SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
Annaba
Nom algérien ‫عنابة‬
Pays Algérie
Wilaya Annaba
Daïra Annaba
Code postal 23000
Population 785 000 hab.
Géographie
Coordonnées
36° 54′ 15″ 36.04.17 N
17° 45′ 07″ 17.75.19E
Altitude 3 m
ANNABA en ALGERIE
Annaba (en arabe ‫)عنابة‬
(ancienne Hippone, Bône),
est une commune de la
wilaya d'Annaba, dont elle
est le chef-lieu, située à
158 km au nord-est de
Constantine, à 246 km à
l'est de Jijel et à environ
100 km à l'ouest de la
frontière tunisienne.
Quatrième ville d'Algérie
en nombre d'habitants
après la capitale Alger,
Oran et Constantine, la
population de l'ensemble
de son agglomération est
d'environ 750 000
habitants en 2009.
Au Ve siècle, Hippone est devenue une important foyer du christianisme sous l'épiscopat de Saint
Augustin évêque de la ville de 396 jusqu'à sa mort en 4301. Ses habitants sont appelés les Annabis
(également Bônois et Bônoises).
1 Histoire
2 Géographie
2.1 Relief, géologie, hydrographie
2.2 Climat
2.3 Transports
2.4 Urbanisme
3 Toponymie
4 Démographie
 CONCLUTION
 L'homme est apparu dans le périmètre de Annaba depuis le paléolithique,
dans la zone de Ras-Al-Hamra (Cap de Garde), dans les collines de
Bouhamra. Les hommes préhistoriques ont laissé de nombreux témoignages
dans la région de Bône : silex taillés ou polis, menhirs, cromlechs, dolmens,
que ce soit à Roknia pour le plus connu ou bien encore à Guelma, Le Tarf ou
Chapuis.
 Des inscriptions rupestres près de Lamy et Guelma, des inscriptions libyques
dans la vallée de la Cheffia attestent de l'ancienneté de la présence humaine.
 L'évolution interne de la Numidie orientale, conjuguée à la position du site en
rapport avec la Méditerranée, serait à l'origine de la naissance du premier
établissement de sédentarisation vers le XIIe siècle av. J.-C. ; Hippone serait
le résultat de l'évolution de ce point de fixation vers une escale et un
comptoir portuaire d'une certaine importance notamment quand les relations
commerciales se sont développées avec les Phéniciens. Du VIe au IIIe siècle
av. J.-C., Hippone se soumet à l'hégémonie carthaginoise. Au IIIe siècle av. J.-
C., la consolidation du royaume numide, notamment sous le règne de
Massinissa et de ses successeurs, entraîne l'intégration d'Hippone au
royaume numide; elle devient une ville royale, Hippo Regius. Ce rang lui est
sans doute dû à son rôle de port qui assure les liaisons entre l'arrière-pays
et la Méditerranée. Deux siècles plus tard, les chocs entre empires
carthaginois et romain d'une part, et entre ces derniers et le royaume
numide d'autre part, s'achèvent par le triomphe de l'expansion romaine et
l'annexion d'Hippone.
 Cette dernière devient un des plus grands centres de la nouvelle province
numide soumise aux romains ; l'Africa Nova. Les vestiges d'aujourd'hui
représentent la phase romaine et ses séquelles vandales et byzantines. Ce
qui fait l'individualité d'Hippone dans cette période, c'est qu'elle est devenue
un centre de rayonnement de la pensée théologique augustinienne sous
l'impulsion de l'évêque d'Hippone Saint Augustin. La mort de cette éminente
figure coïncide avec la défaite romaine dans la région sous les coups des
Vandales et l'atrophie d'Hippone à tous les niveaux. Les Byzantins, malgré
leur tentative, ne redonnent pas à la ville son éclat d'antan, tout au plus
peut-elle constituer une escale ou un point de ravitaillement pour la flotte
byzantine. Le VIIe siècle marque le début d'une nouvelle ère de l'histoire de la
ville, lorsque celle-ci est occupée par les musulmans.
 Le site antique d'Hippone sera islamique aussi jusqu'à la fin du Xe siècleLa
ville prend le nom officiel de Bouna ; mais on lui donne aussi le nom de
Madinat Saybous (la ville de Seybouse) début du XIe siècle, la ville antique est
abandonnée pour un nouveau site à 3 km au nord du premier (sans doute à
cause des inondations). La nouvelle ville s'installe sur une hauteur de
40 mètres environ d'altitude et dès 1040 environ la ville s'entoure de
remparts pour renforcer sa défense naturelle Les Sanhadjas, qui la fondent,
en font un poste de défense et de surveillance, Parallèlement à cette
fonction, Bouna va être aussi un port d'échanges commerciaux. Cette double
fonction, la ville la garde sous les Muwahidines (XIIe siècle), sous les Hafsides
(XIIIe au XVe siècle), et sous les deys (XVIe au XIXe siècle).
 La fonction de point d'échanges commerciaux, notamment avec
l'étranger, fait de Annaba et sa région une des assiettes de
l'établissement de concessions commerciales européennes, prémices
d'un développement économique plus important. Les troupes
françaises, à leur tête, Anne Jean Marie René Savary, duc de Rovigo,
qui commande à Alger, voudraient bien étendre l'action de la France
vers l'Est et reprendre Bône, occupée la première fois par le général
Damrémont en 1830, et une deuxième fois en 1831, par le
commandant Huder ; mais par deux fois, il avait fallu évacuer la ville
dans des conditions assez difficiles du fait de l'absence de voies de
communication protégées.
 En avril 1832, le capitaine Édouard Buisson d'Armandy s'installe dans
Bône avec ses canonniers. D'Armandy envoie au duc de Rovigo, à
Alger, un billet lui expliquant que grâce aux trente marins de la
Béarnaise, ils ont pris la citadelle de Bône mais sont face aux 5 000
hommes du bey de Constantine. Ils attendent des renforts. Les
premiers jours sont difficiles et les vivres manquent. Enfin, le 8 avril,
les renforts arrivent avec le brick La Surprise. Le maréchal Nicolas
Jean-de-Dieu Soult, ministre de la Guerre à la tribune de la Chambre
affirme « La prise de Bône est le plus beau fait d'armes du siècle ».
 Le développement économique peut alors se poursuivre avec la mise
en valeur par de grands travaux de la plaine bônoise qui, à l'origine
marécageuse, était devenue une région très prospère de cultures
maraîchères, viticole et arboricole. L'oued Seybouse, qui arrose cette
plaine, permettait l'irrigation intensive des terres avoisinantes.
Données climatiques à Annaba.
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Températu
re
minimale
moyenne
(°C)
7 7 8 10 13 16 19 20 18 15 11 8 12
Températu
re moyenne
(°C)
11 12 13 15 18 21 24 25 23 20 15 12 17
Températu
re
maximale
moyenne
(°C)
15 16 17 19 22 26 29 30 28 24 20 16 22
Précipitatio
ns (mm)
100 70 70 40 30 10 0 10 30 70 60 100 630
Source : The Weather Network,
statistiques sur 21 ans[2]
 Annaba dispose d'une gare ferroviaire située
à proximité de la gare maritime et de la gare
routière.
 Annaba dispose d'un aéroport situé à 9 km au
sud de la ville. Des vols opérés par la
compagnie Air Algérie relient Annaba à Alger
et à Oran, et aux villes françaises de Paris,
Lyon et Marseille.
Annaba est l'une des plus anciennes cités de l'Algérie, fondée en 1295
avant J.-C., connue sous les noms successifs d'Ubon, Hippo Regius,
Hippone, Bouna, Bled El Aneb, Bône, et enfin, Annaba.
Autrefois, on l'appelait Bilad Al Unnâb, c'est-à-dire la ville des jujubes, à
cause de la grande richesse de ce fruit dans cet endroit.
 La ville d'Annaba comptait 247 701 habitants en 1998 (Recensement général
de la population et de l'habitat) et son agglomération 359 657 (avec El Bouni
111 956 habitants en 1998). Si l'on y inclut El Hadjar, et Sidi Amar dont les
extrémités tendent à se rejoindre, c'est près de 500 000 personnes qui
appartiennent au « Grand Annaba ». on compte trois catégorie de gens :
eljebailia (montagnards), beldia (citadins) et elbhiria(marins).
Historique de population
Année Population Année Population
1882 22,000 1954 114,100
1906 42,900 1960 164,000
1921 45,200 1966 168,800
1926 51,900 1974 313,200
1931 68,800 1977
222,600 (ville)
255,900 (agglomération)
1936 83,300 1987
222,500 (ville)
305,500 (agglomération)
1948 102,800 1998
247,701 (ville)
359,657 (agglomération)
 L’organisation des Médinas et des villes arabes traditionnelles et a fait l’objet
de plusieurs études, dans différentes villes maghrébines, et moyen-
orientales.
 Toutes ces études démontrent que l’organisation de ces villes est similaire,
et que celle-ci est le reflet des traditions et des lois de la
civilisation islamique. Cette organisation spatiale se trouve donc
conditionnée et orientée par ces facteurs et soumisent à des contraintes
particulières à ces régions (d’ordre climatique, géographique, et historique).
Les médinas sont dotées de remparts ou une enceinte à l’intérieur de laquelle les
espaces se spécialisent et s’organisent autour d’un centre actif, associant
artisanat, négoce et savoir. L’élément le plus marquant dans l’organisation
des médinas est le rôle déterminant des fonctions économiques et
particulièrement commerciales.
 L’originalité de la ville islamique résidait donc essentiellement dans ses
structures commerciales et ses lieux d’échanges.
 Le souk est une caractéristique dominante dans les villes de culture
islamique.
 La seconde caractéristique est la grande séparation entre les zones
d’activités commerciales et les zones consacrées à la résidence.
 Cette séparation est due à la concentration et la centralisation des activités
économiques, et au phénomène socioculturel lié à la vie familiale dans les
sociétés arabo-musulmanes.
La dissociation habitat-activité permet de distinguer plusieurs niveaux de regroupement
de résidence. Cette division de l’espace urbain est apparente au niveau du système
viaire, qui se présente sous une forme hiérarchisée structurant l’ensemble du tissu
ancien ; trois types de voies structurent l’espace : la rue, la ruelle et l’impasse. La
troisième caractéristique est la répartition logique des équipements structurants dans la
ville. Il s’agit des équipements cultuels, des hammams, des souks et des citadelles. Cette
distribution étudiée se voit dans le déroulement de la vie quotidienne des usagers, et la
dynamique urbaine du tissu.
Annaba se situe sur le bord est du Djebel Edough, massif montagneux
culminant à 1008 m d'altitude.
 Le fleuve Seybouse a son embouchure au sud-est de la ville.
La médina d’Annaba exemple de ville traditionnelle moyenne, obéit à ce
 schéma général d’organisation spatiale. L’intérêt de cette comparaison, n’est
pas de figer l’histoire de la cité à un moment donné, ou de fixer son
image, mais d’essayer de saisir la logique du processus de sa formation.
 Repérer cette logique de formation spatiale permet de mieux appréhender
son évolution, et donc d’intervenir méthodiquement sur son espace, en
mettant en évidence ses fondements et ses repères historiques.
 Dans un premier moment, il y a eu :
 Les remparts (sour) :
La vieille ville de Annaba, cité à caractère défensif dés le départ, était fortifiée
par mesure de sécurité par des remparts de grès édifiés sur 1800 m, épais
d’un mètre, haut de 7 à 8 mètres et doté de quatre portes.
 Les portes (el bibanes) :
Portent les noms suivants : Bab El Bhar, Bab Errabh, Bab Essoukene, Bab El
Makaber et Bab El Djedid.
Les portes lieu de franchissement des limites et d’accès à la ville étaient reliées
entre elles par de grandes artères convergeant autours de la place centrale.
 La place : située au cœur même de la vieille ville, elle constituait, et
constitue encore un élément structurant très important au sein de ce
tissu (de part sa position géographique, sa forme et ses métrique et
ses relations avec les portes). La relation avec l’enceinte, le réseau
du marché, la mosquée, et le réseau résidentiel, ne faisait
qu’appuyer et mettre en évidence la vigueur de la centralité urbaine,
et son rôle structurant.
 Les placettes : espaces de détente, de rencontre, ou de
regroupement situées généralement dans les zones résidentielles,
ou a proximité des portes, elles sont en relation directe ou indirecte
avec l’espace central.
 La voirie (ezkak et ezenka) : le système viaire se présente sous une
forme hiérarchisée. Trois types de voies caractérisent ce réseau qui
parcoure la médina, pour assurer la desserte interne, et extra-
muros : rue, ruelle, impasse.
La desserte de la place centrale vouée aux activités économiques, se
fait généralement par des rues relativement larges, quand aux zones
destinées à la résidence, on trouve au contraire toute une variété de
ruelles étroites, sinueuses, et d’impasses, de formes organiques.
Actuellement, la structure urbaine de la vieille ville de Annaba, n’a pas beaucoup changé au
plan spatial (voirie, contours de masse, habitat ...). Par ailleurs, au plan fonctionnel
apparaît un dysfonctionnement et une marginalisation, affectant ainsi l’ensemble du
tissu.
En effet, certains équipements autrefois éléments structurants tels que les souks,
Hammams et les hôtels, ne sont plus fonctionnels, de part leur état de vétusté, le
manque d’entretien et l’image affichée de la vieille ville. Situation à laquelle il faut
ajouter la ré-affectation à des activités incompatibles avec le tissu (ateliers de
mécanique, équipement industriel, ...) au détriment des activités artisanales et des
infrastructures touristiques et culturelles.
Malgré toutes les transformations apportées à ce tissu urbain, l’ancienne structure urbaine
subsiste encore. La Vieille Ville semble avoir gardé les traces de la structure originelle.
L’histoire de la ville algérienne et de ses familles est occultée voire entourée de préjugés et
d’arrière pensées qui relèvent le plus souvent de l’ignorance. Consciente que l’histoire
de la ville c’est avant tout celle de ses habitants, notre Association « Bled el Anneb »
lance un appel à investigation pour réhabiliter la famille annabie de souche, et faire une
sorte de récit objectif de la saga des grandes familles de Bouna, depuis l’époque
ottomane jusqu’à nos jours, en passant par la période coloniale, qui a tant secoué la
famille citadine algérienne.
Notons bien que cet article est un témoignage susceptible d’être complété. Son but est
de faire connaître certaines réalités historiques propres à notre ville et de stimuler la
recherche sur d’autres villes et villages de notre vaste pays.
 Récemment, la société allemande GTZ, spécialisée dans tout ce qui a trait aux aspects
environnementaux, avait sollicité Abderahim Hafiane, architecte et docteur en
urbanisme, pour étudier en commun une approche sur la ville d’Annaba.
L’initiative est motivée par l’incohérence, le dysfonctionnement et le déséquilibre qui
caractérisent l’urbanisme de la 4e ville d’Algérie. Elle est qualifiée de pertinente,
compte tenu qu’il est recherché l’implication de l’ensemble des acteurs directs et
indirects de la ville dont le ministère délégué à la Ville. Ce dernier a été récemment
supprimé. Y sont incluses, les populations dont les représentants devraient collaborer
à l’élaboration d’une nouvelle politique de la ville. Comme une traînée de poudre,
l’information a rapidement fait le tour de toutes les communes de la wilaya. Surtout
celle du chef-lieu de wilaya, de tout temps confrontée à de constantes agressions de
son environnement, notamment urbanistique. Sidi Harb, Bouhdid, Plaine-Ouest, Pont-
Blanc, La Caroube, Seybouse, El Hadjar, El Bouni, Sidi Salem, Boukhmira, Berrahal…sont
autant de sites défigurés. Particulières ou collectives, des constructions y ont été
érigées sans aucun respect des normes urbanistiques. Des promoteurs immobiliers
ont saisi l’occasion que leur offrait la concrétisation du programme présidentiel du
million de logements, pour tenter d’imposer « le fait accompli ». Il en est ainsi de ces
dizaines de logements réalisés dans le cadre du logement social participatif à El Bouni.
Le promoteur a mis à concrétisation son projet sans qu’il ait bénéficié d’un permis de
construire.
Annaba est une ville situer au nord est algérien sont apparition
date des nuits des temps grâce a sa situation face a la mer elle
se trouve polarité, en se faisant construire des marchés devenu
donc marchande après économique elle est conquie par
plusieurs civilisations dent : les finisiens , les romains, les
byzantins, et autre elle se donne le nom de Bona puis bled el
annab grâce a un fruit puis Annaba maintenant

Contenu connexe

Tendances

Centre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwaCentre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwaMarwa Larabi
 
Lokmane sid ahmed_belghazi_kamal_vers une requalification urbaine du quartier...
Lokmane sid ahmed_belghazi_kamal_vers une requalification urbaine du quartier...Lokmane sid ahmed_belghazi_kamal_vers une requalification urbaine du quartier...
Lokmane sid ahmed_belghazi_kamal_vers une requalification urbaine du quartier...LokmaneSidAhmed
 
analyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchellanalyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de CherchellSami Sahli
 
Le mouvement moderne
 Le mouvement moderne Le mouvement moderne
Le mouvement moderneSarahBelkadi1
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Hiba Architecte
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Sami Sahli
 
Actions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaineActions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaineSami Sahli
 
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureExposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureArchi Guelma
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.lyahia menadi
 
Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Sami Sahli
 
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueMorphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueSami Sahli
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaineSami Sahli
 

Tendances (20)

Centre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwaCentre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwa
 
historiqe d'alger
historiqe d'algerhistoriqe d'alger
historiqe d'alger
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
Analyse hamma.pps fin
Analyse hamma.pps  finAnalyse hamma.pps  fin
Analyse hamma.pps fin
 
Tipaza
TipazaTipaza
Tipaza
 
Lokmane sid ahmed_belghazi_kamal_vers une requalification urbaine du quartier...
Lokmane sid ahmed_belghazi_kamal_vers une requalification urbaine du quartier...Lokmane sid ahmed_belghazi_kamal_vers une requalification urbaine du quartier...
Lokmane sid ahmed_belghazi_kamal_vers une requalification urbaine du quartier...
 
analyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchellanalyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchell
 
Le mouvement moderne
 Le mouvement moderne Le mouvement moderne
Le mouvement moderne
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
 
analyse urbaine
analyse urbaineanalyse urbaine
analyse urbaine
 
Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01
 
Actions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaineActions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaine
 
Quartier de la marine
Quartier de la marineQuartier de la marine
Quartier de la marine
 
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureExposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
 
Projet urbain
Projet urbainProjet urbain
Projet urbain
 
Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01
 
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueMorphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologique
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaine
 

En vedette

Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteArchi Guelma
 
analyse urbaine de la ville de Jijel
analyse urbaine de la ville de Jijel analyse urbaine de la ville de Jijel
analyse urbaine de la ville de Jijel Sami Sahli
 
analyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaanalyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaHiba Architecte
 
Algérie
AlgérieAlgérie
Algérieslider3
 
Complexe de loisir à medea
Complexe de loisir à medeaComplexe de loisir à medea
Complexe de loisir à medeaSami Sahli
 
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikAnalyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikSami Sahli
 
Cours: la planification urbaine durable
Cours: la planification urbaine durableCours: la planification urbaine durable
Cours: la planification urbaine durableArchi Guelma
 
Fiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarikFiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarikSami Sahli
 
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Sofiane Kherroubi
 
Regeneration urbaine
Regeneration urbaineRegeneration urbaine
Regeneration urbaineSami Sahli
 
Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainSami Sahli
 
Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Hiba Architecte
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchMinocha Archit
 
Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine Hayat GOUDJIL
 
Projet urbain 03
Projet urbain 03Projet urbain 03
Projet urbain 03Sami Sahli
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04Sami Sahli
 

En vedette (20)

Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de site
 
analyse urbaine de la ville de Jijel
analyse urbaine de la ville de Jijel analyse urbaine de la ville de Jijel
analyse urbaine de la ville de Jijel
 
analyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaanalyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaia
 
Algérie
AlgérieAlgérie
Algérie
 
Complexe de loisir à medea
Complexe de loisir à medeaComplexe de loisir à medea
Complexe de loisir à medea
 
Massy durable
Massy durableMassy durable
Massy durable
 
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikAnalyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
 
Cours: la planification urbaine durable
Cours: la planification urbaine durableCours: la planification urbaine durable
Cours: la planification urbaine durable
 
Fiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarikFiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarik
 
Bejaia
BejaiaBejaia
Bejaia
 
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
 
Regeneration urbaine
Regeneration urbaineRegeneration urbaine
Regeneration urbaine
 
Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbain
 
Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynch
 
Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine
 
Exposé Bilbao Rossello matthieu
Exposé Bilbao Rossello matthieuExposé Bilbao Rossello matthieu
Exposé Bilbao Rossello matthieu
 
Projet urbain 03
Projet urbain 03Projet urbain 03
Projet urbain 03
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
 

Similaire à analyse urbaine de la ville d'Annaba

Lyon, histoire et patrimoine
Lyon, histoire et patrimoineLyon, histoire et patrimoine
Lyon, histoire et patrimoineNicolasetSegolene
 
Bari's history
Bari's historyBari's history
Bari's historyangels
 
Bari's history
Bari's historyBari's history
Bari's historyCalimero
 
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.Karim OULDENNEBIA
 
396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptxlydiasaoudi1
 
396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptxlydiasaoudi1
 
Histoire de la Côte d’Azur
Histoire de la Côte d’AzurHistoire de la Côte d’Azur
Histoire de la Côte d’AzurNicolae Sfetcu
 
Histoire. Les 56 dates qui ont marqué le Morbihan
Histoire. Les 56 dates qui ont marqué le MorbihanHistoire. Les 56 dates qui ont marqué le Morbihan
Histoire. Les 56 dates qui ont marqué le MorbihanGuyon Jacky
 
La V.U.E. : références historiques et patrimoniales (étude DREAL Centre, en c...
La V.U.E. : références historiques et patrimoniales (étude DREAL Centre, en c...La V.U.E. : références historiques et patrimoniales (étude DREAL Centre, en c...
La V.U.E. : références historiques et patrimoniales (étude DREAL Centre, en c...Mission Val de Loire
 
Liberté du Judaisme 119 janvier fevrier 2013
Liberté du Judaisme 119 janvier fevrier 2013Liberté du Judaisme 119 janvier fevrier 2013
Liberté du Judaisme 119 janvier fevrier 2013Tikoun38
 

Similaire à analyse urbaine de la ville d'Annaba (20)

Marseille
MarseilleMarseille
Marseille
 
Lyon, histoire et patrimoine
Lyon, histoire et patrimoineLyon, histoire et patrimoine
Lyon, histoire et patrimoine
 
Bari's history
Bari's historyBari's history
Bari's history
 
Bari's history
Bari's historyBari's history
Bari's history
 
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
 
Nice dans l'Histoire
Nice dans l'HistoireNice dans l'Histoire
Nice dans l'Histoire
 
396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx
 
396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx
 
Ain temouchent
Ain temouchentAin temouchent
Ain temouchent
 
Memoire tipasa
Memoire tipasaMemoire tipasa
Memoire tipasa
 
Historique de lyo1
Historique de lyo1Historique de lyo1
Historique de lyo1
 
Histoire de la Côte d’Azur
Histoire de la Côte d’AzurHistoire de la Côte d’Azur
Histoire de la Côte d’Azur
 
Lyon
Lyon Lyon
Lyon
 
Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]
 
Napoli in francese
Napoli in francese Napoli in francese
Napoli in francese
 
Hommage a Lyon
Hommage a LyonHommage a Lyon
Hommage a Lyon
 
cours
courscours
cours
 
Histoire. Les 56 dates qui ont marqué le Morbihan
Histoire. Les 56 dates qui ont marqué le MorbihanHistoire. Les 56 dates qui ont marqué le Morbihan
Histoire. Les 56 dates qui ont marqué le Morbihan
 
La V.U.E. : références historiques et patrimoniales (étude DREAL Centre, en c...
La V.U.E. : références historiques et patrimoniales (étude DREAL Centre, en c...La V.U.E. : références historiques et patrimoniales (étude DREAL Centre, en c...
La V.U.E. : références historiques et patrimoniales (étude DREAL Centre, en c...
 
Liberté du Judaisme 119 janvier fevrier 2013
Liberté du Judaisme 119 janvier fevrier 2013Liberté du Judaisme 119 janvier fevrier 2013
Liberté du Judaisme 119 janvier fevrier 2013
 

Plus de Sami Sahli

Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyerSami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago CalatravaSami Sahli
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire Sami Sahli
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd WrightSami Sahli
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismiqueSami Sahli
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructureSami Sahli
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabiteSami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbainSami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les solsSami Sahli
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondationsSami Sahli
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeSami Sahli
 

Plus de Sami Sahli (20)

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 

Dernier

BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinidelewebmestre
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfalainfahed961
 
Support de cours La technologie WDM.pptx
Support de cours La technologie WDM.pptxSupport de cours La technologie WDM.pptx
Support de cours La technologie WDM.pptxdocteurgyneco1
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvreidelewebmestre
 
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0ourssoula
 
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineBOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...idelewebmestre
 
Chapitre 2 : fondations et analyses de données géotechniques
Chapitre 2 : fondations et analyses de données géotechniquesChapitre 2 : fondations et analyses de données géotechniques
Chapitre 2 : fondations et analyses de données géotechniquesangevaleryn
 
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLidelewebmestre
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairidelewebmestre
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...idelewebmestre
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogneidelewebmestre
 
présentation sur la logistique (4).
présentation     sur la  logistique (4).présentation     sur la  logistique (4).
présentation sur la logistique (4).FatimaEzzahra753100
 
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...maach1
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueidelewebmestre
 
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airBOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...idelewebmestre
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en Franceidelewebmestre
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsidelewebmestre
 

Dernier (20)

BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
 
Support de cours La technologie WDM.pptx
Support de cours La technologie WDM.pptxSupport de cours La technologie WDM.pptx
Support de cours La technologie WDM.pptx
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
 
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
 
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineBOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
 
Chapitre 2 : fondations et analyses de données géotechniques
Chapitre 2 : fondations et analyses de données géotechniquesChapitre 2 : fondations et analyses de données géotechniques
Chapitre 2 : fondations et analyses de données géotechniques
 
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
 
présentation sur la logistique (4).
présentation     sur la  logistique (4).présentation     sur la  logistique (4).
présentation sur la logistique (4).
 
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
 
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airBOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
 

analyse urbaine de la ville d'Annaba

  • 1.
  • 2. Annaba Nom algérien ‫عنابة‬ Pays Algérie Wilaya Annaba Daïra Annaba Code postal 23000 Population 785 000 hab. Géographie Coordonnées 36° 54′ 15″ 36.04.17 N 17° 45′ 07″ 17.75.19E Altitude 3 m
  • 3. ANNABA en ALGERIE Annaba (en arabe ‫)عنابة‬ (ancienne Hippone, Bône), est une commune de la wilaya d'Annaba, dont elle est le chef-lieu, située à 158 km au nord-est de Constantine, à 246 km à l'est de Jijel et à environ 100 km à l'ouest de la frontière tunisienne. Quatrième ville d'Algérie en nombre d'habitants après la capitale Alger, Oran et Constantine, la population de l'ensemble de son agglomération est d'environ 750 000 habitants en 2009.
  • 4. Au Ve siècle, Hippone est devenue une important foyer du christianisme sous l'épiscopat de Saint Augustin évêque de la ville de 396 jusqu'à sa mort en 4301. Ses habitants sont appelés les Annabis (également Bônois et Bônoises).
  • 5. 1 Histoire 2 Géographie 2.1 Relief, géologie, hydrographie 2.2 Climat 2.3 Transports 2.4 Urbanisme 3 Toponymie 4 Démographie  CONCLUTION
  • 6.  L'homme est apparu dans le périmètre de Annaba depuis le paléolithique, dans la zone de Ras-Al-Hamra (Cap de Garde), dans les collines de Bouhamra. Les hommes préhistoriques ont laissé de nombreux témoignages dans la région de Bône : silex taillés ou polis, menhirs, cromlechs, dolmens, que ce soit à Roknia pour le plus connu ou bien encore à Guelma, Le Tarf ou Chapuis.  Des inscriptions rupestres près de Lamy et Guelma, des inscriptions libyques dans la vallée de la Cheffia attestent de l'ancienneté de la présence humaine.  L'évolution interne de la Numidie orientale, conjuguée à la position du site en rapport avec la Méditerranée, serait à l'origine de la naissance du premier établissement de sédentarisation vers le XIIe siècle av. J.-C. ; Hippone serait le résultat de l'évolution de ce point de fixation vers une escale et un comptoir portuaire d'une certaine importance notamment quand les relations commerciales se sont développées avec les Phéniciens. Du VIe au IIIe siècle av. J.-C., Hippone se soumet à l'hégémonie carthaginoise. Au IIIe siècle av. J.- C., la consolidation du royaume numide, notamment sous le règne de Massinissa et de ses successeurs, entraîne l'intégration d'Hippone au royaume numide; elle devient une ville royale, Hippo Regius. Ce rang lui est sans doute dû à son rôle de port qui assure les liaisons entre l'arrière-pays et la Méditerranée. Deux siècles plus tard, les chocs entre empires carthaginois et romain d'une part, et entre ces derniers et le royaume numide d'autre part, s'achèvent par le triomphe de l'expansion romaine et l'annexion d'Hippone.
  • 7.
  • 8.  Cette dernière devient un des plus grands centres de la nouvelle province numide soumise aux romains ; l'Africa Nova. Les vestiges d'aujourd'hui représentent la phase romaine et ses séquelles vandales et byzantines. Ce qui fait l'individualité d'Hippone dans cette période, c'est qu'elle est devenue un centre de rayonnement de la pensée théologique augustinienne sous l'impulsion de l'évêque d'Hippone Saint Augustin. La mort de cette éminente figure coïncide avec la défaite romaine dans la région sous les coups des Vandales et l'atrophie d'Hippone à tous les niveaux. Les Byzantins, malgré leur tentative, ne redonnent pas à la ville son éclat d'antan, tout au plus peut-elle constituer une escale ou un point de ravitaillement pour la flotte byzantine. Le VIIe siècle marque le début d'une nouvelle ère de l'histoire de la ville, lorsque celle-ci est occupée par les musulmans.  Le site antique d'Hippone sera islamique aussi jusqu'à la fin du Xe siècleLa ville prend le nom officiel de Bouna ; mais on lui donne aussi le nom de Madinat Saybous (la ville de Seybouse) début du XIe siècle, la ville antique est abandonnée pour un nouveau site à 3 km au nord du premier (sans doute à cause des inondations). La nouvelle ville s'installe sur une hauteur de 40 mètres environ d'altitude et dès 1040 environ la ville s'entoure de remparts pour renforcer sa défense naturelle Les Sanhadjas, qui la fondent, en font un poste de défense et de surveillance, Parallèlement à cette fonction, Bouna va être aussi un port d'échanges commerciaux. Cette double fonction, la ville la garde sous les Muwahidines (XIIe siècle), sous les Hafsides (XIIIe au XVe siècle), et sous les deys (XVIe au XIXe siècle).
  • 9.
  • 10.  La fonction de point d'échanges commerciaux, notamment avec l'étranger, fait de Annaba et sa région une des assiettes de l'établissement de concessions commerciales européennes, prémices d'un développement économique plus important. Les troupes françaises, à leur tête, Anne Jean Marie René Savary, duc de Rovigo, qui commande à Alger, voudraient bien étendre l'action de la France vers l'Est et reprendre Bône, occupée la première fois par le général Damrémont en 1830, et une deuxième fois en 1831, par le commandant Huder ; mais par deux fois, il avait fallu évacuer la ville dans des conditions assez difficiles du fait de l'absence de voies de communication protégées.  En avril 1832, le capitaine Édouard Buisson d'Armandy s'installe dans Bône avec ses canonniers. D'Armandy envoie au duc de Rovigo, à Alger, un billet lui expliquant que grâce aux trente marins de la Béarnaise, ils ont pris la citadelle de Bône mais sont face aux 5 000 hommes du bey de Constantine. Ils attendent des renforts. Les premiers jours sont difficiles et les vivres manquent. Enfin, le 8 avril, les renforts arrivent avec le brick La Surprise. Le maréchal Nicolas Jean-de-Dieu Soult, ministre de la Guerre à la tribune de la Chambre affirme « La prise de Bône est le plus beau fait d'armes du siècle ».  Le développement économique peut alors se poursuivre avec la mise en valeur par de grands travaux de la plaine bônoise qui, à l'origine marécageuse, était devenue une région très prospère de cultures maraîchères, viticole et arboricole. L'oued Seybouse, qui arrose cette plaine, permettait l'irrigation intensive des terres avoisinantes.
  • 11. Données climatiques à Annaba. mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année Températu re minimale moyenne (°C) 7 7 8 10 13 16 19 20 18 15 11 8 12 Températu re moyenne (°C) 11 12 13 15 18 21 24 25 23 20 15 12 17 Températu re maximale moyenne (°C) 15 16 17 19 22 26 29 30 28 24 20 16 22 Précipitatio ns (mm) 100 70 70 40 30 10 0 10 30 70 60 100 630 Source : The Weather Network, statistiques sur 21 ans[2]
  • 12.  Annaba dispose d'une gare ferroviaire située à proximité de la gare maritime et de la gare routière.  Annaba dispose d'un aéroport situé à 9 km au sud de la ville. Des vols opérés par la compagnie Air Algérie relient Annaba à Alger et à Oran, et aux villes françaises de Paris, Lyon et Marseille.
  • 13.
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18. Annaba est l'une des plus anciennes cités de l'Algérie, fondée en 1295 avant J.-C., connue sous les noms successifs d'Ubon, Hippo Regius, Hippone, Bouna, Bled El Aneb, Bône, et enfin, Annaba. Autrefois, on l'appelait Bilad Al Unnâb, c'est-à-dire la ville des jujubes, à cause de la grande richesse de ce fruit dans cet endroit.
  • 19.  La ville d'Annaba comptait 247 701 habitants en 1998 (Recensement général de la population et de l'habitat) et son agglomération 359 657 (avec El Bouni 111 956 habitants en 1998). Si l'on y inclut El Hadjar, et Sidi Amar dont les extrémités tendent à se rejoindre, c'est près de 500 000 personnes qui appartiennent au « Grand Annaba ». on compte trois catégorie de gens : eljebailia (montagnards), beldia (citadins) et elbhiria(marins). Historique de population Année Population Année Population 1882 22,000 1954 114,100 1906 42,900 1960 164,000 1921 45,200 1966 168,800 1926 51,900 1974 313,200 1931 68,800 1977 222,600 (ville) 255,900 (agglomération) 1936 83,300 1987 222,500 (ville) 305,500 (agglomération) 1948 102,800 1998 247,701 (ville) 359,657 (agglomération)
  • 20.  L’organisation des Médinas et des villes arabes traditionnelles et a fait l’objet de plusieurs études, dans différentes villes maghrébines, et moyen- orientales.  Toutes ces études démontrent que l’organisation de ces villes est similaire, et que celle-ci est le reflet des traditions et des lois de la civilisation islamique. Cette organisation spatiale se trouve donc conditionnée et orientée par ces facteurs et soumisent à des contraintes particulières à ces régions (d’ordre climatique, géographique, et historique). Les médinas sont dotées de remparts ou une enceinte à l’intérieur de laquelle les espaces se spécialisent et s’organisent autour d’un centre actif, associant artisanat, négoce et savoir. L’élément le plus marquant dans l’organisation des médinas est le rôle déterminant des fonctions économiques et particulièrement commerciales.  L’originalité de la ville islamique résidait donc essentiellement dans ses structures commerciales et ses lieux d’échanges.  Le souk est une caractéristique dominante dans les villes de culture islamique.  La seconde caractéristique est la grande séparation entre les zones d’activités commerciales et les zones consacrées à la résidence.  Cette séparation est due à la concentration et la centralisation des activités économiques, et au phénomène socioculturel lié à la vie familiale dans les sociétés arabo-musulmanes.
  • 21. La dissociation habitat-activité permet de distinguer plusieurs niveaux de regroupement de résidence. Cette division de l’espace urbain est apparente au niveau du système viaire, qui se présente sous une forme hiérarchisée structurant l’ensemble du tissu ancien ; trois types de voies structurent l’espace : la rue, la ruelle et l’impasse. La troisième caractéristique est la répartition logique des équipements structurants dans la ville. Il s’agit des équipements cultuels, des hammams, des souks et des citadelles. Cette distribution étudiée se voit dans le déroulement de la vie quotidienne des usagers, et la dynamique urbaine du tissu.
  • 22. Annaba se situe sur le bord est du Djebel Edough, massif montagneux culminant à 1008 m d'altitude.  Le fleuve Seybouse a son embouchure au sud-est de la ville. La médina d’Annaba exemple de ville traditionnelle moyenne, obéit à ce  schéma général d’organisation spatiale. L’intérêt de cette comparaison, n’est pas de figer l’histoire de la cité à un moment donné, ou de fixer son image, mais d’essayer de saisir la logique du processus de sa formation.  Repérer cette logique de formation spatiale permet de mieux appréhender son évolution, et donc d’intervenir méthodiquement sur son espace, en mettant en évidence ses fondements et ses repères historiques.  Dans un premier moment, il y a eu :  Les remparts (sour) : La vieille ville de Annaba, cité à caractère défensif dés le départ, était fortifiée par mesure de sécurité par des remparts de grès édifiés sur 1800 m, épais d’un mètre, haut de 7 à 8 mètres et doté de quatre portes.  Les portes (el bibanes) : Portent les noms suivants : Bab El Bhar, Bab Errabh, Bab Essoukene, Bab El Makaber et Bab El Djedid. Les portes lieu de franchissement des limites et d’accès à la ville étaient reliées entre elles par de grandes artères convergeant autours de la place centrale.
  • 23.
  • 24.
  • 25.
  • 26.  La place : située au cœur même de la vieille ville, elle constituait, et constitue encore un élément structurant très important au sein de ce tissu (de part sa position géographique, sa forme et ses métrique et ses relations avec les portes). La relation avec l’enceinte, le réseau du marché, la mosquée, et le réseau résidentiel, ne faisait qu’appuyer et mettre en évidence la vigueur de la centralité urbaine, et son rôle structurant.  Les placettes : espaces de détente, de rencontre, ou de regroupement situées généralement dans les zones résidentielles, ou a proximité des portes, elles sont en relation directe ou indirecte avec l’espace central.  La voirie (ezkak et ezenka) : le système viaire se présente sous une forme hiérarchisée. Trois types de voies caractérisent ce réseau qui parcoure la médina, pour assurer la desserte interne, et extra- muros : rue, ruelle, impasse. La desserte de la place centrale vouée aux activités économiques, se fait généralement par des rues relativement larges, quand aux zones destinées à la résidence, on trouve au contraire toute une variété de ruelles étroites, sinueuses, et d’impasses, de formes organiques.
  • 27. Actuellement, la structure urbaine de la vieille ville de Annaba, n’a pas beaucoup changé au plan spatial (voirie, contours de masse, habitat ...). Par ailleurs, au plan fonctionnel apparaît un dysfonctionnement et une marginalisation, affectant ainsi l’ensemble du tissu. En effet, certains équipements autrefois éléments structurants tels que les souks, Hammams et les hôtels, ne sont plus fonctionnels, de part leur état de vétusté, le manque d’entretien et l’image affichée de la vieille ville. Situation à laquelle il faut ajouter la ré-affectation à des activités incompatibles avec le tissu (ateliers de mécanique, équipement industriel, ...) au détriment des activités artisanales et des infrastructures touristiques et culturelles. Malgré toutes les transformations apportées à ce tissu urbain, l’ancienne structure urbaine subsiste encore. La Vieille Ville semble avoir gardé les traces de la structure originelle. L’histoire de la ville algérienne et de ses familles est occultée voire entourée de préjugés et d’arrière pensées qui relèvent le plus souvent de l’ignorance. Consciente que l’histoire de la ville c’est avant tout celle de ses habitants, notre Association « Bled el Anneb » lance un appel à investigation pour réhabiliter la famille annabie de souche, et faire une sorte de récit objectif de la saga des grandes familles de Bouna, depuis l’époque ottomane jusqu’à nos jours, en passant par la période coloniale, qui a tant secoué la famille citadine algérienne. Notons bien que cet article est un témoignage susceptible d’être complété. Son but est de faire connaître certaines réalités historiques propres à notre ville et de stimuler la recherche sur d’autres villes et villages de notre vaste pays.
  • 28.
  • 29.  Récemment, la société allemande GTZ, spécialisée dans tout ce qui a trait aux aspects environnementaux, avait sollicité Abderahim Hafiane, architecte et docteur en urbanisme, pour étudier en commun une approche sur la ville d’Annaba. L’initiative est motivée par l’incohérence, le dysfonctionnement et le déséquilibre qui caractérisent l’urbanisme de la 4e ville d’Algérie. Elle est qualifiée de pertinente, compte tenu qu’il est recherché l’implication de l’ensemble des acteurs directs et indirects de la ville dont le ministère délégué à la Ville. Ce dernier a été récemment supprimé. Y sont incluses, les populations dont les représentants devraient collaborer à l’élaboration d’une nouvelle politique de la ville. Comme une traînée de poudre, l’information a rapidement fait le tour de toutes les communes de la wilaya. Surtout celle du chef-lieu de wilaya, de tout temps confrontée à de constantes agressions de son environnement, notamment urbanistique. Sidi Harb, Bouhdid, Plaine-Ouest, Pont- Blanc, La Caroube, Seybouse, El Hadjar, El Bouni, Sidi Salem, Boukhmira, Berrahal…sont autant de sites défigurés. Particulières ou collectives, des constructions y ont été érigées sans aucun respect des normes urbanistiques. Des promoteurs immobiliers ont saisi l’occasion que leur offrait la concrétisation du programme présidentiel du million de logements, pour tenter d’imposer « le fait accompli ». Il en est ainsi de ces dizaines de logements réalisés dans le cadre du logement social participatif à El Bouni. Le promoteur a mis à concrétisation son projet sans qu’il ait bénéficié d’un permis de construire.
  • 30. Annaba est une ville situer au nord est algérien sont apparition date des nuits des temps grâce a sa situation face a la mer elle se trouve polarité, en se faisant construire des marchés devenu donc marchande après économique elle est conquie par plusieurs civilisations dent : les finisiens , les romains, les byzantins, et autre elle se donne le nom de Bona puis bled el annab grâce a un fruit puis Annaba maintenant