Vendredi 9 novembre 2012
Dr. Rémi Côté Ph.D. psychologue
Centre des enseignantes et des enseignants (CEE)
Profil du formateur
Le Dr Rémi Côté Ph.D. est membre de l’ordre des psychologues
du Québec depuis 1990, année où il a ter...
Rôles du psychologue en milieu scolaire:
Rôle conseil
Évaluation cognitive, affective, diagnostique
Motivation, estime ...
OBJECTIFS VISÉS AU TERME DE LA FORMATION
Comprendre la théorie et la pratique de la détente de
groupe
Pouvoir utiliser e...
STYLE D’ANIMATION PRÉCONISÉ
Dynamique et interactive
Appuyé sur des connaissances scientifiques
Valider les techniques ...
RÉSUMÉ DE LA FORMATION
Les techniques de détente et de visualisation sont utilisées à
profit dans le monde des affaires et...
DESCRIPTION DU DÉROULEMENT DE LA FORMATION
Psychologie et neuropsychologie de la détente
Les impacts négatifs du stress ...
Psychologie et neuropsychologie de la
détente et de la relaxation
La détente est une technique visant à retrouver une
sen...
Pourquoi se détendre?
La capacité de bien se détendre est une composante
essentielle dans l'apprentissage de la régulatio...
Effets bienfaiteurs de la détente:
En devenant capable de diminuer la tension
psychique et mentale dans une situation str...
Histoire de la suggestion
Émile Coué (1857-1926) psychologue et pharmacien
Il aurait pris l'habitude de joindre aux remè...
La relaxation progressive de
Jacobson
Edmond Jacobson a fait un doctorat en physiologie à
Harvard en 1910 sur la relaxati...
Johannes Heinrich Schultz
Psychiatre allemand inventeur du training autogène
En 1932, il publie son livre le plus connu,...
Suggestions de Shultz
« On débute avec “Mon bras droit est tout lourd”,
phrase qui doit, comme les suivantes, être répété...
Système nerveux autonome
Sympathique: partie du système nerveux végétatif
(donc inconscient, involontaire et autonome) de...
LE SYSTÈME NERVEUX
SYMPATHIQUE
Son activation prépare l'organisme à l'activité
physique ou intellectuelle. Devant un stre...
LE SYSTÈME NERVEUX
PARASYMPATHIQUE
Son activation produit un ralentissement général des
fonctions de l'organisme afin de ...
Cohérence cardiaque
A chaque battement, le cœur envoie au cerveau et au
reste de l'organisme un schéma complexe
d'informa...
Mécanisme de la cohérence
cardiaque
Attention: ÉVITER l’hyperventilation
Inspiration, la fréquence cardiaque augmente de...
Entre la naissance, lorsque la variabilité est la plus
forte, et l'approche de la mort, où elle est la plus
basse, nous p...
La cohérence maximise la variation au cours d'un
intervalle de temps donné et conduit à une plus
grande -- et plus saine ...
Recherche
Cardiac coherence: a new, noninvasive measure of
autonomic nervous system order.
Altern Ther Health Med. 1996 J...
Neurophysiologie de la détente
L’inhibition, un mécanisme
amortisseur
Inhibition permet le traitement
efficace de l’information
Neurophysiologie de la détente
Recherches en neuroscience cognitive: Egner et Raz
démontrent suite à l’induction d’une dé...
En s’appuyant sur l’imagerie fonctionnelle, les
travaux de Raz et d’Egner concluent:
Les suggestions induisent la détente...
Interprétation:
La détente implique une immersion totale de la
conscience dans un champ cognitif libre de tout
conflit, d...
Cortex Cingulé antérieur
Le cortex préfrontal (contrôle exécutif) gère les
représentations d’un but en mémoire de travail...
Mécanisme d’action des
suggestions de détente
Cette représentation de la mémoire nous indique à
quel point chaque détails du libellé, du phrasé, de
l’intonation, du dé...
Processus d’activation :
Que voyez-vous?
Que voyez-vous?
Que voyez-vous?
Architecture neuronale
contextuelle
Le libellé des suggestions:
Technique du « point par 
point »
On ajoute des points au tableau pointilliste de
détente
Il...
La psychologie de la détente
On tient compte du contexte de la personne
De son cheminement
Sa capacité à se détendre no...
La détente, un outil pour
connaître les besoins
La hiérarchie (pyramide) des besoins de Maslow
schématise une théorie éla...
Neurobiologie de la suggestion
Les impacts négatifs du stress et de l’anxiété sur les
apprentissages.
L’anxiété affecte négativement les ressources
cogn...
Étude d’Eysenck et Calvo
Cette autre étude démontre comment l’anxiété de
certains élèves est souvent associée avec de fai...
Anxiété démobilisatrice
Les auteurs de cette théorie ont même constaté que
l’anxiété pouvait diminuer la réponse aux moti...
Références:
Calvo, M. G. (1985). Effort, aversive representations
and performance in test anxiety. Personality and
Indivi...
L’anxiété des mathématiques
Les inquiétudes face aux mathématiques peuvent
perturber la mémoire de travail que les élèves...
Le plus surprenant est que l'angoisse des
mathématiques nuit aux élèves plus performants, qui
ont généralement plus de mé...
Cette équipe a montré qu'un degré élevé d'anxiété en
mathématique mine la performance des élèves au
point de les placer à...
Effet boule de neige
L'angoisse des mathématiques précoce peut conduire
à un effet boule de neige qui aura un coût croiss...
Avantages des suggestions de
détente
Permet à l’élève de contextualiser
Recadrer son anxiété
Faire un exercice pratique...
Conditions facilitantes
Les stimulus calmant, les sons, le phrasés, qui vient
aider à réorienter la pensée logique extéro...
Volet pratique:
Discussion de stratégies pour présenter et préparer
les élèves à la détente
Importance de rallier le gro...
2012-2013
Tu es déjà installé confortablement sur ta chaise.
Les bras reposent sur ton bureau ou sur tes jambes.
Dans la position de...
Et tu vas retrouver quelque chose
Quelque chose que tu connais, que ton corps à
mémorisé, pour l’avoir vécu
• ressenti •
C...
Et après avoir remarqué cette augmentation de ton
confort,
tu peux concentrer ton attention
sur les parties du corps qui t...
L’esprit devient calme,
et tu peux fixer ton attention sur une partie de ton
corps en particulier,
Commençons par fixer to...
Peut-être avec d’autres sensations également,
Une chaleur douce et agréable qui par vagues
successives réchauffe le pied,
...
Accompagné d’un engourdissement agréable
La relaxation, la détente, s’étend maintenant à
tous les muscles et à chaque tiss...
Comme avec la jambe droite, tu ressens d’autres
sensations également dans la jambe gauche,
La sensation d’une chaleur douc...
Faisant l’expérience d’un grand bien-être,
allant aussi profondément que tu en as besoin
Et continuant avec les muscles de...
Tu ressentiras peu à peu ces vagues successives de
douce chaleur
Tu sens la paume de ta main se réchauffer
Comme si tu ten...
Continuant avec la main gauche
sur laquelle, maintenant, ton attention se porte
Et utilisant ta concentration pour communi...
Tu ressentiras les vagues successives de douce
chaleur
Tu sens la paume de ta main gauche se réchauffer
Et cette chaleur s...
Ressentant également la vague de détente et de
relaxation qui,
à partir des jambes et des bras très détendus
monte et se d...
La respiration devient calme et régulière
et chaque muscle respiratoire se détend.
Que ce soit les muscles entre les cotes...
Au cœur qui bat calmement et régulièrement.
Au cœur qui bat calmement et bien.
•
Permettant au confort de s’étendre aux ép...
Technique de visualisation et
d’approfondissement
Au préalable, préparer les élèves à visiter un endroit
calme, reposant ...
Et comme je vais maintenant compter
de 1 jusqu’à 10.
Tu utilises ton imagination et te représenter en haut
d’un escalier.
...
Tu commences tout simplement
à descendre la première marche, UN
Relâchant et laissant aller, DEUX
Continuant Et au fur et ...
Confortable, relaxé physiquement et mentalement,
un état de grand bien être Un état de calme, SIX
L’esprit de plus en plus...
Te retrouvant maintenant dans cet endroit
paisible, sécurisant.
•
Et prenant le temps pour t’arrêter
à cet endroit.
Et pre...
Les sons, les bruits de la nature
Qui viennent à tes oreilles.
Les odeurs particulières.
•
Même la sensation de l’air sur ...
L’expérience d’être calme,L’expérience d’être calme,
tout à fait calme.tout à fait calme.
Dans cet endroit imaginaire pais...
Dans un état créatif, un état très ouvert à
toutes suggestions aidantes
A toutes suggestions aidantes qui se
déposent au f...
Et cela te permettant, jour après jour,
de plus en plus, à tout point de vue
de te sentir calme, de te sentir détendu,
dét...
Dans cet endroit paisible
Tu prend le temps de réfléchir à ce que tu as
accomplis, à tes forces
À tes faiblesses, tes poin...
Développant aussi une attitude
plus positive,
une façon de voir le bon côté des choses.
Ton esprit génère
des pensées et d...
Retour
Comme pour entrer en détente, il faut un retour
progressif pour en sortir très positivement
On suggère de compter...
Maintenant que tu as bien profité de cette
séance de détente
Que tu es prêt de revenir à la réalité
extérieure, juste comp...
En bougeant doucement les bras et les
jambes
TROIS,
En ouvrant les yeux, DEUX
Et en retrouvant un esprit vif, alerte et
pr...
Discussion, questions
Application dans vos milieux
Scénarios de visualisation
Des suggestions de succès
De renforcemen...
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation

108 vues

Publié le

OBJECTIFS VISÉS AU TERME DE LA FORMATION
Comprendre la théorie et la pratique de la détente de groupe
Pouvoir utiliser efficacement des techniques de détente dans son milieu scolaire.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
108
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Mécanisme de l'hypnose L'hypnose c'est-à-dire "la relaxation par suggestions de détente" Dans un livre portant sur les mécanismes de l’hypnose comme méthode de relaxation, des auteurs de différentes universités y rapportent les recherches en neuroscience cognitive. Au chapitre 3, les travaux d’Egner et Raz m’ont particulièrement intéressés. Suite à l’induction d’une relaxation progressive intensifiée par des suggestions hypnotiques, les sujets les plus relaxés présentaient plus de difficultés dans des tâches de conflit cognitif. Dans ces tâches Stroop on demandait aux sujets de diriger volontairement leur attention sur la couleur de mots désignant d’autres couleurs. Comme ceux qui sont plus relaxes y performent moins bien, on en conclue que les suggestions induisent la relaxation en réduisant la connectivité entre le centre frontal de détection de conflit et les centres latéraux ayant des fonctions de contrôle (disruption of functional interaction between medial frontal conflict-monitoring and lateral frontal control functions in hypnosis). Mon interprétation est que pour fonctionner, une séance de relaxation par hypnose doit donc nous amener, progressivement, de plus en plus, à ne nous concentrer que sur des acquis positivement centrés sur d’autres certitudes positives pour nous. La relaxation implique une immersion totale de la conscience dans un champ cognitif libre de tout conflit, de tout problème, de tout irritant possible. Métaphoriquement, nous désembrayons le centre de traitement cognitif volontairement orienté vers les buts et la résolution de problème. C’est tout simplement cela qui produit la relaxation intense qui caractérise l’hypnose.
    Référence:
    Egner, T. and Raz, A. Cognitive Control Processes and Hypnosis. (2007) In G. Jamieson (ed), Hypnosis and Conscious States: The Cognitive Neuroscience Perspective. London: Oxford University Press
  • Coué condense sa méthode en une phrase-clef : « Tous les jours, à tout point de vue, je vais de mieux en mieux. », ... http://bit.ly/TouZi9
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Johannes_Heinrich_Schultz
  • Référence:
    http://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Methodes/Articles-et-Dossiers/Le-training-autogene-de-Schultz
    « Dans l’expérience de la pesanteur, la sensation de lourdeur provient du relâchement musculaire auquel s’abandonne la personne, remarque le thérapeute. Par le biais de l’expérience de la chaleur, elle fait ensuite augmenter la température de son corps. Ce réchauffement correspond à une vasodilatation des vaisseaux sanguins et permet de réguler le flux sanguin. » Arrivé ce stade, l’individu est capable de se relaxer en deux ou trois minutes en globalisant les formules dans la seule phrase : « Je suis tout à fait calme, mon corps est lourd et tout chaud. »
  • http://www.collabopm.com/GuerirDSS_1.htm
    C'est le signe que notre physiologie perd progressivement de sa souplesse, qu'elle a de plus en plus de mal à s'adapter aux variations de notre environnement physique et émotionnel. C'est un signe de vieillissement. Si la variabilité baisse, c'est en partie parce que nous n'entretenons pas notre frein physiologique, le « tonus » du système parasympathique. Tel un muscle dont on ne sert pas, celui-ci s'atrophie progressivement au fil des année. Par ailleurs, nous ne cessons de nous servir de notre accélérateur -- le système sympathique. Ainsi, après des dizaines d'années de ce régime, notre physiologie est comme une voiture qui peut avancer en roue libre ou accélérer brutalement mais qui est devenue pratiquement incapable de ralentir sur commande (58).
  • Analysis of twenty-four hour heart rate variability in patients with panic disorder.
    (PMID:11334700)
    McCraty R, Atkinson M, Tomasino D, Stuppy WP.
  • Buzsaky 2006 Rhythms of the brain
  • L’inhibition permet un traitement distribué de l’information
  • Le contrôle exécutif requiert la modification des associations neurales préexistantes dans le but de choisir les comportements et stratégies pour atteindre le but
    Requis pour gérer des situations si le traitement automatique n’est pas suffisant
    Cortex préfrontal
    nouvelles tâches
    Tâches simultanées
    attention divisée avec changement fréquent de tâche
  • Permet une relecture en fonction de tous les inputs - contextuel
  • La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique | madamemarieeve http://bit.ly/Uz4ECf
  • Référence: http://www.udccas69.net
  • http://www.scientificamerican.com/article.cfm?id=hard-to-swallow
  • Math Anxiety Causes Trouble For Students As Early As First Grade
    "Math Anxiety, Working Memory and Math Achievement in Early Elementary School," in early preview on the website of the Journal of Cognition and Development. The lead author is UChicago PhD candidate Gerardo Ramirez. Joining he and Beilock in the work are UChicago postdoctoral scholar Elizabeth Gunderson and Susan Levine, the Stella M. Rowley Professor in Psychology. 
    http://www.medicalnewstoday.com/releases/250211.php
    Many high-achieving students experience math anxiety at a young age - a problem that can follow them throughout their lives, new research at the University of Chicago shows.
    In a study of first- and second-graders, Sian Beilock, professor in psychology, found that students report worry and fear about doing math as early as first grade. Most surprisingly math anxiety harmed the highest-achieving students, who typically have the most working memory, Beilock and her colleagues found.
    "You can think of working memory as a kind of 'mental scratchpad' that allows us to 'work' with whatever information is temporarily flowing through consciousness," Beilock said. "It's especially important when we have to do a math problem and juggle numbers in our head. Working memory is one of the major building blocks of IQ."
    Worries about math can disrupt working memory, which students could otherwise use to succeed. Beilock and other scholars have studied this impact of anxiety on working memory on older students, but her current work is the first to explore the impact on students as they begin school.
    The findings are published in the article, "Math Anxiety, Working Memory and Math Achievement in Early Elementary School," in early preview on the website of the Journal of Cognition and Development. The lead author is UChicago PhD candidate Gerardo Ramirez. Joining he and Beilock in the work are UChicago postdoctoral scholar Elizabeth Gunderson and Susan Levine, the Stella M. Rowley Professor in Psychology.
    The team showed that a high degree of math anxiety undermined performance of otherwise successful students, placing them almost half a school year behind their less anxious peers, in terms of math achievement.
    Less talented students with lower working memory were not impacted by anxiety, because they developed simpler ways of dealing with mathematics problems, such as counting on their fingers. Ironically, because these lower-performing students didn't use working memory much to solve math problems, their performance didn't suffer when worried.
    "Early math anxiety may lead to a snowball effect that exerts an increasing cost on math achievement by changing students' attitudes and motivational approaches towards math, increasing math avoidance, and ultimately reducing math competence," Beilock writes in the article.
    For the study, the researchers tested 88 first-graders and 66 second-graders from a large urban school system. The students were tested to measure their academic abilities, their working memory and their fear of mathematics. They were asked, on a sliding scale, how nervous they felt to go to the front of the room and work on a mathematics problem on the board.
    The study found that among the highest-achieving students, about half had medium to high math anxiety. Math anxiety was also common among low-achieving students, but it did not impact their performance.
    Fortunately, there is hope for alleviating the negative impact of math anxiety on math achievement. "When anxiety is regulated or reframed, students often see a marked increase in their math performance," the researchers write.
    One way to reframe anxiety is to have students write about their worries regarding math ahead of time.
    A procedure termed "expressive writing" helps students to download worries and minimizes anxiety's effects on working memory. The researchers speculate that, for younger students, expressive picture drawing, rather than writing, may also help lessen the burden of math anxiety. Teachers can also help students reframe their approach by helping them to see exams as a challenge rather than as a threat, the researchers write.
    Beilock is also an author of "Math Anxiety, Who Has it, Why it Develops and How to Guard Against it," published in the current issue of Trends in Cognitive Science (Tics). The article, co-written with UChicago postdoctoral scholar Erin Maloney, points out that math anxiety has a variety of sources.
    "Its development is probably tied to both social factors, such as a teachers' and parents' anxiety about their own math ability and a student's own numerical and spatial competencies," they write.
  • Utilisation des suggestions de détente pour la relaxation

    1. 1. Vendredi 9 novembre 2012 Dr. Rémi Côté Ph.D. psychologue Centre des enseignantes et des enseignants (CEE)
    2. 2. Profil du formateur Le Dr Rémi Côté Ph.D. est membre de l’ordre des psychologues du Québec depuis 1990, année où il a terminé un programme de maîtrise sous la direction de Stéphanie Dudek, portant sur l’étude des adjuvants aux processus de création chez les artistes. Depuis, il occupe un poste salarié à tire de psychologue scolaire, à la Commission scolaire de Montréal. Il y cumule une expérience dans l’évaluation des troubles d’apprentissage et des troubles mentaux comme le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, ainsi qu’en psychothérapie brève. En 1997, il termine sa thèse de doctorat portant sur l’analyse dynamique de l’influence des perceptions de contrôle et d’équité sur la satisfaction, l’estime de soi et la motivation. En 2002, il est formé à l’intégration de l’hypnose clinique en psychothérapie. Depuis, il utilise cette technique, dans le but d’augmenter l’efficacité de ses interventions en psychothérapie.
    3. 3. Rôles du psychologue en milieu scolaire: Rôle conseil Évaluation cognitive, affective, diagnostique Motivation, estime de soi, anxiété, comportement Suivi à court terme, très peu de temps « démarche orientée vers les solutions » Détente et motivation scolaire La détente est une démarche sérieuse car elle a un effet très important
    4. 4. OBJECTIFS VISÉS AU TERME DE LA FORMATION Comprendre la théorie et la pratique de la détente de groupe Pouvoir utiliser efficacement des techniques de détente dans son milieu scolaire.
    5. 5. STYLE D’ANIMATION PRÉCONISÉ Dynamique et interactive Appuyé sur des connaissances scientifiques Valider les techniques présentées en fonction des milieux propres aux divers participants. CLIENTÈLE(S) VISÉE(S) Enseignantes et enseignants
    6. 6. RÉSUMÉ DE LA FORMATION Les techniques de détente et de visualisation sont utilisées à profit dans le monde des affaires et du sport amateur et professionnel. Cette formation propose de les appliquer à celui de l’éducation. Après une présentation de la neuropsychologie de la détente et des inconvénients du stress et de l’anxiété en contexte scolaire, nous explorerons les avantages des techniques de détente comme outils de prévention et de gestion du stress, ainsi que les conditions facilitant l’induction de la détente en classe. En après-midi nous procéderons à des séances pratiques en groupe en utilisant quelques libellés, des stratégies de détente et des technique de visualisation et d’imagerie.
    7. 7. DESCRIPTION DU DÉROULEMENT DE LA FORMATION Psychologie et neuropsychologie de la détente Les impacts négatifs du stress et de l’anxiété sur les apprentissages. Avantages des suggestions de détente utilisées en groupe- classe et conditions facilitantes Expérimentation avec séances pratiques en groupe Utilisation de quelques libellés de suggestions et quelques stratégies de détente. Technique de visualisation et d’imagerie. Discussion des applications possibles dans les milieux propres aux divers participants
    8. 8. Psychologie et neuropsychologie de la détente et de la relaxation La détente est une technique visant à retrouver une sensation de relaxation ressentie à la fois dans l'esprit et dans le corps. En thérapie comportementale des techniques spécifiques sont utilisées afin de baisser le niveau général de tension musculaire et parvenir à un état de détente. Ces méthodes se révèlent très utiles dans la prise en charge de plusieurs difficultés : les phobies, les troubles du sommeil, le trac, la peur des examens, etc..
    9. 9. Pourquoi se détendre? La capacité de bien se détendre est une composante essentielle dans l'apprentissage de la régulation des émotions. En fait, la diminution du tonus musculaire entraîne une baisse de la tension psychique et régule les émotions. Ce sont des techniques qui permettent d'augmenter considérablement sa capacité de faire face aux stresseurs quotidiens et de mieux gérer ses réactions émotionnelles.
    10. 10. Effets bienfaiteurs de la détente: En devenant capable de diminuer la tension psychique et mentale dans une situation stressante, on parvient à adopter une démarche de résolution de problèmes adaptée et l'on est psychiquement plus efficace. La détente vise donc plusieurs objectifs : - mieux gérer les réactions émotionnelles - augmenter son efficacité, son attention - se reposer rapidement - faciliter un sommeil réparateur
    11. 11. Histoire de la suggestion Émile Coué (1857-1926) psychologue et pharmacien Il aurait pris l'habitude de joindre aux remèdes qu’il vend des paroles encourageantes. « En guidant l’imagination de manière positive, il est possible de faire pencher la balance du bon côté et par là même de déterminer la guérison. » « Le malade pourra néanmoins obtenir par la suggestion une amélioration optimale de son état. » Coué condense sa méthode en une phrase-clef : « Tous les jours, à tout point de vue, je vais de mieux en mieux. », à répéter 20 fois le matin et 20 fois le soir, en vue de conditionner l’imagination de manière favorable.
    12. 12. La relaxation progressive de Jacobson Edmond Jacobson a fait un doctorat en physiologie à Harvard en 1910 sur la relaxation. Il a ensuite fait son cours de médecine. Il a toujours travaillé en laboratoire, à concevoir des appareils et à étudier l'effet de la relaxation. En 1938, après plusieurs années d'expérimentation, il publiait Progressive Relaxation. Il y émettait l'hypothèse que les tensions musculaires influent sur les pensées et les émotions. Selon Jacobson, en diminuant les tensions musculaires, on réduirait l'anxiété.
    13. 13. Johannes Heinrich Schultz Psychiatre allemand inventeur du training autogène En 1932, il publie son livre le plus connu, Thérapie Autogène, dans lequel il publie sa méthode du Training autogène Installé confortablement en position allongée ou assise, les yeux clos, on procède à un relâchement musculaire progressif grâce à la formule : Première suggestion: « Je suis tout à fait calme ». Ensuite: « Tout mon corps est lourd » « Mon corps est tout chaud ». Dans les deux cas, le relâchement se fait progressivement.
    14. 14. Suggestions de Shultz « On débute avec “Mon bras droit est tout lourd”, phrase qui doit, comme les suivantes, être répétée cinq ou six fois », Ensuite, « Mes deux bras sont lourds », « Mes jambes sont lourdes », « Tout mon corps est lourd », puis « Mon bras droit est tout chaud », « Mon dos est tout chaud », « Mon corps est tout chaud »… « Mon cœur bat calme et fort » « Je suis toute respiration. » « Mon plexus solaire est tout chaud. » « Mon front est agréablement frais »
    15. 15. Système nerveux autonome Sympathique: partie du système nerveux végétatif (donc inconscient, involontaire et autonome) destiné à accélérer les fonctions neurologiques inconscientes du corps. Parasympathique: partie du système nerveux végétatif (donc inconscient, involontaire et autonome) destiné à tempérer les fonctions neurologiques inconscientes du corps.
    16. 16. LE SYSTÈME NERVEUX SYMPATHIQUE Son activation prépare l'organisme à l'activité physique ou intellectuelle. Devant un stress important, c'est lui qui orchestre la réponse de fuite ou de lutte. Il dilate les bronches, accélère l'activité cardiaque et respiratoire, dilate les pupilles, augmente la sécrétion de la sueur et de la tension artérielle, mais diminue l'activité digestive. Il est associé à l'activité de deux neurotransmetteurs : la noradrénaline et l'adrénaline.
    17. 17. LE SYSTÈME NERVEUX PARASYMPATHIQUE Son activation produit un ralentissement général des fonctions de l'organisme afin de conserver l'énergie. Ce qui était augmenté, dilaté ou accéléré par le système sympathique est ici diminué, contracté et ralenti. Il n'y a que la fonction digestive et l'appétit sexuel qui sont favorisés par le système parasympathique. Ce dernier est associé à un neurotransmetteur : l'acétylcholine.
    18. 18. Cohérence cardiaque A chaque battement, le cœur envoie au cerveau et au reste de l'organisme un schéma complexe d'informations neurologiques, hormonales et électromagnétiques. En tant que point nodal de plusieurs systèmes - physiologique, cognitif et émotionnel - le cœur représente une voie d'accès idéale dans le réseau de communication qui lie le corps, les émotions et l'esprit.
    19. 19. Mécanisme de la cohérence cardiaque Attention: ÉVITER l’hyperventilation Inspiration, la fréquence cardiaque augmente de 15% Expiration, la fréquence cardiaque diminue de 15% Si environ 12 secondes par rythme la cohérence psychophysiologique peut augmenter. Associé à une diminution de l'anxiété et de la dépression, diminution des symptômes physiques liés au stress, amélioration du système immunitaire, diminution du cortisol (une hormone du stress) et augmentation de la DHEA (hormone anti-stress et antivieillissement)
    20. 20. Entre la naissance, lorsque la variabilité est la plus forte, et l'approche de la mort, où elle est la plus basse, nous perdons environ 3 % de variabilité par an. Dans les états de stress, d'anxiété, de dépression ou de colère, la variabilité du rythme cardiaque entre deux battements devient irrégulière ou « chaotique ». Dans les états de bien-être, de compassion, ou de gratitude, cette variabilité devient « cohérente » : l'alternance d'accélérations et de décélérations du rythme cardiaque est régulière.
    21. 21. La cohérence maximise la variation au cours d'un intervalle de temps donné et conduit à une plus grande -- et plus saine -- variabilité cardiaque. La baisse de variabilité des battements du coeur est associée à un ensemble de problèmes de santé liés au stress et au vieillissement : l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, les complications du diabète, l'infarctus, la mort subite et même le cancer.
    22. 22. Recherche Cardiac coherence: a new, noninvasive measure of autonomic nervous system order. Altern Ther Health Med. 1996 Jan;2(1):52-65. Les expériences émotionnelles jouent un rôle dans la détermination de l'équilibre sympathovagal qui est indépendant de la fréquence cardiaque et de la respiration Les émotions positives conduisent à des altérations de la variabilité du rythme cardiaque qui peuvent être bénéfiques dans le traitement de l’hypertension Réduire le risque associé à l’insuffisance cardiaque
    23. 23. Neurophysiologie de la détente
    24. 24. L’inhibition, un mécanisme amortisseur
    25. 25. Inhibition permet le traitement efficace de l’information
    26. 26. Neurophysiologie de la détente Recherches en neuroscience cognitive: Egner et Raz démontrent suite à l’induction d’une détente progressive intensifiée par des suggestions, les sujets les plus détendus présentaient plus de difficultés dans des tâches de conflit cognitif. Dans des tâches Stroop on demandait aux sujets de diriger volontairement leur attention sur la couleur de mots désignant d’autres couleurs. Ceux qui sont plus détendus y performent moins bien.
    27. 27. En s’appuyant sur l’imagerie fonctionnelle, les travaux de Raz et d’Egner concluent: Les suggestions induisent la détente en réduisant la connectivité entre le centre frontal de détection de conflit et les centres latéraux ayant des fonctions de contrôle (disruption of functional interaction between medial frontal conflict-monitoring and lateral frontal control functions). Interprétation: pour fonctionner, une séance de détente doit donc nous amener, progressivement, de plus en plus, à ne nous concentrer que sur des acquis positifs, sur des situations agréables, plaisantes sans appréhension, sans problématique.
    28. 28. Interprétation: La détente implique une immersion totale de la conscience dans un champ cognitif libre de tout conflit, de tout problème, de tout irritant possible. Métaphoriquement, nous désembrayons le centre de traitement cognitif volontairement orienté vers la détection de problème (« problem finding ») et la résolution de problème (« problem solving »). C’est ce qui produit le relâchement intense qui caractérise une détente profonde.
    29. 29. Cortex Cingulé antérieur Le cortex préfrontal (contrôle exécutif) gère les représentations d’un but en mémoire de travail Le cortex cingulé antérieur détecte les conflits entre le but et la perception La détente profonde agit en inhibant les connexions entre les centres de détection de conflit et le cortex préfrontal (contrôle cognitif) qui gère les représentations d’un but en mémoire de travail
    30. 30. Mécanisme d’action des suggestions de détente
    31. 31. Cette représentation de la mémoire nous indique à quel point chaque détails du libellé, du phrasé, de l’intonation, du débit devient important Entre les lignes rouges, la mémoire sémantique. Fermer les yeux pour limiter l’activation perceptuelle. En suggestion, chaque composante du message à son importance Le libellé des suggestions doit être ciselé pour augmenter son efficacité Pour induire la détente, nous devons être très progressif, non intrusif, pas à pas Le laboratoire suivant illustre le processus d’activation, « point par point »
    32. 32. Processus d’activation : Que voyez-vous?
    33. 33. Que voyez-vous?
    34. 34. Que voyez-vous?
    35. 35. Architecture neuronale contextuelle
    36. 36. Le libellé des suggestions: Technique du « point par  point » On ajoute des points au tableau pointilliste de détente Ils s’intègrent un à un, point par point Forme le contexte Toute les informations comptent Reconstruction de tout le champ de perception Occupation positive de tout le champ de conscience L’objectif est d’inhiber les perceptions de problèmes
    37. 37. La psychologie de la détente On tient compte du contexte de la personne De son cheminement Sa capacité à se détendre nous parle: du développement de sa personnalité du stress vécu de son anxiété de ses besoins
    38. 38. La détente, un outil pour connaître les besoins La hiérarchie (pyramide) des besoins de Maslow schématise une théorie élaborée à partir des observations réalisées dans les années 1940 par le psychologue Abraham Maslow sur la motivation. Selon Maslow, nous recherchons d'abord à satisfaire chaque besoin d'un niveau donné avant de penser aux besoins situés au niveau immédiatement supérieur de la pyramide.
    39. 39. Neurobiologie de la suggestion
    40. 40. Les impacts négatifs du stress et de l’anxiété sur les apprentissages. L’anxiété affecte négativement les ressources cognitives. MacLeod et Donnellan (1993) ont demandé à des sujets anxieux et non anxieux de résoudre des problèmes de raisonnement verbal tout en maintenant en mémoire une liste de mots. Lorsque la liste de mots était plus longue, ce qui représentait une surcharge élevée pour la mémoire de travail, les sujets anxieux étaient plus lents à solutionner les problèmes. MacLeod C., Donnellan A.M. (1993). Individual differences in anxiety and the restriction of working memory capacity, Personality and Individual Differences, 15 (2), pp. 163-173.
    41. 41. Étude d’Eysenck et Calvo Cette autre étude démontre comment l’anxiété de certains élèves est souvent associée avec de faibles résultats scolaires. Les élèves plus anxieux y prennent plus de temps à compléter une tâche taxant lourdement la mémoire de travail. Les auteurs expliquent, en se basant sur la théorie de l’efficience, qu’en augmentant, l’anxiété provoque des inquiétudes, pensées angoissantes, appréhensions et craintes qui viennent diminuer l’efficience des ressources cognitives disponibles pour faire le travail.
    42. 42. Anxiété démobilisatrice Les auteurs de cette théorie ont même constaté que l’anxiété pouvait diminuer la réponse aux motivateurs extrinsèques comme les récompenses. Les sujets anxieux étant trop préoccupés par leurs inquiétudes, ils ne pouvaient prendre pleinement conscience des enjeux et donc, être motivés par des récompenses.
    43. 43. Références: Calvo, M. G. (1985). Effort, aversive representations and performance in test anxiety. Personality and Individual Differences, 6, 563–571. Eysenck, M. W., & Calvo, M. G. (1992). Anxiety and performance: The processing efficiency theory. Cognition and Emotion, 6, 409–434. Hadwin, J.A., Brogan, J. & Stevenson, J. (2005). State Anxiety and Working Memory in Children: A test of processing efficiency theory, Educational Psychology, 25 (4), 379–393.
    44. 44. L’anxiété des mathématiques Les inquiétudes face aux mathématiques peuvent perturber la mémoire de travail que les élèves auraient pu utiliser pour réussir. Beilock et d'autres chercheurs ont étudié cet impact de l'anxiété sur la mémoire de travail sur les élèves plus âgés, mais son travail est le premier à explorer l'impact sur les élèves qui commencent l'école​​ Dans une étude de première et de deuxième année du primaire, Sian Beilock, professeur en psychologie, a constaté que des élèves ressentent de l'inquiétude et de la peur de faire des maths dès la première année.
    45. 45. Le plus surprenant est que l'angoisse des mathématiques nuit aux élèves plus performants, qui ont généralement plus de mémoire de travail "Vous pouvez penser à la mémoire de travail comme une sorte de« bloc-notes mental »qui nous permet de « travailler » avec toute l'information qui passe temporairement à travers la conscience» La mémoire de travail est l'un des principaux éléments constitutifs du Q.I. Elle est particulièrement importante lorsque nous avons à faire un problème en maths et jongler avec les chiffres dans notre tête.
    46. 46. Cette équipe a montré qu'un degré élevé d'anxiété en mathématique mine la performance des élèves au point de les placer à près de la moitié d'une année scolaire de retard derrière leurs pairs moins anxieux, en termes de rendement en mathématiques. Des élèves moins doués ayant une mémoire de travail inférieure n'ont pas été touchés par l'anxiété, car ils ont développé des moyens plus simples pour faire face à des problèmes de mathématiques, telles que compter sur leurs doigts. Ironie du sort, parce que ces élèves moins performants n’utilisent pas beaucoup la mémoire de travail pour résoudre des problèmes de mathématiques, leur performance n’en souffre pas quand ils sont inquiets.
    47. 47. Effet boule de neige L'angoisse des mathématiques précoce peut conduire à un effet boule de neige qui aura un coût croissant sur les résultats en mathématiques en changeant les​​ attitudes des élèves et leur motivation envers les mathématiques Dans ce cas, il faut prévoir l'augmentation de l'évitement des mathématiques, et, finalement, la réduction de compétences en mathématiques
    48. 48. Avantages des suggestions de détente Permet à l’élève de contextualiser Recadrer son anxiété Faire un exercice pratique pour augmenter ses compétences en détente Permet d’ouvrir à d’autres perspective Répond à besoins: appartenance, estime de soi, actualisation
    49. 49. Conditions facilitantes Les stimulus calmant, les sons, le phrasés, qui vient aider à réorienter la pensée logique extéroceptive et la recentrer vers l'intérieur, vers les valeurs intrinsèques Une attitude bienveillante de l’émetteur des suggestions Une diminution du tonus musculaire, favorisée par une position confortable, allongée ou assise, qui réduit au minimum le travail postural Un environnement calme, où les stimuli sont réduits Les yeux fermés
    50. 50. Volet pratique: Discussion de stratégies pour présenter et préparer les élèves à la détente Importance de rallier le groupe: rationnel de la détente Expérimentation avec séances pratiques en groupe Utilisation de quelques libellés de suggestions Technique de visualisation et d’imagerie. Discussion des applications possibles dans les milieux propres aux divers participants
    51. 51. 2012-2013
    52. 52. Tu es déjà installé confortablement sur ta chaise. Les bras reposent sur ton bureau ou sur tes jambes. Dans la position de repos la plus confortable pour toi. Tu fermes les yeux. Et tu as déjà commencé à te détendre, à relâcher tes muscles. Tu vas entrer dans un état de détente…
    53. 53. Et tu vas retrouver quelque chose Quelque chose que tu connais, que ton corps à mémorisé, pour l’avoir vécu • ressenti • Confortable et alerte, un état où ton esprit devient très absorbé et ton corps relaxé, très décontracté Un état de détente semblable à celui qui… Précède habituellement le sommeil
    54. 54. Et après avoir remarqué cette augmentation de ton confort, tu peux concentrer ton attention sur les parties du corps qui touchent la chaise Sur tes pieds qui reposent fermement sur le sol fermement ancrés au sol Et tes bras qui reposent solidement, appuyés Et prendre conscience de ces points d’appui. Te laissant supporter entièrement, en confiance te laissant aller totalement, au confort et à la détente.
    55. 55. L’esprit devient calme, et tu peux fixer ton attention sur une partie de ton corps en particulier, Commençons par fixer ton attention sur ton pied droit, sur chaque orteil, chaque muscle de chaque orteil de ton pied droit et faciliter la relaxation de chaque orteil De chaque muscle de chaque orteil de ton pied droit Chaque orteil se détendant confortablement et cela accompagné d’un engourdissement, d’un début d’engourdissement qui va devenir de plus en plus grand et généralisé.
    56. 56. Peut-être avec d’autres sensations également, Une chaleur douce et agréable qui par vagues successives réchauffe le pied, Ressentant dans chaque orteil une détente chaleureuse qui s’étend au pied, à la plante du pied, une relaxation qui s’empare de tout ton pied Une détente qui s’étend aussi à la cheville qui desserre, qui se relâche de plus en plus. La vague de détente s’étend au mollet qui se relaxe et se décontracte La vague de chaleur agréable qui remonte au genou, qui se décontracte et ainsi toute la jambe qui devient de plus en plus confortable
    57. 57. Accompagné d’un engourdissement agréable La relaxation, la détente, s’étend maintenant à tous les muscles et à chaque tissu et à chaque cellule de la jambe droite. Et permettant à ce confort de se propager à l’autre jambe, on recommence avec le pied gauche et Permettant aussi à chaque muscle de chaque orteil de ton pied gauche de se relaxer et de se détendre Relaxant le dessous du pied, la plante du pied, l’intérieur Tu fais l’expérience d’un engourdissement agréable et progressif
    58. 58. Comme avec la jambe droite, tu ressens d’autres sensations également dans la jambe gauche, La sensation d’une chaleur douce et agréable qui par vagues successives, réchauffe le pied, le mollet et qui remonte au genou, qui se décontracte et ainsi toute la jambe qui devient de plus en plus confortable. Tout a fait confortable pour toute la jambe Tout se dessert, se détend dans les deux jambes
    59. 59. Faisant l’expérience d’un grand bien-être, allant aussi profondément que tu en as besoin Et continuant avec les muscles des membres supérieurs Commençant avec la main droite sur laquelle ton attention se porte Et utilisant ta concentration pour communiquer aussi avec cette main et l’amener à relaxer Relaxer chaque muscle de chaque doigt, dans le reste de la main, et Tu ressentiras de l’engourdissement, de pair avec d’autres sensations.
    60. 60. Tu ressentiras peu à peu ces vagues successives de douce chaleur Tu sens la paume de ta main se réchauffer Comme si tu tenais une boule de douce chaleur agréable Et cette chaleur se propage maintenant dans le poignet, aussi dans l’avant bras Au niveau du coude et au niveau du bras Ressentant un grand bien-être Un grand confort dans ce bras en entier
    61. 61. Continuant avec la main gauche sur laquelle, maintenant, ton attention se porte Et utilisant ta concentration pour communiquer aussi avec cette main et l’amener à relaxer Relaxer chaque muscle de chaque doigt, dans le reste de la main, et Tu ressentiras de l’engourdissement, de pair avec d’autres sensations.
    62. 62. Tu ressentiras les vagues successives de douce chaleur Tu sens la paume de ta main gauche se réchauffer Et cette chaleur se propage maintenant dans le poignet, aussi dans l’avant bras Au niveau du coude et au niveau du bras Ressentant maintenant un grand bien-être Un grand confort dans les deux bras tout entier
    63. 63. Ressentant également la vague de détente et de relaxation qui, à partir des jambes et des bras très détendus monte et se déplace par vagues successives Pour s’étendre dans le dos, • Laissant les muscles du dos se libérer de toute tension, de tout stress. • Laissant le confort et la relaxation s’étendre au centre du dos et entre les omoplates. Le dos se détend, se relaxe et se repose des tensions
    64. 64. La respiration devient calme et régulière et chaque muscle respiratoire se détend. Que ce soit les muscles entre les cotes, que ce soit le diaphragme, qui se desserre, permettant une respiration plus profonde, plus apaisante. Alors que la relaxation s’étend à l’abdomen, à ton ventre, à ton estomac alors que la relaxation s’étend aux autres organes.
    65. 65. Au cœur qui bat calmement et régulièrement. Au cœur qui bat calmement et bien. • Permettant au confort de s’étendre aux épaules qui se relâchent et se libèrent des tensions. • Au cou, à la gorge qui se desserre également, À la mâchoire, à la langue, au palais, au nez, aux yeux, aux paupières. Les paupières étant bien collées, bien fermées. Tellement lourdes, les sourcils, le front qui relâche, le cuir chevelu, les tempes. • Le cerveau qui ralentit considérablement, amenant un état calme et confortable.
    66. 66. Technique de visualisation et d’approfondissement Au préalable, préparer les élèves à visiter un endroit calme, reposant et propice à la réflexion Un endroit visité pendant les vacances, dans la nature Un endroit isolé Un endroit confortable Cet endroit doit se situer en bas d’un escalier Chacun doit choisir son endroit en fonction de son histoire personnelle
    67. 67. Et comme je vais maintenant compter de 1 jusqu’à 10. Tu utilises ton imagination et te représenter en haut d’un escalier. • Et t’apprêter à descendre cet escalier et à approfondir ton état de détente Cet escalier descend une montagne et il te mènera à un lieu que tu connais, un endroit isolé, paisible et relaxant où tu te sentiras très détendu •
    68. 68. Tu commences tout simplement à descendre la première marche, UN Relâchant et laissant aller, DEUX Continuant Et au fur et à mesure te sentant plus absorbé dans ton expérience, TROIS Dans un état plus profond encore, dans un état plus profond, QUATRE Un état de plus en plus agréable, CINQ.
    69. 69. Confortable, relaxé physiquement et mentalement, un état de grand bien être Un état de calme, SIX L’esprit de plus en plus réceptif, Réceptif à toutes suggestions aidantes et positives pour toi, SEPT Dans un état de grand bien être, un état de grand confort, Un état de grande détente, HUIT Absorbé profondément dans ton expérience, NEUF Dans un état de grand bien-être, Un état d’harmonie et de réceptivité DIX
    70. 70. Te retrouvant maintenant dans cet endroit paisible, sécurisant. • Et prenant le temps pour t’arrêter à cet endroit. Et prenant le temps d’observer, de noter ce que tu vois dans cet endroit. Les paysages, que tu peux contempler. • Admirer.
    71. 71. Les sons, les bruits de la nature Qui viennent à tes oreilles. Les odeurs particulières. • Même la sensation de l’air sur la peau, l’air ambiant La fraîcheur, par exemple, de la bruine, de l’humidité, de la brise, s’il y en a Les sensations internes de bien-être de confort
    72. 72. L’expérience d’être calme,L’expérience d’être calme, tout à fait calme.tout à fait calme. Dans cet endroit imaginaire paisible que tuDans cet endroit imaginaire paisible que tu peux visiter chaque fois que tu veux tepeux visiter chaque fois que tu veux te détendre…détendre… PausePause
    73. 73. Dans un état créatif, un état très ouvert à toutes suggestions aidantes A toutes suggestions aidantes qui se déposent au fond de ton esprit et s’y fixent, s’y intègrent et travaillent à sa mise en création, à sa réalisation. Utilisant ton pouvoir de de détendre pour faire le plein d’énergie, Pour augmenter, ton attention en classe, ta mémoire, ta confiance en toi utilisant toutes les ressources que tu as à ta disposition, toutes tes capacités, tes forces, toutes tes potentialités.
    74. 74. Et cela te permettant, jour après jour, de plus en plus, à tout point de vue de te sentir calme, de te sentir détendu, détendu, bien dans ta peau, confortable et libéré du stress Et pas du tout préoccupé, juste calme et serein, et pleinement concentré dans le moment présent Conscient que tu fais de ton mieux pour réussir en classe, dans tes apprentissages
    75. 75. Dans cet endroit paisible Tu prend le temps de réfléchir à ce que tu as accomplis, à tes forces À tes faiblesses, tes points à améliorer Pour te rendre meilleur Plus sur de toi, plus motivé par tes progrès Plus heureux, plus appréciés de tes amis
    76. 76. Développant aussi une attitude plus positive, une façon de voir le bon côté des choses. Ton esprit génère des pensées et des images constructives, qui sont aidantes pour toi, des pensées utiles et agréables, et de moins en moins de pensées de peur ou d’échec, parce que tu fais ce que tu dois pour réussir et progresser
    77. 77. Retour Comme pour entrer en détente, il faut un retour progressif pour en sortir très positivement On suggère de compter de 5 jusqu’à 1
    78. 78. Maintenant que tu as bien profité de cette séance de détente Que tu es prêt de revenir à la réalité extérieure, juste compter de CINQ jusqu’à UN En te suggérant de retrouver tes sensations, normales, CINQ Dans toutes les parties du corps, en bougeant les doigts et les orteils, QUATRE
    79. 79. En bougeant doucement les bras et les jambes TROIS, En ouvrant les yeux, DEUX Et en retrouvant un esprit vif, alerte et présent, te permettant de te retrouver plein d’énergie, de concentration et d’efficacité en classe, UN
    80. 80. Discussion, questions Application dans vos milieux Scénarios de visualisation Des suggestions de succès De renforcements Questions

    ×