SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  40
Petit village pour Grand Site de
Midi-Pyrénées... Au cœur de la
vallée du Lot, cette étape
incontournable des Chemins de
Saint-Jacques recèle bien des
trésors : autour des maisons à
colombages, l’abbatiale Sainte-
Foy des XI et XIIe siècles, ses 250
chapiteaux, ses vitraux
contemporains de Pierre
Soulages et son tympan aux 124
personnages sculptés dans la
représentation du Jugement
Dernier, mais aussi le trésor,
celui de Sainte-Foy, reliquaire
recouvert d’or et de pierres
précieuses...
Le nom de Conques vient du site en forme de coquille échancrée par le torrent de l'Ouche et dominant la vallée du Dourdou.
L'abbaye de Conques se développa surtout à partir de l'arrivée des reliques de Sainte Foy, jeune martyre d'Agen au Ve siècle.
Conques était un grand centre de pèlerinages et une des principales villes-étapes sur la route de Saint-Jacques-de-
Compostelle, la via Podensis passant par le Puy-en-Velay.
Le monastère de Sainte-Foy atteignit son apogée au début du XIIe siècle, sous l'abbatiat de Begon III (1087-1107).
Le bourg de Conques est venu peu à peu se greffer autour de l’abbatiale et du monastère, véritable poumon économique
de la région au Moyen-Âge. Avec ses ruelles étroites et escarpées, ses nombreuses fontaines, son pont pavé, ses vestiges
de remparts et ses porte fortifiées, ses maisons médiévales en lauzes, schistes ou grès, Conques est un vrai musée.
L'abbatiale Sainte-Foy, incontestable chef-d'œuvre de l'art roman, est l'œuvre des moines de Conques qui avaient acquis une solide réputation de
bâtisseurs. Elle est le type parfait des églises dites des routes du pèlerinage. Une richesse spirituelle est à l'origine de ce chef d'œuvre : les restes
d'une enfant martyre, ici apportés à la fin du IXème siècle et vénérés avec cette intensité de ferveur qui caractérise la dévotion populaire du haut
Moyen Age pour le culte des reliques.
L'architecture de l'abbatiale, éminemment fonctionnelle, ne peut que satisfaire l'esprit. Dans sa conception, elle répondait en effet à un double
impératif : recevoir la masse des pèlerins qui affluaient vers Conques, et permettre à une communauté de moines dont l'effectif n'avait
probablement pas cessé de grossir, de s'assembler pour les offices divins sept fois par jour. Ainsi Sainte-Foy a-t-elle été pensée à la fois comme un
sanctuaire de pèlerinage et comme une abbatiale. Pour les habitants de la ville, on avait élevé une église paroissiale distincte dédiée à Saint-
Thomas de Cantorbéry, dont il ne subsiste plus que quelques contreforts engagés dans le mur de soutènement de la place Chirac.
Le tympan de Conques est consacré au Jugement Dernier. Il date du XIIe siècle et se trouvait à l'origine à l'intérieur de
l'église. Il n'a été placé à l'extérieur qu'au XVe siècle. Ceci explique qu'il reste quelques traces de polychromie. Il est large de
6,73 m, haut de 3,63 m et compte 124 personnages. Le Christ dans sa mandorle : il mesure 1,16 m de haut. Il lève le bras droit
pour accueillir les élus dans le paradis, dans la paix et l’harmonie et baisse la main gauche pour désigner l'enfer dans la
violence et le désordre aux damnés.
C'est l'accueil et la circulation des foules qui ont déterminé la structure de l'abbatiale. Les bas-côtés qui encadrent la nef,
canalisent les pèlerins en direction du déambulatoire dont le demi-cercle entoure le chœur, lieu d'exposition de la statue
de sainte Foy et des divers reliquaires. La nef et les deux bras du transept, aux dimensions généreuses, sont capables de
contenir des centaines de fidèles et permettent à tous de voir le prêtre en train d'officier au maître-autel, alors implanté à
l'intersection des deux axes perpendiculaires, sous la coupole. En cas d'affluence exceptionnelle, on pouvait encore
utiliser les vastes tribunes ajourées d'arcades géminées.
Le déambulatoire.
Sanctuaire et abbatial à la fois, l’édifice devait pouvoir recevoir de nombreux pèlerins et permettre leur cheminement, tout en
garantissant aux moines prières, silence et clôture.
Le chemin de circulation des pèlerins commence dans la nef et ses bas-côtés, puis continue dans le déambulatoire qui encercle
le chœur. Siège de la communauté des moines, le chœur contenait au Moyen-Âge les reliques. Les pèlerins pouvaient ainsi s’en
approcher et se recueillir. Quatre grilles de ferronneries romanes, fabriquées d’après le « Livre des miracles de Sainte Foy »
avec les fers des prisonniers libérés par la sainte, délimitent en spirales et arabesques les deux espaces.
Autour du sanctuaire, les magnifiques grilles romanes, faites d'enroulements de fer forgé et terminées à près de trois
mètres de haut par des pointes acérées, assuraient la protection des reliquaires contre toutes les convoitises. Derrière
elles, les pèlerins se trouvaient cantonnés dans le déambulatoire où ils disposaient de bancs de pierre pour se reposer
des fatigues de la longue route.
La coupole romane de la tour lanterne, lancée trop hardiment au-dessus de la croisée du transept, s'effondra à une date
inconnue. Les travaux de consolidation réalisés, il y a une vingtaine d'années, par les architectes des Monuments
Historiques ont permis une meilleure connaissance de cette partie de l'édifice, de ses vicissitudes et de ses
transformations. Ainsi la faiblesse des trompes d'angles, destinées à assurer le passage du carré à l'octogone, serait
responsable du désastre. La coupole fut remontée au cours des dernières décennies du XVe
siècle, en utilisant, pour son
voûtement, les techniques de l'architecture gothique.
Le chœur.
Les richesses de l’abbatiale et les reliques très populaires au Moyen-Âge, étaient disposées dans le chœur. Espace réservé à la
communauté des moines, le chœur était clos au XIe siècle, avec la présence d’un jubé et de murs de clôture.
Au-dessus du chœur, la croisée des transepts, la tour lanterne a été refaite au XVe siècle.
Depuis 1994, l'abbatiale de Conques est
dotée de verrières conçues par le
peintre Pierre Soulages né en 1919 à
Rodez. Le matériau utilisé par l'artiste -
un verre non coloré, translucide et qui
respecte, tout en les modulant, les
variations de la lumière naturelle -
suggère, à l'intérieur comme à
l'extérieur de l'édifice, une continuité
de surface assez exceptionnelle entre
murs et fenêtres. A sa manière, le tracé
des barlotières et des plombs participe
à l'organisation plastique d'une œuvre
qui s'inscrit parmi les réalisations les
plus originales de l'art contemporain.
C’est en déblayant - à l’initiative de Prosper Mérimée, alors inspecteur des monuments historiques - le côté nord et le chevet que
les eaux pluviales et l'humidité dégradaient qu'on a trouvé les sarcophages, peu intéressants d'ailleurs, qui sont aujourd'hui
rangés le long du mur.
A droite, l'hôtellerie de l'abbaye reçoit toute l'année les pèlerins sur le chemin de Compostelle et des hôtes en quête de
silence, de prière et de beauté.
L’aire du cloitre a été rétablie en 1972. Autrefois complètement clos, détruit en partie, le cloitre garde des vestiges du Moyen-
Âge avec arcades et chapiteaux. Un bâtiment élevé en 1911 contient aujourd’hui le trésor des reliques.
Le bassin de serpentine.
Le grand bassin claustral a été remonté et restauré à partir d'éléments démontés au moment de la démolition du cloître. Par
l'originalité de la pierre utilisée, une serpentine de coloration vert foncé, comme par la beauté de son ordonnance et de son
décor sculpté, ce bassin, malheureusement privé de sa vasque centrale, représente un monument sans équivalent connu dans
tout l'art monastique.
Conques a aussi le privilège de conserver ses fontaines datant de l'époque romane, toutes conçues sur le même modèle.
L'eau de source captée par une canalisation de pierre se déverse dans un réservoir souterrain maçonné et couvert d'une
voûte en berceau ; l'accès se fait sur la rue par une ouverture en plein cintre. Au XIIe siècle, le Guide des pèlerins de
Saint-Jacques de Compostelle signalait ainsi la fontaine du Plô en contrebas de la place de l'église : « Devant la porte de
la basilique coule une source excellente dont les vertus sont plus admirables encore qu'on ne peut le dire ». Son
réservoir s'enfonce sous le sol de la place jusqu'à hauteur du portail de l'abbatiale.
Château d’Humières (au milieu).
Construit par la famille du même nom, le château d’Humières représente un magnifique exemple
d’architecture civile des XVe et XVIe siècles.
Maison en haut de la rue du château avec de magnifiques colombages en forme de rampes d’escalier.
La porte de la Vinzelle est de style roman. Les pèlerins l'empruntaient en quittant Conques pour gagner le
village de la Vinzelle dans la vallée du Lot, puis Figeac et Cahors.
L'originalité de Conques réside aussi dans ses façades à colombages, édifiées selon une même technique, depuis le XVe siècle
au moins jusqu'aux environs de 1900 : des pans de bois disposés en oblique ou en X avec un remplissage de schiste. Les plus
belles façades ont deux étages en encorbellement, supportées par des poutres aux têtes taillées en console.
Chapelle Saint Roch.
Perchée sur son éperon rocheux et autrefois placée sous le vocable de Notre-Dame, la chapelle Saint Roch rappelle
l’existence jadis en ces lieux du château primitif de Conques. Dans son gros œuvre, l’édifice actuel date du XVe siècle,
mais la sacristie accolée plus ancienne subsiste, caractérisée par une maçonnerie dite “en arête de poisson”. A noter
l’existence, sous la chapelle, d’une curieuse cavité creusée à même le rocher, abritant deux bassins. De cette plate-forme
naturelle, l’on découvre un magnifique panorama sur le village de Conques, étagé sur la pente.
Conques aveyron1

Contenu connexe

Tendances

Au coeur de la ville de Rouen. Normandie
Au coeur de la ville de Rouen. NormandieAu coeur de la ville de Rouen. Normandie
Au coeur de la ville de Rouen. NormandieSaqqarah 31
 
exposé sur l'architecture paléochrétienne
exposé sur l'architecture paléochrétienneexposé sur l'architecture paléochrétienne
exposé sur l'architecture paléochrétienneHoumour sabrine
 
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bachLola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bachmpjimenez09
 
Chemin de saint jacques-de-compostelle
Chemin de saint jacques-de-compostelleChemin de saint jacques-de-compostelle
Chemin de saint jacques-de-compostelleven a aprender
 
Project de Français- Cathédrale Notre Dame de Paris
Project de Français- Cathédrale Notre Dame de ParisProject de Français- Cathédrale Notre Dame de Paris
Project de Français- Cathédrale Notre Dame de ParisMaryCesarano
 
L'excursion de kiev без відео
L'excursion de kiev без відеоL'excursion de kiev без відео
L'excursion de kiev без відеоktgg
 
Património Mundial em França
Património Mundial em FrançaPatrimónio Mundial em França
Património Mundial em Françatessvalente
 
Sites francais du_patrimoine_mondial unesco
Sites francais du_patrimoine_mondial unescoSites francais du_patrimoine_mondial unesco
Sites francais du_patrimoine_mondial unescodenis
 
Cours HCA: La mésopotamie ou le début de l'architecture
Cours HCA: La mésopotamie ou le début de l'architectureCours HCA: La mésopotamie ou le début de l'architecture
Cours HCA: La mésopotamie ou le début de l'architectureArchi Guelma
 
Architecture romane et gothique
Architecture romane et gothiqueArchitecture romane et gothique
Architecture romane et gothiqueLucileZac
 
Le temps des cathedrales
Le temps des cathedralesLe temps des cathedrales
Le temps des cathedraleskatya
 
Art roman et gothique
Art roman et gothiqueArt roman et gothique
Art roman et gothiquemercheguillen
 
architecture islamique
architecture islamiquearchitecture islamique
architecture islamiquehicham younes
 
Corse du sud Bonifacio-
Corse du sud   Bonifacio-Corse du sud   Bonifacio-
Corse du sud Bonifacio-Balcon60
 

Tendances (20)

Mapa de Conques, Aveyron, Francia
Mapa de Conques, Aveyron, FranciaMapa de Conques, Aveyron, Francia
Mapa de Conques, Aveyron, Francia
 
Au coeur de la ville de Rouen. Normandie
Au coeur de la ville de Rouen. NormandieAu coeur de la ville de Rouen. Normandie
Au coeur de la ville de Rouen. Normandie
 
exposé sur l'architecture paléochrétienne
exposé sur l'architecture paléochrétienneexposé sur l'architecture paléochrétienne
exposé sur l'architecture paléochrétienne
 
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bachLola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
 
Chemin de saint jacques-de-compostelle
Chemin de saint jacques-de-compostelleChemin de saint jacques-de-compostelle
Chemin de saint jacques-de-compostelle
 
Abadia De Melk
Abadia De MelkAbadia De Melk
Abadia De Melk
 
Project de Français- Cathédrale Notre Dame de Paris
Project de Français- Cathédrale Notre Dame de ParisProject de Français- Cathédrale Notre Dame de Paris
Project de Français- Cathédrale Notre Dame de Paris
 
Escapade en Aquitaine
Escapade en AquitaineEscapade en Aquitaine
Escapade en Aquitaine
 
El mechouar
El mechouarEl mechouar
El mechouar
 
L'excursion de kiev без відео
L'excursion de kiev без відеоL'excursion de kiev без відео
L'excursion de kiev без відео
 
Património Mundial em França
Património Mundial em FrançaPatrimónio Mundial em França
Património Mundial em França
 
Sites francais du_patrimoine_mondial unesco
Sites francais du_patrimoine_mondial unescoSites francais du_patrimoine_mondial unesco
Sites francais du_patrimoine_mondial unesco
 
Charolles
CharollesCharolles
Charolles
 
Cours HCA: La mésopotamie ou le début de l'architecture
Cours HCA: La mésopotamie ou le début de l'architectureCours HCA: La mésopotamie ou le début de l'architecture
Cours HCA: La mésopotamie ou le début de l'architecture
 
Architecture romane et gothique
Architecture romane et gothiqueArchitecture romane et gothique
Architecture romane et gothique
 
Albi tarn
Albi   tarnAlbi   tarn
Albi tarn
 
Le temps des cathedrales
Le temps des cathedralesLe temps des cathedrales
Le temps des cathedrales
 
Art roman et gothique
Art roman et gothiqueArt roman et gothique
Art roman et gothique
 
architecture islamique
architecture islamiquearchitecture islamique
architecture islamique
 
Corse du sud Bonifacio-
Corse du sud   Bonifacio-Corse du sud   Bonifacio-
Corse du sud Bonifacio-
 

En vedette

La liste des_18_aliments_qui_ne_sont_jamais_perimes-1
La liste des_18_aliments_qui_ne_sont_jamais_perimes-1La liste des_18_aliments_qui_ne_sont_jamais_perimes-1
La liste des_18_aliments_qui_ne_sont_jamais_perimes-1Rabolliot
 
Confesse corse1
Confesse corse1Confesse corse1
Confesse corse1Rabolliot
 
Rosy christian souve
Rosy christian souveRosy christian souve
Rosy christian souveRabolliot
 
Modernised infrastructures @ india & continents .
Modernised infrastructures @ india & continents .Modernised infrastructures @ india & continents .
Modernised infrastructures @ india & continents .Somajian-Deepak Sawant
 
Connected Shopper Journey - Webwinkel Vakdagen op 20 januari 2016
Connected Shopper Journey - Webwinkel Vakdagen op 20 januari 2016Connected Shopper Journey - Webwinkel Vakdagen op 20 januari 2016
Connected Shopper Journey - Webwinkel Vakdagen op 20 januari 2016Kantar TNS
 
Presentación de Andalucía Termal
Presentación de Andalucía Termal Presentación de Andalucía Termal
Presentación de Andalucía Termal Andalucía Termal
 

En vedette (10)

La liste des_18_aliments_qui_ne_sont_jamais_perimes-1
La liste des_18_aliments_qui_ne_sont_jamais_perimes-1La liste des_18_aliments_qui_ne_sont_jamais_perimes-1
La liste des_18_aliments_qui_ne_sont_jamais_perimes-1
 
Confesse corse1
Confesse corse1Confesse corse1
Confesse corse1
 
Tuto
TutoTuto
Tuto
 
Rosy christian souve
Rosy christian souveRosy christian souve
Rosy christian souve
 
Modernised infrastructures @ india & continents .
Modernised infrastructures @ india & continents .Modernised infrastructures @ india & continents .
Modernised infrastructures @ india & continents .
 
GreenMash–SCM V2
GreenMash–SCM V2GreenMash–SCM V2
GreenMash–SCM V2
 
Bernat Metge
Bernat MetgeBernat Metge
Bernat Metge
 
Connected Shopper Journey - Webwinkel Vakdagen op 20 januari 2016
Connected Shopper Journey - Webwinkel Vakdagen op 20 januari 2016Connected Shopper Journey - Webwinkel Vakdagen op 20 januari 2016
Connected Shopper Journey - Webwinkel Vakdagen op 20 januari 2016
 
Presentación de Andalucía Termal
Presentación de Andalucía Termal Presentación de Andalucía Termal
Presentación de Andalucía Termal
 
DOSIS DE EGO
DOSIS DE EGODOSIS DE EGO
DOSIS DE EGO
 

Similaire à Conques aveyron1

Le poët laval drôme
Le poët laval drômeLe poët laval drôme
Le poët laval drômeBalcon60
 
Toulouse. Automne 2022.
Toulouse. Automne 2022.Toulouse. Automne 2022.
Toulouse. Automne 2022.Txaruka
 
Mont st michel
Mont st michelMont st michel
Mont st michelfilipj2000
 
Les Baux de Provence Bouches du Rhône
Les Baux de Provence Bouches du RhôneLes Baux de Provence Bouches du Rhône
Les Baux de Provence Bouches du RhôneBalcon60
 
Tour saint jacques et saint jacques de la boucherie
Tour saint jacques et saint jacques de la boucherieTour saint jacques et saint jacques de la boucherie
Tour saint jacques et saint jacques de la boucherieHistoires2Paris
 
VERNÈGUES, Provence, France
VERNÈGUES, Provence, FranceVERNÈGUES, Provence, France
VERNÈGUES, Provence, FranceUngava Louise
 
Villages de charme du Béarn
Villages de charme du BéarnVillages de charme du Béarn
Villages de charme du BéarnRay Mond
 
Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)Sonia Martinez
 
Moustiers Sainte Marie Alpes de Haute Provence
Moustiers Sainte Marie  Alpes de Haute ProvenceMoustiers Sainte Marie  Alpes de Haute Provence
Moustiers Sainte Marie Alpes de Haute ProvenceBalcon60
 
Eglises du Pays de Fouesnant - - d96jzy
Eglises du Pays de Fouesnant - -  d96jzyEglises du Pays de Fouesnant - -  d96jzy
Eglises du Pays de Fouesnant - - d96jzyFoenizella.com
 
Patrimoine francais de l'unesco !
Patrimoine francais de l'unesco !Patrimoine francais de l'unesco !
Patrimoine francais de l'unesco !Dominique Pongi
 
Le patrimoine mondial
Le patrimoine mondialLe patrimoine mondial
Le patrimoine mondialcopelli
 
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
12 monuments remarquables à Pont-de-l'ArcheArmand_Launay
 

Similaire à Conques aveyron1 (20)

Le poët laval drôme
Le poët laval drômeLe poët laval drôme
Le poët laval drôme
 
ROCAMADUR FRANCIA
ROCAMADUR  FRANCIAROCAMADUR  FRANCIA
ROCAMADUR FRANCIA
 
Rocamadour lot
Rocamadour   lotRocamadour   lot
Rocamadour lot
 
Vannes morbihan
Vannes morbihanVannes morbihan
Vannes morbihan
 
Vannes morbihan
Vannes morbihanVannes morbihan
Vannes morbihan
 
Toulouse. Automne 2022.
Toulouse. Automne 2022.Toulouse. Automne 2022.
Toulouse. Automne 2022.
 
Mont st michel
Mont st michelMont st michel
Mont st michel
 
Les Baux de Provence Bouches du Rhône
Les Baux de Provence Bouches du RhôneLes Baux de Provence Bouches du Rhône
Les Baux de Provence Bouches du Rhône
 
Tour saint jacques et saint jacques de la boucherie
Tour saint jacques et saint jacques de la boucherieTour saint jacques et saint jacques de la boucherie
Tour saint jacques et saint jacques de la boucherie
 
VERNÈGUES, Provence, France
VERNÈGUES, Provence, FranceVERNÈGUES, Provence, France
VERNÈGUES, Provence, France
 
Le vieux Marseille
Le vieux MarseilleLe vieux Marseille
Le vieux Marseille
 
Villages de charme du Béarn
Villages de charme du BéarnVillages de charme du Béarn
Villages de charme du Béarn
 
Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)
 
Moustiers Sainte Marie Alpes de Haute Provence
Moustiers Sainte Marie  Alpes de Haute ProvenceMoustiers Sainte Marie  Alpes de Haute Provence
Moustiers Sainte Marie Alpes de Haute Provence
 
Moustiers sainte-marie
Moustiers sainte-marieMoustiers sainte-marie
Moustiers sainte-marie
 
Eglises du Pays de Fouesnant - - d96jzy
Eglises du Pays de Fouesnant - -  d96jzyEglises du Pays de Fouesnant - -  d96jzy
Eglises du Pays de Fouesnant - - d96jzy
 
Patrimoine francais de l'unesco !
Patrimoine francais de l'unesco !Patrimoine francais de l'unesco !
Patrimoine francais de l'unesco !
 
Le patrimoine mondial
Le patrimoine mondialLe patrimoine mondial
Le patrimoine mondial
 
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
12 monuments remarquables à Pont-de-l'Arche
 
Balade pnr-chevreuse-11
Balade pnr-chevreuse-11Balade pnr-chevreuse-11
Balade pnr-chevreuse-11
 

Plus de Rabolliot

Lignemaginot
LignemaginotLignemaginot
LignemaginotRabolliot
 
Citation de colbert et mazarin
Citation de colbert et mazarinCitation de colbert et mazarin
Citation de colbert et mazarinRabolliot
 
Pierre fleur isa mas1111
Pierre fleur isa mas1111Pierre fleur isa mas1111
Pierre fleur isa mas1111Rabolliot
 
726 la loi_du_bon_samaritain12-1
726 la loi_du_bon_samaritain12-1726 la loi_du_bon_samaritain12-1
726 la loi_du_bon_samaritain12-1Rabolliot
 
Humour 25 x1-11
Humour 25 x1-11Humour 25 x1-11
Humour 25 x1-11Rabolliot
 
2017 lalonde bormes hyères
2017 lalonde bormes hyères2017 lalonde bormes hyères
2017 lalonde bormes hyèresRabolliot
 
Conseils gendarmerie
Conseils gendarmerieConseils gendarmerie
Conseils gendarmerieRabolliot
 
Les side cars watt
Les side cars wattLes side cars watt
Les side cars wattRabolliot
 
Projet decret-cotons-tiges
Projet decret-cotons-tigesProjet decret-cotons-tiges
Projet decret-cotons-tigesRabolliot
 
Het westen van de vs
Het westen van de vsHet westen van de vs
Het westen van de vsRabolliot
 
2016 phalsbourg
2016 phalsbourg2016 phalsbourg
2016 phalsbourgRabolliot
 
2016 mirecourt
2016 mirecourt2016 mirecourt
2016 mirecourtRabolliot
 
2016 obernai
2016 obernai2016 obernai
2016 obernaiRabolliot
 
2016 lunéville
2016 lunéville2016 lunéville
2016 lunévilleRabolliot
 

Plus de Rabolliot (20)

Lignemaginot
LignemaginotLignemaginot
Lignemaginot
 
Citation de colbert et mazarin
Citation de colbert et mazarinCitation de colbert et mazarin
Citation de colbert et mazarin
 
Pierre fleur isa mas1111
Pierre fleur isa mas1111Pierre fleur isa mas1111
Pierre fleur isa mas1111
 
Points
PointsPoints
Points
 
726 la loi_du_bon_samaritain12-1
726 la loi_du_bon_samaritain12-1726 la loi_du_bon_samaritain12-1
726 la loi_du_bon_samaritain12-1
 
Kenya
KenyaKenya
Kenya
 
Humour 25 x1-11
Humour 25 x1-11Humour 25 x1-11
Humour 25 x1-11
 
2017 lalonde bormes hyères
2017 lalonde bormes hyères2017 lalonde bormes hyères
2017 lalonde bormes hyères
 
Conseils gendarmerie
Conseils gendarmerieConseils gendarmerie
Conseils gendarmerie
 
Usnavy1
Usnavy1Usnavy1
Usnavy1
 
Les side cars watt
Les side cars wattLes side cars watt
Les side cars watt
 
La retraite
La retraiteLa retraite
La retraite
 
Rosalie1
Rosalie1Rosalie1
Rosalie1
 
Projet decret-cotons-tiges
Projet decret-cotons-tigesProjet decret-cotons-tiges
Projet decret-cotons-tiges
 
Les ecrins1
Les ecrins1Les ecrins1
Les ecrins1
 
Het westen van de vs
Het westen van de vsHet westen van de vs
Het westen van de vs
 
2016 phalsbourg
2016 phalsbourg2016 phalsbourg
2016 phalsbourg
 
2016 mirecourt
2016 mirecourt2016 mirecourt
2016 mirecourt
 
2016 obernai
2016 obernai2016 obernai
2016 obernai
 
2016 lunéville
2016 lunéville2016 lunéville
2016 lunéville
 

Conques aveyron1

  • 1. Petit village pour Grand Site de Midi-Pyrénées... Au cœur de la vallée du Lot, cette étape incontournable des Chemins de Saint-Jacques recèle bien des trésors : autour des maisons à colombages, l’abbatiale Sainte- Foy des XI et XIIe siècles, ses 250 chapiteaux, ses vitraux contemporains de Pierre Soulages et son tympan aux 124 personnages sculptés dans la représentation du Jugement Dernier, mais aussi le trésor, celui de Sainte-Foy, reliquaire recouvert d’or et de pierres précieuses...
  • 2. Le nom de Conques vient du site en forme de coquille échancrée par le torrent de l'Ouche et dominant la vallée du Dourdou. L'abbaye de Conques se développa surtout à partir de l'arrivée des reliques de Sainte Foy, jeune martyre d'Agen au Ve siècle. Conques était un grand centre de pèlerinages et une des principales villes-étapes sur la route de Saint-Jacques-de- Compostelle, la via Podensis passant par le Puy-en-Velay. Le monastère de Sainte-Foy atteignit son apogée au début du XIIe siècle, sous l'abbatiat de Begon III (1087-1107).
  • 3. Le bourg de Conques est venu peu à peu se greffer autour de l’abbatiale et du monastère, véritable poumon économique de la région au Moyen-Âge. Avec ses ruelles étroites et escarpées, ses nombreuses fontaines, son pont pavé, ses vestiges de remparts et ses porte fortifiées, ses maisons médiévales en lauzes, schistes ou grès, Conques est un vrai musée.
  • 4. L'abbatiale Sainte-Foy, incontestable chef-d'œuvre de l'art roman, est l'œuvre des moines de Conques qui avaient acquis une solide réputation de bâtisseurs. Elle est le type parfait des églises dites des routes du pèlerinage. Une richesse spirituelle est à l'origine de ce chef d'œuvre : les restes d'une enfant martyre, ici apportés à la fin du IXème siècle et vénérés avec cette intensité de ferveur qui caractérise la dévotion populaire du haut Moyen Age pour le culte des reliques. L'architecture de l'abbatiale, éminemment fonctionnelle, ne peut que satisfaire l'esprit. Dans sa conception, elle répondait en effet à un double impératif : recevoir la masse des pèlerins qui affluaient vers Conques, et permettre à une communauté de moines dont l'effectif n'avait probablement pas cessé de grossir, de s'assembler pour les offices divins sept fois par jour. Ainsi Sainte-Foy a-t-elle été pensée à la fois comme un sanctuaire de pèlerinage et comme une abbatiale. Pour les habitants de la ville, on avait élevé une église paroissiale distincte dédiée à Saint- Thomas de Cantorbéry, dont il ne subsiste plus que quelques contreforts engagés dans le mur de soutènement de la place Chirac.
  • 5. Le tympan de Conques est consacré au Jugement Dernier. Il date du XIIe siècle et se trouvait à l'origine à l'intérieur de l'église. Il n'a été placé à l'extérieur qu'au XVe siècle. Ceci explique qu'il reste quelques traces de polychromie. Il est large de 6,73 m, haut de 3,63 m et compte 124 personnages. Le Christ dans sa mandorle : il mesure 1,16 m de haut. Il lève le bras droit pour accueillir les élus dans le paradis, dans la paix et l’harmonie et baisse la main gauche pour désigner l'enfer dans la violence et le désordre aux damnés.
  • 6.
  • 7. C'est l'accueil et la circulation des foules qui ont déterminé la structure de l'abbatiale. Les bas-côtés qui encadrent la nef, canalisent les pèlerins en direction du déambulatoire dont le demi-cercle entoure le chœur, lieu d'exposition de la statue de sainte Foy et des divers reliquaires. La nef et les deux bras du transept, aux dimensions généreuses, sont capables de contenir des centaines de fidèles et permettent à tous de voir le prêtre en train d'officier au maître-autel, alors implanté à l'intersection des deux axes perpendiculaires, sous la coupole. En cas d'affluence exceptionnelle, on pouvait encore utiliser les vastes tribunes ajourées d'arcades géminées.
  • 8. Le déambulatoire. Sanctuaire et abbatial à la fois, l’édifice devait pouvoir recevoir de nombreux pèlerins et permettre leur cheminement, tout en garantissant aux moines prières, silence et clôture. Le chemin de circulation des pèlerins commence dans la nef et ses bas-côtés, puis continue dans le déambulatoire qui encercle le chœur. Siège de la communauté des moines, le chœur contenait au Moyen-Âge les reliques. Les pèlerins pouvaient ainsi s’en approcher et se recueillir. Quatre grilles de ferronneries romanes, fabriquées d’après le « Livre des miracles de Sainte Foy » avec les fers des prisonniers libérés par la sainte, délimitent en spirales et arabesques les deux espaces.
  • 9. Autour du sanctuaire, les magnifiques grilles romanes, faites d'enroulements de fer forgé et terminées à près de trois mètres de haut par des pointes acérées, assuraient la protection des reliquaires contre toutes les convoitises. Derrière elles, les pèlerins se trouvaient cantonnés dans le déambulatoire où ils disposaient de bancs de pierre pour se reposer des fatigues de la longue route.
  • 10. La coupole romane de la tour lanterne, lancée trop hardiment au-dessus de la croisée du transept, s'effondra à une date inconnue. Les travaux de consolidation réalisés, il y a une vingtaine d'années, par les architectes des Monuments Historiques ont permis une meilleure connaissance de cette partie de l'édifice, de ses vicissitudes et de ses transformations. Ainsi la faiblesse des trompes d'angles, destinées à assurer le passage du carré à l'octogone, serait responsable du désastre. La coupole fut remontée au cours des dernières décennies du XVe siècle, en utilisant, pour son voûtement, les techniques de l'architecture gothique.
  • 11.
  • 12. Le chœur. Les richesses de l’abbatiale et les reliques très populaires au Moyen-Âge, étaient disposées dans le chœur. Espace réservé à la communauté des moines, le chœur était clos au XIe siècle, avec la présence d’un jubé et de murs de clôture. Au-dessus du chœur, la croisée des transepts, la tour lanterne a été refaite au XVe siècle.
  • 13. Depuis 1994, l'abbatiale de Conques est dotée de verrières conçues par le peintre Pierre Soulages né en 1919 à Rodez. Le matériau utilisé par l'artiste - un verre non coloré, translucide et qui respecte, tout en les modulant, les variations de la lumière naturelle - suggère, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'édifice, une continuité de surface assez exceptionnelle entre murs et fenêtres. A sa manière, le tracé des barlotières et des plombs participe à l'organisation plastique d'une œuvre qui s'inscrit parmi les réalisations les plus originales de l'art contemporain.
  • 14.
  • 15.
  • 16. C’est en déblayant - à l’initiative de Prosper Mérimée, alors inspecteur des monuments historiques - le côté nord et le chevet que les eaux pluviales et l'humidité dégradaient qu'on a trouvé les sarcophages, peu intéressants d'ailleurs, qui sont aujourd'hui rangés le long du mur. A droite, l'hôtellerie de l'abbaye reçoit toute l'année les pèlerins sur le chemin de Compostelle et des hôtes en quête de silence, de prière et de beauté.
  • 17. L’aire du cloitre a été rétablie en 1972. Autrefois complètement clos, détruit en partie, le cloitre garde des vestiges du Moyen- Âge avec arcades et chapiteaux. Un bâtiment élevé en 1911 contient aujourd’hui le trésor des reliques. Le bassin de serpentine. Le grand bassin claustral a été remonté et restauré à partir d'éléments démontés au moment de la démolition du cloître. Par l'originalité de la pierre utilisée, une serpentine de coloration vert foncé, comme par la beauté de son ordonnance et de son décor sculpté, ce bassin, malheureusement privé de sa vasque centrale, représente un monument sans équivalent connu dans tout l'art monastique.
  • 18.
  • 19. Conques a aussi le privilège de conserver ses fontaines datant de l'époque romane, toutes conçues sur le même modèle. L'eau de source captée par une canalisation de pierre se déverse dans un réservoir souterrain maçonné et couvert d'une voûte en berceau ; l'accès se fait sur la rue par une ouverture en plein cintre. Au XIIe siècle, le Guide des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle signalait ainsi la fontaine du Plô en contrebas de la place de l'église : « Devant la porte de la basilique coule une source excellente dont les vertus sont plus admirables encore qu'on ne peut le dire ». Son réservoir s'enfonce sous le sol de la place jusqu'à hauteur du portail de l'abbatiale.
  • 20. Château d’Humières (au milieu). Construit par la famille du même nom, le château d’Humières représente un magnifique exemple d’architecture civile des XVe et XVIe siècles.
  • 21. Maison en haut de la rue du château avec de magnifiques colombages en forme de rampes d’escalier.
  • 22.
  • 23. La porte de la Vinzelle est de style roman. Les pèlerins l'empruntaient en quittant Conques pour gagner le village de la Vinzelle dans la vallée du Lot, puis Figeac et Cahors.
  • 24.
  • 25.
  • 26.
  • 27.
  • 28.
  • 29.
  • 30.
  • 31.
  • 32.
  • 33.
  • 34. L'originalité de Conques réside aussi dans ses façades à colombages, édifiées selon une même technique, depuis le XVe siècle au moins jusqu'aux environs de 1900 : des pans de bois disposés en oblique ou en X avec un remplissage de schiste. Les plus belles façades ont deux étages en encorbellement, supportées par des poutres aux têtes taillées en console.
  • 35.
  • 36.
  • 37.
  • 38.
  • 39. Chapelle Saint Roch. Perchée sur son éperon rocheux et autrefois placée sous le vocable de Notre-Dame, la chapelle Saint Roch rappelle l’existence jadis en ces lieux du château primitif de Conques. Dans son gros œuvre, l’édifice actuel date du XVe siècle, mais la sacristie accolée plus ancienne subsiste, caractérisée par une maçonnerie dite “en arête de poisson”. A noter l’existence, sous la chapelle, d’une curieuse cavité creusée à même le rocher, abritant deux bassins. De cette plate-forme naturelle, l’on découvre un magnifique panorama sur le village de Conques, étagé sur la pente.