SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
L'Alhambra de Grenade est un des monuments majeurs de l'architecture
islamique. C'est avec la Grande mosquée de Cordoue le plus prestigieux témoin de
la présence musulmane en Espagne du VIII au XVe siècle . Le nom féminin
Alhambra provient de l'arabe Al Hamra, « la rouge » en raison de la couleur que
prennent les murs du monument au coucher du soleil.
Etablie sur la Colline de la Sabica, à 700m d'altitude la citadelle de
l'Alhambra de Grenade constitue sur environ 130 hectares l'un des complexes
architecturaux du Moyen Age les plus représentatifs de l'art islamique en Occident.
Historiquement l'Alkazaba ,existait dès le 9ème siècle, mais la présence de
certaines pierres de taille suggère une origine romaine.
 A partir de 1238 Muhammad ben Yussuf ben Nasr commence à construire des
petits palais à partir de l'ancienne forteresse, puis des bains et des mosquées et une
véritable petite ville princière commença à exister. Après la conquête de Séville par
Ferdinand III en 1248 une longue trève s'établit entre les musulmans et les Castillans
et un véritable royaume musulman s'établit.
Un siècle plus tard Yussuf 1er et son fils Muhammad V avaient construit
l'Alhambra ( salle Mexuar vers 1319, palais de Comares vers 1330) qui se
présentait comme un château blanc et déjà les jardins en terrasse de la Generalife
(construite vers 1300) étaient tracés.
L’Alcazaba
 A la différence des châteaux occidentaux de l'Alhambra ne possède pas de plan apparent,
ni de façade, ni de portes pour passer d'une salle à une autre mais un ensemble de couloirs
étroits qui conduisent à des cours intérieures autour desquelles sont regroupées les
habitations.
 En 1492 la Reconquista s'accélère avec la prise de Grenade par les rois catholiques, c'est
la fin du royaume Nasride. L'Alhambra devient chrétienne.
 Au XVIème siècle divers aménagements vont être réalisés: le Mexuar est transformé en
chapelle, l'Alkazaba est reliée au reste de l'ensemble par la construction de la place
d'armes, quelques tours sont réparées. La cour de Lindaraja est fermée par une galerie à
arcades, la grande mosquée devient l'église Santa Maria et on trace le Palais de Carlos V
qui ne sera d'ailleurs jamais terminé.
 Simultanément sur les vestiges d'un palais Nasride situé au milieu du site on va édifier
un couvent franciscain dès 1495.
 Notons que Charles Quint, qui à son avènement n'avait pas de capitale déterminée, a
voulu faire de l'Alhambra le centre de son immense empire, devant s'étendre vers l'Afrique
face à l'expansion du Turc Soliman, mais la découverte de l'Amérique a contrarié cette
volonté d'expansion économique vers l'Afrique et Philippe II n'achèvera pas lui non plus
l'oeuvre de son père.
L'aspect général
De l’extérieur, l’Alhambra, perchée sur le
plateau de la Sabika, se présente comme un
vaste enchevêtrement de murs d’argile ocre
(mélangeant briques, pisé et galets) et de
toitures de tuiles rouges.
Les fortifications
L’Alhambra est isolée de la ville par un
ensemble de fortifications, qui a probablement
atteint 8 km de long. Les plus anciennes parties
datent du xie siècle, lorsque l’Alcazaba (la
citadelle, située à l’extrémité du plateau) est
fortifiée par la dynastie des Zirides. Au xive siècle,
les Nasrides renforcent l’enceinte existante de
tours et la prolongent sur la totalité de la colline
de la Sabika.
1
2
3
-D'après le cartes on a 3 accès principaux :
 Le 1° étant le plus proche de du centre ville, il est plus importante. il est protégée
d'une barrière naturelle qui est le versant abrupte de la vallée et d'autre manière
par une tour de contrôle et de defence.
 le 2°accès donne sur le centre du complexe entre le généralife et les palais.
 le 3° se situe à la partie est du palais, celui-ci donne depuis les espaces verts et les
champs libres qui bordent l'édifice directement sur le généralife
1) la tour de Vela de l'Alkazaba d'où sont prises certaines vues.
2) les Thermes au centre de l'Alkazaba.
3) le Mexuar dans le palais Nasrides ou Palacio Nazaries .
4) le Comares avec son immense bassin (c'est ici que se trouve la salle du trône, dite encore Salle
des Ambassadeurs, et la Cour des Myrtes qui a servi de modèle au Taj Mahal indien. Notez sur
la photo l'aspect massif du palais de Carlos V qui apparait à l'arrière du palais de Yussuf 1er, en
reflet dans l'eau bien sûr et sur la seconde photo les panneaux décoratifs très riches de la facade
en alicatados et stuc).
5) Lindaraja avec son mirador donnant sur un jardin clos entourant une magnifique fontaine, mais
initialement (avant 1526) le jardin n'était pas clos et l'on pouvait voir la ville de Grenade,
d'ailleurs Lindaraja semble vouloir dire "les yeux de la maison d'Aixa".
6) Leones (la cour des lions) centre de la demeure privée du Sultan.
7) le jardin du Partal (portique ouvert en arabe).
8) le palais de Carlos V inachevé.
9) les nouveaux jardins de la Generalife ou "jardins du bas", avec leurs haies de cyprès datent du
milieu du 20ème siècle.
10) une partie du parking.
11) la billeterie (l'entrée du site est très excentrée).
12) la Generalife.
Plan d’ensemble
la Generalife
Palais des lions palais des Myrtes
Le palais de Charles Quint 
l'Alcazaba Le Partal et la Tour des Dames
cour de Lindaraja jardin du Partal
Style (architecture 
nasride)
Région de pertinence et
période
Typologie
       (les palais)
Architecture militaire
Le style nasride atteint son
apogée au XIVe siècle sous les
rois Youssouf Ier et
Mohammed V, qui font édifier les
parties les plus prestigieuses
entre 1333 et 1354. Chaque
souverain reprenait le palais de
son prédécesseur et en édifiait
de nouvelles parties, le modifiant
à sa guise : on parle donc de
palais Nasrides, au pluriel, pour
cet ensemble.
l’Alhambra possède encore deux
groupes de palais du XIVe siècle
. Les demeures bâties par les
premiers souverains de la
dynastie ont disparu et, au
XVe siècle, les rois de Grenade
n’ont pas eu – fort heureusement
– les ressources nécessaires
pour remplacer les palais que
l’on admire aujourd’hui et pour
encore longtemps.
 Espagne   (1238-1492) 
L’ Alhambra, un grand palais en
Andalousie à Grenade (au sud de
l'Espagne), construite en 1238 à
700m d'altitude sur une colline
appelée la Sabika
l'un des complexes architecturaux du
Moyen Age les plus représentatifs de
l'art islamique en occident
.
L’Alhambra est isolée de la
ville par un ensemble de
fortifications, qui a
probablement atteint 8 km
de long. Les plus anciennes
parties datent du xie siècle,
lorsque l’Alcazaba
géométriques constructives décoratives
1-Introversion autour d’une
cour centrale
Cour des myrtes cour des lions
2-L’ axialité orthogonale
(unique ou double
1-Utilisation des          
      matériaux  simples:
*le pisé
*Le bois
*la tuile:
*Eclairage naturel
*Arabesque et entrelacs
*Le réseau losangé
géométriques constructives décoratives
4-La disposition du plan sur les
4 point cardinaux. C’est la
Trame orthogonale
5-La symétrie:
Axe de symétrie
2-utilisation des 
matériaux     noble
*La faïence:
*Le marbre
*Le stuc
-Le contraste entre le raffinement
décoratif des aménagements
intérieurs et la sobriété des façades
extérieurs.
Façade d’intérieur Façade
extérieur
*La forme des arcades :
polylobé ou festonné
*rythmes épigraphiques /géométrique
géométriques constructives décoratives
3-plan rectangulaire:
Les deux palais s'inscrit dans
un carré de quelque quatre-
vingts mètres de périmètres
*Système constructif
Utilisation des colonnes
disposés de déférents types
Utilisation des arcs:
*Arc brisé
*coupole:
*l’usage des coupoles à mouquarnas
ou stalactites
*Usage de plafond en marquèterie
De bois polychrome.
*Panneaux de mosaïques de faïence
Reconnaissance des matériaux constructifs :
On peut noter que les matériaux utilisé dans d’architecture musulmane sont simples
adaptés au climat chaud et aride du désert ou la religion musulmane est apparue dans
un premier temps et leurs disponibilités aux abords de leurs sites d’implantation.
Le pisé :
Maçonnerie faite d'une compression d'argile, de paille et de cailloux
Matériau ordinaire le pisé est l’un des principaux matériaux utilisé
dans la construction de toute la citadelle ce qui luis donne cette
aspect rougeâtre d’où lui à valu son nom Alhambra de l’arabe el
hamrah.
La brique crue
a été utilisé dans la partie la plus ancienne l'Alcazaba
ce qui explique son état de ruine seules subsistent les
fondations de ce qui fût les habitations de la garnison
militaire.
Le bois :
il sert notamment pour les gris de fenêtre et les balcons
et les portes et surtout comme couverture en pavillon
de forme étoilée au-dessus des coupoles.
Le pisé au Palais des myrtes
La brique a Alcazaba
Couverture en bois
En plus de ces matériaux à usage constructif il y’a d’autres à usage décoratif comme
le marbre,le plâtre et le stuc, la faïence qu’on trouve largement dans toute la citadelle
l’Alhambra.
Le stuc :
C'est matériau composé de plâtre, de colle et d'une poussière
minérale, utilisé dans le bâtiment et en sculpture pour imiter
le marbre,il remplace la pierre sculpté et c’est un apport
mésopotamien remonte au 11eme siècle Il est traité par
panneaux sculptés, inséré dans un ensemble, il décor
Les écoinçons et orne les tampons qui dominent les arcs
Utilisation de stuc sculpté
palais des lions
Utilisation de la faïence
Objet de poterie émaillée, généralement colorée et ornée de
dessins raffinés .Matériau noble Procédé de modelage, de
cuisson et de vernissage d'une pâte argileuse pour le
zellige et mosaïque
la faïence
Le marbre :
Calcaire cristallin d'origine métamorphique. Matériaux noble
utilisé pour les colonnes Fines et élancées où reposent
des arcs et aussi pour le revêtement du sol
-ici le matériau à un double rôle structurel mais Aussi décoratif
Les architectes musulman sont bien connus pour avoir utilisé que deux types de supports
les colonnes et les piliers.
Les colonnesLes colonnes:
éléments porteurs de forme cylindrique qui se compose d’une base, d’un fût et d’un
chapiteaux. Le fût est généralement décoré dans l’architecture musulmane avec une
faïence ou la mosaïque.
Les pilierLes pilier:
sont aussi des éléments porteurs sauf qu’ils sont carrés ou rectangulaire.
Dans le palais «Dans le palais « cour des lionscour des lions » on trouve essentiellement» on trouve essentiellement
des colonnes l’innovation et le faite d’être fines et élancéesdes colonnes l’innovation et le faite d’être fines et élancées
soit elles sont disposées par deux ou trois pour porter l’arc.soit elles sont disposées par deux ou trois pour porter l’arc.
Une colonne Disposée Par trois
Un autre élément constructif spécifique à l’architecture
musulman est l’arc .il est utilisé comme élément de
structure pour répartir les charges mais aussi d’élément
architectural décoratif .
L’arc recouvert de mounqarnas ciselé dans le stuc.
l’arc:l’arc:
-Les colonnes élancées, disposées d’une
manière
isolée ou groupée à 2 ou à trois
-la forme des arcades
reprend un répertoire
très diversifié :
polylobé ou festonné
-la prolifération dans l’usage
des coupoles à mouquarnas ou
stalactites minuscules, formant
de véritables nids d’abeilles, elles
sont couvertes par un pavillon en
bois en forme étoilée.
panneaux de mosaïques de faïence,
représentant des motifs
géométriques
-les mouquarnas qui forment la
coupole sont disposées selon un
schéma géométrique rayonnant à
partir d’une étoile centrale ‘elles ont
une fonction purement décorative
-la virtuosité des schémas
géométriques composant les
panneaux de céramique de
faïence polychromes.
-
- La salle des Abencérages
possède une voûte à
stalactites couronnée d’une
coupole -lanterne en forme
d’étoile.
-La salle des Rois est aussi
ornée de précieux arcs à
stalactites et de coupoles en
demi-sphères.
Les murs sont entièrement revêtus
de fins entrelacs, d’arabesques où
l’épigraphie arabe reproduit des
versets du Coran ou des éloges
adressés au prince.
Détails de décor de
mosaïque
Motifs ciselé dans le
plâtre a une salle qui
borde la cour des lions
Détails de décor de faïence
a la salle de trône
L'existence d'une trame orthogonale régissant les bâtiments centraux de
l'Alhambra, l'inscription des deux principaux patios dans un carre parfait, le fait
que soient perpendiculaires entre elles.
*Pour comprendre la fonction et l'organisation de ce palais exceptionnel, on se limitera
a l'étude du plan du corps central :La cour des Myrtes et la cour des Lions.
DONC LE TRACE DES DEUX PALAIS
*Dans l'idée des hommes de la fin du XVII et du début du XIX siècle,
la disposition en L des deux patios et leur composition asymétrique constituaient
une infraction caractérisée a routes les règles de l'architecture néoclassique.
Premier carré Rotation du carré 90° disposition en LAssemblage des
carrés
Toutes les constructions s'y inscrivent dans un système
orthogonal, Formant une manière de grille dont les lignes se
croisent a angle droit. Cela permet d'avoir un plan rectangulaire
organisé autour d’une cour centrale à caractère d'unique ou de
double axialité orthogonale .
…
Organisation autour
d’une cour centrale
Schéma montrant
le tracé orthogonal
de l’ensemble de palais
Les diagonales des deux cours se croisent, elles aussi,
perpendiculairement, l'une à l'autre. En outre, le point
d'inter­section se trouve dans l'alignement du mur nord­
sud séparant le patio des Myrtes du patio des Lions.
Axe séparant les deux palais
La facade est du à la
multiplication de plusieurs arcs
Un arc
On rencontre également très souvent l'étoile à 8 ou 16 branches obtenue par
rotations de carrés.
La trame des petits carrés obtenue sert de guide pour tracer les figures qui
composent l'étoile et les entrelacements du dessin.
La composition finale est une sorte de labyrinthe sans fin composé de multiples
formes colorées.
Le processus d’élaboration d’un Tracé
géométrique d’une mosaïque au niveau de la
partie inferieure d’un mur.
* 4 formes différentes suffisent pour construire une infinité de structures. Deux sont de
section
triangulaire (un demi carré), les deux autres sont basées sur un losange à 45°.
La découpe s’appuie sur une courbe unique. appliquée sur certaines faces du prisme.
Cette courbe définit le profil des mouqarnas, qui suit en général une pente de l’ordre de 30° par
rapport à la verticale.
*Code de représentation :
Pour différencier sur la
projection plane deux pièces
ayant la même section (demi-
carré ou losange), on note par un
point le où les sommets
inférieurs de la pièce. Un tel
sommet s’appellera le “pied” du
module.
Mouquarnas de La coupole de la salle des deux sœurs
*Les autres pièces.
la pièce de section rectangulaire , et ses variantes. Deux petites pièces “en amande” proviennent de
la décomposition de la pièce numéro 3.
*Les règles d’assemblage.
L’assemblage se fait par mise en commun des arêtes courbes.
Deux arêtes ne pouvant être mises en commun que si elles ont la même orientation. Et dans ce cas,
il n’y a qu’un seul positionnement possible.
Ainsi, grâce à ce code de représentation, le plan contient toute l’information sur la structure :
dans la mesure où l’on connaît la pente des mouqarnas, ou la hauteur d’un seul module, la
représentation est complète.
Les mouqarnas sont des constituants majeurs
de l’identité du style de l’architecture
islamique.
Il existe pourtant des différences régionales :
souvent construits en brique, par niveaux
successifs, en Iran ou en Irak, on les verra
plutôt taillés dans la pierre en Syrie et en
Égypte. Dans la région arabo-andalouse il s’agit
de constructions modulaires, en bois ou en
plâtre. La symétrie est à de rares exceptions
près celle de l’octogone, alors que la symétrie
pentagonale est assez fréquente dans le style
persan.
La coupole de la salle des deux soeurs,
réalisée en plâtre, utilise plus de 5000 pièces.
Toutes les pièces sont des prismes droits dont
une extrémité a subi une découpe courbe
dessinant la partie visible des mouqarnas. Ces
surfaces se raccordent par continuité, c’est
pourquoi on peut dire que les mouqarnas
ressemblent plus à une peau qu’à un volume.
Le détail du modelé des pièces n’a aucune
importance structurelle, un même assemblage
pouvant se prêter à des habillages de styles fort
différents.
LA SALLE DES DEUX SOEURS :
RELEVÉ DU PLAN
tracé plan et élévation. Les pièces de
mouqarnas sont simplifiées à l'extrême…
au premier plan, l’ensemble des pièces
irrégulières.
vue axonométrique (modélisation 3D sans
décoration des pièces de mouqarnas).
Tracé du plan de la coupole a mouqarnes
Alhambra 01

Contenu connexe

Tendances

L’architecture mozabites
L’architecture mozabitesL’architecture mozabites
L’architecture mozabiteshafouu
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du CordoueSami Sahli
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifArchi UHBBC
 
Affichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifAffichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifstudent
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdfLyndaBENAZIEZ
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcenMaNar36
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitatSami Sahli
 
Maison traditionelle au mzab
Maison traditionelle au mzab Maison traditionelle au mzab
Maison traditionelle au mzab hafouu
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 

Tendances (20)

L’architecture mozabites
L’architecture mozabitesL’architecture mozabites
L’architecture mozabites
 
El mechouar
El mechouarEl mechouar
El mechouar
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordoue
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
 
Affichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifAffichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectif
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcen
 
Fiche de lecture
Fiche de lectureFiche de lecture
Fiche de lecture
 
La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
Grk fina@l
Grk fina@lGrk fina@l
Grk fina@l
 
Voute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaretVoute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaret
 
Maison traditionelle au mzab
Maison traditionelle au mzab Maison traditionelle au mzab
Maison traditionelle au mzab
 
Ksar Ghardaia
Ksar GhardaiaKsar Ghardaia
Ksar Ghardaia
 
Mzab
MzabMzab
Mzab
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
CASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptxCASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptx
 
El harrach
El harrachEl harrach
El harrach
 

En vedette

La Alhambra
La AlhambraLa Alhambra
La AlhambraAna Rey
 
Presentacion sobre la Alhambra de granada
Presentacion sobre la Alhambra de granada Presentacion sobre la Alhambra de granada
Presentacion sobre la Alhambra de granada gregorio gomez
 
La Alhambra Ejercicio De Power Point
La Alhambra Ejercicio De Power PointLa Alhambra Ejercicio De Power Point
La Alhambra Ejercicio De Power Pointmerceditas
 
La Alhambra2
La Alhambra2La Alhambra2
La Alhambra2bartoce
 
Alhambra presentación pdf
Alhambra presentación pdfAlhambra presentación pdf
Alhambra presentación pdfAmparo
 
La Alhambra, Generalife y Jardines.
La Alhambra, Generalife y Jardines.La Alhambra, Generalife y Jardines.
La Alhambra, Generalife y Jardines.Jose Martinez
 
Architecture islamique 1 (cours)
Architecture islamique 1 (cours)Architecture islamique 1 (cours)
Architecture islamique 1 (cours)tbelkacem
 
La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine Sami Sahli
 
L’architecture musulmane, photos
L’architecture musulmane, photosL’architecture musulmane, photos
L’architecture musulmane, photosireari
 
ARTE ISLÁMICO. LA MEZQUITA DE CÓRDOBA
ARTE ISLÁMICO. LA MEZQUITA DE CÓRDOBAARTE ISLÁMICO. LA MEZQUITA DE CÓRDOBA
ARTE ISLÁMICO. LA MEZQUITA DE CÓRDOBAAna Rey
 
Trabajo sobre la Alhambra hecho por Domingo Manuel
Trabajo sobre la Alhambra hecho por Domingo ManuelTrabajo sobre la Alhambra hecho por Domingo Manuel
Trabajo sobre la Alhambra hecho por Domingo Manuelmaestropina
 
La Alhambra_ Granada.
La Alhambra_ Granada.La Alhambra_ Granada.
La Alhambra_ Granada.Jose Martinez
 
La Alhambra, El Castillo Rojo Nazarí
La Alhambra, El Castillo Rojo NazaríLa Alhambra, El Castillo Rojo Nazarí
La Alhambra, El Castillo Rojo NazaríChildsmilin
 

En vedette (20)

La Alhambra
La AlhambraLa Alhambra
La Alhambra
 
Presentacion sobre la Alhambra de granada
Presentacion sobre la Alhambra de granada Presentacion sobre la Alhambra de granada
Presentacion sobre la Alhambra de granada
 
La Alhambra Ejercicio De Power Point
La Alhambra Ejercicio De Power PointLa Alhambra Ejercicio De Power Point
La Alhambra Ejercicio De Power Point
 
La Alhambra De Granada
La Alhambra De GranadaLa Alhambra De Granada
La Alhambra De Granada
 
La Alhambra2
La Alhambra2La Alhambra2
La Alhambra2
 
Alhambra presentación pdf
Alhambra presentación pdfAlhambra presentación pdf
Alhambra presentación pdf
 
El Generalife
El GeneralifeEl Generalife
El Generalife
 
La Alhambra, Generalife y Jardines.
La Alhambra, Generalife y Jardines.La Alhambra, Generalife y Jardines.
La Alhambra, Generalife y Jardines.
 
Architecture islamique 1 (cours)
Architecture islamique 1 (cours)Architecture islamique 1 (cours)
Architecture islamique 1 (cours)
 
12. ALHAMBRA DE GRANADA
12. ALHAMBRA DE GRANADA12. ALHAMBRA DE GRANADA
12. ALHAMBRA DE GRANADA
 
La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine
 
Arte Nazarí 1
Arte Nazarí 1Arte Nazarí 1
Arte Nazarí 1
 
L’architecture musulmane, photos
L’architecture musulmane, photosL’architecture musulmane, photos
L’architecture musulmane, photos
 
ARTE ISLÁMICO. LA MEZQUITA DE CÓRDOBA
ARTE ISLÁMICO. LA MEZQUITA DE CÓRDOBAARTE ISLÁMICO. LA MEZQUITA DE CÓRDOBA
ARTE ISLÁMICO. LA MEZQUITA DE CÓRDOBA
 
Trabajo sobre la Alhambra hecho por Domingo Manuel
Trabajo sobre la Alhambra hecho por Domingo ManuelTrabajo sobre la Alhambra hecho por Domingo Manuel
Trabajo sobre la Alhambra hecho por Domingo Manuel
 
Presentación alhambra 1
Presentación alhambra 1Presentación alhambra 1
Presentación alhambra 1
 
Generalife
GeneralifeGeneralife
Generalife
 
La Alhambra_ Granada.
La Alhambra_ Granada.La Alhambra_ Granada.
La Alhambra_ Granada.
 
La Alhambra, El Castillo Rojo Nazarí
La Alhambra, El Castillo Rojo NazaríLa Alhambra, El Castillo Rojo Nazarí
La Alhambra, El Castillo Rojo Nazarí
 
Les colonies
Les coloniesLes colonies
Les colonies
 

Similaire à Alhambra 01

La grande poste d'alger
La grande poste d'alger    La grande poste d'alger
La grande poste d'alger ILYES MHAMMEDIA
 
Semaine 26 chateau
Semaine 26 chateauSemaine 26 chateau
Semaine 26 chateaumonballieu
 
Fziachour de Séville a Cordoue via Grenade
Fziachour de Séville a Cordoue via GrenadeFziachour de Séville a Cordoue via Grenade
Fziachour de Séville a Cordoue via Grenadefziaachour
 
TRAVAIL DE JOSÉ AGUSTÍN PADIAL LÓPEZ PÁEZ Y RAFAEL BERNAL DE LAS HERAS
TRAVAIL DE JOSÉ AGUSTÍN PADIAL LÓPEZ PÁEZ Y RAFAEL BERNAL DE LAS HERASTRAVAIL DE JOSÉ AGUSTÍN PADIAL LÓPEZ PÁEZ Y RAFAEL BERNAL DE LAS HERAS
TRAVAIL DE JOSÉ AGUSTÍN PADIAL LÓPEZ PÁEZ Y RAFAEL BERNAL DE LAS HERASmanusp14
 
Madrid des Autriches
Madrid des AutrichesMadrid des Autriches
Madrid des Autriches10RLopez
 
La france au moyen age
La france au moyen ageLa france au moyen age
La france au moyen ageBalcon60
 
Découverte des monuments patrimoniaux
Découverte des monuments patrimoniauxDécouverte des monuments patrimoniaux
Découverte des monuments patrimoniauxLäm Oússà
 
Châteaux de la loire. Sara Martínez 1º Av B
Châteaux de la loire. Sara Martínez 1º Av BChâteaux de la loire. Sara Martínez 1º Av B
Châteaux de la loire. Sara Martínez 1º Av Basola
 
Longuiaucaire
LonguiaucaireLonguiaucaire
Longuiaucairelongui26
 
Reims En Champagne 1 France
Reims En Champagne 1 FranceReims En Champagne 1 France
Reims En Champagne 1 Franceadam eva
 
Les jardins de l'andalousie 07 08 web
Les jardins de l'andalousie 07 08 webLes jardins de l'andalousie 07 08 web
Les jardins de l'andalousie 07 08 webhadjerm48
 
Heidelberg
HeidelbergHeidelberg
HeidelbergDidolf
 
Les foyers artistiques islamiques en Europe du sud : Espagne, Sicile
Les foyers artistiques islamiques en Europe du sud : Espagne, SicileLes foyers artistiques islamiques en Europe du sud : Espagne, Sicile
Les foyers artistiques islamiques en Europe du sud : Espagne, SicileAmel Ferhat
 
ANDALOUSIE GRENADE / ALHAMBRA / GUERRA / ALBAICIN
ANDALOUSIE  GRENADE / ALHAMBRA / GUERRA /  ALBAICINANDALOUSIE  GRENADE / ALHAMBRA / GUERRA /  ALBAICIN
ANDALOUSIE GRENADE / ALHAMBRA / GUERRA / ALBAICINfziaachour
 
Sevilha - Espanha
Sevilha - EspanhaSevilha - Espanha
Sevilha - EspanhaLuiz Dias
 
La civilisation islamique
La civilisation islamiqueLa civilisation islamique
La civilisation islamiqueFeriel Aouadi
 

Similaire à Alhambra 01 (20)

Andalousia
AndalousiaAndalousia
Andalousia
 
La grande poste d'alger
La grande poste d'alger    La grande poste d'alger
La grande poste d'alger
 
Semaine 26 chateau
Semaine 26 chateauSemaine 26 chateau
Semaine 26 chateau
 
Fziachour de Séville a Cordoue via Grenade
Fziachour de Séville a Cordoue via GrenadeFziachour de Séville a Cordoue via Grenade
Fziachour de Séville a Cordoue via Grenade
 
TRAVAIL DE JOSÉ AGUSTÍN PADIAL LÓPEZ PÁEZ Y RAFAEL BERNAL DE LAS HERAS
TRAVAIL DE JOSÉ AGUSTÍN PADIAL LÓPEZ PÁEZ Y RAFAEL BERNAL DE LAS HERASTRAVAIL DE JOSÉ AGUSTÍN PADIAL LÓPEZ PÁEZ Y RAFAEL BERNAL DE LAS HERAS
TRAVAIL DE JOSÉ AGUSTÍN PADIAL LÓPEZ PÁEZ Y RAFAEL BERNAL DE LAS HERAS
 
Madrid des Autriches
Madrid des AutrichesMadrid des Autriches
Madrid des Autriches
 
palais topkapi
palais topkapipalais topkapi
palais topkapi
 
La france au moyen age
La france au moyen ageLa france au moyen age
La france au moyen age
 
Découverte des monuments patrimoniaux
Découverte des monuments patrimoniauxDécouverte des monuments patrimoniaux
Découverte des monuments patrimoniaux
 
Châteaux de la loire. Sara Martínez 1º Av B
Châteaux de la loire. Sara Martínez 1º Av BChâteaux de la loire. Sara Martínez 1º Av B
Châteaux de la loire. Sara Martínez 1º Av B
 
Longuiaucaire
LonguiaucaireLonguiaucaire
Longuiaucaire
 
Reims En Champagne 1 France
Reims En Champagne 1 FranceReims En Champagne 1 France
Reims En Champagne 1 France
 
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, FranceLA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
 
Les jardins de l'andalousie 07 08 web
Les jardins de l'andalousie 07 08 webLes jardins de l'andalousie 07 08 web
Les jardins de l'andalousie 07 08 web
 
Heidelberg
HeidelbergHeidelberg
Heidelberg
 
Les foyers artistiques islamiques en Europe du sud : Espagne, Sicile
Les foyers artistiques islamiques en Europe du sud : Espagne, SicileLes foyers artistiques islamiques en Europe du sud : Espagne, Sicile
Les foyers artistiques islamiques en Europe du sud : Espagne, Sicile
 
ANDALOUSIE GRENADE / ALHAMBRA / GUERRA / ALBAICIN
ANDALOUSIE  GRENADE / ALHAMBRA / GUERRA /  ALBAICINANDALOUSIE  GRENADE / ALHAMBRA / GUERRA /  ALBAICIN
ANDALOUSIE GRENADE / ALHAMBRA / GUERRA / ALBAICIN
 
Sevilha - Espanha
Sevilha - EspanhaSevilha - Espanha
Sevilha - Espanha
 
La civilisation islamique
La civilisation islamiqueLa civilisation islamique
La civilisation islamique
 
Grenade Fra
Grenade FraGrenade Fra
Grenade Fra
 

Plus de Sami Sahli

Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyerSami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago CalatravaSami Sahli
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire Sami Sahli
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd WrightSami Sahli
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismiqueSami Sahli
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructureSami Sahli
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabiteSami Sahli
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01Sami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbainSami Sahli
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les solsSami Sahli
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondationsSami Sahli
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeSami Sahli
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Sami Sahli
 

Plus de Sami Sahli (20)

Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel
 

Dernier

Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseTxaruka
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024IEN_Jonzac
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationLeBaobabBleu1
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbainesSocratis Vasiopoulos
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesLeBaobabBleu1
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en FranceTxaruka
 

Dernier (11)

Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 

Alhambra 01

  • 1.
  • 2.
  • 3. L'Alhambra de Grenade est un des monuments majeurs de l'architecture islamique. C'est avec la Grande mosquée de Cordoue le plus prestigieux témoin de la présence musulmane en Espagne du VIII au XVe siècle . Le nom féminin Alhambra provient de l'arabe Al Hamra, « la rouge » en raison de la couleur que prennent les murs du monument au coucher du soleil. Etablie sur la Colline de la Sabica, à 700m d'altitude la citadelle de l'Alhambra de Grenade constitue sur environ 130 hectares l'un des complexes architecturaux du Moyen Age les plus représentatifs de l'art islamique en Occident.
  • 4. Historiquement l'Alkazaba ,existait dès le 9ème siècle, mais la présence de certaines pierres de taille suggère une origine romaine.  A partir de 1238 Muhammad ben Yussuf ben Nasr commence à construire des petits palais à partir de l'ancienne forteresse, puis des bains et des mosquées et une véritable petite ville princière commença à exister. Après la conquête de Séville par Ferdinand III en 1248 une longue trève s'établit entre les musulmans et les Castillans et un véritable royaume musulman s'établit. Un siècle plus tard Yussuf 1er et son fils Muhammad V avaient construit l'Alhambra ( salle Mexuar vers 1319, palais de Comares vers 1330) qui se présentait comme un château blanc et déjà les jardins en terrasse de la Generalife (construite vers 1300) étaient tracés. L’Alcazaba
  • 5.  A la différence des châteaux occidentaux de l'Alhambra ne possède pas de plan apparent, ni de façade, ni de portes pour passer d'une salle à une autre mais un ensemble de couloirs étroits qui conduisent à des cours intérieures autour desquelles sont regroupées les habitations.  En 1492 la Reconquista s'accélère avec la prise de Grenade par les rois catholiques, c'est la fin du royaume Nasride. L'Alhambra devient chrétienne.  Au XVIème siècle divers aménagements vont être réalisés: le Mexuar est transformé en chapelle, l'Alkazaba est reliée au reste de l'ensemble par la construction de la place d'armes, quelques tours sont réparées. La cour de Lindaraja est fermée par une galerie à arcades, la grande mosquée devient l'église Santa Maria et on trace le Palais de Carlos V qui ne sera d'ailleurs jamais terminé.  Simultanément sur les vestiges d'un palais Nasride situé au milieu du site on va édifier un couvent franciscain dès 1495.  Notons que Charles Quint, qui à son avènement n'avait pas de capitale déterminée, a voulu faire de l'Alhambra le centre de son immense empire, devant s'étendre vers l'Afrique face à l'expansion du Turc Soliman, mais la découverte de l'Amérique a contrarié cette volonté d'expansion économique vers l'Afrique et Philippe II n'achèvera pas lui non plus l'oeuvre de son père.
  • 6. L'aspect général De l’extérieur, l’Alhambra, perchée sur le plateau de la Sabika, se présente comme un vaste enchevêtrement de murs d’argile ocre (mélangeant briques, pisé et galets) et de toitures de tuiles rouges. Les fortifications L’Alhambra est isolée de la ville par un ensemble de fortifications, qui a probablement atteint 8 km de long. Les plus anciennes parties datent du xie siècle, lorsque l’Alcazaba (la citadelle, située à l’extrémité du plateau) est fortifiée par la dynastie des Zirides. Au xive siècle, les Nasrides renforcent l’enceinte existante de tours et la prolongent sur la totalité de la colline de la Sabika.
  • 7. 1 2 3 -D'après le cartes on a 3 accès principaux :  Le 1° étant le plus proche de du centre ville, il est plus importante. il est protégée d'une barrière naturelle qui est le versant abrupte de la vallée et d'autre manière par une tour de contrôle et de defence.  le 2°accès donne sur le centre du complexe entre le généralife et les palais.  le 3° se situe à la partie est du palais, celui-ci donne depuis les espaces verts et les champs libres qui bordent l'édifice directement sur le généralife
  • 8.
  • 9. 1) la tour de Vela de l'Alkazaba d'où sont prises certaines vues. 2) les Thermes au centre de l'Alkazaba. 3) le Mexuar dans le palais Nasrides ou Palacio Nazaries . 4) le Comares avec son immense bassin (c'est ici que se trouve la salle du trône, dite encore Salle des Ambassadeurs, et la Cour des Myrtes qui a servi de modèle au Taj Mahal indien. Notez sur la photo l'aspect massif du palais de Carlos V qui apparait à l'arrière du palais de Yussuf 1er, en reflet dans l'eau bien sûr et sur la seconde photo les panneaux décoratifs très riches de la facade en alicatados et stuc). 5) Lindaraja avec son mirador donnant sur un jardin clos entourant une magnifique fontaine, mais initialement (avant 1526) le jardin n'était pas clos et l'on pouvait voir la ville de Grenade, d'ailleurs Lindaraja semble vouloir dire "les yeux de la maison d'Aixa". 6) Leones (la cour des lions) centre de la demeure privée du Sultan. 7) le jardin du Partal (portique ouvert en arabe). 8) le palais de Carlos V inachevé. 9) les nouveaux jardins de la Generalife ou "jardins du bas", avec leurs haies de cyprès datent du milieu du 20ème siècle. 10) une partie du parking. 11) la billeterie (l'entrée du site est très excentrée). 12) la Generalife.
  • 11. la Generalife Palais des lions palais des Myrtes Le palais de Charles Quint 
  • 12. l'Alcazaba Le Partal et la Tour des Dames cour de Lindaraja jardin du Partal
  • 13.
  • 14.
  • 15. Style (architecture  nasride) Région de pertinence et période Typologie        (les palais) Architecture militaire Le style nasride atteint son apogée au XIVe siècle sous les rois Youssouf Ier et Mohammed V, qui font édifier les parties les plus prestigieuses entre 1333 et 1354. Chaque souverain reprenait le palais de son prédécesseur et en édifiait de nouvelles parties, le modifiant à sa guise : on parle donc de palais Nasrides, au pluriel, pour cet ensemble. l’Alhambra possède encore deux groupes de palais du XIVe siècle . Les demeures bâties par les premiers souverains de la dynastie ont disparu et, au XVe siècle, les rois de Grenade n’ont pas eu – fort heureusement – les ressources nécessaires pour remplacer les palais que l’on admire aujourd’hui et pour encore longtemps.  Espagne   (1238-1492)  L’ Alhambra, un grand palais en Andalousie à Grenade (au sud de l'Espagne), construite en 1238 à 700m d'altitude sur une colline appelée la Sabika l'un des complexes architecturaux du Moyen Age les plus représentatifs de l'art islamique en occident . L’Alhambra est isolée de la ville par un ensemble de fortifications, qui a probablement atteint 8 km de long. Les plus anciennes parties datent du xie siècle, lorsque l’Alcazaba
  • 16. géométriques constructives décoratives 1-Introversion autour d’une cour centrale Cour des myrtes cour des lions 2-L’ axialité orthogonale (unique ou double 1-Utilisation des                 matériaux  simples: *le pisé *Le bois *la tuile: *Eclairage naturel *Arabesque et entrelacs *Le réseau losangé
  • 17. géométriques constructives décoratives 4-La disposition du plan sur les 4 point cardinaux. C’est la Trame orthogonale 5-La symétrie: Axe de symétrie 2-utilisation des  matériaux     noble *La faïence: *Le marbre *Le stuc -Le contraste entre le raffinement décoratif des aménagements intérieurs et la sobriété des façades extérieurs. Façade d’intérieur Façade extérieur *La forme des arcades : polylobé ou festonné *rythmes épigraphiques /géométrique
  • 18. géométriques constructives décoratives 3-plan rectangulaire: Les deux palais s'inscrit dans un carré de quelque quatre- vingts mètres de périmètres *Système constructif Utilisation des colonnes disposés de déférents types Utilisation des arcs: *Arc brisé *coupole: *l’usage des coupoles à mouquarnas ou stalactites *Usage de plafond en marquèterie De bois polychrome. *Panneaux de mosaïques de faïence
  • 19. Reconnaissance des matériaux constructifs : On peut noter que les matériaux utilisé dans d’architecture musulmane sont simples adaptés au climat chaud et aride du désert ou la religion musulmane est apparue dans un premier temps et leurs disponibilités aux abords de leurs sites d’implantation. Le pisé : Maçonnerie faite d'une compression d'argile, de paille et de cailloux Matériau ordinaire le pisé est l’un des principaux matériaux utilisé dans la construction de toute la citadelle ce qui luis donne cette aspect rougeâtre d’où lui à valu son nom Alhambra de l’arabe el hamrah. La brique crue a été utilisé dans la partie la plus ancienne l'Alcazaba ce qui explique son état de ruine seules subsistent les fondations de ce qui fût les habitations de la garnison militaire. Le bois : il sert notamment pour les gris de fenêtre et les balcons et les portes et surtout comme couverture en pavillon de forme étoilée au-dessus des coupoles. Le pisé au Palais des myrtes La brique a Alcazaba Couverture en bois
  • 20. En plus de ces matériaux à usage constructif il y’a d’autres à usage décoratif comme le marbre,le plâtre et le stuc, la faïence qu’on trouve largement dans toute la citadelle l’Alhambra. Le stuc : C'est matériau composé de plâtre, de colle et d'une poussière minérale, utilisé dans le bâtiment et en sculpture pour imiter le marbre,il remplace la pierre sculpté et c’est un apport mésopotamien remonte au 11eme siècle Il est traité par panneaux sculptés, inséré dans un ensemble, il décor Les écoinçons et orne les tampons qui dominent les arcs Utilisation de stuc sculpté palais des lions Utilisation de la faïence Objet de poterie émaillée, généralement colorée et ornée de dessins raffinés .Matériau noble Procédé de modelage, de cuisson et de vernissage d'une pâte argileuse pour le zellige et mosaïque la faïence Le marbre : Calcaire cristallin d'origine métamorphique. Matériaux noble utilisé pour les colonnes Fines et élancées où reposent des arcs et aussi pour le revêtement du sol -ici le matériau à un double rôle structurel mais Aussi décoratif
  • 21. Les architectes musulman sont bien connus pour avoir utilisé que deux types de supports les colonnes et les piliers. Les colonnesLes colonnes: éléments porteurs de forme cylindrique qui se compose d’une base, d’un fût et d’un chapiteaux. Le fût est généralement décoré dans l’architecture musulmane avec une faïence ou la mosaïque. Les pilierLes pilier: sont aussi des éléments porteurs sauf qu’ils sont carrés ou rectangulaire. Dans le palais «Dans le palais « cour des lionscour des lions » on trouve essentiellement» on trouve essentiellement des colonnes l’innovation et le faite d’être fines et élancéesdes colonnes l’innovation et le faite d’être fines et élancées soit elles sont disposées par deux ou trois pour porter l’arc.soit elles sont disposées par deux ou trois pour porter l’arc. Une colonne Disposée Par trois Un autre élément constructif spécifique à l’architecture musulman est l’arc .il est utilisé comme élément de structure pour répartir les charges mais aussi d’élément architectural décoratif . L’arc recouvert de mounqarnas ciselé dans le stuc. l’arc:l’arc:
  • 22. -Les colonnes élancées, disposées d’une manière isolée ou groupée à 2 ou à trois -la forme des arcades reprend un répertoire très diversifié : polylobé ou festonné -la prolifération dans l’usage des coupoles à mouquarnas ou stalactites minuscules, formant de véritables nids d’abeilles, elles sont couvertes par un pavillon en bois en forme étoilée. panneaux de mosaïques de faïence, représentant des motifs géométriques -les mouquarnas qui forment la coupole sont disposées selon un schéma géométrique rayonnant à partir d’une étoile centrale ‘elles ont une fonction purement décorative -la virtuosité des schémas géométriques composant les panneaux de céramique de faïence polychromes.
  • 23. - - La salle des Abencérages possède une voûte à stalactites couronnée d’une coupole -lanterne en forme d’étoile. -La salle des Rois est aussi ornée de précieux arcs à stalactites et de coupoles en demi-sphères. Les murs sont entièrement revêtus de fins entrelacs, d’arabesques où l’épigraphie arabe reproduit des versets du Coran ou des éloges adressés au prince. Détails de décor de mosaïque Motifs ciselé dans le plâtre a une salle qui borde la cour des lions Détails de décor de faïence a la salle de trône
  • 24.
  • 25. L'existence d'une trame orthogonale régissant les bâtiments centraux de l'Alhambra, l'inscription des deux principaux patios dans un carre parfait, le fait que soient perpendiculaires entre elles. *Pour comprendre la fonction et l'organisation de ce palais exceptionnel, on se limitera a l'étude du plan du corps central :La cour des Myrtes et la cour des Lions. DONC LE TRACE DES DEUX PALAIS *Dans l'idée des hommes de la fin du XVII et du début du XIX siècle, la disposition en L des deux patios et leur composition asymétrique constituaient une infraction caractérisée a routes les règles de l'architecture néoclassique. Premier carré Rotation du carré 90° disposition en LAssemblage des carrés
  • 26. Toutes les constructions s'y inscrivent dans un système orthogonal, Formant une manière de grille dont les lignes se croisent a angle droit. Cela permet d'avoir un plan rectangulaire organisé autour d’une cour centrale à caractère d'unique ou de double axialité orthogonale . … Organisation autour d’une cour centrale Schéma montrant le tracé orthogonal de l’ensemble de palais
  • 27. Les diagonales des deux cours se croisent, elles aussi, perpendiculairement, l'une à l'autre. En outre, le point d'inter­section se trouve dans l'alignement du mur nord­ sud séparant le patio des Myrtes du patio des Lions. Axe séparant les deux palais
  • 28. La facade est du à la multiplication de plusieurs arcs Un arc
  • 29. On rencontre également très souvent l'étoile à 8 ou 16 branches obtenue par rotations de carrés. La trame des petits carrés obtenue sert de guide pour tracer les figures qui composent l'étoile et les entrelacements du dessin. La composition finale est une sorte de labyrinthe sans fin composé de multiples formes colorées.
  • 30. Le processus d’élaboration d’un Tracé géométrique d’une mosaïque au niveau de la partie inferieure d’un mur.
  • 31. * 4 formes différentes suffisent pour construire une infinité de structures. Deux sont de section triangulaire (un demi carré), les deux autres sont basées sur un losange à 45°. La découpe s’appuie sur une courbe unique. appliquée sur certaines faces du prisme. Cette courbe définit le profil des mouqarnas, qui suit en général une pente de l’ordre de 30° par rapport à la verticale. *Code de représentation : Pour différencier sur la projection plane deux pièces ayant la même section (demi- carré ou losange), on note par un point le où les sommets inférieurs de la pièce. Un tel sommet s’appellera le “pied” du module. Mouquarnas de La coupole de la salle des deux sœurs
  • 32. *Les autres pièces. la pièce de section rectangulaire , et ses variantes. Deux petites pièces “en amande” proviennent de la décomposition de la pièce numéro 3. *Les règles d’assemblage. L’assemblage se fait par mise en commun des arêtes courbes. Deux arêtes ne pouvant être mises en commun que si elles ont la même orientation. Et dans ce cas, il n’y a qu’un seul positionnement possible. Ainsi, grâce à ce code de représentation, le plan contient toute l’information sur la structure : dans la mesure où l’on connaît la pente des mouqarnas, ou la hauteur d’un seul module, la représentation est complète.
  • 33. Les mouqarnas sont des constituants majeurs de l’identité du style de l’architecture islamique. Il existe pourtant des différences régionales : souvent construits en brique, par niveaux successifs, en Iran ou en Irak, on les verra plutôt taillés dans la pierre en Syrie et en Égypte. Dans la région arabo-andalouse il s’agit de constructions modulaires, en bois ou en plâtre. La symétrie est à de rares exceptions près celle de l’octogone, alors que la symétrie pentagonale est assez fréquente dans le style persan. La coupole de la salle des deux soeurs, réalisée en plâtre, utilise plus de 5000 pièces. Toutes les pièces sont des prismes droits dont une extrémité a subi une découpe courbe dessinant la partie visible des mouqarnas. Ces surfaces se raccordent par continuité, c’est pourquoi on peut dire que les mouqarnas ressemblent plus à une peau qu’à un volume. Le détail du modelé des pièces n’a aucune importance structurelle, un même assemblage pouvant se prêter à des habillages de styles fort différents.
  • 34. LA SALLE DES DEUX SOEURS : RELEVÉ DU PLAN tracé plan et élévation. Les pièces de mouqarnas sont simplifiées à l'extrême… au premier plan, l’ensemble des pièces irrégulières. vue axonométrique (modélisation 3D sans décoration des pièces de mouqarnas). Tracé du plan de la coupole a mouqarnes