, Cosmopolit Home est une plateforme Internet qui héberge une communauté de nightswappers. Les internautes s’inscrivent et hébergent des membres pour gagner des nuits puis les utilisent pour voyager gratuitement chez les membres du réseau. Cosmopolit home emploie plus d’une dizaine de personnes et développe également un programme de City Ambassadeur à travers le monde. L’entreprise est très portée sur l’international : un site en 7 langues, présent dans 54 pays, programme de City Ambassadeur international. Cosmopolit Home est également un entreprise collaborative tant par le service qu’elle propose que son mode de fonctionnement. Ci dessous, quelques chiffres et faits marquants à propos de Cosmopolit Home : • 07/ 13 : Lancement de la version béta • 10/ 13 : Lancement officiel • 10/ 13 : Lancement de la campagne de communication via la plateforme Vocus • 11/13 : Changement du modèle économique d’un abonnement à ouvert. • 12/13 : Lancement Affiliation • 12/13 : Reportage Télématin
  44. 44. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201444 b) Equipe Cosmopolit Home Serge  Duriavig Fondateur  &  PDG Ex-­‐Directeur  Associé   Monde  chez  Smartbox Stéphane  Allouche Webmarketeur Encadre  toutes  les   opérations  Onlines Samuel  Paccoud CTO Codeur  en  Angular  JS  et   full  responsive Emeline  Sarrion Com’&  Commercial Encadre  toutes  les   opérations  offline Charlène  Mas Service  Membre Encadre  toutes  les   opérations  membres
  45. 45. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201445 Anne-­‐Laure  Vericel Graphiste Reponsable  de  tous  les   supports  visuels Antoine  Breuillet                 Opérations  City   Ambassadeur Julien  Dos  Reis   Pedro   Opérations  online Sarah  Leyman Opérations  offline  et   online Tim  Schicht Opérations  membres Margaux  Saelens Opérations  membres
  46. 46. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201446 c) Organisation du travail Première phase : de Septembre 2013 à Février 2014 Deuxième phase : de Février 2014 à maintenant Une organisation de travail plus horizontale, plus collaborative : partage des compétences.
  47. 47. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201447 3. Environnement
  48. 48. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201448 4. Marché Pour Cosmopolit Home le marché est composé d’utilisateurs confirmés d’internet et pratiquant le tourisme en France et à l’étranger de façon régulière. Son cœur de cible se situe dans les populations qui répondent à ces critères et sont en plus déjà sensibles à l’esprit collaboratif. 1 milliards de touristes dans le monde en 2012 Pays cibles : Villes cibles :
  49. 49. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201449 5. Positionnement Acteurs du e-tourisme collaboratif :
  50. 50. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201450 Les acteurs majeurs de l’hébergement de loisir : Positionnement de Cosmopolit Home par rapport au service d’échange et gratuit :
  51. 51. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201451 Positionnement de Cosmopolit Home par rapport au service de locations et d’échanges payants : En résumé, le positionnement du Nightswapping par rapport à l’ensemble des acteurs majeurs du tourisme :
  52. 52. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201452 Les forces de Cosmopolit Home Les 3 grands avantages concurrentiels de Cosmopolit Home s’expriment alors par la gratuité ajoutée au confort et la sécurité. L’introduction d’échanges de nuits et non de logement est aussi l’avantage principal de l’entreprise. Cela lève la barrière de réciprocité dans les échanges, augmentant ainsi la liberté de l’utilisateur et un service par rapport à la concurrence. Cosmopolit Home se positionne ainsi comme offre la plus complète avec un service 4 en 1 qui cumule tous les avantages respectifs des principaux concurrents sans les contraintes qui leurs sont attachés. Le seule réel challenge aujourd’hui représente le développement accru d’une base membre plus importante et l’augmentation de sa notoriété.
  53. 53. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201453 6. Stratégie Communication a) OFFLINE Une stratégie de communication réussie Sept - Oct. 2013, en vue du futur lancement de la version finale, Cosmopolit Home cherche des moyens pour communiquer sur leur concept. Chaque responsable pays entame alors des négociations avec des agences de communication dans leur pays respectifs afin de mesurer ce qu’il était possible de faire et à quel prix. En effet, les ambitions de Cosmopolit Home sont fortes et malgré un budget conséquent pour une startup, il ne leur permettra pas de couvrir la presse internationale en passant par des agences. Il faut alors se concentrer sacrifier des marchés au profit d’un ou deux. Attachée à leurs convictions et l’importance de la dimension internationale pour un concept dans le voyage, l’équipe de Cosmopolit Home opte pour un changement de cap et décide d’internaliser tout le service communication. Des droits d’accès à la plateforme Vocus sont acheté pour 5000€/an donnant accès aux coordonnées de plus 180'000 journalistes dans le monde. C’est le début de process de rédaction, traduction, émission de CP et DP avec tout le travail de traitement des données, relances et analyses. A ce jour, Cosmopolit Home à pu émettre 4 communiqués de presse et un dossier de presse en moins d’un an et les résultats parlent pour eux- mêmes (Reportage Télématin, CAnews au Canada, mentionné dans le New York Times, article sur Travel & Leisure).
  54. 54. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201454 Vous pouvez retrouvez l’ensemble de la revue de presse sur Passle, ici : https://nightswapping.passle.net/ Extrait de Passle : Plus de 200 articles principalement à l’étranger.
  55. 55. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201455 b) ONLINE En raison de la nature du service, du support et du marché, Internet occupe une place importante au sein de la stratégie de Cosmopolit Home. De plus, les consommateurs et surtout les collaboratifs sont très connectés. Cosmopolit Home alloue alors une majorité de ces ressources de communication au budget online. La stratégie de communication est basée sur trois grands axes (réseaux sociaux, affiliation, partenariats web) : Réseaux Sociaux Le blog Nightswapping Le blog a subit une refonte totale récemment et désormais vivant avec des posts d’actualités tourisme et Cosmopolit Home régulier. Il permet également de communiquer sur le Nightswapping et renvoie sur le site principal.
  56. 56. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201456 Twitter Facebook Linkedin
  57. 57. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201457 Cosmopolit Home est également présent sur Linkedin et anime le groupe « Consommation Collaborative » (photo ci-dessus), le premier sur le sujet dans la version francophone du site. L’affiliation Une partie importante du budget est alloué à cette activité qui est sous-traitée par des plateformes d’affiliation. Les plateformes mettent en relations les annonceurs (Cosmopolit Home) aux diffuseurs (Elle Magazine Online, Trivago, etc.) qui diffuse un message de l’annonceur (sous forme de bannière ou newsletter) à l’ensemble de leur base de données contre une rémunération au click, à l’inscription ou à l’achat. Cosmopolit Home s’est donc rapproché de plusieurs plateformes qui couvrent leurs marchés clé ainsi que de Google pour les fameux Adwords qui permettent de sortir en tête de recherche pour certains mots clés. Partenariats Web Finalement, un gros accent est mis sur la recherche de partenariat online pour des échanges de visibilité ou de l’acquisition membre. Ainsi, Cosmopolit Home établit plusieurs jeux concours avec des blogs et sites à travers le monde.
  58. 58. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201458 7. Model économique a) Abonnement Lors du lancement de la version officielle en Octobre 2013, le modèle économique de Cosmopolit Home repose sur une plateforme qui permet des échanges gratuits entre les membres mais un droit d’accès à la plateforme sous forme d’abonnement limité dans le temps : Sur internet, cela fait déjà quelques années que le BtoC gratuit est en marche surtout lorsque l’entreprise propose des services CtoC. Sur le secteur du e-tourisme il est vrai qu’une majorité de services reste payant mais l’innovation du concept et l’esprit de liberté n’est pas en cohérence avec le model économique lourd contraignant pour le client final. Ces aspects du modèle ne plaisent pas à Cosmopolit Home et ils se rendent compte du décalage entre leur offre et l’attente du consommateur final. b) Gratuit Alors, quelques semaines seulement après le lancement officiel et la première diffusion de CP ils n’hésitent pas à se remettre en question, s’adapter et repenser le modèle économique dans son ensemble.
  59. 59. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201459 Ils décident de basculer sur un droit d’accès entièrement gratuit avec la vente de services additionnels (certifications des annonces, vente de nuits, assurances). Les frais obligatoires seront ceux des frais de connexion à hauteur de 9,90€ uniquement à la charge des voyageurs lorsqu’ils réservent un hébergement et quelles que soient la durée et destination du séjour. La nuit est désormais le maitre du jeu sur Cosmopolit Home. Il suffit d’héberger pour voyager gratuitement (+9,90€), un model entièrement collaboratif.
  60. 60. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201460 8. City Ambassadeurs : Crowdsourcing Le programme de City Ambassadeur de Cosmopolit Home est basé sur le principe de crowdsourcing. Définition Wikipédia du crowdsourcing : « Le crowdsourcing, un des domaines émergents de la gestion des connaissances, consiste en l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. »
  61. 61. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201461 V. QUESTIONNAIRE Les sondés 38 personnes d’âge, de genre, de profession et d’horizons différents. Majoritairement CSP+ Utilisateurs d’internet et partent régulièrement en vacances. Connaissance de l’économie collaborative 1 personne sur 2 connaît l’économie collaborative Connaissance de l’échange de logement entre particuliers 66% OUI Utilisation de service d’échange de logement 92% de NON, manque d’échos, de connaissances Envisagez vous d’utiliser un service de ce genre pour cet été 84% de NON pour raisons diverses : ne m’intéresse pas, déjà prévu séjour, ne part pas cet été etc. 16% de PEUT ETRE. A prendre dans la perspective fin Mai Avez vous confiance dans ces services 4 et 5 : 11 3 : 15 1 et 2 : 12 Degrès  de  confiance  sur  une   échelle  de  1à  5   4  &  5   3   1  &  2  
  62. 62. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201462 Connaissez vous le nightswapping 21% OUI Conclusions Concept « collaboratif » connu de 50% de l’échantillon. Echange de logement populaire à 66% Utilisateurs réels restent faible Manque de « confiance » sur service et membre Manque de pouvoir évaluer cette confiance
  63. 63. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201463 VI. CONCLUSIONS ET OUVERTURE A travers l’étude du cas Cosmopolit Home, nous avons pu voir les différents choix et stratégies que l’entreprise à été amener à effectuer ainsi que les difficultés rencontrées et comment elle a su les résoudre. Au delà du concept, la véritable force de Cosmopolit Home se trouve dans leur dynamisme et capacité d’adaptation. L’équipe dirigeante est ouverte à la critique constructive et n’hésite pas à se remettre en question pour mieux répondre aux besoins et ainsi faire évoluer la structure. Leur initiative et ingéniosité leur a valu l’internalisation d’un service presse et plus de 200 parutions presse internationale pour 5000€ de droits d’accès. Aujourd’hui Cosmopolit Home présente tous les prérequis pour un véritable succès : • Concept innovant et d’actualité • Equipe performante • Structure collaborative • Plateforme Internet moderne, simple, gratuite et accessible en 7 langues • Développement à l’international, présence médiatique dans le monde • Réseau de membres en développement, des nightswaps qui s’effectuent, le système marche • Un SAV 24/7 • Levée de fond prévue pour fin juin. De plus, sur le secteur du e-tourisme collaboratif, ce sont les seuls à proposer des échanges de nuits gratuits avec autant de liberté. Cosmopolit Home s’inscrit entièrement dans l’économie collaborative et c’est là que se trouve son cœur de cible. Il faut alors se recentrer et se rapprocher de cette cible déjà convaincue, avant- gardiste et ouverte sur ces pratiques. Malgré en nombre plus restreint que les amateurs de voyages traditionnels, ils sont très réceptifs à ces pratiques, ces méthodes et seront très facilement convaincus. Dans un deuxième temps, lorsque le concept tourne avec suffisamment de membre, il s’agira de vulgariser le Nightswapping auprès des voyageurs traditionnels via les salons de tourisme. Objectif : Développer la communauté grâce à une communication ciblée et création de confiance
  64. 64. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201464 Confiance La confiance est aujourd’hui au centre de la problématique. Pour Cosmopolit Home, dans un premier temps, il s’agit de réussir à développer la confiance entre l’entreprise et ses membres. La récente infographie de l’équipe Cosmopolit Home sur leur blog Nightswapping va directement dans ce sens en proposant un nightswap chez le PDG ou autres employés de Cosmopolit Home, ce qui est pour le moins particulièrement original. Nightswap chez Serge Duriavig Le deuxième point le plus important sera alors de développer la confiance entre ces membres. Rachel Botsman met en avant que « la confiance est la monnaie de demain » car cette économie de partage et d’échange sans transit monétaire repose principalement sur la question : « Est-ce que je peux te faire confiance ? » Ainsi notre e-réputation va prendre de plus en plus d’ampleur et nous permettre d’accéder ou pas au service que l’on convoite. Un internaute très mal évalué risque de ne pas avoir accès à la maison d’un tel sur Airbnb ou pouvoir acheter l’objet d’un tel sur eBay car le membre en face ne lui prêtera pas sa confiance.
  65. 65. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201465 Vient alors la question de l’e-réputation et des avis. En sommes nous possesseur ? Appartient elle à l’entreprise ? Pouvons-nous nous en servir ailleurs que sur leur plateforme ? Ainsi des services de mutualisation d’avis sont actuellement en développement, qui permettrait grâce aux accords des entreprises de consolider une e-réputation basée sur l’ensemble des feedbacks des différents services. En effet, ces évaluations ont une valeur ajoutée et il est dommage qu’aujourd’hui on ne puisse pas les faire valoir lorsqu’on change de plateforme. Il serait alors intéressant pour Cosmopolit Home de commencer à regarder l’éventuelle mutualisation de ces feedbacks avec d’autres entreprises du marché collaboratif. De plus, une harmonisation d’échelle de valeur des avis de différents sites pourrait mutuellement renforcer la confiance non seulement entre les membres mais aussi des membres par rapport à l’entreprise, favorisant l’arrivée de nouveaux membres issus de l’autre plateforme. Entre alors le programme de City Ambassadeur, un relais de proximité entre les membres au sein du réseau et participe également à la création de confiance. Il permet une véritable communauté autour d’évènements et de valeurs d’entre-aide fédérée par le Nightswapping. Ce programme permet aussi de faciliter les échanges et donc augmenter la possibilité qu’ils se réalisent grâce à des services de conciergerie, ménage, etc. Le programme de City Ambassadeur est un atout puissant atout qui peut se développer en interne comme en externe avec l’émergence récente de services tel que BnbSitter : http://alpha.bnbsitter.com/
  66. 66. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201466 Le programme de City Ambassadeur peut aussi être du crowdsourcing comme c’est le cas chez Cosmopolit Home qui contribue à son image 100% collaborative. Cette forte valeur ajoutée doit être le vecteur d’une communication dirigée vers son cœur de cible, la communauté collaborative. Communication Collaborative La communication online est la clé d’une communication efficace dirigée vers la cible du e-touriste. Ces derniers mois, l’équipe de Cosmopolit Home a renforcée sa présence et son activité online avec la refonte totale du blog, démultiplié les partenariats web et renforcer son activité sur les réseaux sociaux. Tous les vecteurs sont en place pour communiquer efficacement et les résultats sont aussi au rendez-vous. L’objectif est alors d’orienter cette communication directement sur la cible la plus réceptive au concept, les e-touristes collaboratifs. Cela passe par le développement de partenariat avec d’autres acteurs de l’économie collaborative (SailSharing, BnbSitter, Vayable/ Greeters) ainsi qu’une implication dans les évènements et festivals collaboratifs (Ouishare Fest, The Mesh, être répertorié sur les annuaires collaboratifs, etc) 100% Collaboratif Cosmopolit Home a un avantage que peu d’autres entreprises ont au sein des acteurs de l’économie collaborative : une structure 100% collaborative. Ils sont extrêmement cohérents par leur structure, leur service, les valeurs qui défendent. En effet, l’entreprise a commencé en coworking, propose un système d’échange de nuit entre particulier et leur système de City Ambassadeur repose sur le crowdsourcing. Cosmopolit Home peut d’ores et déjà revendiquer un label très « collaboratif ». Ainsi, cet aspect de l’entreprise doit être au centre de la communication dirigée vers une population qui se reconnaîtra dans cette valeur ajoutée implicite. Pour finir, il est vrai qu’il ne manque plus que la finance collaborative et Cosmopolit Home pourrait y avoir recours, notamment pour sa financer sa communication. Les services tels que Kickstarter permettent des levées de fonds en contrepartie de récompenses (par exemple des nuits) car les investisseurs croient au projet ou souhaitent le voir se développer.
  67. 67. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201467 BIBLIOGRAPHIE http://www.oivo-crioc.org/files/fr/4148fr.pdf http://consocollaborative.com/1704-100-sites-de-consommation-collaborative.html http://www.forbes.com/sites/tomiogeron/2013/01/23/airbnb-and-the-unstoppable-rise- of-the-share-economy/ http://www.ouishare.net TED Talks Wikipédia (http://www.wikipedia.org) http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/Position_de_these_beaudin2.pdf
  68. 68. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201468 ANNEXES
  69. 69. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201469 Questionnaire - Mémoire de Recherche Appliquée (ECE Lyon) Cette année, moins d'un Français sur deux partira en vacances d'été. Dans le cadre de mon mémoire sur l'émergence de l'économie collaborative et de son activité dans le secteur du tourisme, j'aimerais en savoir plus sur vous et vos vacances cet été 2014. Sexe Homme Femme Age 0 à 18 ans 18 à 25 ans 25 à 35 ans 35 à 50 ans 50 à 70 ans 70+ CSP Etudiant(e) Employé(e) Au foyer En recherche d'emploi Retraité(e) Partez vous en vacances cet été ? Oui Non Ne sait pas encore Si vous partez en vacances, où allez vous ? En France A l'étranger Si vous ne partez pas ou n'êtes pas encore sûr(e) de partir en vacances, quelle en est la raison ? Professionnelle Familiale Financière Avez vous déjà entendu parlé de l'économie collaborative ? Oui Non Connaissez vous des services d'échange de logements entre particuliers ? Oui Non
  70. 70. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201470 Si oui, lesquels ? Utilisez vous ou avez vous déjà utilisé un de ces services ? Oui Non Pourquoi ? Mots clés Envisagez vous d'utiliser un de ces services pour partir cet été ? Oui Non Peut-être Pourquoi ? Mots clés Avez vous confiance en ces services et leurs membres ? 1 2 3 4 5 Pas du tout Tout à fait Pourquoi ? Connaissez vous le Nightswapping ? Oui Non
  71. 71. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201471 Communiqué de presse Cosmopolit Home
  72. 72. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201472 Charte FabLabs
  73. 73. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201473 Article presse interview Serge Duriavig
  74. 74. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201474
  75. 75. L’Economie Collaborative Quentin Mittelette - Juin 201475 Infographie BlaBlaCar

×