SlideShare une entreprise Scribd logo
Pourquoi fait-on autant confiance à la radio ?
« Pourquoi a-t-on autant confiance en la radio ? », INAGlobal.fr, 28/02/17,
http://www.inaglobal.fr/radio/article/pourquoi-fait-autant-confiance-la-radio-9572 et
https://larevuedesmedias.ina.fr/pourquoi-fait-autant-confiance-la-radio
 La Revue des médias
 Pourquoi fait-on autant confiance à la radio ?
Pourquoi fait-on autant
confiance à la radio ?
Bien que touchée, comme les autres médias, par une crise de
confiance généralisée, la radio reste considérée par les Français
comme le média le plus crédible.
par Sebastien Poulain
Publié le 28 février 2017 — Mis à jour le 06 février 2019








Le dernier baromètre annuel de La Croix sur la confiance dans les
médias a révélé un important niveau de défiance à leur égard. Si la
télévision reste la source principale d’information (et de son
approfondissement), c’est à la radio que, depuis l’origine du baromètre
en 1987, les sondés font le plus confiance pour la qualité de la
restitution de l’information : 52 % des personnes des sondées estiment
ainsi « que les choses se sont passées » comme le « raconte » la
radio, soit 5 points de plus que le « journal » en moyenne, environ 10
points de plus que la télévision et le double d’Internet. Comment
expliquer que l’on accorde plus de confiance à la radio qu’aux autres
médias ?
Une image d’indépendance
Une multitude d’hypothèses peuvent être avancées.
Anthropologiquement, nous pouvons considérer le son comme le
premier moyen de communication (y compris prénatal). La radio
semble être un média à l’abri du pouvoir de l’image : le contenu sonore
est invisible et paraît arriver immédiatement et directement dans notre
cerveau sans altération, dégradation, manipulation, narration (story
telling), voire sans représentation et subjectivité. Ses informations
semblent ainsi moins altérées, et donc plus pures.
Historiquement, la radio est le média de l’appel du 18 juin, de Mai
68 ou des « radios libres » succédant à un long monopole d’État. Cela
a forgé un imaginaire lié à la liberté et à la révolte.
Politiquement, elle décrypte, interroge, critique, moque
quotidiennement la vie politique et globalement l’actualité, à l’image
des « matinales » avec leurs chroniques, interviews (par des
journalistes et des auditeurs), éditoriaux, revue de presse… Cela peut
donner une impression d’autonomie. Même les radios musicales et
jeunes diffusent des flashs d’information (courts mais réguliers).
Constamment en contact (critique) avec la société, la radio diffuse des
programmes socialement valorisant qui la légitiment (politique,
information, musique classique, culture...).
À chacun sa radio
Techniquement, la radio est mobile, agile, pratique, souple, réactive et
nécessite peu de moyens : au niveau de la production (le personnel et
les moyens techniques nécessaires), de la diffusion (émetteur,
antenne) comme de la réception (9,6 récepteurs en moyenne par
foyer).
Le pluralisme des modèles
juridico-économiques sont
susceptibles de diminuer la
défiance à l’égard des
journalistes.
Économiquement, plusieurs modèles de financement coexistent :
publics; non commerciaux ; commerciaux à vocation locale
indépendants ; commerciaux à vocation locale affiliés ou franchisés ;
commerciaux à vocation nationale thématiques ; commerciaux à
vocation nationale généralistes. Le pluralisme des modèles juridico-
économiques sont susceptibles de diminuer la défiance à l’égard des
journalistes constamment jugés « dépendants des pressions de
l’argent » dans le baromètre.
Malgré la domination de groupes (rappelons l’achat du groupe RTL par
le groupe M6 au sein du groupe Bertelsmann) et de réseaux – qui
risquent de continuer à se développer avec le nouveau calcul du seuil
anti-concentration –, l’existence d’un secteur associatif alternatif viable
– qui développe aussi des réseaux – rend possible l’existence de
nombreux formats (radios générationnelles, confessionnelles,
communautaires, culturelles…) et d’autres paroles à différents
échelons géographiques. Tous ces éléments favorisent la proximité,
l’identification et la confiance.
Un média qui parle à tout le monde
La radio parvient à toucher tout le monde, toutes les catégories
socioprofessionnelles, tous les niveaux d’étude (y compris les
analphabètes) et toutes les générations (plus difficilement les plus
récentes) avec la spécificité d’une réception qui est « affaire de temps,
identité et engagement ».
Et ces publics ont la possibilité d’investir certaines radios – les radios
associatives – à différents niveaux : dans l’administration, dans
le financement (par le don), en tant qu’invité et même animateur, mais
aussi à l’antenne en tant qu’appelant (l’existence des « libres
antennes » étant une spécificité de la radio).
Mêlant professionnalisme mais aussi amateurisme, c’est un espace
public ouvert moins méprisé par les élites que la TV – média qui a
toujours fait l’objet de critiques d’intellectuels,
politiques, associations… – et plus accessible aux classes moyennes
et populaires que la presse papier ou la TV.
Cette démocratisation – bien moins importante que sur les réseaux
socio-numériques, mais bien plus qu’à la TV et dans la presse – peut
donner confiance là où Internet risque de garder longtemps la
réputation de diffuser tout contenu sans distinction et hiérarchisation.
Et ce malgré l’investissement du Net par les médias traditionnels et
les pure players, qui, comme les blogs, peuvent pluraliser l’information
mais restent fragiles
économiquement : ArretsurImages, Atlantico, Bastamag, Explicite, Faki
r, Libre@Toi, Médiapart, Slate, Spicee, StreetPress, TheDissident, 8eét
age …
Et demain ?
D’autres hypothèses explicatives sont sans doute à envisager et
tester, tandis que le baromètre est à affiner et complexifier. Mais la
radio semble structurellement moins artificielle, clinquante et massive,
plus discrète, proche, participative, locale, intime et personnelle. Cela
n’en fait pas un média infaillible, loin de là – sa cote de confiance n’est
pas si éloignée de celle des autres médias et, comme eux, elle est
touchée par un niveau de défiance historique.
La radio parvient à toucher tout le
monde, toutes les catégories
socioprofessionnelles, tous les
niveaux d’étude.
Les difficultés économiques des radios associatives ou l’augmentation
de la syndication et de la concentration internationale, nationale et
régionale prévues en 2017 ne pourront pas aider la « Radio du Futur ».
Tandis que les jeunes préfèrent Internet et le mobile, que la RNT
progresse lentement et que la concurrence sonore – webradios,
streaming, podcasts, (BoxSons, Binge Audio) – se développe.
À l’heure des postradiomorphoses, de l’ubérisation des
médias (désintermédiés), de l’économie de l’attention et de la
« désinformation » - post-vérité, conspirationnisme, réinfosphère… –,
se demander ce qui fait une information crédible est plus que jamais
un enjeu stratégique.
--
Crédit photo :
vanleuven0/Pixabay. Licence CC0 1.0
Sebastien Poulain
 accessibilite
 barometre des medias
 confiance
 fact checking
 france
 la croix
 media
 radio
 radio
 europe

Contenu connexe

Similaire à Pourquoi a-t-on autant confiance en la radio ?

L audiovisuel public est il vraiment public ?
L audiovisuel public est il vraiment public ?L audiovisuel public est il vraiment public ?
L audiovisuel public est il vraiment public ?
Dr Sebastien Poulain
 
Audiovisuel de service public en France en ligne.docx
Audiovisuel de service public en France en ligne.docxAudiovisuel de service public en France en ligne.docx
Audiovisuel de service public en France en ligne.docx
Dr Sebastien Poulain
 
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderneLa « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
Dr Sebastien Poulain
 
Quelle place pour les publications territoriales dans le paysage médiatique d...
Quelle place pour les publications territoriales dans le paysage médiatique d...Quelle place pour les publications territoriales dans le paysage médiatique d...
Quelle place pour les publications territoriales dans le paysage médiatique d...
Cap'Com
 
Rencontre professionnelle : RADIO
Rencontre professionnelle : RADIORencontre professionnelle : RADIO
Rencontre professionnelle : RADIO
Dr Sebastien Poulain
 
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Dr Sebastien Poulain
 
Guide des Experts - Club XXIe Siecle - dec2018
Guide des Experts - Club XXIe Siecle - dec2018Guide des Experts - Club XXIe Siecle - dec2018
Guide des Experts - Club XXIe Siecle - dec2018
Guillaume Kordonian
 
LES NEWS_FOUDRAL_CHANUSSOT_PERROT_IZIQUEL
LES NEWS_FOUDRAL_CHANUSSOT_PERROT_IZIQUELLES NEWS_FOUDRAL_CHANUSSOT_PERROT_IZIQUEL
LES NEWS_FOUDRAL_CHANUSSOT_PERROT_IZIQUEL
fdlsarah
 
La radio de demain s'invente aujourd'hui
La radio de demain s'invente aujourd'hui La radio de demain s'invente aujourd'hui
La radio de demain s'invente aujourd'hui
Dr Sebastien Poulain
 
Journalisme & Twitter
Journalisme & TwitterJournalisme & Twitter
Journalisme & Twitter
smyrnaios
 
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur InternetMédias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Saad Benbouzid
 
Le reenchantement du récit radiophonique comme reenchantement du monde
Le reenchantement du récit radiophonique comme reenchantement du monde Le reenchantement du récit radiophonique comme reenchantement du monde
Le reenchantement du récit radiophonique comme reenchantement du monde
Dr Sebastien Poulain
 
Dossier de presse Dafouk
Dossier de presse DafoukDossier de presse Dafouk
Dossier de presse Dafouk
Jeremy Sahel
 
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociauxMédias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Clara Delcroix
 
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radioLe podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Dr Sebastien Poulain
 
La sphere publique_du_21e_siecle
La sphere publique_du_21e_siecleLa sphere publique_du_21e_siecle
La sphere publique_du_21e_siecleAntonio Medina
 
2015 – Présentation Annales Qualité des médias – Schweiz Suisse Svizzera
2015 – Présentation Annales Qualité des médias – Schweiz Suisse Svizzera2015 – Présentation Annales Qualité des médias – Schweiz Suisse Svizzera
2015 – Présentation Annales Qualité des médias – Schweiz Suisse Svizzera
foeg
 
Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce
Dr Sebastien Poulain
 
L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communication
L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communicationL'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communication
L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communicationUniversité Blaise Pascal
 

Similaire à Pourquoi a-t-on autant confiance en la radio ? (20)

L audiovisuel public est il vraiment public ?
L audiovisuel public est il vraiment public ?L audiovisuel public est il vraiment public ?
L audiovisuel public est il vraiment public ?
 
Audiovisuel de service public en France en ligne.docx
Audiovisuel de service public en France en ligne.docxAudiovisuel de service public en France en ligne.docx
Audiovisuel de service public en France en ligne.docx
 
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderneLa « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
La « 55 000 » ou l’avènement de la radiométrie moderne
 
Quelle place pour les publications territoriales dans le paysage médiatique d...
Quelle place pour les publications territoriales dans le paysage médiatique d...Quelle place pour les publications territoriales dans le paysage médiatique d...
Quelle place pour les publications territoriales dans le paysage médiatique d...
 
Rencontre professionnelle : RADIO
Rencontre professionnelle : RADIORencontre professionnelle : RADIO
Rencontre professionnelle : RADIO
 
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
 
Guide des Experts - Club XXIe Siecle - dec2018
Guide des Experts - Club XXIe Siecle - dec2018Guide des Experts - Club XXIe Siecle - dec2018
Guide des Experts - Club XXIe Siecle - dec2018
 
LES NEWS_FOUDRAL_CHANUSSOT_PERROT_IZIQUEL
LES NEWS_FOUDRAL_CHANUSSOT_PERROT_IZIQUELLES NEWS_FOUDRAL_CHANUSSOT_PERROT_IZIQUEL
LES NEWS_FOUDRAL_CHANUSSOT_PERROT_IZIQUEL
 
La radio de demain s'invente aujourd'hui
La radio de demain s'invente aujourd'hui La radio de demain s'invente aujourd'hui
La radio de demain s'invente aujourd'hui
 
Journalisme & Twitter
Journalisme & TwitterJournalisme & Twitter
Journalisme & Twitter
 
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur InternetMédias alternatifs et médias de masse sur Internet
Médias alternatifs et médias de masse sur Internet
 
Le reenchantement du récit radiophonique comme reenchantement du monde
Le reenchantement du récit radiophonique comme reenchantement du monde Le reenchantement du récit radiophonique comme reenchantement du monde
Le reenchantement du récit radiophonique comme reenchantement du monde
 
Dossier de presse Dafouk
Dossier de presse DafoukDossier de presse Dafouk
Dossier de presse Dafouk
 
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociauxMédias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
Médias traditionnels, nouveaux médias et médias sociaux
 
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radioLe podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
 
La sphere publique_du_21e_siecle
La sphere publique_du_21e_siecleLa sphere publique_du_21e_siecle
La sphere publique_du_21e_siecle
 
2015 – Présentation Annales Qualité des médias – Schweiz Suisse Svizzera
2015 – Présentation Annales Qualité des médias – Schweiz Suisse Svizzera2015 – Présentation Annales Qualité des médias – Schweiz Suisse Svizzera
2015 – Présentation Annales Qualité des médias – Schweiz Suisse Svizzera
 
citoyens et medias unesco
citoyens et medias unescocitoyens et medias unesco
citoyens et medias unesco
 
Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce
 
L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communication
L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communicationL'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communication
L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communication
 

Plus de Dr Sebastien Poulain

Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Dr Sebastien Poulain
 
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistiqueGenealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Dr Sebastien Poulain
 
Les bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la FranceLes bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la France
Dr Sebastien Poulain
 
Les médias qui changent le monde
Les médias qui changent le mondeLes médias qui changent le monde
Les médias qui changent le monde
Dr Sebastien Poulain
 
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Dr Sebastien Poulain
 
Une autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docxUne autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docx
Dr Sebastien Poulain
 
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Dr Sebastien Poulain
 
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifsGénéraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Dr Sebastien Poulain
 
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in FrankreichKein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Dr Sebastien Poulain
 
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Dr Sebastien Poulain
 
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1   Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Dr Sebastien Poulain
 
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Dr Sebastien Poulain
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovantGouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Dr Sebastien Poulain
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inéditesGouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inédites
Dr Sebastien Poulain
 
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Dr Sebastien Poulain
 
France bleu la radio de demain
France bleu la radio de demainFrance bleu la radio de demain
France bleu la radio de demain
Dr Sebastien Poulain
 
Porte voix du mouvement nuitdebout radio debout occupe l espace mediatique
Porte voix du mouvement nuitdebout radio debout occupe l espace mediatiquePorte voix du mouvement nuitdebout radio debout occupe l espace mediatique
Porte voix du mouvement nuitdebout radio debout occupe l espace mediatique
Dr Sebastien Poulain
 
De la place accordee aujourd’hui au silence à la radio
De la place accordee aujourd’hui au silence à la radioDe la place accordee aujourd’hui au silence à la radio
De la place accordee aujourd’hui au silence à la radio
Dr Sebastien Poulain
 
Dingues d’aliens par Clémentine Marchais
Dingues d’aliens par Clémentine MarchaisDingues d’aliens par Clémentine Marchais
Dingues d’aliens par Clémentine Marchais
Dr Sebastien Poulain
 
Hommage a jean jacques ledos
Hommage a jean jacques ledosHommage a jean jacques ledos
Hommage a jean jacques ledos
Dr Sebastien Poulain
 

Plus de Dr Sebastien Poulain (20)

Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
 
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistiqueGenealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
 
Les bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la FranceLes bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la France
 
Les médias qui changent le monde
Les médias qui changent le mondeLes médias qui changent le monde
Les médias qui changent le monde
 
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
 
Une autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docxUne autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docx
 
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
 
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifsGénéraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
 
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in FrankreichKein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
 
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
 
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1   Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
 
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovantGouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inéditesGouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inédites
 
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
Le benevolat d entreprises sociales une nouvelle forme de benevolat condition...
 
France bleu la radio de demain
France bleu la radio de demainFrance bleu la radio de demain
France bleu la radio de demain
 
Porte voix du mouvement nuitdebout radio debout occupe l espace mediatique
Porte voix du mouvement nuitdebout radio debout occupe l espace mediatiquePorte voix du mouvement nuitdebout radio debout occupe l espace mediatique
Porte voix du mouvement nuitdebout radio debout occupe l espace mediatique
 
De la place accordee aujourd’hui au silence à la radio
De la place accordee aujourd’hui au silence à la radioDe la place accordee aujourd’hui au silence à la radio
De la place accordee aujourd’hui au silence à la radio
 
Dingues d’aliens par Clémentine Marchais
Dingues d’aliens par Clémentine MarchaisDingues d’aliens par Clémentine Marchais
Dingues d’aliens par Clémentine Marchais
 
Hommage a jean jacques ledos
Hommage a jean jacques ledosHommage a jean jacques ledos
Hommage a jean jacques ledos
 

Pourquoi a-t-on autant confiance en la radio ?

  • 1. Pourquoi fait-on autant confiance à la radio ? « Pourquoi a-t-on autant confiance en la radio ? », INAGlobal.fr, 28/02/17, http://www.inaglobal.fr/radio/article/pourquoi-fait-autant-confiance-la-radio-9572 et https://larevuedesmedias.ina.fr/pourquoi-fait-autant-confiance-la-radio  La Revue des médias  Pourquoi fait-on autant confiance à la radio ? Pourquoi fait-on autant confiance à la radio ? Bien que touchée, comme les autres médias, par une crise de confiance généralisée, la radio reste considérée par les Français comme le média le plus crédible. par Sebastien Poulain Publié le 28 février 2017 — Mis à jour le 06 février 2019    
  • 2.     Le dernier baromètre annuel de La Croix sur la confiance dans les médias a révélé un important niveau de défiance à leur égard. Si la télévision reste la source principale d’information (et de son approfondissement), c’est à la radio que, depuis l’origine du baromètre en 1987, les sondés font le plus confiance pour la qualité de la restitution de l’information : 52 % des personnes des sondées estiment ainsi « que les choses se sont passées » comme le « raconte » la radio, soit 5 points de plus que le « journal » en moyenne, environ 10 points de plus que la télévision et le double d’Internet. Comment expliquer que l’on accorde plus de confiance à la radio qu’aux autres médias ? Une image d’indépendance Une multitude d’hypothèses peuvent être avancées. Anthropologiquement, nous pouvons considérer le son comme le premier moyen de communication (y compris prénatal). La radio semble être un média à l’abri du pouvoir de l’image : le contenu sonore est invisible et paraît arriver immédiatement et directement dans notre cerveau sans altération, dégradation, manipulation, narration (story telling), voire sans représentation et subjectivité. Ses informations semblent ainsi moins altérées, et donc plus pures. Historiquement, la radio est le média de l’appel du 18 juin, de Mai 68 ou des « radios libres » succédant à un long monopole d’État. Cela a forgé un imaginaire lié à la liberté et à la révolte. Politiquement, elle décrypte, interroge, critique, moque quotidiennement la vie politique et globalement l’actualité, à l’image des « matinales » avec leurs chroniques, interviews (par des journalistes et des auditeurs), éditoriaux, revue de presse… Cela peut donner une impression d’autonomie. Même les radios musicales et jeunes diffusent des flashs d’information (courts mais réguliers). Constamment en contact (critique) avec la société, la radio diffuse des programmes socialement valorisant qui la légitiment (politique, information, musique classique, culture...). À chacun sa radio
  • 3. Techniquement, la radio est mobile, agile, pratique, souple, réactive et nécessite peu de moyens : au niveau de la production (le personnel et les moyens techniques nécessaires), de la diffusion (émetteur, antenne) comme de la réception (9,6 récepteurs en moyenne par foyer). Le pluralisme des modèles juridico-économiques sont susceptibles de diminuer la défiance à l’égard des journalistes. Économiquement, plusieurs modèles de financement coexistent : publics; non commerciaux ; commerciaux à vocation locale indépendants ; commerciaux à vocation locale affiliés ou franchisés ; commerciaux à vocation nationale thématiques ; commerciaux à vocation nationale généralistes. Le pluralisme des modèles juridico- économiques sont susceptibles de diminuer la défiance à l’égard des journalistes constamment jugés « dépendants des pressions de l’argent » dans le baromètre. Malgré la domination de groupes (rappelons l’achat du groupe RTL par le groupe M6 au sein du groupe Bertelsmann) et de réseaux – qui risquent de continuer à se développer avec le nouveau calcul du seuil anti-concentration –, l’existence d’un secteur associatif alternatif viable – qui développe aussi des réseaux – rend possible l’existence de nombreux formats (radios générationnelles, confessionnelles, communautaires, culturelles…) et d’autres paroles à différents échelons géographiques. Tous ces éléments favorisent la proximité, l’identification et la confiance. Un média qui parle à tout le monde La radio parvient à toucher tout le monde, toutes les catégories socioprofessionnelles, tous les niveaux d’étude (y compris les analphabètes) et toutes les générations (plus difficilement les plus récentes) avec la spécificité d’une réception qui est « affaire de temps, identité et engagement ».
  • 4. Et ces publics ont la possibilité d’investir certaines radios – les radios associatives – à différents niveaux : dans l’administration, dans le financement (par le don), en tant qu’invité et même animateur, mais aussi à l’antenne en tant qu’appelant (l’existence des « libres antennes » étant une spécificité de la radio). Mêlant professionnalisme mais aussi amateurisme, c’est un espace public ouvert moins méprisé par les élites que la TV – média qui a toujours fait l’objet de critiques d’intellectuels, politiques, associations… – et plus accessible aux classes moyennes et populaires que la presse papier ou la TV. Cette démocratisation – bien moins importante que sur les réseaux socio-numériques, mais bien plus qu’à la TV et dans la presse – peut donner confiance là où Internet risque de garder longtemps la réputation de diffuser tout contenu sans distinction et hiérarchisation. Et ce malgré l’investissement du Net par les médias traditionnels et les pure players, qui, comme les blogs, peuvent pluraliser l’information mais restent fragiles économiquement : ArretsurImages, Atlantico, Bastamag, Explicite, Faki r, Libre@Toi, Médiapart, Slate, Spicee, StreetPress, TheDissident, 8eét age … Et demain ? D’autres hypothèses explicatives sont sans doute à envisager et tester, tandis que le baromètre est à affiner et complexifier. Mais la radio semble structurellement moins artificielle, clinquante et massive, plus discrète, proche, participative, locale, intime et personnelle. Cela n’en fait pas un média infaillible, loin de là – sa cote de confiance n’est pas si éloignée de celle des autres médias et, comme eux, elle est touchée par un niveau de défiance historique. La radio parvient à toucher tout le monde, toutes les catégories
  • 5. socioprofessionnelles, tous les niveaux d’étude. Les difficultés économiques des radios associatives ou l’augmentation de la syndication et de la concentration internationale, nationale et régionale prévues en 2017 ne pourront pas aider la « Radio du Futur ». Tandis que les jeunes préfèrent Internet et le mobile, que la RNT progresse lentement et que la concurrence sonore – webradios, streaming, podcasts, (BoxSons, Binge Audio) – se développe. À l’heure des postradiomorphoses, de l’ubérisation des médias (désintermédiés), de l’économie de l’attention et de la « désinformation » - post-vérité, conspirationnisme, réinfosphère… –, se demander ce qui fait une information crédible est plus que jamais un enjeu stratégique. -- Crédit photo : vanleuven0/Pixabay. Licence CC0 1.0 Sebastien Poulain  accessibilite  barometre des medias  confiance  fact checking  france  la croix
  • 6.  media  radio  radio  europe