SlideShare une entreprise Scribd logo
Lomé, 7 DÉCEMBRE 2022
RÉUNION ANNUELLE
Entendre la voix des éleveurs au
Sahel et en Afrique de l’Ouest
Mathieu Pellerin, International Crisis Group
Sous-titre 1
Insérer une image… ou un tableau
Crises pastorales et sécuritaires
s’alimentent mutuellement
1. Crise de développement
des zones rurales
Dont la crise du pastoralisme est
une des facettes
2. Crise sécuritaire
Exploitation par les groupes
armés: GANE, groupes
d'autodéfense, groupes armés
rebelles, bandits
3. Crise sociétale
Cohésion sociale détériorée: ethnicisation
des esprits, ciblage des communautés
pastorales (vol de bétail, arrestations,
exécutions sommaires)
5. Crise humanitaire
Restriction de la mobilité,
concentration des animaux,
déplacements forcés, commerce
dysfonctionnel
Décapitalisation accrue des éleveurs :
paupérisation des éleveurs,
inefficacité des stratégies
d’adaptation
6. Un avenir sombre pour
l’élevage et les éleveurs
Une jeunesse en perte de repère
Des éleveurs en recherche
d’alternatives (diversification, sortie
de l’élevage)
La triple dimension de la crise du
pastoralisme
Crise sociétale
porteuse de violence et
d’insécurité
Crise de
développement
Crise humanitaire
Cohésion sociale
renforcée qui réduit les
violences
Foncier pastoral
sécurisé
Meilleure assistance et
autonomisation des
éleveurs
Résoudre la crise de
développement
du monde pastoral
Manifestations de la crise du pastoralisme
 Economie politique du foncier défavorable aux éleveurs-pasteurs
 Pouvoirs locaux perçus comme inégalitaires car « acquis à la cause » des sédentaires
 Des mécanismes de résolution des conflits peu légitimes (commissions foncières)
 Des populations pastorales peu représentées politiquement et institutionnellement
 La disparition progressive du foncier pastoral
 Remise en cause des droits d’usage pastoraux.
 Extension continue des terres de culture
 Extension des villes sur les campagnes, agrobusiness, ranching et exploitation minière.
 Poids des facteurs naturels qui exacerbent la crise du pastoralisme :
 Croissance démographique.
 Migrations internes des populations, à vocation économique ou contraintes.
 Changement climatique.
Contexte général de privation d’accès aux ressources et d’injustices
multiformes
Sécuriser le foncier pastoral
 Appuyer les OP dans la négociation/conclusion de conventions locales de
gestion concertée des ressources
 Soutenir la réalisation d’infrastructures pastorales dont les besoins ont été
exprimés à l’issue des dialogues locaux multiacteurs.
 Développer une approche sensible aux conflits en matière de gouvernance du
foncier rural
 Mieux appréhender les réalités de l’économie politique du foncier rural, très généralement
défavorable aux éleveurs-pasteurs
 Tenir compte des usages concurrentiels des ressources dans l’élaboration des politiques et
programmes dans le cadre d’une approche Do No Harm.
 Garantir la juste représentation des éleveurs dans l’ensemble des actions entreprises.
Résoudre la crise sociétale
du monde pastoral
Les communautés pastorales sont de plus
en plus marginalisées
 Rejet de plus en plus ouvert de la transhumance et dynamique de sédentarisation
 Remise en cause de la transhumance transfrontalière par les Etats côtiers
 Promotion d’un mode de production unique faisant abstraction de la diversité nécessaire des systèmes
et de la pluralité des aspirations des éleveurs
 Ciblage des communautés pastorales et/ou de leur capital économique
 Le vol de bétail est au cœur de l’économie de guerre impliquant jihadistes, bandits, groupes
d’autodéfense et FDS.
 Déplacements forcés
 Arrestations, exécutions sommaires (y compris de masse)
+19% de civils
tués lors de
violence contre les
civils (2021-2022)
Nombre annuel de
morts
(x 3.4) depuis
2018
Nombre de vols de
bétail rapportés (Mali,
Burkina Faso)
( x 2.8) entre 2019 et
2021
Sur 11 incidents
rapportant le nombre
de têtes volées: 4281
têtes de bétail volées
Incidents de vol de
plus en plus
meurtriers
Depuis 2021
+95% de personnes
tuées lors des
incidents de vols de
bétail
L’élevage mobile est de plus en plus rejeté
 Rejet de plus en plus ouvert de la transhumance
et promotion de la sédentarisation
 Remise en cause de la transhumance transfrontalière par les
Etats côtiers
 Promotion d’un mode de production unique faisant abstraction de
la diversité nécessaire des systèmes et de la pluralité des
aspirations des éleveurs
 Insoutenabilité d’un modèle uniquement sédentaire:
 Tensions croissantes au sein des communautés
pastorales entre « locaux » et « étrangers »
Selon le CIRAD, les besoins
d’espace dans le cadre de la
sédentarisation
représentent:
 20% du territoire en Côte
d’Ivoire
 26% au Bénin
 32% au Ghana
 55% au Nigéria
 37% au Togo.
Impact de la sécurité sur la mobilité
Victimes d‘abus et de
violence
En raison de l'insécurité
Liptako Gourma
20 000 Transhumants
791 000 animaux bloqués
Katsina-Maradi
16 000 Transhumants
286 000 animaux bloqués
Source:
DTM – OIM -
RBM
Restaurer la cohésion sociale autour du
partage des ressources
 Organiser un dialogue multiacteurs entre acteurs du monde pastoral et acteurs
extérieurs (autorités, FDS, autres usagers etc…)
 Rassurer les Etats côtiers en matière de mobilité pastorale en promouvant la
digitalisation des activités pastorales :
 Accompagner la volonté des Etats de renforcer leur dynamique de coopération par des phases pilotes
sur la traçabilité du cheptel
 Mettre à l’échelle des outils sur le comptage du cheptel pour aider à la prise de décisions
 Numériser les CIT
 Maintenir un dialogue constant entre les OP et les Etats qui suspendent la
transhumance pour trouver des solutions aux problèmes liés à la mobilité
pastorale.
 Mobiliser les FDS dans la sécurisation des parcours pastoraux ou dans la lutte
contre le vol d’animaux.
 Renforcer le rôle des OP dans la promotion de la citoyenneté :
 Renforcer l’accès des éleveurs à la justice pour défendre leurs droits.
 Renforcer l’accès aux services de base (en particulier l’éducation et la formation professionnelle) et aux
services d’état-civil.
 Veiller à ce que les éleveurs respectent les textes.
Résoudre la crise humanitaire
qui touche le monde pastoral
Manifestations de la crise de la
résilience pastorale
13 millions
d'enfants
impactés
par la
fermeture
des écoles
Jusqu' à 80
% de
centres de
santé
fermés
5 PV sur 40
ouverts dans
la région du
Sahel
> blocage des
transhumants
Réduction de la mobilité pastorale: fermeture des
frontières, baisse d’amplitude des déplacements,
manque d’accès aux pâturages, concentration du
bétail.
Eleveurs décapitalisés à cause de cette économie
pastorale fragilisée couplée à la hausse du prix
des intrants qui les obligent à déstocker
Impact du vol d’animaux
Familles d’éleveurs massivement déplacés et
privés d’activités génératrices de revenus
(mendicité)
Augmentation du nombre de veuves et
d’orphelins découlant des exécutions répétées
+42 % PDIs (zones du
Liptako-Gourma)
depuis mai 2021
Source: ACLED, bulletins de veille et d’alerte précoce RBM, ACF
Des stratégies d’adaptation de moins en
moins efficaces
 Les stratégies ne sont plus à la hauteur des défis ou deviennent
inadaptées: la débrouille/survie remplace l’adaptation
 Les éleveurs se retrouvent «entre le marteau et l’enclume» et ne
parviennent à garantir la neutralité qu’ils recherchent entre GAT, forces
armées et groupes d’autodéfense.
 Résilience pastorale remise en question
Une jeunesse sans repère et sans
perspective d’avenir
 L’immense majorité des éleveurs interrogés perçoivent très négativement
l’avenir de l’élevage.
 L’élevage est associé aux «problèmes» pour les jeunes qui s’en
détournent.
 Ceux qui sortent de l’élevage n’ont pas de perspective de reconversion.
 Ceux qui aspirent à poursuivre dans l’élevage ont des aspirations
plurielles (élevage transhumant, semi-transhumant, fixe...).
Renforcer la résilience des éleveurs et
leur accès à l’assistance humanitaire
 Valoriser la capacité des OP à toucher les éleveurs-pasteurs basés dans les zones
d’insécurité pour mieux les assister et les détourner des groupes armés :
 En s’appuyant sur les OP pour mieux anticiper les besoins humanitaires
 En développant avec les OP une méthodologie de ciblage inclusif et adaptatif
 En développant les capacités de négociation d’accès humanitaire des OP
 En recourant aux OP pour améliorer le ciblage des bénéficiaires
 En externalisant certains services aux OP (vaccination, reconstitution de cheptel etc…)
 Développer des actions de relèvement afin de renforcer la résilience des
communautés pastorales:
 Favoriser l’accès des communautés pastorales à l’éducation et à la formation professionnelle
 Aider à l’insertion économique des communautés pastorales par des appuis techniques et
l’amélioration des chaines de valeur
 Accompagner les éleveurs dans leur sortie de l’élevage (reconversion, accès au crédit, etc.)
Quels enseignements pour
les pays côtiers d’Afrique de
l’Ouest?
 Injustices, découlant souvent de l’accès aux ressources et de la
vulnérabilité de certaines groupes sociaux
 Jihadisation du banditisme
 Politiques de prévention et/ou réponses anti-terroristes
contreproductives
 Facteur religieux
Facteurs de contagion de l’extrémisme
violent
Adapter les réponses à la menace
terroriste
 Adapter les politiques de prévention aux facteurs de contagion
 Facteur religieux est secondaire
 Marquer la présence de l’Etat ne signifie pas répondre aux injustices
 Focaliser les efforts sur l’accès partagé et pacifique aux ressources
 Limiter le recours à la force contre les civils et sanctionner les abus
pour éviter l’installation d’une culture d’impunité
 Encadrer le recours aux groupes d’autodéfense:
 Limiter la sollicitation de ces groupes à des missions défensives
 Arrêter les auteurs d’abus
 Favoriser le dialogue pour éviter la communautarisation des esprits.
Objectifs et modalités du du
dialogue multiacteurs que
le RBM souhaite initier
Travailler davantage avec les organisations
pastorales
 Pour avoir une meilleure compréhension du monde pastoral et des
besoins pluriels des éleveurs
 Permet d’accéder aux populations pastorales dans les zones les
plus reculées
 Permet de penser l’encadrement de la mobilité pastorale dans une
logique partenariale
 Permet d’externaliser certains services (vaccination…)
Organiser un dialogue multiacteurs autour
de la question pastorale
 Objectif :
Que des acteurs qui interagissent de moins en moins :
 Se parlent et se comprennent
 S’entendent sur des règles permettant un vivre ensemble durable (ex:
convention locale d’accès aux ressources par exemple)
 Définissent consensuellement les besoins infrastructurels en matière
agropastorale (ex: balisage d’une piste à bétail)
Organiser un dialogue multiacteurs autour
de la question pastorale
 Modalités :
 Nécessité d’une très grande inclusivité de ces dialogues locaux:
 Inclusivité horizontale (catégorie d’acteurs)
 Inclusivité verticale (acteurs locaux – nationaux – sous-
régionaux (CEDEAO)
 Approche transfrontalière, en valorisant l’existant (Katsina-
Maradi, Kebbi-Dosso-Alibori, SKBO…)
 Opportunité d’initier ces dialogues dans les pays côtiers où
l’insécurité est moindre
Les étapes du dialogue multiacteurs
Sensibilisation
Formation
Dialogue informé
Formulation de propositions consensuelles
Climat apaisé entre les acteurs et contribution à la résolution des crises pastorale et
sécuritaire
Merci de votre aimable attention !

Contenu connexe

Similaire à RPCA la Voix des éleveurs.pptx

BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
APESS. Association pour la Promotion de l'Elevage au Sahel et en Savane
 
Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete
Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete
Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete
CIFOR-ICRAF
 
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique. Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
PNUD Burundi
 
Présentation i3 n coraf-fara-accra
Présentation i3 n coraf-fara-accraPrésentation i3 n coraf-fara-accra
Présentation i3 n coraf-fara-accra
waappp
 

Similaire à RPCA la Voix des éleveurs.pptx (20)

Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
 
#25ansAPESS. Les enjeux du pastoralisme dans les politiques de l’élevage et ...
#25ansAPESS. Les enjeux du pastoralisme dans les politiques de l’élevage et ...#25ansAPESS. Les enjeux du pastoralisme dans les politiques de l’élevage et ...
#25ansAPESS. Les enjeux du pastoralisme dans les politiques de l’élevage et ...
 
BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
 
Briefing de Bruxelles n.60; Marissa Ryan: Les systèmes alimentaires dirigés p...
Briefing de Bruxelles n.60; Marissa Ryan: Les systèmes alimentaires dirigés p...Briefing de Bruxelles n.60; Marissa Ryan: Les systèmes alimentaires dirigés p...
Briefing de Bruxelles n.60; Marissa Ryan: Les systèmes alimentaires dirigés p...
 
Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete
Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete
Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete
 
Declarationafricainescfr
DeclarationafricainescfrDeclarationafricainescfr
Declarationafricainescfr
 
Sommet 2019 agri sentinelles
Sommet 2019 agri sentinellesSommet 2019 agri sentinelles
Sommet 2019 agri sentinelles
 
Recommandations aux pays et partenaires
Recommandations aux pays et partenairesRecommandations aux pays et partenaires
Recommandations aux pays et partenaires
 
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique. Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
 
Note d’information: 1er Briefing continental africain
Note d’information: 1er Briefing continental africainNote d’information: 1er Briefing continental africain
Note d’information: 1er Briefing continental africain
 
Révision menu des instruments PREGEC
Révision menu des instruments PREGECRévision menu des instruments PREGEC
Révision menu des instruments PREGEC
 
Sylvie Niombo - Azur dev cta
Sylvie Niombo - Azur dev ctaSylvie Niombo - Azur dev cta
Sylvie Niombo - Azur dev cta
 
Enhancing the mainstreaming of gender in youth in agriculture initiatives: Yo...
Enhancing the mainstreaming of gender in youth in agriculture initiatives: Yo...Enhancing the mainstreaming of gender in youth in agriculture initiatives: Yo...
Enhancing the mainstreaming of gender in youth in agriculture initiatives: Yo...
 
Presentation by Niger delegation on i3N during study visit to Brasilia WFP Ce...
Presentation by Niger delegation on i3N during study visit to Brasilia WFP Ce...Presentation by Niger delegation on i3N during study visit to Brasilia WFP Ce...
Presentation by Niger delegation on i3N during study visit to Brasilia WFP Ce...
 
Présentation i3 n coraf-fara-accra
Présentation i3 n coraf-fara-accraPrésentation i3 n coraf-fara-accra
Présentation i3 n coraf-fara-accra
 
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...
Bb59: La perspective des producteurs sur l’agroécologie: le cas de l’Afrique ...
 
Livret Sahel SD3C-DubaiExpo-FR-fev2022
Livret Sahel SD3C-DubaiExpo-FR-fev2022Livret Sahel SD3C-DubaiExpo-FR-fev2022
Livret Sahel SD3C-DubaiExpo-FR-fev2022
 
GRET/APESS : Pour un soutien ambitieux à la filière "lait local" en Afrique d...
GRET/APESS : Pour un soutien ambitieux à la filière "lait local" en Afrique d...GRET/APESS : Pour un soutien ambitieux à la filière "lait local" en Afrique d...
GRET/APESS : Pour un soutien ambitieux à la filière "lait local" en Afrique d...
 
CADRE POUR UNE POLITIQUE DU PASTORALISME EN AFRIQUE : Sécuriser, protéger et ...
CADRE POUR UNE POLITIQUE DU PASTORALISME EN AFRIQUE : Sécuriser, protéger et ...CADRE POUR UNE POLITIQUE DU PASTORALISME EN AFRIQUE : Sécuriser, protéger et ...
CADRE POUR UNE POLITIQUE DU PASTORALISME EN AFRIQUE : Sécuriser, protéger et ...
 
Impact de la Covid-19 sur la contribution des femmes à la sécurité alimentair...
Impact de la Covid-19 sur la contribution des femmes à la sécurité alimentair...Impact de la Covid-19 sur la contribution des femmes à la sécurité alimentair...
Impact de la Covid-19 sur la contribution des femmes à la sécurité alimentair...
 

Plus de Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)

Plus de Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) (20)

Evènement du Cabo Verde: Système de sécurité alimentaire
Evènement du Cabo Verde: Système de sécurité alimentaireEvènement du Cabo Verde: Système de sécurité alimentaire
Evènement du Cabo Verde: Système de sécurité alimentaire
 
Evènement du Cabo Verde: innovations agricoles
Evènement du Cabo Verde: innovations agricolesEvènement du Cabo Verde: innovations agricoles
Evènement du Cabo Verde: innovations agricoles
 
Evènement du Cabo Verde: Cantines scolaires
Evènement du Cabo Verde: Cantines scolairesEvènement du Cabo Verde: Cantines scolaires
Evènement du Cabo Verde: Cantines scolaires
 
evènement du Cabo Verde: Protection sociale
evènement du Cabo Verde: Protection socialeevènement du Cabo Verde: Protection sociale
evènement du Cabo Verde: Protection sociale
 
Comités de veille citoyenne et parlementaires
Comités de veille citoyenne et parlementairesComités de veille citoyenne et parlementaires
Comités de veille citoyenne et parlementaires
 
Front parlementaire contre la faim et la malnutrition
Front parlementaire contre la faim et la malnutritionFront parlementaire contre la faim et la malnutrition
Front parlementaire contre la faim et la malnutrition
 
Auto-évaluation du leadership des Etats en matière de gouvernance de la sécur...
Auto-évaluation du leadership des Etats en matière de gouvernance de la sécur...Auto-évaluation du leadership des Etats en matière de gouvernance de la sécur...
Auto-évaluation du leadership des Etats en matière de gouvernance de la sécur...
 
Expérience d'inclusion économique dans les chaines de valeur agroalimentaires...
Expérience d'inclusion économique dans les chaines de valeur agroalimentaires...Expérience d'inclusion économique dans les chaines de valeur agroalimentaires...
Expérience d'inclusion économique dans les chaines de valeur agroalimentaires...
 
Agriculture inclusive: Expérience du Sénégal
Agriculture inclusive: Expérience du SénégalAgriculture inclusive: Expérience du Sénégal
Agriculture inclusive: Expérience du Sénégal
 
Expérience de la Guinée sur le renforcement de la résilience: SEG-Agir
Expérience de la Guinée sur le renforcement de la résilience: SEG-AgirExpérience de la Guinée sur le renforcement de la résilience: SEG-Agir
Expérience de la Guinée sur le renforcement de la résilience: SEG-Agir
 
Marchés et prix: analyses spatiales RPCA
Marchés et prix: analyses spatiales RPCAMarchés et prix: analyses spatiales RPCA
Marchés et prix: analyses spatiales RPCA
 
Défis sur le fonctionnement des marchés et Accessibilité à un régime alimenta...
Défis sur le fonctionnement des marchés et Accessibilité à un régime alimenta...Défis sur le fonctionnement des marchés et Accessibilité à un régime alimenta...
Défis sur le fonctionnement des marchés et Accessibilité à un régime alimenta...
 
Transformations des régimes alimentaires, environnements alimentaires et alim...
Transformations des régimes alimentaires, environnements alimentaires et alim...Transformations des régimes alimentaires, environnements alimentaires et alim...
Transformations des régimes alimentaires, environnements alimentaires et alim...
 
Transformation des régimes alimentaires, marchés, prix et environnement
Transformation des régimes alimentaires, marchés, prix et environnementTransformation des régimes alimentaires, marchés, prix et environnement
Transformation des régimes alimentaires, marchés, prix et environnement
 
Transformations des régimes alimentaires, marchés et prix
Transformations des régimes alimentaires, marchés et prixTransformations des régimes alimentaires, marchés et prix
Transformations des régimes alimentaires, marchés et prix
 
Suivi des recommandations de la Charte Pregec
Suivi des recommandations de la Charte PregecSuivi des recommandations de la Charte Pregec
Suivi des recommandations de la Charte Pregec
 
Bilan des PNRs et actions de réponses en 2023
Bilan des PNRs et actions de réponses en 2023Bilan des PNRs et actions de réponses en 2023
Bilan des PNRs et actions de réponses en 2023
 
Impact du contexte sécuritaire et socio-politique sur la sécurité alimentaire...
Impact du contexte sécuritaire et socio-politique sur la sécurité alimentaire...Impact du contexte sécuritaire et socio-politique sur la sécurité alimentaire...
Impact du contexte sécuritaire et socio-politique sur la sécurité alimentaire...
 
Suivi de l'impact de la vie chère et de la crise Russo-Ukrainienne sur les co...
Suivi de l'impact de la vie chère et de la crise Russo-Ukrainienne sur les co...Suivi de l'impact de la vie chère et de la crise Russo-Ukrainienne sur les co...
Suivi de l'impact de la vie chère et de la crise Russo-Ukrainienne sur les co...
 
Géographie de l’insécurité civile dans le Sahel et l’Afrique de l’Ouest
Géographie de l’insécurité civile dans le Sahel et l’Afrique de l’OuestGéographie de l’insécurité civile dans le Sahel et l’Afrique de l’Ouest
Géographie de l’insécurité civile dans le Sahel et l’Afrique de l’Ouest
 

RPCA la Voix des éleveurs.pptx

  • 1. Lomé, 7 DÉCEMBRE 2022 RÉUNION ANNUELLE Entendre la voix des éleveurs au Sahel et en Afrique de l’Ouest Mathieu Pellerin, International Crisis Group
  • 2. Sous-titre 1 Insérer une image… ou un tableau
  • 3. Crises pastorales et sécuritaires s’alimentent mutuellement 1. Crise de développement des zones rurales Dont la crise du pastoralisme est une des facettes 2. Crise sécuritaire Exploitation par les groupes armés: GANE, groupes d'autodéfense, groupes armés rebelles, bandits 3. Crise sociétale Cohésion sociale détériorée: ethnicisation des esprits, ciblage des communautés pastorales (vol de bétail, arrestations, exécutions sommaires) 5. Crise humanitaire Restriction de la mobilité, concentration des animaux, déplacements forcés, commerce dysfonctionnel Décapitalisation accrue des éleveurs : paupérisation des éleveurs, inefficacité des stratégies d’adaptation 6. Un avenir sombre pour l’élevage et les éleveurs Une jeunesse en perte de repère Des éleveurs en recherche d’alternatives (diversification, sortie de l’élevage)
  • 4. La triple dimension de la crise du pastoralisme Crise sociétale porteuse de violence et d’insécurité Crise de développement Crise humanitaire Cohésion sociale renforcée qui réduit les violences Foncier pastoral sécurisé Meilleure assistance et autonomisation des éleveurs
  • 5. Résoudre la crise de développement du monde pastoral
  • 6. Manifestations de la crise du pastoralisme  Economie politique du foncier défavorable aux éleveurs-pasteurs  Pouvoirs locaux perçus comme inégalitaires car « acquis à la cause » des sédentaires  Des mécanismes de résolution des conflits peu légitimes (commissions foncières)  Des populations pastorales peu représentées politiquement et institutionnellement  La disparition progressive du foncier pastoral  Remise en cause des droits d’usage pastoraux.  Extension continue des terres de culture  Extension des villes sur les campagnes, agrobusiness, ranching et exploitation minière.  Poids des facteurs naturels qui exacerbent la crise du pastoralisme :  Croissance démographique.  Migrations internes des populations, à vocation économique ou contraintes.  Changement climatique. Contexte général de privation d’accès aux ressources et d’injustices multiformes
  • 7. Sécuriser le foncier pastoral  Appuyer les OP dans la négociation/conclusion de conventions locales de gestion concertée des ressources  Soutenir la réalisation d’infrastructures pastorales dont les besoins ont été exprimés à l’issue des dialogues locaux multiacteurs.  Développer une approche sensible aux conflits en matière de gouvernance du foncier rural  Mieux appréhender les réalités de l’économie politique du foncier rural, très généralement défavorable aux éleveurs-pasteurs  Tenir compte des usages concurrentiels des ressources dans l’élaboration des politiques et programmes dans le cadre d’une approche Do No Harm.  Garantir la juste représentation des éleveurs dans l’ensemble des actions entreprises.
  • 8. Résoudre la crise sociétale du monde pastoral
  • 9. Les communautés pastorales sont de plus en plus marginalisées  Rejet de plus en plus ouvert de la transhumance et dynamique de sédentarisation  Remise en cause de la transhumance transfrontalière par les Etats côtiers  Promotion d’un mode de production unique faisant abstraction de la diversité nécessaire des systèmes et de la pluralité des aspirations des éleveurs  Ciblage des communautés pastorales et/ou de leur capital économique  Le vol de bétail est au cœur de l’économie de guerre impliquant jihadistes, bandits, groupes d’autodéfense et FDS.  Déplacements forcés  Arrestations, exécutions sommaires (y compris de masse) +19% de civils tués lors de violence contre les civils (2021-2022) Nombre annuel de morts (x 3.4) depuis 2018 Nombre de vols de bétail rapportés (Mali, Burkina Faso) ( x 2.8) entre 2019 et 2021 Sur 11 incidents rapportant le nombre de têtes volées: 4281 têtes de bétail volées Incidents de vol de plus en plus meurtriers Depuis 2021 +95% de personnes tuées lors des incidents de vols de bétail
  • 10. L’élevage mobile est de plus en plus rejeté  Rejet de plus en plus ouvert de la transhumance et promotion de la sédentarisation  Remise en cause de la transhumance transfrontalière par les Etats côtiers  Promotion d’un mode de production unique faisant abstraction de la diversité nécessaire des systèmes et de la pluralité des aspirations des éleveurs  Insoutenabilité d’un modèle uniquement sédentaire:  Tensions croissantes au sein des communautés pastorales entre « locaux » et « étrangers » Selon le CIRAD, les besoins d’espace dans le cadre de la sédentarisation représentent:  20% du territoire en Côte d’Ivoire  26% au Bénin  32% au Ghana  55% au Nigéria  37% au Togo.
  • 11. Impact de la sécurité sur la mobilité Victimes d‘abus et de violence En raison de l'insécurité Liptako Gourma 20 000 Transhumants 791 000 animaux bloqués Katsina-Maradi 16 000 Transhumants 286 000 animaux bloqués Source: DTM – OIM - RBM
  • 12. Restaurer la cohésion sociale autour du partage des ressources  Organiser un dialogue multiacteurs entre acteurs du monde pastoral et acteurs extérieurs (autorités, FDS, autres usagers etc…)  Rassurer les Etats côtiers en matière de mobilité pastorale en promouvant la digitalisation des activités pastorales :  Accompagner la volonté des Etats de renforcer leur dynamique de coopération par des phases pilotes sur la traçabilité du cheptel  Mettre à l’échelle des outils sur le comptage du cheptel pour aider à la prise de décisions  Numériser les CIT  Maintenir un dialogue constant entre les OP et les Etats qui suspendent la transhumance pour trouver des solutions aux problèmes liés à la mobilité pastorale.  Mobiliser les FDS dans la sécurisation des parcours pastoraux ou dans la lutte contre le vol d’animaux.  Renforcer le rôle des OP dans la promotion de la citoyenneté :  Renforcer l’accès des éleveurs à la justice pour défendre leurs droits.  Renforcer l’accès aux services de base (en particulier l’éducation et la formation professionnelle) et aux services d’état-civil.  Veiller à ce que les éleveurs respectent les textes.
  • 13. Résoudre la crise humanitaire qui touche le monde pastoral
  • 14. Manifestations de la crise de la résilience pastorale 13 millions d'enfants impactés par la fermeture des écoles Jusqu' à 80 % de centres de santé fermés 5 PV sur 40 ouverts dans la région du Sahel > blocage des transhumants Réduction de la mobilité pastorale: fermeture des frontières, baisse d’amplitude des déplacements, manque d’accès aux pâturages, concentration du bétail. Eleveurs décapitalisés à cause de cette économie pastorale fragilisée couplée à la hausse du prix des intrants qui les obligent à déstocker Impact du vol d’animaux Familles d’éleveurs massivement déplacés et privés d’activités génératrices de revenus (mendicité) Augmentation du nombre de veuves et d’orphelins découlant des exécutions répétées +42 % PDIs (zones du Liptako-Gourma) depuis mai 2021 Source: ACLED, bulletins de veille et d’alerte précoce RBM, ACF
  • 15. Des stratégies d’adaptation de moins en moins efficaces  Les stratégies ne sont plus à la hauteur des défis ou deviennent inadaptées: la débrouille/survie remplace l’adaptation  Les éleveurs se retrouvent «entre le marteau et l’enclume» et ne parviennent à garantir la neutralité qu’ils recherchent entre GAT, forces armées et groupes d’autodéfense.  Résilience pastorale remise en question
  • 16. Une jeunesse sans repère et sans perspective d’avenir  L’immense majorité des éleveurs interrogés perçoivent très négativement l’avenir de l’élevage.  L’élevage est associé aux «problèmes» pour les jeunes qui s’en détournent.  Ceux qui sortent de l’élevage n’ont pas de perspective de reconversion.  Ceux qui aspirent à poursuivre dans l’élevage ont des aspirations plurielles (élevage transhumant, semi-transhumant, fixe...).
  • 17. Renforcer la résilience des éleveurs et leur accès à l’assistance humanitaire  Valoriser la capacité des OP à toucher les éleveurs-pasteurs basés dans les zones d’insécurité pour mieux les assister et les détourner des groupes armés :  En s’appuyant sur les OP pour mieux anticiper les besoins humanitaires  En développant avec les OP une méthodologie de ciblage inclusif et adaptatif  En développant les capacités de négociation d’accès humanitaire des OP  En recourant aux OP pour améliorer le ciblage des bénéficiaires  En externalisant certains services aux OP (vaccination, reconstitution de cheptel etc…)  Développer des actions de relèvement afin de renforcer la résilience des communautés pastorales:  Favoriser l’accès des communautés pastorales à l’éducation et à la formation professionnelle  Aider à l’insertion économique des communautés pastorales par des appuis techniques et l’amélioration des chaines de valeur  Accompagner les éleveurs dans leur sortie de l’élevage (reconversion, accès au crédit, etc.)
  • 18. Quels enseignements pour les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest?
  • 19.  Injustices, découlant souvent de l’accès aux ressources et de la vulnérabilité de certaines groupes sociaux  Jihadisation du banditisme  Politiques de prévention et/ou réponses anti-terroristes contreproductives  Facteur religieux Facteurs de contagion de l’extrémisme violent
  • 20. Adapter les réponses à la menace terroriste  Adapter les politiques de prévention aux facteurs de contagion  Facteur religieux est secondaire  Marquer la présence de l’Etat ne signifie pas répondre aux injustices  Focaliser les efforts sur l’accès partagé et pacifique aux ressources  Limiter le recours à la force contre les civils et sanctionner les abus pour éviter l’installation d’une culture d’impunité  Encadrer le recours aux groupes d’autodéfense:  Limiter la sollicitation de ces groupes à des missions défensives  Arrêter les auteurs d’abus  Favoriser le dialogue pour éviter la communautarisation des esprits.
  • 21. Objectifs et modalités du du dialogue multiacteurs que le RBM souhaite initier
  • 22. Travailler davantage avec les organisations pastorales  Pour avoir une meilleure compréhension du monde pastoral et des besoins pluriels des éleveurs  Permet d’accéder aux populations pastorales dans les zones les plus reculées  Permet de penser l’encadrement de la mobilité pastorale dans une logique partenariale  Permet d’externaliser certains services (vaccination…)
  • 23. Organiser un dialogue multiacteurs autour de la question pastorale  Objectif : Que des acteurs qui interagissent de moins en moins :  Se parlent et se comprennent  S’entendent sur des règles permettant un vivre ensemble durable (ex: convention locale d’accès aux ressources par exemple)  Définissent consensuellement les besoins infrastructurels en matière agropastorale (ex: balisage d’une piste à bétail)
  • 24. Organiser un dialogue multiacteurs autour de la question pastorale  Modalités :  Nécessité d’une très grande inclusivité de ces dialogues locaux:  Inclusivité horizontale (catégorie d’acteurs)  Inclusivité verticale (acteurs locaux – nationaux – sous- régionaux (CEDEAO)  Approche transfrontalière, en valorisant l’existant (Katsina- Maradi, Kebbi-Dosso-Alibori, SKBO…)  Opportunité d’initier ces dialogues dans les pays côtiers où l’insécurité est moindre
  • 25. Les étapes du dialogue multiacteurs Sensibilisation Formation Dialogue informé Formulation de propositions consensuelles Climat apaisé entre les acteurs et contribution à la résolution des crises pastorale et sécuritaire
  • 26. Merci de votre aimable attention !