SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
Le MAG de l’INPH / décembre 201636
Comment devient-on directrice générale de l’offre de soins ?
Pour le côté formel des choses, il
s’agit d’une nomination en conseil
des ministres. Pour ce qui est du
choix de la personne - et en parti-
culier me concernant - il est diffi-
cile de répondre à la place des inté-
ressés, au premier rang desquels la
ministre. L’analyse que je peux en
faire n’est pas spécifique au poste :
c’est la rencontre entre d’un côté
les besoins spécifiques d’un mo-
ment et, de l’autre, l’expérience
et les compétences acquises. Sous
l’angle du parcours profession-
nel et de l’engagement personnel
pour exercer des responsabilités
d’équipes et de programmes, les
fonctions de directrice de l’offre
de soins et médico-sociale à l’ARS
d’Ile-de-France, après une carrière
hospitalière variée, auront été
déterminantes. Ma nomination
est venue rencontrer un moment
particulier, celui de la prépara-
tion puis de la création des GHT,
des nombreuses mesures de la loi
de modernisation de notre sys-
tème de santé, de la poursuite du
plan triennal, de la concertation
avec toutes les parties prenantes.
Mais surtout - car le sens est im-
portant  - la projection d’une vi-
sion fondamentale pour ce qui
concerne la DGOS : celle de l’or-
ganisation territoriale de l’offre
de soins. Cette vision a des impli-
cations multiples, tant pour les
professionnels des établissements
de santé que pour les profession-
nels de ville, ainsi que de nom-
breuses dimensions, qu’il s’agisse
du régime des autorisations, de la
gouvernance territoriale, de l’évo-
lution des métiers ou encore de
l’articulation d’action entre les
niveaux national et régional. Il est
probable que mon expérience hos-
pitalière, en CHU et en ESPIC, puis
celle acquise sur ces sujets à l’ARS
ont été un élément clé dans ma
nomination.
INTERVIEWAnn
ARMENTERASDDirectrice générale DGOS
Quelles sont les missions de la directrice générale et qui concernent directement les PHs ?
Les missions de la DGOS sont
toutes orientées vers un objectif
majeur : réguler et faire évoluer
l’offre de soins, en concertation
étroite avec les décideurs institu-
tionnels, les interlocuteurs pro-
fessionnels, les représentants des
patients et des usagers de la san-
té, pour l’ajuster aux nouveaux
besoins de santé dans notre en-
vironnement contraint. Nous de-
vons ainsi ajuster nos organisa-
tions pour préserver nos valeurs
et notre ambition, celle d’un sys-
tème de santé équitable, de haute
qualité, adapté aux besoins et sou-
tenable dans le temps. Les profes-
sionnels de l’hôpital, dont les PH,
sont donc directement ou indirec-
tement concernés par toutes nos
actions, qu’il s’agisse en premier
lieu des aspects statutaires liés à
leur corps, de toutes les mesures
qui ont trait à l’exercice profes-
sionnel (médical ou non médical),
aux formations initiales et conti-
nues. Mais au-delà, par toutes
CONSTRUCTION ›››› Interview
https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/fr/
www.inph.org 37
e-marie
ESAXCEles actions de régulation, qu’elles
portent sur l’organisation de l’offre
hospitalière - je pense aux GHT -
sur l’accès aux médicaments, aux
examens et aux actes innovant,
sur les conditions techniques de
fonctionnement des services, sur
le financement des activités, sur
l’organisation et le financement
de la recherche clinique…
Les praticiens hospitaliers doivent
également se sentir concernés par
les mesures qui touchent d’autres
acteurs, comme les professionnels
de ville. Car elles ont un impact
- nous le souhaitons positif - sur
la façon dont ils fonctionnent au
quotidien avec leur environne-
ment immédiat pour assurer la
prise en charge de leurs patients
avant, après et en dehors des éta-
blissements de santé.
Les missions de
la DGOS sont
toutes orientées
vers un objectif
majeur : réguler
et faire évoluer
l’offre de soins, en
concertation étroite
avec les décideurs
institutionnels,
les interlocuteurs
professionnels,
les représentants
des patients et
des usagers de la
santé...
L’hôpital souffre d’une perte d’attractivité sans précédent.
Les diverses enquêtes menées par l’INPH ont identifié 3
paramètres majeurs de cet état de faits : la perte de sens
(perception de la prépondérance du financier sur la qualité
des soins), un management délétère (vécu comme incom-
pétent et sans contre-pouvoir) et de mauvaises conditions
d’exercice (vécues comme un manque de reconnaissance).
Je suis à la fois consciente et pré-
occupée de ce que vous me rap-
portez. Ce sont des signaux que je
reçois via les organisations syndi-
cales de praticiens hospitaliers et
j’ai connaissance des enquêtes de
l’INPH via de nombreux canaux,
y compris ceux que j’ai gardés en
établissement. C’est un sujet ma-
jeur sur lequel je suis pleinement
mobilisée, avec mes services et en
lien direct et continu avec la mi-
nistre, ses conseillers et son direc-
teur de cabinet.
Notre réponse passe par le plan
d’actions pour l’attractivité de l’hô-
pital public. Au-delà, nous conti-
nuons de travailler, en concerta-
tion, sur les différents paramètres
que vous rappelez.
Le MAG de l’INPH / décembre 201638
La déresponsabilisation des PH dans la gouvernance hospitalière est l’autre facteur ma-
jeur de démotivation : avez-vous des propositions qui rétabliraient la place décision-
naire (et non plus consultative) des médecins dans l’hôpital ?
Je partage un peu moins votre
analyse. Les opportunités pour
les médecins sont nombreuses
de participer à la vie des établis-
sements. Et la gouvernance at-
teinte dans les établissements et
prochainement dans les GHT me
semble équilibrée. Le chef d’éta-
blissement, celui qui porte la res-
ponsabilité des décisions, est le di-
recteur mais le binôme président
de CME/chef d’établissement de-
meure le moteur de l’hôpital. Les
chefs de pôles ont des marges de
manœuvre importantes pour défi-
nir leurs objectifs et organiser au
quotidien leurs activités. Il y a un
sentiment d’éloignement entre le
niveau du soin et celui de la prise
de décision, mais tous les moyens
existent pour que la décision soit
fluide et juste. Ce
que les PH res-
sentent comme
un dessaisisse-
ment ou comme
une difficulté à
mener leurs pro-
jets est davan-
tage dû à une
contrainte impor-
tante qui s’ap-
plique en réalité à
tous. L’association à la décision et
la prise de décision sont plus aisés
et plus rapides lorsqu’un décideur
peut dire « oui ». Dès lors qu’il
s’agit d’arbitrer entre des projets
qui sont nombreux et qui entrent
nécessairement en compétition,
il y a parfois
une frustration
légitime et cer-
tainement l’im-
pression d’être
déresponsabili-
sé. Mais en ré-
alité, les projets
institutionnels
et les besoins
de participation
des médecins
aux instances et aux commissions
n’ont jamais été aussi nombreux.
La perte de sens est un facteur majeur de démotivation : quelles sont les mesures qui
seront prises afin de rétablir la place de la qualité des soins dans l’évaluation de l’acti-
vité des établissements ?
Je partage ce point. Le sens est le
moteur principal de l’engagement
des professionnels de santé, il faut
en être conscient et travailler pour
le renforcer. Entre autres mar-
queurs de l’action de la ministre,
en lien avec le besoin de redonner
du sens, il faut citer son souhait de
mettre fin au tout T2A. il ne s’agit
pas de renier les avantages de ce
mode de financement, largement
rappelé par les parties consul-
tées dans le cadre des travaux du
Dr  Véran mais d’atténuer les ef-
fets que nous ne souhaitons pas,
avec en particulier une préoccu-
pation sur les volumes que les
mêmes parties ressentent parfois
comme excessive. En parallèle de
la mission Véran, que je citais à
l’instant, une incitation financière
à l’amélioration de la qualité a
été également été mise en place.
Il s’agit d’une avancée majeure
dans notre modèle de finance-
ment puisque non seulement elle
valorise l’effort et l’engagement
des équipes, mais également parce
qu’elle constitue un facteur d’ali-
gnement des préoccupations des
décideurs hospitaliers avec celles
des soignants.
Le sens est le
moteur principal
de l’engagement
des professionnels
de santé, il faut en
être conscient et
travailler pour le
renforcer.
Le management médical a fait la preuve de son rôle dans la perte d’attractivité de l’hô-
pital. Nous attendons avec impatience la partie 2 du rapport IGAS demandé par madame
la Ministre à la suite du drame de l’HEGP. Peut-on espérer que soient mises en place des
modalités d’évaluation de l’impact du management, qu’il soit médical ou administratif,
(via par exemple des indicateurs de risques psycho-sociaux) ? Et que l’équipe redevienne
le cœur du management et l’outil majeur de la prise en charge du malade ?
Au travers de votre question, vous
soulevez un point crucial : le ma-
nagement médical est-il à même
de jouer pleinement son rôle ? Le
troisième axe du plan attractivité
porte justement sur le renforce-
ment du management médical et
redit son rôle crucial dans l’en-
gagement et le bien-être au tra-
vail des équipes. Il y a plusieurs
aspects dans ce sujet : une prise
de conscience, par les premiers in-
téressés, un besoin de formation,
un juste positionnement de la re-
lation manageur/managé par rap-
CONSTRUCTION ›››› Interview
www.inph.org 39
port à la relation confraternelle,
une reconnaissance des compé-
tences spécifiques de l’animation
d’équipe qui ne sont pas néces-
sairement les mêmes que celles
indispensables pour assumer des
responsabilités scientifiques. Mais
il faut aussi que les responsables
médicaux soient en situation de
manager, que l’institution recon-
naisse le temps nécessaire et qui
ne peut pas être utilisé à d’autres
activités, qu’elle les soutienne en
renouvelant les relations de tra-
vail entre direction des ressources
humaines, directions des affaires
médicales et managers médicaux.
Certains établissements le font
déjà, dans le cadre par exemple
d’un « projet social » pour les mé-
decins.
Le renforcement du management
médical est un axe clé. Il est ins-
crit aux travaux à venir dans le
cadre des suites du plan d’actions
attractivité et prend encore plus
son sens dans le cadre de la mise
en œuvre des GHT. Les nouveaux
ensembles reposeront en effet sur
un projet médical partagé dont la
mise en œuvre dépendra en par-
tie de la capacité des leaders mé-
dicaux à créer du sens, de la co-
hésion, de l’équité dans la vie des
spécialités et des équipes médi-
cales.
Un mot pour finir sur la CME,qui me
semble être le creuset du dévelop-
pement du management médical.
Tant dans son organisation actuelle
que dans toutes les commissions
et activités avec lesquelles elle est
engagée, elle peut embarquer, avec
soin et collégialité, la communauté
des médecins hospitaliers.
Merci madame le Directrice
générale

Contenu connexe

Tendances

Gestion UNITE DE SOINS-Chnitef abdelhaq
Gestion UNITE DE SOINS-Chnitef abdelhaqGestion UNITE DE SOINS-Chnitef abdelhaq
Gestion UNITE DE SOINS-Chnitef abdelhaqabdelhaq chnitef
 
Qu’est-ce que la CVH ?
Qu’est-ce que la CVH ?Qu’est-ce que la CVH ?
Qu’est-ce que la CVH ?Rachel Bocher
 
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.Réseau Pro Santé
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...Ibnelafif Samir
 
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoireRapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoireSociété Tripalio
 
principe de l'approche servicielle par DR Karim Zouhri
principe de l'approche servicielle par DR Karim Zouhriprincipe de l'approche servicielle par DR Karim Zouhri
principe de l'approche servicielle par DR Karim ZouhriKarim Zouhri
 
Management participatif Philippe Colombat ou l'itinéraire d'un médecin engagé
Management participatif Philippe Colombat ou l'itinéraire d'un médecin engagéManagement participatif Philippe Colombat ou l'itinéraire d'un médecin engagé
Management participatif Philippe Colombat ou l'itinéraire d'un médecin engagéRachel Bocher
 
Le DPC au niveau des territoires
Le DPC au niveau des territoires Le DPC au niveau des territoires
Le DPC au niveau des territoires Réseau Pro Santé
 
Peh présentation dhsa
Peh présentation dhsaPeh présentation dhsa
Peh présentation dhsamoha coursante
 
La pratique infirmière en milieu carcéral
La pratique infirmière en milieu carcéralLa pratique infirmière en milieu carcéral
La pratique infirmière en milieu carcéralGuillaume Fontaine
 
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...Réseau Pro Santé
 
Audition n° 24 : Haute autorité de santé
Audition n° 24 : Haute autorité de santéAudition n° 24 : Haute autorité de santé
Audition n° 24 : Haute autorité de santéOlivier_envo
 
Idcc 2046 avenant emploi aide soignant
Idcc 2046 avenant emploi aide soignantIdcc 2046 avenant emploi aide soignant
Idcc 2046 avenant emploi aide soignantLéo Guittet
 

Tendances (17)

Gestion UNITE DE SOINS-Chnitef abdelhaq
Gestion UNITE DE SOINS-Chnitef abdelhaqGestion UNITE DE SOINS-Chnitef abdelhaq
Gestion UNITE DE SOINS-Chnitef abdelhaq
 
Qu’est-ce que la CVH ?
Qu’est-ce que la CVH ?Qu’est-ce que la CVH ?
Qu’est-ce que la CVH ?
 
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
 
Etre dim
Etre dimEtre dim
Etre dim
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
 
Être DIM
Être DIMÊtre DIM
Être DIM
 
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoireRapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
 
Exploration des pôles : terra nova du management hospitalier ?
Exploration des pôles : terra nova du management hospitalier ?Exploration des pôles : terra nova du management hospitalier ?
Exploration des pôles : terra nova du management hospitalier ?
 
principe de l'approche servicielle par DR Karim Zouhri
principe de l'approche servicielle par DR Karim Zouhriprincipe de l'approche servicielle par DR Karim Zouhri
principe de l'approche servicielle par DR Karim Zouhri
 
Management participatif Philippe Colombat ou l'itinéraire d'un médecin engagé
Management participatif Philippe Colombat ou l'itinéraire d'un médecin engagéManagement participatif Philippe Colombat ou l'itinéraire d'un médecin engagé
Management participatif Philippe Colombat ou l'itinéraire d'un médecin engagé
 
Le DPC au niveau des territoires
Le DPC au niveau des territoires Le DPC au niveau des territoires
Le DPC au niveau des territoires
 
Peh présentation dhsa
Peh présentation dhsaPeh présentation dhsa
Peh présentation dhsa
 
Plaquette fap sante
Plaquette fap santePlaquette fap sante
Plaquette fap sante
 
La pratique infirmière en milieu carcéral
La pratique infirmière en milieu carcéralLa pratique infirmière en milieu carcéral
La pratique infirmière en milieu carcéral
 
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
 
Audition n° 24 : Haute autorité de santé
Audition n° 24 : Haute autorité de santéAudition n° 24 : Haute autorité de santé
Audition n° 24 : Haute autorité de santé
 
Idcc 2046 avenant emploi aide soignant
Idcc 2046 avenant emploi aide soignantIdcc 2046 avenant emploi aide soignant
Idcc 2046 avenant emploi aide soignant
 

En vedette

1ª Parte Tipos De Textos
1ª Parte Tipos De Textos1ª Parte Tipos De Textos
1ª Parte Tipos De TextosCarla Zárate
 
gases en la atmosfera (trabajo individual)
gases en la atmosfera (trabajo individual)gases en la atmosfera (trabajo individual)
gases en la atmosfera (trabajo individual)Gerado1515
 
Productividad Celestial
Productividad CelestialProductividad Celestial
Productividad CelestialJose Gomez
 
Los Clásicos II Economía I
Los Clásicos II Economía ILos Clásicos II Economía I
Los Clásicos II Economía IJosé Vargas
 
agentes para impermeabilizar tejados'
agentes para impermeabilizar tejados'agentes para impermeabilizar tejados'
agentes para impermeabilizar tejados'jesus bautista
 
Redvolucion joan bermejo
Redvolucion joan bermejoRedvolucion joan bermejo
Redvolucion joan bermejoMartin M
 
La Dignidad De Servicio
La Dignidad De ServicioLa Dignidad De Servicio
La Dignidad De Serviciofersande
 
19 de abril de 1810
19 de abril de 181019 de abril de 1810
19 de abril de 1810video
 
Plan De Negocios 2009
Plan De Negocios 2009Plan De Negocios 2009
Plan De Negocios 2009Home
 
Clase 10b 12 05
Clase 10b 12 05Clase 10b 12 05
Clase 10b 12 05jomiespa
 
SounCloud-Voxopop-paltalk
SounCloud-Voxopop-paltalkSounCloud-Voxopop-paltalk
SounCloud-Voxopop-paltalkHernán Usiña
 
Monitoraggio del territorio tramite tecniche di telerilavamento avanzate
Monitoraggio del territorio tramite tecniche di telerilavamento avanzateMonitoraggio del territorio tramite tecniche di telerilavamento avanzate
Monitoraggio del territorio tramite tecniche di telerilavamento avanzateDavide Notti
 
Resultado da avaliação de desempenho didático
Resultado da avaliação de desempenho didáticoResultado da avaliação de desempenho didático
Resultado da avaliação de desempenho didáticoherafanu
 
Катерина Ерошина, Почему контент-маркетинг не шагает по планете, Optimization...
Катерина Ерошина, Почему контент-маркетинг не шагает по планете, Optimization...Катерина Ерошина, Почему контент-маркетинг не шагает по планете, Optimization...
Катерина Ерошина, Почему контент-маркетинг не шагает по планете, Optimization...Optimization conference
 
Funciones trigonometricas directas iv
Funciones trigonometricas directas ivFunciones trigonometricas directas iv
Funciones trigonometricas directas ivRasec Dali
 

En vedette (20)

1ª Parte Tipos De Textos
1ª Parte Tipos De Textos1ª Parte Tipos De Textos
1ª Parte Tipos De Textos
 
gases en la atmosfera (trabajo individual)
gases en la atmosfera (trabajo individual)gases en la atmosfera (trabajo individual)
gases en la atmosfera (trabajo individual)
 
La Computadora.Ppt 3
La Computadora.Ppt 3La Computadora.Ppt 3
La Computadora.Ppt 3
 
Productividad Celestial
Productividad CelestialProductividad Celestial
Productividad Celestial
 
Los Clásicos II Economía I
Los Clásicos II Economía ILos Clásicos II Economía I
Los Clásicos II Economía I
 
agentes para impermeabilizar tejados'
agentes para impermeabilizar tejados'agentes para impermeabilizar tejados'
agentes para impermeabilizar tejados'
 
Funky You
Funky YouFunky You
Funky You
 
Cuadro explicativo
Cuadro explicativoCuadro explicativo
Cuadro explicativo
 
Redvolucion joan bermejo
Redvolucion joan bermejoRedvolucion joan bermejo
Redvolucion joan bermejo
 
La Dignidad De Servicio
La Dignidad De ServicioLa Dignidad De Servicio
La Dignidad De Servicio
 
19 de abril de 1810
19 de abril de 181019 de abril de 1810
19 de abril de 1810
 
Plan De Negocios 2009
Plan De Negocios 2009Plan De Negocios 2009
Plan De Negocios 2009
 
Clase 10b 12 05
Clase 10b 12 05Clase 10b 12 05
Clase 10b 12 05
 
SounCloud-Voxopop-paltalk
SounCloud-Voxopop-paltalkSounCloud-Voxopop-paltalk
SounCloud-Voxopop-paltalk
 
Monitoraggio del territorio tramite tecniche di telerilavamento avanzate
Monitoraggio del territorio tramite tecniche di telerilavamento avanzateMonitoraggio del territorio tramite tecniche di telerilavamento avanzate
Monitoraggio del territorio tramite tecniche di telerilavamento avanzate
 
Resultado da avaliação de desempenho didático
Resultado da avaliação de desempenho didáticoResultado da avaliação de desempenho didático
Resultado da avaliação de desempenho didático
 
Exposicio
ExposicioExposicio
Exposicio
 
Катерина Ерошина, Почему контент-маркетинг не шагает по планете, Optimization...
Катерина Ерошина, Почему контент-маркетинг не шагает по планете, Optimization...Катерина Ерошина, Почему контент-маркетинг не шагает по планете, Optimization...
Катерина Ерошина, Почему контент-маркетинг не шагает по планете, Optimization...
 
Funciones trigonometricas directas iv
Funciones trigonometricas directas ivFunciones trigonometricas directas iv
Funciones trigonometricas directas iv
 
Documental con calidad.... pasos
Documental con calidad.... pasosDocumental con calidad.... pasos
Documental con calidad.... pasos
 

Similaire à Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS

EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES_DB.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES_DB.pptxEQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES_DB.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES_DB.pptxGuillaume Alsac
 
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptxEQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptxGuillaume Alsac
 
Interview le dpc, un outil pour améliorer la qualité des soins.
Interview   le dpc, un outil pour améliorer la qualité des soins.Interview   le dpc, un outil pour améliorer la qualité des soins.
Interview le dpc, un outil pour améliorer la qualité des soins.Réseau Pro Santé
 
Rencontre avec le dr patrick bouet
Rencontre avec le dr patrick bouetRencontre avec le dr patrick bouet
Rencontre avec le dr patrick bouetRéseau Pro Santé
 
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN Rachel Bocher
 
Interview Le feuilleton de phar-e - Les missions des PH
Interview Le feuilleton de phar-e - Les missions des PHInterview Le feuilleton de phar-e - Les missions des PH
Interview Le feuilleton de phar-e - Les missions des PHRéseau Pro Santé
 
Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Etre acteur du changement de la médecine de ville.Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Etre acteur du changement de la médecine de ville.Réseau Pro Santé
 
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant) Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant) Jamaity
 
Pourquoi un chsct est il devenu vital pour les médecins hospitaliers
Pourquoi un chsct est il devenu vital pour les médecins hospitaliers  Pourquoi un chsct est il devenu vital pour les médecins hospitaliers
Pourquoi un chsct est il devenu vital pour les médecins hospitaliers Réseau Pro Santé
 
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?Réseau Pro Santé
 
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au MarocRéflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au MarocRachid AOURAGH
 
Métiers de l'action sociale et de la santé : quelles sont les compétences dem...
Métiers de l'action sociale et de la santé : quelles sont les compétences dem...Métiers de l'action sociale et de la santé : quelles sont les compétences dem...
Métiers de l'action sociale et de la santé : quelles sont les compétences dem...France Travail
 
SETE 2019 : Analyse des représentations sociales et professionnelles du parte...
SETE 2019 : Analyse des représentations sociales et professionnelles du parte...SETE 2019 : Analyse des représentations sociales et professionnelles du parte...
SETE 2019 : Analyse des représentations sociales et professionnelles du parte...SoniaTrop
 
Focus santé rh 5
Focus santé rh 5Focus santé rh 5
Focus santé rh 5arthur-hunt
 
Livret salarie 2020
Livret salarie 2020Livret salarie 2020
Livret salarie 2020asclepiade3
 

Similaire à Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS (20)

EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES_DB.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES_DB.pptxEQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES_DB.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES_DB.pptx
 
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptxEQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
 
Interview le dpc, un outil pour améliorer la qualité des soins.
Interview   le dpc, un outil pour améliorer la qualité des soins.Interview   le dpc, un outil pour améliorer la qualité des soins.
Interview le dpc, un outil pour améliorer la qualité des soins.
 
Patient Expert
Patient ExpertPatient Expert
Patient Expert
 
Rencontre avec le dr patrick bouet
Rencontre avec le dr patrick bouetRencontre avec le dr patrick bouet
Rencontre avec le dr patrick bouet
 
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
 
Interview : Dr Olivier Veran
Interview : Dr Olivier VeranInterview : Dr Olivier Veran
Interview : Dr Olivier Veran
 
Interview Le feuilleton de phar-e - Les missions des PH
Interview Le feuilleton de phar-e - Les missions des PHInterview Le feuilleton de phar-e - Les missions des PH
Interview Le feuilleton de phar-e - Les missions des PH
 
Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Etre acteur du changement de la médecine de ville.Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Etre acteur du changement de la médecine de ville.
 
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant) Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
 
ESCP163-msd-02
ESCP163-msd-02ESCP163-msd-02
ESCP163-msd-02
 
Pourquoi un chsct est il devenu vital pour les médecins hospitaliers
Pourquoi un chsct est il devenu vital pour les médecins hospitaliers  Pourquoi un chsct est il devenu vital pour les médecins hospitaliers
Pourquoi un chsct est il devenu vital pour les médecins hospitaliers
 
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HASRapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
Rapport annuel d'acitivité 2013 de la HAS
 
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
 
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au MarocRéflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
 
Métiers de l'action sociale et de la santé : quelles sont les compétences dem...
Métiers de l'action sociale et de la santé : quelles sont les compétences dem...Métiers de l'action sociale et de la santé : quelles sont les compétences dem...
Métiers de l'action sociale et de la santé : quelles sont les compétences dem...
 
Mesure prioritaire 3
Mesure prioritaire 3Mesure prioritaire 3
Mesure prioritaire 3
 
SETE 2019 : Analyse des représentations sociales et professionnelles du parte...
SETE 2019 : Analyse des représentations sociales et professionnelles du parte...SETE 2019 : Analyse des représentations sociales et professionnelles du parte...
SETE 2019 : Analyse des représentations sociales et professionnelles du parte...
 
Focus santé rh 5
Focus santé rh 5Focus santé rh 5
Focus santé rh 5
 
Livret salarie 2020
Livret salarie 2020Livret salarie 2020
Livret salarie 2020
 

Plus de Rachel Bocher

Interview PR Benoit Vallet
Interview PR Benoit ValletInterview PR Benoit Vallet
Interview PR Benoit ValletRachel Bocher
 
Dossier : PH et attractivité
Dossier : PH et attractivitéDossier : PH et attractivité
Dossier : PH et attractivitéRachel Bocher
 
Chronique d’hôpital - La pochette plastique
Chronique d’hôpital - La pochette plastiqueChronique d’hôpital - La pochette plastique
Chronique d’hôpital - La pochette plastiqueRachel Bocher
 
Déchiffrer l’hôpital : devenir PH
Déchiffrer l’hôpital : devenir PHDéchiffrer l’hôpital : devenir PH
Déchiffrer l’hôpital : devenir PHRachel Bocher
 
10 propositions pour réduire la pénibilité et essayer de prévenir l’épuisemen...
10 propositions pour réduire la pénibilité et essayer de prévenir l’épuisemen...10 propositions pour réduire la pénibilité et essayer de prévenir l’épuisemen...
10 propositions pour réduire la pénibilité et essayer de prévenir l’épuisemen...Rachel Bocher
 
L’anévrysme de la vahiné
L’anévrysme de la vahinéL’anévrysme de la vahiné
L’anévrysme de la vahinéRachel Bocher
 
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...Rachel Bocher
 
DOSSIER : La vie sans hôpital
DOSSIER : La vie sans hôpitalDOSSIER : La vie sans hôpital
DOSSIER : La vie sans hôpitalRachel Bocher
 
News views Syndicalisme Mode d'emploi - Le syndicalisme ce mal connu
News views Syndicalisme Mode d'emploi - Le syndicalisme ce mal connuNews views Syndicalisme Mode d'emploi - Le syndicalisme ce mal connu
News views Syndicalisme Mode d'emploi - Le syndicalisme ce mal connuRachel Bocher
 
Universités et Territoires : enjeux, risques, chances
Universités et Territoires : enjeux, risques, chancesUniversités et Territoires : enjeux, risques, chances
Universités et Territoires : enjeux, risques, chancesRachel Bocher
 
INTERVIEW Didier TABUTEAU
INTERVIEW Didier TABUTEAUINTERVIEW Didier TABUTEAU
INTERVIEW Didier TABUTEAURachel Bocher
 
Et le handicap, bordel !
Et le handicap, bordel !Et le handicap, bordel !
Et le handicap, bordel !Rachel Bocher
 
Comment peut-on être syndicaliste ?
Comment peut-on être syndicaliste ? Comment peut-on être syndicaliste ?
Comment peut-on être syndicaliste ? Rachel Bocher
 
Dossier : La Gouvernance
Dossier : La GouvernanceDossier : La Gouvernance
Dossier : La GouvernanceRachel Bocher
 
Commissions régionales paritaires (CRP) : où en est-on ?
Commissions régionales paritaires (CRP) : où en est-on ? Commissions régionales paritaires (CRP) : où en est-on ?
Commissions régionales paritaires (CRP) : où en est-on ? Rachel Bocher
 
Interview Edouard Couty - Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes A...
Interview Edouard Couty - Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes A...Interview Edouard Couty - Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes A...
Interview Edouard Couty - Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes A...Rachel Bocher
 
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?Rachel Bocher
 
La démocratie à l’hôpital : Une utopie au quotidien ?
La démocratie à l’hôpital : Une utopie au quotidien ? La démocratie à l’hôpital : Une utopie au quotidien ?
La démocratie à l’hôpital : Une utopie au quotidien ? Rachel Bocher
 
Tableau législation hospitalière et démocratie hospitalière
Tableau législation hospitalière et démocratie hospitalièreTableau législation hospitalière et démocratie hospitalière
Tableau législation hospitalière et démocratie hospitalièreRachel Bocher
 
INTERVIEW Alfred Spira
INTERVIEW Alfred SpiraINTERVIEW Alfred Spira
INTERVIEW Alfred SpiraRachel Bocher
 

Plus de Rachel Bocher (20)

Interview PR Benoit Vallet
Interview PR Benoit ValletInterview PR Benoit Vallet
Interview PR Benoit Vallet
 
Dossier : PH et attractivité
Dossier : PH et attractivitéDossier : PH et attractivité
Dossier : PH et attractivité
 
Chronique d’hôpital - La pochette plastique
Chronique d’hôpital - La pochette plastiqueChronique d’hôpital - La pochette plastique
Chronique d’hôpital - La pochette plastique
 
Déchiffrer l’hôpital : devenir PH
Déchiffrer l’hôpital : devenir PHDéchiffrer l’hôpital : devenir PH
Déchiffrer l’hôpital : devenir PH
 
10 propositions pour réduire la pénibilité et essayer de prévenir l’épuisemen...
10 propositions pour réduire la pénibilité et essayer de prévenir l’épuisemen...10 propositions pour réduire la pénibilité et essayer de prévenir l’épuisemen...
10 propositions pour réduire la pénibilité et essayer de prévenir l’épuisemen...
 
L’anévrysme de la vahiné
L’anévrysme de la vahinéL’anévrysme de la vahiné
L’anévrysme de la vahiné
 
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
 
DOSSIER : La vie sans hôpital
DOSSIER : La vie sans hôpitalDOSSIER : La vie sans hôpital
DOSSIER : La vie sans hôpital
 
News views Syndicalisme Mode d'emploi - Le syndicalisme ce mal connu
News views Syndicalisme Mode d'emploi - Le syndicalisme ce mal connuNews views Syndicalisme Mode d'emploi - Le syndicalisme ce mal connu
News views Syndicalisme Mode d'emploi - Le syndicalisme ce mal connu
 
Universités et Territoires : enjeux, risques, chances
Universités et Territoires : enjeux, risques, chancesUniversités et Territoires : enjeux, risques, chances
Universités et Territoires : enjeux, risques, chances
 
INTERVIEW Didier TABUTEAU
INTERVIEW Didier TABUTEAUINTERVIEW Didier TABUTEAU
INTERVIEW Didier TABUTEAU
 
Et le handicap, bordel !
Et le handicap, bordel !Et le handicap, bordel !
Et le handicap, bordel !
 
Comment peut-on être syndicaliste ?
Comment peut-on être syndicaliste ? Comment peut-on être syndicaliste ?
Comment peut-on être syndicaliste ?
 
Dossier : La Gouvernance
Dossier : La GouvernanceDossier : La Gouvernance
Dossier : La Gouvernance
 
Commissions régionales paritaires (CRP) : où en est-on ?
Commissions régionales paritaires (CRP) : où en est-on ? Commissions régionales paritaires (CRP) : où en est-on ?
Commissions régionales paritaires (CRP) : où en est-on ?
 
Interview Edouard Couty - Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes A...
Interview Edouard Couty - Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes A...Interview Edouard Couty - Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes A...
Interview Edouard Couty - Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes A...
 
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
 
La démocratie à l’hôpital : Une utopie au quotidien ?
La démocratie à l’hôpital : Une utopie au quotidien ? La démocratie à l’hôpital : Une utopie au quotidien ?
La démocratie à l’hôpital : Une utopie au quotidien ?
 
Tableau législation hospitalière et démocratie hospitalière
Tableau législation hospitalière et démocratie hospitalièreTableau législation hospitalière et démocratie hospitalière
Tableau législation hospitalière et démocratie hospitalière
 
INTERVIEW Alfred Spira
INTERVIEW Alfred SpiraINTERVIEW Alfred Spira
INTERVIEW Alfred Spira
 

Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS

  • 1. Le MAG de l’INPH / décembre 201636 Comment devient-on directrice générale de l’offre de soins ? Pour le côté formel des choses, il s’agit d’une nomination en conseil des ministres. Pour ce qui est du choix de la personne - et en parti- culier me concernant - il est diffi- cile de répondre à la place des inté- ressés, au premier rang desquels la ministre. L’analyse que je peux en faire n’est pas spécifique au poste : c’est la rencontre entre d’un côté les besoins spécifiques d’un mo- ment et, de l’autre, l’expérience et les compétences acquises. Sous l’angle du parcours profession- nel et de l’engagement personnel pour exercer des responsabilités d’équipes et de programmes, les fonctions de directrice de l’offre de soins et médico-sociale à l’ARS d’Ile-de-France, après une carrière hospitalière variée, auront été déterminantes. Ma nomination est venue rencontrer un moment particulier, celui de la prépara- tion puis de la création des GHT, des nombreuses mesures de la loi de modernisation de notre sys- tème de santé, de la poursuite du plan triennal, de la concertation avec toutes les parties prenantes. Mais surtout - car le sens est im- portant  - la projection d’une vi- sion fondamentale pour ce qui concerne la DGOS : celle de l’or- ganisation territoriale de l’offre de soins. Cette vision a des impli- cations multiples, tant pour les professionnels des établissements de santé que pour les profession- nels de ville, ainsi que de nom- breuses dimensions, qu’il s’agisse du régime des autorisations, de la gouvernance territoriale, de l’évo- lution des métiers ou encore de l’articulation d’action entre les niveaux national et régional. Il est probable que mon expérience hos- pitalière, en CHU et en ESPIC, puis celle acquise sur ces sujets à l’ARS ont été un élément clé dans ma nomination. INTERVIEWAnn ARMENTERASDDirectrice générale DGOS Quelles sont les missions de la directrice générale et qui concernent directement les PHs ? Les missions de la DGOS sont toutes orientées vers un objectif majeur : réguler et faire évoluer l’offre de soins, en concertation étroite avec les décideurs institu- tionnels, les interlocuteurs pro- fessionnels, les représentants des patients et des usagers de la san- té, pour l’ajuster aux nouveaux besoins de santé dans notre en- vironnement contraint. Nous de- vons ainsi ajuster nos organisa- tions pour préserver nos valeurs et notre ambition, celle d’un sys- tème de santé équitable, de haute qualité, adapté aux besoins et sou- tenable dans le temps. Les profes- sionnels de l’hôpital, dont les PH, sont donc directement ou indirec- tement concernés par toutes nos actions, qu’il s’agisse en premier lieu des aspects statutaires liés à leur corps, de toutes les mesures qui ont trait à l’exercice profes- sionnel (médical ou non médical), aux formations initiales et conti- nues. Mais au-delà, par toutes CONSTRUCTION ›››› Interview https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/fr/
  • 2. www.inph.org 37 e-marie ESAXCEles actions de régulation, qu’elles portent sur l’organisation de l’offre hospitalière - je pense aux GHT - sur l’accès aux médicaments, aux examens et aux actes innovant, sur les conditions techniques de fonctionnement des services, sur le financement des activités, sur l’organisation et le financement de la recherche clinique… Les praticiens hospitaliers doivent également se sentir concernés par les mesures qui touchent d’autres acteurs, comme les professionnels de ville. Car elles ont un impact - nous le souhaitons positif - sur la façon dont ils fonctionnent au quotidien avec leur environne- ment immédiat pour assurer la prise en charge de leurs patients avant, après et en dehors des éta- blissements de santé. Les missions de la DGOS sont toutes orientées vers un objectif majeur : réguler et faire évoluer l’offre de soins, en concertation étroite avec les décideurs institutionnels, les interlocuteurs professionnels, les représentants des patients et des usagers de la santé... L’hôpital souffre d’une perte d’attractivité sans précédent. Les diverses enquêtes menées par l’INPH ont identifié 3 paramètres majeurs de cet état de faits : la perte de sens (perception de la prépondérance du financier sur la qualité des soins), un management délétère (vécu comme incom- pétent et sans contre-pouvoir) et de mauvaises conditions d’exercice (vécues comme un manque de reconnaissance). Je suis à la fois consciente et pré- occupée de ce que vous me rap- portez. Ce sont des signaux que je reçois via les organisations syndi- cales de praticiens hospitaliers et j’ai connaissance des enquêtes de l’INPH via de nombreux canaux, y compris ceux que j’ai gardés en établissement. C’est un sujet ma- jeur sur lequel je suis pleinement mobilisée, avec mes services et en lien direct et continu avec la mi- nistre, ses conseillers et son direc- teur de cabinet. Notre réponse passe par le plan d’actions pour l’attractivité de l’hô- pital public. Au-delà, nous conti- nuons de travailler, en concerta- tion, sur les différents paramètres que vous rappelez.
  • 3. Le MAG de l’INPH / décembre 201638 La déresponsabilisation des PH dans la gouvernance hospitalière est l’autre facteur ma- jeur de démotivation : avez-vous des propositions qui rétabliraient la place décision- naire (et non plus consultative) des médecins dans l’hôpital ? Je partage un peu moins votre analyse. Les opportunités pour les médecins sont nombreuses de participer à la vie des établis- sements. Et la gouvernance at- teinte dans les établissements et prochainement dans les GHT me semble équilibrée. Le chef d’éta- blissement, celui qui porte la res- ponsabilité des décisions, est le di- recteur mais le binôme président de CME/chef d’établissement de- meure le moteur de l’hôpital. Les chefs de pôles ont des marges de manœuvre importantes pour défi- nir leurs objectifs et organiser au quotidien leurs activités. Il y a un sentiment d’éloignement entre le niveau du soin et celui de la prise de décision, mais tous les moyens existent pour que la décision soit fluide et juste. Ce que les PH res- sentent comme un dessaisisse- ment ou comme une difficulté à mener leurs pro- jets est davan- tage dû à une contrainte impor- tante qui s’ap- plique en réalité à tous. L’association à la décision et la prise de décision sont plus aisés et plus rapides lorsqu’un décideur peut dire « oui ». Dès lors qu’il s’agit d’arbitrer entre des projets qui sont nombreux et qui entrent nécessairement en compétition, il y a parfois une frustration légitime et cer- tainement l’im- pression d’être déresponsabili- sé. Mais en ré- alité, les projets institutionnels et les besoins de participation des médecins aux instances et aux commissions n’ont jamais été aussi nombreux. La perte de sens est un facteur majeur de démotivation : quelles sont les mesures qui seront prises afin de rétablir la place de la qualité des soins dans l’évaluation de l’acti- vité des établissements ? Je partage ce point. Le sens est le moteur principal de l’engagement des professionnels de santé, il faut en être conscient et travailler pour le renforcer. Entre autres mar- queurs de l’action de la ministre, en lien avec le besoin de redonner du sens, il faut citer son souhait de mettre fin au tout T2A. il ne s’agit pas de renier les avantages de ce mode de financement, largement rappelé par les parties consul- tées dans le cadre des travaux du Dr  Véran mais d’atténuer les ef- fets que nous ne souhaitons pas, avec en particulier une préoccu- pation sur les volumes que les mêmes parties ressentent parfois comme excessive. En parallèle de la mission Véran, que je citais à l’instant, une incitation financière à l’amélioration de la qualité a été également été mise en place. Il s’agit d’une avancée majeure dans notre modèle de finance- ment puisque non seulement elle valorise l’effort et l’engagement des équipes, mais également parce qu’elle constitue un facteur d’ali- gnement des préoccupations des décideurs hospitaliers avec celles des soignants. Le sens est le moteur principal de l’engagement des professionnels de santé, il faut en être conscient et travailler pour le renforcer. Le management médical a fait la preuve de son rôle dans la perte d’attractivité de l’hô- pital. Nous attendons avec impatience la partie 2 du rapport IGAS demandé par madame la Ministre à la suite du drame de l’HEGP. Peut-on espérer que soient mises en place des modalités d’évaluation de l’impact du management, qu’il soit médical ou administratif, (via par exemple des indicateurs de risques psycho-sociaux) ? Et que l’équipe redevienne le cœur du management et l’outil majeur de la prise en charge du malade ? Au travers de votre question, vous soulevez un point crucial : le ma- nagement médical est-il à même de jouer pleinement son rôle ? Le troisième axe du plan attractivité porte justement sur le renforce- ment du management médical et redit son rôle crucial dans l’en- gagement et le bien-être au tra- vail des équipes. Il y a plusieurs aspects dans ce sujet : une prise de conscience, par les premiers in- téressés, un besoin de formation, un juste positionnement de la re- lation manageur/managé par rap- CONSTRUCTION ›››› Interview
  • 4. www.inph.org 39 port à la relation confraternelle, une reconnaissance des compé- tences spécifiques de l’animation d’équipe qui ne sont pas néces- sairement les mêmes que celles indispensables pour assumer des responsabilités scientifiques. Mais il faut aussi que les responsables médicaux soient en situation de manager, que l’institution recon- naisse le temps nécessaire et qui ne peut pas être utilisé à d’autres activités, qu’elle les soutienne en renouvelant les relations de tra- vail entre direction des ressources humaines, directions des affaires médicales et managers médicaux. Certains établissements le font déjà, dans le cadre par exemple d’un « projet social » pour les mé- decins. Le renforcement du management médical est un axe clé. Il est ins- crit aux travaux à venir dans le cadre des suites du plan d’actions attractivité et prend encore plus son sens dans le cadre de la mise en œuvre des GHT. Les nouveaux ensembles reposeront en effet sur un projet médical partagé dont la mise en œuvre dépendra en par- tie de la capacité des leaders mé- dicaux à créer du sens, de la co- hésion, de l’équité dans la vie des spécialités et des équipes médi- cales. Un mot pour finir sur la CME,qui me semble être le creuset du dévelop- pement du management médical. Tant dans son organisation actuelle que dans toutes les commissions et activités avec lesquelles elle est engagée, elle peut embarquer, avec soin et collégialité, la communauté des médecins hospitaliers. Merci madame le Directrice générale