MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT
      ET DU CADRE DE VIE

CENTRE NATIONAL DE SEMENCES
       FORESTIERES
         ***********...
THEME

GENRE ET ACCES AUX ARBRES A
L’OUEST DU BURKINA FASO. LES
    BESOINS ET LES DEFIS
PLAN

INTRODUCTION

METHODOLOGIE

RESULTATS ET DISCUSSION

CONCLUSION ET PERSPECTIVES
INTRODUCTION
• Les arbres sont une richesse pour les
  populations du Sahel en proie à la déforestation.
  Ainsi, la faibl...
INTRODUCTION
Les principales contraintes qui entravent le
  développement de l’agroforesterie dans la zone
  de Péni:
• Ex...
INTRODUCTION
• La juxtaposition sinon l’antagonisme entre
  la législation moderne et traditionnelle
  n’est pas suffisamm...
INTRODUCTION
• Cet travaille décrit et explique les intérêts
  divergents, les formes de régulation de
  l’utilisation des...
OBJECTIF PRINCIPAL

 Contribuer à améliorer l’accès des femmes aux arbres pour une utilisation et
 une gestion durables de...
Méthodologie

                       Deux phases

                        Population
                          cible
SAFRU...
Résultats
Des responsabilités hommes et femmes différentes:
- Les hommes sont généralement les chefs de famille et prennen...
RÉSULTATS

  L’utilisation des arbres et la satisfaction des besoins
                       des ménages

             LES ...
RÉSULTATS




             LES ESPÈCES PREFEREES PAR LES HOMMES




 Tamarindus indica              Adansonia digitata
   ...
Résultats : Les espèces préférées
Espèces des Femmes               Espèces des Hommes
Parkia biglobosa (néré)          Par...
Résultats:
      Espèces préférées par les femmes par
             catégorie d’utilisation
Economique             Alimenta...
RÉSULTATS
                                      Milieux d’accès

                            Milieux accessibles aux fem m...
RÉSULTATS:


Règles et législations forestières de gestion
                   des arbres
Un système traditionnel donnant p...
Législations traditionnelles
1.Interdiction de cueillir les fruits       de   8.Interdiction formelle aux femmes de
    Ad...
Résultats:Règles et législations forestières de
             gestion des arbres

Lois modernes ignorées par la population
...
DISCUSSION
• L’accès des femmes aux produits des arbres est freiné par le fait
qu’elles soient considérées comme les princ...
DISCUSSION
•Les autorités coutumières accordent plus facilement la terre aux
associations féminines pour exploitation afin...
CONCLUSION ET PERSPECTIVES
•La prise en compte du genre dans l’analyse socio-économique pour la
mise en œuvre des programm...
Quelques références

•   De Leener P. 1991. Le foncier de l’arbre et les fonciers de la forêt in
    L’appropriation de la...
Merci pour votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lucie Yago: Genre et gestion des arbres au nord et au sud-ouest du Burkina Faso. Les besoins, les stratégies et les défis des femmes

2 428 vues

Publié le

Session paper presented by Lucie Yago

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 428
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lucie Yago: Genre et gestion des arbres au nord et au sud-ouest du Burkina Faso. Les besoins, les stratégies et les défis des femmes

  1. 1. MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU CADRE DE VIE CENTRE NATIONAL DE SEMENCES FORESTIERES **************** PROJET SAHELIAN FRUIT TREES **************** Lucie YAGO Bassirou BELEM Jolanda van den Berg
  2. 2. THEME GENRE ET ACCES AUX ARBRES A L’OUEST DU BURKINA FASO. LES BESOINS ET LES DEFIS
  3. 3. PLAN INTRODUCTION METHODOLOGIE RESULTATS ET DISCUSSION CONCLUSION ET PERSPECTIVES
  4. 4. INTRODUCTION • Les arbres sont une richesse pour les populations du Sahel en proie à la déforestation. Ainsi, la faible disponibilité des ressources forestières exacerbe la compétition des populations dans la gestion des ressources forestières; • L’accès aux ressources naturelles peut engendrer des conflits non violents entre différents groupes d’utilisateurs dans une même localité ce qui peut être sources de facteurs négatifs pour la gestion des ressources naturelles
  5. 5. INTRODUCTION Les principales contraintes qui entravent le développement de l’agroforesterie dans la zone de Péni: • Existence de conflit entre homme et femme pour l’accès aux ressources forestières; • la non prise en compte suffisamment des préférences des femmes dans les stratégies, plans et programmes de développement forestiers, (conservation, valorisation et promotion des) plantes;
  6. 6. INTRODUCTION • La juxtaposition sinon l’antagonisme entre la législation moderne et traditionnelle n’est pas suffisamment cernée pour éclairer les prises de décision en matière de gestion des ressources forestières à l’échelle locale; • L’origine ou provenance des espèces recherchées par les femmes n’est suffisamment pas connue
  7. 7. INTRODUCTION • Cet travaille décrit et explique les intérêts divergents, les formes de régulation de l’utilisation des arbres et discute des options pour améliorer l’accès des femmes aux produits issus des arbres pour une utilisation et une gestion durables des ressources forestières dans la partie ouest du Burkina Faso en l’occurrence Péni.
  8. 8. OBJECTIF PRINCIPAL Contribuer à améliorer l’accès des femmes aux arbres pour une utilisation et une gestion durables des ressources forestières dans la partie ouest Déterminer les préférences des femmes en matière de plantes connaître les milieux dans lesquels les femmes Objectifs spécifiques ont accès aux ressources Savoir les législations traditionnelles qui régissent l’accès et l’utilisation des ressources
  9. 9. Méthodologie Deux phases Population cible SAFRUIT 2007 PETREA, 2004 -104 Ménages -100 ménages :63 - personnes femmes et 37 ressources (chef de hommes village, forestiers...) -30 Personnes ressources -MARP -Questionnaire Outils de collecte des données -Guide d’entretien - Observation directe
  10. 10. Résultats Des responsabilités hommes et femmes différentes: - Les hommes sont généralement les chefs de famille et prennent les décisions en relations avec la production (agricole et forestière), le logement, la santé et l’habillement de la famille - Les femmes s’occupe des tâches domestiques, l’entretien et du soin des enfants, la préparation de la nourriture, la commercialisation de certains produits ligneux et non ligneux Des préférences différentes: - Les femmes préfèrent généralement les espèces procurant des fruits et ou feuilles comestibles, celles qui peuvent être utilisées pour les soins des enfants, celles procurant de l’huile, le bois de feu. - Les hommes s’intéressent beaucoup plus aux espèces à grande valeur commerciale telles que les manguiers, les citronniers et les anacardiers.
  11. 11. RÉSULTATS L’utilisation des arbres et la satisfaction des besoins des ménages LES ESPÈCES PREFEREES PAR LES FEMMES Tamarindus indica Adansonia digitata Tamarinier Baobab Saba senegalensis Vitellaria paradoxa Mangifera indica Karité Manguier Parkia biglobosa Lannea microcarpa Bombax costatum Néré Kapokier à fleur rouge Raisinier
  12. 12. RÉSULTATS LES ESPÈCES PREFEREES PAR LES HOMMES Tamarindus indica Adansonia digitata Tamarinier Baobab Anacardium occidentale Vitellaria paradoxa Mangifera indica Karité Manguier Parkia biglobosa Psidium guajava Néré Citrus sp (oranger)
  13. 13. Résultats : Les espèces préférées Espèces des Femmes Espèces des Hommes Parkia biglobosa (néré) Parkia biglobosa Vitellaria paradoxa(karité) Vitellaria paradoxa Tamarindus indica (tamarinier) Detarium microcarpum Adansonia digitata Manguifera indica Detarim microcarpum Anacardium occidentale Vitex doniana Citrus sp (citronnier) Pteleopsis suberosa Tamarindus indica Saba senegalensis Diospyros mespiliformis Anogeissus leiocarpus Vitex doniana Bligia sapida Citrus sp (oranger) Bombax costatum Psidium guajava Lannea microcarpa Adansonia digitata L. Manguifera indica Saba senegalensis Citrus sp (citronnier) Landolphia heudeloti
  14. 14. Résultats: Espèces préférées par les femmes par catégorie d’utilisation Economique Alimentation Pharmacopée Parkia biglobosa Parkia biglobosa Detarium microcarpum Vitellaria paradoxa Vitellaria paradoxa Bligia sapida Adansonia digitata L Adansonia digitata L. Cassia sieberiana Tamarindus indica Tamarindus indica Pteleopsis suberosa Saba senegalensis Bombax costatum Tamarindus indica Detarim microcarpum Lannea microcarpa Parkia biglobosa Manguifera indica Citrus sp
  15. 15. RÉSULTATS Milieux d’accès Milieux accessibles aux fem m es 93 98 100 90 78 80 70 Pourcentage 60 50 40 22 30 20 7 2 10 0 Champs Vergers Brousse Milieu Oui Non Accès des femmes aux arbres dans les champs, vergers et brousse Source : données de l’enquête 2007
  16. 16. RÉSULTATS: Règles et législations forestières de gestion des arbres Un système traditionnel donnant plus de prérogatives aux hommes: système traditionnel assure l’accès des femmes à l’exploitation des terres, les écarte systématiquement de la propriété modalités d’accès des femmes : don et emprunt un droit d’usage précaire, insécurisant système social fortement hiérarchisé pas de disposition particulière quant à l’accès aux produits des arbres. Il faut l’accord du mari avant toute exploitation Les migrants sont en situation encore plus précaire:exclus de la propriété, contraints de partager les produits de ceuillette Lois identifiées (14) pour réglementer l’exploitation des arbres avec des interdits pour les femmes
  17. 17. Législations traditionnelles 1.Interdiction de cueillir les fruits de 8.Interdiction formelle aux femmes de Adansonia digitata, Tamarindus indica toucher aux fruits non mûrs 2.Interdiction formelle de couper du bois 9.Interdiction aux femmes d’exploiter vert certaines espèces pouvant être source de 3.Interdiction formelle pour les non initiés discorde dans la famille tel que le et les femmes d’exploiter tout arbre Tamarindus indica. situé sur un lieu sacré. 10.Interdiction pour toute femme ayant 4.Interdiction de couper les arbres âgés (le accouché sous un arbre d’abattre un baobab et le tamarinier) arbre de cette espèce (Adansonia 5.Interdiction d’exploiter les espèces digitata). prévues pour des rites coutumiers 11.Interdiction à toute personne d’avoir des 6.Interdiction d’exploiter les arbres qui rapports sexuels dans la brousse abritent des génies (Securidaca 12.Tout homme du village a le droit de longepedunculatai, Ficus planter un arbre dans un souci de lutter gnaphalocarpa Adansonia digitata) contre la déforestation. 7.Autorisation accordée aux chasseurs et les 13.Les arbres fruitiers situés en forêt sont personnes âgées garantes de la accessibles à tous transmission des connaissances. 14.Les membres d’un village ont accès à tous les arbres qui y sont plantés
  18. 18. Résultats:Règles et législations forestières de gestion des arbres Lois modernes ignorées par la population la constitution adoptée en juin 1991, garantit l’égalité entre l’homme et la femme la loi n°006/97/ADP portant Code forestier, adopté le 31 janvier 1997, fixe les principes de gestion des ressources forestières et vise en particulier à établir une articulation harmonieuse entre la nécessaire protection de ces ressources et la satisfaction des besoins économiques, culturels et sociaux de la population. la loi n°034/2002/AN portant Loi d’Orientation relative au pastoralisme qui fixe les principes et les modalités d’un développement durable, paisible et intégré des activités pastorales, agropastorales et sylvopastorales. Ces textes prévoient le transfert des compétences de l’Etat vers les collectivités locales en matière de gestion forestière. La mise en œuvre des conventions ratifiées (LCD, CC, BD) par le Burkina Faso participe également à la gestion durable des ressources forestières, halieutiques et fauniques et à la lutte contre la pauvreté. les objectifs de développement du millénaire encouragent la promotion des femmes et l’égalité entre les hommes et elles, Loi sur la décentralisation adoptée en 1993
  19. 19. DISCUSSION • L’accès des femmes aux produits des arbres est freiné par le fait qu’elles soient considérées comme les principales destructrices des ligneux. Ce point de vue des hommes limite leur accès aux arbres des champs et des vergers •Pour améliorer l’accès des femmes aux ressources forestières, une meilleure gestion et une meilleure régulation de l’accès aux ressources des forêts accessibles à la communauté est nécessaire car c’est surtout dans ces espaces que les femmes tirent l’essentiel de leurs besoins en produits forestiers ligneux et non ligneux •Les responsabilités des hommes et des femmes sont différentes donc intérêts différents, des espèces spécifiques, des besoins spécifiques. •D’une manière générale, la participation des femmes, dans les GGF est faible;
  20. 20. DISCUSSION •Les autorités coutumières accordent plus facilement la terre aux associations féminines pour exploitation afin d’éviter des problèmes de succession et d'héritage. •Ainsi les associations de femmes sont toutes en situation de prêt à durée limitée. De plus « les terres empruntées sont souvent si dégradées et éloignées du village que les femmes sont obligées de les abandonner et de s’adonner à d’autres activités génératrices de revenus pour permettre à l’association de fonctionner ». • •si les propriétaires étaient d’accord pour faciliter leur accès de manière plus stable et régulière, les femmes s'occuperaient davantage de la gestion et la mise en valeur des arbres. Par conséquent elles deviendraient plus riches et le village plus prospère
  21. 21. CONCLUSION ET PERSPECTIVES •La prise en compte du genre dans l’analyse socio-économique pour la mise en œuvre des programmes de développement •La prise en compte des espèces utilitaires des femmes lors des reboisements car les arbres contribuent grandement dans la satisfaction des besoins de la population et des femmes •Avec la communalisation intégrale, on évolue vers la propriété privée, ce qui pourrait être le moyen pour les femmes d’accéder à o Une meilleure participation des femmes dans les Conseils villageois de développement (CVD), structures d’exécution et de coordination des activités de développement au niveau des villages pourrait assurer la prise en compte des besoins spécifiques des couches sociales Pour assurer la prise en comptes des besoins spécifiques des femmes il y a lieu de favoriser leur participation dans les structures de décision en charge de la gestion des ressources forestières, les GGF •Une meilleure gestion et valorisation des ressources pour améliorer l’accès aux ressources, améliorer les conditions de vie des femmes et lutter contre la pauvreté valoriser des arbres
  22. 22. Quelques références • De Leener P. 1991. Le foncier de l’arbre et les fonciers de la forêt in L’appropriation de la terre en Afrique Noire. Direction de Le Bris E., Le Roy E. et Mathieu P. Karthala. Pp 97-103 • FAO. 2003. Aspects socio-économiques de la foresterie et sécurité alimentaire. 34p (http://www.fao.org/T0178f/t0178f05.htm) • FAO. 2000. Conflict and Natural resource management22 p. • Warner, M. 2000. Conflict management in community-based natural resources projects. • IIED. Les conventions locales au Sahel. Un outil de co-gouvernance en gestion des ressources • Warner, M. 2000. Conflict management in community-based natural resources projects. • MECV, 2006), Plan d’action de mise en oeuvre des reformes institutionnelles et juridiques pour la décentralisation dans le secteur forestier, Ouagadougou, xp.
  23. 23. Merci pour votre attention

×