SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
 INTRODUCTION
 LOCALISATION
 LES COMPARTIMENTS CELLULAIRES
 MYÉLOPOÏÈSE
 LYMPHOPOÏÈSE
 RÉGULATION
 EXPLORATION
 CONCLUSION
DEFINITION:
 L’hématopoïèse est l’ensemble des mécanismes impliqués dans la
production et au remplacement continu et régulé des cellules
sanguines.
 La plupart des cellules sanguines ont une durée de vie transitoire,
elles doivent être renouvelées: 120 jours pour les GR; 7 a10 jours
pour les plaquettes; et de 1 a 3 jours les granulocytes.
 Les lymphocytes et les monocytes du sang périphérique sont par
contre des cellules capables de se multiplier et de se différencier.
 Varie selon l'âge
 Hématopoïèse primitive:
◦ À partir du 21ème jour de l'embryogenèse jusqu’au 2ème mois:
origine mésodermique (aorte-gonades-mésonéphros et le sac
vitellin)
 Hématopoïèse définitive:
◦ Hépatique et splénique: du 2ème au 7ème mois
◦ Médullaire: à partir du 4ème mois
◦ Après la naissance, la moelle est le site exclusif de production
sanguine
l'hématopoïèse comporte 4 compartiments:
 Les cellules souches l'hématopoïétiques totipotentes
 Les progéniteurs= cellules souches orientées
 Les précurseurs= compartiment de maturation
 Les cellules matures
 Toutes les cellules sanguines sont produites à partir d’une même cellule
indifférenciée dites cellules souches totipotentes ou cellules souches primitifs.
 L’expérience de till et Mac Culloh(1961) a mis en évidence l’existence de CSH
chez la souris;
 Apres l’irradiation a la dose létale et injection de cellules médullaires
synergiques normales apparait des colonies mixtes, la cellule a l’origine de ces
colonies est désignée par le terme de CFU-S pour « Colony Forming Unit in
Spleen »;
 Il n'est pas encore possible aujourd'hui de réaliser une expansion in vitro de
CSH
Auto-renouvellement:
reproduction à l’identique
maintien le pool de cellules
souches
Différenciation:
en réponse à un signal exogène
la cellule se divise en se différenciant de
façon irréversible
elle perd sa totipotence pour devenir une
cellule souche « engagée »
 Hématopoièse normale:
Equilibre entre la production de cellule souche par auto- rénouvellement et
la perte par différenciation
cellule souche
totipotente
cellule souche
engagée
signal
auto-
renouvellement
différenciation
Les cellules souches totipotentes
Deux propriétés essentielles
Caractéristiques:
 Localisation dans la MO mais certaines peuvent passer temporairement
dans le sang;
• Ne sont pas différenciables morphologiquement des progéniteurs;
• Très faible représentation médullaire 0,01% à 0,05%;
• Majorité en phase G0;
• Marqueurs membranaires spécifiques: CD34, CD117, CD133;
• Conservent leurs propriétés après congélation de -196;
• Usage: allogreffe ou autogreffe de cellules souches.
CARACTÉRISTIQUES:
 Premier stade du processus de différenciation des CSH totipotentes;
 Non identifiables morphologiquement;
 Perdent leur totipence et devient pluripotents;
 Capacité de renouvellement mais plus faible que pour CSH;
 Cellules orientées vers une ou plusieurs lignées;
 Acquisition de nouvelles marqueurs (CD33 CD34 HLA-DR).
 On distingue deux types de progéniteurs primitifs:
 Progéniteurs communs myéloïdes (Granucytaires, Érythrocytaires,
Macrophages et Megacaryocytaires).
 Progeniteurs communs lymphoïdes (Lymphocytes B et T et NK).
 Chaque type de progeniteur primitif peut ensuite produire des
progénitures différenciés précoces et tardifs ne donnant naissance
qu'a une lignée cellulaire, en se différenciant en précurseurs.
 Une expansion des progeniteurs multi lignées et mono lignées est
réalisable in vitro.
cellule souche
totipotente
facteur de
croissance
Division et différenciation
CFU-L
progéniteur commun
Lymphoïde
CFU-GEMM « colony forming unit »
granulocytaire
erythrocytaire
megacaryocytaire
monocytaire
progéniteur commun
Myeloïde
« colony forming unit »
lymphocytaire
LES PROGÉNITEURS
 CARACTERISTIQUES:
 Localisés dans la moelle osseuse;
 Cellule polymorphe: donc premières cellules de l’ hématopoïèse identifiables
morphologiquement ;
 Perte de la capacité d’auto-renouvellement;
 Communs: diminution de taille cellulaire, de rapport N/C, et condensation
chromatinienne;
 Spécifiques:
 Polylolation du noyau et apparition des granulations cytoplasmiques;
 Perte du noyau de synthèse d’hemoglobine;
 Expression des marqueurs de surface.
Capables de passer dans la circulation sanguine et d’exercer leurs fonctions spécifiques :
 Hématies : transport de l’oxygène vers les tissus;
 Plaquettes : rôle d’hémostase;
 PNN : fonction de défense contre les infections bactériennes;
 PNE : défense antiparasitaire + cellules effectrices des manifestations allergiques;
 PNB : acteurs majeurs des réactions allergiques;
 Monocytes : rôle dans l’immunité;
 Lymphocytes : immunité à médiation humorale (lym B) , à médiation cellulaire (lym
T).
 Érythropoïèse
 Mégacaryopoïèse
 Granulopoïèse (neutrophile, éosinophile et basophile)
 Monocytopoïèse
4.a. ERYTHROPOÏÈSE
Après 4 mitoses successives, chaque
proérythroblaste donne naissance à 16
réticulocytes.
 Réduction de la taille cellulaire et de la taille du noyau;
 Condensation de la chromatine dans un noyau qui reste rond et centro cellulaire tout au
long de la différenciation;
 Perte de la basophilie par synthèse d’hémoglobine
4.a. ERYTHROPOÏÈSE
Proérythroblaste Érythroblaste basophile Érythroblaste polychromatophile Érythroblaste acidophile
Taille : 15 – 18 µm
- Noyau rond qui
diminue de taille.
- La chromatine se
condense et devient
finement mottée.
- Le cytoplasme reste
basophile (deux
divisions successives
à ce stade).
Taille : 15 µm.
- Noyau rond dont la
chromatine se condense
plus nettement.
- Le cytoplasme devient
gris (superposition du
bleu de l’ARN et de
l’orangé de
l’hémoglobine).
Cellule arrondie.
- Taille : environ 20 µm.
- Rapport nucléo
cytoplasmique élevé.
- Noyau : rond.
- Chromatine fine et
nucléoles nets.
- Cytoplasme : bleu
foncé (richesse en
ARN), avec une zone
plus claire au centre (=
archoplasme).
- Petite cellule (10 µm).
- Petit noyau rond et
dense.
- Cytoplasme a presque
la couleur d’une
hématie.
- Cette cellule expulse
son noyau et devient un
réticulocyte.
Réticulocytes • Obtenus après l'expulsion du noyau de
l'érythroblaste acidophile;
• Les réticulocytes ont un volume un peu supérieur à
celui des GR;
• Ils possèdent encore des ribosomes et des
mitochondries qui se colorent avec la coloration du
bleu de crésyl brillant;
• Quittent la moelle osseuse après 2-5 j;
• se retrouvent dans le sang où ils évoluent en GR
définitifs en 1- 2 j.
Globules rouges
• Cellules anucléées;
• Taille : 7,5 à 8 μm de diamètre;
• Forme d’un disque biconcave;
• Durée de vie de 120 jours.
4.b. MÉGACARYOPOIÈSE
 Développement du cytoplasme avec diminution du rapport
nucléo cytoplasmique;
 Les granulations se regroupent en petits paquets dans le
cytoplasme (ébauches des futures plaquettes);
 La chromatine devient motter.
4.c. GRANULOPOIÈSE
Au cours de la granulopoièse on observe:
 une diminution de la taille
 une condensation de la chromatine
 la disparition des nucléoles
 la segmentation du noyau
 L’apparition des granulations cytoplasmiques
GRANULOPOIÈSE
Promyélocyte neutrophile Myélocyte neutrophile Métamyélocyte neutrophile
Myélocyte éosinophile
Promyélocyte éosinophile Métamyélocyte éosinophile PNE
Promyélocyte basophile Myélocyte basophile Métamyélocyte basophile PNB
PNN
4.d. MONOCYTOPOÏÈSE
Monoblaste
Promonocyte
Monocyte
• Cellules de taille élevée;
• Chromatine fine;
• Noyau arrondi ou ovalaire avec souvent un seul nucléole;
• Cytoplasme basophile souvent dépourvu de granulations.
• Noyau de contour irrégulier, replié sur lui-même;
• Cytoplasme plus ou moins grisé: début de différenciation;
• Granulations en quantité variable;
• La membrane externe parfois émet des pseudopodes.
• Cellule de grande taille;
• Cellule mononucléée à noyau irrégulier ou réniforme;
• Cytoplasme gris-bleu, semé de fines granulations à peine
visibles.
5. LYMPHOPOÏÈSE
Comporte deux phases:
 1ère phase:
-Organes lymphoïdes centraux (moelle osseuse, thymus);
- Étape indépendante de l’antigène;
- Multiplication et de différenciation des lymphocytes;
- Les lymphocytes B arrivent à maturité au niveau de la moelle osseuse;
- Les lymphocytes T arrivent à maturité au niveau du thymus.
 2ème phase:
-Organes lymphoïdes périphériques (ganglions, rate, MALT);
- Étape dépendante de l’antigène;
- Prolifération des lymphocytes matures pour former un clone de
cellules spécifiques de l’antigène.
LYMPHOPOÏÈSE
A. LYMPHOCYTES B:
 Représentent 5 à 15% des lymphocytes circulant.
 Sont impliqués dans l’immunité à médiation humorale.
 En réponse à une activation par des antigènes, les lymphocytes B se
différencient en plasmocytes qui sécrètent des immunoglobulines
spécifiques de l’antigène en cause.
 Le plasmocyte correspond au dernier stade de maturation du
lymphocyte B.
 Fonctions : production d’anticorps, présentation et reconnaissance de
l’antigène, ainsi que la fonction mémoire.
Cellule d’aspect ovalaire;
Taille variable:
Grand axe20-30 µm;
Petit axe 10-15 µm;
Un petit noyau (N/C=3);
La chromatine est dense
mottée (aspect en carapace de
tortue);
Le cytoplasme très basophile (très
riche en ARN);
Près du noyau une zone claire
appelée archoplasme (=appareil de
Golgi).
PLASMOCYTES
LYMPHOPOÏÈSE
B. LYMPHOCYTES T:
-Représentent 80% des lymphocytes circulant.
- Les lymphocytes T sont impliqués dans l’immunité à médiation cellulaire
- Fonctions: reconnaissance de l’antigène, fonctions effectrices
(lymphocytes effecteurs cytotoxiques), la fonction mémoire.
C. LYMPHOCYTES NK:
Ce sont des lymphocytes cytotoxiques capables d’induire une lyse des
cellules cibles de manière indépendante de l’antigène et sans activation
préalable.
LYMPHOPOÏÈSE
Petit lymphocyte Grand lymphocyte
 Cellule arrondie de 8 - 12 µm;
 Noyau occupant la quasi-totalité de la
cellule; très dense, rouge violet foncé,
arrondi, avec parfois une petite encoche
ou dépression;
 Discret cytoplasme basophile, sans
granulations.
 Taille : 12 - 15 µm de
diamètre;
 Noyau ovalaire ou
quadrangulaire, avec
chromatine dense;
 Cytoplasme translucide
parfois discrètement bleuté;
 Absence de granulations.
6. RÉGULATION DE L’HÉMATOPOÏÈSE
 Régulation étroite pour permettre une adaptation de chaque lignée en
fonction de ses propres besoins.
 Trois intervenants dans la régulation :
 - Microenvironnement médullaire.
 - Facteurs de croissance hématopoïétiques.
 Certaines vitamines et oligoéléments
6.a. Microenvironnement médullaire
Afin de se renouveler, proliférer et se différencier, les cellules souches
hématopoïétiques vivent dans un environnement constitué de diverses
cellules(fibroblastes, cellules endothéliales, macrophages, cellules épithéliales et
adipocytes ) et de protéines matricielles.
Les constituants de cet environnement interagissent entre eux et avec les CSH et
l’ensemble constitue la niche hématopoïétique.
6.b.Facteurs de croissance hématopoïétiques
 Rôle central dans l’hématopoïèse :
- L’érythropoïétine : stimule la formation de la lignée érythrocytaire;
- La thrombopoïétine : stimule la formation de la lignée megacaryocytaire;
- GM-CSF : facteur stimulant la formation de colonies de granulocytes et
macrophages;
- G-CSF: facteur stimulant la formation de colonies de granulocytes;
- M-CSF : facteur stimulant la formation de colonies de monocytes;
- Interleukines (interleukine 5 stimule la lignée éosinophile).
 Il existe des facteurs inhibiteurs entraînant l’arrêt de la prolifération
(interférons, TNFα).
 Vitamines: B12 et folates;
 Oligoéléments et minéraux: fer cuivre, zinc, cobalt, les acides amines;
 La pression en oxygène est de 4% dans les vaisseaux sanguins et de 1%
dans les niches hématopoïétiques: les CSH fonctionnent en hypoxie
chronique.
 Hémogramme + réticulocytes
 Frottis sanguin
 Myélogramme
 BOM
 Marqueurs biochimiques: Fer, Vit B12, Erythropoïétine
 L’ hématopoïèse est processus complexe et assure une production
quantitavement très importante;
 Après la naissance, l’hématopoïèse normale humaine a lieu dans la
moelle osseuse;
 Des altérations de l’hématopoïèse peuvent conduire a diverses
pathologies, réactionnelles (aplasie) ou maligne (hémopathies).
Hématopoïèse

Contenu connexe

Tendances

Les indices érythrocytaires
Les indices érythrocytairesLes indices érythrocytaires
Les indices érythrocytairesS/Abdessemed
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieS/Abdessemed
 
HEMATOLOGIE.ppt
HEMATOLOGIE.pptHEMATOLOGIE.ppt
HEMATOLOGIE.pptbenxban
 
Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeDr Riyadh Essefi
 
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)S/Abdessemed
 
Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique S/Abdessemed
 
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1S/Abdessemed
 
Les infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femmeLes infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femmeS/Abdessemed
 
La vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentationLa vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentationS/Abdessemed
 
La Formule leucocytaire
La Formule leucocytaireLa Formule leucocytaire
La Formule leucocytaireS/Abdessemed
 
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) S/Abdessemed
 
La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.S/Abdessemed
 
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesTest d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesS/Abdessemed
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)S/Abdessemed
 
Détermination de l'hématocrite
Détermination de l'hématocriteDétermination de l'hématocrite
Détermination de l'hématocriteS/Abdessemed
 

Tendances (20)

Hemogramme isp
Hemogramme ispHemogramme isp
Hemogramme isp
 
Les indices érythrocytaires
Les indices érythrocytairesLes indices érythrocytaires
Les indices érythrocytaires
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologie
 
HEMATOLOGIE.ppt
HEMATOLOGIE.pptHEMATOLOGIE.ppt
HEMATOLOGIE.ppt
 
Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogramme
 
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
 
Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique
 
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
 
Les infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femmeLes infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femme
 
Les parasites
Les parasitesLes parasites
Les parasites
 
La vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentationLa vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentation
 
La Formule leucocytaire
La Formule leucocytaireLa Formule leucocytaire
La Formule leucocytaire
 
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
 
Crp
CrpCrp
Crp
 
La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.
 
Le sang
Le sangLe sang
Le sang
 
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesTest d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
 
Détermination de l'hématocrite
Détermination de l'hématocriteDétermination de l'hématocrite
Détermination de l'hématocrite
 
Numeration des gr
Numeration des grNumeration des gr
Numeration des gr
 

Similaire à Hématopoïèse

cours d'hématologie
cours d'hématologiecours d'hématologie
cours d'hématologiemohammed douz
 
Oncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogeneseOncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogenesehind henzazi
 
Cellule souche,meiose et apoptose
Cellule souche,meiose et apoptoseCellule souche,meiose et apoptose
Cellule souche,meiose et apoptoseRodriguez Vyatsuka
 
Cycle cellulaire et mitose ulpgl goma
Cycle cellulaire et mitose ulpgl gomaCycle cellulaire et mitose ulpgl goma
Cycle cellulaire et mitose ulpgl gomaPierrotMD
 
Leucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chroniqueLeucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chroniqueLeila Ali
 
Tp histologie corrigé
Tp histologie corrigéTp histologie corrigé
Tp histologie corrigémusaka mweze
 
Tissuconjonctif
TissuconjonctifTissuconjonctif
Tissuconjonctifikhlas22
 
Cycle cellulaire mitose et cellules souches
Cycle cellulaire mitose et cellules souchesCycle cellulaire mitose et cellules souches
Cycle cellulaire mitose et cellules souchesTKALISA
 
cancer de la thyroide
cancer de la thyroidecancer de la thyroide
cancer de la thyroideimma-dr
 
Plaquettes et NFS.pptx
Plaquettes et NFS.pptxPlaquettes et NFS.pptx
Plaquettes et NFS.pptxAdrielBadou
 
Pathologie non tumorale
Pathologie non tumoralePathologie non tumorale
Pathologie non tumoraleimma-dr
 
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdfSamiraMBasskar
 
Documents LeucéMies Aigues P09
Documents LeucéMies Aigues P09Documents LeucéMies Aigues P09
Documents LeucéMies Aigues P09Lo Lo
 
Génie génétique - À la recherche d’une cible pour le traitement de l’athérosc...
Génie génétique - À la recherche d’une cible pour le traitement de l’athérosc...Génie génétique - À la recherche d’une cible pour le traitement de l’athérosc...
Génie génétique - À la recherche d’une cible pour le traitement de l’athérosc...Xplore Health
 

Similaire à Hématopoïèse (20)

44
4444
44
 
cours d'hématologie
cours d'hématologiecours d'hématologie
cours d'hématologie
 
Ganglion 1013
Ganglion 1013Ganglion 1013
Ganglion 1013
 
Oncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogeneseOncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogenese
 
Cellule souche,meiose et apoptose
Cellule souche,meiose et apoptoseCellule souche,meiose et apoptose
Cellule souche,meiose et apoptose
 
Cahier N°3.pdf
Cahier N°3.pdfCahier N°3.pdf
Cahier N°3.pdf
 
Cycle cellulaire et mitose ulpgl goma
Cycle cellulaire et mitose ulpgl gomaCycle cellulaire et mitose ulpgl goma
Cycle cellulaire et mitose ulpgl goma
 
Letissusanguin
LetissusanguinLetissusanguin
Letissusanguin
 
Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
Leucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chroniqueLeucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chronique
 
Tp histologie corrigé
Tp histologie corrigéTp histologie corrigé
Tp histologie corrigé
 
Tissuconjonctif
TissuconjonctifTissuconjonctif
Tissuconjonctif
 
Cycle cellulaire mitose et cellules souches
Cycle cellulaire mitose et cellules souchesCycle cellulaire mitose et cellules souches
Cycle cellulaire mitose et cellules souches
 
cancer de la thyroide
cancer de la thyroidecancer de la thyroide
cancer de la thyroide
 
Plaquettes et NFS.pptx
Plaquettes et NFS.pptxPlaquettes et NFS.pptx
Plaquettes et NFS.pptx
 
Pathologie non tumorale
Pathologie non tumoralePathologie non tumorale
Pathologie non tumorale
 
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
 
Documents LeucéMies Aigues P09
Documents LeucéMies Aigues P09Documents LeucéMies Aigues P09
Documents LeucéMies Aigues P09
 
Réponses immunitaires adaptatives
Réponses immunitaires adaptativesRéponses immunitaires adaptatives
Réponses immunitaires adaptatives
 
Génie génétique - À la recherche d’une cible pour le traitement de l’athérosc...
Génie génétique - À la recherche d’une cible pour le traitement de l’athérosc...Génie génétique - À la recherche d’une cible pour le traitement de l’athérosc...
Génie génétique - À la recherche d’une cible pour le traitement de l’athérosc...
 

Dernier

COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfCOURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfpaterne6
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppttechniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.pptfrancedjioleu4
 
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementKhadija Moussayer
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 

Dernier (6)

COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfCOURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppttechniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
 
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 

Hématopoïèse

  • 1.
  • 2.  INTRODUCTION  LOCALISATION  LES COMPARTIMENTS CELLULAIRES  MYÉLOPOÏÈSE  LYMPHOPOÏÈSE  RÉGULATION  EXPLORATION  CONCLUSION
  • 3. DEFINITION:  L’hématopoïèse est l’ensemble des mécanismes impliqués dans la production et au remplacement continu et régulé des cellules sanguines.  La plupart des cellules sanguines ont une durée de vie transitoire, elles doivent être renouvelées: 120 jours pour les GR; 7 a10 jours pour les plaquettes; et de 1 a 3 jours les granulocytes.  Les lymphocytes et les monocytes du sang périphérique sont par contre des cellules capables de se multiplier et de se différencier.
  • 4.  Varie selon l'âge  Hématopoïèse primitive: ◦ À partir du 21ème jour de l'embryogenèse jusqu’au 2ème mois: origine mésodermique (aorte-gonades-mésonéphros et le sac vitellin)  Hématopoïèse définitive: ◦ Hépatique et splénique: du 2ème au 7ème mois ◦ Médullaire: à partir du 4ème mois ◦ Après la naissance, la moelle est le site exclusif de production sanguine
  • 5.
  • 6. l'hématopoïèse comporte 4 compartiments:  Les cellules souches l'hématopoïétiques totipotentes  Les progéniteurs= cellules souches orientées  Les précurseurs= compartiment de maturation  Les cellules matures
  • 7.  Toutes les cellules sanguines sont produites à partir d’une même cellule indifférenciée dites cellules souches totipotentes ou cellules souches primitifs.  L’expérience de till et Mac Culloh(1961) a mis en évidence l’existence de CSH chez la souris;  Apres l’irradiation a la dose létale et injection de cellules médullaires synergiques normales apparait des colonies mixtes, la cellule a l’origine de ces colonies est désignée par le terme de CFU-S pour « Colony Forming Unit in Spleen »;  Il n'est pas encore possible aujourd'hui de réaliser une expansion in vitro de CSH
  • 8. Auto-renouvellement: reproduction à l’identique maintien le pool de cellules souches Différenciation: en réponse à un signal exogène la cellule se divise en se différenciant de façon irréversible elle perd sa totipotence pour devenir une cellule souche « engagée »  Hématopoièse normale: Equilibre entre la production de cellule souche par auto- rénouvellement et la perte par différenciation cellule souche totipotente cellule souche engagée signal auto- renouvellement différenciation Les cellules souches totipotentes Deux propriétés essentielles
  • 9. Caractéristiques:  Localisation dans la MO mais certaines peuvent passer temporairement dans le sang; • Ne sont pas différenciables morphologiquement des progéniteurs; • Très faible représentation médullaire 0,01% à 0,05%; • Majorité en phase G0; • Marqueurs membranaires spécifiques: CD34, CD117, CD133; • Conservent leurs propriétés après congélation de -196; • Usage: allogreffe ou autogreffe de cellules souches.
  • 10. CARACTÉRISTIQUES:  Premier stade du processus de différenciation des CSH totipotentes;  Non identifiables morphologiquement;  Perdent leur totipence et devient pluripotents;  Capacité de renouvellement mais plus faible que pour CSH;  Cellules orientées vers une ou plusieurs lignées;  Acquisition de nouvelles marqueurs (CD33 CD34 HLA-DR).
  • 11.  On distingue deux types de progéniteurs primitifs:  Progéniteurs communs myéloïdes (Granucytaires, Érythrocytaires, Macrophages et Megacaryocytaires).  Progeniteurs communs lymphoïdes (Lymphocytes B et T et NK).  Chaque type de progeniteur primitif peut ensuite produire des progénitures différenciés précoces et tardifs ne donnant naissance qu'a une lignée cellulaire, en se différenciant en précurseurs.  Une expansion des progeniteurs multi lignées et mono lignées est réalisable in vitro.
  • 12. cellule souche totipotente facteur de croissance Division et différenciation CFU-L progéniteur commun Lymphoïde CFU-GEMM « colony forming unit » granulocytaire erythrocytaire megacaryocytaire monocytaire progéniteur commun Myeloïde « colony forming unit » lymphocytaire LES PROGÉNITEURS
  • 13.  CARACTERISTIQUES:  Localisés dans la moelle osseuse;  Cellule polymorphe: donc premières cellules de l’ hématopoïèse identifiables morphologiquement ;  Perte de la capacité d’auto-renouvellement;  Communs: diminution de taille cellulaire, de rapport N/C, et condensation chromatinienne;  Spécifiques:  Polylolation du noyau et apparition des granulations cytoplasmiques;  Perte du noyau de synthèse d’hemoglobine;  Expression des marqueurs de surface.
  • 14. Capables de passer dans la circulation sanguine et d’exercer leurs fonctions spécifiques :  Hématies : transport de l’oxygène vers les tissus;  Plaquettes : rôle d’hémostase;  PNN : fonction de défense contre les infections bactériennes;  PNE : défense antiparasitaire + cellules effectrices des manifestations allergiques;  PNB : acteurs majeurs des réactions allergiques;  Monocytes : rôle dans l’immunité;  Lymphocytes : immunité à médiation humorale (lym B) , à médiation cellulaire (lym T).
  • 15.
  • 16.  Érythropoïèse  Mégacaryopoïèse  Granulopoïèse (neutrophile, éosinophile et basophile)  Monocytopoïèse
  • 17. 4.a. ERYTHROPOÏÈSE Après 4 mitoses successives, chaque proérythroblaste donne naissance à 16 réticulocytes.  Réduction de la taille cellulaire et de la taille du noyau;  Condensation de la chromatine dans un noyau qui reste rond et centro cellulaire tout au long de la différenciation;  Perte de la basophilie par synthèse d’hémoglobine
  • 18. 4.a. ERYTHROPOÏÈSE Proérythroblaste Érythroblaste basophile Érythroblaste polychromatophile Érythroblaste acidophile Taille : 15 – 18 µm - Noyau rond qui diminue de taille. - La chromatine se condense et devient finement mottée. - Le cytoplasme reste basophile (deux divisions successives à ce stade). Taille : 15 µm. - Noyau rond dont la chromatine se condense plus nettement. - Le cytoplasme devient gris (superposition du bleu de l’ARN et de l’orangé de l’hémoglobine). Cellule arrondie. - Taille : environ 20 µm. - Rapport nucléo cytoplasmique élevé. - Noyau : rond. - Chromatine fine et nucléoles nets. - Cytoplasme : bleu foncé (richesse en ARN), avec une zone plus claire au centre (= archoplasme). - Petite cellule (10 µm). - Petit noyau rond et dense. - Cytoplasme a presque la couleur d’une hématie. - Cette cellule expulse son noyau et devient un réticulocyte.
  • 19. Réticulocytes • Obtenus après l'expulsion du noyau de l'érythroblaste acidophile; • Les réticulocytes ont un volume un peu supérieur à celui des GR; • Ils possèdent encore des ribosomes et des mitochondries qui se colorent avec la coloration du bleu de crésyl brillant; • Quittent la moelle osseuse après 2-5 j; • se retrouvent dans le sang où ils évoluent en GR définitifs en 1- 2 j. Globules rouges • Cellules anucléées; • Taille : 7,5 à 8 μm de diamètre; • Forme d’un disque biconcave; • Durée de vie de 120 jours.
  • 20. 4.b. MÉGACARYOPOIÈSE  Développement du cytoplasme avec diminution du rapport nucléo cytoplasmique;  Les granulations se regroupent en petits paquets dans le cytoplasme (ébauches des futures plaquettes);  La chromatine devient motter.
  • 21. 4.c. GRANULOPOIÈSE Au cours de la granulopoièse on observe:  une diminution de la taille  une condensation de la chromatine  la disparition des nucléoles  la segmentation du noyau  L’apparition des granulations cytoplasmiques
  • 22. GRANULOPOIÈSE Promyélocyte neutrophile Myélocyte neutrophile Métamyélocyte neutrophile Myélocyte éosinophile Promyélocyte éosinophile Métamyélocyte éosinophile PNE Promyélocyte basophile Myélocyte basophile Métamyélocyte basophile PNB PNN
  • 23. 4.d. MONOCYTOPOÏÈSE Monoblaste Promonocyte Monocyte • Cellules de taille élevée; • Chromatine fine; • Noyau arrondi ou ovalaire avec souvent un seul nucléole; • Cytoplasme basophile souvent dépourvu de granulations. • Noyau de contour irrégulier, replié sur lui-même; • Cytoplasme plus ou moins grisé: début de différenciation; • Granulations en quantité variable; • La membrane externe parfois émet des pseudopodes. • Cellule de grande taille; • Cellule mononucléée à noyau irrégulier ou réniforme; • Cytoplasme gris-bleu, semé de fines granulations à peine visibles.
  • 24. 5. LYMPHOPOÏÈSE Comporte deux phases:  1ère phase: -Organes lymphoïdes centraux (moelle osseuse, thymus); - Étape indépendante de l’antigène; - Multiplication et de différenciation des lymphocytes; - Les lymphocytes B arrivent à maturité au niveau de la moelle osseuse; - Les lymphocytes T arrivent à maturité au niveau du thymus.  2ème phase: -Organes lymphoïdes périphériques (ganglions, rate, MALT); - Étape dépendante de l’antigène; - Prolifération des lymphocytes matures pour former un clone de cellules spécifiques de l’antigène.
  • 25. LYMPHOPOÏÈSE A. LYMPHOCYTES B:  Représentent 5 à 15% des lymphocytes circulant.  Sont impliqués dans l’immunité à médiation humorale.  En réponse à une activation par des antigènes, les lymphocytes B se différencient en plasmocytes qui sécrètent des immunoglobulines spécifiques de l’antigène en cause.  Le plasmocyte correspond au dernier stade de maturation du lymphocyte B.  Fonctions : production d’anticorps, présentation et reconnaissance de l’antigène, ainsi que la fonction mémoire.
  • 26. Cellule d’aspect ovalaire; Taille variable: Grand axe20-30 µm; Petit axe 10-15 µm; Un petit noyau (N/C=3); La chromatine est dense mottée (aspect en carapace de tortue); Le cytoplasme très basophile (très riche en ARN); Près du noyau une zone claire appelée archoplasme (=appareil de Golgi). PLASMOCYTES
  • 27. LYMPHOPOÏÈSE B. LYMPHOCYTES T: -Représentent 80% des lymphocytes circulant. - Les lymphocytes T sont impliqués dans l’immunité à médiation cellulaire - Fonctions: reconnaissance de l’antigène, fonctions effectrices (lymphocytes effecteurs cytotoxiques), la fonction mémoire. C. LYMPHOCYTES NK: Ce sont des lymphocytes cytotoxiques capables d’induire une lyse des cellules cibles de manière indépendante de l’antigène et sans activation préalable.
  • 28. LYMPHOPOÏÈSE Petit lymphocyte Grand lymphocyte  Cellule arrondie de 8 - 12 µm;  Noyau occupant la quasi-totalité de la cellule; très dense, rouge violet foncé, arrondi, avec parfois une petite encoche ou dépression;  Discret cytoplasme basophile, sans granulations.  Taille : 12 - 15 µm de diamètre;  Noyau ovalaire ou quadrangulaire, avec chromatine dense;  Cytoplasme translucide parfois discrètement bleuté;  Absence de granulations.
  • 29. 6. RÉGULATION DE L’HÉMATOPOÏÈSE  Régulation étroite pour permettre une adaptation de chaque lignée en fonction de ses propres besoins.  Trois intervenants dans la régulation :  - Microenvironnement médullaire.  - Facteurs de croissance hématopoïétiques.  Certaines vitamines et oligoéléments
  • 30. 6.a. Microenvironnement médullaire Afin de se renouveler, proliférer et se différencier, les cellules souches hématopoïétiques vivent dans un environnement constitué de diverses cellules(fibroblastes, cellules endothéliales, macrophages, cellules épithéliales et adipocytes ) et de protéines matricielles. Les constituants de cet environnement interagissent entre eux et avec les CSH et l’ensemble constitue la niche hématopoïétique.
  • 31. 6.b.Facteurs de croissance hématopoïétiques  Rôle central dans l’hématopoïèse : - L’érythropoïétine : stimule la formation de la lignée érythrocytaire; - La thrombopoïétine : stimule la formation de la lignée megacaryocytaire; - GM-CSF : facteur stimulant la formation de colonies de granulocytes et macrophages; - G-CSF: facteur stimulant la formation de colonies de granulocytes; - M-CSF : facteur stimulant la formation de colonies de monocytes; - Interleukines (interleukine 5 stimule la lignée éosinophile).  Il existe des facteurs inhibiteurs entraînant l’arrêt de la prolifération (interférons, TNFα).
  • 32.  Vitamines: B12 et folates;  Oligoéléments et minéraux: fer cuivre, zinc, cobalt, les acides amines;  La pression en oxygène est de 4% dans les vaisseaux sanguins et de 1% dans les niches hématopoïétiques: les CSH fonctionnent en hypoxie chronique.
  • 33.  Hémogramme + réticulocytes  Frottis sanguin  Myélogramme  BOM  Marqueurs biochimiques: Fer, Vit B12, Erythropoïétine
  • 34.  L’ hématopoïèse est processus complexe et assure une production quantitavement très importante;  Après la naissance, l’hématopoïèse normale humaine a lieu dans la moelle osseuse;  Des altérations de l’hématopoïèse peuvent conduire a diverses pathologies, réactionnelles (aplasie) ou maligne (hémopathies).