2016-01-14-1221@LE_POINT

218 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
218
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
110
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2016-01-14-1221@LE_POINT

  1. 1. Date : 14 JAN 16 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 383570 Page de l'article : p.70-72 Journaliste : Guillaume Grallet Page 1/3 LINKEDIN 1224266400506Tous droits réservés à l'éditeur ÉCONOMIE Lecoupd'EtatdeLinkedin Bigdata.DeDRH enligne,leréseau socialdevientle mentordesgrands decemonde. PARGUILLAUMEGRALLET E ncespremiersjoursdejanvier, Emmanuel Macron n'en finit pasdefairelebuzz.Aupremier conseildesministres derentrée,sa barbetoutefraîcheafaitparler.En visite au Consumer Electronics ShowdeLasVegas, sonavatar(créé parla start-up française Uraniom, qui a scanné le corps du ministre en 30),propulsé en 2287, estlehé- ros du jeu vidéo «Fal! out 4». Et voici que les 400 millions de membres du réseau professionnel Linkedinle découvrent... éditoria- liste.«Noussommesentraindesor- tir de ce paradoxe oui nous a fait tant de mal, celui d'un pays où ilest inter- ditd'échouer, mais où il estsuspect de réussir!»Depuisquèlquesjours,le ministre de l'Economie et du Nu- mériquepossèdesonbloc-notessur Linkedin, le site phare du recrute- mentbaséàMountainView,enCa- lifornie-créé en 2003-, qui compte IQ millions d'abonnés en France. Surlemêmeréseausocial,Xavier Rolet, PDG du London Stock Exchange,expliqueque«l'Europe a besoin de sources definancementplus diversifiées et durables», quand la chef Anne-Sophie Pic vante «la Drôme, le vergerde la France». Lin- kedin,le demiersiteoùl'oncause ? Patrick Pouyanné, le patron de Total, le créateur de BlaBlaCar, FrédéricMazzella,ouencorelepape de la robotique, Bruno Bonnell, Visionnaires. JeffWeiner(adr), PDG deLinkedinet Reid Hoffman, cofondateur du réseau social au siège de Mountain View, enCalifornie 2,21milliards de dollars de chiffre d'affaires en2014,dont15mil lionsdebénéfices. 4OOmillions de membres dans plus de200pays, dontIDmillions demembres en France. Linkedin accueilleplus de2nouveaux membres par seconde. 87OOemployés viennent d'y ouvrir une tribune, toutcommelenuméround'Orange, Stéphane Richard, ou encore Fré- déric Oudéa (Société générale) et ThierryBreton (Atos). Cela fait déjà deux ans que la star télévisuelle américaine Martha Stewart et le Premierministreindien,Narendra Mod!, y dissertent en anglais sur l'avenir du monde... Pas sûr que ces «influenceursxj distillent des annonces fracas- santes,maiscetteexpositionofferte par le site américain témoigne de la nouvelle guerre de l'attention, qui n'a jamais été si forte dans les réseauxsociauxIAlorsqueTwitterH réfléchit ouvertement à autoriser * les messages de 10000 caractères, | qu'Instagram et Snapchat peinent § à convaincre les quadras, linkedin jj veut devenir le concurrent de g Facebook. Car, dans ce secteur, les i places ne sont jamais acquises et °
  2. 2. Date : 14 JAN 16 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 383570 Page de l'article : p.70-72 Journaliste : Guillaume Grallet Page 2/3 LINKEDIN 1224266400506Tous droits réservés à l'éditeur lespluspuissantsnesontpasàl'abri de l'offensive de petits nouveaux aux dents longues... Exemple: le demierréseausocialàlamode,Im- gur, venu de l'Ohio, qui permet de partagerdesvidéosvirales,possède déjàlamoitiédunombre d'utilisa- teurs de Twitter... Onalongtempscruquelinked- in, où les internautes membres ne passentque trente-quatre minutes parmois (sur Facebook, c'est qua- rante-cinqparjour!),étaitdépassé ou à tout le moins cantonné à ne s'intéresser qu'à la niche profes- 3 sionnelle. «Myspace, c'est le café, a Facebook, le barbecue aufond dujar- |din,etLinkedin,lebureau»,résumait I il y a quèlques années Reid Hoff- tJ man,le cocréateurdusite. Ce der- 1 niera duflair: chezApple, il a mis § aupointeWorld,unprécurseurdes < réseaux sociaux. Surtout, cet au- H teurd'unethèseensciencescogni- g tives àStanford estundes artisans < dusuccèsdePayPal(avecElonMusk 2etPeterThiel),unsitedepaiement g enlignerevenduplusde i milliard E de dollars à eBay. Pactole quiluia " permis de lancer de nombreuses g start-up (Digg, Flickr...), dont Lin- 5 kedln. A l'occasion d'un dîner de 0 charité, Hoffman rencontre un <New-YorkaisdiplômedeWharton ]s etpasséparWamerBrosetYahoo!: jJeffWeiner.Illuiconfierapidement < les rênes deLinkedin. 1«Who'sWho»desaffaires. JjAudébut,Weinerassoitsaposition 5 chezlescadressup,quiconstituent S encorelamajoritédesonaudience. 2 Sur cette carte d'identité profes- j sionnelle interactive, chacunpeut 3 afficher ses diplômes, les entre- ^ prises par lesquelles il est passé et " desrecommandationsdecollègues. 'i Si seulement 20% des membres S sontenrechercheactive,Linkedin S fait malgré tout office de vitrine 3 professionnelle permanente. «Si S unprofilLinkedlnneremplacepasun gï rendez-vous physique, cela constitue I «Nousvisons les3 milliards j d'actifs dans le monde» UeffWeiner.au «Point» QJ]Les nouveaux «Influenceurs» Ils ont désormais droit à la parole sur le réseau social au côté de personnalités anglo-saxonnes. Bercy surveille Comme beaucoup degéants américainsduNet, Linkedin, qui possède son siège européenà Dublin, profite des différences deréglementations fiscales entre les différents pays européens. La filiale française de Linkedina ainsi reçu la visite du fisc français en février 2013, mais, à ce jour, n'a été condamnée à verser aucune amende. Emmanuel Macron Ministre de l'Economie et du Numérique Frédéric Mazella Président fondateur de BlaBlaCar Axelle Lemaire Secretaire d'Etat au Numérique Anne-Sophie Pic Chef 3 etoiles au Michelin Stephane Richard PDG d'Orange Patrick Pouyanne PDG de Total Alexandre Ricard PDG du groupe Pernod Ricard Bruno Bonnell PDG de Robohs et Awabot Frédéric Oudéa DG de la Sociéte génerale néanmoins unepremiere appréciation d'un candidat par son réseau», ré- sumeAlexandraAlberti,chasseuse de têtes au cabinet Eric Salmon & Partners.Enquèlquesannées,Lin- kedinestdevenule «Who'sWho » desaffaires,lelieuoùtoutlemonde s'épie:chaquemois,lesitetotalise plus de 5 milliards de pagesvues. Desconnexions quirapportent beaucoupd'argent.Car,s'ilestpos- sible de créer un compte gratuite- ment, les abonnements premium permettentd'envoyerdes emails à n'importe quel membre dans le monde, même s'il ne fait pas par- tie de votre réseau (3 emails par moispour21,99 euros et 3oemails pour 89,95 euros). Cela va de Hillary Clinton à Sarah Palm en passantparBillGates,RichardBran- son, Arianna Huffington ou Mar- grethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, et Jeff Immelt, le numéro un de Ge- neralElectric. Cetabonnementpre- mium (i8°/o des revenus du site) permetaussidesavoirquiconsulte votre profil. Ladeuxième source de revenus (20°/o) est la publicité ci- bléesurlesite;RenaultetAirFrance sontparexempleannonceurs.Mais linkedin tire la majeure partie de sesressourcesdesgrandscomptes, qui sont prêts à payer entre 7 ooo et plusieurs millions d'euros par an pour cibler au mieux leurs re- crutements. Parmi ses gros
  3. 3. Date : 14 JAN 16 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 383570 Page de l'article : p.70-72 Journaliste : Guillaume Grallet Page 3/3 LINKEDIN 1224266400506Tous droits réservés à l'éditeur chants :Axa, Cap Geminiou encore Coca-Cola. Résultat, le chiffre d'affaires de la firme - 2,21 milliards de dollars en 2014- a progressé de 44 % en un an. Mais voilà que Linkedin, non content d'être le plus grand DRH du monde, veut murmurer à l'oreille des gouvernants. Le site propose de doper la politique (de l'emploi) avec des algorithmes. Sa bottesecrète~>EEconomieGraph,qui offre une cartographie en temps réeldesbesoinsetdescompétences disponibles à l'échelle d'une ville. Lepremieràsignerunaccordavec LinkedlnaétéBilldeBlasio,lemaire de NewYork, convaincu de laforce defrappedusite,quicompte3mil- lionsd'abonnésdansl'EtatdeNew York. Grâce à Linkedin, il s'est aperçu qu'il y avait urgence à for- mer des développeurs Python et C++. Une indication précieuse pour celuiqui,avecSiliconAlley-lesur- nomdel'écosystèmedestart-upde BigApple-, veut supplanter la Si- liconValley... C'est aussile réseau socialquiaconvaincul'édiledegé- néraliser d'ici à 2020 le haut débit pourtoutelaville,àtraversnotam- mentlafibreetd'anciennes cabines téléphoniques reconverties en hotspotswi-fi. A Chicago, le maire, RahmEmanuel,veutexploiterces montagnesdedonnéespouradap- teraumieuxlesplansdeformation mis en œuvre dans le quartier dé- favorisé de South Side. Linkedin pousseaussisespionsdececôté-ci de l'Atlantique et vient de signer unaccordavecleGrandManches- ter,tandisqu'Amsterdamsesertde ^Economie Graph pour trouver les ressources humaines nécessaires à son projet de Smart City. Lesite,quiciblaitautrefoisprin- cipalement les cadres, entendmain- tenant s'adresseràl'ensemble de la populationactivemondiale.«Nous visons aussi les artistes, les employés de bureau et les travailleurs indépen- dants. Bref, Icsi milliards d'actifs dans le monde», explique au Point Jeff Weiner.Danscetteconquêteaupas decourse,illuifaudracomptersur laconcurrencegrandissantedel'al- lemand Xing, sur la résistance du français Viadeo et sur tous les ri- vauxchinoisquesontlessitesDaije, Petit mais combatif Nombre de visiteurs uniques (au moins une visite par mois) en France et dans le monde dont dont 6 millions 6 millions en France en France Votre profil vaut de l'or Repartition du chiffre d'affaires du 3 e trimestre 2015 138 millions de dollars Abonnements payants pour les membres 502 millions dc dollars* Entreprises qui paient pour affiner leur recrutement (veille et offres demploi ciblées) 140 millions de dollars Mailsetactualitessponsorisées pubs et annonces Wealink et Tianji. Dans l'empire du Milieu, Linkedin (un moment censuré par le pouvoir chinois) ne compte «que» 13 millions de membres. Linkedinaaussises entréesàla Maison-Blanche. Reid Hoffman a assistéaumois deseptembre 2015 à un dîner offert par Barack Obama enl'honneurdeXiJinping, sonho- mologue chinois. L'état-major de Linkedin s'entretient régulière- ment avec le chancelier de l'Echi- quier,GeorgeOsbome,lesecrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, ou encore le prince Andrew, duc d'York. Le numéro un de Linkedin af- firmesesambitionspourl'Europe du Sud: «En Grèce, le taux de chô- mage desjeunes est de 50 %, c'est in- tolérable.Linkedlnpeutchangercela!» QuiddelaFrance7 Vat-elleprendre encompte les algorithmes pourle vaste plan de formation et d'ap- prentissage que veut mettre en placel'Elyséeen2oi67 Unegestion desressourceshumainesdopéeaux bigdatapourrait,selonKPMG,rap- porterchaqueannée2700milliards de dollars à l'économie mondiale, Tweet. Emmanuel MacronsurTwitter avec Reid Hoffman «Echangesavec le cofondateur de Linkedin @reidhoffman ce week-end », le 10janvier dont 600 milliards en seuls gains de productivité... «Nous sommes prêtsàbosseravecFrançoisHollande», dit JeffWeiner. Message envoyé I Maîs attention aux chiffres bruts,quipeuventfairemal.Ainsi, Linkedinrecense,depuisdeuxans, la mobilité de ses membres. Stu- peur!Entermesd'attractivité,notre paysarriveenavant-dernièreposi- tion, juste devant l'Inde, qui voit beaucoup de cerveaux partir vers lespaysanglo-saxons.L'Italieetl'Es- pagne s'en sortent mieux que l'Hexagone, comme l'Allemagne, Singapour et la Suisse. Formationcontinue.Danssa cartographie des talents en temps réel,lesitedeMountainViewteste un classement des universités. Jusqu'ici, les classements surpon- déraient les critères académiques, commelenombredepublications derecherche.Plusterreàterre,Lin- kedin veut davantage prendre en compte larapidité des candidats à trouver du travail, leur niveau de salaire, et cela tout au long de leur vie. «Nous voulons cartographier chaque actif, chaqueentreprise, chaque université,pourrévolutionnerl'écono- miedumonde»,martèleWeiner. Pourbouclerlaboucle,Linkedin s'estoffertl'andemierlesitedéfor- mationcontinue Lynda.com- créé en 2005 par la professeure Lynda Weinman - pour 1,5 milliard de dollars. Disponiblesous formed'ap- plication, le programme, qui pro- pose d'apprendre le maniementde Photoshopcommelesbases duré- férencement, a généré un chiffre d'affairesde40millionsdedollars aucours du derniertrimestre. «La pertinence de notre réseau repose sur l'intelligence de nos utilisateurs», ré- sume Weiner, apôtre de la forma- tion continue. Alors,silesrecettesdeLinkedin sontsiefficacesdanslemondeen- tier, pourquoi ne pas les appliquer en France ? Emmanuel Macron -qui, après le costume de superhé- ros dejeuvidéo, songe peut-être à enfiler celui de président de la Ré- publique-etReidHoffmansesont vus en tête à tête le 9 janvier dans laSiliconValley.Depuis,lepremier s'est rasé •

×