SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  85
Télécharger pour lire hors ligne
1
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA
RECHERCHE SCIENTIFIQUE
UNIVERSITE BADJI MOKHTAR –ANNABA
FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE PHARMACIE
MEMOIRE DE FIN D’ETUDES
Pour l’obtention du diplôme de docteur en pharmacie
Présentée par : Merabet Aida Directeur : Pr. MECHERI R.
Kermiche Lina
Jury :
Président(e) :
Examinateur :
Examinateur :
N° d’ordre :………… Annaba
Le :………………….
La médecine traditionnelle Algérienne via Covid-19
‘actualité pratique et réalité scientifique’
2
Serment de Galien
« Je jure, en présence des maîtres de la faculté, des conseillers de l’ordre des
pharmaciens et de mes condisciples :
- D’honorer ceux qui m’ont instruit dans les préceptes de mon art et de
leur témoigner ma reconnaissance en restant fidèle à leur enseignement ;
- D’exercer, dans l’intérêt de la santé publique, ma profession avec
conscience et de respecter non seulement la législation en vigueur, mais
aussi les règles de l’honneur, de la probité et du désintéressement ;
- De ne jamais oublier ma responsabilité et mes devoirs envers le malade et
sa dignité humaine. En aucun cas, je ne consentirai à utiliser mes
connaissances et mon état pour corrompre les moeurs et favoriser des
actes criminels.
Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses.
Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque.»
3
REMERCIEMENT
Nous tenons à remercier notre promotrice Pr MECHRI RYM maitre de
conférence classe A en Botanique médicale au département Pharmacie
d’ANNABA, qui a dirigé ce travail depuis les premiers instants. Nous la
remercions pour ses efforts afin de nous aider, nous conseiller et nous orienter.
Son ouverture d’esprit et sa vision de la recherche scientifique ont été
importants pour nous, ainsi que ses connaissances scientifiques qui ont
largement contribué à l’évolution de cette étude. Nous exprimons à elle notre
profond respect et nos chaleureux remerciements .
Á notre président de jury ……………., Nous vous remercions humblement
d’avoir accepté de le juger Veuillez trouver ici, le témoignage de notre
admiration et de notre respect.
Nos remerciements vont également aux membres du jury
……………………………………………….. d’avoir accepté de faire partie du jury
afin de l’examiner et de l’enrichir par vos connaissances et vos propositions.
Nous remercions aussi tous les participants Algériens qui ont répondu au
questionnaire en ligne, sans leurs réponses cette étude ne pouvait jamais voir la
lumière de ce jour.
Enfin nos sincères gratitudes à tous les enseignants du département de
pharmacie qui nous ont suivi tout au long du cursus.
4
Dédicace
En premier lieu et avant tout nous tenons à remercier ALLAH le tout-puissant, le
miséricordieux qui nous a donné le courage, la force et la patience d’achever ce travail.
C’est avec profonde gratitude et sincères mots ,que Je dédie ce modeste travail de fin
d’étude :
A mes très chers parents YAHIA et OUARDA ,qui ont sacrifié leur vie pour notre réussite ,nous
ont éclairé le chemin par leurs conseils judicieux et nous ont entourée d’une grande affection.ils
ont toujours cru en moi et m’ont comblée d’encouragements , de soutiens et de prières tout au
long de mes études .Puisse Allah vous procurer la bonne santé, longue vie, faire en sorte que
jamais je ne vous déçoive et que votre bénédiction m’accompagne toujours.
A ma chère sœur et ma confidente MAROUA , tu me fais toujours sentir que tu es derrière moi
et que tu crois en moi .Que DIEU t’accorde le bonheur ,longévité et la réussite.
A mes frères merci de m’encourager et de m’épauler ,que DIEU vous bénisse .
A toute ma famille , mes nièces , mon neveu et mes proches.
A ma chère copine et binôme LINA ,avec qui j’ai partagé ce modeste travail. Merci pour votre
soutien moral , patience et compréhension tout au long de ce projet ,ainsi à toute sa famille .
A mes copines surtout SOPHIA et ABIR, vous êtes pour moi des sœurs sur qui je peux compter
,en témoignage de l’amitié qui nous unit je vous souhaite que de bonheurs et de réussite.
A tous nos professeurs et collègues de la promotion Pharmacie 2015
AIDA
5
Avant tous nous remercions le bon dieu le tout puissant qui nous a donné la santé, le courage et
la patience pour mener à bien ce modeste travail,
Je dédie ce modeste travail :
À mes chers parents :KERMICHE NOUREDDINE et AMROUN SAMIRA , aucune dédicace
ne saurait exprimer mon respect, mon amour éternel et ma considération pour les sacrifices que
vous avez consenti pour mon instruction et mon bien être. Je vous remercie pour tout le soutien,
les prières et l’amour que vous me portez depuis mon enfance et j’espère que votre bénédiction
m’accompagne toujours. Je vous dédie aujourd’hui ma réussite.
À mes frères : MAROINE et HAITHEM , pour votre présence et votre soutien durant toute ma
vie .
À tous les membres de ma famille.
A ma binôme et chère amie AIDA , Pour la personne merveilleuse que tu es.
À mes copines fidèles , ABIR et SOUNDES , pour les instants de joie partagés en leur
compagnie, leur gentillesse et tous les sentiments qu’elles me témoignent.
À tous ceux qui ont contribués de près ou de loin pour que ce projet soit possible je vous
remercie .
Lina
6
Sommaire
Liste des abréviations…………………………………………………….…….10
Liste des tableaux………………………………………………………………11
Liste des figures...............................................................................................12
Chapitre I : Synthèse bibliographiques
Introduction générale .....................................................................................15
I. Maladies du Covid-19
Historique………………………………………………………………………17
1. Définition……………………………………………………………………19
2. Epidémiologie du COVID-19……………………………………………….20
2.1. Données Mondial………………………………………………………...20
2.2 .En Algérie………………………………………………………………..20
3. Etiologie………………………………………………………………….…21
4. Le cycle de vie du SRAS-CoV-2…………………………………………..21
5. Mécanisme d’action du Covid-19………………………………………...23
6. Symptômes………………………………………………………………..24
6.1. Formes asymptomatiques ……………………………………………...24
6.2. Formes symptomatiques …………………………………………….…24
7. Diagnostic………………………………………………………………...25
7.1. Les tests moléculaires………………………………………………….25
7.2. Les tests sérologiques immunologiques……………………………….25
7
7.3. Autres outils ……………………………………………………….………25
9. la prise en charge thérapeutique…………………………………….……….26
9.1. Traitement non spécifique…………………………………………………26
9.2. Traitement spécifique curatif……………………………………………...26
9.3. Vaccin……………………………………………………………………..27
II. Traitement phytothérapique
1. Mécanisme d’action des plantes sur COVID-19………………………….28
III. Travaux antérieurs
1. Recensement des plantes utilisés dans le traitement du COVID-19…….29
1.1. En Algérie……………………………………………………………….29
2.2. Au Maroc………………………………………………………………..32
2. Quelques plantes dont l’activité anti SARS-CoV-2 a été démontrée
expérimentalement in vivo………………………………………………….32
Chapitre II : Travail personnel (Enquête ethnobotanique)
1- Matériels et méthodes
1.1. Déroulement de l’enquête .................................................................... 35
1.2. Critères d’inclusions.............................................................................35
1.3. Critères d’exclusions ............................................................................35
1.4. Traitement des données ........................................................................ 36
2- Résultats et discussion
2.1. Résultats ...............................................................................................37
8
2.1.1. Répartition des enquêtés selon l’âge……………………………………37
2.1.2. Répartition des enquêtés selon le sexe………………………………….38
2.1.3. Répartition des enquêtés selon la région…………………………….….39
2.1.4. Répartition des enquêtés selon l’ethnie…………………………………40
2.1.5. Répartition des enquêtés selon le niveau académique………………….41
2.1.6. Répartition des enquêtés selon l’atteinte par le coronavirus…………...42
2.1.7. Répartition des enquêtés selon la source d’infection………………...…42
2.1.8. Répartition des enquêtés selon les symptômes apparus……………….43
2.1.9. Répartition des enquêtés selon la confirmation d’atteinte par le
coronavirus………………………………………………………………….…44
2.1.10.Répartition des enquêtés selon le suivi du protocole médicamenteux….45
2.1.11. Répartition des enquêtés selon les maladies chroniques……………..46
2.1.12. Répartition des enquêtés selon l’utilisation des plantes médicinales
pendant la pandémie…………………………………………………………....47
2.1.13. Répartition des enquêtés selon la raison d'utilisation des plantes
médicinales……………………………………………………………………48
2.1.14. Répartition des enquêtés selon la source du conseil…………………48
2.1.15. Répartition des enquêtés selon les plantes les plus utilisés…………….49
2.1.16. Répartition des enquêtés selon les parties utilisés des plantes…………50
2.1.17. Répartition des enquêtés selon le mode de préparation des plantes…..50
2.1.18. Répartition des enquêtés selon la posologie par jour…………………51
9
2.1.19. Répartition des enquêtés selon la durée du traitement……………..….51
2.1.20. Répartition des enquêtés selon l’association des plantes……………..52
2.1.21. Répartition des enquêtés selon l’efficacité…………………………....53
2.1.22. Répartition des enquêtés selon le conseil d’utiliser les plantes……...54
2.1.23. Répartition des enquêtés selon la récidivité………………………….55
2.2. Discussion ………………………………………………………………..56
Conclusion ……………………………………………………………………59
Résumé .......................................................................................................... 60
Références bibliographiques ....................................................................... …63
Annexes .......................................................................................................... 73
10
Liste des abréviations
ACE2 :enzyme de conversion de l’angiotensine
AINS :anti inflammatoire non stéroidien
ARN : acide désoxyribonucléique
COVID :Corona Virus Disease
CXR : Chest X-rays
ELISSA : Enzyme-Linked Immunosorbent Assay
HCOV : corona virus humain
IEC : Inhibiteurs de l’ Inhibiteurs de l'enzyme de conversion
MERS-COV : syndrome respiratoire du Moyen Orient
NSP14 : proteine structural N14
OMS :organisation mondiale de la santé
PCR :polymerase chain reaction
PGE2 : prostaglandine E2
Rt-PCR : Reverse transcriptase- polymerase chain reaction –
SARS-COV : syndrome aigu respiratoire sévère- Corona Virus
SDRA : syndrome de détresse respiratoire aigue
VIH : Le virus de l'immunodéficience humaine
11
LISTE DES TABLEAUX
N° Titre Page
1 Classification taxonomique du SARS-CoV-2 19
2 Plantes utilisées en cas de fièvre 29
3 Plantes utilisées en cas de dyspnée 30
4 Plantes utilisées en cas de toux 31
5 Les plantes les plus utilisés dans le grand Atlas 32
6 Quelques plantes dont l’activité anti SARS-CoV-2 a été
démontrée expérimentalement in vivo
32
7 liste des plantes cités par les enquêtés 84
12
LISTE DES FIGURES
N° Titre Page
1 Structure du SRAS-CoV-2 20
2 Le cycle de vie du SARS-CoV-2 dans la cellule hôtel 22
3 Mécanisme de l'infection par le SARS-CoV-2 23
4 Répartition des enquêtés selon l'âge 37
5 Répartition des enquêtés selon le sexe 38
6 Répartition des enquêtés selon la région 39
7 Répartition des enquêtés selon l’ethnie 40
8 Répartition des enquêtés selon le niveau académique 41
9 Répartition des enquêtés selon l’atteinte par le
coronavirus
42
10 Répartition des enquêtés selon la source d’infection 42
11 Répartition des enquêtés selon les symptômes apparus 43
12 Répartition des enquêtés selon la confirmation
d’atteinte par le coronavirus
44
13 Répartition des enquêtés selon la méthode de
confirmation de l’atteinte
44
14 Répartition des enquêtés selon le suivi du protocole
médicamenteux
45
15 Répartition des enquêtés selon les maladies chroniques 46
16 Répartition des enquêtés selon l’utilisation des plantes
médicinales pendant cette pandémie
47
17 Répartition des enquêtés selon la raison d'utilisation des
plantes médicinales
48
18 Répartition des enquêtés selon la source du conseil 48
13
19 Répartition des enquêtés selon les plantes les plus
utilisés
49
20 Répartition des enquêtés selon les parties utilisés des
plantes
50
21 Répartition des enquêtés selon le mode de préparation
des plantes
50
22 Répartition des enquêtés selon la posologie par jour 51
23 Répartition des enquêtés selon la durée du traitement 51
24 Répartition des enquêtés selon l’association des plantes 52
25 Répartition des enquêtés selon la guérison totale 53
26 Répartition des enquêtés selon l’amélioration des
symptômes
53
27 Répartition des enquêtés selon le conseil d’utiliser les
plantes
54
28 Répartition des enquêtés selon la récidivité 55
14
Chapitre I :
Synthèse bibliographique
15
Introduction générale
16
En décembre 2019, plus précisément à Wuhan, la Chine a signalé l'apparition d'une nouvelle
maladie infectieuse respiratoire causée par un virus appelé coronavirus 2 du syndrome
respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2), initialement transmis de l'animal à l'homme, puis de
l'homme à l'homme, et la chaîne de transmission se prolonge touchant ainsi 213 Pays incluant
l’Algérie depuis l’apparition du premier cas le 25 Mars 2020 [1]. En conséquence, le 11 mars
2020, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré le COVID-19 comme étant une
pandémie. A ce jour , plus de 167 millions de cas ont été confirmés et plus de 3 millions de
décès ont été signalés [2]. Le COVID-19 provoque principalement des maladies respiratoires
allant d’une maladie bénigne à une maladie grave provoquant même la mort [3].
Le développement de vaccins fait l'objet de recherches actives, des rapports positifs sont
apparus actuellement , mais leur mise à disposition du grand public peut prendre plus d'un an.
Certains médicaments sont utilisés dans diverses combinaisons en tant que médicaments non
autorisés pour contrôler les différents complications associés au COVID-19.
En absence de traitements spécifiques de Covid-19 , le recours aux remèdes naturels peut
également constituer une solution alternative pour renforcer l’immunité, lutter et prévenir
cette maladie.
La médecine traditionnelle existe depuis toujours : elle est la somme totale des
connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et
expériences propres à une culture et qui sont utilisées pour maintenir les êtres humains en
santé ainsi que pour prévenir, traiter et guérir des maladies au moyen de plantes, de parties de
plantes ou de préparations à base de plantes, qu’elles soient consommées ou utilisées en voie
externe. Les plantes médicinales sont utilisés depuis l'Antiquité et leur efficacité a été prouvée
par le temps notamment face aux infections virales [4].
En Algérie, de plus en plus de personnes ont recours à la médecine traditionnelle et à l’heure
où l’épidémie de Coronavirus s’étend dans notre pays avec l’absence d’un traitement
spécifique, ce recours est multiplié.
L’objectif de notre travail est d’évaluer l’utilisation des plantes médicinales par la population
algérienne au cours de cette pandémie. Pour atteindre cet objectif, nous avons réalisé une
enquête ethnobotanique descriptive via Google docs auprès des utilisateurs de Facebook.
17
I. Maladies du Covid-19
Historique
-La première apparition du coronavirus était en 2002 dont le SARS-CoV-1 avait provoqué la
mort de 774 personnes en 2002–2003 après avoir infecté 8096 personnes, essentiellement en
Chine dans la province de Guangdon et à Hong Kong. Le taux de létalité était estimé à 9,6
%[5].
-Près d'une décennie plus tard, en 2012, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-
Orient (MERS-CoV), également d'origine chauve-souris, est apparu en Arabie Saoudite avec
le dromadaire comme hôte intermédiaire. Il a touché 2494 personnes et causé 858 décès (taux
de mortalité de 34 %) [6].
-En 2015, une seconde épidémie, en Corée du Sud avait fait 36 morts sur 186 cas confirmés.
-En décembre 2019, des adultes de Wuhan, ont commencé à se présenter dans les hôpitaux
locaux avec une pneumonie grave de cause inconnue. La plupart des premiers cas ont été
exposés au marché de gros des fruits de mer de Huanan, qui faisait également le commerce
d'animaux vivants.
-Le 31 décembre 2019, la Chine a notifié l'épidémie à l'Organisation mondiale de la santé[7]
-Le premier cas mortel a été signalé le 11 janvier 2020.
-Le nombre de cas a commencé à augmenter de manière exponentielle, certains n'ayant pas
été exposés au marché des animaux vivants, ce qui suggère une transmission interhumaine.
-La transmission interhumaine a entraîné la propagation du virus vers la Thaïlande puis vers
d’autres pays[8].
- Il y avait une augmentation des personnes infectées sans antécédents d'exposition à la faune
ou de visite à Wuhan, et plusieurs cas d'infection parmi les professionnels de la santé ont été
détectés [9,10].
- L’épidémie s’est ensuite propagée dans les 5 continents touchant à ce jour 213 pays [11].
-Le 12 mars 2020, l'OMS a déclaré la COVID-19 comme une pandémie [12].
18
-L’Algérie comme le reste du monde est confrontée à la propagation de cette pathologie, et le
premier patient atteint de ce virus était détecté le 25 février 2020 dans la région de Ouargla
et il était un italien .Deux autres cas ont été signalés le 01 mars 2020 dans la région de Blida
au nord de l'Algérie[13].
-Le 14aout 2020,le virus s’est propagé dans toute l’Algérie. C’est le 56ème pays touché dans
le monde et le 6ème en Afrique . Aujourd’hui , l'épidémie continue de se propager dans
d'autres régions du pays ,et le nombre de cas confirmés augmente jour après jour[14].
19
1. Définition
Covid-19 est le nom donné par l'OMS le 11 février 2020 à une nouvelle maladie infectieuse
respiratoire apparue en décembre 2019, en Chine, et causée par le coronavirus SARS-CoV-2 :
• "Co" pour "corona",
• "vi" pour "virus",
• "D" pour " disease" ("maladie" en anglais),
• 19 pour l'année de son apparition : 2019 [15].
La famille des coronavirus est responsable d’infections respiratoires chez les mammifères et
les oiseaux. Ils sont membres de la famille des Coronaviridae et de l'ordre des Nidovirales . Il
s’agit de virus à ARN, regroupés en quatre sous-familles : Alphacoronavirus,
Betacoronavirus, Gammacoronavirus et Deltacoronavirus. Chez l’homme, quatre sont
responsables de pathologies bénignes chez les patients immunocompétents(HCoV-
229E,HCoV-OC43, HCoV-NL63 et HKU1 ) [16]. Deux sont responsables de pathologies
sévères et potentiellement mortelles : le SARS-CoV-1 et le MERS-CoV, identifiés
respectivement en 2003 et 2012 [17,18].
Tableau I. Classification taxonomique du SARS-CoV-2 (Gorbalenya et al., 2020)[19].
Domaine Riboviria
Ordre Nidovirales
Sous-ordre Cornidovirineae
Famille Coronaviridae
Sous-famille Orthocoronavirinae
Genre Betacoronavirus
Sous-genre Sarbecovirus
Espèce Coronavirus liés au syndrome respiratoire aigu sévère (SARSr-CoV)
Souche Coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2)
20
Les coronavirus forment des particules enveloppées et sphériques de 100 à 160 nm de
diamètre et d’aspect en couronne .Ils possèdent des protéines structurales et non structurales
[16].
2. Epidémiologie du COVID-19
2.1. Données Mondial
Depuis le début de la pandémie en décembre 2019 jusqu’au 4 mars 2021 ; plus de 115
millions de personnes ont été contaminées par le virus de la Covid-19 dans le monde et plus
de 2,5 millions en sont décédées [20].
Les principales raisons de l'augmentation des taux de morbidité et de mortalité sont la
transmission, l’indisponibilité des moyens de diagnostiques et thérapeutiques efficaces et
absence de mesures préventives au sein des établissements sanitaires[21].
Une modélisation effectuée au 30 mars 2020, à partir de 44 672 cas confirmés à travers le
monde dont 1023 décès, estimait un taux de létalité ajusté de 1,4 % [22]
2.2 En Algérie
En Algérie, le nombre de personnes infectées a atteint plus de 48 mille, selon l’OMS, qui a
également enregistré plus de mille décès [23] .L’incidence annuelle est de 0,47%.
Le taux de létalité des cas PCR+ était estimé à 3,73 % [24].
Figure01: structure du SRAS-CoV-2 [16]
21
3. Etiologie
Les coronavirus humains (HCoV) sont des agents pathogènes zoonotiques qui proviennent
d’animaux sauvages [25,26]. Récemment, les scientifiques ont découvert que toutes les
séquences nucléotidiques du SARS-CoV-2 qui ont été isolées chez l’homme sont très
similaires, et sont étroitement liées à celles isolées des coronavirus des populations de
chauves-souris [26,27]. Cependant, des recherches supplémentaires sont encore nécessaires
pour clarifier la présence de l'hôte intermédiaire qui a promu la transmission du virus[28].
Bien rapidement, une source secondaire d'infection s'est avérée être la transmission
interhumaine par contact étroit[29,30].
La transmission interhumaine du virus SARS-CoV-2 a été démontrée en février 2020 après
qu’une contamination intrafamiliale ait été rapportée[31]. La transmission se fait par les
gouttelettes respiratoires de façon :
- directe lors des épisodes de toux, d’éternuements, des serrages de mains et
embrassades de personne malade .
- indirecte en se touchant le visage, le nez, les yeux et la bouche après que les mains
aient été en contact avec le virus [32].
4. Le cycle de vie du SRAS-CoV-2
Le virus passe par les muqueuses, en particulier les muqueuses nasales et du larynx, puis
pénètre dans les poumons [33].
L'entrée du virus dans la cellule de l'organisme hôte est déterminée par la protéine S présente
sur le virus [34] grâce à ses fonctions de reconnaissance du récepteur spécifique : ACE2 ,et de
fusion de l'enveloppe virale avec les membranes cellulaires. Une fois fusionnées,[35] le
matériel génomique du virus est libéré dans le cytosol et transcrit en deux polyprotéines et
protéines de structure, puis l'ARN se réplique [36].
Le niveau d'expression d'ECA2 dans différents tissus (coeur, rein, système nerveux et autres
muscles squelettiques) pourrait expliquer la variabilité de la sévérité des symptômes chez
certains patients atteints de la COVID-19. Le système nerveux et les muscles squelettiques
auraient une surexpression des récepteurs ECA2 [37].
22
La durée médiane d’incubation, définie comme l’intervalle entre la date d’un premier contact
potentiel avec un patient suspect ou confirmé de COVID-19 et la date d’apparition des
symptômes, est estimée à 4 jours [38}.
Rmarque : L'accumulation de la fréquence des mutations virales est due la sélection
naturelle, la fidélité de la polymérase et l'édition génique [40]. Le SARS-CoV-2 a une plus
grande fidélité dans son processus de transcription et de réplication que les autres virus a
ARN simple brin car il possède un mécanisme de relecture régulé par NSP14. Cependant,
13402 mutations uniques ont été détectées[41].
Figure 02 : Le cycle de vie du SARS-CoV-2 dans la cellule hôtel [39].
23
5. Mécanisme d’action du Covid-19
Le coronavirus provoque des dommages cellulaires alvéolaires en initiant les cascades
inflammatoires comprenant les interleukines et les neutrophiles. La libération excessive des
médiateurs inflammatoires est à l’origine d’un choc cytokinique, qui agit sur l’hypothalamus,
provoquant la libération de prostaglandines E2 (PGE2) responsable de la fièvre, et sur les
capillaires alvéolaires en augmentant leur perméabilité ce qui entraîne un œdème alvéolaire et
un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) . Par conséquent, l’hypoxémie se produit
avec des difficultés respiratoires. Par la suite, la pression partielle de l’oxygène diminue, ce
qui augmente le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire [42,43,44,45,46].
La pathogenèse des formes graves de COVID-19 est associée à la défaillance de plusieurs
organes à la suite du "syndrome des tempêtes de cytokines" qui peut conduire à la
mort[47,48].
Figure 03: Mécanisme de l'infection par le SARS-CoV-2 (kaushik et al, 2020) [49].
24
6. Symptômes
L’infection par le SARS-CoV-2 semble évoluer en trois phases : la phase d’incubation est
suivie d’une phase symptomatique qui apparaît après le contage et qui concernerait 70 % des
patients infectés ; une phase d’aggravation des symptômes respiratoires est possible et environ
3,4 % des patients développeraient un SDRA dans un délai médian de 8 jours après les
premiers symptômes [50].
6.1. Formes asymptomatiques :
Patient qui obtient un résultat positif à un test de dépistage du SRAS-CoV-2 sans ou avant
l’apparition de symptômes [51].
6.2. Formes symptomatiques :
L’infection par le SARS-CoV-2 peut se manifester par des symptômes léger non spécifiques
comme : fièvre, fatigue, toux (avec ou sans expectoration), anorexie, malaise, douleurs
musculaires, maux de gorge, dyspnée, congestion nasale, conjonctivite, perte ou altération de
l’odorat ou du goût et maux de tête. Les patients peuvent également avoir de la diarrhée, des
douleurs abdominales, des nausées et des vomissements [52,53].
Chez environ 20 % des patients infectés, la maladie progresse et des infiltrats pulmonaires se
développent vers un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) [54] [55].
En plus des dommages causés par COVID-19 dans les poumons, des lésions hépatiques , des
lésions rénales aiguës , et une insuffisance cardiaque aiguë ,peuvent être observées au cours
de l'évolution clinique des formes graves [56] [57,58][59].
Les personnes âgées et celles qui ont d’autres problèmes de santé, tels qu’une maladie
cardiovasculaire, un diabète, une maladie respiratoire chronique ou un cancer, ont plus de
risques de présenter une forme grave [60].
25
7. diagnostic
Deux grandes stratégies de détection sont actuellement disponibles pour le diagnostic du
SRAS-CoV2 [61].
7.1. Les tests moléculaires
-La première stratégies comprend les tests moléculaires pour la détection de l'ARN viral du
SRAS-CoV-2 à l'aide de techniques basées sur l'amplification en chaîne par polymérase
(PCR) ou de techniques liées à l'hybridation des acides nucléiques [61].
les gènes et leur ARN des transcriptions sont isolées à partir d'échantillons respiratoires .
Le virus peut également être détecté dans les selles et, dans les cas graves, dans le sang [62].
7.2. Les tests sérologiques immunologiques
La deuxième stratégies comprend des tests sérologiques immunologiques à base d'antigènes
ou d'anticorps [61]. La méthodologie pour ces déterminations comprend le test
immunoenzymatique traditionnel (ELISA), le test immunochromatographique à flux latéral,
l'immunoessai, le bio-essai de neutralisation et des chimiocapteurs spécifiques.
* Il convient de noter que les deux stratégies de détection sont importantes et se complètent
l'un l'autre : La détermination de l'ARN du virus conduit à la détection du virus dans sa phase
active[63], et donnera donc des résultats positifs dans les 3 à 7 jours suivant l'infection, alors
que la sérologie aide à identifier les personnes dont le système immunitaire a déjà développé
des anticorps pour combattre l'infection, et prendra 7 à 14 jours pour donner des résultats
positifs [64].
7.3. Autres outils :
En complément de ces méthodes de détection, les kits de diagnostic rapide sont très demandés
pour fournir un diagnostic rapide [65]. La radiographie pulmonaire (CXR),le scanner
thoracique sont aussi utilisés pour le diagnostic de SARS-CoV-2.
*Au total, le diagnostic de certitude repose sur l’identification du virus par RT-PCR effectuée
sur prélèvements respiratoires. Cependant, devant l’accessibilité à la RT-PCR parfois limitée
et la fréquence élevée de faux négatifs de cette technique (environ 30 %),le diagnostic de
COVID-19 peut être porté par l’association de signes cliniques évocateurs et d’une image
26
scannographique compatible(cf. infra). L’utilisation de la sérologie est en cours
d’évaluation[50].
9. la prise en charge thérapeutique
Malgré les efforts importants et les recherches scientifiques persistants sur cette maladie,
aucun médicament et vaccin ne sont encore disponibles pour lutter contre le COVID19 [66].
Le traitement est actuellement uniquement symptomatique. La plupart des personnes qui sont
atteintes de COVID-19 peuvent se rétablir à la maison et nécessitant un isolément pour
contenir la transmission du virus [67], alors que l'hospitalisation des formes graves de
COVID-19 est nécessaire dont l’administration immédiate d’une oxygénothérapie aux
patients qui ont une infection respiratoire aiguë sévère et une détresse respiratoire, une
hypoxémie ou un choc, et viser une SpO2 de 90- 96 % pendant la réanimation[68].
9.1. Traitement non spécifique
Le traitement symptomatique repose tout d’abord sur la prise en charge de l’hyperthermie par
du paracétamol et une surveillance de l’hydratation [69].
L’antibiothérapie n’est pas nécessaire pour un cas de Covid-19 simple sans critère de gravité
ou de comorbidité [70].elle ne sera envisagée qu’en présence d’une pneumopathie nécessitant
une prise en charge en réanimation [71,72].
9.2. Traitement spécifique curatif
Quatre cibles potentielles de traitement se dégagent :
•L’entrée du virus dans la cellule : des données in vitro suggèrent que la chloroquine ou
l’hydroxychloroquine, en s’opposant à la glycosylation d’ACE2, pourraient empêcher la
pénétration des SARS-CoV [73].
• Le clivage et l’assemblage des protéines virales : il s’agit de la piste des inhibiteurs des
protéases utilisés dans le cadre de l’infection à virus de l’immunodéficience humaine (VIH)
(lopinavir notamment) .
•La réplication virale : en bloquant l’ARN-polymérase qui permet au virus de reproduire son
matériel génétique ;cette recherche concerne le remdésivir.
27
• La réaction immunitaire liée à la production massive de cytokines : l’hydroxychloroquine à
nouveau, les corticoïdes, les interférons (IFN) et le tocilizumab pourraient théoriquement être
utiles.
 D’autres pistes thérapeutiques ont été suggérées, comme la nicotine, la chlorpromazine
l’ivermectine, la colchicine, le montélukast et l’éculizumab, sans preuve d’efficacité pour
le moment [74].
 La sécurité des AINS, corticoïdes et antihypertenseurs agissant sur le système rénine-
angiotensine lors d’infection à COVID-19 est mise en question. Les AINS pourraient
interférer avec le processus de défense face à une infection virale ; ils sont donc plutôt à
éviter. Les corticoïdes systémiques n’ont pas montré de bénéfice lors d’infections virales.
Les IEC et les sartans modulent l’expression de l’enzyme de conversion de l’angiotensine
2 (ACE2), récepteur pulmonaire du SARS-CoV-2. L’impact clinique de ces traitements
sur l’infection à COVID-19 reste à préciser ; en attendant, ils sont a poursuivre [75].
9.3. Vaccin
Un programme de vaccination mis en oeuvre à l'échelle mondiale qui présente de vastes
avantages cliniques et socio-économiques [76].
Au 12 novembre 2020, 164 vaccins candidats sont en évaluation préclinique et 48 vaccins
sont en évaluation clinique, dont trois ont été approuvés pour des essais de phase III
(BNT162b2 de Pfizer/BioNTech, Sputnik V de Gamaleya et le vaccin ARNm-1273 de
Moderna) [77].
Certains scénarios prévoient que la disponibilité la plus précoce et généralisée d'un vaccin
COVID-19 aura lieu en 2021 [76].
28
II. Traitement phytothérapique
Dans une situation d'urgence comme celle de la pandémie actuelle de covid-19, et en
l'absence de traitement conventionnel, la mise au point de médicaments ou de vaccin est
soumise à la temporalité propre aux protocoles de recherches et de validation par des essais
cliniques . La médecine traditionnelle et les produits naturels offrent une ressource
potentiellement précieuse et dont l'innocuité a déjà été prouvée peuvent faire gagner du temps
en tant que première ligne de défense et de prévention contre la Covid-19 [78] [79].
1. Mécanisme d’action des plantes sur COVID-19[103]
- L’inhibition de l'entrée, de l'adsorption et de la pénétration des cellules virales ; exemple : la
réglisse , .[80], la flavone végétale baicaléine extrait de Scutellaria baicalensis [79].
- La modulation de diverses voies de signalisation cellulaire : Grace a l’effet inhibiteur sur
plusieurs pro-cytokines inflammatoires, certains substances actives extraits de végétaux
peuvent être particulièrement utile comme complément pour inverser la tempête de cytokines
mortelle qui se produit dans les cas graves COVID-19 ; exemple : la curcumine [81].
- La stimulation des cellules respiratoire à sécréter une protéine antiviral (l'interfereron beta),
exemple : le gingembre
- Renforcement général de la réponse immunitaire ; exemple : Astragalus membranaceus ,
Echinacea purpurea .[82] le Ginseng, Les artémisinines isolée de la plante Artemisia annua
qui possèdent des effets immunomodulateurs similaires a celles de la chloroquine et de
l'hydroxychloroquine et qui peuvent être considérée comme un agent thérapeutique
prometteur dans le tableau du SDRA qui aggrave l'état des patients atteints de COVID-19[83].
29
III. Travaux antérieurs
1. Recensement des plantes utilisés dans le traitement du COVID-19
1.1. En Algérie : enquête réalisée dans les quatre région d’Algérie en
2020
Tableau 2 : Plantes utilisées en cas de fièvre [84].
30
Tableau 3 : Plantes utilisées en cas de dyspnée [84]
31
Tableau 4 :Plantes utilisées en cas de toux [84].
32
1.2. Au Maroc
Tableau 5 : Les plantes les plus utilisés dans le grand Atlas [85][86].
Le nom latin de la plante Nom
commun
Nom arabe Principal
composé
efficace [125]
Effet
Chenopodium ambrosioide L.
[124]
Chéropode ‫مخينزة‬/‫تمكوت‬ Ascoridol,
Aritasone,
L-pinocarvone
antifongique, traite
la fièvre
Marrubium vulgare L. [124] marrube
blanc
‫المريوة‬ Marrubine,
choline,
saponosides,
tanins
expectorant,
antispasmodique,
traite la grippe et
les infections
respiratoires
Crocus sativus L. [125] Safran ‫زعفران‬ Crocin Antiviral
Nerium oleander [125] laurier rose ‫الدفلة‬ Digitoxigenin Antiviral
Laurus nobilis L. [125] laurier noble ‫النبيل‬ ‫غار‬ Β-Eudesmol Antiviral
2. Tableau 6: Quelques plantes dont l’activité anti SARS-CoV-2 a été
démontrée expérimentalement in vivo [87][88].
Plante utilisé Résultats référence
Nigella sativa L Au moins 8 études in silico ont montré que certains
composés de N sativa, dont la nigelledine, l'α-
hederine, l'hederagenine, la thymohydroquinone et la
thymoquinone, présentaient une affinité élevée à
modérée avec les enzymes et les protéines du SRAS-
CoV-2. Ces composés peuvent potentiellement
inhiber la réplication du SRAS-CoV-2 et son
attachement aux récepteurs des cellules hôtes.
https://www.scienc
edirect.com/scienc
e/article/pii/S0011
393X2030028X
Artemisia
annua
L’Artemisia annua est une plante médicinale
antivirale utilisée massivement pour la prévention
contre SRAS-CoV-2, dont 90% des cas positifs au
COVID-19 ont administré de l’Artemisia
Gorbalenya, A.E.,
Baker, S.C., Baric,
R.S., de Groot,
R.J., Drosten, C.,
33
annua en traitement complémentaire dans le cas de
syndromes pulmonaires modérés.
Gulyaeva, A.A.,
Haagmans, B.L.,
Lauber, C.,
Leontovich, A.M.,
Neuman, B.W.,
Penzar, D.,
Perlman, S., Poon,
L.L.M.,
Samborskiy, D. V,
Sidorov, I.A., Sola,
I., Ziebuhr, J.,
Viruses, C.S.G. of
the I.C. on T. of,
2020. The species
Severe acute
respiratory
syndrome-related
coronavirus:
classifying 2019-
nCoV and naming
it SARS-CoV-2.
Nat. Microbiol.
5, 536–544.
https://doi.org/10.1
038/s41564-020-
0695-z
(H)
34
Travail personnel
( Enquête ethnobotanique)
35
1- Matériels et méthodes
1.1.Déroulement de l’enquête
Cette étude consiste en une enquête ethnobotanique réalisée à l'aide d'un questionnaire mené
en ligne sur Google Drive entre le 12/02/2021 et le 12/04/2021 auprès de la population
algérienne et préétablie et validé (annexe 01) ; formé de 32 questions a été diffusé via le
réseau social Facebook dans des groupes et des pages publics. D'un point de vue
épidémiologique c'est une étude descriptive transversale dans le temps. Le but est de recenser
les différentes utilisations la médecine traditionnelle durant la pandémie du COVID-19.
Remarque :
La littérature révèle que les sondages en ligne présentent de nombreux avantages au plan
opérationnel. Leurs coûts d’utilisation sont faibles, et le mode Web élimine le risque d’erreur
lors de la saisie des données. Et contrairement aux sondages qui nécessitent la présence
physique des répondants, les sondages en ligne ont aussi l’avantage de permettre aux sondés
d’amorcer les questionnaires au moment et dans le lieu de leur choix, et de le compléter dans
un délai qui leur convient. De plus, ils constituent généralement une méthode de cueillette de
données simple et accessible pour les chercheurs. Grâce aux envois par courriel, ce type de
méthode de collecte de données permet aussi de couvrir un bassin géographique de
répondants plus large [89].
1.2. Critères d’inclusions
Les personnes :
- Ayant 20 ans ou plus.
- Habitent en Algérie.
1.3. Critères d’exclusions
Les personnes :
- Moins de 20 ans.
- Habitent hors l’Algérie.
- Ayant répondu de manière ambiguë
36
1.4. Traitement des données
Les données recueillies à partir d’un questionnaire sur Google Drive, a été ensuite traité et
saisi sur le logiciel Excel. L’analyse des données a fait appel aux méthodes simples des
statistiques descriptives.
37
2- Résultats et discussion
2.1. Résultats
Nous avons pu collecter 200 fiches d’enquêtes.
2.1.1. Répartition des enquêtés selon l’âge
Figure 4 : Répartition des enquêtés selon l'âge
Dans cette enquête , nous avons remarqué la prédominance des participants âgés de [20-30[
ans avec un pourcentage de 57 %. Cette résultat peut être expliqué par la disponibilité
d’internet et de Facebook chez les jeunes .
8%
57%
22%
5% 6% 2%
<20ans [20-30[ [30-40[ [40-50[ [50-60[ >60
38
2.1.2. Répartition des enquêtés selon le sexe
Figure 5 : Répartition des enquêtés selon le sexe
Le sexe féminin représente la majorité des enquêtés avec un pourcentage 63% avec un sexe
ratio de :2 . Cette prédominance peut être expliquée par le faite que le questionnaire était
publié dans des groupes et des pages ; dont la plupart des membres sont des femmes.
37%
63%
Masculin
Féminin
39
2.1.3. Répartition des enquêtés selon la région
Figure 6 :Répartition des enquêtés selon la région
La majorité des enquêtés sont de l'Est et du Nord avec des pourcentages 52%, 38%
respectivement . Les régions du sud et d'ouest représentent un pourcentage de 5% pour
chacune .
38%
5%
52%
5%
Nord
Sud
Est
Ouest
40
2.1.4. Répartition des enquêtés selon l’ethnie
Figure 7: Répartition des enquêtés selon l’ethnie
Les originaires arabes représentent 75% des enquêtés .Cependant , les kabyles et les Chaouis
représentent un pourcentage 14 % et 10% respectivement .
75%
10%
14%
0%
1%
Arabe
Kabyle
Chaoui
Targui
Mezab
41
2.1.5. Répartition des enquêtés selon le niveau académique
Figure 8 : Répartition des enquêtés selon le niveau académique
D’après la figure, la majorité des participants sont des universitaires (89%). Pour les
personnes analphabètes, ayant un niveau d’étude moyen ou secondaire, elles ont faiblement
participé à l’enquête . La prédominance des universitaires peut être expliquée par leur forte
utilisation des moyens de communications.
0% 0% 2%
9%
89%
Analphabète
E.primaire
E,moyenne
E.secondaire
E.universitaire
42
2.1.6. Répartition des enquêtés selon l’atteinte par le coronavirus
Figure 9: Répartition des enquêtés selon l’atteinte par le coronavirus
2.1.7. Répartition des enquêtés selon la source d’infection
Figure 10: Répartition des enquêtés selon la source d’infection
Plus que la moitié des enquêtés (52%) ont été touchées par le Coronavirus (figure 9) .Parmi
eux , (52%) ne connaissent pas la source de leurs atteinte , tandis que 48% la connaissent
(figure10) ,elle est reparti comme suit : famille (39%), travail (31%) et entourage
(30%).(figure10).
52%
48% oui
non
48%
52%
oui
non
31%
39%
30%
Travail Famille Entourage
Travail
Famille
Entourage
43
2.1.8. Répartition des enquêtés selon les symptômes apparus
Figure 11: Répartition des enquêtés selon les symptômes apparus
Plus de la moitié des participants 58 % ont ressentis un ou plusieurs symptômes associés au
COVID-19, dont la fatigue en premier lieu avec le pourcentage 15%, suivi en ordre
décroissant par : maux de tête , perte de l’odorat , fièvre ,perte de goût , courbatures, maux de
gorge , toux sèche, diarrhée , difficultés respiratoires , douleurs abdominale et autres
symptômes .
12%
15%
7%
13%
5%
6%
10%
5%
12%
10%
5%
0.6%
44
2.1.9. Répartition des enquêtés selon la confirmation d’atteinte par le coronavirus
Figure 12 :Répartition des enquêtés selon la confirmation d’atteinte par le coronavirus
Figure 13 :Répartition des enquêtés selon la méthode de confirmation de l’atteinte
La majorité des enquêtés (60%) n’ont pas consulté chez un médecin concernant le COVID -
19.
L’atteinte par le coronavirus a été confirmé chez 34% des enquêtés (figure12), dont 47% par
sérologie ,25% par le PCR,21% par le scanner ,7% par d’autres (figure13) . Alors que 66%
des enquêtes n'ont pas confirmé leur atteinte par ce virus.
34%
66%
oui
non
21%
47%
25%
7%
Scanner sérologie PCR autre
Scanner
sérologie
PCR
autre
45
2.1.10. Répartition des enquêtés selon le suivi du protocole médicamenteux
Figure 14 :Répartition des enquêtés selon le suivi du protocole médicamenteux
Selon les statistiques 54 % des répondeurs n'ont pas suivi le protocole médicamenteux .
46%
54%
oui
non
46
2.1.11. Répartition des enquêtés selon les maladies chroniques
Figure 15 : Répartition des enquêtés selon les maladies chroniques
15% des enquêtés sont atteints des maladies à risques : asthme (23%), diabète (23%),HTA
(19%) ,maladies immunitaires (13%) ,maladie cardiovasculaire (6%), situation particulière
(3%) et autre maladies (13%).
23% 23%
19%
13%
6% 3%
13%
47
2.1.12. Répartition des enquêtés selon l’utilisation des plantes médicinales pendant la
pandémie
Figure 16 :Répartition des enquêtés selon l’utilisation des plantes médicinales pendant
cette pandémie
Pendant cette pandémie, 83% des enquêtés ont eu recours aux plantes médicinales (figure16)
dont 43% dès le début de la pandémie à l’état préventif (60%).
83%
17%
oui
non
48
2.1.13. Répartition des enquêtés selon la raison d'utilisation des plantes médicinales
Figure 17 : Répartition des enquêtés selon la raison d'utilisation des plantes médicinales
2.1.14. Répartition des enquêtés selon la source du conseil
Figure 18: Répartition des enquêtés selon la source du conseil
D’après les résultats, nous avons constaté que la majorité des répondeurs utilisent les plantes
médicinales car il s’agit – selon eux- de produits naturels et moins nocifs que les médicaments
(figure17)(61% des enquêtés ont fait des recherches avant d'utiliser ces plantes). Alors que
23% ont commencé à les utilisés suite à un conseil : 22% de la part d’une personne qui a déjà
19% 18%
15%
23%
25%
L’inquiétude vis-à-vis
la propagation rapide
du covid-19
L’absence d’un
traitement ou d’un
vaccin spécifique
Le manque de
moyens et la
défaillance des
structures sanitaires
Suite à un conseil les plantes
médicinales sont
moins nocifs que les
médicaments
22%
15%
14%
12%
11%
9%
8%
5% 5%
Une
personne
qui l’avez
déjà utiliser
connaisseur
du plante
(personne
agé)
Réseau
sociaux
Ami /famille Médecin livres Pharmacien Herboriste Médias
49
utilisé la plante , 15% ont eu leurs savoirs par un connaisseur du plante(recettes des
personnes âgés), 14% à partir des réseaux sociaux ,12% par transmission familiale ,11% par
conseil d’un médecin, certains consultent les livres (9%) ou ont pris le conseil d’un
pharmacien (8%) ,et seulement 5% ont eu recours à l’avis d’un herboriste(même pourcentage
pour les personnes influencé par les médias )(figure18).
2.1.15. Répartition des enquêtés selon les plantes les plus utilisés
Figure 19 : Répartition des enquêtés selon les plantes les plus utilisés
Au terme de cette enquête, 22 espèces ont été recensés par les enquêtés dont le chef de fil est
le citron avec nombre de citation NC=136 , suivi par le gingembre les clous de girofle
,l’origan ,l’orange, l’eucalyptus et autres ….(figure19)
16%
12%
11%
10% 9% 10%
8% 8%
6% 6%
3% 2%
50
2.1.16. Répartition des enquêtés selon les parties utilisés des plantes
Figure 20: Répartition des enquêtés selon les parties utilisés des plantes
Les drogues les plus utilisés sont les parties aériennes soit les feuilles , les fruits et les graines
.(figure20)
2.1.17. Répartition des enquêtés selon le mode de préparation des plantes:
Figure 21 : Répartition des enquêtés selon le mode de préparation des plantes
Les recettes des plantes médicinales recensés étaient essentiellement préparées soit par
infusion ou par décoction à un pourcentage égale (33%) .
7% 8%
33%
18%
11%
4%
15%
3%
0.2%
racines tiges feuilles fruits graines boutons
floraux
plantes
entières
écorces autre
33% 33%
28%
2% 2% 1% 1%
infusion décoction jus cataplasme élixir extrait autres
51
2.1.18. Répartition des enquêtés selon la posologie par jour
Figure 22: Répartition des enquêtés selon la posologie par jour
2.1.19. Répartition des enquêtés selon la durée du traitement
Figure 23: Répartition des enquêtés selon la durée du traitement
Les résultats indiquent que la plupart des enquêtés ont utilisé ces plantes une fois par jour
(40%)(figure22) pour une durée de deux semaines .(figure23)
40%
35%
15%
10%
1fois 2fois 3fois plus que 3 fois
57%
25%
9% 9%
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
2 semaines un mois 3 mois 6 mois ou plus
52
2.1.20. Répartition des enquêtés selon l’association des plantes
Figure 24: Répartition des enquêtés selon l’association des plantes
Parmi les enquêtés ,51% ont préféré d’utiliser la plante seule (figure24), tandis que 29% ont
associé plusieurs plantes en même temps pour avoir plus d’efficacité –selon eux- et 20% ont
associé la plante avec un médicament .(figure24)
51%
20%
29% seule
associée avec un
médicament
associée avec une plante
53
2.1.21. Répartition des enquêtés selon l’efficacité
Figure 25: Répartition des enquêtés selon Figure26 : Répartition des enquêtés
la guérison totale selon l’amélioration des symptômes
91% des enquêtés ont trouvé que les plantes médicinales utilisés sont efficaces contre le
coronavirus. Parmi eux ,87% ont constaté une guérison totale(figure25) .Tandis que 93% ont
remarqué juste une amélioration des symptômes(figure26).
L’utilisation des plantes médicinales pour la prévention a renforcé l’immunité des 91% des
enquêtés –selon eux-.
87%
13%
oui
non
93%
7%
oui
non
54
2.1.22. Répartition des enquêtés selon le conseil d’utiliser les plantes
Figure 27: Répartition des enquêtés selon le conseil d’utiliser les plantes
Grâce à l’efficacité de traitement phytothérapique obtenus par notre enquête , (95%) des
enquêtés pensent à conseiller et transmettre l’information aux autres personnes pour les
utiliser quel que soit pour la prévention ou pour le traitement.
95%
5%
oui
non
55
2.1.23. Répartition des enquêtés selon la récidivité
Figure 28: Répartition des enquêtés selon la récidivité
D’après les résultats obtenus , 93% des enquêtés n’ont pas eu une récidivité du virus après
l’utilisation de la médecine traditionnelle avec aucun effet indésirable apparus.
7%
93%
oui
non
56
2) Discussion
À travers ces résultats nous avons déduit les constatations suivantes :
- Les personnes âgées de 20 à 30 ans, les femmes , ainsi que les universitaires utilisent plus
les plantes pour prévenir et traiter le Coronavirus .
- Le recours à la phytothérapie est très répandu en Algérie , la majorités des algériens
préfèrent utiliser les plantes médicinales selon des recettes transmis d’une génération à une
autre , cela est peut-être dû à leurs croyance de la sécurité des plantes ainsi que leurs
disponibilité dans la nature . Constatation concordant avec celle de l’OMS qui indique
l’importance de la médecine traditionnelle dans les populations Africaine.
- Par contre , l’absence d’un traitement ou d’un vaccin spécifique contre le COVID-19 a
empêcher la plupart des algériens de suivre le protocole médicamenteux adopter par la
ministère de la Santé. D’autres ont combinés les médicaments de synthèse avec la médecine
traditionnelle pour avoir selon eux plus d’efficacité. Cependant , aucune interaction est notée
entre ces médicaments et les plantes utilisés .
- Au terme de cette enquête 22 espèces ont été citées. Ces espèces appartiennent à 14
familles botaniques, les plus représentées sont : les Rutacées , les Myrtacées et les Lamiacées
. Cette dominance est due au fait que ces trois familles sont très répandues en Algérie et
constituent une partie importante de la flore algérienne. Le tableau ci-dessus regroupent les
plantes médicinales citées par les enquêtés selon la famille botanique (APG III), les noms
vernaculaires (arabe et français) et le nom scientifique .(annexe 02)
- Certains de ces espèces apparaissent des candidats prometteur pour traiter le COVID-19
selon différents mécanismes grâce à leurs principes actifs: Nigella sativa peut supprimer la
charge virale du SRAS-CoV-2 par l'induction accrue de IL-8 (Ulasli et al., 2014) , l'huile d'ail
empêche l'entrée du SRAS-CoV-2 dans les cellules par son interactions avec la protéine hôte
(ACE2) et du TMPRSS2 ainsi qu'avec les protéases virales et fait baisser l'expression de
l'ARNm(Une étude menée par McCord et ses collègues) ,ce qui indique que l'huile d'ail a un
grand potentiel pour traiter les patients atteints de COVID-19 (Thuy et al. 2020). Cependant,
plus d’ essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets
indésirables.
57
- L’utilisation des plantes riches en vitamines tels que : le citron , l’orange, l’oignon, le thym,
ainsi que l’huile essentiels de l’armoise, ont pour but de booster le système immunitaire et
améliorer sa résistance aux infections .
- Le restes des plantes cités par nos enquêtés visent à atténuer les symptômes associées au
COVID-19 :
 Pour la fièvre :le thym, la camomille, le gingembre, le citron, l’orange , la cannelle.
 Pour les maux de gorge : Le thym, la menthe , Le citron chaud, les clous de girofle, la
cannelle, La camomille , le gingembre… ,grâce aux propriétés anti-inflammatoires et
antibactériennes qui aident à soulager les maux de gorge .
 Pour les maux de tête :la camomille ,la menthe , le romarin qui ont des propriété
analgésique reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé pour leurs efficacité.
 En cas de toux sèche : le romarin, l’origan, l’anis vert, l’ail , le gingembre et l’oignon
connus pour leurs propriétés antibactériennes qui permet de calmer la toux.
 Troubles digestifs : la verveine, la menthe , la camomille ,l’anis vert sont efficace sen cas
de constipation ou de diarrhée.
 Pour les infections des voies respiratoires : L’huile essentielle d’eucalyptus riche en
eucalyptol (80-85%), également connu pour ses propriétés mucolytiques et
bronchodilatatrices (Juergens et al. 2020) très utilisée contre les problèmes respiratoires et
aseptise les voies pulmonaires. Le menthol , huile essentiel majeur du menthe , Le clou de
girofle, le citron , le thym, la cannelle , le romarin, le camphre , procure un soulagement
symptomatique de la congestion nasale associée à la la sensation de dyspnée (Eccles
2003). L’ ail, l’oignon, le gingembre , permettent également de soigner les infections
respiratoires grâce à leurs propriétés antivirales. Néanmoins, à ce jour, aucune preuve
scientifique ne valide les propriétés antivirales de ces plantes vis-à-vis de l’agent
infectieux SARS-Cov-2.
Ces résultats sont concordants avec celles d’ AMAL HELALI et ses collègues 2020.
-Il est à noter que certains plantes cités ne peuvent pas être utilisés en même temps : Le
romarin pourrait augmenter le risque d'ecchymoses et d'hémorragies chez les personnes
consommant des plantes ayant des propriétés anticoagulantes tels que l’ail et le
gingembre.(référence)
58
- Les parties les plus utilisés sont les parties aériennes soit les feuilles et les fruits .Cela est
peut être expliquée par la facilité de leur récolte mais aussi par leurs richesse en principes
actifs .
- L'infusion et la décoction sont les modes de préparation les plus utilisés par nos enquêtés ,
ce qui s'explique par leur facilité et rapidité de réalisation qui permettent d’extraire une bonne
partie de substances actives .Ce sont les modes adéquats de ces plantes selon la pharmacopée
et selon les parties utilisés.
- Pour la posologie la plupart des enquêtés les utilisent 1 fois / jours pendant deux semaines ,
ceci n’est pas dans les normes de la phytothérapie.
- Néanmoins, l’utilisation excessive des plantes médicinales, notamment par les personnes à
risque (pathologiques, nourrissons, personnes âgées, femmes enceintes), peut entrainer de
graves conséquences et d'affaiblissement du système immunitaire (Dr. Fouad Mohamedi) : le
genévrier par exemple est un antidiabétique qui ne doit pas être suivi en même temps qu'un
traitement contre le diabète , certaines plantes contiennent des substances provoquant de
l’allergie et même de l’hypertension . D’autres plantes peuvent même être toxique si la dose
thérapeutique n’est pas respecté :nous citons ici l’exemple de l'huile essentielle de camphrier,
riche en safrol, qui est neurotoxique et excitante, elle peut notamment provoquer des
épilepsies et des convulsions.
-Tout comme les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les plantes
possédant des principes actifs similaire sont à éviter durant cette pandémie : le romarin par
exemple contient du salicylate , qui est un composé chimique très similaire à l’aspirine
pourraient perturber les défenses naturelles de l'organisme et interférer avec les mécanismes
de défense inflammatoires utiles contre les infections comme celles du Covid-19. (Agence
nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses)).
59
Conclusion :
Notre enquête ethnobotanique nous a permis de recenser et identifier les plantes médicinales
utilisés par la population algérienne , ainsi que leurs rôle dans la prévention et la lutte contre
le COVID-19 malgré le manque de connaissance sur les modalité d’utilisation de ces plantes.
Nous avons aussi mis en valeur les résultats prometteurs de certains plantes qui apparaissent
des candidats de traitement potentiels contre ce virus . Vue la propagation rapide de la
pandémie ,l’inexistence d’un traitement spécifique et le manque du vaccin définitif , la
médecine traditionnelle constitue une approche alternative qui pourrait mettre fin a cette
urgence sanitaire mondiale .
Toutefois, des essais cliniques bien conçus sont nécessaires pour démontrer l'efficacité
potentielle de ces plantes contre l'infection par le SRAS-CoV-2 et ses complications.
60
Résumé :
Le coronavirus-2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) a récemment provoqué
une pandémie appelée maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) probablement originaire de
chauve-souris. Cette maladie a d'abord été signalée en Chine et se propage maintenant
rapidement dans le monde entier causant de milliers de cas chaque jour. Ce virus pathogène
cible principalement le système respiratoire humain et également d'autres organes. Malgré les
efforts importants et les recherches scientifiques persistants sur cette maladie, aucun
médicament spécifique n’est encore identifié pour lutter contre le COVID19 , cependant ,
certains traitements symptomatiques de soutien ont montré une efficacité apparente dans le
contrôle de complications associés à ce virus .
Ainsi , un programme de vaccination est mis en œuvre à l'échelle mondiale ; plusieurs vaccins
sont disponibles aujourd’hui et appliquée dans plusieurs pays notamment l’Algérie ;
néanmoins , leurs efficacité et innocuité sont à confirmer .Dans cette situation , le recours à la
médecine traditionnelle constitue une alternative pour lutter contre ce virus .
En Algérie , l’utilisation des plantes médicinale est multipliée pendant la pandémie .Dans ce
contexte nous avons procédé à l’enquête ethnobotanique descriptive via Google drive menée
sur Facebook, qui a permis de recenser 22 espèces utilisé par la population algérienne en
terme de prévention et traitement de COVID-19.
Mots clés : COVID-19 ; SRAS-CoV-2 ; Algérie ; médecine traditionnelle ; prévention ;
traitement.
61
Abstract
Severe acute respiratory syndrome coronavirus-2 (SARS-CoV-2) has recently caused a
pandemic called coronavirus 2019 (COVID-19) disease likely originating from bats. This
disease was first reported in China and is now spreading rapidly around the world causing
thousands of cases every day. This pathogenic virus mainly targets the human respiratory
system and also other organs. Despite significant efforts and persistent scientific research on
this disease, no specific drug is yet identified to combat COVID19 , however, some
supportive symptomatic treatments have shown apparent effectiveness in controlling
complications associated with this virus.
Thus, a vaccination program is implemented worldwide; several vaccines are available today
and applied in several countries including Algeria; nevertheless, their effectiveness and safety
are to be confirmed. In this situation, the use of traditional medicine is an alternative to fight
against this virus.
In Algeria, the use of medicinal plants is multiplied during the pandemic. In this context, we
conducted a descriptive ethnobotanical survey via Google drive on Facebook, which allowed
us to identify 22 species used by the Algerian population in terms of prevention and treatment
of COVID-19.
Keywords: COVID-19; SARS-CoV-2; Algeria; traditional medicine; prevention; treatment.
62
: ‫ملخص‬
‫إن‬
‫كورونا‬
‫الوخيمة‬ ‫الحادة‬ ‫التنفسية‬ ‫المتالزمة‬
(SARS-CoV-2)
‫كورونا‬ ‫مرض‬ ‫يسمى‬ ‫وباء‬ ‫في‬ ً‫ا‬‫مؤخر‬ ‫تسبب‬
‫فيروس‬
2019
(COVID-19)
، ‫الصين‬ ‫في‬ ‫مرة‬ ‫ألول‬ ‫المرض‬ ‫هذا‬ ‫عن‬ ‫اإلبالغ‬ ‫تم‬ .‫الخفافيش‬ ‫مصدره‬ ‫يكون‬ ‫أن‬ ‫المرجح‬ ‫ومن‬ ،
‫آالف‬ ‫يسبب‬ ‫مما‬ ‫العالم‬ ‫أنحاء‬ ‫جميع‬ ‫في‬ ‫بسرعة‬ ‫ينتشر‬ ‫واآلن‬
‫الجهاز‬ ‫رئيسي‬ ‫بشكل‬ ‫الفيروس‬ ‫هذا‬ ‫يستهدف‬ .‫يوم‬ ‫كل‬ ‫الحاالت‬
‫لم‬ ، ‫المرض‬ ‫هذا‬ ‫بشأن‬ ‫الجارية‬ ‫العلمية‬ ‫والبحوث‬ ‫الكبيرة‬ ‫الجهود‬ ‫من‬ ‫الرغم‬ ‫وعلى‬ .‫أخرى‬ ‫أعضاء‬ ‫وكذلك‬ ‫البشري‬ ‫التنفسي‬
‫على‬ ‫للسيطرة‬ ‫محدد‬ ‫دواء‬ ‫أي‬ ‫تحديد‬ ‫يتم‬
‫كوفيد‬
-
19
.
‫كذلك‬
‫ا‬ ‫أنحاء‬ ‫مختلف‬ ‫في‬ ‫للتطعيم‬ ‫برنامج‬ ‫تنفيذ‬ ‫يجري‬ ،
‫في‬ ‫تطبيقها‬ ‫ويجري‬ ‫اليوم‬ ‫المتاحة‬ ‫اللقاحات‬ ‫من‬ ‫العديد‬ ‫وهناك‬ ‫؛‬ ‫لعالم‬
.‫وسالمتها‬ ‫فعاليتها‬ ‫تأكيد‬ ‫يلزم‬ ‫أنه‬ ‫غير‬ ‫؛‬ ‫الجزائر‬ ‫فيها‬ ‫بما‬ ، ‫بلدان‬ ‫عدة‬
.‫الفيروس‬ ‫هذا‬ ‫لمكافحة‬ ‫بديال‬ ‫التقليدي‬ ‫الطب‬ ‫استخدام‬ ‫يشكل‬ ، ‫الحالة‬ ‫هذه‬ ‫في‬
‫ان‬ ‫أثناء‬ ‫الطبية‬ ‫النباتات‬ ‫استخدام‬ ‫يتضاعف‬ ، ‫الجزائر‬ ‫في‬
‫أجرينا‬ ، ‫السياق‬ ‫هذا‬ ‫وفي‬ .‫الوباء‬ ‫تشار‬
‫استبيان‬
‫عبر‬
google drive
‫الفايسبوك‬ ‫مجموعات‬ ‫على‬ ‫وضع‬ ‫الذي‬
،
‫تحديد‬ ‫خاللها‬ ‫من‬ ‫استطعنا‬
22
‫نوعا‬
‫األ‬
‫ررف‬ ‫من‬ ‫استعماال‬ ‫كرر‬
‫السكان‬
‫الجزائري‬
‫ي‬
‫من‬ ‫ن‬
‫أجل‬
‫والعالج‬ ‫الوقاية‬
‫كوفيد‬ ‫ضد‬
-
19
.
‫الرئيسية‬ ‫الكلمات‬
:
‫كوفيد‬
-
19
،
‫الجزائر‬
،
‫التقليد‬ ‫الطب‬
‫العالج‬ ‫؛‬ ‫الوقاية‬ ‫؛‬ ‫ي‬
‫؛‬،
SARS-CoV-2
.
63
Références bibliographiques
64
1 : Organisation mondiale de la santé (OMS), 2020a. Coronavirus Disease 2019 (COVID-19)
Situation Report 51. Consulté le: 25.08.2020. Disponible sur:
https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/situationreports/20200311-sitrep-51-
covid-19.pdf?sfvrsn=1ba62e57_10.
2 :OMS 2021
3 :Organisation mondiale de la santé (OMS), 2020b. Transmission of SARS-CoV-2:
implications for infection prevention precautions. Consulté le: 26.08.2020. Disponible sur:
https://www.who.int/newsroom/commentaries/detail/transmission-of-sars-cov-2-implications-
for-infection-prevention-precautions
*(Rodríguez-Morales, MacGregor, Kanagarajah, Patel, & Schlagenhauf, 2020).
4 :Wichtl M.,Anton R.Plantes thérapeutiques – Tradition,pratique officinale,science et
thérapeutique,2 ème édition,Ed.TEC&DOC,2003.
5: Wong G, Liu W, Liu Y, Zhou B, Bi Y, Gao GF. MERS, SARS, and Ebola: The role of
super-spreaders in infectious disease. Cell Host Microbe 2015;18(4):398–401.
6: Middle East Respiratory Syndrome Coronavirus. Available at:
https://www.who.int/emergencies/mers-cov/en/. Accessed 16 Feb 2020.
7: -Xinhua. China’s CDC detects a large number of new coronaviruses in the South China
seafood market in Wuhan. Available at: https://www.xinhuanet.com/2020-
01/27/c_1125504355.htm. Accessed 20 Feb 2020
8: Okada P, Buathong R, Phuygun S, Thanadachakul T, Parnmen S, WongbootW, et al. Early
transmission patterns of coronavirus disease 2019 (COVID-19) in travellers from Wuhan to
Thailand, January 2020. Euro Surveill2020;25(8):2000097.
9 : Li Q, Guan X, Wu P, Wang X, Zhou L,Tong Y, et al. Early transmission dynamics in
Wuhan, China, of novel coronavirus infected pneumonia. N Engl J Med
2020.https://doi.org/10.1056/NEJMoa2001316.
10 : Gralinski LE, Menachery VD. Return of the coronavirus: 2019-nCoV. Viruses 2020; 12 :
135.
65
11 : World Health Organization. Coronavirus disease 2019 (COVID-19) outbrake situation
Available at: https://www.who.net/emergencies/diseases/ novelcoronavirus-2019 (Feb 16,
2021).
12 : Profil clinique, biologique et radiologique des patients Algériens hospitalisés pour
COVID-19: données préliminaires (Accessed 6823 times)
12 : (HAMIDOUCHE, 2020 ; Ministère algérien de la santé 2020).
14 : OWID, 2020
15 : Aurélie Blaize, Maladie covid-19 : définition, durée, évolution, incubation. Le journal
des femmes santé .16/02/2021. https://sante.journaldesfemmes.fr/maladies/2619933-
signification-maladie-covid-19-definition-origine-nom-incubation-traitement-depistage-
prevention-duree-evolution/
16 : Cui J, Li F, Shi Z-L. Origin and evolution of pathogenic coronaviruses. Nat Rev
Microbiol 2019;17:181–92.
17 : Ksiazek TG, Erdman D, Goldsmith CS, Zaki SR, Peret T, Emery S, et al. A novel
coronavirus associated with severe acute respiratory syndrome. N Engl J Med
2003;348(20):1953–66.
18 : Zaki AM, van Boheemen S, Bestebroer TM, Osterhaus AD, Fouchier RA. Isolation of a
novel coronavirus from a man with pneumonia in Saudi Arabia. N Engl J Med 2012;367(19):
1814–20.
19: (Gorbalenya et al., 2020).
20 : https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2657799-coronavirus-monde-cas-
covid-mort-nombre-carte-courbe-chiffre-direct-aujourdhui-statistiques-russie/
21 : Madani, A., Boutebal, S.E., & Bryant, C.R. (2020). The psychological impact of
confinement linked to the coronavirus epidemic COVID-19 in Algeria., International journal
of environmental research and public health., 17(10), 3604.
22 : Verity R, Okell LC, Dorigatti I, Winskill P, Whittaker C, Imai N, et al. Estimates of the
severity of coronavirus disease 2019: a model-based analysis. Lancet Infect Dis 2020,
http://dx.doi.org/10.1016/S1473-3099(20)30243-7 [S1473-3099(20)30243-7].
66
23 : World Health Organization (WHO)., Coronavirus disease (COVID-19)., Situation Report
– 178., Data as received by WHO from national authorities by 10:00 CEST, 15 July 2020.,
https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports:
https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports
[
24 : www.afro.who.int
25 : Forni, D., Cagliani, R., Clerici, M., Sironi, M., 2017. Molecular Evolution of Human
Coronavirus Genomes. Trends Microbiol. 25, 35–48.
https://doi.org/10.1016/j.tim.2016.09.001
26 :Organisation mondiale de la santé (OMS), 2020c. Origin of SARS-CoV-2. Consulté le:
15.02.2021. Disponible sur: https://apps.who.int/iris/handle/10665/332197
27 : Ludwig, S., Zarbock, A., 2020. Coronaviruses and SARS-CoV-2: A Brief Overview.
Anesth. Analg. 131, 93– 96. https://doi.org/10.1213/ANE.0000000000004845
28 : Jasper Fuk-Woo Chan et al.
http://www.chinacdc.cn/yw_9324/202001/t20200127_211469.html).
29 :Li Q, Guan X, Wu P, Wang X, Zhou L,Tong Y, et al. Early transmission dynamics in
Wuhan, China, of novel coronavirus infected pneumonia. N Engl J Med
2020.https://doi.org/10.1056/NEJMoa2001316.
30 : Gralinski LE, Menachery VD. Return of the coronavirus: 2019-nCoV. Viruses 2020; 12 :
135.
31 : Chan JF-W, Yuan S, Kok K-H, To KK-W,Chu H, Yang J, et al. A familial cluster of
pneumonia associated with the 2019 novel coronavirus indicating person-to-person
transmission: a study of a family cluster. Lancet 2020;395(10223):514–23
32 : Phan L, Nguyen T, Luong Q, et al. Importation and human to human transmission of a
novel coronavirus in Vietnam. N Engl J Med 2020;382:872—4
33 : Lin et al., 2020 Lin, L., Lu, L., Cao, W., Li, T., 2020. Hypothesis for potential
pathogenesis of SARS-CoV-2 infection–a review of immune changes in patients with viral
67
pneumonia. Emerg. Microbes Infect. 9, 727–732.
https://doi.org/10.1080/22221751.2020.1746199
34 : De Wit, E.; Van Doremalen, N.; Falzarano, D.; Munster, V.J. SARS and MERS: Recent
insights into emerging coronaviruses. Nat. Rev. Microbiol. 2016, 14, 523–534
35 : S Belouzard - Virologie, 2010 - jle.com
36 : Perlman, S.; Netland, J. Coronaviruses post-SARS: Update on replication and
pathogenesis. Nat. Rev. Microbiol. 2009, 7, 439–450.
37 : Hamming I, Timens W, Bulthuis ML, Lely AT, Navis G, van Goor H. Tissue distribution
of ACE2 protein, the functional receptor for SARS coronavirus: a first step in understanding
SARS pathogenesis. J Pathol 2004; 203 (2): 631- 637.doi:10.1002/path.1570
38 : Guan W, Ni Z, Hu Y, Liang W, Ou C, He J, et al. Clinical characteristics of coronavirus
disease 2019 in China. N Engl J Med 2020, http://dx.doi.org/10.1056/NEJMoa2002032.
NEJMoa2002032]
39 :Shereen, M. A., Khan, S., Kazmi, A., Bashir, N., & Siddique, R. (2020). COVID-19
40 :kate N Bishop, Rebecca K Holmes,Ann M Sheehy, and Michael H Malim. APOBEC-
mediated editing of viral RNA. Science, 305(5684):645-645,2004
41 : Marion Sevajol, Lorenzo Subissi, Etienne Decroly, Bruno Canard, and Isabelle imbert.
Insights into RNA synthesis, capping and proofreading mechanisms of SARS-coronavirus.
Virus Research, 194:90, 2014.
42 : Ministry of Health of the Russian Federation. Prevention, diagnosis and treatment of new
corona virus infection (COVID-19). Temporary methodological recommendations (version of
08.04.2020). MOSCOW: MINISTRY OF HEALTH OF THE RUSSIAN FEDERATION,
2020. 122 с. [Ministry of Public Health of the Russian Federation. Prevention, diagnosis and
treatment of new coronavirus infection (COVID-19). Temporary guidelines (version from
08.04.2020). Moscow: Ministry of Health of the Russian Federation, 2020. 122 p. ]
43 :Nikiforov VV, Kolobukhina LV, Smetanina SV, Mazankova LN, Plavunov NF,
Shelkanov MJ, Suranova TG, Shakhmardanov MZ, Burgasova OA, Cardonova EV, Bazarova
MV, Antipyat NA, Serova MA, Orlova NV, Zabozlaev FG, Kruzhkova IS, Kadyshev VA
New coronavirus infection (COVID-19): etiology, epidemiology, clinic, diagnosis, treatment
68
and prevention. Training manual. Moscow: Department of Health of the City of Moscow,
2020. 71 с. Nikiforov VV, Kolobukhina LV, Smetanina SV, Mazankova LN, Plavunov NF,
Shchel-kanov MYu, Suranova TG, Shakhmardanov MZ, Burgasova OA, Kardonova EV,
Bazarova MV, Antipyat NA, Serova M.A., Orlova N.V., Zabozlaev F.G., Kruzhkova I.S.,
Kadyshev V.A. Novel coronavirus infection (COVID-19): etiology, epidemiology, clinics,
diagnostics, treatment, and prophylaxis. Educational and methodological guide. Moscow:
Department of Public Health of Moscow City, 2020. 71 p. ]
44 : Huang C., Wang Y., Li X., Ren L., Zhao J., Hu Y., Zhang L., Fan G., Xu J., Gu X.,
Cheng Z., Yu T., Xia J., Wei Y., Wu W., Xie X., Yin W., Li H., Liu M., Xiao Y., Gao H.,
Guo L., Xie J., Wang G., Jiang R., Gao Z., Jin Q., Wang J., Cao B. Clinical features of
patients infected with 2019 novel coronavirus in Wuhan, China. Lancet, 2020, vol. 395, pp.
497-506. doi: 10.1016/S0140- 6736(20)30183-5
45 : Liu Y., Yang Y., Zhang C., Huang F., Wang F., Yuan J., Wang Z., Li J., Li J., Feng C.,
Zhang Z., Wang L., Peng L., Chen L., Qin Y., Zhao D., Tan S., Yin L., Xu J., Zhou C., Jiang
C., Liu L. Clinical and biochemical indexes from 2019-nCoV infected pa- tients linked to
viral loads and lung injury. Sci. China Life Sci., 2020. doi: 10.1007/s11427-020-1643-8
46 : Kaushik, P., Kaushik, M., Parveen, S., Tabassum, H., Parvez, S., 2020. Cross-Talk
Between Key Players in Patients with COVID-19 and Ischemic Stroke: A Review on
Neurobiological Insight of the Pandemic. Mol. Neurobiol. 8. https://doi.org/10.1007/s12035-
020-02072-4
47 : Ye Q., Wang B., Mao J. The pathogenesis and treatment of the “Cytokine Storm” in
COVID-19. J. Infect., 2020: S0163- 4453(20)30165-1. doi: 10.1016/j.jinf.2020.03.037
48 : Lipworth B., Chan R., Lipworth S., Rui Wen Kuo C. Weathering the cytokine storm in
susceptible patients with severe SARS- CoV-2 infection. J. Allergy Clin. Immunol. Pract.,
2020: S2213-2198(20)30365-2. doi: 10.1016/j.jaip.2020.04.014
49 : kaushik et al, 2020
50 : L. Plac¸ ais, Q. Richier / COVID-19 :caractéristiques cliniques, biologiques et
radiologiques chez l'adulte, la femme enceinte et l'enfant mise au point au cœur de la
pandémie, La Revue de médecine interne 41 (2020) 308–318
69
51 : «Document d’orientation national sur les indications de dépistage de la COVID-19 en
laboratoire,» [En ligne]. Available: https://www.canada.ca/fr/sante-
publique/services/maladies/2019-nouveaucoronavirus/documentorientation/national-
indications-depistagelaboratoire.html. [Accès le 16.02.2021
52 : «Signes, symptômes et gravité de la COVID-19 – Guide à l’intention des cliniciens,»
[En ligne]. Available: https://www.canada.ca/fr/santepublique/services/maladies/2019-
nouveaucoronavirus/documentorientation/signessymptomes-gravite.html. [Accès le 16. 02.
2021].
53 : «Maladie à coronavirus de 2019 (COVID-19) :Mise à jour quotidienne sur
l’épidémiologie,» [Enligne]. Available: https://sante-infobase.canada.ca/covid-19/resume-
epidemiologique-cas-covid-19.html. [Accès le 16. 02. 2021
54 : Mason RJ. Pathogenesis of COVID-19 from a cell biology perspective. Eur Respir J
2020;55:2000607
55 : Chen J, Qi T, Liu L, Ling Y, Qian Z, Li T, et al. Clinical progression of patients with
COVID-19 in Shanghai, China. J Infect 2020;80:e1- 6.
56 : Garrido I, Liberal R, Macedo G. Review article: COVID-19 and liver disease-what we
know on 1st May 2020. Aliment Pharmacol Ther 2020;52:267-75
57 : Bansal M. Cardiovascular disease and COVID-19. Diabetes Metab. Syndr., 2020, vol. 14,
no. 3, pp. 247-250. doi: 10.1016/j. dsx.2020.03.013
58 :Adao R. Inside the heart of COVID-19. Cardiovasc. Res., 2020: cvaa086. doi:
10.1093/cvr/cvaa086
59 : Zaim S, Chong JH, Sankaranarayanan V, Harky A. COVID-19 and multi-organ
response. Current Problems in Cardiology. 2020;45:100618
60 : https://www.who.int/fr/health-topics/coronavirus/coronavirus#tab=tab_1
61 : Jones, H. The Importance of diagnostic testing for COVID-19. Infectious Diseases Hub;
April 2, 2020. www.id-hub.com/2020/04/02/the-importance-of-diagnostic-testing-for-covid-
19/
70
62 : Singhal, T.A Review of Coronavirus Disease-2019 (COVID-19). Indian J Pediatr 87,
281-286 (2020). https://doi.org/10.1007/s12098-020-03263-6
63 : Diagnostic techniques for COVID-19 and new developments Talanta .Volume 220, 1
December 2020, 121392 https://doi.org/10.1016/j.talanta.2020.121392
64 : Pan Y, Li X, Yang G, Fan J, Tang Y, Zhao J, et al. Serological immunochromatographic
approach in diagnosis with SARS-CoV-2 infected COVID-19 patients. J Infect. 2020.
https://doi.org/10.1101/2020.03.13.20035428v1
65 : Evaluation of current diagnostic methods for COVID-19 featured APL Bioengineering 4,
041506 (2020); https://doi.org/10.1063/5.0021554
66 : (OMS, 2020). Organisation Mondiale de la Santé (OMS),2020. Q&A on coronaviruses
(COVID-19).Consulté le: 22.09.2020. Disponible sur:
https://www.who.int/emergencies/diseases/novelcoronavirus-2019/question-andanswers-
hub/q-a-detail/q-a-coronaviruses
67 : (Cascella et al., 2020).Cascella, M., Rajnik, M., Cuomo, A.,Dulebohn, S.C., Di Napoli,
R., 2020. Features,Evaluation, and Treatment of Coronavirus(COVID-19). StatPearls
68 : Prise en charge clinique de la COVID-19 : orientations provisoires, 27 mai 2020.
(Affiché sur https://apps.who.int/iris/handle/10665/332437)
69 : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Antiinflammatoires
non stéroïdiens (AINS) et complications infectieuses graves–Point d’information actualisé le
20/05/2020. 2020. www.ansm.sante.fr/S-informer/ Points-d-informationPointsd- information/
Anti-inflammatoires-nonsteroidiens-AINS-etcomplications-infectieusesgraves-Point-d
Informationactualise-le-20-05-2020.
70 : Haut Conseil de santé publique.Coronavirus SARSCoV-2 : recommandations sur l’usage
des anti-infectieux. 6 juin 2020.www.hcsp.fr/ Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=849.
71 : Haut Conseil de Santé Publique. COVID-19 : prise en charge des cas confirmés. 10 mars
2020. www.hcsp.fr/ explore.cgi/avisrapportsdomai ne?clefr=771.
72 : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Médicaments
antitussifs à base de pholcodine et risque de réaction allergique aux curares dans le contexte
de l’épidémie de COVID-19– Point d’information. 17 avril 2020.
71
https://ansm.sante.fr/Sinformer/Points-dinformationPoints-d-information/
Medicamentsantitussifs-abase-de-pholcodine-et-risquedereaction-allergique-auxcurares-dans-
le-contexte-delepidemie-de-COVID-19-Pointd-Information.
73 : Vincent MJ, Bergeron E, Benjannet S, et al. Chloroquine is a potent inhibitor of SARS
coronavirus infection and spread. Virol J 2005;2:69.
74 : É Matusik, M Ayadi, N Picard – Actualites Pharmaceutiques, 2020 – Elsevier
75 : Laura E Rothuizen, Françoise Livio, Thierry Buclin Drugs that aggravate the course of
COVID-19: really? Revue medicale suisse 16 (691-2), 852-854, 2020
76 : Rowland C, Johnson CY, Wan W. Même trouver un vaccin COVID-19 ne suffira pas
pour mettre fin à la pandémieW. ashington Post . 11 mai 2020. Consulté le 13 mai 2020.
https://www.washingtonpost.com/business/2020/05/11/coronavirus-vaccine-global-supply
77 : Sanjay Kumar Mishra , Timir Tripathi , One Year Update on the COVID-19 Pandemic:
Where Are We Now?,Acta Tropica (2020),
doi:https://doi.org/10.1016/j.actatropica.2020.105778
78 : Akbaş MN, Akçakaya A. COVID-19 and Phytotherapy. Bezmialem Science
2020;8(4):428-437.
79 : Houari Toumi, plante et Covid-19 le recueil des données Comité de rédaction Comité
scientifique et de lecture,june 2020
80 : Yanagawa Y, Ogura M, Fujimoto E, Shono S, Okuda E. Effects and cost of glycyrrhizin
in the treatment of upper respiratory tract infections in members of the Japanese maritime
self-defense force: Preliminary report of a prospective, randomized, double-blind, controlled,
parallel-group, alternate-day treatment assignment clinical trial. Curr Ther Res Clin Exp
2004;65:26-33.
81 : Potential effects of curcumin in the treatment of COVID-19 infection
82 : Block, K. I., & Mead, M. N. (2003). Immune system effects of Echinacea, Ginseng, and
Astragalus: a review. Integrative Cancer Therapies, 2(3), 247-267.
83 : Akbaş MN, Akçakaya A. COVID-19 and Phytotherapy. Bezmialem Science
2020;8(4):428-437.
72
84 : Amal HELALIa,*, Chaima MOKHTARIa, Meriem GHOULa, Mohammed Said
BELHADEFa Prévenir l’infection par le COVID-19 : Quelle place pour les plantes
médicinales selon la population algérienne Algerian journal of pharmacy.Vol 03. Num 01.
(2020) 2602-795X https://www.asjp.cerist.dz/en/PresentationRevue/436
85 : AINANE T. Moroccan traditional treatment for fever and influenza, similar to symptoms
of coronavirus COVID-19 disease :Mini Review. Journal of Analytical Science and Applied
Biotechnology. 2020
86 : I.
Aanouz,A.Belhassan,K.ElKhatabi,T.Lakhlifi,M.ElIdrissi,M.Bouachrine(2020):Moroccan
Medicinal plants as inhibitors of COVID-19:Computational investigations, Journal of
Biomolecular Structures and Dynamics.
87 : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0011393X2030028X
88 : Gorbalenya, A.E., Baker, S.C., Baric, R.S., de Groot, R.J., Drosten, C., Gulyaeva, A.A.,
Haagmans, B.L., Lauber, C., Leontovich, A.M., Neuman, B.W., Penzar, D., Perlman, S.,
Poon, L.L.M., Samborskiy, D. V, Sidorov, I.A., Sola, I., Ziebuhr, J., Viruses, C.S.G. of the
I.C. on T. of, 2020. The species Severe acute respiratory syndrome-related coronavirus:
classifying 2019-nCoV and naming it SARS-CoV-2. Nat. Microbiol.5, 536–544.
https://doi.org/10.1038/s41564-020-0695-z(H)
89 : Gingras M, Belleau H. (2015).Avantages et désavantages du sondage en ligne comme
méthode de collecte de données : Une revue de la littérature, Inédit : 01
73
Annexes
74
Annexe 01 :
Enquête ethnobotanique : la médecine traditionnelle Algérienne via
Covid-19¨ actualité pratique et réalité scientifique¨
Numéro de fiche :……
I. Enquêté:
1-Age : <20ans [20-30[ [30-40[ [40-50[ [50-60[ >60
2-Sexe : masculin féminin
3-Région : Nord est ouest sud
4- Ethnie : Arabe kabyle chaoui mozabit tergui
5-Niveau d’étude : analphabète E. primaire E. Moyenne
E. secondaire E. universitaire
II. Maladie : Covid-19
6- Avez-vous été toucher par le coronavirus ?
Oui Non
7-Connaissez-vous d’où vous étiez infecté par ce virus ?
Oui Non
*Si oui ; choisissez :
-Travail : oui non -Famille : oui non
-Entourage : oui non - Autres : préciser
8-Quels sont les symptômes apparus chez vous durant cette pandémie ?
- Fièvre : oui non -Toux sèche : oui non
-Fatigue : oui non -Courbatures : oui non
-Maux de gorge : oui non -Diarrhée : oui non
75
-Maux de tête: oui non -Perte de l’odorat : oui non
-Perte du goût : oui non -Difficultés de respiration : oui non
-Douleur abdominale: oui non
-Autres : préciser
9-Avez-vous consulter un médecin ?
oui non
10-Est ce que votre atteinte par le virus a été confirmée ?
Oui non
*Si oui ; atteinte confirmé par :
- Scanner :oui non - sérologie :oui non
-PCR : oui non
- Autres : préciser
11-En cas de confirmation ; avez-vous suivi un traitement médicamenteux (protocole) ?
oui non
12-Avez- vous des maladies chroniques ? oui non
*Si oui, lesquels ?
-hypertension artérielle : oui non -Maladies cardiovasculaires : oui non
- Diabète : oui non -Maladies immunitaires :oui non
-Asthme : oui non
-Situation particulière (grossesse ou allaitement) : oui non
-Autres : préciser
III. Traitement phytothérapique
13-Avez-vous l'habitude d'utiliser des plantes médicinales ? oui non
76
14-Avez-vous utilisé des plantes médicinales pendant cette pandémie ? oui non
*Si oui , pour quelle raison ?
-préventive : oui non -curative : oui non
15-Quand avez-vous commencé à utiliser ces plantes ?
-Dés le début de la pandémie : oui non
-Durant la pandémie : oui non
16-Avez -vous fait des recherches avant d'utiliser ces plantes? oui non
17-Qu'est-ce qui vous a poussé à utiliser ces plantes?
-L’inquiétude vis-à-vis la propagation rapide du covid-19 : oui non
-L’absence d’un traitement ou d’un vaccin spécifique : oui non
-Le manque de moyens et la défaillance des structures sanitaires : oui non
-Suite à un conseil : oui non
-les plantes médicinales sont moins nocifs que les médicaments : oui non
-Autres : préciser
18-Qui vous a conseillé d'utiliser ces plantes ?
-Médecin : oui non -Pharmacien : oui non
-Herboriste : oui non - Ami : oui non
-Une personne qui l’avez déjà utiliser : oui non -Médias : oui non
-connaisseur du plante (personne agé) : oui non
-Réseau sociaux : oui non
-livres : oui non -Autres : préciser
19-Cochez la plante la plus utilisée :
-L’Eucalyptus : oui non
-l'Origan : oui non
77
-Les clous de Girofle : oui non
-Armoise blanche : oui non
-Thym : oui non
-Verveine : oui non
-Citron : oui non
-Orange : oui non
-Ail : oui non
-Cannelle de Ceylan : oui non
-Gingembre : oui non
-Autres : préciser
20-Partie utilisé de la plante choisie ?
-racines :oui non -tiges : oui non -feuilles : oui non
-fruits :oui non -graines : oui non
-boutons floraux :oui non - plantes entières :oui non
- écorces :oui non -Autres : préciser
21-Mode de préparation :
-infusion :oui non -décoction :oui non -élixir : oui non
-cataplasme :oui non -Autres : préciser
22-Mode d’emploi :
-inhalation :oui non -gargarisme :oui non
-voie orale :oui non -voie cutané : oui non
-Autres : préciser
78
23-Posologie par jour :
-1fois: oui non -2fois :oui non
-3fois :oui non -plus que 3 fois :oui non
24-durée du traitement :
-2 semaines :oui non -un mois : oui non
-3 mois : oui non -6 mois ou plus :oui non
25-Avez-vous utiliser la plante seule ou associée?
-seule : oui non -associée : oui non
*Si associée ,avec :
-une plante : oui non si oui, préciser
-un médicament : oui non si oui, préciser
26-Efficacité : oui non
27-Est-ce que vous avez constaté une guérison totale ? oui non
28-Amélioration des symptômes ( disparition ) lors de l'utilisation de la plante choisie ?
Oui non
29-Si vous avez utilisé cette plante à l’état préventif, est-ce que vous pensez qu'elle a renforcé
votre immunité ? oui non
30-Des effets indésirables sont ils apparus ? oui non
31- Récidivité : oui non
32-Dans les deux cas (préventif ou curatif) ;Pensez-vous à conseiller d'autre personne
d'utiliser cette plante ? oui non
Fiche d’enquete réalisée par MERABET Aida et KERMICHE Lina, validée par
PR.R.MECHERI
79
‫كوفيد‬ ‫ضد‬ ‫الجزائري‬ ‫التقليدي‬ ‫الطب‬ ‫حول‬ ‫استبيان‬
-
19
.: ‫الوثيقة‬ ‫رقم‬
.....
a
)
-
:‫المستجوب‬
1
-
< : ‫العمر‬
20
‫سنة‬
[
20
-
30
[
[
30
-
40
[
[
40
-
50
[
]
50
-
60
[
>
60
‫سنة‬
2
-
‫أنرى‬ : ‫الجنس‬
‫ذ‬
‫كر‬
3
-
‫شمال‬ :‫المنطقة‬
‫شرق‬
‫جنوب‬ ‫غرب‬
4
-
‫عربي‬ :‫األصل‬
‫قبائلي‬
‫شاوي‬
‫مزاب‬
‫توارق‬
5
-
‫امي‬ : ‫الدراسي‬ ‫المستوى‬
‫ابتدائي‬
‫متوسط‬
‫ثانوي‬
‫جامعي‬
b
)
‫المرض‬
‫كوفيد‬
-
19
:
6
-
‫؟‬ ‫كورونا‬ ‫بفيروس‬ ‫أصبت‬ ‫هل‬
‫نعم‬
‫ال‬
7
-
‫الفيروس؟‬ ‫هذا‬ ‫لك‬ ‫انتقل‬ ‫أين‬ ‫من‬ ‫تعلم‬ ‫هل‬
‫نعم‬
‫ال‬
‫إ‬ *
:‫أين‬ ‫من‬، ‫نعم‬ ‫اإلجابة‬ ‫كانت‬ ‫ذا‬
-
‫العائلة‬
‫نعم‬:
‫ال‬
-
‫نعم‬ :‫المحيط‬
‫ال‬
‫نعم‬: ‫_العمل‬
‫ال‬
-
: ‫أخرى‬ ‫أماكن‬
‫حددها‬
8
-
‫عليك؟‬ ‫ظهرت‬ ‫التي‬ ‫األعراض‬ ‫هي‬ ‫ما‬
-
‫نعم‬: ‫حمى‬
‫ال‬
-
‫نعم‬: ‫جاف‬ ‫سعال‬
‫ال‬
-
‫نعم‬: ‫إرهاق‬
‫ال‬
-
: ‫أالم‬
‫نعم‬
‫ال‬
-
‫التهاب‬
‫ال‬ ‫نعم‬ :‫الحلق‬
-
:‫إسهال‬
‫نعم‬
‫ال‬
-
‫الرأس‬ ‫صداع‬
‫ال‬ ‫نعم‬:
-
‫نعم‬: ‫الشم‬ ‫حاسة‬ ‫فقدان‬
‫ال‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ :‫الذوق‬ ‫حاسة‬ ‫فقدان‬
-
‫نعم‬: ‫التنفس‬ ‫في‬ ‫ضيق‬
‫ال‬
-
‫أ‬
‫أخرى‬ ‫أعراض‬ ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫البطن‬ ‫في‬ ‫آلم‬
‫حددها‬
80
9
-
‫؟‬ ‫الطبيب‬ ‫بزيارة‬ ‫قمت‬ ‫هل‬
‫ال‬ ‫نعم‬
-
10
‫؟‬ ‫بالفيروس‬ ‫إصابتك‬ ‫تأكيد‬ ‫تم‬ ‫هل‬
‫ال‬ ‫نعم‬
‫كيف؟‬ ،‫نعم‬ ‫اإلجابة‬ ‫كانت‬ ‫*إذا‬
:‫سكانير‬
‫نعم‬
‫ال‬
-
‫نعم‬: ‫المصل‬ ‫اختبار‬
‫ال‬
-
‫البوليمراز‬ ‫تفاعل‬
: (pcr)
‫نعم‬
‫ال‬
- -
‫اخرى‬ ‫وسائل‬
:
‫حددها‬
11
-
‫؟‬ )‫ربي(البروتوكول‬ ‫عالج‬ ‫باتباع‬ ‫قمت‬ ‫هل‬
‫نعم‬
‫ال‬
12
-
‫؟‬ ‫مزمنة‬ ‫أمراض‬ ‫أية‬ ‫من‬ ‫تعاني‬ ‫هل‬
‫ال‬ ‫نعم‬
: ‫مرض‬ ‫أي‬ ، ‫نعم‬ ‫اإلجابة‬ ‫كانت‬ ‫*إذا‬
-
:‫الدم‬ ‫ضغط‬ ‫ارتفاع‬
‫نعم‬
‫ال‬
-
‫نعم‬ :‫الدموية‬ ‫األوعية‬ ‫و‬ ‫القلب‬ ‫أمراض‬
‫ال‬
-
‫الس‬ ‫مرض‬
‫نعم‬ :‫كري‬
‫ال‬
-
‫المناعة‬ ‫امراض‬
:
‫نعم‬
‫ال‬
-
:‫الربو‬
‫نعم‬
‫ال‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ :)‫رضاعة‬ ‫أو‬ ‫(حمل‬ ‫خاصة‬ ‫حالة‬
-
‫أخرى‬ ‫أمراض‬
:
‫حددها‬
:‫باألعشاب‬ ‫العالج‬
13
-
‫أن‬ ‫هل‬
‫؟‬ ‫الطبية‬ ‫األعشاب‬ ‫استعمال‬ ‫على‬ ‫معتاد‬ ‫ت‬
‫ال‬ ‫نعم‬
14
-
‫؟‬ ‫الوباء‬ ‫هذا‬ ‫خالل‬ ‫الطبية‬ ‫األعشاب‬ ‫استعملت‬ ‫هل‬
‫ال‬ ‫نعم‬
*
‫نعم‬ ‫اإلجابة‬ ‫كانت‬ ‫إذا‬
,
‫لماذا‬
:
-
‫نعم‬ :‫للوقاية‬
‫ال‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫للعالج‬
81
15
-
‫األعشاب؟‬ ‫هذه‬ ‫استعمال‬ ‫في‬ ‫بدأت‬ ‫متى‬
-
‫الوباء‬ ‫بداية‬ ‫منذ‬
:
‫نعم‬
‫ال‬
-
‫الوباء‬ ‫خالل‬
:
‫نعم‬
‫ال‬
16
-
‫؟‬ ‫األعشاب‬ ‫هذه‬ ‫استعمال‬ ‫قبل‬ ‫بالبحث‬ ‫قمت‬ ‫هل‬
‫نعم‬
‫ال‬
17
-
‫؟‬ ‫األعشاب‬ ‫هذه‬ ‫الستعمال‬ ‫دفعك‬ ‫الذي‬ ‫ما‬
-
‫للفيروس‬ ‫السريع‬ ‫االنتشار‬ ‫حول‬ ‫القلق‬
:
‫ال‬ ‫نعم‬
-
‫اللقاح‬ ‫أو‬ ‫العالج‬ ‫غياب‬
:
‫ال‬ ‫نعم‬
-
‫الهيا‬ ‫فشل‬ ‫و‬ ‫الوسائل‬ ‫غياب‬
‫الصحية‬ ‫كل‬
:
‫ال‬ ‫نعم‬
-
‫لنصيحة‬ ‫اتباع‬
:
‫ال‬ ‫نعم‬
-
‫األدوية‬ ‫من‬ ‫ضررا‬ ‫أقل‬ ‫الطبية‬ ‫األعشاب‬
:
‫ال‬ ‫نعم‬
-
‫أخرى‬ ‫أسباب‬
:
‫حددها‬
18
-
‫؟‬ ‫األعشاب‬ ‫هذه‬ ‫باستعمال‬ ‫نصحك‬ ‫من‬
--
: ‫ربيب‬
‫ن‬
‫عم‬
‫ال‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫صيدلي‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫األعشاب‬ ‫بائع‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫صديق‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫قبل‬ ‫من‬ ‫استعملها‬ ‫شخص‬
-
‫نعم‬: ‫اإلعالم‬ ‫وسائل‬
‫ال‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫االجتماعي‬ ‫التواصل‬ ‫وسائل‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬:)‫مسن‬ ‫(شخص‬ ‫األعشاب‬ ‫في‬ ‫خبير‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫كتب‬
-
‫حددها‬ :‫أخرى‬ ‫مصادر‬
19
-
‫اختر‬
‫العش‬
‫كريرا؟‬ ‫استعملتها‬ ‫التي‬ ‫بة‬
‫ال‬ ‫نعم‬ :‫الكاليتوس‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫الزعتر‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫القرنفل‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الشيح‬
-
‫نعم‬ :‫الزعيترة‬
‫ال‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ : .‫اللويزة‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الليمون‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ :‫البرتقال‬
82
-
‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫الروم‬
-
‫نعم‬ : ‫القرفة‬
‫ال‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الزنجبيل‬
-
‫حددها‬ : ‫أخرى‬ ‫أعشاب‬
20
-
‫؟‬ ‫العشبة‬ ‫من‬ ‫المستعمل‬ ‫الجزء‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الجذور‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الساق‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫األوراق‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الرمار‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫البذور‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الزهور‬ ‫براعم‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫كاملة‬ ‫العشبة‬
-
‫نعم‬ :‫الشجرة‬ ‫لحاء‬
‫ال‬
-
‫حدده‬ :‫آخر‬ ‫جزء‬
-
21
: ‫تحضير‬ ‫رريقة‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫نقع‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ :‫غلي‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫إكسير‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬ :‫كمادة‬
-
‫حد‬ : ‫أخرى‬ ‫رريقة‬
‫دها‬
22
-
: ‫االستعمال‬ ‫رريقة‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫االستنشاق‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الغرغرة‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الفم‬ ‫رريق‬ ‫عن‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الجلد‬ ‫رريق‬ ‫عن‬
-
: ‫أخرى‬ ‫ررق‬
‫أذكرها‬
23
-
: ‫اليوم‬ ‫في‬ ‫جرعة‬ ‫كم‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫واحدة‬ ‫مرة‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫مرتين‬
-
3
‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫مرات‬
-
‫من‬ ‫أكرر‬
3
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫مرات‬
24
--
: ‫االستعمال‬ ‫مدة‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫اسبوعين‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫شهر‬
-
3
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫اشهر‬
-
6
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫أكرر‬ ‫أو‬ ‫أشهر‬
83
25-
‫مضافة؟‬ ‫أو‬ ‫لوحدها‬ ‫العشبة‬ ‫استعملت‬ ‫هل‬
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫وحدها‬
-
‫ال‬ ‫نعم‬: ‫مضافة‬
:‫مع‬ ، ‫مضافة‬ ‫كانت‬ ‫*إذا‬
-
‫حددها‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫عشبة‬
-
‫حدده‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ :‫دواء‬
26
-
‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫الفعالية‬
27
-
‫تماما‬ ‫شفيت‬ ‫هل‬
‫ال‬ ‫نعم‬ ‫؟‬
28
-
‫العشبة؟‬ ‫استعمال‬ ‫أثناء‬ )‫(اختفاؤها‬ ‫األعراض‬ ‫تحسن‬
‫ال‬ ‫نعم‬
29
-
‫؟‬ ‫المناعة‬ ‫لتقوية‬ ‫فعالة‬ ‫كانت‬ ‫بأنها‬ ‫تظن‬ ‫هل‬ ، ‫للوقاية‬ ‫العشبة‬ ‫استعملت‬ ‫إذا‬
‫ال‬ ‫نعم‬
30
-
‫ظهر‬ ‫هل‬
‫؟‬ ‫جانبية‬ ‫أعراض‬ ‫أي‬ ‫ت‬
‫ال‬ ‫نعم‬
31
-
‫بالفيروس‬ ‫جديد‬ ‫من‬ ‫أصبت‬ ‫هل‬
‫؟‬
‫ال‬ ‫نعم‬
32
-
‫؟‬ ‫العشبة‬ ‫هذه‬ ‫باستعمال‬ ‫اآلخرين‬ ‫نصح‬ ‫في‬ ‫تفكر‬ ‫هل‬، ) ‫العالج‬ ‫أو‬ ‫(الوقاية‬ ‫الحالتين‬ ‫كلتا‬ ‫في‬
‫نعم‬
‫ال‬
84
Annexe 02 :
Tableau 7 : liste des plantes cités par les enquêtés
Nom scientifique
Noms vernaculaires
Famille
(APG III) Français
Arabe
Eucalyptus globulus
L’Eucalyptus
‫الكاليتوس‬
Myrtaceae
Origanum vulgare
l'Origan
‫زعتر‬
Lamiacées
Syzygium aromaticum
Les clous de Girofle
‫القرنفل‬
Myrtaceae
Artemisia alba
Armoise blanche
‫الشيح‬
Astéracées
Thymus vulgaris
Thym
‫الزعيترة‬
Lamiacées
Verbena officinalis
Verveine
‫اللو‬
‫يزة‬
Verbenaceae
Citrus ×limon
Citron
‫الليمون‬
Rutaceae
Citrus X sinensis
Orange
‫البرتقال‬
Rutacées
Allium sativum
Ail
‫الروم‬
Amaryllidaceae
Cinnamomum verum
Cannelle de Ceylan
‫القرفة‬
Lauraceae
Zingiber officinale
Gingembre
‫الزنجبيل‬
Zingiberaceae
Nigella sativa
Graine de nigelle
‫السوداء‬ ‫الحبة‬
Ranunculaceae
Allium cepa
Oignon
‫البصل‬
Liliaceae
Mentha spicata
Menthe
‫النعناع‬
Lamiaceae
Laurus nobilis
laurier vrai
‫الرند‬
Lauracées
Chrysanthemum parthenium
camomille
‫البابونج‬
Astéracées
.
Crocus sativus L.
Safran
‫الزعفران‬
Iridaceae
Cinnamomum camphora (L.)
Camphrier
‫الكافور‬
Lauraceae
Sesamum indicum
Sésame
‫السمسم‬
Pédaliacée
Juniperus
Genévrier
‫العرعار‬
Cupressaceae
Salvia rosmarinus
Romarin
‫الجبل‬ ‫اكليل‬
Lamiacées
Pimpinella anisum
Anis vert
‫اليانس‬
‫ون‬
Apiacées
85
Annexe 02:
Les recettes recensés par les enquêtés
1- Citron + clou de girofle dans une cocotte, je fermais et laisser 20 minutes après
ébullition puis je mettais ma cocotte dans le couloir et j ouvrais la soupape (un moyen
de désinfection)
2- Gingembre+ citron +miel
3- Citron + clou de girofle + verveine
4- Cannelle de Ceylan +citron +miel
5- Goutte d'eau d'oignon dans le nez

Contenu connexe

Similaire à La médecine traditionnelle algérienne contre la COVID 19

Plateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'étudesPlateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'étudesMajdi SAIBI
 
Contribution à l’étude de l’activité fongicide des extraits de thym (Thymus v...
Contribution à l’étude de l’activité fongicide des extraits de thym (Thymus v...Contribution à l’étude de l’activité fongicide des extraits de thym (Thymus v...
Contribution à l’étude de l’activité fongicide des extraits de thym (Thymus v...mohnina22
 
Mémoire de fin d’études
Mémoire  de fin d’études Mémoire  de fin d’études
Mémoire de fin d’études RimMecheri
 
YouTaQA : Système de Questions-Réponses Intelligent basé sur le Deep Learning...
YouTaQA : Système de Questions-Réponses Intelligent basé sur le Deep Learning...YouTaQA : Système de Questions-Réponses Intelligent basé sur le Deep Learning...
YouTaQA : Système de Questions-Réponses Intelligent basé sur le Deep Learning...YounesAGABI
 
Rapport pfe-ayoub mkharbach
Rapport pfe-ayoub mkharbachRapport pfe-ayoub mkharbach
Rapport pfe-ayoub mkharbachAyoub Mkharbach
 
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdfBader Nassiri
 
Hypertension artérielle
Hypertension artérielle Hypertension artérielle
Hypertension artérielle Egn Njeba
 
Thèse coopération mu oi
Thèse coopération mu oiThèse coopération mu oi
Thèse coopération mu oinicolas ribet
 
rapport fin d'etude
rapport fin d'etuderapport fin d'etude
rapport fin d'etudesihem-med
 
Conception et réalisation d'une application mobile cross-platform "Taki Academy"
Conception et réalisation d'une application mobile cross-platform "Taki Academy"Conception et réalisation d'une application mobile cross-platform "Taki Academy"
Conception et réalisation d'une application mobile cross-platform "Taki Academy"Ibtihel El Bache
 
Conception et développement d’une plateforme d'import-export avec paiement en...
Conception et développement d’une plateforme d'import-export avec paiement en...Conception et développement d’une plateforme d'import-export avec paiement en...
Conception et développement d’une plateforme d'import-export avec paiement en...Karim Ben Alaya
 
MEMOIRE-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE-CANCER-DU-SEIN.pdf
MEMOIRE-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE-CANCER-DU-SEIN.pdfMEMOIRE-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE-CANCER-DU-SEIN.pdf
MEMOIRE-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE-CANCER-DU-SEIN.pdfAichétou Djimé Gallédou
 
Étude ethnobotanique, phytochimique et activité anti bactérienne des noyaux...
Étude ethnobotanique, phytochimique  et activité  anti bactérienne des noyaux...Étude ethnobotanique, phytochimique  et activité  anti bactérienne des noyaux...
Étude ethnobotanique, phytochimique et activité anti bactérienne des noyaux...RimMecheri
 
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObuHani sami joga
 
Rapport_pfe_licence_ISAMM
Rapport_pfe_licence_ISAMMRapport_pfe_licence_ISAMM
Rapport_pfe_licence_ISAMMEya TAYARI
 
69327_PHOMSOUPHA_2016_diffusion.pdf
69327_PHOMSOUPHA_2016_diffusion.pdf69327_PHOMSOUPHA_2016_diffusion.pdf
69327_PHOMSOUPHA_2016_diffusion.pdfJosef321145
 
Thèse pierre schoch
Thèse pierre schochThèse pierre schoch
Thèse pierre schochDental Life
 

Similaire à La médecine traditionnelle algérienne contre la COVID 19 (20)

Plateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'étudesPlateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'études
 
Contribution à l’étude de l’activité fongicide des extraits de thym (Thymus v...
Contribution à l’étude de l’activité fongicide des extraits de thym (Thymus v...Contribution à l’étude de l’activité fongicide des extraits de thym (Thymus v...
Contribution à l’étude de l’activité fongicide des extraits de thym (Thymus v...
 
Mémoire de fin d’études
Mémoire  de fin d’études Mémoire  de fin d’études
Mémoire de fin d’études
 
YouTaQA : Système de Questions-Réponses Intelligent basé sur le Deep Learning...
YouTaQA : Système de Questions-Réponses Intelligent basé sur le Deep Learning...YouTaQA : Système de Questions-Réponses Intelligent basé sur le Deep Learning...
YouTaQA : Système de Questions-Réponses Intelligent basé sur le Deep Learning...
 
Rapport pfe-ayoub mkharbach
Rapport pfe-ayoub mkharbachRapport pfe-ayoub mkharbach
Rapport pfe-ayoub mkharbach
 
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
 
Hypertension artérielle
Hypertension artérielle Hypertension artérielle
Hypertension artérielle
 
Thèse coopération mu oi
Thèse coopération mu oiThèse coopération mu oi
Thèse coopération mu oi
 
rapport fin d'etude
rapport fin d'etuderapport fin d'etude
rapport fin d'etude
 
Conception et réalisation d'une application mobile cross-platform "Taki Academy"
Conception et réalisation d'une application mobile cross-platform "Taki Academy"Conception et réalisation d'une application mobile cross-platform "Taki Academy"
Conception et réalisation d'une application mobile cross-platform "Taki Academy"
 
pfe final.docx
pfe final.docxpfe final.docx
pfe final.docx
 
Conception et développement d’une plateforme d'import-export avec paiement en...
Conception et développement d’une plateforme d'import-export avec paiement en...Conception et développement d’une plateforme d'import-export avec paiement en...
Conception et développement d’une plateforme d'import-export avec paiement en...
 
MEMOIRE-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE-CANCER-DU-SEIN.pdf
MEMOIRE-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE-CANCER-DU-SEIN.pdfMEMOIRE-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE-CANCER-DU-SEIN.pdf
MEMOIRE-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE-CANCER-DU-SEIN.pdf
 
Étude ethnobotanique, phytochimique et activité anti bactérienne des noyaux...
Étude ethnobotanique, phytochimique  et activité  anti bactérienne des noyaux...Étude ethnobotanique, phytochimique  et activité  anti bactérienne des noyaux...
Étude ethnobotanique, phytochimique et activité anti bactérienne des noyaux...
 
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu
25 exemples de remerciement de mémoire - télécharger ici https://bit.ly/344aObu
 
Rapport_pfe_licence_ISAMM
Rapport_pfe_licence_ISAMMRapport_pfe_licence_ISAMM
Rapport_pfe_licence_ISAMM
 
163-2015.pdf
163-2015.pdf163-2015.pdf
163-2015.pdf
 
Bp
BpBp
Bp
 
69327_PHOMSOUPHA_2016_diffusion.pdf
69327_PHOMSOUPHA_2016_diffusion.pdf69327_PHOMSOUPHA_2016_diffusion.pdf
69327_PHOMSOUPHA_2016_diffusion.pdf
 
Thèse pierre schoch
Thèse pierre schochThèse pierre schoch
Thèse pierre schoch
 

Dernier

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 

Dernier (7)

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 

La médecine traditionnelle algérienne contre la COVID 19

  • 1. 1 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR –ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE PHARMACIE MEMOIRE DE FIN D’ETUDES Pour l’obtention du diplôme de docteur en pharmacie Présentée par : Merabet Aida Directeur : Pr. MECHERI R. Kermiche Lina Jury : Président(e) : Examinateur : Examinateur : N° d’ordre :………… Annaba Le :…………………. La médecine traditionnelle Algérienne via Covid-19 ‘actualité pratique et réalité scientifique’
  • 2. 2 Serment de Galien « Je jure, en présence des maîtres de la faculté, des conseillers de l’ordre des pharmaciens et de mes condisciples : - D’honorer ceux qui m’ont instruit dans les préceptes de mon art et de leur témoigner ma reconnaissance en restant fidèle à leur enseignement ; - D’exercer, dans l’intérêt de la santé publique, ma profession avec conscience et de respecter non seulement la législation en vigueur, mais aussi les règles de l’honneur, de la probité et du désintéressement ; - De ne jamais oublier ma responsabilité et mes devoirs envers le malade et sa dignité humaine. En aucun cas, je ne consentirai à utiliser mes connaissances et mon état pour corrompre les moeurs et favoriser des actes criminels. Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses. Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque.»
  • 3. 3 REMERCIEMENT Nous tenons à remercier notre promotrice Pr MECHRI RYM maitre de conférence classe A en Botanique médicale au département Pharmacie d’ANNABA, qui a dirigé ce travail depuis les premiers instants. Nous la remercions pour ses efforts afin de nous aider, nous conseiller et nous orienter. Son ouverture d’esprit et sa vision de la recherche scientifique ont été importants pour nous, ainsi que ses connaissances scientifiques qui ont largement contribué à l’évolution de cette étude. Nous exprimons à elle notre profond respect et nos chaleureux remerciements . Á notre président de jury ……………., Nous vous remercions humblement d’avoir accepté de le juger Veuillez trouver ici, le témoignage de notre admiration et de notre respect. Nos remerciements vont également aux membres du jury ……………………………………………….. d’avoir accepté de faire partie du jury afin de l’examiner et de l’enrichir par vos connaissances et vos propositions. Nous remercions aussi tous les participants Algériens qui ont répondu au questionnaire en ligne, sans leurs réponses cette étude ne pouvait jamais voir la lumière de ce jour. Enfin nos sincères gratitudes à tous les enseignants du département de pharmacie qui nous ont suivi tout au long du cursus.
  • 4. 4 Dédicace En premier lieu et avant tout nous tenons à remercier ALLAH le tout-puissant, le miséricordieux qui nous a donné le courage, la force et la patience d’achever ce travail. C’est avec profonde gratitude et sincères mots ,que Je dédie ce modeste travail de fin d’étude : A mes très chers parents YAHIA et OUARDA ,qui ont sacrifié leur vie pour notre réussite ,nous ont éclairé le chemin par leurs conseils judicieux et nous ont entourée d’une grande affection.ils ont toujours cru en moi et m’ont comblée d’encouragements , de soutiens et de prières tout au long de mes études .Puisse Allah vous procurer la bonne santé, longue vie, faire en sorte que jamais je ne vous déçoive et que votre bénédiction m’accompagne toujours. A ma chère sœur et ma confidente MAROUA , tu me fais toujours sentir que tu es derrière moi et que tu crois en moi .Que DIEU t’accorde le bonheur ,longévité et la réussite. A mes frères merci de m’encourager et de m’épauler ,que DIEU vous bénisse . A toute ma famille , mes nièces , mon neveu et mes proches. A ma chère copine et binôme LINA ,avec qui j’ai partagé ce modeste travail. Merci pour votre soutien moral , patience et compréhension tout au long de ce projet ,ainsi à toute sa famille . A mes copines surtout SOPHIA et ABIR, vous êtes pour moi des sœurs sur qui je peux compter ,en témoignage de l’amitié qui nous unit je vous souhaite que de bonheurs et de réussite. A tous nos professeurs et collègues de la promotion Pharmacie 2015 AIDA
  • 5. 5 Avant tous nous remercions le bon dieu le tout puissant qui nous a donné la santé, le courage et la patience pour mener à bien ce modeste travail, Je dédie ce modeste travail : À mes chers parents :KERMICHE NOUREDDINE et AMROUN SAMIRA , aucune dédicace ne saurait exprimer mon respect, mon amour éternel et ma considération pour les sacrifices que vous avez consenti pour mon instruction et mon bien être. Je vous remercie pour tout le soutien, les prières et l’amour que vous me portez depuis mon enfance et j’espère que votre bénédiction m’accompagne toujours. Je vous dédie aujourd’hui ma réussite. À mes frères : MAROINE et HAITHEM , pour votre présence et votre soutien durant toute ma vie . À tous les membres de ma famille. A ma binôme et chère amie AIDA , Pour la personne merveilleuse que tu es. À mes copines fidèles , ABIR et SOUNDES , pour les instants de joie partagés en leur compagnie, leur gentillesse et tous les sentiments qu’elles me témoignent. À tous ceux qui ont contribués de près ou de loin pour que ce projet soit possible je vous remercie . Lina
  • 6. 6 Sommaire Liste des abréviations…………………………………………………….…….10 Liste des tableaux………………………………………………………………11 Liste des figures...............................................................................................12 Chapitre I : Synthèse bibliographiques Introduction générale .....................................................................................15 I. Maladies du Covid-19 Historique………………………………………………………………………17 1. Définition……………………………………………………………………19 2. Epidémiologie du COVID-19……………………………………………….20 2.1. Données Mondial………………………………………………………...20 2.2 .En Algérie………………………………………………………………..20 3. Etiologie………………………………………………………………….…21 4. Le cycle de vie du SRAS-CoV-2…………………………………………..21 5. Mécanisme d’action du Covid-19………………………………………...23 6. Symptômes………………………………………………………………..24 6.1. Formes asymptomatiques ……………………………………………...24 6.2. Formes symptomatiques …………………………………………….…24 7. Diagnostic………………………………………………………………...25 7.1. Les tests moléculaires………………………………………………….25 7.2. Les tests sérologiques immunologiques……………………………….25
  • 7. 7 7.3. Autres outils ……………………………………………………….………25 9. la prise en charge thérapeutique…………………………………….……….26 9.1. Traitement non spécifique…………………………………………………26 9.2. Traitement spécifique curatif……………………………………………...26 9.3. Vaccin……………………………………………………………………..27 II. Traitement phytothérapique 1. Mécanisme d’action des plantes sur COVID-19………………………….28 III. Travaux antérieurs 1. Recensement des plantes utilisés dans le traitement du COVID-19…….29 1.1. En Algérie……………………………………………………………….29 2.2. Au Maroc………………………………………………………………..32 2. Quelques plantes dont l’activité anti SARS-CoV-2 a été démontrée expérimentalement in vivo………………………………………………….32 Chapitre II : Travail personnel (Enquête ethnobotanique) 1- Matériels et méthodes 1.1. Déroulement de l’enquête .................................................................... 35 1.2. Critères d’inclusions.............................................................................35 1.3. Critères d’exclusions ............................................................................35 1.4. Traitement des données ........................................................................ 36 2- Résultats et discussion 2.1. Résultats ...............................................................................................37
  • 8. 8 2.1.1. Répartition des enquêtés selon l’âge……………………………………37 2.1.2. Répartition des enquêtés selon le sexe………………………………….38 2.1.3. Répartition des enquêtés selon la région…………………………….….39 2.1.4. Répartition des enquêtés selon l’ethnie…………………………………40 2.1.5. Répartition des enquêtés selon le niveau académique………………….41 2.1.6. Répartition des enquêtés selon l’atteinte par le coronavirus…………...42 2.1.7. Répartition des enquêtés selon la source d’infection………………...…42 2.1.8. Répartition des enquêtés selon les symptômes apparus……………….43 2.1.9. Répartition des enquêtés selon la confirmation d’atteinte par le coronavirus………………………………………………………………….…44 2.1.10.Répartition des enquêtés selon le suivi du protocole médicamenteux….45 2.1.11. Répartition des enquêtés selon les maladies chroniques……………..46 2.1.12. Répartition des enquêtés selon l’utilisation des plantes médicinales pendant la pandémie…………………………………………………………....47 2.1.13. Répartition des enquêtés selon la raison d'utilisation des plantes médicinales……………………………………………………………………48 2.1.14. Répartition des enquêtés selon la source du conseil…………………48 2.1.15. Répartition des enquêtés selon les plantes les plus utilisés…………….49 2.1.16. Répartition des enquêtés selon les parties utilisés des plantes…………50 2.1.17. Répartition des enquêtés selon le mode de préparation des plantes…..50 2.1.18. Répartition des enquêtés selon la posologie par jour…………………51
  • 9. 9 2.1.19. Répartition des enquêtés selon la durée du traitement……………..….51 2.1.20. Répartition des enquêtés selon l’association des plantes……………..52 2.1.21. Répartition des enquêtés selon l’efficacité…………………………....53 2.1.22. Répartition des enquêtés selon le conseil d’utiliser les plantes……...54 2.1.23. Répartition des enquêtés selon la récidivité………………………….55 2.2. Discussion ………………………………………………………………..56 Conclusion ……………………………………………………………………59 Résumé .......................................................................................................... 60 Références bibliographiques ....................................................................... …63 Annexes .......................................................................................................... 73
  • 10. 10 Liste des abréviations ACE2 :enzyme de conversion de l’angiotensine AINS :anti inflammatoire non stéroidien ARN : acide désoxyribonucléique COVID :Corona Virus Disease CXR : Chest X-rays ELISSA : Enzyme-Linked Immunosorbent Assay HCOV : corona virus humain IEC : Inhibiteurs de l’ Inhibiteurs de l'enzyme de conversion MERS-COV : syndrome respiratoire du Moyen Orient NSP14 : proteine structural N14 OMS :organisation mondiale de la santé PCR :polymerase chain reaction PGE2 : prostaglandine E2 Rt-PCR : Reverse transcriptase- polymerase chain reaction – SARS-COV : syndrome aigu respiratoire sévère- Corona Virus SDRA : syndrome de détresse respiratoire aigue VIH : Le virus de l'immunodéficience humaine
  • 11. 11 LISTE DES TABLEAUX N° Titre Page 1 Classification taxonomique du SARS-CoV-2 19 2 Plantes utilisées en cas de fièvre 29 3 Plantes utilisées en cas de dyspnée 30 4 Plantes utilisées en cas de toux 31 5 Les plantes les plus utilisés dans le grand Atlas 32 6 Quelques plantes dont l’activité anti SARS-CoV-2 a été démontrée expérimentalement in vivo 32 7 liste des plantes cités par les enquêtés 84
  • 12. 12 LISTE DES FIGURES N° Titre Page 1 Structure du SRAS-CoV-2 20 2 Le cycle de vie du SARS-CoV-2 dans la cellule hôtel 22 3 Mécanisme de l'infection par le SARS-CoV-2 23 4 Répartition des enquêtés selon l'âge 37 5 Répartition des enquêtés selon le sexe 38 6 Répartition des enquêtés selon la région 39 7 Répartition des enquêtés selon l’ethnie 40 8 Répartition des enquêtés selon le niveau académique 41 9 Répartition des enquêtés selon l’atteinte par le coronavirus 42 10 Répartition des enquêtés selon la source d’infection 42 11 Répartition des enquêtés selon les symptômes apparus 43 12 Répartition des enquêtés selon la confirmation d’atteinte par le coronavirus 44 13 Répartition des enquêtés selon la méthode de confirmation de l’atteinte 44 14 Répartition des enquêtés selon le suivi du protocole médicamenteux 45 15 Répartition des enquêtés selon les maladies chroniques 46 16 Répartition des enquêtés selon l’utilisation des plantes médicinales pendant cette pandémie 47 17 Répartition des enquêtés selon la raison d'utilisation des plantes médicinales 48 18 Répartition des enquêtés selon la source du conseil 48
  • 13. 13 19 Répartition des enquêtés selon les plantes les plus utilisés 49 20 Répartition des enquêtés selon les parties utilisés des plantes 50 21 Répartition des enquêtés selon le mode de préparation des plantes 50 22 Répartition des enquêtés selon la posologie par jour 51 23 Répartition des enquêtés selon la durée du traitement 51 24 Répartition des enquêtés selon l’association des plantes 52 25 Répartition des enquêtés selon la guérison totale 53 26 Répartition des enquêtés selon l’amélioration des symptômes 53 27 Répartition des enquêtés selon le conseil d’utiliser les plantes 54 28 Répartition des enquêtés selon la récidivité 55
  • 14. 14 Chapitre I : Synthèse bibliographique
  • 16. 16 En décembre 2019, plus précisément à Wuhan, la Chine a signalé l'apparition d'une nouvelle maladie infectieuse respiratoire causée par un virus appelé coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2), initialement transmis de l'animal à l'homme, puis de l'homme à l'homme, et la chaîne de transmission se prolonge touchant ainsi 213 Pays incluant l’Algérie depuis l’apparition du premier cas le 25 Mars 2020 [1]. En conséquence, le 11 mars 2020, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré le COVID-19 comme étant une pandémie. A ce jour , plus de 167 millions de cas ont été confirmés et plus de 3 millions de décès ont été signalés [2]. Le COVID-19 provoque principalement des maladies respiratoires allant d’une maladie bénigne à une maladie grave provoquant même la mort [3]. Le développement de vaccins fait l'objet de recherches actives, des rapports positifs sont apparus actuellement , mais leur mise à disposition du grand public peut prendre plus d'un an. Certains médicaments sont utilisés dans diverses combinaisons en tant que médicaments non autorisés pour contrôler les différents complications associés au COVID-19. En absence de traitements spécifiques de Covid-19 , le recours aux remèdes naturels peut également constituer une solution alternative pour renforcer l’immunité, lutter et prévenir cette maladie. La médecine traditionnelle existe depuis toujours : elle est la somme totale des connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et expériences propres à une culture et qui sont utilisées pour maintenir les êtres humains en santé ainsi que pour prévenir, traiter et guérir des maladies au moyen de plantes, de parties de plantes ou de préparations à base de plantes, qu’elles soient consommées ou utilisées en voie externe. Les plantes médicinales sont utilisés depuis l'Antiquité et leur efficacité a été prouvée par le temps notamment face aux infections virales [4]. En Algérie, de plus en plus de personnes ont recours à la médecine traditionnelle et à l’heure où l’épidémie de Coronavirus s’étend dans notre pays avec l’absence d’un traitement spécifique, ce recours est multiplié. L’objectif de notre travail est d’évaluer l’utilisation des plantes médicinales par la population algérienne au cours de cette pandémie. Pour atteindre cet objectif, nous avons réalisé une enquête ethnobotanique descriptive via Google docs auprès des utilisateurs de Facebook.
  • 17. 17 I. Maladies du Covid-19 Historique -La première apparition du coronavirus était en 2002 dont le SARS-CoV-1 avait provoqué la mort de 774 personnes en 2002–2003 après avoir infecté 8096 personnes, essentiellement en Chine dans la province de Guangdon et à Hong Kong. Le taux de létalité était estimé à 9,6 %[5]. -Près d'une décennie plus tard, en 2012, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen- Orient (MERS-CoV), également d'origine chauve-souris, est apparu en Arabie Saoudite avec le dromadaire comme hôte intermédiaire. Il a touché 2494 personnes et causé 858 décès (taux de mortalité de 34 %) [6]. -En 2015, une seconde épidémie, en Corée du Sud avait fait 36 morts sur 186 cas confirmés. -En décembre 2019, des adultes de Wuhan, ont commencé à se présenter dans les hôpitaux locaux avec une pneumonie grave de cause inconnue. La plupart des premiers cas ont été exposés au marché de gros des fruits de mer de Huanan, qui faisait également le commerce d'animaux vivants. -Le 31 décembre 2019, la Chine a notifié l'épidémie à l'Organisation mondiale de la santé[7] -Le premier cas mortel a été signalé le 11 janvier 2020. -Le nombre de cas a commencé à augmenter de manière exponentielle, certains n'ayant pas été exposés au marché des animaux vivants, ce qui suggère une transmission interhumaine. -La transmission interhumaine a entraîné la propagation du virus vers la Thaïlande puis vers d’autres pays[8]. - Il y avait une augmentation des personnes infectées sans antécédents d'exposition à la faune ou de visite à Wuhan, et plusieurs cas d'infection parmi les professionnels de la santé ont été détectés [9,10]. - L’épidémie s’est ensuite propagée dans les 5 continents touchant à ce jour 213 pays [11]. -Le 12 mars 2020, l'OMS a déclaré la COVID-19 comme une pandémie [12].
  • 18. 18 -L’Algérie comme le reste du monde est confrontée à la propagation de cette pathologie, et le premier patient atteint de ce virus était détecté le 25 février 2020 dans la région de Ouargla et il était un italien .Deux autres cas ont été signalés le 01 mars 2020 dans la région de Blida au nord de l'Algérie[13]. -Le 14aout 2020,le virus s’est propagé dans toute l’Algérie. C’est le 56ème pays touché dans le monde et le 6ème en Afrique . Aujourd’hui , l'épidémie continue de se propager dans d'autres régions du pays ,et le nombre de cas confirmés augmente jour après jour[14].
  • 19. 19 1. Définition Covid-19 est le nom donné par l'OMS le 11 février 2020 à une nouvelle maladie infectieuse respiratoire apparue en décembre 2019, en Chine, et causée par le coronavirus SARS-CoV-2 : • "Co" pour "corona", • "vi" pour "virus", • "D" pour " disease" ("maladie" en anglais), • 19 pour l'année de son apparition : 2019 [15]. La famille des coronavirus est responsable d’infections respiratoires chez les mammifères et les oiseaux. Ils sont membres de la famille des Coronaviridae et de l'ordre des Nidovirales . Il s’agit de virus à ARN, regroupés en quatre sous-familles : Alphacoronavirus, Betacoronavirus, Gammacoronavirus et Deltacoronavirus. Chez l’homme, quatre sont responsables de pathologies bénignes chez les patients immunocompétents(HCoV- 229E,HCoV-OC43, HCoV-NL63 et HKU1 ) [16]. Deux sont responsables de pathologies sévères et potentiellement mortelles : le SARS-CoV-1 et le MERS-CoV, identifiés respectivement en 2003 et 2012 [17,18]. Tableau I. Classification taxonomique du SARS-CoV-2 (Gorbalenya et al., 2020)[19]. Domaine Riboviria Ordre Nidovirales Sous-ordre Cornidovirineae Famille Coronaviridae Sous-famille Orthocoronavirinae Genre Betacoronavirus Sous-genre Sarbecovirus Espèce Coronavirus liés au syndrome respiratoire aigu sévère (SARSr-CoV) Souche Coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2)
  • 20. 20 Les coronavirus forment des particules enveloppées et sphériques de 100 à 160 nm de diamètre et d’aspect en couronne .Ils possèdent des protéines structurales et non structurales [16]. 2. Epidémiologie du COVID-19 2.1. Données Mondial Depuis le début de la pandémie en décembre 2019 jusqu’au 4 mars 2021 ; plus de 115 millions de personnes ont été contaminées par le virus de la Covid-19 dans le monde et plus de 2,5 millions en sont décédées [20]. Les principales raisons de l'augmentation des taux de morbidité et de mortalité sont la transmission, l’indisponibilité des moyens de diagnostiques et thérapeutiques efficaces et absence de mesures préventives au sein des établissements sanitaires[21]. Une modélisation effectuée au 30 mars 2020, à partir de 44 672 cas confirmés à travers le monde dont 1023 décès, estimait un taux de létalité ajusté de 1,4 % [22] 2.2 En Algérie En Algérie, le nombre de personnes infectées a atteint plus de 48 mille, selon l’OMS, qui a également enregistré plus de mille décès [23] .L’incidence annuelle est de 0,47%. Le taux de létalité des cas PCR+ était estimé à 3,73 % [24]. Figure01: structure du SRAS-CoV-2 [16]
  • 21. 21 3. Etiologie Les coronavirus humains (HCoV) sont des agents pathogènes zoonotiques qui proviennent d’animaux sauvages [25,26]. Récemment, les scientifiques ont découvert que toutes les séquences nucléotidiques du SARS-CoV-2 qui ont été isolées chez l’homme sont très similaires, et sont étroitement liées à celles isolées des coronavirus des populations de chauves-souris [26,27]. Cependant, des recherches supplémentaires sont encore nécessaires pour clarifier la présence de l'hôte intermédiaire qui a promu la transmission du virus[28]. Bien rapidement, une source secondaire d'infection s'est avérée être la transmission interhumaine par contact étroit[29,30]. La transmission interhumaine du virus SARS-CoV-2 a été démontrée en février 2020 après qu’une contamination intrafamiliale ait été rapportée[31]. La transmission se fait par les gouttelettes respiratoires de façon : - directe lors des épisodes de toux, d’éternuements, des serrages de mains et embrassades de personne malade . - indirecte en se touchant le visage, le nez, les yeux et la bouche après que les mains aient été en contact avec le virus [32]. 4. Le cycle de vie du SRAS-CoV-2 Le virus passe par les muqueuses, en particulier les muqueuses nasales et du larynx, puis pénètre dans les poumons [33]. L'entrée du virus dans la cellule de l'organisme hôte est déterminée par la protéine S présente sur le virus [34] grâce à ses fonctions de reconnaissance du récepteur spécifique : ACE2 ,et de fusion de l'enveloppe virale avec les membranes cellulaires. Une fois fusionnées,[35] le matériel génomique du virus est libéré dans le cytosol et transcrit en deux polyprotéines et protéines de structure, puis l'ARN se réplique [36]. Le niveau d'expression d'ECA2 dans différents tissus (coeur, rein, système nerveux et autres muscles squelettiques) pourrait expliquer la variabilité de la sévérité des symptômes chez certains patients atteints de la COVID-19. Le système nerveux et les muscles squelettiques auraient une surexpression des récepteurs ECA2 [37].
  • 22. 22 La durée médiane d’incubation, définie comme l’intervalle entre la date d’un premier contact potentiel avec un patient suspect ou confirmé de COVID-19 et la date d’apparition des symptômes, est estimée à 4 jours [38}. Rmarque : L'accumulation de la fréquence des mutations virales est due la sélection naturelle, la fidélité de la polymérase et l'édition génique [40]. Le SARS-CoV-2 a une plus grande fidélité dans son processus de transcription et de réplication que les autres virus a ARN simple brin car il possède un mécanisme de relecture régulé par NSP14. Cependant, 13402 mutations uniques ont été détectées[41]. Figure 02 : Le cycle de vie du SARS-CoV-2 dans la cellule hôtel [39].
  • 23. 23 5. Mécanisme d’action du Covid-19 Le coronavirus provoque des dommages cellulaires alvéolaires en initiant les cascades inflammatoires comprenant les interleukines et les neutrophiles. La libération excessive des médiateurs inflammatoires est à l’origine d’un choc cytokinique, qui agit sur l’hypothalamus, provoquant la libération de prostaglandines E2 (PGE2) responsable de la fièvre, et sur les capillaires alvéolaires en augmentant leur perméabilité ce qui entraîne un œdème alvéolaire et un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) . Par conséquent, l’hypoxémie se produit avec des difficultés respiratoires. Par la suite, la pression partielle de l’oxygène diminue, ce qui augmente le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire [42,43,44,45,46]. La pathogenèse des formes graves de COVID-19 est associée à la défaillance de plusieurs organes à la suite du "syndrome des tempêtes de cytokines" qui peut conduire à la mort[47,48]. Figure 03: Mécanisme de l'infection par le SARS-CoV-2 (kaushik et al, 2020) [49].
  • 24. 24 6. Symptômes L’infection par le SARS-CoV-2 semble évoluer en trois phases : la phase d’incubation est suivie d’une phase symptomatique qui apparaît après le contage et qui concernerait 70 % des patients infectés ; une phase d’aggravation des symptômes respiratoires est possible et environ 3,4 % des patients développeraient un SDRA dans un délai médian de 8 jours après les premiers symptômes [50]. 6.1. Formes asymptomatiques : Patient qui obtient un résultat positif à un test de dépistage du SRAS-CoV-2 sans ou avant l’apparition de symptômes [51]. 6.2. Formes symptomatiques : L’infection par le SARS-CoV-2 peut se manifester par des symptômes léger non spécifiques comme : fièvre, fatigue, toux (avec ou sans expectoration), anorexie, malaise, douleurs musculaires, maux de gorge, dyspnée, congestion nasale, conjonctivite, perte ou altération de l’odorat ou du goût et maux de tête. Les patients peuvent également avoir de la diarrhée, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements [52,53]. Chez environ 20 % des patients infectés, la maladie progresse et des infiltrats pulmonaires se développent vers un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) [54] [55]. En plus des dommages causés par COVID-19 dans les poumons, des lésions hépatiques , des lésions rénales aiguës , et une insuffisance cardiaque aiguë ,peuvent être observées au cours de l'évolution clinique des formes graves [56] [57,58][59]. Les personnes âgées et celles qui ont d’autres problèmes de santé, tels qu’une maladie cardiovasculaire, un diabète, une maladie respiratoire chronique ou un cancer, ont plus de risques de présenter une forme grave [60].
  • 25. 25 7. diagnostic Deux grandes stratégies de détection sont actuellement disponibles pour le diagnostic du SRAS-CoV2 [61]. 7.1. Les tests moléculaires -La première stratégies comprend les tests moléculaires pour la détection de l'ARN viral du SRAS-CoV-2 à l'aide de techniques basées sur l'amplification en chaîne par polymérase (PCR) ou de techniques liées à l'hybridation des acides nucléiques [61]. les gènes et leur ARN des transcriptions sont isolées à partir d'échantillons respiratoires . Le virus peut également être détecté dans les selles et, dans les cas graves, dans le sang [62]. 7.2. Les tests sérologiques immunologiques La deuxième stratégies comprend des tests sérologiques immunologiques à base d'antigènes ou d'anticorps [61]. La méthodologie pour ces déterminations comprend le test immunoenzymatique traditionnel (ELISA), le test immunochromatographique à flux latéral, l'immunoessai, le bio-essai de neutralisation et des chimiocapteurs spécifiques. * Il convient de noter que les deux stratégies de détection sont importantes et se complètent l'un l'autre : La détermination de l'ARN du virus conduit à la détection du virus dans sa phase active[63], et donnera donc des résultats positifs dans les 3 à 7 jours suivant l'infection, alors que la sérologie aide à identifier les personnes dont le système immunitaire a déjà développé des anticorps pour combattre l'infection, et prendra 7 à 14 jours pour donner des résultats positifs [64]. 7.3. Autres outils : En complément de ces méthodes de détection, les kits de diagnostic rapide sont très demandés pour fournir un diagnostic rapide [65]. La radiographie pulmonaire (CXR),le scanner thoracique sont aussi utilisés pour le diagnostic de SARS-CoV-2. *Au total, le diagnostic de certitude repose sur l’identification du virus par RT-PCR effectuée sur prélèvements respiratoires. Cependant, devant l’accessibilité à la RT-PCR parfois limitée et la fréquence élevée de faux négatifs de cette technique (environ 30 %),le diagnostic de COVID-19 peut être porté par l’association de signes cliniques évocateurs et d’une image
  • 26. 26 scannographique compatible(cf. infra). L’utilisation de la sérologie est en cours d’évaluation[50]. 9. la prise en charge thérapeutique Malgré les efforts importants et les recherches scientifiques persistants sur cette maladie, aucun médicament et vaccin ne sont encore disponibles pour lutter contre le COVID19 [66]. Le traitement est actuellement uniquement symptomatique. La plupart des personnes qui sont atteintes de COVID-19 peuvent se rétablir à la maison et nécessitant un isolément pour contenir la transmission du virus [67], alors que l'hospitalisation des formes graves de COVID-19 est nécessaire dont l’administration immédiate d’une oxygénothérapie aux patients qui ont une infection respiratoire aiguë sévère et une détresse respiratoire, une hypoxémie ou un choc, et viser une SpO2 de 90- 96 % pendant la réanimation[68]. 9.1. Traitement non spécifique Le traitement symptomatique repose tout d’abord sur la prise en charge de l’hyperthermie par du paracétamol et une surveillance de l’hydratation [69]. L’antibiothérapie n’est pas nécessaire pour un cas de Covid-19 simple sans critère de gravité ou de comorbidité [70].elle ne sera envisagée qu’en présence d’une pneumopathie nécessitant une prise en charge en réanimation [71,72]. 9.2. Traitement spécifique curatif Quatre cibles potentielles de traitement se dégagent : •L’entrée du virus dans la cellule : des données in vitro suggèrent que la chloroquine ou l’hydroxychloroquine, en s’opposant à la glycosylation d’ACE2, pourraient empêcher la pénétration des SARS-CoV [73]. • Le clivage et l’assemblage des protéines virales : il s’agit de la piste des inhibiteurs des protéases utilisés dans le cadre de l’infection à virus de l’immunodéficience humaine (VIH) (lopinavir notamment) . •La réplication virale : en bloquant l’ARN-polymérase qui permet au virus de reproduire son matériel génétique ;cette recherche concerne le remdésivir.
  • 27. 27 • La réaction immunitaire liée à la production massive de cytokines : l’hydroxychloroquine à nouveau, les corticoïdes, les interférons (IFN) et le tocilizumab pourraient théoriquement être utiles.  D’autres pistes thérapeutiques ont été suggérées, comme la nicotine, la chlorpromazine l’ivermectine, la colchicine, le montélukast et l’éculizumab, sans preuve d’efficacité pour le moment [74].  La sécurité des AINS, corticoïdes et antihypertenseurs agissant sur le système rénine- angiotensine lors d’infection à COVID-19 est mise en question. Les AINS pourraient interférer avec le processus de défense face à une infection virale ; ils sont donc plutôt à éviter. Les corticoïdes systémiques n’ont pas montré de bénéfice lors d’infections virales. Les IEC et les sartans modulent l’expression de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2), récepteur pulmonaire du SARS-CoV-2. L’impact clinique de ces traitements sur l’infection à COVID-19 reste à préciser ; en attendant, ils sont a poursuivre [75]. 9.3. Vaccin Un programme de vaccination mis en oeuvre à l'échelle mondiale qui présente de vastes avantages cliniques et socio-économiques [76]. Au 12 novembre 2020, 164 vaccins candidats sont en évaluation préclinique et 48 vaccins sont en évaluation clinique, dont trois ont été approuvés pour des essais de phase III (BNT162b2 de Pfizer/BioNTech, Sputnik V de Gamaleya et le vaccin ARNm-1273 de Moderna) [77]. Certains scénarios prévoient que la disponibilité la plus précoce et généralisée d'un vaccin COVID-19 aura lieu en 2021 [76].
  • 28. 28 II. Traitement phytothérapique Dans une situation d'urgence comme celle de la pandémie actuelle de covid-19, et en l'absence de traitement conventionnel, la mise au point de médicaments ou de vaccin est soumise à la temporalité propre aux protocoles de recherches et de validation par des essais cliniques . La médecine traditionnelle et les produits naturels offrent une ressource potentiellement précieuse et dont l'innocuité a déjà été prouvée peuvent faire gagner du temps en tant que première ligne de défense et de prévention contre la Covid-19 [78] [79]. 1. Mécanisme d’action des plantes sur COVID-19[103] - L’inhibition de l'entrée, de l'adsorption et de la pénétration des cellules virales ; exemple : la réglisse , .[80], la flavone végétale baicaléine extrait de Scutellaria baicalensis [79]. - La modulation de diverses voies de signalisation cellulaire : Grace a l’effet inhibiteur sur plusieurs pro-cytokines inflammatoires, certains substances actives extraits de végétaux peuvent être particulièrement utile comme complément pour inverser la tempête de cytokines mortelle qui se produit dans les cas graves COVID-19 ; exemple : la curcumine [81]. - La stimulation des cellules respiratoire à sécréter une protéine antiviral (l'interfereron beta), exemple : le gingembre - Renforcement général de la réponse immunitaire ; exemple : Astragalus membranaceus , Echinacea purpurea .[82] le Ginseng, Les artémisinines isolée de la plante Artemisia annua qui possèdent des effets immunomodulateurs similaires a celles de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine et qui peuvent être considérée comme un agent thérapeutique prometteur dans le tableau du SDRA qui aggrave l'état des patients atteints de COVID-19[83].
  • 29. 29 III. Travaux antérieurs 1. Recensement des plantes utilisés dans le traitement du COVID-19 1.1. En Algérie : enquête réalisée dans les quatre région d’Algérie en 2020 Tableau 2 : Plantes utilisées en cas de fièvre [84].
  • 30. 30 Tableau 3 : Plantes utilisées en cas de dyspnée [84]
  • 31. 31 Tableau 4 :Plantes utilisées en cas de toux [84].
  • 32. 32 1.2. Au Maroc Tableau 5 : Les plantes les plus utilisés dans le grand Atlas [85][86]. Le nom latin de la plante Nom commun Nom arabe Principal composé efficace [125] Effet Chenopodium ambrosioide L. [124] Chéropode ‫مخينزة‬/‫تمكوت‬ Ascoridol, Aritasone, L-pinocarvone antifongique, traite la fièvre Marrubium vulgare L. [124] marrube blanc ‫المريوة‬ Marrubine, choline, saponosides, tanins expectorant, antispasmodique, traite la grippe et les infections respiratoires Crocus sativus L. [125] Safran ‫زعفران‬ Crocin Antiviral Nerium oleander [125] laurier rose ‫الدفلة‬ Digitoxigenin Antiviral Laurus nobilis L. [125] laurier noble ‫النبيل‬ ‫غار‬ Β-Eudesmol Antiviral 2. Tableau 6: Quelques plantes dont l’activité anti SARS-CoV-2 a été démontrée expérimentalement in vivo [87][88]. Plante utilisé Résultats référence Nigella sativa L Au moins 8 études in silico ont montré que certains composés de N sativa, dont la nigelledine, l'α- hederine, l'hederagenine, la thymohydroquinone et la thymoquinone, présentaient une affinité élevée à modérée avec les enzymes et les protéines du SRAS- CoV-2. Ces composés peuvent potentiellement inhiber la réplication du SRAS-CoV-2 et son attachement aux récepteurs des cellules hôtes. https://www.scienc edirect.com/scienc e/article/pii/S0011 393X2030028X Artemisia annua L’Artemisia annua est une plante médicinale antivirale utilisée massivement pour la prévention contre SRAS-CoV-2, dont 90% des cas positifs au COVID-19 ont administré de l’Artemisia Gorbalenya, A.E., Baker, S.C., Baric, R.S., de Groot, R.J., Drosten, C.,
  • 33. 33 annua en traitement complémentaire dans le cas de syndromes pulmonaires modérés. Gulyaeva, A.A., Haagmans, B.L., Lauber, C., Leontovich, A.M., Neuman, B.W., Penzar, D., Perlman, S., Poon, L.L.M., Samborskiy, D. V, Sidorov, I.A., Sola, I., Ziebuhr, J., Viruses, C.S.G. of the I.C. on T. of, 2020. The species Severe acute respiratory syndrome-related coronavirus: classifying 2019- nCoV and naming it SARS-CoV-2. Nat. Microbiol. 5, 536–544. https://doi.org/10.1 038/s41564-020- 0695-z (H)
  • 35. 35 1- Matériels et méthodes 1.1.Déroulement de l’enquête Cette étude consiste en une enquête ethnobotanique réalisée à l'aide d'un questionnaire mené en ligne sur Google Drive entre le 12/02/2021 et le 12/04/2021 auprès de la population algérienne et préétablie et validé (annexe 01) ; formé de 32 questions a été diffusé via le réseau social Facebook dans des groupes et des pages publics. D'un point de vue épidémiologique c'est une étude descriptive transversale dans le temps. Le but est de recenser les différentes utilisations la médecine traditionnelle durant la pandémie du COVID-19. Remarque : La littérature révèle que les sondages en ligne présentent de nombreux avantages au plan opérationnel. Leurs coûts d’utilisation sont faibles, et le mode Web élimine le risque d’erreur lors de la saisie des données. Et contrairement aux sondages qui nécessitent la présence physique des répondants, les sondages en ligne ont aussi l’avantage de permettre aux sondés d’amorcer les questionnaires au moment et dans le lieu de leur choix, et de le compléter dans un délai qui leur convient. De plus, ils constituent généralement une méthode de cueillette de données simple et accessible pour les chercheurs. Grâce aux envois par courriel, ce type de méthode de collecte de données permet aussi de couvrir un bassin géographique de répondants plus large [89]. 1.2. Critères d’inclusions Les personnes : - Ayant 20 ans ou plus. - Habitent en Algérie. 1.3. Critères d’exclusions Les personnes : - Moins de 20 ans. - Habitent hors l’Algérie. - Ayant répondu de manière ambiguë
  • 36. 36 1.4. Traitement des données Les données recueillies à partir d’un questionnaire sur Google Drive, a été ensuite traité et saisi sur le logiciel Excel. L’analyse des données a fait appel aux méthodes simples des statistiques descriptives.
  • 37. 37 2- Résultats et discussion 2.1. Résultats Nous avons pu collecter 200 fiches d’enquêtes. 2.1.1. Répartition des enquêtés selon l’âge Figure 4 : Répartition des enquêtés selon l'âge Dans cette enquête , nous avons remarqué la prédominance des participants âgés de [20-30[ ans avec un pourcentage de 57 %. Cette résultat peut être expliqué par la disponibilité d’internet et de Facebook chez les jeunes . 8% 57% 22% 5% 6% 2% <20ans [20-30[ [30-40[ [40-50[ [50-60[ >60
  • 38. 38 2.1.2. Répartition des enquêtés selon le sexe Figure 5 : Répartition des enquêtés selon le sexe Le sexe féminin représente la majorité des enquêtés avec un pourcentage 63% avec un sexe ratio de :2 . Cette prédominance peut être expliquée par le faite que le questionnaire était publié dans des groupes et des pages ; dont la plupart des membres sont des femmes. 37% 63% Masculin Féminin
  • 39. 39 2.1.3. Répartition des enquêtés selon la région Figure 6 :Répartition des enquêtés selon la région La majorité des enquêtés sont de l'Est et du Nord avec des pourcentages 52%, 38% respectivement . Les régions du sud et d'ouest représentent un pourcentage de 5% pour chacune . 38% 5% 52% 5% Nord Sud Est Ouest
  • 40. 40 2.1.4. Répartition des enquêtés selon l’ethnie Figure 7: Répartition des enquêtés selon l’ethnie Les originaires arabes représentent 75% des enquêtés .Cependant , les kabyles et les Chaouis représentent un pourcentage 14 % et 10% respectivement . 75% 10% 14% 0% 1% Arabe Kabyle Chaoui Targui Mezab
  • 41. 41 2.1.5. Répartition des enquêtés selon le niveau académique Figure 8 : Répartition des enquêtés selon le niveau académique D’après la figure, la majorité des participants sont des universitaires (89%). Pour les personnes analphabètes, ayant un niveau d’étude moyen ou secondaire, elles ont faiblement participé à l’enquête . La prédominance des universitaires peut être expliquée par leur forte utilisation des moyens de communications. 0% 0% 2% 9% 89% Analphabète E.primaire E,moyenne E.secondaire E.universitaire
  • 42. 42 2.1.6. Répartition des enquêtés selon l’atteinte par le coronavirus Figure 9: Répartition des enquêtés selon l’atteinte par le coronavirus 2.1.7. Répartition des enquêtés selon la source d’infection Figure 10: Répartition des enquêtés selon la source d’infection Plus que la moitié des enquêtés (52%) ont été touchées par le Coronavirus (figure 9) .Parmi eux , (52%) ne connaissent pas la source de leurs atteinte , tandis que 48% la connaissent (figure10) ,elle est reparti comme suit : famille (39%), travail (31%) et entourage (30%).(figure10). 52% 48% oui non 48% 52% oui non 31% 39% 30% Travail Famille Entourage Travail Famille Entourage
  • 43. 43 2.1.8. Répartition des enquêtés selon les symptômes apparus Figure 11: Répartition des enquêtés selon les symptômes apparus Plus de la moitié des participants 58 % ont ressentis un ou plusieurs symptômes associés au COVID-19, dont la fatigue en premier lieu avec le pourcentage 15%, suivi en ordre décroissant par : maux de tête , perte de l’odorat , fièvre ,perte de goût , courbatures, maux de gorge , toux sèche, diarrhée , difficultés respiratoires , douleurs abdominale et autres symptômes . 12% 15% 7% 13% 5% 6% 10% 5% 12% 10% 5% 0.6%
  • 44. 44 2.1.9. Répartition des enquêtés selon la confirmation d’atteinte par le coronavirus Figure 12 :Répartition des enquêtés selon la confirmation d’atteinte par le coronavirus Figure 13 :Répartition des enquêtés selon la méthode de confirmation de l’atteinte La majorité des enquêtés (60%) n’ont pas consulté chez un médecin concernant le COVID - 19. L’atteinte par le coronavirus a été confirmé chez 34% des enquêtés (figure12), dont 47% par sérologie ,25% par le PCR,21% par le scanner ,7% par d’autres (figure13) . Alors que 66% des enquêtes n'ont pas confirmé leur atteinte par ce virus. 34% 66% oui non 21% 47% 25% 7% Scanner sérologie PCR autre Scanner sérologie PCR autre
  • 45. 45 2.1.10. Répartition des enquêtés selon le suivi du protocole médicamenteux Figure 14 :Répartition des enquêtés selon le suivi du protocole médicamenteux Selon les statistiques 54 % des répondeurs n'ont pas suivi le protocole médicamenteux . 46% 54% oui non
  • 46. 46 2.1.11. Répartition des enquêtés selon les maladies chroniques Figure 15 : Répartition des enquêtés selon les maladies chroniques 15% des enquêtés sont atteints des maladies à risques : asthme (23%), diabète (23%),HTA (19%) ,maladies immunitaires (13%) ,maladie cardiovasculaire (6%), situation particulière (3%) et autre maladies (13%). 23% 23% 19% 13% 6% 3% 13%
  • 47. 47 2.1.12. Répartition des enquêtés selon l’utilisation des plantes médicinales pendant la pandémie Figure 16 :Répartition des enquêtés selon l’utilisation des plantes médicinales pendant cette pandémie Pendant cette pandémie, 83% des enquêtés ont eu recours aux plantes médicinales (figure16) dont 43% dès le début de la pandémie à l’état préventif (60%). 83% 17% oui non
  • 48. 48 2.1.13. Répartition des enquêtés selon la raison d'utilisation des plantes médicinales Figure 17 : Répartition des enquêtés selon la raison d'utilisation des plantes médicinales 2.1.14. Répartition des enquêtés selon la source du conseil Figure 18: Répartition des enquêtés selon la source du conseil D’après les résultats, nous avons constaté que la majorité des répondeurs utilisent les plantes médicinales car il s’agit – selon eux- de produits naturels et moins nocifs que les médicaments (figure17)(61% des enquêtés ont fait des recherches avant d'utiliser ces plantes). Alors que 23% ont commencé à les utilisés suite à un conseil : 22% de la part d’une personne qui a déjà 19% 18% 15% 23% 25% L’inquiétude vis-à-vis la propagation rapide du covid-19 L’absence d’un traitement ou d’un vaccin spécifique Le manque de moyens et la défaillance des structures sanitaires Suite à un conseil les plantes médicinales sont moins nocifs que les médicaments 22% 15% 14% 12% 11% 9% 8% 5% 5% Une personne qui l’avez déjà utiliser connaisseur du plante (personne agé) Réseau sociaux Ami /famille Médecin livres Pharmacien Herboriste Médias
  • 49. 49 utilisé la plante , 15% ont eu leurs savoirs par un connaisseur du plante(recettes des personnes âgés), 14% à partir des réseaux sociaux ,12% par transmission familiale ,11% par conseil d’un médecin, certains consultent les livres (9%) ou ont pris le conseil d’un pharmacien (8%) ,et seulement 5% ont eu recours à l’avis d’un herboriste(même pourcentage pour les personnes influencé par les médias )(figure18). 2.1.15. Répartition des enquêtés selon les plantes les plus utilisés Figure 19 : Répartition des enquêtés selon les plantes les plus utilisés Au terme de cette enquête, 22 espèces ont été recensés par les enquêtés dont le chef de fil est le citron avec nombre de citation NC=136 , suivi par le gingembre les clous de girofle ,l’origan ,l’orange, l’eucalyptus et autres ….(figure19) 16% 12% 11% 10% 9% 10% 8% 8% 6% 6% 3% 2%
  • 50. 50 2.1.16. Répartition des enquêtés selon les parties utilisés des plantes Figure 20: Répartition des enquêtés selon les parties utilisés des plantes Les drogues les plus utilisés sont les parties aériennes soit les feuilles , les fruits et les graines .(figure20) 2.1.17. Répartition des enquêtés selon le mode de préparation des plantes: Figure 21 : Répartition des enquêtés selon le mode de préparation des plantes Les recettes des plantes médicinales recensés étaient essentiellement préparées soit par infusion ou par décoction à un pourcentage égale (33%) . 7% 8% 33% 18% 11% 4% 15% 3% 0.2% racines tiges feuilles fruits graines boutons floraux plantes entières écorces autre 33% 33% 28% 2% 2% 1% 1% infusion décoction jus cataplasme élixir extrait autres
  • 51. 51 2.1.18. Répartition des enquêtés selon la posologie par jour Figure 22: Répartition des enquêtés selon la posologie par jour 2.1.19. Répartition des enquêtés selon la durée du traitement Figure 23: Répartition des enquêtés selon la durée du traitement Les résultats indiquent que la plupart des enquêtés ont utilisé ces plantes une fois par jour (40%)(figure22) pour une durée de deux semaines .(figure23) 40% 35% 15% 10% 1fois 2fois 3fois plus que 3 fois 57% 25% 9% 9% 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 2 semaines un mois 3 mois 6 mois ou plus
  • 52. 52 2.1.20. Répartition des enquêtés selon l’association des plantes Figure 24: Répartition des enquêtés selon l’association des plantes Parmi les enquêtés ,51% ont préféré d’utiliser la plante seule (figure24), tandis que 29% ont associé plusieurs plantes en même temps pour avoir plus d’efficacité –selon eux- et 20% ont associé la plante avec un médicament .(figure24) 51% 20% 29% seule associée avec un médicament associée avec une plante
  • 53. 53 2.1.21. Répartition des enquêtés selon l’efficacité Figure 25: Répartition des enquêtés selon Figure26 : Répartition des enquêtés la guérison totale selon l’amélioration des symptômes 91% des enquêtés ont trouvé que les plantes médicinales utilisés sont efficaces contre le coronavirus. Parmi eux ,87% ont constaté une guérison totale(figure25) .Tandis que 93% ont remarqué juste une amélioration des symptômes(figure26). L’utilisation des plantes médicinales pour la prévention a renforcé l’immunité des 91% des enquêtés –selon eux-. 87% 13% oui non 93% 7% oui non
  • 54. 54 2.1.22. Répartition des enquêtés selon le conseil d’utiliser les plantes Figure 27: Répartition des enquêtés selon le conseil d’utiliser les plantes Grâce à l’efficacité de traitement phytothérapique obtenus par notre enquête , (95%) des enquêtés pensent à conseiller et transmettre l’information aux autres personnes pour les utiliser quel que soit pour la prévention ou pour le traitement. 95% 5% oui non
  • 55. 55 2.1.23. Répartition des enquêtés selon la récidivité Figure 28: Répartition des enquêtés selon la récidivité D’après les résultats obtenus , 93% des enquêtés n’ont pas eu une récidivité du virus après l’utilisation de la médecine traditionnelle avec aucun effet indésirable apparus. 7% 93% oui non
  • 56. 56 2) Discussion À travers ces résultats nous avons déduit les constatations suivantes : - Les personnes âgées de 20 à 30 ans, les femmes , ainsi que les universitaires utilisent plus les plantes pour prévenir et traiter le Coronavirus . - Le recours à la phytothérapie est très répandu en Algérie , la majorités des algériens préfèrent utiliser les plantes médicinales selon des recettes transmis d’une génération à une autre , cela est peut-être dû à leurs croyance de la sécurité des plantes ainsi que leurs disponibilité dans la nature . Constatation concordant avec celle de l’OMS qui indique l’importance de la médecine traditionnelle dans les populations Africaine. - Par contre , l’absence d’un traitement ou d’un vaccin spécifique contre le COVID-19 a empêcher la plupart des algériens de suivre le protocole médicamenteux adopter par la ministère de la Santé. D’autres ont combinés les médicaments de synthèse avec la médecine traditionnelle pour avoir selon eux plus d’efficacité. Cependant , aucune interaction est notée entre ces médicaments et les plantes utilisés . - Au terme de cette enquête 22 espèces ont été citées. Ces espèces appartiennent à 14 familles botaniques, les plus représentées sont : les Rutacées , les Myrtacées et les Lamiacées . Cette dominance est due au fait que ces trois familles sont très répandues en Algérie et constituent une partie importante de la flore algérienne. Le tableau ci-dessus regroupent les plantes médicinales citées par les enquêtés selon la famille botanique (APG III), les noms vernaculaires (arabe et français) et le nom scientifique .(annexe 02) - Certains de ces espèces apparaissent des candidats prometteur pour traiter le COVID-19 selon différents mécanismes grâce à leurs principes actifs: Nigella sativa peut supprimer la charge virale du SRAS-CoV-2 par l'induction accrue de IL-8 (Ulasli et al., 2014) , l'huile d'ail empêche l'entrée du SRAS-CoV-2 dans les cellules par son interactions avec la protéine hôte (ACE2) et du TMPRSS2 ainsi qu'avec les protéases virales et fait baisser l'expression de l'ARNm(Une étude menée par McCord et ses collègues) ,ce qui indique que l'huile d'ail a un grand potentiel pour traiter les patients atteints de COVID-19 (Thuy et al. 2020). Cependant, plus d’ essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables.
  • 57. 57 - L’utilisation des plantes riches en vitamines tels que : le citron , l’orange, l’oignon, le thym, ainsi que l’huile essentiels de l’armoise, ont pour but de booster le système immunitaire et améliorer sa résistance aux infections . - Le restes des plantes cités par nos enquêtés visent à atténuer les symptômes associées au COVID-19 :  Pour la fièvre :le thym, la camomille, le gingembre, le citron, l’orange , la cannelle.  Pour les maux de gorge : Le thym, la menthe , Le citron chaud, les clous de girofle, la cannelle, La camomille , le gingembre… ,grâce aux propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes qui aident à soulager les maux de gorge .  Pour les maux de tête :la camomille ,la menthe , le romarin qui ont des propriété analgésique reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé pour leurs efficacité.  En cas de toux sèche : le romarin, l’origan, l’anis vert, l’ail , le gingembre et l’oignon connus pour leurs propriétés antibactériennes qui permet de calmer la toux.  Troubles digestifs : la verveine, la menthe , la camomille ,l’anis vert sont efficace sen cas de constipation ou de diarrhée.  Pour les infections des voies respiratoires : L’huile essentielle d’eucalyptus riche en eucalyptol (80-85%), également connu pour ses propriétés mucolytiques et bronchodilatatrices (Juergens et al. 2020) très utilisée contre les problèmes respiratoires et aseptise les voies pulmonaires. Le menthol , huile essentiel majeur du menthe , Le clou de girofle, le citron , le thym, la cannelle , le romarin, le camphre , procure un soulagement symptomatique de la congestion nasale associée à la la sensation de dyspnée (Eccles 2003). L’ ail, l’oignon, le gingembre , permettent également de soigner les infections respiratoires grâce à leurs propriétés antivirales. Néanmoins, à ce jour, aucune preuve scientifique ne valide les propriétés antivirales de ces plantes vis-à-vis de l’agent infectieux SARS-Cov-2. Ces résultats sont concordants avec celles d’ AMAL HELALI et ses collègues 2020. -Il est à noter que certains plantes cités ne peuvent pas être utilisés en même temps : Le romarin pourrait augmenter le risque d'ecchymoses et d'hémorragies chez les personnes consommant des plantes ayant des propriétés anticoagulantes tels que l’ail et le gingembre.(référence)
  • 58. 58 - Les parties les plus utilisés sont les parties aériennes soit les feuilles et les fruits .Cela est peut être expliquée par la facilité de leur récolte mais aussi par leurs richesse en principes actifs . - L'infusion et la décoction sont les modes de préparation les plus utilisés par nos enquêtés , ce qui s'explique par leur facilité et rapidité de réalisation qui permettent d’extraire une bonne partie de substances actives .Ce sont les modes adéquats de ces plantes selon la pharmacopée et selon les parties utilisés. - Pour la posologie la plupart des enquêtés les utilisent 1 fois / jours pendant deux semaines , ceci n’est pas dans les normes de la phytothérapie. - Néanmoins, l’utilisation excessive des plantes médicinales, notamment par les personnes à risque (pathologiques, nourrissons, personnes âgées, femmes enceintes), peut entrainer de graves conséquences et d'affaiblissement du système immunitaire (Dr. Fouad Mohamedi) : le genévrier par exemple est un antidiabétique qui ne doit pas être suivi en même temps qu'un traitement contre le diabète , certaines plantes contiennent des substances provoquant de l’allergie et même de l’hypertension . D’autres plantes peuvent même être toxique si la dose thérapeutique n’est pas respecté :nous citons ici l’exemple de l'huile essentielle de camphrier, riche en safrol, qui est neurotoxique et excitante, elle peut notamment provoquer des épilepsies et des convulsions. -Tout comme les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les plantes possédant des principes actifs similaire sont à éviter durant cette pandémie : le romarin par exemple contient du salicylate , qui est un composé chimique très similaire à l’aspirine pourraient perturber les défenses naturelles de l'organisme et interférer avec les mécanismes de défense inflammatoires utiles contre les infections comme celles du Covid-19. (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses)).
  • 59. 59 Conclusion : Notre enquête ethnobotanique nous a permis de recenser et identifier les plantes médicinales utilisés par la population algérienne , ainsi que leurs rôle dans la prévention et la lutte contre le COVID-19 malgré le manque de connaissance sur les modalité d’utilisation de ces plantes. Nous avons aussi mis en valeur les résultats prometteurs de certains plantes qui apparaissent des candidats de traitement potentiels contre ce virus . Vue la propagation rapide de la pandémie ,l’inexistence d’un traitement spécifique et le manque du vaccin définitif , la médecine traditionnelle constitue une approche alternative qui pourrait mettre fin a cette urgence sanitaire mondiale . Toutefois, des essais cliniques bien conçus sont nécessaires pour démontrer l'efficacité potentielle de ces plantes contre l'infection par le SRAS-CoV-2 et ses complications.
  • 60. 60 Résumé : Le coronavirus-2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) a récemment provoqué une pandémie appelée maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) probablement originaire de chauve-souris. Cette maladie a d'abord été signalée en Chine et se propage maintenant rapidement dans le monde entier causant de milliers de cas chaque jour. Ce virus pathogène cible principalement le système respiratoire humain et également d'autres organes. Malgré les efforts importants et les recherches scientifiques persistants sur cette maladie, aucun médicament spécifique n’est encore identifié pour lutter contre le COVID19 , cependant , certains traitements symptomatiques de soutien ont montré une efficacité apparente dans le contrôle de complications associés à ce virus . Ainsi , un programme de vaccination est mis en œuvre à l'échelle mondiale ; plusieurs vaccins sont disponibles aujourd’hui et appliquée dans plusieurs pays notamment l’Algérie ; néanmoins , leurs efficacité et innocuité sont à confirmer .Dans cette situation , le recours à la médecine traditionnelle constitue une alternative pour lutter contre ce virus . En Algérie , l’utilisation des plantes médicinale est multipliée pendant la pandémie .Dans ce contexte nous avons procédé à l’enquête ethnobotanique descriptive via Google drive menée sur Facebook, qui a permis de recenser 22 espèces utilisé par la population algérienne en terme de prévention et traitement de COVID-19. Mots clés : COVID-19 ; SRAS-CoV-2 ; Algérie ; médecine traditionnelle ; prévention ; traitement.
  • 61. 61 Abstract Severe acute respiratory syndrome coronavirus-2 (SARS-CoV-2) has recently caused a pandemic called coronavirus 2019 (COVID-19) disease likely originating from bats. This disease was first reported in China and is now spreading rapidly around the world causing thousands of cases every day. This pathogenic virus mainly targets the human respiratory system and also other organs. Despite significant efforts and persistent scientific research on this disease, no specific drug is yet identified to combat COVID19 , however, some supportive symptomatic treatments have shown apparent effectiveness in controlling complications associated with this virus. Thus, a vaccination program is implemented worldwide; several vaccines are available today and applied in several countries including Algeria; nevertheless, their effectiveness and safety are to be confirmed. In this situation, the use of traditional medicine is an alternative to fight against this virus. In Algeria, the use of medicinal plants is multiplied during the pandemic. In this context, we conducted a descriptive ethnobotanical survey via Google drive on Facebook, which allowed us to identify 22 species used by the Algerian population in terms of prevention and treatment of COVID-19. Keywords: COVID-19; SARS-CoV-2; Algeria; traditional medicine; prevention; treatment.
  • 62. 62 : ‫ملخص‬ ‫إن‬ ‫كورونا‬ ‫الوخيمة‬ ‫الحادة‬ ‫التنفسية‬ ‫المتالزمة‬ (SARS-CoV-2) ‫كورونا‬ ‫مرض‬ ‫يسمى‬ ‫وباء‬ ‫في‬ ً‫ا‬‫مؤخر‬ ‫تسبب‬ ‫فيروس‬ 2019 (COVID-19) ، ‫الصين‬ ‫في‬ ‫مرة‬ ‫ألول‬ ‫المرض‬ ‫هذا‬ ‫عن‬ ‫اإلبالغ‬ ‫تم‬ .‫الخفافيش‬ ‫مصدره‬ ‫يكون‬ ‫أن‬ ‫المرجح‬ ‫ومن‬ ، ‫آالف‬ ‫يسبب‬ ‫مما‬ ‫العالم‬ ‫أنحاء‬ ‫جميع‬ ‫في‬ ‫بسرعة‬ ‫ينتشر‬ ‫واآلن‬ ‫الجهاز‬ ‫رئيسي‬ ‫بشكل‬ ‫الفيروس‬ ‫هذا‬ ‫يستهدف‬ .‫يوم‬ ‫كل‬ ‫الحاالت‬ ‫لم‬ ، ‫المرض‬ ‫هذا‬ ‫بشأن‬ ‫الجارية‬ ‫العلمية‬ ‫والبحوث‬ ‫الكبيرة‬ ‫الجهود‬ ‫من‬ ‫الرغم‬ ‫وعلى‬ .‫أخرى‬ ‫أعضاء‬ ‫وكذلك‬ ‫البشري‬ ‫التنفسي‬ ‫على‬ ‫للسيطرة‬ ‫محدد‬ ‫دواء‬ ‫أي‬ ‫تحديد‬ ‫يتم‬ ‫كوفيد‬ - 19 . ‫كذلك‬ ‫ا‬ ‫أنحاء‬ ‫مختلف‬ ‫في‬ ‫للتطعيم‬ ‫برنامج‬ ‫تنفيذ‬ ‫يجري‬ ، ‫في‬ ‫تطبيقها‬ ‫ويجري‬ ‫اليوم‬ ‫المتاحة‬ ‫اللقاحات‬ ‫من‬ ‫العديد‬ ‫وهناك‬ ‫؛‬ ‫لعالم‬ .‫وسالمتها‬ ‫فعاليتها‬ ‫تأكيد‬ ‫يلزم‬ ‫أنه‬ ‫غير‬ ‫؛‬ ‫الجزائر‬ ‫فيها‬ ‫بما‬ ، ‫بلدان‬ ‫عدة‬ .‫الفيروس‬ ‫هذا‬ ‫لمكافحة‬ ‫بديال‬ ‫التقليدي‬ ‫الطب‬ ‫استخدام‬ ‫يشكل‬ ، ‫الحالة‬ ‫هذه‬ ‫في‬ ‫ان‬ ‫أثناء‬ ‫الطبية‬ ‫النباتات‬ ‫استخدام‬ ‫يتضاعف‬ ، ‫الجزائر‬ ‫في‬ ‫أجرينا‬ ، ‫السياق‬ ‫هذا‬ ‫وفي‬ .‫الوباء‬ ‫تشار‬ ‫استبيان‬ ‫عبر‬ google drive ‫الفايسبوك‬ ‫مجموعات‬ ‫على‬ ‫وضع‬ ‫الذي‬ ، ‫تحديد‬ ‫خاللها‬ ‫من‬ ‫استطعنا‬ 22 ‫نوعا‬ ‫األ‬ ‫ررف‬ ‫من‬ ‫استعماال‬ ‫كرر‬ ‫السكان‬ ‫الجزائري‬ ‫ي‬ ‫من‬ ‫ن‬ ‫أجل‬ ‫والعالج‬ ‫الوقاية‬ ‫كوفيد‬ ‫ضد‬ - 19 . ‫الرئيسية‬ ‫الكلمات‬ : ‫كوفيد‬ - 19 ، ‫الجزائر‬ ، ‫التقليد‬ ‫الطب‬ ‫العالج‬ ‫؛‬ ‫الوقاية‬ ‫؛‬ ‫ي‬ ‫؛‬، SARS-CoV-2 .
  • 64. 64 1 : Organisation mondiale de la santé (OMS), 2020a. Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) Situation Report 51. Consulté le: 25.08.2020. Disponible sur: https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/situationreports/20200311-sitrep-51- covid-19.pdf?sfvrsn=1ba62e57_10. 2 :OMS 2021 3 :Organisation mondiale de la santé (OMS), 2020b. Transmission of SARS-CoV-2: implications for infection prevention precautions. Consulté le: 26.08.2020. Disponible sur: https://www.who.int/newsroom/commentaries/detail/transmission-of-sars-cov-2-implications- for-infection-prevention-precautions *(Rodríguez-Morales, MacGregor, Kanagarajah, Patel, & Schlagenhauf, 2020). 4 :Wichtl M.,Anton R.Plantes thérapeutiques – Tradition,pratique officinale,science et thérapeutique,2 ème édition,Ed.TEC&DOC,2003. 5: Wong G, Liu W, Liu Y, Zhou B, Bi Y, Gao GF. MERS, SARS, and Ebola: The role of super-spreaders in infectious disease. Cell Host Microbe 2015;18(4):398–401. 6: Middle East Respiratory Syndrome Coronavirus. Available at: https://www.who.int/emergencies/mers-cov/en/. Accessed 16 Feb 2020. 7: -Xinhua. China’s CDC detects a large number of new coronaviruses in the South China seafood market in Wuhan. Available at: https://www.xinhuanet.com/2020- 01/27/c_1125504355.htm. Accessed 20 Feb 2020 8: Okada P, Buathong R, Phuygun S, Thanadachakul T, Parnmen S, WongbootW, et al. Early transmission patterns of coronavirus disease 2019 (COVID-19) in travellers from Wuhan to Thailand, January 2020. Euro Surveill2020;25(8):2000097. 9 : Li Q, Guan X, Wu P, Wang X, Zhou L,Tong Y, et al. Early transmission dynamics in Wuhan, China, of novel coronavirus infected pneumonia. N Engl J Med 2020.https://doi.org/10.1056/NEJMoa2001316. 10 : Gralinski LE, Menachery VD. Return of the coronavirus: 2019-nCoV. Viruses 2020; 12 : 135.
  • 65. 65 11 : World Health Organization. Coronavirus disease 2019 (COVID-19) outbrake situation Available at: https://www.who.net/emergencies/diseases/ novelcoronavirus-2019 (Feb 16, 2021). 12 : Profil clinique, biologique et radiologique des patients Algériens hospitalisés pour COVID-19: données préliminaires (Accessed 6823 times) 12 : (HAMIDOUCHE, 2020 ; Ministère algérien de la santé 2020). 14 : OWID, 2020 15 : Aurélie Blaize, Maladie covid-19 : définition, durée, évolution, incubation. Le journal des femmes santé .16/02/2021. https://sante.journaldesfemmes.fr/maladies/2619933- signification-maladie-covid-19-definition-origine-nom-incubation-traitement-depistage- prevention-duree-evolution/ 16 : Cui J, Li F, Shi Z-L. Origin and evolution of pathogenic coronaviruses. Nat Rev Microbiol 2019;17:181–92. 17 : Ksiazek TG, Erdman D, Goldsmith CS, Zaki SR, Peret T, Emery S, et al. A novel coronavirus associated with severe acute respiratory syndrome. N Engl J Med 2003;348(20):1953–66. 18 : Zaki AM, van Boheemen S, Bestebroer TM, Osterhaus AD, Fouchier RA. Isolation of a novel coronavirus from a man with pneumonia in Saudi Arabia. N Engl J Med 2012;367(19): 1814–20. 19: (Gorbalenya et al., 2020). 20 : https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2657799-coronavirus-monde-cas- covid-mort-nombre-carte-courbe-chiffre-direct-aujourdhui-statistiques-russie/ 21 : Madani, A., Boutebal, S.E., & Bryant, C.R. (2020). The psychological impact of confinement linked to the coronavirus epidemic COVID-19 in Algeria., International journal of environmental research and public health., 17(10), 3604. 22 : Verity R, Okell LC, Dorigatti I, Winskill P, Whittaker C, Imai N, et al. Estimates of the severity of coronavirus disease 2019: a model-based analysis. Lancet Infect Dis 2020, http://dx.doi.org/10.1016/S1473-3099(20)30243-7 [S1473-3099(20)30243-7].
  • 66. 66 23 : World Health Organization (WHO)., Coronavirus disease (COVID-19)., Situation Report – 178., Data as received by WHO from national authorities by 10:00 CEST, 15 July 2020., https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports: https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports [ 24 : www.afro.who.int 25 : Forni, D., Cagliani, R., Clerici, M., Sironi, M., 2017. Molecular Evolution of Human Coronavirus Genomes. Trends Microbiol. 25, 35–48. https://doi.org/10.1016/j.tim.2016.09.001 26 :Organisation mondiale de la santé (OMS), 2020c. Origin of SARS-CoV-2. Consulté le: 15.02.2021. Disponible sur: https://apps.who.int/iris/handle/10665/332197 27 : Ludwig, S., Zarbock, A., 2020. Coronaviruses and SARS-CoV-2: A Brief Overview. Anesth. Analg. 131, 93– 96. https://doi.org/10.1213/ANE.0000000000004845 28 : Jasper Fuk-Woo Chan et al. http://www.chinacdc.cn/yw_9324/202001/t20200127_211469.html). 29 :Li Q, Guan X, Wu P, Wang X, Zhou L,Tong Y, et al. Early transmission dynamics in Wuhan, China, of novel coronavirus infected pneumonia. N Engl J Med 2020.https://doi.org/10.1056/NEJMoa2001316. 30 : Gralinski LE, Menachery VD. Return of the coronavirus: 2019-nCoV. Viruses 2020; 12 : 135. 31 : Chan JF-W, Yuan S, Kok K-H, To KK-W,Chu H, Yang J, et al. A familial cluster of pneumonia associated with the 2019 novel coronavirus indicating person-to-person transmission: a study of a family cluster. Lancet 2020;395(10223):514–23 32 : Phan L, Nguyen T, Luong Q, et al. Importation and human to human transmission of a novel coronavirus in Vietnam. N Engl J Med 2020;382:872—4 33 : Lin et al., 2020 Lin, L., Lu, L., Cao, W., Li, T., 2020. Hypothesis for potential pathogenesis of SARS-CoV-2 infection–a review of immune changes in patients with viral
  • 67. 67 pneumonia. Emerg. Microbes Infect. 9, 727–732. https://doi.org/10.1080/22221751.2020.1746199 34 : De Wit, E.; Van Doremalen, N.; Falzarano, D.; Munster, V.J. SARS and MERS: Recent insights into emerging coronaviruses. Nat. Rev. Microbiol. 2016, 14, 523–534 35 : S Belouzard - Virologie, 2010 - jle.com 36 : Perlman, S.; Netland, J. Coronaviruses post-SARS: Update on replication and pathogenesis. Nat. Rev. Microbiol. 2009, 7, 439–450. 37 : Hamming I, Timens W, Bulthuis ML, Lely AT, Navis G, van Goor H. Tissue distribution of ACE2 protein, the functional receptor for SARS coronavirus: a first step in understanding SARS pathogenesis. J Pathol 2004; 203 (2): 631- 637.doi:10.1002/path.1570 38 : Guan W, Ni Z, Hu Y, Liang W, Ou C, He J, et al. Clinical characteristics of coronavirus disease 2019 in China. N Engl J Med 2020, http://dx.doi.org/10.1056/NEJMoa2002032. NEJMoa2002032] 39 :Shereen, M. A., Khan, S., Kazmi, A., Bashir, N., & Siddique, R. (2020). COVID-19 40 :kate N Bishop, Rebecca K Holmes,Ann M Sheehy, and Michael H Malim. APOBEC- mediated editing of viral RNA. Science, 305(5684):645-645,2004 41 : Marion Sevajol, Lorenzo Subissi, Etienne Decroly, Bruno Canard, and Isabelle imbert. Insights into RNA synthesis, capping and proofreading mechanisms of SARS-coronavirus. Virus Research, 194:90, 2014. 42 : Ministry of Health of the Russian Federation. Prevention, diagnosis and treatment of new corona virus infection (COVID-19). Temporary methodological recommendations (version of 08.04.2020). MOSCOW: MINISTRY OF HEALTH OF THE RUSSIAN FEDERATION, 2020. 122 с. [Ministry of Public Health of the Russian Federation. Prevention, diagnosis and treatment of new coronavirus infection (COVID-19). Temporary guidelines (version from 08.04.2020). Moscow: Ministry of Health of the Russian Federation, 2020. 122 p. ] 43 :Nikiforov VV, Kolobukhina LV, Smetanina SV, Mazankova LN, Plavunov NF, Shelkanov MJ, Suranova TG, Shakhmardanov MZ, Burgasova OA, Cardonova EV, Bazarova MV, Antipyat NA, Serova MA, Orlova NV, Zabozlaev FG, Kruzhkova IS, Kadyshev VA New coronavirus infection (COVID-19): etiology, epidemiology, clinic, diagnosis, treatment
  • 68. 68 and prevention. Training manual. Moscow: Department of Health of the City of Moscow, 2020. 71 с. Nikiforov VV, Kolobukhina LV, Smetanina SV, Mazankova LN, Plavunov NF, Shchel-kanov MYu, Suranova TG, Shakhmardanov MZ, Burgasova OA, Kardonova EV, Bazarova MV, Antipyat NA, Serova M.A., Orlova N.V., Zabozlaev F.G., Kruzhkova I.S., Kadyshev V.A. Novel coronavirus infection (COVID-19): etiology, epidemiology, clinics, diagnostics, treatment, and prophylaxis. Educational and methodological guide. Moscow: Department of Public Health of Moscow City, 2020. 71 p. ] 44 : Huang C., Wang Y., Li X., Ren L., Zhao J., Hu Y., Zhang L., Fan G., Xu J., Gu X., Cheng Z., Yu T., Xia J., Wei Y., Wu W., Xie X., Yin W., Li H., Liu M., Xiao Y., Gao H., Guo L., Xie J., Wang G., Jiang R., Gao Z., Jin Q., Wang J., Cao B. Clinical features of patients infected with 2019 novel coronavirus in Wuhan, China. Lancet, 2020, vol. 395, pp. 497-506. doi: 10.1016/S0140- 6736(20)30183-5 45 : Liu Y., Yang Y., Zhang C., Huang F., Wang F., Yuan J., Wang Z., Li J., Li J., Feng C., Zhang Z., Wang L., Peng L., Chen L., Qin Y., Zhao D., Tan S., Yin L., Xu J., Zhou C., Jiang C., Liu L. Clinical and biochemical indexes from 2019-nCoV infected pa- tients linked to viral loads and lung injury. Sci. China Life Sci., 2020. doi: 10.1007/s11427-020-1643-8 46 : Kaushik, P., Kaushik, M., Parveen, S., Tabassum, H., Parvez, S., 2020. Cross-Talk Between Key Players in Patients with COVID-19 and Ischemic Stroke: A Review on Neurobiological Insight of the Pandemic. Mol. Neurobiol. 8. https://doi.org/10.1007/s12035- 020-02072-4 47 : Ye Q., Wang B., Mao J. The pathogenesis and treatment of the “Cytokine Storm” in COVID-19. J. Infect., 2020: S0163- 4453(20)30165-1. doi: 10.1016/j.jinf.2020.03.037 48 : Lipworth B., Chan R., Lipworth S., Rui Wen Kuo C. Weathering the cytokine storm in susceptible patients with severe SARS- CoV-2 infection. J. Allergy Clin. Immunol. Pract., 2020: S2213-2198(20)30365-2. doi: 10.1016/j.jaip.2020.04.014 49 : kaushik et al, 2020 50 : L. Plac¸ ais, Q. Richier / COVID-19 :caractéristiques cliniques, biologiques et radiologiques chez l'adulte, la femme enceinte et l'enfant mise au point au cœur de la pandémie, La Revue de médecine interne 41 (2020) 308–318
  • 69. 69 51 : «Document d’orientation national sur les indications de dépistage de la COVID-19 en laboratoire,» [En ligne]. Available: https://www.canada.ca/fr/sante- publique/services/maladies/2019-nouveaucoronavirus/documentorientation/national- indications-depistagelaboratoire.html. [Accès le 16.02.2021 52 : «Signes, symptômes et gravité de la COVID-19 – Guide à l’intention des cliniciens,» [En ligne]. Available: https://www.canada.ca/fr/santepublique/services/maladies/2019- nouveaucoronavirus/documentorientation/signessymptomes-gravite.html. [Accès le 16. 02. 2021]. 53 : «Maladie à coronavirus de 2019 (COVID-19) :Mise à jour quotidienne sur l’épidémiologie,» [Enligne]. Available: https://sante-infobase.canada.ca/covid-19/resume- epidemiologique-cas-covid-19.html. [Accès le 16. 02. 2021 54 : Mason RJ. Pathogenesis of COVID-19 from a cell biology perspective. Eur Respir J 2020;55:2000607 55 : Chen J, Qi T, Liu L, Ling Y, Qian Z, Li T, et al. Clinical progression of patients with COVID-19 in Shanghai, China. J Infect 2020;80:e1- 6. 56 : Garrido I, Liberal R, Macedo G. Review article: COVID-19 and liver disease-what we know on 1st May 2020. Aliment Pharmacol Ther 2020;52:267-75 57 : Bansal M. Cardiovascular disease and COVID-19. Diabetes Metab. Syndr., 2020, vol. 14, no. 3, pp. 247-250. doi: 10.1016/j. dsx.2020.03.013 58 :Adao R. Inside the heart of COVID-19. Cardiovasc. Res., 2020: cvaa086. doi: 10.1093/cvr/cvaa086 59 : Zaim S, Chong JH, Sankaranarayanan V, Harky A. COVID-19 and multi-organ response. Current Problems in Cardiology. 2020;45:100618 60 : https://www.who.int/fr/health-topics/coronavirus/coronavirus#tab=tab_1 61 : Jones, H. The Importance of diagnostic testing for COVID-19. Infectious Diseases Hub; April 2, 2020. www.id-hub.com/2020/04/02/the-importance-of-diagnostic-testing-for-covid- 19/
  • 70. 70 62 : Singhal, T.A Review of Coronavirus Disease-2019 (COVID-19). Indian J Pediatr 87, 281-286 (2020). https://doi.org/10.1007/s12098-020-03263-6 63 : Diagnostic techniques for COVID-19 and new developments Talanta .Volume 220, 1 December 2020, 121392 https://doi.org/10.1016/j.talanta.2020.121392 64 : Pan Y, Li X, Yang G, Fan J, Tang Y, Zhao J, et al. Serological immunochromatographic approach in diagnosis with SARS-CoV-2 infected COVID-19 patients. J Infect. 2020. https://doi.org/10.1101/2020.03.13.20035428v1 65 : Evaluation of current diagnostic methods for COVID-19 featured APL Bioengineering 4, 041506 (2020); https://doi.org/10.1063/5.0021554 66 : (OMS, 2020). Organisation Mondiale de la Santé (OMS),2020. Q&A on coronaviruses (COVID-19).Consulté le: 22.09.2020. Disponible sur: https://www.who.int/emergencies/diseases/novelcoronavirus-2019/question-andanswers- hub/q-a-detail/q-a-coronaviruses 67 : (Cascella et al., 2020).Cascella, M., Rajnik, M., Cuomo, A.,Dulebohn, S.C., Di Napoli, R., 2020. Features,Evaluation, and Treatment of Coronavirus(COVID-19). StatPearls 68 : Prise en charge clinique de la COVID-19 : orientations provisoires, 27 mai 2020. (Affiché sur https://apps.who.int/iris/handle/10665/332437) 69 : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Antiinflammatoires non stéroïdiens (AINS) et complications infectieuses graves–Point d’information actualisé le 20/05/2020. 2020. www.ansm.sante.fr/S-informer/ Points-d-informationPointsd- information/ Anti-inflammatoires-nonsteroidiens-AINS-etcomplications-infectieusesgraves-Point-d Informationactualise-le-20-05-2020. 70 : Haut Conseil de santé publique.Coronavirus SARSCoV-2 : recommandations sur l’usage des anti-infectieux. 6 juin 2020.www.hcsp.fr/ Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=849. 71 : Haut Conseil de Santé Publique. COVID-19 : prise en charge des cas confirmés. 10 mars 2020. www.hcsp.fr/ explore.cgi/avisrapportsdomai ne?clefr=771. 72 : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Médicaments antitussifs à base de pholcodine et risque de réaction allergique aux curares dans le contexte de l’épidémie de COVID-19– Point d’information. 17 avril 2020.
  • 71. 71 https://ansm.sante.fr/Sinformer/Points-dinformationPoints-d-information/ Medicamentsantitussifs-abase-de-pholcodine-et-risquedereaction-allergique-auxcurares-dans- le-contexte-delepidemie-de-COVID-19-Pointd-Information. 73 : Vincent MJ, Bergeron E, Benjannet S, et al. Chloroquine is a potent inhibitor of SARS coronavirus infection and spread. Virol J 2005;2:69. 74 : É Matusik, M Ayadi, N Picard – Actualites Pharmaceutiques, 2020 – Elsevier 75 : Laura E Rothuizen, Françoise Livio, Thierry Buclin Drugs that aggravate the course of COVID-19: really? Revue medicale suisse 16 (691-2), 852-854, 2020 76 : Rowland C, Johnson CY, Wan W. Même trouver un vaccin COVID-19 ne suffira pas pour mettre fin à la pandémieW. ashington Post . 11 mai 2020. Consulté le 13 mai 2020. https://www.washingtonpost.com/business/2020/05/11/coronavirus-vaccine-global-supply 77 : Sanjay Kumar Mishra , Timir Tripathi , One Year Update on the COVID-19 Pandemic: Where Are We Now?,Acta Tropica (2020), doi:https://doi.org/10.1016/j.actatropica.2020.105778 78 : Akbaş MN, Akçakaya A. COVID-19 and Phytotherapy. Bezmialem Science 2020;8(4):428-437. 79 : Houari Toumi, plante et Covid-19 le recueil des données Comité de rédaction Comité scientifique et de lecture,june 2020 80 : Yanagawa Y, Ogura M, Fujimoto E, Shono S, Okuda E. Effects and cost of glycyrrhizin in the treatment of upper respiratory tract infections in members of the Japanese maritime self-defense force: Preliminary report of a prospective, randomized, double-blind, controlled, parallel-group, alternate-day treatment assignment clinical trial. Curr Ther Res Clin Exp 2004;65:26-33. 81 : Potential effects of curcumin in the treatment of COVID-19 infection 82 : Block, K. I., & Mead, M. N. (2003). Immune system effects of Echinacea, Ginseng, and Astragalus: a review. Integrative Cancer Therapies, 2(3), 247-267. 83 : Akbaş MN, Akçakaya A. COVID-19 and Phytotherapy. Bezmialem Science 2020;8(4):428-437.
  • 72. 72 84 : Amal HELALIa,*, Chaima MOKHTARIa, Meriem GHOULa, Mohammed Said BELHADEFa Prévenir l’infection par le COVID-19 : Quelle place pour les plantes médicinales selon la population algérienne Algerian journal of pharmacy.Vol 03. Num 01. (2020) 2602-795X https://www.asjp.cerist.dz/en/PresentationRevue/436 85 : AINANE T. Moroccan traditional treatment for fever and influenza, similar to symptoms of coronavirus COVID-19 disease :Mini Review. Journal of Analytical Science and Applied Biotechnology. 2020 86 : I. Aanouz,A.Belhassan,K.ElKhatabi,T.Lakhlifi,M.ElIdrissi,M.Bouachrine(2020):Moroccan Medicinal plants as inhibitors of COVID-19:Computational investigations, Journal of Biomolecular Structures and Dynamics. 87 : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0011393X2030028X 88 : Gorbalenya, A.E., Baker, S.C., Baric, R.S., de Groot, R.J., Drosten, C., Gulyaeva, A.A., Haagmans, B.L., Lauber, C., Leontovich, A.M., Neuman, B.W., Penzar, D., Perlman, S., Poon, L.L.M., Samborskiy, D. V, Sidorov, I.A., Sola, I., Ziebuhr, J., Viruses, C.S.G. of the I.C. on T. of, 2020. The species Severe acute respiratory syndrome-related coronavirus: classifying 2019-nCoV and naming it SARS-CoV-2. Nat. Microbiol.5, 536–544. https://doi.org/10.1038/s41564-020-0695-z(H) 89 : Gingras M, Belleau H. (2015).Avantages et désavantages du sondage en ligne comme méthode de collecte de données : Une revue de la littérature, Inédit : 01
  • 74. 74 Annexe 01 : Enquête ethnobotanique : la médecine traditionnelle Algérienne via Covid-19¨ actualité pratique et réalité scientifique¨ Numéro de fiche :…… I. Enquêté: 1-Age : <20ans [20-30[ [30-40[ [40-50[ [50-60[ >60 2-Sexe : masculin féminin 3-Région : Nord est ouest sud 4- Ethnie : Arabe kabyle chaoui mozabit tergui 5-Niveau d’étude : analphabète E. primaire E. Moyenne E. secondaire E. universitaire II. Maladie : Covid-19 6- Avez-vous été toucher par le coronavirus ? Oui Non 7-Connaissez-vous d’où vous étiez infecté par ce virus ? Oui Non *Si oui ; choisissez : -Travail : oui non -Famille : oui non -Entourage : oui non - Autres : préciser 8-Quels sont les symptômes apparus chez vous durant cette pandémie ? - Fièvre : oui non -Toux sèche : oui non -Fatigue : oui non -Courbatures : oui non -Maux de gorge : oui non -Diarrhée : oui non
  • 75. 75 -Maux de tête: oui non -Perte de l’odorat : oui non -Perte du goût : oui non -Difficultés de respiration : oui non -Douleur abdominale: oui non -Autres : préciser 9-Avez-vous consulter un médecin ? oui non 10-Est ce que votre atteinte par le virus a été confirmée ? Oui non *Si oui ; atteinte confirmé par : - Scanner :oui non - sérologie :oui non -PCR : oui non - Autres : préciser 11-En cas de confirmation ; avez-vous suivi un traitement médicamenteux (protocole) ? oui non 12-Avez- vous des maladies chroniques ? oui non *Si oui, lesquels ? -hypertension artérielle : oui non -Maladies cardiovasculaires : oui non - Diabète : oui non -Maladies immunitaires :oui non -Asthme : oui non -Situation particulière (grossesse ou allaitement) : oui non -Autres : préciser III. Traitement phytothérapique 13-Avez-vous l'habitude d'utiliser des plantes médicinales ? oui non
  • 76. 76 14-Avez-vous utilisé des plantes médicinales pendant cette pandémie ? oui non *Si oui , pour quelle raison ? -préventive : oui non -curative : oui non 15-Quand avez-vous commencé à utiliser ces plantes ? -Dés le début de la pandémie : oui non -Durant la pandémie : oui non 16-Avez -vous fait des recherches avant d'utiliser ces plantes? oui non 17-Qu'est-ce qui vous a poussé à utiliser ces plantes? -L’inquiétude vis-à-vis la propagation rapide du covid-19 : oui non -L’absence d’un traitement ou d’un vaccin spécifique : oui non -Le manque de moyens et la défaillance des structures sanitaires : oui non -Suite à un conseil : oui non -les plantes médicinales sont moins nocifs que les médicaments : oui non -Autres : préciser 18-Qui vous a conseillé d'utiliser ces plantes ? -Médecin : oui non -Pharmacien : oui non -Herboriste : oui non - Ami : oui non -Une personne qui l’avez déjà utiliser : oui non -Médias : oui non -connaisseur du plante (personne agé) : oui non -Réseau sociaux : oui non -livres : oui non -Autres : préciser 19-Cochez la plante la plus utilisée : -L’Eucalyptus : oui non -l'Origan : oui non
  • 77. 77 -Les clous de Girofle : oui non -Armoise blanche : oui non -Thym : oui non -Verveine : oui non -Citron : oui non -Orange : oui non -Ail : oui non -Cannelle de Ceylan : oui non -Gingembre : oui non -Autres : préciser 20-Partie utilisé de la plante choisie ? -racines :oui non -tiges : oui non -feuilles : oui non -fruits :oui non -graines : oui non -boutons floraux :oui non - plantes entières :oui non - écorces :oui non -Autres : préciser 21-Mode de préparation : -infusion :oui non -décoction :oui non -élixir : oui non -cataplasme :oui non -Autres : préciser 22-Mode d’emploi : -inhalation :oui non -gargarisme :oui non -voie orale :oui non -voie cutané : oui non -Autres : préciser
  • 78. 78 23-Posologie par jour : -1fois: oui non -2fois :oui non -3fois :oui non -plus que 3 fois :oui non 24-durée du traitement : -2 semaines :oui non -un mois : oui non -3 mois : oui non -6 mois ou plus :oui non 25-Avez-vous utiliser la plante seule ou associée? -seule : oui non -associée : oui non *Si associée ,avec : -une plante : oui non si oui, préciser -un médicament : oui non si oui, préciser 26-Efficacité : oui non 27-Est-ce que vous avez constaté une guérison totale ? oui non 28-Amélioration des symptômes ( disparition ) lors de l'utilisation de la plante choisie ? Oui non 29-Si vous avez utilisé cette plante à l’état préventif, est-ce que vous pensez qu'elle a renforcé votre immunité ? oui non 30-Des effets indésirables sont ils apparus ? oui non 31- Récidivité : oui non 32-Dans les deux cas (préventif ou curatif) ;Pensez-vous à conseiller d'autre personne d'utiliser cette plante ? oui non Fiche d’enquete réalisée par MERABET Aida et KERMICHE Lina, validée par PR.R.MECHERI
  • 79. 79 ‫كوفيد‬ ‫ضد‬ ‫الجزائري‬ ‫التقليدي‬ ‫الطب‬ ‫حول‬ ‫استبيان‬ - 19 .: ‫الوثيقة‬ ‫رقم‬ ..... a ) - :‫المستجوب‬ 1 - < : ‫العمر‬ 20 ‫سنة‬ [ 20 - 30 [ [ 30 - 40 [ [ 40 - 50 [ ] 50 - 60 [ > 60 ‫سنة‬ 2 - ‫أنرى‬ : ‫الجنس‬ ‫ذ‬ ‫كر‬ 3 - ‫شمال‬ :‫المنطقة‬ ‫شرق‬ ‫جنوب‬ ‫غرب‬ 4 - ‫عربي‬ :‫األصل‬ ‫قبائلي‬ ‫شاوي‬ ‫مزاب‬ ‫توارق‬ 5 - ‫امي‬ : ‫الدراسي‬ ‫المستوى‬ ‫ابتدائي‬ ‫متوسط‬ ‫ثانوي‬ ‫جامعي‬ b ) ‫المرض‬ ‫كوفيد‬ - 19 : 6 - ‫؟‬ ‫كورونا‬ ‫بفيروس‬ ‫أصبت‬ ‫هل‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ 7 - ‫الفيروس؟‬ ‫هذا‬ ‫لك‬ ‫انتقل‬ ‫أين‬ ‫من‬ ‫تعلم‬ ‫هل‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ ‫إ‬ * :‫أين‬ ‫من‬، ‫نعم‬ ‫اإلجابة‬ ‫كانت‬ ‫ذا‬ - ‫العائلة‬ ‫نعم‬: ‫ال‬ - ‫نعم‬ :‫المحيط‬ ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫_العمل‬ ‫ال‬ - : ‫أخرى‬ ‫أماكن‬ ‫حددها‬ 8 - ‫عليك؟‬ ‫ظهرت‬ ‫التي‬ ‫األعراض‬ ‫هي‬ ‫ما‬ - ‫نعم‬: ‫حمى‬ ‫ال‬ - ‫نعم‬: ‫جاف‬ ‫سعال‬ ‫ال‬ - ‫نعم‬: ‫إرهاق‬ ‫ال‬ - : ‫أالم‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ - ‫التهاب‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ :‫الحلق‬ - :‫إسهال‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ - ‫الرأس‬ ‫صداع‬ ‫ال‬ ‫نعم‬: - ‫نعم‬: ‫الشم‬ ‫حاسة‬ ‫فقدان‬ ‫ال‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ :‫الذوق‬ ‫حاسة‬ ‫فقدان‬ - ‫نعم‬: ‫التنفس‬ ‫في‬ ‫ضيق‬ ‫ال‬ - ‫أ‬ ‫أخرى‬ ‫أعراض‬ ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫البطن‬ ‫في‬ ‫آلم‬ ‫حددها‬
  • 80. 80 9 - ‫؟‬ ‫الطبيب‬ ‫بزيارة‬ ‫قمت‬ ‫هل‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ - 10 ‫؟‬ ‫بالفيروس‬ ‫إصابتك‬ ‫تأكيد‬ ‫تم‬ ‫هل‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ ‫كيف؟‬ ،‫نعم‬ ‫اإلجابة‬ ‫كانت‬ ‫*إذا‬ :‫سكانير‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ - ‫نعم‬: ‫المصل‬ ‫اختبار‬ ‫ال‬ - ‫البوليمراز‬ ‫تفاعل‬ : (pcr) ‫نعم‬ ‫ال‬ - - ‫اخرى‬ ‫وسائل‬ : ‫حددها‬ 11 - ‫؟‬ )‫ربي(البروتوكول‬ ‫عالج‬ ‫باتباع‬ ‫قمت‬ ‫هل‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ 12 - ‫؟‬ ‫مزمنة‬ ‫أمراض‬ ‫أية‬ ‫من‬ ‫تعاني‬ ‫هل‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫مرض‬ ‫أي‬ ، ‫نعم‬ ‫اإلجابة‬ ‫كانت‬ ‫*إذا‬ - :‫الدم‬ ‫ضغط‬ ‫ارتفاع‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ - ‫نعم‬ :‫الدموية‬ ‫األوعية‬ ‫و‬ ‫القلب‬ ‫أمراض‬ ‫ال‬ - ‫الس‬ ‫مرض‬ ‫نعم‬ :‫كري‬ ‫ال‬ - ‫المناعة‬ ‫امراض‬ : ‫نعم‬ ‫ال‬ - :‫الربو‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ :)‫رضاعة‬ ‫أو‬ ‫(حمل‬ ‫خاصة‬ ‫حالة‬ - ‫أخرى‬ ‫أمراض‬ : ‫حددها‬ :‫باألعشاب‬ ‫العالج‬ 13 - ‫أن‬ ‫هل‬ ‫؟‬ ‫الطبية‬ ‫األعشاب‬ ‫استعمال‬ ‫على‬ ‫معتاد‬ ‫ت‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ 14 - ‫؟‬ ‫الوباء‬ ‫هذا‬ ‫خالل‬ ‫الطبية‬ ‫األعشاب‬ ‫استعملت‬ ‫هل‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ * ‫نعم‬ ‫اإلجابة‬ ‫كانت‬ ‫إذا‬ , ‫لماذا‬ : - ‫نعم‬ :‫للوقاية‬ ‫ال‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫للعالج‬
  • 81. 81 15 - ‫األعشاب؟‬ ‫هذه‬ ‫استعمال‬ ‫في‬ ‫بدأت‬ ‫متى‬ - ‫الوباء‬ ‫بداية‬ ‫منذ‬ : ‫نعم‬ ‫ال‬ - ‫الوباء‬ ‫خالل‬ : ‫نعم‬ ‫ال‬ 16 - ‫؟‬ ‫األعشاب‬ ‫هذه‬ ‫استعمال‬ ‫قبل‬ ‫بالبحث‬ ‫قمت‬ ‫هل‬ ‫نعم‬ ‫ال‬ 17 - ‫؟‬ ‫األعشاب‬ ‫هذه‬ ‫الستعمال‬ ‫دفعك‬ ‫الذي‬ ‫ما‬ - ‫للفيروس‬ ‫السريع‬ ‫االنتشار‬ ‫حول‬ ‫القلق‬ : ‫ال‬ ‫نعم‬ - ‫اللقاح‬ ‫أو‬ ‫العالج‬ ‫غياب‬ : ‫ال‬ ‫نعم‬ - ‫الهيا‬ ‫فشل‬ ‫و‬ ‫الوسائل‬ ‫غياب‬ ‫الصحية‬ ‫كل‬ : ‫ال‬ ‫نعم‬ - ‫لنصيحة‬ ‫اتباع‬ : ‫ال‬ ‫نعم‬ - ‫األدوية‬ ‫من‬ ‫ضررا‬ ‫أقل‬ ‫الطبية‬ ‫األعشاب‬ : ‫ال‬ ‫نعم‬ - ‫أخرى‬ ‫أسباب‬ : ‫حددها‬ 18 - ‫؟‬ ‫األعشاب‬ ‫هذه‬ ‫باستعمال‬ ‫نصحك‬ ‫من‬ -- : ‫ربيب‬ ‫ن‬ ‫عم‬ ‫ال‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫صيدلي‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫األعشاب‬ ‫بائع‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫صديق‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫قبل‬ ‫من‬ ‫استعملها‬ ‫شخص‬ - ‫نعم‬: ‫اإلعالم‬ ‫وسائل‬ ‫ال‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫االجتماعي‬ ‫التواصل‬ ‫وسائل‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬:)‫مسن‬ ‫(شخص‬ ‫األعشاب‬ ‫في‬ ‫خبير‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫كتب‬ - ‫حددها‬ :‫أخرى‬ ‫مصادر‬ 19 - ‫اختر‬ ‫العش‬ ‫كريرا؟‬ ‫استعملتها‬ ‫التي‬ ‫بة‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ :‫الكاليتوس‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫الزعتر‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫القرنفل‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الشيح‬ - ‫نعم‬ :‫الزعيترة‬ ‫ال‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ : .‫اللويزة‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الليمون‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ :‫البرتقال‬
  • 82. 82 - ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫الروم‬ - ‫نعم‬ : ‫القرفة‬ ‫ال‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الزنجبيل‬ - ‫حددها‬ : ‫أخرى‬ ‫أعشاب‬ 20 - ‫؟‬ ‫العشبة‬ ‫من‬ ‫المستعمل‬ ‫الجزء‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الجذور‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الساق‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫األوراق‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الرمار‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫البذور‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الزهور‬ ‫براعم‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫كاملة‬ ‫العشبة‬ - ‫نعم‬ :‫الشجرة‬ ‫لحاء‬ ‫ال‬ - ‫حدده‬ :‫آخر‬ ‫جزء‬ - 21 : ‫تحضير‬ ‫رريقة‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫نقع‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ :‫غلي‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫إكسير‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬ :‫كمادة‬ - ‫حد‬ : ‫أخرى‬ ‫رريقة‬ ‫دها‬ 22 - : ‫االستعمال‬ ‫رريقة‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫االستنشاق‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الغرغرة‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الفم‬ ‫رريق‬ ‫عن‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫الجلد‬ ‫رريق‬ ‫عن‬ - : ‫أخرى‬ ‫ررق‬ ‫أذكرها‬ 23 - : ‫اليوم‬ ‫في‬ ‫جرعة‬ ‫كم‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫واحدة‬ ‫مرة‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫مرتين‬ - 3 ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫مرات‬ - ‫من‬ ‫أكرر‬ 3 ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫مرات‬ 24 -- : ‫االستعمال‬ ‫مدة‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫اسبوعين‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫شهر‬ - 3 ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫اشهر‬ - 6 ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫أكرر‬ ‫أو‬ ‫أشهر‬
  • 83. 83 25- ‫مضافة؟‬ ‫أو‬ ‫لوحدها‬ ‫العشبة‬ ‫استعملت‬ ‫هل‬ ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫وحدها‬ - ‫ال‬ ‫نعم‬: ‫مضافة‬ :‫مع‬ ، ‫مضافة‬ ‫كانت‬ ‫*إذا‬ - ‫حددها‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫عشبة‬ - ‫حدده‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ :‫دواء‬ 26 - ‫ال‬ ‫نعم‬ : ‫الفعالية‬ 27 - ‫تماما‬ ‫شفيت‬ ‫هل‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ ‫؟‬ 28 - ‫العشبة؟‬ ‫استعمال‬ ‫أثناء‬ )‫(اختفاؤها‬ ‫األعراض‬ ‫تحسن‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ 29 - ‫؟‬ ‫المناعة‬ ‫لتقوية‬ ‫فعالة‬ ‫كانت‬ ‫بأنها‬ ‫تظن‬ ‫هل‬ ، ‫للوقاية‬ ‫العشبة‬ ‫استعملت‬ ‫إذا‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ 30 - ‫ظهر‬ ‫هل‬ ‫؟‬ ‫جانبية‬ ‫أعراض‬ ‫أي‬ ‫ت‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ 31 - ‫بالفيروس‬ ‫جديد‬ ‫من‬ ‫أصبت‬ ‫هل‬ ‫؟‬ ‫ال‬ ‫نعم‬ 32 - ‫؟‬ ‫العشبة‬ ‫هذه‬ ‫باستعمال‬ ‫اآلخرين‬ ‫نصح‬ ‫في‬ ‫تفكر‬ ‫هل‬، ) ‫العالج‬ ‫أو‬ ‫(الوقاية‬ ‫الحالتين‬ ‫كلتا‬ ‫في‬ ‫نعم‬ ‫ال‬
  • 84. 84 Annexe 02 : Tableau 7 : liste des plantes cités par les enquêtés Nom scientifique Noms vernaculaires Famille (APG III) Français Arabe Eucalyptus globulus L’Eucalyptus ‫الكاليتوس‬ Myrtaceae Origanum vulgare l'Origan ‫زعتر‬ Lamiacées Syzygium aromaticum Les clous de Girofle ‫القرنفل‬ Myrtaceae Artemisia alba Armoise blanche ‫الشيح‬ Astéracées Thymus vulgaris Thym ‫الزعيترة‬ Lamiacées Verbena officinalis Verveine ‫اللو‬ ‫يزة‬ Verbenaceae Citrus ×limon Citron ‫الليمون‬ Rutaceae Citrus X sinensis Orange ‫البرتقال‬ Rutacées Allium sativum Ail ‫الروم‬ Amaryllidaceae Cinnamomum verum Cannelle de Ceylan ‫القرفة‬ Lauraceae Zingiber officinale Gingembre ‫الزنجبيل‬ Zingiberaceae Nigella sativa Graine de nigelle ‫السوداء‬ ‫الحبة‬ Ranunculaceae Allium cepa Oignon ‫البصل‬ Liliaceae Mentha spicata Menthe ‫النعناع‬ Lamiaceae Laurus nobilis laurier vrai ‫الرند‬ Lauracées Chrysanthemum parthenium camomille ‫البابونج‬ Astéracées . Crocus sativus L. Safran ‫الزعفران‬ Iridaceae Cinnamomum camphora (L.) Camphrier ‫الكافور‬ Lauraceae Sesamum indicum Sésame ‫السمسم‬ Pédaliacée Juniperus Genévrier ‫العرعار‬ Cupressaceae Salvia rosmarinus Romarin ‫الجبل‬ ‫اكليل‬ Lamiacées Pimpinella anisum Anis vert ‫اليانس‬ ‫ون‬ Apiacées
  • 85. 85 Annexe 02: Les recettes recensés par les enquêtés 1- Citron + clou de girofle dans une cocotte, je fermais et laisser 20 minutes après ébullition puis je mettais ma cocotte dans le couloir et j ouvrais la soupape (un moyen de désinfection) 2- Gingembre+ citron +miel 3- Citron + clou de girofle + verveine 4- Cannelle de Ceylan +citron +miel 5- Goutte d'eau d'oignon dans le nez