Retour sur l’ÉVÈNEMENT SAGE 2011du 29 juin à l’Eurosites George V à Paris
Le 29 juin dernier, Sage a créé l’événement en organisant                       un débat sur l’interprofessionnalité qui a...
Concrétiser l’interprofessionalitédevient une urgence« La concrétisation de l’interprofessionnalité doit intervenirrapidem...
Agnès Bricard,    Présidente du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables           Cette loi est un pas en avan...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Retour sur l'évènement Sage 2011 sur l'interprofessionnalité

751 vues

Publié le

Retour sur l'évènement Sage 2011 sur l'interprofessionnalité du 29 juin 2011 à l'Eurosites Georges V à Paris

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
751
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Retour sur l'évènement Sage 2011 sur l'interprofessionnalité

  1. 1. Retour sur l’ÉVÈNEMENT SAGE 2011du 29 juin à l’Eurosites George V à Paris
  2. 2. Le 29 juin dernier, Sage a créé l’événement en organisant un débat sur l’interprofessionnalité qui a réuni plus de 200 professionnels. Lors de cette conférence « Enjeux et Opportunités », Serge Masliah, Directeur des marchés spécialisés de Sage, a ouvert le débat en compagnie de William Nahum, Président-Fondateur de l’Académie des Sciences et Techniques Comptables et Financières. Le journaliste Vincent Perrault, animateur de la conférence, a ensuite reçu sur le plateau des intervenants de renom : • Agnès Bricard, Présidente du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables • Brigitte Longuet, Présidente du Conseil National des Professions Libérales • Philippe Bloch, Fondateur de Colombus Café, 1. Animateur sur BFM Business • Jean-François Humbert, Notaire à Paris, ex-Président de la Chambre des Notaires de Paris • Jacques Potdevin, Membre du bureau de l’Ifac et ex-Président de la FEE • Silvestre Tandeau de Marsac, Avocat à la cour, Vice-Président de la CCEF • Thierry Wickers, Président du Conseil National2. des Barreaux Une législation qui évolue L’interprofessionnalité connaît une évolution majeure suite à3. la Loi du 28 mars 2011. Celle-ci vise à harmoniser les métiers du conseil et prévoit notamment la possibilité de créer une holding capitalistique entre professions réglementées. Cette initiative devrait permettre de passer d’une interprofessionna- lité de services à une interprofessionnalité de structures et de formaliser la collaboration entre professionnels afin de mieux servir leurs clients. Les intervenants se sont félicités de cette4. décision et ont argumenté sur la manière d’opérer afin de rendre cette loi effective et concrète dans les faits. 1. Agnès Bricard 2. Brigitte Longuet 3. Philippe Bloch 4. Jean-François Humbert
  3. 3. Concrétiser l’interprofessionalitédevient une urgence« La concrétisation de l’interprofessionnalité doit intervenirrapidement pour répondre à l’évolution rapide du métierd’entrepreneur et du monde de l’entreprise », a affirmé PhilippeBloch.« Cette démarche doit s’effectuer à partir des besoins du clientafin que les professionnels puissent ajuster leurs services ».Les intervenants ont ainsi constaté l’urgence d’homogénéiser leuroffre de services dans un monde professionnel qui se techniciseet se judiciarise à grande vitesse. La possibilité d’un interlocuteurunique que permet désormais la loi devrait faciliter la miseen œuvre des projets des clients sous la houlette d’un leaderqui coordonne les différentes actions en cours.« Le système de l’interprofessionnalité peut exister en évitantles conflits d’intérêts et en respectant la déontologie de chaqueprofessionnel », a précisé Brigitte Longuet. « Le professionnelauquel le client se sera adressé en premier, sera assez 5.naturellement le coordinateur ». De cette façon, chacun conserveson périmètre d’action tout en ayant la possibilité d’étendreson réseau de clientèle et de limiter les risques.Pour illustrer la gestion d’une prise de risque mesurée, NicolasVanier, « le voyageur du froid », notamment réalisateur des films 6.Loup et Le Dernier Trappeur, est intervenu sur son expériencede « manager de l’extrême ». L’aventurier a mis l’accentsur ses thèmes favoris qui s’appliquent également au mondede l’entreprise comme la gestion des risques mesurés,le management en situation difficile et la gestion de l’imprévu. 7.La soirée s’est conclue par une séance de dédicaces des livres«Service compris 2.0» de Philippe Bloch et «Mémoires glacées»de Nicolas Vanier, à l’occasion d’un cocktail où les discussionsse sont poursuivies entre professionnels.«En janvier 2010, Maître Brigitte Longuet a remis au gouvernement,dans le cadre d’une mission qui lui avait été confiée, un rapport pour unenouvelle dynamique de l’activité libérale, présentant 33 propositions dontla possibilité de créer un Groupement Momentané d’Entreprises Libérales(GMEL). Pour lire le rapport :http://www.pme.gouv.fr/mission-profession-liberale/index.php » 8.5. Wiliam Nahum6. Jacques Potdevin7. Nicolas Vanier8. Thierry Wickers
  4. 4. Agnès Bricard, Présidente du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables Cette loi est un pas en avant pour notre profession qui va pouvoir agir en convergence avec le droit pour faciliter les projets de nos clients. Nous disposons maintenant d’un cadre légal pour l’interprofessionalité qui existe dans les faits en France et s’opère déjà naturellement sur un plan mondial. Jacques Potdevin, Membre du bureau de l’Ifac Les entreprises ont besoin de compétences diverses. L’interprofessionnalité se développera au travers de chartes de comportement et d’échanges de bonnes pratiques entre nos métiers. Dans le contexte de la mondialisation, l’interprofessionnalité s’impose PLUS D’INFORMATION sur : pour conseiller les entreprises www.evenementsage2011.fr françaises à l’international et les entreprises étrangères ou CONTACTEZ-NOUS au : désireuses de s’implanter en 0 825 886 786 (0.15€TTC/mn) France.SAGESociété par Actions Simplifiée au capital de 500.000 euros - Siège social : Le Colisée 2, 10 rue Fructidor - 75017 Paris313 966 129 RCS Paris. La société Sage est locataire-gérant des sociétés Ciel et Sage FDC. 505D_06/11

×