Le 23 février, c’était la « journée internationale des femmes ». Le lendemain, le
mouvement, loin de s’apaiser, est en rec...
Lénine
Dans la nuit du 24 au 25 octobre 1917, les
bolcheviks, dirigés par Lénine et Trotski, prennent
le pouvoir par un co...
Lénine
Le gouvernement ouvrier et paysan crée
par la révolution des 24 et 25 octobres
propose à tous les peuples belligéra...
Ces gens là [le nouveau gouvernement] veulent sauver la
propriété bourgeoise, l’exploitation capitaliste. C’est pour cela
...
L’Allemagne perd 15% de son territoire et
10% de sa population. Elle reconnaît sa
responsabilité dans le déclenchement de
...
Partout en Europe les
affaires se compliquent et le
feu couve. […] Je ne parle ni
du conflit serbo-roumain, ni
de celui de...
Première guerre mondiale ii
Première guerre mondiale ii
Première guerre mondiale ii
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Première guerre mondiale ii

497 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
497
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
237
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Première guerre mondiale ii

  1. 1. Le 23 février, c’était la « journée internationale des femmes ». Le lendemain, le mouvement, loin de s’apaiser, est en recrudescence : la moitié des ouvriers industriels de Petrograd font grève le 24 février. Le mot d’ordre « Du pain » est écarté ou couvert par d’autres formules : « A bas l’autocratie » et « A bas la guerre ». Le 25, la grève prend une nouvelle ampleur : il se produit des conflits avec la police. Le 26, les soldats ont reçu l’ordre rigoureux de tirer. « Tirez sur l’ennemi », commande la monarchie. « Ne tirez pas sur vos frères et vos sœurs! », crient les ouvriers. « Marchez avec nous! » Le 27, l’un après l’autre, dès le matin, avant de sortir des casernes, les bataillons de réserve de la Garde se mutinent. Vers midi, Petrograd est devenu un champ de bataille. D’après L. TROTSKI, Histoire de la révolution russe, Le Seuil, 1950
  2. 2. Lénine Dans la nuit du 24 au 25 octobre 1917, les bolcheviks, dirigés par Lénine et Trotski, prennent le pouvoir par un coup d’Etat. Les principales opérations commencèrent vers deux heures du matin. L’on occupa les gares, la centrale d’électricité et les entrepôts d’approvisionnement, le pont du Palais d’Hiver. D’après L. TROTSKI, Histoire de la révolution russe, Le Seuil, 1950
  3. 3. Lénine Le gouvernement ouvrier et paysan crée par la révolution des 24 et 25 octobres propose à tous les peuples belligérants et à leurs gouvernements d’entamer des pourparlers immédiats en vue d’une paix juste et démocratique […] dont a soif l’écrasante majorité des classes ouvrières et laborieuses, épuisées, harassées, martyrisées par la guerre. La grande propriété foncière est abolie immédiatement sans aucune indemnité. Les domaines des propriétaires fonciers, ainsi que toutes les terres des nobles, des monastères, de l’Eglise sont mis à disposition des soviets paysans. Décrets signés par le président du Conseil des commissaires du peuple, Vladimir OULIANOV-LÉNINE
  4. 4. Ces gens là [le nouveau gouvernement] veulent sauver la propriété bourgeoise, l’exploitation capitaliste. C’est pour cela que ces messieurs éprouvent à notre égard une telle peur et une telle haine. Car ils savent que nous voulons abolir la propriété privée; que nous voulons briser la domination de la classe bourgeoise; que nous voulons sans relâche faire avancer la révolution dans l’intérêt des travailleurs. R. LUXEMBOURG, Die Rote Fahne, novembre 1918
  5. 5. L’Allemagne perd 15% de son territoire et 10% de sa population. Elle reconnaît sa responsabilité dans le déclenchement de la guerre et doit payer des réparations. Son armée ne peut dépasser 100 000 hommes et les armements modernes lui sont interdits. L’Empire austro-hongrois disparaît. De nouveaux Etats sont crées comme la Tchécoslovaquie. Née de la partition de l’Autriche-Hongrie, la Hongrie perd des territoires au profit de la Tchécoslovaquie. L’Empire ottoman est démembré. Il perd une partie de ses territoires au profit de la Grèce. Ses territoires arabes sont confiés sous mandat à la France (Syrie, Liban) et au Royaume-Uni (Palestine, Transjordanie, Irak, Koweït)
  6. 6. Partout en Europe les affaires se compliquent et le feu couve. […] Je ne parle ni du conflit serbo-roumain, ni de celui des Tchèques et des Polonais, ni de la possibilité d’une intervention des Yougoslaves contre l’Italie et d’autres encore. De quelque côté qu’on se retourne, on ne trouve que des explosifs qui fusent déjà. On peut dire qu’il y a dans l’histoire peu d’exemples d’une conférence de paix ayant aussi bien réussi à déchaîner plus d’appétits et à créer plus de causes de conflits. P. CAMBON, ambassadeur de France à Londres, Lettres, 11 octobre 1919

×