Rue & boulevard

3 046 vues

Publié le

2 commentaires
4 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 046
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
463
Commentaires
2
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rue & boulevard

  1. 1. ECOLE POLYTECNIQUE D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME. EXPOSE SUR : RUE ET BOULEVARD Présenté par: Encadré par: •BOURBIA IMENE. •MESTOURA LAMIA. •YOUSFI AMEL. 2004/2005 •Mr AMROUCHE
  2. 2. PLAN DE TRAVAIL • Introduction. • Quesqu’une rue • Historique. • De l’impasse au boulevard. 1-ruelle et impasse . 2- rue a l’échelle du quartier. 3-rue a l’échelle de la ville. a/ - Boulevard. b/- Avenue. Cas d’étude: - problématique. - le boulevard à Alger. - la rue à Alger. - l’avenue à Alger. - conclusion. Exemple de réaménagement du boulevard de la vilette.
  3. 3. Introduction. l’évidence de la ville c’est d’abord la rue, structure simple et continue qui permet de circuler, de rentrer chez soi,d’avoir une adresse. « c’est a partir du moment ou une voie dessert directement de part et d’autre des parcelles bâties en même temps qu’elle permet de se déplacer qu’elle mérite le nom d’une Rue. »
  4. 4. LA RUE Droite ou Sinueuse. Large ou Etroite. Inscrite ds Un maillage. régulier Radio concentrique
  5. 5. QUESQU ’ UNE RUE ??  MILIEU RURAL:  MILIEU URBAIN: C’est une prolongement naturel de l’espace intime de la maison, elle exerce une double fonction de structuration, c’est un espace public destiné a la collectivité locale et la mise en rapport avec les entités voisines. Elle joue un double rôle de structuration interne et d’articulation des quartiers. L’espace rue offre traditionnellement une image homogène dont les limites sont constitués par un bâti continu, maisons mitoyennes, alignées.
  6. 6. HISTORIQUE: S’assurer d’un abri Création des voies de communication. Sentiers. Sous l’empire romain. Chaussée. Elle se définit a posteriori, prend place entre les corps bâtis. au cours du temps Mise en place du revêtement, éclairage,syst d’égout….
  7. 7. DE L’IMPASSE AU BOULEVARD. LA HIERARCHIE PREND COMME POINT DE COMPARAISON PRINCIPALE: - LA CAPACITE PHYSIQUE DE SES VOIES. - LEUR GEOMETRIE . - LEUR GABARIT. DE CE FAIT ON PEUT LES CLASSER EN : 1- RUELLE ET IMPASSE: Plus étroite que les rues, ne joue qu’un rôle de desserte locale ( que l’accès aux riverains.).
  8. 8. 2 – RUE A L’ECHELLE DU QUARTIER: La rue permet la relation entre Quartiers 3 – RUE A L’ECHELLE DE LA VILLE: La rue introduit en ville un type d’espace différent Et se réfère a une autre échelle que celle familière des quartiers, elle se compose de: Le boulevard L’avenue
  9. 9. LE BOULEVARD. • IL relit a grande distance des points importants ( gares, grands équipements, ministères….). • c’est un espace offert a la promenade et la rencontre. •Lié a son origine aux techniques de fortifications , généralement construit sur les traces des anciens remparts.
  10. 10. REGLEMENT:
  11. 11. Emplacement des lignes de plantation: Aujourd’hui toutes voies de plus de 24 m de largeur est bordée , sur chaque contre-allée, d’une rangée d’arbres.
  12. 12. A partir de 32m Il y a deux rangées d’arbres sur chaque contre allée.
  13. 13. Pour les largeurs de plus de 40 m, on établit , en général, un plateau dont le milieu reçoit des plantations, et qu’on sépare, de chaque coté de la façade des maisons, par une chaussée et un trottoir. Dans tous les cas, les lignes d’arbres sont placés à 5m au moins de la façade des maisons; et elle sont éloignées de 1,5m de la bordure des trottoirs.
  14. 14. Quelques exemples de boulevards a travers le monde:
  15. 15. Le boulevard au quotidien:
  16. 16. EXEMPLE: Boulevard des Technologies Créer en 1991, se situe a proximité de la zone industrielle et a la jonction des sites résidentielles Dédié a l’accueil des entreprises le site offre un niveau de services important pour l’environnement.
  17. 17. LEGENDE
  18. 18. L’AVENUE: Large voie urbaine plantée d’arbres, anciennement utilisée pour le déroulement des chasses royales du fait de sa perspective qui reliait un château a l’autre. l’une des plus célèbre avenue au monde, elle s’allonge sur 1880m, entre la place de la concorde et la place Charles-de-Gaulle .
  19. 19. PROBLEMATIQUE
  20. 20. Les boulevards d’Alger. Généralement les boulevards à Alger ont été construit sur les traces des anciens remparts.
  21. 21. Le boulevard khemisti: le boulevard est limité du coté bas par la rue Colonel AMIROUCHE et du coté haut par la rue Docteur SAADANE. Plantations: inexistante, sauf dans un petit tronçon . Equipements: La Grande Poste, Siège de la Révolution Algérienne, Station Urbaine, jardin de l’horloge florale.
  22. 22. Les boulevards Zigout Youcef et Che Guevara. Ces deux boulevards se succèdent et relient 03 places importantes: La Place des Martyres et le Square port Saïd et le Square Sofia. Equipements: BNA, APC, APN, Hôtel Safir, Wilaya, assurances et banques… Absence de plantations, la circulation piétonne se fait au dessus des arcades.
  23. 23. Les rues a Alger: Exemple: la rue Hassiba Ben Bouali.
  24. 24. VUES GENERALES
  25. 25. Les composantes :
  26. 26. Les Activités : Tout au long de la Rue, on retrouve de l’habitat collectif ayant un RDC Urbain composé essentiellement de commerces allant de l’alimentation générale au sièges de banques et d’assurances.
  27. 27. DIMENSIONNEMENT: La largeur totale de la rue avoisine les 16 m, repartit comme suit: - 9 m pour la chaussée. - 7 m pour les accotements.
  28. 28. La Rue est a double sens, séparée par une ligne centrale ( absence de berme centrale) LA transition piétonne d’un coté vers l’autre se fait par les passages piétons cloutés.
  29. 29. GABARIT: Le gabarit des bâtiments varie tout au long de la rue
  30. 30. PLANTATIONS: Les plantations correspondent a des arbres a seule rangée, alignées tout au long de la rue et qui prennent toute la hauteur du RDC.
  31. 31. Les arbres sont coupés d’une manière géométrique types d’arbres: Arbre a l’état Arbre jeune.
  32. 32. ECLAIRAGE: Il se fait grâce a des lampadaires ordinaires , disposés de manières intercalées de part et d’autre des trottoirs ( non parallèles.)
  33. 33. SIGNALISATION: il existe différents types de panneaux de signalisation, disposés anarchiquement et de formes irrégulières
  34. 34. REVETEMENT DU SOL TROTTOIRE: Le revêtement utilisé est d’un coût abordable mais d’une durée de vie courte. CHAUSSEE: On a deux traitements differents :la sfalte ordinaire et le pavé ancien.
  35. 35. LE TRAFIC: La rue Hassiba est très emprunté : et par les automobilistes ,cela conduit à un embouteillage quotidien, et par les piétons qui se trouvent obligés d’emprunter la chaussée.
  36. 36. L’ENTRETIEN:
  37. 37. L’AVENUE A ALGER Exemple: L’avenue Victor Hugo
  38. 38. ACTIVITES: Les commerces se limitent a l’alimentation générale et qlqs cyber, avec présence de petits équipements tels que la salle des fêtes et l’assurance.
  39. 39. DIMENSIONNEMENT: La largeur totale de l’avenue avoisine les 19 m répartit comme suit: - 8 m pour la chaussée. - 11 m pour les accotements.
  40. 40. GABARIT: Le gabarit des bâtiments collectifs est constant le long de l’avenue : R+5.
  41. 41. PLANTATIONS: palmiers MOBILIER:
  42. 42. ECLAIRAGE: Les lampadaires existent seulement d’un seul coté de l’avenue .
  43. 43. REVETEMENT DU SOL Un changement brusque de type et de direction du revêtement differencit la Rue de l’avenue.
  44. 44. CONCLUSION: Existence d’un problème de nomination.
  45. 45. EXEMPLE DE REAMENAGEMENT D’UN BV: BOULEVARD DE LA VILETTE Situé entre la place du colonel Fabien et Belleville, est particulièrement dégradé, le terre-plein n’est qu’un vaste parking sauvage. Objectif: reconquérir ce terre-plein au profit des piétons pour en faire une mini coulée verte Etat actuel: •Un terre-plein central de 11 a 12 m de large. •Chaussées de part et d’autre de 8 a 10 m. • terre-plein central occupé par un parking.
  46. 46. Propositions d’aménagement: • suppression du stationnement existant. •Création d’une allée piétonne de 3.5m. •Renforcement de la végétation sur terre-plein par des jardinières latérales. •Élargissement des trottoirs de 2 m. •Rénovation et renforcement de l’éclairage public. •Traiter la terre pleine en asphalte noir. •Aménagement d’une bande de circulation douce par surélévation de l’itinéraire cyclable a un niveau légèrement inférieur a celui du trottoir.
  47. 47. ETAT ACTUEL. PROPOSITION

×