#PortraitDeStartuper #40 - Sharepay - David Finel

1 063 vues

Publié le

#PortraitDeStartuper #40 - Sharepay - David Finel

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 063
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
892
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

#PortraitDeStartuper #40 - Sharepay - David Finel

  1. 1. Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon Co-founder David Finel
  2. 2. 2À PROPOS #PortraitDeStartuper Qui est ce startuper ? Co-founder David Finel L’histoire de Sharepay, qui est ma première aventure entrepreneuriale, a commencé avec le concours 101 projets organisé par Niel, Simonien et Granjon en 2013. Sharepay a fais parti des lauréats et a reçu 25 000 euros. L’occasion était alors idéale pour se lancer à 100% dans l’aventure ! Nous avons ensuite intégré l’accélérateur le Camping et l’incubateur Paris&Co. Depuis sa genèse, le projet a bien évolué !
  3. 3. 3 Portraits de startupers INTERVIEW #PortraitDeStartuper ▸ Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? De manière générale chez Sharepay, nous n’acceptons pas “ce n’est pas possible” comme réponse. Nous trouvons toujours une solution. Nous sommes tenaces et ambitieux. ▸ Quelle est votre formation initiale ? J’ai un Master de Mathématiques Appliquées et un Master d’Ingénierie Statistique Financière ▸ Qu’est-ce qui vous passionne ? J’ai toujours été quelqu’un d’observateur et de curieux... J’aime analyser les choses et comprendre comment elles fonctionnent. A par cela j’aime la musique (en faire et en écouter) et l’art en général.
  4. 4. 4 Sharepay “est une solution de paiement qui permet de partager et de gérer ses dépenses communes” Sharepay est une solution de paiement qui permet de partager et de gérer ses dépenses communes simplement et sans compte commun. La carte Sharepay partage instantanément les paiements réalisés en ligne ou en magasin en débitant directement les comptes bancaires qui lui sont attachés. Sharepay est porté par 3 co-fondateurs complémentaires : Jonas Braoudé, Armenak Mayalian et moi-même. Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS #PortraitDeStartuper
  5. 5. 5 Portraits de startupers INTERVIEW #PortraitDeStartuper ▸ Pourquoi ce choix de produit / service ? Il y a quelques années, lors d’un voyage entre copains à Barcelone nous nous sommes rendu compte qu’il était impossible de payer à plusieurs sur internet. Quelqu’un devait payer et avancer l’argent pour les autres. Nous avons donc imaginé Sharepay, une solution pour partager et gérer ses dépenses facilement. ▸ Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Notre ambition est de créer la première marque de partage de paiement universelle. Notre objectif est de devenir leader mondial sur ce marché. ▸ Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Nous avons eu l’argent du concours, des prêts et des subventions.
  6. 6. 6 Portraits de startupers INTERVIEW #PortraitDeStartuper ▸ Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Tout d’abord, il a fallu se familiariser avec l’univers du paiement et comprendre les différents acteurs qui sont impliqués dans une transaction. Ensuite, lorsque nous avons commencé à travailler sur l’idée d’un partage instantané des dépenses, les gens nous disaient que ce n’était pas possible. Enfin, il a fallu trouver des partenaires qui étaient d’accord pour travailler avec une startup et de petits volumes. Il a aussi fallu agréger différents acteurs qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble et de se parler. ▸ D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Il faut être tenace et avoir une bonne équipe sur qui s’appuyer. Il faut aussi être conscient des risques et pouvoir pleinement les assumer. ▸ S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Le moral global de l’entreprise. Dès qu’il commence à flancher cela se ressent en interne comme en externe. En général, quand tout le monde va bien, les choses avancent, se concrétisent, l'énergie se fait ressentir. Quand ça ne va pas, l’ambiance se détériore et cela a des répercussions à tous les niveaux ▸ Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? D’abord, il faut se lancer ! Autrement travailler sur son projet pour comprendre son industrie, ses concurrents et son marché. Après cela, il faut très rapidement mesurer les retours sur le projet. Tout d’abord en parlant de son idée autour de soi et en convaincant d’autres personnes de rejoindre l’aventure (ses cofondateurs). Ensuite, en voyant comment réagissent les utilisateurs (avec un prototype), l’écosystème entrepreneurial (concours de pitch, meetups, candidatures à des incubateurs/accélérateurs) et les investisseurs (banques, BPI, régions, associations).
  7. 7. 7 Portraits de startupers INTERVIEW Co-founder David Finel #PortraitDeStartuper Site internet : http://sharepay.fr LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/davidfinel Twitter : https://twitter.com/davidfinel
  8. 8. ANNEXES #PortraitDeStartuper
  9. 9. 9 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR ♕ Manager | Influenceur | Speaker ►► Intrapreneur ✔ Innovacteur ✔ Agiliste ✔ Pour une transformation digitale réussie ! Sébastien Bourguignon Manager IT, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Le Cercle Les Echos, L’Obs ou encore Le Journal Du Net. http://sebastienbourguignon.wordpress.com http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon Portrait de startupers

×