Alcool en MGAlcool en MG
EpidémiologieEpidémiologie
 EnvironEnviron 1 patient sur 51 patient sur 5 consultant en médecineconsultant en médecine
gé...
Types d’UsageTypes d’Usage
1-1- Le patient dépendant: qui a perdu la maîtrise surLe patient dépendant: qui a perdu la maîtrise sur
sa consommation.sa...
 2- Le patient qui se met en danger par sa
consommation d’alcool qu’elle soit régulière ou
occasionnelle, sans être alcoo...
Recommandations de l’INPESRecommandations de l’INPES
 Usage ponctuel:Usage ponctuel:
 Jamais plus de 4 verres par occasi...
DépisterDépister
 Pathologies somatiques en rapport avec l'alcool (HTA)Pathologies somatiques en rapport avec l'alcool (H...
 PRESENTATION (tardif +++)PRESENTATION (tardif +++)
 Démarche ébrieuse - euphorie ou irritabilité - haleineDémarche ébri...
Dépistage systématiqueDépistage systématique
 Patients vus pour la première fois :Patients vus pour la première fois :
 ...
Outils :Outils :
 Consommation Déclarée d’AlcoolConsommation Déclarée d’Alcool
(CDA(CDA))
 En verres (ou unités)En verre...
 CAGE-DETACAGE-DETA
 Avez vous déjà ressenti le besoin deAvez vous déjà ressenti le besoin de DDiminuer votre consommati...
 Questionnaire AUDITQuestionnaire AUDIT
 Autoquestionnaire à faire remplir en salle d'attenteAutoquestionnaire à faire r...
Préciser le type de consommation :Préciser le type de consommation :
 A risque :A risque :
 Grossesse,Grossesse,
 Enfan...
Prise en chargePrise en charge
SEVRAGE : Dans le cadre d’ un suiviSEVRAGE : Dans le cadre d’ un suivi
PLURIDISCIPLINAIREPL...
 En ambulatoire :En ambulatoire :
 Poursuite des activités professionnelles et relationsPoursuite des activités professi...
Acteurs de la prise en chargeActeurs de la prise en charge
 Le MG
 La famille
 Personnels médicaux et sociaux
 INSTITU...
Modalités du sevrageModalités du sevrage
INFORMATIONINFORMATION, SOUTIEN,, SOUTIEN,
RECONFORT, CONFIANCE,RECONFORT, CONFIA...
 2. HYDRATATION :2. HYDRATATION : REMPLACER VOLUME PARREMPLACER VOLUME PAR
VOLUME LES QUANTITES D’ALCOOL INGEREESVOLUME L...
 APRES LES 6 A 8 JOURS DE BZD :APRES LES 6 A 8 JOURS DE BZD :
MEDICAMENTS AIDANT A L’ABSTINENCE :MEDICAMENTS AIDANT A L’A...
Dans le cadre du mésusageDans le cadre du mésusage
 Role majeur du MG : les interventions brèvesRole majeur du MG : les i...
 Un conseil de modération est clairement donnéUn conseil de modération est clairement donné
au patientau patient
MaisMais...
Définir le stadeDéfinir le stade
 Si ma femme vous a parlé de ma consommationSi ma femme vous a parlé de ma consommation
...
Présentation oh
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation oh

482 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
482
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
47
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation oh

  1. 1. Alcool en MGAlcool en MG
  2. 2. EpidémiologieEpidémiologie  EnvironEnviron 1 patient sur 51 patient sur 5 consultant en médecineconsultant en médecine générale a un problème en lien avec l’alcoolgénérale a un problème en lien avec l’alcool
  3. 3. Types d’UsageTypes d’Usage
  4. 4. 1-1- Le patient dépendant: qui a perdu la maîtrise surLe patient dépendant: qui a perdu la maîtrise sur sa consommation.sa consommation.  la Prise en charge estla Prise en charge est multidisciplinaire dont une orientationmultidisciplinaire dont une orientation spécialiséespécialisée
  5. 5.  2- Le patient qui se met en danger par sa consommation d’alcool qu’elle soit régulière ou occasionnelle, sans être alcoolodépendant:  * pas de répercussion actuelle : usage à risque.  * répercussion actuelle : usage nocif.  (consommateur à problèmes)   Le MG est le mieux placé.
  6. 6. Recommandations de l’INPESRecommandations de l’INPES  Usage ponctuel:Usage ponctuel:  Jamais plus de 4 verres par occasion.Jamais plus de 4 verres par occasion.  Usage régulier :Usage régulier :  Pas plus de 21 verres par semainePas plus de 21 verres par semaine chez l'hommechez l'homme ((33 verres/jour en moyenne);verres/jour en moyenne);  Pas plus de 14 verres par semainePas plus de 14 verres par semaine chez la femmechez la femme ((22 verres / jour en moyenne);verres / jour en moyenne);  Un jour sans alcool par semaineUn jour sans alcool par semaine
  7. 7. DépisterDépister  Pathologies somatiques en rapport avec l'alcool (HTA)Pathologies somatiques en rapport avec l'alcool (HTA)  Plaintes psychologiquesPlaintes psychologiques  Anxiété, dépression, nervosité, insomnies, cauchemarsAnxiété, dépression, nervosité, insomnies, cauchemars  Plaintes digestivesPlaintes digestives  Anorexie, nausées, vomissements, ++ si matinauxAnorexie, nausées, vomissements, ++ si matinaux  Pathologies du lundi matinPathologies du lundi matin  Asthénie, altération état généralAsthénie, altération état général  Chutes ou traumatismes à répétition, passage aux urgencesChutes ou traumatismes à répétition, passage aux urgences  Problèmes familiaux, scolaires ou professionnels à répétitionProblèmes familiaux, scolaires ou professionnels à répétition  Troubles cognitifs, mnésiquesTroubles cognitifs, mnésiques
  8. 8.  PRESENTATION (tardif +++)PRESENTATION (tardif +++)  Démarche ébrieuse - euphorie ou irritabilité - haleineDémarche ébrieuse - euphorie ou irritabilité - haleine  tremblements - aspect négligé - varicosités ettremblements - aspect négligé - varicosités et parotidomégalieparotidomégalie  SIGNES BIOLOGIQUES (dépistageSIGNES BIOLOGIQUES (dépistage opportuniste)opportuniste)  γγ-GT-GT  Macrocytose (VGM)Macrocytose (VGM)  HypertriglycéridémieHypertriglycéridémie  ThrombopénieThrombopénie  HyperuricémieHyperuricémie
  9. 9. Dépistage systématiqueDépistage systématique  Patients vus pour la première fois :Patients vus pour la première fois :  Intégrer dans un questionnaire global sur les "habitudesIntégrer dans un questionnaire global sur les "habitudes de vie"de vie"  Consultations à caractère préventifConsultations à caractère préventif  certificat de sport, vaccinations, prescription decertificat de sport, vaccinations, prescription de contraception, certificat prénuptial, déclaration de grossessecontraception, certificat prénuptial, déclaration de grossesse  Prise en charge d'un fumeurPrise en charge d'un fumeur
  10. 10. Outils :Outils :  Consommation Déclarée d’AlcoolConsommation Déclarée d’Alcool (CDA(CDA))  En verres (ou unités)En verres (ou unités)  parpar occasion de boireoccasion de boire  par jourpar jour  parpar semainesemaine
  11. 11.  CAGE-DETACAGE-DETA  Avez vous déjà ressenti le besoin deAvez vous déjà ressenti le besoin de DDiminuer votre consommation deiminuer votre consommation de boissons alcoolisées ?boissons alcoolisées ?  VotreVotre EEntourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votrentourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation ?consommation ?  Avez vous eu déjà l'impression que vous buvezAvez vous eu déjà l'impression que vous buvez TTrop?rop?  Avez vous eu déjà besoin d'Avez vous eu déjà besoin d'AAlcool dès le matin pour vous sentir en forme ?lcool dès le matin pour vous sentir en forme ?  > 1 réponse positive = problème d'alcool> 1 réponse positive = problème d'alcool
  12. 12.  Questionnaire AUDITQuestionnaire AUDIT  Autoquestionnaire à faire remplir en salle d'attenteAutoquestionnaire à faire remplir en salle d'attente  3 minutes pour le remplir 1 minute pour le calculer3 minutes pour le remplir 1 minute pour le calculer  Consommation nociveConsommation nocive  Femme 6 - 12Femme 6 - 12  Homme 7-12Homme 7-12  DéDépendancependance  > 12> 12
  13. 13. Préciser le type de consommation :Préciser le type de consommation :  A risque :A risque :  Grossesse,Grossesse,  Enfance,Enfance,  Pathologie particulière (hépatite..),Pathologie particulière (hépatite..),  Dette de sommeil,Dette de sommeil,  Conduite de véhicule, machine dangereuse,Conduite de véhicule, machine dangereuse,  Responsabilités nécessitant de la vigilance,Responsabilités nécessitant de la vigilance,  Avec certains médicaments,Avec certains médicaments,  Alcoolodépendant abstinent...Alcoolodépendant abstinent...  Alcoolisation festive des jeunes avec un risque élevé:Alcoolisation festive des jeunes avec un risque élevé:  D’accidentologieD’accidentologie  De criminalité (agresseur ou victime)De criminalité (agresseur ou victime)  De pathologies aiguës (comas éthyliques, pancréatites aiguës).De pathologies aiguës (comas éthyliques, pancréatites aiguës).  Recherche des comorbidités associées :Recherche des comorbidités associées :  Somatiques / PsychiatriquesSomatiques / Psychiatriques
  14. 14. Prise en chargePrise en charge SEVRAGE : Dans le cadre d’ un suiviSEVRAGE : Dans le cadre d’ un suivi PLURIDISCIPLINAIREPLURIDISCIPLINAIRE ENTREE DANS UN PROCESSUSENTREE DANS UN PROCESSUS D’ABSTENTION COMPLETE ETD’ABSTENTION COMPLETE ET DURABLE D’ALCOOLDURABLE D’ALCOOL  EN AMBULATOIRE OU ENEN AMBULATOIRE OU EN  INSTITUTION.INSTITUTION.
  15. 15.  En ambulatoire :En ambulatoire :  Poursuite des activités professionnelles et relationsPoursuite des activités professionnelles et relations familiales et socialesfamiliales et sociales  Meilleure acceptation par le patientMeilleure acceptation par le patient  Participation de l’entourageParticipation de l’entourage
  16. 16. Acteurs de la prise en chargeActeurs de la prise en charge  Le MG  La famille  Personnels médicaux et sociaux  INSTITUTIONS  Service d’alcoologie du Centre Hospitalier de Lorient –CHBS – BP 2233 – 56322 LORIENT – 02.97.64.90.00  Service de santé au travail – AMIEM – 10-12 îlot Belle Fontaine – 56100 LORIENT – 02.97.64.25.79  Centre de Kerdudo – Hébergement thérapeutique – les 5 chemins – 56 520 GUIDEL – 02.97.02.95.30  Le Phare – Soins; Hébergement thérapeutique, insertion– 1 rue Alphonse Tanguy – BP 407 – 56 104 LORIENT CEDEX –02.97.21.22.94  ASSOCIATIONS  Alcool Assistance – La croix d’Or – 21, rue du 62 ème RI –56100 LORIENT 02.97.64.41.04  Alcooliques Anonymes – LANESTER : 02.97.81.27.87  Association Vie Libre – Aide et soutien à la guérison des personnes alcooliques et de leurs familles – 02.97.83.96.18
  17. 17. Modalités du sevrageModalités du sevrage INFORMATIONINFORMATION, SOUTIEN,, SOUTIEN, RECONFORT, CONFIANCE,RECONFORT, CONFIANCE, AMBIANCE CALME : MISE EN PLACEAMBIANCE CALME : MISE EN PLACE D’UNE RELATIOND’UNE RELATION PSYCHOTHERAPIQUE PERMETTANTPSYCHOTHERAPIQUE PERMETTANT AU MALADE D'ASSOCIER BIEN-ÊTREAU MALADE D'ASSOCIER BIEN-ÊTRE ET ABSTINENCEET ABSTINENCE
  18. 18.  2. HYDRATATION :2. HYDRATATION : REMPLACER VOLUME PARREMPLACER VOLUME PAR VOLUME LES QUANTITES D’ALCOOL INGEREESVOLUME LES QUANTITES D’ALCOOL INGEREES  3. TRAITEMENT MEDICAMENTEUX3. TRAITEMENT MEDICAMENTEUX TRANQUILLISANTS : BZDTRANQUILLISANTS : BZD EXEMPLE :EXEMPLE : VALIUM® 3 à 4x10 MG 2-3 JOURS PUISVALIUM® 3 à 4x10 MG 2-3 JOURS PUIS DECROISSANCE DE 10 MG TOUS LES 2 JOURS. ARRÊTDECROISSANCE DE 10 MG TOUS LES 2 JOURS. ARRÊT EN 6-8 JOURS MAXIMUM OU VALIUM® 10 : 6,5,4,3,2,1 enEN 6-8 JOURS MAXIMUM OU VALIUM® 10 : 6,5,4,3,2,1 en 6 JOURS6 JOURS  MEPROBAMATE, BARBITURIQUES ET NEUROLEPTIQUES:MEPROBAMATE, BARBITURIQUES ET NEUROLEPTIQUES: BENEFICE RISQUE INFERIEUR A CELUI DES BZDBENEFICE RISQUE INFERIEUR A CELUI DES BZD
  19. 19.  APRES LES 6 A 8 JOURS DE BZD :APRES LES 6 A 8 JOURS DE BZD : MEDICAMENTS AIDANT A L’ABSTINENCE :MEDICAMENTS AIDANT A L’ABSTINENCE : AOTAL OU REVIA ET BIEN ENTENDUAOTAL OU REVIA ET BIEN ENTENDU PRISE EN CHARGEPRISE EN CHARGE PSYCHOCOMPORTEMENTALE ET SOCIALEPSYCHOCOMPORTEMENTALE ET SOCIALE  Importance des asso d’anciens buveurs, du soutienImportance des asso d’anciens buveurs, du soutien psychologique, de l’intervention de multiplespsychologique, de l’intervention de multiples acteursacteurs
  20. 20. Dans le cadre du mésusageDans le cadre du mésusage  Role majeur du MG : les interventions brèvesRole majeur du MG : les interventions brèves  Restituer le test de repérageRestituer le test de repérage  Le risque alcoolLe risque alcool  Le verre standardLe verre standard  Intérêt de la réductionIntérêt de la réduction  Les méthodes pour réduire la consommationLes méthodes pour réduire la consommation  Proposer des objectifs, laisser le choixProposer des objectifs, laisser le choix  Donner la possibilité d’en reparler lors d’uneDonner la possibilité d’en reparler lors d’une prochaine consultation,prochaine consultation,  Remettre un livret ou un document écritRemettre un livret ou un document écrit
  21. 21.  Un conseil de modération est clairement donnéUn conseil de modération est clairement donné au patientau patient MaisMais  Le changement de comportement appartient auLe changement de comportement appartient au patient.patient.
  22. 22. Définir le stadeDéfinir le stade  Si ma femme vous a parlé de ma consommationSi ma femme vous a parlé de ma consommation d’alcool, c’est son problème. = Contemplationd’alcool, c’est son problème. = Contemplation (Deni)(Deni)  Si je pouvais le faire, je modérerais maSi je pouvais le faire, je modérerais ma consommation d’alcool. = Intentionconsommation d’alcool. = Intention  Peur de la rechute = MaintienPeur de la rechute = Maintien

×