SlideShare une entreprise Scribd logo
L’
Protéines animales en Chine:
Conquête ou partenariat ?
SPACE - Conférence du 14 septembre 2017
Programme de la conférence
Présidence: Jacques Lemaître
• Introduction: Jean-Marc Chaumet (ABCIS - Idele)
• Le marché du porc en Chine: Jan-Peter Van Ferneij et
Stéphane Gouault (ABCIS – IFIP)
• Vos questions: débat
• La demande chinoise en viande bovine et en lait. La
stratégie des firmes chinoises : Jean-Marc Chaumet (ABCIS
- Idele)
• Vendre du lait en Chine: conquête ou partenariat ?
Christophe Lafougère (GIRA)
• Vos questions: débat.
• Conclusion
SPACE – 14 septembre 2017 – Protéines animales en Chine: conquête ou partenariat ?
LE DEFI CHINOIS : NOURRIR
SA POPULATION
SPACE – 14 septembre 2017 – Protéines animales en Chine: conquête ou partenariat ?
4
La deuxième puissance économique mondiale
Un excédent commercial record – 3 000 milliards de dollars de réserves
1,36 milliard d’habitants en 2015 = 19% de la population mondiale
Une population vieillissante : 45% > 40 ans, 21%> 50 ans et 22%< 20 ans (chiffres
2013) : la fin de la politique de l’enfant unique ne devrait pas renverser la situation
Défi majeur en termes de marché du travail, de croissance économique et
d’alimentation, etc.
Une puissance économique et
démographique
Source: GEB – Institut de l’Elevage d’après China Statistical Yearbook 2014 Source: GEB – Institut de l’Elevage d’après FAOSTAT
0
200
400
600
800
1 000
1 200
1 400
1 600
1 800
1961 1970 1979 1988 1997 2006 2015 2024 2033 2042
INDECHINE
En millions d'habitants
‐80 ‐60 ‐40 ‐20 0 20 40 60 80
0 à 4 ans
5 à 9 ans
10 à 14 ans
15 à 19 ans
20 à 24 ans
25 à 29 ans
30 à 34 ans
35 à 39 ans
40 à 44 ans
45 à 49 ans
50 à 54 ans
55 à 59 ans
60 à 64 ans
65 à 69 ans
70 à 74 ans
75 à 79 ans
80 ans et plus
Effectifs (en millions)
Classes d'âge
♀♂
5
Une population
majoritairement urbaine
70% en 2030?
629 millions 731 millions
La Chine est importatrice nette de
produits agricoles et agroalimentaires
‐60
‐50
‐40
‐30
‐20
‐10
0
10
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
milliards de dollars
Solde commercial agricole et agro‐alimentaire 
chinois
Source : GEB‐institut de l'Elevage d'après Trade Ma
Quels produits importe la Chine?
Des importations très
liées aux produits
animaux :
- Soja : tourteaux et
huile
- Céréales :
alimentation animale
- Lait, produits laitiers,
viandes…
Tirées par la hausse de
la demande et la
modernisation des
filières
De quels pays importe-t-elle?
Etats‐Unis 
d'Amérique
20%
Brésil
17%
Australie
6%
Canada
5%
Argentine
4%
Thaïlande
4%
Nouvelle‐Zélande
4%
Indonésie
3%
France
3%
Autres
34%
Répartition des importations  agricoles et 
agroalimentaires chinoises en valeur par pays ‐ 2016 
3 pays=
43%
Pourquoi importe-t-elle?
Production insuffisante:
• Manque de ressources naturelles : terres (9% des terres cultivées dans le monde pour
19% de la population), eau (réserves/hab estimées à 1/3 de la moyenne mondiale)
• Pollution environnementale : sol, eau…
• Lutte contre la pollution environnementale => porc
• Restructuration des filières => porc
• Limite temporairement la production de viandes et tire les importations d’aliments pour
animaux
Des prix trop élevés
• Prix minimum sur de nombreuses productions végétales : maïs notamment et
répercussions sur les productions animales (lait)
Des problèmes sanitaires
• Scandales à répétition => lait, porc, riz…
La lettre de veille sur l’agriculture
chinoise : Chine_Abcis
• Chine_Abcis : 4 numéros par an
• Veille sur l'alimentation animale,
les politiques agricoles et le
commerce agricole.
• Focus sur les productions
animales.
LE MARCHÉ DU PORC EN CHINE:
TOUJOURS PLUS
D’IMPORTATIONS DEMAIN?
Produire du porc est un objectif national
pour satisfaire la demande
* prévisions 2017
Chine : bilan d’approvisionnement porc
Un équilibre artificiel
40
42
44
46
48
50
52
54
56
58
60
00 02 04 06 08 10 12 14 16
Production
Consommationen millions de tonnes
« Historiquement » un développement
programmé
Un problème sanitaire qui dégénère
Une offre abondante
Baisse des prix du porc
Prix de MP élevé
Mauvaise rentabilité
Contraintes environnementales
Arrêt massive des fermes
Petite fermes vivrières
Grandes structures
Un prix au détail en hausse
Déstockage des viandes
Baisse de la demande plus « modérée »
Importations directes et indirectes
L’effet papillon
Chine : Importations
toutes origines et en provenance de l'UE-28
tous produits, en milliers de tonnes
75
125
175
225
275
325
J F M A M J Jt A S O N D
2014
2015
2016
25
50
75
100
125
150
175
2013 2014 2015 2016
Pièces
Abats
tous produits, en milliers de tonnes
0
100
200
300
400
500
600
Allemagne
Hong-Kong
Espagne
États-Unis
Canada
Danemark
Pays-Bas
France
Brésil
2015 2016
Chine : restructuration en cours
Difficile d’apprécier la réalité
Une volonté de développement
De nombreuses constructions sont en cours… et annoncées,
mais les petites fermes continuent de disparaître
Des grands groups se sont créés
Des contraintes : environnement, sanitaire, dépendance MP, MO qualifié
Beaucoup de projets mais…
reprises, fusions, intégrations
Entreprise de production mio. têtes date
2016 %/total 2016 %/total prévue
Wens Group 800 2,0 17,5 2,6 50 2025
TianBang (Hanswine ‐ Ningbo Tech‐Bank) 280 0,7 5,6 0,8 30 2025
MuYuan Foodstuff 200 0,5 4,0 0,6 60 2018
CP Food China 150 0,4 3,0 0,4 20 2024
COFCO Meat 100 0,2 2,0 0,3
Zhengbang Group 100 0,2 2,0 0,3 50 nd
YangXiang Group 70 0,2 1,4 0,2
Chuying Group (Truein) 60 0,1 1,2 0,2 10 2020
New Hope Liuhe Group 50 0,1 1,0 0,1 10 2020
DBN Groupe 45 0,1 0,9 0,1
Top 10 1 855 4,5 38,6 5,6
Total 22 groupes 2 205 5,4 45,6 6,7
Total 2016 40 000 100 685,0 100
Projections 
en milliers de têtes  en millions de têtes
Nombre de truies Porcs produits
Une secteur encore très morcelée
Des activités diverses : productions animales, agricoles, autres…
Des projets très ambitieux
Principales entreprises de production en Chine
Octobre 2014 - PAGE16
• Premier producteur, premier consommateur
• Un porc sur deux dans le monde
• 25 x la production française
• 15 jours pour consommer la production française
• Importations = 10 jours de consommation
• Le prix du porc : référence des prix à la
consommation
Chine : un marché hors normes
Octobre 2014 - PAGE17
• Augmentation démographique, urbanisation vs
exode rural
• Plus exigeante en qualité et sécurité alimentaire
Chine : une demande croissante
Octobre 2014 - PAGE 18
• Epidémies sanitaires
• Scandales alimentaires
• Influences politiques publiques :
• Aides à la production
• Prix des matières premières
• Restructuration
• Désastres naturels
Chine : une offre sous influence
Octobre 2014 - PAGE 19
Evolution des importations depuis accord OMC 2001
Chine : cycle offre/demande
Octobre 2014 - PAGE 20
Une productivité qui s’améliore mais…
• Coûts de production vs volumes
• Environnement
• Accès au foncier et réforme agraire
• Dépendance accrue aux productions végétales
• Fermetures intempestives
• Concurrence des autres filières
Chine : des limites à la reconquête
Octobre 2014 - PAGE 21
• Restructuration
• Groupes nationaux entre ambition et projets…
• Nouveaux acteurs : finance, immobilier,
numérique,…
• Nouveaux entrants: Russie, Pologne
• Shuanghui-Smithfield à l’aval (USA, Pologne)
Chine : stratégie développement
Octobre 2014 - PAGE 22
• Importation : compétitivité prix/surcoût structurel
et adaptation de l’offre à la demande chinoise
• Relations internationales
• Parité €/$
• Consommation/hab
• E-commerce : transformation vs viande-coproduits
• Route de la Soie,
• Une histoire en marche/ the place to be
Chine : perspectives
Chine : importations
La grande question
*projections IFIP
0,0
0,5
1,0
1,5
2,0
2,5
3,0
3,5
00 02 04 06 08 10 12 14 16 18 20 22 24
Importations
en millions de tonnes
?
UNE FORTE DEMANDE EN
VIANDE BOVINE
Un marché toujours tendu
0
1
2
3
4
5
6
7
8
1985
1986
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
MILLIONS DE TÉC
Evolution	de	la	production	de	viande	
bovine	
Données chinoises Données USDA
Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après Ministère chinois de l’agriculture
+2,5%
0
10
20
30
40
50
60
70
80
J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
RMB/kg Evolution des prix de gros des viandes en Chine 
Viande bovine Viande ovine Viande porcine Viande de poulet
Source : Abcisd'après ministère chinois de l'agriculture
• La viande la plus chère depuis 2015
• En 2016 :
2,1 fois le prix de la viande porcine,
3,3 fois celui de la viande de volaille,
Et 12% de plus que la viande ovine (avec os)
Nouvelle hausse des importations
 ‐
  100
  200
  300
  400
  500
  600
  700
  800
1 000 téc
Importations officielles de viande bovine en Chine 
continentale
Autres
Argentine
Canada
Nouvelle‐
Zélande
Brésil
Uruguay
Australie
 ‐
  200
  400
  600
  800
 1 000
 1 200
 1 400
1 000 téc
Estimation des importations totales en Chine 
continentale et à Hong‐Kong
Autres
Etats‐Unis
Argentine
Canada
Nouvelle‐
Zélande
Brésil
Uruguay
Australie
Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après TradeMap
Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après TradeMap
+16%/2015
+23%/2015
0
0,2
0,4
0,6
0,8
1
1,2
1,4
1,6
1,8
2
2014 2015 2016
millions téc
Estimation des importations totales légales et grises 
en Chine continentale et à Hong‐Kong
Autres
Argentine
Canada
Nouvelle‐
Zélande
Uruguay
Etats‐Unis
Australie
Brésil
Inde
9,05 millions de téc disponibles
=> 6,5 kéc/hab/an
Une ouverture croissante du marché
Le nombre de pays autorisés à exporter de la viande ou en négociation
s’accroît
• Inde : 14 abattoirs indiens agréés en janvier 2017
• Etats-Unis : reprise des exportations en juin 2017 (embargo levé en
septembre 2016)
• Afrique du Sud et Irlande : protocoles d’accord signés. Abattoirs encore
non agréés.
• France : levée de l’embargo ESB en mars 2017.
Les dernières barrières sont levées pour les pays déjà autorisés
• Australie : mars 2017, accès de viande réfrigérée pour toutes les
entreprises agrées, contre seulement 11 sites précédemment + produits
sanguins bovins
• Nouvelle-Zélande : un agrément de 6 mois pour expédier de la viande
bovine (ovine et caprine) réfrigérée
• Canada : viande désossée finalement acceptée
Nouvelle mode : importation d’animaux
vivants
Accord signé en novembre 2014:
autorisation d’importer d’Australie des
animaux vivants prêts à être abattus, 1
million de têtes
ALE signé en juin 2015 : élimination
des droits de douane sur les animaux
vivants (10%) en 4 ans
Février : envoi de 1195 animaux des
fermes Kidman (JV sino-australienne),
par bateau en février
Mai 2017: annonce de la co-propriétaire de
Kidman d’un projet visant à vendre 800 000
têtes/an à la 1ère entreprise AA privée en
Chine (New Hope)… premiers envois pas
avant 2019 si l’accord est validé
Des investissements croissants
Australie
Au moins 18 investissements
dans le secteur bovin viande
depuis 2013
(fermes, abattoirs, société de
transport…)
Nouvelle-Zélande
Au moins deux
investissements de
taille, dont Silver
Fern Farm
Argentine
Rachat de 4
abattoirs entre
2014 et 2016
Uruguay
Rachat de 2
abattoirs entre
2014 et 2016
LA DOUBLE PERTE DE
COMPÉTITIVITÉ DU LAIT
CHINOIS
Une consommation en hausse
35 litres/hab/an. X3 depuis 2000 (moyenne mondiale :
100l/an; moyenne française : 300l/an)
Consommation de lait liquide et de yaourt
35
Consommation plus
importante en ville
(2x plus importante
que dans les
zones rurales)
0
5
10
15
20
25
30
35
40
0
5
10
15
20
25
30
35
40
1973 1975 1977 1979 1981 1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011 2013 2015
millions de têtesmillions de tonnes
Evolution de la production et du cheptel 
laitiers chinois
Production officielle Production USDA Cheptel laitier
Les effets de la crise de la
mélamine sont toujours présents
X 3,5
Une hausse du
prix du lait en
2007/2008
Une structure de
filière complexe
Une trop grande
bienveillance des
autorités
-4%/2015
Source : GEB-Institut de l’Elevage
d’après China Statistical Yearbook
et USDA
37
• Nouvelles arrestations en 2011 pour utilisation de mélamine
• Quantité anormale de mercure dans le lait en poudre pour bébé en 2012
• Produits laitiers contenant de l'aflatoxine (produits cancérigène) en 2012
• Défiance vis à vis des produits locaux : 77% des Chinois prêts à acheter des
produits laitiers importés (Sondage Ipsos, 2012)
• Plus de 50% des poudres de lait vendues en Chine sont importées.
Défiance vis-à-vis des produits
locaux
• Les classes moyennes et les
classes supérieures privilégient les
produits importés.
150
200
250
300
350
400
450
500
550
J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
€/1000 litres
Evolution du prix du lait à la production (euros/1000 litres)
Chine (10 provinces) France (standard) France (payé)
Source : GEB‐Institut de l'Elevage d'après Ministère chinois de l'agriculture et FAM
Une mauvaise compétitivité prix
38
Une surcapacité en production comme en
transformation
39
http://www.cnwa.com/new/20160701/96600.html
La pression des importations limite le marché pour les produits
locaux :
• Transformation en poudre d’une partie du lait collecté
• Refus de collecte de la part des transformateurs ou refus de
garder la poudre transformée.
• Chaînes de production arrêtées
• Eleveurs qui jettent leur lait ou arrêtent la
production
Réaction de l’Etat et des entreprises :
redonner confiance aux consommateurs
chinoise
Restructuration de la filière :
• disparition des petites exploitations, forte progression des très
grandes exploitations (subvention pour les exploitations de plus de
300 animaux)
• Renouvellement des licences des transformateurs
Renforcement de la législation : lois de sécurité sanitaire de 2009 et
de 2015.
Efforts sur la communication des entreprises : visites des fermes et
usines :
Volonté de segmenter le marché :
-lait pasteurisé/lait UHT
- Produits « plus adapté à la constitution physique des bébés
chinois »
Plus de 40% des vaches laitières dans
des exploitations de plus de 100 têtes
Les investissements à l’étranger se multiplient
41
Une part croissante des importations sous contrôle des
entreprises chinoises
Nouvelle-Zélande
• Achat de fermes
(Pengxin)
• Partenariat dans des
usines
• Rachat d’usines
• Construction d’usines
(Yili)
Europe
• France : à Carhaix, Synutra-Sodiaal tour de
séchage)
à Isigny Ste Mère-Biostime (usine)
• Irlande : Synutra investit dans Kerry
• Pays-Bas : Ausnutria construit une usine
• Danemark : Biostime investit avec Arla pour
augmenter la capacité d’une usine
Etats-Unis
Projet de construction d’une usine
au Kansas entre Yili et Dairy Farmer
of America (DAF)
Australie
• Achat de fermes (Ningbo Dairy Group,
50 fermes, 90 000 vaches; Xiang Pty
Ltd's)
• Fonds de 2 milliards d’euros pour
l’agriculture
• Rachat de United Dairy Power par un
homme d’affaire Hongkongais
• Rachat de S. Kidman & Co??
Une restructuration qui va prendre du
temps
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
millions de 
tonnes
Prévisions d'évolution de la production laitière 
chinoise 
Production laitière Prévisions chinoises
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
millions de 
tonnes
Prévisions d'évolution de la production laitière 
chinoise 
Production laitière Prévisions chinoises 2016
20
25
30
35
40
45
50
55
60
65
70
2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
millions de tonnes 
équiv. lait
Prévisions chinoises d'évolution de la production et 
de la consommation de produits laitiers 
Demande Production
11 million de tonnes
18 million de tonnes
Source : GEB‐Institut de l’Elevage d’après中国农业展望报告(2016—2025)et China
Statistical Yearbook
Des fabrications chinoises tournées vers les « produits
liquides »
43
0
5
10
15
20
25
30
35
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
millions de tonnes
Evolution de la production des fabrications chinoises
Produits liquides Produits secs
91% (lait liquide, boissons
lactées, yaourts et produits
fermentés)
9% (poudres de lait,
glaces, fromages,
crème, beurre)
Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après BNS
Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après Mengniu Annual Report
Les « produits liquides »
Lait liquide
•de 14 litres/an/hab. et jusqu’à 20
litres/an/hab
•16 millions de tonnes produites
•Le lait UHT représente environ 70%
des volumes de lait liquide (en recul)
•Facteurs favorables aux importations
• La défiance des consommateurs chinois,
• Au début des importations : marge
supérieure à celle de la majorité des
autres produits laitiers,
• Le prix reste un facteur primordial
expliquant les achats chinois de lait
liquide importé,
• Le développement de la vente par
internet.
Les produits fermentés
•produits réfrigérés DLC est
inférieure à 21 jours) et des
produits à température ambiante
(DLC peut atteindre 6 à 8 mois)
•produits « type yaourts », qui
comprennent 80 % à 100 % de
produits laitiers et boissons lactées
fermentées
•4,5 et 5 kg/an/hab en 2015
•Importations réduites (15 000
tonnes en 2016)
•Entre 2011 et 2015 :+70% en
volume et x2,5 en valeur
•Les « yaourts » à température
ambiante : un marché nouveau en
croissance rapide
Beurre : un marché encore limité aux
professionnels
Présence de beurre dans
les grandes chaînes de
distribution
Commercialisation
beaucoup en B to B
Pour la boulangerie-
viennoiserie-pâtisserie
Campagne de Fonterra
envers les chefs pour
utiliser du beurre
Fromages : une progression rapide… qui
masque un marché peu diversifié
Importants volumes de fromages ingrédients
Utilisation dans les chaînes de restauration
rapide (Mc Donald, …) et Pizzas Hut.
Forte volonté de coopérer avec
des entreprises étrangères pour
développer et produire des
fromages (en Chine ou à
l’étranger)
L’exception…
Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après TradeMap
Crème : un marché en expansion rapide
47
Commercialisation surtout en
B to B
Pour la boulangerie-
viennoiserie-pâtisserie
Campagne de Fonterra envers
les chefs
L’exception…
Vendre du lait en Chine :
conquête ou partenariat ?
Ce que cherchent les acheteurs chinois
Le 14 septembre, 2017
Par Christophe Lafougère, DG
www.clafougere@girafood.com
2
MENU
 La production laitière en Chine
• En croissance, mais loin de l'autosuffisance
• La part de l'import va augmenter : de la place supplémentaire pour nos industriels ?
 Les exportations de l'UE vers la Chine en 2016
 Que va importer la Chine dans les 5 prochaines années ?
• Un peu décevant pour les grandes commodités laitières …
• Mais en fait, d'avantage de produits transformés à valeur-ajoutée …
• Et des opportunités pour le beurre/crème et fromages
 Qui va exporter vers la Chine ?
• La stratégie d'implantation à l'étranger des laitiers chinois
 Quelques conclusions pour nos exportateurs
• Les différentes stratégies adoptées par les "étrangers".
3
La Collecte redémarre … mais très lentement
Des problèmes structurels empêchent la production
de répondre à la demande
Production et Collecte de Lait, 2006-2022
+1.8% p.a.
4
Total imports
(en éq. lait)
Collecte nationale
La disponibilité de produits laitiers en équivalent Lait
Un besoin d'importations supplémentaires
de plusieurs milliards de litres
31% 37%
Importations : +5,8%
p.a. 2017-22
Production : +1,8%
p.a. 2017-22
Consommation : +3,2%
p.a. 2017-22
5
Les importations vont continuer à augmenter
Mais les produits à plus forte croissance
ne sont plus les mêmes
Les importations chinoises de produits laitiers 2012-2022f
MG Fromage SMP WMP Lacto- Infant Lait liquide Crème
sérum formula
6
Les exportations de l'UE vers la Chine
en 2016
0% 20% 40% 60% 80% 100%
MG
Crème
Lait liquide
Fromages
Total prods laitiers
Importations chinoises en % de la valeur totale
2016
France Autres UE Monde hors UESource: Gira based on Trademap
Les importations laitières chinoises en valeur
Des segments à fort potentiel pour la France
8
Mais que va importer la Chine dans les 5
prochaines années ?
Quelques exemples: fromages, crème, beurre
et IF
9
Le fromage
Des volumes en pleine croissance
et qui commencent à être significatifs
Les importations ont augmenté de 28% p.a. 2011-16
• La RHD consomme environ 75% du total des importations : principalement la mozzarella & cream cheese
Bilan, 2006-2022f
10
La crème
La France bien placée dans ce marché d'importations
en forte croissance (35%)
Importations de crème par principaux pays fournisseurs, 2006-2018f
+50% p.a.
11
Beurre et AMF
Les importations chinoises en volume
ont augmenté de 17% p.a. entre 2011-16
L'utilisateur principal est
le secteur de la BVP
 La production domestique
est très limitée
 Le principal concurrent est
la Nouvelle Zélande
Les matières grasses butyriques, 2006-2022f
12
L'infantile
Les importations vont continuer de croitre mais de
plus en plus contrôler par les sociétés chinoises
Nouvelles régulations: 3 séries & 9 formulations par
producteur, enregistré au 1er Jan. 2018
 Au 5 Sep. 2017, 224 formulations de 29 sociétés (22
chinoises et 7 étrangères) ont été enregistré.
• Les principales marques étrangères (Wyeth,
Friesland, Mead Johnson, Abbott, Nestlé, Danone)
ont toutes obtenues leurs agréments.
• Sur les 22 sociétés chinoises, 7 ont ou vont avoir une
production à l'étranger.
 Un grand nombre de petites marques va disparaitre
(dont celles produites à l'étranger à façon).
Qui va prendre leurs places ?
• Les marques leaders étrangères
• L'IF produits par des entreprises chinoises à l'étranger
• Les quelques marques locales fortes.
Le Top 10 des marques vendues par
le e commerce (Q1 2017)
 Marques étrangères≈ 60% du
total des ventes en valeur
 Ventes E-commerce ≈ 30% du
marché en valeur
 Baisse de la demande en
déminéralisé car moins de
production locale
Seulement 2 marques
chinoises dans le top
10: Yili & Beingmate
13
Mais QUI va exporter vers la Chine ?
La volonté affichée de la Chine est d'augmenter et contrôler
ses sources d'approvisionnements et ses marchés
Le projet pharaonique : "Belt and Road Initiative"
 Une stratégie
économique ET
politique du très
puissant Président
Xi
 La Chine s'engage à
investir > 4 milliards
de $ dans ce projet
 Mais beaucoup de
points
d'interrogation
subsistent
Les "Silk Road Economic Belt”
et "Maritime Silk Road“
Source: China-Britain Business Council
15
Investir pour contrôler les sources de ses imports d'IF
… et accaparer la valeur-ajoutée
pour la Chine au passage
Depuis sept. 2016:
 3 acquisitions en Australie
 1 nouvelle JV en NZ.
Des accords de libre
échange très avantageux
renforce l'intérêt de l'Océanie
pour la Chine.
16
L'UE perçue comme une bonne source d'IF pour la Chine
Les premiers investissements dans l'UE
Investissements en Irlande,
au Pays-Bas et bien sur en
France
Ainsi qu'en Italie (Sardaigne)
pour de l'IF à base de lait de
chèvre.
Investissement au Canada
pour de l'IF à base de lait de
vache et de chèvre.
17
D'autres investissements chinois dans le lait
Beaucoup d'argent à investir
Margarine
UHT
Crowley
Plusieurs produits
Production et
transformation
Plusieurs produits
Production et
transformation
 Une capacité de production d'IF à l'étranger de presque 500 KT !
 C'est déjà la moitié du marché domestique chinois actuel !
 Et ce n'est pas encore fini – il y aura d'autres acquisitions…
 Ces unités de production ciblent le marché chinois … mais
rien ne les empêchera de vendre sur le marché mondial.
St Hubert
Margarine
UHT milk
Sterilgarda
UHT milk
18
Quelques conclusions pour nos exportateurs
19
Les stratégies des étrangers sur le marché chinois
Il faut jongler entre le contrôle et le risque
Export Partenariats, JV
Le risque augmente ainsi que le contrôle
Mengniu
Beingmate
JD.com
Huishan, Suning
Ce qui n'exclue pas une JV ou un
partenariat avec un distributeur en Chine
Zhejiang International Business
Les principaux laitiers continuent
à vendre en directe
Ou on peut laisser le laitier Chinois venir
chez nous
Biostime
Ausnutria
Bright Dairy,
New Hope Dairy
F&A, Greenfield
Processing, DFI
Acquisition of Taizi
Cheese factory
Farming
Yogurt factory
Produire en Chine
Yogurt factory
20
Les laitiers internationaux s'attaquent au marché chinois
en partenariat avec les géants de l'e-commerce
Pour investir les villes de rang 2/3 et les zones rurales
Nestlé avec Alibaba MeadJohnson – JD.com Mondelez – Alibaba
Fonterra – JD.com
FrieslandCampina –
Suning.com
Et récemment
Mengniu – Alibaba!
21
Conclusions
 La production chinoise de lait augmentera très peu en comparaison avec la croissance de
la demande
• C'est une opportunité pour tous les exportateurs crédibles et agréés
 La consommation augmentera d'avantage en valeur qu'en volume
• C'est une opportunité pour les laitiers français habitués à rajouter de la valeur
 Les importations en Chine ont encore de beaux jours devant elles
• Bien qu'il y est une diminution du taux de croissance du SMP et WMP, la demande pour ces produits
restera forte.
• Les importations de "nouveaux" produits – fromage, crème, beurre – vont continuer de connaitre des taux
de croissance très élevés
− Représente une véritable opportunité pour la France
• Le marché encore très rémunérateur de l'IF est toujours en très forte croissance
− La France est un partenaire idéal pour les producteurs chinois
 Mais la concurrence restera très vive sur le marché chinois
• Les "grands" exportateurs (dont l'Océanie) sont déjà en train de s'adapter à la nouvelle donne
 C'est donc aux Français de s'organiser et de s'équiper : pour présenter une offre adaptée,
flexible et durable pour les importateurs et utilisateurs chinois.

Contenu connexe

Tendances

Actions de communication viande bovine et évolution de la demande en Israël e...
Actions de communication viande bovine et évolution de la demande en Israël e...Actions de communication viande bovine et évolution de la demande en Israël e...
Actions de communication viande bovine et évolution de la demande en Israël e...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Brexit, négociations de libéralisation du commerce : vision d'un opérateur de...
Brexit, négociations de libéralisation du commerce : vision d'un opérateur de...Brexit, négociations de libéralisation du commerce : vision d'un opérateur de...
Brexit, négociations de libéralisation du commerce : vision d'un opérateur de...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Evolution et perspectives de la demande en Chine
Evolution et perspectives de la demande en ChineEvolution et perspectives de la demande en Chine
Evolution et perspectives de la demande en Chine
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les évolutions en cours sur le marché européen de la viande et du vif, prévis...
Les évolutions en cours sur le marché européen de la viande et du vif, prévis...Les évolutions en cours sur le marché européen de la viande et du vif, prévis...
Les évolutions en cours sur le marché européen de la viande et du vif, prévis...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Le marché européen du boeuf en 2020-2021
MMX2021 - Le marché européen du boeuf en 2020-2021MMX2021 - Le marché européen du boeuf en 2020-2021
MMX2021 - Le marché européen du boeuf en 2020-2021
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importationsMMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
Institut de l'Elevage - Idele
 
Colloque interbev Europe, un marché tout en contrastes
Colloque interbev Europe, un marché tout en contrastesColloque interbev Europe, un marché tout en contrastes
Colloque interbev Europe, un marché tout en contrastes
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Le marché du fromage en Chine
MMX2021 - Le marché du fromage en ChineMMX2021 - Le marché du fromage en Chine
MMX2021 - Le marché du fromage en Chine
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Les viandes bovine et ovine en Océanie
MMX2021 - Les viandes bovine et ovine en OcéanieMMX2021 - Les viandes bovine et ovine en Océanie
MMX2021 - Les viandes bovine et ovine en Océanie
Institut de l'Elevage - Idele
 
Où va le boeuf en 2019 ? Et en 2020 ? Et ailleurs en Europe ?
Où va le boeuf en 2019 ? Et en 2020 ? Et ailleurs en Europe ?Où va le boeuf en 2019 ? Et en 2020 ? Et ailleurs en Europe ?
Où va le boeuf en 2019 ? Et en 2020 ? Et ailleurs en Europe ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Evolution du secteur laitier en Chine
Evolution du secteur laitier en ChineEvolution du secteur laitier en Chine
Evolution du secteur laitier en Chine
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Les relations franco-chinoise dans le secteur agricole & agroalimen...
MMX2021 - Les relations franco-chinoise dans le secteur agricole & agroalimen...MMX2021 - Les relations franco-chinoise dans le secteur agricole & agroalimen...
MMX2021 - Les relations franco-chinoise dans le secteur agricole & agroalimen...
Institut de l'Elevage - Idele
 
[GAV2019] Où va le boeuf ?
[GAV2019] Où va le boeuf ?[GAV2019] Où va le boeuf ?
[GAV2019] Où va le boeuf ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaireMMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
Institut de l'Elevage - Idele
 
Space 2019 abcis la fpa cree une situation sans precedent sur le marche mondi...
Space 2019 abcis la fpa cree une situation sans precedent sur le marche mondi...Space 2019 abcis la fpa cree une situation sans precedent sur le marche mondi...
Space 2019 abcis la fpa cree une situation sans precedent sur le marche mondi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Laits et produits laitiers en Océanie
MMX2021 - Laits et produits laitiers en OcéanieMMX2021 - Laits et produits laitiers en Océanie
MMX2021 - Laits et produits laitiers en Océanie
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Le marché de la viande bovine aux Etats-Unis et au Canada en 2020
MMX2021 - Le marché de la viande bovine aux Etats-Unis et au Canada en 2020MMX2021 - Le marché de la viande bovine aux Etats-Unis et au Canada en 2020
MMX2021 - Le marché de la viande bovine aux Etats-Unis et au Canada en 2020
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Les marchés bovins canadiens et états-uniens
MMX2021 - Les marchés bovins canadiens et états-uniensMMX2021 - Les marchés bovins canadiens et états-uniens
MMX2021 - Les marchés bovins canadiens et états-uniens
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Le Mercosur : Lait et Viande
MMX2021 - Le Mercosur : Lait et ViandeMMX2021 - Le Mercosur : Lait et Viande
MMX2021 - Le Mercosur : Lait et Viande
Institut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

Actions de communication viande bovine et évolution de la demande en Israël e...
Actions de communication viande bovine et évolution de la demande en Israël e...Actions de communication viande bovine et évolution de la demande en Israël e...
Actions de communication viande bovine et évolution de la demande en Israël e...
 
Brexit, négociations de libéralisation du commerce : vision d'un opérateur de...
Brexit, négociations de libéralisation du commerce : vision d'un opérateur de...Brexit, négociations de libéralisation du commerce : vision d'un opérateur de...
Brexit, négociations de libéralisation du commerce : vision d'un opérateur de...
 
Evolution et perspectives de la demande en Chine
Evolution et perspectives de la demande en ChineEvolution et perspectives de la demande en Chine
Evolution et perspectives de la demande en Chine
 
Les évolutions en cours sur le marché européen de la viande et du vif, prévis...
Les évolutions en cours sur le marché européen de la viande et du vif, prévis...Les évolutions en cours sur le marché européen de la viande et du vif, prévis...
Les évolutions en cours sur le marché européen de la viande et du vif, prévis...
 
MMX2021 - Le marché européen du boeuf en 2020-2021
MMX2021 - Le marché européen du boeuf en 2020-2021MMX2021 - Le marché européen du boeuf en 2020-2021
MMX2021 - Le marché européen du boeuf en 2020-2021
 
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
 
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importationsMMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
 
Colloque interbev Europe, un marché tout en contrastes
Colloque interbev Europe, un marché tout en contrastesColloque interbev Europe, un marché tout en contrastes
Colloque interbev Europe, un marché tout en contrastes
 
MMX2021 - Le marché du fromage en Chine
MMX2021 - Le marché du fromage en ChineMMX2021 - Le marché du fromage en Chine
MMX2021 - Le marché du fromage en Chine
 
MMX2021 - Les viandes bovine et ovine en Océanie
MMX2021 - Les viandes bovine et ovine en OcéanieMMX2021 - Les viandes bovine et ovine en Océanie
MMX2021 - Les viandes bovine et ovine en Océanie
 
Où va le boeuf en 2019 ? Et en 2020 ? Et ailleurs en Europe ?
Où va le boeuf en 2019 ? Et en 2020 ? Et ailleurs en Europe ?Où va le boeuf en 2019 ? Et en 2020 ? Et ailleurs en Europe ?
Où va le boeuf en 2019 ? Et en 2020 ? Et ailleurs en Europe ?
 
Evolution du secteur laitier en Chine
Evolution du secteur laitier en ChineEvolution du secteur laitier en Chine
Evolution du secteur laitier en Chine
 
MMX2021 - Les relations franco-chinoise dans le secteur agricole & agroalimen...
MMX2021 - Les relations franco-chinoise dans le secteur agricole & agroalimen...MMX2021 - Les relations franco-chinoise dans le secteur agricole & agroalimen...
MMX2021 - Les relations franco-chinoise dans le secteur agricole & agroalimen...
 
[GAV2019] Où va le boeuf ?
[GAV2019] Où va le boeuf ?[GAV2019] Où va le boeuf ?
[GAV2019] Où va le boeuf ?
 
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaireMMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
 
Space 2019 abcis la fpa cree une situation sans precedent sur le marche mondi...
Space 2019 abcis la fpa cree une situation sans precedent sur le marche mondi...Space 2019 abcis la fpa cree une situation sans precedent sur le marche mondi...
Space 2019 abcis la fpa cree une situation sans precedent sur le marche mondi...
 
MMX2021 - Laits et produits laitiers en Océanie
MMX2021 - Laits et produits laitiers en OcéanieMMX2021 - Laits et produits laitiers en Océanie
MMX2021 - Laits et produits laitiers en Océanie
 
MMX2021 - Le marché de la viande bovine aux Etats-Unis et au Canada en 2020
MMX2021 - Le marché de la viande bovine aux Etats-Unis et au Canada en 2020MMX2021 - Le marché de la viande bovine aux Etats-Unis et au Canada en 2020
MMX2021 - Le marché de la viande bovine aux Etats-Unis et au Canada en 2020
 
MMX2021 - Les marchés bovins canadiens et états-uniens
MMX2021 - Les marchés bovins canadiens et états-uniensMMX2021 - Les marchés bovins canadiens et états-uniens
MMX2021 - Les marchés bovins canadiens et états-uniens
 
MMX2021 - Le Mercosur : Lait et Viande
MMX2021 - Le Mercosur : Lait et ViandeMMX2021 - Le Mercosur : Lait et Viande
MMX2021 - Le Mercosur : Lait et Viande
 

Similaire à Protéines animales en Chine : conquête ou partenariat ?

MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentieMMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
Institut de l'Elevage - Idele
 
Evolution et perspectives de la demande en Chine
Evolution et perspectives de la demande en ChineEvolution et perspectives de la demande en Chine
Evolution et perspectives de la demande en Chine
Institut de l'Elevage - Idele
 
Opportunités des accords commerciaux en Asie : retours d’expérience sur ces m...
Opportunités des accords commerciaux en Asie : retours d’expérience sur ces m...Opportunités des accords commerciaux en Asie : retours d’expérience sur ces m...
Opportunités des accords commerciaux en Asie : retours d’expérience sur ces m...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Evolution de la demande dans un bassin déficitaire : Asie dont la Chine et pl...
Evolution de la demande dans un bassin déficitaire : Asie dont la Chine et pl...Evolution de la demande dans un bassin déficitaire : Asie dont la Chine et pl...
Evolution de la demande dans un bassin déficitaire : Asie dont la Chine et pl...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Situation des marchés et devenir de la demande en produits laitiers
Situation des marchés et devenir de la demande en produits laitiersSituation des marchés et devenir de la demande en produits laitiers
Situation des marchés et devenir de la demande en produits laitiers
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en ChineMMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les résultats de la veille concurrentielle internationale réalisée par France...
Les résultats de la veille concurrentielle internationale réalisée par France...Les résultats de la veille concurrentielle internationale réalisée par France...
Les résultats de la veille concurrentielle internationale réalisée par France...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2022 - La demande de viandes en Chine et en Asie, entre résorption de la F...
MMX2022 - La demande de viandes en Chine et en Asie, entre résorption de la F...MMX2022 - La demande de viandes en Chine et en Asie, entre résorption de la F...
MMX2022 - La demande de viandes en Chine et en Asie, entre résorption de la F...
Institut de l'Elevage - Idele
 
201909 abcis cadudal francois
201909 abcis cadudal francois201909 abcis cadudal francois
201909 abcis cadudal francois
Germain MILET
 
1. perspectives du marché français des produits laitiers biologiques
1. perspectives du marché français des produits laitiers biologiques1. perspectives du marché français des produits laitiers biologiques
1. perspectives du marché français des produits laitiers biologiques
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Mieux comprendre le marché de la viande ovine
Mieux comprendre le marché de la viande ovineMieux comprendre le marché de la viande ovine
Mieux comprendre le marché de la viande ovine
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2022 - Chine : une année 2022 pleine d'incertitudes
MMX2022 - Chine : une année 2022 pleine d'incertitudesMMX2022 - Chine : une année 2022 pleine d'incertitudes
MMX2022 - Chine : une année 2022 pleine d'incertitudes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Séminaire final du projet RéVABio
Séminaire final du projet RéVABioSéminaire final du projet RéVABio
Séminaire final du projet RéVABio
Institut de l'Elevage - Idele
 
[GAV2018] Marché de la viande bovine et des broutards en France et en UE.
[GAV2018] Marché de la viande bovine et des broutards en France et en UE.[GAV2018] Marché de la viande bovine et des broutards en France et en UE.
[GAV2018] Marché de la viande bovine et des broutards en France et en UE.
Institut de l'Elevage - Idele
 
Space 2019 abcis le contexte agricole chinois entre autosuffisance et import...
Space 2019 abcis le contexte agricole chinois  entre autosuffisance et import...Space 2019 abcis le contexte agricole chinois  entre autosuffisance et import...
Space 2019 abcis le contexte agricole chinois entre autosuffisance et import...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Etude Bipe Alimentation et Climat
Etude Bipe Alimentation et ClimatEtude Bipe Alimentation et Climat
Etude Bipe Alimentation et Climat
Avril
 
MMX2023 Lait - Evolution de la demande en Chine et plus globalement en Asie
MMX2023 Lait - Evolution de la demande en Chine et plus globalement en AsieMMX2023 Lait - Evolution de la demande en Chine et plus globalement en Asie
MMX2023 Lait - Evolution de la demande en Chine et plus globalement en Asie
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
Institut de l'Elevage - Idele
 
S'installer en élevage ovin
S'installer en élevage ovinS'installer en élevage ovin
S'installer en élevage ovin
Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Protéines animales en Chine : conquête ou partenariat ? (20)

MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentieMMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
MMX2024 - Le secteur porcin en Chine confronté à une reprise économique ralentie
 
Evolution et perspectives de la demande en Chine
Evolution et perspectives de la demande en ChineEvolution et perspectives de la demande en Chine
Evolution et perspectives de la demande en Chine
 
Opportunités des accords commerciaux en Asie : retours d’expérience sur ces m...
Opportunités des accords commerciaux en Asie : retours d’expérience sur ces m...Opportunités des accords commerciaux en Asie : retours d’expérience sur ces m...
Opportunités des accords commerciaux en Asie : retours d’expérience sur ces m...
 
Evolution de la demande dans un bassin déficitaire : Asie dont la Chine et pl...
Evolution de la demande dans un bassin déficitaire : Asie dont la Chine et pl...Evolution de la demande dans un bassin déficitaire : Asie dont la Chine et pl...
Evolution de la demande dans un bassin déficitaire : Asie dont la Chine et pl...
 
Situation des marchés et devenir de la demande en produits laitiers
Situation des marchés et devenir de la demande en produits laitiersSituation des marchés et devenir de la demande en produits laitiers
Situation des marchés et devenir de la demande en produits laitiers
 
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en ChineMMX2024 - Crises de surproduction en Chine
MMX2024 - Crises de surproduction en Chine
 
Les résultats de la veille concurrentielle internationale réalisée par France...
Les résultats de la veille concurrentielle internationale réalisée par France...Les résultats de la veille concurrentielle internationale réalisée par France...
Les résultats de la veille concurrentielle internationale réalisée par France...
 
MMX2022 - La demande de viandes en Chine et en Asie, entre résorption de la F...
MMX2022 - La demande de viandes en Chine et en Asie, entre résorption de la F...MMX2022 - La demande de viandes en Chine et en Asie, entre résorption de la F...
MMX2022 - La demande de viandes en Chine et en Asie, entre résorption de la F...
 
201909 abcis cadudal francois
201909 abcis cadudal francois201909 abcis cadudal francois
201909 abcis cadudal francois
 
1. perspectives du marché français des produits laitiers biologiques
1. perspectives du marché français des produits laitiers biologiques1. perspectives du marché français des produits laitiers biologiques
1. perspectives du marché français des produits laitiers biologiques
 
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
MMX2024 - L'Inde peut-elle devenir un acteur plus important sur la scène mond...
 
Mieux comprendre le marché de la viande ovine
Mieux comprendre le marché de la viande ovineMieux comprendre le marché de la viande ovine
Mieux comprendre le marché de la viande ovine
 
MMX2022 - Chine : une année 2022 pleine d'incertitudes
MMX2022 - Chine : une année 2022 pleine d'incertitudesMMX2022 - Chine : une année 2022 pleine d'incertitudes
MMX2022 - Chine : une année 2022 pleine d'incertitudes
 
Séminaire final du projet RéVABio
Séminaire final du projet RéVABioSéminaire final du projet RéVABio
Séminaire final du projet RéVABio
 
[GAV2018] Marché de la viande bovine et des broutards en France et en UE.
[GAV2018] Marché de la viande bovine et des broutards en France et en UE.[GAV2018] Marché de la viande bovine et des broutards en France et en UE.
[GAV2018] Marché de la viande bovine et des broutards en France et en UE.
 
Space 2019 abcis le contexte agricole chinois entre autosuffisance et import...
Space 2019 abcis le contexte agricole chinois  entre autosuffisance et import...Space 2019 abcis le contexte agricole chinois  entre autosuffisance et import...
Space 2019 abcis le contexte agricole chinois entre autosuffisance et import...
 
Etude Bipe Alimentation et Climat
Etude Bipe Alimentation et ClimatEtude Bipe Alimentation et Climat
Etude Bipe Alimentation et Climat
 
MMX2023 Lait - Evolution de la demande en Chine et plus globalement en Asie
MMX2023 Lait - Evolution de la demande en Chine et plus globalement en AsieMMX2023 Lait - Evolution de la demande en Chine et plus globalement en Asie
MMX2023 Lait - Evolution de la demande en Chine et plus globalement en Asie
 
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
MMX2024 - Viande bovine : rétrospective des marchés 2023 et perspectives 2024
 
S'installer en élevage ovin
S'installer en élevage ovinS'installer en élevage ovin
S'installer en élevage ovin
 

Protéines animales en Chine : conquête ou partenariat ?

  • 1. L’ Protéines animales en Chine: Conquête ou partenariat ? SPACE - Conférence du 14 septembre 2017
  • 2. Programme de la conférence Présidence: Jacques Lemaître • Introduction: Jean-Marc Chaumet (ABCIS - Idele) • Le marché du porc en Chine: Jan-Peter Van Ferneij et Stéphane Gouault (ABCIS – IFIP) • Vos questions: débat • La demande chinoise en viande bovine et en lait. La stratégie des firmes chinoises : Jean-Marc Chaumet (ABCIS - Idele) • Vendre du lait en Chine: conquête ou partenariat ? Christophe Lafougère (GIRA) • Vos questions: débat. • Conclusion SPACE – 14 septembre 2017 – Protéines animales en Chine: conquête ou partenariat ?
  • 3. LE DEFI CHINOIS : NOURRIR SA POPULATION SPACE – 14 septembre 2017 – Protéines animales en Chine: conquête ou partenariat ?
  • 4. 4 La deuxième puissance économique mondiale Un excédent commercial record – 3 000 milliards de dollars de réserves 1,36 milliard d’habitants en 2015 = 19% de la population mondiale Une population vieillissante : 45% > 40 ans, 21%> 50 ans et 22%< 20 ans (chiffres 2013) : la fin de la politique de l’enfant unique ne devrait pas renverser la situation Défi majeur en termes de marché du travail, de croissance économique et d’alimentation, etc. Une puissance économique et démographique Source: GEB – Institut de l’Elevage d’après China Statistical Yearbook 2014 Source: GEB – Institut de l’Elevage d’après FAOSTAT 0 200 400 600 800 1 000 1 200 1 400 1 600 1 800 1961 1970 1979 1988 1997 2006 2015 2024 2033 2042 INDECHINE En millions d'habitants ‐80 ‐60 ‐40 ‐20 0 20 40 60 80 0 à 4 ans 5 à 9 ans 10 à 14 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 34 ans 35 à 39 ans 40 à 44 ans 45 à 49 ans 50 à 54 ans 55 à 59 ans 60 à 64 ans 65 à 69 ans 70 à 74 ans 75 à 79 ans 80 ans et plus Effectifs (en millions) Classes d'âge ♀♂
  • 5. 5 Une population majoritairement urbaine 70% en 2030? 629 millions 731 millions
  • 6. La Chine est importatrice nette de produits agricoles et agroalimentaires ‐60 ‐50 ‐40 ‐30 ‐20 ‐10 0 10 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 milliards de dollars Solde commercial agricole et agro‐alimentaire  chinois Source : GEB‐institut de l'Elevage d'après Trade Ma
  • 7. Quels produits importe la Chine? Des importations très liées aux produits animaux : - Soja : tourteaux et huile - Céréales : alimentation animale - Lait, produits laitiers, viandes… Tirées par la hausse de la demande et la modernisation des filières
  • 8. De quels pays importe-t-elle? Etats‐Unis  d'Amérique 20% Brésil 17% Australie 6% Canada 5% Argentine 4% Thaïlande 4% Nouvelle‐Zélande 4% Indonésie 3% France 3% Autres 34% Répartition des importations  agricoles et  agroalimentaires chinoises en valeur par pays ‐ 2016  3 pays= 43%
  • 9. Pourquoi importe-t-elle? Production insuffisante: • Manque de ressources naturelles : terres (9% des terres cultivées dans le monde pour 19% de la population), eau (réserves/hab estimées à 1/3 de la moyenne mondiale) • Pollution environnementale : sol, eau… • Lutte contre la pollution environnementale => porc • Restructuration des filières => porc • Limite temporairement la production de viandes et tire les importations d’aliments pour animaux Des prix trop élevés • Prix minimum sur de nombreuses productions végétales : maïs notamment et répercussions sur les productions animales (lait) Des problèmes sanitaires • Scandales à répétition => lait, porc, riz…
  • 10. La lettre de veille sur l’agriculture chinoise : Chine_Abcis • Chine_Abcis : 4 numéros par an • Veille sur l'alimentation animale, les politiques agricoles et le commerce agricole. • Focus sur les productions animales.
  • 11. LE MARCHÉ DU PORC EN CHINE: TOUJOURS PLUS D’IMPORTATIONS DEMAIN?
  • 12. Produire du porc est un objectif national pour satisfaire la demande * prévisions 2017 Chine : bilan d’approvisionnement porc Un équilibre artificiel 40 42 44 46 48 50 52 54 56 58 60 00 02 04 06 08 10 12 14 16 Production Consommationen millions de tonnes « Historiquement » un développement programmé Un problème sanitaire qui dégénère Une offre abondante Baisse des prix du porc Prix de MP élevé Mauvaise rentabilité Contraintes environnementales Arrêt massive des fermes Petite fermes vivrières Grandes structures Un prix au détail en hausse Déstockage des viandes Baisse de la demande plus « modérée » Importations directes et indirectes L’effet papillon
  • 13. Chine : Importations toutes origines et en provenance de l'UE-28 tous produits, en milliers de tonnes 75 125 175 225 275 325 J F M A M J Jt A S O N D 2014 2015 2016 25 50 75 100 125 150 175 2013 2014 2015 2016 Pièces Abats tous produits, en milliers de tonnes 0 100 200 300 400 500 600 Allemagne Hong-Kong Espagne États-Unis Canada Danemark Pays-Bas France Brésil 2015 2016
  • 14. Chine : restructuration en cours Difficile d’apprécier la réalité Une volonté de développement De nombreuses constructions sont en cours… et annoncées, mais les petites fermes continuent de disparaître Des grands groups se sont créés Des contraintes : environnement, sanitaire, dépendance MP, MO qualifié
  • 15. Beaucoup de projets mais… reprises, fusions, intégrations Entreprise de production mio. têtes date 2016 %/total 2016 %/total prévue Wens Group 800 2,0 17,5 2,6 50 2025 TianBang (Hanswine ‐ Ningbo Tech‐Bank) 280 0,7 5,6 0,8 30 2025 MuYuan Foodstuff 200 0,5 4,0 0,6 60 2018 CP Food China 150 0,4 3,0 0,4 20 2024 COFCO Meat 100 0,2 2,0 0,3 Zhengbang Group 100 0,2 2,0 0,3 50 nd YangXiang Group 70 0,2 1,4 0,2 Chuying Group (Truein) 60 0,1 1,2 0,2 10 2020 New Hope Liuhe Group 50 0,1 1,0 0,1 10 2020 DBN Groupe 45 0,1 0,9 0,1 Top 10 1 855 4,5 38,6 5,6 Total 22 groupes 2 205 5,4 45,6 6,7 Total 2016 40 000 100 685,0 100 Projections  en milliers de têtes  en millions de têtes Nombre de truies Porcs produits Une secteur encore très morcelée Des activités diverses : productions animales, agricoles, autres… Des projets très ambitieux Principales entreprises de production en Chine
  • 16. Octobre 2014 - PAGE16 • Premier producteur, premier consommateur • Un porc sur deux dans le monde • 25 x la production française • 15 jours pour consommer la production française • Importations = 10 jours de consommation • Le prix du porc : référence des prix à la consommation Chine : un marché hors normes
  • 17. Octobre 2014 - PAGE17 • Augmentation démographique, urbanisation vs exode rural • Plus exigeante en qualité et sécurité alimentaire Chine : une demande croissante
  • 18. Octobre 2014 - PAGE 18 • Epidémies sanitaires • Scandales alimentaires • Influences politiques publiques : • Aides à la production • Prix des matières premières • Restructuration • Désastres naturels Chine : une offre sous influence
  • 19. Octobre 2014 - PAGE 19 Evolution des importations depuis accord OMC 2001 Chine : cycle offre/demande
  • 20. Octobre 2014 - PAGE 20 Une productivité qui s’améliore mais… • Coûts de production vs volumes • Environnement • Accès au foncier et réforme agraire • Dépendance accrue aux productions végétales • Fermetures intempestives • Concurrence des autres filières Chine : des limites à la reconquête
  • 21. Octobre 2014 - PAGE 21 • Restructuration • Groupes nationaux entre ambition et projets… • Nouveaux acteurs : finance, immobilier, numérique,… • Nouveaux entrants: Russie, Pologne • Shuanghui-Smithfield à l’aval (USA, Pologne) Chine : stratégie développement
  • 22. Octobre 2014 - PAGE 22 • Importation : compétitivité prix/surcoût structurel et adaptation de l’offre à la demande chinoise • Relations internationales • Parité €/$ • Consommation/hab • E-commerce : transformation vs viande-coproduits • Route de la Soie, • Une histoire en marche/ the place to be Chine : perspectives
  • 23. Chine : importations La grande question *projections IFIP 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 3,5 00 02 04 06 08 10 12 14 16 18 20 22 24 Importations en millions de tonnes ?
  • 24. UNE FORTE DEMANDE EN VIANDE BOVINE
  • 25. Un marché toujours tendu 0 1 2 3 4 5 6 7 8 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 MILLIONS DE TÉC Evolution de la production de viande bovine Données chinoises Données USDA Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après Ministère chinois de l’agriculture +2,5% 0 10 20 30 40 50 60 70 80 J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 RMB/kg Evolution des prix de gros des viandes en Chine  Viande bovine Viande ovine Viande porcine Viande de poulet Source : Abcisd'après ministère chinois de l'agriculture • La viande la plus chère depuis 2015 • En 2016 : 2,1 fois le prix de la viande porcine, 3,3 fois celui de la viande de volaille, Et 12% de plus que la viande ovine (avec os)
  • 26. Nouvelle hausse des importations  ‐   100   200   300   400   500   600   700   800 1 000 téc Importations officielles de viande bovine en Chine  continentale Autres Argentine Canada Nouvelle‐ Zélande Brésil Uruguay Australie  ‐   200   400   600   800  1 000  1 200  1 400 1 000 téc Estimation des importations totales en Chine  continentale et à Hong‐Kong Autres Etats‐Unis Argentine Canada Nouvelle‐ Zélande Brésil Uruguay Australie Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après TradeMap Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après TradeMap +16%/2015 +23%/2015 0 0,2 0,4 0,6 0,8 1 1,2 1,4 1,6 1,8 2 2014 2015 2016 millions téc Estimation des importations totales légales et grises  en Chine continentale et à Hong‐Kong Autres Argentine Canada Nouvelle‐ Zélande Uruguay Etats‐Unis Australie Brésil Inde 9,05 millions de téc disponibles => 6,5 kéc/hab/an
  • 27. Une ouverture croissante du marché Le nombre de pays autorisés à exporter de la viande ou en négociation s’accroît • Inde : 14 abattoirs indiens agréés en janvier 2017 • Etats-Unis : reprise des exportations en juin 2017 (embargo levé en septembre 2016) • Afrique du Sud et Irlande : protocoles d’accord signés. Abattoirs encore non agréés. • France : levée de l’embargo ESB en mars 2017. Les dernières barrières sont levées pour les pays déjà autorisés • Australie : mars 2017, accès de viande réfrigérée pour toutes les entreprises agrées, contre seulement 11 sites précédemment + produits sanguins bovins • Nouvelle-Zélande : un agrément de 6 mois pour expédier de la viande bovine (ovine et caprine) réfrigérée • Canada : viande désossée finalement acceptée
  • 28. Nouvelle mode : importation d’animaux vivants Accord signé en novembre 2014: autorisation d’importer d’Australie des animaux vivants prêts à être abattus, 1 million de têtes ALE signé en juin 2015 : élimination des droits de douane sur les animaux vivants (10%) en 4 ans Février : envoi de 1195 animaux des fermes Kidman (JV sino-australienne), par bateau en février Mai 2017: annonce de la co-propriétaire de Kidman d’un projet visant à vendre 800 000 têtes/an à la 1ère entreprise AA privée en Chine (New Hope)… premiers envois pas avant 2019 si l’accord est validé
  • 29. Des investissements croissants Australie Au moins 18 investissements dans le secteur bovin viande depuis 2013 (fermes, abattoirs, société de transport…) Nouvelle-Zélande Au moins deux investissements de taille, dont Silver Fern Farm Argentine Rachat de 4 abattoirs entre 2014 et 2016 Uruguay Rachat de 2 abattoirs entre 2014 et 2016
  • 30. LA DOUBLE PERTE DE COMPÉTITIVITÉ DU LAIT CHINOIS
  • 31. Une consommation en hausse 35 litres/hab/an. X3 depuis 2000 (moyenne mondiale : 100l/an; moyenne française : 300l/an) Consommation de lait liquide et de yaourt 35 Consommation plus importante en ville (2x plus importante que dans les zones rurales)
  • 32. 0 5 10 15 20 25 30 35 40 0 5 10 15 20 25 30 35 40 1973 1975 1977 1979 1981 1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011 2013 2015 millions de têtesmillions de tonnes Evolution de la production et du cheptel  laitiers chinois Production officielle Production USDA Cheptel laitier Les effets de la crise de la mélamine sont toujours présents X 3,5 Une hausse du prix du lait en 2007/2008 Une structure de filière complexe Une trop grande bienveillance des autorités -4%/2015 Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après China Statistical Yearbook et USDA
  • 33. 37 • Nouvelles arrestations en 2011 pour utilisation de mélamine • Quantité anormale de mercure dans le lait en poudre pour bébé en 2012 • Produits laitiers contenant de l'aflatoxine (produits cancérigène) en 2012 • Défiance vis à vis des produits locaux : 77% des Chinois prêts à acheter des produits laitiers importés (Sondage Ipsos, 2012) • Plus de 50% des poudres de lait vendues en Chine sont importées. Défiance vis-à-vis des produits locaux • Les classes moyennes et les classes supérieures privilégient les produits importés.
  • 34. 150 200 250 300 350 400 450 500 550 J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 €/1000 litres Evolution du prix du lait à la production (euros/1000 litres) Chine (10 provinces) France (standard) France (payé) Source : GEB‐Institut de l'Elevage d'après Ministère chinois de l'agriculture et FAM Une mauvaise compétitivité prix 38
  • 35. Une surcapacité en production comme en transformation 39 http://www.cnwa.com/new/20160701/96600.html La pression des importations limite le marché pour les produits locaux : • Transformation en poudre d’une partie du lait collecté • Refus de collecte de la part des transformateurs ou refus de garder la poudre transformée. • Chaînes de production arrêtées • Eleveurs qui jettent leur lait ou arrêtent la production
  • 36. Réaction de l’Etat et des entreprises : redonner confiance aux consommateurs chinoise Restructuration de la filière : • disparition des petites exploitations, forte progression des très grandes exploitations (subvention pour les exploitations de plus de 300 animaux) • Renouvellement des licences des transformateurs Renforcement de la législation : lois de sécurité sanitaire de 2009 et de 2015. Efforts sur la communication des entreprises : visites des fermes et usines : Volonté de segmenter le marché : -lait pasteurisé/lait UHT - Produits « plus adapté à la constitution physique des bébés chinois » Plus de 40% des vaches laitières dans des exploitations de plus de 100 têtes
  • 37. Les investissements à l’étranger se multiplient 41 Une part croissante des importations sous contrôle des entreprises chinoises Nouvelle-Zélande • Achat de fermes (Pengxin) • Partenariat dans des usines • Rachat d’usines • Construction d’usines (Yili) Europe • France : à Carhaix, Synutra-Sodiaal tour de séchage) à Isigny Ste Mère-Biostime (usine) • Irlande : Synutra investit dans Kerry • Pays-Bas : Ausnutria construit une usine • Danemark : Biostime investit avec Arla pour augmenter la capacité d’une usine Etats-Unis Projet de construction d’une usine au Kansas entre Yili et Dairy Farmer of America (DAF) Australie • Achat de fermes (Ningbo Dairy Group, 50 fermes, 90 000 vaches; Xiang Pty Ltd's) • Fonds de 2 milliards d’euros pour l’agriculture • Rachat de United Dairy Power par un homme d’affaire Hongkongais • Rachat de S. Kidman & Co??
  • 38. Une restructuration qui va prendre du temps 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 millions de  tonnes Prévisions d'évolution de la production laitière  chinoise  Production laitière Prévisions chinoises 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 millions de  tonnes Prévisions d'évolution de la production laitière  chinoise  Production laitière Prévisions chinoises 2016 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025 millions de tonnes  équiv. lait Prévisions chinoises d'évolution de la production et  de la consommation de produits laitiers  Demande Production 11 million de tonnes 18 million de tonnes Source : GEB‐Institut de l’Elevage d’après中国农业展望报告(2016—2025)et China Statistical Yearbook
  • 39. Des fabrications chinoises tournées vers les « produits liquides » 43 0 5 10 15 20 25 30 35 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 millions de tonnes Evolution de la production des fabrications chinoises Produits liquides Produits secs 91% (lait liquide, boissons lactées, yaourts et produits fermentés) 9% (poudres de lait, glaces, fromages, crème, beurre) Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après BNS Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après Mengniu Annual Report
  • 40. Les « produits liquides » Lait liquide •de 14 litres/an/hab. et jusqu’à 20 litres/an/hab •16 millions de tonnes produites •Le lait UHT représente environ 70% des volumes de lait liquide (en recul) •Facteurs favorables aux importations • La défiance des consommateurs chinois, • Au début des importations : marge supérieure à celle de la majorité des autres produits laitiers, • Le prix reste un facteur primordial expliquant les achats chinois de lait liquide importé, • Le développement de la vente par internet. Les produits fermentés •produits réfrigérés DLC est inférieure à 21 jours) et des produits à température ambiante (DLC peut atteindre 6 à 8 mois) •produits « type yaourts », qui comprennent 80 % à 100 % de produits laitiers et boissons lactées fermentées •4,5 et 5 kg/an/hab en 2015 •Importations réduites (15 000 tonnes en 2016) •Entre 2011 et 2015 :+70% en volume et x2,5 en valeur •Les « yaourts » à température ambiante : un marché nouveau en croissance rapide
  • 41. Beurre : un marché encore limité aux professionnels Présence de beurre dans les grandes chaînes de distribution Commercialisation beaucoup en B to B Pour la boulangerie- viennoiserie-pâtisserie Campagne de Fonterra envers les chefs pour utiliser du beurre
  • 42. Fromages : une progression rapide… qui masque un marché peu diversifié Importants volumes de fromages ingrédients Utilisation dans les chaînes de restauration rapide (Mc Donald, …) et Pizzas Hut. Forte volonté de coopérer avec des entreprises étrangères pour développer et produire des fromages (en Chine ou à l’étranger) L’exception… Source : GEB-Institut de l’Elevage d’après TradeMap
  • 43. Crème : un marché en expansion rapide 47 Commercialisation surtout en B to B Pour la boulangerie- viennoiserie-pâtisserie Campagne de Fonterra envers les chefs L’exception…
  • 44. Vendre du lait en Chine : conquête ou partenariat ? Ce que cherchent les acheteurs chinois Le 14 septembre, 2017 Par Christophe Lafougère, DG www.clafougere@girafood.com
  • 45. 2 MENU  La production laitière en Chine • En croissance, mais loin de l'autosuffisance • La part de l'import va augmenter : de la place supplémentaire pour nos industriels ?  Les exportations de l'UE vers la Chine en 2016  Que va importer la Chine dans les 5 prochaines années ? • Un peu décevant pour les grandes commodités laitières … • Mais en fait, d'avantage de produits transformés à valeur-ajoutée … • Et des opportunités pour le beurre/crème et fromages  Qui va exporter vers la Chine ? • La stratégie d'implantation à l'étranger des laitiers chinois  Quelques conclusions pour nos exportateurs • Les différentes stratégies adoptées par les "étrangers".
  • 46. 3 La Collecte redémarre … mais très lentement Des problèmes structurels empêchent la production de répondre à la demande Production et Collecte de Lait, 2006-2022 +1.8% p.a.
  • 47. 4 Total imports (en éq. lait) Collecte nationale La disponibilité de produits laitiers en équivalent Lait Un besoin d'importations supplémentaires de plusieurs milliards de litres 31% 37% Importations : +5,8% p.a. 2017-22 Production : +1,8% p.a. 2017-22 Consommation : +3,2% p.a. 2017-22
  • 48. 5 Les importations vont continuer à augmenter Mais les produits à plus forte croissance ne sont plus les mêmes Les importations chinoises de produits laitiers 2012-2022f MG Fromage SMP WMP Lacto- Infant Lait liquide Crème sérum formula
  • 49. 6 Les exportations de l'UE vers la Chine en 2016
  • 50. 0% 20% 40% 60% 80% 100% MG Crème Lait liquide Fromages Total prods laitiers Importations chinoises en % de la valeur totale 2016 France Autres UE Monde hors UESource: Gira based on Trademap Les importations laitières chinoises en valeur Des segments à fort potentiel pour la France
  • 51. 8 Mais que va importer la Chine dans les 5 prochaines années ? Quelques exemples: fromages, crème, beurre et IF
  • 52. 9 Le fromage Des volumes en pleine croissance et qui commencent à être significatifs Les importations ont augmenté de 28% p.a. 2011-16 • La RHD consomme environ 75% du total des importations : principalement la mozzarella & cream cheese Bilan, 2006-2022f
  • 53. 10 La crème La France bien placée dans ce marché d'importations en forte croissance (35%) Importations de crème par principaux pays fournisseurs, 2006-2018f +50% p.a.
  • 54. 11 Beurre et AMF Les importations chinoises en volume ont augmenté de 17% p.a. entre 2011-16 L'utilisateur principal est le secteur de la BVP  La production domestique est très limitée  Le principal concurrent est la Nouvelle Zélande Les matières grasses butyriques, 2006-2022f
  • 55. 12 L'infantile Les importations vont continuer de croitre mais de plus en plus contrôler par les sociétés chinoises Nouvelles régulations: 3 séries & 9 formulations par producteur, enregistré au 1er Jan. 2018  Au 5 Sep. 2017, 224 formulations de 29 sociétés (22 chinoises et 7 étrangères) ont été enregistré. • Les principales marques étrangères (Wyeth, Friesland, Mead Johnson, Abbott, Nestlé, Danone) ont toutes obtenues leurs agréments. • Sur les 22 sociétés chinoises, 7 ont ou vont avoir une production à l'étranger.  Un grand nombre de petites marques va disparaitre (dont celles produites à l'étranger à façon). Qui va prendre leurs places ? • Les marques leaders étrangères • L'IF produits par des entreprises chinoises à l'étranger • Les quelques marques locales fortes. Le Top 10 des marques vendues par le e commerce (Q1 2017)  Marques étrangères≈ 60% du total des ventes en valeur  Ventes E-commerce ≈ 30% du marché en valeur  Baisse de la demande en déminéralisé car moins de production locale Seulement 2 marques chinoises dans le top 10: Yili & Beingmate
  • 56. 13 Mais QUI va exporter vers la Chine ?
  • 57. La volonté affichée de la Chine est d'augmenter et contrôler ses sources d'approvisionnements et ses marchés Le projet pharaonique : "Belt and Road Initiative"  Une stratégie économique ET politique du très puissant Président Xi  La Chine s'engage à investir > 4 milliards de $ dans ce projet  Mais beaucoup de points d'interrogation subsistent Les "Silk Road Economic Belt” et "Maritime Silk Road“ Source: China-Britain Business Council
  • 58. 15 Investir pour contrôler les sources de ses imports d'IF … et accaparer la valeur-ajoutée pour la Chine au passage Depuis sept. 2016:  3 acquisitions en Australie  1 nouvelle JV en NZ. Des accords de libre échange très avantageux renforce l'intérêt de l'Océanie pour la Chine.
  • 59. 16 L'UE perçue comme une bonne source d'IF pour la Chine Les premiers investissements dans l'UE Investissements en Irlande, au Pays-Bas et bien sur en France Ainsi qu'en Italie (Sardaigne) pour de l'IF à base de lait de chèvre. Investissement au Canada pour de l'IF à base de lait de vache et de chèvre.
  • 60. 17 D'autres investissements chinois dans le lait Beaucoup d'argent à investir Margarine UHT Crowley Plusieurs produits Production et transformation Plusieurs produits Production et transformation  Une capacité de production d'IF à l'étranger de presque 500 KT !  C'est déjà la moitié du marché domestique chinois actuel !  Et ce n'est pas encore fini – il y aura d'autres acquisitions…  Ces unités de production ciblent le marché chinois … mais rien ne les empêchera de vendre sur le marché mondial. St Hubert Margarine UHT milk Sterilgarda UHT milk
  • 61. 18 Quelques conclusions pour nos exportateurs
  • 62. 19 Les stratégies des étrangers sur le marché chinois Il faut jongler entre le contrôle et le risque Export Partenariats, JV Le risque augmente ainsi que le contrôle Mengniu Beingmate JD.com Huishan, Suning Ce qui n'exclue pas une JV ou un partenariat avec un distributeur en Chine Zhejiang International Business Les principaux laitiers continuent à vendre en directe Ou on peut laisser le laitier Chinois venir chez nous Biostime Ausnutria Bright Dairy, New Hope Dairy F&A, Greenfield Processing, DFI Acquisition of Taizi Cheese factory Farming Yogurt factory Produire en Chine Yogurt factory
  • 63. 20 Les laitiers internationaux s'attaquent au marché chinois en partenariat avec les géants de l'e-commerce Pour investir les villes de rang 2/3 et les zones rurales Nestlé avec Alibaba MeadJohnson – JD.com Mondelez – Alibaba Fonterra – JD.com FrieslandCampina – Suning.com Et récemment Mengniu – Alibaba!
  • 64. 21 Conclusions  La production chinoise de lait augmentera très peu en comparaison avec la croissance de la demande • C'est une opportunité pour tous les exportateurs crédibles et agréés  La consommation augmentera d'avantage en valeur qu'en volume • C'est une opportunité pour les laitiers français habitués à rajouter de la valeur  Les importations en Chine ont encore de beaux jours devant elles • Bien qu'il y est une diminution du taux de croissance du SMP et WMP, la demande pour ces produits restera forte. • Les importations de "nouveaux" produits – fromage, crème, beurre – vont continuer de connaitre des taux de croissance très élevés − Représente une véritable opportunité pour la France • Le marché encore très rémunérateur de l'IF est toujours en très forte croissance − La France est un partenaire idéal pour les producteurs chinois  Mais la concurrence restera très vive sur le marché chinois • Les "grands" exportateurs (dont l'Océanie) sont déjà en train de s'adapter à la nouvelle donne  C'est donc aux Français de s'organiser et de s'équiper : pour présenter une offre adaptée, flexible et durable pour les importateurs et utilisateurs chinois.