L’ UTOPIE DE GOUVERNANCE
ISLAMIQUE
face aux vérités de l’islam et des réalités
civilisationnelles.
Par Sadek KHEDDACHE*
De...
Attention, même les prophètes n’ont pas été des gouvernants, c’étaient des messagers de la
parole de Dieu ,Noé , Abraham ,...
D’accord, mais il faut aller a cet objectif avec du pragmatisme. Le prophète sala allahou
aalayhi wa salam a dit : « vous ...
Car, sans la confrontation du bien et du mal, sans le libre arbitre de chacun pour suivre la
voie de Dieu, ou celle de Sat...
qu’ils se sont produit dans l’histoire de l’humanité et qui étaient clos avec le sceau des
prophètes . Que les gens sachen...
ton Seigneur...), et puis Dieu dit : « Allah atteste, qu'il n'y à point de divinité à part Lui, ainsi
que les Anges et les...
à exclure. Il s’agit là d’une action politique, si les moyens employés restent pacifiques et si
ces partis respectent auss...
‫ء‬‫ب‬َ‫ب‬َ‫ر‬ُ‫غ‬‫ْل‬ِ‫ل‬‫ى‬‫ب‬َ‫و‬‫ر‬‫ط‬‫ب‬‫ف‬ ، ‫ء‬ًَ‫ي‬ َِ‫ب‬‫غ‬ ‫ب‬‫بأ‬‫د‬‫ب‬َ ‫ء‬‫ب‬‫بم‬‫ك‬‫ر‬‫د‬‫و‬‫ر‬‫ع‬‫ب‬‫ي‬‫ب‬‫...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'UTOPIE DE GOUVERNANCE ISLAMIQUE

299 vues

Publié le

L'UTOPIE DE GOUVERNANCE ISLAMIQUE

Publié dans : Actualités & Politique
  • Soyez le premier à commenter

L'UTOPIE DE GOUVERNANCE ISLAMIQUE

  1. 1. L’ UTOPIE DE GOUVERNANCE ISLAMIQUE face aux vérités de l’islam et des réalités civilisationnelles. Par Sadek KHEDDACHE* Devant le tableau noircit par les nombreux indices négatifs et inextricables de la situation sociopolitique et économique , Je suis tenté de commencer à essayer de traiter ce titre par : pour pouvoir gouverner au nom de Dieu , ou par la chariaa islamique des situations pareilles en Algérie ou dans n’importe qu’elle autre situation des pays musulmans , il faut être comme un prophète et être assisté par des anges et l’ange Gabriel lui-même, afin qu’on puisse peut être trouver toutes les solutions aux multiples problèmes socioéconomiques et politiques engendrés par les développements économiques , technologiques et culturels. Gouverner de nos jours cette multitude de citoyens et d’opinions contradictoires, de divergences et de très graves problèmes socioéconomiques, est un gigantesque défi, surtout quand on en face de soi que des assoiffés de pouvoir et d’argent, des incompétences et un peuple d’ignorants dans tous les domaines.
  2. 2. Attention, même les prophètes n’ont pas été des gouvernants, c’étaient des messagers de la parole de Dieu ,Noé , Abraham , Joseph, Moise , David , Jésus et Mohammad , n’étaient que des prophètes pour transmettre le message et la religion de l’islam ( la soumission a Allah ) , quand Dieu a détruit Nemrod , ce n’est pas Abraham qui a pris sa place , quand Dieu libéra joseph , il était devenu juste un gestionnaire financier ,sous la coupe du roi , quand Dieu noya Pharaon , ce n’est pas Moise qui pris sa place , sauf pour David et Salomon a qui Dieu donna la prophétie et la royauté , les seuls sur les 124 000 prophètes ; pour juste montrer que Dieu peut aussi donner la prophétie et le royaume a qui il veut , Jésus était juste un messager et un prophète sous le règne des romains , et enfin Mohammed , n’a fait que transmettre le message durant 23 ans et il mourut , il a commandé la guerre sainte ( contre les religion falsifiées par l’homme et l’associationnisme ) , il a ensuite instruit la propagation pacifique de l’islam , ainsi l’islam a pénétré plusieurs communautés comme en Inde et en Indonésie par les biais des commerçants et des échanges ,etc…quand il mourut , il n’avait pas délégué un khalife ( un successeur ) , c’était les croyants qui avait fait le choix d’abou bakr essedik etc… C’’est l’islam qui instruit l’homme de commander et de gouverner avec la loi de Dieu .Quand on ne le fait pas, cela signifie qu’on n’est pas musulman et qu’on est bien mécréant. Tous ceux qui sont dans le pouvoir ou détiennent une responsabilité quelconque sur des personnes ou sur de biens de la communauté, et qui se disent musulmans, s’ils ne gouvernent pas avec les lois de l’islam, ils sont bien considérés par l’islam comme étant des mécréants. Et Gouverner par la loi de Dieu signifie d’abord être juste et compétent , intègre et dévoué au service du peuple et de la nation , et c’est aussi assurer la sécurité , un niveau de vie élevé ( selon les richesses du pays ) , une justice impartiale et au dessus de tous , une justice sociale , une équité , un bien être social , un bon vivre ensemble , une fraternité et une miséricorde entre tous les citoyens et enfin assurer et défendre l’intérêt individuel et collectif de la société et des générations futures .. Ces nobles missions n’ont jamais été accomplies par n’importe quel être humain sur terre. On a essayé de se rapprocher de cet objectif de perfection en matière de gouvernance des peuples que ce soit par des musulmans ou autres chrétiens , juifs , agnostiques ou athées dans le monde. Cet idéal politique et surtout celui imprégné de droit islamique est une utopie irréalisable jusqu'à la fin du monde. Toutefois, il faut toujours essayer, car en islam, même l’intention de bien faire et servir tout un peuple, est bien rétribuée par le Tout Puissant. Il faut essayer d’introduire le droit et les principes de l’islam dans la civilisation et le management moderne, avec une stratégie qui convienne au changement sociologique et politique. C’est tout un chantier colossal, mais gloire a Dieu, les révolutions bien intentionnées sont bien guidées par le Divin, et c’est Lui qui les mènera à bon port dans le temps après que notre génération devienne poussière dans leurs tombes. Oui ! Gouverner au nom de Dieu, est une utopie rétribuée par le tout puissant ici bas et dans l’au-delà. Il n’y a pas de doutes là dessus.
  3. 3. D’accord, mais il faut aller a cet objectif avec du pragmatisme. Le prophète sala allahou aalayhi wa salam a dit : « vous êtes plus savants que moi dans les affaires de votre vie d’ici bas…. ».Il faut comprendre par « les affaires de votre vie d’ici bas … », l’organisation, la gestion, la planification, la stratégie, etc… L’idéal social qui peut être construit à partir des principes de la chariaa islamique, est sans doute aussi, le modèle incontestable qui permettra l’épanouissement social et un paradis sur terre pour une telle société. Le référentiel de ce modèle a déjà existé au temps du 5 éme khalife, Omar ibn abdel aziz .Mais on ne peut pas faire de comparaison au plan de la gouvernance de deux sociétés totalement différentes sur tout les plans : démographie, éducation, culture, technologie, civilisation, etc….Car la complexité sociologique actuelle , malgré les moyens de communication et le niveau d’instruction général , élève la problématique actuelle a un degré millionième de complexité et donc de faiblesse de contrôle des affaires publiques . Mais ou est donc le problème, si on reconnait que l’homme ne pourra jamais construire une société conviviale, et épanouie dans un vivre-ensemble idéal telle qu’esquissée par l’islam? Tout simplement ceci n’a pas été décrété par Dieu tout puissant, le créateur, qui a fait que le bien et le mal coexisteront jusqu’ a la fin du monde. Le bien et le mal se livrent dans toutes les sociétés , les communautés , les villes , les villages , des batailles et des conflits inexorables et interminables , etc .Les forces du bien ou du mal dans chaque société , dans chaque communauté ,dans chaque groupe , créeront les évolutions et remodelages des principes et des normes juridiques , sociales et économiques . C’est les trends qui résultent de ces forces antagonistes qui feront avancer vers l’équilibre et la prospérité ou vers le chaos. DIEU dit ; » 61. Et lorsque Nous avons dit aux Anges : “Prosternez-vous devant Adam”, ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblis, qui dit : “Me prosternerai-je devant quelqu'un que tu as créé d'argile ? ” 62. Il dit encore : “Vois-Tu ? Celui que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu me donnais du répit jusqu'au Jour de la Résurrection; j'éprouverai, certes sa descendance, excepté un petit nombre [parmi eux]”. 63. Et [Allah] dit : “Va-t-en ! Quiconque d'entre eux te suivra ... votre sanction sera l'Enfer, une ample rétribution. 64. Excite, par ta voix, ceux d'entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants et fais-leur des promesses”. Or, le Diable ne leur fait des promesses qu'en tromperie. 65. Quant à Mes serviteurs, tu n'as aucun pouvoir sur eux”. Et ton Seigneur suffit pour les protéger. Sourate EL ISRA. Satan a dit « j'éprouverai, certes sa descendance, excepté un petit nombre [parmi eux]” ».et Dieu , tout puissant ne lui a pas dit que tu ne pourra pas faire cela , il ne lui a pas interdit ce défi et cette promesse satanique , il lui a dit simplement « . Et [Allah] dit : “Va-t- en ! Quiconque d'entre eux te suivra ... votre sanction sera l'Enfer, comme une ample rétribution. »
  4. 4. Car, sans la confrontation du bien et du mal, sans le libre arbitre de chacun pour suivre la voie de Dieu, ou celle de Satan, ce monde n’aurait pas de raisons d’exister. Donc, il y’a le bien et le mal, il y’a Satan et ses partisans, il y’a eddounia , el hawa et ennafs , qui sont les obstacles et les ennemis déclarés contre ce système social esquissé par le divin . Le problème donc est dans les individus, puis dans l’éducation, puis dans la société, puis dans l ‘état , puis dans la justice , puis dans le pouvoir , etc… Si a la base on est si proche du Diable, comment peut on espérer que le pouvoir soit si miséricordieux vis-à-vis des partisans du mal. ? Même si le pouvoir le voudrait, Dieu si juste et intransigeant ne le permettra pas, car il dit : « 29. Parmi Ses Preuves c’est la création des cieux et de la terre et des êtres vivants Qu’Il a disséminés. Il a en outre le pouvoir de les réunir quand Il voudra. 30. Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vous avez fait de vos propres mains et fait engendrer par vous-même à vous même. Et Il Pardonne beaucoup. Sourate ECHOURA. Le problème donc, n’est pas dans cette idéal social, dans ce projet de société incontestablement le plus parfait qui puisse être sur la terre si les hommes en charge de le construire seront a la hauteur. Mais le problème est donc dans les hommes et les politiciens islamiques qui cherchent à atteindre cet objectif. Seulement des questions se posent au vu des expériences Algérienne, Egyptienne, et les conflits ravageurs actuels en Syrie, en Lybie, au Yémen, etc….La première question : est ce que les sociétés renferment le minimum d’assisses et de volonté pour adopter la chariaa islamique sans que le sang coule à flot ??? La deuxième : est ce que les politiques ont une feuille de route pragmatique et stratégique pour déjouer tous les obstacles et contraintes nationales et internationales à ce projet de république islamique??? La troisième : Est-ce que ces leaders de partis islamiques ne sont pas domesticables et récupérables par le pouvoir en place ??? La quatrième : Est ce qu’ils veulent plaire à Dieu, et répondre aux ordres de Dieu et aux recommandations du prophète, ou plutôt réaliser leurs ambitions de notoriété, de prestige, ou autres ??? … Réellement, sans vouloir s’attarder encore sur l’aspect politique et de choix de programme ou d’idéologie, il en est certain que cet idéal n’a jamais existé et il n’existera jamais. Malgré que ces mouvements islamiques rétorquent qu’il faut toujours essayer de se rapprocher le plus prés possible de ce modèle en gérant intelligemment les situations socio économiques du contexte présent, car même l’intention de répondre aux appels du coran et de la sunna sont bien rétribuées par le Seigneur des mondes. C’est bien un leurre et une échappatoire infondée, car cette réplique ne prend pas en considération la réalité socioéconomique, culturelle, politique et global de la question de l’islamisme, taxé maintenant de terrorisme, et condamné par le monde entier .Ce que voudrait Dieu et son prophète sala allahou aalayhi wa salam , c’et relever les défi de l’éducation civique , du sous développement , de la justice et de l’équité par des méthodes scientifiques et par des comportements sociaux exemplaires . Le monde occidental est bien arrivé a organiser la vie sociale et politique par des efforts scientifiques et politiques , en excluant Dieu et la religion de leur système , ils sont parvenus avec la permission de Dieu , a construire un vivre ensemble presque parfait .Le chemin vers la justice sociale , le droits de l’homme , la démocratie , et le développement s’acquiert par le travail et les efforts humains a déployer dans cette voie , non par les miracles divins tels
  5. 5. qu’ils se sont produit dans l’histoire de l’humanité et qui étaient clos avec le sceau des prophètes . Que les gens sachent que Dieu se manifeste à travers l’homme et qu’il guide sa volonté et ses efforts pour toutes les inventions et les innovations qu’il veut créer. Toute cette formidable technologie dans le monde, et toutes ces sciences expérimentales confirmées, sont des miracles de Dieu qui se sont manifester a travers les chercheurs et les savants, en récompenses a leurs efforts dans cette voie. Omar ibn el khttab radhia allaou aanhou a dit : « Le ciel ne peut pas pleuvoir d’or et d ‘argent » La vérité est que ces sociétés arabo-musulmanes renferment de nos jours des maux, des ignorances et des égarements si graves de l’islam et des principes de l’islam, que des révolutions radicales sanglantes n’effaceraient pas d’ici un siècle. Le véritable challenge politique est dans le djihad qu’il faut mener pour préparer le terrain à la construction de cet idéal social. Et de ce fait Il faut d’abord analyser la société, dégager le mal qui la ronge en matière d’égarements lointains de l’islam, des injustices, des ignorances, de l’incivisme, des égarements des gouvernants, du sous développement et des faiblesses de la nation devant les puissances étrangères. On doit s’atteler d’abord à résoudre ces graves problèmes, pour reconstruire le pays et la société sur de bonnes bases démocratiques, et enfin commencer les démarches pacifiques pour le projet de société islamique à long terme. Cette mission peut se réaliser par les pressions des partis politiques opposants et le travail à multiplier des associations et des mosquées , comme bien sûr il peut bien être entrepris par le pouvoir en place qui est réellement le plus concerné et le plus compètent a pouvoir le faire s’il mettait en œuvre l’article de la constitutions qui stipule que l’islam est la religion de l’état . A partir de cet article, l’état Algérien peut devenir islamique rien qu’en exigeant dans les critères d’accès au poste d’administrateur de l’état : président, ministre, général, wali, juge, etc, d’être un musulman pratiquant et appliquer l’esprit de l’islam dans son domaine d’activité. Le problème islamique et d’islamisme sera alors définitivement réglé en Algérie …. Le défi gigantesque, de la préparation de la société a l’application de la chariaa islamique , est que ce projet de société doit être accepté , en connaissance de causes , de droits et de devoirs , par la majorité du peuple . Sans ce préalable, la porte sera ouverte vers des conflits sanglants et interminables .A ce stade on peut déjà identifier que certaines maladies sociales et comportementales, qui existent dans la société, feront obstacles a ce projet ou a cette utopie d’état islamique ou de gouvernance islamique. La problématique, change alors de couleur, et devient politique, sociologique, culturelle et stratégique. « Gouverner au nom de Dieu, avec la chariaa islamique » même les prophètes aalayhim essalam ne l'ont pas fait, Qui prétend le faire ? Qui est ce surhomme ? Ou bien est il un simple arnaqueur politique qui fait de l'islam un fond de commerce politique pour ratisser large dans les élections , et après faire basculer son peuple et son pays dans le moyen âge et la misère ? ... La connaissance et le savoir, ont été les déterminants du développement et du modèle de société occidental actuel. Les athées, les mécréants, les matérialistes, etc...Ont répondu au premier appel et ordre de Dieu, au premier verset révélé du coran : IQRA'E (Lis au nom de
  6. 6. ton Seigneur...), et puis Dieu dit : « Allah atteste, qu'il n'y à point de divinité à part Lui, ainsi que les Anges et les doués de science, qu’il est celui qui veille avec parcimonie au maintien de la justice entre toutes ses créatures et dans l’univers. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage ! ». Il faut comprendre par « le mainteneur de la justice », traduction imparfaite d’el Qayoum ; que c’est lui qui maintient tout l’ordre universel de l’infiniment petit a l’infiniment grand, de manière juste, équitable et équilibrée, selon les forces antagonistes qui interagissent pour les différentes évolutions, dont bien sûr celle humaine. Ils sont arrivés avec la permission de Dieu a organiser leur vie sociale dont certains aspects sont , on dirait tirés du coran , ( le système de justice , le partage , les droits de l'homme , la promotion de la recherche et du développement , etc...) , c'est pour vous dire que les sciences et les connaissances rapprochent de Dieu , et que l'ignorance éloigne de Dieu ... , en excluant Dieu et la religion de leurs valeurs , tout en érigeant la justice sociale , la science , le mérite , la justice, comme valeurs sociales primordiales et immuables , ils sont parvenus a construire des modèles ou règne la justice , le partage , le bon vivre-ensemble , etc... presque comme celui esquissé par l’islam en matière de droits de l’homme , de justice , et de comportements sociaux , etc…Le prophète sala allahou aalayhi wa salam a Dit : " cherchez la science et le savoir même en Chine" ( c'est a dire même là ou il est difficile de l'acquérir).. ils ont obéi a Dieu pour chercher le savoir , la science , les connaissances , sans être musulmans , Dieu leurs a permis d’atteindre ce niveau de vie moderne occidental ,enviable au plan matériel et des commodités , rejeté pour les innombrables péchés, la mécréance et l’adoration du diable qui va avec…Les sciences humaines ( politique , sociologie , management , etc...) sont aussi des outils scientifiques pour gérer les communautés , les sociétés , les nations , ...elles ont été permise par Dieu , au même titre que la technologie , la médecine , les sciences naturelles, etc...Et elles évoluent en permanence avec la dynamique sociétale et les interactions productives politiques et sociales. L'islam , reste une religion universelle pour tous les hommes et pour tous les Djinns , elle influence effectivement l'homme dans son mode vie et dans ses réactions face a la résolutions des problèmes politiques , sociaux, économiques , juridiques , ....la foi , l'islam , ne s'acquiert pas comme une science ou une performance , ça provient de Dieu , c'est lui qui insuffle la foi dans le cœur de qui il veut , d’ailleurs le musulman est bien choisi en tant que tel a sa naissance , etc...Exploiter ce qui appartient a Dieu a des fins politiques , serait une sorte de vol , de détournement auprès de Dieu, il ne laissera pas passer les impostures politico -religieux...C’est aux musulmans , aux intellectuels musulmans , de réfléchir au projet de société musulmane en intégrant toute la modernité et l’organisation socio-économique occidentale adapté aux principes de la chariaa islamique ( le modèle occidental est un patrimoine universel qu’il faut donc filtrer par la charia , au profit d’une société musulmane). L'islamisme disparaitra bientôt, par la faute de ceux qui n'ont pas su équilibrer les communications de ces deux concepts interpénétrant qui sont l'islam transcendant toutes les sciences d'un coté, et la politique qui est une science , des attitudes humaines et de choix face aux problèmes sociaux, de l'autre. Ils veulent aussi utiliser les moyens démocratiques, pour instaurer une autocratie théologique .Certes tous les moyens sont bons en politique, mais pas quand il s’agit d’un engagement aussi grave avec Dieu, qui ne permet pas les erreurs ou les dérapages désastreux, dont on a été les responsables, telles que les guerres civiles qui emportent des milliers de morts innocents. S’il est fait allusion au savoir, à la connaissance et à l’éducation générale et islamique, c’est parce qu’il est impossible d’envisager des solutions politiques pérennes, si ce préalable n’est pas dominant dans la société. Les approches politiques qui voient que le changement ne peut avoir lieu que par la destitution des régimes en place, car le pourrissement est dans la tète du pouvoir, n’est pas
  7. 7. à exclure. Il s’agit là d’une action politique, si les moyens employés restent pacifiques et si ces partis respectent aussi les autres qui militent aussi pour cette même cause. Je l’ai dit souvent aux militants du FIS au début des années 1990:« Restez une association pour au moins 25 ans, ce peuple qui vient de sortir du colonialisme français et du communisme de Boumediene, qui est bouleversé par les invasions culturelles, et qui est indigène en islam et en politique , ne peut pas permettre lui-même la construction d’une république islamique. Ce peuple a besoin d’une éducation générale d’abord puis celle islamique, d’une sensibilisation , d’une éducation civique , et d’un état fort et d’institutions fortes ,il a besoin aussi d’une sécurité alimentaire et d’une économie équilibrée , pour ensuite passer éventuellement à l’application progressive de la chariaa islamique , il ne faut pas oublier aussi que 50 % des algériens ne veulent pas d’un état islamique , et que 47% des 50 % des votants pour le FIS ignorent l’islam ,ses droits et devoirs , ainsi que les sentences divine qui s’appliqueraient pour tous ceux qui sèment la fitna dans la oumma musulmane , , et qu’ils ne serviront a rien pour la construction d’un vrai état islamique ,tel que le voudrait ieu et son prophète. » Dieu dit : « Ceux qui ont mis en fitna les croyants et les croyantes, puis ils ne se sont pas repentis, ils auront les supplices de l ‘enfer et les châtiments du feu » Avant de finir, je tiens à rappeler que Dieu tout puissant jure que : « Par le temps ! l’homme est en perdition … » et le prophète sala allahou aalayhi wa salam a dit : « les meilleurs des siècles (de l’islam) est mon siècle, puis celui qui le suivra, puis celui qui suivra ….et il s’est tu » L’islam en tant que politique a vécu son temps, c’était au temps des saints hommes, intègres , ascèses , justes et équitables , et engagés corps et âme, quitte a mourir, pour servir le peuple et les intérêts suprêmes de la nation , et pour que triomphe la parole de Dieu. Ce temps est révolu avec au moins 11 siècles de perdition et d’égarements loin de l’islam. Cet égarement lointain de l’islam est dû d’abord a la désobéissance des gouvernants , puis celui du peuple aux commandements du coran et de la sunnah , aux invasions culturelles, aux différents colonialismes , au sous-développement économique et social , et a la civilisation occidentale qui entraine vers elle le monde entier ,etc… Les désaccords politiques et sociaux , les différences plurielles d’opinions politiques , l’obstination même a tort de certains gouvernants arabes ou maghrébins a conserver le pouvoir , les pressions de la mondialisation et des puissance mondiales faisant les gendarmes du monde , etc…ne permettent plus de rassembler les peuples même pour les projets qui feront leur bonheur , par ignorance, par de fausses convictions politiques , par des compétitions politiques , ou par amour du pouvoir . Au temps de sidna Ali, karama allahou wajhahou, l’un des citoyens de Médine lui a dit : Pourquoi qu’il y’a tant de réclamations, d’oppositions et de critiques durant votre Khalifa, alors que ceci n’existait pas au temps de Abou Bakr essedik ou de Omar ibn el khettab ? – et l’émir des croyants lui a répondu ceci : Au temps d’Abou Bakr et de Omar, il y avait des gens comme moi, en mon temps il y’a trop de gens comme toi… Qui prétend défier Dieu dans sa sentence, ou le prophète dans sa prédication ???
  8. 8. ‫ء‬‫ب‬َ‫ب‬َ‫ر‬ُ‫غ‬‫ْل‬ِ‫ل‬‫ى‬‫ب‬َ‫و‬‫ر‬‫ط‬‫ب‬‫ف‬ ، ‫ء‬ًَ‫ي‬ َِ‫ب‬‫غ‬ ‫ب‬‫بأ‬‫د‬‫ب‬َ ‫ء‬‫ب‬‫بم‬‫ك‬‫ر‬‫د‬‫و‬‫ر‬‫ع‬‫ب‬‫ي‬‫ب‬‫س‬ ‫ب‬‫و‬ ، ‫ء‬ًَ‫ي‬ َِ‫ب‬‫غ‬ ‫ر‬‫م‬‫ال‬‫غ‬‫س‬ ِ‫اإل‬ ‫ب‬‫بأ‬‫د‬‫ب‬َ : ‫ب‬‫م‬َّ‫ْل‬‫ب‬‫س‬ ‫ب‬‫و‬ ِ‫ه‬‫غ‬‫ي‬‫ب‬‫ْل‬‫ب‬‫ع‬ ‫ر‬ َّ‫اَّلل‬ ‫ى‬َّ‫ْل‬‫ب‬‫ص‬ ِ َّ‫اَّلل‬ ‫ر‬‫ل‬‫و‬‫ر‬‫س‬ ‫ب‬َ ‫ب‬‫ل‬‫ء‬‫ب‬‫ق‬ ‫اعْلم‬ ‫هللا‬ ‫و‬ Sadek Kheddache Expert en management, innovation et développement d ‘entreprises. Chercheur ensociologie et politiqueislamique contemporaine. Ex : Directeur Général de plusieurs entreprises. Le 12 novembre 2014. NB : Ce que j’écris, est fait dans le seul but de sensibiliser éventuellement des hommes politiques, ou leur faire prendre conscience des situations sociales réelles, pour corriger les démarches politiques aux fins de préparer un projet dérivé 11 de société islamique sur des bases solides ( 11éme dérivée du modèle social islamique , si on compte une dérivée par siècle d’égarement après le 3 éme siècle de l’avènement de l’islam ), car la vraie société islamique telle qu’elle était durant les 3 premiers siècles de l’islam ne pourra jamais renaitre et exister de nouveau .

×