SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  15
Télécharger pour lire hors ligne
La collaboration
enseignants / enseignant spécialisé
(E) dans l’école inclusive
Focus sur la co-intervention
Vos représentations ?
Pour vous, la co-intervention, c’est quoi?
Qu’attendez vous d’une co-intervention?
Quelles sont vos réticences, vos craintes?
Quelles conditions pour sa réussite?
modalités de scolarisation des EBEP : Les différents
parcours de scolarisation
Circulaire de rentrée 2019 - Pour une École inclusive
Scolarisation en milieu ordinaire Enseigne-ment à
distance
Scolarisation en
établissement
médico-social
Scolarisation individuelle Scolarisation collective :
(ULIS)
CNED Les unités
d’enseignements
(UE)
AMENAGEMENT
AESH : Aide individuelle ou mutualisée
Aménagements spécifiques: matériel ou d’épreuves
Ressources en lignes, formations : M@gister,
Plateforme Cap Ecole Inclusive, Personne ressources
L’école inclusive
L’école inclusive, c’est instaurer les
conditions nécessaires pour que
chacun puisse vivre l’expérience de
l’inclusion (à la différence de
l’intégration).
→ Une coopération indispensable
→ Équilibre toujours fragile entre l’intérêt collectif
de l’école inclusive et les intérêts parfois
divergents d’élèves toujours singuliers.
Apprendre (dans) l’école inclusive - Dossier de veille de l’IFÉ • n° 127 •
Janvier 2019
Les formes de coopération
entre enseignants et enseignants
spécialisés à dominante pédagogique
L’échange formel
L’échange informel
La collaboration étroite
→ Le discours institutionnel
Les difficultés liées au regroupement d’adaptation:
Faire du lien entre les apprentissages : Nouveauté
didactique, situations d’apprentissage décontextu-
alisées, absence du professeur : ce qui empêche la
mise en relation des savoirs, la mémoire didactique.
Analyser la situation de difficulté : L’élève n’est pas
en situation réelle, ses difficultés et ses besoins ne
seront pas les mêmes qu’en classe.
La collaboration entre enseignants: Des situations
isolées qui ne sont pas articulées à la vie de classe,
rencontres formelles et informelles restreintes.
Partager une culture commune: L’élève ne participe
pas à certains moments de vie de la classe.
RISQUES:
→ Etre essentiellement dans la
production, l’effectuation de
tâches
→ Un manque de cohérence
explicite, de sens
→ L’échec sur les deux pôles
→ L’élève se retrouve de
nouveau confronté à ses
obstacles lorsqu’il retrouve
son groupe classe.
La co-intervention:
○ Définitions,
○ types d’organisations,
○ avantages, obstacles, risques, limites, conditions
pour réussir,
○ rôles et positionnement,
○ pistes.
La co-intervention, un
dispositif...
DEF: La co-intervention c’est une intervention
de deux adultes ayant une mission
d’enseignement dans une unité de lieu, une
unité de temps, une unité de groupe classe.
Adultes possibles:
● Enseignants,
maître +
● AESH
● Intervenant
● Enseignant
spécialisé
Plusieurs niveaux de
mise en oeuvre
pédagogique:
● préparation
● observation
● animation
● évaluation
Plusieurs formes dans la classe:
● enseignement en tandem
● l’un enseigne, l’autre aide
● les deux aident
● l’un enseigne, l’autre observe
● enseignement en ateliers
● enseignement avec groupes différenciés
● enseignements parallèle
La co-enseignement, un outil...
DEF: le co-enseignement fournit la possibilité de se former
mutuellement, d’échanger des expertises, des informations
pertinentes et des conseils, de réfléchir sur les difficultés
liées au contexte professionnel, d’adopter une position
réflexive et de partager la responsabilité de répondre aux
besoins de tous les élèves ». Benoit & Angelucci (2011) Apprendre
(dans) l’école inclusive - Dossier de veille de l’IFÉ • n° 127 • Janvier 2019
Quels types d’organisations pédagogiques
Avantages de la co-intervention Enseignant/enseignant
spécialisé à dominante pédagogique
La co-intervention selon Laurent Lescouarch
● Travailler en complémentarité d’une aide
en regroupement d’adaptation
● Observer pour identifier les obstacles
● Placer l’élève en situation potentielle de
réussite en classe
● Saisir l’utilité des outils à disposition
dans la classe et apprendre à s’en servir
● Favoriser des échanges constructifs
entre pairs
● Faire le lien entre l’espace protégé du RA
et l’espace social de la classe.
● Travailler sur le transfert de la réussite en
RA dans une situation de classe réelle
● Partager une culture commune entre
enseignants
● Certaines organisations ou projets sont
facilités: travail en groupes, ateliers…
● Ouvre des voies de différenciations
● Observation de l’enseignant sur sa classe
et sur les élèves à besoins particuliers.
Obstacles, risques, limites : les conditions pour réussir
Les obstacles à anticiper
● la crainte du jugement sur les pratiques
● l'ambiguïté des rôles et positionnement
● le manque de concertation en amont
Les risques à éviter
● le maître E joue un rôle d’AVS
● passer de la remédiation à du soutien
● la juxtaposition de 2 intervenants sans
préparation commune
Limites // RA
● Temps de préparation
● Créneaux commun
● Environnement de la classe
➢ Définir le rôle de chacun en amont
➢ Se mettre d’accord sur les productions
attendues
➢ Convenir de l’organisation la plus adéquate
➢ Se mettre d’accord sur la composition des
groupes
➢ Possibilité pour l’enseignant spécialisé
moduler la tâche, apporter des outils...
➢ Prendre un temps entre chaque séance pour
dire ce qui va ou ne va pas pour ajuster
➢ Réaliser un bilan à la fin de la co-intervention
Chacun son rôle en co-intervention:
ROLE DE L’AESH:
circulaire n° 2017-084 du 3-5-2017
Accompagnement dans les actes de la vie
quotidienne, la prise de médicament et les
gestes techniques spécifiques.
Accompagnement dans l'accès aux activités
d’apprentissages: accès aux supports,
application des consignes, manipulation du
matériel, prise de notes, Aide l’élève à
communiquer, à s’exprimer, stimule, encourage...
Accompagnement dans les activités de la vie
sociale, et relationnelle
RÔLE DU M+ :
Bulletin officiel du 25 juillet 2013.
Se voit confier les mêmes missions qu’un
enseignant.
RÔLE DU ME : Bulletin officiel n° 7 du 16-02-2017
Le Maître E suit l’activité mentale de l’élève.
Méthodologie, plus que sur le plan des connaissances.
Organisation et mise en œuvre des activités.
Psycho-social (écoute, disponibilité, communication, adaptation
à l’autre)
Pédagogie, par exemple en improvisant, en fonction des
réactions de l’élève, les aides à apporter en jouant sur les
paramètres didactiques : quantité, consigne, outil d’aide,
entretien d’explicitation
Observation, évaluation
Dialogue pédagogique
Exemples de co-intervention :
La compréhension de textes avec inférences en CE2
Un besoin: Malgré un travail en classe et des APC, une difficulté perdure. Cet
apprentissage résiste à un petit groupe et une difficulté générale dans la classe est
notée également.
Pourquoi pas le RA?
● Observer et travailler la difficulté en situation réelle pour apporter des outils
en classe qui ne soit pas dans un contexte favorable (observer en classe).
● donner la possibilité à la maitresse de prendre conscience de ces difficultés
de manière plus fine.
● Être en lien avec un projet de classe qui traverse plusieurs périodes: partager
une culture commune.
Concrètement?
Préparation:
● Se fixer un objectif commun.
● Trouver un support commun.
● Ajuster l’organisation de chaque
séance en fonction des besoins
● Répartir les rôles et
positionnements de chacun (qui
anime, qui présente, qui aide…?)
En classe:
On peut utiliser différentes organisations
sur une même séance.
Bilan:
● Nous établissons un bilan sur les
progressions des élèves
● mais aussi sur ce que cette
expérience nous a apporté
● Ce que cela a apporté à la classe
● Ce qui n’a pas marché et pourquoi
● Comment poursuivre ce travail (en
RA? en classe? Avec Maître E ou
pas? Avec de nouveaux outils de
différenciation?...)
Des pistes possibles
★ Pour prévenir les difficultés : ateliers de phonologie, langage, graphisme,
travail sur la représentation de l’erreur…
★ Pour co-évaluer, co-observer
★ Pour initier de nouvelles pratiques pédagogique : apprendre à apprendre,
travailler l’attention en classe …
★ Pour co-construire des outils adaptés de différenciation
★ Pour favoriser le transfert des acquis de l’élève pris en aide
★ Pour intervenir sur des groupes de besoin, en remédiation
★ Production écrite, résolution de problème, compréhension, langage oral, ...
Références
❖ Académie de Besançon – groupe de travail AP – juin 2017
❖ La co-intervention selon Laurent Lescouarch -
(cappeimonamour.com)
❖ Tisser des liens pour apprendre, (dir) G. Toupiol, Paris, Retz.
En quoi la collaboration entre maître de classe et enseignant
spécialisé à dominante pédagogique a-t-elle un effet sur
leurs pratiques et sur les élèves « peu performants » ? Marie
Toullec-Théry - MCF, IUFM des Pays de la Loire
❖ Université de Nantes-EA 2661 CREN
❖ La collaboration entre le professeur des écoles et le
enseignant spécialisé à dominante pédagogique dans l'aide
aux élèves en difficulté scolaire(Brisset, Berzin, Villers, Volck,
2009)
❖ Apprendre (dans) l’école inclusive - Dossier de veille de l’IFÉ
• n° 127 • Janvier 2019
❖ Circulaire n° 2017-084 du 3-5-2017
❖ Bulletin officiel n° 7 du 16-02-2017
❖ Bulletin officiel du 25 juillet 2013.

Contenu connexe

Tendances

Mini conf-tiberghien vince
Mini conf-tiberghien vinceMini conf-tiberghien vince
Mini conf-tiberghien vincecarole Berger
 
Soutenance de thèse de Philippe Clauzard intitulée "La médiation grammaticale...
Soutenance de thèse de Philippe Clauzard intitulée "La médiation grammaticale...Soutenance de thèse de Philippe Clauzard intitulée "La médiation grammaticale...
Soutenance de thèse de Philippe Clauzard intitulée "La médiation grammaticale...philip61
 
Coopérer en classe avec ses élèves Communication de Philippe Clauzard
Coopérer en classe avec ses élèves Communication de Philippe Clauzard Coopérer en classe avec ses élèves Communication de Philippe Clauzard
Coopérer en classe avec ses élèves Communication de Philippe Clauzard philip61
 
Ph w eval-ses-lyon-nov17-séance 3
Ph w eval-ses-lyon-nov17-séance 3Ph w eval-ses-lyon-nov17-séance 3
Ph w eval-ses-lyon-nov17-séance 3Philippe Watrelot
 
Ph w présentation formation stagiaires 17
Ph w  présentation formation stagiaires 17Ph w  présentation formation stagiaires 17
Ph w présentation formation stagiaires 17Philippe Watrelot
 
Livret printemps de l'innovation-2017
Livret printemps de l'innovation-2017Livret printemps de l'innovation-2017
Livret printemps de l'innovation-2017carole Berger
 
Evaluation tronc commun mai 2021
Evaluation tronc commun mai 2021Evaluation tronc commun mai 2021
Evaluation tronc commun mai 2021Philippe Watrelot
 
Ph w évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Ph w  évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1Ph w  évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Ph w évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1Philippe Watrelot
 
Le jeu en classe de langue étrangère Un exemple de projet mêlant démarche act...
Le jeu en classe de langue étrangèreUn exemple de projet mêlant démarche act...Le jeu en classe de langue étrangèreUn exemple de projet mêlant démarche act...
Le jeu en classe de langue étrangère Un exemple de projet mêlant démarche act...GCAF
 
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIPComparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIPMarcel Lebrun
 
Enseigner les ses 2020-seance 234 (covid)
Enseigner les ses   2020-seance 234 (covid)Enseigner les ses   2020-seance 234 (covid)
Enseigner les ses 2020-seance 234 (covid)Philippe Watrelot
 
De la tâche simple à la tâche complexe. Quelles évolutions pédagogiques et év...
De la tâche simple à la tâche complexe. Quelles évolutions pédagogiques et év...De la tâche simple à la tâche complexe. Quelles évolutions pédagogiques et év...
De la tâche simple à la tâche complexe. Quelles évolutions pédagogiques et év...Claudespringer
 
Refondation de l'école maternelle - Vivianne Bouysse
Refondation de l'école maternelle - Vivianne BouysseRefondation de l'école maternelle - Vivianne Bouysse
Refondation de l'école maternelle - Vivianne BouysseNicolas Tribout
 
2016 12 01 Rencontres Nationales du Numérique
2016 12 01 Rencontres Nationales du Numérique2016 12 01 Rencontres Nationales du Numérique
2016 12 01 Rencontres Nationales du NumériqueHéloïse Dufour
 
Ph w première heure de cours-2017
Ph w première heure de cours-2017Ph w première heure de cours-2017
Ph w première heure de cours-2017Philippe Watrelot
 
Accompagnement vannes juin 2014
Accompagnement vannes juin 2014Accompagnement vannes juin 2014
Accompagnement vannes juin 2014Philippe Watrelot
 

Tendances (20)

Mini conf-tiberghien vince
Mini conf-tiberghien vinceMini conf-tiberghien vince
Mini conf-tiberghien vince
 
Soutenance de thèse de Philippe Clauzard intitulée "La médiation grammaticale...
Soutenance de thèse de Philippe Clauzard intitulée "La médiation grammaticale...Soutenance de thèse de Philippe Clauzard intitulée "La médiation grammaticale...
Soutenance de thèse de Philippe Clauzard intitulée "La médiation grammaticale...
 
Coopérer en classe avec ses élèves Communication de Philippe Clauzard
Coopérer en classe avec ses élèves Communication de Philippe Clauzard Coopérer en classe avec ses élèves Communication de Philippe Clauzard
Coopérer en classe avec ses élèves Communication de Philippe Clauzard
 
Ph w eval-ses-lyon-nov17-séance 3
Ph w eval-ses-lyon-nov17-séance 3Ph w eval-ses-lyon-nov17-séance 3
Ph w eval-ses-lyon-nov17-séance 3
 
Ph w présentation formation stagiaires 17
Ph w  présentation formation stagiaires 17Ph w  présentation formation stagiaires 17
Ph w présentation formation stagiaires 17
 
Livret printemps de l'innovation-2017
Livret printemps de l'innovation-2017Livret printemps de l'innovation-2017
Livret printemps de l'innovation-2017
 
Gd c19 2-autorite
Gd c19 2-autoriteGd c19 2-autorite
Gd c19 2-autorite
 
Différenciation vb
Différenciation vbDifférenciation vb
Différenciation vb
 
Evaluation tronc commun mai 2021
Evaluation tronc commun mai 2021Evaluation tronc commun mai 2021
Evaluation tronc commun mai 2021
 
2014 02 08 ADEP
2014 02 08 ADEP2014 02 08 ADEP
2014 02 08 ADEP
 
Ph w évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Ph w  évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1Ph w  évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
Ph w évaluation-fdf:espé-janvier 2017 -séance 1
 
Le jeu en classe de langue étrangère Un exemple de projet mêlant démarche act...
Le jeu en classe de langue étrangèreUn exemple de projet mêlant démarche act...Le jeu en classe de langue étrangèreUn exemple de projet mêlant démarche act...
Le jeu en classe de langue étrangère Un exemple de projet mêlant démarche act...
 
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIPComparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
 
Enseigner les ses 2020-seance 234 (covid)
Enseigner les ses   2020-seance 234 (covid)Enseigner les ses   2020-seance 234 (covid)
Enseigner les ses 2020-seance 234 (covid)
 
De la tâche simple à la tâche complexe. Quelles évolutions pédagogiques et év...
De la tâche simple à la tâche complexe. Quelles évolutions pédagogiques et év...De la tâche simple à la tâche complexe. Quelles évolutions pédagogiques et év...
De la tâche simple à la tâche complexe. Quelles évolutions pédagogiques et év...
 
Refondation de l'école maternelle - Vivianne Bouysse
Refondation de l'école maternelle - Vivianne BouysseRefondation de l'école maternelle - Vivianne Bouysse
Refondation de l'école maternelle - Vivianne Bouysse
 
2016 12 01 Rencontres Nationales du Numérique
2016 12 01 Rencontres Nationales du Numérique2016 12 01 Rencontres Nationales du Numérique
2016 12 01 Rencontres Nationales du Numérique
 
Albarine
AlbarineAlbarine
Albarine
 
Ph w première heure de cours-2017
Ph w première heure de cours-2017Ph w première heure de cours-2017
Ph w première heure de cours-2017
 
Accompagnement vannes juin 2014
Accompagnement vannes juin 2014Accompagnement vannes juin 2014
Accompagnement vannes juin 2014
 

Similaire à Collaboration enseignants maitres en version simplifiee

Le travail en groupe
Le travail en groupeLe travail en groupe
Le travail en groupegueste4c29
 
Développer la cooperation
Développer la cooperationDévelopper la cooperation
Développer la cooperationdavidlahore
 
Les fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inverséeLes fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inverséeMokhtar Ben Henda
 
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...Jean-François CECI
 
La différenciation pédagogique
La différenciation pédagogiqueLa différenciation pédagogique
La différenciation pédagogiqueFaycel Chaoua
 
Mini guide du formateur, compil de P. Clauzard
Mini guide du formateur, compil de P. ClauzardMini guide du formateur, compil de P. Clauzard
Mini guide du formateur, compil de P. Clauzardphilip61
 
M1 2013 apprendre & courants pédagos
M1 2013   apprendre & courants pédagos M1 2013   apprendre & courants pédagos
M1 2013 apprendre & courants pédagos Philippe Watrelot
 
Pres Saint-Louis
Pres Saint-LouisPres Saint-Louis
Pres Saint-LouisDFIE Lyon
 
enjeux du travail personnel de l'élève dans ou hors la classe
enjeux du travail personnel de l'élève dans ou hors la classeenjeux du travail personnel de l'élève dans ou hors la classe
enjeux du travail personnel de l'élève dans ou hors la classeRémi Thibert
 
La dynamique de groupe à l'école.
La dynamique de groupe à l'école.La dynamique de groupe à l'école.
La dynamique de groupe à l'école.Belkacem Midoun
 
les-outils-preparation-de-classe-et-gestion-des-conflits_yc6ge4jy1r.pdf
les-outils-preparation-de-classe-et-gestion-des-conflits_yc6ge4jy1r.pdfles-outils-preparation-de-classe-et-gestion-des-conflits_yc6ge4jy1r.pdf
les-outils-preparation-de-classe-et-gestion-des-conflits_yc6ge4jy1r.pdfmartin SEGAL
 
Gestes professionnels & gestes de métiers Compil de l'IFE
Gestes professionnels & gestes de métiers Compil de l'IFEGestes professionnels & gestes de métiers Compil de l'IFE
Gestes professionnels & gestes de métiers Compil de l'IFEphilip61
 
Extraits du Glossaire présenté par P. Clauzard Cours Tronc Commun UE15 UnivRE...
Extraits du Glossaire présenté par P. Clauzard Cours Tronc Commun UE15 UnivRE...Extraits du Glossaire présenté par P. Clauzard Cours Tronc Commun UE15 UnivRE...
Extraits du Glossaire présenté par P. Clauzard Cours Tronc Commun UE15 UnivRE...philip61
 
Approche Actionnelle-1.pdf
Approche Actionnelle-1.pdfApproche Actionnelle-1.pdf
Approche Actionnelle-1.pdfYoussefElk3
 
Ecole mode demploi _ philippe meirieu
Ecole mode demploi _ philippe meirieuEcole mode demploi _ philippe meirieu
Ecole mode demploi _ philippe meirieuGuillaume Blanchard
 
Collections maternelle 2013
Collections maternelle 2013Collections maternelle 2013
Collections maternelle 2013Florence Lavrut
 

Similaire à Collaboration enseignants maitres en version simplifiee (20)

Le travail en groupe
Le travail en groupeLe travail en groupe
Le travail en groupe
 
Développer la cooperation
Développer la cooperationDévelopper la cooperation
Développer la cooperation
 
Les fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inverséeLes fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inversée
 
CAP-2023.pptx
CAP-2023.pptxCAP-2023.pptx
CAP-2023.pptx
 
CAP-2023.pptx
CAP-2023.pptxCAP-2023.pptx
CAP-2023.pptx
 
Exposé lutte es (2)
Exposé lutte es (2)Exposé lutte es (2)
Exposé lutte es (2)
 
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
 
La différenciation pédagogique
La différenciation pédagogiqueLa différenciation pédagogique
La différenciation pédagogique
 
Mini guide du formateur, compil de P. Clauzard
Mini guide du formateur, compil de P. ClauzardMini guide du formateur, compil de P. Clauzard
Mini guide du formateur, compil de P. Clauzard
 
M1 2013 apprendre & courants pédagos
M1 2013   apprendre & courants pédagos M1 2013   apprendre & courants pédagos
M1 2013 apprendre & courants pédagos
 
Pres Saint-Louis
Pres Saint-LouisPres Saint-Louis
Pres Saint-Louis
 
enjeux du travail personnel de l'élève dans ou hors la classe
enjeux du travail personnel de l'élève dans ou hors la classeenjeux du travail personnel de l'élève dans ou hors la classe
enjeux du travail personnel de l'élève dans ou hors la classe
 
Gestion de la classe
Gestion de la classeGestion de la classe
Gestion de la classe
 
La dynamique de groupe à l'école.
La dynamique de groupe à l'école.La dynamique de groupe à l'école.
La dynamique de groupe à l'école.
 
les-outils-preparation-de-classe-et-gestion-des-conflits_yc6ge4jy1r.pdf
les-outils-preparation-de-classe-et-gestion-des-conflits_yc6ge4jy1r.pdfles-outils-preparation-de-classe-et-gestion-des-conflits_yc6ge4jy1r.pdf
les-outils-preparation-de-classe-et-gestion-des-conflits_yc6ge4jy1r.pdf
 
Gestes professionnels & gestes de métiers Compil de l'IFE
Gestes professionnels & gestes de métiers Compil de l'IFEGestes professionnels & gestes de métiers Compil de l'IFE
Gestes professionnels & gestes de métiers Compil de l'IFE
 
Extraits du Glossaire présenté par P. Clauzard Cours Tronc Commun UE15 UnivRE...
Extraits du Glossaire présenté par P. Clauzard Cours Tronc Commun UE15 UnivRE...Extraits du Glossaire présenté par P. Clauzard Cours Tronc Commun UE15 UnivRE...
Extraits du Glossaire présenté par P. Clauzard Cours Tronc Commun UE15 UnivRE...
 
Approche Actionnelle-1.pdf
Approche Actionnelle-1.pdfApproche Actionnelle-1.pdf
Approche Actionnelle-1.pdf
 
Ecole mode demploi _ philippe meirieu
Ecole mode demploi _ philippe meirieuEcole mode demploi _ philippe meirieu
Ecole mode demploi _ philippe meirieu
 
Collections maternelle 2013
Collections maternelle 2013Collections maternelle 2013
Collections maternelle 2013
 

Dernier

Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Majida Antonios, M.Ed.
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Formation
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...Unidad de Espiritualidad Eudista
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.pptessiben
 

Dernier (12)

Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt
 

Collaboration enseignants maitres en version simplifiee

  • 1. La collaboration enseignants / enseignant spécialisé (E) dans l’école inclusive Focus sur la co-intervention
  • 2. Vos représentations ? Pour vous, la co-intervention, c’est quoi? Qu’attendez vous d’une co-intervention? Quelles sont vos réticences, vos craintes? Quelles conditions pour sa réussite?
  • 3. modalités de scolarisation des EBEP : Les différents parcours de scolarisation Circulaire de rentrée 2019 - Pour une École inclusive Scolarisation en milieu ordinaire Enseigne-ment à distance Scolarisation en établissement médico-social Scolarisation individuelle Scolarisation collective : (ULIS) CNED Les unités d’enseignements (UE) AMENAGEMENT AESH : Aide individuelle ou mutualisée Aménagements spécifiques: matériel ou d’épreuves Ressources en lignes, formations : M@gister, Plateforme Cap Ecole Inclusive, Personne ressources
  • 4. L’école inclusive L’école inclusive, c’est instaurer les conditions nécessaires pour que chacun puisse vivre l’expérience de l’inclusion (à la différence de l’intégration). → Une coopération indispensable → Équilibre toujours fragile entre l’intérêt collectif de l’école inclusive et les intérêts parfois divergents d’élèves toujours singuliers. Apprendre (dans) l’école inclusive - Dossier de veille de l’IFÉ • n° 127 • Janvier 2019 Les formes de coopération entre enseignants et enseignants spécialisés à dominante pédagogique L’échange formel L’échange informel La collaboration étroite → Le discours institutionnel
  • 5. Les difficultés liées au regroupement d’adaptation: Faire du lien entre les apprentissages : Nouveauté didactique, situations d’apprentissage décontextu- alisées, absence du professeur : ce qui empêche la mise en relation des savoirs, la mémoire didactique. Analyser la situation de difficulté : L’élève n’est pas en situation réelle, ses difficultés et ses besoins ne seront pas les mêmes qu’en classe. La collaboration entre enseignants: Des situations isolées qui ne sont pas articulées à la vie de classe, rencontres formelles et informelles restreintes. Partager une culture commune: L’élève ne participe pas à certains moments de vie de la classe. RISQUES: → Etre essentiellement dans la production, l’effectuation de tâches → Un manque de cohérence explicite, de sens → L’échec sur les deux pôles → L’élève se retrouve de nouveau confronté à ses obstacles lorsqu’il retrouve son groupe classe.
  • 6. La co-intervention: ○ Définitions, ○ types d’organisations, ○ avantages, obstacles, risques, limites, conditions pour réussir, ○ rôles et positionnement, ○ pistes.
  • 7. La co-intervention, un dispositif... DEF: La co-intervention c’est une intervention de deux adultes ayant une mission d’enseignement dans une unité de lieu, une unité de temps, une unité de groupe classe. Adultes possibles: ● Enseignants, maître + ● AESH ● Intervenant ● Enseignant spécialisé Plusieurs niveaux de mise en oeuvre pédagogique: ● préparation ● observation ● animation ● évaluation Plusieurs formes dans la classe: ● enseignement en tandem ● l’un enseigne, l’autre aide ● les deux aident ● l’un enseigne, l’autre observe ● enseignement en ateliers ● enseignement avec groupes différenciés ● enseignements parallèle La co-enseignement, un outil... DEF: le co-enseignement fournit la possibilité de se former mutuellement, d’échanger des expertises, des informations pertinentes et des conseils, de réfléchir sur les difficultés liées au contexte professionnel, d’adopter une position réflexive et de partager la responsabilité de répondre aux besoins de tous les élèves ». Benoit & Angelucci (2011) Apprendre (dans) l’école inclusive - Dossier de veille de l’IFÉ • n° 127 • Janvier 2019
  • 9. Avantages de la co-intervention Enseignant/enseignant spécialisé à dominante pédagogique La co-intervention selon Laurent Lescouarch ● Travailler en complémentarité d’une aide en regroupement d’adaptation ● Observer pour identifier les obstacles ● Placer l’élève en situation potentielle de réussite en classe ● Saisir l’utilité des outils à disposition dans la classe et apprendre à s’en servir ● Favoriser des échanges constructifs entre pairs ● Faire le lien entre l’espace protégé du RA et l’espace social de la classe. ● Travailler sur le transfert de la réussite en RA dans une situation de classe réelle ● Partager une culture commune entre enseignants ● Certaines organisations ou projets sont facilités: travail en groupes, ateliers… ● Ouvre des voies de différenciations ● Observation de l’enseignant sur sa classe et sur les élèves à besoins particuliers.
  • 10. Obstacles, risques, limites : les conditions pour réussir Les obstacles à anticiper ● la crainte du jugement sur les pratiques ● l'ambiguïté des rôles et positionnement ● le manque de concertation en amont Les risques à éviter ● le maître E joue un rôle d’AVS ● passer de la remédiation à du soutien ● la juxtaposition de 2 intervenants sans préparation commune Limites // RA ● Temps de préparation ● Créneaux commun ● Environnement de la classe ➢ Définir le rôle de chacun en amont ➢ Se mettre d’accord sur les productions attendues ➢ Convenir de l’organisation la plus adéquate ➢ Se mettre d’accord sur la composition des groupes ➢ Possibilité pour l’enseignant spécialisé moduler la tâche, apporter des outils... ➢ Prendre un temps entre chaque séance pour dire ce qui va ou ne va pas pour ajuster ➢ Réaliser un bilan à la fin de la co-intervention
  • 11. Chacun son rôle en co-intervention: ROLE DE L’AESH: circulaire n° 2017-084 du 3-5-2017 Accompagnement dans les actes de la vie quotidienne, la prise de médicament et les gestes techniques spécifiques. Accompagnement dans l'accès aux activités d’apprentissages: accès aux supports, application des consignes, manipulation du matériel, prise de notes, Aide l’élève à communiquer, à s’exprimer, stimule, encourage... Accompagnement dans les activités de la vie sociale, et relationnelle RÔLE DU M+ : Bulletin officiel du 25 juillet 2013. Se voit confier les mêmes missions qu’un enseignant. RÔLE DU ME : Bulletin officiel n° 7 du 16-02-2017 Le Maître E suit l’activité mentale de l’élève. Méthodologie, plus que sur le plan des connaissances. Organisation et mise en œuvre des activités. Psycho-social (écoute, disponibilité, communication, adaptation à l’autre) Pédagogie, par exemple en improvisant, en fonction des réactions de l’élève, les aides à apporter en jouant sur les paramètres didactiques : quantité, consigne, outil d’aide, entretien d’explicitation Observation, évaluation Dialogue pédagogique
  • 12. Exemples de co-intervention : La compréhension de textes avec inférences en CE2 Un besoin: Malgré un travail en classe et des APC, une difficulté perdure. Cet apprentissage résiste à un petit groupe et une difficulté générale dans la classe est notée également. Pourquoi pas le RA? ● Observer et travailler la difficulté en situation réelle pour apporter des outils en classe qui ne soit pas dans un contexte favorable (observer en classe). ● donner la possibilité à la maitresse de prendre conscience de ces difficultés de manière plus fine. ● Être en lien avec un projet de classe qui traverse plusieurs périodes: partager une culture commune.
  • 13. Concrètement? Préparation: ● Se fixer un objectif commun. ● Trouver un support commun. ● Ajuster l’organisation de chaque séance en fonction des besoins ● Répartir les rôles et positionnements de chacun (qui anime, qui présente, qui aide…?) En classe: On peut utiliser différentes organisations sur une même séance. Bilan: ● Nous établissons un bilan sur les progressions des élèves ● mais aussi sur ce que cette expérience nous a apporté ● Ce que cela a apporté à la classe ● Ce qui n’a pas marché et pourquoi ● Comment poursuivre ce travail (en RA? en classe? Avec Maître E ou pas? Avec de nouveaux outils de différenciation?...)
  • 14. Des pistes possibles ★ Pour prévenir les difficultés : ateliers de phonologie, langage, graphisme, travail sur la représentation de l’erreur… ★ Pour co-évaluer, co-observer ★ Pour initier de nouvelles pratiques pédagogique : apprendre à apprendre, travailler l’attention en classe … ★ Pour co-construire des outils adaptés de différenciation ★ Pour favoriser le transfert des acquis de l’élève pris en aide ★ Pour intervenir sur des groupes de besoin, en remédiation ★ Production écrite, résolution de problème, compréhension, langage oral, ...
  • 15. Références ❖ Académie de Besançon – groupe de travail AP – juin 2017 ❖ La co-intervention selon Laurent Lescouarch - (cappeimonamour.com) ❖ Tisser des liens pour apprendre, (dir) G. Toupiol, Paris, Retz. En quoi la collaboration entre maître de classe et enseignant spécialisé à dominante pédagogique a-t-elle un effet sur leurs pratiques et sur les élèves « peu performants » ? Marie Toullec-Théry - MCF, IUFM des Pays de la Loire ❖ Université de Nantes-EA 2661 CREN ❖ La collaboration entre le professeur des écoles et le enseignant spécialisé à dominante pédagogique dans l'aide aux élèves en difficulté scolaire(Brisset, Berzin, Villers, Volck, 2009) ❖ Apprendre (dans) l’école inclusive - Dossier de veille de l’IFÉ • n° 127 • Janvier 2019 ❖ Circulaire n° 2017-084 du 3-5-2017 ❖ Bulletin officiel n° 7 du 16-02-2017 ❖ Bulletin officiel du 25 juillet 2013.