SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  55
Télécharger pour lire hors ligne
COURS DE TECHNIQUES D'EXPRESSION ET DE
COMMUNICATION (II)
- R E D O U A N E B O U L G U I D
L I C E N C E P R O F E S S I O N N E L L E – I N G É N I E R I E
& C O N C E P T I O N D E S S Y S T È M E S
I N F O R M AT I Q U E S
- E N S A D E S A F I
A N N É E U N I V E R S I TA I R E 2 0 1 3 / 2 0 1 4
« Le Langage est le moyen de
communication par excellence
de toute société connue. »
- Edward Sapir.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 2
THÉORIE DE ROMAN JAKOBSON
Born 11 October 1896 Moscow - Died 18 July 1982 (aged 85) Boston.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 3
THÉORIE DE ROMAN JAKOBSON
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 4
THÉORIE DE ROMAN JAKOBSON
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 5
THÉORIE DE ROMAN JAKOBSON
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 6
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Le Langage est omniprésent dans les sociétés quelles
qu‟elles soient.
• Il ne prend pas nécessairement la forme verbale et orale,
mais peut se traduire par des écrits, par des gestes, des
signes…
• Par exemple, les abeilles, organisées en société,
communiquent-elles aussi par le biais d‟un langage qui
prend la forme d‟une danse.
• La Sémiotique (Théorie des signes & du sens), met en
évidence cette pluralité de mode de communication.
• Il est donc essentiel de comprendre comment fonctionne
la communication.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 7
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Roman Jakobson suggests an approach to this mass of sign-
systems which begins by considering some general principles:
« Every message is made of signs; Correspondingly the science of
sings termed semiotic deals with those general principles which
underlie the structure of all signs whatever , and with the character
of their utilization within messages, as well as with the specifics of
the various sign systems, and of the diverse messages using
those different kind of signs». („Language in relation to Other
Communication Systems‟ Selected Writings Vol II; p.698).
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 8
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Jakobson est un linguiste et Théoricien de la
Communication qui a conçu un modèle qui
permet de réfléchir sur la communication et qui
permet de comprendre les nombreux facteurs
intervenant dans chaque situation de
communication.
• Il élabore un modèle linguistique divisé en six
fonctions, le « schéma de Jakobson ».
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 9
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Caractères spécifiques du langage humain: L‟idée de
définir le langage autant par son but
- soit l‟expression de la pensée
- soit la communication
que par son moyen : un système de signes
a donné à Jakobson l‟idée de postuler qu‟il existait des
fonctions du langage différentes dont chacune
correspondait à un des facteurs de l‟acte de
communication linguistique.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 10
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
Généralement, il est important de
prendre conscience de l‟unité et de
la diversité de la langue: plus vaste
est la connaissance de la langue,
plus nombreuses sont les
possibilités d‟expression et de
communication.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 11
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• D'après Roman Jakobson, « le langage doit être
étudié dans toutes ses fonctions », C'est-à-dire que
le linguiste doit s'attacher à comprendre à quoi sert
le langage, et s'il sert à plusieurs choses.
• « Pour donner une idée de ses fonctions, un aperçu
sommaire portant sur les facteurs constitutifs de
tout procès linguistique, de tout acte de
communication verbale, est nécessaire ». Les voici :
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 12
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
1. Le message lui-même ;
2. « Le destinateur envoie un message au destinataire » ;
3. Le destinataire est censé recevoir le message ;
4. « Pour être opérant, le message requiert d'abord un contexte auquel il
renvoie (le "référent"), contexte saisissable par le destinataire, et qui
est soit verbal, soit susceptible d'être verbalisé » ;
5. « le message requiert un code, commun, en tout ou au moins en partie,
au destinateur et au destinataire (ou, en d'autres termes, à l'encodeur
et au décodeur du message) » ;
6. « le message requiert un contact, un canal physique et une connexion
psychologique entre le destinateur et le destinataire, contact qui leur
permet d'établir et de maintenir la communication ».
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 13
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
 Les six fonctions de la
communication telles que les
identifie Roman Jakobson sont
chacune liées à un de ces
éléments.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 14
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Le schéma de Jakobson est un modèle
décrivant les différentes fonctions du langage.
• Il a été développé à la suite des études de Karl
Bühler, dont le modèle se limitait aux fonctions
émotive (expressive), conative et référentielle.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 15
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Ce schéma plus complet permet d'identifier un
plus grand nombre d'intervenants et de facteurs
intervenant dans une interaction.
• Tous les facteurs identifiés dans ce schéma ont
un rôle à jouer dans le cadre d'un interaction et
ils influencent tous, à leur façon, le message
qui est transmis.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 16
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Ce schéma comporte six pôles : un émetteur
transmet un message à un récepteur par le biais
d'un canal (visuel, auditif...) en utilisant un code
(pictural, linguistique...), le tout dans un
contexte donné.
• A ces six pôles sont associées, respectivement,
six fonctions du langage :
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 17
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Le modèle des fonctions du langage de Jakobson distingue six
éléments ou facteurs de la communication nécessaires pour qu'il y
ait communication :
• (1) contexte (le contexte, c.à.d. les autres signes verbaux du même
message, et le monde dans lequel prend place le message) ;
• (2) destinateur (émetteur, énonciateur) ;
• (3) destinataire (récepteur, énonciataire) ;
• (4) contact ;
• (5) code commun ;
• (6) message.
• Chaque facteur est le point d'aboutissement d'une relation, ou
fonction, établie entre le message et ce facteur.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 18
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Le destinateur (émetteur, locuteur): celui qui envoi
le message, qui parle.
• Le destinataire (récepteur ou interlocuteur): celui
qui reçoit le message.
• Le contexte: L'ensemble des conditions sociales.
• Le message: C'est le discours, le texte, ce qu'il "faut
faire passer", lorsqu'il y a un message, cela
suppose un codage, d'ou la présence du code.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 19
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Le contact: c'est la liaison physique et
psychologique entre le destinateur et le
destinataire.
• Le code: On transmet un message ayant un
contenu, à quelqu‟un par le biais d‟un code: La
Langue Française, Anglaise, Allemande, des
gestes… (par exemple).
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 20
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• DESTINATEUR ~ DESTINATAIRE: correspondent respectivement
à l'émetteur et au récepteur.
• Dans le cas d'une interaction normale, la communication est
bidirectionnelle lorsque deux personnes interagissent de façon
courante.
• Dans les cas où la communication est institutionnalisée
(implique une institution comme une administration publique,
une télévision, une université, etc.), la communication est
unidirectionnelle; une seule personne produit de la parole alors
que l'autre écoute. Une hiérarchie plus ou moins rigide s'impose
lors de ces interactions, comme c'est le cas dans la salle de
classe, où le professeur enseigne et où vous écoutez.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 21
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• MESSAGE: le matériel transmis par l'interlocuteur,
l'information transmise. Ce message varie énormément
dans sa durée, sa forme et son contenu.
• Dans les interactions individualisées, le message est
généralement adapté à l'interlocuteur. Dans des
communication institutionnalisées, le message est
plutôt rigide et standard.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 22
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• CONTACT (canal): canal physique et psychologique
qui relie le destinateur et le destinataire. La nature du
canal conditionne aussi le message. Un canal direct
(locuteurs en face à face) implique une réponse
directe dans le même médium, qui est l'air ambiant
dans ce cas.
• Le canal peut être modifié pour vaincre en particulier
l'effet du temps: l'écriture sur du papier (livres,
journaux, magazines, etc.), bandes magnétiques,
disques, support magnétique utilisant même le
courrier électronique, etc.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 23
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• RÉFÉRENT: la situation à laquelle renvoie le
message, ce dont il est question (le contexte).
• Il réfère aux informations communes aux deux
locuteurs sur la situation au moment de la
communication.
• Ces informations sont sous-entendues et elles
n'ont pas besoin d'être répétées à chaque fois
que l'on débute une interaction.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 24
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• CODE: "un code est un ensemble conventionnel de
signes, soit sonores ou écrits, soit linguistiques ou non
linguistiques (visuels ou autre), communs en totalité ou
en partie au destinateur et au destinataire.«
• Le Code doit être compris par les deux locuteurs pour
permettre la transmission du message. Dans certains cas,
le message peut mettre en œuvre plusieurs codes en
même temps (langue orale, les gestes, l'habillement, etc.).
Dans ces cas, redondance, complémentarité ou contraste
peuvent être mis en jeu.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 25
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• L‟intérêt de ce schéma de la communication
réside dans la conceptualisation des fonctions
du langage.
• Jakobson fait correspondre à chaque facteur de
la communication une fonction du langage.
• Au Six (6) facteurs, correspondent six (6)
fonctions |Les différents facteurs de l‟acte de
communication|:
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 26
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Selon Jakobson, toute communication verbale
comporte six éléments, six facteurs (les termes
du modèle) :
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 27
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• À chacun des six facteurs inaliénables de la
communication correspond une des six
fonctions du langage (entre parenthèses).
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 28
Referential
Function
Conative Function Poetic Function Emotive
Function
Phatic Function
Metalingual
Function
R E D O U A N E
B O U L G U I D S A F I M O R O C C O
29
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
Jakobson distingue six fonctions dans le langage :
• la fonction référentielle ou représentative, où l'énoncé donne
l'état des choses (aussi dénommée sémiotique ou symbolique)
• la fonction expressive, où le sujet exprime son attitude propre à
l'égard de ce dont il parle
• la fonction conative, lorsque l'énoncé vise à agir sur
l'interlocuteur
• la fonction phatique, où l'énoncé révèle les liens ou maintient
les contacts entre le locuteur et l'interlocuteur
• la fonction métalinguistique ou métacommunicative, qui fait
référence au code linguistique lui-même
• la fonction poétique, où l'énoncé est doté d'une valeur en tant
que tel, valeur apportant un pouvoir créateur.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 30
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• la fonction expressive manifeste la présence de
l'émetteur,
• la fonction poétique porte sur l'esthétique du message,
• la fonction conative vise à impliquer le récepteur (« parce
que vous le valez bien ! »),
• la fonction phatique assure le contact entre émetteur et
récepteur (comme le « allô » dit au téléphone),
• la fonction métalinguistique concerne le code («
"cadeaux" prend un "x" au pluriel ») et enfin
• la fonction référentielle renvoie au contenu informatif du
message.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 31
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
La fonction expressive : est centrée sur le sujet qui parle : sentiments,
émotions, mimiques, etc.
La fonction conative : permet au destinateur d'agir sur le destinataire
(inciter à écouter, à agir, à émouvoir).
La fonction phatique : est relative au contact. Elle permet de provoquer
et de maintenir le contact.
La fonction métalinguistique : s'exerce lorsque l'échange porte sur le
code lui-même et que les partenaires vérifient qu'ils utilisent bien le
même code. Cette fonction consiste donc à utiliser un langage pour
expliquer un autre langage.
La fonction référentielle : cette fonction permet de dénoter le monde
qui nous entoure, c'est le référent, c'est-à-dire «de quoi il s'agit».
La fonction poétique : elle ne se limite pas à la poésie seulement, car
tout message est expressif. Cette fonction se rapporte à la forme du
message dans la mesure où elle a une valeur expressive propre.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 32
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
Le Contexte
(Fonction
Référentielle)
Le Destinateur
(Fonction
Expressive)
Le Message
(Fonction Poétique)
Le Destinataire
(Fonction Conative)
Le Contact
(Fonction Phatique)
Le Code
(Fonction
Métalinguistique)
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 33
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
COMMUNICATION
ECRITE
= SCRIPTEUR CANAL LECTEUR
DESTINATEUR MESSAGE DESTINATAIRE
COMMUNICATION
VOCALE
= LOCUTEUR CODE AUDITEUR
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 34
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 35
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
• Chaque facteur est le point d'aboutissement d'une
relation, ou fonction, établie entre le message et ce
facteur. Ce sont, respectivement, les fonctions :
• (1) référentielle (« La terre est ronde ») ;
• (2) émotive (« Beurk ! ») ;
• (3) conative (« Viens ici ») ;
• (4) phatique (« Allô ? ») ;
• (5) métalinguistique (« Qu'entends-tu par “ krill ”? ») ;
• (6) poétique (« Schtroumf »).
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 36
LA FONCTION EMOTIVE/EXPRESSIVE
La Fonction Expressive:
• Il s'agit de la fonction relative à l'émetteur. Elle est utilisée
par le destinateur pour informer le récepteur sur sa
propre personnalité ou ses propres pensées :
• Pour Jakobson, « elle vise à une expression directe de
l'attitude du sujet à l'égard de ce dont il parle. Elle tend à
donner l'impression d'une certaine émotion, vraie ou
feinte.
• La couche purement émotive, dans la langue, est
présentée par les interjections.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 37
LA FONCTION EMOTIVE/EXPRESSIVE
• Tout message porte une trace de notre état affectif.
• Exemple : l'utilisation des interjections, les
variations de ton, exclamations laissent des
marquent de cette fonction. Eh, comment vas-tu ?
Quel Homme ! je t'assure, etc.
• L'acte de communication suppose plusieurs
dimensions et lorsque le message est centré sur
l'émetteur, c'est la fonction émotive qui domine la
communication. La référence est le sujet parlant.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 38
LA FONCTION EMOTIVE/EXPRESSIVE
• Dans un contexte informatique, la fonction
expressive pourrait être remplie par des méta-
informations ou métadonnées exprimant l'état
psychologique de l'agent émetteur.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 39
LA FONCTION CONATIVE/IMPRESSIVE
La Fonction Conative:
• C'est la fonction relative au destinataire. Elle est utilisée par
l'émetteur pour que le récepteur agisse sur lui-même et s'influence.
• C'est évidemment une fonction privilégiée par la publicité.
• Cette fonction trouve son expression grammaticale la plus pure
dans le vocatif et l'impératif.
• Cet aspect est lié à une autre approche, la théorie des actes de
langage. Des formes grammaticales comme le vocatif ou l'impératif
permettent l'instanciation de cette fonction, de la même manière
que les verbes dits performatifs comme « demander », « affirmer »,
« proposer »...
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 40
LA FONCTION CONATIVE/IMPRESSIVE
• Conative ou impressive : ou d‟action sur autrui. La
communication va agir sur autrui, l'interpeller, solliciter
son attention. Le but de l'émetteur est d'amener une
transformation de l'état de son interlocuteur.
• Lorsque le message a pour but d'agir sur autrui (par
exemple utilisation de l'impératif "partez" "fermez cette
porte" etc.), on dira que la fonction conative domine le
message.
• Mais elle peut être plus discrète lorsque c'est le statut
d'une personne qui donne le ton au message :
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 41
LA FONCTION CONATIVE/IMPRESSIVE
- Vous partez déjà ?
- si ce message est destiné à des amis : cela peut-être un reproche
(agir pour le culpabiliser par exemple, ou au contraire le
solliciter pour rester).
- S'il est destiné à un employé par son patron : agir pour le
sermonner, par exemple...
- A l'oral toute la gestuelle qui peut accompagner le message, le
doigt pointé par exemple pour faire pression sur un soi disant
"coupable"
La fonction expressive et conative supposent une dimension
interpersonnelle, interactionnelle. Dimension très visible chez le
bébé. Fonction évidente dans toute relation sociale.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 42
LA FONCTION RÉFÉRENTIELLE
• Cette fonction du message est centrée sur le monde
(un objet ou un évènement extérieur) : le contexte ou
référent.
• Le référent d'une communication peut être par
exemple la table qui se trouve dans l‟environnement
des interlocuteurs (dans le même « contexte »), ou
alors une culture, un pays.
• C'est une fonction extrêmement utilisée puisque la
plupart des discussions et des textes dans le monde
contiennent une information.
• Cette fonction décrit une réalité objective.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 43
LA FONCTION RÉFÉRENTIELLE
• La fonction référentielle oriente la communication
vers ce dont l'émetteur parle, vers le sujet, vers
des faits objectifs, à savoir les référents
(personnes, objets, phénomènes, etc.,) sans
lesquels il n'y aurait pas de communication
possible.
• Cette fonction englobe les informations
objectives que véhicule le message. Par exemple,
l'énoncé de faits qui se produisent quelque part.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 44
LA FONCTION RÉFÉRENTIELLE
• Référentielle : ou dénotative, ou encore cognitive Cette fonction
vise le référent, l'orientation vers le contexte, lorsque l‟analyse du
discours se fait en fonction de ce que l‟on a à dire. Il s'agit de la
circulation entre sujet en interaction de quelque chose dont ils
parlent. Ce quelque chose n'est ni dans la tête, ni dans la chose :
c'est quelque chose qui se construit (différent de l'objet
montrable).
• Les messages sont purement informatifs du type : hier, je suis
allée au cinéma. Il faut savoir ce qu'est le cinéma, que je suis allée
réfère au fait que j'ai vu un film etc.
• Ces trois premières fonctions sont relatives à la triade : je tu il :
« je te parle du monde ».
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 45
LA FONCTION PHATIQUE/DE CONTACT
• La fonction phatique est utilisée pour établir,
maintenir ou interrompre le contact physique et
psychologique avec le récepteur. Elle permet
aussi de vérifier le passage physique du
message.
• Il s'agit de rendre la communication effective
avant la transmission d'information utile.
L'exemple typique est le « Allô » d'une
communication téléphonique.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 46
LA FONCTION PHATIQUE/DE CONTACT
• Phatique : porte sur le canal dont l'objet est le contact avec
l'interlocuteur ou maintien de la communication (allô, eh bien,
vous m'entendez ? ...).
• Le message est alors dominé par le maintien de la relation entre
les interlocuteurs présents. Il ne s'agit pas de parler des faits mais
d'être en relation. Il n'y a pas de communication sans un effort
pour établir le contact avec l'interlocuteur et surtout le maintenir.
• Etablir, maintenir et couper le contact relève de la fonction
phatique. Cette fonction est omniprésente à l'oral mais intervient à
l„écrit lorsque le souci est de rester dans le parler quotidien.
Répondre à une question par "oh tu sais, ce genre de réunion...
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 47
LA FONCTION MÉTALINGUISTIQUE
• C'est la fonction relative au code, le dictionnaire, le mode
d'emploi. Avant d'échanger des informations il peut être important
que l'échange porte d'abord sur le codage utilisé pour le message.
Ainsi les partenaires vérifient qu'ils utilisent un même code. Cette
fonction consiste donc à utiliser un langage pour expliquer ce
même langage ou un autre langage.
• On l'appelle parfois « traduction ».
• Exemples : « 日本語, c'est du japonais », « le verbe manger est
un verbe du premier groupe », « quand il a parlé de Marie, c'est
bien entendu de Marie Dupont qu'il voulait parler, et non de Marie
Durand ».
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 48
LA FONCTION MÉTALINGUISTIQUE
• Métalinguistique : Elle n'est pas au même niveau que les
autres.
Suppose une distanciation par rapport aux objets du monde, aux
moyens de communication, au partenaire. C'est la réflexivité, la
possibilité de réfléchir sur le discours, la communication, la
langue, en présence lors d'un message à transmettre. (La
plupart des énoncés comportent implicitement ou
explicitement, une référence à leur propre code)
- Donner une définition
- Permet de vérifier le sens, de classer.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 49
LA FONCTION MÉTALINGUISTIQUE
• Ce que permet le langage est difficile avec d'autres modes
sémiotiques : la peinture, la pub... On peut parler de la pub avec
des mots, mais on ne peut pas utiliser la pub pour parler d'elle-
même.
• Cette fonction est en place très tôt chez l'enfant. Par exemple
exprimera ses pleurs différemment s'il n'a pas obtenu de
réponses à sa première façon de pleurer.
• Reformuler différemment est le signe de l'activité
métalinguistique.
"comment puis-je dire ?" "Comment vais-je m'exprimer ?"
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 50
LA FONCTION POÉTIQUE
• Pour Jakobson, « la visée du message en tant que
tel, l'accent mis sur le message pour son propre
compte, est ce qui caractérise la fonction poétique
du langage.
• La fonction poétique n'est pas la seule fonction de
l'art du langage, elle en est seulement la fonction
dominante, déterminante, cependant que dans les
autres activités verbales elle ne joue qu'un rôle
subsidiaire, accessoire.»
• C‟est le fait de jouer avec le langage. C‟est la visée
esthétique qui importe.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 51
LA FONCTION POÉTIQUE
• Il s'agit donc de mettre en évidence tout ce qui
constitue la matérialité propre des signes, et du
code. Cette fonction permet de faire du
message un objet esthétique, même de façon
minimale. Les efforts liés à l'euphonie et à
l'ordre des mots concernent la fonction
poétique. Le niveau de langue, le ton, la hauteur
de la voix construisent aussi la fonction
poétique d'un message oral.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 52
LA FONCTION POÉTIQUE
• Poétique : lorsque c‟est la structure du message
qui est l‟objet d‟attention, la référence même du
message. C'est le message qui est l'objet de la
communication : jouer avec le langage.
• Investissement des messages en tant que tel, au-
delà de leur contenu :
exercice de style, poésie. Mettre un soin
particulier à construire ses messages au delà du
contenu.
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 53
COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 54
RÉFÉRENCES
- Introduction to French Linguistics, Simon Fraser University, Vancouver,
Canada: www.sfu.ca.
- Terence Hawkes, Structuralism And Semiotics, (Methuen & Co. Ltd) 1977,
Reprinted by Routledge 1988/1989, Great Britain.
- Louis Hébert (2011), « Les fonctions du langage », dans Louis Hébert (dir.),
Signo [en ligne], Rimouski (Québec),
http://www.signosemio.com/jakobson/fonctions-du-langage.asp.Site Internet
de Théories Sémiotiques (Appliquées), Roman Jakobson: Les Fonctions du
Langage, www.signosemio.com.
- Plaquette Aude, L’Expression Orale, (Les Thématiques Réseau), Ellipses,
Paris, 2000.
- Roman Jakobson (1896-1982), Essais de linguistique générale : aux sources
du structuralisme, Karine Philippe, Article publié le 01/12/2004 (http://le-
cercle-psy.scienceshumaines,com).
- - Linguistique et Psychiatrie, Les Fonctions du Langage selon Jakobson,
http://psydoc-fr.broca.inserm.fr/linguistique/Jakobson2.html
R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 55

Contenu connexe

Tendances

Techniques de communication et prise de parole
Techniques de communication et  prise de paroleTechniques de communication et  prise de parole
Techniques de communication et prise de paroleMihamou Abderrazaq
 
les bases de la communication interpersonnelle
les bases de la communication interpersonnelleles bases de la communication interpersonnelle
les bases de la communication interpersonnelleSami Lamqaddam
 
Cours de communication. isabelle delcourt.id
Cours de communication. isabelle delcourt.idCours de communication. isabelle delcourt.id
Cours de communication. isabelle delcourt.idIsaac Louka Ada
 
La communication
La communicationLa communication
La communicationnanou1310
 
Techniques de communication ppt
Techniques de communication pptTechniques de communication ppt
Techniques de communication ppt056611678
 
Introduction à la communication interpersonnelle
Introduction à la communication interpersonnelleIntroduction à la communication interpersonnelle
Introduction à la communication interpersonnellemaggica
 
Cours comminication(m.t.u) s1
Cours comminication(m.t.u) s1Cours comminication(m.t.u) s1
Cours comminication(m.t.u) s1Essalma Zabila
 
Chapitre1 Théories de la communication 2e partie_A
Chapitre1 Théories de la communication 2e partie_AChapitre1 Théories de la communication 2e partie_A
Chapitre1 Théories de la communication 2e partie_ADaniel Cornelis
 
Les ecrits-professionnels
Les ecrits-professionnelsLes ecrits-professionnels
Les ecrits-professionnelsRabah HELAL
 
2013.03.07 cours #3 - la communication interne
2013.03.07   cours #3 - la communication interne2013.03.07   cours #3 - la communication interne
2013.03.07 cours #3 - la communication interneOlivier Moch
 
La communication non verbale
La communication non verbaleLa communication non verbale
La communication non verbaleS/Abdessemed
 
Schéma de la communication interpersonnelle
Schéma de la communication interpersonnelleSchéma de la communication interpersonnelle
Schéma de la communication interpersonnelleHervé Garrido
 
Communication : La communication interpersonnelle
Communication : La communication interpersonnelleCommunication : La communication interpersonnelle
Communication : La communication interpersonnelleVirginie Colombel
 

Tendances (20)

Techniques de communication et prise de parole
Techniques de communication et  prise de paroleTechniques de communication et  prise de parole
Techniques de communication et prise de parole
 
les bases de la communication interpersonnelle
les bases de la communication interpersonnelleles bases de la communication interpersonnelle
les bases de la communication interpersonnelle
 
Cours de communication. isabelle delcourt.id
Cours de communication. isabelle delcourt.idCours de communication. isabelle delcourt.id
Cours de communication. isabelle delcourt.id
 
La communication
La communicationLa communication
La communication
 
Schéma de communication
Schéma de communicationSchéma de communication
Schéma de communication
 
Techniques de communication ppt
Techniques de communication pptTechniques de communication ppt
Techniques de communication ppt
 
La communication
La communicationLa communication
La communication
 
Introduction à la communication interpersonnelle
Introduction à la communication interpersonnelleIntroduction à la communication interpersonnelle
Introduction à la communication interpersonnelle
 
Cours comminication(m.t.u) s1
Cours comminication(m.t.u) s1Cours comminication(m.t.u) s1
Cours comminication(m.t.u) s1
 
Chapitre1 Théories de la communication 2e partie_A
Chapitre1 Théories de la communication 2e partie_AChapitre1 Théories de la communication 2e partie_A
Chapitre1 Théories de la communication 2e partie_A
 
Comminucation v&nv
Comminucation v&nvComminucation v&nv
Comminucation v&nv
 
Les theories de la communication
Les theories de la communicationLes theories de la communication
Les theories de la communication
 
Communication2
Communication2Communication2
Communication2
 
Les ecrits-professionnels
Les ecrits-professionnelsLes ecrits-professionnels
Les ecrits-professionnels
 
Communication écrite et orale efficace
Communication écrite et orale efficaceCommunication écrite et orale efficace
Communication écrite et orale efficace
 
2013.03.07 cours #3 - la communication interne
2013.03.07   cours #3 - la communication interne2013.03.07   cours #3 - la communication interne
2013.03.07 cours #3 - la communication interne
 
La communication non verbale
La communication non verbaleLa communication non verbale
La communication non verbale
 
Les bases de la communication
Les bases de la communicationLes bases de la communication
Les bases de la communication
 
Schéma de la communication interpersonnelle
Schéma de la communication interpersonnelleSchéma de la communication interpersonnelle
Schéma de la communication interpersonnelle
 
Communication : La communication interpersonnelle
Communication : La communication interpersonnelleCommunication : La communication interpersonnelle
Communication : La communication interpersonnelle
 

Similaire à Cours de techniques d'expression et de communication ii redouane boulguid safi morocco

Le paradigme linguisitique, Introduction aux théories de la communication (Li...
Le paradigme linguisitique, Introduction aux théories de la communication (Li...Le paradigme linguisitique, Introduction aux théories de la communication (Li...
Le paradigme linguisitique, Introduction aux théories de la communication (Li...Amar LAKEL, PhD
 
Evolution et histoire du concept de communication
Evolution et histoire du concept de communicationEvolution et histoire du concept de communication
Evolution et histoire du concept de communicationMgaleb Richou
 
Insecurite 090416061237-phpapp02
Insecurite 090416061237-phpapp02Insecurite 090416061237-phpapp02
Insecurite 090416061237-phpapp02AGELLID Bucama
 
Cours de communication. Mr. BOUADILA Samir SDRC au niveau CASNOS Agence Annab...
Cours de communication. Mr. BOUADILA Samir SDRC au niveau CASNOS Agence Annab...Cours de communication. Mr. BOUADILA Samir SDRC au niveau CASNOS Agence Annab...
Cours de communication. Mr. BOUADILA Samir SDRC au niveau CASNOS Agence Annab...SamirBOUADILA1
 
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?Elodie Mielczareck
 

Similaire à Cours de techniques d'expression et de communication ii redouane boulguid safi morocco (7)

Le paradigme linguisitique, Introduction aux théories de la communication (Li...
Le paradigme linguisitique, Introduction aux théories de la communication (Li...Le paradigme linguisitique, Introduction aux théories de la communication (Li...
Le paradigme linguisitique, Introduction aux théories de la communication (Li...
 
TEC COURS.pdf
TEC COURS.pdfTEC COURS.pdf
TEC COURS.pdf
 
Langage et communication
Langage et communicationLangage et communication
Langage et communication
 
Evolution et histoire du concept de communication
Evolution et histoire du concept de communicationEvolution et histoire du concept de communication
Evolution et histoire du concept de communication
 
Insecurite 090416061237-phpapp02
Insecurite 090416061237-phpapp02Insecurite 090416061237-phpapp02
Insecurite 090416061237-phpapp02
 
Cours de communication. Mr. BOUADILA Samir SDRC au niveau CASNOS Agence Annab...
Cours de communication. Mr. BOUADILA Samir SDRC au niveau CASNOS Agence Annab...Cours de communication. Mr. BOUADILA Samir SDRC au niveau CASNOS Agence Annab...
Cours de communication. Mr. BOUADILA Samir SDRC au niveau CASNOS Agence Annab...
 
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?
 

Plus de Rednef68 Rednef68

Course v on ecosystems by redouane boulguid master mqhse national school of ...
Course v on ecosystems  by redouane boulguid master mqhse national school of ...Course v on ecosystems  by redouane boulguid master mqhse national school of ...
Course v on ecosystems by redouane boulguid master mqhse national school of ...Rednef68 Rednef68
 
What are human rights redouane boulguid lp ensa safi 2015 2016
What are human rights redouane boulguid  lp ensa safi  2015 2016What are human rights redouane boulguid  lp ensa safi  2015 2016
What are human rights redouane boulguid lp ensa safi 2015 2016Rednef68 Rednef68
 
Course on systems thinking for students of master u mqhse ensa safi 2015 2016...
Course on systems thinking for students of master u mqhse ensa safi 2015 2016...Course on systems thinking for students of master u mqhse ensa safi 2015 2016...
Course on systems thinking for students of master u mqhse ensa safi 2015 2016...Rednef68 Rednef68
 
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid master mqhse ensa s afi 2015 2016
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid  master mqhse ensa s afi  2015  2016Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid  master mqhse ensa s afi  2015  2016
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid master mqhse ensa s afi 2015 2016Rednef68 Rednef68
 
Information & communication technologies for sustainable human developmen...
Information & communication technologies for sustainable human developmen...Information & communication technologies for sustainable human developmen...
Information & communication technologies for sustainable human developmen...Rednef68 Rednef68
 
Cours ii master mqhse ensa safi 2015 2016 redouane boulguid part i
Cours ii  master mqhse  ensa safi  2015  2016  redouane boulguid part iCours ii  master mqhse  ensa safi  2015  2016  redouane boulguid part i
Cours ii master mqhse ensa safi 2015 2016 redouane boulguid part iRednef68 Rednef68
 
Cours i développement durable (qu'est ce que l'environnement) Master MQHSE ...
Cours i  développement durable (qu'est ce que l'environnement)  Master MQHSE ...Cours i  développement durable (qu'est ce que l'environnement)  Master MQHSE ...
Cours i développement durable (qu'est ce que l'environnement) Master MQHSE ...Rednef68 Rednef68
 
Cours de tec redaction redouane boulguid ensas 2015
Cours de tec  redaction  redouane boulguid ensas  2015Cours de tec  redaction  redouane boulguid ensas  2015
Cours de tec redaction redouane boulguid ensas 2015Rednef68 Rednef68
 
Cours sur la programmation neurolinguistique redouane boulguid lp icsi-ensa s...
Cours sur la programmation neurolinguistique redouane boulguid lp icsi-ensa s...Cours sur la programmation neurolinguistique redouane boulguid lp icsi-ensa s...
Cours sur la programmation neurolinguistique redouane boulguid lp icsi-ensa s...Rednef68 Rednef68
 
English phonetics redouane boulguid ensa_safi_morocco
English phonetics redouane boulguid ensa_safi_moroccoEnglish phonetics redouane boulguid ensa_safi_morocco
English phonetics redouane boulguid ensa_safi_moroccoRednef68 Rednef68
 
Technicalenglishictsfordevelopmentensasafiredouaneboulguid20132014 1312100745...
Technicalenglishictsfordevelopmentensasafiredouaneboulguid20132014 1312100745...Technicalenglishictsfordevelopmentensasafiredouaneboulguid20132014 1312100745...
Technicalenglishictsfordevelopmentensasafiredouaneboulguid20132014 1312100745...Rednef68 Rednef68
 
Courses in technical english ensas i 2014 2015
Courses in technical english ensas i  2014 2015Courses in technical english ensas i  2014 2015
Courses in technical english ensas i 2014 2015Rednef68 Rednef68
 
Erasmus mundus masters scholarship
Erasmus mundus masters scholarshipErasmus mundus masters scholarship
Erasmus mundus masters scholarshipRednef68 Rednef68
 
Cours final tec redouane boulguid safi_morocco
Cours final tec redouane boulguid safi_moroccoCours final tec redouane boulguid safi_morocco
Cours final tec redouane boulguid safi_moroccoRednef68 Rednef68
 
Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)
Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)
Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)Rednef68 Rednef68
 
Cours de techniques d’expression & de communication iii redouane boulguid e...
Cours de techniques d’expression & de communication iii   redouane boulguid e...Cours de techniques d’expression & de communication iii   redouane boulguid e...
Cours de techniques d’expression & de communication iii redouane boulguid e...Rednef68 Rednef68
 
Cours tec i redouane boulguid ensa_safi_morocco_2014
Cours tec i redouane boulguid ensa_safi_morocco_2014Cours tec i redouane boulguid ensa_safi_morocco_2014
Cours tec i redouane boulguid ensa_safi_morocco_2014Rednef68 Rednef68
 
How to be prepared for interviews redouane boulguid ensa_safi
How to be prepared for interviews redouane boulguid ensa_safiHow to be prepared for interviews redouane boulguid ensa_safi
How to be prepared for interviews redouane boulguid ensa_safiRednef68 Rednef68
 

Plus de Rednef68 Rednef68 (20)

Redouane boulguid
Redouane boulguid Redouane boulguid
Redouane boulguid
 
Course v on ecosystems by redouane boulguid master mqhse national school of ...
Course v on ecosystems  by redouane boulguid master mqhse national school of ...Course v on ecosystems  by redouane boulguid master mqhse national school of ...
Course v on ecosystems by redouane boulguid master mqhse national school of ...
 
What are human rights redouane boulguid lp ensa safi 2015 2016
What are human rights redouane boulguid  lp ensa safi  2015 2016What are human rights redouane boulguid  lp ensa safi  2015 2016
What are human rights redouane boulguid lp ensa safi 2015 2016
 
Course on systems thinking for students of master u mqhse ensa safi 2015 2016...
Course on systems thinking for students of master u mqhse ensa safi 2015 2016...Course on systems thinking for students of master u mqhse ensa safi 2015 2016...
Course on systems thinking for students of master u mqhse ensa safi 2015 2016...
 
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid master mqhse ensa s afi 2015 2016
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid  master mqhse ensa s afi  2015  2016Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid  master mqhse ensa s afi  2015  2016
Cours sur les ecosystèmes redouane boulguid master mqhse ensa s afi 2015 2016
 
Information & communication technologies for sustainable human developmen...
Information & communication technologies for sustainable human developmen...Information & communication technologies for sustainable human developmen...
Information & communication technologies for sustainable human developmen...
 
Cours ii master mqhse ensa safi 2015 2016 redouane boulguid part i
Cours ii  master mqhse  ensa safi  2015  2016  redouane boulguid part iCours ii  master mqhse  ensa safi  2015  2016  redouane boulguid part i
Cours ii master mqhse ensa safi 2015 2016 redouane boulguid part i
 
Cours i développement durable (qu'est ce que l'environnement) Master MQHSE ...
Cours i  développement durable (qu'est ce que l'environnement)  Master MQHSE ...Cours i  développement durable (qu'est ce que l'environnement)  Master MQHSE ...
Cours i développement durable (qu'est ce que l'environnement) Master MQHSE ...
 
Cours de tec redaction redouane boulguid ensas 2015
Cours de tec  redaction  redouane boulguid ensas  2015Cours de tec  redaction  redouane boulguid ensas  2015
Cours de tec redaction redouane boulguid ensas 2015
 
Cours sur la programmation neurolinguistique redouane boulguid lp icsi-ensa s...
Cours sur la programmation neurolinguistique redouane boulguid lp icsi-ensa s...Cours sur la programmation neurolinguistique redouane boulguid lp icsi-ensa s...
Cours sur la programmation neurolinguistique redouane boulguid lp icsi-ensa s...
 
English phonetics redouane boulguid ensa_safi_morocco
English phonetics redouane boulguid ensa_safi_moroccoEnglish phonetics redouane boulguid ensa_safi_morocco
English phonetics redouane boulguid ensa_safi_morocco
 
Glossary - Governance
Glossary - GovernanceGlossary - Governance
Glossary - Governance
 
Technicalenglishictsfordevelopmentensasafiredouaneboulguid20132014 1312100745...
Technicalenglishictsfordevelopmentensasafiredouaneboulguid20132014 1312100745...Technicalenglishictsfordevelopmentensasafiredouaneboulguid20132014 1312100745...
Technicalenglishictsfordevelopmentensasafiredouaneboulguid20132014 1312100745...
 
Courses in technical english ensas i 2014 2015
Courses in technical english ensas i  2014 2015Courses in technical english ensas i  2014 2015
Courses in technical english ensas i 2014 2015
 
Erasmus mundus masters scholarship
Erasmus mundus masters scholarshipErasmus mundus masters scholarship
Erasmus mundus masters scholarship
 
Cours final tec redouane boulguid safi_morocco
Cours final tec redouane boulguid safi_moroccoCours final tec redouane boulguid safi_morocco
Cours final tec redouane boulguid safi_morocco
 
Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)
Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)
Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)
 
Cours de techniques d’expression & de communication iii redouane boulguid e...
Cours de techniques d’expression & de communication iii   redouane boulguid e...Cours de techniques d’expression & de communication iii   redouane boulguid e...
Cours de techniques d’expression & de communication iii redouane boulguid e...
 
Cours tec i redouane boulguid ensa_safi_morocco_2014
Cours tec i redouane boulguid ensa_safi_morocco_2014Cours tec i redouane boulguid ensa_safi_morocco_2014
Cours tec i redouane boulguid ensa_safi_morocco_2014
 
How to be prepared for interviews redouane boulguid ensa_safi
How to be prepared for interviews redouane boulguid ensa_safiHow to be prepared for interviews redouane boulguid ensa_safi
How to be prepared for interviews redouane boulguid ensa_safi
 

Cours de techniques d'expression et de communication ii redouane boulguid safi morocco

  • 1. COURS DE TECHNIQUES D'EXPRESSION ET DE COMMUNICATION (II) - R E D O U A N E B O U L G U I D L I C E N C E P R O F E S S I O N N E L L E – I N G É N I E R I E & C O N C E P T I O N D E S S Y S T È M E S I N F O R M AT I Q U E S - E N S A D E S A F I A N N É E U N I V E R S I TA I R E 2 0 1 3 / 2 0 1 4
  • 2. « Le Langage est le moyen de communication par excellence de toute société connue. » - Edward Sapir. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 2
  • 3. THÉORIE DE ROMAN JAKOBSON Born 11 October 1896 Moscow - Died 18 July 1982 (aged 85) Boston. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 3
  • 4. THÉORIE DE ROMAN JAKOBSON R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 4
  • 5. THÉORIE DE ROMAN JAKOBSON R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 5
  • 6. THÉORIE DE ROMAN JAKOBSON R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 6
  • 7. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Le Langage est omniprésent dans les sociétés quelles qu‟elles soient. • Il ne prend pas nécessairement la forme verbale et orale, mais peut se traduire par des écrits, par des gestes, des signes… • Par exemple, les abeilles, organisées en société, communiquent-elles aussi par le biais d‟un langage qui prend la forme d‟une danse. • La Sémiotique (Théorie des signes & du sens), met en évidence cette pluralité de mode de communication. • Il est donc essentiel de comprendre comment fonctionne la communication. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 7
  • 8. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Roman Jakobson suggests an approach to this mass of sign- systems which begins by considering some general principles: « Every message is made of signs; Correspondingly the science of sings termed semiotic deals with those general principles which underlie the structure of all signs whatever , and with the character of their utilization within messages, as well as with the specifics of the various sign systems, and of the diverse messages using those different kind of signs». („Language in relation to Other Communication Systems‟ Selected Writings Vol II; p.698). R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 8
  • 9. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Jakobson est un linguiste et Théoricien de la Communication qui a conçu un modèle qui permet de réfléchir sur la communication et qui permet de comprendre les nombreux facteurs intervenant dans chaque situation de communication. • Il élabore un modèle linguistique divisé en six fonctions, le « schéma de Jakobson ». R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 9
  • 10. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Caractères spécifiques du langage humain: L‟idée de définir le langage autant par son but - soit l‟expression de la pensée - soit la communication que par son moyen : un système de signes a donné à Jakobson l‟idée de postuler qu‟il existait des fonctions du langage différentes dont chacune correspondait à un des facteurs de l‟acte de communication linguistique. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 10
  • 11. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON Généralement, il est important de prendre conscience de l‟unité et de la diversité de la langue: plus vaste est la connaissance de la langue, plus nombreuses sont les possibilités d‟expression et de communication. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 11
  • 12. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • D'après Roman Jakobson, « le langage doit être étudié dans toutes ses fonctions », C'est-à-dire que le linguiste doit s'attacher à comprendre à quoi sert le langage, et s'il sert à plusieurs choses. • « Pour donner une idée de ses fonctions, un aperçu sommaire portant sur les facteurs constitutifs de tout procès linguistique, de tout acte de communication verbale, est nécessaire ». Les voici : R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 12
  • 13. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON 1. Le message lui-même ; 2. « Le destinateur envoie un message au destinataire » ; 3. Le destinataire est censé recevoir le message ; 4. « Pour être opérant, le message requiert d'abord un contexte auquel il renvoie (le "référent"), contexte saisissable par le destinataire, et qui est soit verbal, soit susceptible d'être verbalisé » ; 5. « le message requiert un code, commun, en tout ou au moins en partie, au destinateur et au destinataire (ou, en d'autres termes, à l'encodeur et au décodeur du message) » ; 6. « le message requiert un contact, un canal physique et une connexion psychologique entre le destinateur et le destinataire, contact qui leur permet d'établir et de maintenir la communication ». R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 13
  • 14. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON  Les six fonctions de la communication telles que les identifie Roman Jakobson sont chacune liées à un de ces éléments. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 14
  • 15. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Le schéma de Jakobson est un modèle décrivant les différentes fonctions du langage. • Il a été développé à la suite des études de Karl Bühler, dont le modèle se limitait aux fonctions émotive (expressive), conative et référentielle. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 15
  • 16. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Ce schéma plus complet permet d'identifier un plus grand nombre d'intervenants et de facteurs intervenant dans une interaction. • Tous les facteurs identifiés dans ce schéma ont un rôle à jouer dans le cadre d'un interaction et ils influencent tous, à leur façon, le message qui est transmis. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 16
  • 17. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Ce schéma comporte six pôles : un émetteur transmet un message à un récepteur par le biais d'un canal (visuel, auditif...) en utilisant un code (pictural, linguistique...), le tout dans un contexte donné. • A ces six pôles sont associées, respectivement, six fonctions du langage : R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 17
  • 18. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Le modèle des fonctions du langage de Jakobson distingue six éléments ou facteurs de la communication nécessaires pour qu'il y ait communication : • (1) contexte (le contexte, c.à.d. les autres signes verbaux du même message, et le monde dans lequel prend place le message) ; • (2) destinateur (émetteur, énonciateur) ; • (3) destinataire (récepteur, énonciataire) ; • (4) contact ; • (5) code commun ; • (6) message. • Chaque facteur est le point d'aboutissement d'une relation, ou fonction, établie entre le message et ce facteur. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 18
  • 19. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Le destinateur (émetteur, locuteur): celui qui envoi le message, qui parle. • Le destinataire (récepteur ou interlocuteur): celui qui reçoit le message. • Le contexte: L'ensemble des conditions sociales. • Le message: C'est le discours, le texte, ce qu'il "faut faire passer", lorsqu'il y a un message, cela suppose un codage, d'ou la présence du code. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 19
  • 20. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Le contact: c'est la liaison physique et psychologique entre le destinateur et le destinataire. • Le code: On transmet un message ayant un contenu, à quelqu‟un par le biais d‟un code: La Langue Française, Anglaise, Allemande, des gestes… (par exemple). R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 20
  • 21. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • DESTINATEUR ~ DESTINATAIRE: correspondent respectivement à l'émetteur et au récepteur. • Dans le cas d'une interaction normale, la communication est bidirectionnelle lorsque deux personnes interagissent de façon courante. • Dans les cas où la communication est institutionnalisée (implique une institution comme une administration publique, une télévision, une université, etc.), la communication est unidirectionnelle; une seule personne produit de la parole alors que l'autre écoute. Une hiérarchie plus ou moins rigide s'impose lors de ces interactions, comme c'est le cas dans la salle de classe, où le professeur enseigne et où vous écoutez. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 21
  • 22. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • MESSAGE: le matériel transmis par l'interlocuteur, l'information transmise. Ce message varie énormément dans sa durée, sa forme et son contenu. • Dans les interactions individualisées, le message est généralement adapté à l'interlocuteur. Dans des communication institutionnalisées, le message est plutôt rigide et standard. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 22
  • 23. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • CONTACT (canal): canal physique et psychologique qui relie le destinateur et le destinataire. La nature du canal conditionne aussi le message. Un canal direct (locuteurs en face à face) implique une réponse directe dans le même médium, qui est l'air ambiant dans ce cas. • Le canal peut être modifié pour vaincre en particulier l'effet du temps: l'écriture sur du papier (livres, journaux, magazines, etc.), bandes magnétiques, disques, support magnétique utilisant même le courrier électronique, etc. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 23
  • 24. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • RÉFÉRENT: la situation à laquelle renvoie le message, ce dont il est question (le contexte). • Il réfère aux informations communes aux deux locuteurs sur la situation au moment de la communication. • Ces informations sont sous-entendues et elles n'ont pas besoin d'être répétées à chaque fois que l'on débute une interaction. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 24
  • 25. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • CODE: "un code est un ensemble conventionnel de signes, soit sonores ou écrits, soit linguistiques ou non linguistiques (visuels ou autre), communs en totalité ou en partie au destinateur et au destinataire.« • Le Code doit être compris par les deux locuteurs pour permettre la transmission du message. Dans certains cas, le message peut mettre en œuvre plusieurs codes en même temps (langue orale, les gestes, l'habillement, etc.). Dans ces cas, redondance, complémentarité ou contraste peuvent être mis en jeu. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 25
  • 26. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • L‟intérêt de ce schéma de la communication réside dans la conceptualisation des fonctions du langage. • Jakobson fait correspondre à chaque facteur de la communication une fonction du langage. • Au Six (6) facteurs, correspondent six (6) fonctions |Les différents facteurs de l‟acte de communication|: R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 26
  • 27. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Selon Jakobson, toute communication verbale comporte six éléments, six facteurs (les termes du modèle) : R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 27
  • 28. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • À chacun des six facteurs inaliénables de la communication correspond une des six fonctions du langage (entre parenthèses). R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 28
  • 29. Referential Function Conative Function Poetic Function Emotive Function Phatic Function Metalingual Function R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 29
  • 30. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON Jakobson distingue six fonctions dans le langage : • la fonction référentielle ou représentative, où l'énoncé donne l'état des choses (aussi dénommée sémiotique ou symbolique) • la fonction expressive, où le sujet exprime son attitude propre à l'égard de ce dont il parle • la fonction conative, lorsque l'énoncé vise à agir sur l'interlocuteur • la fonction phatique, où l'énoncé révèle les liens ou maintient les contacts entre le locuteur et l'interlocuteur • la fonction métalinguistique ou métacommunicative, qui fait référence au code linguistique lui-même • la fonction poétique, où l'énoncé est doté d'une valeur en tant que tel, valeur apportant un pouvoir créateur. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 30
  • 31. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • la fonction expressive manifeste la présence de l'émetteur, • la fonction poétique porte sur l'esthétique du message, • la fonction conative vise à impliquer le récepteur (« parce que vous le valez bien ! »), • la fonction phatique assure le contact entre émetteur et récepteur (comme le « allô » dit au téléphone), • la fonction métalinguistique concerne le code (« "cadeaux" prend un "x" au pluriel ») et enfin • la fonction référentielle renvoie au contenu informatif du message. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 31
  • 32. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON La fonction expressive : est centrée sur le sujet qui parle : sentiments, émotions, mimiques, etc. La fonction conative : permet au destinateur d'agir sur le destinataire (inciter à écouter, à agir, à émouvoir). La fonction phatique : est relative au contact. Elle permet de provoquer et de maintenir le contact. La fonction métalinguistique : s'exerce lorsque l'échange porte sur le code lui-même et que les partenaires vérifient qu'ils utilisent bien le même code. Cette fonction consiste donc à utiliser un langage pour expliquer un autre langage. La fonction référentielle : cette fonction permet de dénoter le monde qui nous entoure, c'est le référent, c'est-à-dire «de quoi il s'agit». La fonction poétique : elle ne se limite pas à la poésie seulement, car tout message est expressif. Cette fonction se rapporte à la forme du message dans la mesure où elle a une valeur expressive propre. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 32
  • 33. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON Le Contexte (Fonction Référentielle) Le Destinateur (Fonction Expressive) Le Message (Fonction Poétique) Le Destinataire (Fonction Conative) Le Contact (Fonction Phatique) Le Code (Fonction Métalinguistique) R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 33
  • 34. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON COMMUNICATION ECRITE = SCRIPTEUR CANAL LECTEUR DESTINATEUR MESSAGE DESTINATAIRE COMMUNICATION VOCALE = LOCUTEUR CODE AUDITEUR R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 34
  • 35. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 35
  • 36. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON • Chaque facteur est le point d'aboutissement d'une relation, ou fonction, établie entre le message et ce facteur. Ce sont, respectivement, les fonctions : • (1) référentielle (« La terre est ronde ») ; • (2) émotive (« Beurk ! ») ; • (3) conative (« Viens ici ») ; • (4) phatique (« Allô ? ») ; • (5) métalinguistique (« Qu'entends-tu par “ krill ”? ») ; • (6) poétique (« Schtroumf »). R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 36
  • 37. LA FONCTION EMOTIVE/EXPRESSIVE La Fonction Expressive: • Il s'agit de la fonction relative à l'émetteur. Elle est utilisée par le destinateur pour informer le récepteur sur sa propre personnalité ou ses propres pensées : • Pour Jakobson, « elle vise à une expression directe de l'attitude du sujet à l'égard de ce dont il parle. Elle tend à donner l'impression d'une certaine émotion, vraie ou feinte. • La couche purement émotive, dans la langue, est présentée par les interjections. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 37
  • 38. LA FONCTION EMOTIVE/EXPRESSIVE • Tout message porte une trace de notre état affectif. • Exemple : l'utilisation des interjections, les variations de ton, exclamations laissent des marquent de cette fonction. Eh, comment vas-tu ? Quel Homme ! je t'assure, etc. • L'acte de communication suppose plusieurs dimensions et lorsque le message est centré sur l'émetteur, c'est la fonction émotive qui domine la communication. La référence est le sujet parlant. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 38
  • 39. LA FONCTION EMOTIVE/EXPRESSIVE • Dans un contexte informatique, la fonction expressive pourrait être remplie par des méta- informations ou métadonnées exprimant l'état psychologique de l'agent émetteur. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 39
  • 40. LA FONCTION CONATIVE/IMPRESSIVE La Fonction Conative: • C'est la fonction relative au destinataire. Elle est utilisée par l'émetteur pour que le récepteur agisse sur lui-même et s'influence. • C'est évidemment une fonction privilégiée par la publicité. • Cette fonction trouve son expression grammaticale la plus pure dans le vocatif et l'impératif. • Cet aspect est lié à une autre approche, la théorie des actes de langage. Des formes grammaticales comme le vocatif ou l'impératif permettent l'instanciation de cette fonction, de la même manière que les verbes dits performatifs comme « demander », « affirmer », « proposer »... R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 40
  • 41. LA FONCTION CONATIVE/IMPRESSIVE • Conative ou impressive : ou d‟action sur autrui. La communication va agir sur autrui, l'interpeller, solliciter son attention. Le but de l'émetteur est d'amener une transformation de l'état de son interlocuteur. • Lorsque le message a pour but d'agir sur autrui (par exemple utilisation de l'impératif "partez" "fermez cette porte" etc.), on dira que la fonction conative domine le message. • Mais elle peut être plus discrète lorsque c'est le statut d'une personne qui donne le ton au message : R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 41
  • 42. LA FONCTION CONATIVE/IMPRESSIVE - Vous partez déjà ? - si ce message est destiné à des amis : cela peut-être un reproche (agir pour le culpabiliser par exemple, ou au contraire le solliciter pour rester). - S'il est destiné à un employé par son patron : agir pour le sermonner, par exemple... - A l'oral toute la gestuelle qui peut accompagner le message, le doigt pointé par exemple pour faire pression sur un soi disant "coupable" La fonction expressive et conative supposent une dimension interpersonnelle, interactionnelle. Dimension très visible chez le bébé. Fonction évidente dans toute relation sociale. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 42
  • 43. LA FONCTION RÉFÉRENTIELLE • Cette fonction du message est centrée sur le monde (un objet ou un évènement extérieur) : le contexte ou référent. • Le référent d'une communication peut être par exemple la table qui se trouve dans l‟environnement des interlocuteurs (dans le même « contexte »), ou alors une culture, un pays. • C'est une fonction extrêmement utilisée puisque la plupart des discussions et des textes dans le monde contiennent une information. • Cette fonction décrit une réalité objective. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 43
  • 44. LA FONCTION RÉFÉRENTIELLE • La fonction référentielle oriente la communication vers ce dont l'émetteur parle, vers le sujet, vers des faits objectifs, à savoir les référents (personnes, objets, phénomènes, etc.,) sans lesquels il n'y aurait pas de communication possible. • Cette fonction englobe les informations objectives que véhicule le message. Par exemple, l'énoncé de faits qui se produisent quelque part. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 44
  • 45. LA FONCTION RÉFÉRENTIELLE • Référentielle : ou dénotative, ou encore cognitive Cette fonction vise le référent, l'orientation vers le contexte, lorsque l‟analyse du discours se fait en fonction de ce que l‟on a à dire. Il s'agit de la circulation entre sujet en interaction de quelque chose dont ils parlent. Ce quelque chose n'est ni dans la tête, ni dans la chose : c'est quelque chose qui se construit (différent de l'objet montrable). • Les messages sont purement informatifs du type : hier, je suis allée au cinéma. Il faut savoir ce qu'est le cinéma, que je suis allée réfère au fait que j'ai vu un film etc. • Ces trois premières fonctions sont relatives à la triade : je tu il : « je te parle du monde ». R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 45
  • 46. LA FONCTION PHATIQUE/DE CONTACT • La fonction phatique est utilisée pour établir, maintenir ou interrompre le contact physique et psychologique avec le récepteur. Elle permet aussi de vérifier le passage physique du message. • Il s'agit de rendre la communication effective avant la transmission d'information utile. L'exemple typique est le « Allô » d'une communication téléphonique. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 46
  • 47. LA FONCTION PHATIQUE/DE CONTACT • Phatique : porte sur le canal dont l'objet est le contact avec l'interlocuteur ou maintien de la communication (allô, eh bien, vous m'entendez ? ...). • Le message est alors dominé par le maintien de la relation entre les interlocuteurs présents. Il ne s'agit pas de parler des faits mais d'être en relation. Il n'y a pas de communication sans un effort pour établir le contact avec l'interlocuteur et surtout le maintenir. • Etablir, maintenir et couper le contact relève de la fonction phatique. Cette fonction est omniprésente à l'oral mais intervient à l„écrit lorsque le souci est de rester dans le parler quotidien. Répondre à une question par "oh tu sais, ce genre de réunion... R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 47
  • 48. LA FONCTION MÉTALINGUISTIQUE • C'est la fonction relative au code, le dictionnaire, le mode d'emploi. Avant d'échanger des informations il peut être important que l'échange porte d'abord sur le codage utilisé pour le message. Ainsi les partenaires vérifient qu'ils utilisent un même code. Cette fonction consiste donc à utiliser un langage pour expliquer ce même langage ou un autre langage. • On l'appelle parfois « traduction ». • Exemples : « 日本語, c'est du japonais », « le verbe manger est un verbe du premier groupe », « quand il a parlé de Marie, c'est bien entendu de Marie Dupont qu'il voulait parler, et non de Marie Durand ». R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 48
  • 49. LA FONCTION MÉTALINGUISTIQUE • Métalinguistique : Elle n'est pas au même niveau que les autres. Suppose une distanciation par rapport aux objets du monde, aux moyens de communication, au partenaire. C'est la réflexivité, la possibilité de réfléchir sur le discours, la communication, la langue, en présence lors d'un message à transmettre. (La plupart des énoncés comportent implicitement ou explicitement, une référence à leur propre code) - Donner une définition - Permet de vérifier le sens, de classer. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 49
  • 50. LA FONCTION MÉTALINGUISTIQUE • Ce que permet le langage est difficile avec d'autres modes sémiotiques : la peinture, la pub... On peut parler de la pub avec des mots, mais on ne peut pas utiliser la pub pour parler d'elle- même. • Cette fonction est en place très tôt chez l'enfant. Par exemple exprimera ses pleurs différemment s'il n'a pas obtenu de réponses à sa première façon de pleurer. • Reformuler différemment est le signe de l'activité métalinguistique. "comment puis-je dire ?" "Comment vais-je m'exprimer ?" R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 50
  • 51. LA FONCTION POÉTIQUE • Pour Jakobson, « la visée du message en tant que tel, l'accent mis sur le message pour son propre compte, est ce qui caractérise la fonction poétique du langage. • La fonction poétique n'est pas la seule fonction de l'art du langage, elle en est seulement la fonction dominante, déterminante, cependant que dans les autres activités verbales elle ne joue qu'un rôle subsidiaire, accessoire.» • C‟est le fait de jouer avec le langage. C‟est la visée esthétique qui importe. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 51
  • 52. LA FONCTION POÉTIQUE • Il s'agit donc de mettre en évidence tout ce qui constitue la matérialité propre des signes, et du code. Cette fonction permet de faire du message un objet esthétique, même de façon minimale. Les efforts liés à l'euphonie et à l'ordre des mots concernent la fonction poétique. Le niveau de langue, le ton, la hauteur de la voix construisent aussi la fonction poétique d'un message oral. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 52
  • 53. LA FONCTION POÉTIQUE • Poétique : lorsque c‟est la structure du message qui est l‟objet d‟attention, la référence même du message. C'est le message qui est l'objet de la communication : jouer avec le langage. • Investissement des messages en tant que tel, au- delà de leur contenu : exercice de style, poésie. Mettre un soin particulier à construire ses messages au delà du contenu. R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 53
  • 54. COMMUNICATION : ROMAN JAKOBSON R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 54
  • 55. RÉFÉRENCES - Introduction to French Linguistics, Simon Fraser University, Vancouver, Canada: www.sfu.ca. - Terence Hawkes, Structuralism And Semiotics, (Methuen & Co. Ltd) 1977, Reprinted by Routledge 1988/1989, Great Britain. - Louis Hébert (2011), « Les fonctions du langage », dans Louis Hébert (dir.), Signo [en ligne], Rimouski (Québec), http://www.signosemio.com/jakobson/fonctions-du-langage.asp.Site Internet de Théories Sémiotiques (Appliquées), Roman Jakobson: Les Fonctions du Langage, www.signosemio.com. - Plaquette Aude, L’Expression Orale, (Les Thématiques Réseau), Ellipses, Paris, 2000. - Roman Jakobson (1896-1982), Essais de linguistique générale : aux sources du structuralisme, Karine Philippe, Article publié le 01/12/2004 (http://le- cercle-psy.scienceshumaines,com). - - Linguistique et Psychiatrie, Les Fonctions du Langage selon Jakobson, http://psydoc-fr.broca.inserm.fr/linguistique/Jakobson2.html R E D O U A N E B O U L G U I D S A F I M O R O C C O 55