SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  39
Télécharger pour lire hors ligne
*
Exposer sur :
Dirigée par:
 Richa Mohamed.
Amraoui.
Sirai.
2004/2005
Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme.
EPAUEPAU
KEVIN LYNCHE.KEVIN LYNCHE.
Réalisée par:
Mahdadi Ibrahim.
Kibouch Mohamed.
Mohamed.
Bitam.
Groupe: 05 .
Atelier 4eme
année.
PLAN DE TRAVAIL:PLAN DE TRAVAIL:
Introduction .
les concepts .les concepts .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
INTRODUCTION:
L'architecture depuis son existence,
se situait entre le monde des réalités
physiques et celui de l'imaginaire. L'un
des chercheurs (le premier)- qui a mit le
point sur le coté perceptif quant aux
différents composants d'une ville- est
KEVIN Lynche.
Kevin Lynche, Jane Jacobs,
Christopher Alexander et quelques autres
ont critiqué la perte de dimension humaine
sur les villes modernes.
Ainsi leurs travaux sont dérivés de la
vue de l'habitant de la ville, en employant
l'enquête scientifique (des entrevues et
des Questionnaires).
Introduction .
Introduction .
les concepts .les concepts .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
INTRODUCTION:
KEVIN LYNCH à créé uneKEVIN LYNCH à créé une
méthode qui sert à analyser puisméthode qui sert à analyser puis
modifier la ville afin de la doter d'unemodifier la ville afin de la doter d'une
forme visuelle qui est un problème deforme visuelle qui est un problème de
création d'un type particuliercréation d'un type particulier
(perception) et assez nouveau, par(perception) et assez nouveau, par
biais de l'ouvrage célèbrebiais de l'ouvrage célèbre l'image del'image de
la citéla cité (1960)(1960) qui indique quelsqui indique quels
éléments dans la structure établieéléments dans la structure établie
d'une ville, sont importants dans lad'une ville, sont importants dans la
perception populaire de la ville. Dansperception populaire de la ville. Dans
son expérimentation, il a employé Losson expérimentation, il a employé Los
Angeles, Boston, et la ville du JerseyAngeles, Boston, et la ville du Jersey
comme de cas.comme de cas.
Définition de la méthode :Définition de la méthode :
Cette approche se base surCette approche se base sur
la perception du paysage qui évoque desla perception du paysage qui évoque des
sensations traduites en une image.sensations traduites en une image.
INTRODUCTION:
les concepts .les concepts .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Définition de la méthodeDéfinition de la méthode
Introduction .
Cette approche se base surCette approche se base sur
la perception du paysage qui évoque desla perception du paysage qui évoque des
sensations traduites en une image.sensations traduites en une image.
INTRODUCTION:
les concepts .les concepts .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .Introduction .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
L’image :L’image :
L’imagibilité :L’imagibilité :
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
La lisibilité :La lisibilité :
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
L’image :L’image :
L’imagibilité :L’imagibilité :
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
La lisibilité :La lisibilité :La lisibilité :La lisibilité :
La lisibilité :La lisibilité :
C’est la clarté apparenteC’est la clarté apparente
« lisibilité »du paysage urbain par la« lisibilité »du paysage urbain par la
nous voulons dire la facilité avecnous voulons dire la facilité avec
laquelle on peut reconnaître seslaquelle on peut reconnaître ses
éléments et les organiser en un schémaéléments et les organiser en un schéma
cohérent.cohérent.
Tout comme cette page impriméeTout comme cette page imprimée
est lisible si on peut la percevoir commeest lisible si on peut la percevoir comme
un ensemble de symbolesun ensemble de symboles
reconnaissables et liés entre eux ,dereconnaissables et liés entre eux ,de
même une ville lisible est celle dont lesmême une ville lisible est celle dont les
quartiers,les points de repères ou lesquartiers,les points de repères ou les
voies sont facilement identifiable etvoies sont facilement identifiable et
aisément cour binés en un schémaaisément cour binés en un schéma
d’ensemble.d’ensemble.
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
L’imagibilité :L’imagibilité :
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
L’image:L’image:
La lisibilité :La lisibilité :
L’image:L’image:
Les images de l’environnement sont leLes images de l’environnement sont le
résultat d’une opération de va-et-vientrésultat d’une opération de va-et-vient
entre l’observateur et son milieu.entre l’observateur et son milieu.
Une image de l’environnement peutUne image de l’environnement peut
s’analyser à travers trois composants :s’analyser à travers trois composants :
Identité :Identité :
Une image utilisable requiert d’abordUne image utilisable requiert d’abord
l’identification d’un objet, ce qui supposel’identification d’un objet, ce qui suppose
qu’on le distingue des autres choses.qu’on le distingue des autres choses.
Structure :Structure :
C’est la relation spatiale ou pragmatiqueC’est la relation spatiale ou pragmatique
entre l’objet est l’observateur.entre l’objet est l’observateur.
SignificationSignification ::
Cet objet doit avoir une signification soitCet objet doit avoir une signification soit
portique soit émotive pour l’observateur.portique soit émotive pour l’observateur.
L’image:L’image:
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
L’imagibilité:L’imagibilité:
La lisibilité :La lisibilité :
L’image:L’image:
L’imagibilité:L’imagibilité:
C’est pour un objet physique, la
qualité grâce a la quelle il a de
grandes chances de provoquer une
forte image chez n’importe quel
observateur. C’est cette forme cette
couleur ou cette disposition qui
facilitent la création d’images
mentales
L’imagibilité:L’imagibilité:
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
La lisibilité :La lisibilité :
L’image:L’image:
L’imagibilité:L’imagibilité:
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
1/-Les voies :
Sont les chenaux de long
desquels l’observateur se déplace,
habituellement, occasionnellement,
potentiellement .ce peut être des
rues des allées piétonnières, des
voies métropolitain des canaux, des
voies de chemin de fer .pour
beaucoup de gens, ce sont les
éléments prédominants de leur
image .les gens observent la ville
quand ils y circulent, et les outres
éléments de l’environnement sont
disposes et mis en relation le long
de ces voies.
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
Les caractéristiques des façades ou de la végétation:Les caractéristiques des façades ou de la végétation:
Les voies se particularisent par :Les voies se particularisent par :
Les activités qui les bordent:Les activités qui les bordent: Leur largeur ou leur étroitesse:
Les voies se particularisent par :Les voies se particularisent par :
Leur direction :Leur direction :
Les voies peuvent avoir
une qualité directionnelle qui
permette de distinguer
facilement le long de l’axe de
la voie la pente, des gradients
d'intensité d'utilisation ou
d'ancienneté, un bâtiment
typique d'un côté, etc.
permettent de se rendre
compte de la direction qu'on a
prise. Il est important aussi
que les extrémités (l'origine et
la destination) soient nettes,
par exemple grâce à la
présence d'un bâtiment dans
l'axe visuel. C'est la clôture
visuelle.
Les voies se particularisent par :Les voies se particularisent par :
Leur continuité.Leur continuité.
L'imagibilité des voies s'accroîtL'imagibilité des voies s'accroît
grâce à plusieurs qualités :grâce à plusieurs qualités :
chaussée,largeur,nom…chaussée,largeur,nom…
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
La lisibilité :La lisibilité :
L’image:L’image:
L’imagibilité:L’imagibilité:
2/-Les limites :
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
Sont les éléments linéaires queSont les éléments linéaires que
l’observateur n’emploie pas ou nel’observateur n’emploie pas ou ne
concéder pas comme des voies. Ceconcéder pas comme des voies. Ce
sont les frontières entre deux phases,sont les frontières entre deux phases,
les solutions de continuité linéaires :les solutions de continuité linéaires :
rivages, tranchées de voies ferrées,rivages, tranchées de voies ferrées,
limites d’extension, murs. Elles serventlimites d’extension, murs. Elles servent
de références latérales plutôt quede références latérales plutôt que
d’axes de cordonnées.d’axes de cordonnées.
Les limites :Les limites :
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
La lisibilité :La lisibilité :
L’image:L’image:
L’imagibilité:L’imagibilité:
3/- Les quartiers :
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
Sont les parties de la villeSont les parties de la ville
d’une taille assez grande qu’ond’une taille assez grande qu’on
se représente comme un espacese représente comme un espace
a deux dimensions ou una deux dimensions ou un
observateur peut pénétrer par saobservateur peut pénétrer par sa
pensée et qui se reconnaissentpensée et qui se reconnaissent
parce qu’elles ont un caractèreparce qu’elles ont un caractère
générale qui permet de lesgénérale qui permet de les
identifier.identifier.
Les indications fondamentales du quartier:Les indications fondamentales du quartier:
Un quartier est déterminé parUn quartier est déterminé par
l’existence de plusieurs cratèresl’existence de plusieurs cratères
distinctifs relevant du type de bâti,distinctifs relevant du type de bâti,
de décoration, d’activités, dede décoration, d’activités, de
classes sociales et de « races »classes sociales et de « races »
(surtout à Jersey city). A Boston,(surtout à Jersey city). A Boston,
c’est la force thématique desc’est la force thématique des
différents quartiers qui constituedifférents quartiers qui constitue
l’élément fondamental de l’imagel’élément fondamental de l’image
de la ville, suppléant l’absence dede la ville, suppléant l’absence de
clarté de laclarté de la
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
La lisibilité :La lisibilité :
L’image:L’image:
L’imagibilité:L’imagibilité:
4/- Les nœuds :
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
les nœuds sont les points focaux etles nœuds sont les points focaux et
stratégiques dans lesquels un observateurstratégiques dans lesquels un observateur
peut pénétrer, et les principaux types enpeut pénétrer, et les principaux types en
sont soit les points de rencontre des voies,sont soit les points de rencontre des voies,
soient des concentrations de certainesoient des concentrations de certaine
caractéristique. Mais bien que, pris danscaractéristique. Mais bien que, pris dans
l'abstrait, ce ne soient que des points dansl'abstrait, ce ne soient que des points dans
l'image de la ville, en réalité ces nœudsl'image de la ville, en réalité ces nœuds
peuvent être de vastes places, ou despeuvent être de vastes places, ou des
forme linaires assez étendues, ou mêmeforme linaires assez étendues, ou même
des quartiers centraux tout entiers si ondes quartiers centraux tout entiers si on
considère la ville à un niveau suffisammentconsidère la ville à un niveau suffisamment
globale.globale.
Les nœuds :Les nœuds :
En effet, si on envisageEn effet, si on envisage
l'environnement en sel'environnement en se
plaçant à un niveauplaçant à un niveau
national ou international,national ou international,
alors c'est toute la ville quialors c'est toute la ville qui
peut devenir un nœud.peut devenir un nœud.
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
La lisibilité :La lisibilité :
L’image:L’image:
L’imagibilité:L’imagibilité:
5/- Les points de repères :
Les cinq éléments :Les cinq éléments :
Ce sont habituellementCe sont habituellement
des objets physiques définiesdes objets physiques définies
assez simplement : immeuble,assez simplement : immeuble,
enseigne, boutique ouenseigne, boutique ou
montagne. Leur utilisationmontagne. Leur utilisation
implique le chois d’un élémentimplique le chois d’un élément
unique ou milieu d’une multitudeunique ou milieu d’une multitude
de possibilité. Certain point dede possibilité. Certain point de
repères sont des objets éloignés,repères sont des objets éloignés,
dons la nature est d’être vusdons la nature est d’être vus
sous le nombreux angles et asous le nombreux angles et a
des distances varies dépassentdes distances varies dépassent
le sommet des éléments plusle sommet des éléments plus
petits.petits.
Les points de repères :
Tour Effel (jour). Tour Effel (nuit).
Le Civic Center. Arc de triomphe.
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
LES CONCEPTS:
La lisibilité :La lisibilité :
L’image:L’image:
L’imagibilité:L’imagibilité:
Les cinq éléments :Les cinq éléments :Les cinq éléments :Les cinq éléments :
les concepts .les concepts .
ConclusionConclusion .
Introduction .
les concepts .les concepts .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES.LES CONCEPTS:
Choix des villes.Choix des villes.
La démarche de l’analyseLa démarche de l’analyse
Trois villes.Trois villes.
les concepts .les concepts .
ConclusionConclusion .
Introduction .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES.
Choix des villes etChoix des villes et
personnes interviewées :personnes interviewées :
BostonBoston : :
elle a un caractère unique parmi leselle a un caractère unique parmi les
villes d’Amiriques, car elle possède unevilles d’Amiriques, car elle possède une
forme frappante et en même temps on yforme frappante et en même temps on y
éprouve beaucoup de difficultés à seéprouve beaucoup de difficultés à se
repérer.repérer.
Jersey cityJersey city : :
elle parait informelle et semble àelle parait informelle et semble à
première vue posséder une imagibilité d’unpremière vue posséder une imagibilité d’un
niveau extrêmement bas.niveau extrêmement bas.
Los AngelesLos Angeles : :
ville récente d’une échelle tout a faitville récente d’une échelle tout a fait
différente, et dont la zone centrale a undifférente, et dont la zone centrale a un
plan quadrillé.plan quadrillé.
La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
Trois villes.Trois villes.
Choix des villes.Choix des villes.Choix des villes.Choix des villes.
les concepts .les concepts .
ConclusionConclusion .
Introduction .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES.
Choix des villes.Choix des villes.Choix des villes.Choix des villes.
La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
Trois villes.Trois villes.
La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
Etape 1 :Etape 1 :
Un enquêteur entraîné àUn enquêteur entraîné à
l’observation fit par reconnaissancel’observation fit par reconnaissance
systématique du terrain, à pied sursystématique du terrain, à pied sur
toute la zone, en relevant sur un plantoute la zone, en relevant sur un plan
la présence des divers éléments,la présence des divers éléments,
leur visibilité la force ou la faiblesseleur visibilité la force ou la faiblesse
de leur image.de leur image.
La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
les concepts .les concepts .
ConclusionConclusion .
Introduction .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES.
Choix des villes.Choix des villes.
La démarche de l’analyseLa démarche de l’analyse..
Trois villes.Trois villes.
Au cours de l’interview, nousAu cours de l’interview, nous
demandions de décrire, de localiser,demandions de décrire, de localiser,
de faire des croquis, et de mimer desde faire des croquis, et de mimer des
excursions imaginaires .excursions imaginaires .
Les personnes interrogées étaientLes personnes interrogées étaient
des gens qui habitaient ou travaillaientdes gens qui habitaient ou travaillaient
depuis longtemps dans la zone, et dontdepuis longtemps dans la zone, et dont
les lieux d’habitation ou de travaille étaientles lieux d’habitation ou de travaille étaient
disséminés a travers toute la zone endisséminés a travers toute la zone en
question.question.
La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
Etape 2 :Etape 2 :
On procéda à l’interview enOn procéda à l’interview en
profondeur d’un petit échantillon deprofondeur d’un petit échantillon de
personnes résidant dans la ville afinpersonnes résidant dans la ville afin
d’évoquer l’image q’elles se faisaient ded’évoquer l’image q’elles se faisaient de
leur environnement physique.leur environnement physique.
les concepts .les concepts .
ConclusionConclusion .
Introduction .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES.
Choix des villes.Choix des villes.
Trois villes.Trois villes.Trois villes.Trois villes.
Le travail de l'auteur aLe travail de l'auteur a
consisté à comparer l'imageconsisté à comparer l'image
collective de trois villescollective de trois villes
(élaborée par des entretiens) à(élaborée par des entretiens) à
la réalité des formes urbainesla réalité des formes urbaines
(déterminées par enquête sur(déterminées par enquête sur
le terrain), pour en dégagerle terrain), pour en dégager
quelques principes dequelques principes de
composition urbaine.composition urbaine.
Trois villes:Trois villes:
La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
BOSTON:BOSTON:
Ville très vive contenant beaucoupVille très vive contenant beaucoup
de dispositifs uniques il est difficilede dispositifs uniques il est difficile
diriger qu’à travers.diriger qu’à travers.
Les analyses ont permisLes analyses ont permis
d'identifier plusieurs problèmes ded'identifier plusieurs problèmes de
l'image de la péninsule centrale,l'image de la péninsule centrale,
comme la confusion de la forme ducomme la confusion de la forme du
jardin central, le caractère flou de lajardin central, le caractère flou de la
direction de certaines rues et de ladirection de certaines rues et de la
voirie en général.voirie en général.
En revanche, les quartiers ont duEn revanche, les quartiers ont du
caractère et se reconnaissent, maiscaractère et se reconnaissent, mais
leur structure n'est pas claire .leur structure n'est pas claire .
BOSTONBOSTON vue de l’ouest .
BOSTON:BOSTON:
 Zone exceptionnelle pour une ville américaine. Du fait de sonZone exceptionnelle pour une ville américaine. Du fait de son
ancienneté, histoire, atmosphère quelque peu européenne.ancienneté, histoire, atmosphère quelque peu européenne.
 Elle comprend le noyau commercial, central de la zoneElle comprend le noyau commercial, central de la zone
métropolitaine.métropolitaine.
 Quartiers résidentiels de forte densité.Quartiers résidentiels de forte densité.
 Quartiers très distincts et de voies tortueuses où l’on se perdQuartiers très distincts et de voies tortueuses où l’on se perd
 Contraste frappant entre large artères et des rues transversalesContraste frappant entre large artères et des rues transversales
étroites.étroites.
 Manque d’espace libre et de détente et de place de stationnementManque d’espace libre et de détente et de place de stationnement
 Les vues préférées sont généralement des panoramas lointains oùLes vues préférées sont généralement des panoramas lointains où
l’on ressent l’eau et l’espace.l’on ressent l’eau et l’espace.
 L’espace de Boston Common espace libre très vaste, très planté deL’espace de Boston Common espace libre très vaste, très planté de
forme pentagonale aux angles sensiblement droits, dont on seforme pentagonale aux angles sensiblement droits, dont on se
souvient difficilement .souvient difficilement .
Zone d’étude :Zone d’étude : zone centrale de la péninsule.zone centrale de la péninsule.
spects problématiques de l’image de
Boston
BOSTON:BOSTON:
Jersey City:Jersey City:
Ville qui se manque de particularité.Ville qui se manque de particularité.
Située entre Newark et New York,Située entre Newark et New York,
c'est une ville fragmentée par lesc'est une ville fragmentée par les
coupures des voies de communication,coupures des voies de communication,
par la ségrégation sociale et raciale.par la ségrégation sociale et raciale.
La ville n'a pas de centre, et plusLa ville n'a pas de centre, et plus
généralement pas de caractère : ainsi,généralement pas de caractère : ainsi,
les habitants ont peu de points deles habitants ont peu de points de
repères (ils décrivent au moyen desrepères (ils décrivent au moyen des
noms de rue, des enseignes, et non denoms de rue, des enseignes, et non de
formes reconnaissables.formes reconnaissables.
Jersey City vue de sud .
Jersey City:Jersey City:
Zone d’étude :Zone d’étude : petit centre d’activités.petit centre d’activités.
 Elle a l’aspect d’un endroit que l’on traverse plutôt que d’un endroit que l’onElle a l’aspect d’un endroit que l’on traverse plutôt que d’un endroit que l’on
vit.vit.
 Séparé en unité de voisinage par des ségrégation de classes ou races.Séparé en unité de voisinage par des ségrégation de classes ou races.
 Ville polycentrique.Ville polycentrique.
 Ville qui manque d’éléments de reconnaissance.Ville qui manque d’éléments de reconnaissance.
 Les habitants de guident par les noms des rues.Les habitants de guident par les noms des rues.
 La plus grande partie de la zone est brisée en morceaux séparés parLa plus grande partie de la zone est brisée en morceaux séparés par
des solides frontières.des solides frontières.
 L’élément essentiel de la structure estL’élément essentiel de la structure est Journal SquareJournal Square..
 L’absence de caractère apparaît au premier coup d’oeilL’absence de caractère apparaît au premier coup d’oeil
 Journal square est de forte intensité d’usage et activités donc est unJournal square est de forte intensité d’usage et activités donc est un
élément absorbant.élément absorbant.
 Les quartiers et les points de repère reconnaissables sont rares plusLes quartiers et les points de repère reconnaissables sont rares plus
les nœuds aussi.les nœuds aussi.
 Marquée par la présence de plusieurs limites fermés ou frontières isolantes.Marquée par la présence de plusieurs limites fermés ou frontières isolantes.
 Les autoroutes et chemin de fer surélevés.Les autoroutes et chemin de fer surélevés.
La forme visuelle de Jersey City,telle
qu’elle ressort de l’enquête sur terrain
Jersey City:Jersey City:
Los Angeles
Nouvelle ville ayant la forme
relativement originale.
Le centre qui a été étudié : son image
est relativement indifférenciée, en raison
de son plan quadrillé où les rues se
confondent, des fréquents changements
d'activités et des reconstructions du cadre
bâti. Cependant certains points de repère
très caractérisés visuellement existent, tels
Pershing square ou ces bâtiments élevés,
en fond de perspective, qui permettent de
conserver facilement sa direction.
En revanche, l'imagibilité à l'échelle de
l'agglomération est bonne grâce à des
éléments structurants comme l'océan.
Les autoroutes, palpitantes et
épuisantes, sont à la fois structurantes et
difficiles à rattacher au reste de la ville.Los Angeles vue de l’ouest .
Zone d’étude :Zone d’étude : cœur d’une vaste aire métropolitaine.
Los Angeles
 Les personnes connaissent bien la zone.
 Le centre est lourdement chargé de signification et
d’activités.
 Immenses bâtiments distinguables.
 Schéma de base quadrillé « régulier».
 Décentralisation de l’aire métropolitaine.
 Il y a plusieurs centres principaux.
 Schéma quadrillé forme une matrice indifférenciée dans
laquelle on ne peut pas toujours situer les éléments avec
certitude.
 Centre actif est ordonné par l’écologie
La forme de la ville de Los Angeles telle
qu’elle ressort de l’enquête sur terrain
Los Angeles
les concepts .les concepts .
ConclusionConclusion .
Introduction .
ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES.
La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
Trois villes.Trois villes.
Choix des villes.Choix des villes.
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
Trois villes.Trois villes.
Le travail de l'auteur aLe travail de l'auteur a
consisté à comparer l'imageconsisté à comparer l'image
collective de trois villescollective de trois villes
(élaborée par des entretiens) à(élaborée par des entretiens) à
la réalité des formes urbainesla réalité des formes urbaines
(déterminées par enquête sur(déterminées par enquête sur
le terrain), pour en dégagerle terrain), pour en dégager
quelques principes dequelques principes de
composition urbaine.composition urbaine.
Trois villes:Trois villes:
CONCLUSION:CONCLUSION:
Introduction .
les concepts .les concepts .
Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .
ConclusionConclusion .ConclusionConclusion .
Les résultats de Lynch ont été mis enLes résultats de Lynch ont été mis en
application globalement dans desapplication globalement dans des
opérations de planification de ville cesopérations de planification de ville ces
dernières années. Si une nouvelle ville estdernières années. Si une nouvelle ville est
formée, ou celles existantes sont encoreformée, ou celles existantes sont encore
développées, les résidants ont tirédéveloppées, les résidants ont tiré
bénéfice de l'utilisation des élémentsbénéfice de l'utilisation des éléments
immangeable de ville et de la forme plusimmangeable de ville et de la forme plus
claire.claire.

Contenu connexe

Tendances

Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineHiba Architecte
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaineSami Sahli
 
Approche paysagiste
Approche paysagisteApproche paysagiste
Approche paysagisteHania Zazoua
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbainSami Sahli
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Hiba Architecte
 
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionDevelopement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionILYES MHAMMEDIA
 
Analyse du gare routiere
Analyse du gare routiereAnalyse du gare routiere
Analyse du gare routiereMinocha Archit
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04Sami Sahli
 
Approche sensorielle
Approche sensorielleApproche sensorielle
Approche sensorielleArchi Guelma
 
La rénovation urbaine
La rénovation urbaineLa rénovation urbaine
La rénovation urbaineYazid B
 
Approche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptxApproche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptxIKRAMESSAID
 

Tendances (20)

Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaine
 
El harrach
El harrachEl harrach
El harrach
 
Quartier de la marine
Quartier de la marineQuartier de la marine
Quartier de la marine
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaine
 
Approche 5 architectes
Approche 5 architectes Approche 5 architectes
Approche 5 architectes
 
Analyse urbaine1
Analyse urbaine1Analyse urbaine1
Analyse urbaine1
 
Approche paysagiste
Approche paysagisteApproche paysagiste
Approche paysagiste
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
Analyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturaleAnalyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturale
 
Syntaxe spatiale
Syntaxe spatialeSyntaxe spatiale
Syntaxe spatiale
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
 
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionDevelopement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
 
Analyse du gare routiere
Analyse du gare routiereAnalyse du gare routiere
Analyse du gare routiere
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
 
Tissu urbain
Tissu urbainTissu urbain
Tissu urbain
 
Approche sensorielle
Approche sensorielleApproche sensorielle
Approche sensorielle
 
La rénovation urbaine
La rénovation urbaineLa rénovation urbaine
La rénovation urbaine
 
Approche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptxApproche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptx
 

En vedette

Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeSami Sahli
 
Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Sami Sahli
 
Chartres -Présentation 2014
Chartres -Présentation 2014Chartres -Présentation 2014
Chartres -Présentation 2014LucieABFPM
 
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueMorphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueSami Sahli
 
C'est quel type de ville
C'est quel type de villeC'est quel type de ville
C'est quel type de villeaviej
 
Cour 02-projet-urbain
Cour 02-projet-urbainCour 02-projet-urbain
Cour 02-projet-urbainSami Sahli
 
les opérations durbanisme
les opérations durbanismeles opérations durbanisme
les opérations durbanismeSami Sahli
 
A New Life for the Medieval Libraries of Chartres
A New Life for the Medieval Libraries of Chartres A New Life for the Medieval Libraries of Chartres
A New Life for the Medieval Libraries of Chartres Equipex Biblissima
 
Da9fc70392ec52f3218a02e9be47c32c
Da9fc70392ec52f3218a02e9be47c32cDa9fc70392ec52f3218a02e9be47c32c
Da9fc70392ec52f3218a02e9be47c32cBUICKGT
 
Planification urbaine 02
Planification urbaine 02Planification urbaine 02
Planification urbaine 02Sami Sahli
 
2 de la cité jardin au lotissement
2 de la cité jardin au lotissement2 de la cité jardin au lotissement
2 de la cité jardin au lotissementHiba Architecte
 
Presentation power point formation
Presentation power point formationPresentation power point formation
Presentation power point formationBUICKGT
 
Cours: urbanisme globale vs urbanisme durable
Cours: urbanisme globale vs urbanisme durableCours: urbanisme globale vs urbanisme durable
Cours: urbanisme globale vs urbanisme durableArchi Guelma
 
Approche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteApproche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteAsma LAOUEDJ
 
Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Sami Sahli
 

En vedette (20)

Espace
EspaceEspace
Espace
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Approche Paysagère
Approche PaysagèreApproche Paysagère
Approche Paysagère
 
Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04
 
Chartres -Présentation 2014
Chartres -Présentation 2014Chartres -Présentation 2014
Chartres -Présentation 2014
 
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueMorphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologique
 
C'est quel type de ville
C'est quel type de villeC'est quel type de ville
C'est quel type de ville
 
Cour 02-projet-urbain
Cour 02-projet-urbainCour 02-projet-urbain
Cour 02-projet-urbain
 
les opérations durbanisme
les opérations durbanismeles opérations durbanisme
les opérations durbanisme
 
A New Life for the Medieval Libraries of Chartres
A New Life for the Medieval Libraries of Chartres A New Life for the Medieval Libraries of Chartres
A New Life for the Medieval Libraries of Chartres
 
Da9fc70392ec52f3218a02e9be47c32c
Da9fc70392ec52f3218a02e9be47c32cDa9fc70392ec52f3218a02e9be47c32c
Da9fc70392ec52f3218a02e9be47c32c
 
Ambiance spatiale
Ambiance spatialeAmbiance spatiale
Ambiance spatiale
 
Planification urbaine 02
Planification urbaine 02Planification urbaine 02
Planification urbaine 02
 
Methde sensoille
Methde sensoilleMethde sensoille
Methde sensoille
 
2 de la cité jardin au lotissement
2 de la cité jardin au lotissement2 de la cité jardin au lotissement
2 de la cité jardin au lotissement
 
Presentation power point formation
Presentation power point formationPresentation power point formation
Presentation power point formation
 
Cours: urbanisme globale vs urbanisme durable
Cours: urbanisme globale vs urbanisme durableCours: urbanisme globale vs urbanisme durable
Cours: urbanisme globale vs urbanisme durable
 
Approche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteApproche fonctionnaliste
Approche fonctionnaliste
 
CITRA KOTA
CITRA KOTACITRA KOTA
CITRA KOTA
 
Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Planification urbaine 01
Planification urbaine 01
 

Similaire à Kevin lynche

Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lync
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lyncAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lync
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lyncAbdelkader Bafdil Archi
 
Analyse urbain Approche de KEVIN LYNCH.ppt
Analyse urbain  Approche de KEVIN LYNCH.pptAnalyse urbain  Approche de KEVIN LYNCH.ppt
Analyse urbain Approche de KEVIN LYNCH.pptDanielJacoups1
 
Mise en oeuvre du projet Habiter
Mise en oeuvre du projet HabiterMise en oeuvre du projet Habiter
Mise en oeuvre du projet Habiterlenavielprof
 
Dimensions emotionnelles_et_synthese
 Dimensions emotionnelles_et_synthese Dimensions emotionnelles_et_synthese
Dimensions emotionnelles_et_syntheseGeoffrey Dorne
 
Publication conference lorenzo_soccavo_hie2017
Publication conference lorenzo_soccavo_hie2017Publication conference lorenzo_soccavo_hie2017
Publication conference lorenzo_soccavo_hie2017Lorenzo Soccavo
 

Similaire à Kevin lynche (6)

Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lync
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lyncAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lync
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lync
 
Analyse urbain Approche de KEVIN LYNCH.ppt
Analyse urbain  Approche de KEVIN LYNCH.pptAnalyse urbain  Approche de KEVIN LYNCH.ppt
Analyse urbain Approche de KEVIN LYNCH.ppt
 
syntax.pptx
syntax.pptxsyntax.pptx
syntax.pptx
 
Mise en oeuvre du projet Habiter
Mise en oeuvre du projet HabiterMise en oeuvre du projet Habiter
Mise en oeuvre du projet Habiter
 
Dimensions emotionnelles_et_synthese
 Dimensions emotionnelles_et_synthese Dimensions emotionnelles_et_synthese
Dimensions emotionnelles_et_synthese
 
Publication conference lorenzo_soccavo_hie2017
Publication conference lorenzo_soccavo_hie2017Publication conference lorenzo_soccavo_hie2017
Publication conference lorenzo_soccavo_hie2017
 

Plus de Sami Sahli

Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyerSami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago CalatravaSami Sahli
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire Sami Sahli
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd WrightSami Sahli
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismiqueSami Sahli
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructureSami Sahli
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabiteSami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbainSami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les solsSami Sahli
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondationsSami Sahli
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Sami Sahli
 

Plus de Sami Sahli (20)

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel
 

Kevin lynche

  • 1. * Exposer sur : Dirigée par:  Richa Mohamed. Amraoui. Sirai. 2004/2005 Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme. EPAUEPAU KEVIN LYNCHE.KEVIN LYNCHE. Réalisée par: Mahdadi Ibrahim. Kibouch Mohamed. Mohamed. Bitam. Groupe: 05 . Atelier 4eme année.
  • 2. PLAN DE TRAVAIL:PLAN DE TRAVAIL: Introduction . les concepts .les concepts . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion .
  • 3. Introduction . les concepts .les concepts . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . INTRODUCTION: L'architecture depuis son existence, se situait entre le monde des réalités physiques et celui de l'imaginaire. L'un des chercheurs (le premier)- qui a mit le point sur le coté perceptif quant aux différents composants d'une ville- est KEVIN Lynche. Kevin Lynche, Jane Jacobs, Christopher Alexander et quelques autres ont critiqué la perte de dimension humaine sur les villes modernes. Ainsi leurs travaux sont dérivés de la vue de l'habitant de la ville, en employant l'enquête scientifique (des entrevues et des Questionnaires). Introduction .
  • 4. Introduction . les concepts .les concepts . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . INTRODUCTION: KEVIN LYNCH à créé uneKEVIN LYNCH à créé une méthode qui sert à analyser puisméthode qui sert à analyser puis modifier la ville afin de la doter d'unemodifier la ville afin de la doter d'une forme visuelle qui est un problème deforme visuelle qui est un problème de création d'un type particuliercréation d'un type particulier (perception) et assez nouveau, par(perception) et assez nouveau, par biais de l'ouvrage célèbrebiais de l'ouvrage célèbre l'image del'image de la citéla cité (1960)(1960) qui indique quelsqui indique quels éléments dans la structure établieéléments dans la structure établie d'une ville, sont importants dans lad'une ville, sont importants dans la perception populaire de la ville. Dansperception populaire de la ville. Dans son expérimentation, il a employé Losson expérimentation, il a employé Los Angeles, Boston, et la ville du JerseyAngeles, Boston, et la ville du Jersey comme de cas.comme de cas.
  • 5. Définition de la méthode :Définition de la méthode : Cette approche se base surCette approche se base sur la perception du paysage qui évoque desla perception du paysage qui évoque des sensations traduites en une image.sensations traduites en une image. INTRODUCTION: les concepts .les concepts . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Définition de la méthodeDéfinition de la méthode Introduction .
  • 6. Cette approche se base surCette approche se base sur la perception du paysage qui évoque desla perception du paysage qui évoque des sensations traduites en une image.sensations traduites en une image. INTRODUCTION: les concepts .les concepts . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction .Introduction .
  • 7. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts .les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: L’image :L’image : L’imagibilité :L’imagibilité : Les cinq éléments :Les cinq éléments : La lisibilité :La lisibilité :
  • 8. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: L’image :L’image : L’imagibilité :L’imagibilité : Les cinq éléments :Les cinq éléments : La lisibilité :La lisibilité :La lisibilité :La lisibilité : La lisibilité :La lisibilité : C’est la clarté apparenteC’est la clarté apparente « lisibilité »du paysage urbain par la« lisibilité »du paysage urbain par la nous voulons dire la facilité avecnous voulons dire la facilité avec laquelle on peut reconnaître seslaquelle on peut reconnaître ses éléments et les organiser en un schémaéléments et les organiser en un schéma cohérent.cohérent. Tout comme cette page impriméeTout comme cette page imprimée est lisible si on peut la percevoir commeest lisible si on peut la percevoir comme un ensemble de symbolesun ensemble de symboles reconnaissables et liés entre eux ,dereconnaissables et liés entre eux ,de même une ville lisible est celle dont lesmême une ville lisible est celle dont les quartiers,les points de repères ou lesquartiers,les points de repères ou les voies sont facilement identifiable etvoies sont facilement identifiable et aisément cour binés en un schémaaisément cour binés en un schéma d’ensemble.d’ensemble.
  • 9. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: L’imagibilité :L’imagibilité : Les cinq éléments :Les cinq éléments : L’image:L’image: La lisibilité :La lisibilité : L’image:L’image: Les images de l’environnement sont leLes images de l’environnement sont le résultat d’une opération de va-et-vientrésultat d’une opération de va-et-vient entre l’observateur et son milieu.entre l’observateur et son milieu. Une image de l’environnement peutUne image de l’environnement peut s’analyser à travers trois composants :s’analyser à travers trois composants : Identité :Identité : Une image utilisable requiert d’abordUne image utilisable requiert d’abord l’identification d’un objet, ce qui supposel’identification d’un objet, ce qui suppose qu’on le distingue des autres choses.qu’on le distingue des autres choses. Structure :Structure : C’est la relation spatiale ou pragmatiqueC’est la relation spatiale ou pragmatique entre l’objet est l’observateur.entre l’objet est l’observateur. SignificationSignification :: Cet objet doit avoir une signification soitCet objet doit avoir une signification soit portique soit émotive pour l’observateur.portique soit émotive pour l’observateur. L’image:L’image:
  • 10. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: Les cinq éléments :Les cinq éléments : L’imagibilité:L’imagibilité: La lisibilité :La lisibilité : L’image:L’image: L’imagibilité:L’imagibilité: C’est pour un objet physique, la qualité grâce a la quelle il a de grandes chances de provoquer une forte image chez n’importe quel observateur. C’est cette forme cette couleur ou cette disposition qui facilitent la création d’images mentales L’imagibilité:L’imagibilité:
  • 11. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: Les cinq éléments :Les cinq éléments : La lisibilité :La lisibilité : L’image:L’image: L’imagibilité:L’imagibilité: Les cinq éléments :Les cinq éléments : 1/-Les voies : Sont les chenaux de long desquels l’observateur se déplace, habituellement, occasionnellement, potentiellement .ce peut être des rues des allées piétonnières, des voies métropolitain des canaux, des voies de chemin de fer .pour beaucoup de gens, ce sont les éléments prédominants de leur image .les gens observent la ville quand ils y circulent, et les outres éléments de l’environnement sont disposes et mis en relation le long de ces voies. Les cinq éléments :Les cinq éléments :
  • 12. Les caractéristiques des façades ou de la végétation:Les caractéristiques des façades ou de la végétation: Les voies se particularisent par :Les voies se particularisent par : Les activités qui les bordent:Les activités qui les bordent: Leur largeur ou leur étroitesse:
  • 13. Les voies se particularisent par :Les voies se particularisent par : Leur direction :Leur direction : Les voies peuvent avoir une qualité directionnelle qui permette de distinguer facilement le long de l’axe de la voie la pente, des gradients d'intensité d'utilisation ou d'ancienneté, un bâtiment typique d'un côté, etc. permettent de se rendre compte de la direction qu'on a prise. Il est important aussi que les extrémités (l'origine et la destination) soient nettes, par exemple grâce à la présence d'un bâtiment dans l'axe visuel. C'est la clôture visuelle.
  • 14. Les voies se particularisent par :Les voies se particularisent par : Leur continuité.Leur continuité. L'imagibilité des voies s'accroîtL'imagibilité des voies s'accroît grâce à plusieurs qualités :grâce à plusieurs qualités : chaussée,largeur,nom…chaussée,largeur,nom…
  • 15. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: Les cinq éléments :Les cinq éléments : La lisibilité :La lisibilité : L’image:L’image: L’imagibilité:L’imagibilité: 2/-Les limites : Les cinq éléments :Les cinq éléments : Sont les éléments linéaires queSont les éléments linéaires que l’observateur n’emploie pas ou nel’observateur n’emploie pas ou ne concéder pas comme des voies. Ceconcéder pas comme des voies. Ce sont les frontières entre deux phases,sont les frontières entre deux phases, les solutions de continuité linéaires :les solutions de continuité linéaires : rivages, tranchées de voies ferrées,rivages, tranchées de voies ferrées, limites d’extension, murs. Elles serventlimites d’extension, murs. Elles servent de références latérales plutôt quede références latérales plutôt que d’axes de cordonnées.d’axes de cordonnées.
  • 16. Les limites :Les limites :
  • 17. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: Les cinq éléments :Les cinq éléments : La lisibilité :La lisibilité : L’image:L’image: L’imagibilité:L’imagibilité: 3/- Les quartiers : Les cinq éléments :Les cinq éléments : Sont les parties de la villeSont les parties de la ville d’une taille assez grande qu’ond’une taille assez grande qu’on se représente comme un espacese représente comme un espace a deux dimensions ou una deux dimensions ou un observateur peut pénétrer par saobservateur peut pénétrer par sa pensée et qui se reconnaissentpensée et qui se reconnaissent parce qu’elles ont un caractèreparce qu’elles ont un caractère générale qui permet de lesgénérale qui permet de les identifier.identifier.
  • 18. Les indications fondamentales du quartier:Les indications fondamentales du quartier: Un quartier est déterminé parUn quartier est déterminé par l’existence de plusieurs cratèresl’existence de plusieurs cratères distinctifs relevant du type de bâti,distinctifs relevant du type de bâti, de décoration, d’activités, dede décoration, d’activités, de classes sociales et de « races »classes sociales et de « races » (surtout à Jersey city). A Boston,(surtout à Jersey city). A Boston, c’est la force thématique desc’est la force thématique des différents quartiers qui constituedifférents quartiers qui constitue l’élément fondamental de l’imagel’élément fondamental de l’image de la ville, suppléant l’absence dede la ville, suppléant l’absence de clarté de laclarté de la
  • 19. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: Les cinq éléments :Les cinq éléments : La lisibilité :La lisibilité : L’image:L’image: L’imagibilité:L’imagibilité: 4/- Les nœuds : Les cinq éléments :Les cinq éléments : les nœuds sont les points focaux etles nœuds sont les points focaux et stratégiques dans lesquels un observateurstratégiques dans lesquels un observateur peut pénétrer, et les principaux types enpeut pénétrer, et les principaux types en sont soit les points de rencontre des voies,sont soit les points de rencontre des voies, soient des concentrations de certainesoient des concentrations de certaine caractéristique. Mais bien que, pris danscaractéristique. Mais bien que, pris dans l'abstrait, ce ne soient que des points dansl'abstrait, ce ne soient que des points dans l'image de la ville, en réalité ces nœudsl'image de la ville, en réalité ces nœuds peuvent être de vastes places, ou despeuvent être de vastes places, ou des forme linaires assez étendues, ou mêmeforme linaires assez étendues, ou même des quartiers centraux tout entiers si ondes quartiers centraux tout entiers si on considère la ville à un niveau suffisammentconsidère la ville à un niveau suffisamment globale.globale.
  • 20. Les nœuds :Les nœuds : En effet, si on envisageEn effet, si on envisage l'environnement en sel'environnement en se plaçant à un niveauplaçant à un niveau national ou international,national ou international, alors c'est toute la ville quialors c'est toute la ville qui peut devenir un nœud.peut devenir un nœud.
  • 21. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: Les cinq éléments :Les cinq éléments : La lisibilité :La lisibilité : L’image:L’image: L’imagibilité:L’imagibilité: 5/- Les points de repères : Les cinq éléments :Les cinq éléments : Ce sont habituellementCe sont habituellement des objets physiques définiesdes objets physiques définies assez simplement : immeuble,assez simplement : immeuble, enseigne, boutique ouenseigne, boutique ou montagne. Leur utilisationmontagne. Leur utilisation implique le chois d’un élémentimplique le chois d’un élément unique ou milieu d’une multitudeunique ou milieu d’une multitude de possibilité. Certain point dede possibilité. Certain point de repères sont des objets éloignés,repères sont des objets éloignés, dons la nature est d’être vusdons la nature est d’être vus sous le nombreux angles et asous le nombreux angles et a des distances varies dépassentdes distances varies dépassent le sommet des éléments plusle sommet des éléments plus petits.petits.
  • 22. Les points de repères : Tour Effel (jour). Tour Effel (nuit). Le Civic Center. Arc de triomphe.
  • 23. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . LES CONCEPTS: La lisibilité :La lisibilité : L’image:L’image: L’imagibilité:L’imagibilité: Les cinq éléments :Les cinq éléments :Les cinq éléments :Les cinq éléments :
  • 24. les concepts .les concepts . ConclusionConclusion . Introduction . les concepts .les concepts . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES.LES CONCEPTS: Choix des villes.Choix des villes. La démarche de l’analyseLa démarche de l’analyse Trois villes.Trois villes.
  • 25. les concepts .les concepts . ConclusionConclusion . Introduction . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES. Choix des villes etChoix des villes et personnes interviewées :personnes interviewées : BostonBoston : : elle a un caractère unique parmi leselle a un caractère unique parmi les villes d’Amiriques, car elle possède unevilles d’Amiriques, car elle possède une forme frappante et en même temps on yforme frappante et en même temps on y éprouve beaucoup de difficultés à seéprouve beaucoup de difficultés à se repérer.repérer. Jersey cityJersey city : : elle parait informelle et semble àelle parait informelle et semble à première vue posséder une imagibilité d’unpremière vue posséder une imagibilité d’un niveau extrêmement bas.niveau extrêmement bas. Los AngelesLos Angeles : : ville récente d’une échelle tout a faitville récente d’une échelle tout a fait différente, et dont la zone centrale a undifférente, et dont la zone centrale a un plan quadrillé.plan quadrillé. La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse. Trois villes.Trois villes. Choix des villes.Choix des villes.Choix des villes.Choix des villes.
  • 26. les concepts .les concepts . ConclusionConclusion . Introduction . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES. Choix des villes.Choix des villes.Choix des villes.Choix des villes. La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse. Trois villes.Trois villes. La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse. Etape 1 :Etape 1 : Un enquêteur entraîné àUn enquêteur entraîné à l’observation fit par reconnaissancel’observation fit par reconnaissance systématique du terrain, à pied sursystématique du terrain, à pied sur toute la zone, en relevant sur un plantoute la zone, en relevant sur un plan la présence des divers éléments,la présence des divers éléments, leur visibilité la force ou la faiblesseleur visibilité la force ou la faiblesse de leur image.de leur image. La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
  • 27. les concepts .les concepts . ConclusionConclusion . Introduction . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES. Choix des villes.Choix des villes. La démarche de l’analyseLa démarche de l’analyse.. Trois villes.Trois villes. Au cours de l’interview, nousAu cours de l’interview, nous demandions de décrire, de localiser,demandions de décrire, de localiser, de faire des croquis, et de mimer desde faire des croquis, et de mimer des excursions imaginaires .excursions imaginaires . Les personnes interrogées étaientLes personnes interrogées étaient des gens qui habitaient ou travaillaientdes gens qui habitaient ou travaillaient depuis longtemps dans la zone, et dontdepuis longtemps dans la zone, et dont les lieux d’habitation ou de travaille étaientles lieux d’habitation ou de travaille étaient disséminés a travers toute la zone endisséminés a travers toute la zone en question.question. La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse. Etape 2 :Etape 2 : On procéda à l’interview enOn procéda à l’interview en profondeur d’un petit échantillon deprofondeur d’un petit échantillon de personnes résidant dans la ville afinpersonnes résidant dans la ville afin d’évoquer l’image q’elles se faisaient ded’évoquer l’image q’elles se faisaient de leur environnement physique.leur environnement physique.
  • 28. les concepts .les concepts . ConclusionConclusion . Introduction . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES. Choix des villes.Choix des villes. Trois villes.Trois villes.Trois villes.Trois villes. Le travail de l'auteur aLe travail de l'auteur a consisté à comparer l'imageconsisté à comparer l'image collective de trois villescollective de trois villes (élaborée par des entretiens) à(élaborée par des entretiens) à la réalité des formes urbainesla réalité des formes urbaines (déterminées par enquête sur(déterminées par enquête sur le terrain), pour en dégagerle terrain), pour en dégager quelques principes dequelques principes de composition urbaine.composition urbaine. Trois villes:Trois villes: La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse.
  • 29. BOSTON:BOSTON: Ville très vive contenant beaucoupVille très vive contenant beaucoup de dispositifs uniques il est difficilede dispositifs uniques il est difficile diriger qu’à travers.diriger qu’à travers. Les analyses ont permisLes analyses ont permis d'identifier plusieurs problèmes ded'identifier plusieurs problèmes de l'image de la péninsule centrale,l'image de la péninsule centrale, comme la confusion de la forme ducomme la confusion de la forme du jardin central, le caractère flou de lajardin central, le caractère flou de la direction de certaines rues et de ladirection de certaines rues et de la voirie en général.voirie en général. En revanche, les quartiers ont duEn revanche, les quartiers ont du caractère et se reconnaissent, maiscaractère et se reconnaissent, mais leur structure n'est pas claire .leur structure n'est pas claire . BOSTONBOSTON vue de l’ouest .
  • 30. BOSTON:BOSTON:  Zone exceptionnelle pour une ville américaine. Du fait de sonZone exceptionnelle pour une ville américaine. Du fait de son ancienneté, histoire, atmosphère quelque peu européenne.ancienneté, histoire, atmosphère quelque peu européenne.  Elle comprend le noyau commercial, central de la zoneElle comprend le noyau commercial, central de la zone métropolitaine.métropolitaine.  Quartiers résidentiels de forte densité.Quartiers résidentiels de forte densité.  Quartiers très distincts et de voies tortueuses où l’on se perdQuartiers très distincts et de voies tortueuses où l’on se perd  Contraste frappant entre large artères et des rues transversalesContraste frappant entre large artères et des rues transversales étroites.étroites.  Manque d’espace libre et de détente et de place de stationnementManque d’espace libre et de détente et de place de stationnement  Les vues préférées sont généralement des panoramas lointains oùLes vues préférées sont généralement des panoramas lointains où l’on ressent l’eau et l’espace.l’on ressent l’eau et l’espace.  L’espace de Boston Common espace libre très vaste, très planté deL’espace de Boston Common espace libre très vaste, très planté de forme pentagonale aux angles sensiblement droits, dont on seforme pentagonale aux angles sensiblement droits, dont on se souvient difficilement .souvient difficilement . Zone d’étude :Zone d’étude : zone centrale de la péninsule.zone centrale de la péninsule.
  • 31. spects problématiques de l’image de Boston BOSTON:BOSTON:
  • 32. Jersey City:Jersey City: Ville qui se manque de particularité.Ville qui se manque de particularité. Située entre Newark et New York,Située entre Newark et New York, c'est une ville fragmentée par lesc'est une ville fragmentée par les coupures des voies de communication,coupures des voies de communication, par la ségrégation sociale et raciale.par la ségrégation sociale et raciale. La ville n'a pas de centre, et plusLa ville n'a pas de centre, et plus généralement pas de caractère : ainsi,généralement pas de caractère : ainsi, les habitants ont peu de points deles habitants ont peu de points de repères (ils décrivent au moyen desrepères (ils décrivent au moyen des noms de rue, des enseignes, et non denoms de rue, des enseignes, et non de formes reconnaissables.formes reconnaissables. Jersey City vue de sud .
  • 33. Jersey City:Jersey City: Zone d’étude :Zone d’étude : petit centre d’activités.petit centre d’activités.  Elle a l’aspect d’un endroit que l’on traverse plutôt que d’un endroit que l’onElle a l’aspect d’un endroit que l’on traverse plutôt que d’un endroit que l’on vit.vit.  Séparé en unité de voisinage par des ségrégation de classes ou races.Séparé en unité de voisinage par des ségrégation de classes ou races.  Ville polycentrique.Ville polycentrique.  Ville qui manque d’éléments de reconnaissance.Ville qui manque d’éléments de reconnaissance.  Les habitants de guident par les noms des rues.Les habitants de guident par les noms des rues.  La plus grande partie de la zone est brisée en morceaux séparés parLa plus grande partie de la zone est brisée en morceaux séparés par des solides frontières.des solides frontières.  L’élément essentiel de la structure estL’élément essentiel de la structure est Journal SquareJournal Square..  L’absence de caractère apparaît au premier coup d’oeilL’absence de caractère apparaît au premier coup d’oeil  Journal square est de forte intensité d’usage et activités donc est unJournal square est de forte intensité d’usage et activités donc est un élément absorbant.élément absorbant.  Les quartiers et les points de repère reconnaissables sont rares plusLes quartiers et les points de repère reconnaissables sont rares plus les nœuds aussi.les nœuds aussi.  Marquée par la présence de plusieurs limites fermés ou frontières isolantes.Marquée par la présence de plusieurs limites fermés ou frontières isolantes.  Les autoroutes et chemin de fer surélevés.Les autoroutes et chemin de fer surélevés.
  • 34. La forme visuelle de Jersey City,telle qu’elle ressort de l’enquête sur terrain Jersey City:Jersey City:
  • 35. Los Angeles Nouvelle ville ayant la forme relativement originale. Le centre qui a été étudié : son image est relativement indifférenciée, en raison de son plan quadrillé où les rues se confondent, des fréquents changements d'activités et des reconstructions du cadre bâti. Cependant certains points de repère très caractérisés visuellement existent, tels Pershing square ou ces bâtiments élevés, en fond de perspective, qui permettent de conserver facilement sa direction. En revanche, l'imagibilité à l'échelle de l'agglomération est bonne grâce à des éléments structurants comme l'océan. Les autoroutes, palpitantes et épuisantes, sont à la fois structurantes et difficiles à rattacher au reste de la ville.Los Angeles vue de l’ouest .
  • 36. Zone d’étude :Zone d’étude : cœur d’une vaste aire métropolitaine. Los Angeles  Les personnes connaissent bien la zone.  Le centre est lourdement chargé de signification et d’activités.  Immenses bâtiments distinguables.  Schéma de base quadrillé « régulier».  Décentralisation de l’aire métropolitaine.  Il y a plusieurs centres principaux.  Schéma quadrillé forme une matrice indifférenciée dans laquelle on ne peut pas toujours situer les éléments avec certitude.  Centre actif est ordonné par l’écologie
  • 37. La forme de la ville de Los Angeles telle qu’elle ressort de l’enquête sur terrain Los Angeles
  • 38. les concepts .les concepts . ConclusionConclusion . Introduction . ANALYSE DES TROIS VILLES.ANALYSE DES TROIS VILLES. La démarche de l’analyse.La démarche de l’analyse. Trois villes.Trois villes. Choix des villes.Choix des villes. Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . Trois villes.Trois villes. Le travail de l'auteur aLe travail de l'auteur a consisté à comparer l'imageconsisté à comparer l'image collective de trois villescollective de trois villes (élaborée par des entretiens) à(élaborée par des entretiens) à la réalité des formes urbainesla réalité des formes urbaines (déterminées par enquête sur(déterminées par enquête sur le terrain), pour en dégagerle terrain), pour en dégager quelques principes dequelques principes de composition urbaine.composition urbaine. Trois villes:Trois villes:
  • 39. CONCLUSION:CONCLUSION: Introduction . les concepts .les concepts . Analyse des trois villes .Analyse des trois villes . ConclusionConclusion .ConclusionConclusion . Les résultats de Lynch ont été mis enLes résultats de Lynch ont été mis en application globalement dans desapplication globalement dans des opérations de planification de ville cesopérations de planification de ville ces dernières années. Si une nouvelle ville estdernières années. Si une nouvelle ville est formée, ou celles existantes sont encoreformée, ou celles existantes sont encore développées, les résidants ont tirédéveloppées, les résidants ont tiré bénéfice de l'utilisation des élémentsbénéfice de l'utilisation des éléments immangeable de ville et de la forme plusimmangeable de ville et de la forme plus claire.claire.