L’                      du tri                                                                            2012            ...
FOCUS        Le verre un dechet tres precieux                  Lede consom’acteur a une incidence tant sur que notre sta- ...
ACTUALITES      Travaux en cours                                          Tri au bureauLes travaux debien déchetterie deV...
PREVENTION                 L’ADEME nous précise que ces actions ont pour objectifs :                 - la réduction des ...
COTE CUISINEDans pas « mon composteur a déjà les déchetsde 14pesés et Monsieur Bouko n’enrevient        le cadre de l’...
BREVES                                            Jardin de vil e jardin de vie                                           ...
PARTICIP’ACTIONS  Parc Charles I I                            Triez manege  Quand onunpartage une cour de L’une des donne ...
Les tuiles de la solidarite                             PREVENTION270 m2 de panneaux photovoltaïquesont été intégrés ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Final

371 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
371
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Final

  1. 1. L’ du tri 2012 N°32 PRINTEMPS/ÉTÉ TRIMESTRIELÉDITOLa prévention des déchets, une expres-sion nouvelle pour certains, une pra-tique déjà ancienne pour d’autres. Uneperspective d’actions qui s’intéresse au-tant aux causes qu’aux con- séquencesde notre production de déchets. Cela nese décrète pas, cela s’acquiert. Ni textede loi, ni promesse électorale, ni cam-pagne marketing, n’auront d’incidencesur notre production de déchets. Nousdevons changer de comportement! L’environnement est un patrimoineconfié en partage et nous en sommes,tous et chacun, les visiteurs et les gar-diens. Avec vous, le Grand Nancy s’en-gage et la nou- velle maquette de votreEcho du Tri en est l’illustration : plusd’espace pour plus d’informations pourrendre compte de plus d’actions sur leterrain, le tout dans un document aupoids allégé. Faire plus avec moins : unnouveau défi que nous devrons rele-ver ensemble pour atteindre, d’ici 2015,les objectifs du Grenelle de l’Environ-nement. Le Vice Président, délégué àl’écologie urbaine, au développementdurable et partenarial du territoire Séna-teur de Meurthe-et-MoselleJean-François Husson• Directeur de la publication : André Ros- SOMMAIREsinot• Directeur de la rédaction : Jean-François ACTUALITÉ 1Husson Travaux en cours et le tri au bureau• Comité de rédaction : Christophe FOCUS 2Fritsch, Véronique Tèche, Maryse Char- Un verre, c’est bien deux verres c’estpin, Sophie Renaud, Véronique Escoffier, mieux pour le triEmmanuelle Chapin PARTICIP’ACTIONS 3• Conception / rédaction : latetede.com Parc Charles III et Triez Manège• Crédit Photos : Grand Nancy / latetede. PRÉVENTION 4com • Impression : Nancéienne dimpres- CÔTÉ CUISINE 6sion - imprimé sur papier recyclé COMPOST’MAG 7N° dépôt légal 1638 BRÈVES 8 1
  2. 2. FOCUS Le verre un dechet tres precieux Lede consom’acteur a une incidence tant sur que notre sta- tut Grenelle de l’Environnement nous rappelle nos modes de consommation que sur nos gestes de tri. Une analyse de nos déchets ménagers montre qu’en moyenne 20 kg de déchets de verre par an se retrouve dans les déchets non recyclables.Quasiment le même poids que met Aussi simple à dire que facile à faire carchaque Grand-Nancéien en point d’ap- on peut difficilement se tromper sur ceport volontaire. Autrement dit, seule- déchet à trier. Le Grand Nancy s’engagement un emballage en verre sur deux également dans cette action pour sou-est recyclé... une double peine pour tenir et amplifier la participationgrâcel’environnement, par l’impossibilité de à une densification des points d’apportrecycler et par la surcharge pondérale de volontaire en partie associé à un pro-nos poubelles ! Or le verre est un déchet gramme pilote d’Eco-Emballages. À l’ou-très précieux car il se recycle à l’infini sans til sera joint le message pour redynami-ajout de matière premièr Un constat qui ser l’implication : campagne d’affichage,ne peut laisser personne indifférent et qui communication de proximité par lesnous invite à l’action corrective, simple et ambassadeurs du tri, challenge trie-ton-efficace : ne plus jeter un seul emballage verre pour les écoles primaires, sensibili-en verre dans les ordures ménagères. sation en milieu scolaire... 2011 en quelques chiffres 6 010 tonnes de verre collectées LE COIN DU Grâce à : 993 écobacs GEEK Bilan carbone : + Soit : 22 kg collectés par an et par Quand l’expérience des unsfavoriser aux besoins des autres pour profite habitant. (Moyenne nationale 30 kg) le prolongement de la vie de nos ap- 6 000 tonnes de verre collectées, pareils du quotidien, c’est à découvrir c’est 2 760 tonnes de rejet de CO2 sur les sites d’entraides, de forum et évitées, soit 1500 voitures parcou- d’échanges comme par exemple www. rant 15 000 km commentreparer.com ou encore www. quefaireavec.com 315 points d’apports volontaires 2
  3. 3. ACTUALITES Travaux en cours Tri au bureauLes travaux debien déchetterie deVandœuvre ont la avancé : après La mise en placedede lala déconstruction du site, les voiles en collecte du papier bu-béton séparant les bennes sont ter- reau pour les Très Petitesminés. Elles soutiendront les enceintes Entreprises (TPE) est enacoustiques qui, complétées par la toi- cours. À chaque bureauture, limiteront les nuisances sonores. sa boîte à papier que l’as- sociation d’insertion ADLIS vien- dra chercherCôté rue de Crévic, la réalisation du mur en porte à porte. Le Grand Nancy et ADLISen gabions est amorcée tandis que le accompag- neront ces entreprises dans cettemur d’enceinte périphérique côté Palais démarche e nvironnementale en leur appor-des Sports est terminé. tant les conseils de tri. Le Grand Nancy inviteUne fois le gros œuvre achevé, la déch lesTPE, non soumises à la redevance spécialetaïques et de végétalisation. La réouver- et désireuses d’installer ce dispositif, à s’ins-ture est prévue pour septembre 2012. crire via le site internet www.letriaubureau.fr. PREVENTIONPrevention complement direct du triPartant!»,du constat que des meilleur déchetalléger nos poubelles.produit la prévention «Le déchets vise à est celui qui n’est pasPourquoi ? Les raisons sont multiples : économiser nos ressourcesnaturelles, avoir moins de déchets à collecter puis à traiter, limiter lescoûts de traitement... autant d’arguments pour un environnementde meilleure qualité. Depuis 2007, le Grand Nancy est engagé dansun programme de prévention.L’objectif fixé par le Grenelle de l’Envi- ronnement de réduire de 7%les déchets d’ordures ménagères, d’encombrants et de déchetteries,d’ici 2015, a renforcé cette volonté et a conduit la collectivité à signerun programme de prévention avec l’ADEME. Calculé sur la base destonnages produits en 2009, cela représente une diminution de 34kg par habitant passant ainsi de 481 kg par habitant et par an à 447.Signe encourageant, la tendance est à la baisse sur le Grand Nancyet aujourd’hui l’objectif à atteindre est désormais de 24 kg par ha-bitant. Cette tendance naturelle n’est cependant pas suffisante pour y parvenir.Le programme de prévention des déchets nous aidera à amplifier et conforterdurablement cette baisse en nous donnant plus d’opportunités pour préserverles ressources naturellesPrevention : un mot des actionsLmoment ou un produittoutes lesdéchet. Ces actions peuvent se situerdeà retarderle a prévention recouvre devient actions qui permettent d’éviter ou tous lesstades de la « vie » d’un produit qu’il s’agisse de sa conception, sa production, sadistribution ou sa consommation. 3
  4. 4. PREVENTION L’ADEME nous précise que ces actions ont pour objectifs : - la réduction des quantités de déchets produits et collectés. - la réduction de la nocivité des déchets, c’est à dire de leur impact environnemental - l’amélioration de leur recyclabilité dans une logique de préserva- tion des ressources. Prevention en faire plus avec moins Si la prévention estses bénéficesdesont Pour rendre compte de cette diver- duction des déchets, synonyme ré- sité des effets positifs de la préven- nombreux avec des impacts très variés tion, une série de pictogrammes en termes environnemental, écono- précise les sujets abordés dans cette mique, écologique et sociétal. Un mot partie dédiée au plan d’actions de la unique pour des qualités multiples, la prévention. prévention est un outil de développe- ment durable du territoire.COTE CUISINE Du dechet au gachisChaquemoitié sont constitués d’aliments encore70 kg/an de déchets alimentaires.Près de la Grand Nancéien produit en moyenne consommables ! Plats cuisinés oualiments encore emballés, restes de repas, pain, fruits et légumes non consommés...ces déchets ont un nom : le gaspillage alimentaire.Une forme de non-consommation qui n’est pas sans incidences environnementale,économique et sociale.Un type de déchets que chacun peut éviter avec quelques gestes simples :- J’achète malin selon mes besoins, en choisissant par exemple un conditionnementadapté à la consommation du foyer ;- Je conserve au mieux les aliments ;- En suivant l’exemple des chefs, je cuisine astucieux et j’accommode les restes... Sans oublier le tri des emballages en cuisine et le compostage des épluchures defruits et légumes.Initiative les foyers temoins du lombricompostageParmi les 13Laneuveville-devant-Nancy, nous lombricompostage, Monsieur Bou-ko, résidant à foyers volontaires pour tester le fait part de ses premiers mois d’ex-périmentation proposée par le Grand Nancy. « Il s’agit de pouvoir recycler ses bio-déchets à l’intérieur de l’appartement et fabriquer son propre compost ». Pour cela «j’ai introduit en décembre une colonie de vers » (les ensenia foetida, dit aussi vers defumier) « qui se régalent de mes biodéchets et m’ont donné déjà 3 kg de compost et20 litres de thé de compost, que j’utilise aussi pour les plantes ». 4
  5. 5. COTE CUISINEDans pas « mon composteur a déjà les déchetsde 14pesés et Monsieur Bouko n’enrevient le cadre de l’expérimentation, avalé plus sontkg en tout juste 4 mois!» Des difficultés, des contraintes ? « Non, grâce à Thomas, lemaître-composteur du Grand nancy, le démarrage s’est bien déroulé et je n’ai jamaiseu de problème ». Finalement, c’est mieux qu’avant, car en plus de faire grandir soncactus, embellir ses jardinières, Monsieur Bouko profite d’un stock disponible devers... pour aller à la pêche !Cuisine des restes la recette du chefLerégaler votre ?entourage avecdeslesdéchets »passerepas de la votre assiette ! Ballureau,vez saviez-vous La réduction « restes du aussi par veille ! Bruno Vous pou-chef de l’Institut à Nancy, nous fait partager une de ses recettes. Parmentier de gigot d’agneau confit aux épinards frais Ingrédients : • Les restes d’un gigot, environ 500g de viande, • 200 g d’épinards frais, • 600 g de pommes de terre Agata et 80 g de beurre, • 1 échalote et du thym fraisFaire une purée de pommes de terre et incorporer 50g de beurre.Désosser la viande sur le gigot, la hacher et conserver le jus de cuisson parfumé authym.Faire fondre l’échalote hachée dans une poêle avec 30 g de beurre en ajoutant lesépinards frais hachés.Préchauffer le four à 180° (th 6).Dans des petits plats, répartir par couches : viande, épinards égouttés et purée.Répartir quelques noisettes de beurre et passer au four pendant 15 min.ASTUCEVous pouvez remplacer la viande d’agneau par le reste de rôti de porc ou de bœufbourguignon.Questions des lecteurs astuces des trieursPeut-on utiliser un carton d’emballage J’optimise l’encombrement de monpour présenter ses déchets recyclables à la écosac en emboîtant mes déchetscollecte ? d’emballages, plutôt astucieux, non ?Non, le carton doit être, soit déposé dans Non, malheureusement, car les em-l’écosac/écobac ou le conteneur enterré ballages ainsi agglomérés ne peuventaprès l’avoir plié ou aplati, soit déposé à plus être séparés et donc triés sur lacôté de l’écosac/écobac ou le conteneur chaîne de tri au Centre de Valorisationenterré après l’avoir ficelé. C’est la taille de des déchets de Ludres. C’est dom-votre carton qui détermine le choix de la mage, car votre geste de tri est alorsprésentation à la collecte, mais il ne faut transformé en refus de tri ne permet-jamais le dé- couper en petits morceaux tant plus le recyclage des matériaux.pour diminuer son encombrement car il ne Pour gagner un peu de place, vouspourrait plus être trié lors de son passage pouvez aplatir les emballages les plussur la chaîne de tri. volumineux. 5
  6. 6. BREVES Jardin de vil e jardin de vie L ’édition 2012 se prépare et vousB Camion lave eau preservee ennes et bacs sont quotidiennement lavés concocte un pro- gramme complet et éclectique pour que parents et enfants, amateurs et spécialistes, exposants et par la RIMMA pour garantir la propreté et promeneurs partagent tous cette culture l’hygiène publique. Ce nettoyage nécessite de notre territoire durable et de la vie près de 3 000 m3 d’eau potable, soit l’équiva- au naturel. Les 22 et 23 septembre, lent chaque année de la consommation de vous avez rendez-vous au Domaine de plus de 100 personnes ou d’un immeuble de Montaigu, à Jarville-la- Malgrange et 35 appartements ou encore le volume d’une Laneuveville-devant-Nancy. piscine olympique !... Pour éviter d’utiliser l’eau potable, le Grand Nancy a mis en place pour RIMMA, avec l’autorisation de VNF, une solution alternative en puisant l’eau dans lecanal. La station de lavage s’est transformée ensolution écologique et économique au service Foire internationale de Nancy du développement durable ! Pour cette édition 2012, le Grand Nan- cy a invité les visiteurs à appréhender, à L Jardi troc ’idée est aussi simple qu’intéressante : travers un quizz multimédia interactif, ses actions en faveur du développement durable. En complément, une actionvous troquez avec d’autres amateurs et pas- concrète a permis de sensibiliser les sionnés de jardinage les objets, matériels, visiteurs au tri des déchets sur le site, en accessoires dont vous n’avez plus l’usage, collaboration avec la Foire Internationale vous partagez plants et plantes, bulbes et et des élèves du lycée Pierre de Couber- boutures, livres et magazines... c’est aussi tin. Une action de poids au vu des 10 l’occasion d’échange d’expériences, de tonnes de verre, papiers et emballages conseils, de trucs et astuces dans la convi- récupérés et au regard des 42 tonnes vialité des rencontres de Jardins de Ville, d’ordures ménagères collectées parJardins de Vie. À retrouver dans les allées du ailleurs. Domaine de Montaigu, les 22 et 23 sep- tembre prochains. Le challenge Trie Ton Verre : une action soli- daire entre élèves et habitants Dix écoles du Grand Nancy ont répondu à l’invitation pour faire la chasse au verre dans les foyers grand- nancéiens. À la maison bien sûr, mais également au- près des habitants de leur quartier en les invitant à les soutenir par lapport de verre déposé dans le point d’apport volontaire attribué à l’école. Mi-juin, les ton- nages collectés ont été calculés par école, grâce au système de pesée embarquée, dans les camions de RIMMA, ayant enregistré chaque vidage de point dapport volontaire. Létablisse- ment scolaire ga- gnant se verra à la rentrée 2012, un bon pour un spec- tacle animation au bénéfice de lensemble des élèves. 6
  7. 7. PARTICIP’ACTIONS Parc Charles I I Triez manege Quand onunpartage une cour de L’une des donne l’exemple par la mise en récréation, espace d’agrément, centre-ville plus grandes foires attractives en un terrain de jeux, un lieu de pi- place du tri des déchets sur la place Carnot que-nique, c’est avec des lycéens, tant pour les forains que pour les visiteurs, et des parents, des enfants, des pro- sur leur base de vie au zénith. Sur la foire ont meneurs... À toute heure de la été installés une mini déchetterie pour les fo- journée, le parc Charles III reçoit des rains ainsi qu’un prototype de mobilier pour visiteurs et collecte leurs déchets, points tri avec signalétique et des sacs de tri avec désormais la possibilité de pour les visiteurs. Une équipe d’ambassadeurs faire le tri pour les emballages, le de tri composée d’agents du Grand Nancy, de verre et le papier. Un projet partici- jeunes et personnes en insertion profession- patif élaboré conjointement entre nelle sont allés à la rencontre des vis-iteurs le Grand Nancy, la Ville de Nancy et pour les guider dans leur geste tri. le lycée Loritz. COTE JARDIN Les conseils du Maitre Composteur Bon à savoir Avec les beaux jours, les activités de jardinage ne manquent pas : repiquage, taille, embellis- Lorsque vous prélevez votre com- sement, tonte. Toutes ces tâches produisent un post (jeune ou mûr), profitez-en pour vérifier deux paramètres surcroit de déchets verts. Votre composteur va essentiels au bon fonctionnement ainsi vite se remplir. Pour faire de la place vous du compostage, à savoir : • l’aéra- pouvez utiliser le compost, même s’il est jeune tion : le compost ne doit pas être (6 mois), c’est-à-dire pas encore entièrement tassé car il s’effectue en présence dégradé. Il est tout à fait adapté pour les massifs d’air de fleurs ou en pieds d’arbres et de haies. Les parties fines du compost s’incorporeront natu- • l’humidité : si le compost est trop rellement au sol, tandis que les branchages for- sec, il faut arroser. Si le compost meront un paillage protégeant votre sol et re- est trop humide, il faut y ajouter tenant l’humidité. Vous pourrez ainsi diminuer de la matière brune (branchages, votre arrosage et libérer du volume dans votre feuilles mortes, ou carton) composteur.Le Grand Nancy sub-ventionne l’aquisi-tion de composteurs Parc naturaliste des carrieres Quand la trame verte s’insère dans le projet ambitieux deindividuels la rénovation urbaine du Haut du Lièvre, ce sont 17 ha d’es- paces naturels et de partage qui donnent une nouvelle di-Plastique recyclé 325 l mension au site. L’association Saint-Fiacre anime le jardin36 € - 18 € Grand Nan- familial proposé aux voisins des nouvelles habitations. Lecy compostage est de rigueur et pourra également accueillir= 18 € les déchets végétaux du parc. Un parc qui sera exemplaire dans sa gestion car en complète autonomie : déchetsBois 575 l végé- taux compostés sur site, aménagements et mobiliers56 € Grand Nancy - 28 construits avec les matériaux sur place (coupes et tailles), es-€ = 28 € paces barbecues avec mise à disposition des coupes d’en- tretien, techniques naturelles de protection et régénérationInformation et com- des espaces boisés. Par exemple, la tech- nique du taillismande : consiste à laisser au sol les branchages coupés pour favo-Maison de la Propreté riser la pousse naturelle puis la sélection au bout de trois• payable par chèque ans des essences et arbustes à privilégier. Un autre exempleuniquement avec la mise en défend consistant à protéger un espace• réservé aux habitants avec les coupes de bois réali- sées pour favoriser les poussesdes communes du naturel- les qui assureront la régénération du site pour lesGrand Nancy prochaines décennies. Des tech- niques douces pour un en- vironnement plus fort, c’est au profit de tous ! 7
  8. 8. Les tuiles de la solidarite PREVENTION270 m2 de panneaux photovoltaïquesont été intégrés à la toiture du bâtiment «Aviron » au Pôle Nautique du Grand Nan-cy. Ils produisent l’énergie équiva- lant à laconsommation en électricité de 13 loge- La tournée d’automne du compostments. Les 3 000 tuiles délogées pour labonne cause et encore en bon état se sont Heillecourt - 13/10 - devant le parking des entre-vues offrir une nouvelle vie en étant récu- pôts des graines BAUMEAUpérées par Environnement Initiative Multi Tomblaine- 27/09 - rue du 14 juillet Art sur Meur-Activité (E.I.M.A.). Cette société coopéra- the - 28/09 - Carreaux de l’ancienne sablière Mal-tive d’intérêt collectif basée à Verdun, les zéville- 29/09 - En dessous de la déchetterie Jar-réutilisera pour deux chantiers : la con- ville - 3/10 - Centre Technique Municipal / 20 ruestruction de trois logements pour l’accueil Gabriel Fauré Dommartemont - 5 /10 - Parkingd’urgence et la rénovation de la toiture du chemin du Pain de Sucre Pulnoy - 6/10 - Par-d’un garage. « En réutilisant et recyclant king parcours santé Seichamps - 10/10 - Parkingles produits dans le bâtiment » affirme complexe sportif Laneuveville -12/10 - ServicesJean Rizkdirecteur de l’entreprise E.I.M.A., Techniques / rue Lucien GALTIER Laxou - 13/10« on réduit les coûts tout en conservant - rue de la Toulose Houdemont - 17/10 - Par-la qualité des matériaux utilisés ». Une king Salle omnisport du Mancès Villers - 19/10opération exemplaire pour diminuer les - Place du Marché à Clairlieu Saulxures - 20 /10émissions de CO2 et pour éviter la produc- - Parking entreprise Venturini (anciennementtion et le coût de traitement de 16 tonnes Malora) Fléville - 26/10 - Parking salle des fêtesde déchets de tuiles. Vandoeuvre - 27/10 - Place du Bénélux MaxévilleE.I.M.A 5 rue Laurent Pons à Verdun (tél. : - 3/11 - Parking du Zénith Essey - 9/11 - Centre03 29 86 92 96) Technique / avenue du 69ème RI Ludres - 10/11 - Plateau des loisirs Nancy - 15/11 - Place Carnot (face porte Désilles) Saint-Max - 17/11 - Parking de l’église St MICHELDe nouveaux locaux pour EMMAUSLa CommunautéleEmmaüs, en s’installant àSon emménagement dans des lo-plus encore dans monde économique local. Vandœuvre-lès-Nancy se placecaux plus vastes lui permet d’accepter plus de dépot et de donner une deuxièmevie à plus d’objets ou appareils dont veulent se débarasser les habitants. Un exemple de solidaritéAmirouche Ould Kaci, le responsablede la Communauté Emmaüs 54, est Les appareils mé- nagers sont aussiheureux. L’emménagement de son en- réparés et remis en service. La Commu-treprise d’insertion dans les locaux d’un nauté compte 24 com- pagnons et l’ouver-ancien grand magasin lui permet de ture de ce magasin a permis d’employerpasser à la vitesse supérieure : « Nous une famille pour assurer le gardiennage.pouvons valoriser au maximum ce que Mais outre cet ef- fectif, Emmaüs peutnous recevons. La surface de dépôt compter aussi sur 25 bénévoles (la situa-dont nous disposons nous permet de tion plus centrale de Vandoeuvre a permisfaire une sélection moins contraig- d’augmenter le bé- névolat) et égalementnante que dans nos anciens locaux. Les des retraités, qui, à travers leur associationobjets, meubles, électroménager, bibe- ECTI, mettent leur savoir-faire à disposi-lots, outillage, vaisselle, textile, jouets... tion. Toute une chaîne humaine qui fait desont mieux présentés dans le magasin si cette action solidaire une véritable entre-bien que la fréquentation et le nombre prise utile à l’environnement et qui a toutede clients ont énormément évolué ». sa place dans le monde économique.Infos pratiquesMagasin : 8 rue du 8ème RA à Vandœuvre-lès-Nancy 03 83 29 76 79Dépôt d’objets : du mardi au samedi de 9 à 12 et de 14 à 17 hEnlèvement chez le particulier : demande par téléphone. Condition : 50 % du stockdoit être réutilisable.Ouverture du magasin : Mardi et vendredi : de 14 à 17 h 30 Mercredi et samedi : de10 à 12 h et de 14 à 17 h 30 8

×