SlideShare une entreprise Scribd logo

Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf

Anatomie et physiologie de l'appareil digestif

1  sur  92
Télécharger pour lire hors ligne
M. ADIDI Salah Abdelkodouss
Institut Supérieur des professions infirmières et techniques de
santé
MASTER en Pédagogies des sciences infirmières et techniques
de santé
Anatomie –
Physiologie de
l’appareil digestif
ROYAUME DU MAROC
ISPITS AGADIR
Introduction
• Qu’est-ce que la digestion?
• Quelles sont les parties du corps humain impliqué dans
la digestion?
Appareil digestif détachable
Introduction:
Ensemble des organes de la digestion
Fonctions: (vitales)
Tractus digestif:
Constitution
Tractus digestif: –
–
Ingestion des aliments
Digestion mécanique et
chimique des aliments
Absorption des
nutriments
Elimination des matières
fécales
Cavité orale & Pharynx
Tube digestif (proprement dit)
•Œsophage
COU
–
THORAX
•Estomac
•Intestin grêle
•Côlon
•Rectum
–
ABDOMEN
Glandes annexes:
Glandes annexes:
•Digestion chimique. Sécrétions
exocrines « sucs » riche en
enzymes.
• Métabolisme & secrétions
endocrines
•Glandes salivaires
•Foie
•Pancréas
Histologie du tube digestif
• Quatre couches de tissus :
• Muqueuse
• Sous-muqueuse
• Musculeuse
• Séreuse
• Ses fonctions :
• Sécrétion de mucus
• Absorption des nutriments
• Protection contre les infections
Les couches du tube digestif

Recommandé

Contenu connexe

Similaire à Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf

La folle aventure de la digestion
La folle aventure de la digestionLa folle aventure de la digestion
La folle aventure de la digestionyoganat
 
Semio digestive troubles-fonctionnels
Semio digestive troubles-fonctionnelsSemio digestive troubles-fonctionnels
Semio digestive troubles-fonctionnelsssuser402aa2
 
L'appareil digestif 2 organes annexes
L'appareil digestif 2   organes annexesL'appareil digestif 2   organes annexes
L'appareil digestif 2 organes annexesEya Nasraoui
 
Cours d'histologie de 2eme année médecine
Cours d'histologie de 2eme année médecine Cours d'histologie de 2eme année médecine
Cours d'histologie de 2eme année médecine kalai imene
 
Glandes-salivaires-(2).pdf
Glandes-salivaires-(2).pdfGlandes-salivaires-(2).pdf
Glandes-salivaires-(2).pdfAdamouDjiboNn
 
Le système digestif
Le système digestifLe système digestif
Le système digestifAleCla0189
 
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...university of kolwezi, group, searchers
 
Gastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormonesGastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormonesilham guercif
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion iilaamlove
 
Zakaría, marcos, álvaro y unai
Zakaría, marcos, álvaro y unaiZakaría, marcos, álvaro y unai
Zakaría, marcos, álvaro y unaijlealleon
 
Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)Olfa Bouraoui
 
Système Digestif
Système DigestifSystème Digestif
Système Digestifmanplo0152
 
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).pptColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).pptYahya Tfeil
 
7 cours-veto-suc-gastrique 2010
7 cours-veto-suc-gastrique 20107 cours-veto-suc-gastrique 2010
7 cours-veto-suc-gastrique 2010donnano
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalFranckRencurel
 
Faunistique (svi s4) lemhadri_diploblastiques
Faunistique (svi s4) lemhadri_diploblastiquesFaunistique (svi s4) lemhadri_diploblastiques
Faunistique (svi s4) lemhadri_diploblastiquesAhmed Lemhadri
 

Similaire à Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf (20)

La folle aventure de la digestion
La folle aventure de la digestionLa folle aventure de la digestion
La folle aventure de la digestion
 
Semio digestive troubles-fonctionnels
Semio digestive troubles-fonctionnelsSemio digestive troubles-fonctionnels
Semio digestive troubles-fonctionnels
 
Patho diges haute 1/2
Patho diges haute 1/2Patho diges haute 1/2
Patho diges haute 1/2
 
L'appareil digestif 2 organes annexes
L'appareil digestif 2   organes annexesL'appareil digestif 2   organes annexes
L'appareil digestif 2 organes annexes
 
Cours d'histologie de 2eme année médecine
Cours d'histologie de 2eme année médecine Cours d'histologie de 2eme année médecine
Cours d'histologie de 2eme année médecine
 
Appareil digestif
Appareil digestifAppareil digestif
Appareil digestif
 
Glandes-salivaires-(2).pdf
Glandes-salivaires-(2).pdfGlandes-salivaires-(2).pdf
Glandes-salivaires-(2).pdf
 
Le système digestif
Le système digestifLe système digestif
Le système digestif
 
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
 
La sécrétion pancréatique 2012
La sécrétion pancréatique 2012La sécrétion pancréatique 2012
La sécrétion pancréatique 2012
 
Gastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormonesGastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormones
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion ii
 
Dysphagie
DysphagieDysphagie
Dysphagie
 
Zakaría, marcos, álvaro y unai
Zakaría, marcos, álvaro y unaiZakaría, marcos, álvaro y unai
Zakaría, marcos, álvaro y unai
 
Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)
 
Système Digestif
Système DigestifSystème Digestif
Système Digestif
 
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).pptColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
 
7 cours-veto-suc-gastrique 2010
7 cours-veto-suc-gastrique 20107 cours-veto-suc-gastrique 2010
7 cours-veto-suc-gastrique 2010
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinal
 
Faunistique (svi s4) lemhadri_diploblastiques
Faunistique (svi s4) lemhadri_diploblastiquesFaunistique (svi s4) lemhadri_diploblastiques
Faunistique (svi s4) lemhadri_diploblastiques
 

Plus de SamiraMBasskar

Anatomie physio S.cardio.pptx.pdf
Anatomie physio S.cardio.pptx.pdfAnatomie physio S.cardio.pptx.pdf
Anatomie physio S.cardio.pptx.pdfSamiraMBasskar
 
cours PF RAJA OUABICH (1).pdf
cours PF RAJA OUABICH (1).pdfcours PF RAJA OUABICH (1).pdf
cours PF RAJA OUABICH (1).pdfSamiraMBasskar
 
Anatomie physio muscles.pptx.pdf
Anatomie physio muscles.pptx.pdfAnatomie physio muscles.pptx.pdf
Anatomie physio muscles.pptx.pdfSamiraMBasskar
 
Anatomie Osteologie.pptx.pdf
Anatomie Osteologie.pptx.pdfAnatomie Osteologie.pptx.pdf
Anatomie Osteologie.pptx.pdfSamiraMBasskar
 
Anatomie des tissus.pptx.pdf
Anatomie des tissus.pptx.pdfAnatomie des tissus.pptx.pdf
Anatomie des tissus.pptx.pdfSamiraMBasskar
 
ACFrOgDWx7ZjOUl734-YSUHcml5C7uhxjRrVI3bElw8lvrozVh3Woy-nF75kD_PByQw2hVqD5Wmyk...
ACFrOgDWx7ZjOUl734-YSUHcml5C7uhxjRrVI3bElw8lvrozVh3Woy-nF75kD_PByQw2hVqD5Wmyk...ACFrOgDWx7ZjOUl734-YSUHcml5C7uhxjRrVI3bElw8lvrozVh3Woy-nF75kD_PByQw2hVqD5Wmyk...
ACFrOgDWx7ZjOUl734-YSUHcml5C7uhxjRrVI3bElw8lvrozVh3Woy-nF75kD_PByQw2hVqD5Wmyk...SamiraMBasskar
 
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdfSamiraMBasskar
 
00-Programme national de détection précoce du cancer.pptx
00-Programme national de détection précoce du cancer.pptx00-Programme national de détection précoce du cancer.pptx
00-Programme national de détection précoce du cancer.pptxSamiraMBasskar
 

Plus de SamiraMBasskar (11)

Anatomie physio S.cardio.pptx.pdf
Anatomie physio S.cardio.pptx.pdfAnatomie physio S.cardio.pptx.pdf
Anatomie physio S.cardio.pptx.pdf
 
cours PF RAJA OUABICH (1).pdf
cours PF RAJA OUABICH (1).pdfcours PF RAJA OUABICH (1).pdf
cours PF RAJA OUABICH (1).pdf
 
dtuberculose.ppt
dtuberculose.pptdtuberculose.ppt
dtuberculose.ppt
 
Anatomie physio muscles.pptx.pdf
Anatomie physio muscles.pptx.pdfAnatomie physio muscles.pptx.pdf
Anatomie physio muscles.pptx.pdf
 
Anatomie Osteologie.pptx.pdf
Anatomie Osteologie.pptx.pdfAnatomie Osteologie.pptx.pdf
Anatomie Osteologie.pptx.pdf
 
Anatomie des tissus.pptx.pdf
Anatomie des tissus.pptx.pdfAnatomie des tissus.pptx.pdf
Anatomie des tissus.pptx.pdf
 
semiologie_(1).pdf
semiologie_(1).pdfsemiologie_(1).pdf
semiologie_(1).pdf
 
algorithme pcie.pdf
algorithme pcie.pdfalgorithme pcie.pdf
algorithme pcie.pdf
 
ACFrOgDWx7ZjOUl734-YSUHcml5C7uhxjRrVI3bElw8lvrozVh3Woy-nF75kD_PByQw2hVqD5Wmyk...
ACFrOgDWx7ZjOUl734-YSUHcml5C7uhxjRrVI3bElw8lvrozVh3Woy-nF75kD_PByQw2hVqD5Wmyk...ACFrOgDWx7ZjOUl734-YSUHcml5C7uhxjRrVI3bElw8lvrozVh3Woy-nF75kD_PByQw2hVqD5Wmyk...
ACFrOgDWx7ZjOUl734-YSUHcml5C7uhxjRrVI3bElw8lvrozVh3Woy-nF75kD_PByQw2hVqD5Wmyk...
 
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
 
00-Programme national de détection précoce du cancer.pptx
00-Programme national de détection précoce du cancer.pptx00-Programme national de détection précoce du cancer.pptx
00-Programme national de détection précoce du cancer.pptx
 

Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf

  • 1. M. ADIDI Salah Abdelkodouss Institut Supérieur des professions infirmières et techniques de santé MASTER en Pédagogies des sciences infirmières et techniques de santé Anatomie – Physiologie de l’appareil digestif ROYAUME DU MAROC ISPITS AGADIR
  • 2. Introduction • Qu’est-ce que la digestion? • Quelles sont les parties du corps humain impliqué dans la digestion?
  • 4. Introduction: Ensemble des organes de la digestion Fonctions: (vitales) Tractus digestif: Constitution Tractus digestif: – – Ingestion des aliments Digestion mécanique et chimique des aliments Absorption des nutriments Elimination des matières fécales Cavité orale & Pharynx Tube digestif (proprement dit) •Œsophage COU – THORAX •Estomac •Intestin grêle •Côlon •Rectum – ABDOMEN Glandes annexes: Glandes annexes: •Digestion chimique. Sécrétions exocrines « sucs » riche en enzymes. • Métabolisme & secrétions endocrines •Glandes salivaires •Foie •Pancréas
  • 5. Histologie du tube digestif • Quatre couches de tissus : • Muqueuse • Sous-muqueuse • Musculeuse • Séreuse • Ses fonctions : • Sécrétion de mucus • Absorption des nutriments • Protection contre les infections
  • 6. Les couches du tube digestif
  • 7. Cavité orale & Pharynx • Portion céphalique & cervicale de l‘appareil digestif: carrefour aéro- digestif Cavité orale: préhension et mastication des aliments. Digestion par sucs des glandes salivaires Pharynx: participe à la déglutition, la respiration, la phonation et l’audition. • • • •
  • 9. Les dents Sur chaque demi-mâchoire -2 incisives -1 canine -2 prémolaires -3 molaires 8 dents x4 32 dents
  • 12. La langue • Un muscle qui a trois fonctions : • parler • aider à manger • permettre le goût. • À l’aide des bourgeons gustatifs, elle détecte 4 saveurs : • sucre • salé • amer • sûr • La combinaison de ces saveurs, ainsi que l’odeur et la senteur, nous donne une variété de goûts.
  • 13. Lorsqu’on a un rhume… • Lorsqu’on a un rhume, les sécrétions muqueuses recouvrent les papilles empêchant de percevoir le goût.
  • 14. La bouche : physiologie • La salive : – Produite par les glandes salivaires : parotide, sous-maxillaire, sub-linguale (0,5 à 1,5 L/j) – Lubrifie les aliments 🠚 facilite la déglutition – Contient des enzymes débutant la digestion (amylase) – Protège les dents (antimicrobien)
  • 15. Glandes salivaires Glandes exocrines produisant 1,5 l de salive/jour Fonction: lubrification et début de la digestion enzymatique Petites glandes salivaires (mineures), dispersées dans la muqueuse buccale au niveau des lèvres (glandes labiales), des joues (glandes jugales), de la langue (glandes linguales) et du palais (glandes palatines). Grandes glandes salivaires (majeures) - La glande parotide: palpable en Av de l’oreille & en Ar de la mandibule. Le conduit parotidien (Sténon), 5 cm (4mm Ø) se dirige en Avt, sous le relief de l’arcade zygomatique, perfore muscle 2ème buccinateur (muscle de la joue) et s’abouche dans le vestibule, en regard de la (papille parotidienne). molaire >, - La glande sous-maxillaire (submandibulaire) palpable sous la mandibule. Le conduit sous- maxillaire (Wharton), 5 cm (3mm Ø) chemine sous la muqueuse du plancher buccal en Dd de la glande sublinguale. Il s’abouche par une papille de chaque coté du frein de la langue, en formant la caroncule sublinguale. - La glande sublinguale palpable dans la cavité buccale sous le bord latéral de langue où elle soulève la muqueuse buccale en un pli sublingual. Elle a plusieurs petits canaux excréteurs s’abouchant le long du pli sublingual et des conduits majeurs (Rivinus & Walther) s’abouchant près de la caroncule sublinguale.
  • 16. Glande parotide Glande sublinguale Glande sous-maxillaire Glandes salivaires Conduit parotidien 1. Nettoyer la bouche 2. Dissoudre les constituants des aliments (ce qui permet de les goûter) 3. Lubrifie les aliments 4. Début de digestion de l’amidon (par l’enzyme amylase salivaire) Fonctions de la salive : *** Produit environ 1L / 24h
  • 17. Oreillons = inflammation des glandes parotides causée par un virus.
  • 18. Composition de la salive : • Eau (97% à 99,5%) • Solutés ~70 % électrolytes (Na+ , K+ , Cl- , PO4 - , HCO3 - ) ~ 30% substances organiques • Amylase salivaire (enzyme digestive) • Mucine (forme le mucus quand elle se mélange à l’eau) • Lysozyme (protéine antiseptique) • IgA (anticorps) • Déchets métaboliques (urée et acide urique)
  • 19. • Mastication • Déglutition – La langue repousse les aliments vers l’arrière-bouche 🠚 fermeture réflexe des choanes, obstruction des voies aériennes par l’épiglotte – Ouverture de la bouche œsophagienne – Le bol alimentaire est entraîné vers le bas par une onde de contraction de l’œsophage – Processus complexe, impliquant de nombreux muscles et nerfs Si dysfonction : fausses routes La bouche : physiologie
  • 20. Pharynx ½ entonnoir musculo-membraneux étendu de la base du crâne à l’œsophage # 15 cm de longueur # 5cm Ø en Ht & 2 cm en Bs 3 portions - Naso-pharynx: en Ar des cavités nasales (communique avec l’oreille moyenne par la trompe d’Eustache) ∈ Tube digestif - Oro-pharynx: en Ar de la cavité orale - Laryngo-pharynx: en Ar du larynx (dont il est séparé par l’épiglotte) , se prolonge par l’œsophage. Cr Ve
  • 22. Œsophage àtransport du bol alimentaire vers l’estomac (L #25 cm, Ø:15mm) • 3 portions & 3 rétrécissements (>,My,<): – Cervicale: dans la gaine viscérale du cou, en AR de la trachée. Etendu de la bouche œsophagienne de Killian (C6) à l’orifice > du 5cm thorax (T2) Thoracique: dans le médiastin Ps, rétréci en – 17cm croisant la crosse de l’Aorte (T4), s’étendant de l’orifice > du thorax (T2) à l’orifice œsophagien du diaphragme (T10) Abdominale: courte, de l’orifice œsophagien du – diaphragme (T10) au cardia (orifice > de l’estomac, (T11) 3cm
  • 25. II) PHYSIOLOGIE DE L’ŒSOPHAGE A)Rôle de l’œsophage - Conduire les aliments - Le cardia évite le reflux B) Caractéristiques de la déglutition Chaque déglutition est suivie d’une contraction propagée Une seule est néc. pour l’évacuation complète de l’oesophage C) Méthodes d’exploration de l’œsophage - Le transit oesphagien - L’oesophagoscopie - La manométrie oesophagienne - La biopsie Oesophagienne
  • 26. TOPOGRAPHIE DE L’ABDOMEN Epigastre Hypochondres Dt et Gh Flancs Dt et Gh Région ombilicale Fosses Iliaques Dt et Gh Hypogastre
  • 28. ORGANISATION GENERALE • Cavité abdominale : séparée du thorax par le diaphragme
  • 29. TOPOGRAPHIE DE L’ABDOMEN Cavité abdominale Entre diaphragme thoracique et diaphragme pelvien. - Cavité péritonéale - espace virtuel circonscrit par le péritoine. Close de toutes parts, sauf chez la femme (ostium abdominale de la trompe utérine). Tapissée du péritoine (membrane séreuse) - - Espaces rétro & sous-péritonéaux: Méso Méso= Repli péritonéal unissant un segment de tube digestif à l’espace rétropéritonéal & entourant les Vx digestifs.
  • 30. ORGANISATION GENERALE • Péritoine : membrane entourant les viscères abdominaux et se réfléchissant sur les parois abdominales, délimitant une cavité.
  • 31. Ascite : liquide dans la cavité péritonéale
  • 32. Estomac Segment dilaté du Tube digestif Organe réservoir (#1,5l). à Digestion mécanique et chimique du bol alimentaire # J majuscule avec une petite courbure interne & une grande courbure latérale. 4 parties : - le cardia1 ou orifice > (T11), pourvu d’une valvule cardio-oesophagienne (Gübarow) évitant le reflux gastro-oesophagien - le fundus2 , séparé du cardia par l’incisure cardiale ou angle de His, il correspond à la grosse tubérosité. - le corps3 , partie moyenne de l’estomac, vertical - le pylore4 (L1) subdivisé en antre pylorique, point déclive de l’estomac, et canal pylorique, orifice inférieur de l’estomac, pourvu du sphincter pylorique (muscle lisse) qui régule la vidange gastrique vers le duodénum. 2 1 PC 3 4 GC
  • 36. Estomac • Réservoir d’aliments – Extensible ! – Durée de séjour : selon la composition des aliments (50% d’un volume d’eau ingéré quitte l’estomac en 10 à 20 min, aliments : plusieurs heures) – Aliments brassés, mélangés au suc gastrique, partiellement digérés, graisses émulsionnées – Ce qui en sort : le chyme
  • 37. Estomac • Suc gastrique : – 3 à 4 litres par jour – pH=0,8 à 4 – Enzymes : pepsine pour digestion des protéines, lipases pour la digestion des lipides – Acide chlorhydrique : digestion des protéines, antibactérien – La muqueuse gastrique est protégée contre l’acidité par le mucus et la sécrétion de bicarbonate • Principales pathologies : ulcère, cancer
  • 38. L’action mécanique • Deux sphincters : • Le sphincter cardiaque et le sphincter pylorique qui se contractent et se relâchent pour réguler le débit des aliments qui entrent ou quittent l’estomac. • Production du chyme : • Les muscles servent à broyer les aliments en petits morceaux et à mélanger ces morceaux avec les sucs gastriques.
  • 39. L’action chimique • Les glandes gastriques sécrètent le liquide gastrique (2L/jour). • Au nombre de 35 millions. • Les glandes gastriques sont formées de 3 types de cellules : » pariétales : encourage l’action de la pepsine » principales : fabrique pepsinogène » calciforme : fabrique muqueuse
  • 40. Enzymes gastriques • Dans l’estomac, on retrouve des enzymes. • Les enzymes amorcent et accélèrent les réactions chimiques de la digestion. Sans les enzymes, la digestion serait trop lente. • La pepsine est la principale et seule enzyme active dans l’estomac.
  • 41. HCl Acidifie le chyme • Dénaturation des protéines • Protection contre les bactéries • Conversion du pepsinogène en pepsine • Favorise l’action de la pepsine (cette enzyme fonctionne mieux en milieu acide) Pepsine Sectionne les protéines en gros segments (appelés peptides) pH = 1,5 à 3,5
  • 42. 42 III) PHYSIOLOGIE DE L’ESTOMAC A)Motricité de l’estomac 1) Rôle de la motricité - brassage des aliments (fundus) - évacuation du chyme formé (antre) 2) 2 types d’ondes: - non propulsives ( brassent ) - propulsives ( évacuent ) naissent 1x/ mn près du cardia 3 ) Régulation de la motricité + augm.motricité :Le Nerf Pneumogastrique ( X° paire crânienne) + dim.motricité :- Le Nerf Sympathique - Hormones (Sécrétine ,CCK-PZ, Gastrine) - Les réflexes duodéno-gastriques (PH duodénal, osmolarité, graisses)
  • 43. 43 B) La sécrétion gastrique 1) Composition de la sécrétion gastrique - Volume 1 à 2l/j - Éléctrolytes( HCL) - Enzymes (Pepsine cellules pariétales ) - Mucus ( cellules à mucus) Facteur intrinsèque ( cellules principales) 2) Rôle digestif de la sécrétion gastrique - HCL : active le pepsinogène en pepsine , empêche la prolifération bactérienne, stimule la sécrétion bicarbonatée pancréatique (par intermédiaire sécrétine) - Pepsine: est une enzyme protéolytique: elle coupe l’intérieur des chaînes protéiques quand un Acide Aminé aromatique est engagé dans la liaison Les protéines sont formées par un enchaînement de substances élémentaires : les Acides Aminés selon la nature du radical R, l’AA est appelé - Basique (si R est une base) - Aromatique (si R comporte un cycle à 6 C ) - Mucus: protège la muqueuse ctre l’ acidité et la pepsine (évite l’ auto-digestion) - Facteur intrinsèque:fixe la Vitamine B12 alimentaire et l’accompagne jusqu’à l’iléon où elle est absorbée
  • 44. 44 3) Régulation de la sécrétion gastrique a) Étude globale: - La sécr.basale est faible, minimale à 2 H du matin - Elle augmente après le repas (max. 3 H après) b) Facteurs de régulation - Les nerfs pneumogastriques (X paire crânienne) Stimulés par Ils stimulent secr. HCL sensations olfactives… FUNDUS: Pepsine Reflexes conditionnés ANTRE : secr. Gastrine - La Gastrine = Hormone digestive secrétée par cellules à Gastrine de antre + duodenum Stimulée par secr. Gastrine secr. HCL+ Pepsine Distension estomac Par ANTRE par le FUNDUS AA ,alcool , X La secr. de Gastrine est bloquée qd PH antral =1
  • 45. INTESTIN GRÊLE Segment proximal de l’intestin. fait suite à l’estomac et s’abouche dans le gros intestin au niveau du caecum. Assure la digestion et l’absorption des aliments. 3 parties : • Duodénum • Jéjunum • iléum (iléon)
  • 47. Duodénum Segment initial & fixe de l’intestin grêle • – (# 25cm) D1 L1 • # lettre C contournant la tête du pancréas (bloc duodéno-pancréatique) fixé au plan postérieur 4 portions: cadre duodénal : D2 • • Ø L3 D4 1er partie supérieure (5 cm) ou [Niveau vert. L1] duodénum (D1) D3 2ème Ø partie descendante (8 cm) ou duodénum (D2), reçoit par l’ampoule hépato- pancréatique les sécrétions biliaires et pancréatiques au niveau des papilles duodénales majeure et mineure. 3ème Ø partie horizontale (8 cm) ou (D3) [Niveau vert. L3] duodénum 4ème Ø partie ascendante (4 cm) ou duodénum (D4) qui se prolonge avec le jéjunum à l’angle duodéno-jéjunal (Treitz).
  • 48. Jéjunum (2/5) et iléon (3/5) des #5m de l’intestin grêle • Segments mobiles de l’intestin grêle Entouré par le côlon 15 à 16 anses intestinales reliées par un mésentère* Jonction avec le gros intestin au niveau du caecum • • • *Repli péritonéal unissant le jéjuno- iléon à l’espace rétropéritonéal et entourant les Vx u jéjuno-iléon. ∈ [Méso]
  • 50. L’intestin grêle • Au total environ 6 mètres. Trois parties : – Duodénum – Jéjunum – Iléon (s’abouche au colon) • Très mobile – Muscles et nerfs dans la paroi • Fixé par le mésentère, par où arrivent les vaisseaux
  • 53. Intestin grêle • Surface couverte de villosités, augmentant la surface d’absorption • Ces villosités sont recouvertes par des entérocytes, cellules permettant l’absorption • Fonctions : – Poursuite de la transformation des aliments en nutriments (duodénum ++) – Participation de la flore intestinale – Absorption +++ • Principales pathologies : occlusion, inflammation (Maladie de Crohn)
  • 55. 55 PHYSIOLOGIE DE L’ INTESTIN GRELE A) La sécrétion de l’intestin grêle: 1) Endocrine: Les Hormones digestives ( cf.chapitre du duodénum) 2) Exocrine: Le suc intestinal ❖ Volume: 1 à 3l/j ❖ Comprend:- le mucus intestinal - des électrolytes: bicarbonates - des enzymes: glycolytiques( amylase) , lipolytiques( lipase) protéolytiques( peptidases) B) L’absorption intestinale: 1) Généralités: L’absorption peut être - passive ( pas de transporteur, pas de dépense d’énergie) - active ( avec transporteur et dépense d’énergie) - par pinocytose: avec invagination de la mb cellulaire 2) Absorption des sucres: L’action des divers enzymes ( salive, pancréas intestin) dégrade complètement l’amidon en glucose Lieu d’absorption du glucose: duodénum et jéjunum , active.Le glucose passe dans la veine porte 3) Absorption des protéines: L’action des divers enzymes dégrade complètement les protéines en AA Lieu d’absorption des AA: duodénum et jéjunum, active.Les AA passent ds la v.porte
  • 56. 56 4) Absorption des lipides: 2 mécanismes: - Pinocytose: pour les grosses molécules - Absorption passive: pour les petite molécules( Acides gras, monoglycérides, glycérol) Lieu d’absorption : duodénum et jéjunum.Les molécules passent dans les chylifères 5) Absorption des vitamines: - Vitamines liposolubles( A,D,E,K) : duodénum et jéjunum, méc.actif - Vitamine B12: iléon, méc. actif C) Exploration de l’intestin grêle en clinique: 1) Radiologie: Transit du grêle 2) Biologie: - Stéatorrhée ( mesure des graisses fécales émises en 24H) - Test au D-Xylose : sucre absorbé au niveau du jéjunum. = test d’absorption du jéjunum - Test de Schilling à la vit.B12: B12 est absorbé au niveau de l’iléon = test d’absorption de l’iléon 3) Histologie: Biopsie du grêle
  • 57. 57 D) Motricité de l’intestin grêle: 1) Son rôle: Permet le mélange des aliments avec les sécrétions, permet la progression du bol alimentaire, facilite l’absorption intestinale 2) Les mouvements intestinaux: Non péristaltiques: permettent le mélange et facilitent l’absorption: - mouvements des villosités intestinales, - mouvements segmentaires ( contractions annulaires non propagées) , - mouvements pendulaires ( balancement des anses intestinales) Péristaltiques: Permettent la progression du bol: ce sont les contractions annulaires qui se propagent à la vitesse de 1 à 2 cm /sec. 3) Régulation de la motricité Nerveuse :- Le X augmente la motricité - Le Sympathique diminue la motricité Hormonale : Thyroxine , Sérotonine , augmentent la motricité
  • 58. GROS INTESTIN Réabsorption de l’eau, stockage des matières fécales Partie terminale du tube digestif. Du caecum, le colon monte verticalement de la fosse iliaque droite (L5) (côlon ascendant) à la région de l’hyponchondre droit (angle colique droit) (L1). Il se porte ensuite transversalement vers la gauche en traversant la partie supérieure de la région ombilicale (côlon transverse) pour atteindre la région de l’hypochondre gauche (angle colique gauche). Puis, il descend verticalement vers la fosse iliaque gauche (côlon descendant) (L4). Il se dirige alors vers la ligne médiane en décrivant une flexuosité (côlon sigmoïde). Certains segments (colon ascendant et descendant) sont accolés à l’espace rétropéritonéal, d’autres plus mobiles, par leur « méso » (Caecum, colons transverse & sigmoïde).
  • 59. L’appendice vermiculaire (vermiforme) - L#7 cm Ouvert dans le caecum par l’orifice caeco- appendiculaire muni de la valvule appendiculaire (Gerlach). Formation lymphoïde cylindrique et creuse Position variable : face médiale du caecum (siège des appendicites) en fosse iliaque droite. -Pt de « Mac Burney »
  • 60. Rectum fait suite au côlon sigmoïde au niveau de la charnière recto-sigmoïdienne (S3). #15 cm, forme un S dans le plan sagittal. divisé topographiquement et fonctionnellement en 2 parties séparées par le cap anal (angle ano-rectal) : - Partie > (12cm) ou ampoule rectale : située dans la concavité du sacrum, dans la région pelvienne (au-dessus du plancher pelvien matérialisé par le muscle élévateur de l’anus). Stocke les matières fécales avant leur exonération. - Partie <(3cm) ou canal anal : oblique en bas et en arrière, située dans la région du périnée (au-dessous du plancher pelvien). Entourée de l’appareil sphinctérien qui assure le contrôle de la continence anale.
  • 62. 62 VII) PHYSIOLOGIE DU COLON A) Motricité du colon 1) Le caecum se remplit par l’éjection iléale( 2X/mn) 2) Dans le colon D et la majeure partie du colon transverse on distingue - surtout des mouvements segmentaires: contractions annulaires non propagées qui tentent à repousser le contenu intestinal vers le caecum: assurent le brassage et la réabsorption. d’eau. - Qq mvts propulsifs: assurent la progression du contenu sur une faible distance. 3) Dans le colon distal on distingue: - Qq mvts segmentaires - Surtout des mvts propulsifs massifs( les contractions de masse): ils sont rares( 2 à 3 par J, à heure fixe) , puissants , et ont pour origine l’angle G. Ils poussent le contenu jusqu’au Rectum 4) Le Rectum: Il se remplit par les contractions de masse. Sa distension déclenche la défécation B) Absorption et digestion colique 1) Echange d’eau et d’éléctrolytes: Dans le colon ( surtout le colon D et le colon Transverse ) il y a réabsorption imp. d’eau et de Na. 2) Digestion bactérienne: La flore bactérienne colique ( de fermentation et de putréfaction ) attaque les résidus alimentaires ayant échappé à la digestion 3) Tous ces phénomènes aboutissent à des gaz et à la selle (100 à 150 G ) émise en 1à2X, normalement moulée et homogène
  • 63. Défécation • Evacuation des matières fécales par l’anus. – Processus complexe faisant intervenir de nombreux réflexes • Quantité de selles : 60 à 80 g par jour en moyenne. Dépend de la quantité de fibres ingérées (non digérées). – Diarrhée : > 200 g /j
  • 64. Foie Volumineux (1,5 kg), vital, (métabolisme des nutriments, secrète la bile, synthétise le glycogène & des facteurs de la coagulation sanguine. Situé sous le diaphragme, dans hypochondre droit mais déborde sur la région épigastrique pour atteindre l’hypochondre gauche. Face > (diaphragmatique) séparée en 2 lobes (Droit & Gauche) par le ligament falciforme Face < (viscérale): 4 lobes (Droit, Gauche, Carré Ant , Caudé. ou Spiegel Post. ) à séparées par trois sillons formant un H - Sagittal droit = fosse de la vésicule biliaire en Av & à la veine cave inférieure en Ar - Sagittal gauche pour les ligaments rond et veineux qui correspondent aux vestiges de la veine ombilicale gauche - Transversal qui constitue le hile du foie. At Dt Gh Dt Gh Ps VCI
  • 67. Les voies biliaires Vésicule biliaire Canal cholédoque Canal cystique Canal hépatique
  • 68. Le foie • À DROITE • Le viscère le plus volumineux (1,5 kg) • Deux lobes • Situé sous les côtes mais dans la cavité abdominale et péritonéale. • Voies biliaires : – Le cholédoque s’abouche dans le duodénum avec le canal de Wirsung (pancréas) – La vésicule est un réservoir de bile qui se remplit entre les repas et se vide pendant le repas
  • 69. Le foie • Multiples fonctions – Synthèse de la bile : permet l’émulsion des lipides et donc leur absorption (détergent) – Nutritionnelle : • Importance dans le métabolisme des lipides • Importance dans le métabolisme des glucides : synthèse et utilisation du glycogène • Absorption des vitamines liposolubles (A,D,E,K) – Synthèse de la plupart des protéines sanguines • Albumine, facteurs de coagulation – Détoxification, transformation de certains médicaments : adapter la posologie en cas de problème hépatique
  • 70. VOIES BILIAIRES Hile du foie Foie Voies biliaires intrahépatiques: canalicules intralobulaires, organisés avec la segmentation hépatique en cheminant avec un rameau de l’artère hépatique et de la veine porte. Rejoignent les canaux hépatiques Dt & Gh au niveau du hile du foie. Voies biliaires extrahépatiques divisées en : Voie biliaire principale: •Confluence des 2 conduits hépatiques en un canal hépatique commun, lui-même s’unissant au canal cystique pour former le canal cholédoque. •Le canal cholédoque rejoint le canal sécréteur principal du pancréas (Wirsung) au niveau de l’ampoule hépato- 2ème pancréatique (Vater) pour s’aboucher sur le bd Gh duodénum (papille duodénale majeure). L’ampoule du hépato- pancréatique est située dans la tête du pancréas et est entourée du sphincter d’Oddi (muscle lisse). Voie biliaire accessoire, •système de réservoir où s’accumule la bile entre les périodes de digestion. •Formée de la vésicule biliaire (fond, corps & col) située sous le bord antérieur du foie. En connexion avec la voie biliaire principale par l’intermédiaire du canal cystique.
  • 72. 72 PHYSIOLOGIE DU FOIE A) Les grandes fonctions du Foie: 1) La fonction biliaire: a) la bile: volume 1l/24H, couleur jaune or, PH: 6 à 8, composée de sels biliaires et de pigments biliaires b) rôle de la bile: ✔ rôle digestif: participe à la digestion des graisses par action des sels biliaires. Les sels biliaires permettent - l’émulsion des graisses ( solubilisation dans l’eau des graisses qui ne sont pas hydrosolubles) - l’action de la lipase ( qui n’agit que dans l’eau) ✔ rôle d’élimination: au même titre que les reins (les pigments biliaires = la bilirubine). La bilirubine est un produit de dégradation de l’Hémoglobine, libérée par la destruction des globules rouges qui ont une durée de vie de 120J. Le foie assure la captation et l’excrétion biliaire de la bilirubine. L’augmentation de la bilirubine dans le sang entraîne un ictère(coloration jaune de la peau et des muqueuses) c) Régulation de la fonction biliaire: ✔ Nerveuse: - stimulation X: augm. de sécrétion de bile - stimulation sympathique: diminution de sécrétion de bile ✔ Hormonale: SECRETINE + CCK-PZ: augm. de sécr. d’eau et de bicarbonates dans la bile d) Régulation de l’excrétion biliaire: Entre les repas la bile sécrétée par le foie remplit la vésicule. Au mmt des repas il y a vidange vésiculaire par action de la CCK-PZ qui contracte la vésicule et relâche le sphincter d’Oddi
  • 73. 73 2) Foie et métabolisme des glucides: a) généralités: Le foie joue un rôle capital dans le maintient d’une glycémie stable: la glycémie ne varie pas même en cas de jeûne prolongé car le foie possède des réserves de sucre sous forme de glycogène. b) Synthèse du glycogène: Les différents sucres ( galactose , fructose…) sont transformés par le foie en glucose.Le glycogène a une structure identique à celle de l’amidon. c) Destruction du glycogène: En cas de besoin il y a libération des molécules de glucose qui passent dans le sang d) Régulation hormonale Hyperglycémie: sécr. INSULINE: augm. Synthèse glycogène; Hypoglycémie: sécr. GLUCAGON : destr. Glycogène
  • 74. Bilan hépatique • Examens biologiques permettant d’apprécier la fonction hépatique : – Transaminases (ASAT, ALAT) : s’élèvent en cas de destruction des cellules du foie – PAL, gamma-GT bilirubine : s’élèvent en cas d’obstruction biliaire, à cause de certains toxiques… – Albumine, facteurs de coagulation : diminuent en cas de mauvais fonctionnement du foie (insuffisance hépatique)
  • 75. PANCREAS Exocrine : suc riche en enzymes digestives Endocrine : à régulation de la glycémie. de Langerhans (insuline et glucagon) Dans la région épigastrique « Feuille de chêne » (#15 cm de long), posée obliquement, vers le haut et la gauche, en avant des vert. L1-L2. 3 portions : îlots 4 2 1 3 - Partie droite, large, = tête1 & incluse dans le C que forme le duodénum. un isthme. Elle présente une Partie médiane = corps2 unie à la tête par - encoche pour les Vx mésentériques > et délimite le processus unciforme pancréas3 . du - Partie effilée = queue4 , riche en glandes endocrines, se dirigeant vers la rate dans l’hypochondre gauche à la hauteur de vert.T12.
  • 78. Le pancréas • S’étend transversalement du duodénum à la rate • Canal pancréatique = de Wirsung – S’abouche dans le duodénum avec le cholédoque • Fonction exocrine : – Sécrétion d’enzymes pancréatiques dans le duodénum : lipase (digestion des graisses, protéases (digestion des protides) – Sécrétion de bicarbonate : lutte contre l’acidité gastrique
  • 79. Le pancréas • Fonction endocrine (sécrétion d’hormones) – Déversées directement dans le sang, pas dans le duodénum – Sécrétion de l’insuline (permet l’absorption du sucre contenu dans le sang par les cellules de l’organisme). Si pas d’insuline : diabète – Sécrétion de glucagon, de somatostatine • Principales pathologies : cancer (grave +++), pancréatite, diabète de type 1 (jeunes) + la mucoviscidose (touche le pancréas)
  • 81. 81 V) PHYSIOLOGIE DU PANCREAS La sécrétion pancréatique exocrine 1) Composition de la sécrétion pancréatique exocrine - volume : 1,5 l/j - Aspect: clair visqueux isotonique au plasma - PH: alcalin : 8 - Sécrétion hydroélectrolytique:bicarbonates - Sécrétion enzymatique: Enzymes protéolytiques: trypsine,Chymotrypsine Enzymes lipolytiques : lipase Enzymes glycolytiques : amylase 2) Rôle digestif de la sécrétion pancréatique exocrine - Bicarbonates: neutralisation du chyme acide venant de l’ estomac ( au niveau du 2° duodénum le PH=7) ( permet action des E pancréatiques ) - La Trypsine: E protéolytique sécrétée sous forme de trypsinogène inactif,. Activée dans le duodénum par l’entérokinase duodénale. Elle coupe l’intérieur des chaînes protéiques quand un AA basique est engagé dans la liaison - La chymotrypsine: E protéolytique sécrétée sous forme de trypsinogène inactif Activée dans le duodénum par la Trypsine Elle coupe l’intérieur de chaînes protéiques qd AA aromatique set engagé ds la liaison - La lipase: E lipolytique Ne peut agir qu’en présence de bile Attaque les liaisons 1 et 3 des triglycérides - L’amylase: E glycolytique Attaque l’amidon: coupe les liaisons 1-4 de l’amidon
  • 82. 82 3)Régulation de la sécrétion pancréatique exocrine a) Régulation nerveuse: la stimulation du X entraîne une sécrétion pancréatique riche en Enzymes b) Régulation hormonale: - Sécrétine: Hormone sécrétée par le duodénum sous l’effet des acides en provenance de l’estomac. Elle provoque une sécrétion pancréatique riche en eau et en bicarbonates (qui vont neutraliser l’acidité) - CCK-PZ: Hormone sécrétée par le duodénum sous l’effet des AA et des lipides en provenance de l’estomac. Elle provoque une sécrétion pancréatique riche en Enzymes ( qui vont permettre la digestion des protéines et des lipides) 4)Exploration de la sécrétion pancréatique exocrine a) Dans le sang: lipasémie, amylasémie b) Dans les urines: Amylases
  • 84. Vascularisation artérielle 3 artères digestives: • Branches collatérales ventrales de l’aorte abdominale Tronc cœliaque: foie, estomac, duodénum A. mésentérique sup: intestin grêle, cæcum, côlon ascendant, 2/3 côlon transverse A. mésentérique inf: côlon descendant, côlon sigmoïde, rectum 1. 2. 3.
  • 86. Vascularisation veineuse VCI Système porte abdominal: • Convergence des veines mésentériques sup , inf & splénique vers le foie pour constituer la veine porte 1 4 2 1. 2. 3. 4. Veine Veine Veine Veine porte mésentérique sup mésentérique inf splénique 3
  • 87. Vascularisation: système veineux compris entre 2 réseaux capillaires Vascularisation fonctionnelle du foie Pédicule hépatique supérieur Pédicule hépatique inférieur ou pédicule hépatique Système porte • • • • 1
  • 88. 88 LA DIGESTION GENERALITES A) Rôle de l’appareil digestif: - Progression des aliments - Digestion des aliments B) Composition des aliments Protides , glucides, lipides C) Etude globale de la digestion: - App.dig.reçoit des substances endogènes et exogènes qu’il absorbe en partie - Le reste est éliminé par les selles
  • 89. 1. Ingestion 2. Propulsion (péristaltisme) 3. Digestion mécanique 4. Digestion chimique 5. Absorption 6. Défécation I. Processus digestifs
  • 90. La digestion Substances Début de la digestion Fin de la digestion absorption Glucides Bouche: amidon Intestin grêle : sucres simples Intestin grêle Intestin grêle Protéines Estomac Intestin grêle Intestin grêle Lipides Intestin grêle Intestin grêle Intestin grêle Vitamines Gros intestin Gros intestin Gros intestin Sels minéraux Gros intestin Gros intestin Gros intestin Eau Gros intestin Gros intestin Gros intestin